Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isobel Takan
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 200
Âge du perso : Apparence : 36 ~ Esprit : 111
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
19/98  (19/98)
PF:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Jeu 12 Mai 2016 - 20:12

Korriban. Un monde désertique, aride, où même le sol regorgeait du Coté Obscur de la Force. Plus d'un Sith aimait ce monde, y avait vu un endroit où y apporter une touche personnelle. C'est ainsi que la vallée que surplombait l'Académie était remplie de tombeau. Tulak Hord, Naga Shadow, Marka Ragnos et encore bien d'autres... Tous avaient penser qu'il valait mieux laisser une trace de leur passage.

Je n'aimais pas ce monde. Pour dire vrai, je le détestais. Je n'avais finalement ici que peu de souvenir agréable. J'y avais étudié longtemps, sous l'égide d'un Maitre que j'avais servi loyalement, attendant mon heure pour le trahir dans la parfaite loi des Sith. Mais même ce souvenir, ce moment de gloire, ne m'apportait pas le bonheur de fouler ce monde.

Pourtant, il le fallait. D'abord parce qu'elle avait choisi de venir ici. Ynnitach, bien sur, qui d'autre ? Elle avait décidé de venir sur ce monde, pour se balader, pour voir l'académie, pour donner un cours inutile à des apprentis tout aussi inutiles ou que sais-je encore ? Pour autant, Main ou Sorcière, je n'allais pas laisser ma Soeur venir en ce lieu, avec pour seule protection sa Garde Noire. Aussi, j'avais fait le voyage. Mais contrairement à elle, rien ne me ferait enseigner aux apprentis quoi que ce soit durant ce voyage.

Pourquoi ? Parce que j'étais de l'avis que sur Korriban, tout s'obtient par le mérite. Peu m'importe qui entre et explore un tombeau, défait les pièges, si c'est pour être éliminer finalement par l'apprenti qui se trouve le plus en bas de l'échelle du mérite. Seule la réussite compte, et seule celle-ci serait récompensé.

Ensuite, j'avais confié une mission à Eerhia. Pour la punir ou pour la récompenser, je n'avais pas encore choisi sur ce sujet. Chose est-il que je lui avais demandé de me trouver un nouvel apprenti, de me faire une ébauche de candidats sur les jours où elle me devancerait dans son propre voyage à Korriban. Et j'en avais pris connaissance, car comme toujours, cette dernière n'avait pas traîné à remplir sa tâche. Un nom, une description sortait du lot. Qui l'aurait cru ? Il était amusant de lire en plus le rapport, tant j'avais l'impression de lire un rapport qui datait de plusieurs décennies, me concernant. S'il n'y avait pas eu certains petits détails, j'aurais même pu croire à une plaisanterie de l'Arkanienne, mais aurait-elle seulement osée ? Non. Car qui oserait ?

Et comme toujours, lorsque ma curiosité était piquée, j'avais suivie la piste, remonté le courant, observé dans l'ombre. J'avais également demandé plus d'informations sur la personne en question : qui était-ce, son parcours, ses relations -bonnes et mauvaises-, tout ce qui pouvait avoir un intérêt quelconque. Finalement, je m'étais décidée. J'allais la tester. Aussi m'étais-je placé dans l'une des salles où elle avait visiblement l'habitude de se rendre, et je m'étais installée. Genoux au sol, talons aux fesses et le dos droit, j'attendais la tête légèrement penché vers l'avant, songeant à l'Obscurité de Korriban. Plusieurs apprentis entrèrent, et me voyant resortirent. Pour aucun d'eux, ma langue ne se délia, ni mon esprit ne sortit de sa transe. Mais quand elle entra, le déclic se fit :

-"Restes où tu es. Je t'attendais..."

Un ordre ? Oui, d'une certaine manière c'en était un.

-"Peux-tu me dire comment l'on obtient la victoire sur ce Monde ?"

Les Sith avaient leur loi. Et certaines étaient primordiales. Je cherchais un apprenti, pas un insecte. Eerhia avait-elle bien travaillée ? Sa simple réponse déciderait du oui ou du non. Pauvre de l'Arkanienne donc, si la réponse venait à être mauvaise. Et pauvre d'elle, si en venant et en entrant dans la pièce, elle n'était pas prête à faire usage de son arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Ven 13 Mai 2016 - 7:29

J'étais lassée de cette vie.

Chaque matin cette même routine grinçante, ces mêmes gestes lancinants se répétant à l'infini : me lever, me préparer, m'entraîner, jusqu'à ce que vienne une nouvelle nuit, tout aussi dépourvue de sens que l'avait été la journée qui l'avait précédée.

Il ne fallait pas croire que je rechignais à la tâche, loin de là. Le manque de courage n'était pas une tare dont on pouvait m'affubler. L'entraînement, le développement et le perfectionnement de mes capacités n'avait-il pas été l'ultime vocation de nombreuses années de ma vie ? Celles que j'avais passé avec mon maître.

Mais tout était différent alors. Dans le sang et la sueur, dans chaque onde de souffrance octroyée par ses coups, je voyais un avenir, un destin glorieux. Je me voyais lui succéder, quand notre ultime duel m'en aurait donné la légitimité. Mais aujourd'hui, cet espoir était révolu, balayé par l’œuvre de l'Empire et rien d'autre ne s'offrait plus à mon regard que le désert brûlant de Korriban, où tout espoir ne me semblait être que le mirage d'une oasis qu'on poursuit sans jamais l'atteindre.

