La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Mar 29 Déc 2015 - 1:57


Suite à la mort de vingt-sept Hutts dans une embuscade tendue par les Hommes des Sables au sud d'Anchorhead, Rakka le Hutt au commande de la ville avait finalement opté pour des pour-parlers avec les Tuskens au sujet des réclamations de ces derniers de plusieurs territoires autour d'Anchorhead. C'est du moins ce que le Hutt laissait entendre ..

Le bretteur avait été surpris à l'annonce de cette nouvelle portée par un émissaire assez courageux pour s'approcher du campement des Mùuten-mâchid. Les Hutts d'Anchorhead étaient au courant de l'influence que le Jedi avait auprès des « pillards » de la région, comme ils avaient coutume de les appeler. La réputation du bretteur s'était effectivement forgée à travers les pillages, le vandalisme, et les embuscades à l'encontre des colons du district dont étaient issus chaque témoin qui l'avait vu, au point qu'un portait relativement bien détaillé de sa personne, joint d'un nombre à cinq chiffres, avait été placardé aux quatre coins de la ville. Un avis de recherche à l'initiative du Kajidics Hutt, c'était quelque chose de pas très conventionnel, mais ça existait .. Il fallait dire que R'win était pour eux un sacré emmerdeur.

Le rendez-vous avait lieu vers les treize heures à Anchorhead, à la Cantina « Le Hutt-qui-pète », localisée dans le centre-ville. R'win qui connaissait bien l'agglomération de son enfance savait que ce quartier était contrôlé de fond en comble par les hommes du Kajidics, c'est à dire les bâtards qui étaient en parti responsables de la mort de son père. De son côté, il n'avait cependant pas manqué, au cours des cinq dernières années, de leur rendre la monnaie de leur pièce en ne cessant de leur casser les pieds au quotidien. L'heure était à présent à la diplomatie, et il comptait bien persuader ses interlocuteurs de la légitimité de sa cause en leur présentant le fruit de son entreprise archéologique via un enregistrement holographique, dans lequel la descendance des Tuskens des Ghorfas, les premiers habitants de Tatooïne, était démontrée.

R'win qui s'était levé en pleine nuit avait rejoint les « écuries » du campement à proximité de l'entrée afin d'y préparer son Bantha. En vue des huit heures de voyage nécessaires à la traversée des cinquante kilomètres qui séparaient Anchorhead de son camps, il accepta la petite sacoche de nourriture en peau que lui proposait une femelle qui s'était chargée de la préparation de ses victuailles. Remerciant chaleureusement sa « soeur », il s'aida des étriers de la monture pour l'escalader, avant de se saisir des rennes et de se diriger vers les portes de terre cuite du campement que ses frères de garde venaient d'ouvrir pour lui. Bientôt, le bretteur s'éloignait des siens sous le ciel étoilé en s'aventurant dans la Mer de Dune qui le séparait de sa destination. La nuit étant particulièrement fraiche, R'win avait enfilé une étoffe grossière de couleur marron surmontée d'un capuchon, par dessus sa djellaba bleu zinc. Pour cette entrevue en ville, il ne porterait pas son chèche habituel qui le rendait méconnaissable. Il serait à visage découvert et ne prendrait pas l'apparence d'un Homme des Sables, ne serait-ce que pour s'approcher d'Anchorhead sans être pris pour cible.

Aux premières lueurs de l'aube, le Jedi atteignit les sommets rocheux à l'ouest de la ville. Depuis ce point d'observation, il pouvait discerner sa périphérie, et mis les quatre heures restantes à la rejoindre. Il était près de midi lorsque, non sans embarras, il traversa le territoire agricole qui s'étendait sur la partie occidentale d'Anchorhead, jonchée de fermes hydroponiques, qu'il avait attaquées à de nombreuses reprises. Du haut de son Bantha, coiffé de son capuchon, il s'enfonça dans les faubourgs de la ville jusqu'à déboucher sur le quartier commerçant dans lequel il laissa sa monture dans une écurie de transit. Il était à présent complètement sur ses gardes, et gardait constamment sa main droite à proximité de sa ceinture sur laquelle était fixé son sabre laser dissimulé par son manteau. Le voyage l'avait épuisé, et des vertiges récurrents lui rappelaient qu'il avait épuisé ses provisions depuis un bon moment. Le jeune-homme s'arrêta un moment à proximité d'un étalage de boucher. Son regard en partie dissimulé derrière son capuchon s'arrêta sur morceau généreux de viande séché qui pendait sur un flanc du stand qui semblait vide. Profitant de l'occasion, il s'avança et décrocha le morceau, mais le Toydarien qu'il n'avait pas vu derrière l'emplacement lui saisit à ce moment le bras :

-T'crois m'avoir comme ça ptit salopio ? C'est seize Wupiupi ! Tonna l'individu en Huttese avec un accent local.
Pris de vitesse, et dépourvu de toute monnaie, R'win s'employa à une ruse. Il tenta non sans appréhension son sort de persuasion en recourant à la Force.

