La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Agent non secret [PV Lei] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 166
Âge du perso : 14 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Dim 17 Juil 2016 - 22:00

Clop [size=10clop[/size] clop

L'antérieur droit maintenu en l'air pendant de longues secondes, Samaël se décida enfin à le poser par terre, avec une lenteur exagérée. Sa démarche suivit un rythme semblable, lui donnant une allure décomposée digne d'une étude scientifique sur le fonctionnement de son corps hybride. Même si en réalité, Samaël n'était pas le volontaire d'une expérience de ce genre, sinon le visiteur peut-être un peu trop prévenant de Lei Nae. Arrivé à bon port, le gamin rangea sa langue sortit sous l'effort précédent et poussa la porte. Cette dernière grinça légèrement, recevant un "chuuut" agacé du Padawan qui la réprimanda d'un regard noir.

Doucement, il marcha jusqu'au lit et posa son regard clair sur les moniteurs. Comme d'habitude à cette heure-ci, la chevalière était endormie. Voyant qu'il ne s'était pas trompé, le petit garçon se détendit, il s'assit à même le sol et fit glisser la bretelle de son sac vers ses mains. D'abord, il sortit quelques fleurs des champs formant un modeste bouquet et un petit morceau d'écorce-il avait demandé pardon à l'arbre favori de Lei et lui avait expliqué que c'était son amie blessée.-et remplaça celles qui dataient de deux jours, rapidement enfournés dans ses affaires, désormais sèches, elles n'étaient plus jolies mais feraient une soupe acceptable. Ensuite Sammy sortit un livre de contes, il avait bien essayé d'emmener un gros bouquin "d'intello" pour plaire à l'intelligente Lei, seulement sa langue buttait encore sur certains mots en basic qui lui coûtaient, sans oublier la culture citadine pas totalement intégrée à son mode de vie. De plus, ces ouvrages imposants racontaient souvent des choses trop sérieuses pour quelqu'un qui avait besoin de couleurs, engoncé dans sa chambre immaculée.

Patiemment, Samaël commença à lire pour n'arrêter qu'une demi-heure plus tard environ. Sa voix fatiguait et puis il ne voulait pas ennuyer non plus Lei au cas où si cette dernière l'entendait. A vrai dire, le gosse ne savait pas trop où se trouvait l'esprit de la Kaminoanne, alors il faisait comme si elle était consciente, comme si elle avait ses habitudes et se réveillait à des heures plus ou moins réglées. C'est pourquoi d'ailleurs Sammy prenait soin de venir quand elle ne pouvait se rendre compte de sa présence. Pourquoi ? Peut-être par gêne ou simplement pour lui tenir compagnie quand ses yeux étaient fermés. On lui avait vaguement raconté les événements de Makem Te, car malgré ses 11 ans, il restait un Jedi qui devait se préparer à l'avenir. D'ailleurs lui-même avait vécu ses propres aventures face à ce Sith dans le vaisseau en chute libre dans l'Espace. Après ça, c'était la nuit que le gamin se sentait le plus tourmenté, d'où sa volonté de tenir compagnie à Lei lorsqu'elle dormait. Sans compter qu'il ne saurait quoi lui dire si jamais la chevalière lui demandait ce qu'il fichait là. En effet, le centaure passait beaucoup de temps dans sa chambre, au moins une fois tous les deux jours entre deux exercices au sabre-laser ou devoirs. La Kaminoanne était sensée être une bonne "copine" après l'avoir rencontré une fois, mais ça n'expliquait pas tant "d'acharnement". Sammy lui-même ne saisissait pas, sans compter qu'il n'avait pas osé s'en ouvrir à Kolin qui risquait de le railler en lui disant qu'il était amoureux d'une vieille. Mais le gamin n'était pas amoureux, ou plutôt pas dans le sens habituel du terme. Lei l'avait impressionnée, interpellée, point final. Mais probablement cela ne suffisait-il pas comme excuse. Il était ridicule.

- Bon je vais vous laisser, reposez-vous bien.

Lentement, méthodiquement l'enfant rangea ses affaires, il se releva et marcha à nouveau sur la pointe des sabots pour sortir. Il ne doutait absolument pas que seule Madame Harris, l'infirmière qui le laissait passer avec un air amusé plaqué sur le visage partageait son secret labeur d'assistant-accompagnateur.


Dernière édition par Samaël Akiam le Dim 5 Fév 2017 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 75
Âge du perso : 25 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Dim 28 Aoû 2016 - 13:58

La guerre était rarement source d'expériences réjouissantes. La plupart étaient néanmoins extrêmement formatrices. Lei ne dirait pas le contraire, même si les cicatrices mettraient cette fois bien plus longtemps à se fondre que celles qu'elle avait reçu plus tôt dans sa vie. Cette fois, la jeune kaminoane avait été plus meurtrie que jamais. Elle avait été sur le fil tendu entre la vie et la mort, y avait dansé de longues heures avant finalement d'être tirée du côté des vivants par des âmes amies. Des mains immatérielles auxquelles elle s'était agrippée de toutes ses forces pour ne pas sombrer. Endormie et transportée en urgence, Lei avait resenti une infini gratitude envers ceux qui l'avait sortie de ce piège putride. Elle n'osait même pas songer à ce qu'il serait advenu d'elle si personne n'était venu la chercher.

Les jours et les nuits s'étaient succédés sans qu'elle ne reprenne vraiment conscience. Lei avait trouvé un refuge sûr au creux des draps blancs. Aidé des médicaments et de la Force, son corps récupérait, lentement mais sûrement. Seul son esprit refusait de retrouver le chemin de la réalité. Il était très bien, en suspension loin des tracas. Lei aussi. Elle avait tout le temps de se poser les milles questions qu'elle avait reportée. Cette défaite sonnait comme le coup fatal porté à sa confiance déjà si fragile. Comment avait-elle pu croire devenir un vrai Chevalier ? Elle n'était qu'une recrue médiocre, qui avait réussi uniquement avec un peu de chance et beaucoup de bonté de la part de ses amis. Mais au fond, la réalité avait fini par la rattraper et la remettre à sa place. A l'heure d'une guerre contre les sith, la petite Lei Nae ne faisait clairement pas le poids. L'Ordre avait besoin de jedi forts et sûrs d'eux, pas de doux rêveurs qui pensaient dominer les sith avec quelques mots moralisateurs et une bonne dose d'inconscience. Lei ne voyait pas comment s'en sortir. Qu'avait-elle oublié ? Elle ne pouvait pas croire qu'Abloselm l'ait mal formée. Le problème ne pouvait venir que d'elle-même.

Elle n'avait jamais été une grande bretteuse, trop fine et trop légère pour pouvoir asséner de vrais coups aux montagnes de muscles qu'étaient les gardiens. Elle s'en était sortie grâce à sa souplesse et sa capacité à maîtriser les différentes techniques apprises. Mais si cela pouvait suffire à passer les épreuves, elle venait de découvrir qu'un tout autre niveau était nécessaire pour espérer tenir tête à des fous pareils. Elle l'admettait sans mal : elle n'avait pas été à la hauteur, la twi'lek l'avait proprement découpée. La kaminoane n'avait pas été un gros obstacle sur sa route. Lei n'était pas en colère contre elle-même, ni en colère contre la sith. Seulement infiniment triste de constater qu'elle avait été incapable de faire triompher ce qu'elle considérait comme une cause juste, de faire ce qui était pour elle son devoir. Elle avait été inutile. Ce constat provoquait en elle une grande détresse.