Et pourtant je ne me résignais pas. Quelque chose aux tréfonds de mon âme continuait de croire que mon acharnement finirait par payer. Par mener mes pas loin de ce cailloux aride, donnant un véritable but à mes efforts. Alors je continuais à m'exercer, jour après jour, dissimulant mes pensées derrière le masque de mépris placide que je réservais aux autres aspirants et c'était dans ce but que je me rendais aujourd'hui au centre d'entraînement pour une nouvelle journée d'exercice.

L'endroit était d'ordinaire rapidement bondé d'aspirants avides de prouver à tous qu'ils méritaient leur place ici, mais ce n'était pas le cas en cette heure matinale. Seul quelque uns de mes semblables en parcouraient les couloirs et ce fut le premier indice qui m'alerta. Le second ne fut autre que l'empressement de ces mêmes apprentis à quitter les lieux après qu'ils aient jeté un œil à l'intérieur, ces derniers passant près de moi d'un pas hâtif qu'ils échouaient maladroitement à rendre naturel. A partir de cet instant, je sus qu'aujourd'hui quelque chose serait différent. Pour le meilleur ou pour le pire... il était encore impossible de le dire.

Peut-être aurai-je dû suivre l'exemple donné par les autres. Tourner les talons et m'en retourner à la routine. C'est sans conteste ce qui aurait été le plus prudent. Mais on ne s’élevait pas par la prudence. Elle ne faisait que nous maintenir dans l'ombre. Alors je m'avançais, chacun de mes pas résonnant dans le vide de la vaste salle, jusqu'à qu'une injonction autoritaire ne m'enjoigne à m'arrêter.

Je ne savais pas pourquoi elle était ici, prétendant m'attendre. Mais je savais qui elle était et ce que cela signifiait. Qu'une réponse décevante à son interrogation abrégerait mon existence d'une façon aussi drastique que définitive. Prenant quelques instants de réflexion, je choisissais donc avec soin les mots qui seraient les miens.

« Il n'existe que deux voies menant à la victoire, seigneur : l'affrontement et la ruse. La première est sans doute celle qui permet d'arracher la victoire la plus prompte. Mais il m'est avis qu'à long terme, seule la ruse permet d'en conserver les fruits. Cela vaut pour ce Monde… et pour tous les autres. La diplomatie et la négociation dont on use ailleurs pour vaincre, ne sont rien de plus que des formes dévoyées de la ruse, un affrontement dépouillé d'armes mais dans lequel les coups les plus bas sont permis à condition qu'ils soient donné dans l'ombre. »

La civilisation et les règles établies n'étaient que des illusions dont s’aveuglaient les lâches. C'était du moins mon avis et j’espérais qu'il fut partagé par la sith. Et dans le cas contraire… je mourrais sans ployer l'échine.
Revenir en haut Aller en bas
Isobel Takan
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 200
Âge du perso : Apparence : 36 ~ Esprit : 111
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
19/98  (19/98)
PF:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Ven 13 Mai 2016 - 8:51

Pauvre d'elle. Pauvre Eerhia. Alors que Rhaenys me répondait, alors que j'entendais ses premiers mots, je savais que la marque qui apparaissait sur mon bras me contraindrait à tenir parole dans l'engagement que je venais de faire avec moi-même. Car cette apprentie qui venait de me répondre ne m'avait pas apportée la réponse que j'attendais. L'Arkanienne souffrirait pour ça. Elle souffrirait d'une torture que je me complairais à lui attribuer, lentement, afin que son esprit se souvienne de ce que je peux attendre comme perfection de sa part.

Ma tête commença alors à se redresser, et mes yeux se rouvrirent sur le monde physique. Si sa réponse n'était pas directement bonne, elle n'était cependant pas fausse. Le seul détail qui la rendait mauvaise à mes yeux était : "Et pour tous les autres". La question était pourtant précise : Qu'est-ce qui précédait la Victoire sur Korriban ? La réponse était dans le Code Sith. Et chaque être se prétendant de l'apanage de l'Ordre dévouée à la Passion de la Force se devait d'en connaitre au moins la version commune. Alors pourquoi n'entendais-je pas le Code dans sa réponse ? Pourquoi, alors que j'attendais une réponse précise, elle me répondait avec sa propre opinion ?

-"Sur Korriban, c'est le Pouvoir qui t'apporte la Victoire, Apprentie."

Me relevant, me redressant sur mes jambes de manière complète alors que le manteau que je portais venait lècher le sol jusqu'à finalement ne plus le toucher, mes yeux se posèrent finalement sur elle. C'était la première fois qu'elle était si proche de moi, et je n'hésita pas à la passer complètement en revu. De ses cornes à son habillement...

-"La ruse, l'affrontement, ce ne sont que des moyens. Seul compte le Pouvoir, et la notoriété qu'il t'apporte. Sur ce Monde, personne ne remarque la ruse s'il n'y a pas d'évidence derrière. Et l'évidence est l'ennemi de la Ruse, bien souvent."

