La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 4136
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Sam 17 Sep 2016 - 19:46


Nar shaddaa, la lune des contrebandiers... A perte de vue s'étendent des édifices aux formes improbables dardés vers le ciel saturé de pollution dans la plus totale des anarchies. L'anarchie, oui c'est le mot. Nar Shaddaa ne dort jamais, pire, elle ne décuve jamais. Ici la vie file à un rythme improbable. Tout est rapide, luminescent, extrême. Ici tout se trouve et tout s'achète. Ainsi, bien qu'en ce jour risque de se jouer le prologue d'un des chapitres les plus importants de l'histoire récente de l'Espace Hutt, le commun des mortels est incapable de discerner la moindre agitation inhabituelle. Pourtant, il suffirait de lever les yeux vers le ciel.

L'Ataraxie, corvette corellienne plénipotentiaire, stationne en vol géostationnaire bien au-dessus des premières cime, à une altitude où l'oxygène n'est déjà plus qu'un doux souvenir. A son bord tout le monde retient son souffle, prêt à agir au moindre signal de détresse... Car au sol, depuis plusieurs heures maintenant, les navettes ont déposé les officiels et leur escortes de militaires et Jedi.

A quelques kilomètres de là, le tableau est quasiment le même. Sacrée ironie. Posée, dissimulée par des systèmes de camouflage et des contre-mesures électroniques, une navette de classe Herald attend sagement le retour de ses passagers.

Si ce jour est si spécial, c'est qu'il voit se réunir un Conseil des Kajidic. Réunion ayant lieu dans l'une des tours les plus sécurisées de la petite lune. Droïdes de combats, hommes en arme, tourelles de défense, protection de chasseurs atmosphériques : les Hutt ne lésinent jamais sur les moyens lorsqu'il s'agit de défense. En plus de tous ces mercenaires recrutés pour l'occasion, chaque Kajidic s'est présenté avec son escorte. A croire que les gastéropodes jouent à celui qui a la plus... grosse. Ainsi, les êtres les plus puissants de cette portion de la galaxie se réunissent... Et l'ordre du jour n'a rien d'anecdotique : décider du sort à réserver au Seigneur de Guerre Borenga Kossakii, après son attaque surprise sur Makem Te qui a manqué de déclencher une guerre galactique. Il est clair que pareille initiative ne peut rester sans conséquence. La traditionnelle neutralité de l'Espace Hutt n'est plus un bouclier derrière laquelle se dissimuler... Il va falloir punir et assumer d'une manière ou d'une autre les choix d'un seul d'entre eux. Et bien évidemment, le principal intéressé, Borenga, n'est pas convié...

Alors que le Conseil commence, que Vogda et Jiliac brisent les règles pour inviter à la table des négocations des délégations républicaine et impériale, tout bascule. Alarmes, alertes intrusion. Les droïdes de combats, piratés, se retournent contre les agents vivants. Les tourelles de défense deviennent folles, tirent sur tout ce qui bouge. Dehors, un escadron de drones sort de nulle part, s'en prend aux chasseurs de la sécurité. Modèle et mode opération inconnu. La tension monte, la panique même. Bardulla ordonne le verrouillage de la salle du Conseil. A présent coupé du monde extérieur, impossible de dire ce qui se passe à l’intérieur... Tandis qu'à l'extérieur le chaos et les combats se déchaînent.


***

Vaëlenrian Atha'lith a un don : celui de se mettre dans des situations improbables. Capturé par Borenga lors d'un voyage jusqu'à Mon Calamari, puis interrogé par un Hutt lui ayant fait avaler une bombe liquide... Sans parler des négociations impossibles sur Félucia... Peut-être est-ce à force de vouloir jouer sur tous les tableaux que les affaires tournent mal ? Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, Vaëlenrian est sur Nar Shaddaa pour la « bonne » cause : la sienne, et celle de son entreprise. Les services R&D ont développé une gamme de petits drones armés. Il s'agit de technologies rudimentaires, loin de celles employées par les armées modernes... Mais cela a permis de produire des prototypes en nombre, pour un coût dérisoire, permettant de cacher cette activité dans les comptes de l'entreprise. Aujourd'hui, c'est le baptême du feu. Il a été... Embauché... pour faire démonstration de ses nouveaux jouets.

Depuis une salle de contrôle aménagée dans la soute d'une navette posée sur le toit d'un édifice juxtaposant l'imposante tour du conseil des Kajidic, il règle les derniers détails. Lorsqu'enfin il presse l'ultime bouton, l'escadron de drones prend son envol et fonde sur sa première cible : la plate-forme d’atterrissage où reposent les yatchs des Hutts. L'opération est un succès ! Bientôt, les drones se dispersent et engagent tous les vaisseaux passant à proximité...


Pour le coup, Dau Soom, en ce jour, dispose du même don que Vaëlenrian. N'étant ni officiel Républicain, ni membre de l'Ordre Jedi, il n'a reçu aucune invitation officielle. Mais il en faudrait bien plus pour décourager un tel acharné des affaires. Impossible pour lui de rater une telle occasion ! Il y a toujours du profit à se faire lorsque l'on se trouve au cœur des événements politiques ! Sauf qu'à peine la procédure d'approche planétaire amorcée par son pilote, tout part de travers. Leur vaisseau est pris en chasse par un drone. Touché, le pilote n'a d'autre choix que d'atterrir en urgence sur le toit le plus proche. Le procédure est périlleuse. Mais bien sanglé à l'arrière, Dau s'en tire sans une égratignure. Évidemment l'homme d'affaires est hors de lui. Son orgueil lui interdit l’échec. Il sort en trombe, s'en prend au pilote qui lui explique qu'ils ne pourront pas redécoller avant plusieurs heures... Inacceptable ! Quoi qu'il se passe dans la tour du Conseil, il doit s'y rendre ! Être le premier informé, même s'il s'agit d'un drame, lui permettra de prendre l’avantage sur ses concurrents ! Il remarque alors qu'une autre navette est posée à une trentaine de mètres. Anonyme, banale. Il décide de la réquisitionner... Avec son charisme naturel, il ne devrait y avoir aucun problème. Au même instant, une détonation lui fait lever les yeux aux ciel. Une navette républicaine est touchée à son tour... Mais plus sévèrement. L'arrière prend feu. Elle décrit une courbe improbable, vire... Et se rapproche dangereusement ! Par réflexe, Dau se jette au sol. La navette s’explose contre le toit, cent mètres plus loin. La violence du choc est indescriptible. La porte arrière s'ouvre, une silhouette en sort, celle d'une Jedi...

Evengellyne est sonnée, perturbée. Ils ont été descendus ! Derrière elle des gémissements. Les soldats qui l'accompagnent sont blessés, dans l'incapacité de se battre. Sans ses connaissances Jedi, elle serait probablement dans le même état qu'eux. La radio est HS, tout comme les autres systèmes ! Grâce à la télékinésie, elle parvient à ouvrir l'arrière de la navette, et pose pied au sol. L'air est glacial et pollué. Face à elle se trouve deux autres appareils. L'un visiblement amoché, l'autre en parfait état. N'écoutant qu'elle, comme à son habitude, Evengellyne se précipite vers la navette flambant neuve, bien décidée à y demander de l'aide pour, au minimum, contacter l'Ataraxie et demander l'évacuation des blessés.

Dau l'observe approcher... Il n'aime pas ça. Cette navette est à lui, à personne d'autre ! Ainsi, bientôt, c'est deux poings qui tambourinent sur la carrosserie. Une porte latérale s'ouvre, laissant apparaître le visage d'un Vaëlenrian surpris. Il joue gros : personne ne doit découvrir ce qui se passe à l'intérieur...




Seuls les joueurs Evengellyne Belluma, Vaelerian Atha’lith & Dau Soom peuvent intervenir dans ce sujet. S’agissant d’un RP de stratégie, vous serez départagés sur la qualité d’écriture de votre RP, la pertinence, l’originalité et le réalisme de votre argumentation et de vos propositions ainsi que votre fair-play vis-à-vis de vos adversaires.
Ordre de post : Dau – Eve – Van.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dau Soom
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 55 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: Directeur général du Conglomérat Xen ; gouverneur d'Axxila (officieux) ; membre du comité central du FLR
HP:
64/0  (64/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Sam 17 Sep 2016 - 22:36

Nar Shaddaa. Capitale économique de l'Empire Hutt, lune qui orbite autour du "Joyau" et qui accueille dans ses entrailles tout ce que la galaxie fait d'indésirable depuis des siècles et des siècles. Des milliers de gratte-ciels qui se frôlent, se contemplent, se toisent dans une arrogance qui n'est pas sans rappeler celle des énormes limaces qui les peuplent et les possèdent. Entre ces gargantuesques bâtiments volent des nuées de speeders en tous genres et de temps en temps descendent du ciel des vaisseaux qui se posent, pour la plupart, sur des aires d'atterrissage bien cachées dans les tréfonds obscurs de la planète, espérant échapper aux regards indiscrets d'une quelconque autorité ou d'un quelconque... ennemi. Et c'est dans cette atmosphère brumeuse que je comptais bien faire mon apparition en ce jour.


