La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Just the two of us || Eveuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Síle Itorel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 65
Âge du perso : 20 ans
Race : Humaine

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/64  (0/64)
PF:
39/72  (39/72)

MessageSujet: Just the two of us || Eveuh   Dim 9 Oct 2016 - 11:31

« Tu as retrouvé tes parents ? »
Síle hocha la tête doucement. Ang'a la regardait, incrédule. La brune était en train de préparer des affaires, les glissant dans un sac souple qu'elle passa ensuite à son épaule avant de l'ajuster pour qu'il ne la gêne pas.
« Tu sais bien que tu ne peux pas aller les voir. »
Síle leva ses yeux noirs vers la Twi'lek et lui offrit un sourire avant de s'approcher d'elle pour capturer un baiser sur ses lèvres. Elle caressa sa joue brièvement.
« La question n'est pas de pouvoir ou de ne pas pouvoir, Ang'a, tu le sais. Si tu les trouvais, tu ferais comme moi, tu ne crois pas ? »
La jeune femme croisa les bras et prit un air renfrognée. Elle savait pertinemment qu'essayer d'empêcher l'humaine de rejoindre ses parents était vain. Après tout Síle les avait cherché depuis si longtemps... Mais en même temps, si on leur interdisait de les chercher – et de les voir – il devait bien y avait une raison. Les Matriarches ne faisaient jamais rien sans raison.
« Je ne pourrais pas t'en empêcher, pas vrai ?
- Non, tu ne pourras pas. Si la Force m'a guidée... si j'ai pu les trouver grâce à ça c'est que je dois y aller. »
La Twi'lek décroisa les bras et lui tourna le dos, faisant mine de ranger quelque chose dans le placard près de son lit.
« Si tu te fais tuer, tu ne pourras pas dire que je ne t’ai pas prévenue. »
Un léger rire échappa à Síle.
« Tu as toujours eu une drôle de façon de m'encourager. » Elle pouvait sentir l'inquiétude de son amie de toujours pulser dans la Force. « Ne t'en fais pas, je reviendrai en vie. »


« … moiselle ? Mademoiselle. »
Síle grogna et ouvrit les yeux. A côté de sa couchette un Cathar la regardait de ses deux grands yeux. La Sith était enroulée dans sa cape, comme pour la protéger du froid qui régnait dans le vaisseau. Elle y était habituée, voyageant régulièrement sur différentes planètes par le passé pour servir les intérêts des Matriarches et aujourd'hui pour ceux de son Maître.
Elle se redressa et se leva pour s'étirer, le froid l'envahissant lorsque le tissu de sa cape retomba dans son dos sans la protéger. Elle la ramena sur elle et rejoignit le cockpit pour jeter un regard pour la fenêtre principale de laquelle le pilote pouvait tout voir. La planète émeraude s'approchait à grande vitesse et bientôt Síle ne distingua plus que la masse verdoyante, l'espace laissé derrière le vaisseau.
« Bien... posez-vous n'importe où, je me débrouillerai à partir de là. Attendez-moi en orbite après. »
Le pilote acquiesça et bientôt le bruit des branches cédant sous le poids du vaisseau se fit entendre alors que le métal semblait peu apprécier ce traitement. Bah, avec tous les arbres qu'il y avait sur cette planète, en détruire quelques uns ne poserait certainement pas de problème.

Une fois au niveau du sol ils abaissèrent la rampe de descente et la Sith quitta le vaisseau, prenant garde à ne pas marcher sur un sol pouvant s'avérer instable. Elle prit pied sur une racine et s'accrocha le temps que le vaisseau reparte, ses cheveux volant autour de son visage. Lorsque les vents de décollage stoppèrent elle regarda autour d'elle et observa avec attention.
Elle sortit son datapad et jeta un coup d'oeil aux informations que son Maître lui avait transmis. Il s'agissait de récupérer un champignon qui poussait à la surface de la peau d'une créature particulièrement dangereuse des marécages. Apparemment ceux-ci auraient des vertus de sérum de vérité, tout de moins selon les légendes. Autrement leurs spores seraient très utiles en médecine.
Hm.
L'un dans l'autre ils seraient utiles.
Bon, de toute façon, elle n'avait pas vraiment le choix, elle allait devoir avancer.

