La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'amie retrouvée [PV Kana Ferea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayla Kobarr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 51
Âge du perso : 29 ans
Race : Dévaronienne
Binôme : Autre compte : Ben Doyle
Autre compte : Darth Valeras
Autre compte : Valerion Scalia (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: L'amie retrouvée [PV Kana Ferea]   Jeu 22 Déc 2016 - 14:42

Sayla porta le verre à ses lèvres, prit une gorgée et grimaça. Elle reposa rapidement la bière sur la table à laquelle elle était attablée, dans le coin d’une cantina miteuse de Nar Shaddaa. Elle aurait bien pris un verre d’eau mais sur cette planète c’était peu recommandé. Les sols étaient extrêmement pollués, ainsi que les nappes phréatiques, rendant l’eau impropre à la consommation. Evidemment, les plus pauvres ne pouvaient pas se passer de l’or bleu et s’étaient résignés à boire un liquide les tuant à petit feu. Ceux ayant un peu plus de moyens pouvaient se payer les produits d’importation, généralement alcoolisés et de piètre qualité sur le plan gustatif. Au moins n’était-on pas empoisonné. Enfin, a priori, se dit Sayla en regardant la bière jaunasse remuer tranquillement dans son verre. Elle regarda autour d’elle, dans cette cantina encore peu fréquentée à cette heure de la journée. Il était presque quatre heures et les travailleurs de la cité monde n’avaient pas encore terminé leur labeur exténuant. Evidemment, il y avait bien toutes sortes de mercenaires et contrebandiers, au comptoir ou à une table, ces derniers n’ayant pas d’horaire à respecter. Ils n’étaient pas toujours bien riches mais ils vivaient toujours mieux que ceux devant vendre leur force de travail pour survivre. Ces derniers ne bénéficiaient d’aucune protection et ne touchaient que des salaires misérables, d’autant plus qu’ils étaient souvent concurrencés par des esclaves. Leur condition n’était pas très différente de ces derniers d’ailleurs et ils n’étaient libres qu’en théorie.

Elle détestait cette planète. La Jedi s’efforçait d’y venir le moins souvent mais parfois c’était inévitable. Dans son domaine de travail, Nar Shaddaa était un nom qui revenait régulièrement… La dernière mission qu’elle avait effectuée avait précisément cette planète comme destination et elle avait eu besoin de crédits. Il avait donc bien fallu venir ici. Elle espérait seulement pouvoir quitte ce trou à rats le plus vite possible. Tout était corrompu ici. Tout n’était que souffrance, misère, exploitation et barbarie, tout cela au bénéfice de quelques-uns, les Hutts gavés de leur morgue et de leur puissance. Les prostituées étaient légions dans les rues, mises sur le trottoir par des hommes sans scrupules, vendant ces services à des individus quittant la République pour un week-end, histoire de profiter de l’absence de l’illégalité dans ce coin de paradis pour pervers. On pouvait aussi acheter toutes les armes possibles et imaginables, du simple blaster au fusil perfectionné. Le marché d’esclaves, aussi, était fort fréquenté, sans oublier le trafic de drogues en tous genres, destinées à approvisionner le marché galactique. Cet endroit répugnait Sayla et lui donnait l’impression de lui transmettre sa corruption. Elle avait l’impression de se salir, de s’avilir par le côtoiement de toute cette infection généralisée.

On comprend donc que Sayla était plutôt déprimée. Souhaitant un peu de tranquillité, elle s’était installée dans un petit coin sombre, où elle espérait qu’on ne le dérange pas. Evidemment, un homme était venu l’aborder, laissant sortir quelques mots orduriers de sa bouche. Celle-ci, en conséquence, avait été écrasée sur la table par la Dévaronienne. Le bonhomme était reparti tout sanguinolent sous les yeux méfiants des clients et, depuis, la jeune femme avait la paix. Elle n’était pas violente par nature, il fallait juste qu’on ne la cherche pas.

Sayla posa les mains sur ses cuisses et ferma les yeux. Dans cette cantina à l’atmosphère lourde et à l’air vicié, elle décida de profiter de sa solitude pour faire ce qu’elle n’avait plus fait depuis un moment, s’ouvrir à la Force. Peu à peu, son esprit évacua son attention des bruits parasites et des gesticulations diverses et variées, pour se concentrer sur ce fluide vital, immatériel et insaisissable qu’est la Force. Elle sentit sa douceur, sa chaleur, traverser toutes les personnes et tous les objets environnants, opérer une grande connexion transcendante et universelle entre tous ces éléments sans lien entre eux en apparence. On n’écrasait pas la Force, on ne la soumettait pas à sa volonté tel une esclave ou un animal dompté. On y puisait telle une source, pour y chercher aide et réconfort, on la sollicitait, doucement, sans violence. Qu’il était agréable de se dire que dans le fin fond d’une cantina douteuse de Nar Shaddaa, la Force était là, bien présente, rassurante. Assombrie, certes, par les émanations du Côté Obscur inévitables sur une telle planète. Mais elle était au rendez-vous et c’était le principal. Durant plusieurs instants, Sayla resta ainsi assise, les mains fixes près de ses genoux, le droit, les yeux fermés, toute son attention fixée sur la Force, auprès de laquelle elle trouvait le calme et la sérénité qui lui manquaient si souvent. Elle s’apprêtait à quitter lentement, par paliers, tel qu’on le lui avait appris, cet état de méditation, lorsqu’elle sentit une présence particulière dans la Force. Il lui sembla qu’elle connaissait cette aura. Elle n’était pas sombre, bien qu’elle ne soit pas ouvertement lumineuse. Il semblait que cette lumière ne provoquait pas d’ombres mais essayait de s’en entourer, peut-être pour mieux se cacher, se camoufler.