Je n'étais pas réellement déçue de sa réponse, mais elle devait comprendre que sur Korriban, seul le Code des Sith faisait loi. Un code auquel même l'Impératrice devait se plier, bien que pour elle, ce n'était pas compliqué. Qui l'aurait défié, sachant que plus d'un ici la défendrait, juste pour s'attirer ses faveurs ? Qui l'aurait défié, sachant que j'étais ici ?

-"Que tu utilises ta ruse ou l'affrontement, n'oublies jamais cela. Car cela aurait du être la première chose que ton Maitre aurait du t'apprendre."

Oui, je n'avais pas peur de parler de son Maitre. J'étais au courant de qui il était, et je gageais qu'elle n'imaginait pas tout ce que je pouvais savoir. Comment lui en vouloir, tant il était de notoriété public que Nosfera était morte.

-"C'est inquiétant, de voir que ce n'est pas le cas."

Ma main se leva alors, devant moi, face à elle. Et usant de la Force, je venais fermer l'épaisse porte de pierre qui séparait cette salle du couloir. Ce n'est qu'une fois le bruit sourd de sa fermeture audible, que ma main retomba. Et entamant une marche en cercle, autour de Rhaenys, je l'interrogeais :

-"Récites-le code !"

Je marquais une pause, et ajoutais avant de lui laisser prendre la parole :

-"Et dis-moi quel est le vers le plus important à tes yeux."

Voyons ce qu'elle savait. Code simplifié ou complet ? Et que choisirait-elle ? Une chose était sur cependant, je m'attendais à ce qu'elle développe à nouveau son avis. Ce qui était moins sur, c'était : me surprendrait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Ven 13 Mai 2016 - 13:08

Et comment s'obtenait donc le pouvoir si ce n'était par la force ou la ruse ? A mes yeux les moyens étaient tout aussi importants que la finalité qu'ils poursuivaient, mais ce n'était visiblement pas une opinion que je pouvais me permettre de formuler en ces lieux. Pas si je tenais à les quitter en vie en tout cas.

Je ne reniais toutefois pas mes paroles, quand bien même celles-ci lui avaient visiblement déplu. Me contenter d'une réponse doctrinale et prévisible n'était pas dans ma nature. N'importe quel apprenti demeurant entre ses murs – même le plus stupide et le plus primitif - était capable de réciter à la lettre chaque ligne du code sith. Ce qui ne signifiait en rien qu'il en comprenait les implications. Qu’il appréhendait le sens derrière les mots.

Pour beaucoup d'aspirant sur Korriban, le code ne me semblait être rien d'autre qu'une lancinante litanie usée d'avoir été trop souvent répétée. Et pourtant n'importe lequel d'entre eux aurait probablement été capable de donner à la dame sith la réponse qu'elle souhaitait entendre. N'importe lequel sauf moi.

Il ne s'agissait pas de méconnaissance, loin s'en faut. Mon Maître m'avait bien évidemment inculqué le code sith et ce depuis mon plus jeune âge. Et combien d'heures avions nous pu passer à deviser à son propos ? A débattre de l'interprétation que lui-même en retirait. Car le texte avait beau être universel dans sa formulation, il n'en était pas moins sujet à exégèse et au bout du chemin, chacun en comprenait tout de même les vers à sa façon. Je l'avais donc compris à la manière de mon Père. Du moins je l’espérais. Et que la Sith prétendent ouvertement le contraire, reniant l'enseignement qu'il m'avait offert, la seule chose qui demeurait de lui, me mettait intérieurement hors de moi. Suffisamment pour me délier la langue.

« Mon ancien maître n'a pas failli dans son enseignement. Le code est bien la première chose qu'il m'ait inculqué. Et la seconde était de ne pas formuler de réponse qui soit à la portée de tous. Invoquer le code, n'importe quel apprenti en est capable. Répondre selon ses opinions, en revanche, demande une certaine forme de courage. »

De courage ou d'insolence. Il s'agissait là de paroles que j'aurais dû m'abstenir de prononcer et que j'aurais sans doute tout le loisir de regretter. Mais à cet instant tout cela ne m'importait plus. Seule comptait la vérité.

Je me pliais toutefois à son injonction, récitant la version la plus classique du code, ma litanie s'achevant avec force sur la dernière phrase : « La Force me libérera. » Je ne doutais pas une seconde du vers que je souhaitais choisir.

« Par la victoire, je brise mes chaînes est celui qui a ma préférence. Probablement parce que c'est le plus sujet à débat, mais surtout… parce qu'il représente la finalité à atteindre, alors que ceux qui le précède ne dictent que la voie à suivre pour y parvenir. Les chaînes symbolisent pour moi les limites inhérentes à chaque être. Des limites qu'il faut transcender pour permettre le plein accomplissement de son potentiel. »

Pour toucher du doigt une certaine forme de perfection. Un but auquel je m'étais consacrée corps et âme depuis le début de mon apprentissage. Mais cette vision du dogme siérait-elle à la sith ? Peut-être attendait-elle à nouveau de moi que je me contente de citer le texte sans chercher à le dépasser, éventualité selon laquelle ma réponse serait tout aussi peu satisfaisante que la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Isobel Takan
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 200
Âge du perso : Apparence : 36 ~ Esprit : 111
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
19/98  (19/98)
PF:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Mar 17 Mai 2016 - 20:35

-"Il n'a pas failli de ton point de vue... Mais tu ne peux être tenue pour responsable de ce point-là."

