Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conrad Veldar
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 13
Âge du perso : 22 ans
Race : Humain (originaire de Trigalis)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
90/90  (90/90)
PF:
62/62  (62/62)

MessageSujet: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Sam 30 Jan 2016 - 15:32

La salle était peu éclairée et l’obscurité n’était rompue que par la lumière émise des écrans de contrôles et des consoles informatique. Des sièges étaient disposés devant chaque ordinateur. Conrad était assis sur un des sièges faisant face à l’écran le plus grand. Des informations défilaient devant ses yeux, mais il n’y faisait pas très attention. Ses pensées s’égaraient dans des réflexions sur sa personne et la Force. Il était devenu un Sith. Pas un simple apprenti, à la botte des autres. Il avait tué le seigneur Sith qui lui avait enseigné les voies du côté obscur, qui l’avait enlevé à l’Ordre Jedi lors de l’attaque d’Ondéron, plusieurs années auparavant. Ce meurtre l’avait empli d’une excitation euphorique. La tyrannie de son maitre et les tourments qu’il infligeait à son élève était finis.
Le plus ironique était qu’il n’avait pas prévu ce meurtre. C’était arrivé, tout simplement. Il avait résisté à un coup que voulait lui asséner le vieux. La main du jeune homme s’était saisie du bras de son maitre et chacun avait su que le moment était venu.
Sur l’instant, il avait réagi avec une vivacité qui l’étonnait mais avec le recul, il était persuadé que c’était le côté obscur de la Force qui avait guidé son bras. Quand la lame laser rouge avait transpercé le corps vieux et affaibli de son maitre, il avait senti la puissance du côté obscur le submerger. Ça avait été comme une révélation. Une révélation de la véritable puissance du côté obscur. Comme si, après toutes ces années à se former à le maitriser, il se révélait enfin à lui.

Un sourire mauvais s’accrocha au visage de Conrad devant la console informatique. Il n’était pas là pour ressasser ces événements. Il devait régler un problème pour l’Empire Sith. Il se doutait que ce genre de tâche n’était pas une des plus importantes. Après tout, il n’était personne comparé à d’autres seigneurs Sith qui avaient pu faire leurs preuves. Mais il savait qu’il n’avait nul besoin de prouver ses talents. Il avait confiance en ses capacités. Aussi s’était-il atteler à sa tâche avec minutie. Il était loin d’avoir régler le problème mais il progressait.
Toutefois, il y avait une ombre au tableau. Il ne l’avait pas laissé transparaitre devant d’autres personnes, mais le fait qu’on lui ait assigné un officier Sith lui restait en travers de la gorge. Comme si on ne l’estimait capable de gérer le problème seul. Toutefois, ce Vaas Stoker semblait compétent et serait sans doute très utile à Conrad pour accomplir sa mission.

Pour le jeune Sith, ce problème était étrange. L’Empire Sith se fournissait auprès de contrebandier de la Bordure extérieure pour se ravitailler en matériaux en tout genre servant à la fabrication d’armes et de vaisseaux. Le nerf de la guerre, donc, au cours d’un conflit armé. Ce n’était pas la seule source de ressources mais elle restait importante car elle permettait de tisser des liens dans la Bordure Extérieure et de rendre le soutien des Sith lucratifs pour les contrebandiers qui ne se tourneraient pas vers la faible République Galactique.
Bien sûr, quand on traite avec des êtres aussi cupides que les contrebandiers, il faut s’attendre à des complications. Une organisation avait réussi à mettre sous sa coupe la majeure partie des contrebandiers impliqués dans les partenariats avec l’Empire Sith. Cette organisation avait cessé les livraisons de ressources et avait gardé les paiements que l’Empire avait daigné offrir à ces chiens de convoyeurs. Un tel affront ne pouvait pas rester sans conséquences. Aussi Conrad Veldar, désormais appelé Darth Svartr, avait mis cap sur Nar Shadda où cette fameuse nouvelle organisation s’était installé.
Il devait retrouver Vaas Stoker sur la lune des Contrebandiers. Il avait d’abord mener une enquête seul avant d’aller au lieu prévu pour la rencontre. Il ne voulait pas se présenter devant cet officier Sith sans aucune information importante. Il avait interrogé des employés du spatio-port, ou des habitués des cantinas prisés des contrebandiers. Les informations recueillies avaient été assez maigres mais suffisantes.

Apparemment, des contrebandiers ambitieux s’étaient unis pour renforcer leurs positions sur le marché noir et augmenter les prix à leurs avantages. Bien sûr, ces rats se fichaient de la politique et vendraient les marchandises, volées ou non, au plus offrant, envoyant par la même voler en éclats l’accord avec l’Empire Sith. Cette association avaient fait pression, à coup de blaster bien placés, sur les autres correspondants avec l’Empire pour qu’ils se rallient à eux ou abandonnent toutes les échanges.
Toutefois, Conrad n’avait pas réussi à obtenir le lieu qui servait à ces contrebandiers pour s’organiser et se coordonner. Il y avait des chances pour qu’ils ne soient pas tous présents sur Nar Shadda, mais quelqu’un devait bien assurer une forme de commandement ou de coordination. Quelqu’un qu’on pourrait « persuader » de changer d’avis et de reprendre l’accord très intéressant pour les Sith.
Le jeune guerrier Sith comptait sur Vaas Stoker pour localiser cette association et l’aider à les ramener dans le droit chemin. S’il fallait utiliser la force et trancher quelques têtes pour cela, Darth Svartr n’aurait aucun scrupule. Un contrebandier n’est pas si différent qu’un autre, au final. Il y avait tellement de vauriens prêts à tout pour quelques crédits sur cette Lune que de nouveaux associés pourraient remplacés aisément les anciens s’ils choisissaient de continuer de porter atteinte aux intérêts des Sith. Le problème sur Nar Shadda était la suprématie des Hutts. Ils règnent en maitre sur la Lune qui orbite leur monde natal. Si jamais les choses dégénéraient, ils risquaient certainement d’intervenir. Se mettre les Hutts à dos n’était pas l’objectif. D’ailleurs, selon ses informations, les contrebandiers n’avaient pas de liens particuliers avec les Hutts, ils étaient juste installés sur la Lune.