Elle avança pendant une bonne demi-heure : progresser dans les marais était difficile. Elle devait se méfier des plantes et de là où elle mettait les pieds, sans parler des animaux qui pullulaient. Elle parvenait malgré tout à se frayer un chemin jusqu'à ce qu'un bruit vienne la déranger. Des moteurs ? Elle n'avait pourtant pas ordonné au vaisseau de redescendre...
Elle entendit les moteurs s'arrêter plus loin et avança jusqu'à atteindre l'endroit en question. Elle resta cachée dans les fourrés, reconnaissant un vaisseau de la république. Elle essaya tant bien que mal de dissimuler sa présence dans la Force également – ce qui n'était pas si difficile que ça dans un endroit aussi gorgé de Force obscure.
Qui pouvait bien se trouver là ?
Elle guetta la personne qui descendait enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: Just the two of us || Eveuh   Dim 16 Oct 2016 - 17:33

Dagobath, Evengellyne sentit un rictus la dévisager lorsque Cannelle vient lui annoncer la nouvelle. La chef guérisseur restait droite, stoïque et elle avait ce petit air de satisfaction en voyant Evengellyne faire la grimace. Un problème, avait-elle dit avec ce petit regard qui voulait tout dire et surtout : tu vas voir, la boue c'est bon pour le teint. Sur le coup, la chevalier n'avait pas dit un mot, n'avait pas bronché et pourtant c'était pas l'envie qui lui manquait. Et à ce moment-là, lorsque la rouquine, qui était tout de même sa supérieure, dans tous les domaines, d'ailleurs, quitte le petit bureau de la Zabrak, un énorme soupire de désespoir retentit dans la pièce. Un court instant, elle se demanda si elle ne devait pas juste, prendre quelque jour de repos, quitter le temple et... faire la morte. Elle n'avait jamais aimé qu'on lui impose quoi que ce soit. Cannelle le savait et pourtant, elle persistait à agir de la sorte. Evengellyne ne la comprendrait sûrement jamais, mais elle lui devait beaucoup alors elle ne disait rien et encaissait en silence. Mais la folle envie de prendre contact avec le militaire rencontrer au retour de Felucia la démangeait tout de même furieusement. Il avait quand même réussit à l'agacer, mais malgré tout, elle devait reconnaître qu'elle avait passé un agréable moment. Et pourquoi pas recommencer, d'ailleurs ? Autre fois, elle avait été cette padawan bien sage. Elle avait repoussé avec tact et délicatesse les avances de ce jeune homme qui hantait pourtant chacune de ses nuits et qui parfois, ressurgissait du passé. Bribes du temps perdu, d'un amour mort et inachevé, étouffée dans les larmes d'un cœur qui avait eu du mal à guérir. Mais l'était-il seulement aujourd'hui ? Elle n'en était pas certaine elle-même. Elle s'était ouverte avec difficulté à maître Vorkosigan. Mais comment savoir si tous ses efforts avaient porté leur fruit si ce n'était en succombant, au cœur perdu dans ce rêve bien trop fou. Elle en laissera sûrement des plumes mais comme sa mère le disait, il faut guérir le mal.. par le mal. Tout était dit.

