La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coloc's [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Mar 12 Sep 2017 - 16:20

De la provoc' ? Cela ne dérangeait pas Solal, du moment que cette dernière ne suinte pas d'orgueil. Acceptant la remarque joueuse, le Padawan esquissa un sourire. En réalité il était surtout du bonne humeur après avoir constaté que Glurba avait cligné des yeux, gêné par son onde de Force. L'apprenti s'arrêta face à son adversaire, c'est là qu'il pouvait trouver ses uniques faiblesses. Sans en avoir l'air, Solal loucha sur les petits bras de la Limace, Ninagoht avait presque réussi à arracher ce sabre-laser qui tournait sans arrêt, la prise de Glurba n'était en soi pas si forte à cause de ses petits doigts boudinés, du moins il en avait eu l'impression. En revanche, le mucus avait servi à retenir le manche, exactement comme avec le politicien. Avec un peu de dégoût, le félin songea à un plan rapide, il devrait frapper fort dès le début afin de ne pas s'épuiser. Alors il décida rapidement d'un enchaînement destiné à lui donner envie de vomir, mais peut-être aussi à le faire gagner. Le Hutt voulait un câlin ? Il allait l'avoir. Cette fois, le jeune Jedi n'avertit pas de ses prochains gestes via des paroles provocatrices, préférant se rendre le plus illisible possible, en évitant de regarder exactement l'endroit visé ou en essayant de conserver une gestuelle neutre. Cela faisait partie de son instinct, tromper la proie, ne pas lui laisser voir le prochain coup. Concentré sur sa tâche, l'adolescent demeura un instant immobile encore avant d'agir.

Encore une fois, l'apprenti projeta sa patte en avant pour envoyer une onde de Force dans les yeux de son adversaire. Peu importe que ce dernier anticipe et clos ses paupières, tout ce que souhaitait Solal, c'était le déconcentrer, lui faire stopper ces moulinets dangereux pour lui. Au moins, Glurba n'était pas sensé pouvoir se les couvrir avec les mains. Avec un peu de chance, le Hutt lâcherait même à nouveau son arme. Bondissant en avant tout de suite après son acte, le Félacatian se lança, antérieurs en avant sur la main de son ennemi. Il espérait que cette approche soudaine ne lui nuirait pas.

Dans le feu de l'action, le Padawan ne savait pas vraiment si son adversaire avait lâché son sabre, mais au dernier moment ses griffes jaillirent de son fourreau pour zébrer soit l'air-si Glurba avait maintenu son sabre dans ses mains- soit le mucus, en espérant couper le filet dégoulinant d'un coup sec. S'il pouvait séparer le sabre de son propriétaire... Les dents du jeune Félacatian cherchaient à attraper le manche à l'horizontale pour directement le disputer aux mains du Hutt, même si faire attention à ne pas blesser ce dernier lui faisait perdre en vélocité, de la même façon qu'il ne devait pas toucher la lame ou la ré-activer si jamais Glurba l'avait éteinte.

****

Les naseaux d'Alycius ronflèrent et ses oreilles se plaquèrent sur le sommet de son crâne, prouvant son mécontentement. S'il avait trouvé l'approche de Solal intéressante, il désapprouvait l'utilisation de la même technique de façon répétée. Cela dit Glurba pourrait être aussi surpris que lui qui ne s'attendait pas à une telle monotonie. Heureusement le Félacatian se montra ensuite plus audacieux et le Maître se garda d'émettre un jugement particulier, attendant simplement la suite. Il espérait que Ninagoht profitait du spectacle... Un spectacle un peu plat cela dit. Pour y palier, le Nazzar actionna un levier, ayant choisi à conscience d'activer un changement de climat brutal.

[HJ: Pour que ce soit plus juste, je vais tirer les dés:

1, 2, 3: Pluie et vent puissant + Froid intense.
4, 5, 6: Sécheresse, vent aride + chaleur intense. Si quelque chose ne va pas, dit-le moi.

EDIT: Je reposte, j'ai oublié de lancer les dés lol! Si tu as d'autres suggestions de changements de climats etc, fais-moi en part également! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4135
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Mar 12 Sep 2017 - 16:20

Le membre 'Solal Kalel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 246
Âge du perso : 127 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Mer 13 Sep 2017 - 9:17

Glurba s'amusait. Pour lui, s'entraîner au combat était un jeu. Il avait un réel plaisir à se livrer à des combats d'entraînements, mais contrairement à d'autres Padawans aussi enthousiastes que lui, et à ce que l'on pourrait croire en l'entendant parler parfois, ce n'était pas par goût de la domination physique sur autrui. Parmi les Padawans, il y avait tout d'abord ceux qui rechignaient simplement à se battre. Glurba n'entrait évidemment pas dans cette catégorie. Puis, dans ceux qui aimaient se battre, il y avait les belliqueux, ceux qui voulaient devenir toujours plus forts afin d'obtenir ce qu'ils voulaient par la force physique. Ce n'était pas non plus dans cette catégorie qu'entrait Glurba. Le Hutt voyait le combat comme un jeu stimulant. Son orgueil le rendait sûr de lui, car le jeune Hutt n'aimait pas perdre et ne s'imaginait pas perdre, mais ça restait un jeu. Contrairement à d'autres Padawans ayant autant d'appétence pour le combat que lui, Glurba ne rêvait pas d'être un jour si puissant qu'il lui suffirait d'entrer dans l'Académie Sith pour massacrer tout le monde. Il y avait beaucoup à dire sur cet attrait si étonnant du Hutt pour le combat, comme par exemple l'idée que ce soit pour lui un moyen de compenser la “vie normale de Hutt” dont il estimait avoir été spolié durant son enfance. Des psychologues se régaleraient à étudier le cas de Glurba. Au final, Glurba aimait le combat, comme il aimait le bricolage, comme il aimait l'informatique, comme il aimait la mécanique... autant de domaines auxquels un Hutt, normalement, ne touche pas. Et en même temps, Glurba était, comme une grande majorité de Hutts, orgueilleux, égocentrique – mais pas égoïste –, gourmand, capricieux et facilement lubrique. Evidemment il ne fallait jamais se laisser à la généralisation en disant que tous les Hutts avaient cela en commun.

