La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)   Jeu 16 Juin 2016 - 13:23





Les Découvertes


Suite au succès de ses fouilles archéologiques, R'win qui avait définitivement convaincu les siens de la légitimité de leur cause avait suscité l'attention d'un vieux chamane d'une tribu autrement plus lointaine, et qui désirerait lui parler ..

Dans les années qui avait suivi son adoption au sein de la société Tusken, R'win s'était intéressé de très près à la question des origines de ce peuple, après avoir entendu une ancienne légende affirmant que les Hommes des Sables descendaient des premiers habitants de Tatooïne : les Ghorfas. Le garçon qui avait appris à se faire respecter des siens ne s'était pas limité à entendre l'enseignement des sages, mais s'était de lui-même mis au travail et avait conduit de son propre chef de nombreux travaux archéologiques pendant cinq années, à la recherche de la confirmation de cette thèse. Ses connaissances en archéologie, de part son défunt père, lui avait permis d'entreprendre plusieurs chantiers de fouilles en mobilisant ses frères qui lui obéissaient au même titre qu'aux puissants chamanes. Afin de localiser les endroits à fouiller, il s'y était pris d'une façon bien précise. Le désert de Tatooïne, contrairement à ce que l'on pouvait penser, était un endroit fabuleux pour mener des fouilles archéologiques, grâce au déplacement constant de ergs exercé par le vent, dévoilant ainsi les regs rocheux présent sous les couches de sables fin, c'est à dire le même niveau stratigraphique que lors des derniers millénaires. La première étape de la fouille consistait à localiser des indices lithiques en surface, en scrutant le sol, afin d'y confirmer une activité ancienne. Conscient que les peuples premiers avaient coutumes d'user leur environnement naturel pour s'abriter, R'win entama ses prospections le long de défilés rocheux où le sol était essentiellement composé de regs. Son objectif était de découvrir une zone qui aurait été continuellement habité par les Ghorfas, puis par leur potentiel descendant Tusken en confrontant les niveaux supérieurs de terrain avec les strates inférieures. R'win ne fut pas déçu de l'audace de sa spéculation, puisqu'il découvrit effectivement des corps d'individus correspondant à la description que faisait les nombreuses encyclopédies galactiques de l'ethnie Ghorfas, sous des couches accueillant des restes Tuskens plus récents. Cette découverte eut lieu à proximité du campement de la tribu des Mùuten-mâchid, le lieu étant depuis étroitement surveillé par des gardiens du clans.


Pierre tombale Ghorfas
Cette découverte qui eut lieu seulement cinq années après le début des fouilles avait conduit de nombreux émissaires des tribus nomades et sédentaires de Tatooïne à se rendre au campement des Mùuten-mâchid, afin de vérifier la véracité des propos qu'avait fait circuler le jeune R'win O'arr. Depuis cet évènement, R'win avait affronté un Seigneur Sith nommé Darth Valeras, et mené plusieurs pillages à l'encontre d'Anchorhead. Sa rencontre avec le Seigneur Sith n'avait fait qu'aggraver son penchant son l'obscur. Sa marginalité associée à son tempérament skyzoïde et solitaire l'avait amené à ne pas poursuivre dans vers un enseignement plus profond et à s'envoler, pourquoi pas, vers Koribban. Le puissant Valeras l'avait en revanche innitié à assez de prouesses malsaine pour en faire un Jedi Noir. R'win puisait dorénavant la plupart de son énergie dans le Côté Obscur de la Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)   Jeu 16 Juin 2016 - 15:47