-Moi ?? Mais enfin, je viens de vous payer. Répondit-il dans le langage de son enfance.
L'individu se figea un moment en écarquillant de grands yeux, puis repoussa violemment le bretteur en s'énervant.

-Tu-teu-fou de moi là ? Tu m'as jamais payé ! T'essayes de faireu quoi là petit salopio ?
Le bretteur resta muet. Visiblement son sort n'avait pas fonctionné et il en était bien embêté.

-C'est ça ! Ne dis rien, et rend moi ça espèceu de gratin de couilles et bar-eu-toi d'ici ! Pesta-il en arrachant violemment le bifteck séché des mains de R'win.
Ce dernier s'éloigna de l'étalage sous les insultes répétées du Toydarien en colère. Il se dit que la situation n'était pas si grave et qu'il valait mieux jeuner que de commencer à s'attirer des ennuis dans une ville qui avait mis sa tête à prix.

Après s'être prudemment aventuré dans le quartier centre, dont l'ambiance paraissait déjà beaucoup plus tendue qu'ailleurs, R'win repéra l'entrée de la Cantina dans l'angle d'une ruelle d'où provenait des sons d'instruments. Il s'avança vers l'entrée qui était flanquée de deux hommes de mains de Rakka armés de blasters.

-Rakka m'a fait demander. Je suis R'win O'arr. Dit-il en rabattant sa capuche en arrière.
Les deux brutes le scrutèrent un moment, puis l'un d'entre d'eux lui fit signe d'entrer d'un mouvement de tête. La tonalité de la musique augmentait à mesure qu'il progressait dans le petit corridor lugubre qui débouchait sur une pièce autrement plus vaste.

À l'intérieur, un long bar ovale implanté au centre d'une pièce d'une cinquantaine de mètres carrés accueillait sa limite de consommateur. Dans un coin, sur une estrade, un orchestre composé d'ethnies diverses jouait. De nombreuses tables et des canapés aux dimensions hétérogènes étaient éparpillés ça et là autour du comptoir, et étaient occupés par des individus de tout genre. Rakka et sa suite étaient reclus autour d'une vaste table autrement plus aménagée dans un recoin de la pièce. Le Hutt qui reposait sur un chariot scrutait la sortie, depuis laquelle un individu en djellaba surmontée d'un manteau de laine venait de surgir. Rakka esquissa un sourire.

-C'est lui.


Dernière édition par R'win O'arr le Mar 15 Nov 2016 - 7:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assya Asharaya
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 93
Âge du perso : 24 ans
Race : Humaine
Binôme : Aucun pour le moment
Autre compte : Evengellyne Belluma



Feuille de personnage
Activité actuelle: danseuse officellement
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Sam 9 Jan 2016 - 0:55


« Assya, Assya, dépêche-toi de sortir de la salle de bain ! Tu as un appel. »

C'était la voix de Johanna qui s'élevait dans l'appartement qu'habitaient les deux femmes dans les hauteurs de Coruscant. La dénommée Assya se détendait dans la baignoire et soupira en se laissant couler dans l'eau. Ses cheveux châtains blonds se mirent à flotter dans l'eau du bain autour de son visage immergé. Elle remonta à la surface et s'essuya les yeux. Elle sortit de l'eau et s'habilla prestement tout en ronchonnant. Elle se demandait qui pouvait bien la demander. La blondinette allait bientôt le savoir. Elle rejoignit sa chambre et prit l'appel. Mais ce n'était pas un appel ordinaire. Le message s'affichait en gros et clignotait sur l'écran. « Enfant », la jeune femme sourit largement. On avait besoin d'elle et la perceptive d'accomplir une mission l'excitait au plus au point. Oh ce n'était pas le fait de tuer ou de voler qui enflammait son corps, mais plus le fait de savoir si elle allait y arriver ou non. Et puis à chaque fois que le message s'affichait c'était une nouvelle surprise qui s'annonçait. Assya prit place devant l'écran et prit l'appel. La jeune femme appuya sur un bouton et la conversation commença. Elle manqua de suffoquer lorsqu'elle reconnut la voix qui s'adressait à elle.

