La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coloc's [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Coloc's [PV]   Ven 20 Jan 2017 - 11:55

- Un... Sénateur ?... Dans, euh... Ma chambre ?

Les yeux expressifs de Solal s'agrandirent d'étonnement, tandis que ses babines disposant de plus de flexibilité qu'on pourrait le penser s'étirèrent en un "o" de surprise, puis, en une grimace légèrement ironique. Au secours, les Padawans allaient devoir se mettre à faire la manche devant les églises, car le Temple avait un sérieux problème s'il en venait à loger des "grands" politiciens dans la chambre de leurs étudiants. Bon, Solal était injuste sur le coup, mais plus par goût de l'exagération que de véritable gêne. C'était en fait une idée aussi amusante que logique si on la replaçait dans son contexte.

De ce qu'on lui avait dit, le sénateur au patronyme imprononçable -Solal en était resté à "Nig" quelque chose- appartenait à une race différente, notamment dépourvue de mains. Même si apparemment ce brave homme savait s'adapter, avec une flexibilité accrue à celle du Félacatian, les Jedis avaient choisi de ne pas prendre le risque de l'incommoder avec une chambre normale. Du coup, le politicien serait logé dans la chambre de Solal: douche plus spacieuse, bouton à hauteur d'un animal à 4 pattes pour enclencher l'eau, des cordes pour ouvrir les portes -même si le Padawan usait désormais de la Force pour se faire.- pas de lits à baldaquin, ni chaise, et un bureau spécialement disposé à hauteur convenable.

A vrai dire, comparé à Ondéron, cette chambre était très confortable. Solal qui y était installé pour participer à quelques séminaires durant plusieurs semaines s'y trouvait très bien. Il appréciait le véritable effort qu'avaient fait les Jedis pour aménager cette "chambre" spéciale. En réalité, il en existait, selon les rumeurs, plusieurs autres de ce type, pour les espèces aquatiques par exemple, ou les végétales avec d'immenses baies vitrées en guise de mur. Bref, le nouveau Temple faisait bien les choses, seulement la technologie jouait parfois des tours, n'épargnant personne, pas même les "grands" enfants de la Force.

Bref, l'adolescent avait donc décidé de ne pas se formaliser de cette nouvelle venue. Il optait toujours pour être le plus naturel possible, ne pas stresser, s'inquiéter pour rien, surtout avant que le fait ne se produise. A quoi cela servirait-il ? Autant prendre les choses comme elles venaient. A chaque jour sa peine, un proverbe que ses conditions de santé lui avaient enfoncé dans le crâne.

Le jour "J", Solal avait refait le ménage, du moins ce dont il était capable, aidé par un robot nettoyeur de dernier cri, très pointilleux. La chambre était toutefois comme elle l'était, exceptée une jolie plante à l'entrée et quelques mesures de sécurité pour accueillir le sénateur. Ce dernier, en venant loger chez les Jedis, devrait connaître leur idéologie de toutes manières. L'endroit était donc chaleureux mais loin de toutes les fioritures habituelles auxquelles les célébrités étaient habituées. Un bon matelas, une douche propre et fonctionnelle, des produits de nettoyage basiques... Juste ce qu'il faut.

Sortant justement de son entraînement programmé plus tôt pour accueillir son "coloc" -question de respect- Solal passa sous la douche. Comme d'habitude, il lui suffit de se dresser sur ses pattes arrières pour presser divers boutons sur le mur. L'un deux le vaporisait de shampooing spécialement neutre pour ses poils, un autre d'eau, et le dernier enfin le séchait. Une serpillère sous la patte, le félin nettoya ensuite les traces discrètes de son passage, fit le tour de la pièce pour vérifier que tout était rangé -il n'avait jamais été trop désorganisé de toutes façons.- et s'assit au bureau pour lire. Il pouvait soit faire "le beau" pour tourner les feuilles ou utiliser la Force. En guise d'entrainement, la seconde option était une belle occasion, sachant que plus le Félacatian grandissait, plus elle devenait naturelle.

Parfois il se demandait ce qu'il ferait sans la Force et se demandait comment était la vie du Sénateur. On lui avait juste précisé que ce dernier avait un "membre très flexible" qui l'aiderait probablement plus que ses pattes, puissantes mais maladroites et bien sûr, incapables de tenir un crayon. Franchement, Solal avait hâte de connaître cet homme sur lequel il avait décidé de ne pas se documenter, juste par goût de la surprise. Et on ne peut pas dire qu'il fut déçu, car tandis qu'il se demandait comment le politicien avait fait pour sortir de la masse, s'imposer en tant que leader, ce dernier apparut.

Solal cacha ses émotions en découvrant un... Serpent géant ? Plus animal encore que ne l'était Tyr, son coloc sur Ondéron, le "python" possédait de superbes écailles aux nuances mordorées. Son regard était entièrement reptilien, sans le contexte du Temple, au même titre que Solal, on pourrait le prendre pour une bête. Pas un seul attribut "humanisé" tels que les Cathars en "vue". Il était entièrement serpent.

- Bonjour, Monsieur. Bienvenue, je suis le Padawab Solal Kalel, voilà votre lit.

Fit-il sans ambage en désignant le lit de gauche du bout du menton. Malgré sa politesse, il n'allait pas s'aplatir en proposant au nouveau venu de tout chambouler son organisation pour le cas où il préférait prendre son propre lit. Solal aimait que chaque chose soit juste et à sa place. Même un roi, s'il était le second à arriver, devait se contenter de ce qui restait. Aujourd'hui, précisément pas de quoi se plaindre: un lit avec des draps bien propres, tiré à quatre épingles. Pffft, le Padawan avait sué sur cette maudite couverture à disposer et coincer sous le matelas via la Force. Plus qu'avec les mots en effet, l'adolescent aimait s'appliquer à recevoir honorablement ses "invités".

Un léger sourire -petit signe qui le distinguait des animaux.- se dessina sur ses babines, et il se poussa sur le côté pour laisser entrer le reptile. Décidément, la situation était bizarre, mais elle promettait d'être enrichissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Ven 20 Jan 2017 - 20:35

Niganoht était sur Coruscant pour deux raisons. La première, la plus importante à ses yeux, était le débat qui s'était tenu au Sénat Galactique au sujet de la motion de censure de la Chancelière Kira. Niganoht avait tenu à être présent en personne pour participer au débat et essayer d'influencer le vote des Sénateurs. La seconde raison, était une invitation du Temple Jedi. Alors même que Niganoht devait en partie sa nomination au poste de Sénateur d'Agamar à une distinction reçue par deux Jedis, ayant notamment aidé la population à le voir autrement que comme un animal de compagnie, il nourrissait malgré tout un certain rejet des Jedis. Aucune haine, aucun mépris, rien de la sorte : simplement une défiance face à ce qu'il considérait comme une puissance d'ingérence de la République lorsque celle-ci s'autorisait d'effectuer des missions dans des mondes de son territoire.

Il se trouvait que le même jour de ce débat au Sénat, l'un des deux Jedis ayant remis cette distinction d'honneur à Niganoht trois ans plus tôt séjournait au Temple de Coruscant. Il avait envie de revoir cet Anacondan qui avait “rendu service à la République” en dénonçant les Hutts ayant fomenté l'assassinat de Grengaff, alors réélu Gouverneur d'Agamar. Il voulait voir ce qu'il était devenu après trois ans au poste de Sénateur Républicain, et sûrement, aussi, le convaincre d'avoir un point de vue plus souple sur les Jedis. Niganoht devait passer pour un ingrat auprès de certaines personnes au Temple Jedi de Coruscant.

Alors que Niganoht quittait la Rotonde, un secrétaire du Temple vint lui parler, puisqu'il allait passer la prochaine nuit non pas dans sa loge de Sénateur, mais au Temple Jedi :

Secrétaire du Temple – Sénateur, je suppose que vous vous rappelez que vous dormez au Temple Jedi ce soir.
NIGANOHT – Evidemment, je me le rappelle.
Secrétaire du Temple – Nous avons... eu une petite hésitation, en quelque sorte, quant au choix de la chambre où vous faire dormir. Aucune n'étant... adaptée à votre... morphologie.

Tant de simagrées pour dire que Niganoht n'était pas un humanoïde. Oui, et alors ? Une chambre, c'est une chambre. Niganoht était un Anacondan, il pouvait tout aussi bien dormir à même le sol, lové sur lui-même, comme le font les vrais serpents. Il n'avait pas besoin de loge spéciale.

NIGANOHT – Je peux dormir n'importe où, ne cherchez pas à m'aménager une chambre particulière.
Secrétaire du Temple – Eh bien, justement, Monsieur, nous n'en avons pas eu besoin, puisque le Temple possède déjà une chambre aménagée pour les espèces qui... eh bien...
NIGANOHT – … ne sont pas humanoïdes ?
Secrétaire du Temple – Voilà, c'est ça. Nous avons donc prévu de vous faire loger dans cette chambre, seulement voilà... Nous avons un Padawan qui séjourne en ce moment au Temple pour un séminaire, et il n'est, lui non plus, pas humanoïde. Nous avons été contraints de lui faire utiliser cette chambre, mais l'occurence fait que vous vous retrouveriez à partager votre chambre avec un Padawan.

Vraiment ? Ils étaient très forts, quand même, dans leur organisation : soi-disant pour le confort du Sénateur, ils allaient le faire coucher dans la même chambre qu'un Padawan. Autant faire dormir un esclave dans la même chambre qu'un souverain, tant qu'on y est !

Secrétaire du Temple – Nous cherchons donc une solution pour vous aménager une chambre à part.

Ils se donnaient beaucoup de peine pour rien. En fait, s'ils ne s'étaient pas tracassés à cause de la morphologie de l'Anacondan, ils l'auraient fait dormir dans une loge pour invités de haute stature, faite pour les humanoïdes, et Niganoht s'en serait très bien accomodés. En voulant trop bien faire, ils se retrouvaient à l'avoir placé dans la même chambre qu'un Padawan, et à se tracasser encore plus. Tout ça pour rien.

NIGANOHT – Non, c'est bon, cessez de vous tracasser. Vous allez trouver le moyen de faire encore quelque chose de travers et il y aura toujours quelque chose qui n'ira pas. Alors, vraiment, ne vous embêtez pas à changer qui que ce soit de chambre.
Secrétaire du Temple – Mais vous... acceptez de dormir avec un Padawan ?

Oh mais quel empoté celui-là !

NIGANOHT – C'est bon, je vous dis. Je ne vais pas être souillé dans mon for intérieur parce que j'aurai passé une nuit ou deux dans la même chambre qu'un Padawan ! Croyez-moi, je n'ai pas besoin de luxe. Alors c'est bon, ne vous tracassez plus et ne changez pas vos plans. Je dormirai avec ce Padawan, si ce dernier le veut bien.
Secrétaire du Temple – Euh... oui, je suppose qu'il voudra bien... enfin, il faudra lui demander. Mais très bien, Monsieur, nous laissons les choses comme ça. Bon séjour au Temple, Sénateur.

Niganoht avait un peu de mal à supporter toutes ces mondanités, ça l'exaspérait assez vite. Cela ne faisait que quelques années qu'il possédait une identité civile et n'était plus considéré comme un animal de compagnie sur Agamar. Le luxe lui était inconnu, il ne s'y plaisait pas, même maintenant qu'il était Sénateur. Il trouvait cela certes insolite de faire dormir un Sénateur dans la même chambre qu'un Padawan Jedi, mais ensuite ? Cela valait-il vraiment tout un remue-ménage adminsitratif ? Niganoht n'avait pas envie de déranger même le Temple Jedi de Coruscant.

La fin d'après-midi venue, Niganoht fut conduit jusqu'à cette fameuse chambre. L'intendant des chambres, un Kiffar, laissa Niganoht devant la porte après lui avoir précisé que le Padawan s'appelait Solal Kalel et avait été informé de sa venue et du fait qu'il passerait plusieurs nuits avec lui.
Après que l'intendant fut reparti à d'autres tâches, Niganoht déclencha l'ouverture de la porte.

Il tomba tête à tête, ou plutôt museau à museau, avec le fameux Padawan non humanoïde. En effet, Niganoht comprit pourquoi il lui fallait une chambre particulière. Le Padawan était pour ainsi dire un simple félidé. Une sorte de tigre avec deux longues canines supérieures, dont l'apparence sauvage était nuancée par deux yeux bleus doux. Il portait un collier avec un badge mentionnant son nom et son grade. De quelle race ce dénommé Solal Kalel était-il donc ? Niganoht fouilla dans ses connaissances mais rien de s'apparentant à ça ne lui vint.

SOLAL – Bonjour, Monsieur. Bienvenue, je suis le Padawan Solal Kalel, voilà votre lit.

Il accompagna le dernier mot d'un geste du museau en direction dudit lit. L'Anacodan darda indiscrètement sa langue plusieurs fois, analysant l'odeur du félidé qui n'avait pas atteint l'âge adulte.

NIGANOHT – Bonjour, Padawan Kalel. Merci.

Plus par politesse qu'autre chose, Niganoht rampa jusqu'à son lit, laissant ainsi la porte se refermer. Il promena son regard sur toute la pièce, curieux par tous les aménagements qu'elle possédait spécifiquement pour une race telle que celle de Solal. Aucune chaise, aucun fauteuil, des bureaux bas, des lits à même le sol, même la douche possédait des boutons bas permettant une certaine accessibilité d'utilisation au quadrupède. Dans toute la pièce régnait une odeur de fauve, à laquelle Niganoht n'était pas habitué, il devait bien le dire. Ca sentait vraiment l'animal, mais Niganoht n'avait pas assez rencontré de félins pour comparer l'odeur de l'espèce de Solal.

