La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Muunilinst] Entre l'aube et le crépuscule d'une même nuit - [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyl Clawback
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 216
Âge du perso : 60 ans
Race : Muun
Binôme :

Feuille de personnage
Activité actuelle: Va être papa... et dans de beaux draps
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Muunilinst] Entre l'aube et le crépuscule d'une même nuit - [solo]   Sam 21 Jan 2017 - 23:33

Le tumulte du Furtivo s'éloignait, à la vitesse de la lumière à présent. De retour à bord de la frégate, Clawback n'avait pas même pris le temps de prendre un café, et s'était attelé à la tâche qui lui incombait : planifier l'exfiltration de Klark. Contacter les services secrets de la République n'avait été que la première étape d'un processus long de plus d'une dizaine d'heures. Désormais, la bien nommée "Opération Biscotte" était sur les rails, et lui, en route pour Harnaidan, où il entendait bien récolter les lauriers pour son travail. Plusieurs jours avaient passés depuis qu'il s'était levé au beau milieu de la nuit, sorti de son lit par un appel d'urgence, suite à l'attaque de Dubrillion par la République. Beaucoup d'autres allaient encore passer avant qu'il ne puisse tourner définitivement cette page. Le nez sur son datapad, il venait de passer plus d'une dizaine d'appels en moins d'un quart d'heure, et avait envoyé tous ses subalternes sur la brèche, le tout avec une mauvaise humeur digne d'une telle situation. Sa hanche recommençait à le lancer sans raison et progresser dans les couloirs interminables de la frégate lui coûta bien plus d'énergie que prévu.

Voyl n'espérait plus qu'une chose : pouvoir fermer les yeux, l'espace d'un instant, pour plonger dans un sommeil qu'il n'avait plus fréquenté depuis près de quarante-huit heures. La Force en décida autrement, quand, parvenu à sa cabine, il reçut un nouvel appel. La seule chose qui le décida à ne pas appuyer sur "renvoi automatique" fut le nom inscrit sur l'écran : Nia Clawback. Le terminal holographique lui renvoya le visage de sa mère. Nia, dans une tenue élégante et sévère, comme à son habitude. Voyl inspira rapidement, avant de se composer un air plus avenant que celui qu'il trimbalait depuis le Furtivo.

" Je suis navré, mère, mais nous sommes en situation de crise. Je suis débordé, rappelez-moi plus tard, je vous prie. Ce...

- Je savais que tu dirais ça ! Je me doute bien que tu n'as pas une minute à toi ! Seulement ça ne peut pas attendre !

- Qu'est-ce qui ne peut pas attendre ? "

Le ton de Nia était plus fébrile que jamais. Ses mains s'agitaient et il sembla à Voyl qu'elle venait de sautiller sur place.

" C'est Shiney, Voyl. Elle va accoucher d'une minute à l'autre ! "

Le visage du muun se décomposa. Non, pas ça... Pas ça maintenant ! Son cerveau se mit en veille. Certes, il savait que la grossesse de Shiney touchait à sa fin... mais pourquoi maintenant ? Pourquoi cela n'arrivait-il pas dans quelques heures, ou dans quelques jours ? Il allait finir par croire qu'il était maudit.

" C'est une blague...

- Bien sûr que non ! "

Le terminal lui échappa des mains. Sonné, il bascula contre le mur et s'y raccrocha in extremis d'un bras.

" Voyl ? Voyl ?! "

Le comlink resta là, posé à même le sol, alors que le représentant venait de s'effondrer dans le premier siège à sa portée, comme frappé par la foudre. Il venait de passer des heures et des heures à parler de bataille, de Sénat, de décisions primordiales... et désormais, un bébé allait entrer dans la danse ! Bientôt, il allait se voir en train de supplier qu'on l'achève.

" Bon sang... Pas maintenant... Pas maintenant ! "

La tête entre les paumes, Clawback ferma les yeux. Aucune bouteille d'alcool, aucune cafetière à proximité pour l'aider à remettre de l'ordre dans ce bazar intellectuel. Juste le datapad encore en train de biper frénétiquement sur le sol. Lentement, son dos bascula contre le dossier. Il se laissa partir en arrière, jusqu'à ce que sa nuque lui fasse mal d'être ainsi cassée en deux. Des pas résonnèrent derrière la porte, qui s'ouvrit dans un léger chuintement. La haute silhouette de Hex Reshord y apparut. Au moins aussi épuisé que son supérieur, l'indéboulonnable secrétaire du vice-directeur n'en cessa pas pour autant d'assurer son rôle. En occurrence, de porter un nouveau message depuis le pont principal.

