Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2892
Âge du perso : 25 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don.
Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   Jeu 3 Sep 2015 - 22:29

[HJ: J'ai supposé que Léonard Tianesli en tant que Maître du Conseil en savait plus que nous autres. De plus vu le caractère secret, je pense qu'on ne leur a pas tout dit avant qu'ils ne soient réunis et sur le départ. De la même façon, afin d'éviter le fameux premier rp où le perso attend que les autres arrivent et qu'ils ne fassent que se dire bonjour, j'ai imaginé que vous étiez arrivés, sans pour autant jouer vos réactions. J'espère que ça vous plaira, mais si quelque chose gêne, n'hésitez pas à m'envoyer un mp Embarassed What a Face ]

Un jeune homme aux cheveux châtains et aux yeux bruns parcourait les couloirs d'un pas décidé. Derrière ces couleurs communes on devinait un genre de beauté ignorée ou cachée à escient, mais le fait est que ce garçon semblait plutôt normal, se détachant difficilement de la masse. Sa crinière pourtant bien entretenue -quoique légèrement décoiffée- le rendait quelconque, tout comme ses yeux, sans doute à cause de leur teinte. C'est pourquoi cette dernière avait été choisie d'ailleurs pour remplacer le blond ardent de Luke ainsi que ses yeux bicolores qui attiraient habituellement les regards. S'il avait gardé ses cheveux longs- un de ses petits caprices compréhensibles, puisqu'aveugle, il rechignait à perdre ses habitudes, dont celle anodine de sentir ses mèches balayer son visage.- le Hapien avait totalement changé de look. Désormais vêtue d'une jean bleu un peu délavé et d'un tee-shirt gris légèrement trop grand, il n'était plus qu'un garçon ordinaire, pour peu qu'on ne s'attarde pas sur ses traits parfaits, caractéristiques de sa race. De la même manière on avait d'ailleurs également appliqué un fond de teint tenace sur les deux cicatrices parallèles mais heureusement fines qu'il avait sous l'oeil droit. Tout ce qui pouvait le rendre reconnaissable avait été gommé. De Chevalier Jedi au pas digne, il était devenu un de ces vingtenaire qui pullulaient dans la ville à la recherche d'un emploi ou de diversion. Bon, ses petits camarades devaient sûrement avoir l'habitude de se moquer de lui en l'appelant fillette, et les inconnus s'arrêter un moment pour lui trouver un sexe, mais une fois le doute dissipé à travers sa voix-bien que pas spécialement grave non plus- ou ses gestes, rien d'exceptionnel. En tant qu''ex-apprenti du célèbre Saï Don et s'étant illustré dernièrement sur Arkania, Luke en avait bien besoin, d'où cette transformation sécuritaite.

Le voilà donc parfaitement grimmé pour envahir Dubrillon, car oui, envahir était le terme correspondant depuis que l'Empire s'y était octrôyé les pleins pouvoirs. Son but, à lui et à 5 autres Jedis choisis pour leurs diverses capacités était de lutter contre l'avancée inexorable de l'ennemi. Ce n'était pas très neutre, ni forcément "Jedi" en théorie mais le Hapien comprenait l'urgence de la situation, moins la raison de sa présence au coeur de cette mission où voir clair était un atout utile pour ne pas dire nécessaire mais bon, les aînés savaient ce qu'il faisait. C'était donc le coeur légèrement inquiet mais confiants envers le choix de ses supérieurs que Luke retrouva le hangar où il devait rencontrer ses compagnons de voyage. Il était bien content de retrouver Niniel qui, malgré son exubhérance avait prouvé être une Chevalière de confiance. Léonard Tianesli était une grande figure de l'Ordre, également réputé pour avoir toute une partie de sa famille au Temple. La Hapien admirait sa sagesse, c'était un homme qui savait ce qu'il voulait et s'exprimait haut et fort, tout en respectant leurs idéaux. Le parfait exemple du fin philosophe capable de remettre en question sans détruire. En ce qui concernait Curea, Luke n'avait pas entendu parlé d'elle, mais il savait que malgré son statut de Padawan, elle n'avait pas été appelée pour rien, sans compter que certains apprentis étaient parfois plus doués que des chevaliers. Présentement le rang ne voulait pas dire grand chose. D'ailleurs, il y aurait une autre élève pour la mission, Saphira, une Twi''Lek dont il savait les mésaventures avec un Maître absent. La pauvre, elle avait subi ce que Luke avait eu à vivre en tant que Padawan du chef du Conseil, bien que dans le cas de la jeune fille ça ne soit pas le cas. Sans doute une accumulation de circonstances.

Bref, après avoir butté contre une ou deux clés à molette malhonnêtes qu'un technicien avait laissé traîner là, Luke s'était rattrapé de justesse et s'était empressé de rejoindre les navettes. Il ne savait pas celle qui lui était destiné, ni le réel objectif de sa mission. Sa seule certitudes était que la République avait décidé de frapper simultanément à plusieurs endroits. Les objectifs des "élus" seraient donc divisés, probablement allaient-ils en prendre connaissance maintenant et se les répartir, toujours selon les capacités qui les avaient fait sortir du lot. Pour Luke, sa diplomatie ainsi que sa discrétion -même si normalement, son physique hors norme n'aidait pas du tout.- Niniel pour sa connaissance en médecine et pour les autres... Et bien le Chevalier l'ignorait totalement bien qu'il prête une grande expérience associée à la flegme réputée de Léonard Tianesli, Maître digne et pondéré en toutes circonstances.

