La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ravivons la flamme. [Pv Van]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avanna Lasoo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 50
Âge du perso : 17 ans
Race : Hapienne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Dim 3 Jan - 18:56

Musique maestro ! ]

Dans la cantina de Mos Eisley, toute race se trouvait, ce bar était l'exemple même de la diversité. Des humains, des veknoid, des togrutas, ou encore des yarkoras parlaient et riaient au son de la douce et entraînante musique que jouait l'orchestre de la cantina. L'odeur d'alcool et de fumée se répandait dans les déserts de Tatooine. Et dans cette chaleureuse ambiance, une rencontre des plus inattendues allait se produire. Depuis son retour au Temple, la padawan Avanna se torturait l'esprit. Elle avait connu un passé si douloureux, elle avait perdu son maître et son premier amour. Elle se sentait coupable de ses échecs, et elle n'arrivait pas à se le pardonner. Qui sait peut-être que la présence de sa famille la réconforterait ? C'est l'idée qu'elle avait eu. Avec l'autorisation des jedi régnant dans le Temple, elle décida de rejoindre son père et sa soeur. Elle profita qu'un jedi et son apprenti partaient en mission à Tatooine pour leur demander si ils pouvaient l'emmener avec eux. Elle savait piloter un vaisseau, mais son humeur ne semblait pas coordonnée à cette activité. Ils acceptèrent, et elle fut donc rapidement de retour sur la planète où elle vécut une grande partie de son enfance. Le duo qui devait accomplir sa mission sur Mos Eisley ne put faire un détour pour l'accompagner jusqu'à Anachore, là où se tenait le bar de son père. C'est donc à quelques mètres de la cantina qu'Avanna atterrissait sans imaginer que cela prendrait une tournure aussi incroyable... Le jedi et son padawan la laissèrent, en lui souhaitant un bon repos et une bonne santé. Dans le trajet, elle leur avait effectivement fait part de la cause de son voyage: son malheur. Son but principal était de retrouver sa famille, mais était-ce réellement la solution ? Attirée par cette odeur et ces ricanements, elle se dirigeait vers la cantina. Non, Avanna ne comptait pas se réfugier désespérément dans l'alcool, mais peut-être qu'un verre ou deux lui feraient oublier sa culpabilité le temps d'une journée ? Elle ne demandait que ça: oublier. Or, les jedis lui avaient clairement dit qu'elle n'avait rien à se reprocher, que c'était une padawan douée qui ne devait pas gâcher sa vie en se préoccupant des douleurs du passé. Ils lui répétaient souvent que le présent l'attendait. Mais tant pis, ces belles paroles ne pouvaient atténuer sa détresse. La jeune avançait donc jusqu'à la cantina.

Elle avait revêtu un débardeur blanc plus tôt moulant qui dévoilait son nombril. Elle portait avec cela un pantalon brun qui s'arrêtait au dessus de ses chevilles, cependant des bottes brunes camouflaient ses chevilles sinon découvertes. Elle avait accompagnée cette tenue d'une ceinture pour y accrocher son sabre laser. La demoiselle pour rester simple et discrète s' était aussi vêtue d' une cape. Avanna était une jeune fille charismatique, étant de race hapienne, il était évident que son physique dégageait une certaine attractivité. Sa chevelure brune était regroupée en une tresse, sur laquelle était parsemée des fleurs. Son visage était harmonieux, ses yeux noisettes rivés sur sa destination, son nez légèrement retroussé et ses lèvres pulpeuses qui s'humectaient après avoir bu un verre. En effet, à peine entrée dans la cantina, la padawan avait commandée au barman de l'ambrostine, il s'agissait d'une boisson alcoolisée à l'effet enivrant. Après avoir reçu son verre, elle était partie s'asseoir dans un coin de la cantina. Elle buvait doucement en quelques gorgées, elle avait tout son temps et cela se voyait. Certaines créatures se demandaient comment une demoiselle pouvait se retrouver à boire seule. Mais renfrognée, elle ne tenait à ce moment là pas compte des regards qu'on lui portait. Elle était perdue dans sa bulle. Avanna commanda un second verre qu'elle but cette fois ci d'une traite. Mais elle ne prit pas le risque d'en prendre un troisième, elle n'en avait pas besoin. Elle était perdue dans des pensées autres que sombres, elle pensait à sa mère pourtant décédée. Ce sujet qui la faisait souvent pleurer la faisait là sourire, elle se rappelait des bons moments passés avec elle, et se permettait de ne pas se rappeler de sa mort. Ayant à son goût assez bu, elle décida finalement de se lever pour partir. Mais elle n'avait pas de vaisseau pour rentrer ! Quelle idiote, elle avait prévu l'aller et non le retour. Elle voulait maintenant rentrer au Temple. Peut-être qu'il y avait un pilote non loin d'ici, elle se mit donc à chercher du regard quelqu'un qui lui semblait posséder un vaisseau. Pour cela, elle faisait attention aux objets environnants chaque individu. Soudain son regard s'arrêta sur quelqu'un qui lui avait l'air familier. Pas seulement physiquement non. Elle sentait sa présence dans la Force. La Force lui permit de le reconnaître. Elle le dévisagea avec insistance afin de se souvenir de qui il s'agissait. L'alcool l'empêchait de se concentrer pleinement. Qui était donc cet homme mystérieux.. ? Etait-ce... ? Non ce n'était pas possible, elle devait halluciner. Elle le croyait pourtant mort ! De nombreuses rumeurs avaient couru à son sujet, il était mort lors d'une mission. Comment cela était-il possible ? L'alcool la faisait certainement délirer. Son regard s'illumina et elle ne put s'empêcher d'avoir les larmes aux yeux en le revoyant. Van. Van, celui qu'elle avait tant aimé ! Avanna courut vers lui, et ouvrit ses bras pour l'y accueillir en hurlant: " Van ! ".  En sentant sa présence, elle sanglotait. Il était là, celui à qui elle avait juré tout son amour, celui qu'elle aimait tellement. Elle essuya les larmes qui coulait sur ses joues, et recula d'un pas pour lui laisser de l'espace. 

" Tu m'as tellement manqué... Tu.. Tu n'es pas mort ! Je crois que je rêve, tu es là avec moi comme avant... Oh Van je suis si heureuse de te retrouver...