« J'écoute !
- Oh Petit Ange, j'étais certaine que tu répondrais. Tu te souviens de moi j'espère.
- Bien sûr, que veux-tu ?
- J'ai besoins de ton aide Petit Ange.
- De mon aide, c'est à dire ? Expliques-toi.
- J'ai accepté un contrat concernant un Hutt et j'aimerai que tu m'aides. J'ai fait des recherches et je ne pense pas pouvoir m'en sortir seule.
- Mais pourquoi moi ?
- Tu es la meilleure Petit Ange. Je te connais bien tu sais.
- Mais ce n'est pas mon travail. Je ne suis pas certaine de pouvoir...
- Tu peux, jeune fille. Je lui en toucherai deux mots. »

Johanna venait de débarquer dans la pièce. Elle fit un petit signe de tête à Assya qui la regardait indécise. Mais si elle était de son côté, Assya n'avait pas à avoir de doute. Elle pourrait agir selon son envie et aider cette femme en qui elle avait énormément d'estimes. Et puis elle lui devait bien cela après tout ce qu'elle avait fait pour elle. Carole était une femme bien. Assya avait un petit pincement au cœur à l'idée de la revoir mais un sentiment de culpabilité commençait aussi à l'envahir. Elle reporta son attention sur l'écran et reprit.

« C'est entendu je t'aiderai. Où dois-je te retrouver ?
- C'est merveilleux Petit Ange. Mais pour le lieu, je t'enverrais un message. Je ne tiens pas à te le dire comme cela. Je préfère prendre quelques précautions, tu vois.
- Comme tu voeux »

L'appel se termina et Assya regarda instantanément si elle n'avait pas de nouveaux messages. Carole ne tarda pas. Tatooine, la blondinette s'esclaffa de rire. C'était une blague, forcément. Elle lut et lut plusieurs fois le message pour être bien certaine qu'il s'agissait bien de cette planète. Elle n'avait aucune envie de revenir sur cette maudite planète. Malgré tout, elle venait d'accepter d'aider Carole et elle n'avait pas pour habitude de revenir sur sa parole. Assya soupira profondément, elle comprenait pourquoi la chasseuse de prime ne lui avait pas dit avant. Si elle l'avait su elle aurait sûrement dit non. Seulement voilà cela ne s'était pas passé ainsi. Assya prépara son départ aussi bien matériellement que mentalement et physiquement. Comme toujours, elle n'irait pas là-bas en tant qu'Assya bien en tant que Hel. La blondinette lissa légèrement ses cheveux et mis sur ses yeux des lentilles grises. Elle se débrouilla également pour rendre plus foncés ses cheveux. Elle enfila ensuite un large pantalon noir et un haut noir. Elle prit son éternelle cape violette et s’apprêta à partir. « Je pars ! » lança la jeune femme à l'attention de Johanna avant de passer la porte de l'appartement. Elle marcha en direction de l'astroport et monta dans une navette somme toute tout à fait normale ou presque. Il fallait tout de même le vouloir pour se rendre sur Tatooine. Mais la jeune femme avait prit ses précautions. Personne ne pourrait la reconnaître et c'était mieux ainsi, surtout pour les autres. Assya, enfin Hel n'avait pas pour habitude de laisser son identité à découvert bien longtemps. Elle n'aimait pas cela mais elle devait assurer ses arrières et ceux de tous les autres et surtout ceux de Johanna. Elle n'était pas la seule dans cette navette. Mais elle resta dans un coin et descendit presque en premier lorsque le voyage fut terminé. Elle rejoignit dans un coin à l'écart Carole qui l'attendait depuis un petit moment. Lorsqu'elle revit la chasseuse, Assya afficha un large sourire. Elle était réellement heureuse de la revoir depuis tout ce temps. « Nous y allons Petit Ange. » fit Carole en répondant à son sourire. Assya hocha de la tête et la suivit. « Où allons nous ? » demanda-t-elle. Carole ne répondit pas et la jeune tueuse réajusta sa cape devant son visage pour se protéger du soleil. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas exposée aux Soleil de Tatooine.

Les deux femmes marchaient depuis un moment lorsqu'elle arrivèrent enfin devant leur destination. Carole sourit et joua avec son arme avant de la rangée dans une poche. Elles n'allaient pas tout de suite entrer. Elle devait attendre un peu. Surtout que leur cible n'était plus seule. Un individu en djellaba était rentré peu de temps avant leur venu. Elles l'avaient vu au loin. « Tu sais de qui il s'agit Carole ? » fit la plus jeune. Son aînée fronça les sourcils et signifia d'un signe de tête qu'elle l'ignorait. Les deux femmes attendirent un peu puis elle entrèrent elle aussi dans le lieu. Carole était connue cela se voyait. Ceux présents la dévisageaient et certains soufflaient lorsqu'elle passait devant eux sans rien faire. Assya avait envie de rire. Pour elle, Carole n'était pas si dangereuse mais elle avait du accroître sa réputation, tout comme elle d'ailleurs. Arrivée dans une grande pièce, Assya et Carole allèrent prendre place sur un des rares canapés encore disponible. En ligne de mire, leur cible, un hutt. Assya ne ferait rien, c'était la cible de Carole avant tout mais elle était là au cas où, pour protéger ses arrières. 'homme en djellaba était là aussi, enfin si on pouvait le considérer comme un homme. Le Hutt esquissa un sourire et manifestement, il venait de reconnaître l'intrus. Assya se mordit la lèvre. Elle fouilla dans ses poches et sentit son arbalète et ses autres armes dont les grenades acquises récemment. Pour le moment tout allait bien seulement voilà. Un homme la regarda avec un peu trop d'insistance et Hel décida de le remettre illico presto à sa place. En un rien de temps, une rose séchée atterrit en voletant à côté de lui signalant à tous la présence de la tueuse. Hel se leva et dégagea son visage alors que Carole se levait également sa main sur son arme prête à s'en servir.

