Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La volonté est-elle un don ? [PV Lei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 184
Âge du perso : 15 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Sam 21 Nov 2015 - 22:24

-Aïeeeeee Mais aïeee, m'énerveeee

Pour la quatrième fois au moins, Samaël venait de se brûler avec son sabre-laser d'entraînement. Depuis qu'il n'avait plus de maître officiel et que ses camarades de classe faisaient des progrès à vitesse grand V, le Chironian n'avait guère d'autres choix que de pratiquer seul. Il n'était pas mauvais au sabre-laser, plutôt agile même lorsqu'il s'agissait d'attaques en ligne droite voir en saut. En revanche, faire des moulinets avec les mains tout en restant sur place se finissait immanquablement par un enchevêtrement de pattes de de sabre. Bien que loin d'être aussi imposants que certains de sa race, Sammy possédait une masse plus importante que ses camarades bipèdes, il était donc une cible de choix, pour ses adversaires et... Pour sa maladresse. Ce qui lui coûtait le plus d'efforts et de douleur était faire tourner le sabre-laser en parallèle à son corps entre ses doigts pour qu'il décrive un demi-cercle, complet pour les Padawans les plus talentueux.

Cela faisait déjà une heure que Sammy s'entraînait, et bien que sa race ne sue pas, bien d'autres symptômes prouvaient sa fatigue: ses pattes tremblantes, son souffle irrégulier et ses grands yeux qui se fermaient à demi. Le désespoir se lisait aussi sur son visage légèrement émacié. Pour ceux qui se demandaient où passait la nourriture qu'engouffrait le centaure, ils auraient eu leur réponse aujourd'hui en le voyant batailler contre ses démons.

A nouveau l'enfant fini par ouvrir son arme, vacillant presque sous le "choc" de la lame qui grandissait aussi fièrement que pouvait lui permettre sa lueur blanche. Heureusement, le fait qu'elle soit justement immaculée assurait à Samaël des blessures superficielles bien que douloureuses comme le prouvaient les marques-semblables à des griffures- sur ses jambes, sans oublier la zébrure sur son flanc qui avait roussi ses poils. La langue tirée par la concentration, Sammy fit à nouveau jouer son poignet pour une ultime tentative.

-Gniiiiiii !!!

S'il y avait eu un spectateur, sans doute aurait-il ri devant les grimaces expressives de l'enfant-poulain. N'empêche que cette fois le sabre fit presque son demi-cercle, même si le Padawan dû le lâcher car l'objet lui échappa des mains, occasionnant d'ailleurs une nouvelle égratignure, sur la jointure entre son pouce et son index cette fois.

Sammy se baissa pour le récupérer en soupirant, si épuisé qu'il ne s'était pas rendu compte de sa petite victoire. En revanche, il repéra la silhouette au cou gigantesque que ses deux longues gambettes de poulain. Un peu étonné car il était vraiment tôt, le jeune garçon rougit de confusion tandis que ses doigts s'étendaient, près à sortir de leurs phalanges pour récupérer l'arme qui avait roulé plus loin. Sans avoir songé à utiliser la Force, concentré sur cette présence et son fol espoir que le chevalier n'ait rien vu, Sammy reconnu Lei Nae, il ne la connaissait que de vue, heureusement d'après ce qu'on disait, elle était plutôt gentille. Peut-être qu'elle ne le gronderait pas contrairement à Maître Sheldar qui l'avait vu "massacrer l'art légendaire des Jedis."

-Euh... Bonjour.

Où alors il avait fait trop de bruit et la femme au long cou venait se plaindre ? Sammy l'ignorait mais ne voyait aucune raison positive pour laquelle la chevalière se serait déplacer jusqu'à son "triste" spectacle. Non vraiment, ces temps-ci, le petit centaure se sentait nul !

-Désolé si je vous ai dérangé ou que vous aviez besoin de la salle !!! Je pars tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 78
Âge du perso : 26 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (pressenti padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Dim 22 Nov 2015 - 13:09

-- Temple jedi d'Ondéron -- 6:12am --


---

Ces quatre mois passés sur Coruscant avaient été plutôt éprouvant pour Lei. Bien sûr, en s'engageant, elle ne s'était pas attendu à devoir faire la grasse matinée tous les jours, mais ses missions de Sentinelle, les entraînements spécifiques et les tours de garde au Sénat s'étaient enchaînés à une allure telle que la kaminoane en avait eu le vertige. Sur Coruscant, tout allait dix fois plus vite qu'ailleurs, comme si les habitants eux-même en venaient à vivre dans un autre espace temps qui ne connaissait jamais la notion de repos. lei comprenait mieux pourquoi la plupart des coruscanti étaient en décalage avec le reste de la galaxie : leur mode de vie y était pour beaucoup.

C'était donc avec une pointe de soulagement qu'elle avait appris qu'ils disposaient chacun de trois semaines de "permission", pour permettre à leurs équipes de tourner. La Jedi n'avait rien contre cette planète-ville pleine de surprises, mais malgré tout, elle lui préférait toujours Ondéron et la paisible Iziz. Il lui tardait de retrouver le couvert du Temple qui avait bercé son enfance et sa jeunesse, les têtes familières et les petites nouvelles. Lorsque la navette rentra à bon port, elle fut parmi les premiers descendus. Et quelques dizaines de minutes plus tard, elle avait déposé ses effets personnels dans une chambre allouée pour ce séjour dans les quartiers des Chevaliers, et se retrouvait enfin dans le jardin, à l'air libre. L'étrange perspective de n'avoir rien d'urgent à faire la prit soudain : en quatre mois, elle avait eu le temps de prendre de nouvelles habitudes. Celles de ne plus avoir beaucoup de temps pour elle, de se lever très tôt, de manger vite : ce qu'elle n'avait jamais eu à faire en plus de vingt ans de vie. Le soir venu, elle se rendit à la bibliothèque, et fut déçue d'apprendre que Melik n'était pas là. Tant pis, elle trouverait bien à qui parler, il y avait une foule de nouvelles têtes parmi les initiés. D'un pas léger, elle prit la direction des cuisines.

---

Le lendemain, alors que le soleil lui-même n'avait pas encore pointé le bout de ses rayons au-dessus de la jungle ondéronnienne, Lei Nae était parmi les premiers levés, et arpentait les couloirs déserts en quête d'un endroit propice à un petit exercice qu'elle avait construit dans le but d'améliorer ses capacités de détection. Tout en y pensant, elle tourna vers les salles d'entraînement, sensées être encore vides à cette heure matinale.

" Aïeeeeee ! Mais aïeee, m'énerveeee ! "

La voix avait la hauteur perçante des voix juvéniles et un accent particulier que ne reconnaissait pas Lei. Intriguée, elle s'arrêta dans le couloir, et entendit le bruit d'un manche jeté avec hargne sur le sol. Ce bruit que tout padawan a un jour lui-même provoqué, déçu et fatigué de sa non-progression. La Jedi battit des paupières, perdue dans ses souvenirs. Puis, se redressant, l'air confiant, la kaminoane décida d'en savoir plus sur cette petite scène qui se déroulait, pour quelques secondes encore, à l'abri des regards. Avec d'infinies précautions et ses quelques techniques de furtivité, la grande jedi parvint à se faire ignorer du poulain qui bataillait contre son propre sabre-laser.

" Gniiiiiii !!! "

Lei l'avait déjà croisé, ce petit padawan plutôt singulier dans son genre. Comment rater un être dont la moitié inférieure du corps est celle d'un quadrupède ? Mais de mémoire, elle n'avait jamais eu l'occasion de lui adresser la parole. Elle resta à l'écart encore un peu, l'observant avec un amusement attendri depuis sa cachette. Persévérant, le jeune ! D'autres que lui n'auraient même pas pris la peine de se lever si tôt pour effectuer un entraînement solitaire.

Alors qu'il parvenait à effectuer un mouvement correct, son sabre lui échappa et atterrit loin de lui. Lei décida de se montrer. Elle eut un pincement au cœur en découvrant les marques de brûlures sur le pelage immaculé du centaure : en voilà un qui n'aurait pas volé un petit passage à l'infirmerie. Mais lorsque sa haute silhouette entra dans le champ de vision du chironian, il eut une réaction presque instinctive de défense, comme si la kaminoane pouvait lui vouloir quelque chose. Les yeux de Lei s'agrandirent de surprise.

" Euh... Bonjour. "

Lei se détendit, charmée par ce petit bout qui transpirait le mal-aise pour rien. Avait-il eu une mauvaise expérience récemment, pour réagir ainsi ?

