La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Odium
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 157
Âge du perso : 60 ans
Race : chagrien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil / Complote
HP:
97/110  (97/110)
PF:
67/100  (67/100)

MessageSujet: [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth   Sam 23 Avr 2016 - 16:15

Darth Odium gardait un goût amer de sa visite sur le Star Home. Il avait su rester calme, modérément, face aux insultes du gros Hutt. Mais comme tout Sith qui se respectait, il avait gardé dans un coin de son crâne une rancœur tenace. Bien heureusement Darth Ynnitach ne portait pas tout-à-fait Ragda dans son coeur et elle nourrissait elle-aussi le dessein de réduire à néant la gênante Ligue qu'il avait plus ou moins sous ses ordres. La Ligue des Mondes Périphériques avait eu pour but premier de défendre les intérêts de ces planètes un peu excentrées. Il n'en avait résulté qu'une gêne grandissante pour l'Empire, atteignant le point de non-retour lors des événements malheureux de Makem Te. La Ligue avait abattu en premier un croiseur du glorieux Empire Sith, Ragda avait ensuite brandi le traité d'Artorias pour justifier le tir sans sommation. Une insulte presque. Une infamie.

L'impératrice avait été… désappointée par l'aboutissement de la crise de Makem Te. L'Empire avait perdu Felucia. La Ligue était toujours en activité. Mais Odium avait appris qu'il n'en restait presque rien, que Rejlidiic lui-même n'avait plus vraiment de pouvoir politique à trop retourner sa veste, trahir ses allégeances ou jouer d'une mauvaise fois qui devenait quasiment légendaire même hors des frontières de la République. Le seigneur chagrien avait donc été désigné, en tant que Castellan Noir, objet de la destruction définitive de la nuisance insultante qu'était la LMP. Trois flottes lui avaient été données pour entrer dans les territoires neutres où s'étaient abrités les vaisseaux de la Ligue. Ces territoires s'étendaient entre l'Empire et la République, entre Generis, Flydon Maxima et Ciutric.

Le but de cette action n'était pas de conquérir de nouvelles planètes afin d'étendre l'Empire. Bien que la volonté belliciste des Sith d'accroître leurs possessions territoriales étaient toujours présentes, les ordres de l'impératrice avait été clairs : les planètes neutres ne devaient être soumises qu'en cas d'agressivité de leur part. Elles devaient fermer les yeux le temps que la bataille spatiale qui se passe au-dessus de leur tête se termine. Il était de toute façon aux yeux d'Odium complexe pour le moment de se lancer dans de tels projets alors que dans l'ombre un ennemi indistinct tentait de provoquer la guerre entre la République et l'Empire.

Pour l'instant il allait s'acquitter de la mission qu'on lui avait confiée. Il avait appris qu'un autre seigneur Sith avait souhaité se joindre à lui. Adin Sekoth, c'était son nom. Odium n'en avait que peu entendu parlé jusqu'à présent. Il s'agissait d'un Muun, des créatures de relative grande taille à la tête allongée. On en voyait peu en dehors de leur planète natale. Alors dans l'Empire… Le seigneur Sith en question était d'après ses informations un bon stratège militaire, ce qui avait le mérite de pouvoir être utile dans la situation présente.

Pour l'instant le chagrien avait placé ses vaisseaux sur la bordure de l'Empire. Lui-même se tenait dans l'un des vaisseaux amiraux, dans la salle des commande où une carte galactique était projetée. Il avait dans l'idée première de prendre la flotte de la LMP en tenaille afin d'éviter qu'ils ne tentent une retraite vers la République et deviennent dès lors inaccessibles. Mais il tenait à avoir le point de vue du Muun avant de lancer la moindre action. Près d'une console la voix robotique et froide d'un technicien impérial lui parvint :

- Scan de la zone en cours. Les premiers vaisseaux sont visibles sur la carte.

Odium observa les marqueurs lumineux apparaître sur la carte. La LMP avait été durement touché. Ils avaient même dû fuir. Myir Alshain avait su faire sien les armes terrestres de Makem Te et ainsi provoquer la plus grande confusion parmi les ennemis de l'Empire. Il ressentit à ce moment-là un frémissement dans la Force qui le détourna de la carte galactique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adin Sekoth
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 70
Âge du perso : 42 ans
Race : Muun

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Korriban. Cherche des contacts parmi les Sith, qu'ils soient importants, anonymes ou tapis dans l'ombre. Cherche aussi un(e) élève. Ponctuellement en mission, en dehors de l'espace Impérial...
HP:
86/86  (86/86)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth   Dim 24 Avr 2016 - 11:52

[26 Telona de l'an 3484 BY] - Premier jour de l'Opération Vengeance Impériale dans les espaces neutres du Quadrant Galactique Nord - Systèmes Generis, Flydon Maxima et Ciutric -


"Arrivée dans le système Ciutric dans une minute, Seigneur Tsaw." L'appel émanant de la passerelle de commandement du Cuirassé Eminence sortit le Muun de son recueillement méditatif. Il avait été surpris par la souplesse d'esprit de l'Impératrice. De retour dans le monde depuis un mois à peine, qu'une mission importante lui était déjà confiée. Une sorte de test, visant à évaluer si un Seigneur issu des régimes antérieurs à celui de Darth Ynnitach pouvait encore se montrer utile ? Pour le Sage Sith, c'était probable. C'était tout à fait justifié, d'ailleurs. Il était pertinent de mettre à l'épreuve un individu qui se prévalait d'un certain poids, du fait de son statut important dans la hiérarchie impériale.

Il n'avait jamais servi que dans les Etats-Majors, ceci dit. Les années antérieures avaient été l'occasion pour lui, d'éprouver ses conceptions stratégiques et opérationnelles dans le domaine de la guerre subversive, de l'agitation politique, mais il n'avait jamais exercé de réel commandement militaire jusqu'à ce jour. Il se réjouissait de cette nouvelle expérience, qui, à première vue, s'apparentait à une promotion flatteuse. Il lui faudrait, cependant, s'en montrer digne. Il n'avait pas de doute à ce sujet : l'adversaire ne semblait pas très dangereux, bien qu'à première vue, il était insaisissable, souple et vif dans ses déplacements. Autant en profiter pour se faire les griffes, et s'exercer au commandement.

