Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 El Masaari | Maitre Jedi Gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Nesanto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Darth Nesanto


Nombre de messages : 321
Âge du perso : 39 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: En conquête des anciens mondes de Borenga
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b1150/98El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (50/98)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue2/88El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (2/88)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeJeu 19 Mai 2016 - 20:10

L'obscurité est généreuse, et patiente, et elle gagne toujours.
Elle gagne toujours, parce qu'elle est partout.
Elle habite le bois qui brûle dans l'âtre, et la bouilloire qui chante sur le feu ; elle est sous votre chaise, sous votre table, et sous les draps de votre lit. Marchez en plein soleil, à midi, et l'obscurité vous accompagne, attachée à la semelle de vos chaussures.
Et plus vive est la lumière, plus noire est l'ombre qu'elle projette. A chaque victoire de la lumière c'est l'obscurité qui gagne...



¤ Nom ¤
Masaari

¤ Prénom ¤
El

¤ Ancien nom sith ¤
Darth Nesanto

¤ Âge ¤
35 ans

¤ Race ¤
Humain

¤ Côté de la Force ¤
Neutre

¤ Rang désiré ¤
Maitre Jedi Gris, bras armé de Borenga le Hutt

¤ Caractéristiques ¤
Force •••••
Dextérité ••••••
Agilité ••••••
Constitution •••
Intelligence ••••••
Sagesse ••••
Charisme •••••

¤ Pouvoirs ¤
Absorption/Dissipation de l’énergie ••
Amélioration des Capacités •••
Télékinésie •••
Détection •••
Voile de Force ••
Persuasion
Vague de Force ••
Amélioration d’une arme ••
Cri de Force

¤ Sabre laser ¤

El a récemment confectionné un nouveau sabre laser, bien plus particulier que celui qu’il possédait autrefois. Loin d’entrer dans la norme, ce sabre répondrait plus au nom d’épée laser. Car sa spécificité est qu’il n’est pas doté d’une seule lame principale, mais également de deux petites lames annexes servant de garde. Il n’était pourtant pas initialement prévu de fabriquer une telle arme, mais El s’est doté d’un cristal trop instable pour supporter une unique plaque émettrice, d’où la nécessité de faire sortir l’énergie par deux autres lames. Cela rend par ailleurs le faisceau rouge de son sabre tremblant et plus lumineux que la normale. Une arme unique.

Sabre laser:
 

¤ Forces ¤

Combattant hors pair – El est doté d’un sens du combat qui semblerait presque inné. C’est pourtant le fruit de nombreuses années de travail qui lui a permis de devenir un bretteur d’exception. Bien qu’un peu brutal dans son approche tactique du combat, sa force et sa précision en fond un manieur de sabre d’une grande dangerosité.

Puissant dans la Force – Très tôt, El a ressenti la Force, sans forcément savoir de quoi il s’agissait dans un premier temps. Mais il est possible que sa puissance psychique provienne de là, puis s’est développée avec le temps et l’expérience.

Ambition dévorante – C’est un trait qui fait à la fois la force et la faiblesse d’El. Cependant, il considère son ambition simplement comme une force puisqu’elle le pousse à dépasser ses limites et toujours vouloir plus de lui-même. Il se donnera toujours les moyens de parvenir à ses fins, quels que soient les obstacles. Cela l’a pourtant amené à choisir des raccourcis afin de parvenir plus vite à son but, et ce de manière pas toujours concluante.

¤ Faiblesses ¤

Formation inachevée – Jamais El n’aura été au bout des formations qu’il avait entreprises. Bien que les voies de la Force constituent un apprentissage constant, il n’aura jamais poussé très loin ses capacités, constamment coupé par les choix qu’il prenait dans l’espoir d’accélérer son ascension. Aussi se retrouve-t-il moins bien armé dans la Force que les Jedi ou les Sith.

Force passive – S’il est puissant dans la Force, El souffre malgré tout de ne pas la maitriser complètement. Si sa puissance mentale est très développée, il ne peut en revanche que peu l’utiliser de manière combattante. Ses attaques portées à l’aide de la Force ne sont pas aussi puissantes qu’il aurait pu l’espérer et il l’utilise donc principalement de manière passive.

Blasters prohibés – Si son habilité au sabre ne souffre d’aucune contestation, El souffre toutefois plus lorsqu’il s’agit d’affronter des ennemis éloignés armés de blasters. Sans être totalement sans défense face aux tirs adverses, El ne connait pas la même réussite face à un blaster que face à une lame. Aussi cherchera-t-il toujours à provoquer le corps-à-corps.

Perte de contrôle – C’est peut-être la plus grande faiblesse d’El. D’une part parce qu’elle est incontrôlable, d’autre part parce qu’elle illustre parfaitement le caractère inachevé de son parcours. Déjà fortement soumis à ses émotions impulsives et sa colère, El perd alors totalement le contrôle de lui-même et provoque une explosion de Force autour de lui, poussé trop loin dans ses retranchements.

Identité cachée – Sans être une véritable faiblesse, le fait de cacher son identité sous un masque empêche malgré tout El d’être tout à fait libre de ses mouvements dans la Galaxie. Si une telle apparence ne choquera personne sur certaines planètes, elle attirera inévitablement l’attention sur nombre d’autres. Cela l’empêche cependant d’être reconnu par hasard et participe indéniablement au charisme du personnage qu’il désire incarner.

Attrait lumineux – L’échec est un mot qu’El désire rayer de son vocabulaire et qui le mène à des colères noires. Cette peur d’échouer est rattachée à son passé de Jedi et de Sith. Chevalier de la Lumière chez les uns, l’attrait de cette dernière était une source de peur conduisant à un échec certain chez les autres. Pourtant détaché des deux Ordres à présent, El ressent parfois cet attrait pour la Lumière qu’il a servi par le passé mais ne peut que la rejeter de peur d’échouer dans la voie qu’il a décidé de suivre. Car plus vive est la lumière, plus noire est l’ombre qu’elle projette.

¤ Caractère ¤

El est mené par son ambition, ce qui lui donne une très grande force de caractère. Derrière un calme de façade, le garçon bouillonne très souvent intérieurement et cède, à terme, à sa colère. Parfois jusqu’à un point de non-retour le faisant échapper à tout contrôle. Pour lui, extérioriser sa colère est le meilleur moyen de diminuer ses frustrations et ses déceptions. Mieux vaut alors ne pas se trouver trop près…

C’est également quelqu’un de très fier, très orgueilleux. Il a une très haute opinion de lui-même, de ce qu’il est, de ce qu’il représente et des accomplissements qu’il désire mener. Son ambition le pousse à vouloir être le meilleur dans tout ce qu’il entreprend, et il ne veut souffrir d’aucune concurrence. Plutôt égocentrique, El cherche à pérenniser son nom et son action. Il veut qu’on se souvienne de lui, peu importe comment du moment qu’il aura réussi à marquer de son emprunte l’histoire galactique.