"Bonjour, jeune padawan, fit Lei avec un sourire. "

Le jeune se retourna vers elle et balbutia ce qui ressemblait étrangement à des excuses :

" Désolé si je vous ai dérangé ou que vous aviez besoin de la salle !!! Je pars tout de suite ! "

Lei eut envie de rire, mais elle n'en fit rien : la déranger ? Elle ? Il n'était pas au bout de ses peines ! L'adaptabilité était l'une de ses qualités, surtout avec sa présente carrière.

" Désolé ? Dérangé ? Pourquoi donc ? C'est admirable de ta part de te lever si tôt pour t'exercer ! Tu peux être fier. Et non, je n'ai nullement besoin de cette salle, sois rassuré. Tu la mérites certainement bien plus que moi, elle est à toi. "

Elle avait parlé à voix basse et d'un ton presque câlin, bien décidée à briser cette méfiance délétère que le poulain semblait avoir envers les plus âgés. Elle hésita à le féliciter pour son dernier essai : cela revenait à lui avouer qu'elle l'avait espionné...

"Quel est le problème ? J'ai entendu des cris. Et ces marques sur ton corps ? "

Elle avait levé une arcade interrogative. Il pouvait très bien chercher à lui mentir après tout. Et cela n'aurait fait que confirmer ses craintes. Un padawan qui cache quelque chose est un padawan mal dans sa peau...

" Je suis à ton entière disposition si jamais tu as une question, tu sais ? N'hésite surtout pas à poser des questions : c'est en s'interrogeant qu'on peut trouver une réponse ! Plutôt logique, non ? "

Et elle lui sourit avec complicité.
---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 184
Âge du perso : 15 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Dim 29 Nov 2015 - 21:51

L'étrange femme au cou immense ne semblait pas fâchée. Au contraire, elle abreuva Sammy de compliments qui le firent rougir sans qu'ils les comprennent pour autant. Si l'enfant était levé si tôt pour travailler, c'était bien parce qu'il estimait avoir du retard sur ses camarades, rien de très glorieux en somme. La preuve, elle avait rapidement remarqué les brûlure sur son corps. Un peu gêné, le Padawan gratta le sol dur du bout du sabot. Il n'imaginait pas que ses petits cris étouffés s'entendaient d'aussi loin.

-Bah... En fait, j'essayais de faire un truc qu'on apprend en classe. Il faut faire tourner le sabre-laser allumé dans la main, mais j'ai bien du mal.

Avoua l'enfant en étendant ses doigts pour les montrer, découvrant le sabre-laser d'entraînement. La tête légèrement baissée par la gêne et un brin de honte, le jeune centaure ne pouvait toutefois s'empêcher d'observer la Kaminonienne. Ses grands yeux noirs ressemblaient aux galaxies dont il voyait les images dans ses bouquins d'étude. Il y avait même des étoiles flottant au sein de son regard, d'autant plus lorsque la Maître Jedi lui proposa son aide. Déjà surpris qu'on lui laisse la salle, Samaël n'en revenait pas qu'on l'autorise ainsi à poser plein de questions. Bien sûr, il n'était pas ignoré au Temple Jedi, au contraire, seulement la majorité des Chevaliers n'avaient pas le temps de s'occuper d'apprentis sans maître. Ils faisaient de leur mieux pour leur fournir une classe commune de bonne qualité mais ne traînaient pas beaucoup ensuite. Certains avaient déjà leur propre élève, d'autres des missions et les derniers, plus rares mais tout de même présents, ne s'intéressaient pas à la foule d'aspirants. Du haut de ses 10 ans, le petit centaure n'était qu'un apprenti parmi les autres, de plus timide derrière une façade pourtant enjoué, il ne parvenait pas à vraiment sortir de la asse, ayant en plus tendance à faire passer les autres devant sa personne. Du coup, il se mettait toujours en queue de file pour poser ses questions, baissant la main en classe si un autre participait, par générosité mais aussi par honte.

Du coup, avoir un maître à sa disposition était une nouveauté dont il hésita à profiter. Pour autant, voyant la Jedi si gentille, il se décida à parler. Plus qu'autorisé, il était même encouragé à demander, alors pourquoi hésiter.

-Bah en fait, comment on peut faire pour s'adapter quand on est différent ? Oups... Pardon, j'vous visais pas hein. Enfin... Si... euh, mais c'est une chouette différence hein.

Tais-toi !

L'ordre émana violemment du cerveau de l'enfant qui rougit au point que cela transparaisse malgré sa peau couleur café au lait. Il n'avait en effet pu s'empêcher de se demander comment la Jedi faisait pour se battre avec un cou aussi gracile que long. Entraîné depuis ses 7 ans, le Chironian se rappelait bien de ses leçons théoriques -à défaut d'être doué pour les appliquer- qui parlaient des points faibles. Si son corps chevalin représentait une certaine aide mais également une grande fragilité potentielle, le coup de l'inconnue était encore pire.

-Et aussi, comment vous vous appelez s'il vous plaît ? Moi c'est Samaël Akiam. J'suis à votre service.

Esquissant un genre de révérence un peu maladroite mais absolument adorable, Sammy attendit fiévreusement la réaction de son aînée. Il était toujours aussi doué pour mettre les sabots dans le plat, s'en sentait gêné mais ne pouvait s'empêcher d'espérer discuter amicalement avec "l'insultée". Elle avait une regard et une voix si douce, presque câline comme celle de sa maman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 78
Âge du perso : 26 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (pressenti padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Lun 30 Nov 2015 - 18:23

Une seule pensée traversa l'esprit de Lei lorsque le poulain lui adressa un regard plein de surprise et d'incrédulité : par la Force, ça ne devrait pas être permis d'être aussi craquant ! Elle ne put retenir un sourire doux et attendri. La voilà bonne pour devenir complètement gaga devant ce bout d'équidé...

La jedi réussit cependant à se défaire de cette emprise lorsque le jeune initié gratta du sabot contre le sol. Quelque chose le turlupinait, c'était évident pour qui avait un haut niveau d'empathie. C'était son cas. Elle l'écouta avec attention, cherchant en arrière plan à comprendre où se situait le problème :

" Bah... En fait, j'essayais de faire un truc qu'on apprend en classe. Il faut faire tourner le sabre-laser allumé dans la main, mais j'ai bien du mal. "

D'où les marques. L'explication était vraisemblable. Lei sentit une petite ride se former entre ses deux yeux.

"Je vois. "

Le ton était neutre et n'avait rien d’apitoyé : elle le comprenais réellement, pour avoir vécu situation semblable. Dompter un sabre pour un tout jeune être n'était pas de tout repos. Même les plus redoutables maîtres d'armes avaient un jour manqué de s’assommer en s'entrainant.

"Tout le monde ne progresse pas à la même vitesse. Et surtout, on ne progresse pas de la même façon tout le temps. Parfois, on apprend vite, et à d'autres moments, c'est plus dur. Mais ça n'a rien de dramatique, crois-moi. "

Lei se revit à son âge, du moins à l'âge qu'elle lui donnait. Elle fut amusée par l'un de ses souvenirs. Un entraînement en petits groupes où un petit malin s'était amusé à enduire les manches de leurs sabres d'entrainement de glycérine...

"Je suis passée par-là moi aussi, comme beaucoup d'autres Jedi... Sinon tous ! Si tu persévères, il n'y a aucune raison pour que ça ne finisse pas par payer. "

La kaminoane s'était un peu penchée vers lui et essayait de lui insuffler un peu de sa confiance. Il était simplement en plein doute, quoi de plus normal ? Le tout était de parvenir à le garder mobilisé comme il l'était. En l’occurrence, Lei sentait qu'il hésitait encore. Il lui manquait un élément. Elle lui accorda un regard intrigué lorsqu'il se décida à lui poser une question, comme elle l'avait espéré.

" Bah en fait, comment on peut faire pour s'adapter quand on est différent ? Oups... Pardon, j'vous visais pas hein. Enfin... Si... euh, mais c'est une chouette différence hein.

-Oh... C'est une excellente question, et je comprends pourquoi tu te la poses. "

C'était donc ça. Elle le détailla une petite seconde, appréciant les tons mordorés de sa peau et son pelage pie aux taches contrastées. Il avait déjà fière allure pour son âge, et la jedi tenta de se l'imaginer avec quelques centimètres de plus au garrot : peu de gangster auraient l'idée de venir lui chercher des noises, c'était sûr. Mais ça, le petit poney l'ignorait très certainement. En retour, elle sentait son regard s'attarder sur son cou mince, et une petite note de rire lui échappa.