Dans ce duel d'entraînement, tout semblait donc opposer Glurba et Solal. Glurba était sûr de lui, Solal avait peur de ce duel. Glurba misait sur sa robustesse et son endurance pour pallier son incomparable lenteur, Solal misait sur sa sauvagerie et sa vivacité pour essayer de l'emporter au plus vite. Glurba aimait manier le sabre-laser puisque son corps manquait d'armes naturelles et qu'il avait du mal à se concentrer sur la Force, Solal était morphologiquement incapable de manier un sabre-laser et utilisait toutes ses armes naturelles en complément de la Force. Glurba avait goût à ce combat, Solal avait espéré l'éviter. Glurba pensait n'avoir rien à prouver, Solal avait tout à prouver. Glurba, tout en s'amusant, voulait se mettre en valeur ; Solal, tout en renâclant, se battait pour laver l'honneur de Niganoht. Pour Glurba, ce duel était comme chaque combat un loisir enrichissant ; pour Solal, ce duel était une épreuve.

Lequel des deux allait l'emporter ? Niganoht, installé à côté d'Alycius, observait ce combat avec le plus grand intérêt. Il avait espéré, en arrivant dans le Temple Jedi, avoir l'occasion d'observer deux Padawans s'affronter, et cette occasion lui était offerte, avec pas n'importe quels Padawans. Niganoht allait ainsi pouvoir analyser comment les Jedis à la fois apprenaient à se battre à un Hutt, une race absolument pas prédisposée à cela, et à la fois apprenaient à se battre à une race ne pouvant manier le sabre-laser.

Sur le terrain, Glurba était averti : Solal allait faire appel à la Force. Maître El'Dor l'avait déjà mis en garde sur ce point, et Glurba venait déjà d'en avoir la démonstration. Le Hutt ne pouvait cependant s'empêcher de penser que Solal n'allait pas pouvoir faire grand-chose même avec la Force. Cependant, Maître El'Dor observait et il était hors de question pour Glurba de se laisser avoir bêtement devant un Maître Jedi, mais surtout devant lui, ce bel étalon. Glurba voulait impressionner Maître El'Dor. Il était normal pour le plus beau des Hutts de vouloir impressionner le plus beau des Nazzars, non ?

Glurba effectua donc moins de moulinets, sans arrêter complètement. Solal prenait le temps de l'observer. Glurba vit le regard du Félacatien se braquer un instant sur son sabre-laser... à moins que ce ne fût sur ses bras. Niganoht avait voulu jouer sur ce point faible, et il n'était pas improbable que Solal ait la même idée. Glurba se dit qu'il allait être vigilant là-dessus.
Il fit bien. Quelques instants s'écoulèrent avant que Solal ne repassât à l'offensive avec la même bourrasque de Force dans les yeux de son adversaire, ayant attendu de le faire pendant un moulinet. Glurba eut cette fois-ci le réflexe de tourner un peu la tête pour être moins gêné et dut arrêter son moulinet ; cependant, étant étonnamment habile de ses doigts, le Hutt réussit cette fois à bien retenir le manche de son arme, même s'il fut là encore aidé par son mucus. Solal enchaîna avec un bond vif, impossible à esquiver pour la Limace : ses pattes antérieures visèrent les bras du Hutt, et une griffe gratta l'air au-dessous, mais ce fut sans compter sur l'habileté de Glurba.

Maître El'Dor savait déjà que Glurba avait un style de combat forcément pas académique, ne serait-ce qu'à cause de sa race ; mais il n'avait pas tout vu... Glurba était incapable de porter proprement un coup de boule au Félacatien dans cette position. Son “attaque” fut donc tout autre, dans un but de déstabilisation : son énorme langue dégoulinante de sécrétion verdâtre vint lécher le museau de Solal. Glurba savait qu'il pouvait jouer de son corps pour écœurer ses adversaires. Il avait conscience que les Hutts répugnaient presque toutes les autres races ; s'il était incapable de comprendre ce qu'un Hutt avait d'écœurant – ni même de façon générale ce qui pouvait écœurer quelqu'un, puisque rien ne semblait à même d'écœurer un Hutt – son sens de l'humour lui permettait, au lieu de simplement s'en vexer, d'en jouer en en tirant parti. Ecœurer l'adversaire était, pour Glurba, un moyen comme un autre de le déstabiliser.
Solal, s'il n'esquivait pas cette langue, aurait donc non seulement la bave du Hutt sur les poils du museau, mais sa puanteur à deux centimètres des narines.