Le soleil commençait à se coucher de ce côté de la Lune des Contrebandiers. Les rayons de celui-ci se reflètaient sur les grandes baies vitrées de ces grandes dames d'acier, faisant croire à l’œil des naïfs que les gratte-ciels étaient faits d'argent et de pierres précieuses tellement ils brillaient dans l'ombre qui s'installait alors peu à peu. Je regardais ce paysage à travers un hublot de ma navette et, je l'admets, la vue me fascinait quelque peu. D'une oreille tout à fait distraite, j'entendis la voix de Takir, mon pilote et garde du corps Zabrak. Bien que je ne perçus que des bribes, je l'entendis et compris qu'il faisait sa demande d'atterrissage. Après de courtes secondes d'attente, la demande fut finalement acceptée et le pilote, après m'avoir prévenu, amorça la descente du vaisseau vers notre destination : l'immeuble où se tenait le conseil des Kajidic.


Bien que la tenue de ce conseil ne s'est pas sue facilement, j'en ai pris connaissance quand même. Après tout, le savoir est un bien important pour un homme d'affaires. Dès que j'appris les modalités de cette réunion exceptionnelle entre les Hutt les plus importants du Cartel, je ravalai ma révulsion pour cette espèce gluante et sale pour prendre ma navette en direction de Nar Shaddaa. Il n'était absolument pas question qu'une telle occasion ne me permette pas d'apporter un profit conséquent au Conglomérat Xen. Je me ressassai dans ma tête la possibilité que certaines de ces limaces n'apprécieraient pas de me voir "m'incruster" de la sorte dans leur petite sauterie, mais j'avais déjà une stratégie bien rodée pour leur faire accepter ma présence sur cette fichue lune et leur faire comprendre qu'il était dans l'intérêt de tout le monde d'au moins m'écouter. A l'idée de faire ravaler leurs chiques à ces Hutt, je ne pus m'empêcher d'esquisser un bref sourire.


Bref ? J'aurais aimé qu'il dure plus longtemps, mais il fut ravalé aussitôt que j'entendis des "bips" inquiétants en provenance du cockpit. Que se passait-il, à la fin ? Je ne pus même pas être mis au courant que Takir me cria du plus fort qu'il put que je devais attacher ma ceinture et la serrer le plus possible. J'avais beau crier avec autorité que j'exigeais de savoir ce qu'il se passait, il était certainement bien trop occupé pour me répondre. Dans la hâte, je laissai s'échapper de mes mains ma canne en bondite noir et n'osai la récupérer, préférant suivre les conseils avisés de mon pilote en attachant ma ceinture de la façon la plus ferme possible afin d'éviter de me cogner en cas d'atterrissage (ou de crash...) trop violent. Mes yeux se fermèrent tout seuls, sans que j'eus même à les commander tellement j'étais effrayé de mourir aujourd'hui, et surtout ici, en plein espace Hutt. J'entendis soudainement une forte déflagration et la navette trembla de toutes ses forces. Au-dessus de ma pauvre tête s'animait et clignotait d'une façon inquiétante une bonne demi-douzaine de loupiotes, traduisant de façon simple -excusez-moi l'expression, que nous étions dans une merde noire. Après une courte minute (qui me sembla pourtant durer une folle éternité) où je me pris à penser à ma mort subite et à ma belle fille Exena, le talent de mon pilote nous permit d'atterrir avec quelques heurts certes, mais sans gravité. En ce qui me concerne, je ne fus que légèrement secoué et désorienté. Mis à part une crissante alarme provenant de la cabine de pilotage, le silence régnait dans le vaisseau. Très rapidement, la voix de Takir se fit entendre.


"Directeur, vous allez bien ?"


Je l'entendis se lever rapidement de son siège pour venir me rejoindre et détacher mes sangles. Je me levai difficilement, encore déstabilisé par le choc que je venais de subir. Je m'appuyai sur son épaule sans mot dire. Au moment où je m'apprêtais à le remercier de m'avoir sauvé la vie, j'aperçus ma belle canne en bondite noir, fendu en deux morceaux bien distincts. Ma reconnaissance se mua subitement en colère. Ma prise sur l'épaule de Takir se serra brusquement et je le poussai afin qu'il puisse faire face à ce qu'il avait fait, tout en lui montrant de l'index le cadavre de mon objet magnifique.


"Vous avez vu !? Non, mais vous avez vu, espèce d'abruti !?"


Je me précipitai vers la canne une fois que j'eus retrouvé mes appuis. Elle était fichue, et pour de bon. Non seulement cette chose magnifique avait une haute valeur économique, mais elle avait aussi une grande valeur sentimentale puisqu'elle m'avait été offerte par mon propre père avant qu'il ne meure. Ainsi, je ne la sortais qu'en de rares occasions - entendez ici les occasions qui permettent de gagner de grandes sommes d'argent. Je pris les morceaux dans mes bras et ne pus m'empêcher de ressentir une vive tristesse. Mais je repris vite : ce n'était définitivement pas le moment. Je me relevai et me retournai vers le bourreau.


"Qu'est-ce que vous attendez ? Réparez-moi cette foutue navette, et plus vite que ça !"


Le Zabrak se reprit immédiatement et ouvrit la porte de la navette. Nous avions manifestement atterri sur le toit d'un des nombreux gratte-ciels de la planète. Le pilote se dirigea directement et rapidement vers un tableau de bord situé à l'extérieur de la navette, problablement pour s'assurer que tout était en ordre. Il grimaça. Inquiet, je lui posai la question la plus importante à cet instant précis.


"Alors !? Quand pourrons-nous redécoller ?"


"Je crains que ce ne soit pas possible dans l'immédiat, directeur. Des circuits ont été touchés, nous risquons d'en avoir pour trois à quatre heures."


Trois à quatre heures !? Se fichait-il de moi ? Je n'avais PAS trois à quatre heures, aucun homme d'affaires de mon envergure ne dispose jamais de trois à quatre heures ! Le temps qu'il répare cette fichue épave, tout me passerait sous le nez et je n'avais pas parcouru des centaines de parsecs à travers la galaxie tout ça pour échouer sur une planète envahie par des limaces géantes et visqueuses ! Je m'approchai du Zabrak et, bien qu'il fit une bonne tête de plus que moi, le pris par le col en le regardant de la manière la plus intimidante possible.


"Ecoutez-moi bien, espèce de Bantha. Je n'ai pas de temps à perdre. Si vous ne réparez pas cette satanée machine d'ici une demi-heure, vous pourrez vous trouver une autre entreprise à saboter ! Bougez-vous le cul !"


Au fur et à mesure que les mots sortaient de ma bouche, je me rendis compte que ce que je venais de lui dire ressemblait bien plus à une sentence ferme et définitive qu'à un avertissement. Bien que je ne sois pas un expert en ingénierie spatiale, même moi avais compris que cette navette ne bougerait pas après une demi-heure et que je devais prendre mon mal en patience. Mais je n'avais aucune envie d'être patient, tout comme je n'avais aucune envie de garder ce pitoyable pilote à mon service. Et je me rendis compte que dans le feu de l'action, je ne lui avais finalement pas demandé ce qui était à l'origine de ma débâcle. Je me retournai vers lui, en haussant les sourcils.


"D'ailleurs, qu'est-ce qui est à l'origine de ce fatras, Takir ?"


"Je crains que nous ayons été attaqués, directeur. Un drone, vraisemblablement."


Je ne dis mot. Un drone ? Attaqués ? Par qui, pourquoi ? Les questions se bousculaient dans ma tête, apparaissant subitement et ne me faisant pas le plaisir de disparaître. Qui avait donc essayé de me tuer ? Un concurrent déloyal, certainement, qui aura appris ce que je comptais faire sur Nar Shaddaa et en aura profité pour me faire passer ad patres vite fait, bien fait. Je n'allais pas me laisser faire comme ça. Bien que les questions se faisaient invasives dans mon cerveau encore relativement secoué par cet événement pas si fortuit que ça, j'acceptai de les laisser en suspens pour le moment et de me concentrer à trouver un moyen pour atteindre mon but qui me semblaient maintenant si loin que je me morfondais intérieurement dans le désespoir. Je m'approchai du bord du toit, regardant autour de moi s'il y avait un vaisseau au loin qui accepterait de me prendre contre quelque rétribution. Mais ceux-ci étaient définitivement trop loin pour me voir et je me résolus à les abandonner.


Alors que je faisais le tour de la navette et tandis que Takir s'occupait du mieux qu'il pouvait de remettre celle-ci en état de marche, je crus apercevoir mon salut quand je tombai pratiquement nez à nez avec une navette située alors à une quarantaine de pieds de la nôtre. Celle-ci ne payait visiblement pas de mine, mais j'étais prêt à offrir une coquette somme ou une précieuse faveur à celui ou celle qui la possédait afin que je ne me rende à la tour du conseil pour du bon. C'était primordial. Je fis alors signe à mon pilote de rester près de la navette le temps de mon "investigation" et commençai mon approche vers le vaisseau, tout en prenant garde à ne pas tomber dans un guêpier : quelqu'un voulait me tuer et je ne désirais aucunement lui faciliter la tâche en tombant si facilement dans la gueule du loup.