" Et aussi, comment vous vous appelez s'il vous plaît ? Moi c'est Samaël Akiam. J'suis à votre service. "

Décidément, il n'y en avait pas deux comme lui. A-do-rable.

" Enchantée, Samaël. Je suis le Chevalier Lei Nae. Et moi aussi je suis à toi service, si tu en éprouves le besoin, néanmoins. "

Elle réfléchit un instant à la question qui préoccupait le padawan, puis revint vers lui d'un air toujours aussi calme, quoique plus sérieux.

" Nous sommes tous différents, il n'y a pas deux personnes pareilles. Mais si tu veux parler de nos particularités respectives, eh bien... Disons pour faire simple qu'il faut faire de sa différence une force ! Facile à dire, fit-elle avec un clin d'oeil, mais tu verras : si tu prends le temps de voir ce que tu peux faire et que les autres sont incapables de faire, tu comprendras très vite ce que je veux dire ! Il faut juste trois ingrédient : un peu de réflexion, un peu de persévérance eeet... Beaucoup d'imagination. "

Lei mit toute sa bonne humeur dans ce dernier mot : on avait trop tendance à s'enfermer dans la théorie et l'académique, il fallait savoir rêver pour innover ! Pour rassurer son jeune vis à vis, elle entreprit de lui donner un exemple concret :

" Regarde, des yeux derrière la tête ! Je parie que tu ne peux pas le faire ! "

Et elle torsada sa colonne sur un demi tour, jusqu'à lui tourner le dos tout en continuant de le fixer. L'exercice n'était pas aussi évident qu'il n'y paraissait, mais elle s'y était suffisamment exercé durant sa vie pour y parvenir en gardant le sourire.

"Il n'y a pas de problème, il n'y que des solutions ! ...Pour peu qu'on apprenne à les trouver ! Allez, à toi Samaël ! Montre-moi un peu de quoi tu es capable ! "

Elle avait emprunté un ton de défi, bras croisés et regard flamboyant. Qu'il la surprenne un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 184
Âge du perso : 15 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Mar 1 Déc 2015 - 0:08

[HJ: Je n'oublie pas Luke... Pardon c'est très très mal ce que je fais, mais j'ai peu de temps et l'inspiration est moyenne. Sammy est plus facile moins réfléchi. J'arrange ça dès que possible mais ne croyez surtout pas que vous écrivez moins bien ou que je m'en fiche. Lei j'adoreeee ton perso et ta plume ! ]

Un instant, Sammy eut envie de lever la tête vers le ciel à la recherche d'une apparition visible de la Force, pour lui hurler "pourquoiiiii". Il trouvait ça vraiment injuste que certains puissent avancer tranquillement alors que d'autres devaient souffrir pour en arriver aux même résultats. Et encore, si le résultat était garanti, le jeune centaure s'en contenterait, mais rien ne lui disait que ses maigres matinées- le contraire de grasses donc.- payeraient. Lui voulait absolument être un Chevalier Jedi, pas finir aux camps agricoles, bien qu'il tâche de ne pas dénigrer ces derniers. De son point de vue Lei Nae était trop optimiste, car si tous avançaient, même lentement, pour en arriver au même endroit, ils deviendraient tous chevaliers. Peut-être que ça en ferait trop alors ? L'injustice pour une question d'équilibre. Mouais. La Force était sans doute savante en ce sens, mais aussi bien cruelle. Heureusement, Samaël n'était pas du genre jaloux, et surtout, il savait prendre chaque petite parcelle de joie pour l'aggrandir à la loupe. Avoir cette chevalière Jedi à portée de doigts était un petit miracle en soi. Elle était douce, attentive et amusante en plus. Quelque part, elle lui rappelait Maître Shi'Ta qui lui permettait de poser toutes les questions voulues. Il avait aussi une tête allongée et quasiment dénudée avec de grands yeux mais était beaucoup plus âgé, son cou était également normal. Pourtant, les deux partageaient une apparente fragilité doublée d'une voix apaisante ainsi que d'un charisme bien spécial. Après avoir connu Dase Aciel dit "Le Glaçon" ou encore Maître Ometeolt, créatures à cornes aussi dur de caractère que le supposait son physique, c'était d'autant plus apprécié. Décidément, Sammy ne croisait en privé que des êtres extraordinaires, extrêmement positives ou négatives.

-Un Maître à mon service-Fanfaronna-t-il, sa timidité envolée pour un instant à la faveur du jeu.- Ouahhhh trop classe !

Se reprenant, le gamin ferma la bouche et bomba le torse, oubliant de respirer comme avec Maître Daciel. Il porta sa main à son front pour esquisser un salut militaire, du plus bel effet pensait-il malgré ses joues gonflées et rouges à force de ne plus respirer. Voilà, le contrat était signé ! Autant dire que cette promesse l'aidait à se détendre un peu bien qu'il demeure gêné à l'évocation des "privilèges" de la différence. Enfin, ça devait être vrai vu comme Maître Nae tourna la tête. De prime abord, l'enfant esquissa un pas en arrière. Sa patte avant droite demeura suspendue en l'air tandis que sa bouche formait un o silencieux. Il plissa les yeux, hésitant à détourner le regard de la scène quelque peu... Morbide ? Bon ça n'était pas vraiment l'expression adéquate mais la démonstration demeurait impressionnante. Du coup, le gamin ne sut pas trop que dire, et surtout montrer face à "ça". Pour sûr qu'en combat c'était un avantage certain ! Déjà, Sammy plaçait la Kaminonienne sur un pied d'estale, en phase de devenir une des Maîtres Jedis légendaires dont il râbachait les exploits à qui voulait l'entendre. "Maître Nae a fait, a dit, a mangé, a chanté que"...

-Bah.. Je.. Je cours assez vite mais ici vaut mieux pas le montrer, ni l'autre truc. Oh non. J'ai blessé un chevalier Jedi avec ça.

Vraiment honteux, l'enfant-poulain baissa la tête, il n'était pas prêt d'oublier la main en sang d'Ellana Caldin qu'il avait touché en pleine ruade. En revanche, il s'était aussi efforcé de se trouver une vraie qualité pour ne pas avoir l'air d'un pleurnicheur comme disait Kolin. Non il ne voulait pas qu'on ait pitié de lui, quelle horreur ! En plus Sammy savait avoir beaucoup de chance, d'habitude il ne se plaignait pas, c'était juste qu'en ce moment, il traversait une phase assez difficile. Pré-adolescence ? Circonstances accumulées ? Peu importe, toujours est-il que ces temps-ci, le Padawan connaissait plus de bas que de hauts.

-Imagination, j'ai !

Levant prestement la main après l'énumération des qualités nécessaires émise par la jeune Kaminonienne, Le garçon semblait sortir de son marasme assez rapidement. Il faut dire
qu'heureusement... Sammy restait Sammy. Autrement dit, sa nature profonde de gamin joyeux et malicieux reprenait toujours le dessus. Remotivé par la présence de la chevalière Jedi et la petite pause, il reprit son sabre en main, la langue inconsciemment sortie, et les pattes bien tendues, écartées pour une garde solide-comme leur avait apprit le sévère Maître Thorn.- signe de concentration extrême.

-Bon dites, si vous me permettez toujours des questions s'il vous plaît, comment j'peux faire pour réussir ça ?

Le cou presque tordu -pas autant que son mentor improvisé- les yeux si fixes qu'il en oubliait de ciller, Samaël était attentif aux moindres gestes et paroles de Lei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 78
Âge du perso : 26 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (pressenti padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Mar 8 Déc 2015 - 22:03

Lei regarda Samaël bondir de joie avec un œil quasi maternel.

" Un Maître à mon service ! Ouahhhh trop classe ! "

Un maître ? Elle ? La kaminoane essuya une petite surprise. Oh non, pensa-t-elle, encore loin de l'être ! Mais elle se contenta de sourire, ne voulant pas gâcher cet instant magique où il virevolta, libéré de toutes contraintes inutiles. Il était tout ce qu'un enfant pouvait être et devait être selon elle : un être spontané et innocent, pas entaché de choses noires et inappropriées comme elle en avait parfois vu. Pourtant, le petit quadrupède se rerpit très vite, reprenant une façade pleine de sérieux qui jurait avec son âge. Lei le considéra avec sérieux à son tour, se demandant si elle aussi avait eu cet air étrange étant petite.