Émergeant des quartiers qui lui avaient été concédés, situés dans le même niveau que celui de l'Amiral et des généraux affectés à la Flotte, Tsaw se dirigea vers les élévateurs qui devaient le mener au pont principal. Durant l'ascension, il se fit la remarque que l'Empire avait déployé des moyens considérables pour une opération qui n'était pas censée, officiellement, être une entreprise d'expansion. Trois flottes avaient été engagées, soit presque la moitié des moyens spatiaux de l'Empire Sith. Trois groupements lourds sur les sept dont l'Impératrice disposait. En y pensait, Tsaw était pris de vertiges, et grisé.

En tout, il s'agissait de rien moins que 500 vaisseaux, dont 30 Cuirassés et 250 croiseurs de ligne. Une centaine de légions étaient mobilisée, soit près d'un million de soldats, soutenus par un demi-million de blindés et droïdes de combat, toutes catégories confondues. Une gigantesque armée, propre à terroriser les mondes tranquilles et repus des espaces neutres, et même de la République. Pourtant, selon le Muun, il s'agissait, avant tout, d'une puissante campagne de propagande. En effet, la récente intronisation de la reine d'Ondéron, Emalia Kira, au titre de Chancelière Suprême, changeait la donne, d'un point de vue géopolitique.

Une femme qui avait l'expérience du pouvoir et des intrigues sénatoriales. Une adversaire de taille, pour l'Impératrice, de ce que Darth Tsaw en savait. Cette personnalité imposante, déterminée, dont le caractère trempé était connu, donnait à penser que la République reprenait du poil de la bête. Le Muun ne maîtrisait pas tout des derniers évènements, qui avaient vu un puissant Hutt défier l'Empire, et les tensions s'accentuer entre les grandes puissances galactiques. Mais il comprenait une chose : la vaste opération à laquelle il participait, avait pour but de remettre les pendules à l'heure. Il s'agissait, par une intervention soudaine et brutale, de montrer aux clans Hutt, comme au Sénat et à la nouvelle Chancelière, qu'ils avaient à compter avec une puissance militaire du plus grand poids.

En tapant du poing sur la table, et de façon à surprendre toute la Galaxie, les Sith donnaient le ton à leurs rivaux, et leur affirmaient qu'il était chimérique de compter sur un affaiblissement de la liberté d'action de Darth Ynnitach. La définition, implicite, mais claire, de la situation géostratégique, au moment où la passation de pouvoir s'effectuait sur Coruscant, était l'occasion pour l'Empire de s'affirmer. La réduction des éventuelles velléités d'opposition des mondes neutres à l'Empire, la prévention d'une possible radicalisation de la République en ces temps de guerre froide, dépendaient de la réussite de cette campagne. Il s'agissait, en somme, de bien faire comprendre à tout le monde quel était le camp qui détenait l'initiative.

Ces réflexions furent interrompues par le signal lumineux qui indiquait l'arrivée au niveau de la passerelle. Le Muun traversa d'un pas souple et vif l'espace qui le séparait du pont. Il s'engagea dans le vaste espace bondé d'assistants, de techniciens, d'officiers de liaison, et d'agents de logistique. Logés dans une fosse qui s'étendait en arc de cercle autour de la passerelle, ils étaient au moins une centaine à s'affairer pour bien exécuter la sortie de l'hyperespace, et la prise de contact avec le reste de la Flotte. Ce total excluait un nombre de droïdes presque équivalent, qui s'occupaient du traitement des tâches techniques les plus complexes. Le Seigneur Tsaw, qui appréciait cette activité frénétique, avisa le vétéran Sith, un Guerrier qui avait été fraîchement nommé Général en prévision de la campagne.


Avec un salut de tête échangé avec l'Amiral Grey, un humain assez jeune, qui supervisait ses subordonnés dans la fosse, non loin d'eux, le Muun héla Darth Kratos, qui lui tournait le dos. "Eh bien, je crois que c'est le baptême du feu pour nous deux, Général ?" Celui-ci se tourna lentement vers Tsaw, le regard interrogateur. "Question commandement", précisa le Sage Sith avec un sourire mince. Approuvant d'un sec hochement de tête, le robuste métisse se retourna vers la baie vitrée. Au loin, Ciutric IV venait doucement à eux. La silhouette verte de ce monde industriel et forestier se profilait lentement, à demi masquée par le Croiseur de Ligne L'Ombre Douce.



Celui-ci tenait lieu d'avant-garde au reste du Groupe de Combat que Tsaw supervisait. Il était lui-même le groupe d'observation et de contact, qui devait établir les premiers rapports sur la situation dans le système Ciutric (N5), dont le quatrième monde était le principal, la capitale. Les trente vaisseaux dont se composait cette force étaient les plus avancés dans la zone. Quatre autres groupes étaient sortis de l'Hyperespace à plus grande distance, en bordure du système. Le dernier avait quitté le système Thalassia (P4) une dizaine d'heures après le reste de la Flotte. Au lieu de se rendre directement dans le système Ciutric, il devait se positionner dans le système Tangrene (O4), en réserve des cinq autres Groupes.

L'idée avait été proposée par Tsaw : l'Amiral Grey avait, dans un premier temps, pensé à simplement imiter la Flotte menée par Darth Odium en personne, et opérer l'intrusion dans les espaces neutres de la façon la plus directe et voyante. Mais il s'était immédiatement rallié à la suggestion du Muun : partir, non pas de la frontière impériale, mais d'un monde situé au coeur de l'Empire, et se rendre, en un seul saut hyperespace, dans le système Ciutric. Il s'agissait de ne pas susciter l'attention des renseignements républicains, ou de ceux de la LMP, en massant la Flotte aux bordures de l'espace Sith, mais de laisser supposer que ce regroupement massif était du à de simples manœuvres. Ainsi, escomptait Tsaw, la surprise devait être totale.

Il restait à savoir si ce plan marcherait. L'avant-garde constituée par le croiseur Léviathan permettrait peut-être de s'en faire une idée. Le contact fut bientôt établi avec les quatre autres groupes de combat, ainsi qu'avec le reste des vaisseaux qui composaient le fer de lance mené par Tsaw, Grey et Kratos. Rassérénés par la multiplication des signaux qui apparaissaient sur les écrans radars, et qui confirmaient que le déploiement Sith se passait comme prévu, les trois hauts-gradés responsables de cette partie de l'Opération Vengeance Impériale, reçurent dans les secondes suivantes le rapport du Groupe de Réserve, qui venait d'arriver en bon ordre dans le système Tangrene. Satisfait, le Général fronça les sourcils d'un air féroce, et sa bouche se tordit en un rictus vainqueur. "Un commandement qui s'annonce bien, à priori. Peut-être que vos précautions, bien que pertinentes, n'auront pas été nécessaires, Seigneur Tsaw." Le Muun étouffa un ricanement de poitrine qui exprimait à la fois la complicité et le défi. "Nous verrons, Général."