NIGANOHT – Eh bien, c'est en effet une chambre bien particulière. Vous vous y sentez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Sam 21 Jan 2017 - 2:00

[HJ: Je suppose que ton personnage sent le "fauve" à cause de son odorat exceptionnel ? :) Normalement, pour un nez "normal" je dirais que Solal ne sent pas vraiment. Il est propre hé ho ^^]

Courtois, ça c'était attendu. Pour le reste, c'était un coup de Sabbac, car il y avait des politiciens amoureux de la parlotte, et d'autres qui se targuaient justement d'être directs. Une nouvelle mode selon Monsieur Tarik, un des rares professeurs non Jedis qui venait parfois enseigner au Temple: se montrer pragmatique, concret, transparent... Un homme du peuple malgré son rang. Le quinquagénaire était un peu trop acide peut-être pour un enseignant sensé leur apprendre objectivement l'histoire et la philosophie des partis politiques et tendances sociales modernes. Néanmoins, c'était un excellent pédagogue et Solal ne put s'empêcher de sourire intérieurement en songeant à cette réplique. Il ne pouvait évidemment pas juger le nouveau "coloc" au bout d'une phrase mais imaginer Tarik pointer du doigt le serpent en parlant de cette "utilisation d'un représentant d'une minorité afin de redonner au parti, une image jeune et tolérante" prêtait à l'amusement. Cette nuit avec un sénateur, le passionné l'aurait payé pour bombarder Niganoth de questions.

- C'est pratique, même si je peux faire sans. Ce qui est encore plus appréciable c'est le geste de l'avoir crée.

Tout aussi sobre, Solal avait brièvement répondu, sans émotion exagérés. Bien que de nature joyeuse voire à ses heures hyperactive, l'adolescent savait se comporter sans se laisser impressionné. Récupéré à 3 ans au Temple, il avait une certaine habitude de côtoyer des sommités, d'entrer dans des bureaux privés lorsqu'il secondait un Maître, bien que c'était la première fois qu'un Sénateur entre dans la sienne, de pièce privée. Aujourd'hui, c'était rare de voir un Padawan imprégné depuis aussi longtemps par les Jedis, Solal avait donc un certain avantage bien que ses soucis morphologiques aient freiné son avance. Ce qui se remarquait surtout, c'était sa flegme, son manque apparent de capacité à s'étonner, quand en réalité, il ne faisait que se contrôler, se pondérer car sa nature lui quémandait de s'émerveiller de tout. Rien que l'odeur de Niganoth était un véritable parfum de phéromones à explorer; âge, sexe, santé approximative, mais il devait rester "humain" et civilisé, raison pour laquelle il s'était interdit le moindre reniflement, occultant sa curiosité lorsqu'il avait vu la langue du reptile sortir. En effet, il ignorait bien pourquoi les serpents faisaient toujours ça, ne sachant pas qu'en réalité, c'était leur propre méthode pour "flairer".

Il jeta un coup d'oeil réflexe à la salle de bains entrouverte. La maîtrise de la Force permettait de nombreuses choses, dont tourner les robinets ou pousser les portes pourvu que ces dernières soient entrouvertes. Le félin appréciait néanmoins l'effort du Temple, sans parler de l'économie d'énergie profitable quand on était un Padawan voué à s'entrainer à fond toute la journée.

- Et vous, ça vous convient ?

Demanda-t-il, tant pour la politesse que pour la curiosité. En effet, un sénateur habitué à tout le "tralala" aimait-il l'idée champêtre de coucher avec un autre "animal", qui plus est un gosse ? Que pensait-il réellement des Jedis ? Pour avoir accepté leur invitation, il devait les apprécier sans doute. Peut-être était-ce un ami/admirateur de l'ancienne chancelière Jedi Alyria Von, ou encore d'Halussius Arnor qui avait disparu ?

- Est-ce que c'est vous qui venez pour faire le séminaire de vendredi dédiée aux droits sociaux et égalitaires pour tous ?

Interrogea aimablement le Félacatian qui venait de déduire que le "serpent" était peut-être ce "jeune" politicien cherchant à lancer son propre parti, notamment basé sur l'abolition de l'esclavage ou encore la reconnaissance des espèces minoritaires comme citoyens à part entière ? C'était peut-être cliché, mais la tête du sénateur laissait peu de doutes. Du reste, Solal ne se rappelait plus vraiment si le séminaire était mené par un député, un sénateur ou un ex-ministre, ils étaient si nombreux sur ce système gigantesque qu'était Coruscant, lieu de tous les espoirs et désillusions politiques.

Enfin, en attendant, ils n'allaient pas rester plantés là comme des imbéciles, n'est-ce pas ? Solal se releva vivement et sauta sur son lit. En se secouant, tête penchée, il finit par se débarrasser de son badge indiquant qu'il était autre chose qu'un animal. En usant de la Force, il ouvrit le tiroir de sa table de nuit pour y glisser sa carte d'identité plastifiée précautionneusement. Elle avait une grande valeur même s'il n'aimait pas trop la mettre, non seulement à cause de la ficelle qui dérangeait, mais aussi parce qu'il aimerait qu'on lui reconnaisse un statut "humanoïde" sans avoir à se justifier sans cesse.

Désormais allongé sur son lit, le jeune Padawan réprima un bâillement de satisfaction. S'il n'avait pas l'intention de se formaliser de la présence d'un sénateur dans sa chambre, il saurait toutefois respecter le colocataire avec un minimum de tenue. Ses yeux dardés sur le sénateur, hâtif d'en savoir plus, Solal soupira d'aise. Le meilleur de cette chambre était définitivement et ironiquement la chose la plus commune, la moins modifiée et la plus adaptable à tous; un objet loin d'être raciste, qui acceptait toutes les races-sauf les Hutts qui devaient les exploser, d'ailleurs Solal se demandait comment était le matelas du Padawan Glurba.- et les accueillaient avec douceur: le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Sam 21 Jan 2017 - 10:19

[HRP • Si on veut disserter là-dessus, je pense que même un Humain qui entrerait dans la pièce sentirait l'odeur de fauve, car ça n'a rien à voir avec la propreté de Solal. ^^ Certes, l'odorat très développé d'un Anacondan lui permet de distinguer plus facilement tout ça, mais imagine-toi, IRL, entrer dans une chambre où se trouve un tigre depuis un moment. Je pense que tu sentiras l'odeur de fauve. Pour Solal, la seule différence, c'est qu'il se lave avec du savon – ce que j'aurais dû préciser dans mon post, tu as raison sur ce point. ^^ Mais n'empêche qu'il garde une odeur corporelle malgré tout, tout comme nous, IRL, Humains, avons tous une odeur corporelle que le savon n'efface pas.
D'ailleurs, regarde, dans notre autre RP, Yulpi, mon Gungan, a rencontré Samaël, ton Chironien (un Centaure, quoi). Samaël a beau se laver, il a un corps de cheval et donc une odeur corporelle semblable à celle d'un cheval. Je pense que si tu laisses un Chironien (ou un Centaure plus généralement) seul dans une chambre pendant un certain temps, eh bien si un Humain rentre, il sentira une odeur de cheval ; pourtant le Chironien/Centaure est propre, il se lave, mais ça n'empêche pas. ^^ Du coup même Yulpi, un Gungan, peut dire que Samaël sent le cheval. Razz
Alors en plus, Niganoht n'est pas un Humain et a un odorat de serpent, donc forcément, la question ne se pose même pas pour lui. ^^

Oh et merci pour le clin d'oeil à Glurba, hihihi ! Very Happy
]


SOLAL – C'est pratique, même si je peux faire sans. Ce qui est encore plus appréciable, c'est le geste de l'avoir créé.
NIGANOHT – J'imagine.

Le jeune tigre appréciait donc plus l'intention que la réelle praticité de la chambre. Niganoht était on-ne-peut-mieux placé pour ne pas porter de jugement hâtif sur un éventuel handicap apporté par la morphologie si particulière de son interlocuteur, malgré tout il ne put s'empêcher de se dire qu'il fallait bien ça pour accueillir une race purement quadrupède, dépourvue de mains. L'Anacondan, lui, encore, utilisait sa queue pour manipuler les objets, mais le félin, lui, ne semblait avoir aucun membre préhensile. Sa queue était peut-être différente de celle d'un simple animal ? Après tout, l'Anacondan lui-même possédait des différences avec un simple python, qui ne sautaient pas à l'œil nu. Il était plus léger et se servait de sa queue comme un animal ne saurait le faire.

SOLAL – Et vous, ça vous convient ?

En posant la question, Solal porta son regard vers la salle de bain, ce qui poussa Niganoht à l'imiter. A travers l'entrouverture de la porte, l'Anacondan examina une seconde fois cette douche bien particulièrement adaptée. Il n'avait pas réclamé à être logé dans une chambre dotée de ce genre d'adaptations, mais il devait bien reconnaître qu'une douche comme celle-ci serait bien plus facile à utiliser, même pour lui, qu'une douche standard pour humanoïdes.

NIGANOHT – Oui, ce sera très bien.

Les odeurs de saponides lui chatouillaient l'organe voméro-nasal. Niganoht avait avant tout été frappé par cette odeur de fauve dont Solal avait empli la pièce par sa présence, mais Solal avait par-dessus une odeur de savon. Il s'était tout récemment lavé, sûrement pour se faire propre à l'arrivée du Sénateur et donc pour l'accueillir dignement. Niganoht apprécia le geste.

L'Anacondan baissa le regard pour examiner le lit sur lequel il s'était étendu. Des draps avaient été méticuleusement étendus. L'Anacondan n'avait pas l'habitude de dormir sous une couverture, entre deux draps, et cela le fit sourire de voir tout ce soin dans la préparation du lit alors qu'il n'en avait pas besoin. Enfin, après tout, pourquoi pas se blottir sous ces draps pour se tenir au chaud pendant la nuit ; le serpent saurait apprécier.

SOLAL – Est-ce que c'est vous qui venez pour faire le séminaire de vendredi dédié aux droits sociaux et égalitaires pour tous ?

Niganoht regarda son interlocuteur en essayant de voiler son expression de surprise. On ne lui avait pas parlé de ça. Il devait juste discuter avec les Jedis. En même temps, il s'était étonné que ce simple entretien nécessitât un séjour de plus de vingt-quatre heures. D'un autre côté, allait-on vraiment lui proposer de faire ce séminaire, à lui qui avait des positions en faveur de l'esclavagisme sur Agamar ? Il y aurait comme un décalage. Sauf si précisément le but des Jedis était d'essayer de le faire changer de point de vue.

NIGANOHT – Non. Enfin, on ne m'a rien dit à ce sujet, peut-être va-t-on me proposer d'y participer.

Solal sauta soudain sur son lit, et s'allongea, face à Niganoht, dans une position très détendue. Il ne semblait pas impressionné le moins du monde d'avoir un Sénateur dans la même chambre que lui. Tant mieux, en fait. Après les chichis insupportables du secrétaire, cela faisait du bien à Niganoht d'être traité un peu comme “n'importe qui”. Bien sûr, Niganoht n'acceptait pas qu'on manque de respect à son rang, mais il ne voulait pas non plus qu'on fasse du zèle. Si Solal était détendu, alors c'était parfait. Cela rendrait la discussion plus conviviale.

Le félin secoua la tête pour faire glisser son collier et s'en défaire, puis il ouvrit un tiroir à distance. Niganoht chercha bêtement à comprendre le mécanisme avant de se rappeler qu'il avait affaire à un Jedi, et que la Force permettait de manipuler des objets par télékinésie. Niganoht se trouva bête, et observa non sans une certaine fascination Solal ranger son collier dans le tiroir en utilisant la Force. Il comprit alors mieux pourquoi Solal lui avait dit qu'il n'avait pas forcément besoin d'une chambre aussi adaptée à sa morphologie.

NIGANOHT – En effet, je vois que vous n'avez pas forcément besoin d'une chambre adaptée, vous non plus.

Aussi étonnant que cela pût être, Niganoht continuait à vouvoyer le Padawan alors que ce dernier n'était même pas adulte. Il ne voulait pas le prendre de haut, et plaçait son statut de Padawan au-dessus de son âge. D'une certaine façon, il avait envie de le traiter en adulte même s'il n'en était pas un.

NIGANOHT – Dites-moi, je sais que le sabre-laser est l'arme traditionnelle des Jedis, alors comment faites-vous pour vous battre avec ? Vous le tenez dans votre gueule ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 22 Jan 2017 - 17:36

[HJ: Logique en effet :) C'est surtout que l'expression a un aspect négatif en général je suppose. ]

Comment ça "vous non plus vous n'avez pas besoin de cette chambre ?", ainsi, le Sénateur reptilien s'incluait dans le lot ? Étrange pour une créature sans patte ne maîtrisant pas la Force. Solal peinait déjà, y compris avec, dans certaines tâches, alors comment un être tout en longueur, sans même un semblant de griffes ou d'aspérité rétractile pour saisir quelque chose devait être compliqué. En apercevant une fois de plus la langue sortir des lèvres de Ninagoht le Padawan se demanda si elle lui servait pour attraper des sacs ou des poignées. Cela semblait quelque peu improbable à vrai dire, bien qu'il ait vu sur son ordinateur un reportage épatant sur un humain sans bras qui se débrouillait avec sa langue et ses orteils.

Ainsi donc, l'apprenti Jedi se demandait bien comment le Sénateur se débrouillerait dans une chambre normale, mais aussi pourquoi il aurait des raisons d'y être. En effet, ce n'était visiblement pas pour le séminaire concernant les droits des espèces minoritaires que le politicien était au Temple. Pour quoi donc ? Serait-il un invité surprise ? Cela étonnerait le Félacatian, sachant que ce genre d'intervention étaient calculées au millimètre près. La résolution du problème restait toutefois facilement accessible.

- Peut-être alors, mais concrètement pourquoi vous a-t-on officiellement invité alors ?

