La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korgan Kessel
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 232
Âge du perso : 33 ans
Race : Epicanthix

Feuille de personnage
Activité actuelle: Caporal dans les Forces Spéciales
HP:
93/93  (93/93)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Mer 20 Avr 2016 - 20:20

Dernier Rempart, navire amiral de la flotte de défense de Coruscant, en orbite,

Un gradé entre. Et pas n'importe quel gradé : un général. Rien que ça ! Le type est tellement bardé de médailles que je me demande comment il fait pour ne pas basculer en avant et bouffer le parquet à pleine dents. Sourire amusé.

Aussitôt, réflexe militaire. Je me redresse, droit comme un « i », au garde à vous. Tel un seul homme, tous les gars de l’escouade font de même. Il nous mate de son air coincé du cul, genre balais enfoncé dedans jusqu'aux amygdales. Rapide passage en revue : de loin, sans même prendre la peine de quitter sa putain d'estrade. Ses yeux, d’un bleu cristallin, passent d’un soldat à l’autre. Lorsqu’enfin il m'a dans le collimateur, je ne détourne pas le regard. Au contraire : je le fixe, yeux dans les yeux, d’homme à homme. Ouais j'suis comme ça : pas du genre à courber l’échine servilement devant un putain de gradé de mes deux. Être un bon petit soldat, obéir aux ordres etc, ça n’a rien à voir avec de la soumission : c’est de la discipline. Celui qui sait pas faire la différence est juste un abruti congénital. Point barre.

En fait, intérieurement, je fais pas tant le malin que ça. Putain faut dire qu'il file les pétoches ce connard. C'est pas que j'ai peur... C'est juste que j'ai l'impression qu'il me découpe en rondelle du regard, pour mieux farfouiller dans mes entrailles. Ouais, j'sais c'est juste une impression... Sensation de merde. Je frissonne, il change de cible. Je soupire lentement. Il lâche finalement un « Repos » autoritaire. Je repose mon cul sur le fauteuil de la salle de briefing.

Je m’attends à tout, et surtout au pire. La dernière fois que j’ai été convoqué sur ce putain de rafiot, c’était pour m’envoyer en mission longue durée sur Artorias. Une mission de malade. Je regrette rien, mais avec du recul je me dis que j’en ai quand même sacrément chié. J’ai eu du bol d’en revenir en un seul morceau ouais. Le général se plante au centre de l’estrade, devant le bureau sur lequel est posé un appareil holographique. Mais il ne l’active pas, au contraire : il lui tourne le dos pour nous parler de face à face. Ses mains sont croisées dans son dos. Il fait :

« Messieurs. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. La mission qui vous attend est capitale pour l’avenir de notre armée… »

Oh merde, ça pue l’affectation pourrie, encore une fois…

« Depuis la création de la République, l’Ordre Jedi s’est toujours présenté comme un allié de poids, même si nos relations ont été parfois houleuses. Pourtant, jamais il n’a accepté de former directement des militaires Républicains afin de leur enseigner quelques-unes de leurs techniques martiales. »

Merde, il veut en venir où ? J’suis perdu.

« Après de longues négociations, dans le cadre de nos accords d’entraides engagées depuis le mandat du Chancelier Jedi Arnor, le Conseil Jedi a enfin donné son aval. Il a accepté de recevoir un petit groupe de soldats, afin de juger de la faisabilité d’un tel projet. Vous êtes ces heureux élus. »

J’ouvre de larges yeux. Bouche bée. Ah ouais quand même ! Immédiatement, je me rappelle ces petites phrases d’armes échangées avec Myra à la lumière blafarde d’un lampardaire… J’ai juste envie de hurler : « OUAIS TROP COOL ». Mais je ferme ma gueule. Je l’ouvre pas comme ça. Une pointe de colère se réveille en moi. Des années qu’on est quasiment en guerre contre un empire blindés de Sith. Il serait temps que la République commence à former ses soldats contre cette menace… Quand je pense à tous ces morts, ces estropiés, l’avant-bras que j’ai perdu, tranché par un sabre. Sans parler de ma jambe broyée par un Jedi gris au-dessus de Félucia. Putain, tout ça aurait pu être évité ! Saloperie. Bandes de cons incompétents : voilà ce que j’ai envie d’hurler aux oreilles de ceux qui nous dirigent. Mais bon voilà, je ravale ma rage pour écouter la suite :

« Compte tenu de vos états de service, l’escouade Typhon a été choisie pour servir de test. »

Autant dire des cobayes. Mais bon, je vais pas me plaindre cette fois.

« Vous êtes une unité d’élite, qui doit être capable d’intervenir loin derrière les lignes ennemis, sans soutien logistique. Il est important que vous soyez apte à tenir tête à n’importe quelle forme de menace, y compris les Sith ou tout autres utilisateurs de la Force. »

Ouais c’est ça, brosse nous dans le sens du poil…

« Messieurs, votre rôle est capital. De votre attitude déprendra la suite de ce programme. Faites honneur à l’armée Républicaine ! »

« OUI MON GENERAL ! »



****



Le lendemain, Temple Jedi de Coruscant,

Très franchement ? Bah j'ai pas vraiment la tête à faire du tourisme, genre mater l'architecture et tout ça. J'suis là, au milieu d'un petit groupe de cinq soldats, escorté par autant de Jedi. Limite je mate mes pieds, regard dans le vide. J'suis tendu comme un string de twi'lek sur le cul d'un gamorréen. Rien que ça. L'air de rien le général nous a sacrément foutu la pression. Si on déconne, c'est toute l'armée qui risque d'être pénalisée... Et indirectement on pourrait nous reprocher d'être responsable de la mort de centaines de soldats découpés en rondelles, n'ayant pas sur faire face à un sabre laser ! Je soupire, histoire de relâcher un peu de pression. Putain, mec, ça sert à rien de se prendre la tête... Y'a pas de raison, tout va bien se passer ! Les Jedi sont pas des abrutis, enfin pas plus que la moyenne galactique j'imagine. Ils font forcément faire ça dans les règles de l'art...

Enfin on passe sous une arcade, genre vieilles pierres taillées y'a des millénaires. On rentre dans une vaste salle rectangulaire, dont le sol est couvert de tatamis. Des miroirs sont suspendus sur trois cotés. Genre on peut s'observer sous tous les angles... Sourire entendu. C'est du bon matos. Ouais, rien à voir avec le narcissisme, c'est juste que pouvoir s'observer c'est le pied pour corriger ses postures. Bref, notre escorte s'arrête là. Quatre Jedi tournent les talons sans un mot. Le dernier qui reste pose ses yeux sur nous. Pas vraiment un regard amical, quoi qu'il ne soit pas agressif non plus. Disons neutre pour faire simple. Il nous jauge. A coté de moi l'un des gars a l'air nerveux. Et je pige pourquoi : moi j'suis épicanthix, je sais qu'un Jedi viendra jamais fouiller dans ma tête... Mais c'est pas le cas pour tout le monde. C'est vrai que ce genre de pouvoir ça a de quoi rendre parano, non ? Il ouvre enfin la bouche pour nous donner ses instructions :

« Dans les mains d'un Jedi, un sabre-laser est bien plus qu'une arme : il est un symbole, une responsabilité que... »

Blablabla... On avait parlé d’entraînement, pas de philosophie à la con si ?! Enfin après cinq bonnes minutes il lance :

« Mais chez les Sith, il en est tout autre : un objet de domination. Ils n'hésiteront pas à en faire usage même si cela peut être évité... Et comme ils sont souvent fourbes et déloyaux : il y a de forte chance qu'un Sith cherche à vous prendre par surprise, plutôt que de vous attaquer en face à face. Ce que je vais dire est une évidence, mais pourtant c'est fondamental :

Pour espérer avoir la chance de triompher d'un Sith, il faut déjà survivre à sa première attaque. Ainsi, cette journée d’entraînement commence par un atelier d'esquive. »


Une porte s'ouvre. Cinq mômes en bures entrent. Je fronces des sourcils. Ils se placent en rang d'oignons à l'autre extrémité de la pièce. Entre leurs mains : une arme qui ressemble à un sabre laser, mais dont la lame est en plastique, donc non tranchante. Là, j'me dis : putain ça sent le truc chelou. Le Jedi reprend :

