La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La plus simple et la plus difficile des missions [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Lun 12 Oct 2015 - 22:47

Un désastre.

Ses dernières retrouvailles avec Jason avaient été un désastre. Pas tant à cause d'Evengellyne qui s'en était mêlée, sinon à cause de l'attitude du Hapien, encore une fois trop rigide, trop sur la défensive. Il avait tellement tenu à protéger ses engagements envers l'Ordre qu'il en avait oublié de prouver son affection à Jason. Bien sûr, le jeune homme n'était pas venu à cette conclusion seul. C'était Cathy qui l'avait copieusement enguirlandée, fan numéro un de leur couple, elle se sentait particulièrement investie dans l'affaire, surtout lorsque le Chevalier Kayan était l'auteur de la grosse bêtise du moment. S'il n'avait plus à choisir, pourquoi était-il incapable de profiter des deux ? Du Temple mais aussi de l'Amour qui lui était offert sur un plateau ? Aux yeux de la trentenaire, trop de générations avaient lutté pour le faire accepter, trop de couples illégitimes s'étaient déchirés pour que Luke s'enferme dans le traditionalisme rassurant. Il était de toutes manières malheureux, cela se voyait, même pour un aveugle avait précisé Cathy avant que le Hapien n'ait l'idée d'un de ses fameux jeux de mots sur son handicap. Il était donc temps d'arranger les choses.

Sur les conseils de son amie, le jeune homme avait pris son Comlink, un peu tremblant, il avait activé son micro pour enregistrer un message. Si au début, son ton n'avait rien de naturel, petit à petit, ses remords prirent le dessus et il en vint même à verser une larme, une larme sonore qui pouvait s'entendre à travers sa voix qui s'éteignait sur la fin de l'enregistrement. Il avouait être terriblement désolé de ce qui s'était passé au centre commercial, de son déni si grand qu'il en avait été insultant et demandait une dernière chance pour rattraper la situation. Rares étaient les fois où Luke s'était dépouillé de la sorte, s'avouant vaincu au point que son habituel masque d'impassibilité avait craqué. Ce message, c'était sa dernière chance avait-il l'impression... Le dernier bout de scotch à apposer sur le point de rupture.

Et finalement, après une attente insupportable même pour Luke normalement si patient, Jason avait répondu. Un rendez-vous lui avait été donné. Le jeune Jedi se sentait particulièrement fébrile, et il s'en voulait d'ailleurs. Comment pouvait-il stresser à ce point alors que sa vie n'était supposément pas en danger contrairement à ses nombreuses missions, victorieuses ou échouées. Aujourd'hui, il aurait aimé appliquer ses chers principes Jedis, se détacher au point que rien d'autre que la Force ne l'importe... Pourtant, cette onde douce qui voltigeait autour de sa personne ne lui suffisait pas, pas plus que sa bonne entente avec ses collègues ou la relative sécurité de Saï. Deviendrait-il matérialiste ? Avide de toujours plus ? Demandait-il trop en souhaitant maintenir sa relation saine et sauve ? Qu'importait la notion de couple, il n'était pas un civil destiné à acheter un appartement, avoir des enfants et payer ses factures. Non, son destin était différent, pas plus ou moins grandiose, seulement différent. Alors pourquoi la vie "normale" l'attirait-il tant, surtout qu'il avait eu de nombreux exemples du désastre auxquels menaient ce genre de bassesses matérielles. Et pourtant, il avait également pu voir que l'Amour était beau, parfois nécessaire à la survie d'un individu. Le chevalier Luuna était en couple mais n'avait pas perdu la tête pour autant. Au contraire, la naissance de son enfant l'avait rendu d'avantage rayonnante dans la Force. Ellena Caldin également était plus puissante, demeurant tout aussi sage. Et lui, il ne se voyait pas continuer sans Jason, tout du moins, pas là, présentement, alors qu'il se préparait fébrilement.

Un jean, un tee-shirt gris et une veste noire bien coupée, une queue de cheval... Non, les cheveux lâchés. Cathy lui avait assuré que l'ensemble passerait bien dans les rues de Coruscant même si Luke avait un petit air de fils à papa -absolument chaaaarmant- avec. Bon, un sac en cuir en bandoulière qui achevait de lui donner une allure d'universitaire intello et le tout était joué. Le jeune Jedi fourra son sabre-laser, ses principes et ses habituels règlements à suivre à la lettre dans son sac puis se dirigea vers l'astroport. Là il prit un taxi pour arriver juste à l'heure où se trouvait Jason.

Cette fois, le blond n'y pensa guère, trop heureux de retrouver son ami, il lui fonça dessus et lui offrit une étreinte vive. La même que lorsqu'ils s'étaient retrouvés face à une Evengellyne amusée, sauf que de sa propre initiative, Luke vainquit ses peurs du regard d'autrui-ironique pour un aveugle- et embrassa fougueusement le trentenaire sur les lèvres. C'était son premier effort, et quoi qu'il lui en coûte, décidé à montrer qu'il pouvait changer-même si ses prérogatives concernant l'Ordre ne pourrait jamais être effacées naturellement- il continuerait en ce sens. D'ailleurs, le jeune homme ravala sa honte pour se saisir de la main de Jason. Curieusement, la planète ne sembla pas vouloir exploser et même s'il sentait peser quelques auras réprobatrices, le Jedi ne fit que renforcer le lien entre eux, glissant ses doigts entre ceux de son amant.

-Je suis prêt, pour du vrai shopping ou ce que tu veux !

C'était bien dangereux de se montrer à coeur ouvert face à un Jason disposant d'un passe-droit pour tous les défis de la Galaxie mais qu'importe... Luke se sentait transporté, capable de tout, sauf de quitter l'Ordre évidemment, cependant, malgré une certaine gêne, il se trouvait particulièrement stupide de ne pas avoir franchi tous ces petits pas qu'il avalait à grandes foulées aujourd'hui. Se montrer "officiellement" en couple n'était pas si traumatisant. Enfin, pour l'instant toujours. Non, en réalité, sa seule crainte était que Jason retire sa main et lui refuse tout geste d'affection qu'il recherchait avidement auparavant. Quelque part, ce serait un peu cruel mais Luke l'avait cherché aussi, à répondre passivement aux appels de son aîné, ne s'engageant qu'à demi dans la relation. Facile de faire prévaloir ses principes Jedis... Aujourd'hui en tout cas, il prendrait le risque, celui de réussir ou de tout gâcher.

-Comme je te l'ai dit, tu as le droit de tout me demander...

Souligna Luke, conscient que ces mots pouvait l'enterrer, et tout aussi conscient qu'il s'en fichait royalement pour le moment d'ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Jeu 29 Oct 2015 - 22:41

La dernière rencontre qui avait eu lien entre Luke et Jason n'avait pas été désastreuse. Elle avait été pire que ça et malgré tout cela ne les empêchait pas de se revoir aujourd'hui. Bien sûr, Jason savait déjà auparavant que son amant était quelqu'un avec qui il allait devoir avancer lentement, c'était une chose qu'il avait accepté assez rapidement. Alors bien sûr la présence d'une troisième personne, d'une personne imprévue ne lui avait pas fait plaisir mais le couple avait été surpris, ni l'un, ni l'autre ne s'y attendait. L'ambassadeur ne pouvait donc pas rejeter la faute sur Luke. Par contre, le rejet très net que ce dernier avait montré était quelque chose qui marquait. Le blond ne dirait rien à ce sujet, il ne l'aborderait jamais et en contrepartie il n'oublierait jamais non plus. Pour l'ambassadeur se rencontrer aujourd'hui signifiait juste une journée de couple normale avec la notion viciée de couple que pouvait en avoir le jedi. Il ne s'attendait pas à grand chose mais revoir Luke lui ferait forcément plaisir, tout ce qu'il espérait c'est que Luke n'arrive pas avec de nouvelles idées sortis de nulle part - traduction : de la boîte crânienne des autres chevaliers de la République - parce qu'ainsi il y aurait encore plus de raison de se méfier de cette nouvelle rencontre. Rien que d'y penser, il s'embrouillait presque tout seul autant dire que la politique était moins compliquée.

Le message de Luke n'avait trouvé qu'un silence incrédule. Jason n'était pas parano mais ça sentait le complot, quelqu'un avait dû lui dire quelque chose. Par contre… Oui ça s'était mal passé la dernière fois mais ça ne signifiait pas que Jason tirait un trait sur eux. Luke semblait s'être mis dans la tête qu'ils étaient sur le point de se séparer, c'était ridicule. Il avait du réécouter le message trois fois en essaient de discerner le vrai du faux et surtout la réalité de l'idée montée en chantilly dans la tête de son amant. À partir de ce moment il avait perdu du temps en choisissant ses mots, pour finalement tout jeter à la poubelle et lui donner rendez-vous. Il n'y avait rien de compliqué, enfin si mais pas de la manière dont Luke le pensait alors il suffisait de mettre les choses au clair. Les deux allaient devoir changer d'attitude sur certaines choses, même si se montrer plus aimable envers les chevaliers de la table ronde, où la drogue semblait couler à flot dans leurs veines, hérissait le poil du hapien.

Le temps passé à attendre avait été barbant et très sincèrement il n'avait pas été capable de se concentrer sur ce qu'il faisait. D'ailleurs, il ne se souvenait même plus de ce qu'il avait fait dans les dernières vingt-quatre heures. D'ailleurs si il était arrivé à l'heure au lieu de rendez-vous ça relevait d'un miracle. Il lui semblait vaguement que quelqu'un l'avait déposé mais alors qui ? Pfft… Aucune idée. Cette personne ne devait pas être intéressante si il n'avait rien retenu d'elle. Il vérifia l'heure rapidement et sentit quelque chose se diriger rapidement vers lui. Il eut juste le temps de se redresser pour rattraper un Luke bondissant. Jason referma ses bras autour de lui et l'observa surpris. Quelqu'un l'avait encore poussé comme la dernière fois peut-être.

Il soupira et retrouva l'odeur de son amant, ça semblait stupide mais elle lui avait manqué, même si il était un peu déçu de voir que le plus jeune n'avait pas utilisé le cadeau qu'il lui avait fait lors de leur toute première rencontre pour nouer ses cheveux. Le baiser fougueux auquel il eut droit, et il en redemandait des comme ça, le surprit et le fit sourire de manière plus apaisée. Ils étaient ensembles et c'est tout ce qui importait. Il fit glisser sa main dans les cheveux longs du chevalier et approfondit le baiser en allant chercher sa langue pour jouer avec, allongeant ainsi le baiser dans le temps. Par contre, la main qui se glissait dans la sienne, c'était une première, c'était bien plus hochant pour Jason que le baiser fougueux qu'ils venaient tout juste d'échanger et c'est ainsi qu'il se retrouva à regarder leurs mains liées avec un air confus.

Il aurait aimé lui dire : 'Tu sais, tu n'as pas à te forcer. J'apprécie l'effort.' Il ne voulait pas que Luke passe un mauvais moment parce qu'il se forçait avec lui et dans le même temps lui dire cela le ferait sans doute faire marche arrière, c'est pourquoi il serra fort sa main dans la sienne cherchant à lui transmettre ou à lui donner du courage. C'était toujours intéressant de voir à quel point Luke pouvait se montrer fort dans les situations dangereuses et dans le même temps se replier totalement sur lui-même dans la peur alors que rien ne l'y poussait réellement.

-
On a fait du shopping la dernière fois, d'ailleurs, tes vêtements te vont très bien. Tu ne voudrais pas te balader ou aller dans un endroit que tu aimes ? Mieux valait ne pas brusquer son partenaire.

Même si ce dernier méritait une bonne leçon… Seulement il était trop adorable dans cet état pour que Jason lui tienne grief, cependant il ne ferait sans doute pas les premiers gestes même si il le conforterait dans ses avancées. Et surtout, il était hors de question de gâcher toutes ces étapes que Luke semblait enfin vouloir dépasser. Car jusque là c'était bien un problème de volonté qui s'était posé.

-
Je retiens aussi que je peux faire des demandes toutes la journée ~. Il sourit taquin. Ma demande pour l'instant c'est juste que tu sois toi-même.

Être pour Luke ne signifiait pas le dorloter et cette demande était sans doute l'une de celles qui poseraient le plus de problème à ce dernier. Il commença à marcher sans le lâcher et l'entraîna donc à sa suite, ils n'avaient pas rester au même endroit en attendant de décider où ils iraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Sam 7 Nov 2015 - 11:14

L'Amour était dangereux.

Désormais, Luke avait la conviction que les Anciens ne se trompaient pas. Le retour du baiser l'avait tellement soulagé qu'il s'était lui-même surpris. Bien que le jeune Chevalier avait fini par admettre que sa relation lui causait autant de joie que de souci, il ne se pensait pas aussi dépendant d'un autre. Sa peur de perdre Jason le terrifiait, car il se savait de moins en moins capable de contrôler. Le jour où Conseil lui avait demandé s'il était prêt à quitter le trentenaire, et qu'il avait accepté sans sourciller, accédant ainsi au rôle de Chevalier lui paraissait lointain. Le Luke sereinet entièrement dévoué à sa tâche disparaissait petit à petit, s'étouffant dans les bras du Sénateur. D'un autre côté cependant, le Jedi sentait que son amant le motivait dans son combat contre l'injustice. Il était auparavant aussi rigide qu'un robot, et seul son cynisme intérieur le démarquait de ces êtres de tôles et de boulons. Aujourd'hui plus optimiste, Luke réussissait, ratait puis enchaînait ses missions avec plus de facilité. Jason le consolait lors de ses échecs, même s'il en parlait peu, c'était tout de même réconfortant de parler avec quelqu'un. Avec ses dix ans d'avance, son compagnon disposait d'une expérience qui aidait grandement le Jedi, sans compter son recul par rapport à l'Ordre. Lorsqu'en revanche Luke obtenait une victoire, Jason était également là pour la fêter, faisant le Hapien se sentir fier sans devenir pour autant orgueilleux.

L'Amour était dangereux et nécessaire à la fois. Il était la petite touche qui différenciait le Jedi de ses comparses en toge, le rendant unique et donc plus humain. Pour sa patience, sa tendresse et fidélité, Luke était infiniment reconnaissant envers l'ambassadeur, de même que pour cette journée qui s'annonçait agréable. S'éloigner du Temple et réellement se reposer permettait au cerveau de s'oxygéner pour être encore plus efficace après. Ca aussi, l'aveugle l'avait apprit grâce à son couple. En fait, s'éparpiller lui permettait paradoxalement d'être un meilleur Jedi. Les voies de l'Amour étaient aussi impénétrables que ceux de la Force. Deux mystères pour le prix d'un.

-Allons dans une cafétéria au calme.

Proposa-t-il à défaut d'avoir une idée d'un lieu qu'il appréciait réellement. Sur Coruscant, rien ne lui plaisait, ayant enchaîné les déconvenues. En même temps, il n'avait pas vraiment eu l'occasion de visiter.