Ils furent interrompus par une apostrophe du responsable en chef de la liaison avec l'Ombre Douce :"Le Capitaine Newal est en approche des stations orbitales de Ciutric IV, Mes Seigneurs. Il dit que tout est tranquille pour le moment, et qu'apparemment, notre présence n'a pas encore été remarquée." Une voix énergique surgit de leur gauche. "Ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas réagi qu'ils ne nous ont pas repérés." L'Amiral Grey, un humain approchant la quarantaine, sec et volontaire, sortit de la fosse, et vint rejoindre les deux Sith. "Ce qui, d'ailleurs, n'est pas un problème en soi. L'important, c'est qu'ils ne nous prennent pas de vitesse." Le Général Kratos acquiesça. "Nous ne devrions pas prendre de risques. Profitons de leur inactivité pour boucler la zone." Tsaw fut satisfait de voir que ses pairs n'étaient en rien des archétypes du gradé Sith brutal, autoritaire et primaire. Les deux officiers supérieurs discutaient d'un ton calme, et examinaient la situation avec un sérieux tranquille et prévoyant. Il se sentait en harmonie avec leurs façons d'envisager la première phrase de l'opération.

"Je suis un novice en la matière, mais je crois qu'une Escadre ferait l'affaire, pour sécuriser Ciutric IV, Amiral ?" Celui-ci acquiesça, l'oeil brillant. Les Seigneurs Sith n'étaient pas forcément du style à solliciter l'opinion de leurs pairs. Que le Muun ne cherche pas à s'imposer dans la direction des opérations le rendait sympathique aux yeux de Grey. "Deux assureront mieux la sécurité du dispositif, Seigneur Tsaw. Il est peu probable que nous ayons affaire à une résistance poussée, mais autant ne rien laisser au hasard." Il se retourna vers la partie de la fosse d'où il était sorti. "Dites au Commodore Halifax de verrouiller la zone planétaire sur le secteur Nord-Ouest, Trapèze en B4-B7-D5-D6. Approche oblique longue, qu'il garde ses distances par rapport à Ciutric IV, mais que ce soit fait le plus vite possible. Contactez également le Commodore Flumee, et dites-lui d'envoyer sa demi-escadre Bleue en Nord-Est. Qu'elle suive le même protocole, à placer en B9-B12-D10-D11. Le reste de ses vaisseaux doit se placer à l'intersection entre son subordonné et nous-mêmes, vitesse et discrétion maximales. Qu'ils établissent tous des patrouilles de surveillance et de liaison entre eux. Rien ne doit passer."

Sitôt ses ordres confirmés reçus par ses subordonnés, l'Amiral se tourna vers Kratos et Tsaw. Il commença une phrase, mais fut interrompu par un signal sonore émanant de l'holo-terminal principal de la passerelle. Le droïde protocolaire en charge des liaisons hors-système se déplaça vers les trois gradés. "Le Castellan Noir demande le contact avec nous." Tsaw, Grey et Kratos se placèrent au rapport, tandis que la représentation tridimensionnelle du puissant Chagrien s'établissait au-dessus du projecteur. Tsaw prit la parole.

"Seigneur Odium, nous sommes en approche de Ciutric IV. Tout se passe comme prévu. Nous n'avons aucun signal témoignant d'une réaction des locaux, ni de la LMP." Il marqua une pause, le temps de noter la réaction du Chagrien. "Je confirme être favorable à votre idée, Castellan Noir. L'engagement de forces massives dans les secteurs-clés est l'option la plus rentable, même si il s'agit de négliger, dans un premier temps, les mondes neutres intermédiaires, et d'importance mineure. En même temps que les planètes principales et les axes de communication majeurs seront en passe d'être sécurisés, nous devrions déployer des groupes légers, polyvalents et aussi mobiles que possible, pour faire de même avec le reste des voies d'accès moins fréquentées. Avant tout, il s'agit de tenir solidement les frontières de la LMP avec la République, et, cela va de soi, le plus tôt sera le mieux.

Concernant la prise de contrôle de l'espace neutre, mon conseil est que Flydon Maxima et Ciutric soient les premiers systèmes investis. Ils serviront de bases d'opération, et permettront le quadrillage, puis le ratissage, de toute la zone qui nous sépare de la République. J'attire votre attention sur la nécessité de contrôler au plus vite le territoire de Gravlex Med, qui pourrait servir de base de repli aux éventuels fugitifs provenant de Flydon Maxima. Cette tâche devrait être exécutée par une des trois Flottes que nous avons mobilisées.

Cette dernière devrait également se charger d'établir, dès que possible, la couverture du vaste espace qui sépare les deux systèmes déjà mentionnés, des systèmes Bimmiel et Ciutric. Le Général Kratos, l'Amiral Grey, leurs homologues et moi-même, établirions la liaison avec cette Flotte, tout en sécurisant les secteurs en question, ainsi qu'Argazda et Lorrd. Les mondes périphériques ne devraient pas poser de problème. Pour compléter le tout, une fois que nous aurions sécurisé cette partie du Quadrant Nord, la troisième et dernière Flotte couvrirait les systèmes Akuria, Horuz et Generis. Il suffirait, pour finir, d'établir les liaisons stratégiques Akuria-Ciutric et Horuz-Gravlex Med.

En-dehors des imprévus, et rebondissements concernant directement l'aspect militaire de l'opération, la seule entrave majeure qui pourrait, me semble-t-il, nous poser problème, serait une réaction de la République, dont nous sommes forcés de frôler les frontières. Notre meilleure option pour éviter une escalade médiatique, voire un scandale diplomatique, serait de limiter nos interventions dans les systèmes frontaliers, à des actions chirurgicales, aussi discrètes que possible, et assurées par l'élite de nos troupes légères.