-Bonjour à tous

Fit Luke en redressant la tête alors que les auras trahissaient les nouveaux venus qu'il avait attendu tranquillement. Après s'être préparé en avance, inquiet que son handicap ne le retarde, le Hapien était finalement arrivé bien avant l'heure de la réunion, chose dont il était fort aise. S'inclinant respectueusement pour saluer tout le monde, apprenties comme chevalière et Maître.

-Je suis le chevalier Luke Kayan, heureux de vous rencontrer et de faire cette mission avec vous.

Calme en apparence malgré un stress aussi logique qu'envahissant bouillonant en lui, Luke adressa un sourire sobre à l'assemblée qui se formait petit à petit auprès des vaisseaux. Lorsque son aura rencontra la plus expérimentée de tous, il s'effaça discrètement, lui laissant volontiers la place.

-Maître Tianesli, je vous laisse la parole. Sans nul doute êtes-vous le plus à même de nous diriger. Auriez-vous des informations supplémentaires s'il vous plaît ?

Certaines missions étaient révélées au dernier moment aux membres d'un équipage, question de sécurité. Sait-on jamais dans ce cas. Après tout Luke avait eu beau s'intéresser à Dubrillon, faire des recherches, ça ne l'empêchait pas de trouver son Datapad bien vide. Léonard avait-il d'avantages de précisions de dernière minute à leur faire parvenir ? Ca ne serait guère étonnant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   Sam 5 Sep 2015 - 12:39

Dubrillion.. Contrairement aux renforts qu’attendaient avec impatience les chefs rebelles, moi, je n’étais pas tout frais. Depuis Zora, je n’avais pas quitté Dubrillion, la vérité, c’est que j’avais eu fort à faire ici pour m’intégrer au sein de la rébellion et m’y rendre utile, et mes services avaient été grandement appréciés. Mon humeur, moins. Il faut dire que j’avais de quoi faire peur.. Afin de ne pas être reconnus, j’avais opéré quelques changements physiques passablement conséquents. Primo, la barbe que j’avais rasée poussait de manière négligée sur mon menton, me donnant des airs de baroudeurs mal rasé, à laquelle s’ajoutais une tignasse désordonnée et rebelle. Ça ne vous semblera peut-être rien, mais le Léonard Tianesli, pendant ses 35 ans de vie, a toujours et impeccablement bien coiffé, avec la barbe taillée ou rasée de prêts. Et c’était horripilant de voir cette brousse désagréable hanter ma face. Et en plus ça grattait, j’avais dû user de trésors d’herboristerie pour réussir à prémunir les bases rebelles que j’avais fréquenté contre la vermine, les poux en tête..
Bref !
S’ajoutait à cela une petite décoction de ma composition qui avait légèrement dilaté mes pupilles, et vernit mes yeux anthracites de veines rougeâtres. En une phrase, j’avais l’air d’un drogué dépressif. Quant à l’accoutrement, j’avais bien sur abandonné la bure pour cet éternel long manteau délavé, avec un pantalon tout aussi miteux et une chemise trouée.

Quant à ce jour particulier, il tenait au fait que la Résistance avait obtenu des informations capitales, et que l’organisation des différentes cellules avait donné aux maquisards l’opportunité d’allier science et moyens pour faire des coups d’éclats. J’avais assisté aux briefings, en qualité de Conseiller Jedi j’étais accepté et écouté, et j’avais réussi à poser une clause à ces opérations. Si effectivement il y avait une brèche à exploiter, la marge de manœuvre n’en était pas moins très faible. Certes, nous pouvions compter sur les moyens de toute la Résistance. Mais le fer de lance de cette opération devait être un commando d’exception.
Un commando de Jedi.

L’idée était détestable en ce qu’il fallait mener des Jedi à la guerre, et les sortir de leurs obligations classiques pour les forcer à adopter des causes qui étaient aux bords de nos principes. Mais nécessité faisait loi, et c’était un petit mal d’où sortiraient un grand bien et un grand espoir. Aussi avais-je envoyé une demande de renfort au Conseil, et ces renforts allaient partir. Je ne connaissais pas personnellement ces Jedi, et j’admets au j’eusse préférer quatre maîtres. Mais si le Conseil m’avait envoyé ceux-là, c’étaient parce qu’il les jugeait à même de réussir : je savais l’Ordre Jedi suffisamment occupé pour que les effectifs et volontaires ne se bousculent pas.


