La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Sam 17 Sep 2016 - 19:40

Une année auparavant, le Conseil Jedi a autorisé, dans le plus grand secret, la construction d’une base d’observation sur Lorrd, dans le secteur Kanz, afin d’épier les mouvements des Sith. L’établissement de ce lieu fortifié et dissimulé dans les montagnes glacées de cette planète neutre prise en étau entre les deux grandes puissances galactiques a été un travail long et difficile : un travail diplomatique et logistique délicat effectué avec rigueur par Maître Don et Maître Manteer en collaboration avec le gouvernement local et une partie même de la population.

Les individus présents sur Lorrd depuis les dernières semaines ont été triés sur le volet : seuls des chevaliers et maîtres en lesquels le Conseil a placé une haute confiance, tant dans leurs compétences que dans leur capacité à vivre coupé du Temple d’Ondéron plusieurs mois, ont été évalués pour venir contribuer à l’activité de cette base secrète. Finalement, n’ont été choisis puis mis dans le secret que ceux dont on savait qu’ils étaient volontaires pour prendre les armes face aux Sith si le besoin s’en faisait sentir. A ceux-là, ont été ajoutés une poignée d’individus de l’Agricorps et de l’Explocorps, de ceux qui n’ont pas froid aux yeux, pour venir conforter les ressources de la base.

Enfin, après des mois de travail acharné, la base était-elle opérationnelle. Et pourtant, les Jedi installés depuis quelques semaines sur Lorrd vont avoir une surprise inattendue : ils apprennent l’attaque de Dubrillion par la République. La décision doit être rapidement prise : doivent-ils contribuer à cette attaque, prenant le risque de dévoiler leur présence sur Lorrd ?
Mais pourquoi sont-ils là, si ce n’est pas pour profiter de cet avantage géopolitique, quand enfin la République se décide à combattre ?

Maître Manteer et Maître Don font un choix difficile, mais inévitable : ils mobilisent leurs maigres équipes, s’emparent de leurs vaisseaux grimés à la manière des esclavagistes thalassiens, artifice qui leur a permis de circuler incognito dans le secteur Kanz depuis des mois, pour se rendre au plus vite auprès de la République dans le secteur Myto. Mais le périple ne s’annonce pas aisé...

La zone des mondes neutres séparant les frontières impériales et républicaines est en effet truffé de patrouilles Sith, à la tête desquels le Seigneur Darth Odium, qui traque depuis de longs mois les vaisseaux de la Ligue des Mondes Périphériques et s’attèle à faire pression sur les mouvements spatiaux locaux, afin de démontrer la puissance de l’Empire.
Lorsque l’attaque de Dubrillion par la République est annoncée, le Seigneur Sith recevait Isobel Takan et son apprentie afin de leur montrer l’évolution du « ménage » réalisé par ses soins dans la zone neutre. Les priorités changent bien sûr rapidement : le chagrien fait regrouper les différents groupes de combat présents dans son secteur. Sans démunir totalement la zone neutre, il sait que les siens ont besoin de renforts au plus vite : l’Empire n’est pas préparé à une bataille de cette ampleur ; pas dans le système Myto, encore en reconstruction !


***


La flotte impériale est toutefois efficace. A proximité de Bimmiel, les manœuvres sont réalisées avec célérité. Plusieurs vaisseaux quittent déjà les lieux grâce à des sauts dans l’hyperespace, lorsque soudain des alarmes se déclenchent à bord du cuirassé de classe Harrower, sur le pont de commandement duquel se tient l’imposant Chagrien. L’information lui est rapidement donnée : leurs vaisseaux sont hardiment harcelés par… Des esclavagistes thalassiens ?!

Isobel Takan et son apprentie, Eerhia Aiarohk, s’éclipsent rapidement du pont de commandement. La « sœur » de l’Impératrice compte bien pouvoir rejoindre Darth Ynnitach au plus vite. Pour cela, il va falloir se débarrasser rapidement de ces intrus… Elles se séparent, suivant leur intuition, pour mieux contrer l’ennemi…

Dans l’espace, juste à l’extérieur, le Maître Jedi Alycius El’Dor, le Chevalier Joclad Draayi et Lhazyr Fey’twa, qui travaillaient tous ensemble sur Lorrd, sont regroupés à bord d’une petite corvette. Ils se sont portés volontaires pour réaliser une mission commando : encadrés par plusieurs chasseurs Jedi qui les aident à dégager le passage devant eux, ils se faufilent auprès du cuirassé impérial. La masse de l’ennemi est si imposante qu’ils frissonnent, avant de se reprendre : ils doivent infiltrer cet énorme appareil à un endroit bien spécifique du cuirassé, où se tiennent les machines permettant au croiseur d’entrer en hypersespace. Saboter durablement les différents modules leur permettra de retarder le cuirassé de plusieurs heures. Leur plan est simple : Joclad, bon pilote et expérimenté dans le domaine de l’infiltration de croiseur impérial – enfin, plus expérimenté que les autres, va les faire pénétrer le cuirassé à l’exact bon niveau où se trouvent les compartiments techniques liés à l’hyperdrive. Alycius, dont la lame est crainte par tous, leur taillera un chemin dans le croiseur certainement truffé d’ennemis. Et enfin, Lhazyr, un minimum d’outillage dans les mains – sa pelle – saura certainement utiliser ses quelques compétences mécaniques et subtiliser quelques explosifs pour saboter la machinerie du cuirassé. Un plan sans faille pour atteindre leur objectif ! Pour la sortie, on y pensera plus tard…

L’abordage ne se fait pas sans difficulté. Une fois ciblée la zone où ils veulent entrer, les chasseurs qui les accompagnent s’acharnent pour créer une ouverture dans les boucliers du cuirassé. Cela leur rend plusieurs minutes, et deux de leurs confrères sont abattus dans la manœuvre. Finalement, Joclad parvient à passer les défenses en profitant d’une brèche qui se referme derrière eux rapidement. Puis, sans réfléchir, il fonce vers une ouverture destinée à accueillir des drones de réparation de la coque. L’entrée est un peu étroite, mais la corvette s’encastre avec fracas dans le sas qui se referment également derrière eux. Des techniciens paniquent face à cette entrée brutale, et quelques tirs lasers de la corvette suffisent à les disperser. Le trio quitte l’appareil qui fume après les dégâts subis, et utilisent leurs sabres pour percer les portes hermétiques qui se sont refermées sur les techniciens. Il faut fuir la zone avant que les soldats rappliquent et ne les encerclent !

Dans leur course effrénée, ils sont cependant bientôt obligés de se séparer : à un carrefour éclairé de néons blancs agressifs surgit une troupe de soldats menés par une jeune Twi’lek Sith, qui aussitôt se met en garde.

- Je m’occupe de les ralentir, continuez ! crie Joclad à ses deux confrères qui prennent la poudre d’escampette.
- Interceptez-les par le couloir adjacent ! rétorque Wed’lek à l’adresse des soldats impériaux, qui font demi-tour sans l’ombre d’une hésitation.

Et les voilà tous les deux, face à face.



Seuls les joueurs Joclad Draayi & Wed’lek peuvent intervenir dans ce sujet. S’agissant d’un combat aux dés, la victoire sera donnée aux joueurs dont les PV ne sont pas tombés en dessous de 10% à la fin de la session. Les règles du combat aux dés peuvent être consultées > ici < ; elles ne vous dispensent en aucun cas de fair-play et de respect de la cohérence du contexte et de vos personnages.