« Ces padawans seront vos assaillants. Chacun d'eux va choisir un adversaire au hasard et pourra à tout moment changer de cible. L'exercice est simple : esquiver leurs attaques. Pour cela, soyez rapide, conscient de votre environnement. Il vous est interdit de riposter pour le moment. Sachez que leurs armes sont équipées de générateurs de décharges électriques. Rien de dangereux, mais de quoi vous faire réagir et tester votre sang froid messieurs... Plus vous vous énerverez, plus l'exercice sera difficile. Contrôlez vos émotions, votre colère, votre frustration, de manière à rester concentré au maximum... »

Il recule. J'en reviens toujours pas. A coté de moi, l'un des soldats fait :

« Mais c'est juste des gamins! C'est quoi ce bordel ?! »

J'crois que si le Jedi avait pas été aussi sérieux, il aurait éclaté de rire genre moqueur. Moi, pour ma part, j'ai déjà vu des Sith et des Jedi à l’œuvre. J'ai quand même deux Sith et un Jedi gris sur mon compteur haha. C'est pas mal non ? Bon j'y ai laissé un avant-bras et j'ai failli perdre une jambe... Bref, en tout cas je sais qu'avec ces énergumènes, faut jamais se fier aux apparences... Jamais. Je file un coup de coude à mon pote et lui dit :

« Ferme ta gueule et reste concentré a dit l'monsieur. T'es con ou t'es bouché ? Dix billets que tu te fais défoncer. »


« Ouais c'est ça ! Pari tenu ! »

Je soupire, secoue la tête. Notre petit groupe se disperse dans la pièce. Je me place au centre, j'ai horreur d'être acculé. En réalité j'ai horreur de tout ce qui pourrait toucher à mon intégrité physique et qui se termine par « culé ». Comme... Bousculé, évidemment ! Vous imaginiez quoi ?!

Enfin, le Jedi instructeur donne le top. Et telles des fusées, les jeunes padawan se jettent sur nous. Putain, même pas cinq secondes plus tard, je bouffe le premier coup de jus... Je serre les dents, roule, esquive encore... J'me dis : fait chier, cette journée va être infernale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 231
Âge du perso : Presque 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: En train de combattre Borenga
HP:
1/61  (1/61)
PF:
18/74  (18/74)

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Dim 24 Avr 2016 - 10:23

- Mais j’devais partir rejoindre Lyrae ! C’est quoi ce plan ?

Ronchonna Kolin en quittant l’une des salles d’entrainement du Temple Jedi de Coruscant.

- Ton Maître s’arrangera sans toi une après-midi jeune padawan, c’est un ordre !

Répliqua l’intendant du Temple d’un ton placide, visiblement pas plus ravi que le padawan. L’homme tiré à quatre épingles expliqua qu’une petite troupe de soldats de la République était en route pour le Temple pour suivre un entrainement dans le but d’apprendre à lutter contre les utilisateurs de la Force et que lui et quatre autres malheureux était chargés d’une partie de la formation.

- Si un jour ils se retournent contre les Jedis on aura l’air malin.

Coassa le padawan en s’essuyant le front trempé de sueur avec la manche de sa bure alors qu’il repositionnait son sabre laser à sa ceinture. Kolin mettait à profit son temps libre pour continuer à s’entraîner suivant les ordres de Lyrae. Il avait du retard et le souvenir glaçant de sa rencontre avec un Sith sur Félucia lui rappelait la nécessité d’être prêt si un jour il devrait à nouveau affronter un adorateur du côté Obscur. Redoublant d’ardeur, se faisant violence, il avait progressé et ses premières erreurs de débutants faisaient partie du passé.

Mobilisé depuis une semaine pour assurer une partie de la logistique nécessaire à l’accomplissement d’une mission de son Maître, Kolin résidait au Temple sur la mégalopole Coruscant. Il aimait cette planète qui l’avait vue naître. Dompteur des rues il était cent fois plus à l’aise dans les rues bondées de Galactic City que dans la végétation luxuriante encerclant le Temple d’Ondéron. Pourtant, à être aussi prêt de la Cour des Miraculeux sans avoir le droit d’y aller était vécu comme une trahison : oiseau enfermé dans une cage dorée.

- Ils arrivent quand les couillons de la République !

- Ton langage Kolin !

- Ouais, j’sais, désolé.

- Les couillons arrivent dans une heure soit prêt, il parait que c’est l’élite.

Reprit l’intendant d’une voix ironique adressant un sourire malingre au padawan avant de tourner les talons cherchant sur sa liste les autres padawans conviés à ce petit entraînement improvisé.
Kolin regagna sa petite chambre et s’allongea sur son lit superposé en pensant à son frère. Comme à l’accoutumé, il tira de l’encolure de sa bure le pendentif que lui avait donné Joris. Espérant secrètement que son frère serait là. Il ne l’avait pas vu depuis plus de deux ans et le temps qui se dilatait lui rappelait chaque jour un peu plus qu’il ne le reverrait peut être plus jamais. Ce n’était pas très Jedi mais son grand frère lui manquait terriblement. Sur ces pensées délétères, épuisé il s’assoupit.

- Blast, j’suis à la bourre.

La marque de l’oreiller sur le visage, la bouche encore pâteuse, le gamin réajusta sa bure et se mit à courir dans les couloirs du Temple renversant un droïde de protocole sur son passage. L’immense structure labyrinthique de l’édifice avait de quoi en perdre plus d’un et c’est bien en retard, sous le regard courroucé du Maître que quelques minutes après, il arriva dans l’une des grandes salles d’entraînement. Agrippant son arme du jour, il pénétra dans la salle.
Les miroirs renvoyaient l’image d’un garçon de treize ans toujours aussi rachitique et totalement décoiffé. Mal réveillé Kolin se frotta les yeux. Son faciès aux traits tirés était dur, dur de ce qui en avait déjà trop vus ; aduendant.

- Jm’occupe du gros là-bas. Jl’ai déjà vu à la remise des médailles avec la poularde de la République.

Jetant un regard distrait à Korgan, Kolin s’avança vers lui son arme électrique à la main. Il ne se souvenait plus de son nom mais, il avait été présent à la cérémonie à laquelle les héros de Félucia avaient été conviés. La Galaxie était donc vraiment petite. En revanche, il fut très déçu de ne pas apercevoir Joris. Il n’y avait pas cru mais était quand même déçu.

- Allez en garde.

La vision des deux compères avait quelque chose de surréaliste tant l’écart de taille et de poids était démesuré. Du haut de son mètre trente-cinq, Kolin arrivait péniblement au ventre du soldat. Le turbulent padawan n’en fut pas décontenancé pour autant et sans se présenter il se mit en garde, sentant qu’il allait finalement bien s’amuser.

Agile et gracile comme le vent le padawan porta un premier coup à l’épaule du soldat lui envoyant une solide décharge électrique. Puis, il renouvela plusieurs assauts sans mot dire. Son adversaire avait de très bons réflexes et évita plusieurs coups vicieux. S’il avait été victorieux sur Félucia, sa route avait certainement déjà croisée celle d’autres utilisateurs de la toute puissante Force.

De bien mauvaise humeur, Kolin n’avait aucune envie de ménager la montagne de muscle qui lui faisait face. Utilisant la Force, il se concentra sur ses sens cherchant la plus grande tranquillité intérieure. Il feinta ensuite un coup sur la gauche pour forcer Korgan à se déporter sur la droite. Le padawan effectua ensuite - rapide comme l’éclair - une roulade pour prendre l’homme à contrepied. Il utilisa ensuite la télékinésie par surprise pour tirer les bras de Korgan vers le plafond et en profita pour lui asséner un coup droit sur les joyaux de famille.
Fier de lui, il prit la parole d’un air goguenard.

- Plus facile de faire le beau pendant les cérémonies pas vrai ?

Le garçon se recula de quelques mètres en faisant danser son arme dans ses mains agiles.

- J’crois pas être expert mais j’dirai que le premier truc à savoir c’est de partir du principe que les coups loyaux ça existe pas surtout avec les Siths. Essayez de ressentir les attaques pas de penser aux attaques.