Quand ces sentiments néfastes venaient l'envahir, quand elle ne parvenait plus à trouver la paix, il lui semblait qu'une petite voix juvénile émanait de quelque part. Une voix qu'elle n'avait pas reconnue tout de suite. Ce ne fut qu'au bout de quelque jour d'écoute attentive, qu'elle crut reconnaître la mélodie particulière du timbre du jeune chironian qu'elle avait rencontrée sur Ondéron. Samaël, un tout jeune initié absolument adorable qui, tout comme elle, manquait encore de confiance en lui. Un trait de caractère qui les avait rapproché, l'aînée tentant d'insuffler à son benjamin l'assurance qui lui faisait défaut. Samaël représentait la figure même de ce pourquoi Lei s'était battue. Pour rien au monde elle ne voulait qu'un enfant comme lui connaisse le sort que leur réservait les sith. La voix diffuse de Samaël n'avait d'abord été qu'une suite assez incompréhensible de mots. Puis, au fur et à mesure de sa guérison, Lei avait écouté attentivement. Elle l'avait entendu réciter des textes, raconter des histoires, des anecdotes, elle avait même cru entendre parfois quelques jurons frustrés. Dans son sommeil sans rêve, Lei avait souri.

Puis, la jedi avait commencé à réintégrer son corps petit à petit. Le retour à la normale avait pris des jours. Mais pourtant, tous les jours à la même heure, la petite voix chantonnante du chironian s'élevait à ses côtés. Lei ne savait pas si elle le rêvait, où si le son était réel. Néanmoins, c'était une chose qu'elle appréciait plus que tout. Comme une lumière au fond d'un tunnel totalement noir, qui vous fait garder espoir, vous maintien dans l'idée qu'il y a toujours une sortie.

" Bon je vais vous laisser, reposez-vous bien. "

La voix, douce, ramena Lei sur terre. Dans la légère pénombre, elle battit des paupières, juste à temps pour entendre quatre sabots tinter discrètement sur le sol. Ses yeux s'aclimatèrent très vite au manque de lumière et la pièce se para de teintes bleutés. Elle n'avait pas rêvé : l'enfant était bel et bien ici.

" Samaël ? "

Le ton de la voix avait été un peu hésitant. Mais lorsque Lei se redressa sur son oreiller pour mieux voir, elle distingua clairement une queue de crins blonds qui dépassait de la porte. Immédiatement, une chaleur réconfortante se répandit dans ses veines. Elle se souvenait clairement de ses pensées à son égard, juste avant que le coup fatal ne lui fut porté. Lei n'avait pas pensé à Melik, elle n'avait pas non plus pensé à Abloselm. C'est à lui, ce petit bout de poney au teint doré, qu'elle avait dédié toutes ses dernières forces. Quant à savoir pourquoi, Lei n'avait pas vraiment eu le loisir de se poser la question. Le coma l'avait préservée de ce genre de réflexion existentielle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 166
Âge du perso : 14 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Lun 29 Aoû 2016 - 9:21

L'antérieur droit encore suspendu en l'air, prêt à franchir le seuil, Sammy fut arrêté en plein élan. Instinctivement il tourna la tête, révélant une petite langue rosée de sortie sur des lèvres pincées et un regard concentré.

- Zut. Grillé.

Le sabot du jeune Chironian revint en parallèle à celui encore sur le sol, il resta un moment ainsi de dos, le cou tordu pour entrevoir Lei u coin de l'oeil. La silhouette longiligne de la Kaminoane était floutée à cause de ses efforts pour l'observer dans cette position, elle semblait plus maigre encore qu'elle ne l'avait toujours paru aux yeux de Sammy, lui non plus pas bien gros de toutes façons. De longues minutes s'écoulèrent de la sorte, jusqu'à ce que le Chironian pivote pour se retrouver face à la blessée. Il esquissa, résigné, quelques pas vers le lit, aussi honteux d'avoir été attrapé par la chevalière que d'avoir réveillé cette dernière. Néanmoins l'épreuve n'était pas finie pour le gamin qui sentit quelque chose céder dans son dos. Un genre de "ziip" indiqua que la fermeture éclair de son sac clos dans la précipitation, lorsqu'il s'était aperçu de l'heure tardive, glissait inexorablement. Le livre de comptes, les fleurs séchées précédemment remplacées, une pomme encore intacte qu'il n'avait pas eu le coeur de manger et son sabre-laser tombèrent sur le sol. Le cylindre brillant roulait traîtreusement jusqu'à Lei. Comme s'il prenait conscience d'un danger soudain concernant cette escapade, le jeune Chironian jusque là immobile bondit sur ses 4 pattes, atterrissant juste à côté de l'objet, il se laissa tomber à genoux par terre et lança sa main en exploratrice.

C'est ainsi que le derrière en l'air, sa queue battant de gauche à droite sous l'effort, la tête penchée sur le côté et le bras fouillant sous le lit, Sammy jouait les éclaireurs. Sans doute serait-il un très bon explorateur anti-monstre sous le matelas tiens. Lorsqu'enfin ses doigts se refermèrent sur le sabre-laser, il remonta avec peine sur ses appuis, s'ébrouant comme un chien.

- Bonjour, enfin re-bonjour... J'suis désolé pour le vacarme et euh... Bah ça.

Il montra le sabre-laser à la chevalière avant de retirer prestement son bras, comme si une mouche l'avait piqué.

- Ah oui, pas de microbes a dit le médecin.

Tel un pestiféré, Samaël s'écarta du lit.

- Et... Euh... Du calme.


Levant doucement ses yeux vers la blessé, il se mit à rougir à n'en plus finir. Dansant légèrement sur ses pattes, le Padawan semblait soudain se retenir d'un envie pressante, ce qui était d'ailleurs le cas... Oui, il avait envie de se mettre à hurler de joie en remarquant que Lei le reconnaissait, qu'elle n'avait, ne serait-ce que parlé, qu'elle était là avec lui, en relative bonne santé. Instinctivement son regard se porta sur les moniteurs même s'il se sentait terriblement frustré de ne rien comprendre aux lignes qui défilaient sous son nez, aux chiffres changeant seconde après seconde ou encore aux bips agaçants.

- ça va ?

A petits pas, le Chironian retourna récupérer le livre de contes étalé misérablement sur le sol ainsi que ses différents effets, offrant parfois à Lei une belle vue sur son derrière équin. De manière imperceptible, bien qu'il demeure naturellement haut sur pattes, le corps de Sammy s'était sculpté, la ligne de son ventre, suivant ses côtes en une ligne plus élégante que sa poitrine rondouillarde de poulain. Un muscle discret naissait sur ses flancs et sur son poitrail. Soit Lei avait été hors-circuit pendant longtemps, soit le gosse avait grandi à une vitesse folle.

C'était en tout cas ce que lui avait compris, et ce pourquoi il essayait de se retenir de sauter au si long cou de son aînée.

* Je suis un Jedi et un grand. Un Grand Jedi doit être ponctué... Pondu... Pon... Durée ? Pondéré a dit Maître Flist. Pondéré en toute chose. *

Pour autant, malgré ses efforts plutôt réussis en apparence -surtout dû à la peur de baigner Lei dans ces horribles microbes dont lui avaient parlé les infirmières et toutes les affiches accrochées dans l'hôpital.- la Force bouillonnait allègrement autour d'eux. Sale traîtresse qui sans gêne, exposait tout le bonheur de Samaël, inexplicablement aussi heureux de voir la chevalière en relative bonne santé. A vrai dire, le sourire niais planté sur son visage, découpant ses joues de part en part le trahissait aussi un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 75
Âge du perso : 25 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Jeu 20 Oct 2016 - 20:16

" Zut. Grillé. "

Entendre le juron dans le silence de sa chambre soulagea Lei plus qu'elle ne l'aurait cru. Elle avait pensé, une seconde, que tout ça n'était que le fruit de son imagination. Mais non : il était bien là ! Le petit équidé qu'elle avait rencontré quelques mois plus tôt. Le Samaël de son souvenir était pourtant différent. Elle ne se souvenait pas qu'il fut aussi large de poitrail et aussi grand. La jedi se demanda combien de temps il s'était réellement écoulé depuis qu'ils s'étaient vu la première fois. Deux, trois mois ? Plus ? Elle ne savait plus. Ce qui lui fit réaliser qu'elle n'avait pas la moindre idée de leur date actuelle : peut-être avait-elle dormi des jours entiers ! Cette idée l'effrayait.