Demanda le Padawan avec respect, mais sans aucun complexe. Pas plus qu'il n'était choqué qu'on le vouvoie. Certains maîtres Jedis ou plusieurs professeurs d'université avaient l'habitude de le faire. Mais quelle importance ? Solal en prêtait d'avantage à la qualité de la conversation, laquelle pour l'instant était plutôt bonne par ailleurs. Tranquille, voire agréable, même si tout à coup, le stress monta en flèche dans le corps du Félacatian. Le sol sembla lui envoyer une décharge qui galopa dans ses pattes, tordit son échine et se révéla dans ses yeux clairs en un éclat aussi intense qu'éphémère. La lueur de tristesse soudaine s'adoucit, mais ne disparut pas, se prélassant dans son regard, douleur latente à laquelle il s'était résigné. Heureusement, l'adolescent mûrissait avec l'âge et cette question qui l'aurait jadis dévastée, était désormais une pastille tantôt amère, tantôt acide mais acceptable.

- Je ne le manie pas.

En réalité, le Padawan arrivait à parer et envoyer quelques coups en dirigeant l'arme avec la Force. Néanmoins, c'était peu viable car il s'épuisait très rapidement. Quant à sa gueule, bien que puissante, elle ne saurait soutenir toute la pression exercée par la longue lame laser, sans parler des répercussions d'un coup de l'adversaire. Sans compter le manche assez gros qui finissait par lui donner des hauts-le-coeur à force de se disloquer la mâchoire. Décidément, ce n'était pour le moment, pas une voie explorable. Ne lui restait plus que la grande Puissance des Jedis, heureusement plutôt bien présente chez lui via un bon taux de midichloriens. Seulement, ce n'était pas demain la veille qu'il pourrait prétendre manier l'arme mythique des siens.

- J'apprends les techniques d'esquive ou de positionnement, mais sans l'arme. Au mieux avec un bâton entre les crocs.

Pourquoi se justifiait-il face à un Sénateur inconnu, et qui plus est totalement étranger à l'Ordre ? Probablement parce que ce point commun d'appartenir à une race "différente", les rapprochaient. Dans le cas de Solal, c'était encore pire puisqu'en réalité, il n'appartenait pas à une espèce à part entière, sinon à une espèce qui possédait un don l'ayant condamné, un héritage génétique, aujourd'hui pesant pour le jeune Padawan. Par chance, élevé par les Jedis depuis gamin, ce dernier avait été contrôlé, consolé, poussé en avant par sa famille d'adoption. Son caractère volontaire le poussait également à ne pas se morfondre trop longtemps, sans compter son passé. A 10 ans, il avait encore de gros souci de santé, aujourd'hui, il valorisait donc le fait d'être sur ses pattes, sachant qu'à 4 ans, il avait frôlé la mort; Libéré en grande partie de cette douleur constante que seul soulageait le fait d'être stressé ou effrayé, malgré quelques difficultés à s'accepter, l'adolescent aimait sa vie, ce qui impliquait d'accepter sa condition. Il ne serait pas lui s'il était humanoïde.

- Et vous, comment faites-vous dans... La vie de tous les jours ? Se faire entendre n'a pas du être simple avec votre apparence.

Sans crainte de blesser son interlocuteur-peut-être à tort- Le Padawan posait cette question en se rappelant de tous les petits détails qui lui compliquaient la vie. Son badge d'identité ne suffisait même pas à rassurer les gens parfois, lesquels le regardaient comme s'il était une bête sauvage ayant dévoré le vrai propriétaire de la dite carte. Du coup, il éprouvait une grande curiosité à l'égard du sénateur Qademanda. Pour sa part les Jedis le protégeaient plus ou moins, lui donnant aussi une voie à suivre, proche de la société sans devoir s'y mêler de trop. Juste ce qu'il fallait pour un cas spécial comme lui. Or le "serpent" ne semblait avoir aucun moyen de se mouvoir seul- sa propre queue étant inutile, jamais Solal aurait imaginé que celle du Sénateur était un aussi formidable outil.- physiquement et mentalement. Comment bougeait-il au milieu de cette masse humanoïde et conformiste ? Si un Wookie était déjà regardé avec des yeux ronds, il imaginait facilement ce qu'il en était pour un Sénateur reptilien; sachant qu'en plus ce type de physique était encore plus dur, parfois, à porter que celui d'un mammifère comme lui, un gros "chat" apte à mordre mais sans venin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 22 Jan 2017 - 18:48

Cette question sur le sabre-laser sembla provoquer un trouble chez le félin. Niganoht eut l'impression d'avoir touché un point sensible, comme si le Padawan était malheureux de ne pas être comme les autres, de ne pas avoir des bras et des mains pour se battre de la même manière que ses camarades. Ce fut en tout cas la première hypothèse de Niganoht, avant que Solal ne lui répondît platement :

SOLAL – Je ne le manie pas.

La différence entre Solal et les autres Padawans était donc encore plus marquée : non seulement il avait l'apparence d'un animal sauvage, mais en plus il ne maniait pas l'arme traditionnelle jedi.

SOLAL – J'apprends les techniques d'esquive ou de positionnement, mais sans l'arme. Au mieux avec un bâton entre les crocs.

Ce devait être un facteur d'exclusion pour le pauvre Padawan quadrupède. Il avait besoin – ou presque – d'une chambre adaptée à sa morphologie, d'un collier avec un badge affichant tout de suite qu'il n'était pas un animal sauvage, de cours particuliers puisqu'il ne maniait pas le sabre-laser... Niganoht imaginait facilement que certains Padawans devaient l'éviter, le trouvant trop “bizarre”. Certains devaient même lui avoir déjà dit qu'il ne serait jamais un vrai Jedi puisqu'il n'avait pas de sabre-laser. Enfin, ce n'étaient là que des suppositions de Niganoht qui ne connaissait pas très bien les règles internes du Temple Jedi, encore moins de celui d'Onderon. Toujours est-il que partant de là, Niganoht eut un peu de peine pour son interlocuteur, voyant u'il avait touché un sujet sensible.

NIGANOHT – Je suis sûr que vous avez tout autant de qualités que les autres Padawans et que votre différence peut être une force.

Des mots bateaux mais qui feraient peut-être du bien à l'oreille du félin. Niganoht, toujours, se dit qu'il n'allait pas revenir sur le sujet du sabre-laser. Il savait ce qu'il y avait à savoir. Et puis, en combat, un tigre avait-il vraiment besoin d'un sabre-laser ? Niganoht était certain que Solal, avec ce corps de prédateur, représentait naturellement un danger bien plus grand qu'un humanoïde standard.

SOLAL – Et vous, comment faites-vous dans... la vie de tous les jours ? Se faire entendre n'a pas du être simple avec votre apparence.

Niganoht ne fut pas du tout vexé par cette question qu'on lui avait déjà posé de très nombreuses fois et qu'on lui poserait encore. Solal était par ailleurs le mieux placé pour ne pas pouvoir être accusé de racisme quelconque à ce niveau.
Cette question prenait tout son sens sur la planète d'origine de Niganoht, où sa race était considérée comme une race d'animaux de compagnie. Personne sur Agamar n'aurait imaginé, avant la nomination de Niganoht, qu'un Anacondan serait un jour Sénateur d'Agamar. Encore aujourd'hui, trois ans après, ça avait du mal à passer.

NIGANOHT – Je sais que je ne pourrai pas empêcher les gens de jaser. Ce n'est pas toujours facile de rester digne quand on me manque de respect, mais si les Hutts ont réussi à devenir les chefs incontestés des plus grandes puissances économiques de toute une région de la galaxie, un Anacondan peut bien se faire accepter au poste de Sénateur Républicain.

Il restait une question de Solal en suspens : les vraies raisons de la présence de Niganoht dans le Temple Jedi de Coruscant.

NIGANOHT – Pour en revenir à votre précédente question, j'ai été invité pour des discussions... politiques, dirons-nous. Je compte en profiter pour voir un peu l'Ordre Jedi de plus près. Ce n'est finalement pas plus mal que je me retrouve dans la même chambre que vous. Je serais curieux de voir le fruit de vos entraînements au combat. Vous accepterez de me montrer cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 22 Jan 2017 - 20:20

[HJ: Désolée, le post est un peu court. Mais je l'ai "Glurbalisé I love you ]

- Quand ça devient dur, je pense à d'autres qui ont encore moins de chance que moi... Des gens qui n'ont même pas de lit pour dormir, ni d'objectif dans la vie. Y compris ici, il y a des cas pires, j'ai un ami Mon Calamari qui a des poumons atrophiés, il doit être toujours immergé, et un autre Padawan que je connais de vue... Un Hutt justement. Certains se rient de lui, moi je l'admire, mais n'ai jamais osé lui parler.

Bien sûr, au sein de l'Ordre, les moqueries étaient moins nombreuses, le harcèlement était rapidement détecté et très sévèrement puni. Les apprentis peu tolérants finissaient par être renvoyés en général, si leur comportement révélait une méchanceté naturelle. En cas d'ignorance, ils avaient une chance, en modifiant leur attitude, de s'intégrer. Effectivement, les moqueurs étaient rejetés de la majorité, une chose qui dans la société, n'arrivait pas. Ainsi, l'apprenti Hutt semblait ne pas être trop mis à part et Solal avait quelques amis. Dans la rue, sans ambition claire, tous deux auraient pu sombrer. Quoiqu'il en soit, en pensant à son camarade, le jeune Padawan ne pouvait s'empêcher de frissonner. Lui au moins était souple, discret et voyait la nuit. Il n'avait pas de mains, mais ses pattes le portaient loin et vite, il courrait comme personne dans le Temple, grimpait, bondissait, enchaînait les figures en tordant son échine dorsale. C'était une forme de liberté compensatrice à laquelle le pauvre limaçon pourvu de minuscules bras et d'un ventre obèse n'avait pas eu le droit. C'était d'autant plus admirable.

- Donc une force... Je ne sais pas, mais cela reste une différence acceptable.

Conclut le Padawan en souriant légèrement. Bien sûr, ce n'était pas tous les jours simples, mais encouragé par Ninagoht, Solal se sentait capable d'aller plus loin en admettant sa condition plutôt qu'en pleurnichant, un peu comme le Sénateur. Le voir arrivé à ce niveau était réconfortant et rassurant, puisqu'il était le symbole de la réussite, même si le Félacatian n'avait aucun intérêt pour la politique. Physiquement, il ne savait toujours pas comment se débrouillait le reptile mais quelque chose lui disait que la question serait superflue, d'autant plus que ce dernier lui avait réclamé une démonstration de combat. Mais contre qui précisément ?

- Merci, je suis content que l'idée vous plaise. J'ai été surpris de savoir que vous alliez venir ici pour tout avouer. J'imaginais mal un sénateur accepter de partager la chambre d'un Padawan, j'ai même pensé que vous n'étiez pas au courant au début. Pour les entraînements; je crois que je peux vous faire un Kata.

Oui, un petit Kata bien gentil dans la chambre, s'ils voulaient qu'elle survive. Et le tout sans songer un seul instant que le Sénateur souhaitait peut-être lui aussi "combattre".

- Je peux aussi vous faire visiter le Temple, comme ça vous pourrez voir différents cours, même s'il faudra regarder par la vitre pour ne pas déranger.

Proposa le félin, décidé à prendre cette colocation du côté positif. Autant rendre le séjour de ce politicien qui s'intéressait à eux agréable, et qu'effectivement, il "voit" un peu l'Ordre de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 23 Jan 2017 - 8:28

[Hihihi merci pour cet autre clin d'oeil à mon Huttinou d'amour ! I love you C'est ça que tu voulais dire par “Glurbaniser” le RP ?

Oh et ne sois surtout pas désolée pour la longueur du post, au contraire, ça me va très bien, je préfère ça que des posts trop longs. ^^
]


Niganoht n'en revint pas de ce que lui dit Solal : un Hutt parmi les Padawans ?! Sérieusement ? Solal disait l'avoir déjà vu de loin sans jamais lui avoir parlé. Peut-être du coup s'était-il trompé, ce Hutt avait dû être simplement en visite dans le Temple Jedi d'Onderon tout comme Niganoht l'était en ce moment dans celui de Coruscant. Ca ne pouvait quand même pas être un Padawan ! Solal ne maniait peut-être aucun sabre-laser, mais même sans faire appel à la Force il avait des armes naturelles pour se battre : ses griffes, ses crocs, mais aussi des atouts comme l'agilité, la force... Quel humanoïde se sentait prêt à affronter à mains nues un tigre ? Mais un Hutt... C'était tout l'inverse ! Même avec un sabre-laser, comment un Hutt pouvait-il être dangereux ? Pourtant, Niganoht était loin de manquer de respect aux Hutts, la preuve est qu'il souhaitait qu'Agamar bénéficie de plus de commerce avec eux. Il avait du respect pour cette race, beaucoup de respect, mais en aucun cas il ne pouvait la considérer comme une race combattante ! Au fond, on ne les surnommait pas “Limaces” pour rien ! Ils étaient d'une lenteur affligeante, leurs bras atrophiés ne devaient servir à rien en situation de combat... Imaginer un Hutt Padawan apprendre à se battre au sabre-laser était plus qu'insolite.

SOLAL – Merci, je suis content que l'idée vous plaise. J'ai été surpris de savoir que vous alliez venir ici pour tout avouer. J'imaginais mal un sénateur accepter de partager la chambre d'un Padawan, j'ai même pensé que vous n'étiez pas au courant au début.

C'était normal de penser ça ; ça devenait exaspérant quand il en découlait un zèle obséquieux comme celui auquel s'était livré le secrétaire. Solal, au moins, était certes surpris qu'un sénateur acceptât de dormir dans la même chambre que lui, mais il n'insista pas pour que Niganoht ait son intimité et ne proposa même pas d'aller dormir dans une autre chambre.