Mais El est aussi quelqu’un d’intelligent. Et bien que son orgueil puisse le rendre froid, distant voire même hautain, il sait pertinemment qu’il doit parfois feindre le respect ou la soumission. D’ordinaire plus dans l’action que dans la diplomatie, il est capable de parlementer lorsqu’il le faut mais détestera avoir tort. Aussi cela lui arrive rarement. Il préfère encore prendre ses ordres et les exécuter. Sa meilleure réflexion se fait dans l’action, en instantané. Les conséquences, il s’en occupe plus tard. Ou laisse les autres s’en occuper pour lui.

¤ Description physique ¤

Très grand (1m91), El impressionne par sa carrure, amplifiée par la tenue qu’il porte. Fort de son entrainement et de ses années d’expérience, il a acquis une musculature très développée qui lui procure une grande force physique. Cependant, ses particularités physiques lui donnent une démarche bourrue et presque saccadée. Non pas qu’il ait du mal à se déplacer – ce qui serait contraire à son talent au combat –, mais cela donne l’impression qu’il porte constamment un fardeau sur ses épaules.

Sa tenue vestimentaire est relativement sobre et emprunte d’un style martial. Entièrement noire, elle est composée d’une toge et d’une cape tressée de lourdes mailles. Ci et là, elle peut être agrémentée de quelques pièces d’armure couleur ébène, principalement au niveau des bras et du torse. Une ceinture, des gants et des bottes en cuir noir viennent compléter la tenue.

Principale particularité, le masque d’airain qui dissimule son identité est souvent lui-même en partie caché par la lourde capuche rabattue sur la tête d’El. De fabrication personnelle, il arbore un faciès très stylisé, des motifs argentés et noirs parcourant l’ensemble de la partie visible du masque hormis la bouche. Par ailleurs, celui-ci lui donne une voix plus étouffée mais à la fois plus envoutante.

Sous le masque se trouve le visage pâle d’un homme aux yeux marrons, très sombres, avec des cheveux mi-longs noirs. Pour ceux qui ont la chance de voir son visage un jour, El ne montre presque aucune émotion hormis lorsqu’il entre dans ses phases violentes de colère. Mais il n’arrive que très rarement que le masque tombe, si ce n’est dans son intimité. Pour tous maintenant, le visage d’El Masaari n’est autre que ce masque inexpressif.

El Masaari:
 

¤ Histoire ¤

El, fils bâtard d’une noblesse décadente
Eriadu, en l’année 21.534. Greton Masaari, membre de la noblesse planétaire et lointainement apparenté aux Cinq Familles, était alors dans tous ses états. Ce n’était plus que l’histoire de quelques heures et il allait enfin devenir père. Cela faisait longtemps qu’il attendait ce moment, qu’il trépignait de se voir enfin doté d’un héritier. Son attente parvenait à sa fin, mais elle n’était pas aussi satisfaisante qu’il n’y paraissait. Bien sûr, dans l’euphorie de l’instant, Greton ne portait aucune intention à ce petit détail qui pourtant changeait tant de choses… Car son enfant à naitre n’était pas le fruit de son union avec son épouse, Cierta Masaari, mais d’une relation avec une de ses servantes, du nom d’Elini. Une des plus huppées certes, mais elle n’en restait pas moins une inférieure. Qu’importaient cependant ce point de détail et la colère froide que cela avait engendré chez Cierta. Greton allait devenir père, et c’était bien là l’essentiel.

Quelques heures encore, qui semblèrent interminables pour Greton, et l’enfant tant attendu voyait enfin le jour. Cierta ne manqua pas de prier de toutes ses forces pour que le rejeton illégitime de son mari ne meure à la naissance, en vain. Et le sort vint enthousiasmer encore un peu plus la journée de l’un tandis qu’il assombrissait celle de l’autre. Car le nouveau-né était un garçon. Un petit héritier mâle pour Greton Masaari. Trop heureux de cette merveilleuse nouvelle, le noble eriadu fit donner une grande fête pendant trois jours et trois nuits au sein même de leur propriété d’Eriadu City. Cependant, Greton eut besoin de graisser de manière fort généreuse quelques pattes des comités administratifs de la ville. S’il fit bel et bien reconnaitre l’enfant comme étant le sien, il ne désirait cependant pas que son fils nouveau né face l’objet d’un test qui pourrait attirer les Jedi sur Eriadu. Quelques sommes rondelettes de crédits républicains passés en douce permirent à Greton de ne pas s’inquiéter d’un tel sort pour son garçon.

S’il ne cachait pas sa satisfaction d’avoir à présent un fils, Greton se trouvait également être très fier de la mère de ce dernier, fut-ce-t-elle une servante. Pourtant, sa joie ne fut que de courte durée puisque cette dernière mourut – pour le plus grand plaisir de Cierta – à l’issue des célébrations de la naissance du garçon du fait d’un accouchement difficile et qui avait entrainé des complications pour la jeune mère. En hommage à la femme qui lui avait donné un héritier, Greton prénomma le petit garçon El.

Le petit El vécut un début d’enfance à double visage. Adoré et protégé par son père, ignoré et rejeté par celle qu’il appelait « mère » mais qui ne l’était pas. Dans l’ensemble cependant, il n’eut pas à se plaindre de ses premières années. Même le comportement froid et distant de Cierta n’était pas si terrible finalement, celle-ci n’agissant pas délibérément à l’encontre du jeune garçon et préférant simplement le laisser de côté. En vérité, Cierta menait depuis la naissance d’El une opération de reconquête des faveurs de son mari. Le meilleur moyen pour elle d’écarter totalement le fils bâtard était en effet de donner elle-même un fils à Greton. Le noble eriadu étant particulièrement volage, ces opérations prirent du temps. Tant et si bien que lorsqu’il fut âgé de 3 ans, El se mit à développer des dons surnaturels inexplicables. Lorsqu’il se mettait en colère ou qu’il avait peur, des objets pouvaient parfois se mettre à léviter autour de lui sans que personne ne comprenne pourquoi. Greton ne s’en offusqua pas, mais Cierta prit rapidement la mesure d’un tel don et de l’influence qu’il pourrait avoir sur l’avenir du petit El. Aussi prit-elle soin d’accélérer ses rapprochements avec son mari.