-Je suis moi-même. Enfin, à l'intérieur. J'aimerais l'être extérieurement plus souvent, on nous apprend à être tolérant... Alors je ne sais pas pourquoi je bloque.

Même ces aveux lui coûtaient. Pour qu'ils daignent sortir de ses lèvres, le jeune Chevalier avait dû s'arnaquer comme un grand; s'empêcher de trop réfléchir à ce qu'il allait dire et laisser sortir les mots de la honte. Le Hapien n'aimait pas le débordement d'émotions, il préférait depuis toujours la sérénité et le contrôle, probablement en partie à cause de son éducation bien qu'il ait un tempérament naturellement discret. Cette fois pourtant, Luke ne se sentait pas de se cacher d'avantage. Il ne s'agissait pas de faire bonne figure devant une victime, un accusé, un collègue ou plus simplement, n'importe quel être vivant intelligent. Non, c'était Jason et il lui devait la transparence. De plus, avec le temps, le Hapien avait apprit que ce dernier n'utiliserait pas ses émotions et faiblesses contre lui, puisque justement, il l'aidait à les maîtriser. Oui, c'était encore un paradoxe de l'Amour, où l'auteur du tourbillon de sentiments était aussi son dresseur.

Dans la main de Jason, la sienne devint légèrement moite. Bien que ce soit moins grave que ce qu'il avait pensé de prime abord, l'aura des gens continuait de s'altérer sur leur passage. Luke s'imaginait à sa manière leur regard incisif. N'avaient-ils pas honte de s'exposer de la sorte ? Coruscant avait beau être une ville cosmopolite, ses habitants accueillaient frileusement la différence. Sans compter que Luke et Jason affichaient en plus de leur homosexualité, un écart d'âge choquant pour certains. Heureusement, rares étaient ceux qui reconnaissaient immédiatement le sénateur d'Hapès, une planète clairement féministe. Ainsi; Dans le meilleur des cas, on les ignorait. Dans le pire, on leur lançait un regard incendiaire, parfois sertis de murmures condescendants. Avec quelques efforts, le blond s'aperçut que si cette situation était éprouvante, il pouvait y survivre tout de même, valorisant l'opinion de son compagnon au lieu de celle mal placée d'inconnus.

Emporté par une vague de courage, le Jedi avait poussé la porte d'une cafétéria qu'il avait repéré au son de la clochette, toujours en tenant la main de Jason. La serveuse, une quinquagénaire rondelette les approcha avec professionalisme, bien que Luke pouvait sentir une certaine empathie. On ne pouvait pas être aimé de tous, mais pas non plus détesté. En tout cas, l'attitude de la femme offrait une bonne bouffée d'air frais au Hapien particulièrement reconnaissant. L'ambiance et la sympathie du personnel le poussa à se détendre totalement, agrandissant son appétit déjà bien titillé par l'absence de petit déjeuner à digérer.

-Un café avec une crêpe au chocolat. Si vous avez cela sur la carte naturellement.

La serveuse hocha la tête puis confirma ce fait par un oui bien articulé. Observatrice, elle avait remarqué que son jeune client était mal-voyant ou aveugle malgré l'absence de canne. En effet, jusque là totalement appuyé sur Jason, Luke l'avait rangé dans sa besace. C'était la première fois depuis l'histoire des plantes urticantes de Naboo qu'il avait consenti à se laisser guider par son petit ami. Plus par souci d'indépendance et de contrôle que de confiance, certes, mais le pas était suffisamment important pour être souligné. Quoiqu'encore prudent, le Chevalier acceptait d'avantage de se laisser aller avec Jason. Evidemment, le processus prenait du temps vu les circonstances de leur rencontre éclair. Avec le recul le Hapien se rendait compte qu'ils avaient été réunis dans le même lit par une série de hasards. Le vol dans sa chambre, la solitude et cette curiosité qui le piquait depuis plusieurs années. Sauter le pas l'avait autant effrayé que séduit, Jason sûr et séducteur l'y avait aidé. L'Amour était venu après, au fil de leurs conversations, la distance avait aidé, les retrouvailles aussi. Luke s'était conforté dans l'idée d'une aventure sans lendemain, ainsi rassuré, il n'avait pas songé à fuir, ce qui avait crée la brèche. Pour le meilleur et pour le pire. Heureusement, aujourd'hui semblait plutôt prometteur et le pire était derrière.

-Ca n'a pas été facile pour toi ces derniers temps. Sache que j'en suis désolé. Je m'aperçois qu'il me manque beaucoup de choses même si je ne saurais pas définir quoi exactement. On m'a appris à penser comme un criminel pour mieux l'arrêter, à anticiper les réactions des familles de victimes ou encore, à me tenir lors d'un gala

Un léger sourire amusé effleura les lèvres du Hapien l'espace d'un instant. Il avait été le "stagiaire" de Jason sur Naboo, et malgré de grosses digressions, tous deux avaient bien travaillés. Son compagnon lui avait enseigné la compréhension de la société mondaine et avait renforcé sa patience. Le jeune homme à l'époque déjà très serein perdait cependant ses moyens face à ce type de personnes privilégiées. Jason lui avait montré les côtés obscurs de la richesse, les inquiétudes et la solitude que vivaient ces êtres que la vie tordait petit à petit. Aujourd'hui, Luke avait pitié d'eux plus qu'autre chose. Un sentiment peut-être pas vraiment honorable mais qui avait le mérite de cultiver sa patience.

-Mais je n'ai sans doute pas eu assez eu de temps pour étudier le reste.

Confessa-t-il, reconnaissant pour la première fois avoir des carences, mais surtout que le Temple Jedi n'était pas l'unique école de vie valable. Mais avant de s'apesantir sur son sort, Luke avait une autre question en tête, plus inquiétante, cependant nécessaire. S'il était décidé à réellement vivre sa relation, le jeune homme ne pouvait passer outre ce moment particulièrement gênant.

-Nous passons plus de temps ensemble bien que nos retrouvailles restent rares. Quelqu'un s'est-il aperçu de quelque chose, je veux dire... Sur Hapès ?

Le bruit de la tasse de café fit légèrement se reculer Luke sur sa banquette. Il remercia la serveuse puis replongea dans ses songeries. La journée s'annonçait magnifique mais ils ne pouvaient pas non plus ignorer le danger qui planait sur leur tête. Non seulement la reine risquait de ne pas apprécier que son ambassadeur ait une relation homosexuelle avec un Jedi, mais surtout avec CE Jedi. Luke avait déjà vaguement parlé à Jason de son interdiction de retourner sur leur planète natale mais il avait évité les détails sordides pour l'épargner. Peut-être serait-il temps de parler. La journée étant agréable, les choses se passeraient supposément mieux, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Ven 13 Nov 2015 - 2:17

Le véritable problème pour Jason c'est qu'il aimait tous les côtés de Luke, sauf peut-être son addiction à la soumission à l'Ordre Jedi. Pour vouloir tellement leur plaire, on ne pouvait parler que d'un problème d'addiction. Mais même si la vie du hapan semblait tourner exclusivement autour de ce sujet, ils étaient tous les deux d'accord sur nombre de chose, y compris sur le fait qu'il fallait combattre l'injustice. Chacun avait ses moyens. Et encore une fois ce était un défaut aux yeux du blond n'en était plus vraiment un à la fin. Sans aller jusqu'à dire que Luke avait l'ambassadeur dans le creux de sa main, Jason laissait passer des choses qu'il n'aurait pas laissé passer avec d'autres, mais c'était aussi ça l'avantage d'être en couple.

La proposition de son amant d'aller dans une cafétéria l'étonna très sincèrement. Quelque chose avec le jedi dans une cafétéria clochait, comme si cette dernière allait forcément exploser ou devoir essuyer des tirs tandis que le mobilier éclaterait. Jason devait probablement se faire des idée car son compagnon avait après tout un côté calme; il n'empêchait qu'il se méfiait. Enfin, avoir son bras sous le sien ressemblait déjà à une victoire pour lui et aller ensemble à cette cafétéria et y passer du bon temps prouverait qu'il se faisait des idées et voyait encore des complots là où il n'y en avait pas. Même si ça faisait partie de son charme ~.

-
Tu bloques parce que tu as peur. C'est normal, tu as le droit de bloquer et de vouloir rester à un certain point, tu avanceras quand tu le voudras. Répondit-il calmement trouvant que Luke avait pas mal avancé d'un coup aujourd'hui.

Il serra sa main dans la sienne pour lui montrer qu'il le soutenait. Le blond était réellement fier des progrès de Luke et se doutait de la tension qui devait habiter ce dernier.Ce n'était pas facile justement d'avancer, de passer au-dessus de ce qui le bloquait mais Jason était plutôt heureux du fait que rien d'inhabituel ne se passe autour d'eux. Ainsi le fait de tenir la main à son amant dans la rue ne déclenchait pas une guerre galactique. Enfin, ça c'était sans doute tant que aucun politicien véreux ne leur mettait la main dessus. Pas que ça dérange Jason de s'en débarrasser mais Luke aurait sans doute des scrupules alors il faudrait se contenter de le faire taire avec un plus gros scandale politique. Rien d'inatteignable quand on savait ce qui se passait dans les coulisses du Sénat.

Il rentra à sa suite dans la cafétéria, salon de thé, un mix des deux, tout en surveillant son amant du regard comme il l'avait fait dans la rue. Des deux, il n'était pas celui qui était du genre à sortir une arme et à régler les choses de cette façon, ce n'était pas lui le bagarreur des deux, même si il était plus vieux et plus grand, mais ce n'était pas pour autant qu'il ne pouvait pas protéger son partenaire d'une façon différente.

Jason sourit plus franchement devant l'attitude de la serveuse, avec ça Luke allait se détendre et peut-être qu'il s'ouvrirait un peu plus. Dans tous les cas il devait le laisser faire - il avait failli penser : faire ses premiers pas - ses tentatives pour découvrir avec quoi il était réellement à l'aise ou non.. La main totalement détendue dans la sienne lui donna raison et tranquillement installé dans un siège face au chevalier, il savait que pour l'instant ça se déroulait bien.

-
La même chose pour moi, merci. Dit-il tranquillement préférant se plonger dans le face-à-face qui allait suivre.

Le temps de la conversation semblait être de mise. Hein ? Pas facile pour lui ? De quoi ? Mais qu'est-ce-qu'il lui chantait là son beau blond ? C'était pas pour lui qu'il fallait s'inquiéter ici. Lui, il allait très bien. Bon c'est vrai que la dernière rencontre n'avait pas été transcendante, c'est vrai qu'ils avaient tous les deux des défauts. Jason plus que Luke à ce sujet là mais si Luke ne le remarquait pas alors pas la peine de le préciser à haute voix. Cependant ce n'était pas pour lui que c'était le plus difficile. Il savait ce qu'il voulait et c'était Luke. Quand bien même ce dernier essayerait de se faire la malle, c'était trop tard pour lui. L'ambassadeur ne le laisserait pas s'échapper même si il le suppliait. Même si il l'oubliait alors il le séduirait à nouveau. C'était aussi simple que ça, ce n'était pas quelques peurs fondées, car Luke lui avait raconté son enfance sur Naboo et même un peu à leur première rencontre sur Coruscant, qu'il jetterait l'éponge.

-
Je t'aime. ça avait le mérite d'être cash. C'est toi que je veux. Il se pencha en avant sur la table et alla lui voler un baiser avant de revenir à sa place, le geste passant inaperçu dans la salle.

Il devait sans doute être moins agressif et plus doux pour ne pas l'effrayer. Après tout, toute l'opération tournait autour de l'idée d'amener Luke à… à les accepter finalement. Parce que c'était ça qui semblait se jouer dans le fond. Il lui sourit simplement et essaya de lui envoyer une onde de quiétude pas certain que ça marche mais il devait essayer.

-
Écoute, je sais que c'est difficile pour toi mais si tu veux de l'aide pour étudier le reste, je suis là. Son ton était sérieux.

Bon et maintenant fallait arrêter parce qu'il allait virer flamand rose pleurant des perles de sucre. Être sentimental était une chose mais ce côté ressortait très souvent avec son amant et des fois il avait l'impression de donner une image faussée de lui. C'était profondément frustrant. Et dans le même temps il voulait vraiment lui faire comprendre qu'il avait un appui qui ne lâcherait pas. Jason prit la dernière question comme la clé de sa délivrance et releva la tête pour répondre d'une voix clairement amusée, qui tranchait avec son ton sérieux de plus tôt. Il préférait son côté séducteur qui faisait son petit effet sur Luke en plus.

-
Non, personne n'a rien remarqué. En plus, tu sais bien que je ne mets jamais les pieds sur Hapès. Ne t'inquiètes pas pour ça. Raconte-moi plutôt ce qu'il t'est arrivé dernièrement. Et… dis-moi combien de temps nous pouvons rester tous les deux avant que ton devoir ne te rappelle.

Jason s'était montré charmeur pour la dernière partie cherchant évidemment à récolter le maximum de temps possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Mer 2 Déc 2015 - 11:35

* La peur mène au côté obscur.*

Au dernier moment, Luke retint cette réplique sans appel. Il aurait aimé se donner des baffes pour craindre un danger qui n'était pas, tout ça pour avoir succombé à une tentation qui n'aurait pas dû... Le Code et le Conseil l'avaient prévenu mais il avait été arrogant, choisissant finalement de se laisser aller, comme c'était la mode maintenant. A cela rien d'étonnant, puisque derrière son air rigide-renforcé par ces regards qu'il n'accordait à personne-le jeune Jedi n'était pas traditionnaliste. Ouvert aux nouvelles méthodes de cours, en faveur d'un apprentissage positif et ludique, il avait simplement du mal à se décoller des fameuses règles qu'on lui avait toujours appris. Sortir de ses petites habitudes n'était pas simple, tant à cause de son caractère, de son passif que de son statut d'aveugle. Un aveugle changeait le moins possible de routine, même si dans son cas il avait déjà dû ajuster sa flexibilité à sa vie si particulière. En effet, comme venait de le faire remarquer Jason, on pouvait l'appeler à n'importe quel moment pour "sauver la Galaxie". Un sacrifice que Luke faisait avec joie, fier de participer à quelque chose de plus grand que sa personne au lieu de se morfondre sur son sort. Néanmoins aujourd'hui, il aimerait que son comlink ne bippe pas, afin qu'il puisse régler son problème personnel, ou du moins y faire face. Accepter d'en parler était déjà une avancée pour lui qui se fermait totalement à l'idée auparavant.

-Je ne sais pas. Ca peut arriver à n'importe quel moment.- Se contenta de répéter le jeune Jedi d'un air absent, il s'était résigné à ce que son travail le prive de toute sécurité, que ce soit de repos ou de vie intime. Même si cette fois il avait un intérêt particulier à stopper le processus. En preuve de sa bonne volonté, le Hapien avait une carte en mains, Cathy.- Mais j'ai un "bonus". Cathy a accepté de dévier un éventuel premier appel. Elle prendra l'urgence si elle le peut.