Kolin n’avait qu’un seul objectif, faire perdre son sang-froid au soldat qui lui faisait face. Expert en provocation depuis l’âge tendre, rendre fou de rage ses interlocuteurs était un art dans lequel il était passé Maître.

- Faut aussi avoir des yeux dans l’dos.

Une nouvelle décharge frappa le soldat à l’arrière de la cuisse. Le coup avait été porté par un autre padawan en traître dans le dos. Kolin profita de la douleur de Korgan pour lui assené une nouvelle décharge à l’autre cuisse.

- Pas très impressionnant tout ça. On reprend ou vous voulez une pause ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korgan Kessel
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 232
Âge du perso : 33 ans
Race : Epicanthix

Feuille de personnage
Activité actuelle: Caporal dans les Forces Spéciales
HP:
93/93  (93/93)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Mar 10 Mai 2016 - 20:56

Un gamin se pose devant moi. Je le regarde de haut, sur la gueule un rictus dubitatif. C'est ça le plan des Jedi ? Nous faire affronter des gosses ? D'un autre coté, comme j'l'ai dis à Matt, j'sais de quoi sont capables ces enflures, faut pas les sous-estimer... Malgré tout sûr de moi, j'me pose en position de combat, bien campé sur mes guibolles, genoux légèrement fléchis, poings fermés à hauteur des épaules, coudes près du corps. J'lui lance un regard de tueur et lui lâche :

« Essaye de pas te... »

Mais j'ferme aussitôt ma gueule. L'autre attaque direct. Même pas le temps d'esquiver, putain ! Par réflexe, je cherche à le déborder sur le coté, mais la lame s'abat sur mon épaule, m'arrachant un râle de douleur. Chiotte. Putain de gosse. Raclure de fond de capote ! J'me retourne, prêt à lui en coller une, mais une petite voix intérieure me rappelle l'enjeu de l'exercice... L'esquive. Saloperie, j'aurais jamais du signer pour cette merde... Avec célérité, les muscles bandés, l'adrénaline coulant déjà à flot après la décharge, je recule. La lame factice passe à quelques centimètres de mon visage. Chaud. J’enchaîne direct par une roulade, me redresse, fait un bond sur le coté. A ce rythme, j'vais pas tenir dix minutes ! Je me redresse essoufflé, tout en reculant lentement... Ce gamin est déchaîné ma parole ! Il a ses ragnagna ou quoi ?! Nouvelle attaque, j'esquive... Mais c'est déjà trop tard. Putain de feinte. L'instant suivant, j'me bouffe genre une attaque télékinétique, avant de me faire broyer les roustons... J'tombe à genoux, les dents serrées, mes grosses paluches blotties contre mon entrejambe... Sous mon futal, j'imagine ma toison en mode coupe afro après le coup de jus. Je grogne.

L'autre me cherche. Il ouvre sa gueule, cherche à me mettre en boule. Y'a marqué débile sur ma trogne ? Ouais ok, je l'ai mauvaise, j'suis expliquerait bien ma manière de pensée... Mais bon, les ordres sont les ordres. Même si ça bouillonne à l'intérieur, je reste zen. Et puis bon, j'ai passé l'age de jouer à ces conneries. Au fond, quelque part loin très loin, ca me ferait même presque sourire. D'une certaine manière il me fait penser à moi quand j'étais plus jeune. Casse-cou, chercheur de merde, toujours prêt à foutre des gnons... Sauf que moi je porte pas un putain de pyjama pour me battre hein. Finalement, j'lâche quand même une vanne :

« Ah ? Parce que t'y étais toi, à la cérémonie ? Désolé, j'ai pas pensé à baisser les yeux pour voir ce qui traînait au raz du plancher. »

Bam bam bam, ça c'est envoyé ! Dans ta gueule p'tit con ! T'as les boules, t'as les glandes, t'as les crottes de nez qui pendent ! Sourire banane sur les lèvres, j'ai presque envie de faire la danse de la victoire. Héhé, j'l'ai bien mouché. Mais ce sentiment est de courte durée... Tout s’enchaîne à une vitesse ahurissante. Attaque dans le dos. Je morfle, tourne la tête. L'enfoiré en profite pour en remettre une couche. Je peste, genou à terre, encore une fois. Putain... Là j'me dis que je comprends les Jedi : ils sont choisi de nous opposer à des gamins parce qu'ils ne retiennent pas leurs coups. Tout dans le naturel et l'impulsif. Un peu comme les Sith, mais dans une moindre mesure. Ça va être un entraînement à la dure. Tant mieux, j'déteste qu'on me sorte un tapis rouge.

Je me redresse lentement. Mon regard de tueur dans celui du gamin qui me fait face. Position de combat, rapide torsion de la tête pour me faire craquer la nuque. La voix sévère, je lui répond, tout en exhibant la prothèse qui remplace mon avant-bras gauche.

« Coté coups bas, j'ai donné bien plus que tu peux l'imaginer fiston. Alors c'est pas les paroles d'un pisseux qui vont me faire abandonner... »

Tout en parlant, je cogite à mort. L'attaque dans le dos m'a donné une idée. Ça sert à rien de se battre à la loyale, il a raison le 'tio. Du coup, j'laisse un œil traîner sur les miroirs. Je repère rapidement celui que je cherche. Matt, la grande gueule de toute à l'heure. Il est au sol, cul à terre. Rouge de colère et de frustration. Ouais, on prend tous une sacrée déculottée : ça fait mal pour des vétérans avec des dizaines de missions suicides à leur actif. Il se masse une épaule, en pestant, en regardant autour de lui où a bien pu partir son adversaire. Nos regards se croisent. Entre nous, plus besoin de mots : c'est ce qui fait l'efficacité d'une unité d'élite. On passe tellement de temps à s’entraîner qu'on se comprend instinctivement. Il hoche lentement la tête. Je continue mon laïus à la con :

« Alors tu sais où tu peux te la carrer ta pause... Viens si t'es un homme, on remet ça... »

Je repasse en position de combat, recule lentement pour prendre un peu de distance... Dans ma tête je compte. Dix... Neuf... Les attaques reprennent de plus belle. J'esquive la première, me fait toucher par la seconde. Je serre les dents, manque de perdre le fil. Sept... Six... Je roule sur le coté, morfle encore. Un autre padawan tente de me prendre à revers, cette fois je le vois venir. Trois... Deux... Même pas besoin de relever la tête, j'fais confiance à Matt. Je fais un pas en arrière. Un...

Soudain mon dos rencontre celui de mon co-équipier. Aussitôt on se baisse, tel un seul homme. Les sabres de nos assaillants respectifs nous frôlent, s'entrechoquent avec violence. Gémissement de stupeur. L'autre padawan, celui qui cherchait à toucher Matt, s'écrit :

« Kolin ! T'aurais pu me péter les dents ! Ça va pas ?! Si t'es pas capable de te contrôler, je vais le dire au professeur ! »

Sourire amusé. Je roule, m'éloigne un peu. Je me marre en silence. Mais soudain l'instructeur lève une main, et ordonne la fin des joutes. Il fait, en nous matant Matt et moi, droit dans les yeux.

« Comme vous l'avez compris. L'esquive n'est pas une solution viable. Seul l'esprit d'équipe sera votre meilleur arme pour survivre face à un Sith... Mais encore faut-il qu'une réelle synergie existe entre vous...  Messieurs, nous allons à présent passer à un autre exercice... Plus... Ludique. »

Il presse un bouton sur son datapad. Alors l'espace autour de nous fluctue. J'pige immédiatement qu'on se trouve en réalité en plein cœur d'un projecteur holographique géant. Le plafond disparaît au profit d'un ciel lumineux. Les miroirs deviennent une végétation dense... Le sol lui prend la forme d'une piste en terre battue. Des obstacles apparaissent. Virtuels bien sur. Barbelés, rondins de bois, trou bardés de piques. De part et d'autre de la salle un piédestal prend forme. A son sommet une perche sur laquelle flotte un drapeau. Rouge d'un coté, bleu de l'autre. Une trappe s'ouvre au sol, d'où sort un râtelier d'armes. Cinq matraques en plastiques enrobées d'une matière assez molle pour amortir les coups y sont disposées. Le Jedi nous fait signe de les prendre. Puis de nous regrouper. Les Jedi à proximité de l'étendard bleu, les militaires prêt du rouge. Putain que c'est bon d'avoir un truc dur entre les mains... Je parle de l'arme bien-sur ! En face, les padawans ont toujours leurs sabres. Il annonce :

« Capture de drapeaux ! Deux manches de cinq points ! Les armes dont vous disposez ont été réglées de la même façon. Elles vous paralyseront bras et jambes pendant dix secondes en cas d'impact. En cas de contact direct entre-elles, comme c'est le cas lors d'une parade, les deux adversaires seront hors-jeu pendant ce même laps de temps... Souvenez-vous qu'on en pare pas un sabrelaser.