SOLAL – Pour les entraînements; je crois que je peux vous faire un kata. Je peux aussi vous faire visiter le Temple, comme ça vous pourrez voir différents cours, même s'il faudra regarder par la vitre pour ne pas déranger.

Naturellement, Solal n'imaginait pas le Sénateur capable de se battre. Niganoht ne pouvait pas lui en vouloir : la plupart des personnes occupant des postes bureaucratiques n'étaient pas en même temps taillées pour le terrain. Chez Niganoht, le combat était comme une nature animale. Que ce fût physiquement ou dans ses habitudes et son mode de vie, l'Anacondan n'était vraiment pas comme les autres sénateurs.

NIGANOHT – Oui, ce sera une bonne idée. Mais vous savez, quand je parle de me montrer vos acquis en combat, je ne pensais pas à un kata. Je pensais que nous pourrions échanger l'un et l'autre. Je verrai par moi-même ce que vous valez.

Niganoht aurait encore plus été curieux de voir le Hutt à l'œuvre. Ca, franchement, ça le clouait.

NIGANOHT – Et ce Hutt, ce n'était pas simplement un visiteur ? Si c'est un Padawan, je serais vraiment très curieux de le rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 23 Jan 2017 - 15:40

- Ah ... ? Mais, vous êtes formé ?

En même temps, logique. Un serpent, c'était des anneaux puissants, un corps taillé pour la rapidité, et bien évidemment, des crocs injectant du venin. Du coup, le Sénateur était effectivement programmé pour l'attaque, un peu comme lui qui avant de savoir se battre, pouvait déjà lancer ses griffes en avant pour blesser un camarade trop audacieux, raison pour laquelle on l'avait eu sous contrôle. Le jeune Félacatian n'était cependant pas certain que cela soit une bonne idée. Persuadé que l'Anacondan possédait du venin, il ne doutait pas que ce dernier sache se retenir, n'imaginant pas un politicien semer la mort partout où il passait à chaque morsure agacé ou entraînement virulent. Cependant, cela restait un combat. Les Padawans étaient entraînés à se modérer en cours, pareil pour les Chevaliers sachant maîtriser leur corps à la perfection, pour autant, il y avait toujours des accidents, généralement menus mais parfois grave. Manier des armes, se jeter contre quelqu'un, même avec sagesse rendait inévitables les égratignures ou bleus. Etait-ce réellement raisonnable de risquer d'abîmer un Sénateur ? Encore, que Solal soit blessé, il y était habitué, c'était son lot quotidien en tant que futur "guerrier", mais laisser repartir un politicien en morceaux ferait tâche. Il suffisait d'un mauvais coup contre un mur en reculant... Non décidément, même s'il était décidé à ne pas dédaigner les capacités de combattant du reptile, le Padawan doutait que ce duel soit intelligent. En fait, il craignait surtout de ne pas savoir se maîtriser, lui. Surtout si personne n'était présent pour arbitrer... Enfin, peut-être qu'en exécutant un programme de la salle de simulation à deux ?

- Et bien... Je ne crois pas que les règles de sécurité nous le permettent. Les Padawans non plus ne sont pas trop sensés se battre entre eux. Nous préférons le système de simulation. La "mission" peut se passer dans le désert, dans des marécages ou en ville et nous combattons des droïds. Leurs tirs piquent un peu, mais c'est sans risque et vraiment très précis. La machine indique si on a été touché à un endroit vital ou pas. Pour ce qui est du duel... Échanger quelques passes, si c'est sans arme pourrait être possible après tout.

Autant dire que Solal n'était pas forcément "chaud" pour se battre contre un Sénateur, mais qu'il n'éprouvait pas non plus le désir de lui refuser cette façon de "connaître" le Temple. Il imaginait qu'en limitant les choses, cela pourrait se faire, surtout que cette interdiction de combat entre apprentis était plus un conseil qu'un ordre virulent; du moment que la chose reste amicale et aille dans le sens de la pédagogie évidemment. N'empêche que l'apprenti espérait que le Serpent accepterait l'idée d'aller en salle de simulation où ils pourraient combattre en équipe en toute sécurité, avec un matériel à toute épreuve, vérifié, et plus sécuritaire. En ce qui concernait Glurba, le Félacatian ne savait pas vraiment comment aborder ce dernier, mais il supposait que c'était possible. Peu d'élèves avaient cours à cette heure-ci, il suffirait de trouver la Limace et de lui proposer de rencontrer le Reptile. Restait à savoir comment lui présenter la chose "hey salut, je suis Solal, tu sais, un Padawan pas adapté comme toi, mais qui fait de son mieux. Alors j'ai parlé de toi à un Sénateur Reptilien et il voudrait te rencontrer pour te demander comment tu te bats au sabre-laser avec tes minuscules bras et comment tu suis le rythme lors des jogging matinaux avec cette bave dégoûtante. Tu me suis ?". Un peu limite, oui, mais bon il pouvait toujours essayer.

- En ce qui concerne le Padawan Glurba, car c'est bien un Padawan, je peux lui proposer de vous parler. Sans doute sera-t-il honoré d'avoir éveillé l'intérêt d'un Sénateur. Si vous me laissez une dizaine de minutes, je peux voir s'il est libre et disposé à cette rencontre.

Zut, il aurait dû se la boucler, même si la perspective d'en savoir plus sur Glurba l'enchantait... Surtout que ce ne serait pas lui qui poserait les questions risquées mais un Sénateur. Lui n'aurait qu'à écouter les passionnantes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 23 Jan 2017 - 16:46

SOLAL – Ah... ? Mais, vous êtes formé ?

Drôle de question, à vrai dire. Formé à quoi ? Par qui ? Niganoht s'était “formé” tout seul. Il savait se battre, comme quelqu'un ayant appris à se battre dans les rues et dans les arènes. Il n'avait pas reçu de “formation” au combat. Qui, de toute manière, aurait cherché à former un Anacondan à se battre ? Bon, les Jedis, peut-être, vu qu'ils formaient aussi un Hutt, alors tout semblait imaginable ; mais sauf preuve du contraire, Niganoht n'avait aucune sensibilité à la Force. Et compte tenu de ce qu'il pensait de l'Ordre Jedi, quitte à être formé au combat, il préférait encore l'être par quelqu'un d'autre qu'eux.

NIGANOHT – Je sais me battre, voilà tout.

Niganoht ajouta un petit sourire, l'air de dire : « Et oui, étonnant d'un Sénateur, n'est-ce pas ? ». Seulement, quand on y réfléchissait, est-ce qu'un vrai python apprenait à se battre ? Oui, d'une certaine manière, il apprenait à chaque fois qu'il s'en prenait à une proie, et devenait meilleur prédateur au fil des années et de l'expérience ; mais aucun autre animal n'était là pour le former. L'exemple des grands serpents était d'autant plus parlant, plus que celui des grands félins, car contrairement à ces derniers, les grands serpents n'étaient pas élevés par leurs parents, ne se bataillaient pas avec leurs frères, ils étaient livrés à eux-mêmes dès le plus jeune âge. Personne ne s'amusait à penser qu'un python constricteur de quatre mètres soixante de long n'était pas dangereux pour la simple raison qu'il n'avait pas été formé par ses parents.

SOLAL – Eh bien... Je ne crois pas que les règles de sécurité nous le permettent. Les Padawans non plus ne sont pas trop sensés se battre entre eux. Nous préférons le système de simulation. La “mission” peut se passer dans le désert, dans des marécages ou en ville et nous combattons des droïdes. Leurs tirs piquent un peu, mais c'est sans risque et vraiment très précis. La machine indique si on a été touché à un endroit vital ou pas.

Même si Niganoht n'était pas intéressé à l'idée de participer à un tel programme de simulation, il en apprenait quand même sur l'entraînement des Padawans, mine de rien. Grâce à Solal, il allait savoir comment les Padawans étaient formés, justement, eux qui avaient droit à une formation.

SOLAL – Pour ce qui est du duel... Echanger quelques passes, si c'est sans arme, pourrait être possible après tout.

Bien sûr que ce serait sans arme ! Qu'est-ce que Solal avait imaginé d'autre ? Il ne maniait pas de sabre-laser, et Niganoht ne possédait de toute évidence aucune arme artificielle non plus. Alors, quand il dit ça, Niganoht sourit de nouveau, car finalement, Solal était apparemment d'accord pour échanger quelques attaques avec lui pour lui montrer ce dont il était capable.

SOLAL – En ce qui concerne le Padawan Glurba, car c'est bien un Padawan, je peux lui proposer de vous parler. Sans doute sera-t-il honoré d'avoir éveillé l'intérêt d'un Sénateur. Si vous me laissez une dizaine de minutes, je peux voir s'il est libre et disposé à cette rencontre.

Solal connaissait le nom du Hutt, il ne pouvait donc pas se tromper sur sa nature : oui, les Jedis avaient bien un Hutt parmi leurs Padawans. Incroyable. Niganoht se fit à l'idée, d'autant plus qu'il avait vraiment envie de le rencontrer, d'autant plus maintenant que Solal se proposait d'aller le chercher.

NIGANOHT – Il est présent, là, au Temple de Coruscant ?

s'étonna l'Anacondan. Ce serait un bien beau hasard que le dénommé Glurba soit lui aussi présent dans le Temple Jedi de Coruscant à cet instant même.

NIGANOHT – De toute façon, pour l'heure je suis avec vous, alors faisons plutôt « quelques passes », comme vous dites. Ne toute façon, aucun de nous deux ne se bat avec une arme, alors soyez sans crainte. Vous me présenterez Glurba après m'avoir montré ce que vous donnez en combat, si tant est qu'il soit effectivement présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 23 Jan 2017 - 18:20

[HJ: Pardonnnn pour ce détail illogique, j'avais oublié que nous étions sur Coruscant. Bon je t'ai envoyé un MP, je sais, cependant comme je dois partir donner un cours à 19h45 (Flemme... Flemme... Flemme) j'ai décidé de RP quand même. Je modifierai si ma justification ne te va pas. L'excuse du cours/séminaire te permets d'échapper à une rencontre avec toi-même si tu le souhaites. Si tu veux jouer le fait que Solal ou le secrétaire prévienne Glurba, n'hésite évidemment pas... Et je te laisse aussi décrire mon Padawan te mener à une salle d'entraînement. Je vais aussi répondre à Yulpi dès que possible. J'avoue que j'adore notre rp avec mon petit Centaure et ton Gungan, mais j'accroche encore plus avec Niganoht -même si je dois encore regarder ton pseudo pour écrire le nom haha-/ Solal. Je ne sais pas ce que tu en penses toi^^. ]

C'était l'hypothèse de la pure logique naturelle qui semblait gagner, donc. Le Serpent savait se battre car c'était un "serpent". Pas aussi animal de base que ne l'était le Sénateur, Solal avait dû s'accoutumer à ce corps au lieu de simplement s'en servir depuis gamin. Il avait donc un peu de peine à imaginer le Reptile lutter depuis tout jeune, ou d'un simple claquement de doigts-qu'il n'avait pas- se battre parce qu'il en avait décidé ainsi. Cela dit, le risque était alors amplifié car les Jedis apprenaient sans cesse à Solal à contrôler son instinct grandissant, celui qui avait accompagné la croissance d'un corps résolu à ne plus changer. Le véritable combat requérait une grande maîtrise de soi, des techniques, et juste mordre ou envoyer un coup de poing sans véritable notion de comment cela devait se faire pouvait se retourner contre soi. Pour autant, décidé à laisser sa chance à Niganoht et piqué par la curiosité, le Félacatian finit par hocher la tête brièvement. Il n'était pas "chaud" à l'idée d'aller à l'encontre des conseils avisés de ses aînés, mais si c'était le Serpent qui insistait, après tout, il ne faisait que se plier aux volontés d'un invité, sans que cela ne soit non plus démesuré.

- Le Padawan Glurba assiste à une série de séminaires, comme moi. Normalement nous vivons sur Ondéron.

Signala l'adolescent qui se leva du lit, s'étira et sauta en bas de ce dernier. Sa courte queue touffue s'agita légèrement alors qu'il passait à côté du politicien, et, subtilement les poils entre ses omoplates se gonflèrent un peu. Son museau venait de capter l'étrange odeur qui émanait de la créature à sang-froid. Ce n'était pas désagréable, mais surprenant. Ce n'était ni fort, ni entêtant mais le parfum restait, tenace, dansant dans sa tête. Subtil, sauvage, presque glaciale, l'odeur était particulière, sans oublier le toucher que le Jedi expérimenta une fraction de seconde en frôlant le corps du politicien de sa cuisse. Froid, aussi froid que ses flancs palpitants étaient chauds.

L'apprenti Jedi ramassa ses pattes sous lui et s'assit devant la porte, comme pour inviter le trentenaire à sortir. S'il avait pour optique de visiter les lieux, faire un duel et rencontrer Glurba, il ne fallait pas traîner.

- Si nous nous "démontrons" mutuellement nos capacités, je vais passer par le secrétariat pour l'aviser de parler avec le Padawan Glurba, au moins, il aura le temps de décider et de se préparer. S'il est en séminaire ou en cours, il sera impossible de le déranger par contre, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Mar 24 Jan 2017 - 9:09

[HRP • Moi aussi ça me plaît beaucoup pour l'instant, et surtout avec ce qu'on a prévu en mêlant Glurba à un duel d'entraînement contre Solal sous l'oeil d'Alycius. Héhéhé ^^ Le pauvre Glurba ne saura même pas que Solal aura été avantagé par les astuces d'Alycius. ^^
Déjà il me tarde là de voir ce que ça va donner entre Solal et Niganoht.