Le Vieux des Dunes


La nouvelle de ces découvertes s'était rapidement diffusée dans les tribus voisines des Mùuten-mâchid, et même au-delà de la Mer de Dune qui s'étendait autour d'Anchorhead. Meseen' An 'jiir, vieux sage de la tribu autrement plus lointaine des « An 'jiir », avait fait chercher le jeune Jedi. Il désirait lui parler et le priait de lui apporter des preuves matérielles de ses découvertes.
R'win avait répondu à l'appel des émissaire An 'jirr qui avait fait le voyage à dos de Banthas, et s'était empressé de les suivre à travers un voyage qui avait duré plusieurs mois. An 'jriir était une autorité reconnue parmi les Tuskens de cette partie de la planète. Aussi, le jeune R'win avait accepté de se lancer à l'approviste, plaçant sa confiance en son aura d'autorité et de sagesse, en acceptant d'embarquer avec lui ses vingts meilleurs guerriers, comme le réclamait le vieux Meseen' An 'jiir. Il ne savait rien des volontés élémentaires du vieil oracle, pas plus que les propres émissaires de ce dernier.

Le voyage fut long et fastidieux, la plupart se déroulant à travers l'océan d'ergs brûlants, au sein duquel l'on trouvait aucun oasis. La caravane avait ainsi pris le soin de se charger lourdement de vivres avant de se lancer dans le périple. Ces terres de sables perdues n'étaient que rarement arpentés, et la plupart du temps seulement par les caravanes de commerces Tuskens. La température pouvait monter au-delà de soixante degrés lors des midis-solaires et en début d'après-midi. La nuit était en revanche beaucoup plus fraîche, c'est ce qui expliquait pourquoi les Hommes des Sables entamaient leur marche vers les six heures du soir, et dormaient la plupart de la journée pour échapper aux rayons, à long terme mortels, des multiples soleils de Tatooine.
Les aventuriers guidés par les émissaires An 'jiir arrivèrent à destinations après avoir passé la dernière semaine de voyage à traverser une zone de regs. La tribu en question était implantée à proximité d'un territoire connu de la région : le Canyon de la Désolation.
Le campement des An 'jiir était disséminés dans une zone rocailleuse, sur un plateau surélevée. En contrebas, l'océan d'ergs se jetait dans les steppes rocailleuses qui précédaient les hautes falaises, fruit de milliers d'années d'érosion. Le campement semblait relativement simple pour un lieu abritant une autorité aussi importante que l'Oracle. La tribu ne devait pas dépasser les quarante individus. Les cases étaient regroupées à une cinquantaine de mètres du rebord de la falaise et des guetteurs armés se promenaient le long de la ligne de crête à dos de Banthas.

R'win ne rencontra le vieux sage que le lendemain de son arrivée. L'oracle le reçu dans sa hutte personnelle. Meseen 'An 'jiir était un Tusken étonnement plus grand que la moyenne, et également beaucoup plus longiligne. Il posa ses longues et fines phalanges les épaules de R'win pour le saluer, puis le pria de s'assoir pendant que ses guerriers fraternisaient avec ceux de son invité, à l'extérieur.
On fit rapidement apporter les artéfacts ramenés par la caravanes des Mùuten-mâchid. Meseen les examina avec attention, sans cacher son étonnement pour ce qui s'avéraient selon lui êtres de véritable artefacts Ghorfas. Des pièces particulièrement rares du fait du statut de néophyte des Tuskens dans les arts archéologiques. En étudiant les ossements, Meseen conclut lui aussi que si des corps Ghorfas se trouvaient dans les strats inférieurs des cimetières utilisés par les Tuskens, ces derniers étaient nécessairement leurs descendants. Les Tuskens descendaient des premiers habitants de Tatooine.