Il se leva du siège où il attendait depuis quelques heures. Il venait de terminer son enquête préliminaire et devait aller rencontrer Vaas Stoker. Il avait lu quelques documents Sith parlant de lui en diagonale pour savoir à quoi s’attendre. Ils devaient se retrouvés dans une cantina proche de la plateforme principal de l’astroport. Ensuite, ils aviseraient sur la marche à suivre. D’après les fichiers, Vaas Stoker était très compétent. Sans doute avaient-ils fait lui aussi une enquête pour obtenir les informations.
Conrad Veldar sentait un doute s’insinuer en lui. Avait-il bien fait de choisir de retrouver l’homme qu’on lui avait assigné pour cette mission sur Nar Shadda ou aurait-il dû le retrouver avant de partir pour cette planète ? Il chassa ses doutes avec rage. Ce qui était fait ne pouvait plus être changé. De plus, cela leur assurerait plus de discrétion. Et puis, au final, il ramènerait les contrebandiers à la raison sans se soucier de comment ils s’étaient organisés pour cela.

Il entra dans la cantina avec sa cape noire et sa capuche relevé. Il s’assit à une table dans un coin un peu l’écart. Il avait toujours été un peu solitaire par nature. De plus, il pourrait observer la salle pour repérer toute menace contre lui. Après tout, sur une telle Lune, il fallait se méfier.
Plus qu’à attendre ce Vaas Stoker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 188
Âge du perso : 100 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Dim 31 Jan 2016 - 13:55

Vaas salua le Moff Farkran. Le vieux flapi avait une trace de brûlure sur la joue droite, et quelques touffes de poils de ses célèbres favoris blancs étaient maintenant roussis. Il s'agissait d'une preuve supplémentaire que le cyborg jouissait d'une chance insolente : ces traces étaient dues à l'explosion de son glisseur en plein vol, suite à une avarie mécanique. Rien ne pouvait relier ce problème à Vaas, qui avait soigneusement planifié l'attaque et exécuté les différents membres du complot dans de semblables accidents. En apprenant la survie de son supérieur, sa seule réaction involontaire avait été la casse du verre de vin qu'il tenait entre ses mains.

"Monsieur, mes respects. Veuillez agréer mes sentiments distingués, et mes voeux de bon rétablissements. Votre pilote va bien ?"

"Oui, oui.. Il va être mit à pied pendant un bon moment, si il sort de l'hôpital... Bon... Général Stoker, voici vos ordres : vous allez vous rendre sur Nar Shaddaa et prendre contact avec... Darth Svartr. Le venin avec lequel il prononçait le nom du Sith laissait transparaître le dédain et le mépris que ces derniers lui inspiraient. Ensemble, vous allez devoir vous occuper de contrebandiers qui ont cru bon de se moquer des accords passés avec l'Empire. Allez, dégagez maintenant."

Le Falleen salua et sortit du bureau de son supérieur, avant de contacter l'Enseigne Essan et de lui ordonner de sélectionner quelques soldats de confiance, dont un bon pilote : ils allaient avoir du travail.
Ils se retrouvèrent au spatioport et prirent un petit vaisseau, direction Nar Shaddaa. Pendant le trajet, l'alien prit le temps de lire les informations concernant le Sith qu'il devait rencontrer. Son véritable nom était Conrad Veldar et il venait de Trigalis. C'était une planète assez luxuriante, d'après ce qu'il en savait. Il y avait aussi là-bas pas mal de contrebandiers et d'affaires illégales, mais cela devait être le lot de toutes les planètes de la galaxie.
Enfin... Conrad était un Padawan, qui avait été prit de force sous l'aile d'un dénommé Darth Raeder. Qu'il avait tué quelques années plus tard, bref, une fin de parcours classique pour un Sith. En général, c'était le Maître ou l'Apprenti, et ce dernier préférait que ce soit son professeur qui passe le sabre-laser à gauche, par tous les moyens possibles et imaginables.