Comment pouvait-elle, alors que sa lithanie répondait de manière claire et précise à ma question ? Elle avait décliné un code connu par tant d'apprentis, mais pas le Code des Sith dans son intégralité. Et le détail était là. A ce moment précis, je sûs au plus profond de moi la finalité de cette entrevue. Cette jeune Zabrak venait, sans le savoir, de créer en moi un désir. Et un désir, chez un Zeltron, une fois fécondé, ne peut qu'être réalité. Nous tuerions pour ça, car finalement, c'était là le but de notre vie : Vivre -chaque instant- comme une supernova. Un désir devait devenir une réalité.

Et pire que les Zeltrons, j'étais Isobel Takan. Un désir chez moi, c'était pire qu'une drogue. C'était vital qu'il se réalise.

Son choix cependant du ver, sachant ce qu'elle connaissait du Code, ne pouvait être meilleur. Non seulement une finalité comme elle le soulignait si bien, il était également l'ensemble des autres, la maitrise de chacun des points précédants pour laisser présager l'apogée du Sith. J'appréciais cette réponse, à sa juste valeur. Non pas pour l'explication, mais pour la justesse du point de vue, l'éveil de l'esprit dont cette jeune était finalement capable.

-"Ne sous-estimes jamais le potentiel d'une réponse simple. Celle-ci ne révélera pas la teneur de l'ampleur de ton esprit. C'est une forme de ruse."

Mon regard, et les phéromones que mon corps relachaient, étaient empreints de malice. Et l'apprentie pouvait s'estimer fière de cela. Je m'arrêtais alors de marcher, face à elle, et la regardait, droit dans les yeux.

-"Il existe bien des moyens de transcender ces limites dont tu parles. Et bien des chemins pour cela. Voyons si tu es capable d'emprunter ceux-ci."

Mes mains se posèrent sur ce qui faisaient mon manteau, la cape noble de Dromund Kaas, et venaient en détacher les pans pour la laisser tomber derrière moi. Je n'avais pris qu'un sabre pour ce voyage, celui d'Ilum. Il ornait ma ceinture, quand ma tenue était également en adéquation avec mon rang. J'en avais fini des tenues comme celle que portait cette jeunesse me faisant face.

-"La salle est fermée, et seule la Force te libérera de ces entraves. En es-tu seulement capable ?"

Oui. J'allais lui laisser porter le premier coup, alors que ma main s'emparait du sabre pour en activer la lame écarlate. Comprendrait-elle qu'elle devait triompher ; que je la testais encore, curieuse de connaitre ses véritables capacités en combat ; ou se résignerait-elle, me décevant comme bons nombres des misérables larves peuplant ce monde ?

Une chose finalement était sûre, et deux choses lui était pleinement acquises : Elle m'avait impressionné, plu même et je n'allais pas lui faire de cadeau pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Mer 18 Mai 2016 - 23:15

Mon choix semblait cette fois avoir trouvé grâce à ses yeux. C'était du moins ce que l'absence de châtiment venu sanctionner mes dires flirtant avec l'insolence laissait entendre. Ne connaissant que trop bien les rumeurs courant à l'académie sur la sith, j'avais présagé que mon audace m'apporterait la souffrance et peut-être même la mort - quand bien même je n'aurais pas consenti à cette dernière sans lui avoir décemment livré bataille - mais je n'avais pour l'instant rien trouvé de tout cela. Pas encore.

Mes paroles avaient-elles suffisamment soufflé sur les braises de sa curiosité pour attiser son intérêt ou n'était-ce qu'un bref sursis avant que le couperet ne s'abatte finalement, sans que je le vois venir ? Voilà, une question à laquelle je ne savais répondre pour l'instant, mais je ressentais de nets changements dans son attitude. Dans son expression comme dans les phéromones qu'elle dégageait. Là était sans doute l'arme la plus insidieuse des zeltrons, si prompte à élimer la volonté… Je me devais toutefois de conserver toute la mienne, sans me laisser enivrer, si je voulais avoir une chance de quitter cette pièce en vie… et peut-être même de la quitter plus grande que je ne l'étais en y entrant, à condition que je sache me montrer suffisamment habile pour tirer avantage de la situation.

Mai tout cela ne dépendait que d'une question : que cherchait-elle donc à obtenir de moi ? Une simple distraction passagère pour égayer son passage sur Korriban ? Après tout les zeltrons étaient connus pour céder très librement à leurs désirs, que ceux-ci soient fait de plaisir ou de sang. A moins… que la raison ne soit tout autre.

Peut-être cherchait-elle un apprenti, d'où son empressement à me plier à ce qui ressemblait bien à des tests. Mais cette option me paraissait toutefois difficilement envisageable, tant il était de notoriété publique que cette place était déjà occupée. J'avais même croisé son apprentie lors de la leçon donnée par la Dame Noire… Mais après tout, nul n'est irremplaçable. La Sith se serait-elle lassée des services de cette dernière ? Je ne savais pas si je devais espérer ou craindre cette option. Elle m'offrirait certes la possibilité d'achever enfin ma formation, mais m'enchaînerait également à la volonté de cet empire qui avait anéanti mon existence passée. Un dilemme des plus cruel…

Je ne laissais toutefois rien paraître de ces interrogations qui m'habitaient, me contentant d'écouter placidement le discours de la sith. Je ne lui donnais pas non plus la moindre réponse. C'eût été inutile. Je n'avais déjà que trop parlé et le temps des paroles s'était achevé. Ne restait à présent que les actes, la seule chose qui ait une vrai valeur et c'est ce que la sith me faisait comprendre en déployant la lame pourpre de son sabre.

