La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Lun 4 Juil 2016 - 19:37

Croiseur Républicain Osmose

-"Maitre Jedi ?"

La porte de la chambre venait de s'ouvrir, laissant apparaître dans la pièce Gabriel assis à un bureau. Le Corellien était assis, pensif et concentré sur la tâche qu'il s'affairait à remplir, à savoir compilé le rapport de la mission qui venait de se conclure. La proximité de celle-ci avec les limites de la frontière rendait l'importance de ce dernier plus délicate, dans la mesure où certaines parties de cette zone étaient presque devenues un No Man's land. De ce fait, et pour éviter d'ajouter cette responsabilité à Loreline, il avait choisi de s'occuper de cette besogne, mais n'avait pas souhaité être dérangé.

-"Mh ?"

L'humain n'avait pas décoller son regard réellement du rapport qui apparaissait sur son holopad. Le Caporal comprendrait surement, c'est en tout cas ce que je Jedi espérait. Et il allait avoir raison sur ce point. C'est en tout cas ce que le soldat laissa paraître, délivrant son message.

-"Le commandant vous fait demander sur le pont. Il a reçu un message de détresse qui requiert selon lui votre présence, à vous et votre padawan. Il m'a envoyé vous chercher."

A son habitude, le regard de Gabriel se plissa, alors qu'il entendait cette requête du Capitaine de pont. Pourquoi pareille demande ? Le Commandant devait savoir que si détresse il y avait, les Jedi ne s'opposerait pas à une décision de sa part, et qu'au contraire, ils proposeraient leur aide. Mais dans ce cas alors, pourquoi les faire demander ? Ce simple détail titillait l'esprit du Maitre, et la seule chose qui était sûre, c'était que pour en savoir plus, il faudrait se plier à la demande.

-"Bien. Prévenez votre Commandant que j'arrive. Je termines juste cette partie."

-"Bien Maitre Jedi."

L'homme le salua, et sortit de la pièce. Gabriel resta stoïque un instant, toujours pensif à la singularité de cette demande. En se laissant aller vaguement, il lui semblait sentir quelque chose d'étrange, quelque chose d'inhabituel mais beaucoup trop diffus que pour être précis qu'en à la nature de ce ressenti. Etait-ce lié à ce qui les attendait, lui et sa padawan ?

Fermant le rapport, une holo-image s'afficha, représentant un groupe de jeunes d'une époque maintenant révolue. Sur le coté, l'on reconnaissait dans un visage les traits du Maitre au sang mêlé, et dans la foulée, une visage féminin fit sourire le fasciés de Gabriel.

-"L'on répond toujours à un message de détresse, n'est-ce-pas ?"

La question, posée à voix haute, n'appelait pourtant pas de réponse. Pas plus que si elle était posée à un fantôme, un souvenir étroitement lié à la personne représenté sur ce souvenir du passé. Et se levant, Gabriel verrouilla l'accès à son pad, puis celui de sa chambre, et se mit en route pour le pont. Il allait bientôt savoir ce que leur voulait le Commandant, et savoir comment Loreline avait occupé son temps, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 21 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Sam 9 Juil 2016 - 23:43



Cron Drift Sector




C’était assis à l’une des consoles de navigation présente sur la passerelle du navire que la padawan Loreline Shi’va passait le temps. Elle n’y faisait pas grand-chose ayant choisi d’utiliser ce temps libre de transition comme période de repos. Ainsi, elle était assise en « mode repos » les jambes appuyées sur le dessus de la console éteinte. Sous elle, une militaire ingénieur était, pour sa part, occupée à réparer la console. La mécano était de la même race Cathar que Loreline. À bord d’un navire peuplé en majorité d’humain, il n’avait pas fallu long pour que les deux jeunes dames se lient d’une certaine amitié.

[Kayia Jha] Ma famille avait une petite ferme sur une Lune minière. Ce n’était pas quelque chose d’énorme, mais suffisant pour alimenter la colonie minière. En ce sens, nous étions très respectés parmi les habitants. Le secteur était plutôt isolé, et sans la ferme, la colonie risquait de disparaitre s’il arrivait quelque chose au vaisseau de ravitaillement. La communauté était essentiellement composée de réfugié Cathar qui avait fui quelques siècles plutôt la guerre. …Est-ce bon ?