De plus, les dalles sous les obstacles virtuels sont également équipées de générateurs de décharges. Si vous touchez ou chuter sur l'un d'eux, vous serez hors jeu pendant quinze secondes... »


J'ouvre de large yeux. Je m'attendais vraiment pas à ça. Je cogite vite, me rappelle des règles. C'est un grand classique : aller voler le drapeau de l'adversaire tout en essayant de conserver le sien. Car un point ne peut être validé que si l'étendard ennemi est déposé à coté du sien... Je me tourne vers les gars. En l'absence de Deran, j'ai le commandement de l'escouade. En bon soldat ils attendent les ordres. Je fais :

« Rodg', Mac en défense. Matt avec moi en attaque. Lewis, en couverture ! Ok les gars ?! »

Soudain un buzzer sonne. Et un compteur apparaît au dessus de nos têtes. Il affiche « 0-0 »

C'est parti !






------------------------

Edit Saï : Course-poursuite enclenchée !

Tour de : Kolin. Compétences à utiliser : Constitution OU Dextérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 231
Âge du perso : Presque 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: En train de combattre Borenga
HP:
1/61  (1/61)
PF:
18/74  (18/74)

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Mer 8 Juin 2016 - 22:10

- Sale bantha ! Tu vas voir qui va baisser les yeux !

Si Kolin avait bien un défaut qui lui jouait régulièrement des tours, Korgan venait de mettre pile le doigt dessus : l’impulsivité. Les séances de méditation – la plupart du temps ratés – n’avaient pas aidés le garçon à garder les vannes de sa colère closes. Il suffisait d’une parole malheureuse pour faire sortir le gamin crasseux de ses gonds. Furieux, le jeune padawan redoubla de vigueur dans ses attaques contre le géant, courroucé par la moquerie sur sa petite taille. Naturellement, Maître Abel ou Lyrae n’auraient pas été d’accord avec ce comportement si éloigné de celui d’un « Jedi » mais ici il n’y avait pas de témoins, au diable la bienséance, elle n’avait jamais aidée personne à gagner.

Tout Jedi qu’il était Kolin peinait pour toucher Korgan qui malgré sa haute stature et ses muscles saillants était plus adroit qu’il n’y paraissait. Entre deux attaques il s’arrêta et fit un pas en arrière, toisant avec superbe le soldat. Quelque chose dans cet homme lui rappelait Joris. Il possédait cette assurance et cette arrogance glorieuse de ceux qui ne rien ne pouvait ébranler. De ceux qui sûrs de leurs capacités, fonçaient tête baissée au combat, le sourire aux lèvres et s'en sortait avec les honneurs. Son était de ce bois et Korgan semblait avoir été taillé dans le même arbre.

- C’était pour pas t’brusquer grande perche, content d’voir que t’aimes les déculottées au point d’en redemander, jte préviens on ne fournit pas de slips de rechange

Terriblement excité par la situation le garçon se remit en garde préparant sa nouvelle attaque. Fondant comme un félin un chasse, il asséna un nouveau coup à Korgan et manqua le second alors qu’il lui visait la tête. Frustré, le padawan poussa un cri. En prenant appui sur son pied fort il sauta sabre en avant vers Korgan faisant fi de son coéquipier. La parade était redoutablement orchestrée et ni lui, ni Liandri son compagnon padawan ne la virent arriver. Une moue de stupeur drapa les traits de Kolin quand il vit le sabre passer à un centimètre à peine de son visage le projetant en arrière.

- Tu peux le dire à Maître Tianesli ou à qui tu veux jm’en fous comme de ma première bure.

Grogna le garçon tout penaud en dévisageant le sourire triomphal de Korgan. Il avait beau avec une très grande bouche, il était malin et rusé. Il regretta de l’avoir sous-estimé. Trop sûr de lui, c’était un autre de ses points faibles, le gaillard faisait partie d’une escouade d’élite. Son sourire enjôleur et satisfait lui donnait des boutons. Kolin était trop immature, trop facile à faire douter. De nouveau rongé par la colère il se prépara et concentra la Force dans ses bras prêt à envoyer une vague de Force à son adversaire, ce n’était pas dans les règles du jeu bien sûr mais qui respectaient les règles dans cette Galaxie ? Ni les Siths, ni les politiciens. La seule règle que Kolin respectait était la victoire ; Victoire élevée en un glorieux édifice sur lequel il n’était pas envisageable de glisser. Personne n’aimait les perdants.

Un sifflet l’interrompit. Rouge de frustration, il rangea son arme et s’essuya le front avec la manche de sa bure.

- Sauvé par le gong.

Le petit groupe de padawan se rejoignit devant l’instructeur. La pièce holographique se métamorphosa en un terrain de jeu que Kolin ne connaissait que de nom. Capturer le drapeau adverse en conservant le sien. La tournure que prenaient les événements avait tout pour lui plaire. À en croire les explications du Maître, on pouvait aisément faire l’analogie de ce jeu avec les courses poursuites dans les ruelles sombres de la Cour des Miraculeux. Différence notable, les padawans ne joueraient pas contre des ivrognes ou des membres de gang drogués jusqu’à la moelle mais contre des forces d’élites de la République rodés à ce type d'exercices.

Lançant un regard de défi à Korgan, Kolin et les quatre autres padawans partirent rejoindre leur camp en attendant le début de la première manche.

- Zébulon, Liandri, Ivanova en attaque avec moi. On va tous à gauche, toi heu, j’sais pas ton prénom tu restes en défense sur la droite. Plahque toi quelque part et utilise la télékinésie pour faire léviter notre drapeau hors de leur portée. Ils pourront pas le récupérer comme ça. On va les prendre de vitesse et on change’ra de configuration

C'était un pari risqué, mais en ayant côtoyé Korgan pendant quelques minutes, il eut le présentement que son équipe d'attaque serait conséquente laissant une défense amoindrie. Kolin userait de la même tactique. La Force était un allié puissant que les militaires ne possédaient pas.

- Il vaut mieux pas deux en défense ?

Tenta Zébulon un nautolan dégingandé d’une quinzaine d’années.

- C’est moi le capitaine il a dit, on fait comme ça !

Enfermé dans la zone de départ, Kolin serrait son sabre. L’excitation lui donnait la chair de poule et mordait ses paumes rougies par la pression de sa poigne sur son manche durci. Le gong sonna, libérateur. Un râle de plaisir plus tard, les quatre enfants partirent sur la gauche du terrain de jeu en courant à toute allure.

- Gaffe aux dalles sous les obstacles.

En arrivant au milieu du terrain après avoir contourné un gros rondin de bois et une trappe grossièrement dissimulé, le groupe tomba nez à nez avec Mac qui était restée en défense. Le militaire surpris de se voir assailli par quatre opposants sabre laser en avant eut une seconde d’hésitation avant de tenter une frappe sur Liandri.

- La trappe derrière !

[Jet de constitution pour pousser Mac en arrière dans la trappe = succès]


Une seconde de trop. Kolin et Zébulon foncèrent de toutes leurs forces sur Mac et lui assénèrent deux violents coups d’épaule en sautant pour amplifier la puissance du choc. Malgré sa forte stature, pris par surprise Mac fit deux pas encore arrière sous l'attaque et chuta dans la trappe virtuelle remplie de pieux. Il ne mourrerait pas bien sûr mais le vaillant guerrier se retrouva paralyser au sol incapable de bouger pour dix secondes.

- Au drapeau, vite couvrez-moi, on repart par l’autre côté pour prendre leurs attaquants à revers.