" Bonjour, enfin re-bonjour... J'suis désolé pour le vacarme et euh... Bah ça. "

Encore des excuses... Lei eut un petit sourire triste. Oui, pas de doute, c'était bien Samaël ! Toujours à se croire coupable, illégitime. La kaminoane savait bien qu'on ne changeait pas les gens, elle gardait espoir de voir un jour l'équidé sortir de cette habitude. Comme elle gardait espoir d'être un jour une véritable jedi, et non un fardeau pour l'Ordre comme elle l'avait été jusqu'à présent...

" Ah oui, pas de microbes a dit le médecin. "

Lei ouvrit la bouche et la referma.

" Et... Euh... Du calme. "

Elle garda le silence quelques instants, juste pour pouvoir le détailler avec un amour presque maternel. Il débordait d'énergie, sautait littéralement sur place. Après une si longue période enfermée dans ses rêves, la sentinelle se sentait un peu dépassée par autant de sensations. Il lui faudrait sans doute un temps de réadaptation. Mais une chose était certaine : ce n'était pas du tout déplaisant. Au contraire, la Force les enveloppait à nouveau et Lei sentit la présence de Samaël se mettre à rayonner juste à ses côtés. Une bouffée d'émotions qui n'étaient pas les siennes la fit frémir. Soit sa sensibilité venait de faire un bond, soit Samaël venait de lui communiquer sans le vouloir le bouillon de pensées qui entourait son jeune esprit. Elle pencha pour la seconde option quand elle sentit une grande fierté émaner de lui. Lei hocha la tête en appréciant l'effort qu'il faisait et dit doucement :

" Je suis heureuse de te revoir, Samaël. "

Heureuse était un bel euphémisme. Lei en avait presque les larmes aux yeux. Elle commençait à peine à se rendre compte que tout était fini, terminé. Elle avait échappé à la mort, elle revenait parmi les vivants ! Aurait-elle pu avoir meilleur accueil que celui qu'il lui réservait ?

" Merci d'être venu. Tu as bien grandi depuis que nous nous sommes vus...! "

La kaminoane se laissa porter par ses sentiments, enveloppant l'esprit du jeune initié d'un cocon de tendresse et de reconnaissance qui ne demandait qu'à s'exprimer. Lei repoussa un peu les draps qui la couvraient, prenant du même coup conscience de l'énorme pansement qui recouvrait son ventre. Elle décida de garder le tissu contre elle, cachant l'étendue des dégâts à l'enfant.

"Dis-moi... Depuis combien de temps suis-je dans ce lit ? Que s'est-il passé ? J'ai l'impression d'avoir été changée en statue de plomb. "

Ses narines en forme de cœur se plissèrent un peu sous son sourire, qui se voulait rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 166
Âge du perso : 14 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Dim 30 Oct 2016 - 18:19

- Plusieurs semaines... Il me semble, je ne sais pas trop car au début, je ne pouvais pas venir, et puis avant encore, je ne le savais même pas que vous étiez ici.

Répondit Samaël, la voix encore cassée par la surprise. Il était tellement étonné de voir la Kaminonienne se mouvoir, et mieux encore, lui parler.

- Je devrais appeler les infirmiers pour leur dire que vous vous êtes réveillée, non ?

Tremblant d'émotions, le teint devenu pâle du jeune Centaure se colora doucement. Il sentait comme la chaleur d'un plaisir de plus en plus visible rendait vie à son visage. Le bout de ses sabots était investi de milliers de fourmis taquines qui lui insufflaient un désir toujours plus grand d'exécuter des cabrioles pour fêter le retour de la Chevalière. Sans réellement prêter au geste de cette dernière pour cacher le gros pansement dont il avait vu les rebords, Sammy revint vers le lit, à la fois apaisé et surexcité.

- Vous n'avez pas à me remercier, c'est normal. Oh c'est vrai, vous trouvez que j'ai grandi ? Un petit peu seulement.

Cachant difficilement sa fierté, le Centaure bomba le torse, tout content que l'on remarque son poitrail plus développé et ses pattes légèrement mieux proportionnées. Son corps d'adulte se dessinait petit à petit, révélant des lignes fines et agiles, faites pour galoper rapidement à défaut d'une puissance qui pourrait lui faire défaut. Sammy serait plus haut sur pattes que prévu après une poussée de croissance vertigineuse, néanmoins il serait également élancé comme le promettait son ventre équin ayant perdu toutes les rondeurs de l'enfance. Ses épaules humaines anguleuses, son ventre plat et ses côtes légèrement saillantes aussi lui conféraient cet air de pré-adolescent sauvageon, fil de fer insaisissable. Un gentil petit sauvageon apprivoisé néanmoins, au regard attendri pour sa grande amie.

- Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé-Confessa le gosse en perdant de sa superbe, sa queue précédemment en panache retombant le long de ses flancs.- Je crois que vous étiez en mission, et que quelqu'un vous a fait du mal, non ? Mais ça ne sert plus à rien d'y penser maintenant... Nous avons repoussé les méchants Siths pour l'instant, le Temple est sûr et tout le monde a pris soin de vous ici.

Signe incontestable qu'elle était vue comme une victime, une proche et non un fardeau, Lei avait été soigné avec l'amour patient caractéristique des soigneurs Jedis. Le gamin ne doutait d'ailleurs pas que ces derniers se réjouiraient du réveil de la jeune Kaminonienne, en réalité étonné qu'ils ne soient pas déjà intervenus.

- Je suis venu dès qu'on m'a autorisé en fait, après que vous soyez stabilisé, on ne m'avait pas donné de détails mais on m'a quand même dit que c'était sérieux, et puis je le ressentais aussi à travers la Force donc j'étais inquiet, personne ne savait non plus si vous étiez consciente mais je vous lisais des histoires au cas où, comme ça j'espérais que vous ne vous sentiriez pas seule. Ce doit être ennuyeux à longueur de journée dans un lit sans bouger, pas vrai ? Comme une statue de plomb... - Fit-il en reprenant les mots de la Chevalière, triste par empathie. Un sourire pourtant égaya ses lèvres tandis que ses fines oreilles en pointe se redressaient joyeusement.- Mais tout ça c'est fini, vous pouvez bouger maintenant, il suffit juste de se réhabiller... Euh réhavitailler... Euh réhabiliter.

Ah Sammy et ses problèmes avec le Basic, au moins, Lei n'aurait pas de doute sur son identité, si tenté qu'elle ait pu en avoir. Il avait grandi, mais pas tant que ça au final.

- Si vous voulez, j'pourrai vous aider ! Pour remarcher... Comme dans les holofilms, après une longue maladie ou des blessures, faut réapprendre, mais bon, les héros y arrivent toujours, en plus vous êtes Jedi, donc faut pas vous inquiéter si ça vous arrive.

Fit le gamin enthousiaste, persuadé que désormais que son amie avait retrouvé sa conscience et parlait, tout irait mieux. Les problèmes de mobilité, le traumatisme laissé éventuellement, tout ça c'était des détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 75
Âge du perso : 25 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Sam 26 Nov 2016 - 20:05

Lei battit des paupières, stupéfaite. Plusieurs semaines ? La nouvelle avait de quoi choquer. Mais, en étant parfaitement honnête, elle avait bien pensé y rester. Cette fois, il s'en était fallu de peu qu'elle ne se fasse proprement découper en deux parties égales. Le bandage sur son tronc en était encore le frais témoignage. Se remettre de tels dégâts n'avait pas été simple, autant pour sa chair bleuté que pour son esprit, encore profondément meurtri, peut-être pour des années, ou le restant de sa vie.