Le vaisseau parvint à Nar Shaddaa et se posa dans un spatioport calme, dont les employés étaient pro-impériaux, ce qui était un avantage, dans cette situation. Le Falleen revêtit un uniforme d'officier impérial neutre. Son grade était indiqué sur son épaulette gauche, seul véritable signe distinctif de son rang. Accompagné de son escorte, il se dirige vers la cantina où le rendez-vous doit avoir lieu. Les sept impériaux montrent patte blanche et entrent. Vaas, Essan et une des bidasses continuent leurs chemins, tandis que les quatre autres soldats se fondent à la foule. Essan, plus physionomiste que son supérieur, et pourvu d'une bonne paire d'yeux, repère rapidement Conrad et le désigne au Général.
Ce dernier s'avance vers le Sith, avant de s'asseoir en face de lui, à l'instar de son escorte. Le soldat jette fréquemment des coups d’œils méfiants autour de lui : le Falleen avait, selon lui, sa tête mise à prix par ses anciens rédacteurs en chef, et il valait mieux éviter une mauvaise rencontre avec un Chasseur de Primes trop zélé.

"Bonjour, Excellence. Je suis le Général Stoker, pour vous assister dans votre mission. Nous avons quatre autres soldats dans la salle pour faire office d'escorte. Question de... Sécurité. J'espère que vous me comprendrez." ajoute-t-il avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad Veldar
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 13
Âge du perso : 22 ans
Race : Humain (originaire de Trigalis)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
90/90  (90/90)
PF:
62/62  (62/62)

MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Dim 7 Fév 2016 - 15:14


Un groupe de soldats accompagné d’un officier Sith entrèrent dans la cantina. Ils furent accueilli sans problème car la cantina était un lieu de rassemblement des partisans de l’Empire Sith sur Nar Shadda. Le groupe se dispersa et deux d’entre eux, dont l’officier se dirigèrent vers lui après un instant, le temps qu’ils le repèrent. L’officier prit la parole en arrivant près de lui.
 
- Bonjour, Excellence. Je suis le Général Stoker, pour vous assister dans votre mission. Nous avons quatre autres soldats dans la salle pour faire office d'escorte. Question de... Sécurité. J'espère que vous me comprendrez.
 
Le jeune Sith avait observé le Général à son arrivée dans la cantina avec ses hommes. Tous avaient l’air de soldats entrainés et efficace, mais il ne pourrait en juger qu’en situation réelle. Pour ce qui était du Général Stoker, ce dernier était un Falleen et était borgne. En tout cas, il s’exprimait bien et il prenait des précautions bien utiles.
Nar Shadda était un nid de chasseurs de primes en tout genre. Nul doute que des primes officieuses devaient exister sur la tête de chaque Sith, ou inversement sur la tête de chaque Jedi. Jamais les Jedis et leur pathétique sens de l’honneur n’accepterait une telle action, mais la République et ses dirigeants étaient capables de faire une telle chose. Quand on est aux abois, on montre parfois son vrai visage.
 
Darth Svartr planta son regard dans celui du Général Stoker qui s’était assis en face de lui avec un de ses soldats. Ce dernier jetait sans cesse des regards inquisiteurs autour d’eux, comme s’il avait peur qu’un assassin ou un chasseur de prime ne tente quelque chose dans cette cantina quasiment rempli en totalité de soldats impériaux et de sympathisants de l’Empire. Toutefois, il valait mieux un soldat trop zélé qu’un soldat inattentif.
 
- Bien, général. Ces contrebandiers ont commis l’erreur de s’en prendre aux intérêts de l’Empire des Sith. Nous allons leur montrer qu’ils se sont lourdement trompés. Je n’ai pas encore localisé l’endroit d’où ils opèrent sur Nar Shadda, mais je suis sûr qu’avec vous et vos hommes, ce ne sera plus qu’une question de temps.
 
Il marqua une pause pour laisser le temps au général d’intervenir s’il avait des éléments à apporter. Pour le moment, Conrad ne savait pas s’il allait se contenter de négociation de façon musclée pour rétablir les liens entre les contrebandiers et l’Empire ou s’il allait les punir beaucoup plus sévèrement de leur manque de lucidité total. Une chose était sûre, ils ne s’en tireraient pas à bon compte.
Vaas Stoker semblait être un homme à ne pas reculer devant le travail à accomplir pour l’Empire, il faciliterait sans aucun doute les choses.
Il finit par reprendre la parole.
 
- J’ai appris que vous étiez doué pour enquêter… Par où suggérez-vous de commencer, général ? Il nous faut être efficace pour régler ce problème le plus rapidement possible et montrer à tous qu’on ne peut pas défier impunément l’Empire.
 
Il bouillonnait littéralement à l’intérieur de lui-même. Le côté obscur amplifiait sa colère et ses envies de vengeance face à la défiance des contrebandiers. L’envie de tirer le sabre et de tous les massacrer le tiraillait le bras. Il se sentait capable d’accomplir tellement de chose avec la Force pour le servir et le Côté obscur pour le renforcer.
Mais, s’il y avait quelque chose qu’il avait retenu de sa formation, c’était d’être patient, d’attendre le bon moment pour se déchaîner et frapper fort le moment venu pour ne laisser aucune chance à son adversaire. Dans cette affaire, Darth Svartr sentait qu’il ne faudrait pas se précipiter tête baissée pour perpétrer un massacre en règle. Il faudrait d’abord assurer les intérêts de l’Empire Sith et agir de façon à envoyer un message à tous les partenaires de l’Empire pour qu’ils n’aient pas la même idée stupide que ces contrebandiers.
 