Beugla Kolin en courant comme un dératé vers le piédestal rouge. Arrivé en bas, il hésita. Grimper sur le piédestal était trop risqué. Il utilisa la télékinésie pour faire léviter le drapeau jusqu'à lui et s'en empara de sa main libre. C'était le coup classique après tout, il y avait de bonnes chances que ça fonctionne. Les padawans étaient petits, légers et agiles. Aidés par la Force leurs mouvements étaient plus fluides, plus rapides, plus difficiles à anticiper.

Rodg’ était là mais fut vite neutralisé par les trois autres padawans qui fondirent sur lui comme des charognards en évitant les coups de massue. A trois contre un, rien de plus facile. Le Coruscanti drapeau fit signe à ses équipiers de courir de l’autre côté pour ramener le drapeau dans leur camp. Il fallait faire vite, Mac devait avoir retrouvé ses esprits à présent. Avec un peu de chance, la maigre défense de son équipe avait réussit à bien se cacher et avait mis le drapeau hors de portée des assaillants. En configuration classique, face aux assauts de leurs attaquants et à trois contre un : leur seul défenseur ne pouvait pas tenir.

[HRP : je ne saurai te dire à quel point je suis désolé du retard. Je retrouve mon rythme normal à présent ]


Dernière édition par Kolin Valkizath le Mer 8 Juin 2016 - 22:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4074
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Mer 8 Juin 2016 - 22:10

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de Constitution de Kolin réussi !

Korgan doit réussir un jeu de Constitution supérieur pour réussir à empêcher l'équipe adverse de marquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korgan Kessel
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 232
Âge du perso : 33 ans
Race : Epicanthix

Feuille de personnage
Activité actuelle: Caporal dans les Forces Spéciales
HP:
93/93  (93/93)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Ven 15 Juil 2016 - 12:27

Sifflement strident. Je fais volte-face, solidement campé sur mes deux jambes. Je lance, d'une voix rauque et dépitée :

« Putain de merde, c'est Mac' »

Dans l'escouade on a nos codes. Ce genre de sifflement ne signifie qu'une seule chose : il a été pris par surprise et a été mis hors service. Brèche dans la défense ! Merde ! Ces petits cons sont rapides ! Bien plus rapides que je ne l'imaginais. Mais après tout c'est vrai qu'on joue à l'extérieur, surement qu'ils ont l'avantage de connaître ce terrain de jeu. Je tourne la tête, pose mes yeux sur Matt. Puis sur le décor derrière lui. Avec la lumière tamisée et les holoprojections à la con, pas moyen de voir le camp adverse. C'est dingue, on se croirait vraiment en pleine jungle. Je secoue la tête, résolu. Décision déjà prise.

Chez Typhon, on abandonne personne. Question de principe. Alors, avec Matt' sur les talons, je rebrousse chemin, au pas de course. On contourne un obstacle, puis un second. Rapidement Lewis, resté en couverture, nous rejoins. Les sifflements se sont tus, mais l’instinct nous dit qu'on est plus très loin.

Face à nous un de bosquet composé de buissons aux feuilles et fleurs énorme. Dense, opaque, si bien qu'on n'y voit rien à travers. Alors ouais, une petite case dans ma cervelle me rappelle sans cesse que tout ça c'est juste des holo, qu'on pourrait couper au travers sans problème... Mais qui sait ce qui se cache derrière, peut-être une dalle piégée ! Ou un de ces mômes prêt à frapper et nous faire passer pour des branques. Alors j'me pose pas trop de questions, je contourne aussi rapidement que possible.

Soudain une masse sombre gigote au sol. Je stop net. C'est Mac'. Il se redresse péniblement, les muscles engourdis. L'air un peu sonné. Il nous jette un regard de chien battu, la moue mauvaise, genre grand type humilié par une bande de petits puceaux.

« J'ai rien pu faire, ils étaient... »

Mais le colosse ne terminera jamais cette phrase. D'autres oui, mais pas celle là, héhé. Telles de flèches, les padawan jaillissent de la végétation holographique. L'un deux porte notre drapeau rouge sang. Merde ! Lancé à pleine bourre, ils nous filent devant le nez. Rahhh ! Mac se jette au sol pour éviter un coup de sabre. Lewis n'a pas cette chance, il est frappé au torse. Il s’effondre, paralysé. Merde ! Passage en force hein ? C'est ça leur stratégie ?! Ils vont voir ! A ce jeu là, j'ai jamais perdu. Je lance par dessus mon épaule :

« Lewis, quand tu peux bouger, va chercher Rodg'. Les autres avec moi !! On va leur montrer qu'on a bien plus de couilles qu'eux ! »

Les autres c'est juste Mac et Matt hein. Dès que je referme la gueule, je file au pas de course. Mode sprint final. Les deux autres gars sur les talons. On esquive plusieurs obstacles. Malgré la vitesse, je reste alerte, prudent. Rien ne nous dit qu'un de ces gamins est pas resté en retrait pour nous barrer la route.

« Prêts ?! »

Au moment ou je lance ces mots, notre petit groupe déboule dans une clairière. Face à nous, les padawan se précipitent vers leur drapeau, qui n'a pas bougé d'un pouce. On les a presque rattrapé... J'accélère encore, fonce dans le tas. Je charge, épaule en avant.

Je percute un premier padawan, une gamine. Elle tente de m'esquiver, mais échoue. Elle se bouffe mes cent trente kilo, lancés à plein bourre. Autant dire qu'à peine touchée, elle valdingue dans le décors, retombe sur une trappe piégée.... Héhé, trop facile...

Mais ma victoire est de courte durée. La petite bande est rapide et alerte. Ils ont l'énergie, l'insouciance et l'arrogance de la jeunesse avec eux. Ils font volte-face se déploient en quelques bonds et mouvements rapides. Celui qui semble les diriger n'est autre que le petit zouave contre lequel j'ai combattu y'a peu. Il porte notre drapeau... Je lui fonce dessus. Mais l'instant d'après, quelque chose me touche à l'épaule.

[Jet de constitution pour atténuer les effets de la paralysie et foncer sur Kolin – Mon score n'est pas supérieur à celui de Kolin > Echec.]

Les jambes ploient sur sous mon corps devenu un poids mort. En l'espace d'une fraction de seconde je perds toutes sensations dans les extrémités. Fourmillements insupportables. Je m’effondre la gueule la première sur les tatamis recouverts de végétation holographique. Malgré tout, je reste parfaitement conscient. Mac prend sa vengeance, met hors circuit l'un de môme. Matt esquive de justesse une attaque en traitre. Une ombre traverse mon champ de vision. Deux mêmes. C'est Rodg' et Lewis qui déboulent en renfort. Dans cet espace ridiculement restreint s'engagent des corps à corps endiablés, c'est l'enfer, l'anarchie. Du coin de l'oeil, j'observe Mac qui tente de barrer la route à Kolin, mais échoue lamentablement. Le gamin parvient à monter sur le piédestal... Une voix tonitruante tonne :

« UN POINT POUR L'EQUIPE BLEUE - REINITIALISATION DES PARAMETRES »

Les drapeaux clignotent quelques secondes. Tout comme la végétation autour de nous. Les étendards disparaissent. Autour de nous l'espace évolue. Les bosquets changent de position, les dalles piégées ne sont plus les mêmes. Mon engourdissement disparaît, je me redresse d'un bond. Un petit cri me fait tourner vivement la tête. Un padawan tombe à la renverse, surpris par un piège venant tout juste d’apparaître sous ses bottes. Pas de bol héhé. Mais je ne perds pas de temps en contemplations stupides. Je tourne la tête. Trouve ma cible. Le petit Kolin. Une sacrée grande gueule. Il est toujours à coté de son drapeau... Je fonce.