« Veuillez m'excuser. Cet homme était un peu trop insistant dans son attitude. » lâcha Hel en souriant. L'orchestre avait cessé de jouer. Le Hutt les regardaient toutes les deux. Il avait cet air dangereux. Hel avait cassé l'ambiance et il n'appréciait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Dim 6 Nov 2016 - 15:04



R'win remarqua aussitôt l'énorme Hutt au fond de la pièce et la traversa sans se dégarnir de son capuchon. Un silence se fit sur la table lorsqu'il se présenta en se découvrant. Puis Rakka le rompit en désignant le bout de table d'un bref signe de tête.
-Assied-toi.
Le jeune bretteur resta figé un instant avant de se mettre à table. Rakka était à l'autre bout, reposant sur son chariot. Huit individus, toutes espèces confondus, étaient assis de part et d'autre de la table. Les regards étaient braqués sur R'win.
-Je n'irai par quatre chemins - Il ignorait presque la présence des invités et ne s'adressait qu'au leader de la ville – j'ai ici la preuve de la descendance des Tuskens des Ghorfas. Laissez-moi vous m.. Rakka le coupa sec de sa voix rocailleuse.
-Tu perds ton temps jeune asticot.
-Haha. Quoique ce n'est pas si drôle. J'ai pris trop de risques en venant ici, Hutt. Je compte bien retirer satisfaction de mon périple. Crois-moi, ce sont des centaines d'individus qui brûlent d'envie de fondre sur ta ville et de rendre gorge à ton injustice. Je suis le seul à pouvoir les empêcher de te découper en morceau.
Le Hutt se mit à se glousser.
-Que feront ces vermines sans ton sabre laser, maintenant que tu es entre mes mains ?
R'win sentit des individus s'amasser derrière lui. Un premier regard à droite lui fit prendre conscience du Gamorréen qui tenait un énorme hachoir. Le même était présent à sa gauche.
L'ensemble de la table éclata de rire. Une décharge d'adrénaline lui parcourut le dos. Les individus de deux autres tables voisines se tournèrent vers lui en arborait des regards malins. R'win détourna à nouveau le regard vers Rakka qui arborait un large sourire.
-Et si je m'énerve et que je commence à tout casser ?
-Je vais te mettre aux f.. Rakka s'interrompit brusquement en constatant que la musique venait de s'arrêter. Il porta son regard vers une silhouette féminine qui se tenait près du comptoir, bientôt imité par sa suite. Il venait d'y avoir une altercation.
-Veuillez m'excuser. Cet homme était un peu trop insistant dans son attitude. Déclara la jeune femme aux cheveux châtains.
R'win sentait ses nerfs surchauffer, il s'efforça de calculer vite, très vite. Il n'était pas le seul à rencontrer des problèmes. C'était le moment où la dizaine d'hostiles potentiels avaient l'attention détournée. Une confusion pouvait avoir lieu. Des clients commençaient à sortir du bar précipitamment. Son arrestation signifierait probablement son exécution. C'était même certain. Il pensa trop. Les gardes s'approcher de lui. Il perdit la tête, et puisa dans la Force. Son larynx articula un cri de guerre Tusken, puis il sauta par dessus la table en allumant sa lame supérieure, s’apprêtant à l'abattre sur le Hutt. Une bulle violacée se referma aussitôt autour du chef de la ville emporté dans d'interminables gloussements. La lame glissa sur la bulle dans une gerbe d'étincelle. Les invités hurlèrent en s'empressant de quitter leurs places. Les Gamoréens se ruèrent sur l'intru en brandissants leurs hachoirs. En posture de défense R'win remarqua une silhouettes de la table voisine braquer un pistolet dans sa direction tandis que d'autres sortaient leurs armes. Il paniqua alors, se demanda comment gérer l’ensemble à la fois. Il poussa un deuxième cri pour décharger sa colère et son stresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assya Asharaya
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 93
Âge du perso : 24 ans
Race : Humaine
Binôme : Aucun pour le moment
Autre compte : Evengellyne Belluma



Feuille de personnage
Activité actuelle: danseuse officellement
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Sam 12 Nov 2016 - 23:05

Assya étaitt presque fière d'elle. Voilà qu'elle venait semer la zizanie dans le bar. Carole, elle, était bien plus sérieuse et concentrée alors que son amie regardait avec un air amusée la scène qui se jouait un peu plus loin. Le Tusken semblait en mauvaise posture mais pas seulement lui. Carole grimaça lorsqu'il s'élança sur le Hutt et Assya sauta de son assise, main posée sur son arbalète. Il n'allait tout de même pas s'occuper de la cible de Carole ? Si tel était le cas, la chasseuse de prime serait très très énervée et ce n'était jamais bon d'énerver Carole, Assya le savait bien. Elle devait trouver un moyen pour que ce petit homme ne tue pas la cible de son amie.