Peu de temps après la découverte des dons d’El, Cierta tomba enceinte et peu à peu, l’attention portée par Greton à son fils illégitime alla décroissante. Bien qu’il le considérait toujours comme son héritier et qu’il lui avait légué son propre nom, ce rang n’était alors plus que potentiel et serait réévalué selon le sexe de l’enfant à naitre. Le verdict tomba neuf mois plus tard, lorsqu’un nouveau petit garçon vint au monde chez les Masaari, prénommé Dalkam. Les festivités furent encore plus fastueuses que pour la naissance d’El et durèrent une semaine entière. Dalkam étant le fruit légitime de leur union, El fut très vite relégué au second plan, Cierta veillant bien à ce que le petit bâtard n’apparaisse que peu aux yeux de son père. Pire, elle joua des dons du garçon pour l’isoler complètement du reste de la maisonnée. Jugeant ses pouvoirs dangereux et néfastes pour Dalkam, elle fit enfermer El dans une aile de la propriété Masaari avec ordre formel de n’établir aucun contact entre les deux frères.

Pendant ce temps, El grandissait et ses pouvoirs avec lui. Mais il ne parvenait cependant pas à les contrôler de manière convenable. Son isolement et ses pertes de maitrise perturbèrent grandement le petit garçon, incapable de comprendre ce qu’il avait bien pu faire de mal et pourquoi il ne pouvait voir ni ses parents ni son petit frère. Pour seules visites, El n’avait droit qu’aux allers-retours des servantes qui venaient lui apporter ses repas, le laver et s’occuper de lui quelques heures dans la journée, heures qui paraissaient bien courtes face à l’éternité qu’il passait seul. Cela eut pour effet de provoquer de violents accès de colère chez l’enfant, au cours desquels ses pouvoirs étaient décuplés et ne répondaient à aucun semblant de contrôle. Dans ces moments, toute la tristesse, la colère et l’injustice ressenties par El explosaient en plein jour et se matérialisaient en une tempête de force psychique. Hurlant ses malheurs, le petit El voyait pourtant ses parents de plus en plus réfractaires à sa présence au sein de leur famille, ses pouvoirs les inquiétant au plus haut point pour leur sécurité et celle de Dalkam. Et quel scandale cela provoquerait-il si le reste de la noblesse d’Eriadu apprenait toute l’histoire…

Les Jedi s’en mêlent
Eriadu, en l’année 21.539. Des Jedi vint le salut d’El. Du fait des manipulations de Greton, les membres de l’Ordre repérèrent tardivement le jeune garçon et n’entrèrent dans sa vie que lorsqu’il fut âgé de 5 ans. Suite à un léger accident, El dut en effet recevoir de petits soins à l’hôpital le plus proche. Quelques tests de routine furent également effectués sur le garçon, dont celui que Greton avait tant redouté à la naissance de son fils. Le destin avait joué un drôle de tour au noble eriadu puisque bientôt les Jedi reçurent le test du taux de midichloriens d’El et apparurent un beau jour à la porte de la maison Masaari. D’abord extrêmement méfiant, Greton ne montra réticent à laisser pénétrer dans sa demeure le Chevalier et son apprenti. La venue des Jedi était souvent signe d’une enquête qui impliquait de près ou de loin la personne chez qui ils se rendaient. Et si Greton essayaient d’être le plus droit possible dans ses bottes, il ne pouvait pas cacher qu’il s’adonnait parfois à certains petits trafics forts lucratifs. Fort heureusement pour lui en ce jour, les Jedi ne venaient pas pour de tels motifs et abordèrent rapidement la question d’une personne sensible à ce qu’ils appelaient la Force. Le noble eriadu, de par les descriptions des effets que cette Force pouvait avoir chez un jeune enfant, ne tarda pas à indiquer à ses visiteurs la partie de la maison où vivait reclus le petit El.

Le plus grand et le plus âgé des deux Jedi se présenta sous le nom de Murgo Puzun. Il appartenait à une espèce qu’El ne connaissait pas et dont il n’avait jamais entendu parler. Le Chevalier était un Cathar, doté d’un faciès de félin entouré d’une large barbe noire. Mais ce qui frappa le plus El, se furent ses yeux jaunes entourés de marques noires sur son pelage brun-blond. Le petit garçon était captivé devant le Jedi, trouvant la créature magnifique. Celle-ci était accompagnée de son Padawan, répondant au nom de Josham. Un Humain à première vue, probablement âgé d’une dizaine d’années, mais qui laissait El relativement indifférent. Les Humains, il connaissait déjà très bien, les Cathars beaucoup moins.

Toujours fut-il que Greton et Cierta ne furent guère difficiles à convaincre lorsqu’il s’agit d’amener avec eux le petit El au Temple Jedi d'Ondéron. Au contraire, les deux parents voyaient là une opportunité rare de se débarrasser d’un enfant qui était devenu encombrant et incontrôlable. Ils prirent d’ailleurs bien soin de s’assurer que ce dernier ne pouvait pas faire marche arrière et ainsi venir réclamer un héritage qui pourrait lui revenir. Murgo Puzun ne fut pas aussi catégorique mais se montra rassurant quant à un tel dénouement. El trouverait sa place au sein de l’Ordre et n’aurait nul besoin de se préoccuper de telles questions purement matérielles et financières. Après quoi les Jedi, accompagnés du jeune El, s’envolèrent pour Ondéron et le Temple Jedi.

Sur Ondéron, la vie d’El prit un tout autre tournant. Finie la solitude et l’incompréhension du monde. Il entrait dans un monde où la connaissance et le savoir se voulaient être au centre de tout. La voie d’un Jedi était un éternel apprentissage, et celui-ci pouvait apprendre à partir de chaque être de la Galaxie. Ayant été trop longtemps seul et coupé du reste du monde, El se montra très vite intéressé et avide de connaissances. Studieux et appliqué, il progressait plutôt vite pour un élève arrivé sur le tard. Cependant, ses professeurs ne tardèrent pas à remarquer que son enfance un tant soit peu particulière avait laissé certaines marques apparentes chez lui. El restait un solitaire, ayant du mal à s’ouvrir aux autres et à se laisser approcher. Cela ne paraissait en rien anormal lorsque l’on savait à quoi il avait été confronté pendant les cinq premières années de sa jeune vie. Ses ainés avaient d’ailleurs bon espoir que son comportement s’améliore au fil des années passées au sein de l’Ordre auprès d’autres de ses condisciples. Il fallait seulement laisser le temps au temps et ne pas brusquer les choses. Par ailleurs, El avait été marqué par la colère et la frustration et cela était toujours visible chez lui bien qu’il grandisse enveloppé par l’enseignement jedi. Ses maitres ne savaient que trop bien à quelles extrémités de tels penchants pouvaient mener et cherchaient donc par tous les moyens à endiguer une telle issue pour le jeune El.

Cela ne fut pas aussi simple cependant. Car El nourrissait au fil des ans de furieuses envies de savoirs et d’aventure. Le Temple Jedi ne lui suffisait plus et il avait fini par reporter la frustration de son enfermement chez ses parents au Temple qui l’accueillait à présent depuis cinq années. Se voyant impuissant devant le comportement de plus en plus impulsif et impétueux de son jeune élève, le Conseil prit la décision de l’envoyer auprès d’un Maitre, avec qui il poursuivrait sa formation de Jedi. C’était l’an 21.544, le jeune garçon venait d’avoir 10 ans.