[Jet d'agilité pour le chopper au corps à corps - Réussite]

Je lui saute dessus. Le chaos environnent est tel que j'arrive à le prendre par surprise. Ma matraque s'abat sur lui, le touche. Mon autre bras se referme autour de sa tête, coincée entre mon torse et mon coude. J'ai sa touffe de cheveux insoumise juste sous le nez. Et là, j'lui fais :

« Tu te débrouilles pas mal pour un petit gamin, mon pote. Mais tu vas gouter à ma technique spéciale... SHAMPOING !!! »

Tout en beuglant ce dernier mot, je lui frotte vigoureusement le cuir chevelu, tout en explosant de rire. Ouais bon, ok, stratégiquement ça sert à rien... C'est même une perte de temps, mais c'est juste pour lui foutre les glandes héhé. J'appelle ça de la guerre psychologique !!! Soudain les drapeaux réapparaissent. Le bleu est juste à coté de moi. Par réflexe je tends le bras pour le chopper, mais mes doigts se referme dans le vide. Putain c'est vrai que c'est une connerie d'hologramme ! Mais ma prise est validée par le système. La seconde suivante l'étendard disparaît... Et réapparaît sur mon dos. Comme si je me l'étais planté entre les omoplates. Paye ta classe. Toutes les têtes se tournent vers moi... Je beugle :

« On fonce ! »

Un padawan, la gamine que j'ai poussé tout à l'heure, tente de me barrer la route. Je lui balance Kolin dessus. Plutôt que d'esquiver, elle lâche son arme pour rattraper son copain avec douceur. Trop d'empathie tue le jeu héhé. Sans ralentir, je saute par dessus un premier obstacle, et m'enfonce dans la jungle holographique...


Dernière édition par Korgan Kessel le Sam 16 Juil 2016 - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4074
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Ven 15 Juil 2016 - 12:27

Le membre 'Korgan Kessel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet de constitution réussi, mais inférieur à celui de Kolin > Echec de l'action. L'équipe bleue marque un point.

****




Jet d'agilité réussi. Kolin doit réussir un jet d'agilité égal ou supérieur pour contrer l'attaque et éviter le point.

****

SCORE : Equipe bleue 1 - Equipe rouge 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 231
Âge du perso : Presque 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: En train de combattre Borenga
HP:
1/61  (1/61)
PF:
18/74  (18/74)

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Jeu 18 Aoû 2016 - 19:34

- La Sainte poubelle !

Hurla Kolin se faufilant dans les méandres du décor vers son piédestal drapeau en main tandis que deux gorilles de vingt ans son ainés lui courrait après. Le gosse baissa la tête et serra les dents accélérant encore un peu. Si il était peu endurant, les courses poursuites pour échapper aux mille dangers dans la Cour des Miraculeux lui avait appris à être un très bon sprinteur et c’est avec un sourire à peine dissimulé qu’il entendit retentir le salvateur gong, apôtre de leur premier point dans cette simulation de guerre.

Le gamin serra le poing lançant un nouveau regard de défi à Rog’ et à Mac’ qui n’avaient pas pu le rattraper. Une seconde plus tard il donna une tape sur l’épaule de Zébulon et Ivanova qui l’avaient escorté. L’environnement de la salle d’entraînement muta à la mesure que les deux équipes se regroupaient à leur point de départ.

- C’était blast, on se repose pas, on zuzulle pas trop en défense et on ne relâche pas la pression en attaque.

- On quoi ?

Interrogea Ivanovna, une Hapienne de seize ans très maniérée visiblement très irritée par les petits airs de chef que se donnait le roquet de Kolin qui prenait manifestement très à cœur l’exercice, tout mauvais perdant qu’il était.

- T’occupe avec moi en attaque. Les autres en défense, on va leur montrer !

Le petit groupe de Jedi se remit en position selon la configuration attendue. Les sens en alerte Kolin s’engouffra vers la droite enjambant à vive allure un piège sous ses pieds, suivi de près par Ivanona. Le drapeau de l’équipe adverse se dessinait sur la plate-forme à quelques dizaines de mètres de là, semblant les narguer. Ils s’arrêtèrent derrière un mur couvert de lierre, Kolin passa la tête discrètement vérifiant la route. Ne voyant personne il fit un signe à la Hapienne d’avancer à ses côtés.

Le hurlement de Plahque un humain originaire de Corrélia avec une forte surcharge pondérale raisonna en écho à travers la salle. Kolin l’avait laissé en défense, jugeant que sa masse graisseuse le rendait incapable de mener une attaque correctement exécutée.

Pétrifié le garçon s’arrêta, les militaires avaient changés de configuration, intensifiant leur équipe d’attaque pour être plus rapide. En avançant prudemment il s’était trompé, lui et Ivanona auraient dû courir au lieu d’être prudent. Un second cri confirma ce qu’il pensait. Grognant un juron, le Coruscanti se retourna pour faire face à Korgan. D’où venait t-il ? Comment pouvait-on être à la fois assez rapide et grand ? Ivanona cria mais ni elle ni Kolin ne purent rien faire. La douleur fut électrisante, traîtresse et indicible et le garçon se sentit choir sous son propre poids.

Humilié par l’arme secrète de Korgan, le shampoing, il ne put pourtant s’en défaire et maugréa de colère devant le regard satisfait du géant de muscles ne pouvant que subir cet affront de plein fouet.

- Arrête ça fait mal !

Gémit t-il une seconde avant d’être projeté sur la pauvre Ivanona qui eut l’insigne honneur d’enlacer son comparse moite et totalement décoiffé.

- Son arme secrète est redoutable, dit-il à voix basse se libérant de l’étreinte – fort peu désagréable au demeurant de la belle Hapienne à la toge verte émeraude – et en se grattant la tête avec ferveur.

La dizaine de secondes qu’il leur fallut pour se remettre du choc et du coup de matraque permirent à l’équipe adverse de marquer ramenant le score à 1-1. C’est Rog’ accompagné par un Korgan triomphant qui ramena le drapeau sous la fureur impuissante du regard courroucé de Kolin.

Le haut-parleur sentencieux hurla

« UN POINT POUR L’ÉQUIPE ROUGE MATCH NUL – 1 à 1 - REINITIALISATION DES PARAMETRES – ACTIVATION DES ARMES DE NIVEAU 1

Rejoignant le reste de l’équipe dépité, tête basse, Kolin réunit ses troupes tandis que le décor se modifiait à nouveau ouvrant de nouveaux pièges. Un canon laser sur tourelle fit son apparition en haut du décor, parfaitement au milieu du terrain, l’arme indifférente aux équipes était chargée du même rayon électrique les matraques et les sabres laser des padawans et tirerait un coup toutes les 10 secondes en direction aléatoire.

Ne cédant pas totalement à l’emportement, Kolin réfléchit et fit appel à la Force pour l’apaiser et l’aider à se concentrer sur une autre stratégie. La Force ne lui apprit pas grand-chose et c’est finalement son ressentiment pour l’enrobé de Plahque qui prit le dessus.

- Bon on se ressaisit ! Toi, là

Il pointa un doigt inquisiteur sur le ventre proéminent du Corrélien allant jusqu’à l’enfoncer dans la chair grasse.

- Tu vas faire l’appât, tu pars tout seul en attaque, fais le maximum de bruit, ça d’vrait pas être trop dur pour toi. Couine !

- T’es vache, pourquoi c’est moi fait l’appât ils me m’inspirent guère la confiance ces zigotos là.

- Fais gaffe à son arme secrète à l’autre colosse là-bas, elle est meurtrière et sans doute issue de la tradition des guerrier chevelus, j'ai eu un cours sur ce peuple antique qui tiraient leur force de leur cheveux !

Renchérit Ivanova d'une voix érudite, face à Zébulon et Kolin qui franchement, s'en foutait !

- C’est moi le capitaine de l’équipe alors tu cours ou tu roules, j’m’en fous comme de ma première bure mais tu fais cqu’e je te dis ! compris l’gros ! Les autres, on reste tous les quatre en défense, camouflé ! Tention au canon

-T'es pas chouette, dis donc.

La sirène retentit et docilement sans avoir eu le courage de faire face à Kolin que le pauvre padawan partit en courant en criant la tête baissée, porté d’avantage par la honte et la rancœur que par le courage. Dans l’équipe, nul n’approuva le comportement du « petit chef » auto proclamé. Mais, ce dernier n’en avait cure ! Seule la victoire lui importait. Aveuglé par sa colère, il tenait Phlaque en seul responsable du point perd se noyant lui-même dans un tourbillon de colère.

