La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 151
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Lun 2 Jan 2017 - 0:04

Encore un nouveau camarade de chambrée. C'était le lot de nombreux Padawans au Temple. L'écrémage était rude, la majorité partaient ou étaient engagés à le faire, jugés inaptes. La vie d'un Jedi n'était pas souvent plaisante, surtout pour les apprentis, appelés chaque jour à faire leurs preuves. Ceux qui étaient encore là depuis le début comme Solal pouvaient se compter sur les doigts d'une main, et encore, une main en partie amputée par les bons soins d'un Sith ou d'un sabre-laser d'entraînement mal réglé. De son petit groupe, seule le Mon Calamari aux poumons atrophiés était resté, sachant toutefois que sa place était constamment remise en cause. Les Jedis ne cherchaient pas à le mettre à la porte, certes, cependant, ses capacités physiques amoindries ne pardonnaient pas, surtout à l'adolescence où l'entraînement s'intensifiait.

Pour sa part, le Félacatian avait eu la chance de voir sa santé s'améliorer grâce aux bons soins de l'infirmerie, mais cela n'avait pas été gratuit. Le Padawan avait eu des journées plus longues que les autres, des dimanches dérobés pour faire ses séances de méditation nécessaires non pas à sa récupération, sinon à sa propre survie. Son espèce en effet, n'était pas sensée adopter cette forme animale définitivement, c'était même contre-nature puisqu'elle les représentait lorsqu'ils étaient effrayés ou en colère. La tendance pour Solal avait su être inversée, son corps avait arrêté d'essayer de retrouver sa forme humanoïde naturel, désormais il se battait contre ses instincts de prédateur qui avaient surgis de la nuit des temps, se rappelant à ses gênes, à force de passer sa vie à quatre pattes. Pour autant, la situation lui semblait plus supportable qu'avant. Ses crises de douleur à l'endroit de son nerf pincé dans sa colonne vertébrale lors de gros efforts lui paraissaient minimes, il aimait aller à ses cours de méditation supplémentaires et même les exposés ennuyeux ne le faisaient pas râler.

Après un début de croissance qui avait mis en danger le fragile équilibre adopté par son corps, le jeune Jedi avait appris à valoriser chaque instant de sa vie. De plus, il avait pris certaines habitudes lui permettant de faire la majorité des activités que ses camarades faisaient. Il n'était plus aussi isolé qu'auparavant, même si son cheval de bataille restait le même: le maniement du sabre-laser. Autant il avait réussi à se retirer l'idée de la tête pendant un moment, autant l'obsession était réapparu.

Aujourd'hui, le félin ne prenait guère en compte ses améliorations niveau santé ou avancement en cours. Être un bon élève avec des notes supérieures à la moyenne -sans être exceptionnelles toutefois.- ne suffisait pas. Il avait littéralement envie de laisser tomber ses efforts, depuis que Glurba l'avait humilié. Plus encore que son combat contre l'Ambassadeur lui aussi perdu, cette défaite l'avait rendu amer, des heures après encore. Après avoir pris une douche, Solal s'était affalé sur son lit et avait fermé les yeux, pensant très fortement à sa famille pour essayer de se calmer. Il devait absolument penser positif. Or, en général, se souvenir qu'il était bien entouré par les Jedis l'aidait.

Une famille qui grandissait aussi par ailleurs; malgré le nombre non négligeable de Padawans quittant ses rangs ou de Chevaliers mourant en mission. Aujourd'hui donc, un changement de colocation était prévu. Zélonion était trop grand pour rester éternellement ici et l'autre apprenti avait apparemment grossi le pourcentage d'échec de l'Ordre. Dommage, Dakin avait toujours été sympa, quoiqu'un peu rebelle. Iki quant à lui était bien trop ombrageux, tourné vers ses propres soucis pour qu'il continue longtemps, même Solal l'avait ressenti.

La porte s'ouvrit, dévoilant le nouveau camarade de chambre du Félacatian, celui-ci était sensé durer un certain temps quand même, alors autant installer une bonne ambiance dès le début, bien qu'aujourd'hui particulièrement, le pré-adolescent n'était pas du tout d'humeur.
Agilement, Solal sauta à bas de son lit pour accueillir le nouveau. Il se doutait que ce dernier aurait une apparence un peu atypique car lui aussi avait adopté une nouvelle chambre depuis peu. Une de celles que l'on adaptait aux Padawans plus grands que la norme ou morphologiquement différents en général. Ainsi il disposait d'un bouton dans la douche, par ailleurs immense et dégagée, pour faire couler de l'eau automatiquement -un peu comme dans les vestiaires publics.- ou encore d'un bureau sans table, rabaissé pour lui permettre de l'atteindre en s'asseyant sur le sol. Les lits en revanche étaient restés semblables, un en haut, un en bas, sachant que bien sûr, le félidé avait adopté le second, même s'il avait fini par apprendre à monter les échelles en se couchant dessus pour lui imposer son poids et grimper petit à petit pour éviter de partir à la renverse.

- Salut, bienvenue ici.

Malgré lui, l'adolescent esquissa un petit pas arrière en voyant la montagne d'écailles qui s'avançait. Le géant avait un museau violet et beige, de nombreuses dents proportionnellement plus petites que les siennes mais également plus nombreuses, qui jaillissaient de sa gueule, vers le haut comme vers le bas tels des stalagmites et des stalactites tranchants. S'il n'avait pas une démarche bipède, Solal l'aurait songé aussi "animal" que lui. Le phénomène était étrange mais pourquoi pas au final. Après un ambassadeur serpent, un maître Jedi équinoïde, une limace combative, un dinosaure, c'était presque... Dans la continuité de sa journée pourrie.

Levant son museau, le félin capta le parfum musqué de l'inconnu. Un mâle mais ça c'était déjà couru d'avance vu qu'ils allaient partager la chambre. En revanche, impossible de lui donner un âge étant donné sa race dont Solal ne connaissait rien.

- Je m'appelle Solal, j'ai 15 ans. Installe-toi ! Par contre j'veux pas jouer les rabats-joies mais je crois que tu dois aller en haut.