Le calme avant la tempête
Peu de temps passa après la décision du Conseil pour qu’El ne se soit confié à un Maitre. Garder El enfermé plus longtemps dans l’enceinte d’un Temple Jedi serait inutile et ne ferait que conduire le garçon un peu plus près des limites obscures de la Force. Il était à présent temps pour lui qu’il poursuive son apprentissage hors des chemins jalonnés par les professeurs du Temple et qu’il se frotte à la dure réalité de la Galaxie. C’était une manière comme une autre de canaliser son énergie et ses émotions, manière qui s’avèrerait certainement bénéfique et productive.

Ce fut une Jedi qui fut choisie pour cette tâche. Une Chevalière expérimentée, qu’El plaçait dans la trentaine, du nom d’Isalina Shay. Une Jedi Sentinelle, sachant manier son sabre s’il le fallait mais qui savait aussi user de diplomatie lorsque la situation s’y prêtait. Un entre-deux idéal pour un jeune Padawan comme El qui désirait ardemment faire ses preuves et progresser dans tous les domaines. Son ambition n’effrayait nullement son ainée qui y voyait un signe évident de réussite. Pourtant, le Conseil gardait un œil attentif sur le jeune garçon, afin de parer à toute éventualité.

Pendant plus de dix ans, El et Isalina formèrent un duo de choc. La Jedi lui apprit tout ce qu’elle savait et le maintenait constamment en éveil face aux évènements et à la Force. Tant et si bien qu’il finit par maitriser plus que convenablement l’énergie psychique qui l’avait terrifié des années auparavant. De plus, en femme d’action qui se respecte, Isalina développa chez son élève un talent certain pour le maniement du sabre laser, au point que celui-ci fut proche de dépasser son maitre dans ce domaine. Elle eut cependant bien plus de mal à lui faire adopter ses capacités de diplomate, le jeune homme préférant foncer dans le tas plutôt que perdre son temps en discussions qu’il jugeait inutiles, au mieux perte de temps. En l’an 21.556, alors âgé de 22 ans, El fut admis aux Epreuves Jedi par le Conseil d’Ondéron.

Ses épreuves se déroulèrent sur le monde perdu de Dagobah, planète désertée par la civilisation, marais immense peuplé d’une faune et d’une flore très développées. El ne savait pas ce qui l’attendait sur Dagobah, mais il savait déjà que ses Epreuves seraient tout sauf une partie de plaisir. Les marécages de la planète abritaient une foule d’animaux variés qui n’auraient d’autres buts que d’en faire leur repas. Mais ce qui rendait ce monde si intéressant aux yeux du Conseil, c’était la part d’ombre et de lumière qu’il abritait en son sein. De nombreuses zones de la planète étaient en effet totalement soumises au contrôle du Côté obscur, c’était donc un test des plus ardu qui attendait le jeune El et son tempérament belliqueux.

El n’avait pas reçu de consignes explicites sur ce qu’attendaient les Maitres de lui sur Dagobah. Accompagné par son Maitre, Isalina Shay, il savait simplement que cette dernière lui ferait signe lorsqu’elle estimerait que ses Epreuves seraient terminées. Elle saurait, et à travers elle le Conseil, quand le garçon serait prêt. Largué en pleine zone marécageuse, sans réellement savoir ce qu’on attendait de lui, El fut quelque peu perdu dans un premier temps. Puis il s’imposa à lui qu’il devrait survivre comme il le pouvait au milieu de cet environnement hostile. Il se construit du mieux qu’il put un abri sommaire et se nourrit de baies et de petits animaux qu’il tuait. La survie de poser guère de problèmes. La difficulté était de se défendre contre les créatures les plus dangereuses de la planète, serpent-dragon et limace des marais en tête de liste. Il ne le savait pas, mais El avait été envoyé aux abords d’une zone obscure de Dagobah. Le pouvoir du Côté obscur agissait donc sur les êtres vivants à proximité et pouvait être une source d’attrait pour le jeune homme. Sa véritable épreuve était donc de résister à la corruption du Côté obscur mais également d’amener un peu de paix dans cet environnement dévasté.

S’il essayait de mettre en pratique ce que lui avait légué Isalina, son caractère impulsif et rentre-dedans fut un grand frein à sa réussite finale. Bien loin d’apporter la paix et la sérénité autour de lui, El combattait les créatures qui se dressait face à lui, encore et encore, jour après jour. Ce ne fut qu’au bout de quelques temps que le garçon comprit que c’étaient les cadavres de leurs congénères qui attiraient les autres animaux et provoquaient leur agressivité envers l’étranger. Son épreuve sur Dagobah prit alors un tournant après cette révélation. Plutôt que de tuer chaque créature venant à lui, El fit de son mieux pour apporter un certain équilibre. Il ne tuait que par nécessité de se nourrir, mais donnait bien souvent une partie de ses biens aux visiteurs, qui le laissaient alors tranquillement dans son coin plutôt que de l’attaquer pour survivre. El ne se nourrit finalement pas aussi bien qu’il l’aurait pu, mais il parvint par ce moyen à pacifier l’obscurité ambiante. Heureuse de cette conclusion à ses Epreuves, Isalina put signifier à son Padawan la fin de son séjour sur Dagobah suite à cette réussite.

De retour sur Ondéron, Isalina Shay eut un long entretien avec le Conseil pour remettre son rapport sur l’épreuve de son élève sur Dagobah. S’il en ressortit inévitablement qu’El aurait pu entrevoir certaines situations sous un autre angle et ainsi obtenir une résolution plus rapide et plus simple à l’épreuve qui lui avait été imposée, le Conseil estima qu’il s’était montré digne de la voie des Jedi en amenant la paix et en combattant le Côté obscur de la planète. De manière inconsciente, El avait résisté à l’attrait de l’obscurité et avait contribué à l’équilibre. Le débat étant clôt, Isalina put aller trouver son élève pour l’emmener avec elle dans la salle du Conseil. Là, les Maitres présents lui établirent un compte-rendu de son épreuve et de ses actions sur Dagobah, bonnes comme mauvaises. Ils lui confirmèrent également la réussite de son premier test et son accession à la suite des Epreuves. Les Maitres mirent cependant un point d’honneur à lui rappeler que la voie du Jedi plaçait la défense avant l’attaque et la réflexion à la base de toute décision. Ce à quoi le jeune homme acquiesça d’une oreille lointaine, trop concentré sur la dernière étape qui ferait de lui un Jedi.