Limitons notre présence dans ces zones tampon, et privilégions le maillage serré du cœur de l'espace de la LMP. Le contrôle des axes de communications principaux suffira, je pense, à accomplir nos objectifs. Soignons nos prises de contact avec les mondes concernés, et réservons l'emploi de la force à des actions commandos, auxquelles la masse de nos troupes servirait de réserve. La clé de la campagne réside dans la surprise et la célérité. Verrouillons toutes les voies hyper spatiales, quadrillons nos périmètres respectifs, tâchons d'amadouer les dirigeants, allons au contact des responsables locaux qui ne nous sont pas hostiles d'emblée, ainsi que des populations civiles, et nous devrions pouvoir régler cette campagne en quelques semaines, tout au plus."


Ps : Je viens de voir que c'était vraiment long, navré si ça l'est trop, je me suis laissé emporter par l'ambiance martiale du post Razz J'ai peut-être aussi développé exagérément le monologue de fin, dis-moi si c'est lourd ou confus, et j'arrangerai ça sans souci.
Ps 2 : Les indications du style (N4) se réfèrent à la carte galactique du forum, pour une totale clarté concernant la stratégie Sith que je décris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Odium
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 157
Âge du perso : 60 ans
Race : chagrien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil / Complote
HP:
97/110  (97/110)
PF:
67/100  (67/100)

MessageSujet: Re: [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth   Dim 1 Mai 2016 - 20:09

Darth Odium se permit un bref signe de tête à l’écoute du plan d’Adin Sekoth. Ce dernier avait bien cerné la problématique de la mission. Les relations entre la République et l’Empire étaient arrivées à un point critique lors des dernières crises consécutives qui s’étaient abattues sur la galaxie. Si guerre il devait y avoir, ce serait par un geste bien plus grand et mémorable que cette modeste campagne qu’ils s’apprêtaient à initier. Cette vendetta contre la LMP lui faisait en vérité penser à un geste dérisoire, celui d’une main aplatissant un insecte un peu trop bruyant. La flotte des mondes périphériques avaient dépassé les limites et avaient eu la maladresse de déranger l’impératrice. Ils allaient le payer au prix le plus cher.

D’un geste de la main pour ne pas interrompre le muun, Odium donna l’ordre au technicien à ses côtés d’utiliser la carte stellaire de la zone d’action et d’y faire figurer les recommandations de l’autre Sith. La zone s’étendant de Ciutric à Gravlex Meed, voire Flydon Maxima, était en effet un point central dans la mise en place de la stratégie. Relativement proches de la frontière, la République pourrait trouver commode de remarquer qu’une flotte Sith située à quelques parsecs de leurs territoires représentait un danger notoire à la quiétude de leurs planètes. Même s’il demeura stoïque, Odium apprécia la finesse du plan que proposait Adin. Au moins il ne faisait pas partie de ces brutes sans réelle envergure qui constituaient parfois les troupes Sith, au grand dam du chagrien. Ce dernier commençait à avoir réellement confiance en la mission, même si sans une visibilité complète du placement des troupes de la LMP, la stratégie semblait encore un peu théorique.

- J’approuve vos paroles Adin. Se placer aux alentours de ciutric et de Flydon Maxima offrira l’opportunité de se déployer rapidement le long de la frontière république. Contenir les forces de la LMP est un point crucial. Eviter de mettre le feu aux poudres avec nos chers voisins en est un second. Quant à GravLex Mex, sa proximité avec la République en fait de toute façon une zone à quadriller et à contrôler en priorité.

Darth Odium s’interrompit un instant en observant les vaisseaux ennemis, ou du moins les points lumineux les représentant, former un dessin anarchique sur la carte stellaire en trois dimensions qui s’étendait dans le centre de commandement. Il ne s’y trompait pas, le comportement des vaisseaux de la LMP était suspect, voire incompréhensible. A vrai dire, ils ne semblaient pas former un ensemble cohérent tel qu’une flotte semblait le faire. Ce qu’il avait sous les yeux était plus anarchique, plus éparse. Odium s’aperçu qu’il s’était tut pendant quelques minutes et que Sekoth devait attendre la suite des opérations. Il s’éclaircit la gorge, ayant du mal à quitter des yeux les points lumineux qui avaient attirés son attention.

- Seigneur Sekoth, si je vois bien votre plan pour quadriller la zone et contenir la LMP en dehors de la frontière, je ne vois pas comment vous compter empêcher les vaisseaux ennemis de se diriger au contraire vers nos territoires. Sans doute qu’en constatant les voies vers la République protectrice bloquées, ils pourraient avoir la folie de s’attaquer directement à nos colonies.

C’était du moins le parti qu’aurait pris Odium à leur place. Prendre en otage une planète peu protégée non loin. Ou simplement causer le plus de dégâts possible en sentant la fin approchée. Les esprits retors avaient tendance à le devenir encore plus une fois acculés. Il ne fallait négliger aucune forme de prudence.

- Seigneur ?

Le Sith intima au péon d’approcher. Il constata avec un léger amusement que ce dernier tremblait comme une feuille, un datapad entre les mains. Odium ne se lasserait jamais de la terreur primale qu’il provoquait même auprès de ceux qui devaient avoir l’habitude de faire partie de son entourage.

- J’espère que vous avez une bonne raison de m’interrompre.

L’homme bafouilla quelques instants. Odium estimait que l’homme n’aurait pas pris la peine de le déranger si c’était pour une broutille. Sans compter qu’il avait comme l’impression que la rapport du jeune soldat ne serait pas totalement détaché de ce schéma incohérent qui se dessinait sur les écrans de contrôle. L’homme se reprit après une grande inspiration :

- Nous avons repéré des informations qui ne cadraient pas avec ce que nous savons de la LMP. Les mouvements ne correspondaient pas à ceux de vaisseaux de guerre au repos. J’ai donc lancé un scan longue portée pour évaluer la nature des vaisseaux.

Darth Odium éleva un sourcil intéressé.

- Ce ne sont pas des vaisseaux de guerres. Ce sont des vaisseaux commerciaux. Des transporteurs lourds pour certains ou des medium. Il semblerait que la LMP ait quitté le système.

Odium manqua de se mettre en colère mais ce ne n’était pas le moment. Il fallait croire que l’Empire n’avait pas agi assez vite. Même s’il lui faudrait vérifier l’information, il lui semblait clair comme du cristal que la flotte des mondes périphériques avait rejoint les bras de la République nourricière. Le chagrien songea brièvement à la possibilité d’une taupe au sein de l’Empire. Il n’avait cependant pas assez d’éléments pour conforter une telle hypothèse.