Avant que Glurba ne puisse faire autre chose, un bruit particulier résonna dans la salle : Maître El'Dor venait d'actionner une commande pour changer les conditions de combat. Les températures montèrent significativement, les ventilateurs soufflèrent un vent aride en même temps que l'humidité de l'air fut diminuée. Glurba ouvrit des yeux paniqués, comprenant que ce climat allait être le pire pour lui. Il appréciait la chaleur, mais modérément, et surtout, une chaleur humide. Cette chaleur-là allait le faire transpirer abondamment, lui causant donc une déshydratation, que la sècheresse de l'air allait rendre plus grave. Finalement Glurba décida d'en rire :

GLURBA – Tiens, voyons ce que ça donnerait si je devais affronter un Sith dans le désert de Korriban ! Hahaha, ça va être amusant !

Glurba déglutit. Il sentait déjà la transpiration suiter de tous les pores de sa peau, et en même temps, ce transfert d'eau dans son corps rendit son mucus beaucoup moins fluide... et donc dix fois plus collant encore qu'il ne l'était déjà. En voulant légèrement bouger sa queue, le Hutt sentit son corps être retenu au sol, accroché par son mucus. Décidant d'ignorer cela, Glurba voulut lécher encore une fois Solal, mais ce fut un piège : s'il esquivait par sa gauche, il s'exposerait à une attaque quasi simultanée au sabre-laser, tandis que s'il esquivait par sa droite, il s'exposerait à une attaque de la queue... quoique très ralentie par l'adhésivité du mucus au sol. Si Solal esquivait en arrière, sa contre-attaque laisserait à Glurba le temps de réassurer sa défense.

Si cette aridité de climat asséchait la Limace, elle affectait aussi le tigre qui allait vite se mettre à haleter et à s'épuiser encore plus vite. C'était là la chance de Glurba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 17 Sep 2017 - 10:58

La respiration altérée, Solal recula d'un pas. Les yeux mi-clos, le jeune félin tira automatiquement sa langue rose pour parcourir son museau outragé. L'humidité gluante le répugnait et l'idée de ramener son organe nettoyeur entre ses babines lui donnait envie de vomir, et pourtant le Padawan n'était pas une petite nature.

- Non mais t'es vraiment immonde!

Laissa jaillir Solal sans authentique colère. Il savait ce que c'était que d'utiliser toutes, vraiment toutes ses armes au combat, sachant que les siennes étaient également limitées. Au fond, impossible d'en vouloir à Glurba qui tirait simplement parti de "l'hybridation" de sa race, au même titre que l'apprenti utilisait ses griffes ou l'Anacondan ses anneaux. Simplement étonné, et certes, écoeuré, Solal n'avait pu s'empêcher de lancer une exclamation à peine libératrice. L'odeur infecte du Hutt galvanisait son odorat fin de prédateur et il fallut quelques longues secondes au jeune félin pour débarrasser ses moustaches sensibles du liquide gluant qui leur avait fait perdre leurs capacités basiques.

Il aimait de moins en moins Glurba, mais ce coup-là était aussi juste que le prochain que Solal allait lancer. Malgré la chaleur de plus en plus étouffante, le félin restait concentré. Il était content que le Hutt ait cessé de se vanter pour se concentrer sur le duel. Son dégoût partiellement oublié tandis que l'adversaire remontait légèrement dans son estime, Solal avait également égaré sa peur en route. Décidé à offrir lui aussi toutes ses armes en pâture au spectacle, il se remit à trotter autour de la limace, marquant un grand écart devant sa face. Comment atteindre les yeux s'il devait combattre l'énorme langue? Ainsi le Hutt n'avait-il réellement aucune faiblesse?

La chaleur commençait à peser sur les épaules de Solal qui respirait un peu plus fort, les narines brûlées par le vent sec. S'humidifiant régulièrement la truffe, l'apprenti essayait en même de temps de voir les conséquences du climat sur Glurba. Peu à peu, à force de tourner, il remarqua que ce dernier semblait bloqué. Il fallut un temps à l'adolescent pour remarquer que c'était sa bave qui le coinçait de la sorte, et un autre petit moment pour trouver une possible faille. Les minuscules bras du Hutt et sa langue ne pouvaient quand même pas atteindre son dos ou sa tête... N'est-ce pas?

Alors Solal bondit en avant pour essayer de grimper directement sur son adversaire, espérant atteindre sa tête, se percher sur la large surface puis se baisser au maximum pour atteindre ses yeux globuleux des pattes. Cacher la vue, bloquer les narines... Un gros truc non identifiable lui coupa néanmoins le souffle. Ouch, la queue du Hutt venait de caresser les côtes du félin qui n'avait pu qu'amortir un peu le choc en tordant son corps en pleine arrivée sur Glurba. Les griffes en avant, le jeune félin ne retint pas une grimace de douleur mais il essaya toutefois de s'accrocher à la queue pour débuter son ascension. Malheureusement un peu instable à cause du choc passager, il savait que l'autre pouvait le déloger en se débattant. Du coup il essaya de vite grimper pour le gêner au maximum, l'exciter inutilement pour le fatiguer en se servant de cette chaleur intense pour le seconder. À l'instar d'un chien Ahk accroché à la croupe d'un énorme Bantha dont la cuirasse était impénétrable, il espérait avoir Glurba à l'usure, en altérant sa respiration, en le faisant se débattre dans les sables mouvants, ici représentés par la bave de la limace. Lui aussi fatiguait évidemment, mais il pensait pouvoir tenir, et surtout s'épuiser moins en s'accrochant qu'en étant celui qui essayait de virer le parasite.

- Oh oui, un câlinnnnnn

Clama Solal, Galvanisé, en essayant de se caler sur les "épaules" du Hutt, passant par-dessus son crâne pour continuer ses jeux de pattes frappants sans cesse pour les fourrer dans l'oeil, la narine, peu importe ce qu'il atteignait.-quoique de manière imprécise car il ne pouvait pas voir correctement sa cible.- Enfin... C'était le plan si jamais il réussissait à gravir la montagne rocailleuse verdâtre.