Du coin de l’œil, la tueuse vit quelques clients s'éclipser et quitter le bar. Il faisait bien. Elle le sentait, l'excitation monter en elle, cette envie de le réduire à néant. Elle avait toujours détesté les Hutt et en voir un bientôt à terre comme une vulgaire limace qu'il était la réjouissait grandement. Ses yeux brillaient d'une lueur assassine et pourtant il y avait comme un gourde d'amertume dans sa bouche. Le Hutt n'était pas elle, pas pour elle mais pour Carole. C'était elle qui devait le tuer. La jeune femme se mordit la lèvre et reporta son attention sur le Tusken qui se trouvait maintenant dans une bien mauvaise situation. Un deux trois... touché... perdu... pensa Assya en voyant l'attaque de l'individu échouer. Carole, elle n'en avait perdu aucune miette et sa min s'était posée sur son fusil blaster. Cette fois, ce serait la bonne. Des Gamoréens se précipitaient sur l'utilisateur de la Force alors que d'autres braquaient sur lui leur arme. Assya échangea un regard complice avec Carole et toutes deux se mirent à bouger dans la salle. Quatre, cinq, six.... partez. Le Tusken s'était calmé et Carole en profita pour tirer sur les Gamoréens. « Baissez-vous ! » cria Assya au Tusken. Un bruissement d'air se fit entendre et puis le bruit sourd d'un homme qui tombe au sol. Assya afficha un franc sourire. La Saberdad qu'elle venait de décocher avec son arbalète avait atteint l'homme au blaster menaçant. Et voilà que c'était panique à bord. Cela criait partout. Et ce fut précisément ce moment de confusion qu'utilisa Carole pour abattre le Hutt. Cette fois c'était finie. Du moins elle le croyait. Il s'était effondré de toute sa hauteur et les deux femmes en avaient profité pour sortir des lieux embarquant dans leur sillon le Tusken. Mais cela, elles ne s'en redirent réellement compte qu'une fois dehors. « On peux savoir qui vous êtes ? » interrogea Carole d'une voix menaçante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Dim 13 Nov 2016 - 11:04