Mais je n'étais visiblement pas au bout de mes peines puisqu'à la moitié du chemin, j'entendis retentir au-dessus de mon crâne une violente déflagration, similaire à celle que j'avais entendu quand ma navette fut touchée. Affolé, je levai la tête vers le ciel orange du coucher de soleil et aperçut une navette portant les couleurs de la République de laquelle sortait une fumée noire. Était-ce une macabre coïncidence ou bien celui qui pilotait ces drones en voulait-il aussi à la République ? Je n'eus même pas le temps de réfléchir que la navette se dirigea vers moi rapidement et dangereusement. Alerté par le danger, je plongeai au sol en espérant que la machine ne tombe pas sur moi, et ce ne fut pas le cas. Celle-ci "vola" encore sur quelques dizaines de mètres avant de finalement s'écraser pour de bon, dans un fracas assourdissant, assourdissant à tel point que je dus me couvrir les oreilles afin de me protéger les tympans. Bien que l'idée d'aller porter secours aux habitants de la navette sinistrée m'effleura, je n'en fis rien. J'avais bien mieux à faire que d'aller sauver des gens. Je continuais ma route vers la navette intacte que j'avais auparavant remarqué tout en jetant de brefs coups d’œil vers l'autre navette, celle écrasée, en espérant intérieurement et honteusement que personne n'en sorte, sachant que ces personnes espéreraient certainement s'emparer du vaisseau que moi-même convoitais.


J'arrivai rapidement à la navette. J'en fis le tour une première fois, puis une seconde, sans que je ne puisse détecter quelque étincelle de vie. Je décidai alors de tambouriner sur la carlingue de l'appareil en espérant qu'un éventuel occupant m'ouvre la porte afin que je sois dans la capacité de l'amadouer et de m'emparer de son vaisseau. Tandis que je m'affairais à taper sur toutes les parcelles de la navette dans l'espoir de plus en plus vain que quelqu'un y réponde, j'entendis de l'activité en direction de l'appareil qui s'était écrasé : une porte qui s'envole et une silhouette qui sort difficilement de l'habitacle de celui-ci. Même si je n'ai pas de bons yeux, je m'aperçus rapidement que ladite silhouette portait des vêtements peu communs pour des soldats de la République. Un uniforme civil, visiblement. Et des cornes sur la tête. Encore une Zabrak. Je la regardai se "dépatouiller" un bref instant avant de reprendre mes coups de poings de plus belle, espérant ne pas avoir à entamer une compétition avec cette fichue alien pour gagner une place sur ce vaisseau. Cette fois-ci, j'ajoutai la voix pour mettre plus d'entrain.


"Eh ! Il y a quelqu'un ? J'ai besoin de votre aide ! S'il vous plaît ! Je suis prêt à vous honorer d'un bon paiement en échange de vos services ! Je vous en prie !"


Bon, est-ce qu'il y a quelqu'un, bordel de merde !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Ven 23 Sep 2016 - 13:35

Une douce brise nocturne caresse les cheveux ténébreux du noble alderannien alors que celui-ci était tranquillement allongé sur le sommet de son vaisseau contemplant silencieusement l'étendue merveilleuse de la voute céleste. Ce soir le ciel était dégagé permettant d'observer les étoiles et les nombreuses manifestions spatiales. Il appréciait après une dure journée de travail ce petit moment de détente et de repos où il pouvait se recueillir dans la solitude. Il réfléchissait aux récents événements autant personnels qu'à l'échelle galactique. Il se dit qu'il ne pourrait pas continuer ainsi surtout avec deux hutts sur son dos plus l'empire qui avait lancé un avis de recherche contre lui … au final à force de vouloir tout avoir on finit par ne rien avoir du tout …

Il pensa alors fortement à Avanna Lasoo cette jeune padawan qu'il avait retrouvé après tant d'années de séparation … ils avaient passé un bon moment ensemble … une tendre retrouvaille qui pourtant le laissait perplexe. Même si le simple souvenir de ce moment passé avec Avanna lui arracha un léger sourire il ne pouvait s'empêcher de se poser des questions par rapport à ses sentiments … il n'avait jamais vraiment eu de copine, enfin par plus de quelques mois et d'ailleurs ses parents n'arrêtaient pas de lui faire remarquer qu'à son âge il serait temps qu'il se marie et se pose mais c'était peut-être ça le souci ? Il n'avait peut-être pas envie de se poser et de profiter de la vie et de l'aventure ? oui l'aventure ce mot évoqua en lui de nombreux souvenirs, depuis sa rencontre avec cette créature titanesque dans les sous terrains de l'académie sith, en passant par des missions sur korriban , et la guerre menée par l'empire contre la république notamment sur dubrillion, avec la belle Yana avec qui il avait eu une aventure. Le goût du danger le fascinait mais pour combien de temps ? Peut-être est-il temps de se calmer et de réfléchir un peu plus loin ? Il aimait la jeune padawan, car il n'avait jamais ressenti quelque chose d'aussi fort envers une femme. Mais elle était amené à devenir un jedi … et vu son passif avec l'ordre jedi cela compliquerait les choses…

Dans ses réfections il entendit son oreillette biper et appuya dessus.

- Oui R-K- ? demanda t-il je vois j’arrive dit-il en coupant la conversation

Il se fit glisser sur l’acier lisse de son vaisseau pour arriver jusqu’à quand bas et utilisa légèrement la force pour se diriger et se poser en douceur. Rentrant rapidement il se rendit auprès du droïde qui se tenait dans la salle de conférence prêt de l’holoprojecteur.

- Maître vous avez reçu un message fit-il simplement dois-je activer sa retransmission ? demanda t-il

- Oui vas-y dit-il avec une certaine curiosité

Le message dura plusieurs minutes et son contenu ne manqua pas de le surprendre. Un mystérieux commanditaire venez de lui passer une commande de plusieurs droïdes proposés par l'entreprise de sa famille. Enfin si ce n'était que ça, le message ajouta à celle-ci une mission … du coup étant donné la suite du message crypté le jeune homme se doutait de qui voulait employer dans le plus grand secret. Il réfléchit et alors que le message se terminait il fit les cents pas avant d'envoyer une réponse positive. Il reçut pour le coup une série de coordonnées et d'informations relatives à sa mission et les lieux. La soirée passa et il réfléchit longuement sur la démarche à suivre … au petit matin le vaisseau décolla et alla récupérer la cargaison afin de la livrer directement au client en personne. Il fit donc le voyage jusqu'à la lune des contrebandiers Nar Shaddaa qu'il avait déjà visité quelques fois pour des affaires personnelles et commerciales. Le vaisseau descendit laissant le soin au jeune homme d'observer le paysage, une vraie ville avec des buildings d'une hauteur impressionnante. Il disait souvent que Nar Shaddaa c'est comme Coruscant mais en plus moche et en moins bien fréquenté. Il dirigea sont vaisseau aux coordonnés et une fois arrivé il fit un rapide tour de l’endroit repérant l’immense structure : la tour du conseil.

Il prit position sur un toit annexe non loin de là et attendit quelques heures et une fois qu'il reçut le message de son employeur il se rendit dans la soute où se trouvait un immense poste de contrôle qui affichait des panneaux de couleur bleuté et qui servaient à contrôler et surveiller les drones entassés là.Quand le moment fut venu, il lâcha ses droïdes qui avaient été programmé pour une mission spéciale, aucun des droïdes ne devaient revenir … ils devaient faire un max des dégâts et créer une diversion suffisante pour … pour les objectifs de ce personnage dont il ne savait rien de ses intentions. Quelques minutes après l'attaque assourdissante il entendu quelque chose qui frappa sur la carlingue du vaisseau. Il informa alors son droïde de sécurité et se munit lui aussi d'un blaster, car bon sur Nar Shaddaa mieux vaut se méfier. Il pénétra donc dans le vaisseau et ouvra la porte latérale ordonna au droïde équipé lui aussi d'un blaster de garder l'entrée. Le jeune homme tomba nez à nez avec un homme élégant et visiblement très paniqué à en juger par la carrure et le style il ne semble pas être un mercenaire ou un chasseur de prime ou bien autre chose encore qu'il aurait clairement identifiée comme une menace. Très poliment il demanda.

- Bonjour je peux vous aider ? dit-il avec courtoisie son blaster en main le long de son bras gauche

Ps : Voilà j'ai attendu un peu pour Evy, donc la je poste, après je l'ai mp mais je n'ai pas de nouvelle ... ? vous en avez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Sam 24 Sep 2016 - 14:51

Nar Shaddaa, Evengellyne s'y trouvai maintenant. La galaxie jouait gros et une fois de plus, on avait fait appel aux Jedi. C'était à la fois étrange et désolant de voir à quel point on pouvait et critiquer l'ordre et lui demander de soutenir toutes actions de la République. La jeune femme commençait presque à s'en désoler. Elle, elle ne voulait qu'une seule chose. Elle voulait pouvoir faire son travail. Mais certaines choses avaient changé. Depuis les derniers événements, elle avait notamment pris une décision importante. Elle devrait bien en faire part au conseil Jedi. Et pour commencer, elle en toucherait quelques mots aux maîtres présents au temple Jedi de Coruscant. Mais cette décision elle devait encore y réfléchir et surtout, chercher le meilleur moyen de l'annoncer. Mais fort heureusement, les quelques missions qu'elle avait mené notamment avec le maître Saï Don et le jeune padawan Yun avait joué en sa faveur ces derniers temps. Malheureusement, une révélation avait eu lieu et elle devrait en parler avec Yun. Maintenant ils avaient un point en commun, les sith.