"Bah.. Je.. Je cours assez vite mais ici vaut mieux pas le montrer, ni l'autre truc. Oh non. J'ai blessé un chevalier Jedi avec ça. "

Malgré elle, la kaminoane sentit sa tête faire un léger "non". Le ton déçu du chironian avait quel Trop de fougue, pensa Lei, le temps et l'entrainement lui apprendrait sans problème à se contenir.

" Je parie qu'il ne s'en souvient déjà plus. "

Elle avait dit cela comme pour elle-même, d'un ton dégagé. Le padawan avait une capacité d'écoute et d'attention qui faisait plaisir à voir. Ses petites oreilles pointues avaient une mobilité extraordinaire qui fascinait Lei, elle qui était dépourvue de ce genre d'appendice auditif.

" Imagination, j'ai !

-Très bon point ! approuva la jedi, enthousiaste. "

Tant d'enthousiasme que le jeune s'enquit de vouloir l'imiter avec entrain. Elle ouvrit des yeux ronds en le voyant tenter de se faire un beau torticolis. Contrairement à elle, Samaël n'avait qu'une dizaine de vertèbres cervicales, pas assez pour pouvoir jouer de sa souplesse de cette manière. Mais, évidement, dans sa candeur, l'initié n'en savait rien.

"Je pense que ce serait dangereux pour toi, dit-elle avec sérieux, c'est justement l'un des avantages d'avoir un plus long cou. En revanche - elle désigna les pieds de l'équidé - tu as l'avantage d'avoir quatre appuis là où je n'en ai que deux !

Lei désigna le sabre d'initié que tenait le jeune poulain :

" Cela peut grandement t'être utile en combat ! Et si on en profitait pour voir comment tu peux tourner ça à ton avantage ? Tu te sens d'attaque ? "

Pour montrer l'exemple, elle se recula de quelques petits pas et sorti le manche ouvragé de son arme, faisant quelques moulinets rapides avec pour s'échauffer les poignets. Plus long que la plupart des manches pour s'adapter à ses grandes mains d'alien, le sabre de Lei était sans doute l'une de ses rares vrai fierté, et un condensé de ses petits talents cachés en matière de travaux manuels.

" Avoir de l'imagination, c'est bien : la mettre en œuvre... c'est mieux ! Alors mettons-la en pratique ! Quelques échauffements et on voit ça ensemble, qu'en dis-tu ? "

Et avec un geste de la main, elle invita Samaël à se mettre en garde tel qu'on le lui avait appris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 184
Âge du perso : 15 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Mer 9 Déc 2015 - 11:51

Cassé dans son élan, Samaël cessa de se tourner dans tous les sens, un peu déçu mais également soulagé. Il faut dire qu'à force de torturer ses vertèbres avec entrain, il commençait à avoir un peu mal. Quant à ses propres talents impossible d'exprimer ici, enfin selon lui, cela ne sembla pas stopper la chevalière -qu'il prenait pour une maître d'ailleurs, ébloui par sa grande sagesse.- qui lui proposa un échauffement. Sammy s'était déjà bien entraîné ce matin, il commençait d'ailleurs à fatiguer. Heureusement, un autre talent dont sa race disposait et qu'il ignorait pour en avoir toujours profité était une capacité de récupération excellente. Avoir deux corps aidait forcément, sans compter les ancêtres du centaure, des proies qui avaient dû développer une grande endurance pour espérer survivre. Ainsi, bien qu'encore essoufflé, le Padawan trouva le courage de se mettre en garde. Il aurait aimé se reposer d'un côté, mais de l'autre, disposer d'une classe pour lui seul était inespéré ! De prime abord insouciant, Samaël avait toutefois fini par comprendre qu'il fallait profiter de chaque occasion pour apprendre aux côtés de mentors aussi généreux que débordés. Il manquait plus qu'au petit bout de poney un brin de compétitivité pour sortir au grand jour, mais son humilité exacerbée était aussi ce qui faisait son charme. Là, maintenant, si un élève rentrait pour réclamer l'attention de Lei, il lui donnerait sa place avec joie, content d'aider un autre en détresse. Bref, le parfait petit chevalier servant, parfois si exagéré dans son application des règles qu'il en devenait agaçant ou maladroit.

-Ah bon ? Maître Omeoteolt disait que c'était un défaut, parce que y'a plus d'endroits à toucher.

Certes, d'un côté, Sammy possédait de certaines capacités pour éviter une chute fatale, mais il y avait effectivement deux fois plus de chair à brûler, de masse à déplacer dans des espaces parfois réduits. Très tacticien, Omeotolt avait préféré mettre l'accent sur le problème de la constitution du Chironian, pas pour le blesser, sinon bien au contraire, pour lui éviter de l'être. Le concerné ne l'avait d'ailleurs pas mal prit car son ex-mentor lui avait bien expliqué les choses, seulement, il avait du coup conservé en mémoire l'aspect négatif de la chose et se méfiait de ses 4 pattes ayant d'ailleurs causé bien des dégâts. Heureusement, en grandissant le Chironian perdrait de sa lourdeur pour gagner en vivacité. En général, le corps encombrant de son espèce -et encore, lui-même était un poids- léger- compensait par une coordination parfaite avec le reste du corps. Évidemment, ils perdaient à se battre dans une pièce fermée, seulement avec de l'entraînement, Sammy avait une chance de réduire ce qui était aujourd'hui un gros défaut. Ne lui restait plus qu'à exacerber le côté positif de posséder un corps aussi puissant, bien que pour le moment, perché sur ses hautes gambettes de poulain, le jeune garçon se trouve plutôt dépassé par le nombre de ses membres qu'avantagé.

C'est donc avec une application si lente et si minutieuse qu'il en devenait comique que Samaël se positionna, hésitant plusieurs fois sur la position de ses pattes. Maître Yan disait qu'il fallait surtout éviter la ligne parallèle, et Maître Kedafar de bien écarter les jambes. Ensuite il y avait les degrés du Mon Calamarien maître d'armes du Temple, et la position par rapport à la salle et l'adversaire. Ce n'était pas facile de mettre en pratique tous ces conseils théoriques. Pas du tout. Bien des Padawans l'ayant compris ne les prenaient donc pas au pied de la lettre, mais Sammy n'était pas comme les autres. Quand il étudiait, il apprenait par cœur et s'entêtait à recopier parfaitement ce qui lui avait été montré, sans chercher à adapter le concept à sa propre personne ou simplement à la pratique. C'était là le fardeau de ceux qui veulent trop bien faire sans se faire confiance.

Après une bonne minute de tirage de langue et de calcul-comptant un levé de sabots de 30 secondes et trois replacement complets de pattes.- le centaure redressa la tête et prit son manche à deux mains, le serrant si fort que s'il avait vivant, sans doute aurait-il été étranglé. Les oreilles bien droites, un air qu'il estimait féroce-sourcils froncés et petite langue rose sortie- le Padawan défia Maître Nae. Son regard saphir s'était déjà enfuit dans un monde parallèle où il combattait le mal personnifié en secondant la Kaminonienne. C'était dans une vaste prairie, elle courrait devant, lui derrière, la soutenant de son mieux grâce aux leçons enseignées par sa mentor matinale. Tout plein d'enthousiasme, le Padawan se lança donc à l'attaque d'un adversaire imaginaire.

Mais il s'arrêta en plein élan, portée par la vivacité de son espèce. Ses flancs déjà prometteurs freinèrent le saut pour lequel son corps avait déjà donné l'impulsion et il recula, postérieurs si écartés que sa croupe s'en était rabaissée. Il venait de se rappeler d'une chose...

-J'allais oublier ! On doit toujours saluer, et en plus, un Jedi n'attaque pas le premier.

Sans compter que Lei n'avait pas parlé de duel mais d'échauffement, cela impliquait-il un petit combat d'entraînement ? Troublé et honteux de son manque de respect, l'enfant effectua une mini-révérence si solennelle face à son adversaire invisible qu'elle en devenait mignonne, puis il se remit en garde, avec un sérieux toujours aussi comique mais que lui estimait de convenance. Voilà, il était prêt, avec les idéaux de l'Ordre bien en tête. Il n'attaquerait pas en premier, une chose qui l'arrangeait bien histoire d'éviter une nouvelle bévue comme confondre échauffement et petit combat.

-Bah oui, comme faut pas attaquer en taître... Traîte... Traître, vous pouvez me dire quand on commence s'il vous plaît ? Et là, elles sont bien mes jambes ?