" Je devrais appeler les infirmiers pour leur dire que vous vous êtes réveillée, non ? "

Lei réfléchissait encore, et elle mit une seconde à entendre la question rhétorique. Elle bafouilla, encore pâteuse :

" Euh... Oh. Non, non, attends encore un peu. Ils finiront bien par venir, de toute façon. "

Sans trop savoir pourquoi, la jedi n'avait pas envie que quelqu'un d'autre vienne briser cette étrange proximité avec le jeune padawan. Elle n'avait pas envie qu'on se mette de nouveau à l'examiner de la tête aux pieds, ou qu'on lui pose des questions. La kaminoane souhaitait juste du calme... et aussi, dire certaines choses qui soudain lui paraissaient d'une importance capitale. Mais Samaël avait repris, désireux de lui délivrer les seules informations qu'il détenait.

" Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé. Je crois que vous étiez en mission, et que quelqu'un vous a fait du mal, non ? Mais ça ne sert plus à rien d'y penser maintenant... Nous avons repoussé les méchants Siths pour l'instant, le Temple est sûr et tout le monde a pris soin de vous ici.

-Oui... Makem Te. Les égouts de Mille Mille. Je crois que je ne pourrais pas remettre les pieds sur cette planète avant longtemps... La bataille doit être terminée depuis une éternité. J'espère que tous les jedi vont bien... "

En effet, elle ne pouvait que l'espérer. Tant de choses avaient dû se dérouler durant sa convalescence. C'était comme sortir de la ligne de temps, et y replonger sans savoir où on allait atterrir.

" Si vous voulez, j'pourrai vous aider ! Pour remarcher... Comme dans les holofilms, après une longue maladie ou des blessures, faut réapprendre, mais bon, les héros y arrivent toujours, en plus vous êtes Jedi, donc faut pas vous inquiéter si ça vous arrive. "

Lei sourit, quelques plis apparaissant au coin de ses grands yeux. La grande alien appréciait tellement cette touche d'humour naïf et rafraîchissant ! Entre deux pensées bigarées, elle se demanda à quoi il pourrait bien ressembler dans quelques années, devenu un jeune adulte. Garderait-il ce sens de l'humour qui lui allait si bien ? Elle priait la Force que se soit le cas. Que rien ne puisse venir briser cet esprit là.

" Avec grand plaisir. Je vais avoir besoin d'un bon entrainement pour retrouver la forme. "

Elle le pensait plus que jamais : la jedi avait un besoin criant de se sentir à nouveau en vie... et utile. Assez d'être un fardeau ! Elle ne s'était pas montrée à la hauteur et sa détresse avait bien failli l'emporter. Enfin, après avoir regarder une dernière fois le pansement au bacta, elle se pencha doucement vers le petit chironian, qui n'était plus si petit :

" Samaël, j'ai besoin de te dire quelque chose. C'est très important, et ça te concerne directement. N'ai pas peur, ce n'est rien de grave. Mais je dois te le dire, rien qu'à toi. "

Elle le fixait à présent avec une étincelle curieuse dans le regard. Elle attendait son approbation, alors qu'elle n'en avait pas vraiment besoin. Mais Lei tenait à ce que le poulain garde la possibilité de ne rien entendre s'il le souhaitait. Elle entendait déjà son ancien maître lui dire que c'était stupide... mais elle y tenait, pour tout un tas de raisons qui ne tenaient qu'à elle.

" Tu veux bien que nous parlions encore un peu ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 166
Âge du perso : 14 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Dim 27 Nov 2016 - 20:37

- Ah, euh d'accord, mais faut faire attention à ce qu'un de ces machins médicaux ne fasse pas quelque chose de mal...

Suggéra le Chironian partagé entre l'inquiétude de ne pas suivre le protocole préconisé et heureux d'avoir plus de temps en privé avec Lei, réveillée depuis peu. C'était un privilège que d'être à ses côtés alors que la Kaminoniane venait de recouvrer conscience. Comme cela aurait été triste qu'elle ouvre les yeux seule, dans une salle toute blanche, propre mais triste malgré les nouvelles fleurs de Sammy. Ici, les infirmiers étaient des Jedis, par extension donc, ils étaient bons. Néanmoins très occupés par tous leurs malades, ils n'avaient pas le temps de diriger de doux mots à chacun d'entre eux. Le centaure était heureux d'offrir un peu de compagnie à la Chevalière qu'il sentait de plus en plus en forme au fur et à mesure du temps qui passait. Pour cette raison, le Padawan accepta de délaisser le bouton rouge sensé avertir les infirmières, obéissant à la demande, presque suppliante de la jeune Alien.

- Je ne sais pas, mais je peux me renseigner.

Proposa-t-il, un peu contrit de ne pas être au courant des événements de Makem Te. Comme tous les enfants de son âge, le gamin en avait entendu parlé dans les couloirs du Temple, puis discuté avec ses camarades de dortoir. Certaines de leurs hypothèses étaient fondées, vraisemblables alors que d'autres étaient complètement farfelues, notamment celles de Samaël et de son imagination débordante.

- Oui...

Tout à coup l’atmosphère venait de changer, plus chaleureuse ou plus chaude simplement, l'enfant n'aurait su le dire. Au mot "besoin", associé à l'expression "rien qu'à toi", Sammy avait sentit son cerveau hurler "secret". La Kaminonienne voulait donc lui confier quelque chose. Fier et inquiet à la fois, il s'approcha du lit, la mine sérieuse. Apparemment ce n'était pas un fait grave, mais le centaure prenait très à coeur ce type de demandes. Kolin avait toujours pu compter sur ses lèvres scellées malgré sa tendance bavarde. Lei le pourrait aussi. Ses yeux plongées dans ceux, magnifiquement étoilés de la Jedi, le centaure souffla son accord, sa main s'étant inconsciemment posée sur les longs doigts fins de la blessée. Qui était l'aîné protecteur en cet instant ? Le Chevalier aguerri ? L'Ami consolateur ? Le petit ou le grand ? Difficile à déterminé. Rôles mêlés, souffles courts, longue attente.

- Je vous écoute.

Pas besoin d'assurer qu'il garderait le secret. Vu son attitude, le respect et la tendresse presque adulte qui perçaient dans son regard, c'était une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 75
Âge du perso : 25 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Sam 7 Jan 2017 - 19:02

Quand elle réajusta sa position dans le lit, Lei sentit ses chairs brûlées gémir. Malgré le pensement au bacta, le sabre de la twi'lek s'était enfoncé trop profondément dans ses entrailles pour que ses organes ne se régénèrent en quelques jours. La nature devrait faire son œuvre, rien n'était jamais parfaitement miraculeux. La douleur lui fit lâcher un grognement.

Allait-elle devoir se retirer du combat ? Lei priait de toutes ses forces que ce ne soit pas le cas. Elle préférait encore mourir l'arme à la main dans des égouts putrides que d'être laissée à l'arrière pendant que les autres tombaient. Elle ne s'était jamais sentie l'âme d'une consulaire, tout simplement parce que rester inactive n'était pas son genre. Alors se voir ordonner de rester sur Ondéron...

" Je vous écoute. "

L'attitude si sérieuse et attentive du poulain emplit Lei d'un sentiment de fierté qu'elle n'avait plus connu depuis longtemps. Il avait comme un sixième sens avec elle, comme s'il savait lui faire plaisir même sans le faire exprès. La kaminoane prit une inspiration. Elle se réserva quelques secondes pour réfléchir à ses mots, puis, d'une voix basse et douce, elle se lança.