Caché derrière le décor les padawans attendirent que le sacrifice de Phlaque retentisse sur l’autel de l’ego mal placé de Kolin. Ce dernier ferma les yeux, regrettant presque d’avoir envoyé le moins athlétique de l’équipe au pilori. Mais la combinaison fut payante, les deux défenseurs avaient eut raison du sacrifié, mais ils n'était plus que trois en attaque, contre quatre padawans. Ils arrivèrent dans le camp des padawans prêt à gravir le piédestal. La stratégie avait été payante.

- A l'attaque par la barbe de Maître Don !

[Jet de sagesse pour utiliser vague de Force niveau 1 = échec]


Kolin perturbé par son ressentiment se concentra pour utiliser la vague de Force en direction de Korgan mais, l’attaque resta sans réponse et ne projeta pas le titan. Le padawan ne parvenant pas à concentrer suffisamment son pouvoir pour le faire jaillir avec assez de puissance. Les autres assaillant en furent en revanche pour leurs frais. Ivanona s’agrippa sur les épaules de Lewis et lui asséna un coup de sabre dans le dos le faisant chuter. Zébulon asséna uncoup de sabre dans les jambes du second. Les autres padawans en défense assaillirent Korgan par surprise les prenant à revers. Ce dernier restait seul, face à trois petits Jedis dont le poids réunis ne devait pas excéder sa propre masse musculaire.

- Restez en défense et bousillez leur la citrouille !

Le petit groupe profita du moment d’accalmie et de la paralysie de deux des adversaires. Kolin se mit alors à courir avec l’énergie du désespoir en direction de la plate-forme ennemie. Il sauta en avant pour éviter un coup de canon et atteignit rapidement le niveau de Phlaque. Le padawan enrobé se releva mais fut aussitôt remit au sol par un coup de matraque d’un des défenseurs qui ne vit pas Kolin monter sur la plate-forme pour attraper le drapeau.

Vif comme l’éclair, le garçon fit demi-tour empruntant le chemin opposé à celui de Phlaque pour retourner dans son propre camp, prêt à poser le drapeau. Avec un peu de chance les trois défenseurs restants avaient pu neutraliser Korgan, leur laissant le champ libre pour marquer et prendre l’avantage au score. En défense, Zébulon, impérial venait d’utiliser la télékinésie pour repousser l’un des adversaires l’empêchant de grimper sur la passerelle et de s’emparer de leur drapeau. La stratégie était risquée : 7 guerriers dans la zone du drapeau des padawans, ça allait être un sacré bordel.


Dernière édition par Kolin Valkizath le Jeu 18 Aoû 2016 - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4074
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Jeu 18 Aoû 2016 - 19:34

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :


Jet d'agilité échoué. L'équipe rouge marque le point !

****



Jet de sagesse échoué. Si Korgan réussi son jet d'opposition (sagesse) il marque le point.
****

SCORE : Equipe bleue 1 - Equipe rouge 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korgan Kessel
Militaire
Militaire
avatar


Nombre de messages : 232
Âge du perso : 33 ans
Race : Epicanthix

Feuille de personnage
Activité actuelle: Caporal dans les Forces Spéciales
HP:
93/93  (93/93)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Lun 26 Sep 2016 - 21:13

J’pose, triomphant, le drapeau adverse sur notre piédestal… J’explose de joie ! Niqué les gamins ! Haha, c’est qui le boss hein ? C’est qui le boss ?! 
 
« Bien joué Korgan ! Tu l’as pas raté ! » 

« Héhéhé ! » 

HIGHFIVE ! Nos paumes s’entrechoquent, rapidement suivi de nos torses musclés… Comme d’hab, y’a que Mac' qui reste à l’écart de ce genre d’effusion de joie. Le cathar, tout le monde le respecte, parce que c’est un vrai tueur au sang froid. Mais côté fun, putain, le gars est une bille. Aussi convivial qu’un cadavre. M’enfin, c’est pas le plus important. Rodg' reprendre : 

« Cri de guerre les gars ?! » 

Réfléxe, tout le monde gueule :

« RAH-OUH ! RAH-OUH ! RAH-OUH ! » 


Haha. J’me marre, commence à me déhancher, me lance dans une danse de la victoire. Ouais bon, ok, c’est peut-être un peu exagéré… En face, c’est juste des mômes… Oui mais non ! Justement ! C’est pas juste des mômes ! C’est des padawan ! Ils sont vifs, rapides. Ils savent se défendre. Avec un peu de recul, j’pourrais me dire qu’ils ont un sacré potentiel… Ces Jedi sont vraiment pas humains… Si nos gars, dans les FS, avaient la moitié de leurs capacités, on aurait déjà mis nos créateurs dans le fion de l’impératrice, jusqu'aux burnes, depuis des lustres  ! Bref, tout ça pour dire que je suis à fond dedans, et que je vais pas leur faire de cadeaux parce qu’ils sont hauts comme trois pommes ! J'ai précisé que j'étais mauvais perdant, non ?

Le décor change à nouveau. Les pièges disparaissent, réapparaissent. Rodg’ fait un bond, manque de peu de finir sur l’un d’eux. Il a eu chaud ! Au centre, une tour apparaît, surmontée d’une tourelle. J’la mate, elle pivote. J’me dis… C’est quoi ce truc ? Soudain elle tire, dans notre direction ! Mais le laser bleuté passe à plusieurs mètres de nous… C’est Lewis qui la ramène le premier : 
 
« Sûrement des tirs paralysants aléatoires. Ils ont un sacré matos dans ce Temple ! Si on avait la moitié de leurs simulations pour former les recrues… » 

Je hausse les épaules : 

« Mouais… Les simulations c’est pour les gonzesses. Rien ne vaut le tir à balles réelles ! » 

J’explose de rire, en repensant au bizutage des bleus. On s’amuse à les faire tenir nos cibles à bout de bras, puis on vide nos chargeurs dessus… Et pas avec des tirs paralysants ! Haha. Ils ont toujours une de ces gueules… Ouais bon, c’est vrai, une fois y’en a un qui a pris un laser dans le bras. Il a morflé, ça a fait le tour de Carida... On a pris cher, de corvée de chiottes pendant des mois. Mais bon, le type était pas fait pour ça de toute façon, on lui a fait un cadeau : celui de pas finir entre quatre planches dès la première escarmouche. Matt’ en rajoute une couche : 
 
« Le jour où on fait le match retour, on leur proposera l’un de nos jeux… Genre celui de la biscotte ! » 
 
Mais qu’il est con ! Haha ! Une larme pointe son pif à la commissure d’une de mes paupières… Raaah… Ça fait du bien de rire un bon coup. Faut reconnaître qu’on faisait pas super les malins. C’est pas comme si on dominait vraiment le terrain de jeu. Ces gosses sont coriaces… Mais je repéré leur petit chef, le fameux Kolin. Mon petit doigt me dit que si je le pousse à bout, il fera n’importe quoi et entraînera les autres dans sa perte. J’en ai connu des comme ça, moi le premier. Le drapeau réapparaît. Flottant dans un vent imaginaire. Retour au sérieux, je me tourne vers mes gars : 
 
« Bon… On refait la même. Les prendre de vitesse, c’est le bon plan. Si on choppe le drapeau avant eux, on leur coupe l’herbe sous le pied. Pigé ?