Son amie avait jubilé lorsqu'il lui avait demandé ce service. Lui grinçait des dents en mettant son orgueil de côté pour faire une entorse à une autre de ses règles, certes, un peu stupide voir arrogante dans le genre: apporter de l'aide à ses collègues mais jamais en demander. La chevalière Jedi lui avait expliqué que, parfois, une personne se rendant inaccessible fatiguait autant que celle qui se plaignait tout le temps. Les amis avaient besoin de preuve qu'on leur faisait confiance, et lui, de réellement se poser pour régler sa vie et apprendre dans un autre domaine que celui de la justice.

Le baiser l'étonna, le faisant légèrement sursauter. Avec tout ce bruit il n'avait pas entendu Jason se lever, et sans danger immédiat signalée par la Toile de Force, Luke était vulnérable comme n'importe quel aveugle aux petites surprises quotidiennes du genre. Quand on était plongé dans ses songeries, ça n'était pas forcément agréable même si le geste en lui-même était loin de l'être. Luttant contre les pensées des qu'en dira-t-on qui l'assaillirent soudainement, le Hapien se contenta de rougir légèrement. Un non-voyant un peu trop préoccupé par ce que pouvaient regarder les uns et les autres, et totalement oublieux du plus important. Il était temps de casser la chaîne. Néanmoins encore bloqué, le jeune homme ne put que frôler la main de Jason en guise d'approbation. C'était déjà ça.

-D'accord.

L'aide avait été acceptée, sobrement, peut-être même un peu trop solennellement. Il ne savait pas vraiment. Guidé par son éducation sticte, il se voyait déjà prendre un gros bouquin en braille pour réellement étudier la chose, noter les aspects les plus remarquables, faire des synthèses et des comparaisons en espérant arriver une conclusion satisfaisante. Bien que rêveur dans son genre, le jeune homme aavait également un esprit assez cartésien pour certaines choses. Il avait besoin de preuves. Encore un truc de voyant, il lui fallait tout sous le nez, clairement souligné au feutre pour qu'il y croit. Doublement ironique pour Jedi qui vivait sous l'égide d'une Force mystique déchirant encore la communauté scientifique.

-Fait quand même attention s'il te plaît. Ne sois pas arrogant. C'est quand je l'ai été que je suis descendu plus bas que terre. La vie se charge de nous apprendre, et pour toi, la leçon serait... Définitive. J'ai vu Hapès à l'oeuvre. Et avec ce que l'apperçu que j'en ai eu, je t'assure que j'ai vu du verbe voir.

La couleur rouge avait réussi à percer ses yeux vairons. Il avait à ce moment là, fermé les paupières extrêmement fort avec la terreur de retrouver sa capacité à voir. Ce que renfermait le laboratoire était inacceptable, comme cette petite fille humaine déformée qu'il avait tenu dans ses bras et qu'Ulrich avait tué. Un Padawan comme lui, qui, englouti par la folie avait définitivement sombré ce jour-là. Luke avait résisté mais n'en tirait aucune fierté, car son exploit était dû, supposait-il, à son "allergie" au côté obscur. La Force qui coulait en lui était si puissante en comparaison à son corps fragile que le passage de la moindre onde viciée brûlait ce risible réceptacle. Même la lumière l'avait déjà fait s'évanouir s'il laissait tous ses midichloriens vibrer ensemble.

-Quant à ce qui m'ait arrivé, la routine.

Fit-il, la gorge nouée car encore plongé dans la mission d'Hapès lamentablement échouée. Il avait envie de sortir un gros discours à Jason pour réellement le décider à être prudent, quitte à le traumatiser-même s'il savait son compagnon loin d'être fragile- pour le convaincre. En fait, au fond de lui, il aimerait que ce dernier quitte son poste. Mais tout comme l'ambassadeur respectait son travail, il respectait le sien, jugeant qu'Hapès avait au moins une personne non corrompue pour la soutenir. Pauvre planète viciée par ces taré(e)s, que Luke en était venue à détester.

-Les missions, les trames internes... On a de quoi s'occuper. Une communauté si bien formée soit-elle reste formée d'individus distincts, du coup il y a toujours des petits conflits.

Consentit-il à dire, avouant ainsi les petits défauts de l'Ordre qu'il chérissait tant. Néanmoins, il avait avoué ces travers avec une affection certaine, preuve que ce n'était pas demain qu'il quitterait l'Ordre. A vrai dire, sa seule véritable envie de se rebeller avait été lorsque le Conseil lui avait demandé s'il était prêt à quitter son compagnon pour sa vocation. A ce moment là, comme un gamin injustement puni, il avait songé à Ellana Caldin et ses enfants ou encore Luuna et Lyrae dans un cas similaire. Puis, songeant que ce n'était pas la même chose, que ces derniers étaient probablement plus dignes de confiance, il avait baissé la tête et accepté la sentence. Etrangement, c'était ce qui avait donné au Conseil le désir de le laisser continuer avec Jason, jugeant la relation plus positive que négative. Tant que Luke connaissait ses priorités, qu'il évolue en parallèle avec une personne visiblement posée et mature n'avait rien de mal. Au contraire de beaucoup de jeunes, le Hapien avait été trop "rigide", robotique, incapable de comprendre le juste milieu entre recul et affection, les "débordements" avec son maître faisant exception. Seul sa bonne nature jusque là l'avait empêché de considérer le malheur d'autrui avec un détachement frôlant l'irrespect, mais il avait toujours été un peu trop distant quand même, gâchant son charisme derrière un masque inacessible. Le trentenaire avait le mérite de le décoincer un peu, dût-il lui apprendre petit à petit à critiquer l'Ordre. N'était-ce pas la preuve qu'ils laissaient beaucoup de libertés à leurs membres ? Luke leur en était si reconnaissant ! Qu'on lui ai fait confiance, qu'on le laisse continuer sa relation bien que cela suppose un vrai travail sur lui, entraînant parfois une souffrance mentale terrible.

-Et toi ? As-tu des projets ?

La question était banale, floue mais sincère. Il ne passait pas devant Jason comme d'autres, s'enquérant de leur bien-être physique et mental immédiat sans éprouver l'envie de se mêler de leur vie, d'en savoir plus ou de les connaître en profondeur. Ses discussions d'adolescent ou de jeune adulte lui avaient forgé une réputation de somnifère sur pattes, car il se bornait à philosopher, ne racontant rien de sa vie, ne demandant rien de l'autre, uniquement intéressée par la réussite immatérielle. Le reste lui semblait futile, parfois sale. Jason en partie lui apprenait à réviser son jugement si strict et à se rattacher un peu à la Terre. Parler de tout, de rien, des autres voir de lui faisait parfois du bien même si le secret Luke peinait avec le concept de "confession" le concernant. Jusque là il ne parlait que de ses erreurs, ses joies lui semblait-il, n'intéressant pas les autres. Il vivait pour l'Ordre, pour la Force et s'était totalement oublié. L'ambiance de la cafétéria, Jason, sa main posée sur la sienne ou encore son regard qu'il devinait rivé sur sa personne lui enseignaient à devenir quelqu'un de plus consistant. Les conversations n'avaient pas besoin d'être hautement philosophiques ou d'avoir un but pour être intéressantes, pareil pour les moments de vie, pas nécessairement intenses, devant être utilisés pour sauver une personne ou déchiffrer les codes d'un futur complot.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Mer 2 Déc 2015 - 23:34

Vraiment, Jason était de plus en plus fier des avancées de Luke même si d'un point de vue extérieur cela pouvait sembler minime. Connaissant la... Trouver le bon mot était dur. Le chevalier pouvait se montrer très rigide quand ça concernait l'Ordre et son implication dans leur délire collectif. L'intérêt d'être neutre c'était qu'on pouvait critiquer les jedis comme les siths et très sincèrement c'était presque les mêmes. Niveau système de fonctionnement d'organisation, même dans les stratégies d'attaques et de replis. Bon, bien sûr la doctrine était différente. Et dans le même temps semblables parce qu'opposées exactement au même point. Dans d'autres circonstances, si Luke avait atterri du côté obscur de la force, il aurait peut-être fait un très bon sith, tiens. Tout était une question d'endoctrinement après tout. L'ambassadeur remercia intérieurement il ne savait qui pour le fait que son partenaire ne puisse pas lire ses pensées. Ce serait tout à fait le genre de remarques qui  'agaceraient' ce dernier, pour dire cela de manière polie. Enfin, tout ça pour dire que Jason voyait les dernières actions entreprises par Luke d'un très bon oeil. Il n'était finalement pas le seul à faire des efforts.

- Je te donnerai une récompense pour tout ça. Son ton était légèrement sournois alors qu'il le taquinait.



Après sa phrase était tout à fait sincère; il comptait bien le récompenser. Si jamais il arrivait ainsi à pousser Luke à recommencer ou à aller plus loin ce serait une grande victoire.



- Il faudra que je pense à envoyer un cadeau à... Cathy ? Il n'était pas certain d'avoir sorti le bon prénom mais si il envoyait le cadeau à Luke ce dernier le ferait passer.

N'empêche, il n'y avait que Luke pour répondre d'accord alors que son amant venait de l'embrasser et de lui dire qu'il l'aimait. Bon... C'était pas encore au point, fallait penser à sortir les outils et à le remonter. C'était bien de repousser les sentiments négatifs mais repousser tous les sentiments et il deviendrait l'équivalent d'une forteresse imprenable. D'un autre côté il connaissait réellement son amant et il pouvait dire d'avance que ce dernier allait ouvrir des bouquins pour se faire des fiches. Y avait pas moyen qu'il laisse faire. Donc il allait devoir lui dire à un moment donné de leur rendez-vous que non la réponse il ne la trouverait pas écrite en braille. Le tout sans être vexant et vu le tact du blond certaines fois, ou plutôt de son absence de tact, ça allait être une mission plus difficile que de faire avaler à Hapès ou aux sénateurs que son idée venait d'eux et était évidemment la meilleure.

Par contre, l'inquiétude soudaine du blond pour sa santé était clairement surprenante. Qu'est-ce-qui pouvait bien passer dans la tête de Luke pour qu'il ait d'un seul coup un sermon sortant de nulle part ? L'ambassadeur cligna des yeux le regardant avec incrédulité. Heu... Ce petit mot avec les trois points de suspension résumait très bien ce que ce dernier était en train de se dire. Sans même s'en rendre compte il leva une main et tendit un doigt avant de lui pouicer la joue comme si c'était à fait normal, et romantique, à faire.

Oups... Il venait de se rendre compte de ce qu'il avait fait.

-
Hum... Tu ne crois pas que tu en fais trop ? Je t'ai déjà dit que je ne mettrai jamais un pied sur cette planète et puis... Si jamais ils essayent de me faire la peau ailleurs et bien je me défendrai. Je ne suis pas un expert comme toi en combat mais je sais viser et je sais surtout embrouiller les esprits. Après si on lui tranchait la tête sans sommation ou une balle en plein dans le crâne c'était trop tard, hein. Et puis si on me kidnappe je t'appellerai à l'aide. J'imagine que tu viendras si ça ne coïncide pas avec une de tes missions ~. Ouai c'était mal mais ça le faisait rire et surtout il n'avait pas pu s'empêcher de lancer cette petite pique. Il sourit en coin et serra sa main dans la sienne pour dédramatiser sa dernière phrase.

C'était encore plus dure de ne pas embrayer avec ce qu'il entendait sur leur dynamique de groupe. C'était évident qu'ils n'allaient pas tous s'entendre parfaitement, chacun était unique, et si quelqu'un d'autre lui avait dit ça il se serait contenté de le regarder blasé parce que franchement y avait pas de quoi s'étonner. Là, ça venait de Luke quand même, c'était pas mal. Il approuvait et pour l'empêcher de régresser il ne ferait pas de commentaires dessus même si franchement y avait de quoi balancer dessus. Jason plissa les lèvres alors que des dizaines de remarques narquoises défilaient à la suite à grande vitesse dans son esprit.

Et pourtant... Si il savait ce que le Conseil des vieux tordus avait osé dire il poursuivrait une politique anti-Ordre vindicative auprès de son blond. Mais le jour où il apprendrait que Luke s'était soumis en acceptant de se séparer pour quoi exactement ? Pour un boulot d'imbécile ? On pouvait aider les gens sans être jedi : SURPRISE ! Non, il n'était pas la priorité n°2 ou plus précisément ils n'étaient pas n°2 ou alors dès le départ ça ne servait à rien de faire des efforts. Mais très sincèrement Luke ferait mieux de tout faire pour que son amant n'apprenne jamais ce qu'il avait fait et dit à ce moment là parce que ce dernier serait dans un état de rage incontrôlable et Luke devrait alors utiliser son sens de l'agilité pour réussir à éviter les objets. Sans parler des paroles qui risqueraient d'être prononcées sans possible retour en arrière. Après, est-ce-que Luke se rendait compte qu'il avait merdé ce jour là et de ce fait n'aborderait jamais le sujet et ne permettrait jamais à quelqu'un d'autre d'aborder le sujet en face de ou à portée des oreilles de Jason ? C'était à espérer.

Le hapien préféra donc passer sous silence ses commentaires sur la soi-disant union des jedis et répondre à la question de son partenaire.

-
À part passer du temps avec toi ? Rien de particulier. Je dois t'avouer que ces derniers temps je m'intéresse moins à la politique. Ce qui relevait presque d'une maladie grave chez Jason et pourtant rien ne se passait.

Il n'était juste pas d'humeur. Peut-être que la situation avec Luke l'avait freiné mais non, a priori, il n'y avait rien. Ou alors c'était peut-être un mélange de petites choses. Basiquement il n'était simplement pas d'humeur ces derniers temps pour les complots qu'il voyait partout avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Jeu 3 Déc 2015 - 1:03

Exagérer ? Jason connaissait-il vraiment Luke pour dire cela ? Le jeune homme habituellement impartial-sauf pour ce qui concernait son cher Ordre- n'avait pas l'habitude de donner des sermons en l'air. Surtout de cette envergure. Conscient d'attaquer la planète de Jason, le Jedi avait pesé le pour et le contre avant de se lancer, n'ayant pas envie de dévoiler la vérité non plus. Pourtant, au lieu de lui demander ce qui s'était passé comme le Hapien l'avait craint, son compagnon se contenta d'hausser la voix et de lui lancer une pique peu agréable; légèrement radoucie par la main dans la sienne mais quand même mal placée. Comme le chevalier se doutait que Jason faisait des efforts, il se mordit les lèvres pour éviter d'envenimer la conversation et chercha ses mots. L'ambassadeur ne pouvait pas savoir, et pour cause, Luke avait toujours essayé de l'épargner. Néanmoins, après une rapide réflexion, au lieu de s'énerver-ce qui équivalait à des paroles prononcées sur un ton aussi calme que glacial pour lui- le jeune homme trouva plus productif de parler. Il en était arrivé au point de non-retour. Il retira d'un léger recul, sa joue de l'emprise de Jason qui n'avait rien trouvé de plus puéril à faire que de la lui pincer comme à un gosse aussi mignon qu'agaçant.