La console afficha des signes de vie avant de s’éteindre à nouveau.

[Loreline] Aussi actif qu’un droïd désactivé.

[Kayia Jha] Un simple non aurait suffi.

En guise de réponse la padawan ne fit qu’un bref soulèvement d’épaule. Kayia n’eut pas d’autre réaction de Loreline. Cette dernière apparaissant s’être assoupie. Il fallait croire qu’elle était très épuisée.


La mécano continua donc son ouvrage pour insuffler une nouvelle étincelle de vie à cet objet inanimé. Elle aurait aimé discuter un peu plus avec la padawan et en apprendre plus sur comment une cathar pouvait être devenu Jedi. Sur la colonie, c’était soit être mineur, fermier ou la maintenance. Le choix de destiné était plutôt restreint et le simple fait de pouvoir quitter la colonie était déjà un exploit en soit.

Après plusieurs tentatives, la console reprit vie. Il ne lui restait plus qu’à prendre sa torche au plasma pour découper une nouvelle plaque de protection. Au même instant, elle vit apparaitre dans son champ de vision une patte qui lui tendait ladite torche. C’était Loreline, éveillé, qui lui tendait l’objet qu’elle s’apprêtait à aller chercher. Comment ? À la seule interrogation qui apparut sur le visage de la mécano, Loreline trouva une réponse … bon peut-être pas la bonne réponse, mais au moins une réponse.

[Loreline] Il va se penser quelque chose …..

L’instant d’après un officier de l’autre côté de la passerelle s’adressa à l’officier responsable.

[Officier Comm] Monsieur, nous recevons un appel de détresse. Il s’agit d’une balise de détresse en mode automatique, vaisseau civil, je ne réussis pas à déchiffrer son identifiant. Secteur Auril. Signal perdu, Monsieur! J’ai pu identifier les coordonnées : planète Ossus.

[Navigateur] Monsieur, ce secteur est non navigable. Il ya trop de débris et d’interférence magnétique.

[Commandant] Bien, noté le tout, et faite parvenir les informations à notre avant poste le plus près... Puis-je vous aider padawan ?

Loreline Shi’va était soudainement apparu au côté du Commandant et avec les étincelles qu’elle avait au regard, elle avait manifestement quelque chose à demander.

[Loreline] Il y a quelque chose dans ce système, nous devons nous y rendre. Je pense connaître un chemin.

[Commandant] Pense ?

[Loreline] Certaine !

Les officiers présents sur la passerelle voyaient là un spectacle étonnant. Il fallait vraiment une jedi pour faire ce type de demande insensé et être pris au sérieux par le Commandant.

[Commandant] M. Jim, faites venir Maître Fyelën. M. Holso, machine au arrêt et tenter de trouver un chemin pour le secteur d’Auril. Padawan Shi’va il y a 389 vies sur ce vaisseau, j’aimerais que ce chiffre ne diminue pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Sam 23 Juil 2016 - 18:01

La porte magnétique du pont s'ouvrit, et le pas de Gabriel le fit avancer sur le pont vers l'épaisse vitre en transparacier. Loreline était déjà là visiblement, et le Commandant aussi. Mais alors que Gabriel avançait, son regard s'arrêta et l'arrêta un instant. Et avisant les étoiles qui ornait la toile sombre de l'espace, une chose lui apparaissant maintenant évidente : le vaisseau était à l’arrêt. Et une autre chose se montra évidente aussi : Loreline était incroyablement concentrée.

-*Pourquoi ?*

Question en pensée, à seule destination de lui seul. Et reprenant sa marche, il finit par rejoindre le Commandant Taw'ik.

[Commandant]-"Maitre Fyelën. Nous avons reçu un message de détresse en provenance du Secteur Auril, et plus précisément de la planète Ossus. Votre Padawan est sûre de connaître un chemin et..."

-"... vous lui faites confiance pour ce genre de certitude..."

Gabriel venait finir la phrase du Commandant sans pour autant glisser la moindre émotion dans sa voix. L'espace d'un instant, l'on aurait presque pu croire que ce ton monocorde aurait été celui du Maitre Tianesli et non du Jedi à la bure Émeraude. Un ton si monocorde que le Commandant en vint à douter, l'espace d'un instant.