Cette dernière consistait ni plus ni moins à l’élaboration de son propre sabre laser. El savait déjà depuis bien longtemps quelle voie il désirait prendre au sein de l’Ordre. Il serait un Jedi Gardien, ou ne serait pas Jedi. Il se rendit alors sans tarder sur Ilum, la planète aux cristaux. Entouré par le froid glacial qui y régnait, le jeune homme se sentait porté par la Force, comme si cette dernière lui parlait. S’ouvrant aux flux qu’il percevait, El se laissa guider par cette présence si étrange jusqu’à une grotte où il trouva un cristal bleu. La volonté de la Force s’était accordée à sa propre volonté, et El en ressentait une grande satisfaction. Fier de son accomplissement, il retourna sur Ondéron pour mettre un point final à l’histoire de sa formation de Padawan. La fabrication d’un sabre laser était loin d’être une chose aisée, et il fallait toute l’astuce et l’ingéniosité d’un Jedi pour parvenir à assembler correctement l’ensemble des éléments qui feraient qu’une lame sortirait de la plateforme émettrice sans que l’arme ne se désintègre au visage du Padawan. Evidemment, El y parvint et reçut au cours d’une cérémonie, et en présence du Conseil, le titre officiel de Chevalier de l’Ordre Jedi de la main même de son Maitre, Isalina Shay.

Une nouvelle période de sa vie s’ouvrait alors pour El. A présent totalement libre de ses mouvements, le jeune Chevalier pouvait se mouvoir comme bon lui semblait dans la Galaxie. Ou presque, puisqu’il devait malgré tout rendre compte de ses activités auprès du Conseil, ce dernier vérifiant qu’aucun Jedi ne nuise à la paix et à la justice de par ses actes. Nulle inquiétude à avoir du côté d’El, ce dernier se contentant de se rendre là où l’on avait besoin de son sabre pour régler telle ou telle affaire. Il ne se sentait toujours pas l’âme d’un diplomate, et la politique l’ennuyait particulièrement, ce n’était donc pas lui qui irait mettre son nez dans des affaires qui auraient pu mettre l’Ordre dans une situation instable. De par l’expérience qu’il emmagasinait année après année, les Jedi n’avaient pas besoin de lui pour ça. Par ailleurs, son goût pour l’aventure diminua avec le temps, tant et si bien qu’El se mit à déambuler de plus en plus souvent dans les chemins du Temple et ses environs. Peut-être était-ce la Force qui en avait voulu ainsi. Car El se trouva pris dans la tourmente la plus importante de sa génération par ce simple fait.

La résurrection des Sith
L’année 21.559 marqua un tournant dans l’existence d’El, pour l’Ordre Jedi et pour la Galaxie toute entière. Bien qu’il fallut un certain temps avant que l’évidence ne devienne évidente aux yeux de tous. Sans prévenir, aussi soudainement que le mystère était épais, un groupe de Sith prit d’assaut directement le Temple d’Ondéron. Les Jedi étaient attaqués sur leur propre sol, au sein de leur propre domaine, par un ennemi qui venait de surgir de l’obscurité. Bien évidemment, l’Ordre n’avait pas été naïf au point d’écarter totalement l’existence d’adeptes du Côté obscur dans l’immensité de la Galaxie, mais il fut cependant pris au dépourvu devant cet assaut soudain. Désorganisés devant les Sith prenant possession des lieux, de nombreux Jedi trouvèrent la mort et rejoignirent la Force ce jour-là. El se trouvait parmi les défenseurs, mais ne put rien faire devant la violence de l’attaque. Il protégea du mieux qu’il le pouvait les plus jeunes qui se trouvaient près de lui et ne pouvait qu’espérer que tous s’en sortaient à peu près aussi bien que lui. Et si les combats furent éprouvants, le retrait des forces sith et l’horreur du bilan qui s’en suivit constituèrent un véritable choc pour nombre de Jedi pourtant aguerris. En tant que combattant, El se prit pourtant à « admirer » l’audace de ces adversaires ressuscités, bien que la menace qu’ils représentaient était à présent plus que réelle.

S’en suivirent alors quatre années de désillusions et de frustration profondes pour le jeune El. Dans la foulée de l’attaque sur Ondéron, le Conseil prenait la décision d’une riposte immédiate sur la flotte sith commandée par l’instigatrice de l’assaut, une dénommée Darth Sinya. Avide de revanche et de vengeance pour tous ses compagnons perdus au Temple, El fut parmi les premiers à répondre présent pour mener la contre-offensive. Qui se concluait sur une victoire brillante de l’Ordre, bien qu’entrainant une nouvelle fois la mort de nombre de ses condisciples. Par ailleurs, avoir agi sans l’aval de la République montra à la Galaxie toute entière que les Jedi avaient la capacité d’agir et de réagir comme bon leur semblait. Ce qui évidemment ne fut pas du goût du Sénat de Coruscant, au grand dam d’El qui entrevoyait avec espoir cette nouvelle liberté pour l’Ordre.

Et alors que la République se focalisait sur les Jedi, refusant d’admettre le retour des Sith au premier plan des affaires galactiques, ces derniers se développaient dans l’ombre, sûrement trop heureux de voir l’opinion publique se monter contre les Jedi. Pire encore, le gouvernement républicain ordonna la mise sous tutelle de l’Ordre en nommant une Inquisition au sein du Temple d’Ondéron. Et bien que cette dernière ne dura que peu de temps, il n’en fallut pas plus à El pour perdre les derniers fragments de foi qu’il pouvait encore posséder en cette République qu’il défendait depuis son enfance et au sein de laquelle il avait grandi.

Lors de l’année 21.563, alors qu’El était âgé de 29 ans, l’Ordre connut une nouvelle attaque des Sith à l’encontre de l’un de ses vaisseaux. Ce dernier, qui transportait nombre de jeunes Padawans, fut fort heureusement secouru à temps par les Jedi, forçant les Sith à battre en retraite. Bien qu’ayant perdu toute confiance en la République, El attendait toutefois une réaction forte de la part de ses dirigeants en signe de soutien à l’Ordre. La situation fut toute autre puisque le Chancelier Suprême Andanu fut destitué, disparu depuis presque un an et soupçonné d’être manipulé par les Sith eux-mêmes. Pour le remplacer, un Chevalier Jedi répondant au nom d’Halussius Arnor fut élu. El avait là les preuves irréfutables que la République était corrompue et perdue, et que le véritable pouvoir de la Galaxie se trouvait être entre les mains de ses ennemis. Sans en référer à ses Maitres, El ne retourna jamais sur Ondéron et rejoignit Dromund Kaas, où les Sith se rassemblaient si l’on en croyait les rapports.