Evengellyne s'était levée, caressant du bout des doigts son datapad, l'ouvrant et puis le refermant violemment. Ce n'était pas le moment. Alors elle rassembla des affaires et se dirigea vers l'astroport. Dagobath, elle devait bien s'y rendre pour récupérer des plantes qui ne poussent que là-bas. Dagobath, c'était une planète neutre. Elle espérait pouvoir au moins faire ce qu'elle avait à faire. Avec de la chance elle ne rencontrerait aucun sith, aucun adversaire quel qu’il soit. Mais sur une planète telle que Dagobeth, tout pouvait arriver. Il y avait des espaces animales terrifiante disait-on. Mais cela, elle s'en réjouissait plutôt qu'autre chose. Elle aurait au moins la possibilité de parfaire et d'améliorer ses compétences dans le langage des bêtes. Alors ce fut finalement avec un petit sourire aux lèvres que la chevalier jedi montait dans la navette qui l’emmenait vers Dagobath. Le chemin fut un peu trop long à son goût, mais soit. Elle avait pris son mal en patience. Elle venait d'arrivée sur la planète que déjà la vue des marrais lui arracha un triste regard. Les moteurs cessèrent et bientôt, elle posa un pied sur le petit pont. Elle allait descendre lorsqu'elle fronça les sourcils. Quelqu'un, il y avait quelqu'un non loin de là. Evengellyne tenta de sonder la Force mais elle ne ressentit que de petites ondes presque insignifiante. Elle n'avait pas souvenir qu'il y avait ici des animaux sensible à la Force. Dans le cas où elle avait bien raison, cela devait être un manipulateur de la Force. Elle fit quelques pas et finalement, mains sur les hanches elle scruta les alentours.

« Je suis Evengellyne Belluma, chevalier Jedi. Qui que vous soyez, veuillez vous montrer sur le champ. » dit-elle d'une voix forte mais douce. « Je veux simplement savoir qui vous êtes. » ajouta-t-elle avec douceur. Et comme pour appuyer ses dires et le ton de sa voix, elle s'avança jusqu'à presque descendre du petit pont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Síle Itorel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 65
Âge du perso : 20 ans
Race : Humaine

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/64  (0/64)
PF:
39/72  (39/72)

MessageSujet: Re: Just the two of us || Eveuh   Jeu 20 Oct 2016 - 13:51

Une Chevalier Jedi ? Oh, great.
La jeune femme resta un instant à la scruter depuis sa cachette, observant ses habits. Vu comme elle était vêtue, elle aurait largement pu se douter de son identité. Entre ça et une forte présence dans la Force, les doutes n'étaient pas vraiment permis. Et puis même, elle avait annoncé son titre. Elle poussa un petit soupir. Au moins c'était une femme et pour ne rien gâcher elle était agréable à regarder. Très agréable... Elle resta un peu perplexe face au tatouage présent sur son front en revanche. Un truc de Zabrak sans doute, elle en parlerait à Yawto en rentrant.
Elle ne s'arrêta pas plus longtemps que ça sur ce point, ce n'était pas vraiment le moment. Clairement la Chevalier l'avait repérée et ne pas se montrer n'était pas la meilleure idée du monde.
Alors quoi ?
Elle devrait peut-être attaquer par surprise. Sa main se posa sur son sabre laser à cette pensée. Elle n'était pas certaine que ça fonctionne très bien, et puis surtout elle n'avait aucun intérêt réel à le faire. Elle s'épuiserait et sa mission terminerait probablement mal. Elle lâcha son arme et la dissimula un peu mieux derrière sa cape. Elle pourrait peut-être ruser et l'utiliser pour obtenir ce qu'elle était venue chercher. Après tout rien ne lui interdisait, d'autant plus quand on l'envoyait dans une mission quasiment suicidaire sur une planète hostile.
L'idée lui semblait bonne.
Mais elle doutait que la Chevalier l'aide dans sa quête si elle savait qu'elle était une Sith. Ca ne lui laissait pas beaucoup de solutions ça.