Remarque vu sa taille, c'était peut-être mieux au final. Il y avait plus d'espace et surtout, la chance, une plus belle vue sur le parc. Discrètement Solal se mordit les babines, mais il ne pouvait empêcher son regard de lancer des grands "raconte !" à son nouveau camarade si intriguant -et avouons-le, un peu effrayant. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyr Alaki
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 106
Âge du perso : 16 ans
Race : Chistori

Feuille de personnage
Activité actuelle: Padawan
HP:
33/72  (33/72)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Lun 20 Nov 2017 - 0:18

    Cela faisait désormais une année que le saurien était arrivé au temple Jedi et il avait déjà connu plusieurs chambres et contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'était pas à cause de sa réputation, qui n'était d'ailleurs connus que des autres padawans. A moins que son combat de tout à l'heure contre Jesaëlle ne soit déjà arrivé aux oreilles de ses camarades... Bref, il eut pour consigne d'intégrer cette chambre et après quelques difficultés d'attribution, le Chistori fut enfin assigner à cette nouvelle chambre qui était plus adaptée à ses besoins et sa morphologie. L'énervement de Tyr se serait vu sur n'importe quel autre visage mais celui d'un membre de race de reptile était impossible à lire, tant les expressions étaient inexistantes avec une apparence agressive de tout instant. Ce qui était venu a ses oreilles étaient qu'il ferait chambre commune avec un autre padawan atypique, Solal qui était un membre de la race des Félacatian, dont il n'avait jamais entendu parler d'ailleurs. Ce qu'il savait aussi est qu'il était plus jeune, bingo. La sagesse et notre ami ça faisait deux, tout comme le nombre de revers qu'il avait subi et à chaque fois contre des personnes plus âgés que lui. Cette fois, c'était le félin de deux ans son cadet qui en ferait les frais. Le pauvre n'avait strictement rien demander et pourtant, le Chistori comptait déjà lui imposer sa loi.

    Sa réputation devenant exécrable et aspirait à devenir un tapis de sol si cela continuait ainsi. Tyr attrapa vigoureusement son barda et se dirigea vers la sortie de ce qui était désormais son ancienne chambre et s'aventurait dans ce grand couloir, aile spécialement conçue pour loger les padawan selon leur sexe. Le Chistori tourna un peu en rond, repassant à plusieurs reprises devant la chambre qu'il cherchait afin d'y pénétrer enfin, encore plus énervé qu'il ne l'était déjà pour le coup. Il faut dire que tout se ressemblait dans ce bâtiment et les écriteaux étaient peu visibles. Bon en réalité, si ce n'était pas écrit en énorme le saurien n'y prêtait pas attention, mais c'est tellement plus simple de mettre la faute sur les autres.

    La pièce comme lui semblait déjà plus grande que dans les chambres standards et il pourrait enfin naviguer à sa guise, encore plus lorsqu'il vit son colocataire. Il ressemblait exactement aux traits d'un animal sauvage. Quadrupède, l'air brutal et pas vraiment futé, ce fut limite un choque lorsque le reptile l'entendit parler
    - Salut, bienvenue ici. Malgré tout la volonté qu'il semblait y mettre, le Chistori ne retenait que le petit pas en arrière esquissé par le félin. Il faut bien avouer que celui-ci était beau d'ailleurs avec sa robe grise et blanche ponctués de quelques taches noires. Ses yeux orange venaient conclure ce tableau parsemé de deux crocs saillants, sur lesquels il ne valait mieux pas s'empaler en apparence. Hélas Tyr était dans l’optique de chercher la bagarre et ne prit même pas la peine de lui répondre, commençant un état des lieux avec son sac à la main. Le mobilier était adapté aussi bien au félin à quatre pattes qu'un grand saurien bipode, il se plairait ici et encore plus lorsqu'il aurait autorité sur son colocataire.

    Il revint dans la pièce principale après avoir fait un petit tour dans cette salle de bain immense comparer à celles qu'il avait connu.
    - Je m'appelle Solal, j'ai 15 ans. Installe-toi ! Par contre j'veux pas jouer les rabats-joies mais je crois que tu dois aller en haut. Et en plus de cela il était blagueur, c'était limite si le Chistori n'allait pas regretter ce qui allait suivre. « Je suis content pour toi Socrate, mais cette chambre est à moi désormais et je me met où je veux. » Il balançât alors instinctivement son barda sur le lit, pourtant assigné au Félacatian, qui ne tarderait pas à finir à l'étage. Se reculant afin de taper sur l'écran tactile, il fit se fermer la porte de la chambre et la verrouilla de l'intérieur, avant de se tourner à nouveau vers le quadrupède, avec une pupille extrêmement réduite, qui parlait sans aucun doute à l'autre animal devant lui, alors que Tyr essayait de le pousser dans un coin « Et toi, tu vas m’obéir bien sagement le chat. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 151
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Lun 20 Nov 2017 - 0:54

Bzz.

C'était le bruit imperceptible de neurones grillées. Serait-ce comme dans ces holofilms, où, précédemment poussé dans ses retranchements, le vilain ou le malade psychotique -à choisir- victime d'hallucinations, croyait qu'un innocent voulait l'attaquer? Ce devait être ça, sans nul doute, parce qu'il n'y avait strictement aucune raison pour que son nouveau colocataire l'attaque de la sorte. Ne supportant pas la défaite contre l'ambassadeur Qemanda et la limace, l'esprit de Solal lui faisait imaginer que le sympathique Saurien qui lui tendait la patte essayait de l'étrangler ou que son sourire essayait de le dévorer. C'était forcément ça. Pas vrai ?

- Pardon?