Modalité de combat : Vous débutez à distance.
Ordre de post : Joclad – Wed’lek

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Lun 19 Sep 2016 - 0:56


Frapper l’Empire et plus particulièrement les Sith, j’avais toujours été pour. Faire la guerre et emmener des millions de gens face à une mort potentielle, beaucoup moins. J’avais accepté de faire partie de l’équipé dépêchée sur Lorrd pour la seule et unique raison que je trouvais juste cette nécessité du Conseil Jedi, et le besoin de disposer d’un lieu proche de la frontière Impériale, hors de la République. C’était là un poste avancé idéal pour mener des opérations au cœur du territoire Impérial, quelles qu’elles soient. Le lieu n’était pas spécialement accueillant mais je le trouvais suffisamment appréciable. Mes besoins n’étaient certes pas très nombreux, et je pouvais aisément me contenter de choses aussi sommaires que celle que nous avions à notre disposition.

En revanche, je trépignais d’impatience à l’idée de pouvoir faire enfin quelque chose d’utile, en plus d’avoir aidé à la mise en place de cette installation secrète. J’avais la conviction que cet Empire Sith qui avait surgit aux frontières de la République était un fléau, une menace pour l’intégrité du reste de la Galaxie. Aussi devait-il être terrassé, éliminé, tout en évitant de commettre à nouveau les erreurs du passé. Le massacre des adeptes du Côté Obscur ne faisait pas partie de mon crédo, et je trouvais en soi la chose inutile. Massacrer les Sith ne ferait pas disparaître le Côté Obscur, car, qu’est-ce que les Sith par rapport à l’immensité de la Force ? Ils n’étaient absolument rien, si ce n’est quelques uns de ses pions. Le Côté Obscur ne pouvait être éliminé, car il était partie intégrante de la Force. Et éliminer la Force, ça, c’est tout simplement impossible. Enfin, de ce que j’en sais.

En revanche, nous ne devions pas pour autant appliquer la méthode inverse, à savoir promouvoir à outrance l’idée que chaque adepte de l’Obscur devait être sauvé, ramené vers le droit chemin. C’était là une tâche tout aussi irréalisable que la précédente. Certains pouvaient effectivement revenir vers la Lumière, ou vers une situation de neutralité dans l’écho mystique de la Force. Mais ces gens-là étaient peu nombreux. Quand aux autres, les interner était une solution temporaire, et ne résoudrait en rien le problème initial. Ainsi, il ne restait qu’une solution viable : les éliminer. Et la boucle était bouclée, dans un renouvellement perpétuel et millénaire du conflit entre l’Ombre et la Lumière.

Je me savais apte à abattre sans hésitation, de sang-froid, un de ces Sith au potentiel bien trop destructeur, bien trop menaçant pour l’idéal de Paix et de Justice que je défendais. En revanche, je me savais incapable de venir massacrer tout un « peuple », si on peut appeler ainsi la caste dirigeante de cet Empire.

Mais cela ne m’empêcherait pas de le combattre…

C’est pourquoi je n’avais pas hésité à me porter volontaire et à me plier à la demande des membres du Conseil pour venir appuyer l’offensive de la République en agissant indépendant dans le secteur Kanz. Bien que je ne cautionnais absolument pas l’idée que la Chancelière ait pu outrepasser les obligations du Sénat et agir, de fait, au-dessus de ses prérogatives de dirigeante suprême de la République, je me sentais soulagé de savoir que les choses bougeaient enfin. Que la République prenait enfin conscience du danger que consistait l’adversaire qu’elle avait bien malgré elle aidé à devenir la menace qu’il était aujourd’hui.

De fait, en tant que pilote, j’avais évidemment prit les commandes de la corvette que l’on avait assigné à mon équipe pour accomplir nos objectifs au-delà des lignes adverses. La mission commando que nous devions mené était périlleuse, voire suicidaire, puisqu’elle consistait à entrer de force dans un des cuirassés de l’adversaire, de le neutraliser, puis de repartir après avoir fait face aux centaines de soldats prêts à nous cueillir une fois à bord. Sachant que pour accomplir cette mission… nous n’étions que trois !

En soit, je savais la chose possible. N’avais-je pas aborder un de ces navires de force en orbite de Makem-Te pour finir par le détruire ?

Évidemment, la chose n’allait pas être aisée, et l’approche du bâtiment fut elle-même assez délicate. Fort heureusement, l’escorte de chasseur qui nous protégeait nous ouvrit un passage au milieu des corvettes et chasseurs venus nous intercepter. Enfin, il fallait saturer suffisamment les déflecteurs du navire de guerre pour nous ouvrir une ouverture. Pendant ce temps, nous étions à la merci des autres appareils d’escortes adverses et je dû m’épuiser pour que notre appareil ne se transforma pas en épave flottante.
De fait, je me jetais vers le cuirassé ennemi dès que j’entrevis l’ouverture offerte par notre escorte. Ce n’était pas grand et encore moins accueillant mais ça allait faire l’affaire. L’espace était trop étroit et l’impact allait être violent.

Une fois mes collègues prévenus du choc imminent, j’envoyais la corvette se fracasser dans l’ouverture. La tôle de duracier se tordit et se brisa sous l’effet du choc, alors que notre vaisseau venait subitement s’immobiliser à moitié greffé dans le navire adverse. Le choc violent manqua de me faire perdre connaissance, mais la rapidité fut la clé de notre succès. Je fis feu devant nous avec les canons de la corvette pour disperses les techniciens paniqués par notre arrivée brutale, s,dégrafant le harnais de sécurité, je me jetais hors du cockpit de la corvette pour me laisser tomber sur le sol des conduits de maintenance du navire ennemi. C’était une zone que je ne connaissais que trop bien pour y avoir passé la plus grande partie de mon temps lors de ma dernière excursion à bord d’un de ces navires.

Je guidais donc le groupe à travers les conduites et les tubes, avant de les inviter à s’insérer directement dans les coursives du bâtiment lorsque les tunnels finirent par mener qu’à des impasses. De fait, nous étions à présent facilement détectables et nous passâmes devant plusieurs techniciens que nous balayèrent sans même nous arrêter –et sans les tuer, d’ailleurs. Les soldats furent rapidement à nos trousses et, facilement guidés par les caméras de sécurité, commencèrent à nous encercler. Il fut donc nécessaire de se séparer lorsqu’un de ses groupes vînt nous barrer la route à une intersection.

Les gardes ne tardèrent pas à faire feu et e fis comprendre à mes deux partenaires de continuer leur route. J’allais les retenir.

Mon sabre en main, je venais dévier certains des tirs qui m’étaient destinés avant que les soldats ne cessent de faire feu. Au milieu d’eux, je distinguais aisément la Twi’lek qui devait sans doute les commander. Elle sentait l’Obscurité, et son arme ne laissait aucun doute quand à sa condition. Cependant, à la vue de son âge sans doute proche du miens, j’en déduisis rapidement qu’elle ne pouvait être qu’une de ces nombreuses apprenties en fin de formation auprès de leurs Maitres.

De fait, où était ce dernier ?

Voyant les soldats partir à la poursuite de Maitre El’Dor et de Lhazyr, je décidais de prendre l’initiative. Plus vite je serais débarrassée d’elle, et plus vite je pourrais venir els aider pour la suite de notre mission.



[ Sacrifice d’un jet pour arriver au contact ]


Je fonçais donc dans sa direction, bondissant rapidement pour avaler la distance qui nous séparait. J’étais désormais pleinement concentré sur l’affrontement qui allait venir, mon regard se fendant de cette attitude neutre et particulièrement froide que j’avais acquis aux côtés de Léonard. Peu m’importait au final qu’elle fut qu’une apprentie. C’était mon adversaire, une Sith, et mon devoir était de la défaire. De la vaincre. De la mener à faire face à ses responsabilités. Se rendrait-elle, ou se battrait-elle jusqu’à ce que je sois contraint de l’achever ?