De plus, pour y avoir réfléchi longuement, il se doutait que ces contrebandiers avaient dû prendre des mesures pour parer à une réplique des Sith. Même s’il était persuadé qu’aucune des défenses qu’ils avaient pu mettre en place ne pourrait arrêter un Sith, il voulait éviter un désagrément qui ralentirait leur tâche.
Il regarda sans ciller le Général Stoker en attendant sa réponse et ses observations sur la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 188
Âge du perso : 100 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Lun 8 Fév 2016 - 23:07

Une serveuse s'approcha du petit trio et demanda si l'officier impérial souhaitait commander quelque chose. Ce dernier choisit une tasse de tarine, du thé alcoolisé. Cela lui permettait de se donner bonne conscience, vis-à-vis de certaines ordonnances et décrets de la Flotte Impériale. Certes, il comprenait la règle interdisant de boire pendant le service, mais il serait ridicule de la part de ses supérieurs, et particulièrement de celle du vieux flapi, de lui tomber dessus à cause d'une tasse de thé.

On la lui apporta rapidement, et il en apprécia l'odorant fumet, tandis que Conrad lui détaillait la mission. Il leur fallait localiser les contrebandiers, avant de leur faire comprendre que leur décision était une grave erreur. Ce qui était le langage administratif usuellement utilisé dans la Flotte Impériale pour signifier "Tirer dans le tas et passer à tabac les survivants, histoire d'en faire des exemples." Bref, un excellent moment en perspective. On lui avait dit que les fusiliers manquaient malheureusement cruellement de précision, c'était donc une excellente occasion de vérifier cela.

"Je suppose qu'ils doivent se terrer dans les bas-fonds, là où seuls les pires gangs osent se rendre."

Le Sith vanta ensuite les quelques capacités d'investigations de l'alien reptilien, qui le laissa faire, même si ses écailles prirent une teinte légèrement bleutée : il appréciait qu'on lui fasse de la lèche de temps à autre. Cela le changeait de la Générale Tami et du vieux flapi, qui n'avaient que des reproches, sinon des insultes à la bouche quand ils s'adressaient à lui.
L'Humain lui demanda si il avait quelques pistes pour commencer l'enquête. Vaas s'adossa à sa chaise, et prit une gorgée de thé, l'air pensif. Il pouvait demander de l'aide au Soleil Noir, mais cela risquait de lui coûter cher, en terme de crédits impériaux. Mais, c'était un coup à tenter. Et il pouvait toujours négocier en refilant ce que les contrebandiers avaient comme crédits dans leur cache.

"J'ai quelques contacts au Soleil Noir, ici, sur Nar Shaddaa. Peut-être que je parviendrais à en dénicher un qui m'en doit une. Histoire de ne pas avoir à faire pleurer mon compte en banque."

Il se leva, et fit signe qu'il reviendrait, juste après avoir appelé ses contacts.
Le Général s'isola et en contacta deux, avant de tomber sur un "ami" qui acceptait de l'aider pour pratiquement rien. Il lui donna rendez-vous dans la cantina, avant de se rasseoir auprès de Conrad.

"Prenez votre temps, Excellence. Commandez une boisson, ou deux. Il arrivera dans... Aller, une heure, environ."

Le Falleen finit sa tasse de tarine et en commanda une nouvelle. Il avait trouvé un petit rythme, et il fallait pas mal d'alcool pour l'assommer. Enfin, au bout d'une heure, environ, et deux nouvelles tasses de tarine, une créature velue, ressemblant à une sorte de lycanthrope de petite taille, apparut sur une chaise, entre Conrad et Vaas, les faisant sursauter. Essan, après s'être reprit, dégaina un blaster et le pointa vers le front de l'étranger.

"Paix, Essan, paix... Notre amie A'lvi est une Defel. Et elle est sacrément utile au Soleil Noir. Une histoire de capacité à devenir invisible, ou dans ces eaux-là. J'ai jamais su quelle était la réalité."

La Defel grogna en direction de l'Impérial qui la tenait en joue, plus par bravade que pour réellement le menacer : cela lui vaudrait d'être transformée en carpette en un rien de temps, surtout dans cette cantina. D'une voix grondante, elle se tourna vers le Général.

"Prouvez-moi que vous êtes celui que vous affirmez être."

Vaas haussa des épaules, et déboutonna une partie du haut de son uniforme, pour dévoiler un petit soleil noir stylisé, tatoué sur son trapèze gauche.

"Bien... Pas de menteur, pas de sale Clawdite, c'est bien, très bien... Alors, qu'est-ce qui attire un salopard comme toi sur cette Lune ? Tu es fatigué de vivre ? "Mitch" Royce continue d'alimenter la prime à ton égard, tu sais ?"

"Oui, oui... Cela lui donne une raison de vivre : espérer pouvoir boire de la Crème d'Infâme dans mon crâne évidé. Cela remonte à une vieille histoire de note de frais, impliquant quelques danseuses Twi'Leks, des bâtons de la mort et un oreiller aux épices. Je dois encore l'avoir, celui-ci, d'ailleurs... Enfin... Pour les renseignements, je laisse ce cher Maître Veldar t'expliquer les tenants et les aboutissants de l'affaire..."