Elle le serrait de nouveau dans ses bras, l'étreignant avec force. Elle espérait sûrement ne plus jamais le perdre, et l'enfermer dans ses bras la réconfortait. Elle ne comprenait pas, pourquoi n'était-il pas venu la voir au Temple s'il était vivant ? Voulait-il l'oublier ? Et s'il avait joué d'elle ? Peut-être n'avait il jamais éprouvé quoique ce soit pour elle. Avanna tentait de calmer sa respiration. Son souffle était haletant, son coeur battait si vite qu'elle tenait à peine en place. La jeune femme posa sa tête sur son épaule, pour finalement s'écarter. Elle baissa son visage, pour fixer ses bottines. Son corps tremblait, ses lèvres étaient incapables de parler avec aisance, elle se les mordillait pour calmer son angoisse. Elle n'arrivait qu'à bredouiller, elle ne trouvait pas les mots, ou les paroles, aucun sentiment ne pouvait décrire ce qu'elle ressentait à ce moment. De l'amour, de la peur, de la colère, de la surprise... Elle éprouvait tout et rien à la fois, elle se sentait perdue. Elle attendait de sa part une explication, pourquoi avait-il disparu pendant tant de temps. Pourquoi n'était-il pas revenu ? Pourquoi ne lui avait-il tout simplement pas prouvé son amour ? Elle relevait la tête pour que leurs regards se croisent. Embué de larmes, son regard ne lui laissait voir que celui de Van. Les environs, les personnes aux alentours ne l'importaient plus, son attention était fixée sur le jeune homme. Elle retira sa cape et souffla alors avec un trouble évident:

" Van... Je t'aime... "


Dernière édition par Avanna Lasoo le Mer 20 Avr - 22:15, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Mer 6 Jan - 19:48

Le jeune noble de la maison Atha’lith après avoir pris ses dispositions prit la route de la planète désertique de Tatooine à bord d’un Mante D7, un vaisseau généralement utilisé par les mercenaires, les chasseurs de prime et tout individu de ce genre. C’était plutôt le genre de vaisseau qu’on trouvait en bordure extérieur plutôt que dans la république, pourtant celui-ci était partie d’Alderaan plus précisément d’un complexe souterrain creuser dans une haute montagne. C’était là que Void le garde du corps du jeune Atha’lith depuis sa plus tendre enfance avait élu domicile. Le mandalorien avait proposé de venir chercher son ami directement chez lui dans leur nouvelle demeure, avant de faire face au refus du jeune Vaëlanrian qui préfère ne pas trop attirer l’attention. Oui depuis les derniers événements les Atha’lith pour des raisons de sécurité avait décidé de se séparer dans le plus grand secret dans leur luxueuse et ancienne demeure familial. Les principaux membres se trouvaient désormais dans une villa toute aussi luxueuse dans le V’lored une région très prisé par les plus nobles familles bourgeoise de la planète. Installé au milieu de la bourgeoisie il se pensait ici à l’abri. Inutile de préciser quand l’endroit était clairement su-sécurité malgré les bâtiments très nobles aux formes arrondis, et épurés.

Le vaisseau fila donc dans le vide avant d’arriver sur la planète aux mains des redoutables hutt. Cela tombait bien c’est avec l’un d’entre eux que le jeune homme allait devoir traiter … aujourd’hui il était là pour « représenter » le « night » la branche secrète de l’entreprise privé républicain Astractech Corporation. Vaëlanrian ne débarquait pas comme ça par hasard, car il avait auparavant eux différant contact avec les membres du cartel qui désirait le voir pour mettre les choses plus pleinement au clair. Ils sembleraient que certaines de ses « limaces » ne fasse que moyennement confiance à la sécurité des communications à longue distance. Vaëlanrian trouva cela un peu gros, mais après tout dans cet univers on n’est jamais assez prudent. Cela lui permettrait de voir deux, trois choses sur la planète et notamment rendre « visite » a certains de ses contacts. Finalement une fois que le vaisseau se soit posé dans le Spatioport de Mos Eisley le jeune homme vêtue d’une tunique sombre et d’un capuchon qui lui couvrait la tête ainsi qu’une bonne partie du visage se dirigea vers le Palais du hutt Ner’oth en compagnie de son garde corps. Son but ? mener à bien les négociations, en espérant qu’elles soient concluantes, et bénéfique pour les deux parties. Plusieurs heures de négociation intense furent nécessaires pour arriver à un début d’entente. Jamais il n’aurait pensé que les hutt pouvait être aussi … comme dire rusé, adroit et sournois et aussi très peu enclin aux concessions. Pourtant comme toutes les individus qui détenait le pouvoir … ils avaient peur de le perdre … c’était une image aussi vieille que le monde lui-même… une faille qu’il ne manqua pas d’utiliser en usant aussi habillement que possible la force quand il en ressentait le besoin. En sortant d’un long entretien il décida de se rendre dans une Cantina afin de se reposer et se désaltérer autour d’une boisson bien fraîche et revigorante. Pour ne pas attirer l’attention il demanda à son ami d’entré après lui de la cantina et de se mettre à bonne distance, ce que ce dernier approuva sans mal.

Musique :


Vaëlenrian arriva au bard et passa commande, sa boisson lui fut servi et le barman lui glissa sur le comptoir, mais cette dernière n’arriva pas assez vite à son gout. Il usa donc de la force l’espace d’un instant pour rapidement l’avoir en main. Il prit fermement le verre et le bu presque d’un trait. Cela lui fit un bien fou et il regretta de ne pas avoir pris le temps de la savourer. Étrangement il ressentit quelque chose … il se retourna d’instinct pour voir une jeune fille lui tomber littéralement dans les bras. Il eut à peine le temps de voir de qui il s’agissait avant de se retrouver à corps à corps avec la jeune padawan. Quelques secondes lui suffirent pour analyser la situation… il ressentait la force au travers de ce corps… et ce visage bien qu’embellit par les années ne lui était pas inconnue… c’est néanmoins ce parfum qui lui rappel quelques souvenirs avec …

- Avanna … ! dit-il simplement en refermant alors sereinement son étreinte autour du corps de la jeune fille l’espace d’un instant.

Il ne dit rien, ne sachant quoi dire après avoir entendu les paroles de la jeune fille devenue il faut bien le reconnaître une vrai beauté. Elle semblait néanmoins perdue et il la prit tendrement contre lui ses mains caressèrent doucement le bas nu de son dos pour se fermer en une douce étreinte. A l’époque ils n’étaient que des enfants, mais il n’avait pas oublié ce qu’il avait ressenti pour elle … elle ne l’avait pas oublié loin de là … Vaëlanrian était encore sous le choc de cette retrouvaille et préfèra garder la jeune fille tremblante contre lui afin de la rassurer. Faute de savoir quoi dire c’est tous ce qu’il pouvait faire. Son visage se pose alors sur celui de la jeune fille.