Au dernier moment, une voix retentit dans sa direction.
-Baissez-vous !
Il s’exécuta quasi-mécaniquement, c'était soi cela, soi être pris entre deux tirs croisés. Il effectua une parade tout en se baissa et renvoya un premier tir de blaster. Une décharge provenant de la direction de la voix lui passa au dessus de la tête. Un bandit fut catapulté de sa position à l'autre bout du tir. Le bretteur l'avait échappé belle. Le bougre s’apprêtait à lui tirer dans le dos. Il esquissa un bref regard vers l'individu qui venait de le sauver et fit un rapide hochement de tête, avant de parer aussitôt de nouveaux tirs. La silhouette féminine n'était apparemment pas seul. Il y avait un deuxième individu à ses côtés, il s'agissait de bien mémoriser sa silhouette pour éviter tout dégât collatéral dans cette mêlée d'une rare violence. R'win se rua vers le tireur embusqué derrière un pilonne et le surprit de court. La voix rocailleuse de Rakka le Hutt recouvrait toujours le bruit de la lutte. Le bretteur exerça un moulinet avec son sabre et le rodien se disloqua en deux parties inégales.
Puisle le silence se fit dans la pièce. R'win se retourna et ne vit plus aucun belligérant debout. Tous étaient au sol. Il sursauta en remarquant que la bulle protectrice de Rakka avait disparu et que le corps inerte de celui-ci gisait à présent sur son chariot. De la fumée s’échappait encore des impacts des tirs de blaster.
Il se retourna, le sabre toujours bourdonnant, et tomba sur les deux silhouettes dont l'une l'avait appréhendée plus tôt.
-On peut savoir qui vous êtes ? Demanda l'une d'entre elle d'une voix qui ne semblait pas amicale. Ce n'était pas elle qui avait tiré sur son geôlier. Elle avait un regard plus froid et plus ferme que la seconde.
Il maintint son sabre allumé, et réfléchit rapidement. Un, il devait probablement sa vie sauve à l'une d'entre elle, deux elles ne braquaient pas leurs armes dans sa direction, trois, si elles avaient voulu le tuer, elles n'auraient pas fait de distinction dans la mêlée et quatre elles semblaient avoir un ennemi en commun avec lui.
Il resta toutefois à distance des deux interlocutrices et maintint son sabre allumé.
-Je me nomme R'win O'arr. On dit en ce moment que je suis le pire cauchemar des Hutts sur cette planète - il se coupa dans sa phrase en entendant le bruit de planeur d'une barge à voile qui approchait – .. je vous explique tout ça ensuite, mais d'abord sortons d'ici, les hommes de Rakka vont rapplique. Je nous fais un passage par l'arrière, couvrez-moi.
Il se précipita sur la paroi opposée à l'entrée de la salle et la perça de sa lame. Il exerça un contour de manière à faire un cercle assez grand pour pouvoir s'y engouffrer, puis mit un coup de pied et le morceau de schiste tomba de l'autre côté du mur. La lumière apparut.
-Par ici. Suivez-moi, je connais les lieux.
Il sortit et jeta un regard derrière lui pour vérifier que les deux femmes le suivait.
-J'espère que vous êtes agiles !
Il s'engagea dans les escaliers externes d'une petite case blanche qui donnaient directement sur le toit. Un mètre cinquante espaçait le bâtiment de l'habitation voisine. Le bretteur sauta par dessus et atterrit sur le toit adverse.
-Faites comme moi, je nous emmène en sécurité.
Il continua sa course et sauta entre les toits des bâtiments les uns après les autres. Il tourna à droite, puis à gauche, puis de nouveau à droite. Il s'arrêta finalement sur le toit d'un grand bâtiment plat
sur lequel il y avait une sorte de coupole. Il s'adossa au bloc.
-Le spatioport est à vingt mètres. Il y a du linge qui pend sur les habitations voisines, s'il vous faut changer d'apparence ..
Je vous dois la vie sauve à toutes les deux. Mon nom est R'win O'arr, je suis un symbole de la résistance ici. Je combat la colonisation galactique sur cette planète avec mes frères et sœurs Tuskens - il s'arrêta un moment et dévisagea les deux femmes qu'il n'avait pas encore eu le temps de bien analyser. Elles avaient une apparence de civil, mais elles ne l'étaient probablement pas totalement .. à la vue de leur maîtrise du blaster - Rakka a fait beaucoup de mal aux nôtres. J'apprécie le sort que vous lui avez réservé.
Vous êtes qui au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assya Asharaya
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 93
Âge du perso : 24 ans
Race : Humaine
Binôme : Aucun pour le moment
Autre compte : Evengellyne Belluma



Feuille de personnage
Activité actuelle: danseuse officellement
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Dim 13 Nov 2016 - 23:23

Les deux femmes se tenaient là et regardaient toutes deux le Tusken. IL avait toujours son sabre allumer et Assya sentait son amie nerveuse. Tout comme elle, Carole n'aimait pas les utilisateur de la Force. Si la situation ne changeait pas, Carole allait vraiment s'énerver et ce n'était pas bon, pas bon du tout. La jeune femme lança un regard qui se voulait apaisant à son aînée et cette dernière lui sourit en retour. Carole fulminait vraiment quand il se décida enfin à donner son identité. Soupire et membre qui se détendaient furent les premières réactions des deux femmes. La première parce qu'enfin elle avait la réponse à sa question ; la seconde parce qu'elle sentait bien que son amie reprenait le contrôle de ses nerfs.

Soudain un bruit se fit entendre dans le ciel. Instinctivement, les deux femmes regardèrent en l'air et grimacèrent. Déjà repérer, il fallait dire qu'elles n'avaient pas fait dans la demie mesure et le Tusken non plus. D'ailleurs, il les invitaient le couvrir le temps qu'il leur fasse un passage dans l'arrière salle. Assya échangea un regard entendu avec Carole et les deux femmes firent ce qu'elles devaient faire. Assya prit tout de même le temps de cacher à nouveau son visage avant d'agir. Puis, après plusieurs minutes, le Tusken les appela. « Cours ! » cria Carole à Assya alors qu'elle maintenait un tir nourri pour les couvrir. Le Tusken leur demanda si elles étaient agiles et sans même s'en rendre compte, Carole rigola. « Si on était pas agile, on ferait pas notre métier mon petit gars » répondit presque instantanément la plus âgée des deux femmes. Carole, elle parlait toujours avant Assya, c'était une habitude. Lorsqu'elles travaillaient ensembles c'était toujours comme cela. Carole questionnait, répondait et Assya, allias Kethlyn ou «petit ange» pour Carole, observait. C'était leur façon de faire et cela marchait plutôt bien.