Et puis ce qui est très intéressant, c'est qu'entre le RP avec Alycius, celui avec Samaël et celui-ci avec Solal, j'ai vraiment l'impression d'avoir affaire à trois personnages différents, quoique Solal a un “gimmick” peut-être moins prononcé (tout comme je pense que Niganoht a un “gimmick” moins prononcé que Glurba et Yulpi). ^^
]


SOLAL – Le Padawan Glurba assiste à une série de séminaires, comme moi. Normalement nous vivons sur Onderon.

Il est vrai qu'avec cette histoire de séminaires, il y avait plus de chances de voir les Padawans réunis dans le Temple Jedi de Coruscant. Niganoht ne savait pas exactement combien se comptaient les Padawans au total, et il doutait, selon ce qu'il s'imaginait, que tous puissent être présents au Temple de Coruscant en même temps ; ça restait donc une chance que Glurba fût parmi les gens présents pour ces séminaires. Niganoht était heureux de savoir qu'il allait faire, ce soir ou le lendemain, une rencontre des plus étonnantes. Il avait l'habitude de rencontrer des Hutts depuis trois ans, il connaissait bien cette race... mais aucun de tous ceux qu'il avait rencontrés ne maniait de sabre-laser. Même, plus généralement : aucun Hutt ne savait se battre. Niganoht était au moins aussi curieux de voir le Padawan Glurba se battre qu'il l'était envers Solal.

Le félin se leva sur son lit, s'étira et sauta pour se diriger vers la porte. Niganoht l'imita, l'étirement en moins. Il sentit les poils du fil lui caresser les écailles alors que l'un passa à côté de l'autre. Niganoht pensa que Solal allait sortir mais il le vit s'asseoir devant la porte, l'invitant en fait à sortir le premier. Niganoht pouvait ouvrir la porte en passant la tête devant le capteur déclenchant l'ouverture, mais puisqu'une ficelle avait été mise à disposition de Solal, autant l'utiliser. La pincer entre ses mâchoires risquait de l'abîmer, aussi Niganoht utilisa plutôt le bout de sa queue pour tirer dessus. La porte s'ouvrir et l'Anacondan quitta la chambre devant Solal.

SOLAL – Si nous nous “démontrons” mutuellement nos capacités, je vais passer par le secrétariat pour l'aviser de parler avec le Padawan Glurba, au moins, il aura le temps de décider et de se préparer. S'il est en séminaire ou en cours, il sera impossible de le déranger par contre, désolé.
NIGANOHT – Ce ne serait pas un ennui, nous allons d'abord nous occuper tous deux. Si le Padawan Glurba n'est disponible que demain, alors je ferai sa rencontre demain.

Si le secrétaire venait informer Glurba qu'un Sénateur voulait le rencontrer, le Padawan ferait sûrement en sorte de se rendre disponible au plus tôt dans la soirée, surtout en tenant compte du tempérament protocolaire du secrétaire.

NIGANOHT – Je vous suis.

Joignant le geste à la parole, Niganoht rampa à côté de Solal alors que ce dernier se rendit au secrétariat. Là, Solal informa le secrétaire que le Sénateur désirait faire la rencontre du Padawan Glurba. Le secrétaire acquiesca et assura qu'il le prévenait aussitôt. Sur ce, Solal conduisit Niganoht jusqu'à une salle d'entraînement. En chemin, Niganoht promena son regard sur le bâtiment avec curiosité, et bien sûr n'eut de cesse de darder sa langue bifide pour capter toutes les odeurs qu'il pouvait trouver.

NIGANOHT – Je ne vous ai même pas encore posé la question, Padawan Solal, mais dites-moi : je n'ai encore jamais rencontré d'individu de votre race. Comment vous désigne-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Ven 27 Jan 2017 - 13:03

[HJ: Je ne sais pas ce qu'est un "gimmick", je suppose que quelque chose comme "caractère marqué" ? C'est vrai que Solal est un peu plus conventionnel.]

Tandis qu'ils cheminaient presque flancs contre flancs, l'un rampant souplement, l'autre marchant de son pas souple et élastique, les yeux se tournaient inévitablement sur eux. Habitué, Solal n'y prêtait guère attention. Evidemment, il n'avait jamais aimé ça et continuait de se sentir mal à l'aise quelque part, cependant avec le temps, il avait appris à pardonner à ceux qui se retournaient. Lui-même était le premier à se sentir attiré par ce qui était différent. Par empathie, le Padawan détournait les yeux, toutefois, il fallait reconnaître que tout esprit curieux ne pouvait s'empêcher de se sentir appelé par une curiosité. Assez tolérant lorsque le regard ne se faisait ni lourd, ni moqueur, l'apprenti Jedi avait simplement choisi d'ignorer.

- Je suis un Félacatian

Commença-t-il en s'arrêtant devant la porte de la salle d'entraînement.

- Notre espèce est bipède, et physiquement, seuls des oreilles et une queue animales nous différencient des humains sensément. Cependant lorsque nous nous sentons en danger ou nous énervons, nous nous transformons en quadrupède, avec des pics un peu partout sur le corps... J'ai été victime d'un accident-dans lequel mes pics ont été cassés par ailleurs-qui m'empêche de me retransformer. Lorsque je me tranquillisais, automatiquement mon corps essayait de redevenir humanoïde mais ne le pouvais pas. Les Jedis m'ont sauvé, en parvenant à faire accepter à mes cellules de demeurer sous cette forme au quotidien, pas seulement lorsque j'étais angoissé. Comme je maîtrisais la Force, on m'a proposé de devenir Jedi, ce que j'ai évidemment accepté; après avoir tant reçu, c'est à moi de donner.

Résuma l'adolescent dont l'échine était parcouru de légers frissons alors qu'il se rappelait de l'affreuse douleur. Une douleur qui ne se calmait que lorsqu'il était particulièrement agité, effrayé ou en colère. A l'époque, il devait choisir entre être bien mentalement ou physiquement, une situation peu viable qui avait amené les Jedis à songer à l'aider à dormir pour toujours. Bien sûr, Solal ne le savait pas, de la même façon qu'il ne semblait pas se rappeler de sa mère agonisant sur les marches du Temple qui dans un ultime élan de pragmatisme avait soufflé le nom de sa race, sans même leur révéler le patronyme de l'enfant. Un patronyme que Solal pourrait peut-être se rappeler, le jour où il décidait de se replonger dans son passé. Pour l'instant, son présent lui suffisait, et il préférait bloquer ses pensées pour ne pas revoir les images de tuerie peuplant vaguement son esprit.

- Et vous ? Sur Ondéron, il y a bien un apprenti à sang-froid qui partage ma chambre, mais lui semble plus... Comment dire ? Primitif ? Comme un dinosaure.

Fit-il en essayant de rassembler ses souvenirs, car il n'avait que peu côtoyé Tyr. A peine deux nuits avant de se rendre sur Coruscant, et ceci sans être sûr qu'il le retrouverait au retour. Les Padawans d'espèce rare et "peu adaptée" ne duraient généralement pas longtemps. Soit ils abandonnaient, soit ils recevaient l'attention particulière d'un maître qui les emmenaient par monts et par vaux. Solal était un des rares à rester sans mentor même s'il en avait déjà eu plusieurs qui s'étaient intéressés à sa personne... Avant de le lâcher sans une excuse, et souvent avant de commencer l'entraînement. L'effet de mode faisait du mal, y compris chez les Jedis.

- Entrons.

Proposa le jeune Jedi en se redressant sur ses pattes arrières pour appuyer avec celles de devant sur une poignée toute simple. La salle était simple, habillée de carrelage, avec une autre attenante, surélevée. De là, des Maîtres ou d'autres Padawans pouvaient observer le duel et/ou la simulation du moment. Les aînés pour évaluer les plus jeunes, et ces derniers pour étudier les techniques de leurs pairs. Pour un "combat" sans arme, Ninagoht et Solal n'avaient pas besoin de matériel, ni d'obstacles que l'on pouvait activer depuis la salle attenante d'ailleurs.
Aux yeux de l'adolescent, l'idée de se "confronter" au Sénateur était déjà peu prudentes, même si la curiosité le piquait aussi.

Fléchissant légèrement l'une de ses pattes et baissant la tête pour saluer son adversaire, Solal se mit en garde, immobile mais attentif. Il offrait ainsi à l'invité l'honneur du premier assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Sam 28 Jan 2017 - 16:41

[HRP • Oui, c'est ça basiquement. ^^]


SOLAL – Je suis un Félacatien.

Ce mot disait quelque chose à Niganoht. Oui, il avait déjà entendu parler de cette race, peut-être en avait-il déjà rencontré des individus... mais cela ne lui disait en revanche rien du tout qu'il s'agît d'une race de tigres quadrupèdes ressemblant à des bêtes sauvages au même titre que les Anacondans ressemblaient à des serpents sauvages.
Solal s'arrêta devant la porte d'entraînement, qui resta fermée devant eux, pour expliquer sa différence avec les autres Félacatiens :

SOLAL – Notre espèce est bipède, et physiquement, seules des oreilles et une queue animales nous différencient des Humains censément. Cependant lorsque nous nous sentons en danger ou nous énervons, nous nous transformons en quadrupèdes, avec des pics un peu partout sur le corps... J'ai été victime d'un accident – dans lequel mes pics ont été cassés par ailleurs – qui m'empêche de me retransformer.

Avec ces informations plus précises, Niganoht essaya de se rappeler cette espèce, mais il ne fut pas sûr de ne pas confondre avec d'autres races humanoïdes félines telles que les Cathars. En fait, ce qui différenciait le plus les Félacatiens des Cathars, c'est leur capacité de métamorphose. Une capacité dont Solal était privé depuis un accident. Un accident qui avait dû être grave... Solal était reconnaissant envers les Jedis de l'avoir non seulement accepté tel qu'il était, avec son “handicap”, mais aussi de lui avoir appris à vivre ainsi, à faire le deuil de sa métamorphose et à vivre en tant que tigre quadrupède privé de ses piquants. Les Jedis avaient-ils vraiment agi par pure bonté d'âme ? Niganoht avait appris à toujours remettre en doute leur abnégation et leur désintéressement ; cependant, ce serait tout à fait déplacé d'émettre ce doute à voix haute devant Solal. Niganoht se contenta donc d'acquiescer, maintenant qu'il en savait un peu plus sur ce qu'était Solal au juste.

SOLAL – Et vous ? Sur Ondéron, il y a bien un apprenti à sang-froid qui partage ma chambre, mais lui semble plus... comment dire ? Primitif ? Comme un dinosaure.
NIGANOHT – Un dinosaure, dites-vous ?

Niganoht fouilla dans ses connaissances, mais là encore, rien ne lui vint. Une espèce intelligent ayant l'apparence d'un dinosaure... Non, cela ne lui dit rien. Décidemment, les Jedis semblaient avoir le don de recruter des membres de toutes les espèces les plus improbables : un Félacatien handicapé de sa métamorphose, un Hutt, un dinosaure...

NIGANOHT – Je ne pense pas avoir jamais rencontré de membre de son espèce. Peut-être aurai-je la possibilité de le rencontrer, comme je vais rencontrer le Padawan Glurba.

Il restait à renseigner Solal sur la propre espèce de Niganoht :

NIGANOHT – Je suis un Anacondan. Nous avons plusieurs sous-espèces. La plus répandue est reconnaissable à ses yeux légèrement excentrés sur les côtés de la tête. D'autres, plus rares, ne sont pas constricteurs mais venimeux.

Maintenant que chacun savait ce que l'autre était, Solal se cabra pour ouvrir la porte de la salle d'entraînement avec une patte. Solal et Niganoht entrèrent dans la salle, fermant la porte derrière eux. A côté de l'espace de combat, la salle disposait d'un encart surélevé, probablement pour permettre à des instructeurs d'assister l'entraînement d'un Padawan. Le sol était une sorte de carrelage, et Solal put noter que l'Anacondan rampait avec un peu plus de difficulté sur ce sol lisse, son corps glissant un peu et devant se contorsionner. Niganoht se dit que cela pourrait offrir un petit avantage au Félacatien. Il voulait simplement voir comment se dernier savait se battre, et ne comptait pas vraiment remporter un vrai duel, mais il fut un peu frustré de ne pas pouvoir jouer à cartes égales.

Enfin, Solal se mit en posture de combat, pattes légèrement fléchies. Niganoht se plaça devant lui, dardant encore et encore sa langue, cherchant à capter peut-être des phéromones l'informant d'un état de stress du Padawan.

NIGANOHT – Montrez-moi ce que vous savez faire, Padawan Solal.

L'Anacondan ondula volontairement sur place en dressant la tête et en émettant un léger sifflement, prenant ainsi une posture intimidante. Il observa son adversaire, mais se dit que ce n'était qu'en le cherchant un peu qu'il pourrait peut-être trouver un point faible dans ce corps de jeune tigre. Alors, soudain, le serpent se jeta vers l'avant pour mordre au niveau du cou.
Deux possibilités : soit il réussissait, et essaierait aussitôt d'enrouler ses anneaux autour du Félacatien, soit il raterait, et se rétracterait pour revenir à sa position initiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Mer 1 Fév 2017 - 14:40

[HJ: Chauffe-le, tu verras haha ! ]


- Je suis désolé, mais je crois que Tyr est resté sur Ondéron. Cela dit, un jour peut-être...


Un Anacondan ? Jamais entendu parler. Le regard intrigué, Solal profita de leur face-à-face pour observer la "créature" sans aucune gêne. Pour lui, fixer, renifler n'était en rien mal éduqué, et même s'il essayait un minimum de se retenir en ce qui concernait le second point, il ne se privait pas pour le premier. Il se promit de chercher des infos concernant les Anacondans sur Holonet, pour enrichir son encyclopédie personnelle des races rares. Même si la sienne était relativement "commune" quoique vivant dans un lieu très reculé, le félin avait développé cette passion sous-jacente pour l'étrange, le bizarre qui parvenait à s'infiltrer dans une société trop lisse.