Bien, ce pensant, j’étais arrivé au hangar qui leur servirai de plateforme d'atterrissage. Pour l'occasion, j'avais fait installer un matériel de projection et de communication crypté. Lorsque je l'activais; apparaissant en holo dans le hangar du Temple ou s'était réunie l'équipe, Luke était déjà là, je le saluais d’un hochement de tête bref, jetant ensuite un regard aux casiers et aux moyens de transports présent de mon propre endroit : bien, tout était déjà prêts, je n'avais plus qu'à attendre que mes Jedi fassent le voyage..
Les trois autres arrivèrent, deux padawans, une chevalier. Nous étions cinq, le compte était bon. Le Chevalier Kaya s’occupa des salutations, auxquelles je répondis d’un hochement de tête, encore, sec et simple, avant de croiser les mains dans mon dos lorsqu’il nomma mon grade et ma responsabilité. Eh oui, il n’était pas forcement aisé de me reconnaître comme Maître Tianesli, présentement.

« Jeunes gens. Bienvenus dans la zone du top secret, j'annonce d'ores et déjà que le service que vous allez effectuer, et qui vous mènnera sur Dubrillion est d'ordre confidentiel, et que cette consigne perdurera même après la mission et ce jusqu'à nouvel ordre.. Mais sans plus perdre de temps, voici clairement le détail de la raison de votre présence ici. »

Je tirais de ma poche un second projecteur holographique que je connectais au mien. Une fois chargées les données, ils purent voir chez eux, sur Ondéron, une image 3D d'Ondéron, avec deux points rouges et une ligne de la même couleur. Oui, j'allais directement à la mission. Les sourires et les civilités, ce n'était pas mon domaine, comme j'avais l'habitude de dire, avec ma voix froide et simple : j'étais là pour être efficace, pas pour être plaisant.

« L’Empire a laissé des failles dans son système d’informations et le moment est venu de frapper, pour la Résistance. Vous voyez ici trois objectifs qui sont d’ordre capital pour l’Empire sur cette planète, et, nous l’espérons, trois symboles dont la destruction ravivera la flamme de la rébellion et gonflera les rangs des opposants sur ce monde. Compte tenu du nombre, nous aurons de quoi faire deux commando, cela diminuera un peu les moyens de chacun, mais avec cinq Jedi, je ne suis pas en droit d’espérer moins de nous. »

Contrairement à d’habitude, ma voix n’était pas aussi monocorde qu’on aurait pu l’attendre. Certes, j’étais froid et parfaitement maître de mon intonation, mais il résistait dans mon discours un certain ton sec et grave qui donnait l’importance qu’il fallait à ce briefing, et qui disait bien ce que j’attendais de rigueur et de sérieux, et que si je ne comptais rien pardonner, c’était parce que la situation ne pardonnerait rien.
La projection devint ensuite l’image d’un palais.

« Le premier objectif est le Palais ou siège la gouvernance locale qui collabore avec l’Empire et lui est soumise. Il s’agit très simplement d’arriver à s’introduire dans ce dernier et de le faire sauter. Il existe bien des moyens de procéder à ce sabotage, que ce soit en posant des explosifs partout, en vous attaquant aux centres d’énergie du bâtiment, etc… Vous aurez les schémas techniques du palais, les plans de la ville, récents, et des indications sur les patrouilles, ainsi qu’une réserve d’explosifs, et un rapide mémo de l’ordre de mission que vous ne devrez en aucun cas emmener avec vous. »

L’image suivante fut celle d’un camp.

« Le second objectif est un camp de prisonnier qu’il faudra attaquer pour libérer les détenus. Comme tout pénitencier, il sera bien défendu, et pourra obtenir des renforts passablement rapidement, votre chance est d’user des marais limitrophes qui annihileront toutes possibilités de poursuite, pourvu que vous soyez correctement équipés. Nous avons jugé bon de mobiliser un cargo de qualité passable pour faire de ce marais un point d’extraction des prisonniers, ceux qui iront jugeront de la chose. Vous aurez pour cette mission, les schémas de ce camp, le nombre de prisonniers la bas, ainsi que, je crois les noms de quelques contacts sur place. »

La troisième image fut celle d’un itinéraire dans la ceinture désertique de la planète.

« Enfin, il s’agit d’une opération beaucoup moins reluisante mais toute aussi nécessaire : attaquer un convoi de l’Inquisition. Ce dernier pourrait détenir des objets et des informations très utiles, ainsi qu’un adversaire que nous seuls pouvons gérer : un Sith. L’Inquisition est l’incarnation de la peur, sur ce monde, prouver qu’ils sont loin d’être invincibles serait un excellent moyen de faire prendre fait et cause pour la Résistance. Mais c’est une mission dont le but est simplement d’assassiner. Nous avons pour ce faire les détails de l’itinéraire de l’Inquisition. Je crois qu’il y a également trois mines pouvant vous servir à arrêter le convoi pour l’attaquer. »

Je laissais planer un instant de silence, le temps qu’ils prennent conscience de ces missions et de ce qu’elles impliquaient, avant de reprendre, tout aussi sévère et rigide. Même à des années lumières, j'arrivais à transmettre, dans le détail de la transmission, mon coté sympathique et agréable.