La Defel fit une grimace lupine qui ressemblait vaguement à un sourire, et se tourna vers le Sith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad Veldar
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 13
Âge du perso : 22 ans
Race : Humain (originaire de Trigalis)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
90/90  (90/90)
PF:
62/62  (62/62)

MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Dim 14 Fév 2016 - 17:16

Le Général impérial se mit à l’aise sur la chaise qu’il occupait tout en buvant quelques gorgées de la boisson qu’il avait commandée. Le jeune Sith garda le silence pendant que son associé réfléchissait. Le soldat qui se trouvait avec eux à table gardait également bouche close mais son regard était attentif. Un garde, quoi. Conrad se désintéressa de lui tout en étant satisfait que les hommes qui participaient à sa mission soit consciencieux. Mais l’était-il vraiment ? Peut-être regardait-il une jeune Twi’lek pour le plaisir de ses yeux, peut-être feignait-il de se concentrer sur autre chose tout en écoutant attentivement la conversation de ses supérieurs…
Finalement, Darth Svartr garda un œil discret sur le soldat. Il avait presque failli oublier que les pires menaces viennent de là où on ne les attend pas. La prudence conseillait de se méfier de tout et de tous.

Il composa un visage le plus serein possible. En vérité, il y avait peu de chance qu’on s’attaque à lui dans cette cantina remplit de soldats impériaux. Mais, il avait toujours eu un côté un peu paranoïaque qui le conduisait à redouter le pire.

Finalement, le général Stoker prit la parole. Il annonça qu’il possédait des contacts de l’organisation Soleil Noir ici-même, sur Nar Shadda. Rien d’étonnant à ce qu’une organisation criminelle ait des représentants sur cette lune. L’endroit était réellement le plus grand carrefour de criminels, de contrebandiers, de chasseurs de primes et de toute la vermine de la Galaxie. Ce qui rendait la possibilité de se cacher d’autant plus grande, paradoxalement. Sur Nar Shadda, oui ? Mais où sur Nar Shadda ?
Le problème se posait actuellement à Darth Svartr et au Général impérial. Vaas Stoker se leva pour essayer d’entrer en contact avec l’organisation et d’organiser un rendez-vous, laissant le Sith seul avec le soldat qui évitait de le regarder dans les yeux.

En attendant, Conrad demanda à ce qu’on lui apporte une boisson peu alcoolisée pour patienter et pour étancher la soif qui venait de se réveiller chez lui. Il anticipait la leçon que lui et les soldats impériaux donneraient à ces vermines de contrebandiers. La colère s’insinua en lui et un léger sourire apparut sur ses lèvres. Si les contacts de Stoker se révélaient efficace, cette mission serait plus courte que prévue.
Quand le Général revint, il déclara qu’un de ses « amis » allait venir les rejoindre dans une heure. Le Sith prit donc son mal en patience tout en discutant avec l’officier pour s’occuper.

Au bout d’un certain temps, Conrad sentit quelque chose d’approcher de lui. Tous ses sens aux aguets, il observa la cantina sans rien voir de menaçant. Soudain, une créature velue apparut à côté de lui et Stoker. Il sursauta tout en portant sa main à son sabre laser. Avisant la réaction de son associé, il ne dégaina pas, au contraire du soldat qui pointa son blaster sur le nouveau venu.

- Paix, Essan, paix... Notre amie A'lvi est une Defel. Et elle est sacrément utile au Soleil Noir. Une histoire de capacité à devenir invisible, ou dans ces eaux-là. J'ai jamais su quelle était la réalité.

Les présentations étant faites et au vu du calme apparent de Stoker, Conrad relâcha un peu la tension tout en restant attentif. La defel demanda une preuve de l’identité du général. Darth Svartr en aurait sans doute fait de même dans sa situation. Les guerres de gang, les chasseurs de primes et les rivaux internes rendaient le métier assez dangereux.
Le falleen montra un de ses tatouages afin de prouver définitivement son identité. Les deux connaissances discutèrent de sujet qui n’intéressait pas réellement Conrad, même s’il était appréciable d’en apprendre un peu plus. Il introduisit Conrad dans la conversation. La defel se retourna vers lui avec une grimace qui devait être un sourire pour son espèce.

- Il y a peu, des contrebandiers ont décidé de stopper leurs affaires avec l’Empire afin de faire monter les prix. Ils se sont même débrouillés pour empêcher les autres contrebandiers de commercer avec nous. Il s’agit clairement d’un malentendu entre nous et on m’a chargé avec Vaas Stoker de les retrouver pour éclaircir notre désaccord.

Il prit une pause afin de laisser le temps à son interlocutrice d’assimiler ce qu’il venait de dire. Si elle avait les informations qu’ils recherchaient, elle devait déjà avoir compris de quoi il parlait, de toute façon. Mais il fallait bien soigner l’échange afin de ne pas risquer de froisser leur informatrice.