***

De son côté, lui aussi joueur, Alycis pressa un bouton sans prendre la peine de regarder cette fois. Il appréciait le combat insolite, même si un rare élan de compassion avait parcouru son échine pour le pauvre Solal qui avait subi l'attaque de langue. Il appréciait que Glurba le surprenne, prenant ses précédentes paroles au premier degré. Les combattants devaient utiliser tout ce qui était à leur portée, et c'était ce qu'ils faisaient, comme le félin, essayant de se percher sur son camarade.

HJ: PREMIER DÉ: POSITION DES BLOCS

1 OU 2: Les blocs où se trouvent les adversaires s'enfoncent, les bloquant dans un genre de crevasse.

3 ou 4: Le sol reste à sa place.

5 ou 6: Les blocs où se trouvent les adversaires s'élèvent, les bloquant sur un genre de "montagne"/ Sommet.


DEUXIÈME DÉ, DANS LE CAS OÙ LE SOL BOUGE ( donc à ignorer si le premier dé fait un 3 ou un 4)

1, 2, 3: Des petites marches apparaissent sur les parois des blocs qui se sont enfoncés ou qui se sont élevés...

4, 5, 6: Les parois du "puits" ou de la "montagne" restent totalement lisses.

LE CLIMAT CHANGERA PEUT-ÊTRE AU PROCHAIN TOUR SELON LES DÉS]




Dernière édition par Solal Kalel le Dim 17 Sep 2017 - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4135
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 17 Sep 2017 - 10:58

Le membre 'Solal Kalel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


JET 1: Les blocs où se trouvent Glurba et Solal se redressent.

JET 2: Des petites marches émanent des parois de la "montagne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 246
Âge du perso : 127 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 17 Sep 2017 - 17:17

Cette nouvelle feinte de Glurba fonctionna – « encore une fois », se dit-il. Il était fier de montrer à Maître El'Dor qu'il savait se donner tous les moyens pour remporter un combat : palliant intelligemment son manque flagrant de mobilité, le Hutt usait d'armes naturelles insoupçonnées pour écœurer et donc déstabiliser son adversaire, et il savait ruser en anticipant les mouvements de l'adversaire pour le contrer. C'était une très bonne chose que Maître El'Dor vît tout cela. Glurba faisait ses preuves. Il lui restait encore à sortir vainqueur du duel d'entraînement, pour parachever sa démonstration.

Solal évita la langue en tournant autour du Hutt, et resta trop concentré sur son visage. Glurba se disait qu'il fallait se méfier des apparences mais puisque l'attention de Solal était concentrée, il y avait à parier qu'il était en train de planifier un moyen de l'attaquer au visage. Le Félacatien ne vit donc pas la queue lui arriver dessus, et ce malgré le mucus devenu encore plus collant que la normale, ralentissant d'autant le geste offensif de la Limace. Cependant, juste avant le choc, Solal amorça un mouvement, un bond certainement, et sa position lui permit d'amortir légèrement l'impact de la queue du Hutt. Il réussit même à s'y cramponner férocement. Ca, Glurba ne l'avait pas anticipé.

Le tigre parut instable, ainsi accroché à la queue du Hutt. Ce dernier voulut donc s'agiter, ayant bon espoir de le désarçonner ; malheureusement, ce vent chaud et aride faisait perdre toute fluidité à son mucus en causant de la déshydratation, Glurba s'asséchait à force de transpirer, ainsi son mucus devenait-il vraiment trop collant. La queue était entravée au sol par de multiples filets gluants, et le Hutt fut donc incapable de se débattre aussi énergiquement qu'il aurait voulu. Cela l'empêcha de secouer suffisamment Solal, qui petit à petit grimpa le long de sa queue pour arriver dans son dos.

Le Hutt ne sut pas quoi faire, avec le Félacatien qui plantait ses petites griffes dans son dos pour escalader son gros corps poisseux. Les griffes ne se plantaient que bien trop peu profondemment pour lui causer des blessures significatives, au final ça le gratouillait plus qu'autre chose ; malgré tout il se sentit vulnérable, incapable de déloger le félin qui lui grimpait dessus, n'étant capable d'aucune mobilité, le Hutt ne put que se laisser faire.

SOLAL – Oh oui, un câlinnnnnn...

Glurba ricana. Il prit les choses avec humour l'espace d'un instant. Solal se prêtait au jeu, c'était donc chouette à ses yeux. Son ricanement ne dura pas longtemps, car se faire escalader le corps par son adversaire n'était pas chose agréable dans le cadre d'un combat. Solal n'était pas là réellement pour un câlin.

Solal atteignit sa tête et se pencha sur le devant. Avec la patte, il lui titilla les yeux. Le Hutt ne pouvait même pas accéder à ses yeux avec les mains, ses bras étant trop courts. Il cligna des paupières en grimaçant, et grogna en s'agitant. La patte se promena jusqu'à ses énormes et profondes narines, qui par leur taille tenaient largement la comparaison avec les naseaux de Maître El'Dor. Tantôt Glurba fut empêché de voir, tantôt il fut empêché de respirer. Ce manège l'agaçait, le faisait grogner, s'agiter... en vain. Solal s'amusait, même si ses autres pattes s'empêtraient dans le mucus collant maculant toute la surface de peau du Hutt, et même si parfois un de ses doigts glissait carrément à l'intérieur d'une narine du Hutt, récoltant une substance non moins gluante et écœurante.