-Ca n'a rien à voir avec être un "expert" ou pas. Et encore moins avec le fait que je viendrais te chercher... Mais plutôt avec celui que je suis interdit de séjour là-bas. Ce que j'y ai trouvé, justement au cours d'une mission, va au-delà de l'imaginable. Ces deux cicatrices que tu dois probablement voir sous mes yeux-on m'a dit qu'elles se remarquaient- sont dûes à un scalpel... Scalpel qui se trouvait dans un laboratoire, tenu par? Le gouvernement. Tout du moins c'est ce qu'on soupçonne, et le fait que je sois reconnu comme ennemi de la nation ne fait que conforter nos soupçons. Jason. Là-bas... Ils... Tu ne peux juste pas imaginer.

Conclut le jeune Jedi en tremblant si fortement que le bout de ses doigts s'agita sur la table en un tic nerveux. Loin de lui l'envie de dramatiser la situation, d'autant plus qu'ils étaient promis à une journée tranquille -sauf si on l'appelait pour deux urgences, Cathy ne pouvant logiquement qu'en prendre une, ou que la convocation était personnelle.- mais le Hapien préférait encore gâcher cet instant plutôt que de laisser Jason s'engoncer sur ses acquis. Cette planète aurait sa peau, aussi débrouillard soit-il.

-Je crois en tes capacités, je sais ce dont tu es capable puisque tu m'as aidé ce jour où nous nous sommes rencontrés. Une victime qui donne un coup de main, ce n'est pas commun tu sais. Mais, seulement, eux ils ne manipulent même pas les esprits, ils n'ont pas besoin de se fatiguer à ce genre de petit jeu. Ils prennent, juste comme ça.

Le ton de Luke, toujours aussi calme s'était fait doux et désolé, quittant cette neutralité parfois inquiétante. Il avait connu et connaitrait encore cette sensation de ne jamais en savoir assez. Malheureusement, mieux valait pour le trentenaire qu'il l'expérimente maintenant, se résignant à ne jamais choquer avec le gouvernement Hapien ou leurs laboratoires s'il voulait rester en vie. Quoique, en repensant à la gamine déformée, le jeune Jedi se disait que dans ce cas, la mort était une chance lorsqu'on atterrissait là-bas. Quant à en sortir vivant, c'était inespéré, un exploir que Luke ne devait pas à ses talents sinon au pur hasard. Or, de telles coïncidences ne se reproduiraient pas.

-Je te demande juste d'être prudent, s'il te plaît.

Fit-il, repoussant son idée première et soudaine de tout plaquer pour protéger son amant. Se lever de la table, le quitter comme ça, froidement, en lui disant que ce que le Conseil lui avait demandé de prime abord. Se faire détester pour continuer d'aimer un homme vivant, lointain et inaccessible mais vivant. Luke l'aurait fait sans hésitation fut un temps, mais l'amour l'avait rendu égoïste et confiant. Il voulait croire que Jason le comprendrait, qu'il saurait être raisonnable et refusait surtout d'avoir d'autres projets que d'être proche de lui pour cet après-midi.

Faisant taire son habituelle sonnette d'alarme de protection intégrée, le jeune homme se convainquit que l'ambassadeur était assez grand pour prendre ses décisions seul. Il n'avait pas besoin de le surprotéger ou de le forcer à être détesté. Et surtout pas de lui dire la vérité sur ce qui s'était passé lors de son adoubement -logiquement douloureux, puisqu'évidemment, savoir que son compagnon restait parce que le Conseil avait daigné accepter cette union.- pour le blesser. Jason devait pouvoir choisir la mort s'il le voulait, une mort à ses côtés, mais qu'il soit au moins prévenu.

-Cependant tu as raison, peut-être n'est-ce pas le moment de dramatiser. Je vais donc cesser de parler de cela et te fais confiance.

Laisser le choix à l'autre, comme c'était difficile pour quelqu'un comme Luke habitué à prendre les "meilleures" décisions au nom de victimes trop fragiles pour le faire. Marcher dans les pas d'une personne comme son maître ou devant était dans ses habitudes, d'égal à égal était plus compliqué, surtout quand le dit "égal" refusait d'admettre le danger. Pourtant ce que Cathy lui avait râbaché était vrai. Jason pouvait décider de continuer à le voir même en sachant que la vie d'un Jedi pouvait s'arrêter d'un coup, quand bien même son comlink pouvait sonner en pleine nuit pour annoncer sa mort. Il devait laisser à son partenaire les fardeaux qu'il s'était choisi et s'en sentir honoré au lieu de paniquer à l'idée que ce dernier s'égratigne... Et ça commençait comme ça, en admettant avoir tort. Il aurait peut-être du laisser Jason se persuader qu'il pouvait se défendre. Non, quand même pas, ça aurait été criminel après ce qu'il avait vécu là-bas.

-Tu as raison, un cadeau pour Cathy est une bonne idée. Elle resssemble à Evengellyne

Fit-il d'une petite voix, ne souhaitant pas trop rappeler cette journée à Jason mais n'ayant rien trouvé de mieux comme parallèle. Il se demandait d'ailleurs souvent comme ces deux gentilles mégères ne s'étaient jamais rencontrées. Heureusement au passage !

-Elle adore la mode.

Aussi surprenant cela soit-il pour une Jedi, Cathy était une trentenaire pétillante qui aimait les habits. Bien sûr, élevée dans l'austérité, elle n'était pas du genre à comettre des folies pour répondre à ses caprices. Néanmoins, elle savait bien s'habiller et pratiquait cet art autant que possible, quitte à mettre sa toge par-dessus. Luke le savait grâce à des témoignages tantôt admiratifs ou moqueurs, lesquels lui assuraient même qu'elle avait décoré sa propre tenue de Jedi. Quant à ses poignets, il suffisait juste de tendre l'oreille et d'essayer de compter le nombre incroyable de bracelets qui y dansaient.

-Les gadgets originaux aussi. Ca c'est elle qui me l'a dit. Elle m'en a décrit, mais je n'ai pas trop compris à quoi ça ressemble.

La tête pleine de descriptions de figurines-dont on regrettait la présence le moment du ménage venue selon Cathy- Luke avait quitté la chambre en essayant, toujours à sa manière très sérieuse, de saisir le concept. Il avait bien touché les petits objets pointus, écouté les bips étranges, pas de la grosse technologie ou des bijoux chers mais oui, Cathy aimait les bidules en tout genre. Il paraissait qu'ils l'aidaient à se concentrer avait-elle dit en faisant tourner un bout de métal sur un bol qui chantait plus il se frottait au "manche". Un vieil instrument de musique zen qui avait plutôt eu pour effet de stresser Luke avec sa résonnance qui lui donnait l'impression d'être partout à la fois.

 -Elle est très féminine, tu t'y connais en goûts de filles ?

La conversation était totalement décalée avec l'ancienne, mais tant mieux. Bien que Luke songeait que Jason la reprendait, ce chassé croisé entre drame et détente avait le mérite de le soulager un peu. Il aimait parler de choses normales avec son amant, même si pour lui, les filles n'étaient pas normales. Jamais le jeune Jedi ne les avait compris ! Heureusement le trentenaire les connaissaient puisqu'il était bisexuel, tout du moins c'était ce qu'avait compris Luke lorsqu'il avait tendu une oreille rendue à demi-sourde par la gêne lorsque le sujet avait été mit sur la table.

Repensant à Elora qui avait littéralement fuit le Temple lorsque Luke lui avait directement avoué son homosexualité-après une longue séances de câlins que la Miraluka avait apparemment et à juste titre, trouvé ambigu.- Le souvenir lui arracha une grimace circonstances. Aujourd'hui Elora et lui étaient à nouveau amis, ils avaient arrangé ça après que la jeune fille soit revenue, mais le souvenir restait assez gênant au demeurant. Quant à Jenny lui envoyant un coup de pied suivi d'éclair dans ses parties -celles-là même que l'ambassadeur avait promis de manière plus ou moins subtile de récompenser si leur propriétaire se portait bien.-...

-Non, vraiment, mais alors vraiment pas du tout.

Probablement épuisé mentalement d'avoir songé à tous ces événements "dégradants", Luke choisit de se réconforter en buvant une petite gorgée de chocolat chaud. Ouf, heureusement, il avait un expert à ses côtés pour trouver de quoi remercier Cathy, n'est-ce pas ? Dire que lui s'était contenté d'une chaude gratitude. Quel impoli ! Les filles ça aimait les preuves physiques de reconnaissance, et ça se soignait, encore plus les amies. Cathy avait beau être Jedi, elle apprécierait sûrement le geste et ça les occuperait. Un seul projet-celui de rester ensemble-était trop peu pour ces baroudeurs. Il leur en fallait plus. Et une chasse au cadeau; une.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Jeu 3 Déc 2015 - 21:00

Ce qui était amusant c'est qu'à écouter Luke on avait l'impression que Jason était pro-Hapès. Avait-il besoin de rappeler à l'homme en face de lui qu'il était lui aussi de sexe masculin ? Pourtant leurs aventures dans un lit, et pas que, aurait du lui faire comprendre. Bon, apparemment il ressemblait à une hapienne soutenant de ce fait le matriarcat sur leur planète d'origine. Hum... Il en apprenait des choses surprenantes sur son compte. Bon, évidemment il se moquait gentiment dans sa tête de Luke mais ce qui l'amusait réellement c'était qu'on puisse le croire assez naïf pour ne pas savoir ce qu'il se passait sur cette planète. C'était bien évidemment en oeuvrant pour différentes organisations qu'il avait entendu pour la première fois ces rumeurs. Rumeurs qui s'étaient petit-à-petit concrétisées, c'était certain qu'elles venaient de quelque part, qu'il y avait plus qu'un fond de vérité. Et puis qui est-ce-que ça étonnait vraiment que le consortium d'Hapès approuve ce genre de laboratoire sur son sol ? Ils prenaient déjà les mâles pour de simples outils reproducteurs et de la chaire à canon, sans mentionner les rôles d'esclaves auxquels ils avaient droit aussi. Seulement... Hapès était dans son droit le plus strict. La République n'avait pas son mot à dire et les jedis encore moins. C'était affreux mais parfaitement légal, voilà encore un point qui soulignait l'inutilité de l'Ordre à ses yeux. Seulement ce n'était pas forcément le moment.

- Hapès se trouve dans la zone neutre et par conséquent a le droit de ne pas rendre de compte sur ce qu'il fait ou autorise. Je suis persuadé que ce laboratoire n'est pas le pire de cette planète. Ce serait ridicule de croire que c'était ce qu'Hapès pouvait faire de pire.

D'un autre côté, c'était assez le genre des jedis de se dire qu'un vague traité stipulant une possibilité de tel droit ou de visites surprises pour que ça se fasse. C'était presque tragique quand en politique on tombait sur des gens comme ça. Et puis, la souverainneté on y touchait pas au risque de déclencher une guerre. Et ce serait bien pire d'en déclencher une avec Hapès rejoignant le camp des siths et cie que de fermer les yeux. Hum...


- Mais... Je dois admettre que je suis soulagé de savoir que tu ne peux pas retourner sur cette planète. Le chevalier jedi était au moins sauf concernant cette question, même si les risques de son métier devaient largement compensés. Une idée traversa brusquement son esprit et il se redressa pour regarder sérieusement son amant. Si il t'arrivait quelque chose est-ce-qu'on me contacterait ? Est-ce-que je le saurai ?


Il y avait bien des moments où il n'avait pas de ses nouvelles et certaines missions étaient plus longues que d'autres mais le jour où il arriverait réellement quelque chose, c'est-à-dire pas dans son imagination débordante, comment le saurait-il ? Il plissa les lèvres se demandant bien ce qui se passerait ce jour là. Et le blond n'osait même pas imaginer sa réaction ou ce qu'il ressentirait. Il y avait des choses qu'il valait mieux laisser de côté jusqu'à ce que le jour J arrive.

-
Je te promets d'être aussi prudent que toi en mission. Y avait plus qu'à espérer que Luke ne soit pas trop fonceur durant les missions. Il serra sa main dans la sienne avec un sourire calme et un visage apaisé. Je te fais confiance aussi.

Et il le pensait réellement. Par contre, le nom de la jeune femme de la dernière fois lui tira un grognement. La pauvre n'avait pourtant rien fait de mal. Pas de tentative de meurtre sur une de leur personne ou de chantage. Non, c'était juste qu'il avait dansé en changeant de pied trop souvent, il s'était finalement embrouillé, et ça n'avait pas amélioré son humeur à ce moment là. Sa journée de repos avait en fait plus fatigante qu'autre chose. Jason jeta un coup d'oeil à la ronde pour vérifier qu'elle n'était pas dans le coin. Question de sécurité.

-
Ah la mode, là je peux me débrouiller.

Entre les cadeaux à offrir aux femmes de pouvoir ou aux femmes mariées aux hommes de pouvoir, il avait plusieurs fois dû faire le tour de la mode et de ce qui était possible d'offrir. Sans compter ce que lui-même avait dû offrir personnellement en dehors de son travail à ses anciennes amantes et ses anciens amants. Enfin, pas tant que ça. À part à Luke, il n'aimait pas vraiment offrir des cadeaux et Luke était la seule personne à qui il avait jamais offert un cadeau le jour même de leur rencontre. C'était dommage de ne pas voir le ruban gris dans ses cheveux d'ailleurs.

Il renifla amusé et porta la main de Luke à ses lèvres pour l'embrasser avec possessivité. Il pouvait, il n'était pas jedi. Par contre son cher et tendre semblait avoir oublié quelque chose.

-
Et bien j'ai quand même été marié. Je pense m'y connaître un peu. Après tout le divorce n'avait rien à voir avec les cadeaux, même si encore une fois il n'en avait pas offert beaucoup. Il était plus qu'heureux d'être divorcé. Jason pouvait donc être avec Luke sans aucun problème.

-
Après, je préférerais que tu ne t'intéresses qu'à mes goûts ~. Jason finit par manger un bout de sa crêpe qui était très bonne, il allait devoir garder cette adresse dans son carnet et définitivement revenir. Si tu veux on peut se lancer dans une chasse au cadeau pour cette journée et comme ça je pourrai te donner quelques conseils pour offrir des cadeaux neutres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Lun 7 Déc 2015 - 22:22

La question surprit Luke et le gêna quelque peu. A vrai dire, il n'avait pas prit de dispositions spéciales au cas où s'il mourrait, laissant le Temple gérer cette affaire. Ni ses beaux-parents ni Jason auraient été mit au courant, tout du moins personnellement. Le Hapien serait incinéré selon le rituel Jedi, entouré de ses collègues dans le parc, clos au public. Ayant dédié sa vie aux Jedis, Luke n'avait jamais imaginé dédier sa mort à quelqu'un d'autre, en fait, il y avait relativement peu pensé et mieux valait pour un jeune chevalier d'éviter de le faire. En général, la longévité était un luxe auquel les Jedis n'avaient pas vraiment le droit. La majorité mourraient entre 20 et 40 ans, ensuite, les vétérans voyaient leurs chances de survie augmenter un peu, bien que le risque ne s'éteignait jamais, non, pas même pour Saï Don qui continuait d'aller en mission.