« Je sais, jeunes gens, que ces missions n’ont rien d’agréables, et qu’elles sont loin, pour ne pas dire contraire, aux principes de l’Ordre. Mais ces missions vont être effectuées, et vu leurs importances, elles doivent être réussies, c’est pour ça que j’ai fait appel à vous. Il faudra voir plus loin que vos actes et mesurer les conséquences de ces derniers : vous allez raviver l’espoir sur ce monde. Du reste, j’espère que vous vous ferez une raison, car de toute manière, vous n’avez pas le choix, vous êtes ici avec des ordres. »

On pouvait sentir une note de regret dans ma voix, comme si je regrettais que la situation fut comme elle était. C’était vrai : nous étions obligés d’en arriver là, c’était triste, mais nécessaire. Et forcer des Jedi à de tels actes était plus que dérangeant pour un rigoriste de mon acabit. Mais j’étais également suffisamment sage pour savoir que le devoir primait sur toute autre considération. Et les émotions avaient trop peu de prise pour que j’éprouvasse de réels regrets ou remords quand à ce que nous étions sur le point de faire. Le trouble fut bientôt relayé à l’état d’inexistence pour laisser place à nouveau à mes froides résolutions.

« Le maître mot de cette opération est discrétion. Nous sommes officiellement en paix avec l’Empire, nous ne devons pas lui laisser savoir que c’est l’Ordre Jedi, et par lui la République, qui agit. Ce serait leurs donner un argument de poids dans le cas de négociations, et faire grand tort à Dubrillion. Donc cette affaire doit rester une affaire strictement locale dans les faits. Aussi je ne veux pas voir de bure, vous cachez ou coupez vos tresses et vous n’utilisez vos sabres qu’en ultimes recours. Vous aurez droit à un passage à l’armurerie vous obtenir des armes blanches d’un autre type. »

J’étais un maître du Conseil Jedi, autant dire que je pouvais parfaitement leur ordonner de couper leurs tresses : la mission avant tout. Du reste, j’écartais un pan de mon manteau, montrant deux poignards à ma ceinture.

« Vibrolame, couteaux, et même des armes à énergie si vous êtes plus à l’aise. Je ne dis pas qu’il faut vous mettre en danger inutilement en refusant d’user vos sabres, mais tant que vous cacherez la menace que vous représentez, vous serez beaucoup plus libres, et vos sabres seront pour vos adversaires un synonyme de danger. Par ailleurs, un sabre laser est une arme connotée qui pourrait vous trahir. Il en va de même pour la Force : des Siths pourront être sur votre chemin, ne les attirez pas inutilement.
Enfin, je vous préviens..
»

Ma main s’éleva, pointant du doigt chacun des jeune Jedi. Cette fois ci, mes yeux injectés de sang étaient devenu des remparts que l’ocre mêlé à l’anthracite rendait plus inquiétant encore que lorsqu’ils étaient des murs d’acier sans vie.

« Vous êtes ici pour saboter, délivrer ou tuer. Vous êtes ici pour être rapides, discrets et efficaces. Pas pour représenter les idéaux éclatant d’une chevalerie obsolète. Odan Urr lui-même disait que le respect de nos valeurs pouvait impliquer le mensonge, le combat et la duperie si cela servait notre Code au lieu de le dénaturer, ce pourquoi nous portons des armes. S’il faut être lâche, vous serez lâche, s’il faut tuer, vous tuerez, s’il faut tromper, vous tromperez. Car votre devoir c’est de servir la paix et les valeurs de l’Ordre Jedi, pas d’être des vers luisant transpirant de mièvres sentiments. Si vous vous demandez ce qu’il y a de Jedi dans ces missions, je vous répondrais que cela dépendra de la manière que vous aurez de faire ce qu’on vous demande, et des conséquences positives que cela entrainera. En ce qui me concerne, je ferai ce que j’ai à faire avec à l’âme la tristesse d’un devoir nécessaire, rien de plus, et je sais que tant que j’aurais cet état d’esprit, j’aurai conscience que mes actes sont d’une nature exceptionnelle, et qu’en cela, je ne risque pas d’en faire ma routine. »

Je laissais planer un terrible instant de réflexion. J’avais toujours estimé qu’un Jedi pouvait, selon les circonstances, agir de manière contraire au Code, sans pour autant devenir un Sith. En effet, un acte discutable mené pour de bonnes raisons pouvait être une bonne action si cette dernière était considérée comme exceptionnelle et non intégrable au quotidien. Tant que ce genre de missions restaient de celles que l’on est obligé d’accomplir de manière extraordinaire et très ponctuelle, on ne pouvait assimiler les Jedi à des bouchers rebelles. C’est pourquoi j’allais devoir faire en sorte à ce que nous allions faire ici ne devienne jamais la routine des missions de l’Ordre, mais bel et bien toujours la soumission à des circonstances particulières et fortes.