Une chose était certaine : je ne pouvais pas être vaincu. Pas ici, pas en cet instant.



[ Jet d’agilité pour attaque au sabre, lame bleue ! ]


Arrivant devant elle, j’abattais ma lame vers le bas dans une feinte brutale et savamment orchestrée, alors que mes genoux se pliaient pour prendre impulsion sur mes jambes, me lançant dans une roue agrémentée d’une attaque aérienne de ma lame vers son épaule forte, dans un mouvement puriste de l’Ataru.

Je me réceptionnais dans son dos, pivotant d’une glissade de la jambe gauche, pour faire face à sa riposte éventuelle alors que mon regard perçant venait se fondre dans le sien.

Une volée de question me venait en cet instant à l’esprit. Allais-tu résister ou bien plier sous la pression que je comptais exercer ? Mais aussi et surtout, « Qui es-tu, Sith ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Lun 19 Sep 2016 - 0:56

Le membre 'Joclad Draayi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Coup critique de Joclad !
Wed'lek : - 38 HP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wed'lek
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 22
Race : Twi'lek
Binôme : Apprentie de Darth Senjak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprentie de Darth Senjak
HP:
34/78  (34/78)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Jeu 22 Sep 2016 - 12:23

[1 jet de sagesse pour une télékinésie sur le sabre (réussite), puis un jet d'agilité pour l'attaque (échec)]

La république attaquait Durbrillion. Cela semblait irréaliste pour la twi’lek mais pourtant c’était la réalité et la raison de la tension à bord du vaisseau. Elle devait faire partie d’une simple mission de patrouille et voilà cette annonce d’attaque. C’était étrange… A croire que la république apprenait de ses adversaires, attaquer fourbement était bien le lot des Siths pourtant non ? Une bataille spatiale, la bleutée n’en avait fait que trop peu. Elle regardait le départ des hommes sur le pont lorsque l’attaque des esclavagistes thalassiens tomba sur le cuirassé. Etrange. Bien trop étrange et l’arrivée d’un messager lui donna raison.

-Madame, nous avons détecté une infiltration au niveau B16 arrière !!!

-Prenez vos meilleurs hommes et suivez-moi.

Elle alluma son sabre et se mit à courir, réglant juste avant le système de respiration cybernétique de son torse. Le combat contre Ysanne avait laissé des blessures terribles et celle de son torse était la pire de toute : elle ne pouvait plus respirer seule, usant d’un système discret qui aspirait l’air par son torse afin de fournir suffisamment d’oxygène à ses poumons qu’elle peinait à alimenter seule. Elle allait devoir réfléchir à améliorer ce système… Passer sur un principe de séparation de son système respiratoire et digestif. Elle soupira en remettant la grille et continua au travers des couloirs, tombant enfin sur les fugitifs. Elle les vit partir avant de remarquer le Jedi qui était resté. Elle ordonna à ses hommes de suivre les fuyards et se mit en position de combat.

Oui… Elle devait régler l’appareil respiratoire. Un bug lui fit rater une respiration et elle ne se rendit compte que tardivement que l’adversaire était devant elle. Une attaque qui lui ciblait l’épaule. En retard. Tentative. Echec. Douleur. Elle manqua d’hurler mais le souci d’air l’en empêcha, lui ouvrant grand la bouche pour ne mener qu’à un son muet.

Douleur. Haine. Souffrance. Colère. Meurtre. Destruction. Question ? Non… Rien… Tuer. Son épaule tremblait, elle avait du mal à bouger le bras. Le respirateur redémarrait enfin, lui permettant de prendre une profonde et sifflante inspiration. Elle n’allait pas poser de questions. Juste frapper. Frapper pour faire souffrir, frapper pour tuer.

Prudence. Calme. Réfléchis. Danger. Eloigner. Bras gauche. Léger mouvement. Appelle la Force. Réponse. Attirance. Attaque. Pas de perte de temps. Position basse. Sabre vers le haut. Jambes pliées. Appel. Poussée. Montée. Rien. Vide. Air. Silence. Ratée. Distance légère. Garde.

La twi’lek repris une inspiration, légèrement robotisée au son. Comme une voix passante au travers d’un ventilateur. Elle serrait les dents et attendait. Elle avait toujours sa garde et patientait. Colère, haine, souffrance. La sainte trinité du culte du Côté Obscur, le culte de Bogan, le culte de l’évolution, de la progression. Ashla n’est que perversion, car la vie évolue sans cesse et rien ne reste dans un immobilisme parfait. La bataille commençait mal, mais Wed’lek allait prouver sa force.


Dernière édition par Wed'lek le Ven 23 Sep 2016 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Jeu 22 Sep 2016 - 12:23

Le membre 'Wed'lek' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6' :

#1 Résultat :


Télékinésie de Wed'lek réussie!

Wed'lek: -20 PF

Joclad peut se défendre avec un jet de Force ou de Sagesse s'il le souhaite!


--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :


Attaque de Wed'lek raté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Dim 25 Sep 2016 - 17:29


Bon, sérieusement ? Elle n’avait pas vu le coup venir ? Je veux bien être un Jedi en avance sur mon âge, capable de maitriser de façon excellente le maniement du sabre-laser ainsi que les Arts Jedi. Mais tout de même, en venir à toucher son adversaire grièvement du premier coup ne m’était encore jamais arrivé. C’était une aubaine, en quelque sorte. J’obtenais un avantage certain dès les premières secondes, ce qui devrait me permettre de rapidement mettre un terme à cet affrontement pour ensuite pouvoir porter assistance à Maitre El’Dor ainsi que Lhazyr. Cette Twi’lek n’était peut-être pas une Guerrière ou une de ces apprenties en fin de formation, cela expliquerait qu’elle ‘nait pas sû parer mon coup. Ou bien, au contraire, avais-je été bien formé par mes mentors et mes Maitres d’Armes. Dans tout les cas, j’avais l’initiative et j’espérais bien la garder. Si je lui mettais la pression, alors je pourrais sans problème venir lui porter de nouveaux coups.

Finir rapidement cet affrontement était primordial. Nos chances de succès en dépendaient car j’étais le seul à connaître le bon chemin à prendre pour arriver directement au cœur du vaisseau. Maitre El’Dor et Lhazyr avaient des pistes, puisque je leur avais exposé notre progression avant de partir, mais ils auraient du mal à ne pas se perdre à bord s’ils venaient à devoir changer de route. Nous avions déjà de la chance que ces navires soient produits en série, avec un modèle interne répliqué à l’identique. Sans cela, j’aurais étais incapable de pouvoir dire avec précision quel corridor prendre ou éviter. Cependant, passer par les couloirs du navire ne nous avait pas permis d’éviter les patrouilles. Peut-être aurions nous dû passer par els conduites de maintenance. Nous aurions perdu du temps, mais nous aurions eu plus de chances de passer inaperçus.

Bwaah, le mal était fait. J’espérais juste que mes deux comparses étaient parvenus à passer au-delà du filet tendu par les forces de protection Impériales pendant que je m’occupais de faire diversion avec cette apprentie. Hélas, elle n’était pas la seule Sith du bord. Je pouvais ressentir les auras des autres, et ils tétaient trop nombreux pour que nous puissions espérer les occuper tous. M’enfin, je devais déjà me défaire de celle-ci, et elle n’était pas très bavarde. Même pas une réponse à ma question. Mais bon, vu son état, ce respirateur, ne peut-être ne pouvait-elle tout simplement pas le faire ?