" Quand j'étais là-bas, sur Mille Mille, les sith y étaient déjà. J'ai dû me battre. C'est lors de ce combat que j'ai été blessée, mais ce n'est pas le plus important. Ce qui fait que je suis là aujourd'hui, même quand j'aurais pu baisser les bras et abandonner, c'est... toi. Je savais que je ne pourrais pas gagner : ils étaient deux, plus forts et plus endurants. Pourtant, quand je m'en suis rendu compte, j'ai su que je devais continuer quoi qu'il arrive. Parce qu'à ce moment-là, je ne pensais ni aux sith, ni à la guerre, ni au combat. Je pensais à quelqu'un. "

Parler de ces souvenirs était pire que de s'infliger à nouveau un coup de sabre. Mais Lei savait jusque dans ses tripes que si elle ne le faisait pas, elle ne pourrait jamais s'en libérer. Elle voulait tourner cette page noire. Mieux : elle voulait que la suivante comporte le nom de Samaël Akiam, d'une manière ou d'une autre.

" Et de toutes les personnes auxquelles j'aurais pu penser, de tous les gens que je connais... C'est à toi que j'ai pensé, Samaël. La Force a pris ta forme, ton visage, pour me donner le courage de tenir jusqu'au bout. "

C'est pour lui, qu'elle s'était battue, parce que dans un élan de lucidité, peut-être, la Force lui avait montré combien le combat des jedi était important pour l'avenir. L'avenir de leurs enfants, de ceux qui devraient prendre la relève dans quelques années. Lei n'avait que vingt-trois ans, mais elle était déjà une adulte. Elle savait qu'un jour viendrait où elle ne serait plus assez vaillante, que ce jour viendrait plus vite que pour d'autres, du fait de sa biologie. Lei n'était pas particulièrement effrayée, mais surtout inquiète.

" Voilà pourquoi je voulais te le dire : je te connais à peine, mais je tiens à toi. Tu es certainement l'un des initiés les plus prometteurs qu'il m'ait été donné de voir ici. Même si tu ne le penses pas. Tu as beaucoup de courage, et tu le partages avec les autres. "

Elle n'était pas allée plus loin dans les détails, elle ne voulait pas. La kaminoane espérait même qu'en parler l'aiderait à oublier.

" Merci d'être là, Samaël. Vraiment merci. L'Ordre Jedi a beaucoup de chance d'avoir des élèves aussi assidus et empathiques. Je... "

C'est à ce moment que quelqu'un décida de toquer à la porte. Trois coups brefs et légers. Lei se mordit la lèvre. Elle était déçue de ne pas pouvoir lui avouer qu'elle aurait tout donner pour l'emmener en mission avec elle, lui apprendre ce qu'elle savait... D'un battement de cil, elle se résigna.

" Entrez. "

Dès que l'ombre eut tourné le coin du paravent, la jedi reconnut sans hésitation le visage buriné et rayonnant d'un vieux maître jedi à la bure soigneusement rapiécée. A voir l'éclat de ses yeux, il avait attendu ce moment. Il ne semblait pas surpris de trouver la blessée en bonne compagnie.

" Ah, je vois que tu as de la visite. Samaël Akiam, je présume ? Maître Abloselm. Je suis la vieille carne qui a formé l'estropiée que tu vois là. "

Le vieux maître sourit en voyant son ancien élève et le poulain le dévisager avec surprise. Lei finit par lâcher un petit éclat de rire douloureux.

" Toujours aussi boute-en-train, vous au moins !

-Désolé de vous déranger, ce n'était pas mon intention. Tout va bien ? "

Lei connaissait trop bien le vieil homme pour savoir que c'était précisément ce dont il avait l'intention. Quant à savoir pourquoi, elle jetait l'éponge d'avance.

" En tout cas, ravi de voir que tu es de nouveau parmi nous Lei. Je n'ai jamais douté de ton opiniâtreté, et tu m'as donné raison ! On devrait pouvoir te revoir dans les couloirs d'ici un ou deux jours ? Parfait ! Quand vous aurez fini, tous les deux, j'aurais besoin de te dire deux mots, Lei. Ah ! Et, Samaël, Maître Skwiks voudrait aussi te dire deux mots. Pas de panique jeune homme, ce n'est pas pour te remonter les bretelles. Mais pense à aller le voir en sortant, hm ? "

Sans cesser de sourire d'un air malicieux, il quitta la chambre, laissant Lei le regarder partir avec une pointe d'anxiété. La grande alien soupira.

" Je n'aime pas quand il fait des cachoteries... "

Elle se tourna vers le poulain.

" J'ai toujours l'impression de me faire avoir ! "

Elle avança la main et ébouriffa doucement la crinière du jeune chironian. Puis elle désigna du menton la besace qui pendait à son flanc.

" Je peux voir ce que tu caches là-dedans ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 166
Âge du perso : 14 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Dim 15 Jan 2017 - 17:36

Le bruit feutré et régulier du sabot droit de Samaël dessinant des petits ronds sur le carrelage prouvait sa gêne. A l'instar du rouge teintant la peau légèrement matte du gamin d'ailleurs. Il écoutait tous ces compliments avec la furieuse envie de corriger Lei. Elle se trompait, ne le connaissant pas vraiment. Et pourtant, le Chironian avait également l'impression de bien savoir qui était la chevalière, comme s'ils étaient côtoyé, avaient fait la conversation pendant qu'elle était dans le coma. Samaël se demandait si c'était cela, le fameux lien apprenti-maître. Il se souvenait avoir éprouvé du respect nuancé d'un brin de peur à l'égard d'Ometeolt même si ce dernier le traitait bien, il restait froid et distant. Ensuite, Maître Is'shna lui avait paru aussi intéressant que gentil, mais le gamin ne s'était pas réellement attristé de sa mise en retraite, il lui avait ensuite rendu visite, cependant ces dernières s'espaçaient. La formation dévorait son temps libre, et la vie suivait son cours. Moins de contact avait éloigné le Padawan de son ancien mentor. En revanche, il avait rendu visite à Lei religieusement depuis son entrée à l'infirmerie et son esprit déjà distrait de nature s'était perdu en cours, à penser à la malade. Précisément en cet instant, en lui parlant, le gosse sentait leur osmose. Il aurait quitté cette chambre pour rien au monde. Apparemment victime du même "coup de foudre", le jeune Jedi et la Chevalière en étaient aux aveux, gênés des deux côtés. D'un point de vue extérieur, la scène devait être aussi charmante qu'agaçante, car tous deux tournaient autour du pot.

- Moi aussi j'ai souvent pensé à vous, et vous m'avez manqué.

Dire qu'ils n'avaient eu qu'une conversation. Longue certes, mais une seule conversation quand même. Sammy se souvenait avec force de détails de ce dont ils avaient parlé en embrassant l'arbre ou en mangeant sa soupe. Avec un sourire, le Padawan s'était souvenu de son soulagement en constatant que cette dernière était bonne. Cela faisait longtemps après tout qu'il avait quitté sa planète.

- Si vous voulez, demain je vous amènerai une soupe d'herbes. Enfin si l'infirmière me donne l'autorisation.

Désireux de sortir d'aveux aussi doux que gênants pour un gosse de cet âge, le Chironian ne s'attendait toutefois pas à une telle distraction. En effet, un vieil homme frappa à la porte puis pénétra dans la salle. Visiblement il connaissait très bien Lei et plus surprenant, Maître Abloselm savait aussi qui il était.

- Bonjour Maître Abloselm, oui, je voulais savoir si Maître Nae allait bien.