La voilà maintenant sur Nar Shadda en plein secteur Hutt. Les Hutt, ils commençaient à bouger et cela inquiétait et la République et peut-être même l'empire. Evengellyne n'était pas à l'aise dans la navette qui l'avait amené jusqu'ici. Des soldats l'accompagnait et la tension se sentait dans l'air. Et puis soudain ce fut la catastrophe. Elle ne sut pas trop comment cela en était arrivée là. Elle n'avait pas vraiment compris et ne comprenait toujours pas. Tout s'était pourtant bien déroulé, au début. Mais maintenant, c'était une véritable catastrophe.

Evengellyne était sonnée et ne réalisait pas encore ce qui s'était produit pour qu'ils en arrivent là. La navette avait été descendue, on ne sait trop pourquoi. Les hommes qui l'accompagnaient étaient blessés, certains grièvement. Elle, heureusement elle était médecin. Peut-être la seule raison qui expliquait son état des moins amochés. Mais elle avait encore quelques plaies dont son sang s'échappait. Au début, elle commença à soigner les premiers blessés qu’elle avait rencontré. Mais à présent, il y avait d'autres urgences. Ces hommes devaient être rapatriés au plus vite dans des centres de soin. Mais en priorité, elle devait sortir de cette navette. Elle entreprit d'utiliser la télékinésie pour faire sauter la porte du petit vaisseau.

Lentement, elle sortir de sa prison et elle regarda autour d'elle. Elle tituba légèrement et reprit ses esprits. Elle devait faire vite elle le savait. Non loin de là, elle remarqua un vaisseau qui semblait abandonné mais en bon état. Elle s'approcha doucement pour prendre connaissance de la navette. Mais un homme semblait déjà avoir remarquer la navette. Il tambourinait sur le cockpit. Mais visiblement, l'approche de la Zabarak le contraria. Evengellyne le fixa avant de poursuivre sa progression. Et rapidement, il joignit la parole aux gestes. Et finalement, ce fut un jeune homme qui sortit de la navette l'air presque contrarié mais courtois. Evengellyne resta légèrement en retrait et laissa l'homme prendre la parole demandant si son interlocuteur avait besoin d'aide. La Zabrak fixa le jeune homme et surtout le blaster qu'il avait le long du corps.

« Bonjour, cela se pourrait bien. » commença la jeune femme. « Et vous ? N'avez-vous point besoin d'aide avec tout ce qui vient de se passer ? » demanda la chevalier jedi avant que l'homme richement vêtu ne répondit. Elle se tenait maintenant à ses côtés et face au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dau Soom
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 55 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: Directeur général du Conglomérat Xen ; gouverneur d'Axxila (officieux) ; membre du comité central du FLR
HP:
64/0  (64/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Sam 24 Sep 2016 - 20:18

Après avoir frappé de toutes mes forces contre cette satanée carlingue, la porte daigna s'ouvrir au moment où je commençais à me demander si la navette n'était finalement pas abandonnée. Je vis alors apparaître devant mes yeux un homme vêtu élégamment et se tenant de la même façon que les membres de la haute bourgeoisie, voire de la noblesse. Avais-je donc un sang bleu devant moi ? Ou était-ce seulement un copieur, un parvenu ? Si c'était le cas, son imitation était tout bonnement confondante puisque j'admis intérieurement à moi-même qu'il semblait avoir un port de corps plus élégant que le mien. En ce qui me concerne, mon âge avait poussé mon dos à légèrement s'arquer avec le temps et bien que je reçus une éducation très sélective (et très chère...), certaines des strates les plus hautes de la société galactique me paraissaient encore trop hautes pour moi.


Bref, revenons-en à nos moutons, et précisément à moi. Je me tenais alors face à ce jeune homme dont le visage semblait me rappeler quelque chose sans que je ne parvienne à mettre un nom dessus. Etant encore légèrement sous le choc de l'atterrissage quelque peu brutal de mon vaisseau, j'en conclus que ce n'était qu'une simple impression de déjà-vu et passai alors directement au plus important dans ma tête : allait-il accepter ma requête ? Je devais impérativement me rendre au siège du conseil Hutt et lui avait une navette. D'autre part, j'étais absolument certain que je pouvais être capable de le convaincre de m'emmener en échange d'une petite contribution. Même si cet homme était noble, celui-ci ne cracherait certainement pas sur un intéressement aux gains de mon entreprise par le biais d'actions fiduciaires. Mais à peine eus-je le temps de répondre que la personne qui était sorti auparavant de l'autre navette sinistrée s'approcha et prit la question de mon interlocuteur pour elle. Je tournai la tête brusquement, n'oubliant pas d'obscurcir mon regard en espérant qu'elle comprenne qu'aucun d'entre nous ne l'avions convié à cette conversation et qu'elle n'était par conséquent nullement la bienvenue. Je refusais d'avance qu'elle ne gâche mes plans et si je devais faire appel à Takir pour la "neutraliser", j'étais prêt à le faire, quitte à faire mauvaise impression à celui que je devais convaincre.


En reposant mon regard sur l'homme, je m'aperçus qu'il tenait le plus discrètement possible, dans sa main gauche, un pistolet blaster. J'en déglutis en espérant qu'il ne décide pas de s'en servir mais je relativisai en me disant que la Zabrak à mes côtés et l'autre qui s'occupait alors de la navette pouvaient me servir pour ma protection. Et puis, après tout, il était normal d'avoir un blaster en main en permanence sur Nar Shaddaa : c'était une planète Hutt et ceux-ci n'étaient pas connus pour être des êtres avec une quelconque éthique dans le traitement de leurs affaires. Moi non plus, mais au moins, je ne dégouline pas de mucus malodorant. Aussitôt après que la Zabrak eut terminé sa question plutôt indiscrète (ce qui allait indubitablement jouer en ma faveur), je pris soin de la rappeler à l'ordre.


"Veuillez m'excuser, madame, mais je crains que la question de monsieur *me* fut adressée."


J'avais posé une emphase évidente sur le "me", précisant de ce fait qu'elle n'était pas souhaitée dans "mon" périmètre et que c'était "moi" qui avait la priorité. Je lui décochai néanmoins un sourire des plus protocolaires et faussés du monde afin d'appuyer mon propos. "Je" ne voulais pas la voir. Sans même attendre sa réponse à laquelle je ne prêterais aucune attention si elle venait à ne pas être à base de fusil blaster, je retournai encore une fois en direction du jeune homme qui n'avait pas encore bougé ni décoché un seul mot depuis qu'il avait posé sa question. Voilà encore une marque de noblesse que j'appréciais : savoir attendre que les autres se taisent pour parler. Moi-même n'avait pas fait preuve d'autant de courtoisie envers l'alien : mais je me pardonnai en me disant qu'elle n'était vraisemblablement d'aucune importance. Et quand bien même...


... "je" me trouvais là en premier.


"Monsieur, veuillez me pardonner pour ce tambourinage, mais j'ai absolument besoin de votre aide afin de rejoindre ma destination. Il se trouve que ma navette est en si piteux état qu'elle ne pourra me transporter nulle part. Bien sûr, je n'attends de votre part aucune charité et je suis prêt à vous offrir un présent conséquent en échange de votre aide."


Je pris le soin d'incliner ma tête en guise de respect et de tendre la main avec fluidité, montrant de ce fait que j'étais prêt à offrir avant de la laisser de nouveau reposer le long de mon corps. Ce geste qui pouvait passer relativement inaperçu chez les grouillots était par contre remarquable chez les membres éduqués de la société humaine dans toute la galaxie. Je savais qu'en montrant cela, je m'offrais une chance de plus de prendre l'ascendant sur celle qui allait devenir ma rivale d'un jour. Elle semblait avoir besoin de la navette, mais j'en avais invariablement plus besoin et je n'allais pas la lui laisser. Après tout, elle s'était salie à cause du crash, et qui donc pouvait décemment la laisser entrer sans craindre qu'elle ne tâche les sièges ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Dim 25 Sep 2016 - 15:40

Alors que la situation semblait déjà assez complexe,un élément supplémentaire et non des moindres s’ajouta dans la balance de la malchance. « Bon sang un jedi » se dit-il pour lui-même en grimaçant intérieurement. Bien sûr il aurait pu laisser les deux individus à leur triste sort et continuer sa mission mais quelque chose lui disait que cela aurait paru trop suspect, car comme l’avait fait remarquer la chevalier jedi, il n’avait pas besoin d’aide alors que dehors le monde était en proie aux flammes …  et puis l’humain d’un certain âge en face de lui ne semblait pas dénué d’intérêt étant donné sa façon de se tenir et de s’exprimer ainsi que la qualité des tissus de son vêtement il devait avoir une certaine valeur … un dernier détail il possédait selon ses dires une navette … un autre signe de richesse … beaucoup de chose lui vinrent alors en tête alors que la situation était critique il devait agir rapidement et surtout efficacement pour préserver sa couverture, il fit donc comme si de rien était et agit en bon citoyen.

Il resta quelques secondes sans rien dire après que chacun se soit exprimé.

- Ce qui vient de se passer ? demande-t-il en feignant l’incompréhension

Il regarda autour de lui et joua la comédie comme il avait l’habitude en observant le spectacle des débris de vaisseaux fumants les yeux écarquillés.