Si elle ne voulait pas discuter, je n’allais pas forcer les choses et me laisser déconcentrer à tenter d’établir un dialogue avec une muette. Ma lame pivotait dans son vrombissement singulier, balayant l’air de son plasma alors que je glissais sur mes appuis pour lui faire face. Je ramenais mon sabre en garde défensive mais agressive, le bleu de ma lame venant se positionner à la verticale. Je l’avais énervé, je pouvais sentir son agacement, sa frustration dans la Force. Elle était enragée, et donc allait sans doute chercher à m’attaquer ! Je raffermissais ma position, prêt à réceptionner son attaque pour me contre-attaquer.

Sauf que l’attaque ne vînt pas tout de suite. Enfin si, mais pas de la manière dont je l’avais imaginé. Lorsque je sentis son appel dans la Force, il était déjà trop tard et je sentis mon sabre m’échapper des mains. Je le vis voler, stupéfait. On ne m’avait encore jamais fait ce coup là et je restais stupéfait de ne pas y avoir songé lors de mes entraînements.



[ Jet de Sagesse pour récupérer mon sabre-laser => Échec ]


Je faisais un pas en avant, dans l’espoir de le rattraper. Mais c’était déjà trop tard, et je ne vis que la masse bleue de la Twi’lek fondre sur moi. Je n’avais pas le temps de réfléchir, et je me laissais aller de côté. Son attaque était brutale mais enragée, et donc facile à esquiver. Un simple décalage suffit à éviter la lame rougeoyante de son arme. Sans hésitation, je profitais de sa proximité pour répliquer. Je n’avais peut-être pas mon sabre-laser sur moi mais je restais tout de même armé. La Force était avec moi, et le temps que je récupère mon arme, je trouvais une alternative : mon poing vînt s’écraser sans la moindre hésitation dans sa mâchoire, avec pour but de la forcer à reculer.



[ Jet d'agilité pour une attaque, avec ou sans sabre, sur Wedlek => Réussite ]


Plus elle serait à distance, et mieux j’aurais l’avantage. Et moins je risquerais de me faire couper en rondelles. Et je pourrais tenter de récupérer mon arme, aussi.



Dernière édition par Joclad Draayi le Dim 25 Sep 2016 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Dim 25 Sep 2016 - 17:29

Le membre 'Joclad Draayi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :



Résistance de Joclad ratée. Wed'lek récupère le sabre de Joclad !

Coup critique de Joclad, à mains nues !

Wed'lek : - 6 HP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wed'lek
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 22
Race : Twi'lek
Binôme : Apprentie de Darth Senjak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprentie de Darth Senjak
HP:
34/78  (34/78)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Mar 27 Sep 2016 - 7:44

[1 jet d'agilité pour l'attaque, Echec (je te maudis Joc Crying or Very sad )]


Elle avait le sabre de son adversaire, mais avait reçu un coup à la machoire. Sa tête lui tournait et elle ne voyait plus très bien. La douleur lui fit serrer encore plus des dents et elle usa d’un coup qui ne horizontal qui ne rencontra que le vide. Elle était désorientée. Son nouveau système respiratoire la perturbait. Elle n’arrivait pas à se concentrer et enchaîner les attaques comme avant. Elle devait se calmer.

Elle tenait sa garde, proche du jedi désarmé. Souriante légèrement elle éteignit le sabre bleu qu’elle rangea. Au moins elle avait réussi à voler une arme c’était déjà cela. La blessure de son épaule lui produisait toujours une sourde douleur, mais elle tenait bon. La souffrance lui permettait d’alimenter son lien avec le côté Obscur. Elle avait rapidement compris que son adversaire la jugeait faible et il avait peut-être raison. Elle n’était pas si forte et elle allait certainement perdre… Mais elle se devait d’aller jusqu’au bout de ce combat. Gagner du temps, peu importe comment, mais chaque secondes de récupérée était une chance de sauver le vaisseau. Alors qu’elle tenait ses lèvres fermées, sa voix sortie de son torse : la même voix qu’avant son accident mais un fond légèrement robotique, mécanique et assez neutre.

-Toi qui es-tu ? Qu’espères-tu en attaquant un vaisseau Sith ? La République a trahi les traités. Elle nous agresse alors que nous n’avions rien montré de menaçant. Vous êtes des monstres autant que nous finalement et cela me rassure.

Elle eut un nouveau sourire moqueur, restant concentrée, cherchant à le déstabiliser, le perdre et le détruire. Il était fort c’était certain, la twi’lek allait devoir ruser pour réussir à le perturber. Sa dernière attaque avait échouée, comme la première, aussi prit-elle le temps à la réflexion. Trouver une astuce, quelque chose, n’importe quoi qui pourrait l’aider.

-Vous vous vantez d’être les défenseurs d’Ashla mais vous feriez de bien meilleurs maîtres de Bogan que nous. Vous nous haïssez, vous pensant les protecteurs d’un équilibre factice. La vie continue d’évoluer, les forts mangent les faibles, qui ne font que supplier pour être épargnés. Vous vous aveuglez à vouloir défendre chaque vie. Et vous vous contredisez à vouloir nous exterminer. Si vous respectiez votre véritable mission, vous ne viendrez jamais nous combattre. Nous sommes dans le vrai et cela vous énerve ? Voilà la véritable raison pour laquelle vous nous combattez. Rien de plus, rien de moins que la colère d’un petit enfant à qui on a retiré son jouet : Vous vous savez dans le tort mais vous voulez vous persuader d’avoir raison.

Elle fit tourner son sabre, se préparant à la prochaine attaque. Allez petit Jedi, vient affronter cette apprentie. Prouve-lui qu’elle a raison en gagnant contre elle, ou fuis et prouve qu’elle a tort en te laissant abattre. Alors petit Jedi ? Que faire ? Que choisir ? La bleutée te regarde avec un sourire, invoque ton code, cache toi derrière tes illusions et perd-toi dans les méandres de la réflexion que te poussera doucement vers la mort. Elle ne va pas abandonner à moins de s’évanouir ou mourir.


Dernière édition par Wed'lek le Mar 27 Sep 2016 - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Mar 27 Sep 2016 - 7:44

Le membre 'Wed'lek' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Attaque de Wed'lek raté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Ven 30 Sep 2016 - 15:46


Son mouvement fut archaïque, et il ne me fallut guère d’effort pour éviter son attaque. Un simple décalage, permit par une compréhension accentuée de la situation, avait suffit à me mettre hors de portée de son arme. La Méditation mobile était bienfaitrice, et je pense l’avoir assez bien expliqué aux initiés à qui je l’avais enseigné. Preuve en était son efficacité : elle me permettait de jouer avec cette Twi’lek alors que je n’étais même pas armé ! D’ailleurs, deux solutions s’offraient désormais à moi pour tenter de passer l’obstacle qui se dressait face à moi : chercher le dialogue, et donc convaincre la Twi’lek de se ranger sur le côté. Peu efficace à mon avis, et trop gourmand en temps. Ou bien forcer le passage en récupérant mon sabre sur le chemin. Cette deuxième solution semblait la plus prometteuse, tant j’avais le sentiment d’avoir le dessus sur cet affrontement.

Pourtant, je ne pouvais ne pas rester sans voix face à ses injonctions, que je trouvais particulièrement décalées. Chechait-elle à me déstabiliser, moi qui venait tout juste de balayer l’idée de faire exactement la même chose ? Sincèrement, j’aurais pu en rire tant l’hypocrisie suintait de ses paroles. Il n’y avait qu’à regarder ce que le Côté Obscur avait fait d’elle pour savoir que ce n’était pas du tout le bon chemin à suivre ! Mais bon, je n’étais pas contre un peu d’histoire et de philosophie. Qui sait, peut-être pourrais-je y trouver un nouvel avantage ?

Je m’immobilisais donc un instant, lui offrant ce même regard de glace que pouvait aisément lancer Léonard à quiconque, en permanence. En vérité, ses propos ne me touchaient pas personnellement, mais venaient s’écraser contre ms principes. Je ne pouvais pas vraiment rester sans réponse.