Alors qu'il allait proposer de partir après avoir esquissé une légère révérence respectueuse, le jeune Jedi fut à nouveau interpellé pour l'homme. Aller voir Maître Swiks ? Pourquoi donc ? Heureusement, on lui indiqua que ce n'était pas grave. Ouf alors, on n'allait pas lui reprocher d'avoir rendu en retard son dernier livre. La bibliothécaire lui avait déjà fait la morale, et le gamin s'était excusé, le chapitre était sensément clos, mais pour quelle autre raison voudrait-on le voir ? Docile, quoiqu'encore légèrement inquiet, le Chironian hocha la tête, incapable de parler car trop occupé à contempler les deux adultes. Il tendait à penser que Maître Abloselm avait éé le mentor de Lei, ou du moins un professeur proche d'elle. En effet, ils semblaient suffisamment se faire confiance pour échanger des blagues sur un passé commun riche.

Finalement Sammy se releva pour laisser passer le vénérable humain et l'observa fermer la porte. Seule la voix de la Kaminoane le sortit de sa transe observatrice.

- Je me demande bien ce que me veux Maître Swiks et ce que va vous dire Maître Abloselm moi aussi.

Pour être sincère, Samaël et sa tendance paranoïaque détestaient aussi ce style de cachotteries. On pouvait le rassurer en lui disant qu'on n'allait pas le gronder, le gamin s'imaginait toujours le pire. Sa maladresse habituelle n'aidait pas spécialement dans le sens où on le grondait assez souvent. Bien sûr, les remontrances n'étaient jamais graves car c'était un enfant relativement sage-si on excluait son énorme bêtise de sortir dans les bas-fonds de Coruscant pour aider Kolin- cependant, les maîtres se montraient parfois agacés avec lui. Ils étaient Jedis mais surtout des êtres vivants, or, il arrivait que Sammy soit vraiment, mais vraiment casse-patte, sans le désirer, c'était bien là le pire d'ailleurs.

- Oh, et bien le livre que je vous ai lu, un truc sur l'Histoire de Coruscant, un livre de grand ! Et les vieilles fleurs que j'ai remplacé. Mon sabre aussi.

Sammy posa sa besace sur le lit de la chevalière pour la laisser fouiller si elle le souhaitait. Il sourit malgré lui lorsque la Kaminoane ébouriffa ses cheveux. Elle avait réussi à plus ou moins le sortir de sa préoccupation de gamin sur le point de recevoir une vilaine nouvelle.

- Dites, c'était votre Maître ? Il faudrait peut-être ne pas le faire attendre, et moi aussi d'ailleurs.

Fit-il plus tranquillement, laissant seulement percer sa curiosité, couplée à une certaine "impatience" de respecter ses aînés en ne les faisant pas attendre. De toutes façons ça ne changeait rien, Samaël aurait pu indéfiniment rester avec Lei, il avait pour elle une multitude de questions, notamment sur son "voyage" dans le monde de l'inconscience. S'était-elle rendue compte du temps qui passait ? S'était-elle ennuyée ? L'apprenti n'osa toutefois pas les formuler. Il sentait bien que sa confiance envers Lei était grande, presque trop en comparaison avec le temps réellement passé ensemble, étant tous les deux conscients. Néanmoins, il y avait des limites dont Sammy était naturellement conscient, il ne voulait pas blesser la chevalière encore blessée physiquement et mentalement.

[HJ: Si tu veux, tu peux jouer que Samaël s'en va quand tu le souhaites, et faire intervenir les deux maîtres :) Je me demande ce que Maître Swiks veut à mon apprenti haha.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 75
Âge du perso : 25 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Jeu 2 Fév 2017 - 20:13


" Je me demande bien ce que me veux Maître Swiks et ce que va vous dire Maître Abloselm moi aussi. "
Lei aurait volontiers répondu que seule la Force le savait. Cela justifiait certainement qu'il y ait autant de théories différentes sur la Force. On était toujours surpris de ses manifestations. Lei la première : elle ne savait pas si elle devait s'en réjouir ou s'en méfier. On ne pouvait jamais savoir ce qui allait se produire, du meilleur ou du pire.

" Oh, et bien le livre que je vous ai lu, un truc sur l'Histoire de Coruscant, un livre de grand ! Et les vieilles fleurs que j'ai remplacé. Mon sabre aussi.

- Voilà qui est intéressant. L'Histoire de Coruscant ! Bon choix, l'Histoire m'a toujours beaucoup intéressée. Je suis sûre que je vais pouvoir rêver de ce que tu m'as raconté. "

Même si Lei avait toujours préféré Ondéron à Coruscant, elle ne doutait pas que l'ouvrage devait être très intéressant. Elle se promit d'ailleurs de tenter de le lire éveillée, cette fois. Elle était seulement déçue de ne pas se souvenir davantage de ce qu'il lui avait lu durant son sommeil. Avec un peu d'entrainement, elle pourrait peut-être y parvenir.

" Dites, c'était votre Maître ? Il faudrait peut-être ne pas le faire attendre, et moi aussi d'ailleurs.

-En effet, j'ai été son élève depuis mes onze ans. On a vécu beaucoup de choses, tous les deux... Certaines dont je ne suis pas très fière, d'ailleurs ! Un jour, je pourrais peut-être te les raconter. Mais pour qu'il soit sorti de sa confortable retraite, ce doit être important, c'est sûr ! dit elle en rigolant, je ne vais pas vous garder alors que vous êtes très attendu, futur chevalier Akiam ! "

Abloselm n'était pas du genre à se lever facilement le matin. Son caractère en avait fait aussi un jedi assez controversé. Pour ne rien arrangé, l'intéressé s'en fichait éperdument. Elle enregistra son regard près de la porte et lui offrit son plus beau sourire.

" Merci pour tout, Samaël. Amuse-toi bien. "

Elle lui fit un dernier clin d’œil, avant qu'il ne sorte de la pièce.

--

Dans le couloir, Skwiks et Abloselm discutaient à voix basse quand le jeune chironian apparut, besace au côté. Le vieil anx et son collègue humain se retournèrent d'un même mouvement. Impossible de savoir de quoi il avait été question, mais aucun des deux maître jedi ne parut ni surpris ni dérangé. L'anx invita le petit quadrupède à s'approcher avec bienveillance.

" Bien, je vais prendre le relais, maintenant, dit le vieil homme avec un grand sourire à l'adresse du poulain, tu n'as pas de souci à te faire. Je te rendrais Lei en bon état. "

Skwiks eut un petit rire joyeux. Il hocha son énorme tête avec entrain, puis posa l'une de ses larges paumes sur l'épaule osseuse de l'adolescent.

" De notre côté, initié Akiam, je vais te demander de faire un petit bout de chemin avec moi jusqu'à la bibliothèque. Nous pourrons parler tranquillement en route, qu'en dis-tu ? "

Laissant l'humain entrer de nouveau dans l'infirmerie, ils s'éloignèrent à pas nonchalants, dans la lumière tamisée des couloirs du Temple.

" J'ai discuté avec certains de tes enseignants Samaël, et je devais te dire : bravo. Tu as fait de beaux progrès ces derniers temps ! Autant il convient de reprocher du laisser aller, autant il faut savoir féliciter un travail. Le tien mérite des félicitations et je ne suis pas le seul à le penser, ici. A présent, j'aimerai un peu faire le point avec toi, sur tout ce que tu as appris et retenu, dernièrement, tu veux bien ?"

Tout au long du trajet, le maître questionna son élève sur quelques points, à la fois théorique et personnels, sur son ressentit lors des entraînements, ce qu'il pensait de sa vie au Temple... Le ton anodin de la conversation servait surtout à masquer l'inspection réelle que menait le maître. Avec douceur et patience, il scrutait les réactions du poulain dans la Force, tâchait de voir où se situait la barrière de sa sincérité. Après une dizaine de minutes de cette marche bon enfant, ils parvinrent finalement à la bibliothèque. L'anx mena son élève dans les rayons luisant de data bien ordonnés, et s'arrêta lorsqu'il eut trouvé celui qu'il cherchait.