Heureusement, Glurba avait quelque chose que Solal n'avait pas : si la longueur de ses bras était insuffisante pour que ses mains atteignent ses yeux ou même ses narines, il pouvait chasser la patte promeneuse de Solal avec la portée conférée par son sabre-laser. Faisant bien attention à ne pas se toucher le visage avec, Glurba essaya d'entailler la patte de Solal avec sa lame blanche radiante. Il sentit soudain une vibration dans le sol, et clignant alternativement d'un œil et de l'autre pour faire barrage à la patte féline avec ses paupières, il vit qu'il fut surélevé par rapport au reste du terrain d'entraînement. Glurba et Solal furent au sommet d'une sorte de petite pyramide aux rebords en escaliers.

Le Hutt avait envie de reprendre son souffle, et à force de s'agiter, sa queue et son gros corps ne faisaient que patauger dans une flaque de mucus dans laquelle la Limace était à présent considérablement empêtrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Sam 14 Oct 2017 - 9:22

Une odeur légèrement grillée s'éleva dans l'air, chatouillant les narines de Solal en même temps qu'une sensation de chaleur désagréable. Il devina que c'était sa patte qui cuisait tranquillement sur la face du vaillant Hutt n'hésitant pas à approcher son propre sabre à une distance peu raisonnable. S'il avait été juché dans une position et surtout pas aussi en hauteur, Solal aurait bondit par terre pour se redresser rapiècement et plaquer le manche de l'arme contre Glurba, afin qu'il se brûle seul. Cependant, pas forcément en bonne posture, le jeune félin se contenta de lutter contre la douleur grésillante. Il supporta la chose un petit temps avant de retirer ses coussinets, de plus surpris par une secousse.

Sous leurs yeux, le sol bougea, et le grand carreau sur lequel se trouvait Glurba se dissocia de ses camarades pour se redresser, formant une colonne carrée. Des petites marches apparurent sur les côtés de cette dernière. On aurait dit un holofilm. Un moment, toujours juché sur le Hutt dont les mouvements ne parvenaient plus à le déstabiliser, l'apprenti évalua la situation.

C'est en voulant bouger d'avantage que le Jedi s’aperçut qu'il était pris au piège. Non seulement son poil était maculé de bave, de mucus et de... morve? Bref, le fait est qu'il était aussi dégoûtant que piégé. Piétinant son énorme promontoire, Solal essaya de se dépêtrer. Par chance, la patte qui dérangeait précédemment le visage de Glurba était encore trop fraîchement posée pour être bloquée. D'un coup de griffes, le Félacatian trancha les entraves baveuses qui bloquaient son autre antérieur et s'appuya sur ses arrières pour sauter, se dégager. Il atterrit près de la limace, bloqué sur le même carré et un peu à l'étroit certes.

Heureusement, les marches en colimaçon-des cousines de la limaces?.- devaient lui servir de porte de sortie. Solal en descendit une ou deux. Il s'assit "sous" le niveau du Hutt et au niveau du flanc droit de ce dernier, espérant qu'il ne puisse plus bouger sur sa plateforme. La patte en avant, Solal exerça une onde de Force d'expulsion pour que Glurba lâche son arme, puis, il changea et essaya d'attirer l'arme, alternant comme si la Force était une extension de ses mains exerçant des allées et venues à distance. Il espérait que la position, aux trois quarts derrière le Hutt lui ferait perdre de la poigne. Jusque là c'était clairement lui qui gagnait en force brute, aidé, il fallait le reconnaître par sa salive collante- ou ce que c'était.-. Il était temps que son allié devienne sa propre perdition.

DÉ CLIMAT:

1, 2, 3: Le climat reste tel quel: chaud et sec

4, 5, 6: Un froid intense et sec envahit la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4135
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Sam 14 Oct 2017 - 9:22

Le membre 'Solal Kalel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 246
Âge du perso : 127 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 16 Oct 2017 - 20:20

Voilà pourquoi Glurba aimait se battre au sabre-laser : ça lui offrait encore plus de défense que ce que son corps proposait déjà, sans parler du potentiel offensif. Il avait beau avoir des bras trop courts, le Hutt avait un avantage sur le Félacatien : ce sabre-laser lui permit de faire rôtir la patte de Solal jusqu'au point où ce dernier fut obligé d'arrêter de titiller ses yeux et ses narines. Glurba sentit Solal le piétiner, essayant de changer de position sans y parvenir ; il ne devina pas que son mucus avait empêtré le félin. Solal utilisa une griffe libre pour couper les liens gluants un à un, ce que Glurba ne put pas voir, autant qu'un Humain ne pourrait pas voir un rat perché dans ses cheveux.

Au bout d'un moment, Solal descendit donc du dos de la Limace qui en fut bien soulagée. Glurba se permit même d'afficher de nouveau un large sourire, et quelqu'un qui le connaissait bien remarquerait que sa bouche dégoulinait de moins de bave que d'ordinaire, signe que la Limace s'asséchait même si elle ne voulait en montrer aucun désagrément. Solal quitta même le sommet de la sorte de pyramide, là où Glurba pataugeait dans une flaque de mucus de plus en plus collant. Le Hutt sentait bien que sa queue était accrochée au sol, et ne voulant pas donner raison à ceux qui comme Maître El'Dor essayaient de dire que son mucus pouvait devenir une gêne, il n'essaya pas de se déplacer. Toujours sauver les apparences : Glurba ne voulait pas entendre Maître El'Dor critiquer son corps si parfait.