Incrédule, l'adolescent ouvrait de grands yeux qui humanisaient quelque peu sa tête bestiale aux traits légèrement affinés, juste assez pour exprimer ce dit sentiment de confusion qui achevait de l'envahir. Une patte en l'air, Solal n'exprimait rien d'autre que de l'étonnement, bien loin de sentir la colère monter. Pour se faire, il devait d'abord réaliser ce qui se passait. Lorsque le verrou cliqueta, les oreilles du Félacatian pivotèrent vers l'énorme reptile qui s'approchait, désormais menaçant. Encore une fois, c'est sur le tard que le Padawan réagit, se laissant bloquer dans un coin. Furieux, il arrêta d'essayer de comprendre. Son dos s'arrondit et ses oreilles se plaquèrent sur le haut de son crâne, paraissant disparaître sous l'amas de poils d'un gris métallisé. Cauchemar ou réalité, il ne se laisserait pas faire, quant bien même l'inconnu paraissait être un plus gros morceau que Ninagoht ou Glurba. S'il ne pensait pas gagner pas contre ce gros machin plein de dents, quoique ce dernier paraisse assez amoché, Solal ne songeait pas non plus se laisser marcher sur les pattes.

Un apprenti raisonnable aurait hurlé, demandant à l'aide ou aurait plus subtilement joué le jeu du balourd pour sortir et tout rapporter, seulement le félidé n'avait aucune envie de s'humilier d'avantage. Toujours aussi incrédule quant à la situation saugrenue, le félin chassa toute idée de sa tête, y compris ses souvenirs encore récents de défaites cuisantes. Au moins, le saurien n'avait pas de sabre-laser dans la patte présentement et bien qu'encore fatigué par ses deux combats perdus, Solal semblait plus frais que lui.

- Tu sais lire ? Nan parce qu'avec le code qu'ils nous rabâchent ici, t'aurais du finir par l'apprendre. Les gros plein de soupe qui se battent à longueur de journée c'est direction Coruscant avec les Gamorréens grognards, ici c'est le Temple Jedi. Un endroit où on est sensé se respecter un minium. Alors t'éloignes ton haleine fétide de mon museau, et tu respectes la ligne. Toi de ton côté, moi du mien. J'veux même pas savoir ce qui t'es arrivé mais si t'as passé une sale journée, tu t'en prends qu'à toi.

Non vraiment, c'était si rocambolesque que Solal se demanda un instant si ce n'était pas Alycius qui lui avait envoyé cette nouvelle bestiole anthropomorphique. Avec son obsession pour la combativité, ce cheval fou en serait bien capable. Ce ne pouvait pas être une coïncidence, quoique comme le Félacatian l’avait signalé plus tôt lui-même, ils étaient au Temple Jedi, or le Nazzar en était clairement un, de Jedi.

Ce devait être une histoire plus mystique. Un truc du genre la Force t'envoie une mission aussi louche qu'odorante en pleine face, comment réagiras-tu pauvre petit Padawan déchu? Le poil hérissé Solal se plaqua contre le mur, afin d'essayer d'intimider son adversaire tout en ayant conscience que la taille du mastodonte rendrait la réalisation de ses jolies intentions difficiles.
Bah, au moins, si un Maître leur demandait des comptes par la suite, le félin pourrait se défendre en disant avoir essayé d'avertir l'ennemi. N'était-ce pas ça le truc des Jedis? Demander au vilain de se désarmer comme un grand alors qu'il était bien disposé à vous transpercer, afin de lui donner sa chance?

Non et puis c'était un dinosaure qui se trouvait face à lui, toute la clé était dans le mot: "di-no-saure" se dit d'un vieil ordinateur-ou cerveau- qui rame, obsolète luttant contre sa propre extermination. Il fallait être patient avec ce dentier baveux sur pattes, c'était un vieux, un frustré qui n'avait pas choisi d'être un pauvre gros lourd de service qui comptait imposer sa loi par la force. Les félins comme Solal étaient bien plus subtils. Se gardant de dire quoique ce soit au gros plein de soupe et de muscles, le Padawan conserva un air neutre mais décidé, il voulait clairement souligner que lui n'avait rien avoir avec cette soudaine explosion de violence latente. Plus que la griffe de Brutasse, l'adolescent craignait de décevoir ses aînés. De ce fait, il espérait convaincre le probable racketteur de sandwichs avec sa superbe capacité de chat à jeter un regard froid et mystérieux.

Ouais au moins, Solal faisait comprendre clairement à l'individu que ce dernier ne l'effrayait pas,
et qu'il restait maître de lui, plantant ses yeux dans les orbes vides du primitif, pour lui suggérer de ne pas se frotter aux épines qu'il n'avait plus. Normalement l'autre était sensé accepter sa défaite devant son regard de chat puissant qui le contemplait avec dédain, rempli d'une froide détermination capable de faire flancher une montagne-en l'occurrence froide et bardée d'écailles.-. On appelait ça le chat-risme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyr Alaki
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 106
Âge du perso : 16 ans
Race : Chistori

Feuille de personnage
Activité actuelle: Padawan
HP:
33/72  (33/72)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Mar 21 Nov 2017 - 17:44

    - Pardon?

    On ne pouvait que constaté que le félin était confus en essayant de comprendre ce qu'il se passait, lui qui était victime d'une agression totalement gratuite de la part du Saurien de deux ans son aîné. Les yeux grands ouverts et une patte maintenue en l'air afin de serrer celle de Tyr, il ne semblait pas du tout comprendre qu'il s'agissait même d'une agression, il semblait plus étonné qu'autre chose. Ce temple avant tellement changé le Chistori en l'espace d'une année, qui ne cherchait désormais qu'à s'imposer martialement face aux autres élèves. Il avait chuté deux fois et c'était hors de question de continuer cette série. Surtout qu'en face de lui se trouvait un quadrupède de deux ans de moins. Il manquerait plus qu'il se fasse de nouveau dominer et surtout par Solal. S'il cela finissait par arriver il ne chercherait plus jamais à se battre, parole, bien que le risque de perde était tout bonnement insignifiant.

    Tyr sortait d'un combat perdu de justesse et par fourberie de la part de son adversaire qui possédait un titre bien plus élevé que le sien, même s'il était honorifique. L'escouade Typhon ce n'était pas rien et le résultat final était plus qu’encourageant pour le saurien qui se voyait déjà écraser le gros chat, qui avait désormais arrondit son dos et plaquer ses oreilles sur le haut de son crâne, montrant ainsi un signe agressif beaucoup plus agressif qu'offensif. Solal semblait bel et bien être resté à l'état animal et désormais il ne restait plus que des mots à mettre ses actes pour le mettre en garde. Le Chistori aurait affaire à un animal sauvage et à moins que cela soit du chiqué il ne ferait aucun doute que ce combat serait âprement disputé.