Síle sortit de sa cachette après s'être redressée et écarta les bras en signe de paix.
« Je suis là. »
Elle baissa les bras une fois que la femme eut noté sa présence. Sa cape retomba autour d'elle et elle s'approcha d'un pas prudent, lent même, afin d'être le moins menaçante possible. Elle faisait attention à là où elle posait les pieds pour ne pas finir au fond du marais. Ce serait dommage tout de même.
« Ne m'attaquez pas s'il vous plaît, je ne vous veux aucun mal non plus. » Son ton était moins assuré que d'habitude, plus aigu aussi, pour se donner un air plus faible et surtout moins dangereux. Ses yeux noirs observèrent la femme devant elle de nouveau. Elle essayait de deviner d'un regard ce qu'elle allait faire, si elle comptait l'attaquer, mais ça ne semblait pas être dans ses priorités.
Elle la laissa confirmer.

« Je pense que je ne peux pas vous cacher que je suis une Sith, même si je ne suis encore qu'une apprentie. Je voudrais que nous jouions franc jeu et trouvions un terrain d'entente. Vous êtes une jedi après tout, je suis sûre que vous pouvez être raisonnable. »
En exposant son idée, Síle avait un peu écarté sa cape du côté droit pour facilité son accès à son sabre au cas où il s'agisse d'un de ces jedi qui attaquent à la simple mention des mots 'Empire' ou 'Sith'. Mieux valait être prudente et qu'elle accepte de collaborer ne signifiait en aucun cas qu'elle oublierait sa méfiance envers ceux contre qui elle était en guerre. Elle savait simplement qu'un fait d'arme ici ne servirait à rien à part les mettre en danger l'une comme l'autre.
Et puis au pire, elle pourrait toujours la tuer en traître plus tard. Elle n'était pas à ça près.
Il était toujours bon de se rappeler que Síle avait été formée à être une assassine et non pas une guerrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: Just the two of us || Eveuh   Sam 12 Nov 2016 - 14:38

Sur le pont, la Jedi attendait patiemment que l'individu sorte de sa cachette. Dévoilant sa localisation, la jeune fille se présentait à elle. Evengellyne sourit. C'était une jeune fille, une adolescente et cela ravissait la chevalier. Au moins, ce n'était pas un seigneur sith. Elle s'en doutait évidemment, mais elle avait eu un petit doute tout de même. Après tout, ils étaient capables de dissimuler une partie de ses pouvoirs pour se faire passer pour plus faible qu'ils ne l'étaient réellement. Mais en voyant la jeune fille, elle sentit tout de suite que ce n'était pas le cas.

Evengellyne regarda la jeune fille et se mit à rire franchement. L'attaquer, elle, non vraiment, parfois les adolescents pouvaient être vraiment drôle. En même temps, elle ne la connaissait pas alors forcément. Le doute était permis, elle pouvait le comprendre. Mais elle s'était présentée et la jeune fille aurait se douter qu'en tant que Jedi, ce n'était pas dans sa nature d'attaquer ainsi sans raison les autres. Elle était Jedi pas sith après tout. Et puis finalement, la jeune fille vint confirmer son identité. Une apprentie, fort bien, au moins voilà une information qui tait bon à entendre. En revanche, Evenellyne ne put s'empêcher de sourire lorsqu'elle la qualifia de raisonnable. Evengellyne était certes une jedi mais tout sauf raisonnable. Elle ne l'avait jamais été et ne le serait jamais. « Je vous arrête tout de suite. Je n'ai jamais été raisonnable et cela ne commencera certes pas aujourd'hui. » lança une jeune femme amusée. La Zabrak remarqua le pan de la cape s'ouvrir laissant apparaître le sabre de l'apprentie. Sans même la prévenir ni ne dire un seul mot, elle avança son bras et attira à elle le sabre de la jeune fille. « Qu'espériez-vous en me montrant votre sabre, jeune fille ? » demanda la Jedi en jouant avec l'arme de la jeune sith. « Viens donc le chercher et nous pourrons discuter. Je ne sais toujours pas ce que tu fais ici. » ajout-a-elle en prenant un air bien plus sérieux. Ses yeux gris scrutaient la jeune fille à la recherche de tout ce qu'elle pouvait apprendre sur elle. Ce regard n'avait rien de rassurant, Evengellyne n'avait pas l'intention d'être trop gentille avec elle. Elle venait de la déranger dans une mission qui déjà ne l'enchantait pas. Mais Evengellyne n'était pas non plus méchante et elle ne pouvait s'empêcher de vouloir en savoir plus à son sujet.