« Il sera également important que vous vous dépêchiez d'arriver. L'espace de Dubrillion n'est pas encore organisé totalement, mais ça ne saurait tarder, aussi vous faudra-t-il arriver vite si vous voulez avoir une chance de vous poser sans soucis. Nous disposons ici de système de communications cryptés assez efficaces, donc nous pourrons vous récupérer et nous mettre au travail très vite.
Et à présent jeunes gens, je vous engage à vous présenter et à vous situer par rapport aux trois missions et à vos qualités personnelles, ensuite je fixerai les groupes de missions. Ou vous semblez-vous le plus apte à être utile ?
»



L'hologramme m’empêchait de pouvoir être sensible à chacun des détails qu’engrangeait d'habitude mon attention totale. La connexion n'était pas forcément excellente, et les visage bleuis par la communication n'aidaient pas non plus. Mais mon oeil, traître de mes exigences, était rassuré par un points : si on les avait mis sur le départ de cette mission, c'est qu'ils en étaient capable.
Même s'ils l'ignoraient encore.

Revenir en haut Aller en bas
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   Mer 9 Sep 2015 - 16:40

Saphira avait reçu un ordre de mission assez surprenant. Elle ne pensait sincèrement que le Conseil lui faisait à ce point confiance pour la nommer dans cette mission. Mais bon, si son maître ne s'était pas objecté, c'est qu'il pensait qu'elle en serait capable. D'un certain côté, elle appréciait qu'il lui fasse confiance à ce point. Cela n'avait pas été le cas avec maître Arkel. Il avait été un bon maître mais, la propension qu'il avait eu de la couver ne l'avait pas aidé. Cette propension ne semblait pas être le cas avec maître Kao Cen. En effet, celui-ci semblait prendre un malin plaisir à la pousser jusque dans ses derniers retranchements. Ce n'était pas toujours agréable mais, le défi était présent ainsi que le désir de s'améliorer. Et, elle avait fait des bonds de géant depuis.

Elle se rendit donc au hangar pour sa convocation. Il y avait une autre Padawan avec elle ainsi que deux chevaliers. Maître Tianesli apparut alors par voie d'hologramme et leur parla de la mission. Elle allait être corsée. Mais, elle ne pu s'empêcher de penser que la discrétion était en plein dans ses cordes. En gros, cette mission serait précise, claire et efficace. Tout en restant sous le radar des Siths qui occupaient les lieux. Elle pensa alors aux objectifs de la mission. Laquelle des trois semblait plus lui correspondre? Elle songea alors à celle qui mettrait plus ses capacités en avant. Le palais semblait le mieux indiqué. Elle s'avança alors quand elle vit que personne ne prenait la parole. L'heure n'était pas à l'attente. Elle s'avança donc gracieusement devant l'hologramme et s'inclina poliment devant le maître Tianesli.

-Maître Tianesli. Je suis Saphira, la Padawan du maître sentinelle Kao Cen Darach. Je suis douée en infiltration informatique et autre ainsi qu'en sabotage. Ou, du moins, j'y travaille. La mission qui serait la mieux adaptée pour moi serait le Palais. Je suis capable de m'infiltrer et de disparaître dans la foule. J'ai passé la majeure partie de mon enfance dans les rues de Ryloth donc, je peux me débrouiller sans problème avec des éléments réfractaires. Mon premier maître était un Lorrdien et il m'a beaucoup apprit sur le langage non-verbal alors, je suis capable de comprendre une personne sans qu'elle n'ouvre la bouche. Bien sûr, si vous jugez que mes talents vous seront plus utile ailleurs, je suivrai vos ordres.

Saphira cessa de parler et recula pour laisser la place à un autre pour qu'elle se présente et indique ses forces et ses faiblesses. Dans son cas, elle n'était pas mal à l'aise avec un blaster mais, le combat au corps-à-corps n'était pas une de ses forces. Elle devait encore travailler là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   Dim 13 Sep 2015 - 17:46

Le conseil voulait renvoyer Curea sur Dubrillon, la jeune padawan commençait à se demander ce qu'il passait par la tête de ces vieux fous. Elle n'avait pas de bons souvenirs de son dernier passage sur la planète. Entre les courbatures qui l'avaient clouée au lit et la frustration d'avoir lamentablement échoué, le jeune jedi avait une revanche à prendre. C'était donc plus déterminée que jamais qu'elle se dirigea vers le hangar. Ils étaient donc quatre jedis prêts à partir et le maître qui les attendait sur place, ça faisait cinq jedi en tout. C'était anormal, normalement les jedis ne sont pas aussi nombreux pour une seule mission. Curea savait bien que Dubrillon était plus ou moins devenu une planète impériale, mais avec autant de monde on perdait en discrétion.

Envoyant le membre du conseil via l'holo, la jeune fille ne peut s’empêcher de se demander comment quelqu'un de son rang pouvait se laisser aller comme ça. Et dire qu'il était un idéal que les padawans voulaient atteindre. Il avait plus l'aire d'un junky qui se remet à peine de sa dernière dose. Enfin bon il était quand même et de loin son supérieur donc mieux valait écouter bien gentiment ce qu'il disait et ça en valait la peine. Pour commencer la mission est secrète, ça sonne bien à ses oreilles. Elle qui voulait devenir une sentinelle, c'était déjà un bon point de départ. Ensuite il mit fin au problème de surnombre car ils seront séparés en deux groupes. En plus les missions étaient plus proactive que celle dont avait était habituée la jeune jedi. Curea aimait l'action, mais la barre était très haute cette fois-ci. Plus le briefing avançait plus elle aimait cette mission, s'écarter des principes de l'Ordre pour le bien de la galaxie. être un électron libre qui est se balade le long de la frontière pour de bonne raison, l'idée lui plaisait. Malheureusement c'était trop beau pour être vrai, elle ne pourra pas accomplir cette mission en temps que jedi. Elle allait devoir couper sa tresse et surtout éviter d'utiliser son magnifique sabre laser. La fin de la présentation de la mission quant à elle faisait miroiter une image bien sombre des personnes qu'ils allaient devoir devenir pour réaliser ces taches.