Et quelle adaptation... En effet, Ninagoht était bien préparé pour faire face à ce monde cruel. Le geste du corps jusque là détendu, surpris sincèrement le félin qui bondit sur le côté avec un léger temps de retard. Du coup, la gueule du serpent se referma bien sur lui. Evidemment comme le sénateur se contrôlait, la morsure n'était pas douloureuse, juste désagréable, pressant la peau. En glissant vers l'avant, une seconde avant que les mâchoires ne se ferment, le félin pu déplacer légèrement l'endroit emprisonné. Au lieu du cou, le serpent avait donc atteint le bas de sa gorge, là où la peau du félin était un peu plus lâche. Sèchement, avant que les anneaux ne s'enroulent autour de son corps, le condamnant irrémédiablement, le Padawan tira sans pitié sur le côté. Sa peau se tendit, laissant tomber par terre quelques touffes de poils. Enfin, en forçant, il se libéra et s'éloigna d'un bond pour reprendre contenance. Rapidement, Solal lécha l'endroit précédemment attrapé, il n'y avait pas de plaie, mais l'impression d'être encore sous la prise de la bouche de son adversaire demeurait. Étrange et plutôt inquiétant que de constater les capacités de ce dernier.

Malheureusement ou heureusement pour Ninagoth, l'adolescent n'était pas du genre à abandonner, il se repositionna et darda ses yeux clairs sur lui. Naturellement, lorsqu'il en avait l'occasion, Solal repérait les faiblesses de ses "ennemis". L'action en soi ne lui avait pas coûté d'efforts, même s'il avait dû apprendre à interpréter les signaux que son instinct lui envoyait. En ce qui concernait le politicien, la phase était un peu plus longue car il ne connaissait pas du tout l'espèce. Le temps s'écoulait donc, laissant peut-être penser que le félin était incapable de quoique ce soit, voir endormant son adversaire. Il faut dire que le Padawan profitait largement des propos de Ninagoth "montrez-moi ce que vous savez faire", prenant son temps pour choisir quel pion déplacer.

Et ce pion-son arrière-train" se dirigea vers la droite, comme pour attaquer sur le flanc du Sénateur. Au dernier moment et en plein air toutefois, le jeune Jedi changea de direction. Son corps se tordit alors que sa queue changeait drastiquement de côté, accomplissant son rôle de balancier. Il arriva donc sur la gauche, essayant de bousculer le serpent d'un coup d'épaule, tout en essayant de couper net à son élan pour déjà faire demi-tour et faire face. Son souci ? Le serpent profiterait probablement d'une agilité extraordinaire, normalement terrain incontesté de l'adolescent.

Espérant avoir bousculé son adversaire, Solal reprit la charge mais arrêta en pleine course pour se mettre à courir en rond. Il espérait déstabiliser Ninagoth, le rendre fou à galoper ainsi, et en profiter pour repérer ses points faibles en mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 5 Fév 2017 - 9:02

Il pouvait suffire d'une morsure pour donner au serpent l'appui initial nécessaire à la mise en application de la constriction. Néanmoins, comme attendu, le félin était vif et agile. Par réflexe, il se décala un peu, pas assez néanmoins pour éviter complètement d'être mordu par Niganoht, mais ce léger mouvement déstabilisa l'attaque. Niganoht ne referma pas ses mâchoires à l'endroit voulu précisément, mais ce n'était pas grave en soi : peu importe au fond où il mordait, le but était simplement de se fixer sur la proie pour s'enrouler autour d'elle et la compresser. Cependant, Solal n'en resta pas là, se débattant comme un tigre qu'il était. Niganoht reçut quelques coups de pattes dans le corps, et ne réussit pas à s'enrouler correctement avant que Solal ne s'échappât de ses mâchoires.

Immédiatement, sachant son adversaire libéré, Niganoht se replia pour se parer à une contre-attaque. Rien ne vint. Solal se lécha l'endroit de la gorge où Niganoht l'avait mordu. Il n'était pas comme tous ces humanoïdes qui rechignaient à se servir de leur langue et considéraient que se lécher de cette façon n'était bon que pour les animaux. Solal était aussi intelligent et civilisé qu'eux, et pourtant il n'avait pas cette barrière. Le voyant faire, Niganoht se sentit plus proche de Félacatien que de tous ces humanoïdes ampoulés qui tenaient absolument à se distinguer des animaux comme si c'était une honte de ne pas se prendre des airs supérieurs.

Quelques touffes de poils avaient été arrachées et traînaient au sol maintenant. Niganoht sentit qu'il en avait un peu dans la bouche, et la sensation était bien désagréable. Il ne voulut rien en faire pendant le combat, mais puisque Solal se léchait, l'Anacondan prit un bref instant pour essayer de se débarrasser de ces deux ou trois poils qui lui chatouillaient l'intérieur de la bouche, en s'aidant du bout de sa queue. A peine ceci fut-il fait, que Solal se remit en posture de combat, imité par Niganoht.

Le félin et le reptile se braquèrent mutuellement de leurs regards prédateurs, et cela dura de longues secondes, chacun scrutant le moindre mouvement de l'autre. Enfin Solal se décida à passer à l'attaque : se décalant d'un coup, il chargea l'Anacondan et réussit à le percuter avec une épaule. Niganoht ne se laissa pas désorienter, se recroquevillant aussitôt le coup reçu, formant un cercle avec son corps au sol pour assurer sa stabilité. Il riposta dès que possible en projetant sa tête vers l'arrière-train de Solal juste avant que ce dernier ne se retournât, mais ses mâchoires claquèrent dans le vide.

Le tigre ne freina pas et se mit à courir en rond autour du serpent, cherchant sûrement à le désorienter ou à le stresser. Ce qui aurait peut-être marché sur un animal, ne fut pas si efficace sur Niganoht, qui garda sa concentration et son sang froid. Pourtant, il le laissa croire que le stress montait, en répétant plusieurs attaques successives mais vaines, plongeant la tête vers l'avant en essayant de mordre le Padawan avant de se rétracter. Ce n'était qu'une feinte, ayant maintes fois fonctionné, et ayant deux objectifs : laisser croire que Niganoht stressait et se précipitait dans ses attaques pour pousser l'adversaire à une faute par excès d'assurance, mais surtout, focaliser l'attention de l'adversaire sur l'arme la plus évidente de Niganoht, ses morsures, pour lui faire oublier que le danger pouvait tout aussi bien venir de sa queue.

C'est ainsi qu'au bout d'un moment, Niganoht attaqua soudain d'une toute autre manière : il essaya de choper une patte postérieure de Solal avec sa queue et de la bloquer, pour fondre sur lui et le mordre en le poussant de toutes ses forces pour lui faire complètement perdre l'équilibre et enrouler ses anneaux dévastateurs sur lui.

La feinte allait-elle se montrer efficace contre cet adversaire inédit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 5 Fév 2017 - 21:11

Le sol se déroba sous les pattes du jeune Jedi qui se sentit glissé, comme dans les films d'horreur. Emporté vers la bouche du serpent, le félin crocha inutilement ses griffes dans le carrelage, ne créant qu'un son désagréable. D'un coup de rein vif, Solal se retourna vers Ninagoht, inexorablement plus proche de ses canines. Évidemment, il avait attaqué ce dernier comme un de ces animaux qu'il avait parfois déjà chassé, or le politicien était un être intelligent, capable de feintes complexes.

Lorsque les anneaux commencèrent à s'enrouler autour de son corps, le Padawan écarta le plus possible ses pattes avant pour essayer de séparer l'étreinte. Il remuait autant que possible dans le nid potentiellement mortel qui l'entourait petit à petit. Toutefois, après s'être inutilement débattu, le félin poussa un soupir et cessa de combattre pour fermer ses yeux clairs. Il appela la Force pour la rassembler autour de lui et la projeter autour de sa personne, un peu comme une chambre à air que l'on regonflait. Il espérait ainsi surprendre le politicien pour ralentir le processus et surtout l'empêcher physiquement, pendant quelques rares secondes, l'emprise de se resserrer.

Le Padawan pédala avec ses pattes arrières pour se défaire totalement et se releva, il chancela quelques secondes, reprenant son souffle puis s’ébouriffa. Sans la Force, il aurait déjà perdu ce combat improvisé, en seulement trois passes. Les capacités de Ninagoht étaient réellement inquiétantes. Solal fit un bond sur la droite puis leva sa patte avant pour envoyer une onde de Force sur son adversaire. Il avait essayé la méthode animale, il lui restait la civilisée, en tant que Jedi.

Il avait vraiment du mal à croire qu'une personne sans formation soit aussi douée, quelque part, c'était frustrant car depuis tout jeune, les Padawans souffraient physiquement et mentalement, à l'instar d'athlètes de haut niveau. Le constat était aussi fascinant qu'inquiétant, démontrant combien la race pouvait jouer sur les capacités d'une personne. Si Ninagoht était un "méchant", il pourrait faire d'affreux dégâts autour de lui. Intelligence, forme physique, le serpent ne semblait pas avoir menti, il n'était pas formé. Comment était-ce possible ? Encore soufflé, le jeune félin essayait de cacher son désappointement. Jusque là il jouait sur le côté bestial pour combattre ses adversaires, perdre avec panache voir vaincre même sans sabre-laser. Aujourd'hui, ses armes étaient bien réduites face à son adversaire qu'il avait, sincèrement, sous-estimé au début. Un sénateur n'était pas sensé travailler son corps, pas comme lui en tout cas, et pourtant, son "ennemi" était présentement moins essoufflé ou étourdi que lui.

Par "rage" uniquement, Solal se maintenait debout, contrôlant ses capacités mais se démontrant sans pitié via l'utilisation de la Force. Il pouvait perdre, mais pas aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 6 Fév 2017 - 15:49

Oui, cette feinte fit de nouveau ses preuves. Solal avait commis l'erreur de concentrer son attention sur l'avant du corps du serpent, négligeant l'arrière. Crocheté à la patte postérieure, il fut pris par surprise. Il tenta bien de se déplacer mais ne put éviter la morsure de Niganoht qui ancra sa mâchoire au niveau de l'épaule du jeune Félacatien. A partir de là, en faisant perdre ses appuis au quadrupède, l'Anacondan s'enroula autour de lui, refermant ses anneaux mortels. Il était bien évidemment hors de question de lui broyer le moindre os, mais au moins, Niganoht fit comprendre à Solal qu'en situation de combat réel, il aurait été capable à cet instant de le maîtriser.

Du moins, c'est ce qu'il put se dire en premier lieu. Seulement, Niganoht n'avait pas voulu affronter un Padawan Jedi uniquement parce que son adversaire du jour était d'une race atypique. Ce qui devait arriver, arriva : quand Niganoht crut Solal soumis à sa constriction, il ressentit une vive et puissante onde partir du corps du Padawan, tel un séisme aérien dont il était l'épicentre. Malheureusement pour Niganoht, cette onde de choc força ses anneaux à se desserrer quelque peu, et propulsa sa tête, lui faisant relâcher prise. Profitant immédiatement du mou obtenu, le jeune tigre pédala frénétiquement avec ses pattes postérieures, déroulant et dégageant le serpent pour s'extraire pour de bon de sa prise.

Niganoht se sentait un peu secoué, s'étant pris la vague de Force de plein fouet, à bout portant. A peine commença-t-il à se remettre en position de combat, face à Solal, que ce dernier tendit une patte vers lui et lui projeta une seconde vague de Force. Le serpent fut soulevé du sol sur plusieurs mètres et glissa sur le carrelage à l'atterrissage jusqu'à finir contre le mur. Heureusement, la tête ne tapa pas la première et fut largement amortie par le reste du corps. Mais tout de même, c'était douloureux. Solal commençait à se réveiller dans ce combat.

Il fallut plusieurs secondes à Niganoht, déboussolé, pour se remettre de tout ça. Ramassé contre le mur, l'Anacondan se lova partiellement, laissant dépasser un bon mètre de queue, et dressant la tête.

NIGANOHT – Nous y voilà. La Force. J'étais sur le point de penser que vous rechigniez à l'utiliser.

Ce n'était arrivé que deux fois à Niganoht d'être la cible de pouvoirs de la Force – du moins, sans y résister et donc en en ayant conscience. C'était déjà beaucoup pour un sénateur dont on pouvait imaginer qu'il ne serait jamais amené à se battre. C'était mal connaître Niganoht. Il avait déjà eu de temps en temps affaire à des manipulateurs de la Force, durant tous ses voyages et toutes ses aventures. Une fois, il avait bien failli y laisser la vie. Seulement, il n'avait jamais vu comment ces manipulateurs de la Force étaient entraînés avant maturité. Solal était jeune et Niganoht, en profane, voulait se faire une idée de son potentiel.

Maintenant il doutait un peu de ses chances de victoire dans ce combat d'entraînement. La constriction était sa meilleure arme, or il savait maintenant qu'en essayant de l'appliquer à Solal, il s'exposait à une décharge de Force impossible à éviter.
Il observa le Félacatien, notant sa respiration accélérée : il venait de fournir un effort intense, semblait-il. Les serpents n'étaient pas dotés d'une grande endurance aux efforts, mais les félins non plus.

Niganoht resta donc là, dos au mur, ainsi Solal ne pourrait plus lui tourner autour, et serait obligé d'attaquer de front, physiquement ou par la Force. Niganoht se tenait prêt à se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Sam 18 Fév 2017 - 17:59

Rechigner ? Certes, un peu. Touché dans son petit orgueil, le félin avait espéré battre le sénateur par ses propres moyens, comme pour faire honneur à la guerre couverte mais intergalactique des sang-chauds contre les sang-froids. Or, malgré son entraînement intensif, l'adolescent s'était retrouvé déjà deux fois à terre, devant recourir à ses dons. Un léger grognement roula dans la gorge du Jedi qui sentait que Ninagoth faisait plus que l'égaler. Mauvais joueur ? Pas spécialement, mais décidé à donner le meilleur de soi, sans aucun doute.