[Commandant]-"Pas ... Vous ?..."

A cette remarque, le regard de Gabriel se porta sur le Commandant, puis revint sur Loreline. Depuis que la jeune Cathar avait rejoint l'homme comme disciple Padawan, Gabriel n'avait jamais eu à se plaindre d'elle. Et elle l'avait toujours surpris, et parfois bien amusé par son "tempérament" si atypique mais qui la caractérisait si parfaitement.

-"J'ai toute confiance en elle, Commandant. Loreline, montres-nous..."

Gabriel n'avait aucun problème à montrer pareille confiance. Si la situation devenait critique, il agirait dans la mesure du possible, mais la confiance n'avait pas de prix. Et Loreline se devait de savoir qu'en toute circonstance, son Maitre avait lui aucun problème à lui confier jusqu'à sa vie.

-"Commandant. Puis-je vous demander... ?"

Et s'écartant un peu, plus dans la direction de la vitre, Gabriel attira l'humain avec lui.

-"L'appel de détresse venait d'un vaisseau militaire ?"

[Commandant]-"Civil, de ce qu'on en sait, Maitre Jedi."

-"Et il venait de l'orbite ou d'Ossus elle-même."

[Commandant]-"Difficile à dire en l'état. Pourquoi ?"

-"Soyons prévoyants. Faites affrêter une navette et qu'une équipe se tiennent prête. Autant que le personnel du vaisseau. Ossus est proche de la frontière, et pourrais intéresser plus d'une personne ne partageant pas les opinions que nous défendons."

[Commandant]-"Bien Maitre."

L'homme se retira alors, laissant Gabriel face à l'immensité de l'espace. Une main de Gabriel se porta alors sur son bouc, venant accentuer l'impression présente sur le visage de l'homme : perplexe. L'impression qu'il avait dans sa chambre ne l'avait définitivement pas quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 21 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Dim 31 Juil 2016 - 22:44


Cron Drift Sector - Passage

Il ne fallut pas long à M.Holso, l’officier navigateur, pour arriver à une conclusion. Les relevés des senseurs longues distance affichaient une courte ouverture dans la nébuleuse. Muni de cette information, il alla à la rencontre des Jedi et du commandant.

[M.Holso, officier nav.] Commandant, nos senseurs révèlent ce qui s’apparente à un passage en train de se refermer au sein du secteur. Le vaisseau pourrait facilement si engouffrer pour y lancer une navette.

[Commandant] Dois-je en comprendre que ce passage est instable.

[M.Holso] Effectivement, il a déjà commencé à s’effondrer à partir du centre. Dans les faits, la navette devra traverser directement le champ d’astéroïde pour attendre Ossus.

[Commandant] Donc notre seule option est de s’engouffrer dans un passage qui se referme ….

[M.Holso] Sans compter qu’il faudra une vingtaine d’heures à la navette pour parcourir la distance restante.

Le Commandant prit le temps d’observer la passerelle histoire de mieux peser les faits. En situation normale, ce plan rentrait directement dans la catégorie des mauvais plans : trop de risque, trop d’incertitude. Toutefois, ils avaient à bord deux Jedi qui possédaient des notions très différentes quant à l’évaluation du risque d’une mission. Il avait entendu plus d’un officier commenter sur les « exploits » que certains Jedis réussissaient à accomplir. Il comprenait aussi à présent pourquoi ces mêmes officiers détestaient ces plans alambiqués requérant un jedi pour entrevoir une chance de réussite.

Mais pour l’heure, Maître Fyelën était un maître Jedi des plus remarquables. Il possédait une présence des plus puissantes sur les hommes à bord. Sans compter qu’il possédait le type de vision élargie digne d’un amiral. Pour le commandant, ces traits avaient une grande importance dans sa décision finale.

[Commandant] Maître Fyelën, nous allons vous larguer à bord d’une navette au plus loin dans le passage. Padawan Shi’va sera responsable de piloter la navette et une équipe vous assistera : deux soldats et un officier médical….

[Loreline] et l’Officier Jha.

[Kayia] Quoi ! Je proteste !

[Commandant] C’est d’accord, vous posséderez une fenêtre de mission de, il se tourna vers M.Holso.