L'homme les emmena sur les toits, sautant d'un bloc à l'autre. De temps en temps, il leur donnait des indications. Et puis finalement et s'arrêta pour leur dire précisément à quelle distance il se trouvait du spatioport. Assya sourit. Enfin, finit la course sur les toits, bonjour le devant chez Johanna. Elle avait beau adoré Carole, elle ne se sentait pas à l'aise sur Tatooine. Assya regardait droit devant elle et le Tusken rajouta qu'il y avait de quoi changer d'apparence si cela était nécessaire. Petit sourire aux coins des lèvres et puis, rien, pas un mot, elles n'avaient rien à dire tout compte fait, du moins pour le moment.

Et là, au milieu des toits, le Tusken reprit sa présentation. Un symbole, hein, Assya regarda avec attention le Tusken. Intéressant, cela devenait vraiment très intéressant. En plus de cela, Assya avait noté dans un coin de sa mémoire les actions du dénommé R'win O'arr. Un bretteur comme lui pouvait être utile à l'Astre, elle en toucherait deux mots à Johanna dès son retour. Sait-on jamais, une nouvelle recrue cela ne pouvait faire de mal. Le Tusken fit par lâcher que le Hutt avait fait beaucoup de mal et qu'il appréciait le sort que Carole lui avait réservé. Une fois de plus Carole prit la parole. « J'ai fait mon job, rien de plus. Il se trouvait que sa tête était mise à prix, sinon je ne serait jamais venue ici et mon acolyte non plus. » Assya hocha de la tête pour confirmer. Pour sûre, sans l'appel de Carole, elle n'aurait jamais remis les pieds ici. Puis elle embraya sur les présentations, il était plus que temps. « Elle, c'est Carole. Elle fait parfois un peu brute dans sa façon de parler mais faut pas si fier. Comme tu dois t'en douter, c'est une chasseuse de prime. Moi c'est Hel. Et tu n'as pas besoin d'en savoir plus. Saches juste que tu peux me contacter au besoin. Utilise seulement le code ENFANT et je te répondrai. Le reste, tu le découvrira si on se recroise. Mais je suis certaine qu'on sera amené à nous revoir R'win.... » Carole éclata de rire.

« Tu lui file un rendez-vous ou quoi petit ange.
- Ferme-là Carole. Tu racontes que des bêtises. Tu sais très bien pour eux.
- Oh ça va je rigolais. Je sais que de toute façon tu me préfères à toutes ces autres. » ajouta la brune en passant un bras autour de l'épaule d'Assya. La jeune femme ne pipa mot et rougit légèrement. Carole avait le dont pour les mettre mal à l'aise. Non pas qu'elle aimait les femmes, mais Carole c'était particulier, une relation complice, une amie, une personne qu'elle voulait protéger plus que tout. Carole avait tant fait pour elle. C'était aussi pour cela qu'elle s'obstinait à lui cacher un pan de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 127
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Lun 14 Nov 2016 - 9:17


Il était captivé de parler à des humaines. Six ans après sa fugue et sa capture, il n'avait rencontré que trois fois d'autres êtres que les Hommes des Sables. A chaque fois ce fut des rencontres originales, notamment la dernière, avec un Seigneur Sith..
Le dialogue était ici tout de suite plus riche et plus nourri qu'avec ses homologues habituels. Plus subtile aussi. Même si le franc-parler de la femme la plus âgée lui rappelait parfois celui de ses frères et soeurs du désert. Malgré sa susceptibilité, il ne fut pas affecté par la manière de parler de l'ainée humaine. Il était bien trop content d'en rencontrer dans un contexte amical, ou du moins, neutre.
Alors que sa question restait en suspens, la plus âgée des deux femmes lui rétorqua simplement qu'elle avait fait son travail, sans d'autres raisons que celle de remplir un contrat et qu'elle se serait bien passée de venir ici. Il commençait à comprendre. En fait ..les deux individus devaient être des mercenaires.
-Haha, je n'en doute pas. Tatooine n'est pas bien connue pour le tourisme. Mais j'espère lui rendre un jour sa gloire d'antan. Dit-il toujours assis à sa place, les bras croisés. Puis la jeune femme aux cheveux châtains clairs prit la parole. R'win détourna le regard vers elle et l'écouta attentivement. Son visage était déjà plus radieux que sa complice, et sa voix beaucoup plus posée. Elle lui déclina leurs deux identités, Carole et Hel, deux noms qu'il n'avait jamais entendu par le passé. Deux chasseuses de prime effectivement, qui évitaient de trop de se dévoiler. R'win s'apprêta à les saluer en les remerciant de leur aide quand la dénommée « Hel » poursuivit son discours de façon étonnante. Elle lui déclara notamment qu'il pouvait la contacter au besoin, en entrant un code holographique particulier, « ENFANT » et qu'ils seraient amenés à se revoir selon elle.
Voilà qui était étonnant, mais aussi captivant. R'win ne savait pas quand, en ces temps troublés qui le clouait sur place, mais qui sait ce que lui réservait le destin? Quelque chose lui disait que le statut de ses interlocutrices allaient bien au-delà de ce qu'elles avaient bien voulu lui révéler. Le mystère planait.
L'intervention de la dénommée Carole qui taquinait la jeune femme le fit sortir de ses pensées. Il échangea un sourire complice avec « Hel » qui venait d'envoyer balader son ainée qui la mettait dans l'embarras. R'win sourit en sentant le lien fort qui unissait les deux femmes.
Il se leva et s'approcha du rebord du toit tandis que les chasseuses de prime commençaient à descendre les escaliers.
-Bon retour à vous. Et merci pour votre aide. J'espère que l'on se reverra. Dit-il en levant amicalement la main au ciel.
Il ne quitta pas le binôme des yeux, notamment la dénommée « Hel », jusqu'à leur entrée dans l'astroport.