- Oh bon … dit-il en retenant un juron par politesse avant de revenir vers les deux individus

- Vous avez raison M… ? demanda-t-il à l’humain la question vous était adressée, néanmoins comprenez que dans cette situation je me dois de m’enquérir de l’état de mademoiselle expliqua-t-il avant de se retourner vers la jedi

- Excellence vous semblez blessée, mon vaisseau possède une salle de soin aussi modeste soit-elle, elle est à votre disposition si vous souhaitez vous en servir dit-il très noblement avec respect vis-à-vis de la jedi en se retournant vers l’homme d’affaire

- Il n’y a rien à excuser M. et j’accepte volontiers votre offre, dit-il en s’avançant légèrement pour serrer la main de façon très prudente

Une autre déflagration se fit entendre alors qu’un groupe de drones passait au-dessus du vaisseau

- Venez ! Ne restez pas là ! Nous serons mieux à l’intérieur, R-K procédure d’urgent RZ-015 dit-il à l’attention du droïde qui se dirigea vers une console de commande à l’intérieur du vaisseau afin d’activer les boucliers du vaisseau.

Le jeune homme, toujours le blaster à la main, s’écarta pour laisser passer ses invités avant de s’exprimer.

- Pardonnez mon manque de politesse, permettez-moi de me présenter Vaëlenrian Atha'lith je représente la société Astratech Corporation j’étais justement en holo-conférence quand mon droïde m’a informé de votre visite dit-il pour expliquer et justifier le fait qu’il n’est pas entendu ce qui se passait dehors.

Il discuta de cela tout en restant par sécurité derrière ses invités leur indiquant la direction de la salle de soin qui se situait non loin de là. Après que la porte se soit fermée, un léger bruit sourd se fit entendre qui dura quelques secondes indiquant que le vaisseau était maintenant protégé par un champ de force. Une fois activé, le droïde rejoint le groupe qui prit place dans la salle de soin. Une salle assez petite pouvant accueillir deux personnes en même temps. Il n’y avait ici pas de signes de richesse évidents hors mit pour un œil averti qui remarquerait sans soucis la qualité du matériel en place. Seul quelqu’un ayant des connaissances dans ce domaine pourrait être en mesure d’évaluer la valeur des équipements en place ici. Le noble s’avança dans la salle pour présenter les différents appareils alors que le droïde de combat resta devant la porte qui se ferma une fois celui-ci entré.

Ps : Evy et Dau ont donné leurs accords pour que je les fasse entrer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Dim 25 Sep 2016 - 21:36

Toujours postée auprès des deux hommes, la jedi zyeuta en direction de celui qui avait fait sortir le second de sa navette. Richement vêtu, il devait venir de la haute société. La Zabrak an était presque certaine. Elle ne venait pas de ce milieu et pour cause, elle avait vécue ses premières années sur une planète enneigée qu'elle avait quitté pour le temple Jedi. La jeune femme avait parlé la première et la remarque cinglante de l'homme riche et il fallait bien l'avouer, plus vieux qu'elle, lui arracha un rictus. Voilà qu'il lui faisait remarquer que la question du jeune homme lui était, à lui, en réalité dévolue. La médecin jedi se retint un court instant de rigoler. Elle en était certaine, il l'aurait mal pris. Mais c'était assez comique, elle devait l'avouer. Évidemment qu'elle ne lui était pas réellement destinée. Evengellyne en était parfaitement consciente. Mais elle avait pris le parti de s'inviter dans cette petite discussion qui allait débuter.

« Oh mais je n'en ai jamais douté, monsieur. Mais je crains fort que vous et moi soyons dans la même situation, voyez-vous. Mais je vous prierais de ne point m'appeler «Madame», me suis-je bien fait comprendre ? » Evengellyne y allait au culot c'était indéniable. Elle espérait simplement que son ton qui se voulait le plus diplomate qui soit, et bien le fut assez. Elle n'était pas aussi douée pour les conversation diplomatique, pas autant que Luke ou d'autres jedi. Elle, c'était une femme de terrain, une femme qui faisait face au caractère parfois délicat et difficile de patients récalcitrent. Et face à eux, elle avait vite compris que la diplomatie n'était pas toujours la meilleur arme, surtout pour que ses consignes soient respectées à la lettre. Son « rival » du jour puisqu'à son grand désespoir il se montrait ainsi s'excusa auprès du jeune homme qui put enfin répondre à leur question et prendre la parole.

Étrangement, le jeune homme ne semblait pas vraiment au courant de tout ce qui se passait ici. Evengellyne le regarda dubitative. Elle avait peine à le croire, mais passons. Elle avait d'autres choses à penser. Il sembla remarquer qu'elle était blessée et lui proposa d'aller se soigner à l'intérieur de sa navette. Evengellyne sourit face à cette intention. Et puis un éclat de rire cristallin s'échappa de sa gorge. Venait-il réellement de l'appeler «Excellence» ? La Zabrak écarquilla les yeux et se reprit rapidement. Elle s'attendait à, à peut près, toutes les marques de respect mais cette fois le jeune homme avait fait très fort. Jamais on ne l'avait appelée ainsi et à dire vrai cela la gênait un peu. Elle aurait aimé lui dire que cette appellation était de trop. Seulement voilà, elle fut coupée dans son élan par une autre déflagration sonore. Par réflexe, elle se retourna et posa son regard dans la direction de ses compagnons de voyages. Elle aurait pu se précipiter pour aller voir s'ils allaient bien. Mais elle devait faire en sorte de pouvoir les faire quitter les lieux au plus vite. Et cette simple, petite chose dépendait en réalité du bon vouloir d'un jeune homme et de sa capacité à le faire céder. Mais sur ce terrain-là, elle avait quelque chose de moins que l'homme qui se tenait à ses côtés, l'argent. Il était de notoriété publique que les Jedi ne croulaient pas sous l'or et Evengellyne ne faisait pour une fois pas exception.

La jeune femme hésita un peu avant d'entrée dans la navette. Mais finalement, elle ne refusa point et finit par suivre son aîné ainsi que le maître des lieux. Ils se dirigèrent vers ce qui devait être, la petite salle de soin. Evengellyne jaugea rapidement ce qui s'y trouver. Un petit sourire s'afficha alors sur son visage. Au moins si elle parvenait à ramener ses compagnons ici, il y avait de quoi les soigner un peu mieux que ce qu'elle avait pu faire avec l'usage de la force seul. A n'en pas douter, il s'agissait là de matériel d'assez bonne facture, ce qui mit en confiance la Zabrak dont les traits tendus se déridèrent légèrement.

Finalement le jeune homme finit par se présenter. Evengellyne tiqua légèrement. Ce nom lui rappelait quelque chose, mais ne sachant quoi précisément, elle prit le parti de ne pas demander plus. Cela finirait bien par lui revenir à un moment ou à un autre. « Pardonnez nous si nous vous avons interrompu dans une conversation sans aucun doute forte importante. Comprenez bien que ceci n'était pas voulu. Vous avez du bon matériel de ce que je peux constater. Mais ne vous inquiétez pas trop pour moi. Mes blessures sont encore un peu impressionnante à cause des tâches de sang mais j'ai pu me prodiguer les premiers soins nécessaire.... » Evengellyne ne poursuivit pas. Il n'était pas nécessaire de révéler ainsi qu'elle n'était nul autre qu'une jedi. Enfin d'appuyer la conclusion du jeune homme puisque ce dernier l'avait déjà affublé d'un «excellence». D'ailleurs elle le fixa un court instant avant de reprendre. « Je tenais à vous dire que vous n'avez pas besoin d'utiliser le terme d' «Excellence» ».

Puis elle se tourna vers l'homme assez riche. « Monsieur, veuillez me pardonner. Mais il se trouve que j'ai grandement besoin de son aide. Mais point pour les mêmes raisons que vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dau Soom
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 55 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: Directeur général du Conglomérat Xen ; gouverneur d'Axxila (officieux) ; membre du comité central du FLR
HP:
64/0  (64/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Mer 28 Sep 2016 - 18:07

Culottée, cette Jedi. Elle avait l'air de laisser la puissance de la diplomatie à ses autres coreligionnaires et préférait vraisemblablement rentrer "dans le tas". Qu'il en soit ainsi, notre échange sera de cette couleur, alors. Je la dévisageai un court instant en laissant un petit rictus condescendant se figer sur mon visage. Ce n'était pas réellement du mépris, mais simplement l'assurance que je pouvais avoir bien plus qu'elle et, par conséquent, ce serait moi qui bénéficierais de l'aide du bon samaritain qui comptait nous offrir l'entrée dans sa navette spatiale. Elle insista, par ailleurs, pour que je ne l'appelle pas "madame". Comment devais-je donc la nommer, alors ? Elle avait ri aux larmes quand elle avait entendu le terme "excellence" qui lui était adressé par notre interlocuteur commun et je doute qu'elle appréciât que je l'appelle "Jedi", comme ça, tout de go. Cela me semblait un peu insultant et bien que je ne comptai pas la "prendre avec des pincettes", je ne souhaitais pas non plus l'insulter. J'étais au-dessus de ça. Je me repris alors après un bref soufflement de nez.


"Je vous prie de... m'excuser, maître Jedi."