« Mais je ne doute pas que vous serez bien plus raisonnable que moi. Vous êtes une jeune sith, dites-vous bien que même si vous êtes douée, vous avez peu de chance de vous en sortir si nous venions à nous battre. De plus, je vous rappelle que nous sommes en territoire neutre. » lâcha Evengellyne en tendant le sabre laser en attendant que la jeune fille vienne le reprendre elle-même. Malgré tout, la chevalier faisait attention et tenait le sabre de tel sorte que l'apprentie ne puisse l'allumer en sa direction et la tuer de la même façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Síle Itorel
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 65
Âge du perso : 20 ans
Race : Humaine

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/64  (0/64)
PF:
39/72  (39/72)

MessageSujet: Re: Just the two of us || Eveuh   Mar 31 Jan 2017 - 11:50

Les paroles de la femme face à elle fit froncer les sourcils à Síle. Elle n’avait jamais été raisonnable ? Est-ce que ça signifiait qu’elle allait l’attaquer ? Dans le doute, la Sith rapprocha sa main de son sabre avant que celui-ci ne s’envole dans la direction de la Jedi.
Rien que pour ça elle l’aurait volontiers tuée.
Plus tard, plus tard.
Pour le moment elle n’était pas en position de le faire.

Elle cacha son agacement et inspira profondément pour se détendre. La question lui fit pencher la tête sur le côté et elle se refusa d’y répondre tout de suite. Puisqu’elle voulait jouer la maligne, elle devait certainement être en mesure de répondre elle-même. Elle écouta la fin de son petit monologue et lâcha un bref ricanement.
Oui, Síle était raisonnable.
Parfois.

Finalement elle se décida à s’approcher de la femme, restant un peu sur le côté en cas d’attaque surprise puis récupéra son arme d’un geste souple sans la ranger pour autant.
« Puisque vous êtes apparemment si douée, peut-être pourrez-vous trouver les réponses à vos questions par vous-même, » lâcha-t-elle avec un léger sarcasme puisqu’apparemment la Zabrak n’était pas de ceux à croire à la possible innocence des Siths. Quoique Síle confirmait bien ce cliché du Sith mauvais par nature.
Síle sortit la lame de son sabre et l’examina un instant avant de la ranger et de raccrocher son sabre à sa ceinture.

« Ceci dit, pour vous répondre, je ne cherchais pas à vous le montrer, je m’en rapprochais en cas d’attaque puisque vous avez-vous-même avoué ne pas être raisonnable. Je ne suis pas complètement née de la dernière pluie. »
Elle fit un pas en arrière par précaution, sa main toujours sur son arme bien qu’elle soit rangée.
Elle n’était pas naïve, elle n’était plus une adolescente après tout. Elle était certes plus jeune que celle face à elle mais ça ne signifiait pas qu’elle était plus stupide.

« Je ne compte pas vous dire ce que je fais ici à moins que vous ne me disiez vous-même les raisons de votre présence. Après tout ce n’est qu’une question de politesse de répondre en premier aux questions qu’on pose, Evangellyne. » Son ton lorsqu’elle prononça son prénom semblait presque moqueur.
Elle ne lui avait toujours pas donné son identité pour sa part, mais après tout, Evangellyne ne lui avait pas demandé.
Pourquoi le ferait-elle alors ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just the two of us || Eveuh   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just the two of us || Eveuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Dagobah-