Plaqué contre le mur, le Sénateur offrait peu de prises à Solal qui n'avait guère envie de l'attaquer de front. Autant, voir plus véloce que lui, son aîné avait toutes les chances de l'emporter dans ses anneaux mortels, et cette fois, le Padawan fatigué ne pourrait peut-être pas lancer son onde de Force, surtout que l'Anacondan était désormais prévenu.

- Ne me dites pas que vous n'avez vraiment reçu aucun entraînement, ça en deviendrait vexant pour moi.

Avoua le Jedi, mi-amusé, mi-agacé. A quoi cela servait de se lever aux aurores, d'avoir une hygiène de vie contraignante, comprenant régime calculé au gramme près, en somme d'avoir le quotidien d'un athlète de haut niveau couplée à celle d'un étudiant en droit ?

Profitant de la mini trêve pour retrouver un peu son souffle, l'apprenti Jedi fléchit ensuite ses pattes arrière pour se lancer. Il esquissa plusieurs faux départs avant de réellement bondir, choisissant d'y aller carrément de face. Les feintes ne semblaient pas marcher avec l'Anacondan, alors le Félacatian avait décidé d'être audacieux. Néanmoins, alors qu'il arrivait sur le serpent après un duel intense et pas si bref que ça, Solal devina qui avait l'impression de savoir d'avance qui serait le gagnant. Après avoir hésité entre l'énervement et l'admiration, il opta pour la seconde option, couplée à un certain amusement.

- Je vais avoir besoin de leçons. M'en dispenseriez-vous ?

L'honneur faisait mal avant même que sa perte ne soit officielle, pour autant, Solal devait le prendre du bon côté. Bien sûr, le reptile politicien avait certainement mieux à faire, néanmoins demander ne coûtait qu'un peu de fierté, et en ce moment même, son potentiel prof était libre.

- Vous êtes-vous déjà battu contre quelqu'un de votre race ?

Solal avait conscience de sortir un peu de son rang, surtout en plein bataille, alors qu'il essayait de bloquer le corps sinueux entre ses crocs -jusque là sans y parvenir car les anneaux étaient plus gros que sa mâchoire- cependant, le "combat" avait eu le mérite de le désinhiber, faisant ressortir sa curiosité naturelle, ainsi que son goût pour les duels. Rares étaient les fois où l'apprenti avait eu le droit d'utiliser ses canines ou ses griffes, même s'il devait évidemment se contrôler. Le plaisir était intense malgré la petite impression de honte.

Ses yeux, en une seconde repérèrent un détail qui le "choqua". Ninagoth était souple et puissance, néanmoins ses lourds anneaux gâchaient une possible agilité. Ainsi, lors de sa dernière charge le jeune Jedi accompagna son saut de la Force, influant sur ses propres pas pour bondir avec plus de puissance et espérer plaquer le serpent contre le mur, quitte à lui aussi finir plaqué. Cela devait en finir avec la situation de chiens de faïence, et empêcher, via la violence du choc, de se faire attraper entre les dents de son adversaire. S'il devait perdre, cela ne se ferait pas sans combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 26 Fév 2017 - 8:22

SOLAL – Ne me dites pas que vous n'avez vraiment reçu aucun entraînement, ça en deviendrait vexant pour moi.

Difficile de dire si Solal ne prenait les choses vraiment qu'avec humour ou si malgré tout ce combat était effectivement vexant pour lui. Niganoht se savait des prédispositions naturelles pour se battre puisqu'il avait le corps d'un prédateur, il était donc naturellement dangereux tandis qu'un Humain ou Proche-Humain était obligé de s'entraîner à se battre s'il voulait pouvoir sortir vainqueur d'un combat. Toutefois, Niganoht n'en tirait pas de fierté exacerbée. Le combat était souvent un moyen pour lui, mais pas un but. De là à dire qu'il ne trouvait aucun plaisir à se battre, ce serait mentir, mais Niganoht ne se battait pas pour ce simple plaisir uniquement. Il n'avait donc aucune raison de se vanter sur tous les toits qu'il était le meilleur combattant et n'avait pas l'esprit de compétition quand il tombait sur plus fort que lui. Ainsi, il n'avait donc aucune intention d'humilier Solal ou de lui faire croire que ses entraînements de Padawan ne servaient à rien.

NIGANOHT – Le fait que personne ne m'ait personnellement formé au combat, ne signifie pas que je n'ai pas eu d'occasions de m'entraîner. Croyez-moi, je me suis déjà battu plus d'une fois, alors ne soyez pas vexé.

Ce moment de répit permit au tigre et au serpent de récupérer tous deux un peu de souffle, particulièrement Solal qui semblait bien peu endurant. Ca se travaille. Niganoht pensa un instant au duel qui opposerait Solal à son camarade Hutt, ce fameux Glurba : si Solal ne faisait pas attention à son endurance, il condamnerait ses chances de l'emporter sur Glurba. Niganoht connaissait suffisamment bien les Hutts, et il savait qu'un Hutt ne s'épuiserait pas. Solal devrait soit trouver les bons coups dès le début, soit se ménager en jouant tactique.

En voyant le félin fléchir les pattes arrière, Niganoht se reconcentra sur l'entraînement actuel. Solal était prêt à repartir à l'attaque. Niganoht darda nerveusement la langue, tandis que son corps se tendit un peu. Solal joua avec lui en le trompant avec plusieurs faux départ. Il put remarquer que Niganoht se crispait un peu à chaque faux départ, ne sachant pas quand il partirait pour de bon. Cependant, Solal risquait là encore de se fatiguer deux fois plus que son adversaire.

Quand enfin il partit, il s'approcha d'un Niganoht un peu dérouté, mais encore prêt à se défendre. Solal dut finalement hésiter sur l'attaque à porter, car il se mit à parler :

SOLAL – Je vais avoir besoin de leçons. M'en dispenseriez-vous ?

Niganoht n'avait jamais essayé d'apprendre à qui que ce soit à se battre, et pensa humblement qu'il ne ferait pas meilleur professeur que ceux qui exerçaient cette fonction au sein de l'Académie Jedi.

SOLAL – Vous êtes-vous déjà battu contre quelqu'un de votre race ?

Pourquoi toutes ces questions, en plein mouvement ? Le but était-il de distraire Niganoht en l'occupant à répondre au lieu de se défendre ? Cela ne marcha pas car Niganoht se douta d'un piège. Le tigre essayait de maîtriser le serpent, et ce dernier gesticulait pour ne pas se laisser attraper entre les crocs du jeune félin Padawan. Solal usa de vivacité pour ne pas laisser Niganoht le prendre dans ses anneaux. Il allait d'arrière en avant, ne laissant plus de répit à l'Anacondan qui résistait plus qu'il n'esquivait. Le tigre avait malgré tout l'avantage de la mobilité, et s'en servit, autant qu'il se servit de ses crocs et de ses griffes.

Ce petit jeu dura jusqu'à ce que le Padawan effectuât un bond particulièrement plus vif et puissant, qui prit Niganoht au dépourvu. Pour sûr, il venait de faire appel à la Force, et Niganoht n'était pas préparé à toutes les possibilités que ce don offrait. L'Anacondan se fit ainsi plaquer contre le mur. Il n'eut pas la possibilité de bouger suffisamment la tête pour mordre le Félacatien. Il siffla, sentant un sursaut d'adrénaline alors qu'il ne voulait pas se laisser faire. Il gesticula mais seule sa queue pouvait encore bouger, le reste étant plaqué contre le mur. Le serpent finit donc par enrouler sa queue autour de l'arrière-train du tigre. Une fois qu'il pensa avoir une bonne poigne, il tira d'un coup sec, à gauche, à droite, en arrière. Essayer de faire perdre prise à Solal était le seul moyen de ne pas se retrouver vaincu maintenant. Et à son tour, Niganoht parla :

NIGANOHT – Vos professeurs à l'Académie ont plus de compétences que moi pour vous apprendre à vous battre. Mais si vous tenez à ce que je vous donne quelques leçons, je ferai ce que je peux. Et non, je ne me suis jamais battu contre un Anacondan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 12 Mar 2017 - 17:44


Écailles contre poils. Fraîcheur contre chaleur. Les sangs ne se mêlaient pas, cependant Solal avait l'impression de sentir ses veines pulser contre celles de Ninagoth. À cause de la pression des anneaux sur son appendice caudal, le Padawan sentait plus que jamais comme son cœur battait.

Au début, il tint bon, mais le troisième ou le quatrième coup le fit lâcher prise. Surpris, le Félacatian racla le sol pour empêcher d'être emporté. Il se retourna violemment, jouant sur toute la flexibilité de sa colonne pour essayer d'atteindre les anneaux qui serraient sa queue. Voyant que c'était impossible, le Jedi Se mit à tirer en avant, ses griffes produisaient un son désagréable quoique léger tandis qu'il bandait ses muscles pour faire contrepoids. Par chance, sa queue était assez petite il put donc patiemment, non sans une certaine douleur, se glisser en-dehors de l'emprise. Essoufflé, le jeune apprenti s'assit un instant, la gueule ouverte.

Ainsi, Ninagoth s'était déjà battu. Dans quelles circonstances ? Le félin se le demanda une seconde tout en se redressant sur ses pattes. Il s'ébroua, remua sa queue comme pour s'assurer que tout allait bien, puis recommença à marcher en demi-cercle.

- Je vous remercie pour votre sollicitude.

Répondit le jeune félin en se sentant revigoré. Certes, un Jedi adulte aurait probablement le dessus sur un sénateur, aussi entraîné et prédisposé soit-il. Néanmoins, Solal n'était pas du genre à laisser une bonne occasion passer sous son museau, Ninagoth avait d'excellentes capacités et le Padawan avait hâte d'apprendre à ses côtés. Enfin, pour l'instant, il devait surtout veiller à ce que le concerné ne regrette pas son choix.

Après une légère récupération, Solal s'arrêta, un peu à la gauche du Sénateur, immobile cette fois. Son ultime charge l'avait quand même fatigué, alors il préférait s'économiser, sans compter une certaine curiosité. Il avait envie de voir l'Anacondan attaquer, bien que cela l'inquiète un peu. D'où pourrait surgir son adversaire ? Un coup d’œil aussi imprudent que rapide à l'horloge de la salle lui fit comprendre qu'ils combattaient depuis 20 minutes. Pour quelqu'un qui avait souhaité être prudent, il s'était quand même bien laissé embarquer dans ce duel. Désormais, il n'avait plus peur que ça aille trop loin. Non seulement le serpent semblait parfaitement se maîtriser, mais c'était en plus un duel très agréable.

Pendant ce temps, l'apprenti se concentrait pour rassembler la Force. Il comptait bien recevoir son adversaire avec une jolie vague, quoiqu'au lieu de le repousser, il pourrait aussi l'attirer puis se jeter sur le côté pour laisser l'autre continuer sa route vers le mur d'en face. Quoique ce serait un peu violent. Au dernier instant, le Padawan choisit de créer un bouclier invisible autour de lui. C'était difficile à maintenir mais il voulait donner le meilleur de lui-même. Du coup, si ses plans fonctionnaient, non seulement il s’octroyait un petit moment de repos, mais en plus, il espérait bien surprendre son adversaire qui semblait tellement fasciné par la Force.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 2 Avr 2017 - 9:59

Solal sentit que la constriction à son arrière-train finirait par devenir un problème s'il ne s'en préoccupait pas maintenant et continuait à mordre Niganoht. Ce dernier eut donc du répit, le haut de son corps fut relâché alors que le Félacatien se débattait. Niganoht reprit un peu son souffle et essaya de serrer, mais Solal gesticulait dans tous les sens, et la prise avait été faite un peu précipitamment, dans l'urgence. A force de gesticulations, Solal réussit donc à se libérer. Niganoht n'était lui-même plus immobilisé, et essaya de prendre son adversaire par surprise en se jetant gueule ouverte sur lui, mais Solal se dépêcha trop bien de s'écarter de lui, et l'Anacondan retomba au sol en mordant l'air.

Niganoht observa le Félacatien s'asseoir un instant, haletant. Décidemment, l'endurance était vraiment son point faible, ce qui n'était guère étonnant puisque les grands félins étaient justement connus pour n'être capables de fournir des efforts intenses que de façon brève. A vrai dire, ce n'était pas non plus un grand point fort de l'Anacondan. En tant qu'animal à sang froid – l'expression étant un peu exagérée puisque le reptile avait simplement une température corporelle inférieure d'environ quinze degrés à celle d'un Humain – il avait un métabolisme lent, ce qui l'obligeait à éviter les efforts répétés et longs.

Ce répit fut donc le bienvenu pour les deux adversaires. Ne voulant pas se montrer faible, le Padawan se remit toutefois debout au bout d'une poignée de secondes, s'ébroua, et marcha lentement en demi-cercle.

SOLAL – Je vous remercie pour votre sollicitude.

Ce combat était assez excitant, car il opposait deux êtres morphologiquement très différents, dont un maîtrisait la Force et l'autre non ; il y avait donc deux styles de combat n'ayant rien à voir l'un avec l'autre. Habitué à affronter des humanoïdes, Niganoht devait faire là face à une race particulière qui l'obligeait à se battre différemment. Solal voulait apprendre, mais cet entraînement était en réalité tout aussi bénéfique à Niganoht.

Enfin, Solal s'arrêta, fixant son adversaire. Chacun attendait de voir si l'autre allait repartir à l'attaque.
Le duel entre le tigre et le serpent approchait de la fin, chacun fixait l'autre attentivement.