Après tant de maniaquerie, son dernier saut manqué avait rendu sa position instable. Il avait oublié de remonter sa croupe et ses sabots avant se touchaient. Il ne pouvait pas penser à la bienséance et aux tactiques de combat à la fois. Zut, comment qu'ils faisaient les grands ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 78
Âge du perso : 26 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (pressenti padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Dim 27 Déc 2015 - 21:44

" Ah bon ? Maître Omeoteolt disait que c'était un défaut, parce que y'a plus d'endroits à toucher.

A la remarque du padawan, Lei sourit avec courtoisie.

"Et il avait raison. mais tu sais, dans ce monde, tout à un avantage et un défaut. Si on veut l'avantage d'une chose, alors il faut savoir composer avec ses inconvénients. Et c'est là que l'imagination entre en jeu. Parce qu'un inconvénient peut devenir un avantage dans certaines situations ! "

Elle s'arrêta dans son explication, ne voulant pas lui encombrer inutilement la tête avant un entraînement. Elle le laissa faire en silence, notant juste les quelques détails qui l'interpellaient sur les erreurs qu'il commettait en toute bonne foi.

La jedi hocha légèrement la tête, appréciatrice de cet effort d'application. D'autant plus qu'elle était foncièrement amoureuse de la chose bien faite, de la beauté du geste et de la justesse. Voir le chironian y mettre tant de cœur l'enchantait, sans exagération. La plupart des jeunes de son âge était soit impatient, soit peu enclin à vouloir comprendre l'utilité du "bien faire". Pourquoi donc ? S'amuser, c'était bien plus marrant que de passer des heures à se faire corriger une position...
Elle devina qu'il s'estimait prêt lorsque les petites oreilles pointèrent subitement vers elle, toutes droites.

"J'allais oublier ! On doit toujours saluer, et en plus, un Jedi n'attaque pas le premier.

-Exactement, dit-elle à Samaël lorsqu'il la salua selon le rite, avec un sérieux tendrement drôle sur sa petite bouille d'enfant."

Il était attendrissant de bonne volonté, et Lei avait du mal à garder sa place de professeur impartial face à lui. Elle avait presque envie de le materner, ce petit bout de poney. Mais la voix de sa conscience la raisonnait durement, lui rapellant les préceptes qui l'avait formée elle, et qu'elle se devait à son tour de transmettre. Si elle se montrait trop proche et indulgente, Samaël aurait un mauvais aperçu de ce que se devait d'être un Chevalier Jedi.

"Bah oui, comme faut pas attaquer en taître... Traîte... Traître, vous pouvez me dire quand on commence s'il vous plaît ? Et là, elles sont bien mes jambes ? "

Lei s'octroya un petit silence contemplatif. Un doigt sur les lèvres, elle observa le poulain, puis déclara d'une voix neutre :

" Pas assez écartées, rappelle toi toujours : toujours par trois ils vont. De quoi je parle ? De trois pieds : pour une position stable, trois longueurs de tes propres pieds entre tes appuis. Un moyen simple et efficace de s'en souvenir ! "

Pour le guider, elle vint se placer à sa hauteur et effectua une mise en position correcte. Elle le gratifia d'un regard appuyé pour l'encourager à se corriger. Une fois que le jeune initié eut la position la plus proche de ce qui était souhaité, elle se replaça face à lui, et vint cueillir le manche de son sabre à sa ceinture.

"Tu connais ton Shi-sho par cœur j'imagine ? le taquina-t-elle , on va commencer par là. Position du sabre ? "

Sabre éteint, elle exécuta le premier mouvement de la forme dans le vide en invitant son élève du jour à la suivre en miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 184
Âge du perso : 15 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Lun 8 Fév 2016 - 13:41



-1, 2... 3, non 3 et demi. Là c'est un trop grand pas, on dirait un pas de Bantha... Je recule, ouais mais là ça fait plutôt deux et quart... Et là ? Ça fait trois pile, non ? Allez on va dire que oui.

Samaël releva sa patte antérieure en parallèle aux indications de Lei. Il la laissa, hésitant, un bon moment en l'air, histoire de bien calculer la distance nécessaire. Enfin, alors que la Chevalière s'était positionnée en miroir, le Padawan reposa correctement son membre avant de se saisir de son sabre-laser. Là encore, il réfléchit de longues secondes puis prit l'objet correctement. Il faut dire que le coup du miroir était un casse-tête pour de nombreuses personnes, puisqu'il fallait faire les gestes "à l'envers". Cependant particulièrement attentif, l'enfant parvint à copier les gestes de la Kaminonienne, parfois un peu lent, légèrement hésitant mais toujours volontaire. La langue encore comiquement sortie, le garçon acheva sa parade puis, fièrement redressa la tête à s'en tordre le cou pour essayer d'entrevoir les immenses yeux de sa partenaire improvisée, espérant y lire du contentement. Ce regard dans lequel semblait s'être logé la Galaxie entière le fascinait, et plus que d'habitude encore, le Padawan espérait satisfaire Lei, malgré quelques erreurs dûes à la position en miroir. Il faut dire que c'était bien plus facile de le faire derrière la prof et le pauvre enfant se mélangeait avec la droite et la gauche.

- Oui je connais !

Déterminé, le jeune Chironinian reprit les gestes précédemment imités, s'exécutant seul cette fois, et il fallait l'avouer, avec plus de succès. Faisant fonctionner sa mémoire au lieu de son regard, l'apprenti était d'avantage concentré. Peu sûr de lui, Sammy avait en effet tendance à favoriser l'avis d'autrui, voilà pourquoi il avait copié Lei, la fixant avec une telle intensité qu'on pouvait le croire volontaire mais ignorant. Elle ferait forcément mieux que lui, il avait obligatoirement oublié quelque chose. Désormais seul face à son exercice, le gamin s'en tirait plutôt bien, malgré de petites bévues inhérentes à son âge. Encore plus fier qu'avant, Samaël acheva la présentation des bases du Shi-Sho et salua sa partenaire d'une profonde révérence, ridicule ou touchante selon les points de vue. D'un mouvement du poignet, le gamin essaya ensuite de réitérer la manoeuvre qui l'avait mené dans la salle. Le manche exécuta les trois quarts du tour mais chuta ensuite. Un peu déçu mais fort de la leçon de la Kaminonienne, le jeune Jedi haussa les épaules.

- Bah chaque chose à son temps, j'vais beaucoup travailler mes points forts, et pi les faibles aussi. Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Et au fait c'est quoique vous préférez vous ? La Force ou le Sabre ? Et quels cours vous aimiez ?


Curieux, pétillant malgré la fatigue qui se lisait dans ses grands yeux bleus, Samaël tâchait de se maintenir droit, prêt à la prochaine leçon. En réalité vu son âge couplé à ses efforts précédents, le Padawan oscillait plus qu'autre chose, manche de sabre-laser tremblant dans la main. C'était peut-être effectivement le temps de s'adonner à la conversation histoire de faire une pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 78
Âge du perso : 26 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (pressenti padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Mar 1 Mar 2016 - 19:44


Au fond d'elle-même, Lei sentait naître une forme d'attachement. Elle se le reprocha, tachant de se recentrer sur le rôle qui était présentement le sien : celui d'un professeur impartial, assez distant pour ne pas se laisser aveugler par ses sentiments. Mais le mal était fait : il n'était pas bien compliqué pour un petit bout tel que lui de percer ses défenses émotionnelles...

La jedi esquissa un sourire en le voyant hésiter, se replacer plusieurs fois avant de parvenir à un résultat probant. Les initiés apprenaient le Shii Sho comme toute première forme de maniement du sabre, et Lei n'avait pas posé sa question tout à fait par hasard. Il était évident que le petit cheval était plus qu'impliqué dans sa formation, il n'y avait donc aucune raison qu'il ne sache pas par coeur les mouvements qu'on lui faisait répéter jours et nuits au Temple. La kamioan avait donc jugé bon de lui tendre une perche pour qu'il regagne enfin confiance. Ironique, pour une jedi qui en manquait tant ! Mais on guérit souvent mieux les autres que l'on ne se soigne soi-même !

" C'est excellent. "

Elle ne perdrait rien à lui mettre un peu de baume au coeur.

" Bah chaque chose à son temps, j'vais beaucoup travailler mes points forts, et pi les faibles aussi. Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? Et au fait c'est quoique vous préférez vous ? La Force ou le Sabre ? Et quels cours vous aimiez ? "

Au ton du jeune élève, Lei ne put s'empêcher d'éclater de rire. La scène, très courte, avait eu un pouvoir comique détonnant. Son rire chantant résonna quelques secondes dans la grande salle d'entrainement, puis Lei s'assit en tailleur, son sabre sur les genoux, et invita le poulain à en faire de même. Elle pensait d'ailleurs qu'il ne se ferait pas prier, fatigué comme il devait l'être.