[M.Holso] Environ six jours, Commandant, dépasser ce délai la navette devra parcourir une distance trop longue pour ses propres réserves.

[Commandant] Bien, Cinq jours. Rendez-vous au hangar dans 3 heures.

------------------------------------------------------------------
Croisseur républicain Osmose - Hangar

La petite équipe de sauvetage monta à bord de la navette de type Ministry. Il s’agissait d’un modèle des plus courants, servant principalement à couvrir les transports orbitaux et de court trajet vers des lunes. Pour des trajets plus éloignés, on lui préférait habituellement des vaisseaux plus coûteux, et surtout, équipé d’hyperdrive.

Contenu de l’impossibilité d’utiliser un tel moteur hors à l’intérieur de la nébuleuse, la robustesse de la navette serait finalement un atout plutôt qu’un inconvénient pour cette mission.

[Loreline, via com] Osmose, ici Navette Delta-un, prêt au départ.

[Commandant, via com] Vous avez le feu vert, padawan. Bon voyage

[Loreline, via com] Bien reçu, Osmose, Delta-un se met en route !

Les moteurs de la navette s’illuminèrent alors que la navette quittait le hangar du croiseur républicain pour aller s’engouffre à quelques centaines de mètres dans un nuage de poussière stellaire, d’astéroïde et d’anomalie magnétique et gravitationnelle. Le voyage sera long et mettra à dure épreuve Loreline ainsi que les autres membres de la mission. Ils voyageaient, ici, en pleine tempête spatiale à bord d’un tout petit navire.

[Kayia] Je n’aime déjà pas cela !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Dim 21 Aoû 2016 - 19:25

“Prudence est mère de sureté…”

-”Loreline. Peux-tu me dire ce que tu ressens ?”

Gabriel s’était arrêté sur le chemin menant les deux Jedi à la navette, faisant signe à la clique de continuer. Le Corellien, porté sur la confiance en sa Padawan, était néanmoins curieux quant à savoir si elle avait la même impression que lui ou non ? Ressentait-elle un appel quelconque de la Force ? Quelque chose l’attirait-elle vers cette nouvelle mission inopinée ?

Ordinairement, Gabriel n’insisterait pas, faisant confiance à la Force et à ses propres capacités pour faire face, mais là… La Padawan avait été capable de trouver un passage dans trou spatial qui se refermait, et de ce qu’il avait compris, elle avait même pressenti que quelque chose allait arriver ? La chance ? Gabriel n’était pas un croyant du hasard. Mais si ce n’était pas le hasard qui motivait cette chère Cathar dont il avait maintenant la charge, qu’était-ce donc ?

Réponse de Loreline obtenue, Gabriel se contenta d’un “Très bien” avant de reprendre la route.

--- A bord de la Navette Minitry ---

[Kayia] Je n’aime déjà pas cela !

Comment reprocher cette phrase à la mécanicienne du groupe ? Cette jeune fille avait été désigné d’office par la Loreline, proposition qui avait été validée par le Commandant de bord du Croiseur Osmose. Gabriel, pour sa part, ne savait pas encore sur quel pied danser. Que penser de ce qui était en train de se jouer actuellement ?

Leur navette s’engouffrait dans un piège spatial, avec un risque de ne pouvoir faire demi tour ou marche arrière si cela devenait nécessaire. Une mission de sauvetage qui pouvait vite changer du tout au tout. Ossus était un espace protégée, une zone interdite, et qui dit interdit dit personne prête à tout pour braver les lois. Mais pire, Ossus était intimement lié aux Jedi et à la Force, de part le Temple qu’elle avait abrité. Ce genre de lien, ainsi que les autres événements dont la planète restait le témoin, n’était jamais à prendre à la légère.

Malgré cela, le visage du Maitre Jedi restait ce qu’il était toujours : parfaitement calme. Se levant, il se dirigea vers le siège, à coté de Loreline, et demanda à l’occupant qui n’était autre que la jeune Kayia de le libérer.

Celle-ci s'exécuta et Gabriel s’assit donc, observant l’espace un instant.

-”Maitre Keinos t’a déjà parlé d’Ossus ?”