« Rien montré de menaçant ? En attaquant Makem-Te, en massacrant des peuples et en réduisant en esclavage le reste ? Vous estimez ne pas être menaçant au regard de la dignité des espèces ? Au regard de la Paix et de la Justice ? Balayez à votre porte avant de venir blâmer ceux qui viennent à juste titre se mettre en travers de votre route. » lâchais-je, avec une froideur que je me découvrais.

C’était une nécessité. Car sinon, qui le ferait ? La République ? Ses mouvements étaient imprévisibles et déterminés uniquement par la volonté de ses dirigeants. Volonté qui pouvait changer du tout au tout en un rien de tant. Là où la République représentait l’incertitude, nous étions la constance. Me lancer sur ce sujet était une erreur, car mes principes sur la question étaient désormais inaliénables. Si j’aurais pu douter quelques années plus tôt, j’étais désormais quelqu’un de mature et apte à peser le pour et le contre. Ses propos sonnaient creux. Comment pouvait-elle parler d’Ashla et de Bogan alors que j’avais vu ces lunes de Tython de mes propres yeux, que j’avais ressenti ce qu’était le pouvoir du Côté Obscur et ses promesses. J’en aurais vomis si j’avais pu, face à temps de mensonges. Elle avait bien appris son texte, mais celui-ci ne me frappait nullement.

« Je suis Chevalier Jedi, mon but n’est pas de vous exterminer car il est illogique. Vous éliminez ne signifiera en rien la fin du Côté Obscur. Vous n’êtes, comme moi, que des insectes face au gigantisme et à l’universalité de la Force. Sauf qu’en pensant pouvoir la dominer, vous vous laissez commander par elle. Vous devez l’esclave de vos propres émotions, de votre propre colère, de votre propre haine. Ma mission est de vous contenir, quoi qu’il puisse en coûter, pour vous empêcher de déverser cette haine, cette idéologie monstrueusement malsaine sur reste de la Galaxie. Vous n’êtes rien, et votre haine envers nous et la République vous perdra. »

Elle vous a déjà perdu plusieurs fois, alors elle réitèrera l’expérience une fois de plus. C’était une certitude, et je ne comprenais toujours pas comment les Sith n’avaient pas pu s’en rendre compte après tant de millénaires passés à se faire balayer. Leur arrogance et leur cécité étaient-elles si grandes ?

« Tu ne parviendras pas à semer le doute en moi, car mes certitudes sont implacables. Je suis dans le vrai, et tu es dans le faux.
La passion n’amène pas à la puissance. Elle vous égare et vous trompe. Elle ne fait que vous enfermer, et vous affaiblir. Preuve en est, je te domine sans plonger dans la moindre émotion !
La victoire ne brisera pas tes chaines tout comme la Force ne te libèrera pas. Toutes deux ne feront qu’accentuer ta servitude. Ce n’est qu’une illusion, un écran de fumée temporaire.
Ce n’est pas en te pervertissant dans le Côté Obscur que tu atteindras la perfection. »


Je me surprenais presque à tenir pareille analyse. J’avais longtemps cherché à décortiquer les propos de leur Code sans en retirer le moindre intérêt. Chaque vers semblait aller contre la logique des choses.

« Tu es une Sith. Tu es une menace pour toute la Galaxie. Hors de mon chemin ou je te désarmerais s’il le faut. La Force est à mes côtés, et tu n’es pas de taille contre moi. »

Oui, je sentais la Force venir m’accompagner alors que je me préparais à lui faire la démonstration de ma supériorité, pour mieux l’écraser sous les vérités que je venais de lui dispenser. Elle avait tenté de semer le doute en moi, et j’espérais être parvenu à inverser la chose et à instiller la graine de l’incertitude dans son esprit.



[ Jet de sagesse pour Amélioration des Capacités (Niveau 2) sur la caractéristique Force => Réussite !]


De mon côté, je ressentais déjà les effets bienfaiteurs du flux mystique que je considérais comme un Allié, et non comme un Vassal. La Force m’avait toujours accompagné et aidé lorsque j’étais dans le besoin, et je lui rendais la pareille en ne cherchant à la contraindre. J’aurais pu lui demander de m’aider à récupérer mon sabre sans même me déplacer, mais je ne pouvais pas prendre le risque qu’elle puisse y résister. C‘est pourquoi j’avais cherché à décupler mes capacités physiques, pour venir récupérer mon sabre dans un corps à corps où je ne comptais pas lui laisser la moindre chance.



[ Jet de Force pour récupérer mon sabre laser => Mais pourquoiiiii ? Sad]


Hélas, si ma course soudaine dans sa direction fut parfaite, et que j’étais parvenu une fois de plus à éviter sa lame grâce à un formidable mouvement d’Ataru, la Twi’lek était parvenu à quitter ma trajectoire et je me retrouvais à devoir m’immobiliser dans le néant. Elle avait habilement joué son coup, et je pivotais aussitôt pour lui faire face, et me préparer à la prochaine attaque…



Dernière édition par Joclad Draayi le Ven 30 Sep 2016 - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Ven 30 Sep 2016 - 15:46

Le membre 'Joclad Draayi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :



Amélioration des capacités de Joclad réussie ! La force physique de Joclad est augmentée passe à 5 pendant 2 tours.
Joclad : - 25 PF.

Récupération du sabre ratée.


Amélioration des capacités de Joclad : 2/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wed'lek
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 22
Race : Twi'lek
Binôme : Apprentie de Darth Senjak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprentie de Darth Senjak
HP:
34/78  (34/78)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Mar 4 Oct 2016 - 14:18

[1 jet d'agilité pour l'attaque --> Echec (je crois que je vais pleurer Sad )]


Une simple esquive avait permis à la bleutée d’éviter son assaut. Mais le mouvement réveilla la douleur de son épaule. Une douleur lancinante et animal. Le premier coup avait été magnifiquement porté et les conséquences en pesait sur la twi’lek. Alors qu’il pivotait de nouveau vers elle, la twi’lek leva son bras armé mais la douleur lui fit faire un malheureux écart, une nouvelle erreur, un nouvel échec. Elle retourna en face de son adversaire, son souffle mécanique produisant un très léger bourdonnement.
 
-Tes paroles ressemblent aux nôtres.
 
Une constatation. Une simple vérité. Caché derrière un voile hypocrite leurs philosophies étaient finalement semblable : conserver ce qui était désigné comme l’ordre et détruire ce qui représentait le chaos.
 
-La paix et la justice ? Sous le seul drapeau de l’empire la paix régnera sur la galaxie. La justice sera celle du vainqueur et rien d’autre. Reprenons la suite de tes arguments le veux-tu ?
 
Elle eut un tendre sourire froid, comme un maitre qui corrige son élève.
 
-Nous ne sommes que des insectes face au gigantisme et à l’universalité de la Force… Tu seras surpris mais je t’approuve sur ce point. Mais par conséquent… D’où vous vient cet orgueil vous disant que vous pouvez être ami avec la Force ? Vous vous croyez aussi supérieur que nous. Que pensez-vous de la fourmi qui se dit être votre ami, qui se dit capable de vous emprunter de la puissance ? Cet orgueil nous est commun.
 
Elle eut un mouvement vers la droite, s’amusant doucement en faisant tourner son sabre. Confiante. Après tout, même si elle perdait elle l’aurait suffisamment ralenti.
 
-Nous sommes esclaves de nos émotions… J’avoue que c’est un passage que je n’ai jamais vraiment compris.
 
Une véritable curiosité s’était emparée de son visage… Pourquoi les Jedi se mentaient autant à eux-mêmes ?
 