" Le sabre n'était pas nécessairement mon fort, mais j'aimais tout comme toi tenter de trouver le mouvent parfait, le plus beau geste. Il ne faut pas oublier que ce n'est pas seulement une technique de défense que nous pratiquons, mais un art ! "

Le regard dans le vague, elle se replongea dans ses jeunes années, dans cette même salle qu'elle avait elle-même assidument fréquentée quelques années plus tôt. C'était à la fois si loin... et hier à peine.

" J'ai certainement eu plus de facilité à ressentir la Force, même si cette facilité est toute relative... Cependant, il n'existe pas que ces deux domaines là. Les Jedi se doivent aussi de connaître tout un tas d'autres choses passionnantes ! La bibliothèque est pour ça un endroit fabuleux. On peut y trouver de tout ! Il y en a pour tous les goûts. Et puis, un jour viendra où tu seras amener à voyager. C'est encore mieux que les data ! "

Elle le gratifia d'un sourire curieux.

" Je suis sûre que tu n'as pas fini d'être étonné de tout ce que tu peux apprendre, ici, et partout ailleurs. "

Son long cou exécuta une petite vrille et Lei regarda par les fenêtres :

" Et si nous continuions cette petite entrevue dans les jardins ? Le soleil doit être au-dessus de la jungle, maintenant ! "

Non pas qu'elle n'appréiciait pas la salle et son calme, mais la proximité des arbres et la caresse du vent avaient sa préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 184
Âge du perso : 15 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Dim 17 Avr 2016 - 21:54

[HJ: Pardon Embarassed ]

Un art, un art, c'était vite dit ! Samy reconnaissait que Lei était très élégante en maniant le sabre-laser, mais c'était quand même très fatigant. En plus, lui n'était pas vraiment artiste en ce sens, il préférait pour ça, se promener dessiner des fleurs ou des animaux dans un jardin tranquillement assis. Oh tiens, d'ailleurs, voilà que la Chevalière lui proposait de sortir de leur exercice pour se promener. Dans un élan d'enthousiasme, le Padawan se leva légèrement deux ou trois fois sur ses pattes arrières, sautillant comiquement. Il était très heureux que Leï partage son amour pour la nature. Le parc; C'était encore mieux à deux !

- Oh j'ai déjà beaucoup voyagé, même qu'une fois, j'ai été dans un vaisseau tout cassé... Heureusement, on a été sauvé, mais il me reste encore beaucoup à voir. Des trucs un peu plus sympas aussi j'espère.

Un sourire étira les lèvres du Chironian, tout heureux qu'on lui montre de l'intérêt. Automatiquement, il se positionna devant la porte pour quitter les lieux dans un petit pas relevé avant de stopper net. Une mouche semblait soudain avoir piqué le Padawan raidi, les yeux grands ouverts, lequel daigna enfin bouger après quelques instants pour se mettre de côté et esquisser une mini révérence, ressemblant -de loin ! - à celles que Mylésia, princesse d'Ondéron lui avait enseigné.

- Après vous Madame !

S'exclama le gamin avec une solennité aussi maladroite que touchante. Maintenant le problème restait "entretenir". Cette leçon, l'enfant n'avait pas encore eu le temps de la recevoir auprès de son amie royale qu'il ne voyait malheureusement plus de toutes manières.

- Je ne sais pas trop en quoi je suis sensé être bon moi...

Dit-il, reprenant par défaut la conversation précédente à laquelle sur le coup, il n'avait rien ajouté. Le sabre-laser ? Visiblement ce n'était pas son truc bien que son agilité naturelle lui confère un petit plus. D'un autre côté, cette même constitution lui empêchait des mouvements, alors... Quant à la Force. Moui, Si Samy possédait une bonne dose de midichloriens, il n'était pas non plus l'élu légendaire dont parlaient certaines légendes.

- Vous alors qu'est-ce que vous avez découvert dans les bibliothèques ? Est-ce que c'est le sabre-laser votre super domaine ?

Demanda-t-il, fasciné par Lei et espérant secrètement que oui, le maniement de l'arme des Jedis, était bien son point fort, sans quoi il n'osait imaginer son talent dans une autre matière... Et le gouffre qui les séparait. En effet, si le gosse n'était pas spécialement déprimé-ce n'était pas dans sa nature- il était quand même légèrement inquiet quant à son niveau comparé à celui de la chevalière présentement. Dehors, il pourrait lui montrer plein de choses sur les plantes ou les petits animaux à la limite, mais pour une grande Jedi comme son aînée, ça ne devait rien valoir... Non vraiment, briller ça n'était pas son truc non plus. D'ailleurs, quand d'autres dégourdis auraient déjà sautés sur l'occasion, Samaël n'avait même pas songé à profiter de ce tête à tête pour essayer de gagner les faveurs de Lei, de l'impressionner pour la convaincre de le choisir en tant que Padawan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 78
Âge du perso : 26 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (pressenti padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Ven 27 Mai 2016 - 18:17



" Oh j'ai déjà beaucoup voyagé, même qu'une fois, j'ai été dans un vaisseau tout cassé... Heureusement, on a été sauvé, mais il me reste encore beaucoup à voir. Des trucs un peu plus sympas aussi j'espère. "

Il était certainement plus vieux qu'il n'en avait l'air, se dit Lei, consciente que l'on ne pouvait pas connaître quelqu'un en seulement une poignée de minutes. Mais cela ne dérangeait pas la kaminoane de ne rien savoir de son jeune ami à quatre pattes. Il était si mignon, si drôle avec ses mimiques expressives ! Elle fondait comme un glaçon en plein soleil de trop le regarder. Plus elle y pensait et plus elle se trouvait bête : ne lui avait-on pas appris à mettre tout ça de côté ? Qu'allait-elle enseigner à ce padawan, exactement ? A se noyer dans le sentimentalisme ? Tout le contraire de ce qu'elle estimait juste. Ce n'était pas l'attitude d'un chevalier, tout au plus d'une grande sœur pot-de-colle ou d'une mère poule. Rien à voir !

" Effectivement, il y a plus sympa que des vaisseaux tout cassés... "

Elle omit le fait qu'il y avait aussi bien pire. Nul besoin de l'affoler davantage.

Lei regarda Samaël exécuter son petit manège sans cacher son étonnement. Lorsqu'il se positionna à côté de la porte, elle comprit enfin la teneur de tout ceci, et porta une main devant sa bouche en riant doucement. Un peu vieillot... mais elle n'allait pas s'en plaindre ! Ce n'était pas le nombre de rustres qui courraient les rues qui allaient craindre cette concurrence, hélas.

" Mille merci, brave gentilhomme ! dit-elle en l'imitant."

Elle passa devant lui et le guida sur les allées pavées qui courraient entre les parterres parfaitement entretenus. Il régnait ici un calme très particulier, un silence qui n'en était pas vraiment un, et qu'elle aimait par-dessus tout. La petite voix claire du poulain la ramena sur terre. Il semblait encore une fois assez peu confiant.

" Je ne sais pas trop en quoi je suis sensé être bon moi... "

Lei laissa son regard courir sur les silhouettes qui marchaient sans un mot. Même à cette heure matinale, certains s'étaient déjà extirpés de leur lit pour se dégourdir les jambes. Une particularité jedi, peut-être.

" Un peu de patience... Ce genre de chose vient avec le temps. Continue à t'entrainer régulièrement, assiste aux différents cours qui te seront proposés... Et un jour, ça te viendra. Un peu comme une évidence : tu auras suffisamment d'expérience avec un peu tout pour savoir enfin ce que tu préfères. Ne te mets pas la pression, vraiment. "

Pour certains, le choix était plus compliqué, car ils ne parvenaient pas à aimer quoique ce soit en particulier. Ou bien, ils se faisaient involontairement aiguiller par leur entourage, dans une direction qui n'était pas réellement celle de leur cœur.

" Vous alors qu'est-ce que vous avez découvert dans les bibliothèques ? Est-ce que c'est le sabre-laser votre super domaine ? "

Lei aurait pu parier son salaire de Garde Licteur qu'il allait poser la question. Elle aurait doublé sa paie ! Avec un petit sourire en coin, elle fit mine de réfléchir.