Cette rencontre avait été brève, mais elle lui avait apporté un bien précieux trop longtemps perdu. Une part d'Humanité.
Il se retourna et fixa l'horizon parsemé d'ergs à perte de vue autour de la ville, éclairés par les deux soleils de plomb de la planète de sable. Allait-il passer le restant de sa vie ici ? Sur ce monde reculé de la galaxie ? Qu'était devenue sa famille pendant tout ce temps ? Si une guerre inévitable se mettait en forme, cette rencontre singulière provoqua quelque chose en lui. Il puisa dans la Force et médita un moment. Le bruit de réacteurs gagnant en puissance lui fit rouvrir les yeux. Il se retourna à nouveau et regarda le transport spatial sortir du dôme du spatioport, avant de gagner en vitesse vers l'atmosphère et de disparaître à l'horizon. Le vent se mit à souffler, emportant de petits amas de sable qui venaient s'échouer contre les habitations. Il sourit.
-Un jour moi aussi je m'envolerai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assya Asharaya
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 93
Âge du perso : 24 ans
Race : Humaine
Binôme : Aucun pour le moment
Autre compte : Evengellyne Belluma



Feuille de personnage
Activité actuelle: danseuse officellement
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   Lun 14 Nov 2016 - 22:24

Les deux femmes avaient fini leur discussion. Le Tusken avait écouté et Hel ne savait pas trop ce qu'il en avait pensé. Mais ceci était une autre histoire. Mais une chose était certaine, elle ne le lâcherait pas si tôt. Il était un fin bretteur et l'Astre Bleuté en aurait un jour besoin si lui n'avait pas besoin d'eux avant. Hel ne croyait pas en la destinée, elle l'écrivait elle-même. Elle avait toujours tout écrit toute seule. Cela n'était pas prêt de changer. Le Tusken avait consenti que Tatooine n'était pas une planète de tourisme et cela avait fait sourire la plus jeune des deux femmes. Finalement, les deux femmes avaient fini par prendre la décision de retourner à l'astroport. Pendant qu'elles descendaient les escaliers, le Tusken les remercia à la cantonade et les salua. Hel se retourna et le fixa un instant. « Pour information, je ne suis pas une chasseuse de prime. » lâcha Hel un petit air sadique sur les lèvres. Non elle pouvait être bien pire qu'une chasseuse de prime. Elle était bien plus dangereuse que Carole dans le fond et cette dernière le savait pertinemment. Carole n'était pas stupide, elle voyait bien que sa jeune protégée avait une part bien sombre dans son cœur, une part qui la rendait si dangereuse, si froide et terrifiante.

Les deux femmes arrivèrent devant l'astroport et Carole s'immobilisa. Assya se retourna et la regarda fixement. « Tu ne rentres pas sur Coruscant, Carole ? » La femme sourit et fit un petit signe de tête. Elle passa un bras autour des épaules d'Assya et lui souffla à l'oreille. « Si si, petit ange. Tu veux fêter la réussite de ce contrat avec moi ? Tu pourras peut-être m'en dire plus sur toi, cette fois. La dernière fois, tu as filé à l'anglaise et je n'ai su te retrouver que lorsque j'ai appris qu'une tueuse nommée Hel se faisait remarquer. » Assya écarquilla les yeux. Comment avait-elle pu savoir que c'était elle ? « Comment ? » Carole rigola doucement en l’entraînant vers un vaisseau.

« Je te connais, je connais tes méthodes petit ange.
- Évidemment !» Elle aurait dû s'en douter après tout. Carole et elle avaient accomplis plusieurs missions ensembles. Finalement, Assya suivit Carole sur Coruscant mais passa seule à l'appartement de Johanna avant de la rejoindre dans un des nombreux bars de la planète. Une longue soirée commençait, mais Assya resterait lucide jusqu'au bout, sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

À épreuves communes, avenir commun ! (PV Assya, Satuda 8 Elona 21 .567FRG)(Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Tatooine-