Seule la Force pourrait me libérer, disait-elle. C'est donc à Elle que je faisais appel pour tenter de me soustraire à sa vigilance, toute attaque frontale me paraissant proscrite.

[Jet n°1 sagesse (4) pour utilisation du pouvoir brouillard de l'ombre + Jet n°2 agilité (4) pour une attaque au sabre -> Réussite pour les deux]

Et Elle me répondait, se matérialisant sous la forme d'un épais brouillard de l'ombre dans lequel je m'évanouissais aussitôt. Je m'enveloppais dans la brume et le silence, ne déployant pas même la lame de mon arme de peur que son vrombissement ne trahisse mes mouvements. Sillonnant les ombres à pas feutrés, je m'efforçais de contourner mon adversaire et, sans m'appesantir plus avant de la lâcheté de la manœuvre, je lui portais un premier coup d'estoc.


Dernière édition par Rhaenys Velaryon le Mer 18 Mai 2016 - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4842
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Mer 18 Mai 2016 - 23:15

Le membre 'Rhaenys Velaryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Brouillard de l'ombre de Rhaenys réussi!

Rhaenys: -35 Pf

Attaque de Rhaenys réussie!

Isobel peut se défendre avec un jet d'Agilité si elle le désire!


Brouillard de l'ombre: 6/6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Takan
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 200
Âge du perso : Apparence : 36 ~ Esprit : 111
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
19/98  (19/98)
PF:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Lun 23 Mai 2016 - 18:55

Elle avait compris. Elle avait compris ! Merveilleux. J'en étais presque heureuse. Chose rare, et purement intéressée. Car la Zabrak m'intéressait. Je nourissais pour elle de plus en plus d'espoir et de plus en plus de projets. Mais pour l'heure, il y avait ce défi que je lui avais lancé.

Et comment le relever d'une plus grande manière qu'en appelant la Force à l'aide. Cela allait dans la logique de son choix quand au ver du Code des Sith. Mais était-ce cependant un choix avisé ? La réponse aurait pu être oui, dans la mesure où j'aurais fait probablement pareil à sa place. Et la réponse aurait tout autant pu être non, dans la mesure où cette utilisation de la Force ne serait quand même pas la solution finale à son épineux problème.

-"Mwahahahahaha..."

Le rire alla en s'amplifiant, petit à petit, alors que je redécouvrais la sensation d'être la victime de ce Brouillard. Cela n'arrivait d'une part pas souvent -l'inverse par contre était beaucoup plus courant-, mais aussi parce que je n'avais pas peur de cette même obscurité. Certes, elle agissait incroyablement bien sur mes sens, mais même là, je ne perdrais pas le contrôle.

Elle ne le savait pas, aurait peut-être pu le savoir, mais longtemps j'avais passé à voyager avec un masque sur le visage, telle une miraluka. Et ce n'est pas un exercice inutile, car cela vous apprend à ne plus vous baser sur vos seuls yeux. Vos impressions deviennent alors beaucoup plus importantes que le reste.

Il est à noter que vous avez deux types d'assaillants utilisant le brouillard de l'ombre. La première catégorie, plus classique nous dirons, se servira du Brouillard pour porter une attaque dans le dos de l'adversaire. C'était rapide, mais tellement prévisible. L'autre par contre, se voulait portant une attaque sur les flancs, ou directement de face. C'était plus rare, surtout pour la seconde version, mais quand je sentie la lame de mon adversaire déchirait ma peau, la déception me gagna légèrement.

Pourquoi ? Pourquoi me décevoir maintenant ?

Une seule réponse était possible : Manque de bonne formation. Mais j'allais corriger cela. Et tout de suite. Bondissant dans un sens, je me retournais vers elle. Car, à travers l'Obscurité de cet épais Brouillard, j'étais convaincu de la ressentir. De percevoir sa présence dans la Force. Je ne la voyais peut-être pas complétement, mais je la ressentais. Et alors qu'un sourire vint fendre mon visage, je déclarais dans l'ancienne langue des Sith ce qui était ma partie préféré du réel Code des Sith :

-"Je suis le cœur de l'Obscurité. Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis."

Comprendrait-elle cette langue du passé ou même le pouvoir qu'elle insufflerait à mes veines ? Peu m'importait. Ma main se levant droit devant moi, la réaction fut sans appel. J'en appelais à mon tour à la Force. Et les éclairs apparurent, inondant le brouillard sans pour autant le lever. Mais à travers la Force, je savais que mes éclairs allaient droit sur leur cible. Et cela me réjouissait. Comment prendrait-elle le fait que, dans sa cachette, elle m'apparaissait toujours aussi clairement ?
___

[Pas de défense. Sacrifice d'un dé pour s'éloigner et Jet de sagesse pour user des éclairs de la Force dans le brouillard et toucher la victime *_*]


Dernière édition par Isobel Takan le Lun 23 Mai 2016 - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4842
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Lun 23 Mai 2016 - 18:55

Le membre 'Isobel Takan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Isobel encaisse l'attaque.

Isobel : - 17 HP.

Isobel et Rhaenys sont désormais à distance l'une de l'autre.