Solal se tint aux trois-quarts derrière Glurba, et lui envoya une onde de Force droit sur les mains. Glurba perdit sa poigne sur son sabre-laser mais put encore une fois compter sur le tapissage de mucus qui maintenait le manche collé à sa paume, surtout dans l'état où il était. Malheureusement, Solal insista en tirant par télékinésie l'arme vers lui. Il tenait absolument à désarmer Glurba.

Au même moment, le climat changea subitement : tout en restant aussi sec, l'air de la salle d'entraînement passa de la chaleur au froid. Glurba ne s'attarda pas tout de suite sur ce détail, car l'action de Solal venait de lui donner une idée. Il se rappelait que Maître El'Dor avait voulu l'inciter à faire plus souvent appel à la Force ; Glurba y rechignait et n'en gardait qu'une maîtrise médiocre, mais il était peut-être l'heure de marquer un bon point, peut-être même de remporter le combat maintenant. Par réflexe, le Padawan aurait pu essayer de ramener son arme à lui pour la reprendre en main. Glurba fit tout l'inverse : puisqu'il était très mauvais dans la manipulation de la Force, il se servit de l'“élan” donné par Solal pour diriger son sabre-laser, lame toujours allumée, sur lui.

Solal, en essayant de tirer le sabre-laser de Glurba vers lui, pourrait être surpris de voir celui-ci arriver bien plus vite que prévu, et pourrait recevoir une blessure par la lame sous l'effet de surprise.
Qu'il réussisse ou non cette action, Glurba réagit au changement de climat en ricanant :

GLURBA – Hahaha, je vous adore, Maître El'Dor ! C'est stimulant !

En fait, il ne réagissait pas seulement au changement de climat mais aussi à la transformation du terrain. Glurba voulait prouver qu'il pouvait s'adapter à différentes conditions de combat. Pas question pour lui de se plaindre : Maître El'Dor pimentait ce combat que Glurba avait estimé gagné d'avance, et c'était effectivement stimulant pour le jeune Hutt. De plus, même si le froid ambiant était aussi sec, au moins la baisse de température permettrait à la Limace de ne plus suer en abondance, et donc de s'assécher un peu moins. Cela dit, le mal était déjà fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Ven 10 Nov 2017 - 12:42

La chaleur côtoyait le froid polaire. La joue poilue de Solal frémit sous la douleur. Lui qui voulait toucher le visage de Glurba, avait finalement tout pris dans la figure. Un grondement rageur s'échappa des babines du félin qui recula sous la surprise. Il passa sa patte avant sur sa blessure, légère mais douloureuse. Les moustaches du Padawan sentaient même un peu le roussi.

Sous son antérieur droit, le sabre-laser de Glurba roula, comme pour rappeler à Solal sa présence. Le félidé maintint sa prise, conscient tout à coup qu'il ne pouvait pas, lui, le saisir. Un instant il baissa la tête et l'envie de s’apitoyer sur son sort le prit, mais ça ne servirait à rien, et il ne voulait pas perdre. Pas devant Maître El'Dor ou le politicien.

L'épais pelage de Solal lui permettait de lutter contre le climat inhospitalier, du moins en partie car il tremblait toujours un peu. Toutefois revigoré, le félin leva les yeux vers le Hutt qui lança une de ses maudites phrases prétentieuse, accompagnant celle-ci d'un ricanement outrageant pour Solal.
Alors comme ça la limace s'amusait dans ce combat où lui souffrait? Le Padawan cacha sa peur, l'étouffant d'un feulement. Il ne voulait vraiment pas perdre.

Décidé à se servir des petites marches menant à l'espèce de pyramide où se trouvait son adversaire, Solal attrapa le sabre-laser entre ses crocs, réprimant une contraction de son estomac. Était-il vraiment en train d'avaler de la bave de Hutt ? Dans ce cas-là, le goût du métal était presque une bénédiction. Si seulement il savait manier la Force avec suffisamment de précision pour le faire avec la télékinésie, mais craignant de blesser son adversaire s'il y mettait trop d'enthousiasme, il avait bien dû se sacrifier. Protéger ce sale vantard, quelle ironie!

À la façon d'un chien, le jeune apprenti maintenait l'arme à l'horizontal. Alors qu'il montait dans le dos du Hutt pour essayer de l'attaquer par derrière- ce n'était pas forcément loyal, mais un prédateur n'était jamais ce qu'il y avait de plus honnête dans un combat, et en ce moment, Solal se contrefichait de l'honneur.-, il avisa le dos de la limace pour remonter dessus. Il bondit en avant pour s'installer à nouveau, si possible, sur les omoplates recouvertes de graisse de son adversaire. Cette fois-ci néanmoins, Solal disposait d'une arme. D'une pression des molaires, quoique tâtonnant un peu, en plein saut il chercha à enclencher la lame blanche - à l'horizontal évidemment, étant donné qu'aucun autre mouvement ne lui était permis, la position étant au demeurant, assez inconfortable.-, dans l'espoir d'atterrir à quelques centimètres de la nuque de Glurba et ainsi l'avoir en otage.

***

Alycius fronça légèrement les sourcils. Il était partagé entre deux adjectifs: original et ridicule.
Les deux Padawans imaginatifs risquaient finalement de se blesser eux-même, car chacune de leurs tentatives étaient à double-tranchant, et que dire de la dernière tactique du félin. Maintenir un sabre-laser comme un toutou portant un bâton trop long pour passer la porte était une chose, essayer de prendre en otage un Hutt avec cette méthode en était une autre. C'était osé, ou désespéré. Encore un duel entre deux adjectifs qui ne décidèrent de toutes manières pas le Maître à stopper le combat ou répliquer à Glurba. Cela dit, il commençait intérieurement à douter de sa première idée. Solal était un peu plus résistant de ce qu'il avait pensé mais Glurba s'adaptait trop bien pour un prétentieux sensé être aveuglé par ses faiblesses.