    Les stigmates de combat contre le chevalier Jedi honorifique étaient encore visibles bien que ne reflétant pas du tout l'étendue des dégâts, qui étaient en très grande partie intérieur. La main de la proche humaine s'était tellement enfoncée dans la gueule de la bête pour y engouffrer un détonateur thermique, qu'il ressentait encore une vie brûlure à cet endroit. Quant à savoir comment ils en étaient arrivés là et qui était plus fautif que l'autre, cela restait encore à élucider.


    - Tu sais lire ? Nan parce qu'avec le code qu'ils nous rabâchent ici, t'aurais du finir par l'apprendre. Les gros plein de soupe qui se battent à longueur de journée c'est direction Coruscant avec les Gamorréens grognards, ici c'est le Temple Jedi. Un endroit où on est sensé se respecter un minium. Alors t'éloignes ton haleine fétide de mon museau, et tu respectes la ligne. Toi de ton côté, moi du mien. J'veux même pas savoir ce qui t'es arrivé mais si t'as passé une sale journée, tu t'en prends qu'à toi.

    Le reptile en avait carrément oublier la signification de ce code sur l'instant, il vivait dans l'humiliation depuis sa rencontre avec Shraa et les rumeurs qui allaient bon train sur le dos du Chistori. Le Félacatian devait très certainement en avoir entendu plus d'une d'ailleurs, dont ses défaites cuisantes. Cela avait-il un lien avec le fait que le félin ne se couche pas devant lui ? C'était hélas fort possible mais son adversaire avait bien l'intention de lui faire manger ses poils poignés pas poignés si tel était le cas. La nature agressive du saurien était difficilement compréhensible déjà par lui-même, mais elle l'était forcément encore moins pour Solal qui abordait alors le terme du respect, qui faisait grincer les dents du padawan. Non pas que ce dernier n'était pas respecté par la majorité des élèves et personnels du temple, très loin de là même, mais il ne retenait que les points négatifs en faisant de généralités. Tyr n'était pas quelqu'un de sage et hélas la preuve était là alors qu'il ne s'en rendait même pas compte. C'était comme-ci sa nature de race agressif e pour un rien reprenait le dessus, alors que sa présence ici devait justement l'aider à être plus relâché. Visiblement, c'était un échec.

    Le gros chat lui ne semblait plus se contenter de se laisser faire et ne rien lâcher, le combat ne devrait pas tarder à commencer en toute logique vu l'instinct visiblement similaire des deux prédateurs. Il faut bien avouer cependant que le regard que lui jette Solal serait en temps normal tout proche de faire se coucher des adversaires moins téméraires que le Chistori, qui voulait à tout prix imposer son autorité sur un autre padawan tellement il souffrait de ses défaites récentes.
    « Moi qui espérait ne pas avoir a t'écraser pour que tu comprennes que je suis au-dessus de toi, tu ne me laisse pas le choix. Je ferais cela rapidement. » Ni une ni deux, pendant que le félin était encore contre le mur, le Chistori levait sa jambe gauche et l'abattait subitement sur Solal afin de littéralement le coucher au sol. La porte étant verrouillée aucun des deux ne pourrait fuir et désormais que le meilleur gagne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 151
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Mar 21 Nov 2017 - 23:49

- M*rde c'est quoi ce délire?


Cracha Solal sans chercher d'interlocuteur particulier. Son coeur battait si fort dans sa poitrine qu'il paraissait prêt à en sortir, histoire de fuir l'usine poilu à problème que l'adolescent était malgré lui. Il se serait cru dans un mauvais holofilm. Le dinosaure leva la patte si haut qu'il pourrait écraser sa victime, en l’occurrence lui, dans les fractions de secondes suivantes. Les poils du Félacatian retombèrent lourdement sur son encolure et son échine. L'intimidation n'avait pas servi. Le cœur froissé, les muscles endoloris, suite aux durs combats déjà menés, le Padawan força sur sa confiance aussi bien que ses pattes. Il devait cette fois, agir vite, sans perdre du temps comme face à Glurba. Ses hésitations, y compris sa précédente envie d'éviter le combat afin de ne pas être vu comme le coupable pourraient le condamner.

Les yeux clairs du jeune Jedi fouillèrent la silhouette du Chistori à la recherche d'une faille. Il découvrit surpris, des traces de combat relativement fraîches. Ce truc était devenu fou en une journée et avait décidé d'assassiner tous ceux sur son passage ou quoi? Dans combien de temps l'armée ou le Conseil allait-il débarquer? Solal allait riposter en même temps que la question surgissait dans son esprit, mais il referma finalement ses crocs. Face à la bestialité, mieux valait utiliser la finesse. Visualisant la patte énorme qui s'abattait sur sa silhouette, le tigre se jeta au sol, sur le dos. Il tendit les deux antérieurs violemment et puisa dans ses ressources pour littéralement jeter la Force dans la bataille.

L'onde émana, furieuse, de ses pattes, filant entre ses griffes pour se propulser contre le plat de cet énorme dessous de pied écailleux. Solal voulait ainsi faire perdre l'équilibre à Tyr au point de le faire tomber. D'un coup d'épaule, le Padawan roula pour essayer de se glisser sur le côté, se relever le plus vite possible et s'apprêter à bondir sur le genou dinosaure, déséquilibré espérait-il encore.