-Je... Vais faire en sorte de

Avoua-t-il vaguement, encore un peu chamboulé par la requête de son amant bien qu'il lui donne raison. Les vivants ne se préoccupaient pas souvent de leur mort, laissant les éplorés se débrouiller avec leur chagrin, les dernières volontés du défunt qui n'avait jamais parlé et un héritage à se disputer avec les harpies de la famille. Au fond, Luke comprenait Jason et malgré la tristesse qui venait de s'immiscer en lui à l'idée de causer de la peine à son amant, il était touché. Lui aussi aimerait être prévenu s'il arrivait quelque chose à Jason, également loin d'avoir un poste sûr. Ce serait un genre de contrat entre eux.

-Toi aussi. Hum ?

Demanda le jeune homme à voix basse, pudique mais sentant qu'il devait allonger un peu le thème afin que tout soit clair entre eux. Quant au parallèle utilisé par Jason entre ses missions de Jedi et son travail d'Ambassadeur, le Hapien dû encore reconnaitre ses torts. Il n'aimait pas qu'on interfère dans ses croyances en ce qui concernait son devoir, qui était-il pour faire de même ? Au lieu de ça, le blond devrait plutôt appuyer son aîné, bien qu'il n'oublierait pas de lui glisser un petit rappel à la prudence de temps à autre. En mission, lui-même l'était juste ce qu'il fallait pour ne pas être traité de soldat "aveugle". Mourir par idéalisme n'était pas spécialement utile, mieux valait se préserver un peu et avoir la chance d'accomplir d'autres missions. Le coup du Marty n'avait jamais séduit le Jedi, qui, bien que prêt à sacrifier sa vie au nom de l'Ordre l'aimait suffisamment pour prendre quelques précautions. Sans doute était-ce pareil pour Jason qu'il devait décidemment arrêter d'infantiliser.

-D'accord.

Répondit-il à nouveau, cette fois pour appuyer les paroles de l'Ambassadeur. Soit, il ne reviendrait pas sur la dangerosité de leur planète d'origine que tous deux connaissaient aussi bien que l'autre. Inutile d'argumenter d'avantage, il était l'heure de faire un peu confiance à Jason, même si Luke continuait de songer que son manque de discrétion à propos de leur couple était aussi dangereux qu'inutile. Son d'accord venait de signer une trêve et il fallait la respecter. Lui aussi ferait confiance à son aîné, point. D'ailleurs, cette conversation à propos des cadeaux et des femmes tombait à pic, bien qu'elle fit légèrement rougir le Jedi. Il avait toujours été très curieux à propos du mariage de son aîné même s'il ne s'en était jamais ouvert, timidité oblige. Seulement aujourd'hui était, semblait-il, le jour des progrès, alors pourquoi ne pas se lancer ? Cela lui permettrait en plus de s'éloigner tout doucement des braises encore chaudes de leur précédent dialogue.

-Mais je m'intéresse à tes goûts

se défendit Luke avec une certaine véhémence tranchant avec son ton précédemment feutré. Bien sûr, il n'avait pas non plus crié dans la salle. Seulement, après avoir eu bien du mal à s'extérioriser, il trouvait ses efforts plutôt réconfortants. Néanmoins conscient d'avoir été un peu trop sur la défensive, le jeune homme reprit d'un ton plus suave, probablement aidé par le fait que ce sujet le gênait considérablement. Cela dit, la transition était bonne puisqu'il s'agissait des goûts de Jason.

-D'ailleurs, comment c'est... Avec une femme... Dans la vie de tous les jours !

Sa précipitation pour éviter un malentendu auquel il n'avait -presque-pas pensé le trahissait légèrement. Avouons-le, Luke avait du mal à saisir comment on pouvait aimer deux choses si différentes à la fois; les hommes et les femmes. Pour sa part, il n'y avait aucun doute vu sa tentative plus que désastreuse avec Elora. Après lui avoir assuré qu'il saurait s'y habitué, le jeune Jedi s'était révélé être un petit copain complètement rigide, incapable du moindre ressenti agréable aux côtés de sa douce. Autant dire que l'idylle avait très peu durée, morte dans l'oeuf, et ré-assassinée lorsque la Miraluka avait fuit du Temple. Néanmoins, jamais le Hapien ne se risquerait à demander à Jason ce qu'il préférait avoir dans son lit, trop gêné d'un côté, craignant la réponse de l'autre. La normalité était pour un homme, de préférer les collines rondes et fermes d'une poitrine féminine, qui, de plus, pourrait un jour lui donner une descendance. Lui n'avait rien de tout cela pour satisfaire Jason, même si pour l'instant il ne s'en était pas vraiment inquiéter. Aujourd'hui, c'était surtout une curiosité un peu mal placée qui primait, le faisant rougir et activant certaines choses en lui. Dont une qui lui fit retirer prestemment sa main embrassée. Pour une fois, ce n'était pas la peur d'être vu comme pourrait peut-être le deviner l'ambassadeur, sinon un certain temps sans avoir serré contre lui son amant.

-D'accord pour le cadeau. Allons-y

Lança le jeune homme un peu trop précipitemment, délaissant un petit déjeuner pas tout à fait fini. Jason était un diable ! Ne savait-il pas que Jedi ou non, Luke restait un être vivant avec une certaine capacité à freiner ses réactions, sans pour autant les annuler. Il n'aurait jamais dû poser cette question sur les femmes, concernant implicitement l'ex de Jason ! Et pourtant, ce n'était pas fini, la curiosité l'avait piqué trop furieusement pour qu'il s'arrête en si bon chemin, guidé par un courage sorti d'il ne savait où et qu'il maudissait fortement.

-Pourquoi vous êtes-vous séparés ? Pardon, c'est indiscret.

Et pourtant, les yeux vairons de Luke continuaient de fixer ceux de Jason, se posant par hasard ou par un pouvoir inexplicable-allez savoir- avec une exactitude troublante. Sans l'accuser de quoique ce soit, il était simplement curieux, d'une façon qu'il n'avait jamais été et qui le surprenait grandement. Demander ça, c'était s'exposer à un retour du bâton qu'il devrait saisir au vol, c'était comme une ouverture sur son propre passé que le jeune homme gardait pourtant soigneusement pour lui. Il n'avait rien à cacher sinon des sentiments à réfréner et pourtant, aujourd'hui, il les mettaient sur la table, Jason pouvait s'en saisir pour peu que lui aussi joue le jeu. La vie quotidienne des civils et leurs questionnements étaient aussi terrifiants que fascinants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Mar 12 Jan 2016 - 2:16

Jason acquiesça avec sérieux. Au moins Luke semblait se rendre compte que certaines dispositions devaient être prises. Le blond ne voulait même pas imaginer l'hypothèse où il continuerait sa petite vie en croyant son amant sain et sauf alors que celui-ci était déjà expédié six pieds sous terre sans même qu'il ait pu lui faire ses adieux. Enfin, l'idée même de devoir lui faire ses adieux un jour lui tordait l'estomac et faisait remonter la bile. Ce n'était pas certain, que le jour où il apprendrait quelque chose de moins grave comme le fait qu'il soit blessé, il ne réagisse pas avec son apparente désinvolture, il serait bien capable de débarquer en zone ennemie - le temple des jedis sacréééés - juste pour s'assurer lui-même de l'état de son amant. Le pauvre Luke n'avait vraiment aucune idée dans quoi il s'était embarqué avec cet ambassadeur mais ça ne le rendait que plus mignon ~.

-
Bien sûr que moi aussi. Il est hors de question que tu ne sois pas mis au courant. Tu comptes pour moi. Quelques fois il se demandait si Luke comprenait vraiment cela ou si pour lui ses mots n'étaient pas assez. Jason faisait toujours suivre ses mots d'actions pourtant.

La confiance entre eux se confirmait avec cet échange de consentements. Le plus amusant et le plus étonnant dans tout ça pour Jason c'est que à chacune de leurs rencontres ils continuaient à se rapprocher tous les deux. Le blond n'avait jamais été un fan des relations sérieuses alors il ne cavait pas si c'était normal qu'à chaque fois qu'ils se voyaient et se parlaient leur relation allait mieux et s'approfondissait.

La véhémence de Luke le fit sourire et il alla coller sa jambe à la sienne avec un petit sourire en coin. Ouai il l'aimait son blond même si il le faisait devenir romantique comme une femelle en manque de roman d'amour. Et ce qu'il aimait le plus c'était de réussir à le séduire alors même qu'ils se connaissaient parfaitement et que le jedi était capable de voir à travers ses petits jeux, formulation mise à part.

-
Mes goûts c'est toi. Affirma-t-il avec un sourire sensuel à l'appui son attitude se faisant charmeuse.

Aveugle ou non on ne disait pas non au hapien. Il avait beau être mince il avait des muscles, Jason en avait d'ailleurs était surpris la première fois, il fallait dire qu'il s'attendait plutôt à un fil de fer qu'on pouvait tordre mais encore une fois à la base il n'avait pas prévu de le mettre dans son lit et de le dévorer tout cru. Incroyable que personne n'ait jamais… Ouai si. Il y avait forcément des pervers qui entouraient son pauvre Luke mais il était à lui et ils pouvaient tous mourir la bouche ouverte avec le sang coulant à flot parce qu'il était à lui et qu'il ne le lâcherait jamais ~.

Il était peut-être un peu tordu mais il était parfaitement sincère. Et puis, même si le blond savait ce qui traînât dans la tête de l'ambassadeur il ne lâcherait pas non plus.

-
Je t'aime.

C'était clair, net, beau, propre, parfait. C'est pour ça qu'il enchaîna rapidement sur sa question sur les femmes.

-
Hum… Les femmes c'est chiant. Enfin ma seule expérience de vivre tous les jours avec une femme c'était la mienne et je ne l'ai pas mariée par amour, juste parce que ça pouvait faire bien sur le cv. Donc c'est juste mon point de vue mais je me suis ennuyé.

Qui avait dit qu'il était quelqu'un de bien déjà ? D'un autre côté, cela avait été particulier comme situation. Il ne l'avait jamais présentée à son père adoptif, que Luke avait déjà rencontré. Les aléas de la vie ou alors l'inconscient des happions dévoilés.

-
J'aime le temps qu'on passe ensemble toi et moi. Et un baiser volé en plus pour lui. Il ne s'ennuyait jamais avec Luke. Je pourrai vivre avec toi tous les jours ~.

C'était une affirmation tranquille qui allait forcément sonner vraie aux oreilles de son amant mais il était certain que ce dernier allait l'ignorer. Même si il faisait des efforts sur leur relation ce serait un trop grand pas en avant et pourtant l'ambassadeur avait tenu à le préciser. Lui était prêt et il tenait juste à le faire savoir en n'attendant rien. C'était une simple information qui ne devait pas effrayer le fuyard qu'il suivit d'un pas tranquille.

-
On s'est séparé parce que je ne l'aimais pas. Et parce que de ce fait il l'avait trompée mais ça tout le monde le savait. Et aussi car j'ai toujours refusé qu'elle rencontre Rainer, que tu as déjà rencontré. Précisa-t-il. Les précisions pouvaient vous sauver la vie.

Luke n'avait qu'a bien se tenir car Jason venait clairement de passer à l'offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Mar 12 Jan 2016 - 12:46

[HJ: Pour une certaine simplicité, j'ai changé l'ordre de la discussion Embarassed Considérant que les aveux des sentiments de Jason venaient après l'histoire de son ex-épouse. J'espère que ça ne dérange pas ! Sinon je modifierai Embarassed ]

Un mariage, faire bien sur un CV ? Luke ne voyait pas le rapport, mais côtoyant toujours plus les milieux huppés, il saisissait que ce devait être une histoire d'influence ou de réputation. Quelle tristesse. Légèrement décontenancé car il ne pensait pas Jason capable de tels faux semblants, le jeune Jedi se rappela toutefois que ce dernier avait eu une vie avant la sienne. Tous deux ne se connaissaient pas si bien en réalité, même si à chaque rencontre ils se découvraient l'un l'autre, avec plus de sincérité et de facilité. L'ambassadeur ignorait probablement des choses sur son compagnon qui pourraient également le décevoir, comme sa résignation à le quitter face au Conseil. Petit à petit, le Chevalier apprenait à ne pas être manichéen, et dans son aveuglement, commençait à saisir le concept de la couleur grise. Choisissant d'ailleurs de prendre la situation à la légère-un autre concept pour lequel il était en plein apprentissage.- le Hapien sourit, imaginant les situations cocasses que son aîné avait dû vivre. Sur le coup, ça n'avait pas dû être bien drôle, surtout le soir sous les draps... Il voyait bien chacun des époux planqués dans son coin à lire sa revue-en braille naturellement- et à table, être content que les plats manquent de sel pour pouvoir briser le silence. Dans sa grande naïveté, il n'imaginait naturellement pas que les deux amants loin de se contempler en Banthas de Faïence avaient cherché leur bonheur, chacun de leur côté. Donc non, tout le monde ne savait pas pour les infidélités de Jason Lister.

-Il n'a donc pas assisté au mariage.

Curieuse idée ! Luke avait beau ne pas être un expert en ce genre de contrat d'amour, il devinait assez facilement toutefois que la présence de la famille devait être importante dans ce genre d'événement. Lui-même avait débarqué chez son père sans connaître sa belle-mère auparavant, mais c'était un cas spécial, et puis, en s'efforçant pour se projeter comme géniteur, ou même maître. Il ne se voyait pas tout ignorer de la compagne de son fils/apprenti. Leurs relations devaient réellement être mauvaises dans ce cas.

-Qu'en disait-il ? Ton père je veux dire. Ça a dû le fâcher d'être mis de côté.

Au moins, cela prouvait une chose. Ce n'était pas Rainer qui avait forcé Jason à se marier avec cette femme. Contrairement au reste où il était novice, le Hapien n'ignorait pas que la convenance avait encore de beaux jours devant elle. Plusieurs affaires de meurtres générées par des mariages organisés par les parents pour des histoires de "Cv" étaient parvenues au Temple. Pas souvent, et surtout lorsque la trame était en seconde position- précédée d'un crime de grosse envergure justifiant son atterrissage dans les archives des Jedis.- mais suffisamment pour le marquer. Apparemment l'ambassadeur avait choisi lui-même d'épouser cette inconnue par ambition. Erreur de jeunesse certainement, à moins qu'il ne connaisse pas toute l'histoire.