- Toutefois… Ces derniers se sont révélés introuvables pour nous, pour l’instant. C’est pourquoi Stoker vous a contactés afin que vous nous informiez de ce que vous savez sur ce groupe de contrebandiers et où ils pourraient se terrer…

La defel ne l’avait pas quitté du regard pendant qu’il s’adressait à elle. Il sentait à travers la Force qu’elle possédait un esprit fort qu’on ne pourrait pas influencer facilement. Le soldat de Stoker écoutait la conversation avec une main proche de son arme au cas où si la conversation tournait mal.
Pendant ce temps, les conversations, les rires et la musique continuaient dans la cantina tandis que Conrad fixait son regard sur A’lvi du Soleil Noir. Pendant quelques instants, la pensée que le Soleil Noir soit impliqué dans cette affaire ou ait intérêt à ce que le commerce des contrebandiers vers l'Empire ne reprenne pas aussi facilement l'effleura. Mais, maintenant, il devrait attendre la réponse de leur représentante pour juger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 188
Âge du perso : 100 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Mar 16 Fév 2016 - 21:28

Vaas écouta le Sith résumer à leur interlocuteur l’essentiel de l’intrigue, avant de laisser son esprit vagabonder. Les contrebandiers pouvaient se trouver n’importe où sur cette foutue planète, mais mieux valait éviter de refaire un Taris avec cette dernière : les Hutts n’apprécieraient sans doute pas, et il semblait préférable d’éviter de les contrarier. Et de ne pas contrarier ceux qui pouvaient encore aider l’Empire, tel que le Soleil Noir.
Son attention revint au Sith et à la Defel. Cette dernière semblait pensive et regardait alternativement ses deux interlocuteurs. Finalement, elle leva une de ses pattes et se caressa une de ses oreilles.

"Je vois. Et bien, profitez-bien des plaisirs de Nar Shaddaa. Même pour nous, il nous faudra un peu de temps. Si vous pouviez me donner le nom du capitaine, cela m'arrangerait et raccourcirait les recherches de... Au moins deux jours. Sur ce... Vous ne m'avez pas vu."

Conrad le lui donna et elle disparut, absorbant la lumière ambiante pour se rendre invisible, tandis qu'Essan sursautait et la cherchait du regard, avant d'abandonner. Il était visible qu'il avait été... Secoué par cette rencontre innattendue. Vaas regarda le Sith, un sourire en coin.

"Excellence, il semble que nous soyons coincés ici pour un moment. Personnellement, il me semble que je vais prendre une chambre au casino qui se trouve à une centaine de mètres d'ici. Il est pro-impérial, à l'instar de la majorité de ce quartier. Je vous invite à faire de même. Je vous laisse en compagnie de quatre de mes hommes. J'aurais avec moi Essan et le seconde classe Maeve. Mon holocom sera constamment allumé."

Il se leva et paya sa note. Alors qu'il allait quitter la table, il se tourna vers le Sith, un sourire malicieux planant sur ses lèvres :

"Au fait... Je vous déconseille les machines à sous de ce casino-là. Elles sont truquées... Quoiqu'un Sith comme vous devrait sans doute s'amuser à tricher face à une machine qui triche elle-même..."

Le Falleen fit un salut ironique et sortit de la cantina, après que son Enseigne ait indiqué leur devoir aux quatre soldats dévolus à la garde personnelle de Conrad. L'alien reptilien se dirigea vers le casino dont il avait parlé plus tôt. La foule de civils devant lui s'écartait, aiguillonnée par la peur de l'uniforme. Cela avait tendance à gêner le Général : il était affilié au service de propagande impériale, et il était difficile de faire son travail quand la vue de son uniforme faisait fuir un citoyen lambda normalement constitué à plus de vingt mètres. Il soupira, alors qu'ils entraient dans le casino. Le réceptionniste vérifia rapidement les identités de chacun, avant d'attribuer aux militaire une suite comprenant deux chambres, un salon et une salle de bain. Le Falleen visita longuement l'appartement, avant de considérer qu'il lui convenait. Ce n'était pas une suite de luxe, mais l'équipement standard comportait au moins un mini-bar et une petite bibliothèque, ce qui était dans les goûts de Vaas.

Ce dernier passa les trois jours suivant à lire les ouvrages les plus intérêssants présents dans la bibliothèque, pendant que ses deux subordonnés se reposaient, ou faisaient des expériences avec l'alcool du mini-bar. Enfin, Vaas reçut un appel de la Defel sur son holocom. Après avoir raccroché, il fit signe à Essan et à Maeve de se préparer, et se mit ensuite à la recherche de Conrad.

Quand il eut trouvé le Sith, il s'inclina devant lui, les écailles légèrement bleutées à cause de l'excitation. Il prit le temps de se reprendre, avant de faire son annonce :

"Retrouvés. Ils sont dans le Secteur Drogosi, de l'autre côté de la planète. Le Soleil Noir les surveille et... Boucle le quartier, histoire que rien ne s'en échappe. Ils récupéreront le quart de ce que les contrebandiers nous doivent. C'est un prix élevé, mais le Soleil Noir... Disons que je préfère éviter de me réveiller un matin avec une tête de nexu sur mon lit. Mes hommes sont prêts, qu'en est-il des... "Vôtres" ? Et pensez-vous que l'on doive faire appel à d'autres soldats impériaux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad Veldar
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 13
Âge du perso : 22 ans
Race : Humain (originaire de Trigalis)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
90/90  (90/90)
PF:
62/62  (62/62)

MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Lun 22 Fév 2016 - 15:53

Le contact du général Stoker déclara qu’il faudrait du temps à son organisation pour recueillir les informations dont les représentants de l’Empire avaient besoin pour mener à bien leur mission. Elle demanda le nom du capitaine de la bande de contrebandier à Conrad.

-Il s’agit d’un zabrak appelé Sazyn Dermo.