* Imbécile, aucun de tes enchaînements tordus ne fonctionne. *

L'apprenti se sentit envahi des doutes habituels, ces derniers refluaient violemment dans son dos,
remontant dans son échine et galopant dans son ventre. Sa vue s'était brouillée, et pendant un moment Solal craignit de ne pas pouvoir sauter lorsque le moment tant attendu arriverait,
s'il arrivait évidemment. Le regard vide de toute émotion, le Padawan chassa les inquiétudes de son esprit. Il ne pouvait pas penser actuellement au fichu nerf qui se coinçait encore parfois dans sa colonne et paralysait son train arrière momentanément, il ne permettrait pas à ce Saurien de le tuer... Car maintenant, ce qui paradoxalement, le forçait à garder un calme relatif, c'était de penser que sa vie était littéralement en danger. Il n'était plus qu'un animal face à un autre animal, sauf que lui devait conserver la tête suffisamment froide pour pallier à ses énormes handicaps face au mastodonte. Une taille bien moindre, des muscles moins disproportionnés...

*Mais tu as un bon lien avec la Force et tu es agile.*

Obligé de mettre bien plus tôt que prévu les conseils de ses supérieurs en pratique, le félin oublia les duels perdus, ses pattes arrières fléchis, il s'apprêtait à bondir pour achever de déséquilibrer le dinosaure si ce dernier avait été affecté par son onde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyr Alaki
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 106
Âge du perso : 16 ans
Race : Chistori

Feuille de personnage
Activité actuelle: Padawan
HP:
33/72  (33/72)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Jeu 23 Nov 2017 - 18:54

    Il ne faisait plus aucun doute que le padawan du nom de Solal n'était pas qu'une boule de poils, cependant celle-ci ne s'attaqua pas à lui de front, contre toute attente. Un Chistori était certes puissant et ses coups faisaient souvent mouches si on ne prend en compte que la force physique, mais ils étaient également plutôt lents. Chose qui fut démontrer par le félin qui eut largement le temps de se mettre dos au sol tandis que la jambe du reptile s'abattait sur lui, afin de littéralement l'aplatir contre le carrelage de la chambre. L'autre possibilité était que l'autre padawan avait un certain plaisir à l'idée d'un pied venant lui écraser la poitrine, mais la suite n'allait pas véritablement dans ce sens. Et ce n'est rien de le dire, d'ailleurs. Quelque chose vint le percuter de plein fouet au niveau de la plante de pied et non seulement le Chistori n'avait pas du tout envisagé cette défense originale, mais il ne l'avait surtout pas vu venir du tout, son pied venant couper son champ de vision a cet endroit. Tyr fût complètement impacté par cette vague de Force et il perdit avec une facilité assez déconcertante son équilibre, un des désavantages d'être grand.

    La jambe gauche qui prenait la direction de Solal et du sol sur lequel il reposait fut donc repoussée en arrière et sous la puissance, si l'on peut dire, de cette vague de force, le padawan écailleux se mit a sentir lentement son corps se pencher arrière. Il n'était plus stable sur ses appuis et cela n'était pas véritablement de bon augure. Comprenant très vite ce qu'il se passait, il ne pensait pas que le félin se glisserait sur le côté avec de bondir sur sa jambe restée au sol. Plus précisément sur le genou, endroit par excellence qu'il devait viser pour faire chuter le reptile. Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, un peu plus, le Chistori chuta lourdement dos au sol. Le poids du chat n’était pas si conséquent que cela mais la vitesse qu’il mit dans l’impact suffit combler cette lacune.


    « Ghrrr... Rrrhhh... RAAAAH ! »

    Tyr avait beau avec les membres musclés, il senti on ne peut plus l’impact avec le corps de Solal et senti un léger craquement au niveau de son genou. Heureusement, rien de grave et le grognement que lâcha le padawan faisait que ce son était encore moins perceptible. Et de toute façon, les craquements que l'on peut entendre ne sont pas forcément synonyme de blessure. En revanche une chose laissait envisager une énième défaite : il devait à tout prix changer de position. En effet, on sait tous que quand un grand gaillard se retrouve au sol il est toujours plus difficile de se relever et vu la rapidité que semblait avoir Solal, le reptile ne devrait pas tarder à se mettre sur ses jambes. L'autre gros problème, encore une fois lié à sa taille, était la distance qu'il avait avec son adversaire. En effet, dès que ce que l'on appel vulgairement "le coussin", en l’occurrence la distance entre les deux combattants, était trop réduit, le plus grand se retrouvait difficilement en état de se défendre car il ne pourrait plus mouvoir ses membres. L’écailleux ne fit pas attention à l'endroit où se trouvait le félin lors de sa chute et par conséquent, il envoya des coups un peu au pif avec ses jambes en espérant le toucher. Il ne fallait surtout pas le laisser approcher, en espérant qu'il gagne suffisamment de temps pour se relever.

    Bien malgré lui, le Chistori recommençait une nouvelle fois à douté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 151
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Jeu 23 Nov 2017 - 19:32

Solal n'eut même pas le temps de voir le géant vaciller. Tout ce qu'il sentit, c'est que c'était le bon moment. Le point de rupture. Encore plongé dans la Force après s'être autant concentré, le félin avait senti l'aura du lézard s'éloigner, trembler comme un paquet de particules dérangées en plein repos. Éparpillées, elles envoyèrent au Padawan toute l'instabilité physique et émotionnelle de l'adversaire. Les flancs de Solal, se détendirent brutalement, tel des ressorts libérés de toute pression. Toujours dans un état second, il devina vaguement la froide texture de peau écailleuse sous ses coussinets, un rocher mouvant sur lequel il se posa de façon éphémère pour mieux rebondir ailleurs.

Désormais Tyr battait l'air de ses pattes en grognant comme un gros pachyderme renversé, une tortue ayant égaré sa carapace. Pathétique. Chauffé par ce qui pouvait annoncer une victoire, l'apprenti poilu fit volte-face. Malheureusement encore en plein élan après un atterrissage précaire, il glissa et perdit de précieuses fractions de secondes. Erreur fatale. Alors que dans l'urgence le félin sauta pour échapper d'être fauché, il fut déséquilibré par une semie-réussite de la part de Tyr. Les griffes gigantesques coupèrent quelques touffes de poils qui volèrent dans tous les sens. Solal ne put étouffer un grognement de douleur, presque un cri, tant la déchirure avait été soudaine. Heureusement, quoique longue la griffure ayant ripé sur son pelage et sa peau demeurait superficielle. Saignant du flanc, le jeune Padawan sentit une colère peu commune l'envahir.