Un silence s'était simplement imposé après les derniers mots du maitre, mais l'autre padawan le brisa en se présentant. C'était donc à son tour puisque l'autre jedi ne prenait pas la parole.

-Je suis la padawan Nanya et j'étais présente lors de l'invasion de Dubrillon. J'ai vu les dégats collatéraux causés par des raids de sabotage. Les victimes qu'on va devoir faire pour mener ces missions à bien. J'hestime que je ne ferai certainement pas le poids face à un sith, mais je sais me défendre. Par contre je me pense plus à même de m'infiltrer physiquement que ce soit dans le palais ou dans le camp de prisonniers. Je peux utiliser la Force pour me camoufler ou ressentir mon environnement, mais aussi pour manipuler des esprits faibles. Physiquement je peux me faufiler à peu près partout. Je crois qu'avec ça vous avez tout ce qu'il vous faut.

Elle ne savait pas quoi dire de plus ni quoi penser d’ailleurs. Cette mission lui plaisait beaucoup trop alors que ce qu'elle s’apprêtait à faire était contre les principes de l'Ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2892
Âge du perso : 25 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don.
Compagnon de Karm Torr.
Maître d'Eckthor Akilès.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   Lun 28 Sep 2015 - 1:06

[HJ: Je vais tenter de réparer moi-même une légère incohérence ^^, le fait que Luke ait senti l'aura de Léonard alors que ce dernier est absent. Je m'excuse d'avoir commencé le topic dans le hangar et de ne pas avoir vu que tu étais déjà sur Dubrillon. ]

Tandis que Saphira et Curea arrivaient, la surprise s'emparait petit à petit de Luke. A travers la voix étrange de Léonard mais aussi sa présence auparavant puissante qui s'évaporait petit à petit. Il finit par saisir à cause du ronronnement, entrecoupés de grésillements quasiment imperceptibles -sauf pour une oreille entraînée comme la sienne ou bien sûr, celle d'une espèce naturellement douée de sens sur-développés- émis par l'holoprojecteur. Le Hapien venait de découvrir qu'il était capable de se souvenir des auras comme d'une odeur. Donc, la présence de Maître Tianesli fonctionnait comme l'effluve des délicieuses tartes aux pommes du cuisinier de sa mère par exemple, tartes qu'il n'avait jamais eu le droit de goûter d'ailleurs. Il se rappelait suffisamment de la puissance de cet homme qui avait su l'impressionner pour le rendre réel l'espace d'un instant. Incroyable.

Encore un peu interdit face à ce détail, le blond dû se reprendre pour tendre l'oreille à défaut des yeux. Privé de cette carte sur laquelle le trentenaire insistait, il se contenta de prendre des notes à l'aide d'un simple papier -antiquité oubliée semblait-il par les Padawan de la nouvelle génération- et d'une petite pointe qui lui permettait de percer ce dernier. De temps en temps, volages, ses doigts parcouraient les lignes de petits trous sagement positionnés que lui seul pouvait saisir, tout du moins dans cette assemblée présumait-il.

Au fur et à mesure de l'explication plutôt sombre de l'homme à la voix aussi charismatique que froid, présente malgré sa neutralité, pressante bien que calme, Luke sentait ses cheveux se hérisser. Il n'aimait vraiment pas cette mission... Son coeur rata même plusieurs battements. Aller contre les principes du Temple ? Ca n'était pas le style de ce jeune garçon d'à peine 23 ans pourtant conservateur en son genre. Eduqué voir dressé par moments durant plus de dix ans le jeune homme avait beaucoup de mal à accepter de devenir un terroriste ou un assassin, sans compter qu'il ne voyait pas quelles capacités pourraient lui permettre de vaincre son handicap. Suivre un plan pour infiltrer un lieu qu'il ne verrait pas ? Jouer les passeurs sans savoir guider les réfugiés ? Ou encore s'essayer à l'informatique ? Par chance, apparemment Saphira était douée dans le domaine, tandis que Curea procédant par élimination venait d'énumérer ce qu'elle ne se sentait pas apte à faire... Choisissant donc d'ignorer ses doutes, le Chevalier se décida pour ce que personne n'avait encore choisi. Lâchement, il prenait également ce qui lui semblait le plus éthique.