Un peu irrité par les interruptions du Hutt qui gâchait la beauté de cet étrange duel, le Jedi s'abstint de réagir, ne serait-ce que par un mouvement de tête incitateur ou négatif. Captivé sans se l'avouer par la bataille, il délaissa les boutons de la salle, laissant le climat et les carreaux à leur place. De toutes manières, l'épique et atypique duel touchait à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 246
Âge du perso : 127 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Ven 10 Nov 2017 - 17:37

Glurba n'espérait pas causer une grosse entaille à Solal, même si l'action était risquée et il en avait conscience ; mais peut-être que la blessure causée pourrait signifier la fin du combat. Voyant ce qu'il en fut effectivement, Glurba exprima une mine de déception. Solal fut éraflé au museau, mais rien qui légitimait que Maître El'Dor déclare Glurba vainqueur du combat. Glurba aimait se battre, indubitablement, alors pourquoi était-il déçu que ce combat dût continuer ? Peut-être parce que finalement, son adversaire était moins stimulant que les alternations de climat et de topographie déclenchées par Maître El'Dor. Il fallait bien cela pour pimenter un combat que le Maître Jedi avait lui-même annoncé à Glurba comme « simple », contre du « menu fretin ». Dans l'esprit de Glurba, Solal n'avait aucune chance de gagner.

Il suffisait de le voir feuler timidement en trablant de froid sans être morphologiquement capable de se saisir du sabre-laser dérobé à Glurba, pour en être convaincu. De quelles armes le tigre disposait-il pour vaincre un Hutt ? Ses longs crocs ? La belle blague, face à la graisse protectrice du Hutt, sans parler du dégoût qu'inspirait aux mammifères son mucus cutané. Et ne disait-on pas que la chair des Hutts avait un goût si infect que même les sarlaccs les régurgitaient car incapables de digérer une viande aussi impropre ? Alors comment pouvait-on imaginer Solal mordre Glurba sans vomir dans les secondes suivantes ?

Solal attrapa finalement le sabre-laser de Glurba... avec la gueule. Il faisait comme il pouvait, mais à cet instant il ressemblait plus à un chien s'apprêtant à rapporter un bâton lancé par son maître. Non, vraiment, cet adversaire n'avait rien d'intéressant pour un combat. Solal était peut-être une belle personne en-dehors de ça, mais se battre contre lui était ennuyeux pour Glurba, qui devait en plus faire avec une certaine bougonnerie de la part du jeune Félacatien.

Quand il vit Solal grimper les marches de la pyramide en se plaçant derrière lui, Glurba devina que son adversaire envisageait de lui grimper sur le dos encore une fois. Alors le Hutt voulut le frapper avec sa queue... mais la flaque de mucus dans laquelle il pataugeait en haut de la pyramide se révélait trop collante, et sa queue resta fermement engluée dedans.

GLURBA – Raaah !

La Limace parut ainsi sans défense quand Solal bondit en avant... mais Glurba se pencha lui-même en avant de façon assez soudaine, que l'on put presque qualifier d'“agile”, surtout en tout cas pour un Hutt. Cela n'empêcha pas Solal d'atterrir sur la Limace cependant, mais pas de la façon qu'il avait calculée. Profitant du déséquilibre causé et du fait que le Félacatien aurait plus tendance à glisser sur sa peau, Glurba se redressa avec vigueur. Il sentit quelques fils de mucus tirer sur le bas de son torse : en se penchant en avant, son “ventre” avait touché le sol en haut de la pyramide. Si justement le sol avait été plat au lieu de cette pyramide, Glurba aurait ainsi pris le risque de rester collé au sol en s'étant ainsi aplati à l'horizontale. Peut-être que se pencher en diagonale aurait été suffisant et surtout moins risqué !

Quoi qu'il en soit, Glurba espéra faire perdre prise à Solal et peut-être lui causer une mauvaise chute. Il fallait vraiment que ce combat se termine vite, car en plus d'être ennuyeux, au fil du temps il risquait de permettre à Solal, à Niganoht Qademanda et surtout à Maître El'Dor de noter que le Hutt s'engluait de plus en plus dans son mucus.
Glurba, faisant comme si de rien n'était, tendit le bras pour rappeler son sabre-laser à lui. Même dans ce geste, il était possible de noter que Glurba devait étirer des liens de mucus entre son bras et son torse, et que ça le gênait un peu dans son geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 13 Nov 2017 - 11:28

Pattes en avant, Solal se raccrocha comme il le pouvait. Un "ouf" s'échappa de ses babines en même temps que le sabre-laser qui glissa jusqu'au sol, précisément à côté de la queue de Glurba. Lr félin vit Glurba esayer de l'attirer. Y parvienfrait-il.? En regrimpant sur le dos de ce dernier comme il le pouvait, Solal jeta un coup d'oeil à l'arme au manche désormais plus terne que brillant. Il craint un instant que la limace ne s'en saisisse en se servant de sa queue comme un éléphant de sa trompe mais au lieu de cela, remarqua un détail pourtant évident. Comment avait-il pu ignorer ça? Quel prédateur il faisait! Certes, sa race d'origine ne l'était guère plus que dans ses moments de furie, car leur sang sauvage s'était dilué, mais lui qui vivait dans cette peau depuis sa plus tendre enfance était sensé avoir retrouvé cet instinct, instinct contre lequel le jeune Jedi devait souvent lutter.