Le vieux sage dévoila alors l'un des plus grands secret de la communauté au jeune R'win qui avait rendu ce constat possible. Au cœur des montagnes qui entouraient le plateau, dans le Canyon de la Désolation, étaient encore érigées les ruines ancestrales, abandonnées au sable et aux fauves.
La Cité Perdue des Ghorfas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)   Jeu 16 Juin 2016 - 17:14

La Cité Perdue des Ghorfas






L'Oracle n'y était pas allé par trois chemins. Des émissaires avaient été immédiatement envoyés à travers la Mer de Dune, chargés d'avertir toutes les tribus possibles de la découverte qui allait définitivement légitimer la Hâ'hâkat. Meseen espérait que cela motiverait les tribus à s'unir autour d'une cause commune. R'win ne pouvait que s'en réjouir, lui qui haïssait les Hutts et avait soif d'aventures épiques.
Les représentants de chaque tribus conviées étaient invités à rejoindre l'emplacement des An 'jiir à une date fixée sur le calendrier solaire des Tuskens, équivalente à quatre mois après le départ des émissaires. Si l'autorité de Meseen était loin d'être absolue, son prestige était reconnue à travers les clans Tuskens, comme étant l'un des piliers de la résistance contre la colonisation des territoires sacrés.
L'Oracle espérait que le plus de chefs de tribus possible répondent à son invitation.

Le premier mois, pendant que les émissaires vaquaient à travers les territoires éloignés de la région, R'win avait été chargé par le vieux sage de sécuriser la voie d'accès jusqu'aux ruines de la Cité Perdue. Le jeune Jedi avait obtempéré, et, avec ses vingt guerriers d'élite appuyés par une dizaine de soldats An 'jiir, avait mené une campagne de pacification de la zone dans laquelle Meseen s'apprêtait à recevoir son comité. De nombreuses bêtes errantes avaient été éliminées, et un certain nombre de terriers et de nies de bestioles autrement plus féroces, détruits. Lorsque les guerriers menés par R'win avaient pénétrés dans la cité, ils étaient tombé sur une cinquantaine d'individus revêtus d'armures mandaloriennes, qui semblaient avoir fait de l'endroit leur repaire de chasse sur la planète. Le Jedi s'était adressé à eux en Basics, et leur avait demandé de partir, leur assurant qu'un plus grand nombre encore de guerriers allaient bientôt rejoindre ces lieux qui appartenaient à leur propre communauté. Les guerriers et guerrières de diverses ethnies avaient refusé, se défendant d'occuper ces lieux depuis déjà plusieurs années. R'win avait allumé son sabre pour les impressionner, mais cela n'avait pas fonctionné. Il leur demanda pour qui ils luttaient exactement. Les skateurs se présentèrent comme des mandaloriens bannis de leur communauté depuis une quinzaine d'années. Ils étaient venus sur Tatooine recommencer leur existence en vivant en communauté soudée. Ils ne servaient personne, à part eux-même ou le plus offrant. R'win leur assura qu'ils ne pourraient pas s'opposer longtemps à la volonté de la Hâ'hâkat, mais qu'ils leur étaient possible d'y contribuer et d'être payés par le butin qu'ils amasseraient.
Le jeune Jedi s'entretint avec le chefs des mandaloriens et plusieurs de ses guerriers et guerrières.

« Ce que tu vois aujourd'hui, n'est que la pointe de l'épée qui pourfendra la plèbe coloniale de ces terres sacrées. Les Hutts n'ont jamais respecté notre communauté. Nous ne sommes pas opposés à la cohabitation, tant que l'on respecte nos terres et nos coutumes. Eux, souillent nos sanctuaires et exploitent notre planète. Nous allons la reprendre. Tous ceux qui auront contribué à cette guerre, seront récompensés. Si vous vous joignez à nous au cours de cette campagne, vous serez libre d'emporter le butin qu'il vous plaira. Je ne vous demande pas de combattre en première ligne, mais d'appuyer nos forces quand elles déferleront sur les villes. Dans tous les cas, vous devrez partir d'ici, car ce territoire est nôtre, et il sera le premier que nous allons reprendre. »

Canbore qui faisait office du mâle alpha du groupe de mandalorien rétorqua au Jedi qu'il resterait ici si ça lui plaisait et que personne ne les feraient partir. Il demanda de voir les premiers exploits des Tuskens pour mesurer leur crédibilité. Puis il aviserait avec les siens. Ce à quoi le Jedi Noir répondit de la façon suivant :