- Comme c’est décevant, fit simplement le chagrien. Vous avez entendu Sekoth, il semblerait que nos plans et manigances n’aient plus d’utilité à présent.

Les yeux mordorés de Darth Odium se plissèrent un instant. Il se retourna vers le jeune homme :

- Analysez la trajectoire de ces vaisseaux. Je veux savoir quelles sont leurs objectifs et au service de qui ils travaillent. A ce sujet, quel est votre nom ?

- Soldat Nelo Takama

- Nelo Takama, vous êtes promu, toutes mes félicitations.


Puis à Adin Sekoth :

- Rassemblez les informations que vous pouvez et faites-moi un rapport dans une heure sur l’évolution de la situation et les ajustements de votre plan. Commencez cependant à mettre en place la flotte sur vos points sensibles, Ciutric et Flydon Maxima ne peuvent attendre.

A présent, Darth Odium était vaguement excité par la tournure des événements. L’inattendu, il n’y avait que cela pour booster la motivation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 1038
Âge du perso : 246 années standards
Race : Hutt
Binôme : Complice : Darth Velvet

Feuille de personnage
Activité actuelle: Faire chuter Borenga
HP:
80/80  (80/80)
PF:
25/25  (25/25)

MessageSujet: Re: [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth   Dim 8 Mai 2016 - 23:12

En orbite autour de Distna, lune de Corvis Minor V, secteur Ciutric,

En silence, la petite flotte se déplaçait lentement, la plupart des systèmes coupés afin de dissimuler au mieux leur présence. A cette distance de l'étoile du système, les dix-neuf navires ne semblaient être que de minuscules points presque aussi noirs que le vide les enveloppant. Des grains de poussières arborant pourtant fièrement les étendards de la Ligue des Mondes Périphériques...

De l'autre coté de la verrière panoramique, sur le pont de commandement du vaisseau de tête, un homme se tenait debout, droit, les yeux rivés sur la lune qui occultait à présent pratiquement tout son champ de vision. Derrière lui, le brouhaha habituel des techniciens et officiers s'affairant aux manœuvres de mise en orbite géostationnaire lui semblait lointain tant son esprit était absorbé par ses pensées. Une perle de sueur se forma sur le son front. Lentement, elle roula le long de sa joue avant de terminer sa course à la pointe de son menton fuyant. Elle resta là quelques instants, comme suspendue à son destin. L'homme se sentait exactement comme cette goutte : dans l'attente d'une catastrophe inévitable. Inévitable ou presque. Par superstition, il s'essuya le menton d'un revers de la manche bleu nuit de son uniforme, évitant à celle-ci une chute vertigineuse. Au fond de lui, il pria pour qu'un revers de main divin lui épargne à son tour le destin funeste qui l'attendait. Il soupira puis fit volte-face, pour observer les hommes qui lui avaient était confiés.

Une tension indescriptible régnait sur la passerelle de commandement : car tous savaient ce qu'ils risquaient : leur vie. Pourtant personne ne s'était lancé dans cette mission suicide contre son gré. Si certains agissaient par loyautés, la plupart n'avaient en tête que l'énorme somme de crédits promis aux survivants : de quoi définitivement prendre une confortable retraite sur un monde paradisiaque, aux cotés de hommes et de femmes aux courbes de rêves. Le capitaine Fostern chassa ces pensées parasites...

« État de la situation » fit-il, de sa voix de basse, à l'enseigne le plus proche. Celui-ci releva la tête de sa console.

« Nous serons en position dans moins de dix minutes monsieur... Position géostationnaire entre la lune et la géante gazeuse. »

« Parfait. » répondit le capitaine. Si la position pouvait sembler inconfortable, puisque coincée entre deux astres, elle n'en était pas moins des plus stratégiques : dans une zone d'ombre radar. Il faudrait que l'adversaire approche avant de parvenir à les détecter avec précision. Du moins en théorie. Malgré cette nouvelle plutôt bonne, Fostern ne se dérida pas. Au contraire : ses sourcils se froncèrent, s’unissant en une seule ligne touffue.

« Adressez-vous à moi en m'appelant Capitaine. Est-ce bien clair ? » fit-il, la voix sévère. L'autre, visiblement vexé d'être pris de haut, maugréa avant d'opiner du chef. « Nous sommes la LMP, souvenez-vous en. » reprit-il, bien décidé à enfoncer le clou jusqu'à sa tête. « Alors nous devons agir comme tel, à tous les niveaux... » L'autre n'écoutait déjà plus... Fostern soupira, dépité. Décidément, commander ces hommes allait s'avérer difficile. La plupart n'avait pas l'habitude de travailler en équipe, ou du moins, dans une équipe d'une telle dimension... Il leur manque pour la plupart d'une qualité indispensable : la discipline. « Continuez de me tenir informé de l'évolution de la situation. Je resterai dans la salle holographique pour le reste de l'opération. »

Sur ces mots, Fostern quitta la passerelle, presque heureux de s'esquiver à cette atmosphère étouffante. Il remonta d'un pas rapide l'étroite coursive, puis s'arrêta devant la porte de ce qui jadis avait été le mess des officiers. A l'intérieur, un groupe de mercenaires jouaient aux cartes, les pieds posés sur les tables, clopes au bec. A eux dix, il faisaient bien plus de bruit que la cinquantaine de personnes sur la passerelle : un exploit. Fostern entra. Sans un mot il se servit une tasse de stimcafé. Il fut rapidement hélé :

« Hé m'sieur ! C'est quand qu'on commence ? Mes potes et moi on a signé pour de l'action... Et là on commence à se faire royalement chier ! Sauf votre respect hein ! » Il éclata de rire. Malgré les uniformes de la LMP qui leur avait été fourni, ces gars ne ressemblaient en rien à des soldats. Aucune classe, aucun sens de l'honneur ou du devoir. Tout cela se lisait sur leur visage marqué par les affrontements et les excès en tout genre.