Soudain, elle sentit la présence à ses côtés et ouvrit les yeux. A sa gauche, se tenait une jeune femme, qui lui disait quelque chose. Peut-être cette dernière l’avait déjà reconnue. Sayla n’en savait mais elle afficha un petit sourire en coin lorsqu’elle eut reconnu la personne en question et, d’un mouvement vif mais amical, elle lui saisit le bras droit, l’obligeant à la regarder.

    « Kana? Kana Ferea? »


Ainsi, en plein Nar Shaddaa, retrouvait-elle une amie qu’elle s’était faite au temple d’Onderon, des années plus tôt. La Force avait bien d’étranges desseins.

    « Mais qu’est-ce que tu fous là? » dit-elle, stupéfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kana Ferea
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 51
Âge du perso : 26 ans
Race : Humaine

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
34/80  (34/80)
PF:
42/72  (42/72)

MessageSujet: Re: L'amie retrouvée [PV Kana Ferea]   Lun 18 Déc 2017 - 14:42

Nar Shaddaa. Nar Shaddaa... Une planète qui faisait régulièrement parler d'elle. Inévitable pour les contrebandiers, elle attirait néanmoins toutes sortes de personnes à son bord. A tel point que même elle, une Chevalière Jedi, se retrouvait dans l'obligation de la rejoindre pour enquêter sur une récente disparition. En l'occurence, il ne s'agissait pas d'une mission d'Ombre recquiérant des aptitudes particulières dans le déguisement, le camouflage et l'assassinat d'êtres Obscurs. Pourtant l'Ordre avait fait appel à elle afin d'obtenir des renseignements valables sur ce kidnapping et y mettre fin au plus vite. Kana n'était pas du genre à avoir de nombreux contacts sur diverses planètes, mais sur Nar Shaddaa, il suffisait de savoir frapper à la bonne porte pour trouver tout ce que l'on souhaitait. En l'espace de deux jours, elle avait pu découvrir ce qu'elle était venue chercher et jugeant qu'il serait plus rapide d'envoyer un autre Chevalier Jedi sur les traces du criminel, elle avait transmi ses informations au Conseil. Elle était donc libre... A quatre heures du matin.

La Jedi désormais libre de toute obligation ne savait désormais pas quoi faire. La première option qui lui vint à l'esprit était de tout simplement quitter cet endroit au plus vite. En tenue civile elle était certes méconnaissable comme Jedi, cependant cela ne la rendait pas comme tous ces pourris qui adorent jouer aux jeux, prendre des cachets illégaux, etc... Elle n'avait donc aucune raison de séjourner plus longtemps sur cette planète. Toutefois rentrer au Temple immédiatement ne la réjouissait pas non plus. Une fois là-bas elle traînerait sûrement dans la bibliothèque, la salle d'entraînement ou sa chambre et ces trois lieux n'avaient rien à lui offrir de plus qu'elle ne connaissait déjà ou pourrait découvrir plus tard. Ainsi elle opta pour la seconde option qui lui vint, se diriger vers le bar le plus proche pour boire un verre avec l'espoir de peut-être trouver un vieux pilier de bar qui l'occuperait les deux prochaines heures.

A sa grande surprise, aucun vieux ne se tenait au bar à pousser la chansonnette. Bien qu'un peu déçue, elle s'avança tout de même jusqu'à celui-ci et commanda un verre d'un alcool particulièrement corsé. Une mission réussie se doit d'être arrosée comme il se doit ! Soudain, le serveur avait-il à peine pris sa commande qu'elle sentit une agression dans la Force et dans la seconde suivante, une personne venait lui choper le bras, attirant ainsi toute son attention. Par réflexe, sa main libre se rapprocha de son sabre laser dissimulé derrière la veste qu'elle portait aujourd'hui.

« Kana? Kana Ferea? »

Les mots la bloquèrent dans son geste et résonnèrent dans sa tête. Ce timbre ne lui était pas inconnu. Dans le même temps, ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle prit conscience de la personne qu'elle avait en face d'elle.

" Sayla... " Répondit-elle à voix basse, plus pour elle-même que pour l'autre demoiselle.

C'était donc elle qu'elle avait senti dans la Force juste à l'instant. Cette présence n'était pas malfaisante, mais elle ne lui était pas inconnue et c'est pourquoi ses sens s'étaient tout de suite mis en alerte. Maintenant qu'elle comprenait mieux la situation, elle se détendit et ramena sa main sur le poignet de Sayla.

" Je suis heureuse de te revoir Sayla. Ne t'inquiète pas tu peux me lâcher, je ne te ferais pas faux bon. " Elle lui sourit avant d'attraper la chaise la plus proche et de l'attirer sous son joli fessier. Assise confortablement, il serait bien plus aisé de discuter. Elle reprit alors la parole, répondant à sa question. " Jedi en mission. Mais c'est toi qui devrais me dire ce que tu fais là. Je n'ai plus de nouvelles de toi depuis un moment. " Sa question sous-entendue traduisait une légère tristesse de sa part de ne plus avoir de nouvelles de cette personne qu'elle considérait... Comme une amie.

Malheureusement, Sayla était devenu un grand mystère pour la brune. Elles qui dans leur solitude étaient si proches, s'étaient éloignées lorsque Sayla avait décidé de quitter l'Ordre. Dès lors, elles n'étaient plus entrées en contact et Kana s'étant plongées à fond dans son entraînement avait peut-être oublié à regret son amie. La Jedi plongea son regard dans celui de Sayla. " Que t'est-il arrivé ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'amie retrouvée [PV Kana Ferea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-