Mac', Lewis et Matt’ avec moi, en attaque. Rodg' tu restes à l’arrière. Planque-toi derrière la végétation holographique. Laissez-les approcher, croire qu’on est tous parti en attaque… Et choppe-les par derrière, par surprise, héhé. Bref, gagne du temps ! On revient vite... » 

 
Quoi ? Déloyal ? La bonne blague, Haha. On est des machines à tuer, y’a qu’une chose qui compte : accomplir la mission quoi qu’il en coûte… Même si techniquement on essaye toujours de limiter les dommages collatéraux. Là pour le coup, on veut dire essayer de péter aucun os ! Si, en fait, y’a qu’une seule règle : jamais viser les couilles… Mais le petit Kolin a déjà brisé le tabou, alors… 
 
« Go, go, go ! » 
 
On fonce, le cathar en tête. Je me dis que ses sens aiguisés devraient nous permettre d’éviter les petits cons. Soudain il se fige. Tend l’oreille. Il se retourne et fait, droit au but comme à son habitude. Le chaton est pas vraiment du genre loquasse : 
 
« Sur la droite. Mouvement. Trop de bordel pour que ce soit honnête. » 
 
Je fronce les sourcils. Ça veut dire quoi ?! Un piège, un truc du genre ? Sur le terrain, y’a jamais le temps d’échafauder des plans chelou, tout est binaire : le faire ou pas le faire. Alors j’me dis… Ils nous préparent un truc, j’peux pas l’ignorer : 

« Ok, restez à couver, je vais voir ! Si je tombe sur un groupe et qu’ils me choppent, continuez ! » 
 
Je plonge dans la végétation. L’illusion est impressionnante, j’ai même le réflexe de repousser les feuilles avec les mains… Alors que c’est juste des holo quoi, je passe à travers ! En quelques foulées, je suis sur ma cible. Une ombre passe entre deux branches, je bondis… Pour me retrouver nez à nez avec un gros gamin, seul. Il se fige, tombe à la renverse, sur son large postérieur. Putain il devrait courir plus souvent celui-là, ça ferait fondra sa graisse. Regard de chien battu. Il lève les bras comme pour se protéger : 

« Non ! Pas la technique mortelle des chevaliers chevelus ! Je me rends ! C’est Kolin ! C’est sa faute ! » 

J'ouvre la bouche, la referme, la ré-ouvre... La referme. Merde. MAIS C'EST QUOI CE BORDEL ? Il a pété un pile ? Fumé l'herbe holographique ? Mentalement je hausse les épaules. Franchement rien à foutre. Tout ce que je pige, c'est qu'il flippe sa mère, et que je peux en tirer parti. Je m’accroupis, pour ramener mon visage à coté du siens. Index accusateur pointé dans sa direction. Je fais, l'air menaçant :

« Ma technique secrète hein ? Et bah, mon pauvre gars, t'as qu'un seul moyen de t'en sortir... C'est faire la balance ! Qu'est-ce que tu fou tout seul ? Ils préparent quoi tes copains hein ?! »

L'autre dégluti bruyamment. Intimider un gosse ? Ouais bon, OK, j'avoue que y'a vraiment pas de quoi se vanter... Mais comme j'viens de l'dire : tous les coups sont permis pour gagner ! Il répond, la voix chevrotante :

« Je... Il... Ils m'ont envoyé faire la diversion... »

« Ah ouais ? Diversion de quoi hein ? »

« Ils se préparent... Ils vont passer par le coté... Attaque massive... »

« Putain j'le savais ! Ce Kolin est vraiment pas du genre à réfléchir pour pondre un plan pourri... »


Le premier qui dit que ça lui rappelle quelqu'un, je lui fourre mon poing dans la gueule, c'est clair ?

« Ok, toi tu vas rester ici... »

Je pose l'extrémité de ma matraque paralysante sur le sommet de son crane. Il tombe comme une pierre. Je rebrousse chemin, les autres sont là, à m'attendre, je ne perds pas la moindre seconde en suspens :

« Un padawan seul. Diversion. Ils péparent un truc... »

Mon esprit cherche une solution... Une putain de solution

[Jet de Sagesse pour échafauder le plan parfait ! Échec héhé ]

« Bon, vu que y'a presque personne en def chez eux... Mac, tu retournes en arrière pour renforcer la notre. Faut tenir jusqu'à ce qu'on revienne ! Ok ? »

Ils sont tous les deux très doués au corps à corps et maniement des armes blanches. Ma main à couper qu'ils seront en mesure de retenir le flot de padawan le temps nécessaire pour qu'on se pointe avec leur putain de drapeau !

Ou pas...

La suite de l'histoire, on la connaît hein. Cet enfoiré de padawan obèse m'a complètement niqué ! L'enflure ! Il m'a menti ! Et j'ai rien vu ! Putain, des fois, Korgan, t'as aucune jugeotes... Quand on déboule devant leur piédestal, à trois, comme des fleurs, on tombe sur un véritable mur défensif... Lewis est rapidement neutralisé, puis Matt'. Kolin, lui, malin, prend rapidos la poudre d'escampette pour nous couper l'herbe sous le pied ! Rah ! Je me retrouve face à trois nains bien décidés à en découdre... Rodg' et Mac, en défense, bien trop occupés à martyriser le petit Corellien, se font prendre de vitesse... Les andouilles ! Faut-il tout faire soit même putain ?!

Bref, face à trois padawan, je fais pas vraiment le fier. Ils ont de quoi me faire passer un sale quart d'heure... Mais je laisse rien paraître sur ma gueule. L'intimidation, y'a que ça de vrai. Sourire carnassier. Je lance :

« Alors ? Qui va goûter à mes techniques secrètes le premier ? Certainement votre enfoiré de petit chef qui s'est taillé dès qu'il m'a vu débouler, héhé... Bande de mauviettes. »

Qui a dit que les Jedi étaient insensibles aux provocations ? Les vrais peut-être, mais ceux en herbe... Héhé. Faut dire, c'est juste des gamins dotés de pouvoirs incroyables. Un moment ça leur monte au cerveau, avant que la maturité les rattrape. C'est partout pareil. En plus j'imagine qu'ils se sentent en confiance... Sauf que... Sauf que bah si je l'ai provoqué, c'est pas pour rien. Je suis prêt. Bref, l'un d'eux se jette sur moi, sabre factice au dessus de sa tête. Je recule mon pied arrière... Soudain je pivote le buste, pas de coté, laisse ma matraque tomber au sol. Surpris par la maoeuvre, sans doute attendait-il une parade, il frappe dans le vide, de toutes ses forces. Mes grosses paluches plongent, se ferment sur son avant-bras. Mon sourire s’élargit. Je fais :

« Technique des bas fonds... Brûlure Nar Shaddienne ! »

Je fais glisser mes mains sur son bras, en sens contraire. Sa peau se tend, s'étire. D'abord, il grimace, puis il râle, lâche son arme, tombe à genou.

« Non ! Stop ! Je me rends ! »

Malgré cette victoire l'effet de surprise n'est plus en ma faveur. A peine ai-je libéré le padawan, que ses deux copains me sautent dessus. Je me jette sur ma matraque, roulé-boulé. Les deux gamins m'encerclent, le regard dur, mais visiblement pas très pressé d'en finir. Après cette impressionnante démonstration, ils hésitent, héhé... Et c'est pile à ce moment que je vois Kolin repointer le bout de son nez ! Avec notre putain de drapeau sur le dos ! Fait chier !

Cerveau en mode pause. Pris d'une soudaine pulsion, je fonce droit devant. Dans mon élan, je bouscule une petite gamine, qui, surprise, n'a pas le temps abattre son sabre. Elle tombe sur les fesses. En moins de trois secondes, j'ai bouffé la distance me séparant de Kolin..Et là... Je me jette, pieds devant, en glissade :

[Jet d'agilité pour glisser et faucher les jambes de Kolin]

Au même instant, du coin de l’œil, j’aperçois Lewis qui, libéré de ses morpions, parvient à monter sur le piédestal adverse. Avec une précision chirurgicale, après tout c'est le doc' du groupe hein, il lance sa matraque dans le dos d'unl padawan nautolan resté en défense. Il se jette alors sur le drapeau bleu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4074
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Lun 26 Sep 2016 - 21:13

Le membre 'Korgan Kessel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :



Jet de Sagesse échoué ! L'équipe rouge ne marque pas de point !

****



Jet d'agilité réussi - Kolin doit réussir un jet supérieur ou égal s'il veut marquer son point !

****

SCORE : Equipe bleue 1 - Equipe rouge 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolin Valkizath
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 231
Âge du perso : Presque 16 ans
Race : Humain
Binôme : Padawan de Lyrae O'Sil

Feuille de personnage
Activité actuelle: En train de combattre Borenga
HP:
1/61  (1/61)
PF:
18/74  (18/74)

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Ven 4 Nov 2016 - 12:56

RP en cours : je te ferai un MP Korggy d'amour quand le post sera terminé (l)

Jet 1 : charisme
Jet 2 : agilité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4074
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   Ven 4 Nov 2016 - 12:56

Le membre 'Kolin Valkizath' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est quoi ce bordel ?! [PV Kolin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant :: Temple Jedi de Coruscant-