« Ne vous inquiétez pas, vous aurez de l'action bien assez tôt messieurs. Aux dernière nouvelles, l'Empire a commencé à se déployer dans le secteurs... »

« Pas trop tôt ! C'est qu'on veut casser des gueules nous ! »

Fostern quitta rapidement la pièce, peu désireux d'entrer dans ce genre de discussion qu'il jugeait sens intérêt. Rapidement, il rejoignit la salle de conférence holographique, sa tasse de café brûlant à la main. Il s'assis, sirota quelques instants le jus de chaussettes infâme, puis pressa le bouton. Lorsque l'énorme hologramme pris forme il fit, sur un ton monocorde :

« Seigneur Rejliidic, nous sommes pratiquement en position. Quelles sont les ordres ? »


***

Au même instant, sur Dennogra, dans le palais de Borenga,

Ragda Rejliidic laissa la question du « Capitaine » Fostern en suspens, pour mieux observer l'homme qui lui faisait face. Depuis que Borenga lui avait confié cette mission folle, il avait passé ses journées et ses nuits à compulser les dossiers de l'équipage de mercenaires constitué. Fostern... Ex-officier de l'armée Républicain, ayant quitté celle-ci après les événements de Byss. Un homme droit, loyal, mais qui avait perdu la foi. Un homme qui avait déserté, ses idéaux brisés. Un homme qui offrait dorénavant ses services au plus offrant. Si l'humain disposait des compétences nécessaires pour relever le défi, qu'en était-il de ses subordonnés ? Difficile à dire.

« Restez en position. A part cette communication, je veux un silence radio total. Et assurez-vous d’émettre sur une hyper-fréquence en limite de spectre détectable. » répondit-il, déballant un charabia technique que son interlocuteur ne comprenait qu'à peine. Pour jouer « Fantôme », Ragda avait dû développer quelques compétences en matière de communication. Notamment en ce qui consistait à envoyer des messages et des signaux discrets, utilisant des protocoles complexes de cryptages et de transit, afin de brouiller les pistes d'éventuels traceurs. Un savoir aujourd'hui des plus utile... Car il ne fallait en aucun cas que l'Empire ne remonte sa piste... Mais tous ces protocoles rendaient les échanges plus difficiles : il en résultait un « lag » d'une quinzaines de secondes, qui risquait d'être dramatiquement handicapant lorsque la situation dégénérerait. « Et si nous sommes coupés, souvenez-vous des directives » reprit-il, afin de s'assure que les ordres donnés fussent clairs. « Faites mines de vous cacher. Aucun mouvement. Et lorsque vous aurez la confirmation que l'Empire vous a détecté, suivez le plan A. Le plan B ne doit être envisagé qu'un dernier recours. »

« Bien compris, Seigneur Rejlidiic »

Malgré lui, un sourire étira ses lèvres. Seigneur Rejliidic... Que ça sonnait foutrement bien pensa-t-il... Après avoir été roulé dans la fange par tout un tas de journalistes et politiciens Républicain, un tel titre venait flatter son ego au point de lui donner des sueurs chaudes... Une euphorie de très courte durée, car la seconde suivante, Ragda se rappela être à présent devenu le jouet de Borenga. Un jouet dont l'énorme Hutt n'hésiterait pas à se débarrasser s'il commençait à douter de son utilité. Ainsi mieux valait garder la tête froide.

« Quel est votre opinion sur la situation capitaine ? » demanda ensuite le Hutt, désireux de connaître l'avis tactique d'un homme de multiple fois récompensé pour ses victoires. Fostern de gratta le menton, visage fermé. Un rictus indescriptible.

« Puis-je être franc, Seigneur ? » demanda-il, subrepticement. Une question qui sonnait aux oreilles du Hutt comme le préambule d'une mauvaise nouvelle. Il hocha de son énorme tête. Fostern reprit : « Je pense que nous allons droit à la catastrophe. Nous ne parlons pas d'affronter quelques pirates ou mercenaires non... Il s'agit de la marine impériale, certainement la plus disciplinée et entraînée de la galaxie, et croyez-moi, je sais très bien de quoi je parle. J'estime nos chances de réussite à une sur cent, et j'envisage de perdre environ quatre vingt pour cent des hommes même en cas de réussite... Mais j'imagine que ce n'est pas ce qui va vous arrêter n'est-ce pas ? »

A cet instant, Ragda se rappela les paroles de Borenga : « Quoi qu'il en coûte... ». Il répondit, faisant mine de la plus grande assurance :

« Si vous suivez le plan à la lettre, vous n'aurez pas à affronter l'Empire en face à face. » un pieu mensonge, car Borenga souhait ardemment un bain de sang. Un bain de sang capable de mettre le feu aux poudres entre la République et l'Empire. Un nouveau chapitre de ses plans tordus visant à faire sombrer la galaxie dans une guerre totale. « L'important est surtout que l'Empire vous identifie comme un groupe de combat de la LMP. C'est le plus important. » En face, l'officier haussa les épaules, visiblement peu convaincu par l'optimisme de son interlocuteur. Mais sombrer dans le défaitisme ne pouvait que porter la poisse. Aussi, reprit-il, sur un note plus positive :

« Ce ne devrait pas être trop difficile... Comme la moitié de nos vaisseaux appartenaient effectivement à la Ligue avant d'être capturés par Borenga au dessus de Makem Te, il est fort probable que les bases de données impériales nous identifient comme étant membres de la LMP... Sans compter les uniformes factices, les blasons, les fréquences de communication employées. »

Ragda hocha la tête. Oui, Borenga avait mis le paquet pour que la confusion puisse être faite. Il n'avait pas lésiné sur les moyens, clairement. Tant de crédits partis en fumée, et tout cela pour quoi ? Déclencher une guerre ? Les agissements du Seigneur de Guerre Hutt devenaient de plus en plus troubles. A se demander ce que ce dernier espérait vraiment gagner. A vrai dire, il ne manquait qu'une chose à Borenga pour que l'illusion fusse totale : l'esprit tactique de la Ligue. Et c'était justement là qu'intervenait Ragda. Lui qui avait été l'architecte de l'armement de son mouvement protectionniste. La Ligue avait toujours compensé ses faiblesses tactiques et matérielles par des stratégies atypiques... Une marque de fabrique difficilement imitable... Et le Hutt comptait bien conseiller l'ex-officier Républicain pour être à la hauteur de cette réputation. Quitte à reproduire des schémas déjà connu de l'Empire.

« Parfait, il n'y a plus qu'à... »

Soudain une sonnerie lui coupa la chique. Une alarme à bord. Fostern se crispa. Il reposa sa tasse, puis plongea son regard dans celui du Hutt. « Ca commence. » fit-il simplement. Il appuya sur l'un des boutons d'une console intégrée à la salle. Aussitôt une voix stressée lui répondit :

« De multiples signaux viennent d’apparaître dans le système Corvis Minor ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Odium
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
l~~~ Seigneur Sith ~~~l
avatar


Nombre de messages : 157
Âge du perso : 60 ans
Race : chagrien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil / Complote
HP:
97/110  (97/110)
PF:
67/100  (67/100)

MessageSujet: Re: [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth   Sam 18 Juin 2016 - 17:13

- Seigneur Odium ?