- Je… dit-il simplement en fermant les yeux… désoler il s’est passé tant de chose depuis … continua t-il comme perdu dans la nostalgie Je ne sais pu trop ou j’en suis, mais une chose est sur dit-il en plongeant son regard dans celui de la jeune hapienne. Je ne t’es pas oublié dit-il en posant délicatement ses lèvres sur les siennes.


Dernière édition par Vaëlenrian Atha'lith le Ven 8 Jan - 7:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avanna Lasoo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 50
Âge du perso : 17 ans
Race : Hapienne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Mer 6 Jan - 21:49

" Avanna! "... Combien de fois avait-elle rêvé d'entendre cette voix prononcer son prénom ? Combien de fois avait-elle rêvé que cet homme l'interpelle ? Il semblait serein, tranquille et calme tout l'inverse de la jeune fille qui était troublée. Elle avait tant espéré le revoir un jour. Et voilà qu'une fois qu'elle se saoulait tranquillement à la cantina pour oublier son passé, il en resurgissait ? Elle se réconfortait dans ses bras, dans son odeur, dans sa présence. Il semblait interloqué, et surpris. Il ne pouvait imaginer à quel point elle l'avait été elle aussi en apprenant qu'il était encore en vie. Les larmes qui avaient franchi la barrière de ses cils, coulaient sur ses joues qu'elle essuyait d'un pouce. Avanna resserrait son étreinte, dans les bras de Van elle oubliait toute la colère et la tristesse qui l'avaient prises en apprenant sa dite mort. Quelle était cette rumeur qui courait à son sujet ? Il était là, avec elle, et non dans un cercueil à dépérir dévoré par des asticots. Elle sentait son coeur battre contre le sien, ses paroles voler avec les siennes. La jeune femme le reconnaissait maintenant bien, il n'avait pas beaucoup changé. Il avait grandi, avait pris une posture plus droite et moins puérile, et son teint était plus pâle. Il semblait fatigué par un travail intensif, ou du moins une activité qui lui avait demandé beaucoup de son énergie. Qu'avait-il bien pu faire durant cette dernière année ? Il avait l'air ailleurs, nostalgique et rêveur. Cela était parfaitement visible dans son regard perdu. Il ne trouvait lui non plus pas ses mots, il tentait de faire une phrase correcte grammaticalement mais l'émotion dont il faisait preuve était la cause de son manque de concentration. C'était évident et normal, ils étaient tout le deux sous le choc de se retrouver. Mais comment vivre désormais leur relation ? Elle se devait de retourner au Temple, ne pouvait-il pas l'accompagner. Il affirmait être perdu, ne plus savoir où il en était. C'était compréhensible, il avait certainement vécu quelque chose d'éprouvant ces derniers temps étant donné son teint vampirique. Elle avait gardé tant d'heureux souvenirs de leur relation, il l'avait fait rire à en pleurer, sourire comme une idiote, et l'aimer comme elle n'avait encore jamais aimé. Elle entourait le dos du jeune homme par ses bras. Il portait toujours le même style de tenue, des vêtements nobles au tissu cher et aux motifs élaborés. Il avait fermé les yeux, pour reporter finalement son regard dans le sien. C'était beau, et inquiétant comme s'il s'apprêtait à faire quelque chose de terrible, ou du moins d'important. Son coeur loupait un battement, elle sentit le visage de Van s'incliner vers le sien, pour que celui ci vienne finalement apporter ses lèvres sur les siennes. C'était délicieux et douloureux. Elle l'avait déjà perdu, devrait-elle prendre le risque de le perdre de nouveau ? Après ce baiser, il était certain qu'il allait occuper son esprit plus que personne d'autre. Cette question la torturait, devait-elle lui faire confiance ? Il l'avait pourtant abandonné une fois, une seconde fois ne lui ferait ressentir que de la colère et de la rage. Hors, en tant que padawan, elle ne pouvait se permettre d'éprouver cela. Elle ne repoussa cependant pas l'homme qu'elle avait aimé avec passion. Au contraire, elle ne put que prolonger ce baiser qui lui était si doux physiquement. Avanna monta son bras pour que sa main atteigne sa nuque. Il était bien plus grand qu'elle, 11 centimètres les séparaient. Elle se mettait sur la pointe des pieds pour profiter pleinement de ce chaleureux baiser. Elle ne pouvait espérer une meilleure retrouvaille, et pourtant elle redoutait un pire départ. Elle se dégagea délicatement pour lui répondre. Il venait d'affirmer qu'il ne l'avait jamais oublié. Mais pourquoi ne pas lui avoir envoyé de lettres ? Ne pas l'avoir rejoint au Temple ? Pourquoi n'avait-il donné aucun signe de vie ! De ses lèvres encore attirées par celles du jeune homme, elle ne put que murmurer: 

" Pourquoi n'as-tu rien fait alors. Selon des rumeurs, tu as été tué lors d'une mission...J'ai eu si peur pour toi... Ne me laisse plus je t'en supplie...

Supplier est un grand mot direz-vous, pourtant elle le pensait si fort. Elle se sentait à cet instant dépendre de lui, subjuguée par leur amour du passé, elle ne voulait plus jamais le quitter. Elle reprit cependant raison. L'amour était prohibé chez les jedi, du moins déconseillé. Ils conduisaient à l'attachement, la jalousie puis finalement à la dépendance. Elle devait contenir ses émotions. Mais en le voyant là devant elle, l'envie de l'embrasser se montrait évidente. Elle se mordillait les lèvres pour y résister. Avanna sentait qu'on les observait, ça la mettait mal à l'aise, et une honte l'envahit. Elle proposa alors à son interlocuteur: 

"  On pourrait peut-être aller dehors... ?