" Nous y voilà : les indispensables aux voyages. C'est un ouvrage assez généraliste, mais il est facile à comprendre et très synthétique. Prends un peu de ton temps pour le lire, tu risques d'en avoir besoin sous peu. Je l'ai emprunté à mon nom, mais n'oublie pas de le rendre... "

Ne voulant pas laisser davantage planer le mystère, il sourit au jeune initié.

" A ce propos, j'ai une annonce d'une grande importance à te faire. "

Un peu à l'écart des allées, dans le rayonnage, Skwiks jugeait qu'ils étaient suffisamment au calme pour confier son message à la jeunesse. Le chironian était un élève très attentif, mais également très démonstratif, parfois. Le maître prit le temps de réfléchir à la forme, avant d'annoncer, de sa voix basse et grave, la véritable raison qui l'avait fait le séparer de la kaminoane :

" Le Conseil a jugé qu'il était temps pour toi de quitter le Temple, pour accompagner l'un de nos chevalier dans ses missions. C'est un grand moment dans la vie d'un jedi, une occasion de partager une expérience de vie avec une personne qui prendra une place particulière dans ta vision du monde. "

Il glissa le data dans la besace de Samaël et le gratifia d'un nouveau sourire.

" Tu seras bientôt convoqué par le Conseil pour te présenter à ton nouvel enseignant. Tâche d'être à l'heure, et bien préparé. Je te fais confiance."

Skwiks en avait vu, des padawans. Mais celui-ci sortait un peu du lot. Pas seulement parce qu'il avait quatre pattes : il avait pris son mal en patience, alors que la plupart des camarades de son clan avait déjà été confiés aux bons soins de maître en fonctions. Il avait pris à cœur les remarques même les plus acerbes et s'était appliqué à se corriger, là où d'autres s'étaient rebellés comme les enfants qu'ils étaient. En d'autres termes, le chironian était plus mature, même à son âge, que bon nombre de padawans plus âgés. L'anx savait apprécier cette vertu, sans doute plus que d'autres.

--

" Merci d'être venu.

-Le contraire n'aurait pas été digne de moi, si tu me le permets. "

Lei regarda son mentor tirer un tabouret à lui et s'asseoir avec lenteur.


" Maître Skwiks a parlé aux enseignants de Samaël, et nous pensons qu'il est grand temps pour lui de faire ses armes en dehors du temple. Ces déboires passés semblent avoir été surmontés avec efficacité, mais nous sommes aussi conscient du fait qu'il lui faille désormais un repère, quelqu'un en qui avoir suffisamment confiance pour avancer. "

Lei battit des paupières. La nouvelle était de taille ! En elle se disputaient la joie et la déception. Samaël allait être fou de joie... enfin, il allait devenir padawan, et non plus simple initié ! Le jeune chironian le méritait amplement. Mais Lei ne pouvait s'empêcher d'avoir un léger pincement au cœur : si le poulain partait en compagnie d'un autre jedi, elle risquait de ne plus jamais le croiser... Même en comptant qu'elle puisse revenir plus souvent sur Ondéron, ce qui n'était pas dit.

" Samaël va devenir padawan ? C'est merveilleux ! Il va être tellement heureux ! "

L'homme hocha la tête avec un calme serein.

" En effet, c'est en grande partie pour cela que nous souhaitions vous . En ce qui concerne le futur mentor de Samaël... "

Abloselm laissa son regard quitter le visage intrigué de Lei pour errer sur les raies de lumière du store qui barrait la fenêtre.

" J'ai proposé ton nom au Conseil, et j'ai eu un avis favorable. "

L'oeil malicieux du maître jedi revint vers elle, tout à fait conscient du genre de réaction qu'il allait provoquer.

" Quoi ?! "

La kaminoane déglutit. Qu'avait-il fait ? C'était la panique à bord. Elle ne pouvait pas croire qu'il ait fait ça ! Elle, guider Samaël ? Si elle fouillait bien dans ses pensées, bien sûr qu'elle n'avait espéré. Mais entre ses désirs et la réalité, Lei était bien trop consciente de ses faiblesses pour oser seulement penser une telle chose. Devenir le maître d'un jeune requérait tout un tas de qualités et de savoirs qu'elle ne possédait pas.

" Attendez, qu'est-ce que vous avez dit ?!

- Tu as très bien entendu, padawan. Tu es pressentie pour devenir le maître de Sama

Il la laissa digérer l'information en silence, avant d'ajouter, plus sérieux :

" Et entre nous : qui d'autre ? Dès que vous vous êtes croisés, lui et toi, c'est un véritable champ magnétique qui s'est créé. N'essaye pas de le nier, cette petite scène anodine aujourd'hui en est la preuve. Le lien entre vous est déjà fort, trop fort pour n'être qu'une coïncidence ! "

La kaminoane releva la tête et le fusilla du regard.

" Vous écoutiez à la porte.

-Non, je n'écoutais pas. J'allais frapper quand je vous ai entendu au travers du battant ! Ce n'est pas ma faute si ces portes ne sont pas insonorisées... "

Lei soupira. Il n'avait vraiment pas changé ! Abloselm devait être l'un des pires bout-en-train qu'elle ait connu sur Ondéron. Mais elle ne pouvait jamais lui en vouloir plus de deux minutes. Après tout, elle lui devait tout. Même la vie...

" Je ne suis pas prête. J'ai... regardez ! J'ai failli mourir à cause de mon incompétence ! Comment le Conseil peut-il se résoudre à me confier la vie d'un autre si je ne suis même pas capable de protéger la mienne ?

-S'il suffisait d'être bon combattant pour être jedi ! Lei, ce que tu as fait sur Makem n'avait rien d'un échec, même si tu continues - et continueras toujours, comme je te connais - de le penser. Être un jedi, c'est prendre des décisions impossibles le matin avant même son petit déjeuner. C'est garder la tête froide quand tout le monde devient fou, c'est se regarder dans un miroir en comptant les visages de tous ceux qu'on aurait bien voulu sauver ! Être jedi, c'est renoncer à être parfait ! Juste essayer de l'être dans la mesure de nos moyens... "

Le maître et l'élève se contemplèrent une seconde dans le silence de la chambre. Le souffle manquait à Lei. Elle avait rarement vu le vieil homme s'emporter de la sorte dans une tirade pleine de. Si habituée à la distance et la rigueur jedi, que la grande alien en oubliait qu'il n'était qu'un humain malgré tout. Elle comprit alors qu'il lui montrait combien ils étaient tous semblables : lui aussi, avait dû douter, pleurer, trembler. Elle pouvait surmonter tout ça, elle pouvait encore grandir et évoluer, parce qu'elle avait survécu.

" Là-bas, j'ai senti ta souffrance. Quand ils t'ont trouvé, j'étais là. J'ai tremblé autant que toi tu as tremblé en imaginant Samaël à ta place. Tu as vu de tes propres yeux ce qu'aucun de mes enseignements n'aurait pu te montrer... Tu as simplement appris ! Tu n'es pas morte. Tu es ici, et tu as permis à des dizaines de gens de s'en sortir indemne ! Tu as agit en jedi, ni plus ni moins. Cesse de croire que tu es faible et idiote. Parce que tu n'es ni l'un ni l'autre : je suis fière de toi. Je veux que tu ailles de l'avant, que tu rebondisses, et non que tu restes ici entre quatre murs à regarder tes blessures en pensant que tu les as bien mérité. "

Lentement, Lei déglutit, fixant ses mains réunies au-dessus des draps. Comment lui faire entendre qu'elle avait besoin de temps ? Besoin de réfléchir à tout ça ? Il avait avancé les pions sans rien lui dire, et voilà qu'elle devait comparaître devant le Conseil. Elle paniquait, incapable de se voir autrement que comme la jedi qui avait échoué à stopper une sith et son complice alors que la République avait eu besoin d'aide.