" Ce que j'ai trouvé dans les bibliothèques ? Voyons voir... Des techniques, des histoires, de l'Histoire, des cours de toutes sortes sur tous les sujets possibles et imaginables... et des recettes de cuisine. Très important ! "

En fait, si on y pensait bien, Lei avait découvert une foultitude de choses dans les bibliothèques du Temple. C'était certainement ce qui l'avait prédisposé à devenir Sentinelle. Ses nombreuses lectures et exercices mentaux lui avait montré combien, derrière la frêle créature sentimentale, elle pouvait aimer apprendre, faire usage de dons divers et variés pour palier son manque de performances physiques par rapport à la moyenne des jedi.

" Le sabre laser ? Ah, pas vraiment non... Je n'ai jamais été excellente dans ce domaine. Je suis plus douée pour sentir la Force, et les gens autour de moi. Mais ça, c'est mon expérience à moi ! Chacun a la sienne. Tu devrais interroger plusieurs personnes, et tu verrais que chacune te donnerait une réponse très différente ! C'est ce qui fait que nous sommes tous uniques. "

Ils parvinrent finalement devant son vieil arbre, celui qu'elle continuait de visiter même après avoir officiellement quitté Ondéron pour Coruscant. Aucun parc de Coruscant ne comptait un arbre aussi sublime et empreint d'énergie pure. Enfin, pas à sa connaissance.

" Bienvenue dans mon petit coin de méditation, annonça Lei à Samaël en l'invitant à s'approcher de l'arbre, c'est ici que je viens, presque tous les jours quand je suis ici, depuis que j'ai découvert cet endroit. J'étais plus jeune que toi à l'époque. "

"A l'époque" sonnait comme une période d'un autre temps... alors qu'en réalité, elle avait à peine 22 ans ! ce qui pour un humain était encore bien jeune. Pour elle, en revanche, c'était déjà un âge adulte de plein pieds. Lei se sentait pourtant toujours aussi juvénile, toujours aussi naïve que la jeune chevalière qu'elle était. Elle était à des années lumières de posséder la sagesse et la mesure d'un maître. Raison pour laquelle elle avait tant de mal à s'imaginer une seconde dans ce rôle.

Quand elle vint se tenir devant le grand végétal impassible, toutes ses autres pensées la quittèrent subitement. Son idée prit la transparence d'une au claire : elle n'était pas venue ici par hasard.

" Viens, regarde : pose tes mains de chaque côté du tronc. Comme ça ! "

Pour lui montrer l'exemple, elle s'exécuta. Pieds légèrement écartés, elle embrassa le tronc de ses deux longs bras diaphanes, posant ses paumes ouvertes sur l'écorce rude. Elle ferma les yeux. Chaque fois, c'était le même plaisir renouveler. La kaminoane en venait presque à penser que l'arbre la reconnaissait : comme si c'était là sa manière de la saluer. Une vibration lente, puissante, remontant depuis les racines et la traversant comme une vague qui reflue sur une plage. Elle voulait partager cela avec son petit camarade : peut-être découvrirait-il une voie à explorer ? Qui sait !

" Ferme les yeux et concentre-toi sur ce que tu ressens. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Akiam
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 184
Âge du perso : 15 Ans
Race : Chironian
Binôme : ///


Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
68/68  (68/68)
PF:
74/74  (74/74)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Lun 11 Juil 2016 - 7:29

Pas douée en sabre-laser ? Sammy avait ouvert de grands yeux lors de cette annonce... Rocambolesque à ses yeux. Comment Maître Nae pouvait-elle prétendre ne pas être bonne alors qu'il l'avait vu faire des trucs vachement compliqués de la mort-qui-tue comme l'aurait dit Kolin ? La Kaminoane était soit trop modeste, soit elle était encore plus douée avec la Force. Remarque, ça n'étonnerait pas vraiment Samaël que ce soit la deuxième solution, Lei, elle avait la classe intergalactique. Décidément, son chagrin oublié, l'enfant avait hâte de parler de la jeune Chevalière à son meilleur ami.

Se pourléchant les babines à l'idée de recettes de cuisine, le petit garçon imagina un plat de spaghettis à la carbonara, ce qui fit gronder son estomac situé dans son ventre équin. Celui humain était moins développé, servant juste à prémâcher le travail de l'autre, et puis il se serait moins manifesté, ça aurait été moins drôle. Rougissant quelque peu après l'enthousiaste "brrrwaa" de son ventre recouvert de fourrure, le gamin pressa le pas pour rejoindre la grande Lei qui gambadait vite mine de rien avec sa démarche chaloupée.

Quand ils arrivèrent dans le parc, toujours dans la dynamique de manger, le centaure se demanda si la Chevalière se baissait pour saisir un bout d'écorce. Çà ne l'aurait guère étonné vu que sur sa planète, c'était un plat commun. "Civilisé" à coup d'holonet et d'interactions avec d'autres jeunes de son âge, aujourd'hui Sammy préférait largement les pâtes, la purée et toutes ces choses que les enfants adorent, sauf peut-être la nourriture panée. Il faut dire qu'il supportait mal la viande malgré son côté humain. Mais bon, l'idée de retrouver des saveurs nostalgiques de son enfance n'était pas mauvaise. Lui aussi allait se saisir d'un bon morceau croquant et quelque peu écorcheur de l'arbre -sans oublier de le remercier pour son don, même si les végétaux ne répondaient jamais, ça restait important.- lorsque Lei lui parla de son coin de méditation. Aussitôt les doigts du gamin s'agitèrent dans l'air, mal à l'aise puis il les rangea dans son dos. Visiblement, il n'était pas question de dévorer le feuillu mais de l'embrasser. Faire un bisou aux êtres de sève aidait à la méditation ? Si Samaël ne mettait pas en doute le savoir de la Kaminoane il s'inquiétait légèrement du regard de Kolin. Ce dernier se moquerait de lui pendant des jours, et que dire de certains de ses autres camarades réellement "cruels" eux ?

En même temps, ça donnait envie, Lei semblait si contente. Obéissant donc à la chevalière, Samaël tendit les mains, il fit de grands moulinets dans l'air, comme s'il essayait de calculer l'espace nécessaire pour un gros bisou bien fait, changea de position, recula, mesura puis s'approcha, enthousiaste. Un peu trop probablement car sa joue se cogna contre le tronc, lui rappelant la dureté de cette matière. Il tomba sur le derrière, encore accroché à l'arbre par ses bras menus qui l'agrippaient. Le petit Jedi glissa de quelques petits centimètres, les yeux papillonnants avant de fermer ces derniers, bercé par les paroles de Lei. Son esprit se vida entièrement, ses mains caressant l'écorce en de petits cercles tendres comme il l'aurait fait avec un animal effarouché. Avec la Force, il sentait les "battements de coeur" du végétal, immédiatement connecté à lui ou presque grâce à sa nature. Les gênes de ses ancêtres courraient en lui, ramenant des images de son propre passé à l'enfant. Les courses dans les feuilles mortes, les glissades dans l'herbe, les leçon d'astronomie et la fameuse soupe aux écorces.

Il rouvrit les yeux et décolla finalement sa joue pour faire un gros bisou à Monsieur l'Arbre bien gentil et... Un peu collant, certes. En effet, sa joue était pleine de sève, reliant le gosse à son précédent copain de bisou par un long filet verdâtre. Heureusement Sammy n'avait pas perdu tous ses anciens réflexes et il attrapa quelques herbes pour en faire une boule et passer celle-ci sur sa joue. Elle sembla aspirer le sang gluant de l'arbre, ne laissant qu'une mini trace qu'il nettoierait avec de l'eau. Son visage était enchanté, même s'il n'avait pas ressenti des choses aussi forte que la chevalière, maîtrisant moins sa Force et certainement moins familier de l'arbre qui gardait ses préférences pour son amie de toujours, cependant, il était content.

- Merci, c'est super gentil de m'avoir montré votre planque secrète. J'peux parler de l'arbre qui bat à un copain ?

Demanda-t-il, naïvement persuadé que c'était le seul ou presque qui faisait ça. C'est vrai que sur sa planète, jamais Sammy ne s'était arrêté à ça. Il connaissait bien les plantes mais peu ces grands arbres immobiles qui lui inspiraient le respect. D'un autre côté, le gamin préférait aussi demander son avis à Lei, histoire de ne pas dévoiler son sanctuaire à tout le monde.

- A moi, j'connais une recette de cuisineee...

Fit-il soudain en laissant traîner sa voix comme pour imiter le ton mystérieux de son aînée. Bon, ils sortaient de l'entraînement Jedi, mais Lei disait que c'était important la cuisine, alors elle ne lui en voudrait certainement pas, hein ? En plus il allait lui préparer la meilleur soupe du monde !