A vrai dire, elle n'attendit pas de réponse de sa part, et se précipita vers le désert. Les tempêtes de sable étaient rares à ces heures là, et elle ne prit donc pas la peine de se couvrir le visage d'un foulard. Elle avait saisi la main de Van pour qu'il la suive, elle la serrait avec tendresse et la caressait du bout des doigts. Elle plongea son regard dans le sien qui était encore aussi envoûtant que dans ses souvenirs, si ce n'est plus. La jeune femme se gratta la joue légèrement, elle n'avait que ça pour évacuer son stress. Si seulement, un jedi l'avait accompagné pour la calmer et lui répétait les valeurs du Code. Elle n'était pas en train de sombrer dans le côté obscur loin de là, mais elle était inquiète à l'idée de ne pas respecter les règles des jedi en ayant une telle relation avec cet homme qui lui était en réalité inconnu. Elle ne savait rien de lui, c'était aussi ce qui avait détruit son coeur. Avanna aimait quelqu'un dont elle ne connaissait rien. C'était une souffrance qui ne pouvait être comblée que si Van révélait sa véritable identité. Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres avant qu'elle ne lui dise:

" Van... Qu'est ce qui t'arrive.. ? Qui es-tu ?

Elle se sentait si mal d'avoir à lui demander ça. Malgré cela, si leur relation s'épanouissait, elle ne pouvait vivre perpétuellement dans le mensonge et le secret. Cela ne gênait pourtant pas Van qui s'avérait si mystérieux. Cela avait tout d'abord plu à la padawan mais ce silence la torturait maintenant. Elle avait peur qu'il ne le prenne mal, et s'empressa de l'embrasser de nouveau avec la même fougue et délicatesse qu'il l'avait fait. Coller ses lèvres aux siennes était un plaisir, en l'attente d'une réponse concrète.


Dernière édition par Avanna Lasoo le Dim 20 Mar - 12:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Ven 29 Jan - 15:23

Alors qu'il prenait fermement la douce jeune fille contre lui il se rappela les bons moments passés avec elle. Des moments qui étaient toujours là, présent dans son esprit, mais avec les années, ils semblaient se ternir ou prendre la poussière comme des vieux livres dans une bibliothèque oubliée de tous. Mais maintenant ce n'était plus le cas… les larmes commencèrent à lui venir alors qu'il ressentait au fond de lui un profond malaise … Il regrettait ce temps où insouciant, ils se promenaient main dans la main dans les jardins du temple… profitant d'un doux couché de soleil sur la planète Coruscant. Il sentit encore plus mal quand elle lui demanda la raison de son silence … parfois la réalité est cruelle et il n'était pas sûr qu'elle soit prête à entendre la réalité vue son état émotionnel. Et il ne voulait pas la faire souffrir davantage avec empathie il se contenta dans la serrer contre lui en profitant de l'agréable parfum qui se dégageait de sa belle chevelure.

Il inclina la tête quand elle l'invita à le suivre dehors. Il ne la lâcha pas, sa main resta près d'elle quand ils furent tous les deux seuls dans une petite ruelle à quelques pas de la cantina ; il s'approcha d'elle pour entourer son corps de ses bras la ramenant contre lui.

- Désoler Avanna, je … dit-il sans savoir par où commencer je suis perdu … fit-il en posant son front contre le sien avant de l’embrasser tendrement avec passion te retrouver ici au milieu de nulle part … fit –il en marquant une pause Je… je ne peux t’en dire plus ici, fit-il sur un ton un peu énigmatique  j’ai mon vaisseau un peu plus loin nous y seront plus au calme fit-il comme une demande

Il reprit la jeune fille dans ses bras tendrement en lui délivrant un léger et doux baiser dans son coup alors que ses mains entouraient le bas de son dos nu.

- Reste avec moi …dit-il en lui murmurant sensuelle à l’oreille je t’aime Avanna …

L'ancien padawan n'avait pas trop envie de s'éterniser qui sait, il aurait pu croiser le maître de la jeune padawan et cela aurait été fort problématique pour lui. De plus il préférait que ses histoires personnelles ne soient entendues par les oreilles indiscrètes … il avait bien l'intention de mettre les choses au clair avec la jeune fille pour qui son cœur avait succombé des années auparavant. Le temps du voyage jusqu'au vaisseau lui permettrait de faire le tri dans ses pensées. Depuis le temps il comptait bien rattraper le temps perdu. Il lui fit signe et après quelques minutes les deux amoureux filèrent à toute allure sur le speeder dirigé par le jeune aristocrate. Vaëlenrian guide la douce Hapienne dans un vaisseau pas forcément rassurant vu son apparence un peu rouillé et surtout bien armé. Une fois arrivé dans une des chambres du vaisseau il ne put se retenir plus longtemps. Il passa lentement sa main dans ses cheveux en lui caressent doucement la joue.

- Je ne voulais pas de mettre en danger … ça a été dur pour moi ne crois pas … mais cette souffrance était préférable au cauchemar que m'aurait causé la nouvelle de ta disparition … dit-il plus doucement en posant délicatement ses lèvres sur celles de la jeune fille pardonne moi je ne voulais pas te faire souffrir … dit-il d'une caresse de plus en plus tendre et affectueuse avec une larme à l'œil … on peut tout reprendre à zéro … dit –il en la regardant dans les yeux à moins que tu ne veuilles plus me voir je le comprendrais … je t'ai fait tant souffrir dit-il en lui tournant le dos comme pour s'éloigner …


Dernière édition par Vaëlenrian Atha'lith le Dim 31 Jan - 21:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avanna Lasoo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 50
Âge du perso : 17 ans
Race : Hapienne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Ven 29 Jan - 21:13

Il l'embrassait de nouveau. Le corps de la jolie hapienne fut parcouru de frissons. Cela lui rappelait à elle aussi de nombreux souvenirs, et leur dernier baiser en particulier. Comment oublier la passion qu'elle avait ressenti à son égard ? Comment oublier ce qu'ils avaient ressenti l'un pour l'autre ? Elle s'en sentait, sur le coup, incapable. Il l'invitait finalement à le rejoindre dans son vaisseau. Van avait certainement des personnes aux oreilles trop curieuses de qui se cacher. Mais qu'avait-il à cacher, se demandait la padawan. Elle n'y trouvait jamais de réponse. Le riche et séduisant jeune homme vint lui glisser à l'oreille ce qu'elle souhaitait tellement entendre de sa part. Une déclaration d'amour. Avanna qui avait gardé la tête baissée pendant que Van s'adressait à elle, releva soudainement la tête et son regard en sa direction. Les yeux de l'ancien padawan étaient rouges ni de colère, ni de rage mais de nostalgie. Elle avait un coeur, c'était avant tout une humaine et voir cet homme si souffrant lui faisait oublier l'ignorance et la douleur dans laquelle il l'avait plongé. Elle pensait subitement que la douleur avait sûrement été partagée, que ne plus la revoir avait peut-être été pour lui aussi un drame. Après quelques instants de douce nostalgie mêlée de pleurs et de tendresses, Van avait donc proposé à la jeune fille de se réconcilier dans son vaisseau. Ce à quoi, la demoiselle répondit:

" Oui allons-y. Les déserts ne sont pas les plus propices aux histoires de coeur... "

Après avoir accepté sa proposition, ils se rendirent jusqu'au vaisseau de monsieur Atha'lith. Celui ci n'avait rien d'un véhicule chaleureux aux couleurs arborant la joie, et la vivacité. Il était terne, et était plus une arme qu'une navette. Elle n'en fit pas la remarque, et monta, suivant le jeune Van, la boule au ventre. Elle était douteuse de la suite. Que pouvait-il bien se passer ? Sa formation ne devait pas être gâchée par une histoire d'amour, s'affirmait-elle. Avanna ne savait plus quoi penser de leur relation, bien qu'ils s'aimaient, devaient-ils maintenir cette situation. Ils avaient vécu de si beaux moments ensemble, peut-être que la seule chose à faire désormais était de s'en souvenir. Mais après tout, pourquoi ne pas tout oublier, et tout recommencer ? Là était la proposition du noble. Repartir de zéro. Après qu'ils soient entrés dans la chambre de la navette, en effet, cet attirant inconnu venait à lui demander son pardon encore une fois. Il lui expliquait qu'il l'avait abandonné pour son " bien ". L'adolescente était perdue, que dire que faire quand on ne sait pas, quand on ne sait rien. " La nouvelle de ta disparition " ? Tout ce qu'il lui évoquait lui paraissait flou, imprécis et incomplet. Mais elle n'eut pas le temps et l'envie de s'en soucier, car aussitôt, ils s'embrassaient de nouveau. Elle entourait ses bras au dessus des épaules de Van, inclinait légèrement la tête, et se laissait emporter dans une vague d'amour. Elle décerna une larme dans le regard captivant du noble. Il avait gardé la même carrure droite que dans ses souvenirs, cette allure élégante et protocolaire. Alors, voir ce corps imposant et souvent taciturne, se crispait sous la tristesse ne rendait Avanna que plus mélancolique. Après ce chaleureux baiser, elle décolla ses lèvres des siennes lentement dans un silence morose. Suite à sa brève réplique, il s'apprêtait à partir, il lui tourna le dos pour sortir de la chambre. La padawan ne put réprimer dans cette ambiance désolante:

" Non! Reste, j'ai besoin de toi! "

Elle se précipita vers son ancien amant, le saisit par la manche de son costume. Elle ne pouvait lui dire au revoir, pas comme ça, pas maintenant. Tiraillée entre ses devoirs et ses passions, Avanna était incapable de faire un choix. Tandis que son interlocuteur n'avait cessé de s'excuser sans s'expliquer, la jeune fille songeait à sa décision. Rester ou partir ? Aimer ou obéir ? Qui plus, elle n'en savait toujours rien sur l'identité de son amoureux. Du moins, son ancien amour aussi douloureux qu'il put être. La jeune fille le tira vers elle avec force pour que leurs deux corps se rapprochent. N'ayant pas géré son équilibre, ils tombèrent tout deux sur le lit qui aménageait la chambre. Ils étaient donc allongés côtes à côtés. Avanna ne mit qu'une fraction de seconde pour se tourner vers Van.

" Repartons de zéro. Vivons nos rêves! Ensemble, nous vivrons l'amour que nous méritons. N'est-ce pas le plus important..? 

Elle avait dit cela avec tant de simplicité, que recommencer leur relation paraissait modeste et banal. Hors, de multiples problèmes s'opposaient à cette réconciliation. Si Van était aussi mystérieux, c'est qu'il n'était sûrement pas le genre d'hommes le plus honnête. Alors qu'en tant que jedi, elle devait s'opposer à ces démarches, à ces mouvements de brigands. En plus de cela, elle sentait la Force en cet homme, sans qu'il ne soit jedi. Elle s'était déjà effrayé à penser qu'il était du côté obscur, mais cette sombre hypothèse lui était immédiatement parue stupide. Avanna n'évoquait donc pas les soucis que cela apporterait, elle préférait profiter du moment présent. Bien qu'intérieurement, ses doutes lui dévoraient l'esprit. Elle souleva sa poitrine, et ses cuisses pour se mettre à quatre pattes, et ainsi se poser délicatement sur le corps du tendre Van. Loin de là une idée perverse ou provocatrice, elle voulait juste sentir son parfum, caresser ses cheveux, poser ses lèvres sur les siennes comme au bon vieux temps. Le temps où ils pouvaient s'aimer. La padawan restait suspicieuse. Avait-elle fait le bon choix ? Allait-il l'abandonner, la laisser sans nouvelle ? Seul le futur en déciderait, pour l'instant, ils n'étaient que tout deux autant amoureux qu'au premier jour, même si cet amour était différent. Tant de choses pouvaient se passer en un an. Van aurait pu mourir dans ce lapsus de temps, trouver une autre femme, ou retrouver Avanna. Mais, le jeune humain semblait déterminer à ne rien lui dire sur cette année. 

" Tu sais, je peux comprendre que tu ne veuilles pas me dire ce que tu caches... Mais, je vais devenir une jedi. Et pour ça, je devrais bientôt retourner au Temple,  or si tu ne peux pas y accéder... Il faudrait trouver une solution. Je ne veux pas revivre la même chose, Van. Je t'aime, je ne peux pas supporter ça... Peut-être que je pourrais voyager de temps à autres, ou nous pourrions discuter en hologrammes. Je... Je ne veux pas avoir l'air folle en planifiant tout. Mais... Je... Je ne pourrais pas supporter de nouveau tes adieux. "

Finalement, elle avait décidé de discuter des problèmes en y trouvant une solution. Elle avait essayé de ne pas être agressive en lui lançant ce discours. Mais cela la rassurait de prévoir la suite car s'ils ne la planifiaient pas, la fin s'imposerait encore. Et cette fois ci, son coeur serait brisé et sa confiance trahie. Cela lui servirait de leçon, mais pour l'instant l'heure n'était pas à la leçon mais à l'erreur. Elle était peut-être en train de commettre la plus grosse erreur de sa vie, sans même s'en rendre compte ou peut-être faire la décision la plus judicieuse de sa vie. Tout dépendait de la suite, alors elle tentait de la prévoir. Mais Avanna n'avait rien d'une voyante, la suite s'imposerait même si elle devait mener à la fin.