-Les marécages... Ou l'infiltration. Je veux dire, en ce qui concerne le camps de prisonniers. Le cas de se faire passer pour un résistant arrêté par la milice a-t-il été envisagé ? Je suppose que oui mais... Je demande quand même.- Commença-t-il d'un ton prudent. Luke était procédurier, pas arrogant, il suivait le processus des questionnements empirique visant à couvrir toutes les stratégies possibles. De plus, n'ayant évidemment pas pu admirer les jolies cartes et plans déployés devant eux, il faisait de son mieux-Toujours est-il que je pense que ce serait la mission la plus indiquée pour moi.

Dans le pire des cas... Se laisser conduire à travers des marais mortels, suivre la chaîne humaine organisée, fuir sans courir pour être discret ou se défendre dans un lieu réduit. C'était tiré par les cheveux mais ça lui convenait toujours mieux que de manipuler des explosifs ou infiltrer tout un bâtiment ultra gardé en tant qu'aveugle. L'idée continuait de l'étonner à défaut de l'effrayer-il avait déjà donné sa vie au Temple et ne la conservait que comme un prêt. Sa crainte bien que réelle passait bien derrière les autres sentiments qui l'envahissaient.- mais c'était son travail. Léonard n'avait pas donné des ordres totalement fous malgré les apparences, lui aussi était dans l'urgence, aucune raison donc de protester car derrière l'indigne travail, l'éthique primait. Il s'agissait de sacrifier quelques principes sur l'autel de l'innocence. Luke détestait le concept mais petit à petit, comme il avait pu d'ailleurs l'expliquer à Yun, c'était un mal nécessaire.

-Je m'y connais un peu en soin, mais j'aurais besoin d'un professionnel dans le domaine pour m'assister. Certains prisonniers seront sûrement dans un état déplorable.

Indiqua le Hapien d'un ton calme malgré son tourment intérieur. Un flash-back le fit revenir à sa nomination au poste de chevalier. On l'avait incité à ne pas oublier à mettre ses qualités en avant. Bon alors allons-y pour la vente de jeune Chevalier doué en sauvetage.

-S'il faut improviser ou changer les plans au dernier moment, ce qui sera probable vu le facteur "humain" à prendre en compte, je pourrai m'adapter et proposer une nouvelle stratégie.

Luke avait déjà participé à une bataille, un Padawan et les soldats le guidaient, en plus du feu qui lui avait crée une ligne le menant directement vers le chef des opérations. La mission avait été un succès. Néanmoins il avait un souvenir beaucoup plus négatif de son intervention sur Artorias. C'était triste à dire, mais les civils l'avaient perdu, plus précisément ceux pris en otage par Jenny, ou encore les plus hystériques qui s'étaient mis sur son chemin tandis qu'il fouillait difficilement les décombres à la recherche de pistes sérieuses. Evidemment non entraînés, les prisonniers seraient sûrement traumatisés et les profils déjà branlants s'exhacerbaient, les caractères faibles se renforçaient mais dans le mauvais sens du terme. Il faudrait s'apprêter à recevoir dans les bras des prisonniers hébétés et les convaincre de les suivre dans des marais toxiques. Il n'avait pas envie de recommencer mais c'était le domaine le plus indiqué pour lui. Il avait énoncé ce qui lui convenait, ne lui restait plus qu'à se résigner également au reste car il ne s'imaginait pas imposer son "choix", si l'on pouvait appeler ça comme ça.

-J'irai néanmoins là où l'on m'assignera.

Comme pour les nouvelles stratégies à inventer sur le tas pour se sortir d'ennuis imprévus (expression constituant un pléonasme, certes.), Luke s'adapterait. Toutes les branches divergentes de cette mission allaient contre leurs principes dans leur façon de procéder, il fallait se concentrer sur la finalité, beaucoup plus éthique, elle. Ne pas penser, surtout ne pas trop penser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   Ven 9 Oct 2015 - 11:59

J’écoutais tour à tour mes futurs collègues parler avant de hocher la tête. Bien, les équipes semblaient évidentes. A vrai dire, je n’étais pas surpris que personne ne se sente d’aller tendre une embuscade à un convoi de l’Inquisition. Surtout pas des padawans.

« Bien, il me semble qu’à présent, la répartition des tâches est évidente, entendu qu’il est exclu de laisser deux padawans en auto-gestion sur des missions de ce genre. Et si vous le prenez mal, vous n’aurez qu’à me prouver que j’avais tort. Selon vos souhaits et aptitudes, Mlle Nanya, vous irez avec le chevalier Kayan, vous occuper du camp de prisonniers, et vous, Mlle Saphira, vous irez avec moi arpenter les couloirs du palais que nous allons faire sauter. Ça tombe remarquablement bien, je m’y entends très peu en manipulations informatiques avancées, vous aurez donc l’occasion d’élargir le spectre du possible quant à cette entreprise. »

Je croisais les mains devant moi, avisant chacun des visages qui m’étaient retranscris. La décision était sèche et simple, il n’y avait pas à la discuter, visiblement. C’était une des choses que j’avais apprise en commandant ici et là.. Lorsqu’on donne à quelqu’un l’occasion d’exprimer son avis, il n’est pas con, il l’exprime. Donc quitte à l’ignorer, autant ne pas le lui demander, on gagnait du temps.