Il n’y avait guère plus de quelques minutes qui séparaient cette nouvelle interruption du dernier rapport. Le Seigneur leva cependant un sourcil circonspect devant la nervosité du sbire qui venait d’apparaître. Le chagrien flairait le nouveau rebondissement dans l’identification des cibles et il ne fut pas déçu. Le péon débita ses informations à toute vitesse, il avait visiblement hâte de retourner vaquer à ses occupations. Parmi les vaisseaux qui occupaient l’espace, des vaisseaux de la LMP avaient été identifiés. Le Sith s’enfonça dans l’imposant siège où il s’était réfugié en attendant la mise en place définitive de ses flottes, Adin Sekoth étant resté silencieux tandis que les machines se plaçaient avec discipline dans l’espace.

L’homme lui remit un papier. Les identifiants des cibles étaient pourtant clairs. Il s’agissait bien de vaisseaux de classe bien reconnaissables. Darth Odium était devenu Seigneur Sith en développant, comme beaucoup de ses pairs, une tendance à la méfiance qui frôlait la paranoïa la plus basique dans ses instants les plus critiques. Dans un premier temps, les multiples changements d’allégeance lui semblaient bien trop suspects. En général, quand les informations changeaient de signification avec autant d’inconstante, c’était qu’il y avait d’une manière ou d’une autre une tentative de manipulation. Odium n’était évidemment pas le genre de Sith à apprécier être tourné en bourrique. Ensuite il connaissait pour en avoir témoigné l’esprit profondément retors de Rejliidic. Le Hutt ne reculait devant aucune manœuvre pour arriver à ses fins et s’était illustré dans les plus odieux retournements de veste possibles. Odium faisait partie de l’Empire Sith, il s’y connaissait en manipulations douteuses.

Il jeta de nouveau un regard pensif à la carte stellaire. Les vaisseaux ennemis restaient aussi dérisoires alors que le piège continuait de se refermer sur eux. Ce serait facile, beaucoup trop facile. La chagrien devait prendre ses précautions. Il s’était entretenu avec l’Impératrice, elle souhaitait plus que tout l’affaiblissement, l’anéantissement même, de la LMP. La Ligue de Ragda n’avait plus aucun poids politiquement, la République n’aurait aucune réaction en constatant l’agression. Quand bien même, l’Empire avait de nombreuses fois répété sa volonté de mettre la LMP en pièces pour leur indiscipline et leur dangerosité. L’action n’était donc en soi pas une grande surprise. Odium était cependant surpris que Rejliidic ait laissé une arrière-garde aussi dense trainé hors de la République alors que le reste de sa flotte était rentrée au chaud dans les bras protecteurs de la glorieuse république.

- Les flottes sont en place, Castellan.

Castellan. Il ne s’était pas encore totalement habitué à ce terme.

La voix d’Orsina Dellan était froide et cassante mais il s’agissait de son ton habituel. Elle avait une grande expérience dans la coordination et la communication entre les flottes, qu’importe leur taille, et serait en charge de faire circuler les ordres d’Odium dans le cadre de l’opération. Il n’avait pas pour le moment assez d’éléments pour modifier le plan d’attaque mais une idée lui traversa l’esprit. Il sentit le regard froid de la coordinatrice Dellan se poser dans le vague, en attente d’ordres. La tension était palpable sur le pont principal et la chagrien se raidit légèrement dans son fauteuil, mais sa voix ne faiblit pas.

- Dans un premier temps, j’annule mon ordre d’annihilation totale. Nous allons privilégier l’identification de nos cibles. Pour cela, nous allons détacher les vaisseaux dont les radars ont les plus longues portées pour enregistrer les signatures de chaque vaisseau et les envoyer immédiatement à l’Empire pour confirmation des cibles.

L’ensemble de la flotte ne se jettera pas dans un affrontement barbare et frontal comme il l’avait souhaité au départ. Les détachements qui attaqueront en premier lieu seront en nombre relativement restreint pour remplir un objectif : confirmer les forces en présence, vérifier l’absence de renforts dans les zones hors de portée actuellement des radars.

- De plus, j’exige l’identification rapide du vaisseau de commandement de ce détachement.

Une donnée essentielle pour déterminer la cible prioritaire de l’attaque. Eliminons la tête et les membres dévoués ne savaient que faire. Un classique de la stratégie militaire. Cependant, le but avoué était toujours de pendre en tenaille l’adversaire en l’attaquant à partir de multiples points dans l’objectif de le déboussoler.

- Dans un deuxième temps, l’attaque se fera sous un feu mesuré qui ne visera la destruction immédiate des vaisseaux mais leur endommagement : viser principalement les moteurs et les sources de carburant, les armements lourds. Neutraliser l’ennemi est devenu notre priorité, de même que garder les membres d’équipage en vie.

Odium abhorrait ne pas avoir de certitude sur ses cibles. Cela lui donnait l’impression de marcher les yeux fermés. S’il ignorait qui il éliminait, il n’avait pas de réel pouvoir sur ses actions. Contrairement à beaucoup de ses pairs, le chagrien était un Sith d’une extrême prudence, moins prompt à l’action qu’à la réflexion, repérant les failles de fonctionnement, toujours doutant, toujours suspicieux. Il se doutait cependant que ses manœuvres un peu timides risquaient de lui faire perdre quelques vaisseaux. Mais comme aux échecs, qui n’était pas prêt à sacrifier quelques pions démontrait qu’il n’avait pas l’étoffe d’un stratège, encore moins d’un vainqueur.

Orsini finit de taper furieusement et les ordres voyagèrent à travers l’Espace, de répercutant de vaisseaux en vaisseaux. Odium constata avec un mélange d’appréhension et d’excitation que les mouvements commençaient à se mettre en place sur la carte stellaire géante qui occupait une bonne partie du pont principal. Il y avait toujours cette sensation qui lui parcourait l’estomac quand le combat était proche. Une sensation qu’il n’avait pas connu depuis longtemps dans le cadre d’un vaisseau amiral, il y avait déjà de nombreuses années qu’il n’avait pas été à la tête de flottes de cette ampleur…

- Surveillez de très près les communications émises par les cibles, de même que celles qui lui sont destinées.