Eclairs de Force d'Isobel réussis ! Rhaenys peut résister à l'aide d'un jet de sagesse si elle le désire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Mar 24 Mai 2016 - 11:18

Mon attaque avait porté, j'avais senti la légère résistance que la chair de la sith avait opposé à ma lame, sans toutefois que cela lui cause de grands dommages. Craignant d'encaisser une contre attaque directe, je m'étais donc aussitôt repliée dans les confins de mon refuge nébuleux, déterminée à attendre calmement qu'une occasion favorable se présente.

Mon brouillard me donnait pour l'instant l'avantage du terrain et je n'avais donc aucun intérêt à agir avec précipitation. La patience menait souvent plus sûrement sur le chemin de la victoire que l'empressement et la hâte, qui n'apportaient généralement que leur lot d'erreurs et d'approximations. Hors, faillir était un luxe que je ne pouvais me permettre dans une telle situation…

Je me contentais donc de fendre les ombres à pas lents et mesurés, savourant avec délice leur caresse spectrale sur ma peau. Même alors que mon destin était plus incertain que jamais, mon sanctuaire de ténèbres me donnait l'illusion d'être à l'abri. À tort.

La foudre avait soudain fulguré, saturant la brume pour venir me trouver aussi sûrement que si mes ombres n'avait été qu'une faible vapeur sans consistance. Les éclairs de la sith m'avaient frappé de plein fouet, me faisant tomber à genoux, comme si mes muscles s'étaient soudain liquéfiés sous l'effet des ondes qui les parcouraient, ma main restant crispée convulsivement sur la poignée de mon sabre. La vue brouillée et l'encéphale embrasé, je ne pouvais rien faire d'autre que de crier, craignant de sentir mes cordes vocales se déchirer sous la puissance de la litanie qui leur était imposée. Jusqu'à ce que la foudre ne se retire enfin, me laissant au sol, les mots prononcés par la sith se répercutant encore contre les parois de mon crâne.

Les inflexions de cette langue résonnait en moi comme autant de réminiscences du passé. Ces mots, jamais je ne les avais prononcé moi-même, mais j'avais entendu mon maître le faire et à maintes reprise. Je savais donc bien à quels vers du code ils se rapportaient.

« Je suis le destructeur de ce monde. Je connais le pouvoir du Côté Obscur. Je suis le feu de la haine. »

Je n'employais que la langue commune, étant incapable de reproduire les accents de l'ancien dialecte sith, mais ces quelques phrases, prenant la suite des siennes, suffisaient à me donner la force de me dresser à nouveau, quand bien même mes jambes me semblaient moins solides qu'auparavant.

Mes tentatives de me dissimuler à elle n'avaient été qu'un cuisant échec, aussi me fallait-il donc changer de stratégie. Prendre le risque du choc frontal. Je tâchais donc de réguler mon souffle, afin que son affolement ne trahisse pas mon approche et en deux bonds vifs, je traversais la distance nous séparant, ne déployant ma lame qu'au moment de frapper.

[Pas de défense contre les éclairs. Sacrifice d'un jet pour aller au contact et jet d'agilité (4) pour une attaque au sabre -> échec T__T]


Dernière édition par Rhaenys Velaryon le Mar 24 Mai 2016 - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4842
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Mar 24 Mai 2016 - 11:18

Le membre 'Rhaenys Velaryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Rhaenys ne se défend pas!

Rhaenys: -18 HP

Ria': -22 Pf

Attaque de Rhaenys ratée!

Les deux combattants sont au corps à corps!


Brouillard de l'ombre 4/6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Takan
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 200
Âge du perso : Apparence : 36 ~ Esprit : 111
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
19/98  (19/98)
PF:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Jeu 26 Mai 2016 - 8:06

Admirable. Elle connaissait donc l'intégralité du Code des Sith. Je l'avais peut-être sous-estimé finalement. L'entendre ainsi en réciter une autre partie me fit agréablement sourire, tant la nouvelle n'était pas commune. Quel apprenti connaissait ce code dans son ensemble ? Bien peu étaient-ils finalement ?

Mais alors qu'elle portait son attaque suivante, de manière frontale cette fois-ci, elle oubliait quelque chose : je l'avais sentie. Identifié à travers la Force. Elle aurait du attendre quelques secondes de plus, que son Brouillard embrume à nouveau mes sens, mais non. L'inexpérience -j'imagines- la fit se précipiter vers moi, et alors que sa main activait son sabre, ma propre main se saisissait de cette dernière.

Dans un geste simple d'auto-défense, je venais plaquer le dos de la Zabrak contre ma poitrine, et user de sa propre force pour lui faire ressentir la chaleur de son sabre à son cou, sans pour autant la blesser physiquement. L'instant d'après, l'une de mes mains la lâcha et lui donna la petite tape dans son dos pour la décoller de mon corps et la renvoyer dans l'Obscurité de son brouillard.

A mes yeux, je savais que je n'allais pas la tuer. Mais que comprendrait-elle de ce geste ? S'offusquerait-elle ? Penserait-elle que je joues avec elle, convaincue de ma supériorité ? Comprendrait-elle que déjà maintenant, son avenir était scellé et que je prenais déjà du temps pour lui faire comprendre Force et faiblesse de ce pouvoir qu'elle avait ? Peu m'importait de connaitre la réponse à ces questions, seul comptait mon orgueil et la façon dont ce dernier allait se manifester.