Le "Je t'aime" de l'ambassadeur changea totalement le cap des pensées de Luke, qui, jusqu'à présent aussi curieux que silencieux retournait l'ancienne situation de Jason dans sa tête. Finalement, il n'aurait pas de réponses, découvrant avec stupeur que ça ne l'intéressait pas tant que ça. Peu-être parce que son compagnon avait précisé qu'il avait l'avantage, ayant rencontré Rainer. Toutefois, le jeune Jedi se demandait s'il était prêt à connaître sa propre réponse concernant la question implicite de Jason, ce "et toi ?". Il avait encore trop de retenue dans ses sentiments, ayant l'impression de trahir l'Ordre en songeant une seule seconde à conjuguer le verbe qui faisait trembler de joie, de peur et de tristesse la Galaxie entière. De plus, les aveux suivant achevaient de le mettre mal à l'aise, car Luke ne s'imaginait pas vivre aux côtés de Jason. Il avait donné sa vie à l'Ordre, ce qui impliquait qu'il demeure au Temple où on avait besoin de lui. Pour les cours, les missions, ou simplement les défis qui se mettraient sur son chemin, le dernier n'étant pas banal puisqu'il concernait une apprentie adolescente qui lui avait confié sa crainte de tomber enceinte après une relation non protégée.

Le jeune homme n'avait pourtant pas non plus envie de se murer dans le silence. Alors, tandis qu'il sortait, il rétracta la canne d'aveugle, laquelle était réduite à un bâton de relai dans sa main désormais. Plongeant l'autre libre, dans celle de Jason, le Hapien stoppa net. Étant sortis par la petite porte derrière le bar, la ruelle était déserte, étroite mais droite et l'asphalte lisse. Les yeux au-delà de l'horizon, le jeune homme serra un peu plus les doigts de son aîné.

-Courrons.

Suggéra-t-il d'un ton si naturel qu'on pourrait le penser fou. Seulement, pour un aveugle, cette proposition avait tout son sens. Habitué à le faire sur un tapis roulant, le jeune Jedi s'égratignait plus qu'à son tour en s'y essayant à l'air libre. C'était une peur tout à fait normale pour quelqu'un incapable d'appréhender des obstacles trop pernicieux pour que la Force les détecte tous. Et pourtant, à il invitait à courir celui qui l'avait fait malencontreusement atterrir sur des plantes urticantes. C'était sa propre manière de déclarer son amour, sans chichi. Purement et simplement.

Guidé par Jason, le Jedi commença par presser le pas, d'abord ce dernier était raide, sa main portant sa canne pliée devant son visage n'aidant en rien. Puis petit à petit, il put choisir de détecter certains obstacles tout en laissant le soin à son compagnon de l'avertir des autres. Sa course se fit plus souple, plus rapide aussi probablement que quand il s'y entraînait seul. Au bout d'un moment, confiant, Luke lâcha Jason pour entamer un sprint. Bien sûr, la ruelle était droite, aussi piétonne que déserte également. Seulement, même autour du Temple, il n'avait jamais osé forcer le pas autant. La sensation était nouvelle pour le Hapien qui portait coudes le long de son corps, comme un coureur normal. Seuls ses yeux s'étaient fermés hermétiquement et tremblaient un peu sous ses paupières à cause de la crainte instinctive de rencontrer un mur.

Encore plein d'énergie grâce à son petit ami qui lui avait épargné de se vider en tâchant de tout déceler jusque là, le jeune homme projeta sa main libre devant lui, poussant un léger cri - à la façon des athlètes sautant ou accélérant- sous l'effort. La Force galopa et le dépassa pour ensuite revenir dans sa figure comme un radar. Concentré, ignorant sa peur, Luke parvint à décrypter la distance mais aussi la hauteur du muret de la fin de ruelle. Son pied droit donna l'impulsion, la Force l'aidant, il effectua un saut de deux mètres qui le fit atterrir gracieusement sur le rebord heureusement très large du mur en briques. S'asseyant dessus afin de lutter contre le vertige qui venait de l'assaillir, Luke laissa ses pieds se balancer dans le vide, sa canne d'aveugle se déploya librement et, détendu, il s'amusa à tapoter le mur entre ses jambes. Silencieusement, il invitait l'ambassadeur à le rejoindre, à se faire confiance à son tour, à lui faire confiance.

-Peux-tu voir notre futur ? L'imaginer ? Y croire ?

Demanda-t-il tranquillement, lorsque l'aura de Jason fut assez proche pour que ce dernier l'entendre. Derrière lui, s'étendait la ville de Coruscant. Un joli quartier touristique que le raccourci de la ruelle leur avait fait atteindre précocement. Le jeune homme le devinait, ayant acquis un certain sens de l'orientation -même s'il n'était pas non plus exceptionnelle -et une logique de l'espace l'aidant à pallier à son handicap. Ce serait parfait pour trouver un cadeau... Après ce moment de tranquillité parfaite, perchés sur leur mur, enfin si l'ambassadeur se décidait à le rejoindre.

Les yeux au-delà des immeubles, pensif, comme s'il pouvait observer les immeubles, Luke contemplait la vie cachée derrière les portes à sa manière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Ven 22 Jan 2016 - 22:02

Jason aurait surtout eu honte que son père adoptif assiste au mariage. Après tout, cela allait à l'encontre de tout ce qu'il lui avait enseigné. Le hapan estimait très peu de personne et ne souhaitait même pas que l'on puisse sentir du respect à son égard parc que si on devait faire réellement attention à l'avis des gens, et pas des journaux, alors cela revenait à s'emprisonner soi-même. Mais l'avis de Rainer comptait forcément. On ne pouvait pas ignorer sa véritable famille, qu'on soit lié par le sang ou non, et si son père adoptif avait essayé de lui recarder les idées en place ce jour là alors il aurait certainement reculé.

C'est vrai qu'il ne l'avait pas aimé, c'était vrai aussi qu'il l'avait trompé mais il y avait eu un semblant de bonheur entre eux. Et elle lui avait été utile. Une part de lui se sentait affreux de penser ça mais à l'époque il avait épousé une femme pragmatique, qui, il en était sûr, dirait de lui aujourd'hui qu'il lui avait été utile. Finalement, même si ils ne mangeraient sans doute plus jamais à une même table à nouveau, ils étaient sans doute capables de se mousser l'un l'autre auprès de leurs convives respectifs. Là, il était avec Luke, il n'avait pas besoin de lui cacher quoique ce soit.

-
Je ne voulais pas qu'il assiste au mariage et il ne voulait pas assister à un mariage qui n'était pas d'amour.

Comme quoi son job d'ambassadeur payait bien, il retrouvait même les vieilles tournures utilisées il y a tant d'années que cela. Le mariage avait beau avoir été de bon goût, quelques fanfreluches avaient quand même réussi à se frayer un passage. Il grimaça à ce souvenir. Certaines choses devraient être brûlées, peu importe que ce soit en public aussi. Le soi-disant plus beau jour de sa vie ne faisait même pas partie du lot des bons souvenirs.

Dire à Luke qu'il l'aimait ne lui faisait pas demander une suite. Il aimait le lui dire et cela constituait un bon souvenir pour lui. À ses yeux c'était évident que le hapan l'aimait en retour et si jamais un jour il en doutait et bien la personne qui l'aurait fait douter chuterait d'un ravin, se retrouverait dans l'espace, dans de l'acide ou peu lui importait à une vitesse qui ferait pâlir d'envie les cinglés de pilotes de vaisseaux qui s'amusaient à faire la course. Il n'était pas un jedi, et si il devait choisir il choisirait gris pour avoir un maximum de choix, alors il pouvait bien le faire.

En sortant de la boutique il remonta son col et observa le blond qui lui tendait la main. Heu… C'était une bonne idée ? Le sport pour Jason c'était du sport de chambre, Courir relevait presque du masochisme. Avec un soupire il mit sa main dans la sienne et la serra entrelaçant leurs doigts.

-
Ce que tu ne me ferais pas faire. Souffla-t-il en secouant doucement la tête.

D'un autre côté ce n'était pas comme si il pouvait dire non à un Luke qui utilisait un ton si naturel. Son amant avait la fâcheuse habitude de toujours mesurer ses mots et leur donner un ton plus lourd que ce à quoi on pouvait s'attendre. Alors si il parlait comme ça, Jason disait oui. Il fixa son regard droit devant lui et se mit à courir l'entraînant avec lui, choisissant exprès le chemin le plus lisse. Il ne fallait pas oublier la cécité de celui qui d'un seul coup avait décidé de courir en sortant d'un salon de thé.

Il fronça les sourcils et accéléra le rythme de sa foulée quand Luke lui lâcha la main pour le dépasser. Il détestait courir mais ce n'était pas parce que la ruelle était déserte qu'il fallait faire ça. Surtout que cela revenait à perdre, il était un mauvais joueur de toute façon. Et voilà qu'il se mettait à sauter sur un muret. Jason s'arrêta de courir légèrement essoufflé et la sueur au front, juste devant le muret, juste devant un Luke ayant l'air parfaitement heureux assis sur ce petit muret qu'il tapotait de sa cane. Tout en lui tendant la main. Encore des efforts physiques ? Son cher et tendre allait le tuer avant même que la reine d'Hapès n'essaye. Il inspira profondément et se saisit de sa main pour se hisser sur le muret. Bien sûr qu'il lui faisait confiance et vu la nature soupçonneuse du hapien, c'était aussi étonnant que suicidaire le concernant.

-
Bien sûr que je peux voir notre futur. Je l'imagine, j'y crois, je le défendrai. Personne ne peut nous forcer à faire quoique ce soit, nous sommes maîtres de ce qui nous arrivera.

Si Luke décidait de se placer entre un sabre laser et un autre jedi, c'était son choix, il décidait de mourir et de se sacrifier. C'était égoïste mais c'était son choix. Rien ne pouvait empêcher quelqu'un de choisir sa vie et comment elle serait. C'était une évidence pour lui.

-
Luke, ce choix on l'a déjà fait alors profitons de ce que nous avons.

Ils avaient déjà décidé d'être ensembles. Il n'y avait rien de plus à dire. Par contre le cadeau était passé complètement à la trappe, il allait falloir lui rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Sam 5 Mar 2016 - 19:53

Un rire léger envahi la bulle qui semblait s'être refermée sur eux. Un air exagérément fier flottant sur son visage, Luke semblait féliciter son chéri qui n'avait presque pas eu besoin d'aide pour monter, quoique ce dernier avait été un peu poussif durant la course. Il allait devoir s'entraîner d'avantage pour maintenir la distance face à son Jedi de compagnon, somme toute pas si calme que ça lorsqu'on le connaissait. En effet, malgré sa cécité, gagnant en agilité au fur et à mesure, tout doucement au prix de gros sacrifices, Luke se montrait parfois aventurier.

Conservant la main de Jason dans la sienne, le jeune homme ne répondit pas à ses revendications. Il se contenta juste de serrer un peu plus sa paume. Lui ne croyait guère en leur futur, mais au moins il avait cédé pour leur présent, et c'était déjà un morceau de bonheur arraché à la vie. Certes, le couple connaissait des hauts et des bas, surtout des bas ces derniers temps, à cause de l'éloignement, de leurs professions respectives et des soucis du plus jeune à s'assumer, sans parler de leur chère planète natale se plaçant carrément entre eux... Mais au moins, ils vivaient un bon moment présentement, éloigné de tous.

Dans cette ambiance calme, pour ne pas dire ennuyeuse tant les ruelles étaient désertes, Luke se concentrait sur la chaleur de cette main posée dans la sienne. Plus grande, forte et rassurante, bien que des deux il était certainement le plus à même de les défendre- cela dit Jason l'avait surprit le jour où ils avaient été attaqué en raison du contrat qu'il transportait.-. Les siennes étaient demeurées fines, presque fragiles, tellement menteuses en ce qui concernait sa véritable identité. Un peu à l'instar de son corps, souple comme un roseau, élancé, probablement un peu trop même. Et sa tête qui inconsciemment, s'était glissée sur l'épaule de l'Ambassadeur ne faisait que renforcer l'idée. Luke s'abandonnait rarement de la sorte, luttant activement au contraire, contre ce manque de crédibilité qui l'affectait, en partie dû à cette fameuse perfection Hapienne ainsi qu'aux carences de son enfance.

Seulement avec Jason, il n'avait rien à prouver. C'était reposant. Adorant certes sa seconde famille, le jeune Jedi subissait pourtant énormément de pression, sans oublier celle qu'il s'ajoutait sans cesse. Il devait répondre "présent et capable" en tant que Chevalier, honorable pour avoir été le Padawan de Saï Don, bref, un modèle qu'il était probablement loin d'être. Jason ne lisant pas ses émotions à travers la Force, son intimité était d'avantage préservée, même si d'un autre côté, son compagnon connaissait de lui des facettes que l'Ordre ignorait, y compris Saï. C'était juste, plus simple de pouvoir communiquer avec son amant autrement que via ses dons et uniquement ces derniers. Il y avait le toucher, les paroles, il pouvait se permettre de craquer même s'il évitait de le faire, et surtout, ce calme enchanteur. Cette tranquillité qui aiguisait d'avantage leur solitude. Une solitude à deux qui donnait envie d'en profiter et de croire en ce fameux futur.

Soudainement reconnaissant pour ses paroles, cet instant, le Hapien se redressa. Il avait oublié le cadeau de Catherine qui ne lui en voudrait sûrement pas, tandis que remontait en lui, ce désir si humain, si bafoué en temps normaux. Il était un pauvre être fait de chair et de sang, or se retrouver collé à son amant qu'il n'avait pu toucher depuis des semaines n'allait pas l'aider à garder son sang froid. En tant que Jedi, Luke pourrait encore fournir un effort, se contenir, mais il n'en avait pas envie. La gratitude, le soulagement d'avoir au moins réglé ce problème dans sa vie -celui de son grand froid avec Jason- lui faisaient prendre conscience de ce qu'il aurait pu perdre. Cet humour enveloppé dans une certaine sagesse. Une sérénité différente de celles des Grands Maîtres de l'Ordre, plus simple, plus facile à atteindre, sans grands détours philosophiques ni méditations. Jason le faisait se sentir comme quelqu'un et non le membre d'un Ordre.

A l'idée qu'il pouvait faire de l'effet, le jeune Chevalier ne put se retenir de "minauder" un peu, sagement comme il savait uniquement le faire en apparence. Une mèche que l'on tortille du bout des doigts, puis, en guise de réponses à l'énergie proposée par Jason pour défendre leur couple, un baiser. Surprenant probablement son compagnon, Luke avait chastement posé ses doigts sur l'épaule de ce dernier puis remonté le cou et enfin sa nuque pour l'embrasser. D'abord gentiment puis nettement plus hardi. Son souffle se fit court plus rapidement qu'il ne l'aurait cru, son calme se perdait très vite, plus encore comparé à d'habitude. Sûrement ce soulagement de retrouver celui qu'il aimait.

- Plus tard. Le cadeau. Plus tard.