Deux pierres plates, quelques feuilles et herbes soigneusement choisies, deux autres cailloux lavés qui servirent à écraser les petits bouts et mélanger le tout. Il courrait d'un bord et de l'autre, réfléchissant avant de cueillir, abandonnant l'idée ou attrapant la brindille en chantonnant des remerciements dans sa langue. Hop, un épice naturel, on laisse chauffer au soleil dans un récipient improvisé avec l'eau du ruisselet du parc et on sert. Ce n'était pas aussi fameux que ce que faisait sa maman, néanmoins ça restait mangeable, et même délicieux, tout du moins pour les papilles de Sammy qui se rappelait tout à coup des siens. Comment avait-il pu oublier ses capacités et son apprentissage ? Au lieu de se lamenter qu'il était nul en tout, il aurait du se servir de ses recettes de cuisine...

Avec une main, le gamin enfourna une autre bouchée de pâte verte, ça en faisait des choses à montrer à Kolin, même si pour le moment son esprit était concentré sur celui de la Kaminoane. Aimerait-elle son petit déjeuner improvisé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lei Nae
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 78
Âge du perso : 26 ans
Race : Kaminoan
Binôme : Samaël Akiam (pressenti padawan)

Feuille de personnage
Activité actuelle: Sur Ondéron, en rééducation
HP:
0/60  (0/60)
PF:
5/105  (5/105)

MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   Lun 11 Juil 2016 - 18:15

Avec un sourire maternel, la jedi vit son petit protégé du jour se coller à son tour contre le vieil arbre, une lueur d'appréhension dans les yeux. L'exercice était en effet plutôt déroutant, voir comique. Les bras de part et d'autre du tronc, Lei posa son front contre l'écorce et ferma les yeux.

" Et maintenant, faisons ce que nous avons appris en méditation : respiration, ancrage, calme intérieur. "

Sa voix s'était elle aussi apaisée, moins joueuse, plus éthérée. Il faisait encore frais dans le jardin. Une température idéale pour être bien. Doucement, la jedi se détacha du monde qui l'entourait, pour plonger à cœur perdu dans les méandres de l'invisible. Elle sentait la petite lumière de Samaël à côté d'elle, palpitante et vive. Puis, devant, celle, discrète mais non pas moins gigantesque, de l'arbre. D'une nature tout autre que les leurs, sa présence semblait presque effacée, mais si étendu dans toutes les directions que Lei avait un jour cru avoir rencontré un être omniscient. En réalité, l'arbre plongeait ses racines à des mètres et des mètres de profondeur, pour ensuite s'élever au dessus du sol, vers les cieux, avec presque autant de hauteur. Le tout pulsait avec lenteur, du bas vers le haut, puis du haut vers le bas. Mais si puissamment que la kaminoane en frémissait de la tête aux pieds. C'était à la fois agréable et un peu effrayant. Plus elle s'en approchait, plus elle sentait ses propres contours s'effacer pour ne faire qu'un avec cet être-réseau, qui semblait-il n'avait rien de mieux à faire que de vibrer en continu dans un état proche de la transe, entre le ciel et la terre. Ses pensées d'être éphémère et ponctuel disparaissaient dans le brouillard, et Lei ne pensa plus à rien l'espace d'un instant : elle vibrait. Du bas vers le haut, puis du haut vers le bas. De la Terre vers le Ciel, puis du Ciel vers la Terre. Un cycle continu, hypnotisant, qui résumait à lui seul la Vie et tous ses rythmes. Sans s'en rendre compte, la jedi avait abandonné son sourire, ses doutes. Même le petit poulain. Elle était l'arbre.

" Fais attention Lei, tu vas finir par en oublier qui tu es ! Tu n'es pas une branche, même si tu aimerais bien parfois ! "

La voix familière avait tonné au milieu de son vide mental avec une pointe d'amusement. Lei retrouva son corps et ses pensées en un clin d’œil, un peu déboussolée. Doucement, elle revint à elle, sentit de nouveau les limites de son corps et la caresse de la brise sur son cou dénudé. Samaël était toujours là, bien vif, à côté d'elle. La grande alien secoua légèrement la tête pour se débarrasser de ses dernières impressions déroutantes.

" Merci, c'est super gentil de m'avoir montré votre planque secrète. J'peux parler de l'arbre qui bat à un copain ? "

Lei retrouva instantanément le sourire. Il avait ce don prodigieux de la mettre de bonne humeur par sa simple présence. Une véritable petite boule d'énergie ultra-positive. Lei avait toujours trouvé la plupart des jeunes initiés absolument adorables, mais celui-ci remportait la palme.

" Bien entendu, voyons ! Ce jardin est à tout le monde. Partage cet endroit avec qui tu voudras, il ne m'est pas réservé. "

Au contraire, pensa Lei, si je pouvais faire en sorte que tous les jeunes de ton âge soit aussi réceptif, je le ferais. Certains auraient en effet bien besoin d'être assagis et plus à l'écoute d'eux-même et de la Force.

" A moi, j'connais une recette de cuisineee... "

Le chevalier regarda le jeune chironan galoper à son idée tout autour de l'arbre, visiblement très sûr de lui. Loin de vouloir l'arrêter, elle le laissa se débrouiller, curieuse de savoir ce qu'il pouvait bien avoir en tête. Il cueilliait toutes sortes d'herbes d'une main sûre, comme s'il savait d'instinct lesquels choisir. Lei ne cachait pas sa surprise devant tant d'assurance : si elle avait su le quart de ce qu'il savait à cet âge ! Personne ne lui avait dit à quel point ses connaissances en herbologie était précieuse ? Le jeune jedi confectionna alors un mélange habile avec un peu d'eau et des pierres, à la manière d'un apothicaire. Samaël avait l'air très fier de lui, et Lei fut contente qu'il le soit. Il y avait de quoi !

Avec précaution, elle prit la petite boulette de pâte verdâtre que lui tendait le petit poney, et l'imita. La texture lui rappelait un peu les mixtures de céréales cuites que l'on servait dans beaucoup de cantina de la Bordure, pour ceux qui voulaient un repas rapide et peu cher. Nutritif, mais en général sans beaucoup de goût. Là, c'était tout l'inverse : le parfum des herbes sauvages lui monta au nez dès la première bouchée. Un bouquet de goûts divers, plein d'amertume, qui n'était pas désagréable pour son palais.

" Mmm, fit-elle avec une moue surprise, c'est pas mal du tout. "

Un peu étrange, mais pas mauvais. C'était surtout très différent de tout ce qu'elle avait l'habitude d'avaler.

" Tu es un sacré cuisinier, lui dit-elle, impressionnée, et tu m'a l'air d'en connaître un rayon sur les plantes du jardin ! C'est un savoir extrêmement précieux ! "

Elle finit son petit-déjeuner improvisé et le remercia chaudement.

" Je suis sûre que tu as encore beaucoup de talents cachés que tu ignores. Tu vois, en l'espace de quelques minutes, tu as prouvé que tu en savais plus que la majorité d'entre nous sur la cuisine aux herbes ! "

Et Lei ne plaisantait pas : elle n'avait jamais été particulièrement douée pour la cuisine. Elle préférait la couture, le bricolage et la sculpture. Mais Samaël comblait à merveille ce défaut. Leur petite escapade dans le jardin, leur méditation près de l'arbre et la tambouille du poulain les avait mené à oublier que le soleil était à présent assez haut sur Ondéron. Lei leva le nez et aperçut une troupe de padawan qui marchaient en rang vers les salles de cours.

" On dirait que nous en avons un peu oublié l'heure, dit-elle, cela doit bien faire deux bonnes heures que nous jouons. "

Elle regarda Samaël avec une pointe de tristesse. Qui sait si elle aurait l'occasion de le revoir de si tôt ? Sa permission se terminait demain, et il lui faudrait repartir pour Coruscant et son tumulte.

"Je pense qu'il va êtretemps pour toi de rejoindre les autres, n'est-ce pas ? Une belle journée de cours t'attend !"

Elle lui fit un clin d'oeil.

"Et tu vois qu'avec un peu de volonté, on peut se découvrir de sacrés talents, non ? "

Elle espérait avoir accompli l'objectif qu'elle s'était donnée en se montrant : lui redonner courage, ne plus le voir se sous-estimer comme il le faisait. Un comble, pour elle qui passait sa vie à ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La volonté est-elle un don ? [PV Lei]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La volonté est-elle un don ? [PV Lei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Centre d'Entraînement-