Un instant après avoir recueilli le nom du capitaine, elle disparut en utilisant sa faculté pour se rendre invisible et en déstabilisant un peu plus le soldat qui accompagnait le général impérial. Darth Svartr ne fit pas de commentaire sur celle qui venait de disparaitre mais ce pouvoir était très intéressant et il était certain que cela devait être très utile. Mais il comprit qu’il pouvait être observé n’importe où. Il devait donc se méfier d’autant plus et être attentif à la Force pour ressentir les dangers et les perturbations autour de lui.
Stoker se leva et dit :

- Excellence, il semble que nous soyons coincés ici pour un moment. Personnellement, il me semble que je vais prendre une chambre au casino qui se trouve à une centaine de mètres d'ici. Il est pro-impérial, à l'instar de la majorité de ce quartier. Je vous invite à faire de même. Je vous laisse en compagnie de quatre de mes hommes. J'aurais avec moi Essan et le seconde classe Maeve. Mon holocom sera constamment allumé.

Tout comme l’officier impérial, Conrad n’avait plus vraiment de raison de rester dans la cantina. Si ce casino, qui faisait également hôtel, était pro-impérial, ça conviendrait parfaitement. Il n’avait pas le temps d’être embêté par des partisans de la République ou tout autre misérable.
Toutefois, il ne savait pas quoi penser des quatre soldats que Stoker lui affectait. Etait-ce réellement une marque de respect ? Le pensait-il trop faible pour se défendre seul ? Ou avait-il décidé de le surveiller ?
Conrad acquiesça quand Stoker lui dit que le casino possédait des machines truqués pour arnaquer les clients. Le jeune Sith n’avait aucun attrait pour le jeu mais peut-être cette information lui serait-elle utile à l’avenir. Sur un salut désinvolte, le général s’en alla après avoir donné ses consignes.

Darth Svartr finit son verre après quelques instants, laissa quelques crédits pour payer et sortit de la cantina, suivit par les quatre soldats de l’Empire. Difficile de passer inaperçu désormais, mais ce n’était pas grave. Il dirigea vers le casino pour aller prendre une chambre et patienter. Il avait le regard sombre et n’accordait pas plus d’attention aux passants qu’il n’était nécessaire pour s’assurer qu’il n’y avait aucun danger. Beaucoup de pensées s’entrechoquaient dans sa tête et il allait avoir du temps pour y mettre bon ordre.

La chambre qu’on lui attribua était simple et pratique. Elle était composée d’une salle de bains, d’un salon et de deux chambres. Il s’attribua d’emblée la chambre et laissa les gardes se débrouiller pour se répartir dans le reste de la suite. Il ne sortit pas beaucoup de sa chambre, sauf pour aller prendre l’air, mais l’air sur Nar Shadda n’était pas agréable. Il alla une fois à la cantina afin d’écouter les rumeurs.
Au bout de trois jours à ne pas faire grand-chose, Stoker le contacta. Ils se retrouvèrent dans un endroit plus calme que la cantina où ils s’étaient rencontrés. Les quatre soldats qui l’accompagnaient allèrent saluer les camarades restés avec le général. Les écailles du falleen étaient légèrement bleutées. Il pensait savoir que cela traduisait une certaine excitation, mais il n’en n’était pas sûr. Il se morigéna de ne pas s’être renseigné puis écouta ce qu’avait à dire son associé.

- Retrouvés. Ils sont dans le Secteur Drogosi, de l'autre côté de la planète. Le Soleil Noir les surveille et... Boucle le quartier, histoire que rien ne s'en échappe. Ils récupéreront le quart de ce que les contrebandiers nous doivent. C'est un prix élevé, mais le Soleil Noir... Disons que je préfère éviter de me réveiller un matin avec une tête de nexu sur mon lit. Mes hommes sont prêts, qu'en est-il des... "Vôtres" ? Et pensez-vous que l'on doive faire appel à d'autres soldats impériaux ?

Conrad resta silencieux un moment, le temps d’intégrer les informations nouvelles. Ils les tenaient, pour de bon. Mais l’organisation Soleil Noir demandait un quart… Il n’hésita qu’un instant, après tout, cette « perte » serait vite remboursée une fois le commerce redémarré et il valait mieux ne pas se mettre à dos le Soleil Noir, ça gênerait les affaires de l’Empire dans bien trop de domaine et à une bien trop grand échelle.
Les quatre soldats qui avaient été affecté à sa garde étaient prêts de toute évidence, ils n’attendaient que de passer à l’action depuis trois jours. Quant à lui, son sabre laser le démangeait. Il avait hâte de châtier ces insectes. Cependant, ce n’était pas un simple équipage de contrebandier, ils étaient nombreux et peut être retranchés.