Cet individu entrait dans une chambre n'étant pas la sienne, pour y faire sa loi. Après avoir été humilié -du moins le jugeait-il ainsi- par Ragda, il n'allait pas se laisser faire par une grosse brute couchée au sol. Fort de sa décision, il oublia la brûlure et se lança pattes en avant, profitant de l'espace vide entre les deux jambes du reptile pour essayer d'atteindre son ventre. Il passa l'anneau de chair et s'agrippa, escaladant littéralement son adversaire pour essayer d'atteindre sa gorge. Avec toute la force possible, Solal poussa contre le sol le gosier déglutissant, ou du moins il essaya.

- J'sais pas si t'es super courageux de te battre ainsi sans savoir le résultat ou si t'es du genre arrogant lâche qui est persuadé de gagner à chaque fois, mais réfléchis avant de montrer les dents. Alors tu vas m'écouter attentivement. Tu me fous la paix ou je te remets une râclée! T'as compris sale bestiole et puisque tu es obsédé par la possession et la domination et ce type de conneries primitives, on va dire qu'ici c'est moi qui commande. OK?

Et là, présentement, n'était-ce pas lui l'arrogant? Il n'était même pas sûr d'avoir atteint la gorge de son adversaire dans le feu de l'action. Son flanc le brûlait intensément, d'ailleurs le sang dégoulinait sur le corps du lézard -pourvu qu'il ait vraiment réussi à y grimper.- mais Solal connaissait la douleur, sa compagne de vie depuis son terrible accident. Il avait pris plus de médicaments que de repas tout au long de sa courte histoire.

Dans une dernière tentative pour asseoir définitivement sa supériorité -et surtout gagner sa tranquillité.- l'adolescent fit jaillir ses griffes de leur fourreau. S'il avait vraiment réussi à appuyer sa patte sur la glotte du saurien, ça lui ferait un drôle d'effet que de sentir ces épées fines mais tranchantes caresser cet endroit vital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyr Alaki
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 106
Âge du perso : 16 ans
Race : Chistori

Feuille de personnage
Activité actuelle: Padawan
HP:
33/72  (33/72)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Dim 26 Nov 2017 - 2:21

  • Pouvoir maintenir son équilibre ? C'est un des principaux problèmes pour les personnes de grande taille et Tyr ne faisait pas acception. La vague de Force vint, sans qu'il puisse s'en rendre compte, le percuter de plein fouet sous la semelle de sa sandale gauche. Une fois au sol il était à ce moment-là impossible pour le Chistori de se défendre convenablement et c'est donc d'une façon totalement inadaptée et grotesque, on peut le dire, qu'il balançait ses jambes en espérant touché le félin. Ce qui réussit d'ailleurs, un coup atteignant sa cible sur la multitude de coups portés, percevant un grognement de douleur. Ceci était-il synonyme d'un potentiel renversement de situation ? Oui, si cela était sans compter la persévérance de Solal. Le moins que l'on puisse dire est que celui-ci ne voulait pas se laisser marcher dessus. La légitime défense était complètement en faveur du gros chat, qui se fit agresser sans raison d'une manière particulièrement violente et qui se mit enfin à se défendre après avoir lancé plusieurs avertissements. Dans d'autres circonstances cette relation aurait parfaitement pu se dérouler de manière tout à fait normale, si seulement le reptile n'était pas autant attiré par son côté bagarreur à la recherche de domination.

    Il était à ce moment encore loin de se douter que les choses tourneraient véritablement à son désavantage, du moins à ce point. Soudain, il sentit deux coups portés sur la partie basse de son abdomen, avant de littéralement être escaladé par Solal, qui d'ailleurs ne se ne se gêna pas pour plaquer le gosier du Chistori au sol alors qu'il essayait de se redresser pour au moins comprendre ce qu'il se passait
    « Hmmpfff ! » Tyr était tout bonnement dépassé par les événements et c'était la première fois qu'il se battait contre quelqu'un avec un instinct aussi animal voir plus, le félin ne pouvait que compté sur ses aptitudes à quatre pattes et la Force pour se défendre. Avant d'être ainsi plaqué au sol, l'écailleux avait l'avantage d'être bipède, mais ne maîtrisait pas ce don qu'il avait reçu à sa naissance tout en se contentant d'être un gros bourrin avec ses attaques physiques, sans prendre de précaution face à un éventuel contre auquel il pouvait s'exposer, comme c'était le cas présentement.

    - J'sais pas si t'es super courageux de te battre ainsi sans savoir le résultat ou si t'es du genre arrogant lâche qui est persuadé de gagner à chaque fois, mais réfléchis avant de montrer les dents. Alors tu vas m'écouter attentivement. Tu me fous la paix ou je te remets une râclée! T'as compris sale bestiole et puisque tu es obsédé par la possession et la domination et ce type de conneries primitives, on va dire qu'ici c'est moi qui commande. OK?

    Dans cette position qui montrait au combien la prise en main de la situation par Solal, le grand Chistori écoutait chacun des mots prononcés. Il était vaincu, cela ne faisait aucun, car son mental l'avait tout bonnement et simplement lâcher. Combattre ? Il ne le voulait plus en en avait en réalité sa claque. Visiblement l'écailleux n'était pas aussi fort qu'il le croyait et devait même être plutôt faible, en réalité. Sa présence au temple était toute récente à côté de très nombreux padawans, souvent bien plus jeunes que lui d’ailleurs. Ce mal être venait-il du fait que de par son âge, il s'attendait inévitablement à ce que l'on fasse des courbettes devant lui ? Particulièrement les plus jeunes ? En partie. Sa présence sur Ondéron forgeait à coup sûr son tempérament actuel et jusqu'ici, il n'avait utilisé ses qualités que pour combattre en voulant gagner le respect qu'on ne lui témoignait pas. Dans son vison complètement faussé des choses, c'était tout du moins ce qu'il pensait.