Fit-il, comme émoustillé par la force de Jason, prêt à les défendre coûte que coûte. Si Saï avait carrément délaissé le Temple pour venir le chercher sur Korriban, peu d'autres s'étaient ainsi battus, pour LUI. En son nom. Y compris Elora l'avait laissé tomber en fuyant lâchement du Temple quand il lui avait annoncé son homosexualité, par tristesse. Jason lui restait malgré toutes les complications, et mieux, il était adorable à se battre ainsi pour une cause perdue.

La main du Hapien glissa sous le col de l'Ambassadeur, cherchant presque à défaire sa tunique. Se redressant légèrement et à regret, le Jedi sauta en bas du muret, vacillant un peu cas pas très attentif au calcul de son saut. Son air digne tant bien que mal conservé malgré ses cheveux décoiffés et sa tunique elle aussi un peu branlante, le jeune homme attendit son compagnon. Pour qui le connaissait, il avait l'air plus pressé qu'impérial. Cette passion charnelle dont avait parlé Atalan. C'est vrai. Elle réveillait la Force. Luke la sentait bouillonner tout autour de sa personne, luttant pour rentrer dans ce corps qui ne l'acceptait pas, celui de Jason. Elle devait alors se contenter de flatter ses contours, attisant d'avantage le Jedi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Dim 13 Mar 2016 - 22:01

Le rire lui fit du bien même si il le sentait un peu moqueur. Pour sa défense, il avait été sportif à une époque, et il ne parlait pas de ses exploits au lit qui dans une période donnée avaient réellement occupés toutes ses journées, mais enchaîner les galas, les réunions, les signatures de traités, les rapports à envoyer etc disons que ça faisait un moment qu'il n'avait rien fait d'aussi fatiguant. Lui un bon livre dans un fauteuil juste devant une fenêtre ça lui suffisait. Pourquoi ce besoin permanent de se dépenser physiquement ? Et surtout de se dépenser de cette façon. C'était bien pour Luke qu'il faisait ça.

Et pour leur futur, il y croyait. Vu le scepticisme de son amant il ne lui rabâchait pas les oreilles de ce qu'il pensait de tout ça mais il y faisait allusion, que cette idée ne sorte pas totalement de la tête de son blondinet préféré. Le présent à deux avait été débloqué mais Jason ne perdait pas confiance en ses talents de cambrioleur, c'était fou toutes les relations diplomatiques qui se renforçaient après une petite effraction dans un bureau, et il comptait bien forcer le verrou que Luke avait posé dans sa tête. Mais lentement. En douceur. Que l'alarme ne se déclenche pas avait qu'il ait réussi à parvenir à ses fins.

Jason enlaça leurs doigts et resta silencieux permettant à Luke de se reposer contre lui. Sans forcément savoir ce qui se passait dans la tête de son amant, il savait tout de même quand rester silencieux. Et le voir se laisser aller de cette façon était si rare qu'il n'allait pas tout faire rater avec une remarque. Le silence semblait être la meilleure option. Il leva son autre main et la posa doucement sur la tête du jedi pour ne pas l'effrayer. Il n'avait pas besoin qu'il s'enfuit même si le contact était plus chaste que d'autres faits précédemment. Seulement il n'avait pas prévu qu'il se redresse et il l'observa attendant la suite qui le surprit agréablement.


Luke avait chastement posé ses doigts sur son épaule et Jason avait frissonner en sentant sa main remonter le long de son cou et de sa nuque. Le blond pouvait définitivement sentir sous ses doigts l'effet qu'il faisait ressentir à l'ambassadeur. Le baiser tout d'abord gentil, puis plus passionné avait fini de séduire le hapien qui hocha la tête à la mention du cadeau. Au diable ce cadeau, il ne savait même plus pour qui il était. Présentement il avait des choses plus intéressantes à faire et ce n'était pas un petit muret qui allait l'arrêter. Il l'attira doucement à lui répondant avec force à son baiser. Il n'y connaissait rien à la force mais si celle-ci pouvait dire quelque chose à son amant c'était bien qu'il y avait énormément de conviction les concernant eux deux et leur futur. La main sous son col le fit frémir et alors qu'il allait s'avancer Luke sauta du muret le faisant grogner de frustration.

- Luke... Grogna-t-il les yeux plissés dans sa direction se demandant ce que voulait dire cette action.



Il le suivit bien évidemment et l'observa. Le jedi avait-il à nouveau des doutes ou était-il rassuré ou encore voulait-il faire autre chose ? Être avec lui apportait toujours un nouveau lot de questions et ça ne faisait que l'intéresser d'avantage.

- Toi, moi et un endroit calme. Proposa-t-il lui laissant faire les choix.



Après tout ils étaient deux à s'investir dans leur relation. Luke devait lui aussi donner le ton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Lun 23 Mai 2016 - 15:13

Encouragé dans son élan, Luke se détacha de son compagnon, intimant à ce dernier de le suivre en le tirant par la manche. Il remonta la ruelle, passa devant la cafétéria et bifurqua à droite, pour trouver engoncé dans un recoin, un motel de qualité moyenne quoique plus élevée que les bouges habituels où il n'aurait jamais osé mettre les pieds si ce n'était pour une mission. Un instant hésitant, le Jedi demeura immobile, paraissant éteint, alors qu'il analysait les auras qui rentraient et sortaient. Certaines pressées, préoccupées, d'autres joyeuses voir altérées d'avoir un peu trop bu alors même qu'ils n'étaient en qu'en fin de matinée. La honte rosit les joues de Luke qui farfouillait dans sa mémoire, cherchant comment il avait un jour pu connaître cette adresse. A moins qu'il ne se soit laissé guider par la Force et ses autres sens, attiré par le remue-ménage, indicateur d'un endroit habité de vie.

L'avantage de ce motel était toutefois conséquent. Ici, personne ou presque ne faisait attention à eux. L'endroit affichait une devanture étrangement propre vu son rôle d'accueil d'amants passagers ou de voyageurs pressés, mais il n'en restait pas moins justement, un lieu de retrouvailles -presque- anonymes, où chacun avait à cœur de s'occuper de ses affaires. Prudemment, sans même savoir si Jason le suivrait, le jeune homme pénétra à l'intérieur. Le réceptionniste correspondait parfaitement au stéréotype que supposait son métier bien que le non-voyant ne le saurait jamais. Gros, gras et d'une propreté mitigée, le menton mangé par une barbe de 4 ou 5 jours se pencha sur son bureau pour apercevoir le « loustic » qui se présentait devant lui. Il n'était pas habitué à avoir de ces étudiants « fils-à-papa », ou au contraire, parfaitement accoutumé à ce genre de gamins « pervers » sous leurs faux airs d'élèves sages. Qui savait ce que cet homme avait réellement vu dans son motel, situé entre les jolis quartiers touristiques et l'orée des quartiers mal famés, très justement nommé « l'entre-monde » ?

- Une chambre, pour deux jours s'il vous plaît.

Luke devrait probablement partir après le dîner, mais il n'osait pas sous-entendre une location pour quelques heures, ce serait trop évident, quand bien même l'hôtelier avait dû sentir ses intentions. Ils auraient pu aussi aller chez Jason, mais le Hapien sentait que c'était à lui d'innover, de prendre les devants. Alors il avait osé, porté par son désir, aussi bien physique que psychologique. L'idée de ne pas prouver suffisamment le terrifiait plus que celui d'être la risée de cet inconnu.

La porte-clé encombrant dans la main, Luke suivit tant bien que mal les indications de l'homme pour trouver un chambre. Cette dernière quoique modeste, à l'allure vieillotte et aux couleurs criardes était propre. Avec soulagement, le Hapien se laissa tomber assis sur le lit un peu grinçant. Il appréciait l'idée de se reposer dans un lieu neutre. Oui, juste se reposer et discuter un peu pour commencer, il n'était pas un sauvage ni un obsédé. Heureusement en ce sens, la marche et la réservation avaient légèrement coupé son élan, lui permettant de profiter de la tranquillité -relative- des lieux aux murs un peu trop fins.

Un sourire s'épanouit sur ses lèvres tandis que dans une chambre non loin, il captait les cris exagérés d'une femme très très heureuse, peut-être trop pour être sincère d'ailleurs. Après avoir hésité entre gêne et amusement, Luke finit par éclater de rire comme un enfant. Comme ces deux-là semblaient ridicules. Comme les tracas de la vie lui semblaient lointains. Une chose était sûre, il n'avait pas vraiment respecté la consigne de Jason pourtant assez primaire "toi, moi, un endroit calme". Perdu, mais qu'importe après tout ?

******
- Oh ouiiiiiiii Marylinnnnn, encore !!!

Assis sur les draps un peu en vrac, la couverture entre les mains, Luke étouffait son fou-rire entre cette dernière, le visage brûlant de honte, les joues rougies par l'amusement. Obligeant par anticipation son petit ami à jouer le rôle de Marylin, il avait décidé de concurrencer le couple bruyant d'à côté, et le mâle, dans toute sa splendeur semblait effectivement piqué au jeu. Sa voix rauque laissait échapper des râles gutturaux comiques tant ils étaient forcés. Pauvre fille, elle devait bien souffrir sous sa brute de compagnon qui accélérait le mouvement dans l'espoir fou de gagner la "manche" contre Luke. D'un coup de coude, le blond encouragea l'ambassadeur à le soutenir. De l'autre côté, la femme probablement poussé par son homme poussa un cri situé entre la note final d'un chanteur de Hard Rock et celui d'un Gamorréen à l'agonie. Son compagnon en revanche imitait plutôt bien la même espèce porcine en rute.

- Vas-y... Je pourrais continuer toute la nuit.

Décoiffé à force de planquer sa tête sous les couvertures, les joues d'avantage rosies par cet intrépide de jeu d'acteur porno totalement improvisé, le jeune homme riait aux éclats. Plutôt que de valoriser la gêne comme d'habitude, il avait choisi la dérision, et ça lui allait plutôt bien d'ailleurs. Totalement pris dans la compétition, le chevalier en tee-shirt et en petite culotte se mit à rebondir sur le matelas, le faisant grincé dans une synchronisation presque parfaite avec le matelas des voisins.

- Marylinnnn prends-moi... Enfin non, c'est à moi de te prendre là, non ?

Doute suprême d'un instant... Serait-ce l'excitation enfantine du jeu qui l'avait poussé à se tromper ou l'habitude ? Vous ne le saurez jamais bande de pervers.

- Ohhhh peu importe, ma belle Marylinnnn trouve le moyen, prends-moiiiii.

D'un nouveau coup de coude, Luke essayait de pousser Jason à l'accompagner pour la course finale, presque aussi haletant lui-même que le mâle d'à côté à force de s'égosiller, de rebondir sur le matelas comme un gosse et d'enchaîner les fous-rires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Mar 12 Juil 2016 - 9:04

Jason s'était attendu à à peu près tout, vraiment, sauf à ce que Luke - son gentil et innocent, enfin moins innocent depuis qu'ils se fréquentaient - l'amène ici. Au moins ça rentrait dans les conditions d'eux deux dans un endroit calme. C'était juste surprenant que son amant connaisse ce genre d'endroit. Très surprenant et si l'ambassadeur n'était pas si confiant, en ce qui concernait leur relation, il pourrait facilement qui, quand, où et pourquoi ? Et puis il était d'un naturel jaloux. Autant sa femme n'avait eu aucune importance et si elle allait voir ailleurs grand bien lui fasse. Autant Luke... Rien que l'idée que Luke puisse aller voir ailleurs lui hérissait le poil et le faisait grogner comme une sale bête dangereuse prêt à sauter sur la première personne qu'il croiserait. Sans doute le côté hapien *sbaff*. Alors voilà que maintenant il était occupé à détailler l'hôtel. Ce n'était pas un 3 étoiles, ni un motel pourri dans lequel les chambres devaient renfermer des drogués prêts à tout pour avoir leur prochaine dose. C'était plus un hôtel discret où chacun faisait ses affaires sans se préoccuper des autres. Il y avait de grandes chances pour qu'on oublie même les avoir vu ici.

Le blond lança un coup d'oeil à son amant pour essayer de voir à quel point ce dernier était à l'aise ici. Le rosissement de ses joues le calma presque instantanément. Le fier chevalier jedi était définitivement embarrassé par la petite chose qu'il faisait. Il adorait le voir gêné pour quelque chose d'aussi simple. Il fallait dire que ça collait tout à fait à l'esprit droit de Luke qui pensait force - jedi - ordre et un peu Jason même quand il ne le voulait sûrement pas ~. Il enlaça ses doigts aux siens et l'attira un peu plus vers lui. Surtout qu'il comprenait le pas de géant que venait de faire son compagnon.

N'écoutant ni la commande, ni les explications donnés pour aller à la chambre, il se contenta de suivre docilement - cherchez l'erreur - avant d'arriver dans une chambre et vieillotte et criarde. Ouah autant de mauvais goût d'un coup, ça remontait à loin les fois où il s'était rendu dans ce  genre d'hôtels. Il émit un bruit de gorge amusé en regardant attentivement la chambre. Elle était propre et peut-être même confortable, c'était largement suffisant pour eux deux.


Enfin... Si on exceptait les bruits d'animaux des chambres à côté. Pour le côté calme on repassera. Plus amusé qu'autre chose il reporta son attention sur son amant qui venait d'éclater de rire. Le couple le plus bruyant étant assez distrayant façon comédie théâtrale.


****

Ah oui quand même... Jason était affalé sur le lit et regardait Luke avec des yeux abasourdis et une pointe de rire dans la voix. Hé ! Depuis quand était-il une fille ? Marylin en plus. Heureusement qu'on ne demandait pas l'avis de Luke sur les prénoms à donner sinon il n'osait pas imaginer avec quoi les gens se retrouveraient. Et des coups de coude pour qu'il le suive dans son délire. En fait, Luke était un prédateur dans son genre.

-
Je vois ça. Souffla-t-il amusé sans pour autant en rajouter une couche.

C'est que lui était installé bien confortablement et qu'en plus il le voyait s'amuser. Si on excluait les cheveux en bataille et les jambes nues ça n'avait rien de sexy. Suffisait juste de se contrôler. En tout cas, Luke allait définitivement gagner cette compétition.

-
Qu... Ouai généralement c'est la bonne femme qui prend. Marmonne se demandant si c'était l'inconscient du plus jeune qui avait parlé.

Par contre quel prénom pourrait-il lui donner ? Luke... Lucy... Lucien... Gérard tiens ! Gérard et Marylin. Deux prénoms affreux qui allaient bien ensembles.

-
Kof kof ! Il s'éclaircit la voix avant de partir dans les tons les plus aigus possibles. Tout ce que tu veux mon Géraaaard. Aaaaaah.