Dans l’immensité de ce passage, magnifique de surcroît, Gabriel n’hésitait pas une seconde à distraire la jeune Jedi. Il savait l’effet que pouvait avoir la mention de son ancien Maitre à Loreline, mais il était tout de même important qu’il sache ce que Loreline savait et ne savait pas au sujet de ce monde. Mais la recherche d’informations ne devait pas se traduire par une prise de risque inconsidérée, aussi Gabriel posa les mains sur son manche de pilotage. Ce faisant, et écoutant la réponse de la Cathar, il relança un balayage de la fréquence sur laquelle avait été émis le message de détresse initialement reçue. Et surprise, le message fut de nouveau audible, dans l’ensemble de l’habitacle.

Gabriel l’écouta, pour finalement déclaré ce qui semblait être une évidence :

-”C’est un message enregistré.”

-”Et… ? Cela veut dire que c’est un traquenard selon vous ?”

L’un des soldats dans la navette avait pris la parole, pour poser la question si fatidique. Le regard de Gabriel se tourna alors vers Loreline, et le Maitre ne répondit pas de suite, se contentant de fixer du regard sa disciple.

-”Nous allons le découvrir bien assez tôt.”

La piste n’était pas à écarter mais Gabriel n’accepterait définitivement pas l’idée de ne pas en avoir le coeur net. Un message enregistré, c’était un piège vieux comme le monde dans le milieu de la piraterie spatiale, mais aussi l’un des moyens d’envoyer un message lorsque l’on ne peut surveiller continuellement les fréquences. Et les codes qui accompagnaient le message étaient là : ceux d’un vaisseau civil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 21 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Dim 28 Aoû 2016 - 17:59


En route pour Ossus



Un peu plutôt,
Coursive du Croiseur Osmose


Maiître Fyelën lui avait lancé la question sur ce qu’elle ressentait. Une question probablement en lien avec cette « vision » de la Force qu’elle avait eu sur la passerelle principale du Croiseur Osmose.

[Loreline Shi’va] Maître, c’est un peu confus. Il y a une présence de la Force dans ce secteur particulier. Je la sens lointaine et diffuse, mais aussi isolée et bloquée par son environnement ou autre chose. Sans trop savoir comment, je fus touchée un court instant par cette Force. Comment l’expliquer, d’autres padawans seraient meilleurs pour exprimer exactement ce qu’il en est, elle prit un instant pour réfléchir, un peu comme d’une tempête ou un cyclone, le système fait partit de la globalité tout en étant très isolé. Je pense que c’est un des relents de ce système qui m’a touchée. Ainsi, j’ai pu connaitre sa direction. Rien de précis, pas de vision prophétique, juste que je nous dirige droit sur une tempête. C’est bien, non ?

Déjà que Cron Drift était un secteur particulière hostile pour son environnement, d’y rajouter une Force tumultueuse n’allait définitivement pas faciliter la vie à la petite équipe de sauvetage.

Avait-elle répondu adéquatement au questionnement de son Maître ? Ce dernier se contenta d’un « très bien ». Ce qui laisse un peu pensive Loreline. Depuis qu’ils étaient montés à bord du Osmose, elle trouvait son maître pensif; comme s’il était à la recherche de réponses… à des questions qu’elle ne connaissait visiblement pas.

------------------------------------------------------------------
Navette Ministry

Maître Fyelën vint la rejoindre au poste de pilotage prenant la place de Kayia. Loreline s’empressa de l’accueillir et de lui montrer sur les instruments leur positionnement spatial sur la route qu’ils devaient emprunter pour se rendre à la planète. Elle nota que son Maître était quelque peu prit par le spectacle de la nébuleuse qui les entourait.

[Maître Fyelën] Maitre Keinos t’a déjà parlé d’Ossus ?

La question sortait vraiment de nulle part et prit quelque peu Loreline au dépourvu. Elle n’effectua, toutefois, pas d’erreur de pilotage, continuant comme si de rien était. Son visage avait, par contre, adopté une attitude plus sérieuse. De plus, elle n’offrit pas une réponse immédiate à la question, laissant de longues secondes passer. Finalement au détour d’un astéroïde, elle y alla d’une réponse.