    Ici les choses se gagnaient avec patience et assiduité. Et ce n'était que face à cet autre padawan, qu'il semblait enfin le comprendre. Dans un premier temps le regard de Tyr était plongé dans celui-ci de Solal, témoignant ainsi de son attention et de son respecter mais bien vite, il chercha a fuir celui-ci. Et même la patte du félin, qui prenait fermement appui sur sa glotte, n'y changea rien. Comme pour remédier à ce problème ce fût à ce moment qu'il sentit les 4 griffes venir lui caresser la glotte. Ce qui réveilla subitement le saurien qui dans un dernier sursaut d’orgueil, bien largement en état d'infériorité pourtant, répondit un timide et quasi inaudible
    « Oui », sans grande assurance d'ailleurs. Était-il persuadé que le gros chat n'avait une réelle envie d'asseoir sa domination ? Complètement mais vu qu'il ne voulait plus se battre, il se disait que cette réponse lui suffirait. Normalement oui, dans les faits le grand et fier Chistori était au sol impuissant ne cherchait même plus à se défendre, mais aucun doute que les velléités contre le Félacatian referaient surface un beau jour, dans ces conditions-là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 151
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Lun 25 Déc 2017 - 19:08

[HJ: Réaction vue et prévue avec le joueur de Tyr. Désolé c'est court.]

Presque surpris de sa victoire, Solal resta un moment interdit, l'oreille droite tournée vers la bouche du gros dinosaure qui avait lâché un minuscule oui. Exultant, l'apprenti s'étonna en augmentant la pression exercée sur la gorge de Tyr. Il accompagna son geste d'un feulement dominateur et bomba la poitrine. Il n'avait pas l'habitude de gagner et se retrouvait soudain embarrassé d'une coupe invisible mais bien encombrante. Comment traiter un perdant? La question ne lui avait jamais servi, étant donné que c'était habituellement lui, le perdant. Cela dit, se sentir humilier ne lui avait jamais plu, et prenant conscience de cet état de fait, Solal s'apprête à lâcher le cou de son adversaire du moment. Une chose le poussa à se raviser, il souhaitait avoir la paix dans sa propre chambre.

- Tu. me. fous. la. paix. à. partir. de. maintenant. C'est compris cerveau primitif? T'as plus intérêt de hausser la voix ou de me provoquer, sinon...

Malgré son apprentissage Jedi qui lui brûlait les pattes pour l'empêcher d'agir, le Padawan utilisa son autre antérieur pour fermer la commissure des lèvres de Tyr, scellant celles-ci d'une pression symbolique.

- T'as saisi le message j'espère? Dehors tu fais la loi si tu veux, mais ici le chef, c'est moi.

Solal n'ayant pas spécialement envie d'être le chef de quoique ce soit se demanda pour quelle raison il insistait autant. Peur de ne plus dominer un Tyr à nouveau furieux un jour? Ou réel instinct de domination. Peu importe, le mépris qu'il portait à son camarade agressif lui retirait une belle part de sa culpabilité, tandis que la promesse d'être tranquille achevait un quelconque sentiment négatif.

Finalement, il se décida à quitter son perchoir et sauta à bas du ventre. Une seconde il observa son coussinet droit, sur lequel une écaille s'était logée, perdue dans la bataille. D'un coup de rein,
Solal sauta sur son lit, où il entreprit de lécher sa griffure, sans émettre un seul son de plainte.
Ça faisait un mal de chien Akh mais pleurnicher retirait à son acte, toute sa crédibilité, or Solal espérait ne pas avoir à recommencer cette prouesse. Il n'était pas méchant de nature pour commencer, ensuite, Tyr demeurait une énorme brute capable de le renverser comme le lui rappelait sa plaie. C'était donc à coup de mental qu'il pourrait espérer maintenir la tranquillité dans son dortoir. Désormais c'était certain, il était impensable de se plaindre aux autorités. Ce Padawan était complètement cinglé, et si le Félacatian rapportait, quelque chose lui disait que la vengeance serait terrible. Le seul truc qui marchait avec ce cerveau primitif, c'était la base de la base,
un truc presque Sith, la peur couplée la domination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyr Alaki
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 106
Âge du perso : 16 ans
Race : Chistori

Feuille de personnage
Activité actuelle: Padawan
HP:
33/72  (33/72)
PF:
58/58  (58/58)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Mer 10 Jan 2018 - 11:16

    Le grand reptile se trouvait on ne peut en grande difficulté à partir du moment où le Félacatian exerça une pression encore plus forte sur la gorge de Tyr, lui qui s'attendait à un combat simple contre un adversaire ne maniant pas d'arme et surtout, à quatre pattes mais au lieu de ça c'était le bipède qui se retrouvait en dessous. Et de quelle manière. Désormais l'autre padawan avait les choses en pattes et se permit un feulement dominateur accompagné d'un bombage de sa poitrine. Il était las de perdre tous ses combats au temple et rêvait de prendre enfin sa revanche sur tous ces autres padawan contre ce Solal et au lieu de ça, il se faisait littéralement humilié. Mettre fin au combat était bien la priorité de Tyr mais il ne s'attendais pas forcément à se retrouver dans cette position, contraint d'abdiquer. Mais pour dire vrai il méritait ce qui lui arrivait et personne ne pourrait le plaindre de se retrouver dans cette situation.

    A toujours vouloir chercher la bagarre et en plus, a tomber sur plus fort que lui, il ne risquait pas de recommencer de sitôt tout en commençant à se dire qu'il n'avait définitivement pas sa place au sein de l'Ordre Jedi. Dans la logique du saurien tout le monde était méchant envers lui sur Ondéron mais il ne s'imaginait pas qu'il était également brutal avec les autres, voir qu'il l'était souvent plus qu'eux et même très souvent à l'origine des conflits auxquels il avait participé. Le cas le plus flagrant était bien entendu ce qui se passait présentement. Peut-être bien que ce gros chat l'avait d'ailleurs assagi ne serait-ce qu'en soumettant le saurien mais, seul le temps nous le diras.