Le côté aigu faisait assez mal pour une voix d'homme. En tout cas, il lui avait fait plaisir comme ça mais il ne recommencerait pas. Que Luke gagne la fin de la compétition tout seul. Il lui vola tout de même un baiser pour se récompenser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Jeu 14 Juil 2016 - 10:23

Un "Ouiiiiiiiiiiiii" étranglé pour cause de voix cassée et de fous-rires envahisseurs conclut la bataille quelques minutes après que les bruyants voisins aient cessé leurs activités. Oh, Monsieur avait bien tenté de remettre le couvert, irrité par la résistance de Luke, mais épuisé il avait fini par se taire. A moins que ce ne soit sa chère et tendre qui l'y ait aidé. Peu étonnant, le Hapien qui n'avait rien fait à part s'égosiller avait lui-même les joues rosies et le souffle court. Peut-être devrait-il durcir son entraînement ? Il se sentait un peu faible. Les tempes encore douloureuses de s'être autant esclaffé, le jeune homme attrapa un coussin dont la douceur du tissu était une invitation pour l'agripper et frapper Jason. Probablement estimait-il que son compagnon l'avait trop peu aidé dans cette croisière de l'Amour Cochon, ou punissait-il le baiser volé ?

Le temps survolté révolu, Luke se laissa retomber sur le traversin-avec un minimum de prudence, après s'être cogné deux ou trois fois contre la tête en bois ou en métal parfois.-. Il soupira et ferma à demi les yeux, comme prête à s'endormir, ou simplement relaxé. Un état très peu commun chez lui s'il n'était pas en train de méditer.

- Je crois que Gérard et Marylin ont gagné.

Déclara le jeune Jedi sur un ton si naturel qu'on aurait effectivement pu croire que ces deux là avaient remporté la vraie coupe d'un véritable championnat, si si, avec la petite peluche en forme de Rancor et le baiser de la princesse de la Bordure de Tatooine au vainqueur de la course de Prodacer. Avec un léger sourire aux lèvres, le blond s'imagina la scène, bien sûr, avec un mélange de formes, de couleurs et d'absence logés au creux de ses souvenirs que seul lui saurait identifier, et encore ce n'était pas sûr, il avait perdu la vue depuis si longtemps.

Les yeux ouverts sur un plafond dont il ne pouvait apprécier le mauvais goût, le jeune homme passa un bon moment à ne rien faire, songeur sans pour autant être triste, seulement plongé entre deux mondes.

- Même si Marylin n'a pas franchement assuré.

Un petit moqueur sourire ourla les lèvres du chevalier accompagna la fin de phrase qui avait quelque peu tardé. Ce disant, "Gérard" justement se laissa dériver sur les draps jusqu'à atteindre le premier bout de peau de Jason. Le bras visiblement. Il remonta le filon patiemment, doucement jusqu'à se redresser pour se retrouver au-dessus du sénateur à quatre pattes, et sans le blesser. A croire que malgré leurs rencontres espacées, ils commençaient à prendre l'habitude l'un de l'autre, à trouver leurs marques.

L'hôtel était calme malgré quelques bruits sourds de temps à autre, comme si tous ceux qui s'étaient précipités dans leurs chambres respectives avaient désormais à cœur de se reposer. Il défit son élastique, laissant couler ses longs cheveux blonds autour d'eux, comme un rideau de lumière. Le souffle légèrement plus rapide qu'à l'accoutumée le Jedi unit ses lèvres à celles de son compagnon, les yeux clos. L'envie renaissait, moins ardente, plus profitable et plus saine que dans la ruelle. Cette journée était la pauvre entracte de plusieurs semaines de travail acharné, chacun de son côté, et probablement étaient-ils destinés à continuer dans cette voie, jusqu'à la retraite ou jusqu'à ce que cela casse entre eux. Si Luke pourrait peut-être aménager d'avantage de temps libre, ce loisir qu'il ne s'octroyait pas demeurerait très limité de toutes façons, sans compter qu'il ne pourrait jamais vivre avec Jason. Son corps et son âme appartenaient avant tout à l'Ordre qui s'était déjà bien assoupli. Pour peu qu'on lui ait refusé cette relation lors de sa montée en grade, tous deux se seraient encore éloignés. Ils devaient donc se sentir privilégiés et profiter de chaque instant passés côte à côte, s'enlisant tendrement dans des retrouvailles tantôt banales, tantôt mièvres. Luke l'avait découvert, la guimauve, c'était bien parfois.

D'ailleurs, sa main que le sucre (celui de la guimauve) avait fait promeneuse s'invita sous la chemise de son ami, déjà dérangée précédemment. Cette fois, le Hapien ne fit pas de prisonnier et détacha les boutons avec une dextérité rare. Des années de cécité l'avaient rendu plus habiles qu'un amant voyant qui tâtonne, lui pouvait embrasser tout en retirant les habits encombrants. Forts de ce constats, ses doigts s'attaquèrent aussi à la fermeture éclair du pantalon, remportant facilement la victoire, puis il se glissa sur le côté, histoire de laisser Jason terminer le travail, achever de retirer ses effets.

- Tu m'as manqué.

Avoua-t-il en une phrase clichée des holofilms mais rare chez lui. Luke n'avait pas l'habitude de parler de ses sentiments, ni de les montrer. Avec le temps, il avait conservé certains réflexes de voyants et en avait égaré d'autres comme des expressions de visage. Aujourd'hui pourtant, ce dernier était un livre ouvert. Bien que discret-au contraire de son cher concurrent de la chambre voisine.- le jeune homme laissa s'échapper un soupir d'impatience et de désir, commençant lui-même à se dévêtir. Paradoxalement, il prenait aussi son temps pour redécouvrir Jason, caressant son bras, sa poitrine avant de s'attarder sur son visage dont il recomposait les traits dans sa mémoire. Bientôt ceux-ci s'imprimeraient dans son esprit, à sa façon, comme d'habitude. Les mois avaient coulé depuis le jour où l'aveugle s'était aperçu à travers le regard de son amant, depuis, l'accident ne s'était reproduit qu'une fois à son grand soulagement et au dam du second. Il avait donc eu le temps d'oublier sa blondeur ou ses yeux vairons fixes mais encore brillants, de toutes manières entrevus dans une pièce obscure par un Hapien condamné à tâtonner la nuit.

Naturellement, le jeune homme retrouvait les endroits les plus sensibles de Jason et il prenait un malin plaisir à les réveiller, déconcentrant son aîné dans son travail de retirage de vêtements dont il l'avait précédemment chargé. Patient et sensuel, Luke avait semble-t-il, bien l'intention de démontrer, de représenter cette habilité si spéciale que l'on prêtait aux non-voyants et aux amoureux transis.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Ven 22 Juil 2016 - 23:15

Jason sourit en coin observant discrètement son amant. Il l'aimait vraiment cet abruti acharné au travail qui ne pensait qu'à ça.

- Il faut dire que Gérard s'est donné beaucoup de mal pour satisfaire Marylin. Il méritait de gagner. Souffla-t-il un simple sourire sur les lèvres.

Heureusement pour lui, son compagnon n'avait aucune idée d'à quel point il adoucissait l'ambassadeur. Jason pouvait se montrer inflexible et allait jusqu'à empoisonner certains collègues pour faire plier l'adversaire en face de lui et obtenir ce qu'il voulait, pour la bonne cause évidemment, mais en présence de Luke toutes ses velléités retombaient comme soufflées par le vent. Lui qui détestait obéir pourrait très bien suivre un ordre du jedi sans y penser deux fois même si il ne lui dirait pas, l'ordre avait tout de même tordu l'esprit de son amant qui restait aveugle - sans mauvais jeu de mots - à certaines évidences impliquant ses chers jedis adorés auréolées de blanc bleuté.

Enfin, il aimait le voir si calme, apaisé. Le blond ne savait pas comment son amant était le reste du temps sans lui mais quand ils étaient ensembles il affichait toujours un air serein à un moment donné. ça le rassurait de voir qu'il n'était pas agité. Il y aurait pu y avoir un risque pour eux si c'était le cas.


Il leva un bras posant ses doigts sur le torse nu de Luke avait de le redessiner du bout des doigts en lui procurant de légères caresses. Sa peau était bien plus douce que les coussins ce qui était assez étonnant pour un combattant comme lui. Il frissonna agréablement en se remémorant leurs souvenirs ensembles que ce soit au lit ou tout simplement à se balader dehors ou à manger au restaurant. Oui, définitivement Luke avait un pouvoir sur lui. Si dangereux sans même le savoir ~.

- Oh ? Tu veux enseigner à Marylin comment bien assuré ? Ou tu veux me faire hurler plus fort que la bonne femme à côté ? Son ton était volontairement taquin alors qu'il prenait une pose de défi.

Lui aussi avait fini par trouver ses marques avec son compagnon non-voyant. Enfin, voyant quelques fois au moment de plaisir le plus intense. Il espérait toujours réussir à montrer à Luke à quoi ils ressemblaient tous les deux. Pour cela il serait même prêt à se faire prendre par Luke devant une glace, un miroir, mais son caneton était encore trop pur pour qu'il n'évoque ne serait-ce que l'idée. Hé, hé.

Il le laissa s'approcher, le toucher, se remémorer son corps. Chaque geste prouvait le lien netre eux deux. La déclaration brusque le surprit et il se détendit entre ses mains se redressant tout juste pour s'emparer de ses lèvres. Comment vouliez-vous qu'il le laisse filer alors qu'il lui déclarait de telle chose avec sérieux. Et la rareté de ce genre de commentaire ne faisait que souligner son importance et sa sincérité.

- Tu m'as manqué aussi.

Peut-être qu'il devrait abandonner le boulot d'ambassadeur. Au moins l'un des deux serait plus présent pour l'autre. Même si s'éloigner de la politique semblait impossible pour lui, alors même qu'il n'aimait pas le pouvoir. L'ironie était goûteuse.

-
Cela dit, j'attends encore mon je t'aime. Je peux te le dire avant si tu es timide. Il sourit amusé collant son corps au sien lascivement.

Il mourrait d'envie de le gêner, de le taquiner, de le voir rougir surtout et pourquoi pas un poil confus.

-
Gérard le dirait à Marylin lui. *Toc*

Ah ah pauvre Luke, il devait avoir un côté masochiste pour être en couple avec Jason.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2477
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   Ven 16 Sep 2016 - 21:15

- Je ne pense pas que Gérard soit l'exemple le plus adéquat pour évoquer le romantisme.

Taquina "l'acteur" du personnage haut en couleurs, éludant par la même occasion le sous-entendu des propos de Jason. Il n'était pas encore prêt. Bien que les sentiments soient réciproques, que Luke n'ait aucune envie d'aller voir ailleurs et qu'il se considérait en couple, l'expression "je t'aime" condamnait à un doux engagement qu'il n'était pas prêt à respecter. En effet, le jeune homme se songeait indigne d'une telle affirmation, sachant que son corps et son âme appartenaient à l'ordre. Si la situation le nécessitait, en théorie, il était sensé sacrifier sa relation, or, ce n'était pas ce que l'on attendait d'une personne qui s’octroyait le droit de dire je t'aime, emprisonnant l'autre dans cet engagement. Décidément, Luke se sentait encore incapable de prétendre à ce cadeau de la part de son compagnon. Le temps d'une rencontre ou de quelques messages entre deux missions, le Jedi aimait idéaliser le futur, mais en général, il choisissait le réalisme afin que la chute ne soit pas trop dure. Leurs modes de vie étaient complémentaires d'un point de vue professionnel, mais dans le privé c'était autre chose. N'importe lequel des deux pouvait être rappelé par son "quartier général" sans pouvoir désobéir, et ils risquaient leur vie chaque jour. Luke pour une raison évidente, étant donné son travail, Jason à cause de sa planète d'origine, spécialement retorse.

Pour l'instant, ils en étaient arrivés à une série de compromis comme ces rencontres d'entre deux mondes. Même si leur union était autorisée, ils n'avaient simplement ni le temps, ni l'occasion. N'était-ce pas la preuve ultime que le "je t'aime" quoique sincère de Luke ne servirait à rien ? Car évidemment, ce dernier était réellement attaché à Jason, sa présence dans cet hôtel au lieu de méditer au Temple le démontrait. Probablement risquerait-il sa vie pour protéger son compagnon, voir s'opposerait-il verbalement au Conseil si celui-ci l'incitait à renoncer à leur relation. Pour autant, il n'était pas aussi sûr de tenir tête jusqu'au bout, l'Ordre était toute sa vie. Rien ne collait, ils pourraient en pleurer ou simplement profiter de ces rares instants ensemble. Pourquoi se faire plus de mal ?

Luke se détacha doucement de l'étreinte de Jason, sans aucune explication ou raison apparente. Il se releva l'ai indéchiffrable. Sa main s'éloigna en dernier des doigts amoureux qui y étaient encore accrochés. Troquant un peu de son potentiel séducteur contre l'assurance de ne pas laisser ses orteils faire causette aux recoins de meubles, le jeune homme tâtonna légèrement jusqu'à la salle de bains. Propre, avec une baignoire de taille correcte quoique dénuée. Curieux le Hapien parcourut méthodiquement le rebord d'une main, pas de gant ni de brosse à dents ou de verre autour du robinets, mais, un échantillon de shampooing et ô luxe, un carré de savon moussant. Un sourire taquin éclaira les lèvres du Jedi lorsque ses doigts eurent finit de lire l'inscription en braille. D'une main, il fit couler l'eau, la laissant filtrer sur le dos de celle-ci pour évaluer la température puis se releva. Seul un petit fond de liquide prometteur assiégeait la baignoire lorsque Luke dérangea le remplissage paisible, s'y installant sans vergogne. Il déchira le papier du savon qui eut tôt fait de l'entourer d'une mousse montante.

- Tu traînes !

Signala le Hapien qui, malgré son attitude précédemment sereine avait du mal à cacher son impatience. Cela ne lui arrivait pas souvent, mais son désir de faire languir Jason en l'appelant tardivement -le laissant peut-être croire que c'était lui le traînard occupé dans la salle de bain- l'avait piégé. Pour autant il tenait bon, jouant sur la vraisemblance Il faut dire que Jason était habitué, Luke était lent pour effectuer les tâches hygiéniques habituelles, encore heureux qu'il n'ait pas de barbe, cette dernière refusant obstinément de pousser chez lui. Détail mystérieux qui, après une recherche rapide pourrait trouver racine dans l'essence même de sa race et se répercutait sur quelques individus, après tant de trafic génétique, ce n'était guère étonnant.

Les yeux à demi-fermés, le jeune homme se laissa glisser sous l'eau de plus en plus envahissante. Il ne les rouvrit même pas lorsqu'il crut sentir que Jason le rejoignait, lui tendant juste bras et l'invitant d'une légère brise de Force. L'ambassadeur avait bien dû s'habituer au fait que Luke l'utilisait presque en permanence, sans même s'en apercevoir, parfois même pour l'embêter.

Relativement tranquille, le Hapien pointa son visage vers la porte, puis, expira avec une certaine douceur. Plus que de faire crier, il avait envie de soupirs mousseux.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plus simple et la plus difficile des missions [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La plus simple et la plus difficile des missions [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-