-En ne ressentant pas d’émotions... Vous niez le fait même de vivre. Les émotions est ce qui nous rend humain, vivant pour être dans les bons termes, La Force fait partie de la vie… Alors… Pourquoi niez la preuve de la vie pour vous plonger dans la vie elle-même ? Vois-tu je te hais. Je méprise tous ce que tu représentes et je t’abomine… Pourtant, je suis capable de te poser des questions et discuter avec toi. Un Sith n’est pas esclave de ses émotions : comme pour le côté Obscur il a appris à les dominer et à les utiliser. Les Jedi préservent l’ordre, ils sont le glacier gelant le monde dans une perfection qu’ils leur semblent juste. Nous sommes le volcan sortant de la terre, reformant de nouveaux paysages. Nous sommes l’évolution, vous êtes l’immobilisme. La vie doit évoluer, la vie commence et se termine. La galaxie aussi.
 
Elle souriait de nouveau alors que venait les deux arguments les plus intéressant.
 
-Le côté Obscur pour atteindre la perfection ? La Force à tes côtés ? Aaah, que j’aime cette douce illusion. Le côté Obscur est une maladie dont aucun véritable Sith ne souhaite en guérir. Un cancer fascinant. Notre vie est un combat contre la mort. Vous êtes ceux qui progresse dans vous illusions… La perfection ? C’est vous qui la visez. La Force de votre côté ? Elle est bien trop puissante pour avoir des alliés… Vous n’êtes rien, comme nous, comme cette galaxie. Nous sommes les révolutionnaires, nous combattons un ordre établi par une puissance qui se croit supérieure. Ne te crois pas plus puissant ou éclairé que moi. Tu es celui qui est le plus aveugle..


Dernière édition par Wed'lek le Mar 4 Oct 2016 - 19:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Mar 4 Oct 2016 - 14:18

Le membre 'Wed'lek' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Attaque de Wed'lek ratée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Mer 5 Oct 2016 - 10:13


Mes paroles ? Semblables aux siennes ? Se rendait-elle compte de la bêtise, de l’insulte qu’elle venait de jeter dans l’air ? Comment pouvait-elle établir un parallèle entre leurs désirs destructeurs et mes convictions protectrices et salvatrices ? Croyait-elle réellement pouvoir me déstabiliser ainsi, en me jetant des mensonges si stupides que même un bantha aurait pu les renifler à des années lumières ? Croyait-elle réellement pouvoir retourner l’issu du combat de la sorte ? Ou bien tentait-elle vraiment de me convaincre de ces convictions absurdes que j’avais depuis longtemps étudiées et décortiquées ? J’avais tout de même passé des semaines à bord de l’un de leur navire prison, à résister aux tentations pernicieuses du Côté Obscur, à étudier toutes les incohérences de leurs certitudes. Elle ne pouvait pas me déstabiliser sur ce terrain là. Elle pouvait seulement gagner du temps, et se faire du mal à en m’écoutant. Ou alors elle trouverait des réponses dans mes propres convictions, éprouvées par un passage dans l’enfer du Côté Obscur, du chaos et de la destruction. Peut-être était-ce ce qu’elle recherchait, finalement ?

J’avais une réelle envie de rire face à son argumentaire, que je trouvais particulièrement bancal tant il était à des parsecs de la réalité. Comment pouvait-on parler de paix et de justice alors que l’on lynchait à tour de bras des innocents et que l’on réduisait en esclavage ceux qui restaient ?

Je secouais légèrement la tête, avant de répondre avec une neutralité et une assurance que je n’avais jamais eue auparavant, comme si confronté au fléau je me découvrait des capacités insoupçonnées :

« La paix ? Sous l’Empire ? Purger et massacrer n’est pas synonyme de Paix mais de Chaos. Votre existence s’y résume, et je ne peux le cautionner. Vous ne faites que semer la destruction derrière-vous, déplaçant des millions de réfugiés pour y installer votre autorité et vos propres croyances délirantes. »

Qui aurait pu dire que j’aurais pu tenir un tel discours, avec une pareille assurance des années plus tôt ? Moi, le Padawan incapable de tenir le moindre argumentaire, incapable de convaincre ; étais-je devenu un Chevalier sûr de ses certitudes ? Si ce n’étais pas le cas, je ne serais pas en train de lui faire la leçon, de lui donner un cours sur la réalité des choses, sur la philosophie et sur la Force. Si c’était un cours qu’elle voulait, alors je le lui donnerais. Car tant qu’elle serait face à moi, elle ne pourrait pas s’interposer devant Maitre El’Dor ou Lha’zyr. Le Bothan pourrait continuer sa mission, ou du moins espérer pouvoir la mener à terme. Mais la terrasser pourrait m’offrir l’opportunité de le rejoindre et d’augmenter significativement nos chances de succès. Cependant, je ne pouvais pas la laisser dans l’ignorance. Je ne pouvais pas laisser les choses à moitié faite. Elle voulait connaître mes convictions ? Ma vision des choses ? J’allais lui la donner, pleinement. Puis je la laisserais méditer sur mes propos, lorsque je l’aurais mise hors combat.

« Nous sommes amis avec la Force, car elle transcende l’Univers. Elle est unificatrice, tisseuse de liens et chaleureuse. Je ne domine pas la Force, je n’ai pas cette prétention stupide. Croire que l’on peut l’asservir est une ignominie. »

Mes certitudes tombaient avec cette même neutralité et cette froideur dans ma voix. J’étais quelqu’un de convaincu, et mon assurance en était d’autant visible. Mon regard, de glace, était figé dans le sien, à la recherche de la moindre hésitation, d’une minuscule remise en question.

Je n’étais pas une machine. Là où elle affirmait que je ne ressentais rien, je bouillonnais d’émotions contraires qui dans certains cas m’étaient bénéfiques, et dans d’autres n’étaient là que pour m’affaiblir. Je ressentais cette peur de l’échec, l’idée de pouvoir être enfermé dans ce croiseur. Elle était destructrice mais je ne l’ignorais pas, car la peur n’était qu’une représentation de mon instinct de survie. Je ne l’ignorais pas, mais je ne m’en servais pas non plus. Car la peur menait à l’immobilisme, au doute. Il n’avait pas sa place. Je préférais penser à mes succès, à mon périple à bord d’un de ces croiseurs à Makem Te. A la manière dont j’avais fait face à l’adversité pour mener le tas de ferraille titanesque à sa destruction. Aux sensations qui m’avaient mené à ce résultat satisfaisant.

« Qui a parlé de renier ses émotions ? Je ne suis pas un droïde, mais bien un être vivant. La différence entre vous et nous, entre toi et moi, c’est que je suis capable de les ressentir, de les écouter, de les comprendre sans pour autant laisser leurs marées me submerger. Tu es aveugle, tu ne te rends pas compte que sans contrôle tu ne fais que te laisser ensevelir. Là où tu crois pouvoir de nouveau puiser dans tes émotions pour te servir toi, tu ne fais que répondre à l’appel d’une drogue dont tu n’as même pas conscience. »

Je soupirais, me déplaçant lentement dans une garde typiquement défensive.