Dernière édition par Avanna Lasoo le Lun 7 Mar - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Jeu 18 Fév - 19:40

Vaëlenrian fut rassuré et heureux de voir qu'Avanna ne souhaitait pas son départ, c'est donc que ses sentiments étaient réels à son égard. Il aurait donc été mal poli de sa part de jouer les hommes indifférents d'autant qu'il ne l'était pas de plus sa tristesse l'avait profondément émue et ressassé un passé qu'il pensait avoir oublié. Contrairement à elle il n'avait pas à choisir entre l'amour et le devoir, même si leur relation était moins complexe pour le jeune aristocrate que pour elle, il devrait néanmoins faire de petit changement dans sa vie s'il voulait vraiment que leur relation puisse fonctionner.

- Oui, c'est le plus important, dit-il d'une petite voix le regard perdu dans les yeux de Avanna.

Mais s'il voulait que cela puisse avoir une chance d'aboutir à une relation sérieuse il devait repartir sur des bases solides. Vaëlenrian décida donc de se confier allongé à côté de la belle Hapienne il passa délicatement sa main dans ses cheveux tout en caressant son visage. Son regard parut alors plus triste et nostalgique il regardait bien la jeune fille, mais il semblait ailleurs comme si son esprit rasait des souvenirs lointains. Elle eut un geste surprenant qui fut interprété comme un signe de désir par le jeune homme. Elle se mit sur lui à quatre pattes avant de se poser sur le corps de l'ancien padawan. Il ne la repoussa pas bien au contraire il fut juste surprit qu'elle prenne cette initiative aussitôt. Il l'écouta attentivement avant de l'embrasser alors fougueusement avant de s'arrêter pour lui expliquer.

- Tu as raison si on décide de repartir à zéro il ne faut rien se cacher dit-il en laissant quelques secondes s'échapper - Il y a bien longtemps après notre premier rencontre on m'a assigné avec d'autres padawan à un jedi afin de régler un souci diplomatique entre deux tribus rivales sur un monde éloigné … expliqua-t-il d'abord clairement les souvenirs que j'en ai sont encore flous, mais cela a rapidement tourné à l'escarmouche, et dans notre fuite l'un des padawan fut touché par un tir de blaster … la tristesse commençait à s'accumuler dans son regard prêt à déborder …

Vaëlenrian repoussa très délicatement Avanna sur le côté avant de se relever. Se tenant maintenant assis au bord du lit son regard perdu fixait le mur.

- J'ai voulu l'aider … dit-il alors que ses deux mains croisées se retrouvèrent au niveau de son visage comme s'il allait prier. – Je te jure j'ai voulu l'aider, mais le chevalier jedi m'a tiré et m'a forcé à fuir disant que c'était trop dangereux et qu'il ne pouvait risquer la survie du groupe pour un seul … dit-il en laissant un silence en sanglotant même mes amis … aucun n'a voulu l'aider … dit-il presque en chuchotant en laissant quelques secondes de vide sans rien dire.

- Heureusement que tu étais là dit-il avec un regard rempli de larmes sans toi je ne me serai jamais relevé … j'ai essayé d'oublier et de continuer à avant mais quelques temps après j'ai été confronté à un sith aidé d'un mercenaire, le jedi qui m'accompagnait et moi avant engagé le duel, mais je fus blessé et je ne pus m'en remettre qu'à moi pour survivre… alors que je rampais je fus aidé non pas par le jedi, mais par mon ami et les quelques soldats qui étaient restés en fonction non loin de là … dit-il en marquant une pause

- J'ai passé plusieurs semaines dans une cuve de récupération… et j'ai mis ensuite plusieurs mois pour m'en remettre… entre les soins et la rééducation j'ai eu le temps de réfléchir, oh oui ! Croit moi Avanna j'ai eu le temps de réfléchir dit-il avec un regard toujours triste mais plus haineux Je me suis fait passé pour mort, étrangement aucun membre de l'ordre n'était présent, mes parents ont juste reçu une simple lettre de condoléance … sans doute celle qu'il envoie à toutes les familles en cas de décès…

Vaëlenrian cessa de parler comme s'il n'avait pu de force pour lui c'était trop dur … il détourna son regard de la jeune fille comme honteux, il avait mal et il se dit qu'il n'aurait sans doute pas dû aller aussi loin dans ses explications…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avanna Lasoo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 50
Âge du perso : 17 ans
Race : Hapienne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Lun 7 Mar - 20:44

Elle était désormais rassurée, la présence de Van la rassurait. A ses côtés, elle était plus confiante que jamais comme si il avait la solution à tous ses problèmes, et la réponse à toutes ses questions. C'était d'ailleurs le cas, il possédait le plus beau et le plus puissant de tous les remèdes: le " Je t'aime. ". Et au fur et à mesure que le temps passait, Van se montrait moins timide si bien qu'il parlait de son douloureux passé. Avanna en fut ravie. Enfin elle serait éclairée, enfin elle saurait. C'était si bon de sentir présente et utile, en l'écoutant, la padawan aidait le mieux qu'elle le pouvait celui qu'elle aimait. Il entamait son récit par la blessure d'un padawan, et à ces mots, il repoussait la jeune fille avec douceur pour qu'il puisse s'asseoir et se perdre son regard désespérée sur les murs de la pièce. Elle ne savait alors quoi faire, poser sa main sur la sienne pour qu'il se sente réconforté ? Ou le laisser se plonger dans la nostalgie ? Elle décidait finalement de le laisser continuer sa narration et de le câliner quand sa tragique histoire serait terminée. Plus l'histoire avançait, plus Van semblait se décontenancer. Elle se sentait alors si mal. Avanna comprenait finalement qu'il avait sûrement plus de raisons de ne pas l'avoir contacté qu'elle ne l'eut cru. Elle s'en voulut de l'avoir disputé à ce sujet, et se promit de ne plus s'y référer. Elle était si heureuse de le voir, elle n'avait pas à tout gâcher avec ses enfantillages. En plus, Van était si déprimé... Ne pouvait-elle donc rien faire pour l'aider ?