« Les terres que tu occupes, sont un des territoires les plus sacrés des Tuskens. Un Tusken n'est pas nécessairement de pure race. Vois mon visage.
Si tu veux siéger en ces terres, tu devras te joindre à notre communauté, en tout cas, le temps que tu voudras y rester. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)   Jeu 16 Juin 2016 - 19:16





Le Grand Rassemblement





Quatre mois s'étaient écoulés depuis le départ des premiers émissaires An 'jiir. Un nombre impressionnant de chefs de tribus avaient répondu à l'appel de l'Oracle, bien plus que ce dernier ne l'avait imaginé. La motivation principale avait été l'agacement suscité par une colonisation toujours plus envahissante des territoires sacrés. Les partenariats commerciaux que les Hutts nouaient régulièrement se soldaient par l'implantation de corporation sur les territoires riches en minerai de Tatooine. De nombreuses tribus Tuskens avaient été contraintes de déménager, et la plupart du temps par la force.
Un peu plus d'une centaine de seigneur de guerre avaient répondu à l'appel et étaient venus avec leur suite armée, ce qui, quelques semaines après la date fixée de la réunion, totalisait prêt de mille neuf cent guerriers. À cela s'ajoutait les effectifs militaires des tribus sédentaires d'Anchorhead qui avaient également été invité à se joindre, et qui faisait grimper cette armée à deux-mille guerriers. Un immense campement s'organisa autour du clan An 'jiir. De nombreuses fêtes et rituels furent célébrés durant sept jours. Après quoi, l'ensemble fut invité à prendre la route des ruines de la Cité Perdue des Ghorfas.

R'win était resté auprès de Meseen pendant les quatre mois d'attente. Pendant ce temps, le jeune Jedi Noir avait fait envoyer des émissaires avertir sa tribus et les tribus sédentaires voisines du prolongement de leur séjour.
Au temps venu, il avait guidé les différentes tribus jusqu'au sanctuaire des Ghorfas. Les mandaloriens avaient disparus, fruit d'une négociation sans violence qui leur avait permis de demeurer sur place jusqu'à l'arrivée des tribus. Pour l'heure, les mercenaires observaient la scène depuis une hauteur qui surplombait la position de la cité, creusée dans la roche.
L'ensemble fut invité à investir la cité et à prendre place sur un immense escalier qui faisait office de gradin. L'ensemble des seigneurs de guerre étaient assis sur la première tribune. Les yeux de tous étaient braqués sur Meseen qui exposait les preuves matérielles attestant définitivement la descendance du peuple Tusken des premiers natifs humanoïdes de Tatooine. Les artéfacts et les restes furent distribués de façon à ce que chaque convié puisse vérifier de lui-même. Puis l'Oracle s'emporta rapidement dans une harangue qui devra rester célèbre dans l'histoire du peuple Tusken. Il proclama la Hâ'hâkat et l'ouverture officielle de la guerre contre la colonisation. Mais lorsqu'il encouragea chacun à se placer sous ses ordres dans la campagne, plusieurs protestations émanèrent de la part des seigneurs des tribus les plus puissantes. Meseen proposa que chaque tribu réticente désigne son meilleur guerrier pour participer à un combat à mort. La tribu affiliée au survivant aurait le droit de mener la guerre. R'win qui était au côté de Meseen lui proposa de faire affronter l'ensemble contre lui, ce qui en cas de victoire, assurerait une obéissance certaine de l'ensemble envers les An 'jiir. Le vieux sage accepta. Onze combattants équipés d'armes Gaderfii se ruèrent sur R'win qui garda la surprise jusqu'au dernier moment. Lorsque le premier guerrier fut sur le point de l'occire, le Jedi Noir alluma la lame supérieure de son sabre. La tête du guerrier sauta d'un coup. Des émois eurent lieu dans le public tandis que les dix autres combattants eurent un instant d'hésitation. Les champions foncèrent finalement sur R'win qui alluma sa deuxième lame et élimina tout le monde dans une danse meurtrière. Le combat avait duré vingt secondes.
Peu après, l'ensemble des chefs de tribus prêta allégeance envers Meseen et son champion « prodigieux ». L'Oracle décréta un partage de la cité proportionnel, entre tous les clans ayant répondu à l'appel. Dans l'Empire qu'il prévoyait de bâtir, les clans ayant participé à cette réunion méritait une position de noblesse. Tous furent invité à démanger jusqu'à la cité de leur ancêtre.