[Loreline] Nous n’avons jamais parlé, du moins pas directement… Maître Kenos aimait explorer, faire des découvertes … Maître Shyllawparroo m’a montré plusieurs rapports de mission de Maître Kenos où décrivait la faune et la flore de tel ou telle planète. On pouvait y ressentir sa passion pour cela. Maître Shyllawparroo m’avait aussi informée que ces rapports ne représentaient qu’une minorité des mondes que Maître Kenos avait explorés ….. il n’était pas vraiment du genre à écrire des rapports apparemment. Mais, vous êtes probablement plus au courant que moi sur ce point. Ossus, ossus ….

Elle réfléchissait à la question de Maître Fyelën alors qu’elle effectuait une nouvelle manœuvre pour glisser la navette entre deux astéroïdes. Bien qu’elle n’avait pas parlé directement avec son Maître, elle avait plongé de nombreuses fois dans son esprit à tenter de le contacter, voyant image et décorum du passé de l’homme. Le terme d’Ossus y signifiait vaguement quelques choses.

[Loreline] Son esprit contenait quelques images et sons en lien, probablement, avec Ossus. Une nature perturbée, des habitants primitifs, un lieu de connaissance….

Elle ne développa pas plus sur le sujet et heureusement Gabriel n’insista pas plus sur la question. Ce chemin dans l’esprit de Kenos avait chaque fois été teinté par l’obscurité.

Quant’au traquenard que le soldat soulevait comme question, Loreline se contenta de lever légèrement les épaules. Maître Fyelën avait parfaitement raison, ils le découvraient bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fyelën
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
88/88  (88/88)
PF:
110/110  (110/110)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Dim 30 Oct 2016 - 13:12

Gabriel esquissa un très léger rictus, alors que Loreline ne se contentait que d'hausser les épaules. Telle était-elle, cette padawan cathar sous sa responsabilité. D'apparence et sans la connaitre, d'aucun la qualifierait peut-être de désinvolte, et pourtant il était d'avis du Maitre qu'il n'en était rien. C'était juste l'impression qu'elle savait donner.

Il était d'ailleurs excessivement rare de constater une telle attitude chez un Padawan. Savoir ainsi ne se contenter que de peu, savoir donner une telle impression. L'attitude était plus courante chez les Ombres, où le "jeu de rôle" était parfois important, où le fait de revêtir un masque d'émotions était parfois une source de salut. Gabriel se souvenait très bien de la façon même dont le Maitre Karva Waray ou encore l'ancienne disciple du Maitre Don était capable de faire ce genre de choses. Et parfois, il devait le reconnaître, Loreline lui faisait penser à cette Caste si particulière de l'Ordre.

Se remettant correctement dans son siège, Gabriel reprit alors :

-"La vérité est qu'Ossus a souffert de l'implosion d'étoiles voisines. Toutes vies sur la planète s'est alors arrêtée. Et il se trouvait alors sur la planète un Temple Jedi."

Difficile d'expliquer ce qui s'était réellement passé tant Gabriel n'en avait lu que des rapports, mais il était certain d'une chose : un tel cataclysme, lié à la mort de gens sensibles à la Force présent à ce moment-là sur ce monde avait du laisser son empreinte sur la planète. Une empreinte que si l'on se concentrait, l'on pouvait déjà ressentir. Etait-ce cela, l'impression que sa Padawan suivait pour traverser ce passage ?

Une chose pourtant intrigué le Jedi : la réaction de la jeune Cathar au ressenti de ce qu'était maintenant la planète. Celle-ci serait-elle à son esprit une représentation palpable de ce qu'était l'esprit de Maitre Keinos ? En aurait-elle l'impression ? Et si tel était le cas, saurait-il trouver la sagesse de lui faire affronter cela pour qu'elle en ressorte grandie ?

-"Pour les derniers rapports que nous en avons eu, la surface n'est pas vivable, à cause des radiations. En tout cas, pas pour nous. Nous utiliserons donc des combinaisons et devront utiliser le SAS pour garder l'appareil pressurisé."

-"Et l'origine du message. Je sais que vous avez dit que nous verrons une fois sur place, mais s'ils n'ont pas tenu compte de ce genre de consigne de sécurité, que ferons-nous ? Est-ce parfaitement raisonnable ?"

-"Je l'ignore Sergent. Mais nous le saurons le moment voulu. Rassurez-vous."