    - Tu. me. fous. la. paix. à. partir. de. maintenant. C'est compris cerveau primitif? T'as plus intérêt de hausser la voix ou de me provoquer, sinon...

    Tyr commençait à avoir des difficultés pour respirer avec sa gorge ainsi compressé entre la patte de la boule de poils et le sol, mais cela ne l'empêchait pas d'écouter attentivement son camarade qui s'accordait désormais le luxe de sceller la gueule du reptile.

    - T'as saisi le message j'espère? Dehors tu fais la loi si tu veux, mais ici le chef, c'est moi.

    Une première et venant par la même occasion affirmer sa domination si jamais le Chistori venait a oublier que désormais il y avait un Alpha dans cette chambre, et que ce n'était pas lui. Il ne pouvait pas répondre à Solal présentement à cause de la pression exercé sur sa mâchoire, se contentait de le regarder. Si celui qui prenait allègrement le dessus sur lui, il pourrait peut-être y voir de la peur mais hélas, il n'était pas assuré que le reptile ne se rebelle pas le jour où le Félacatian aurait un coup de mou ou l'écailleux un sursaut de cet orgueil qui le caractérise si bien normalement. Il fallait se rendre à l'évidence, aujourd'hui il s'était fait écraser et il n'avait plus aucune fierté. Contraint de rester dans le silence et a longer les murs à partir de maintenant. Tyr prenait les menaces du padawan au sérieux et ne comptait surtout pas s'opposer à lui pour le moment ou à l'avenir. Pas encore du moins car il n'était pas prêt a se dresser face à cet Alpha qui finit cependant par lui relâcher la gorge au bas du ventre du reptile qui se mit alors à gémir juste après avoir pris une grande inspiration pour cette liberté retrouvée.

    Le Chistori se tenait désormais la gorge tandis que le félin était déjà sur son lit et ce fut au même moment qu'un court signal sonore mais répétitif se fit entendre. Un message venait d'arriver et il fallait activer la lecture de celui-ci avant que ce bruit ne commence définitivement a casser les oreilles des deux padawan. Qui irait cependant activer celui-ci ? Solal était tranquillement sur son perchoir tandis que le panneau se trouvait à l'autre bout de la pièce et Tyr, bien que plus proche se trouvait encore au sol avec visiblement un mal de chien pour se relever et surtout il était en plein sur la trajectoire du félin. Finalement, le reptile eu une sorte d'idée de génie tout en étant poussé par son orgueil qui revint plus rapidement que ce qu'il espérait, car il n'avait pas l'intention de bouger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Kalel
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 151
Âge du perso : 15 Ans
Race : Félacatian (coincé sous sa forme animale)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
35/54  (35/54)
PF:
40/82  (40/82)

MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   Lun 15 Jan 2018 - 0:00


Le corps agité de frissons, Solal plongeait doucement dans la réalité parallèle qu'était le rêve. Déjà son cerveau engrangeait les informations du jour, dont sa bagarre inattendue avec un colocataire pour le moins inattendu. L'oreille droite du félin, agité de tics récurrents laissait penser qu'il revivait la scène, afin que son cerveau la range dans sa mémoire. Le processus fut toutefois stoppé par un bruit, bien réel cette fois, qui dressèrent les poils du félin sur son échine. À demi réveillé, le pré-adolescent émit un bruit situé entre le grognement et le feulement. Il était à demi-groggy mais déjà alerte. Peu étonnant vu sa terrible semaine.

- Arrête ce truc! Ça casse les oreilles! M'enfin tu vois pas que... Roooh!

D'un seul bond, le jeune félin avait réagi à la potentielle menace, avant même de savoir d'où elle provenait. Les pattes engoncées dans le matelas mou, les oreilles pointées vers l'origine du bruit, l'apprenti jeta à peine un regard, courroucé, à son nouveau voisin de lit. En tant que Jedis, ils devaient être parés à toute éventualité, dont celle d'être appelés en mission à n'importe quelle heure. Pourquoi diable le reptile ne réagissait-il pas? Le jeune félin crut se rappeler l'avoir vu dans les couloirs, il y avait plus d'un mois, donc la grosse brute n'était pas nouvelle ici. Avec un soupir, le Padawan sauta du lit pour se diriger vers le dispensaire de messages, mais le gros écailleux restait planté au milieu de son chemin et refusait de bouger. [HJ: décision du joueur] Solal l'évalua du regard, puis retourna sur son lit, plantant ses yeux au-dessus du sac de viande froide.

- T'as vraiment un truc qui tourne pas rond toi.

Plus lassé que fâché désormais, le jeune Jedi leva la patte pour attirer le bout de papier. Ce dernier vola au-dessus de la tête de Tyr et Solal le saisit délicatement entre ses crocs. Il déplia la feuille d'une patte, retenant le bas du papier de l'autre. Avec un peu de retard, elle prévenait l'adolescent de l'arrivée d'un nouveau camarade de chambrée. [HJ: décision du joueur] Le Félacatian, fatiguée par l'ironie leva les yeux au ciel. Il avait été mis au courant par la secrétaire du Temple, puis par sa propre expérience. Pas très agréable avouons-le.

D'une onde de Force, Solal envoya le message atterrir sur le nez du reptile, sans vraiment savoir s'il avait touché une narine, comme voulu. Quoiqu'il en soit, la feuille glissa en douceur, piquant vers le sol, désormais libéré de l'onde, il obéissait à sa Mère, la loi de la gravité. À nouveau le félin poussa un soupir, assis sur son matelas moelleux.

- Pourquoi t'es méchant comme ça? T'as un complexe? T'sais, c'est pas comme ça que tu deviendras Jedi.

Agacé mais également désireux de comprendre, et surtout éduqué pour aider autrui, Solal, à son grand dam, se voyait débuter une thérapie pour colocataire mal embouché, accessoirement maltraitant de Padawans et casse-pattes récidiviste. Seulement s'il voulait que les choses se passent plus ou moins bien, quelque chose lui disait que la violence n'était pas la solution, du moins, pas la seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Face à un sang-froid, il faut savoir garder son... [PV Tyr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Quartiers des Jedi :: Dortoirs des padawans-