 En l'écoutant, la demoiselle commençait à douter de ses propres valeurs. Le conseil jedi était-il aussi génial qu'il ne le paraissait ? Oui, il l'était. Elle se reprocha immédiatement de s'en être méfier. Les jedis étaient bons, quoiqu'on en dise. Ils savaient mieux que Van quelle attitude avoir. Elle éprouvait évidemment de la compassion, mais à ses yeux, il n'avait pas à critiquer les jedis pour autant. Ce qui c'était passé était terrible, cependant il était préférable de croire en les décisions d'un jedi expérimenté qu'en les idéaux d'un jeune padawan. Du moins, c'est ce qu'elle en pensait à ce moment là. Avanna garda le silence préférant ne pas en faire la remarque. Elle le fixait de ses brillants yeux noisette, grands ouverts. Il semblait qu'on pouvait presque y décerner des larmes. Elle s'en retenait, elle n'avait rien vécu de ce récit et son rôle n'était pas celui de pleurer mais de réconforter Van. A la fin de son histoire, la jeune fille réalisait les causes de la rumeur qu'il avait lancé. Peut-être se sentait-il meilleur sans le "lourd" poids que les jedis lui infligeaient ? Oui certainement, sinon il n'en serait pas là. Il expliquait aussi que sa famille n'était pas au courant de son existence. Elle en fut bouleversée. Elle pensait qu'il devrait aussitôt la rejoindre et lui prouver sa survie. Mais il semblait avoir réfléchi à sa situation, alors il s'agissait sûrement de sa propre décision. Elle n'en comprenait pas les raisons mais si tel était son choix, Avanna ne pensait pas nécessaire d'en discuter. Elle le voyait si gêné d'évoquer son passé qu'elle en fut elle aussi intimidée. La demoiselle vint doucement poser sa main tremblante sur son épaule. 

" Je suis vraiment désolée pour ce qui t'est arrivé... Mais s'il te plaît, ne reste pas bloqué sur des événements aussi tragiques... Tu auras un destin grandiose, je n'en doute pas et tu ne devrais pas t'empêcher de vivre pour cela. Je t'aime, Van. Je t'en supplie, souris. Souris moi, souris à ce qui t'attend, à ce qui nous attend tout les deux. Je ne veux que ton bonheur, et je ferais tout pour te voir le sourire aux lèvres.

Elle s'assit à côté de lui, les jambes parallèles aux siennes. Il regardait ailleurs, et elle ne cessait de l'implorer avec ses yeux de biche. Elle voulait tant le voir sourire, voir qu'il était heureux d'être assis là à côté d'elle à cet instant. Elle voulait le rendre fier. Fier d'être assis à côté d'Avanna Lasoo, celle qui l'aimait. Elle vint de son pouce et de son index saisir le mince menton du jeune homme pour qu'il la regarde. Après un moment de silence et d'hésitation, elle vint l'embrasser de nouveau pour finalement lui murmurer:

" Ton passé est horrible c'est indéniable. Mais j'espère que  grâce à moi ton futur te fera l'oublier. Que grâce à moi, ce ne sera plus qu'un amer et mauvais souvenir. Je te souhaite le meilleur, que ce soit avec ou sans moi. Sache que je t'aime pour ce que tu es, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour un maigre sourire en coin de ta part. 

Elle s'écarta légèrement, et baissa le regard sur le sol. Elle espérait vraiment être à la hauteur. Sa déclaration d'amour n'effacerait pas ses douleurs passées, mais peut-être elle les lui ferait oublier le temps d'un court instant. Magique mais fragile. Avanna releva les yeux, et lui sourit. Un large sourire rayonnant de bonheur. Il en était même quelque peu puéril. Comme s'il était faux, mais il ne l'était pas. Dans son regard illuminé, on comprenait que Van n'avait quant à lui pas grand chose à faire pour son bonheur, si ce n'est exister. La padawan était amoureuse. Et savoir le coeur de Van battre à quelques centimètres du sien suffisait pour la faire sourire.
 Elle était heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Jeu 24 Mar - 7:44

!! le message qui suit comporte des caractères pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes, vous êtes prévenue !!

La tourmente provoquée par certains événement de son passé, des épisodes douloureux qu'ils avaient tenté d'oublier n'était encore jamais revenue aussi violemment quand cet instant. Lui qui c'était promis de ne jamais faire preuve de faiblesse fut totalement désemparé par ce flot intérieur d'émotions intenses. Mais dans sa tristesse il fut heureux que ce soit la jeune Avanna qui soit à ses côtés… elle pouvait le comprendre et avec empathie soigner ses blessures affectifs. A peine avait t-elle posé sa main en signe de réconfort sur l'épaule de l'ancien padawan que celui-ci se retourna et posa sa tête sur la poitrine de Avanna en sanglotant. Son contact était si rassurant et un véritable soulagement pour cette âme en peine. Il écouta les paroles de sa dulcinée et tourna l'espace d'un instant son regard vers elle, en lui adressant un petit sourire.

- Je t'aime Avanna dit-il en posant ses lèvres sur les siennes je ne veux pas d'un destin grandiose, mais juste le partager avec toi… dit-il avant que ses lèvres de rejoignent celle de la jeune padawan

Avec délicatesse il amena le corps de la belle Hapienne afin qu'il s'allonge doucement sur son lit. Ses embrassades furent de plus en plus passionnées alors qu'il releva légèrement la tête. Son regard ne semblait plus triste ou du moins il ne semblait plus soucieusement des événements passés.

- Tu m'as déjà sauvé…dit-il dans un murmure au coin de l'oreille en lui caressant tendrement la joue tu es mon soleil celui qui chasse les ténèbres… sans toi j'aurais déjà vacillé dans l'obscurité … mais oublions cela, ne pensons qu'a nous soyons égoïstes le temps d'une nuit … dit-il en lui embrassa éperdument le coup

Il retira le haut du vêtement de la jeune apprenti pour se laisser aller dans une passion charnelle à la fois tendre et intense. Son visage s'avouera cette poitrine ferme et délicate puis, il profita de chaque centimètre du corps de sa partenaire en l'embrassant de toute part, il comptait bien prendre son temps et profiter au maximum de cette soirée. Contrairement à lui Avanna ne devais pas avoir beaucoup d'expérience dans ce domaine, mais cela n'avait à ses yeux aucunes importances. Elle était encore jeune et avait le temps d'apprendre, en sa compagnie. Les murmures et les frissons de plaisir se changèrent petit à petit en cri de désir et de plaisir. Cela faisait un moment qu'il ne s'était pas vu, et l'ancien padawan comptait bien lui faire passer la meilleure soirée de sa vie. Vaëlenrian n'avait jamais autant désiré quelqu'un, du moins pas dans ses souvenirs immédiat. Si la jeune fille avait des doutes sur le fait d'être désiré par le jeune aristocrate, ses doutes furent balayés aussi simplement que le sable du désert par une tempête de sable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avanna Lasoo
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 50
Âge du perso : 17 ans
Race : Hapienne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   Jeu 24 Mar - 22:26