Les minutes continuèrent de défiler, alors que Loreline semblait faire preuve d'une concentration digne de ce que son mentor pouvait attendre d'elle, et finalement le vaisseau sorti de la Faille pour enfin contempler une sphère dans l'espace : Ossus.

Gabriel n'attendit pas plus longtemps pour activer un brouillage sur la navette, pointant du doigt l'un des coins de l'habitacle. Dans l'espace, en orbite de la planète, un vaisseau plus gros que le leur était en orbite stationnaire. Se concentrant un instant, le Maitre déclara :

-"Je ne ressens pas de vie à l'intérieur. Ils ont probablement laissé le navire sous la surveillance de Droides."

L'Emblème, lui, ne laissait pas de place au doute : il s'agissait de pirates du secteur. Cela ne présumait rien de bon quant à la suite des événements, mais il leur fallait découvrir le fin mot de cette histoire. Désireux de laisser sa part de décision à Loreline, et d'enfin tester ses capacités, Gabriel déclara alors :

-"Que suggères-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 21 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Ven 30 Déc 2016 - 18:09


«Que suggères-tu ?»
- Maître Gabriel Fyelën

DOS: Début d’Opération Sauvetage


Orbite d’Ossus
Navette Ministry


L’emblème du vaisseau pirate était maintenant parfaitement visible, Loreline ayant fait faire une légère dérive à la navette D1 pour mieux évaluer la situation. La seconde Cathar du vaisseau, Kayia fut toutefois la première à prendre la parole suite à la question de Maître Fyelën.

[Kayia, nerveuse] Aucun mouvement.

[Loreline] Exactement, Maître Fyelën a raison, il n’y a personne sur ce vaisseau. Que disent les senseurs ?

[Kayia] Très peu, je détecte deux navettes au sol à proximité d’un vaisseau abimée. Le signal de détresse provient de l’épave!

[Loreline, en flippant quelques interrupteurs] Et bien, notre route est encore claire. Droit sur l’épave !

Elle n’attendit pas l’accord de son Maître pour faire plonger de manière abrupte la navette dans l’atmosphère tumultueuse d’Ossus. Les protestations commencèrent à fuser alors que le spectacle d’un ouragan commençait à prendre place à l’horizon. La petite Cathar n’afficha qu’une brève sourire en réponse et accéléra la descente de la navette au cœur même de l’ouragan. La barrière de l’atmosphère fut rapidement franchit; en témoigna les gerbes de flamme de la carlingue. L’équipage se tut au déclenchement d’une alerte de proximité, cherchant d’instinct à resserrer les attaches de leurs sièges. Loreline tira quant ‘à elle sur les commandes pour entamer le redressement du vaisseau. Les moteurs émirent un lourd bourdonnement démontrant à quel point ils étaient sollicités. Tranquillement, la vision du sol qui occupait pleinement la vue du cockpit s’effaça pour laisser place à une vue sur l’horizon et bien sûr, sur le mur de vent qu’il représentait.

Fonçant au maximum de sa vitesse atmosphérique, la navette Ministry défonça le mur de vent. La coupe du vaisseau lui fit prendre le vent comme une voile et donna un solide coup latéral aux passagés. Éprouver le petit vaisseau tenait le coup et maintint sa stabilité malgré qu’il dérivait quelque peu poussé par le vent. Les minutes s’écoulèrent dans un certain silence alors que la coque renvoyait chaque assaut de l’ouragan.

La tranquillité revint finalement à l’extérieur révélant que la navette avait maintenant fuit la zone de tempête. La petite pilote, fière de son coup, pointa un point à l’horizon. On n’y voyait le restant d’un vaisseau cargo ayant subi un puissant impact gisant partiellement enfoncé dans le sol dans un certain angle. La partie arrière gisait non loin de la complètement éclaté en monceau. Au côté de cette épave, deux navettes pirates était stationné.

[Militaire] Je me redis, Maître Jedi, je sens le traquenard.

[Kayia] Oublie le traquenard ! On est en vie ?!?

[Officier Médical] J’aillais dire la même chose ! Quelqu’un est blessé ?

[Loreline] Pas de blessé, Doc, juste quelques émotions fortes. Voyant que l’explication ne suffisait visiblement pas, elle enchaina … La haute atmosphère de la planète est particulièrement chargé en énergie et un bon pilote sait éviter les tempêtes électromagnétiques.