« Tu vis dans une illusion constante ! Le Côté Obscur est une part intégrante de la Force, laquelle est unique mais à trois penchants. Il est impossible de dominer une chose qui est infinie, universelle. Tu crois dominer la Force là où celle-ci se sert de toi. Le Cöté Obscur n’est qu’un ver parasite, il te fait croire que tu as faim d’émotions pour calmer ton appétit, mais en te nourrissant de tes sensations tu ne fais que nourrir l’infection ! Tu n’es que l’outil de la soif de pouvoir du Côté Obscur, et tu ne te rends même pas compte que tu n’es que son esclave, celle qui lui apporte son repas sur un plateau d’argent tout en te détruisant ! »

Elle avait beau sourire, je n’allais pas m’arrêter sur ma lancée. Elle ne comprenait pas ? Elle voulait des réponses ? Qu’elle ouvre en grand ses oreilles, car j’allais lui les donner. Pas sûr qu’elles les apprécient, cependant. Elle pouvait tenter de me déstabiliser, de m’attaquer alors que j’énonçais avec conviction ma vision des deux penchants de la Force et de leurs représentations, mais elle n’arriverait à rien. J’évitais avec facilité sa nouvelle attaque, utilisant l’étroitesse du couloir pour virevolter dans les airs et ainsi me faufiler au dessus de sa lame rougeoyante. Je retombais sur mes pieds, prêt à frapper.

« Les Sith ne sont pas l’évolution, ils ne sont que destruction. Ouvre les yeux. Qu’on fait les Sith depuis des millénaires ? Rien du tout. Ils n’ont fait que s’écraser face à l’immensité de la Force et à la volonté des peuples de ne pas souffrir, de ne pas subir votre folie. Que dis-je, votre stupidité. La vie évolue, avec ou sans vous. Vous êtes juste trop suffisant, trop égoïste, trop imbus de vous-même pour vous rendre compte que vous n’avez jamais eu une quelconque influence sur le cours des choses. Qu’est-ce qui a changé depuis des millénaires ? La République ? Non. Elle est toujours celle qui vous renvoie à votre état de néant, dans les poussières de Korriban. Parce qu’elle a le soutien de milliards de gens qui se battent pour leur liberté là où n’êtes qu’une poignée de fanatisés croyant encore à leur rêve illusoire de domination.»



[ Jet de Force Physique pour récupérer mon sabre-laser => Réussite !]


Je fondais soudainement sur elle, feintant une prise d’appui pour un saut qui ne vînt pas. Au lieu de ça, je me baissais habilement, glissant sous sa lame pour venir la repousser, non sans chercher à attraper mon arme sur le chemin. C’était d’ailleurs là le but de la manœuvre. La première partie, tout du moins.

Notre soudaine proximité ne me permettait pas d’utiliser mon arme, que je l’ai récupéré ou non. Je n’étais pour autant pas désarmé. Un Jedi n’était pas uniquement entraîné à combattre avec son arme de prédilection. Les Arts Martiaux faisaient partie intégrante des Arts Jedi, et je lui en faisais la démonstration avec précision. Je l’avais déjà touché, et je venais la frapper encore.



[ Jet d'Agilité pour attaquer Wed'lek, si possible au sabre-laser à lame bleue ! => Réussite critique !]


Ma main vînt s’écraser sur son flanc, à l’endroit même où se trouvait la rate, dans un coup qui se voulait des plus douloureux. Je n’avais pas besoin de frapper le visage, ou même les épaules. Lorsque vous connaissez l’anatomie de votre adversaire, tout devient si facile. Vous savez où faire mal. Où frapper pour le neutraliser.

« Oui, le Côté Obscur est une maladie. Une maladie qui rend aveugle, imbu de soi-même, de sa propre domination. Une maladie qui floue les sens et qui ronge les corps. Une maladie qui vous enferme dans un cercle sans fin, qui vous détruit de l’intérieur et vous fait réaliser que trop tard Ô combien votre erreur fut immense. Une maladie qui vous terrasse en vous donnant l’illusion de puissance dont vous rêvez. »

Je m’écartais soudainement, à l’aide de deux pas chassés, pour me tenir hors de portée.

« Si le Côté Obscur te rend plus forte, plus puissante… Pourquoi es-tu incapable de me vaincre, Sith ? » Je souriais pour la première fois. Un sourire faux, empli de consternation. « Peut-être parce que tu en es incapable. Peut-être est-ce par ce que tu réalises enfin que j’ai raison… »

Oh que oui, j’avais raison. J’étais nettement supérieur à elle, et je ne comprenais pas pourquoi son instinct de survie n’avait pas prit le dessus. Pourquoi n’avait-elle pas prit la fuite en voyant qu’elle ne pouvait pas me vaincre ?

« Vous allez échouer, comme vous l’avez toujours fait depuis des siècles. Je suis le rempart entre votre Chaos et l’Ordre. La frontière entre vos velléités destructrices et la sérénité des peuples. La forteresse entre votre volonté de désolation et la Paix. » Je me repositionnais en garde, prêt à me défendre et à répliquer. Prêt à la terrasser. La Force était avec moi, et je ne pouvais pas chuter. « Je suis Chevalier Jedi, et vous ne passerez jamais. »



Dernière édition par Joclad Draayi le Mer 5 Oct 2016 - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Mer 5 Oct 2016 - 10:13

Le membre 'Joclad Draayi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :



Joclad parvient à mettre la main sur son arme. Wed'lek peut résister à l'aide d'un jet de force si elle le désire.

Joclad donne un coup à Wed'lek. Coup critique de Joclad !

Wed'lek : - 10 HP.


Amélioration des capacités de Joclad : 1/2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wed'lek
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 88
Âge du perso : 22
Race : Twi'lek
Binôme : Apprentie de Darth Senjak

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprentie de Darth Senjak
HP:
34/78  (34/78)
PF:
52/72  (52/72)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Dim 9 Oct 2016 - 9:00

[1 jet de force pour résister, 1 jet d'agilité pour attaquer]


Elle recula sous l’assaut violent, crachant un très léger filet de sang. Elle savait qu’elle n’aurait pas dû combattre. L’être en elle hurlait de terreur. Son petit, son enfant… sa faiblesse. Celui qu’elle avait négligé depuis longtemps. Ce combat devenait trop dur pour elle. Elle faiblissait. Elle combattait pour deux.
 
Elle recula, la main sur son ventre. Deux mois à peine… Deux petits mois. La colère de savoir que cet homme effrayait son enfant la mettait dans une rage sans nom. Elle prit une pose défensive, faisant tout pour ne pas exposer son ventre. Protéger son enfant devait être sa priorité… Mais défendre l’Empire en était une.
 
-Ainsi nous ne nous entendrons vraiment jamais… La haine est ancrée depuis longtemps entre nous… Sous la bannière de l’empire tu aurais fait un parfait soldat. Nos philosophies se ressemblent et ne sont pas complètes... Mais aucuns de nous deux ne bougera. Alors que la Force décide de qui a raison ou tort.
 
Elle glissa d’un pas rapide vers lui passant sous lui et frappant d’un coup violent en remontant. La colère aidait son bras et elle senti enfin la résistance, signe qu’elle avait touché. Enfin elle arrivait à combattre. Mais l’angoisse était toujours là. La peur de blesser son enfant… Les médecins avaient dit qu’elle devait faire attention : que son enfant risquait d’être touché… Mais elle avait insisté. Elle ne voulait pas être un poids pour l’Empire. Combattre ou mourir. Elle aimait son enfant, comme toutes les mères voir même plus encore. Cet enfant interdit d’un amour si parfait. Mais l’Empire était sa maison, et la maison du rayon de soleil qui grandissait dans son ventre. Si elle ne se battait pas pour lui, alors ni elle ni la future vie, ne trouverait le repos dans une galaxie qui leur serait hostile. Elle regardait le Jedi, d’un regard de colère.
 
-Est-ce moi qui suis endoctriné ou le sommes-nous tous les deux ? Tu sembles répéter des mots appris par cœur. Le Chaos et l’Ordre ? Mais pour moi le Chaos est vous et je suis l’Ordre. Alors ? Qui a raison ou tort ? Nous nous ressemblons… Même si tu refuses de l’admettre, le plus proche parent d’un Jedi sera toujours un Sith.
 