Odium regrettait de ne pas avoir des vaisseaux et des spécialistes des communications sous la main. Il s’était attendu à un massacre simple, pas à tomber sur des petits détails suspects qui lui mettaient la puce à l’oreille. Il avait manqué de prévoyance. A moins qu’il ne se monte le bourrichon sans raison valable. Mais qu’importe à présent. Les dés étaient jetés et bientôt il récolterait ce qu’il avait semé. Les points luisants sur la carte galactique étaient très proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 1038
Âge du perso : 246 années standards
Race : Hutt
Binôme : Complice : Darth Velvet

Feuille de personnage
Activité actuelle: Faire chuter Borenga
HP:
80/80  (80/80)
PF:
25/25  (25/25)

MessageSujet: Re: [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth   Dim 18 Sep 2016 - 12:24

« Suivez bien le plan. Recontactez moi dès que possible. » fit le Hutt, avant de couper la communication. Fostern resta quelques instants les yeux dans le vague, là ou s'était trouvée l'image grotesque du gastéropode aux idées trop tordues pour être réalisables. Il soupira. Il n'avait plus le choix. Il se releva, puis pressa le communicateur collé sur la face dorsale de sa main.

« J'arrive. Maintenez la position, mais lancez la procédure moteur. »

Le retour vers la passerelle, au pas de course, lui pris moins d'une minute. Partout un silence morbide régnait, comme si chacun savait que sa vie menaçait de s'étendre dans l'heure à venir. Mêmes les mercenaires endurcis, ceux qui n'hésitaient pas à ramener leur gueule au moindre prétexte, restaient tranquille, dans leurs quartiers, remontant une ultime fois leurs armes lustrées. A peine avait-il franchit le seuil béant de la passerelle, que les ordres fusèrent :

« Rapport de la situation ! » Il se précipita sans ralentir vers son siège de commandement.

« Un groupe en approche ! Des éclaireurs ! »

Une console bipa, Fostern tourna la tête vers l'officier responsables des senseurs. « Ils tentent de nous scanner à longue portée ! » fit celui-ci, sans même relever les yeux des écrans. « Je pense qu'ils cherchent à relever nos signatures pour nous identifier. »

« A quelle distance sont-ils ?! »

« Bien trop loin pour tenter quoi que ce soit, si je pense ce que vous pensez, capitaine. » répondit son second, yeux rivés sur les écrans tactiques. Fostern fronça des sourcils. Il ne s'était pas attendu à une telle attitude de la part des Impériaux. Leur commandant se montrait bien plus prudent et mesuré qu'il ne l'avait imaginé. Au moins cela leur laissait-il une chance de survivre un peu plus longtemps... Le capitaine s'installa dans son siège, au milieu de la passerelle. Aucune hésitation ne demeurait en lui :

« Accélération maximum. » fit-il, les yeux rivés sur l'énorme géante gazeuse qui occupait pratiquement tout le panorama offert par la verrière. « Cap sur Corvus Minor V ! Positionnez la planète entre eux et nous ! » Finalement il s'était montré peut-être trop pessimiste. La proximité de Distra et de Corvus Minor V réduisait considérablement les vecteurs de fuite... Mais aussi ceux d'approche de l'ennemi. Il en résultait un maigre corridor de navigation face auquel les éclaireurs ennemis devaient s'aligner pour les avoir en ligne de mire de leurs scanners. L'énorme géante gazeuse serait un écran parfait. Pour autant ils étaient loin d'être sorti d'affaire. Il lui fallait gagner du temps. Faire hésiter son adversaire. « Ouvrez un canal large fréquence ! » Ce à quoi le responsable des communication répondit par un hochement de tête. Ses doigts pianotèrent à la vitesse de l'éclair sur les touches holographiques du clavier dématérialisé. Quelques secondes plus tard, un rectangle noire, chargé de neige électromagnétique, occupa le centre d'écran tactique, face au capitaine.

« Ici le Capitaine Fostern, de la Ligue des Mondes Périphériques. » fit-il, d'un aplomb sans faille. Il avait été capitaine dans l'armée Républicaine avant de se vendre au plus offrant, et il n'était pas à son coup d'essai en matière de bluff spatial. « Vous êtes clairement sur un vecteur d'approche. Veuillez-vous identifier ou nous serons forcé de vous considérer comme une menace ! » Faisant cela, Fostern savait pertinemment qu'il attirerait l'attention de l'ennemi droit sur lui, et son vaisseau de commandement. Il en assumait entièrement les conséquences. Après tout, son navire appartenait réellement à la Ligue des Mondes Périphériques... Simplement il avait été abordé et capturé par les sbires de Borenga lors de la bataille de Makem Te. Ce demi-mensonge lui donna encore plus d'assurance. D'une pression du doigt sur le pavé de commande fixé à l'accoudoir de son siège, il mit un terme à la transmission. L'écran noir lui, ne bougea d'un pouce. Il ne le quittait des yeux, attendant de voir le visage de l'officier qui lui répondrait... Ou pas. « Faites chauffer les tubes lance-torpilles et les tourelles laser. S'ils s'approchent trop, nous n'aurons d'autre choix que de tirer. » Autant jouer le jeu jusqu'au bout hein ?

« Monsieur, nous avons atteint l'orbite basse de Corvus Minor V. Dans moins d'une minute nous passerons sous l'horizon. » Avec l'énorme géante gazeuse entre eux, la communication deviendrait impossible. Si l'Empire voulait répondre, il devait le faire maintenant. Mais ce plan comportait également son lot de risques. Aussi proche de l'astre il étaient comme aveugle, les senseurs saturés par les émissions électromagnétiques de la planète. Impossible d'observer les manœuvres de l'ennemi de l'autre coté... Et mieux valait envisager toutes les possibilités, comme un contournement. Il pressa le communicateur le dos de sa main :

« Lieutenant Scott ? » fit-il, s’adressant à l'ingénieur en chef. « Je veux que vous positionnez tout ce qui n'est pas indispensable dans les soutes arrières. »

« Monsieur ?! » répondit-il, incrédule.

« C'est un ordre lieutenant ! » Son ton ne laissait aucun doute quant à l'urgence de la demande. Son interlocuteur acquiesça respectueusement puis coupa la communication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Espace neutre] Impériale vengeance - PV Adin Sekoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Espace :: Espace Intersidéral-