Etait-ce une bonne façon de la nommer ? N'était-ce pas trop pompeux, ou bien trop immérité ? Après tout, elle ne pouvait être qu'une apprentie, en rien exceptionnelle. Bref, je n'allais pas me triturer pour lui trouver un surnom assez seyant pour Sa Majesté des Sabres Laser. J'avais bien mieux à faire : du business et, ensuite, quitter cette fichue planète engloutie par les gratte-ciels et les limaces géantes. L'homme nous fit alors entrer dans sa navette, ce qui m'arracha un sourire sincère mêlé de soulagement et de satisfaction. Malheureusement, celui-ci n'avait pas vu l'avantage qu'il y avait à laisser la Jedi sur le toit, mais je ne rechignai pas. Après tout, ce vaisseau était la propriété de ce monsieur et il aurait été très maladroit de ma part que je vienne lui dire ce qu'il devait en faire. Nous nous dirigeâmes vers la salle de soins pour que la Jedi puisse se remettre de ses égratignures. En ce qui me concerne, j'allais tout à fait bien sur un plan physique, bien que j'étais encore un peu déboussolé par l'atterrissage quelque peu catastrophique dont mon pilote était la victime et l'instigateur. D'ailleurs, celui-ci n'avait certainement pas encore quitté la navette qu'il tentait de réparer. Je déclarai intérieurement que j'aurais tout le temps de le récupérer plus tard et, au pire, je pouvais toujours l'y laisser en guise de lettre express de licenciement.


Je jetai un oeil curieux autour de moi. Une véritable débauche de matériel haut de gamme se profilait devant mes yeux impressionnés. Même si je n'avais aucune idée de leur utilité, je comprenais que certains de ces composants devaient être affreusement chers et je me prêtai alors à un petit jeu consistant à trouver d'éventuels composants électroniques que mon entreprise vend. Je l'arrêtai rapidement néanmoins, puisque je commençais à me vexer un petit peu de l'absence totale de ces mêmes bidules. Je ne trouvai le logo de mon entreprise nulle part, même dans la salle de soins alors que Xen était surtout connu pour commercialiser ce qui se faisait de meilleur en matériel médical. Je fis une moue boudeuse et fus sorti de mes pensées quand l'homme me demanda mon nom.


"Je vous prie de m'excuser, je manque à la courtoisie la plus élémentaire. Dau Soom, à votre service."


Il était probable que le nom lui fasse tinter une clochette dans la tête. Mon nom était connu dans de nombreuses sociétés dans la galaxie et nul doute qu'un homme aussi fin que lui aurait pris connaissance de ma personne. D'ailleurs, quand il annonça qu'il représentait Astratech, mon cerveau fit les connexions. Effectivement, je me souvenais bien d'avoir entendu ce nom quelque part, et je mettrais ma main au feu que je l'avais déjà rencontré - de loin, lors d'un dîner mondain interminable. Toutefois, cette réponse appela dès lors d'autres questions, dont celle-ci : qu'est-ce qu'un représentant d'Astratech Corporation fabriquait donc sur le toit d'un gratte-ciel de Nar Shaddaa ? Je commençais à me dire, tout doucement, que quelque chose ne tournait pas forcément rond ici. Toutefois, je ne m'inquiétai pas en me disant que j'étais accompagnée du Jedi et que ceux-ci défendent la veuve, l'orphelin et le vieil homme président directeur général...


A peine eus-je le temps de faire le tour de mon questionnement que je fus à nouveau dérangé par la Zabrak qui venait quémander de l'aide et justifier sa demande envers moi. J'étais tenté de lui répondre que ce n'était pas mon problème et que j'aurais préféré qu'elle périsse dans l'accident de son vaisseau, mais je n'avais pas envie de ne pas paraître discourtois. Je fis plutôt en sorte de me montrer compréhensif, histoire d'éviter d'énerver qui que ce soit et de risquer de me retrouver à attendre plusieurs heures que mon vaisseau soit remis en état de marche.


"Je suppose que nous pouvons nous entraider, alors. Qu'en pensez-vous, Monsieur Atha'lith ?"




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Sam 1 Oct 2016 - 19:43

Le jeune homme observa la jedi et l'homme d'affaires qui se présenta sous le nom de Dau Soom et ce dernier lui disait quelque chose… cela devait avoir un rapport avec le conglomérat de Xen, une entreprise qui commercialisait elle aussi des vaisseaux mais des produits un peu plus variés comme la production et la commercialisation de droïdes, de fermes hydroponiques, et des produits d'équipement divers. C'était donc un concurrent … ou potentiellement un allié … le jeune noble essaya de réfléchir à comment utiliser cela à son avantage.

- Oui vous m'avez interrompu, dit-il gentiment mais au vu de la situation c'était bien normal que je vous apporte mon aide madame, dit-il simplement, et à vous aussi Monsieur dit-il en se tournant vers Dau Soon.

Elle ne voulait pas qu'on l'appelle excellence ce qui était assez étonnant, étant donné que c'est ainsi qu'on avait coutume d'appeler les jedi, qu'ils soient padawan, chevalier ou maître. Mais il respectait sa volonté.

- Il n'y a rien à excuser M. Dau Soon, un imminent représentant du Conglomérat Xen ne saurait être traité comme un vulgaire citadin, dit-il avec un ton aimable et courtois.

Un léger signal s'activa dans l'oreillette du jeune homme qui commençait à se dire qu'il ferait mieux qu'il abrège cette rencontre ; il avait une mission et elle n'allait sûrement pas se faire toute seule même si les drones étaient passés en mode automatique, cela avait une limite.

- Vous avez tous les deux besoins de mon aide, et je vous l'offre volontiers dit-il en regardant la jedi puis l'homme d'affaires, néanmoins comme dit précédemment j'étais en pleines négociations commerciales avec des clients importants du secteur hutt, je vais donc devoir aller mettre fin à cette négociation, je vais également en profiter pour demander des explications aux autorités planétaires, bien évidemment je vous ferais par des retours dit-il en se dirigeant vers la porte qui s'ouvrit. Ah oui une chose si vous désirez vous pouvez communiquer avec moi via mon droïde dit-il en activant le vox de son droïde, et pour votre sécurité veuillez rester ici pour le moment, vous comprendrez que je ne peux pas me permettre de laisser des inconnus aussi honorables soient-ils dans mon vaisseau expliqua-t-il avant de disparaître.

La porte se verrouilla comme l’indiqua un petit voyant lumineux rouge, alors que le droïde montait la garde. Le jeune homme se hâte se rejoindre le poste de contrôle situé dans le hangar du vaisseau et activa par la même occasion la sécurité du vaisseau. Les portes furent fermées et sans l’accès personne ne pourrait traverser et se balader n’importe sauf en usant de compétence de hacking ou la force brute. Mais vu les personnages invités dans son vaisseau, il espérait que ce soit suffisant. Il contrôla avec attention les attaques de drones et corrigea certaines petites erreurs en leur donnant des cibles bien plus stratégiques. Il fut néanmoins agacé de voir que durant son absence il en avait perdu ce qui aurait pu être évité s’il n’était pas venu aux secours de ses hôtes il espérait que la prise de risque en valait la peine. Après de longues minutes il parla par l’intermédiaire du droïde.

- Désolé, je viens d’avoir le service d’accueil en ligne ils disent que le Conseil des Kajidic s’est réuni dans une des tours non loin d’ici et que le bâtiment semble être pris d’assaut par des terroristes … et qu’ils ne lésinent pas sur les moyens … dit-il sombrement avec une pointe de surprise et d’angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Mar 4 Oct 2016 - 22:10

Evengellyne laissa l'homme se reprendre. Elle tiqua légèrement lorsqu'il l'appela «Maître Jedi». « Chevalier suffira » souffla-t-elle tout bas. Mais cela importait peu dans le fond. Eve n'aimait pas les titres et les appellations et la seule qu'elle appréciait était celle de médecin. Après tout voilà ce qu'elle était réellement, bien au-delà du fait qu'elle fut Jedi, elle était médecin et c'était cette partie d'elle qui réclamait de l'aide. Les débuts des présentations faites, les deux invités et leur hôte rentrèrent prestement dans la navette. Evengellyne y avait trouvé un matériel de pointe qu'elle ne quitta plus du regard un certain moment. Voilà ce qui manquait un peu au Médcorps. Non pas qu'il manquait de matériel performant, mais de ce niveau, certains services en auraient grand besoin. Elle ne manquerait pas d'en parler aux autres dès son retour sur Coruscant. Son retour, parlons-en d'ailleurs. Elle n'avait pas encore la moindre idée de la manière dont elle parviendrait à quitter cette maudite planète. Et puis, les blessés devaient être évacués rapidement et plus elle discutaillait, plus le temps tournait. Or la Jedi savait pertinemment que cela ne jouait pas en leur faveur.