- Général, ne prenons pas de risques inutiles… Rameuter des soldats supplémentaires avant qu’on ne commence la discussion avec nos partenaires commerciaux…

Un sourire mauvais vint souligner le visage de Darth Svartr. Il ne voulait laisser aucune chance à ces contrebandiers qui avaient osé défier l’Empire, les Sith et le côté obscur… Il se leva et, tandis que le général Stoker s’affairait pour mobiliser des hommes supplémentaires, il serra fort le poing droit.
Le côté obscur de la Force passait en lui, il le sentait et il sentait sa puissance. Une puissance qu’il contrôlait. Il allait enfin la laisser se déchainer en lui, sans craindre son ancien maitre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaas Stoker
¤ Moff Impérial ¤
¤ Moff Impérial ¤
avatar


Nombre de messages : 188
Âge du perso : 100 ans
Race : Falleen
Binôme : Darth Anetherion (en secret)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   Mar 23 Fév 2016 - 14:47

Les soldats impériaux étaient en train de discuter joyeusement entre eux, partageant leurs expériences sur l'alcool, ou bien leurs points de vues concernant Nar Shaddaa. Le Falleen les comprenait : malgré l'adage bien connu des recruteurs impériaux : "Engagez-vous dans la Flotte, et vous verrez des planètes !", les bidasses n'avaient que peu d'occasions de sortir des vaisseaux de transports, et encore plus de pouvoir visiter les planètes sur lesquelles ils débarquaient. Et la Lune des Contrebandiers était sans doute la planète la plus... Tentante et la plus étrange qu'ils avaient visité jusque-là. Le Sith ordonna à son subordonné de rameuter quelques soldats supplémentaires, avant d'entamer les négociations. Ce dernier hocha la tête, en signe d'assentiment, avant de s'éloigner et de prendre son holocom. Il composa la fréquence qui joindrait le centre de sécurité du quartier, afin de détacher auprès d'eux les renforts dont il avait besoin.

"Ici le Général Stoker, actuellement en mission sur Nar Shaddaa. Je suis en compagnie de Darth Svartr. Nous allons nous occuper d'un groupe de contrebandiers, qui ont brisé leur accord envers l'Empire. Malheureusement, nous craignons d'être en sous-nombre lors des négociations, c'est pourquoi je vous demande de nous détacher une dizaine de soldats, en guise de renfort. Nous nous trouvons dans le casino "Le Lekku chanceux". Nous partons dans une dizaine de minutes."

"Bien, mon Général. Je vous envoie le détachement demandé au plus vite. Over."

Le Falleen rangea son holocom et envoya ses hommes se préparer. Lui-même avait prit ses affaires après avoir reçu le message de la Defel. Il sortit son bandeau sombre et le plaça sur son œil borgne, avant de s'asseoir sur un banc proche, en attendant l'arrivée complète de son escouade. Ceux qui venaient de Dromund Kaas revinrent rapidement, harnachés et armés. Enfin, ceux de Nar Shaddaa arrivèrent. Ils étaient tout aussi bien équipés que leurs homologues venant du Monde-Capitale de l'Empire, et semblaient tout aussi compétents.

"Bien. Nous allons nous rendre au Quartier Drogosi. Le Soleil Noir, qui nous aide dans cette opération, est actuellement en train de faire un blocus, pour empêcher nos cibles de s'enfuir. Rappelez-vous ceci : pas de violence inutile, ne tirez que si cela est nécessaire. Personne n'a envie d'être le responsable d'un incident avec les Hutts, je me trompe ?"

Les soldats acquiescèrent et saluèrent, avant de se diriger vers le véhicule de transport que leur avait confié le responsable du centre de sécurité. Une fois que tous furent installés, le pilote décolla et les mena au Quartier Drogosi. Ils atteignirent leur "cible" après une heure et demie de vol. Le quartier était bel et bien bouclé, et des sbires du Soleil Noir, installés aux divers checkpoints permettant d'y entrer, vérifiaient scrupuleusement l'identité des personnes qui les traversaient. La Defel vint à la rencontre des Impériaux :

"Bien, bien... Vous voilà enfin... Les contrebandiers se terrent dans leur cache, au point 34-Y. Elle l'indiqua sur une petite holocarte, à l'intention de Vaas. Nos hommes sont en train de rendre aveugle leurs caméras et de mettre hors-service leurs systèmes d'alarme et de défense. Bonne chance à vous... Et, n'oubliez pas notre accord..."

Elle se détourna, et aboya un ordre à ses hommes placés au checkpoint. Ces derniers s'écartèrent, le temps de laisser les Impériaux passer, avant de se remettre en place. Vaas prit le temps de se repérer, avant de faire signe d'avancer. Ils s'enfoncèrent dans les profondeurs du Quartier Drogosi sans peine : les civils s'écartaient spontanément de leur chemin. Il était à prévoir qu'ils seraient attendus par leurs proies, mais le fait que le Soleil Noir avait désactivé les défenses donnerait un avantage net aux Impériaux, qui n'auraient qu'à tirer dans le tas, en espérant ne pas abattre les "bonnes" cibles.
Ils parvinrent devant la cache des contrebandiers. La porte était fermée, et les sentinelles s'étaient retranchées derrière. Deux tourelles, inactives, pendaient lamentablement au mur, ce qu'apprécia l'alien reptilien, heureux de ne pas être transformé en tas de cendres et de chairs sanguinolentes. Maintenant, il fallait ouvrir la porte. Cette dernière était blindée et ne s'ouvrirait pas aisément, surtout qu'aucun membre de son détachement n'avait d'armes lourdes capable de leur permettre de se frayer un chemin. En se grattant le sommet du crâne, il se demanda si c'était dépasser les limites que de proposer au Sith d'user de la Force pour pouvoir ouvrir la porte et, si possible, abattre les sentinelles qui se cachaient derrière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Partenaires commerciaux réticents [PV Vaas Stoker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-