Aujourd'hui c'était un retard qui aurait pu lui coûter le combat. Désormais cela dit, il voyait mieux que jamais. Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu'il plantait ses griffes dans l'échine de son rocher vivant. Au début craintif, le félidé avait finalement compris que ses pattes ne pouvaient rien contre le cuir épais du Hutt, aussi pratique que frustrant comme constat.

Après s'être stabilisé du mieux qu'il pouvait, Solal leva la patte pour exercer une pression via la Force, il espérait pousser le Hutt contre le carrelage et définitivement l'engluer. Certes, lui aussi commençait à se sentir prisonnier des filets de mucus, mais pour l'instant c'était presque un avantage, lui permettant d'adhérer au corps de son adversaire du moment. D'une onde vive, le jeune Jedi visa le milieu de la nuque de Glurba, exerçant toute la pression possible afin que le bas de son ventre adhère toujours plus contre le parterre dur et froid. Certes, le fait qu'ils soient perchés sur une "pyramide" permettait au Hutt de ne pas avoir de sol devant lui et donc de ne pas finir comme une crêpe, cependant, si le coup de Solal fonctionnait, son adversaire serait encore un peu plus immobilisé, penché vers l'avant de façon irrémédiable. C'était désormais ce que recherchait le félin, bloquer son ennemi, le rendre aussi utile qu'un de ces blocs qui jonchaient la salle.

Sa queue inutile, il l'espérait, ne pourrait servir de balancier, quant à ses bras minuscules, inutiles de parier sur eux, seulement le Hutt pouvait aussi contrer Solal via la Force, en exerçant ses pouvoirs contre le carrelage. C'était un véritable bras de fer que le Padawan d'avantage rôdé à utiliser ses dons espérait gagner. Cette fois, ils se battaient sur son terrain, celui de la Force.

Le froid mordant continuait d'attaquer Solal mais le Padawan concentré en faisait fi, totalement dévoué à sa tâche. Le fait de ne pas devoir se déplacer beaucoup désormais lui permettait de récupérer un peu de forces, bien qu'il en perde d'un autre côté à utiliser en continu de ses dons.
Cette fois, soit Glurba tomberait immobile, ou lui le ferait d'épuisement. Les derniers dés étaient lancés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glurba Lugliiamo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 246
Âge du perso : 127 ans
Race : Hutt
Binôme : Sliviqas, Quarren ♂, Chevalier Jedi (PNJ)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Mar 14 Nov 2017 - 19:05

C'est qu'il n'était pas facile à déloger, le bestiau ! Même s'il ne pouvait espérer causer aucune blessure marquante au Hutt, le Tigrain restait accroché, et même en fait un peu englué, à sa peau. Malgré les secousses de son torse, Glurba n'obtint pour seule victoire que Solal lâcha son sabre-laser de sa gueule. Dans un petit cliquetis, le manche atterrit juste à côté de sa queue, à un millimètre de la flaque de mucus. Cela lui permit de le récupérer plus facilement que si Solal l'avait gardé serré entre ses mâchoires... ou que si le manche avait roulé dans le mucus au sol. Glurba avait certes une maîtrise de la Force calamiteuse, mais rappeler son sabre-laser à soi était un b.a.-ba même pour un Padawan, et Glurba savait au moins faire cela. Evidemment, si quelqu'un lui contestait l'aimantation de son sabre-laser, il aurait bien du mal à remporter le “bras de Force” ; seulement, Solal était trop occupé à essayer de rester sur son dos pour s'occuper de ça.

Mais alors que Glurba savourait de sentir de nouveau son sabre-laser dans sa main, et après qu'il en eut allumé la lame, il sentit une pression de Force s'exercer sur sa nuque. Il tenta de lutter, mais Solal semblait y mettre tout ce qui lui restait d'énergie. La Limace fut irrésistiblement poussée vers le bas, et sentit son ventre se presser contre le sommet de la pyramide sur laquelle il trônait. A tel point que la conséquence fut dramatique pour lui : son mucus le retenait bien plus fort.

Quand Solal arrêta son action, Glurba se sentit un peu bête : il essaya bien sûr de se redresser par réflexe, mais son mucus lui refusa ce mouvement.

GLURBA – Nnnngh ! C'est pas vrai ! Qu'est-ce que t'as fait ?

Ne tenant pas à se faire humilier, Glurba usa vite de son sabre-laser pour sectionner les liens de mucus accessibles. Puis, tout en forçant pour essayer de se redresser avec plus de chances de réussite, il contorsionna son bras d'une façon seulement possible pour un invertébré tel que lui, et ainsi, il put attaquer Solal dans son dos, à l'aveugle certes, mais il sentait trop bien le Félacatien sur sa peau pour viser à côté. Toujours optimiste, ne voyant que les avantages de son mucus, Glurba savait que Solal lui-même avait moins de mobilité : empêtré sur sa peau gluante, son adversaire ne pourrait pas esquiver d'un bond, et n'avait rien pour parer la lame.

Glurba prit simplement la précaution de ne pas frapper fort, de ne pas risquer de lui trancher une patte ou quoi que ce soit qui causerait une blessure grave. S'il pouvait lui entailler un flanc, ce serait probablement suffisant pour que Maître El'Dor le déclare vainqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coloc's [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant :: Temple Jedi de Coruscant-