Finalement, après un certain moment et l'homme s'étant également présenté, Evengellyne dut se résoudre à en faire de même. « Chevalier Evengellyne Belluma, Médecin et responsable d'une des antennes du Medcorps. » se présenta-t-elle en fixant tour à tour ses deux interlocuteurs. Voilà une bonne chose de faites. Au moins maintenant chacun savait à qui il avait à faire. Surtout que le jeune homme sembla soudainement complètement ailleurs. Evengellyne le dévisagea, méfiante. Elle n'aimait pas cela. Un tel comportement était quelque peu suspect. Mais le dénommé Vaëlenrian Atha'lith donna rapidement en explication. La négociation, Evengellyne grimaça. Ils avaient manifestement interrompu quelque chose d'assez important. La Jedi s'en voulait un peu. Elle savait que cela pouvait être particulièrement désagréable d'être interrompu de la sorte dans une conversation. Et puis le voilà qu'il s'éclipsait rapidement. Fort heureusement, ils pouvaient toujours le contacter aux besoins le temps qu'il régla cela. La jedi en profita pour s'adresser à Dau Soon. « J'espère que cela ne vous dérange pas de rester avec moi, M. Soon ? » demanda faussement naïve la Zabrak. Elle avait depuis longtemps cerné le personnage, du moins elle le pensait. Cela se voyait que l'homme n'était guère enchanté de devoir subir sa présence. Mais Eve s'en amusait. Elle aimait provoquer un peu ls autres, les mettre dans ds situations délicates.

Au bout de quelques minutes, Vaëlarian réapparut et fit un retour fort déplaisant aux deux autres. La tour qui abritait le Conseil semblait être attaquée. Evengellyne tressaillit légèrement. « Y-a-t-il des blessés ? » demanda-t-elle le plus sérieusement du monde. « Mais voilà qui explique notre situation commune. » ajouta-elle à l'attention de Dau Soon. La jeune femme marqua une courte pause et reprit. « Savez-vous si la présence d'un médecin est requise ? » Si tel était le cas, voilà qui arrangeait bien la Jedi. Voilà que de nouvelles perspectives s'offraient à elle sans qu'elle n'ait eu à demander quoi que ce fut.
HRP : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dau Soom
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 55 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: Directeur général du Conglomérat Xen ; gouverneur d'Axxila (officieux) ; membre du comité central du FLR
HP:
64/0  (64/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Dim 9 Oct 2016 - 9:53

Atha'lith venait de nous prévenir que le conseil des Kajidic venait d'être attaqué par des assaillants qui, à cette heure, étaient encore inconnus. Cela changeait la donne, pour sûr. Alors que j'avais prévu de m'y rendre en quatrième vitesse dans l'espoir d'y soutirer un petit morceau du gâteau d'opportunités qui allait y cuire, j'hésitais maintenant à m'y rendre. De plus, le fait que mon vaisseau ait été abattu n'était pas une coïncidence. Ce ne pouvait tout simplement pas l'être, c'était bien trop gros. Le "hic", c'était qu'en dehors de moi-même et de mon pilote, personne ne savait que j'avais décidé de me rendre sur cette planète. Deux alternatives se présentèrent alors à moi : soit mon pilote m'avait vendu, soit l'identification du vaisseau dans l'orbite de la lune des contrebandiers avait donné mon identité et l'info n'avait eu qu'à circuler jusqu'à celui qui avait lancé ces drones à ma poursuite. Les deux possibilités étaient probables, bien que j'avais plus tendance à pencher pour la seconde vu que mon pilote avait toujours su me rester fidèle. De plus, il aurait pu me tuer pour saboter mes plans une bonne douzaine de fois avant que nous arrivions sur Nar Shaddaa. Je grattais alors ma barbe, plongé dans mes pensées et essayant de démêler cet ensemble de nœuds qui me paraissant alors totalement inextricables.


Je me retournai alors vers la Jedi Zabrak. Celle-ci gardait toujours son allure pitoyable de défi, gonflant le torse comme un gundark en rut. Elle me provoquait, en essayant de me faire perdre mon calme. C'était bien mal connaître le directeur Soom. Je lui lançai mon fameux sourire protocolaire pour répondre à sa question rhétorique, qui avait alors un arrière-goût de mépris. Je portais toujours ma main à la barbe, les yeux plongés dans le vide et les pensées fusant dans mon esprit fécond. J'avais bien mieux à faire que de rentrer dans le lard d'une Jedi, par exemple s'il m'était possible de me rendre encore à l'immeuble du conseil ou si ce n'était plus utile et si c'était devenu trop dangereux. Après, j'étais toujours accompagnée d'une Jedi qui pouvait me servir de bouclier, bien sûr, mais je préférais ne pas tenter le diable. Je sortis mon comlink pour contacter mon pilote. Je désirais l'éloigner afin d'être certain de ne pas me faire doubler, la possibilité d'une trahison étant toujours présente, quoique ténue. Toutefois, je préférais ne pas prendre de risques.


"Takir. Laissez tomber le vaisseau. Allez me chercher une navette interplanétaire pour le retour. Première classe."


"Oui, directeur."



Je raccrochai le comlink, toujours passablement énervé par la tournure des évènements en ma grande défaveur. Je m'assis sur un des sièges de la salle de soins, en laissant échapper un râle de lassitude mêlé au soulagement de laisser mes jambes ne plus me supporter. Je n'avais pas spécialement prévu de rentrer sur Coruscant dans l'immédiat, préférant alors me pencher sur ce qu'il se passait sur cette maudite planète. Même s'il me semblait désormais que je n'avais presque plus de chance de retirer un quelconque avantage de la situation, je comptais bien apprendre qui en était le responsable pour lui faire vivre, par la suite, un véritable enfer. Je haïssais être pris au dépourvu alors que je faisais tout pour toujours disposer d'un tour d'avance.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Mer 12 Oct 2016 - 21:44

Les minutes passèrent et toujours aucun signe de la part de ses deux invités, aucuns d’entre eux ne semblaient incommodé par la suite et c’était temps mieux; cela permit au jeune homme de se concentrer sur son boulot. Il regarda ses données, aucun message ni aucune entrée, personne n’avait donc essayé de le joindre, que ce soit son employeur ou quelqu’un d’autre. Les Drones continuaient à faire leur job avec efficacité quand soudain l’un d'eux posé sur un des toits donna une image un peu floue mais assez suspecte pour que Vaëlenrian lui ordonne de ne pas bouger, il zooma sur l’image et aperçut au loin quelques transports … il prit une photo et en quelques clics rapides il effectua une recherche dans sa base de données … il s’agissait visiblement de vaisseaux civils utilisés par les forces de l’ordre planétaire.

- Bon, ils ont mis du temps à venir, inutile de les faire attendre … dit-il pour lui-même à voix basse

Il regarda sa carte tactique et sélectionna les drones les plus proches et leurs fit faire un petit détour par un immeuble afin de se retrouver rapidement derrière le convoi qui approchait de la zone litigieuse. Il fit en sorte que deux drones se fassent exploser dans les moteurs de deux transports différents avant que trois autres drones se mirent à ouvrir le feu sur le reste du convoi venu porter secours. Pendant que le combat faisait rage, deux des transports touchés durent effectuer un atterrissage d’urgence … malheureusement l’un deux explosa avant de toucher le sol suite à une série d’explosions internes, le deuxième dessina un large trait de plusieurs mètres dans le béton d’une large plateforme.

Même si quelqu’un venait à récupérer un de ses drones, il aurait du mal à remonter à lui directement, il pourrait apprendre qu’il l’avait fabriqué après une longue analyse mais cela ne prouvait rien; après tout, si un chasseur de prime venait à commettre plusieurs crimes, allait-on en vouloir à l’entreprise qui avait fabriqué son arme ? Ça serait vraiment ridicule. Cependant les drones blessés ou mit hors d’état de nuire possédaient un système d’auto-destruction afin d’éviter de retracer l’endroit de leur provenance. Même les drones qui au final auraient réussi leur mission finiraient automatique par s’autodétruire c’était une perte acceptable étant donnés leurs coûts et l’importance de la mission.

Finalement il eut quelques mots de la part de la charmante jedi, le jeune noble répondit quelques secondes après les avoir entendus.

- Des blessés ? Oui j’imagine de ce que j’ai pu comprendre ils sont surchargés, mais vous savez chevalier Evengellyne Belluma la situation dehors est assez dangereuse et incertaine … je ne vais pas vous empêcher de porter secours aux blessés bien évidemment, en tant qu’hôte de mon vaisseau comprenez que je ne puis me laisser prendre de si gros risques, dit-il avec beaucoup d’empathie dans la voix.

Bien évidemment en tant que chevalier jedi et qui plus est du médicorps, il connaissait la puissance et le niveau de jedi expérimenté en situation délicate, et même s’il y avait pas mal de différence entre chacun il devait feindre l’ignorance, le contraire aurait été suspect. Il continua donc son petit numéro en sentant venir la fin …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Dim 16 Oct 2016 - 13:58

L'homme plus âgé la regarda et lui offrit un magnifique sourire des plus indescriptible. Le genre de sourire qu'elle n'aimait pas. Celui que donnait ceux hauts placé dans tous ces maudits regroupement ou hypocrisie était de mise. Un sourire protocolaire à souhait auquel Evengellyne ne répondit tout simplement pas. Elle ne les supportait pas. À croire que ce milieu ne connaissait que cela. Elle, elle était franche et droite. Elle ne dissimulait pas ses sentiments derrière un masque de marbre. Puis l'homme d'affaire finit par s'éloigner pour appeler. Evengellyne ne chercha même pas à assouvir sa curiosité pourtant grandissante. Décidément, elle ne changerait donc jamais. Elle avait toujours été curieuse et bon nombre de ses camarades Jedi en avaient payé les conséquences, parfois lourdement d'ailleurs. Un petit sourire s'afficha paresseusement sur ses lèvres. De petites images lui revenaient en tête et notamment celle du pauvre Luke qui lui avait ouvert la porte. Ou bien était-elle rentrée sans sa permission ? Le temps passait si vite et voilà que sa mémoire lui jouait des tours. Mais elle s'en remis bien vite lorsque le jeune homme revint et qu'il répondit à sa question concernant d'éventuels blessés.