« Si l’on désire tirer au clair le grand mystère, il convient d’en étudier tous les aspects… »
Son arrivée au sein du Nouvel Ordre Sith suscita un vif débat et de nombreuses questions auxquelles El dut se plier. Il fut également soumis à un test afin que ses nouveaux maitres puissent prendre la mesure de ses talents. En vérité, El ne doutait pas qu’il s’agissait là d’une épreuve visant à déterminer s’il pouvait être utile ou nom à la cause sith. De toute évidence, ses qualités de bretteur et son lien avec la Force furent jugées adéquates puisque les Seigneurs Sith l’acceptèrent dans ce qui allait bientôt constituer l’Empire Sith, mené d’une main de fer par l’Impératrice, Darth Ynnitach. Quelques mois à peine après son arrivée, El avait déjà bien changé par rapport à ses années de Jedi. Il avait laissé de côté la bure aux couleurs claires des Jedi pour une tenue bien plus sombre propre aux Sith. Par ailleurs, il dissimulait la majeure partie du temps son visage sous un capuchon afin de ne pas être reconnu par ses anciens condisciples lorsqu’il en croisait.

Nouvellement arrivé, El fut envoyé en première ligne lors de l’attaque d’Artorias, en 21.564. La République ayant trop tardé à agir, la planète tomba bien vite sous la coupe de l’Empire, marquant alors véritablement son avènement par le biais du traité éponyme, grâce auquel les Sith récupéraient les territoires leur ayant appartenu presque un millénaire plus tôt. Grâce à ses actions sur le champ de bataille, El fut décoré par ses supérieurs et appartenait dès lors plus que jamais à l’Ordre Sith et à sa puissance nouvelle. En conséquence de quoi il put se choisir un nom sith et répondait désormais au nom de Darth Nesanto. Puis El étudia plus intensément les préceptes siths et les pouvoirs que le Côté obscur de la Force était en mesure de lui conférer. Il avait étudié des années durant un pendant de la Force, il convenait à présent d’en explorer l’autre versant. Plus obscur. Plus exaltant. El pouvait ressentir le pouvoir et la puissance que la Force était en mesure de lui procurer grâce à ces nouveaux enseignements. Trop âgé et trop fier pour se considérer de nouveau comme l’apprenti d’un autre, El développa ses connaissances par l’étude des holocrons siths mais également auprès de ses pairs, plus expérimentés lorsqu’il désirait s’abreuver de nouveaux savoirs, plus faibles lorsqu’il désirait mettre à l’essai ces derniers.

Pourtant, malgré ses progrès indéniables, son expérience et ses succès, l’Ordre et l’Empire lui refusaient toujours la puissance suprême et la plus haute distinction : le rang de Seigneur Sith. Déjà impulsif et peu patient de nature, El ne désirait pas patienter plus longtemps. Cela faisait plus de deux années qu’il progressait dans le Côté obscur et qu’il prouvait jour après jour sa valeur aux yeux de ses ainés. Si cela ne suffisait pas, l’heure était sûrement venue pour opérer un changement en profondeur. Une faction rebelle de l’Ordre Sith ne tarda pas à avoir vent des élans de rébellion de Darth Nesanto et l’approcha au cours de l’année 21.566. Les Sith renégats lui promirent le titre de Seigneur et un rôle non négligeable au sein du nouveau Conseil Noir s’il les aidait à accomplir leurs sombres desseins. N’écoutant que son ambition débordante, El s’empressa d’accepter une telle offre et jura de garder le secret jusqu’au moment venu.

Briser ses chaines
Deux ans après le Traité d’Artorias, en 21.567, le Clergé Sith réclama une preuve de la légitimité de l’Impératrice Ynnitach. Avec l’accord de la République, cette dernière se rendit sur Byss afin d’y invoquer les Seigneurs Sith d’antan et ainsi légitimer son pouvoir à la tête de l’Empire. Malgré la présence des Jedi et de la République pour protéger la délégation d’Ynnitach, ce fut ce moment précis qui fut choisi par les rebelles pour passer à l’action. L’opération fut un échec, et les traitres mis à mort ou pourchassés par le pouvoir sith. L’Impératrice parvint à mener son rituel à terme et les rebelles n’eurent d’autres choix que de battre en retraite et repartir dans l’ombre, quand ils le pouvaient encore. Fort heureusement pour lui, El profita de la crise d’Aargau qui intervint quelques semaines plus tard. Les Sith et les forces républicaines étant trop occupées ailleurs, Nesanto put s’échapper de l’étau qui se resserrait autour de lui et des autres membres de la rébellion. La prise de Dubrillion par l’Empire au même moment lui permit de prendre la fuite bien loin des territoires impériaux.

El trouva refuge sur Eriadu. Un retour à ses origines qui s’était imposé de lui-même, ce dernier n’ayant pas d’autres attaches restantes que celle-ci à travers la Galaxie. Là, il travailla en solitaire, dans l’ombre et l’anonymat d’Eriadu City. Il s’y forgea un nouveau sabre laser et se fabriqua un masque qui lui permettrait de dissimuler son identité à la fois aux Jedi mais également aux Sith. Et si certains de ses anciens condisciples connaissaient ses identités, El avait pour lui l’avantage de n’être finalement connu que par une infime minorité de l’Ordre Jedi, et les Sith ne l’avaient certainement pas côtoyé suffisamment longtemps pour se souvenir précisément de ses différents noms.

Pendant quelques temps, El resta sur Eriadu. Outre le fait de s’interroger de quoi son avenir serait fait, il passait le plus clair de son temps à observer la demeure Masaari, qui était restée la même bien des années après. Il put ainsi voir que ses parents étaient toujours en vie, ainsi que son petit frère, Dalkam. Les paroles du Jedi Cathar qui était venu le sortir de cet endroit sinistre lui revenait souvent à l’esprit, ce dernier ayant un jour juré qu’El ne reviendrait pas prendre possession d’un héritage qui aurait pu lui revenir. De nombreuses fois cependant, il eut envie de rendre fausse cette promesse faite plus de trente ans plus tôt. Cela serait si facile pour lui de s’introduire dans la maisonnée et de réclamer son du. Mais qu’aurait-il à y gagner pour l’instant ? Peu de choses. Aussi El ne passa-t-il pas à l’action.

D’ailleurs, son attention fut bien vite retenue par d’autres évènements bien plus intéressants provenant de l’Espace Hutt. L’un des seigneurs des clans hutts avait soudainement choisi de déclencher une guerre entre l’Empire et la République en bloquant la Voie Perlemienne et en menaçant différents systèmes avoisinants. Ce seigneur, Borenga, était le chef du Kajidic Kossakii et venait de sortir de son habituelle neutralité pour réclamer les territoires qu’il jugeait lui revenir de droit. Influent et audacieux, ce nouvel élément de la géopolitique galactique était fortement intéressant pour El. D’une part, il lui avait à lui offrir un poste qui s’annonçait alléchant et extrêmement lucratif ; d’autre part, il y avait là une belle revanche à prendre sur la République et l’Empire, qui n’avaient pas su juger El – ou Darth Nesanto – à sa juste valeur, selon lui. Et bien que le Seigneur de guerre Borenga fut repoussé par les forces républicaines, son intervention avait redistribué les cartes à l’échelle de toute la Galaxie. A n’en pas douter, le Hutt se chercherait rapidement de nouveaux soutiens et alliés pour se remettre de sa défaite initiale. De plus, El était persuadé qu’il pouvait apporter, par ses talents et son expérience, une contribution non négligeable à ce nouvel édifice.