" Monsieur, c'est le directeur. On vous demande de toute urgence à Harnaidan... C'est suite à votre message depuis le Furtivo. "

Reshord s'arrêta net lorsqu'il vit Voyl et son teint cadavérique. Les deux muun échangèrent un regard. Le secrétaire de longue date n'avait pas besoin de plus pour comprendre qu'il venait d'apporter des soucis supplémentaires. Clawback se releva en se tenant à la table devant lui et s'éloigna en silence, sa démarche lente et légèrement claudicante témoignant de sa pénible réflexion.

Jamais de sa vie il n’avait eu à redouter autant les conséquences d’un choix. Sous les apparences de l'indifférence, mettre dans la balance sa vie professionnelle et sa vie privée devenait, au fil du temps, une équation si complexe qu'un ordinateur finirait par y griller ses circuits. D'un côté, il laissait passer l'une des seules occasion d'atteindre le sommet qu'il convoitait depuis tant d'années. De l'autre, il perdait l'estime de sa propre femme, qu'il avait eu tant de peine à ne pas trop dégrader. Malgré le fait qu'il n'ait jamais souhaité être marié, il avait toujours accepté qu'un jour, la pérennité de son œuvre passerait par un moment semblable. Mais il n'y était absolument pas préparé. Avant, avant tout ça, il n'y aurait pas eu de choix à faire. Aujourd'hui, quelque chose le retenait malgré sa résolution de ne rien lâcher. Shiney n'était pas une enfant, ni une humaine irraisonnée. Elle comprendrait ! Il en était convaincu. Alors pourquoi avait-il l'ignoble sensation d'être coupable ?

C'était son enfant. L'héritier des Clawback. Choisir revenait à perdre dans tous les cas. Mais Voyl ne pouvait pas se résoudre à perdre une occasion qui pouvait faire culminer la carrière qu'il avait mis toute une vie à bâtir. La mère et l'enfant étaient en sécurité et surprotégés par son entourage. Ils pourraient encore attendre quelques heures : le temps pour lui de se présenter au quartier général et voir ce que Goldfield pouvait trouver à redire de son plan d'action. C'était la solution la plus viable, celle qui présentait le moins de risque. Dan et Nia ne pourraient que le soutenir. Shiney comprendrait. Même si leur relation n'avait jamais vraiment ressemblé à celle d'un "couple normal", tel que l'entendait la majorité de la galaxie d'aujourd'hui, il comptait sur le fait qu'elle soit sur la même longueur d'onde que lui. Elle comprendrait, oui.

Il revit, une seconde, les yeux d'or de Wed'lek, son sourire, dans les rayons d'un coucher de soleil sur Naboo. Puis, comme un douloureux rappel, la soirée sur Telerath aux bras de Shiney, leur discussion ce soir-là. Toute sa vie venait de prendre un tournant des plus effrayants. Il allait être père, là, au beau milieu d'une guerre, alors que tout pouvait encore basculer. Kira avait mis une pagaille sans nom dans le secteur, mais pire encore, par son initiative, la reine ondéronnienne venait de faire s'entrechoquer un nombre indéterminé de paramètres dans la vie de ses propres concitoyens. Causant ainsi un nombre tout aussi indéterminé d'issues plus ou moins catastrophiques. Dans son dos, Voyl entendit de nouveau la voix étouffée de Hex, gêné.

" Vous... vous souhaitez que je...?

-Non ! Non, surtout pas. Je ne vais pas laisser passer une chance pareille. Ils auront un compte rendu complet, en direct ! "

Ses yeux d'améthyste brillaient comme rarement auparavant. Toute la tension qui régnait à bord se cristallisait autour d'eux.

"Que dois-je donc faire, monsieur ?

-Affrétez une navette pour Harnaidan immédiatement. Direction les quartiers généraux : ne les faisons pas attendre. "

Le secrétaire acquiesça et disparut dans l'encadrement de la porte plus vite qu'il n'était entré. Le regard porté au travers de l'immense vitre, devant le balais des vaisseaux qui gravitaient autour de la gigantesque carlingue, Clawback ferma les yeux, se laissant aller une dernière fois avant de replonger tête la première dans le délire de l'agitation permanente.

" Pardonne-moi, Shiney. "

Avec un soupir lourd et résigné, il ramassa ses effets et quitta les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Muunilinst] Entre l'aube et le crépuscule d'une même nuit - [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-