Le visage de la Zabrak s'assombrit. Son cœur de médecin souffrait en silence. Combien il y en avait ? Combien étaient-ils déjà mort à l'heure où ils parlaient sagement ? Combien pourrait-elle sauver ? Et ses compagnons, blessés eux aussi, elle devait trouver un moyen de les rapatrier au plus vite vers un hôpital, si ce n'était sur Coruscant. Elle devait faire vite et plus le temps passait et plus elle avait l'impression de patauger dans la boue. La discussion n'avançait pas. L'homme d'affaire restait camper sur ses positions et le jeune homme... Lui, elle n'arrivait toujours pas à le cerner totalement. Il y avait comme un voile brumeux qui l'entourait. C'était comme s'il voulait cacher quelque chose que nul devait savoir. Et si personne ne le faisait ici, alors elle s'en chargerait elle-même. Oui elle mettrait les pieds dans le plat. Elle dirait enfin ce que les deux autres pensent tout bas. À savoir : que ni elle, ni les deux autres étaient ravis de se voir mais qu'il fallait bien gouger maintenant quoi qu'il arrive. Et voilà en plus que leur hôte jouait les grands seigneurs. C'était son vaisseau, fort bien, elle parlait de vies à sauver elle.

La jeune femme se leva et elle s'approcha de la porte. « Bien messieurs, il est peut-être temps d'agir non. Monsieur Atha'lith, je comprends fort bien votre inquiétude et elle est parfaitement légitime. Je peux parfaitement comprendre que vous ne voulez pas que l'on descende votre magnifique vaisseau. Cependant, il y a urgence ! »

Sa voix avait fusé dans l'air. Stressée, non, ni angoissée d'ailleurs, mais fort agacée de voir qu'elle perdait un temps bien trop précieux, oui. Elle connaissait l'urgence que cela pouvait demander. Elle connaissait le prix bien trop grand qu'était une vie et elle ne voulait le payer. Elle médecin et responsable de toute l'antenne du Medcorps basé sur Coruscant. Avoir des responsabilités, elle savait gérer, mais voir qu'elle perdait le contrôle sur SON domaine d'action, elle ne le supportait que très mal. Il fallait croire que le caractère de Cannelle commençait à déteindre sur sa disciple. Alors elle reprit de plus belle. « J'ai plusieurs de mes hommes qui réclament des soins et de toute urgence. Je leur ai bien évidement prodigué les premiers soins, mais je crains hélas que ne soit pas suffisant. Et je refuse de les perdre ici. Ils étaient là pour ma sécurité je ne les ramènerai pas à leur base froid comme de la pierre. Quant à vous monsieur Soon, je pense qu'il est grand temps que vous quittez ces lieux et ce pour votre propre sécurité. » acheva-t-elle presque tremblante à la simple idée qu'elle ne pourrait pas les sauver. Et si ses paroles se concentraient essentiellement sur ses hommes, elle n'en oubliait pas pour autant les blessés que le jeune homme avait mentionnés plus tôt. Mais chaque chose en son temps. Elle devait déjà obtenir cela des deux hommes, le reste viendrait après. Et puis, une fois que le vaisseau serait en vol, elle pourra également leur demander de ramener en plus quelques blessés. Après tout, il semblait bien assez grand et puis cela serait «presque» sur leur chemin du retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dau Soom
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 55 ans
Race : Humain
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle: Directeur général du Conglomérat Xen ; gouverneur d'Axxila (officieux) ; membre du comité central du FLR
HP:
64/0  (64/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Lun 17 Oct 2016 - 12:25

Je commençais à me lasser de toute ces conversations inutiles. Plus le temps passait, et moins j'arrivais à imaginer un quelconque intérêt à rester sur cette fichue lune à espérer, certainement en vain, pouvoir tirer quelque chose de ce charnier morbide. Je commençais doucement et consciemment à perdre tout espoir et à me languir de mon appartement sur Coruscant. Mais je devais aller jusqu'au conseil des Hutts, espérer arriver en homme providentiel et en profiter pour soutirer quelques intérêts pour moi et le Conglomérat. Mais autant le noble semblait presque d'accord pour me servir de chauffeur, autant je voyais de plus en plus la Jedi comme un obstacle embêtant sur ma route, elle qui ne pensait qu'à sauver des troufions qui n'avaient alors rien à faire sur cette fichue planète. Pourquoi devais-je alors m'en soucier ? Ce n'étaient pas mes employés et leur sauvetage allait, par conséquent, rien m'apporter si ce n'est qu'une trop surestimée bonne conscience de citoyen de la République. D'ailleurs, que venait donc faire un chevalier Jedi ici ? La galaxie n'était-elle pas assez grande pour que l'on doive, sur Nar Shaddaa comme partout ailleurs, subir leur présence ?


A entendre le monologue misérabiliste de la Jedi, je ne pus m'empêcher de lâcher un soupir léger mais assez prononcé pour qu'il soit perceptible pour toute l'assistance. Mon pied trépignait et trahissait mon impatience à voir toutes ces circonvolutions autour de ce qui avait forcément moins d'importance que ce que moi, je cherchais. Mais je me sentais coincé de toute cette mélasse de bons sentiments. Si je vais à faire objection du projet de la Jedi, j'allais au mieux passer pour un immonde personnage, au pire passer pour un traître à la République. Et il suffisait que mes réflexions soient rendues publiques pour que je perde la face pour de bon, et je préférais mourir que cela ne se passe. Il me fallait ruser, user de mes talents de bon menteur, de manipulateur hors-pair.


Et comme si cela suffisait pas, la Zabrak osa me demanda de partir de Nar Shaddaa au plus vite, sans même prendre le soin de prendre ce que j'étais venu y chercher : le profit. Je grimaçai en entendant son injonction, ne pouvant m'empêcher de penser à ce que j'allais perdre si je partais maintenant. Non, je ne comptais nullement m'enfuir, pas tout de suite. Je devais d'abord obtenir faveur de la part des Hutts. Je me retournai vers la Jedi, un air faussement grave se dessinant sur mon visage, la voix sévèrement solennelle.


"Je comprends l'aide que nécessitent vos hommes, et je suis prêt à vous y aider. Néanmoins, je ne partirai pas de Nar Shaddaa avant d'y avoir fait ce que j'avais à y faire. Je dois aller au à la Tour du conseil Kajidic, j'aviserai après. En attendant, je suis prêt à vous apporter mon aide, à vous et à vos soldats."


Je n'avais aucune envie de les aider, surtout que je n'en avais aucun besoin. Ils pouvaient bien mourir la gueule ouverte. Néanmoins, je savais que je n'allais rien gagner si je ne laissais pas mes interlocuteurs rogner un peu de mon terrain. Il fallait marchander pour faire fructifier, comme dans une vraie entreprise. J'étais alors prêt à perdre de mon temps pour aider ceux qui en avaient "besoin", en échange d'un service qui me serait rendu plus tard. Je n'en démordais pas. Je me relevai de la chaise sur laquelle j'étais assis et regardai la Jedi dans les yeux, montrant que le geste que je venais de faire était l'effort le plus important que j'allais fournir aujourd'hui. Maintenant, il "suffisait" de convaincre le noble.


"Monsieur Atha'lith. Je comprends votre réticence à prendre des risques, mais je vous prie de croire que je suis tout à fait prêt à vous donner des... "arguments" en faveur de votre intervention."


L'emphase que j'avais posé sur le mot "arguments" portait une signification limpide : quel qu'était son prix, j'étais prêt à accéder à sa requête en échange de ses services. Cet homme n'avait nullement l'air d'un idiot et il avait bien compris que j'étais d'accord pour que nous trouvions un accord pécuniaire, là, maintenant, tout de suite. Je m'approchai de lui et j'annonçai, d'un ton faussement innocent :


"Les actions du Conglomérat montent en flèche en ce moment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4136
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   Mer 26 Oct 2016 - 20:51

Monsieur Atha’lith a beau avoir gagné du temps, il commence à en perdre. Il ne peut décemment pas garder ces invités à bord alors qu’il doit continuer à piloter ses drones… Monsieur Soom, lui, comprend bien qu’il a payé son voyage pour rien : il a raté la rencontre politique. En même temps, vu les explosions qui sont en train d’agiter la tour, n’est-ce pas mieux ainsi ?
C’est finalement le chevalier Belluma qui saura tirer bénéfice de la situation : en empruntant les communications de l’appareil intact du jeune homme d’affaires, elle donne l’alerte aux autres Jedi pour que l’on vienne sauver ses soldats mal en point, laissant ensuite les deux hommes à leurs problèmes.

Evengellyne Belluma remporte le conflit !

[HRP : Il n’a pas été aisé de vous départager, les membres du staff avaient tous des avis différents sur qui devait l’emporter ! Finalement, nous avons choisi de garder celle qui avait remporté le plus de votes favorables, à savoir Eve.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event X - Nar Shaddaa] Propriété privée : défense d'entrer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-