El prit alors le chemin de Dennogra, planète d’où le Seigneur de guerre hutt opérait et siège de son pouvoir. Borenga prit d’abord El pour un énième mercenaire venant grossir les rangs de son armée défaite. Il fut bien surpris lorsque l’homme au masque se mit à faire usage de la Force sous ses yeux. Cela représentait un avantage certain pour ses projets futurs, signe que même des manieurs de Force pouvaient rejoindre son camp. Pourtant, le Hutt ne faisait pas encore confiance à l’homme au masque. Bien au contraire. Borenga se méfiait tout particulièrement de lui et de ses pouvoirs. L’affaire de Makem Te avait fait intervenir les Jedi et les Sith et son plan avait failli. Les manieurs de Force avaient donc de très bonnes raisons de vouloir rendre justice chacun à leur manière. El représentait un danger émanant d’un camp ou de l’autre dans l’esprit du Hutt.

Avant donc de lui accorder sa confiance et de profiter de ses dons, le Seigneur de guerre de Dennogra lui confia un certain nombre de missions. Jamais les plus compliquées puisqu’il craignait toujours une trahison de la part d’El, mais pas les plus simples non plus. Borenga voulait savoir jusqu’où était capable d’aller son nouvel allié, quelles seraient ses limites sur la route du pouvoir. El parcourut alors l’Espace hutt de bout en bout, se rendit auprès des autres Kajidic pour y glaner des renseignements, y extorquer de l’argent ou des biens. Toujours dans l’ombre, El ne devait pas prendre le risque d’être associé à Borenga puisque cela ferait courir le risque de retourner les autres clans contre le sien. Aussi El n’hésitait pas à mettre les mains dans la crasse pour nettoyer toute trace de son passage. Bien loin des préceptes jedi qu’on lui avait inculqué par le passé, il tuait quiconque menaçait sa marche vers la puissance.

Tant et si bien que Borenga lui confia bien vite des missions de plus ample importance. El devint un chasseur, traquant ses proies à travers l’Espace hutt voire au-delà. Sans réfléchir, sans arrières pensées. Il tuait froidement, sans sentiments. On lui désignait une cible, El récupérait les renseignements nécessaires et passait à l’action. Et tout se terminait dans le sang. Il était un exécuteur, à la différence que lui était entrainé à manier la Force, ce qui le rendait encore plus redoutable qu’un simple assassin. Au fur et à mesure que son tableau de chasse se remplissait, Borenga s’intéressait de plus en plus à lui. Les ordres transitaient de manière moins systématique par un intermédiaire, le Hutt informant El directement de ce qu’il attendait de lui.

Si la confiance n’était pas encore totale de la part du Seigneur de guerre, celui-ci croyait suffisamment en El pour l’imposer comme l’un de ses lieutenants les plus importants. La tâche n’avait pas été aisée pour El, et il pouvait encore sentir le sang dégoulinant de ses mains baignées dans les affaires et les meurtres perpétrés au nom de son nouveau maitre. Mais il était parvenu à ce qu’il était venu chercher sur Dennogra. Borenga avait fait de lui son bras armé, son exécuteur. Il avait donné un nouveau visage à son action et son pouvoir. El se vit doté d’un rôle important auprès des forces armées du Seigneur de guerre, son « visage » et ses talents de combattant en faisant un chef de guerre charismatique. Par ailleurs, il assistait également le Hutt de façon quasi-systématique, à la manière d’un garde du corps mais ne servant pas seulement à intimider ou dissuader le ou les interlocuteurs si nécessaire. Derrière cette collaboration très rapprochée, El devinait un autre dessein de la part de son maitre. Sans réellement savoir de quoi il s’agissait avec exactitude, il retenait surtout que Borenga lui offrait ce qu’il désirait en échange de sa protection. Leurs deux ambitions se conjuguant, la Galaxie comptait désormais trois acteurs principaux sur sa scène géopolitique…

Comment avez-vous connu le forum ? DC (Tore Ae)


Crédits images:
 



Dernière édition par El Masaari le Ven 27 Mai 2016 - 0:33, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luuna Shein
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
Luuna Shein


Nombre de messages : 4829
Âge du perso : 40
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle: change des couches
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b118/80El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (8/80)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue35/105El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (35/105)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeJeu 19 Mai 2016 - 22:36

Je n'ai encore rien lu, mais un petit détail m'a dors et déjà marqué!

Il va falloir que tu changes d'avatar puisque le monsieur est un poil connu dans l'univers Star wars Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Nesanto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Darth Nesanto


Nombre de messages : 321
Âge du perso : 39 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: En conquête des anciens mondes de Borenga
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b1150/98El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (50/98)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue2/88El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (2/88)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeVen 20 Mai 2016 - 0:09

Tout à fait ! Mais comme un c*n, j'ai fait toute la fiche en m'inspirant de lui mais sans penser à un avatar différent, du coup je me suis trouvé en rade... ^^' J'en ai un en tête, il faudra juste que je modifie 2-3 détails descriptifs et ça sera bon :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
Saï Don


Nombre de messages : 8818
Âge du perso : 93 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b1198/100El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (98/100)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue6/110El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (6/110)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeVen 20 Mai 2016 - 10:15

Salut El !
C'est une très bonne fiche que voilà, j'ai beaucoup apprécié l'effort d'intégration à l'historique du forum. Comme tu le sais toutefois, nous sommes pas mal pointilleux sur les rangs élevés et je vais donc te demander de faire quelques petites modifications / précisions. Ne prend pas peur devant la longueur, j'explique chaque point mais pour la plupart ça ne représente pas d'énormes modifications !

Voici mes remarques :

- Au sein de la République, les enfants sont testés à la naissance pour vérifier leur taux de midichloriens. C'est comme cela que les Jedi prennent les enfants dès leur plus jeune âge. Comment se fait-il qu'El ait échappé à ce test ? Y a-t-il échappé ou bien le père a-t-il trouvé un stratagème pour que son fils alors unique ne lui soit pas retiré ? On peut aisément imaginer qu'un bâtard né dans la discrétion ne soit pas déclaré et donc pas dépisté mais... Avec la fête donnée en son honneur, El n'a pas dû pouvoir échapper aux formalités administratives.

- Le Temple de Coruscant ne forme pas de padawans à notre époque. Tous les padawans sont formés sur Ondéron. Le Temple de Coruscant n'est "qu'un" QG administratif et stratégique dans notre BG...