-"Ce n'est pas parce que tu peux aveugler tes ennemis qu'il te faut avoir une confiance aveugle en ce don."

L'avantage du Brouillard, c'est qu'en toute occassion, il permettait de prendre son temps. Un autre adversaire que moi pourrait être mortifié. La peur de l'Obscurité pouvait prendre jusqu'à la Dame Noire lorsque l'on savait comment faire. Mon cas était par contre plus spécifique. Je n'avais jamais rencontré que deux personnes peut-être, à ne pas craindre l'Obscurité de ce voile à mon instar : le Seigneur Ladium et le Seigneur Fou. De brillants Sith tous deux.

-"Surprenant n'est-ce-pas ? L'effet de ces simples paroles sur ta volonté. Certains n'en voient pas la réelle portée. Et toi ? N'était-ce qu'un coup de chance ? Si tu réessayais pour voir ?"

Oui. Je voulais qu'elle se concentre. Je voulais qu'elle pense à ces phrases du Code. Qu'elle s'arrête sur l'une d'elles. Qu'elle s'en serve pour accroître sa maîtrise de la Force, sa passion. En serait-elle seulement capable ? J'allais le savoir bien vite. Finalement, je ne voulais pas l'attaquer, ou retenter d'agir sur elle par la Force. M’intéressait plus de savoir comment elle agirait. Cela me coûterait peut-être, me ferait possiblement encore goûter à la lame de son sabre, mais c'était un risque que j'acceptais de prendre.

___

Ne fait rien sur ce tour. Récupères donc des PF o/

Merci Rhae au passage. Ce genre de coup-là, je ne l'avais pas fait depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Sam 28 Mai 2016 - 12:53

Elle ne voulait pas ma mort.

Je l'avais cru un instant en sentant sa lame frôler ma gorge, mais elle n'avait fait qu'en laisser planer fugitivement la menace, sans jamais venir meurtrir ma chair de sa morsure. Puis elle m'avait congédié dans les ombres, me renvoyant là d'où j'étais venue et ne me laissant rien d'autre que les effluves amères de cet échec cuisant.

Je ne savais si je devais m'en sentir soulagée ou humiliée. A quoi tout cela rimait donc ? N'était-ce qu'un simple jeu, une distraction passagère pour égayer son passage sur Korriban ? Ou bien étais-je parvenu à attirer son attention en dépit des revers qu'elle m'avait infligé ? Ce devait être l'un ou l'autre, mais je me sentais incapable de trancher ce point, tout comme je ne savais plus qu'elle stratégie adopter pour espérer atteindre cette femme qui me dominait en tous points.

Les ombres que j'avais engendrée ne l'incommodaient visiblement en rien. Je ne pouvais donc compter sur cela pour prendre l'avantage, comme elle me l'avait d'ailleurs fait remarquer, piquant un orgueil déjà malmené par ces défaites successives. Mais ses paroles me mettaient également sur la voie qu'elle souhaitait que je suive.

Elle m'incitait à user du Code pour accroître ma puissance, comme j'avais déjà tenté de le faire, avec un succès plus que limité toutefois. Ces quelques phrases étaient-elles réellement capables de me donner la force de l'atteindre ? Sans doute, si je parvenais à m'en convaincre moi-même. Tout cela n'était que question de volonté...

Je fendais donc lentement les ombres, égrenant intérieurement chacun des vers du Code, jusqu'à que je m'attarde enfin sur l'un d'eux. Une évidence, en cette situation et au vu de la faiblesse de mes récentes tentatives.

« Il n'y a pas de faiblesse, il y a le Côté Obscur. »

Je l'avais murmuré d'abord, tout bas, comme pour moi-même. Puis elle s'était répercuté entre les murs de la pièce close, témoins de la détermination qui m'animait. Et la brume me semblait se noircir et s'épaissir autour de moi, comme rassérénée par ces quelques mots prononcés. Ou plutôt vociférés. Était-ce un simple effet de mon imagination ou la réalité ? Cela n'avait aucune importance. Je savais.

Je ne parvenais pas à l'atteindre avec ma lame, il me fallait donc user de la Force pour cela, et cette fois non dans le but de me dissimuler, mais au contraire, d'attaquer. Je ne cédais toutefois pas à la précipitation qui m'avait nuit précédemment et conduite à l'échec. Je savais qu'elle ne m'attaquerait pas la première, sans quoi elle l'aurait déjà fait. Non, elle était curieuse de me voir agir, quitte à me laisser pour cela, l'initiative de l'assaut. Je prenais donc le temps d'appeler la Force à moi, de l'infléchir à ma volonté...

[Jet n°1 sagesse (4) télékinésie pour déséquilibrer Iso + Jet n°2 agilité (4) pour attaque au sabre -> Je suis maudite D:]

Et elle me répondait, s'incarnant en une puissante onde qui filait vers mon adversaire. Je saisissais donc cette occasion pour tenter un nouvel assaut frontal...


Dernière édition par Rhaenys Velaryon le Sam 28 Mai 2016 - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4842
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Sam 28 Mai 2016 - 12:53

Le membre 'Rhaenys Velaryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Isobel récupère des PF.
Isobel : + 10 PF.

Télékinésie de Rhaenys réussie. Isobel ne pourra faire qu'une seule action à son prochain post.
Rhaenys : - 20 PF.