En Atunda Helona 3484 av. BY / 21.569, quatre mois après le Grand Rassemblement, les Tuskens marchaient vers Anchorhead.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)   Sam 5 Nov 2016 - 16:46



L'attaque des Tuskens (Écrits)

Nous levions le camps tard dans la nuit, et laissions la forteresse de Tistin Tichka, jadis arrachée aux mains des jawas, à une partie de nos frères. Pendant cette campagne, elle nous servirait de base arrière et de réserve logistique. Sa position surélevée et son encastrement dans un réseaux de collines en faisait une tête de pont idéale en territoire ennemi. Aussi, avec les prisonniers nombreux que nous fîmes, et que nous préservions toujours en ces lieux, nous espérions nous protéger de quelques bombardements.

Nous n'étions plus qu'à une trentaine de kilomètres de la ville. Il ne faisait pas complètement noir, l'horizon, paysage de regs tantôt recouverts de dunes, était brièvement éclairé par ce que ressemblait fortement aux premières lueurs de l'aube. Tatoo 1 et 2 amorçaient leurs ascensions quotidienne au-dessus de cette partie du continent.
J'ai souvenir d'un temps très doux, d'un terrain accessible et même exaltant à parcourir. Ce paysage que nous traversions, est pour moi l'apogée esthétique de ce qu'un homme comme moi peut voir. C'est mon idéal. Un champs de cailloux autour de moi, recouvert du sables des ergs que le vent dépose ça et là, et qui s'amasse parfois à plusieurs endroits pour former des dunes. Un terrain aux niveaux inégaux, des endroits surélevés, des rochers mystérieux érigés au milieu de nul part. Mais toute cette matière ne serait rien sans le calme de l'aube.

Nous étions un petit millier à progresser, la plupart à dos de banthas, tels une colonne de fourmis avançant dans le sable. J'étais en retrait, à côté du Très Vénéré Oracle dont j'avais l'honneur de constituer la garde rapprochée en compagnie de plusieurs guerriers vétérans. Chaque tribu marchait derrière son seigneur de guerre qui marchait lui-même derrière les tribus des maîtres de satrapies. Le Très Vénéré Oracle aurait ainsi dû se trouver en tête de colonne, mais par vigilance, il évitait de se placer ainsi.
Au matin, les remparts de la ville d'Anchorhead ont été aperçus. Nous venions à ce moment de dépasser le territoire des Roajj' ii, alertés de notre arrivée, qui avaient anticipé la fortification de leur territoire, à présent l'avant-poste de l'expédition.

Après cette dernière halte, pendant laquelle fut entre autre établi le plan d'attaque, nous parcourûmes les dix kilomètres restants qui nous séparaient de cette maudite ville, cette fois-ci sans nous arrêter. Nous suivions la vision salvatrice des chamanes qui nous guidait nos pas, et nous faisaient zigzaguer entre les ergs afin de ne jamais être dans le champs de vision des sentinelles.

L'encerclement de la ville s'en suivit, des postes de tireurs furent aménagés au sommet des ergs, et des tentes faites de peaux de banthas furent montés dans tout le périmètre.
Deux lignages maximaux et leurs satrapies attaquèrent ensuite les fermes hydroponiques au sud de la ville. D'autres postes de tireurs y furent aménagés en vue de cibler les faubourgs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chroniques de la Hâ'hâkat (« La Grande Reconquête »)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Tatooine-