Elle vit que visiblement son explication ne suffisait toujours pas, elle décida donc d’abannner pour le moment et de se concentrer sur son approche finale. La navette D1 effectua un premier passage au-dessus du site avant de faire un demi-cercle et de ce posé à la verticale.

La navette avait à peine touché le sol que déjà les moteurs étaient coupés et la pilote, Loreline se trouvait à côté du SAS à enfiler une combinaison.

[Loreline] Allons sauver des vies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline Shi'va
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 138
Âge du perso : 21 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   Mer 11 Jan 2017 - 1:15


«Allons sauver des vies !»
- Padawan Shi’va

DOS : Recherche de survivants


Surface d’Ossus
Crash site


L’équipe de sauvetage avait terminé sa préparation. Chacun revêtait à présent un scaphandre atmosphérique capable aussi bien de leur permettre de survivre dans le vide spatial que sur une planète à l’atmosphère contaminée.

En l’occurrence, leur protection antiradiation se révélait plus qu’une nécessité face aux conditions d’Ossus. La planète avait été transformée par un cataclysme qui avait bouleversé la totalité de ce secteur de la galaxie. Antérieurement une planète très vivante et habitée, elle était devenue aride et toxique à sa surface. Ce même cataclysme avait par le fait même isolé la planète du reste de la galaxie.

[Militaire]Tout le monde est prêt ? J’active le sas!

D’une simple pression sur un écran, les lumières du sas de la navette D1 virèrent au rouge et l’air fut purgé pour correspondre à la pression extérieure. Dans la même étape, L’opération stérilisa la surface des scaphandres. Une fois terminée, les lumières tournèrent au vert et la porte extérieure se déverrouilla de ses gonds.

L’équipe s’extirpa du sas pour rencontrer le sol rocheux et craquelé que leur offrait la planète comme tapis d’accueil. Les vents étaient relativement forts, mais ils pouvaient sans trop de problèmes l’affronter et rester debout sans être déplacé comme certains présentateurs d’holonews aimaient tant faire dans pareille situation. Quant’à la faune et la flore, on pouvait dire qu’elle était à peu près inexistante ravager depuis des siècles par les restants du cataclysme.

L’admiration du paysage ne faisait pas partie des préférences des soldats qui les accompagnaient. Aussitôt le pied à terre, il s’était déplacé arme en main vers les deux navettes pirates afin d’évaluer le danger. Ils s’agissaient de modèles d’un certain âge et plus ou moins en état comme le confirma au premier regard Kayia qui les avait rejoints quelques instants après avec le reste de l’équipe.

[Kayia Jha] Il ne reste pas vraiment de véritable pièce d’origine sur ces deux-là. Mais l’armure supplémentaire est solide! Brut, mais solide. Ils ont probablement aussi retravaillé les répulseurs pour prendre en compte le poids.

[Loreline] Une vingtaine chaque ?

[Kayia Jha] Entre vingt et trente passagers, oui possiblement.

L’un des soldats se joint à la conversation.

[Militaire] Aucun signe de vie. Ils ne semblent pas être à bord. Les navettes sont en mode verrouillage et selon l’amoncellement de sable, elles n’ont pas bougé depuis plusieurs jours, voir semaine.

[Loreline] Et bien un mystère de plus à éclaircir! Mais en premier … Doc ! On va voir l’épave.

[Officier Médical]Parfait, je suis juste derrière vous.

L’homme serra l’attache de son sac médical, comme dernière vérification, et entama la marche menant à l’ascension de ce qui restait du vaisseau civil. Loreline, accompagné de Kayia, le précédèrent alors que l’un des soldats ferma la marche.

L’épave gisante semi-enterrée présentait de nombreuses ouvertures sur sa coque. Il ne fut donc pas très difficile pour la petite équipe de trouver une entrée. Bien vite, les lampes de leur équipement s’activèrent pour faire face à la pénombre de la carcasse de métal. Aucune trace d’énergie des systèmes principaux, seuls quelques sous-systèmes possédant leur propre source d’énergie montraient encore quelques signes de vie. Mais pour l’instant, outre quelques diodes lumineuses, rien pour aider à éclaircir la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une quête peut en cacher une autre [PV Loreline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-