« Je sais bien que c’est un abus de langage, mais je reviendrai dessus : ces missions-là ne s’adapteront pas à vous, non, ce sera à vous de vous y adapter, et donc, sur place, d’innover en fonction des paramètres. Vous allez aller sur un monde abimé par la guerre ou sévicent les pires travers que l’on peut imaginer. Préparez vos esprits à endurer cela et faire votre devoir en dépit de ces conditions. J’attends de vous l’excellence, pas moins.
Chevalier Kayan, vous avez posé une hypothèse tout à fait intéressante, mais sachez que la manière dont vous mènerez ces missions ne dépendra que de vous. J’ai estimé qu’il serait contre-productif de vous imposer une feuille de route, aussi vous êtes parfaitement libre d’estimer les capacités de votre duo, et d’en conclure la meilleure méthode à suivre. Vous êtes des Jedi, que vous soyez Chevalier ou Padawans, il m’est, en cela, permis de vous accorder ma confiance sur ce sujet. Je vous demande seulement de faire vite, car une fois que vous serez ici, le temps sera un luxe dont nous ne disposerons pas. Nous avons le temps de bien faire les choses, pas plus.
»

Je frappais des mains, puis les frottais, faisant le tour de la question mentalement.

« Bien, à moins que vous n’ayez d’autres questions à l’esprit, je vais vous laisser. J’ai une foule de préparatifs à faire, pour ces missions et pour vous ouvrir une fenêtre afin que vous atterrissiez sur Dubrillion en toute sécurité et qu’on vous récupère. Donc c’est maintenant ou jamais, car je doute qu’on ait des contacts aussi exhaustif d’ici votre arrivée sur place.. »

Même la retranscription holographique ne pouvait atténuer l’aspect inquisiteur que mon œil laissait planer sur eux. Je savais que j’avais fait une lourde impression, que ce soit parce que c’était moi, ou parce que les mission évoquées étaient.. Dramatiques, pour des Jedi. Je voulais qu’ils sentent le poids des responsabilités, et qu’ils le sentent maintenant pour ne pas se faire surprendre par lui dans le feu de l’action. Sur Dubrillion, rien ni personne ne serait tendre avec eux, pourquoi l’aurais-je ? Et puis sincèrement.. Qui s’attendait à ce que je materne quelqu’un.. ?
Avouons quand même qu'alors même que j'essayais presque, en recueillant chaque détail visuel, de scanner leur état de pensé pour savoir s'ils étaient à la hauteur, ma mine inquiétante semblait pouvoir dire "Ose me poser une question, vas-y, ose, pour voir."


Revenir en haut Aller en bas
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   Jeu 22 Oct 2015 - 2:40

Saphira hocha la tête. Elle était contente de sa mission et ferait son possible afin qu'elle se déroule sans plus de problème. Elle n'était pas naïve au point de croire que tout irait comme sur des roulettes. Cette croyance était d'un optimisme frisant la folie. Alors, elle essayerait de réduire les ennuis au minimum. Et puis, ce serait un honneur de travailler avec le maître. Elle écouta ensuite son petit discours avant de prendre une décision. Une question lui brûlait les lèvres depuis le début mais, elle se demandait si c'était à elle de la poser et non au Chevalier les accompagnant. Voyant que celle-ci ne bronchait pas, elle s'avança de nouveau.

-Ce sera un honneur de travailler avec vous, Maître Tianesli mais, j'ai juste une petite question. Jusqu'à quel point pouvons-nous nous fier aux renseignements que nous avons? Je ne doutes pas de vos paroles, maître, loin de là en fait mais, les Siths ont toujours joués dans la duplicité. Se pourrait-il que nous tombions dans un piège une fois arrivés?

Elle attendit la réponse du maître. Somme toute, cette question était prudente. Devaient-ils prévoir le pire? Au cas où... Elle resta de marbre pendant que maître Tianesli répondait. Elle surprit ensuite un léger mouvement derrière elle. Elle regarda et vit que l'un des techniciens du hangar leur faisait signe en pointant un appareil. Leur vaisseau était prêt au départ. Elle attendit pour voir si d'autres allaient parler. Quand tout fut terminé, elle regarda de nouveau l'hologramme.

-Notre vaisseau est prêt, maître. Nous pouvons partir maintenant. Le plus tôt serait le mieux puisque notre fenêtre rétrécit à chaque retard que nous prenons. Où devons-nous vous rejoindre?

Elle attendit la réponse du maître ainsi que celle de ses compagnons. Elle était un peu nerveuse. Faire sauter un palais n'était pas une expérience qu'elle avait dans son répertoire et elle préférait ne pas penser aux malheureuses victimes que l'explosion produirait. Elle se doutait bien que nombreux d'entre eux seraient des Siths mais, pas tous. Saboter de cette façon n'était pas vraiment la façon de faire des Jedi mais, la guerre faisait toujours trop de victimes. Dans les deux camps. Il serait temps plus tard de pleurer les morts. Pour l'instant, elle devait se concentrer sur sa mission. Une chose à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] Terre Insoumise: Partie 1 [PV les concernés]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Hangar-