"Je... Je comprends. Mais je ne peux pas croire que je sois la bonne personne. Vous l'avez dit vous même. J'ai encore tellement à apprendre ! Je ne ferais pas un bon maître... Je suis trop émotive, trop rêveuse et pas assez distante. Je ne peux pas enseigner...

-On arrête jamais d'apprendre, Lei. Même moi, j'apprends encore ! Avoir un élève est une chose qui te fera évoluer à l'allure grand V, crois-moi. "

Elle aurait voulu répliquer, trouver quelque chose de pertinent à lui répondre. Mais sa langue se tordit et aucun son ne sortit d'entre ses lèvres. Encore une fois, il avait le dernier mot. Il paraissait sûr de lui, fier même. Après tout, qui était-elle pour critiquer les décisions des maîtres ? Elle leur avait toujours prêté une grande aura de sagesse. Cette même aura qu'elle ne se voyait absolument pas porter.

" Tu seras convoquée par le Conseil dès que les médecins te jugeront apte à sortir d'ici. S'il te plaît, prend le temps de te reposer et de méditer un peu. Tu verras que cette perspective n'est pas aussi effrayante que tu ne l'imagines. "

Il se leva et la regarda longuement en silence, puis sortit de la chambre sans rien ajouter. Lei se retrouva seule, avec sur le cœur un lourd sentiment de détresse. Elle essaya de respirer, de réciter en silence le code jedi. Elle allait avoir un padawan. Jamais, même dans ses rêves, elle ne s'était mise à une telle place : celle du maître. Qu'allait-elle bien pouvoir enseigner à quelqu'un comme Samaël ? L'art de repriser ses bures ? De faire des tartes aux pommes ? L'art de parer les coups ? Elle qui avait manqué de se faire ouvrir en deux par une sith ? N'importe quel jedi lui aurait été supérieur dans une telle situation. Dans les longues heures qui suivirent, Lei tenta d'imaginer à quoi allait bien pouvoir ressembler une vie . Ils ne pourraient pas la renvoyer sur Coruscant dans son état. La garde licteur refuserait de la réintégrer tant qu'elle n'aurait pas accomplit sa rééducation et prouvé son aptitude à reprendre sa mission. Qu'allait-elle devenir ? Serait-elle à la hauteur ? Non, bien sûr que non ! Samaël risquait de se retrouver avec le maître le plus incompétent de tout le Temple... Il ne méritait pas ça.

La nuit s'annonçait longue. Lei ne parvint pas à fermer l'oeil, et le lendemain fut pire encore.

--
Hrp : Fini pour moi ! Si tu es partante, Saï est d'accord pour ouvrir un sujet rp au conseil pour officialiser ce lien. Razz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 166
Âge du perso : 14 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   Dim 5 Fév 2017 - 0:02

Malgré lui, Sammy fixait la crête de l'Anx qui lui rappelait la tête de Maître Ashna, en plus colorée et sans le trou. Il décrocha difficilement ses yeux de la curiosité, les joues rouges de confusion pour s'intéresser à ce que disait le maître. Toujours spontané, le gamin avait autant de mal à cacher ses sentiments que ses petites actions "incorrectes". S'il était passionné par quelque chose, le Chironian observait, or, il était passionné par plein de détails, dont la vie en elle-même.

- M...erci.

Le souffle coupé, Sammy baissa le regard, les joues désormais cramoisies. La nouvelle phrase de son aîné le fit toutefois dresser la tête vivement. On lui apprenait qu'il allait avoir un maître ! C'état une sacrée nouvelle, pourtant le Padawan ne hurla pas de joie, encore sous le choc, il se contenta de risquer son opportunité, car pour lui le plus important était que ce mentor veuille de lui, pas qu'on lui l'impose.

- Il veut ? Je veux dire, ce maître, il me veut moi, concrètement ?

Que ce soit "l'heure" n'était pas une raison. Le jeune Jedi avait eu du mal à formuler cette phrase car il pouvait recevoir un "non" en pleine figure, ratant sa chance. Le Chevalier ou le Maître pourrait dire ce qu'il avait sur le coeur et finalement refuser l'élève. D'ailleurs, Samaël craignait la douleur de ce "non" par anticipation, mais il pensait que s'il avait bien compris les paroles de l'Anx, sa remise en question était juste... Et puis maintenant que le sujet avait été mis sur la table, le Chironian se rendait compte qu'il aurait aimé avoir Lei pour l'accompagner sur la voie de la Chevalerie. Néanmoins, par respect pour son aîné, il se tu, pensant aussi que la Kaminoane avait sans doute déjà quelqu'un en vue, et que ce quelqu'un avait bien de la chance.

Entre temps, tous deux étaient arrivés à la bibliothèque où le plus vieux avait mis des livres dans les mains de l'enfant. Ce dernier sembla surpris, découvrant après quelques minutes seulement que ses doigts étaient pris. Il soupira, soulagé. Voilà un événement normal. Un maître s'apprêtant à interroger un élève. Bien sûr, Samaël n'avait aucune idée que c'était un test, se réjouissant au contraire que la conversation prenne une tournure normale. Les aînés aimaient vraiment faire réfléchir leurs apprentis, ainsi, ce "test" n'avait absolument rien d'anormal.

- D'accord.

Avait-il joyeusement concédé, ne sachant plus très bien quand on lui avait annoncé qu'il devait se préparer pour une mission. Souhaitant oublier le stress que provoquait cette nouvelle-incluant une joie immense par ailleurs- l'apprenti pris son mal en patience. Comme l'enfant qu'il était, il dansait parfois sur ses pattes ou commençait une phrase avant même que l'Anx termine, pour autant, il demeurait intéressé par les propos du maître. Cela l'aida à se détendre, il éprouvait du plaisir à deviser avec le maître, se promenant avec les deux livres ainsi que le marque-page indiquant la date pour les rendre, mise de force dans ses mains par la sévère bibliothécaire. L'apprenti sortit de la conversation tranquille, il salua profondément Maître Skwiks puis reparti joyeux.

- Encore merci Maître...

Ce ne fut qu'une fois dans sa chambre que le jeune Jedi retrouva l'inquiétude-d'autant plus qu'il n'avait pas pu retrouver Lei, apparemment encore occupée.-. Il prépara son sac pour la mission et lut les livres jusqu'à deux heures du matin. Ce n'était pas raisonnable à la veille de partir, mais le Padawan voulait s'informer. Sur qui, sur quoi ? Il n'avait pour indices que ce bouquin, lequel l'aida au moins un peu à préparer sa besace. Deux lampes dont une solaire et l'autre avec de nouvelles piles dans des endroits divers, des barres céréalières très caloriques, une boussole (qu'il ne savait pas lire mais bon.) et un vieux Datapad de rechange. Celui-ci ne recevait pas Holonet et il fonctionnait très lentement mais pourrait servir si l'apprenti perdait le premier.

Le lendemain, l'enfant alla en cours normalement quoique baillant d'avantage que la normale. Lorsqu'il rentra, Samaël reprit le Datapad glissé dans son sac et l'étudia, il notait aussi régulièrement des détails du livre. Il remplissait ainsi chaque jour sa besace, ou la vidait selon les conseils. C'était devenu une routine que d'attendre ce fameux jour de convocation. Seule ombre au tableau, le Chironian ressentait que ce maître aurait dû être Lei.

[HJ: Fini pour moi aussi :) Et d'accord pour le post au Conseil, si Saïnounet n'est pas trop occupé. J'ai hâte de voir comment le duo avance, merci d'avoir accepté Sammy comme Padawan, j'aime beaucoup Lei.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agent non secret [PV Lei] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Agent non secret [PV Lei] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Centre médical-