Niganoht n'avait jusque là pas beaucoup été à l'initiative de l'attaque. Il commença à ramper lentement et en zigzags, se rapprochant petit à petit de Solal, en cherchant un angle d'attaque. Il analysa les moindres mouvements du tigre et la direction de son regard, essayant de deviner par où il s'attendait à être attaqué, afin de le surprendre par un autre angle.
Solal avait l'air vraiment très concentré. Derrière son regard de prédateur, Niganoht ne douta pas qu'il avait une idée en tête. Peut-être préparait-il un piège. Seulement, les deux adversaires n'allaient pas rester plantés là à se regarder en chiens de faïence pendant une demi-heure ! Et puis, peut-êre que Solal cherchait simplement à reprendre du souffle.

Niganoht se décida : il tendit son corps à la manière d'un ressort, se propulsant vers le tigre... mais percuta un mur. Un mur ?! Mais non, il n'avait pas foncé sur un mur... Etourdi, le serpent s'étala au sol en dardant frénétiquement sa langue, cherchant à retrouver sa boussole grâce aux odeurs tout autour de lui. Il mit un instant à comprendre : la Force. Solal avait formé un bouclier invisible autour de lui.

Fasciné, Niganoht voulut tester ce bouclier. Il s'approcha plus prudemment, feintant quelques attaques jusqu'à ce que son museau fût repoussé, plus faiblement que la première fois. Niganoht continua à tester la résistance du bouclier de Force autour de Solal. Ca faiblissait. Niganoht pouvait le traverser, en y mettant toute sa force.
C'est ce qu'il fit : bondissant encore vers Solal, il ne fut pas repoussé mais simplement amorti dans son élan. Si Niganoht réussit à franchir le bouclier de Force, il perdit donc en puissance et en précision sur cette attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Dim 23 Avr 2017 - 16:46

De plus en plus grosse, la tête triangulaire du reptile s'approchait des poils de Solal. Bien qu'il ait été ralenti par le bouclier à demi-réussi, le Serpent demeurait dangereux. Le Padawan fit un bond sur le côté mais son flanc claqua contre le mur. Il n'avait pas imaginé en être aussi proche en réalité. Bloqué, le félin esquissa un geste que les Maîtres essayaient grandement de limiter, craignant un retour à ses sources. Des origines très éloignées par ailleurs, puisque les gênes Félacatians avaient embrassé l'humanité depuis des générations, sauf que lui était revenu des milliers d'années en arrière après son terrible accident. Au début, sa forme animale n'était pas viable, elle vrillait, brûlait chacune de ses cellules lorsqu'il se calmait. Son corps lui commandait de redevenir humanoïde, mais quelque chose n'allait pas le long de la colonne vertébrale du gamin, alors il pour survivre, il avait fait un bond dans le passé... Ou dans une réalité parallèle car personne ne savait si les Félacatians avaient un jour été de simples animaux. Toujours est-il qu'aidé par les Jedis, Solal avait trouvé un genre de compromis, fragile selon les maîtres: corps bestial, mentalité -presque- humaine. À cause de ce mélange potentiellement explosif, il avait mis des années à commencer à lui faire confiance, question de sécurité. Comment leur en vouloir ? Aujourd'hui, Solal était plus sévère qu'eux encore, en ce qui le concernait.

Il lança sa patte, griffes à découvert pour frapper en diagonale entre lui et le corps longiligne qui se rapprochait. À la dernière seconde néanmoins, l'apprenti Jedi pris conscience de son mouvement et il rentra ses lames naturelles dans leur fourreau, seul le mouvement resta, se transformant, il l’espérait en une "gifle" déviatrice.

Les mâchoires du félin claquèrent sur le corps qu'il pensait avoir mené jusqu'à lui en envoyant sa patte sur lui. Malgré son excitation combative, Solal était cette fois conscient de la portée de ses actes. Du coup, il se maîtrisait, bloquant ses mandibules afin de ne pas les resserrer totalement.

La Force se concentrait autour de la scène et épiçait l'ambiance, même si le jeune Jedi n'avait plus assez d'énergie pour en faire usage. Il sentait aussi son corps fourmiller, réclamant un temps pour souffler. Son entraînement et le désir d'avoir le fin de mot avaient toutefois repris le dessus sur ses prérogatives de repos. Ses yeux clairs, à demi cachés par son museau froissé, luisaient d'une envie presque sauvage. Seule sa maîtrise de soi démontrait qu'il n'était pas un simple tigre, dangereux et sans doute beau alors qu'il laissait sa nature première s'exprimer, à l'instar de ce gigantesque reptile aux écailles magnifiquement teintées, relevées par des muscles puissants que l'on devinait dessous. Niganoht était une créature plus qu'un politicien en ce moment.

Comment faisait-il pour laisser surgir ses instincts, juste quand il le devait ? Il fascinait Solal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 62
Âge du perso : 31 ans
Race : Anacondan

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Lun 24 Avr 2017 - 17:18

Niganoht aurait pu s'estimer satisfait d'avoir brisé le bouclier le Force, mais dans l'action, il sut que son attaque fut amortie et que cela laissait une plus grande fenêtre à Solal pour la parer. Ce pouvait donc être l'erreur fatadique, l'attaque de trop. Niganoht n'aurait peut-être pas dû forcer le bouclier, ou du moins pas de cette manière. En plein dans son élan, il eut la sensation de s'offrir à son adversaire. Il ne voulait pas perdre sur une bêtise pareille, mais d'un autre côté, Solal avait bien joué, et l'usage de la Force pouvait lui octroyer la victoire, c'était un avantage qu'il possédait.

Le serpent sentit la patte de tigre lui claquer le corps à cinquante centimètres de la tête. Dans l'action, il n'eut pas remarqué que Solal avait d'abord sorti ses griffes avant de se reprendre. Le coup de patte ne fut donc pas vraiment douloureux, mais il contrôla l'élan du serpent et l'amena là où le tigre voulait.
L'Anacondan fut donc en quelque sorte sans défense quand le Félacatien referma ses crocs sur ses écailles, à peu près au même endroit où la patte avait touché.

En plus de l'usage de la Force, l'autre avantage du Félacatien sur l'Anacondan était d'être pourvu de membres. Le serpent ne pouvait que gigoter pour essayer de se libérer – quoiqu'il gigotait avec puissance. Niganoht avait conscience que Solal pouvait user de ses pattes pour le plaquer au sol en maintenant sa morsure, et ainsi le soumettre. L'urgence pour Niganoht fut donc de l'en empêcher.

En plus de gigoter de toutes ses forces pour s'extraire des crocs du tigre, le serpent chercha à agripper quelque chose avec sa queue, quoi que ce soit : une patte ou bien le tronc du quadrupède. S'il ne réussissait pas, il pouvait être vaincu à cet instant. En revanche, s'il réussissait, il emploierait ses forces restantes à serrer son adversaire dans ses anneaux, se contrôlant juste pour ne lui causer aucune blessure importante, mais juste histoire de pouvoir dire : « Ok, tu me tiens, mais je te tiens aussi, et en combat réel, je pourrais te faire souffrir. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   Ven 5 Mai 2017 - 16:59

[HJ: J'ai fait intervenir Alycius, si ça te gêne dis-le moi. Par contre je me suis trompée haha, enthousiasmée par l'idée d'un duel entre Ninagoth et Glurba. Je te propose de le faire si ça te tente... Genre tu le décris ou autre, sinon je peux comprendre que ce soit franchement lourd, donc tu refuses (ou j'édite)... J'ai aussi proposé un duel Glurba/ Solal]

Quelque chose chatouilla la patte arrière du félidé. En réponse il la ramena contre lui mais la chose continua de s’immiscer, passant à l’autre patte- Déséquilibré Solal réagit une seconde trop tard et les écailles glissèrent sur ses poils, enroulant sa patte arrière. L’articulation se tendit violemment et le Padawan entraîné délaissa sa prise. Il se retourna vivement pour planter ses crocs dans ce qui entourait son postérieur mais ne fut pas assez rapide. Il ne pouvait qu’assister à sa défaite au fur et à mesure que ses membres étaient ramenés de force contre sa poitrine. Le jeune Jedi essaya d’envoyer une onde de Force pour se dégager mais il n’était plus aussi frais qu’au début du duel et rien n’y fit, le serpent avait de toutes façons bien avancé son œuvre. Bientôt l’apprenti se retrouva saucissonné avec un tel art que même les griffes de ses pattes avant ne servaient à rien, crochant inutilement la peau écailleuse. Solal n’avait plus aucun élan et était paralysé à 90%. Autant dire que même en sachant que le combat était amical, cette situation n’avait rien pour mettre à l’aise.

Après un long feulement de déception, le félin finit par abandonner, se détendant comme il le pouvait entre les anneaux du vainqueur. Comme interpellé par cette fin de combat, une présence fit son apparition, battant la mesure de ses longs mains fines quoique d’apparence fortes. Lorsqu’il sortit de l’ombre que lui procurait l’observatoire en hauteur, la crinière d’Alycius El´Dor fut la première chose qui le trahit, long panache lunaire accroché à une encolure légèrement arquée naturellement, aux muscles ciselés révélateurs d’un entraînement sévère.
Le Maître cessa d’applaudir, puis s’approcha de la rambarde après avoir appuyé sur un bouton pour que le double-vitrage se rétracte. Il s’accouda, demeurant droit et fier, non sans toutefois accorder un bref hochement de tête et l’un de ses très rares sourires au politicien. En revanche, déçu par le « champion » improvisé du Temple, le Jedi ne lui offrit qu’un léger regard pour s’assurer que cet imbécile de félin ne portait aucune blessure. En plus d’avoir désobéit aux règles, il avait réussi à échouer. Non pas que le serpent ne soit pas un adversaire digne-si le combat eut été plus simple, Solal n’aurait pas reçu une simple ignorance du Maître, sinon un déluge de critiques d’ailleurs.-mais Alycius avait toujours été très dur. Il ne gaspillait pas sa salive en récompenses ou consolations, valorisant les gagnants avec un mince sourire tandis qu’il évitait aux perdants les plus méritants, un monologue désagréable. Ainsi, Solal ne s’était pas mal débrouillé mais il n’avait pas fait le maximum alors que le reptile avait été impressionnant.

- Bonjour, Monsieur le Sénateur, Padawan Kalel. Veuillez excuser mon entrée inopportune mais j’ai senti les étincelles de ce combat et je n’ai pas pu m’empêcher de venir vous voir. Visiblement vous savez aussi bien négocier un duel.

Le maître détestait les gros sénateurs engoncés dans leur toge. Il comprenait bien que tous n’avaient pas les capacités naturelles de Ninagoth ni la même envie de combattre mais un minimum leur inculquerait au moins le goût de l’effort et de la discipline. Sans parler de combler le trou dans la sécurité sociale, agrandi par des politiciens qui réclamaient des gardes du corps.

- J’aimerais vous présenter un autre Padawan demain.

Fit-il de but en blanc, sans lui demander si le séjour au Temple lui plaisait. À son avis, si le reptile se trouvait ici, c’est qu’il aimait au moins cette partie là du sanctuaire.

- Il s’agit de Glurba Lugliiamo, un Hutt. Cela vous plairait-il ?

Évidemment cette fois, le combat serait supervisé par l’équidé, lequel calculait à peine l’extraordinaire hasard qui avait réuni dans cette salle des êtres vraiment différents. Deux prédateurs, un à sang froid et un autre à sang chaud, tous deux supervisés par une proie à sang chaud, en train de proposer un nouveau « gladiateur » invertébré. Non, lui se concentrait sur les faits, sur ce que ce duel pourrait apporter à l’apprenti trop orgueilleux et au Sénateur qui venait de l’emporter sur un adversaire rapide mais peu endurant.

Normalement le Nazzar était très à cheval [HJ. oui j'ai osé] sur les règles, mais il aimait l'art du combat, surtout quand il était intéressant. Le fait qu'il n'ait pas puni Solal pouvait être vu comme du dédain ou une sorte de félicitation pour avoir quand même bien lutté. Difficile à savoir, Alycius était assez peu prévisible dans le domaine des relations sociales, celle qui le comprenait le mieux avait lutté des années afin qu'il l'accepte comme apprentie à temps plein et elle était désormais morte.

Attendant que le Sénateur le lâche, le jeune Jedi souffla un "bravo" à son adversaire, admettant sa défaite quoiqu'avec un brin de difficultés. Solal n'était pas vraiment mauvais joueur, il était surtout trop compétitif pour admettre vraiment de perdre face à un "ennemi" naturel, surtout qu'il avait toujours pensé que les sangs froids avaient un sacré inconvénient. Depuis sa position inconfortable, il loucha sur le Nazzar. Un duel entre Glurba et Ninagoth, voilà qui serait passionnant. Quel hasard que son camarade soit mentionné pour la deuxième fois. Il venait d'être invité doublement sans même en avoir conscience, une première fois par le sénateur puis par Maître El'Dor. Malgré lui, Solal ressentit une pointe de jalousie. Lui ne pouvait pas faire des efforts pour manier un sabre, il ne pouvait pas du tout lutter contre sa nature avec des petits bras ou un énorme ventre. Il était condamné. Néanmoins que le Sénateur ait gagné le motivait aussi. Ce dernier venait de lui démontrer que le sabre-laser n'était pas absolument nécessaire pour être fort. Restait à savoir si celui de Glurba ferait la différence là où le félin en avait été incapable.

- J'avais de toutes manières dans l'idée de présenter le Padawan Lugliiamo au Padawan Kalel,
ce serait aussi l'occasion. Si vous désirez plutôt observer le combat Monsieur Qademanda.



Solal resta bouche bée. Il ne savait même pas qu'un jour l'équidé trop sérieux l'avait repéré. Sur le coup c'était autant une chance de se rattraper qu'un stress supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coloc's [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coloc's [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant :: Temple Jedi de Coruscant-