Sa voix était pourtant calme, une voix énonçant une vérité pure, une analyse froide. Une constatation venant d’une profonde réflexion. Si le Jedi en face d’elle combattait pour la Paix et la Vie, c’était la même chose pour elle. Elle avait une vie à protéger et une maison à défendre. Son ventre tremblait, comme si l’enfant cherchait à se cacher au plus profond de sa mère. Petit fœtus fragile et apeuré. Elle posa encore la main contre son ventre, espérant ainsi le protéger encore un peu.
 
-Viens Jedi. Affrontons-nous dans un combat qui ne dure que depuis trop longtemps. Nous sommes ennemis mortels, c’est toi qui le décris ainsi. L’ordre et la sécurité est aux mains de l’Empire, la République ne possède que le Chaos et la liberté… Une liberté donnant lieu à un monde de corruption, d’agitation, de milliers d’heures de débats et de discutions stérile. La République aboit et quand elle mord elle mord mal. Elle manque d’efficacité. Si vous êtes encore en vie c’est car nous, votre Némésis, nous vous faisons peur au point que vous vous réunissez. Sinon, vous n’êtes qu’un squelette perdant de plus en plus de morceaux.


Dernière édition par Wed'lek le Dim 9 Oct 2016 - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Dim 9 Oct 2016 - 9:00

Le membre 'Wed'lek' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6' :

#1 Résultat :


Résistance de Wed'lek ratée ! Joclad récupère son sabre-laser.

Attaque de Wed'lek réussie ! Joclad peut se défendre à l'aide d'un jet d'agilité s'il le désire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joclad Draayi
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 1225
Âge du perso : 25 ans
Race : Humain
Binôme : Léonard Tianesli (Ex-mentor)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Promenade chez les Hutts
HP:
46/70  (46/70)
PF:
44/94  (44/94)

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Jeu 13 Oct 2016 - 11:05

[ Jet d'agilité pour une défense au sabre-laser => Réussite parfaite, Meh ! ]


Elle combattait pour deux.

Je ne m’en étais pas rendu compte. Ce n’est seulement que depuis qu’elle en vient à se toucher régulièrement le ventre, là où je ne l’ai pas encore frappé, que j’ai commencé à m’interroger. Pourquoi faisait-elle cela ? Pourquoi était-elle imprécise dans ses défenses, même parfois incertaine ? La réponse était désormais là, et j’étais devant le fait accompli. Que devais-je faire ? Cesser le combat et faire machine arrière ? Allons, ne soyons pas stupide, c’est exactement ce qu’elle espère ! De plus, si elle vit, son fils sera peut-être sensible à la Force et elle l’entrainerait sur les mêmes voies perdues qui l’ont égaré. Un potentiel supplémentaire de gâcher. La tuer, donc, serait la seule solution viable ? Non, je n’étais pas de cet avis. En la tuant, je détruisais le futur de cet enfant, et ce futur n’était pas forcément obscur. La vie étant pleine de surprise, il y avait des ramifications qui pouvaient en faire un être bon. Mais je ne pouvais la laisser s’en sortir indemne ! Elle pourrait toujours venir me mettre des bâtons dans les roues…

Que faire, alors, face à ce cercle sans fin ? La frapper, et la terrasser une bonne fois pour toute. Elle le disait elle-même : nous n’étions pas faits pour nous entendre, quand bien même j’étais convaincu qu’un jour nous trouverions peut-être le moyen de revenir à une situation où l’opposition née des Jedi et des Sith n’existera plus, et que tous seront sur la voie de l’Équilibre. Je savais que c’était déjà compromis me concernant. Quand bien même j’avais pu entrevoir les possibilités d’une chose pareille, je n’avais pas assez d’équilibre pour me maintenir debout tel un funambule entre les deux gouffres qu’étaient la Lumière et l’Obscurité. J’étais biaisé, mais j’avais la chance d’être dans l’opposition la moins contraignante, la moins oppressante, et surtout la plus juste.

Je la toisais du regard, alors qu’elle continuait à douter. Devait-elle m’attaquer, ou rester campée sur ses positions à attendre son sort, et celui de son enfant. Voilà ce qu’elle devait sans doute penser. Elle ne m’avait même pas effleuré, alors que je l’avais douloureusement atteinte.

« Vous êtes toujours aussi aveugles. Vous ne comprenez pas. Vous ne souhaitez qu’une seule chose : la vengeance et la mort. Vous balayez toutes les autres possibilités sans même les analyser. Vous êtes bien différent de nous, Sith. »

Elle voulait un duel à mort, mais je ne lui offrirais pas ce plaisir. Je n’allais pas la tuer, car c’était justement une des fins qu’elle souhaitait. J’allais plutôt lui faire comprendre qu’en continuant sur ce chemin, ce n’était pas sa vie qu’elle mettait en danger mais bien celui de sa progéniture. J’avais paré sa frappe avec une aisance déconcertante, sans même m’épuiser. J’étais en pleine transcendance avec la Force, et rien ne semblait pouvoir m’arrêter. Chacun de mes coups avait porté, et je comptais bien continuer jusqu’à ce que le chemin vers Lha’zyr s’ouvra à moi.

« Contemple donc ton œuvre, Sith. Tu ne pourras t’en prendre qu’à toi-même… »



[ Jet d'agilité pour une attaque au sabre-laser, lame bleue => Réussite ! ]


De fait, je m’élançais à nouveau sur elle, me stoppant net dans une feinte de frappe verticale, de haut en bas, mon corps faisant un léger mouvement d’attaque pour revenir en arrière. Mes pieds d’appuis glissèrent vers leurs nouvelles positions, me permettant de venir décocher une fente oblique destinée à frapper son flanc.

J’aurais voulu être plus rapide, pour ne pas lui laisser l’opportunité de se protéger. Mais je la voyais déjà réagir, et s’apprêter à me parer. Tant pis. Son échec approchait. Bientôt, ce combat sera terminé et je pourrais essayer de retrouver Lha’zyr.

Et rappeler au vieux croûton qui s’amuse à balancer des cailloux sur nous –Maitre Manteer, pour les intimes- que le blanc bec de service était encore là et toujours prêt à lui pourrir la vie.



Dernière édition par Joclad Draayi le Jeu 13 Oct 2016 - 11:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Jeu 13 Oct 2016 - 11:05

Le membre 'Joclad Draayi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '6' :

#1 Résultat :



Défense de Joclad parfaitement réussie.

Attaque de Joclad réussie ! Wed'lek peut se défendre avec un jet d'agilité si elle le désire.

L'amélioration des capacités de Joclad ne fait plus effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Mer 26 Oct 2016 - 20:43

Voilà un duel plus serré que prévu ! Tandis que le croiseur dans lequel les deux combattants s’affrontent se prépare à sauter en hyperespace, Joclad devine qu’il faut au plus vite en finir avec cet obstacle et prendre la fuite avec ses deux acolytes… Qu’il doit d’abord retrouver ! Une seule option : ce duel doit voir une issue, et vite !


Joclad Draayi & Wed’lek poursuivent le combat !

[HRP : Avant de reprendre, je vais vous demander de patienter quelques jours le temps que nous relancions la deuxième session.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4075
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   Dim 30 Oct 2016 - 18:26


Entre deux échanges de coups, les protagonistes vacillent brusquement : le sol sous leurs pieds vibrent avec force, les déstabilisant momentanément. On dirait... L'hyperdrive est activé ! Le cuirassier s'apprête donc à quitter les lieux... Il ne reste plus que quelques minutes aux Jedi pour ficher le camp. Joclad doit retrouver ses alliés et ficher le camp au plus vite !
Sauf que son adversaire n'est certainement pas prêt à le laisser partir si vite...


Le combat reprend !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Un contre-temps nommé Jedi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-