Attaque de Rhaenys ratée.



Brouillard de l'Ombre : 2/6.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Takan
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 200
Âge du perso : Apparence : 36 ~ Esprit : 111
Race : Zeltronne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
19/98  (19/98)
PF:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Jeu 23 Juin 2016 - 19:24

Elle apprenait. Elle apprenait bien et vite. C'était indéniable. Aussitôt que je la mettais sur la voie de la puissance, elle appliquait instinctivement mes conseils. S'en rendait-elle seulement compte ? Ce n'était pas tant que je n'avais pas chercher à éviter la première partie de son attaque. C'est que je n'en avais pas eu le temps. La Force avait clairement été sienne.

Tout cela étaient rendu possible par des mots. De simples mots évoquant la force de sa volonté. Personne ne le savait encore réellement, mais le but de ma nomination au Conseil Noir en tant que Sorcière Suprême était là : ce pouvoir qui se cachait dans les mots, dans la volonté. J'allais l'étudier à nouveau, l'approfondir, en percer les plus noirs secrets, et déverser sur la Galaxie un nouveau flot de terreur.

Elle m'avait certes déstabilisé, et mon corps recula de quelques pas, mais son erreur était à nouveau là. Je ne lui dirais pas -jamais- : je ne le sus pas tout de suite. Une part de moi espéra secrètement qu'elle me surprendrait pour le moment. Car dans l'obscurité, l'on éloigne pas sa cible de soi. Que du contraire. Un coup parfait aurait encore été de m'attirer, et non de me repousser. Car alors, ce faisant, vous diminuez le temps de réaction que l'adversaire à pour réagir. Preuve que le Code ne dirigeait pas encore sa vie correctement. Lorsque son sabre s'activa alors, proche de moi, en face de moi, l'expérience prima. Je fus plus rapide, et avec la grâce du Makashi, j'opposa ma lame à la sienne, pour finalement dévier l'attaque.

J'étais le Maitre, elle l'élève. J'allais lui rappeler cette différence ! Ma main se porta sur sa gorge, et à nouveau je venais me coller à son dos quand mon autre main -la libre- veiller à tenir en respect le bras armé de mon adversaire.

-"Je ne suis pas... comme eux."

Et à nouveau, je la repoussais. Au coeur de ses ténèbres. Au coeur de l'obscurité épaisse qui était son oeuvre, son abri. Cette phrase, murmurée à son oreille, était lourde de sens. Jusqu'à maintenant, Rhaenys n'avait pour moi rencontré que des gens plus faibles qu'elle. Et avait triomphé. Comment pouvait-elle espérer par contre me battre, moi, dans ce style ignoble. Si sa dernière idée était presque parfaite, son attaque avait été grossière, brute, dénuée de tout style. C'était à mes yeux son défaut. Elle avait du potentiel, mais elle ne l'utilisait pas assez. Elle le gâchait en étant sur ce monde, entourée de vulgaires laquais qu'elle dépassait. Mais elle ne s'élevait pas. A défaut de Maitre ? Peut-être. Peut-être pas.

J'allais lui montrer cette différence. Le résultat qu'elle pouvait atteindre. Et j'allais le faire à la façon d'une Sith.

-"Il n'y a pas de faiblesse, il y a le Côté Obscur."

A nouveau, ma bouche s'exprimait. Mais les mots qui en sortait n'était pas dans la langue commune. J'employais l'ancien dialecte Sith. Ses intonations, ses sonorités étaient définitivement beaucoup plus puissantes, envoutantes et me donner une réelle impression de puissance. Je n'avais pas peur de ce don qu'elle utilisait. Je le connaissais. Je l'employais depuis plus longtemps qu'elle. Et je savais pertinemment comment m'en défaire. Ce que la Force autorise était une chose, mais j'en connaissais les rouages. Facile dès lors de plier l'énergie à ma volonté.

Faisant donc appel à celle-ci, j'en devenais Maitre, mes iris commençant à briller de manière incandescante. Il était temps que je lui fasse comprendre jusqu'où je pouvais agir. Car un jour, ce ne serait peut-être pas moi en face d'elle. Et levant le bras, j'ajoutais, cette fois-ci en basique :

-"Tu es là !"

Je la pointais du doigt, et la regardait droit dans les yeux. Aucun doute ne pourrait lui être permis j'imaginais, c'était en tout cas le but de la manoeuvre. Il aurait été facile (même si je me suis planté dans les dés ... Bouuuuh vilaine Rhaenys) de me saisir de mon arme, et de frapper. D'user d'un style de combat en particulier, violent ou en finesse afin de lacérer sa chair profondément (ça aurait quand même était un coup critique digne de Shak T_T). Si facile.

-"Tu as encore beaucoup à apprendre sur la façon d'utiliser ton don, petite."
___

Suite à venir en fonctions des jets de dés.

Jet de sagesse pour Sens Exacerbés.
Jet d'agilité pour une attaque au sabre.

Edit : j'ai oublié que je n'avais le droit qu'à un jet. Dans cette optique, je ne garde que le premier.


Dernière édition par Isobel Takan le Jeu 23 Juin 2016 - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4842
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   Jeu 23 Juin 2016 - 19:24

Le membre 'Isobel Takan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le destin d'un Sith n'est pas Korriban. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-