Spoiler:
 

Rien ne pouvait faire trembler de passion notre padawan autant que le "Je t'aime" de son amour. Avanna ne put retenir un frémissement qui parcourut ses frêles épaules. Savoir qu'il avait les mêmes envies de futur qu'elle la rassurait. La jeune fille avait été si effrayée qu'il préfère sa liberté, son goût pour l'aventure et ses secrets, à leur passion. Il pouvait bien sûr vivre des deux, mais il venait de l'affirmer: entre la gloire et Avanna, Van avait déjà fait son choix. Elle n'en fut que plus émue. S'embrassant de nouveau, elle ne réalisait pas que son amant la faisait lentement glisser sur la couette. Allongée sur le dos, ils continuèrent langoureusement, et de plus en plus sensuellement leurs doux baisers. Il lui fit rapidement comprendre qu'il avait été son remède, son soleil, sa lune et ses étoiles. Tout ce qui brillait, tout ce qui l'avait éclairait, c'était elle. Elle inclinait son visage sur le côté gauche, relevant le menton pour laisser son tendre chéri lui embrasser le cou. Comment résister à cette torride tentation..? Sentir le parfum fleuri et chaud de Van lui rappelait tant de bons souvenirs. La demoiselle vient enlacer de ses bras celui qu'elle aimait tant en lui chuchotant en retour: 

" La plus belle des nuits.

Les soleils de Tatooine se coucheraient à l'horizon sans que les amants n'en sachent rien. Comme s'ils en avait quelque chose à faire... Ils était trop préoccupés à se caresser, à s'embrasser: à s'aimer et se le montrer. Aussi subitement qu'amoureusement, Van vient retirer le haut de la padawan qui ne sut comment y réagir. Elle se sentait à ce moment là si fragile, découverte, comme si montrer son corps dévoilait toute son âme. Van vint rapidement la rassurer par la passion qui l'emportait. Jamais elle n'avait vu quelqu'un aussi désireux de sa personne. Elle le prévint simplement de sa situation: 

" Van... Je... Je n'ai jamais fait ce genre de choses. "

S'appuyant sur ses coudes, elle se releva légèrement pour captiver son attention. Il fallait qu'elle lui fasse part de sa gêne. Bien qu'elle s'en sentait prête aux côtés de son amour d'enfance, elle doutait de sa capacité à faire "ce genre de choses". Comment se montrer attirante? Des doux gestes de son tendre bien-aimé, Avanna comprit que ce n'était pas le problème. Elle avait surtout la crainte de mal agir. Il avait l'air quant à lui si affirmé, si assuré, si décidé, si proche. Après un court moment d'hésitation, elle lui déclara en prenant de plus en plus d'assurance dans sa voix: 

" Je... Je t'aime! Passons la plus belle nuit de nos jours.

Un peu plus confiante, elle se décida à déshabiller son partenaire. Elle lui retira sa riche veste et les ornements qui la paraient. Elle le dévêtit de sa chemise souple et élégante. Leurs torses dénudés, la jeune fille encore incapable de savoir quels mouvements étaient les plus adaptés passa juste ses mains sur le dos brûlant de son amant. Du bout des ongles elle suivait sa colonne vertébrale jusqu'à ce qu'elle vienne le serrer fort contre son corps. Ils avaient clairement deviné la suite des événements, et cela n'en fut que plus excitant. Elle souleva légèrement le corps de Van pour faire glisser son propre pantalon jusqu'à ses chevilles. Avanna presque dénudée en fit de même avec celui qu'elle aimait, se couvrant tout deux sous la couette. Elle intimait son chéri à profiter de ses rondeurs féminines. Tandis que dans un élan d'érotisme, ils allaient faire ce qu'elle n'avait jamais fait: l'amour. C'était à la fois si effrayant et si attrayant. Plus le temps passait, plus la chaleur augmentait. Tous deux dévoraient par l'envie, le plaisir se fit rapidement sentir et entendre dans la pièce. Leurs corps électrisés par le désir se collaient l'un contre l'autre. Ils allaient, après leurs brèves retrouvailles séductrices se retrouver, réellement et cette fois ne plus jamais se perdre. Ils allaient s'aimer, comme jamais, au moins le temps de cette belle nuit. Ils se l'étaient promis.

Pas un bruit, pas un rayon de soleil, pas un geste dans la chambre du jeune couple. Pourtant, Avanna se réveilla. Nue évidemment. Elle n'en prenait, sur le coup, pas conscience. Ca n'avait plus d'importance. Elle vint caresser de son pouce la joue de son bien-aimé. Elle l'observait, elle l'admirait, elle le contemplait. Ils l'avaient fait. Elle n'y croyait toujours pas. Elle aurait voulu le crier à toute la galaxie, l'hurler sur tous les toits, dans tous les déserts, sur toutes les planètes. Mais ça ne servait rien car ils n'étaient désormais que tous les deux. Elle vint embrasser doucement Van, tâchant de ne pas le réveiller pour autant. Elle se dépêtra de sa couette, assise sur le rebord du lit, elle ne cessait de regarder son Van. Qu'est ce qu'elle l'aimait. Jamais, elle ne pourrait regretter cette merveilleuse nuit. Jamais, elle ne pourrait oublier ce qu'il s'était passé. Ca avait été si intense. Ses cheveux faiblement ondulés se dressaient en bataille sur sa tête. Ses yeux noisettes peinaient à s'habituer à la luminosité. Elle frottait ses minces paupières, tentant tant bien que mal de survivre à la veille. Elle aurait voulu que cette nuit dure éternellement. La padawan se releva, et saisissant une maigre couverture bleue nuit s'en cacha le bas corps. Elle passait ce drap autour de son bassin, la tenant fermement au dessus de celui-ci. Bien qu'ils aient passé la nuit ainsi, elle trouvait indécent de le rester et elle ne se sentait pas assez éveillée pour chercher ses vêtements de la veille. Après tout, elle ne comptait pas partir à ce moment là. Elle resterait le plus longtemps possible jusqu'à ce que sa présence en soit dérangeante. Avanna se chuchotait pour elle même:

" C'était la plus belle nuit de ma vie... "

Ce murmure fut à peine audible. Mais elle n'avait en réalité pas besoin de se l'entendre dire. Elle le savait déjà.
C'était inscrit dans son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ravivons la flamme. [Pv Van]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ravivons la flamme. [Pv Van]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Tatooine-