- L'épreuve sur Tython pose quelques soucis également avec notre BG. En fait, Tython dans l'UE est considérée comme un monde "perdu" très difficile à trouver à cause de l'instabilité du noyau de la galaxie. Malheureusement, elle a connu un regain de popularité à cause du jeu TOR, il n'en reste pas moins qu'elle est normalement quasi inaccessible... Ces épreuves devraient donc s'être déroulées ailleurs.
Par ailleurs, il faudrait que tu explicites un peu ces épreuves. Là, tu nous donnes des conclusions sur les faits mais sans les raconter, et j'avoue que ça manque un peu : le Conseil a considéré qu'il avait réussi malgré son tempérament ? Pourquoi, exactement ? Sur quoi s'est-il basé ?

- Je suis un peu déçu de voir le récit s'arrêter si tôt au sujet de l'espace Hutt. Soudain, en quelques lignes, El rejoint Borenga et devient son bras droit en faisant démonstration de ces pouvoirs de Force. Tu dis "Il n’en fallait pas plus au Hutt pour faire entrer El à son service. " => ça me paraît particulièrement léger pour un baron du crime de cette envergure. Ne s'est-il pas méfié de cette puissance ? N'a-t-il pas testé El en lui confiant d'abord quelques missions de moindre importance ? Tout cela me paraît bien facile qu'il devienne le bras droit de Borenga en deux coups de cuillère à pot... Je pense qu'il y aurait au moins quelques paragraphes à faire pour raconter l'intégration d'El au clan de Borenga. Par exemple, le clan de Borenga est en rivalité avec d'autres kajiidic (voir le codex). Il pourrait avoir impliqué El dans ces problèmes, l'avoir amené à agir contre ces autres clans, etc. Il y a une relation à construire entre ces personnages, sinon l'accès à un tel poste paraît assez inconsistante.

- Au niveau des descriptions, je trouve les faiblesses relativement légères par rapport aux points forts. Par exemple le masque ou sa non-utilisation de blasters paraissent assez peu handicapantes quand on connaît son pouvoir. N'y a-t-il pas des séquelles de sa vie passée qui pourraient l'handicaper plus profondément ? Une nostalgie du temps où il était Jedi ? Une amertume ou une crainte particulière ? Vu le tempérament du personnage, on s'attendrait à ce que certains sujets soient sensibles, et se révèlent être des faiblesses.

- Et bien sûr il reste le petit problème d'avatar Razz


Voilà, bon courage pour les modifications et à très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 1228
Âge du perso : 247 années standards
Race : Hutt
Binôme : Complice : Darth Velvet

Feuille de personnage
Activité actuelle: Faire chuter Borenga
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b1180/80El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (80/80)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue25/25El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (25/25)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeVen 20 Mai 2016 - 11:44

Salut,

Je me permets d'intervenir pour apporter une possible idée, à toi de voir si tu veux t'en inspirer. Outre les demandes de papy pour expliquer ta montée dans les rangs du Hutt, je pense que Borenga pourrait t'avoir désigné comme son bras droit de peur des représailles éventuelles de Sinya après la défaite de Makem Te. Dans l'idée, je pense que Borenga serait plutôt du genre à garder le silence total sur ses relations avec la maitresse Sith, et donc y'a peu de chances que tu sois directement au courant (bien que le nombre de sith impliqués dans l'affaire de Makem Te puisse te mettre la puce à l'oreille quant à des soutiens secrets et extérieurs, comme est en train de s'interroger en ce moment mon propre personnage.). Je me dis que le gros, craignant le retour de bâton de sa maitresse, pourrait justement profiter de son savoir dans la Force pour faire de toi un rempart, garde du corps, protecteur... Qu'en penses-tu ? Disons que je vois bien Borenga passer un deal du genre "tu me protèges, en échange tu auras tout ce que tu désires." Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Nesanto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Darth Nesanto


Nombre de messages : 321
Âge du perso : 39 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: En conquête des anciens mondes de Borenga
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b1150/98El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (50/98)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue2/88El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (2/88)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeDim 22 Mai 2016 - 17:00

Bien le bonjour à tous ! J'ai été un peu occupé ces deux derniers jours, donc je n'ai pas pu me remettre au travail sur cette fiche. Le problème de l'avatar est (normalement) résolu, je passerai une commande en temps voulu pour qu'un meilleur graphiste que moi me le rende plus présentable, mais en attendant, ce n'est plus Kylo Ren et c'est déjà un bon point Razz

Pour les autres modifications à apporter, pas de soucis, je m'attèle à la tâche de suite. Je me doutais bien que certains points seraient un peu légers, mais il s'agit là de la première (et unique) version de la fiche, je ne l'avais pas du tout retravaillée. Je préférais poster ce premier jet et voir ce qu'il y aurait à modifier. Du coup, c'est quand même plutôt positif.

Je prends bien note de tes propositions Ragda, elles me paraissent bien intéressantes. Ce passage de l'histoire était très léger puisqu'au départ, j'hésitais entre le faire entrer directement dans la fiche ou bien en faire un sujet RP... Mais comme il y a encore peu de "borengiens" sur le forum, ça m'a semblé mieux ainsi. Je vais étoffer tout cela ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Nesanto
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
Darth Nesanto


Nombre de messages : 321
Âge du perso : 39 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: En conquête des anciens mondes de Borenga
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b1150/98El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (50/98)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue2/88El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (2/88)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeJeu 26 Mai 2016 - 23:48

Salut à tous ! [Général Kenobi, vous ne manquez pas d'audace...] Juste pour vous signaler que j'en avais terminé avec les modifications demandées, elles apparaissent en gras dans la fiche. J'espère que ça conviendra et que ça répondra aux différentes demandes. Dans le cas contraire, je bosserai encore dessus ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
Saï Don


Nombre de messages : 8818
Âge du perso : 93 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi
HP:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_b1198/100El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_10  (98/100)
PF:
El Masaari | Maitre Jedi Gris Left_bar_bleue6/110El Masaari | Maitre Jedi Gris Empty_bar_bleue  (6/110)

El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitimeVen 27 Mai 2016 - 5:49

Joli travail ! Cela me va pour ma part. Félicitations !

Tu peux d'ores et déjà commencer ton RP sur le forum, pense juste à mettre un lien vers cette biographie dans ta signature. N'hésite pas non plus à te rapprocher de Ragda pour l'espace Hutt, il saura te renseigner sur les mouvements actuels et le BG de Borenga !

Bon jeu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




El Masaari | Maitre Jedi Gris _
MessageSujet: Re: El Masaari | Maitre Jedi Gris   El Masaari | Maitre Jedi Gris Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

El Masaari | Maitre Jedi Gris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Maître Jedi Gris-