Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: [Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]   Sam 15 Aoû 2015 - 10:06


Le Grand Tournoi … Enfin. De quoi apporté renommé et argent à l’organisation. Mais aussi, potentiellement, de nouvelles recrues. Cet événement était le début. Le début de ma route vers les sommets. Les Pairs avaient apprécié cette idée, surtout car elle n’était pas réellement dangereuse pour eux, mais aussi, et principalement, car elle nous permettait de nous encrer encore plus dans Nar Shadda, et donc, de gagner du terrain vis à vis des Hutts. Bref, Il était temps de donner le coup d’envoi. Bien en sécurité dans ma tribune aux vitres blindées, je m’approchai du micro à ma disposition. Une caméra vint se placer en face de moi. Pour l’occasion. Je n’étais pas Radamanthe. Pas pour ceux n’ayant pas un minimum de grade dans l’Échange. Mais vêtements ressemblaient à s’y méprendre à des habits de noble Arkanien. Et comme à mon habitude, je préférais masquer mon visage. Un masque qui paraissait encombrant, mais qui a mon avis, convenait parfaitement à la situation. Trois tête barbues, l’une d’elle paraissant triste, une autres, fixée sur mon visage, ouvrait grand la bouche, comme si elle criait à gorge déployé, laissant apparaitre de mon menton jusqu’à m’a lèvre supérieure, et la dernière semblait presque enragée. Bref. L’ensemble de l’espace Hutt m’observait. Mais ce qu’ils voulaient, c’était de voir des hommes et des femmes se battre en utilisant le plus de coups bas possible pour « le sport ».


Bonjour ! Bonjour à tous ! Je tiens à vous remercier d’être venu si nombreux pour cette première édition du Grand Tournoi. Bon, je me doute que vous êtes tous excités et impatient de voir nos compétiteurs entrer dans les arènes, ne vous en faites pas, cela va venir. Je tenais juste à rappeler que ces combats ne sont pas des combats à mort, sauf demande directe des deux combattants. Je sais, je sais, cela vous déçois. Mais ne vous en fait pas, il y aura tout de même de spectacle ! En effet, chaque Arène aura une particularité qui sera dévoilé seulement au début du combat.

Qui plus est, pour votre sécurité en cas d’imprévu, nous avons déployé un champ de force formant un dôme. Vous êtes donc tous libre de profiter du spectacle, et bien entendu de parier ! Huhu ~ Je ne vous retiens pas plus longtemps ! Que le spectacle commence !


-----------

- N'importe qui peut poster ici
- Des invitations pour la loge présidentielle ont été envoyé aux spectateurs "de Marque" (Voyl, potentiellement Grendo, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voyl Clawback
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 234
Âge du perso : 61 ans
Race : Muun
Binôme :

Feuille de personnage
Activité actuelle: Remonté comme un coucou suisse
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]   Lun 17 Aoû 2015 - 0:52

Nar Shaddaa - Arène de l’Échange - Escaliers de la loge présidentielle - 2:44pm

--

Même au travers des épaisseurs de permabéton et composites, la clameur de la foule amassée dans le stade se faisait entendre. Un bruit de fond énorme et entêtant qui les suivit tout au long du parcours qui allait les mener au fameux "Radamanthe", cet hôte mystérieux et secret qui tenait tant à son anonymat.

Les circonstances et les raisons de sa venue sur ce monde sordide méritait à elles-seule un roman. Il y avait d'abord eu cette histoire de missive cryptée reçue par l'un des employés de ses services, que Clawback soupçonnait plus ou moins d'être en contact avec des milieux peu reluisant. Missive qui l'avait amener à découvrir un message codé le conviant à rencontrer un certain Radamanthe lors d'un évènement exceptionnel organisé par lui sur Nar Shaddaa. La réputation de la lune la précédait de beaucoup, ce qui avait grandement refroidi Voyl. Mais les perspectives présentées par l'inconnu étaient pour le moins intrigantes... et promises suffisamment intéressantes pour justifier qu'il s'y intéressât. Il avait donc engagé sous couvert d'anonymat un complément de sécurité en la personne de trois mercenaires, dont un trandoshan récupéré lors de son séjour sur la lune de Kashyyyk. Bien qu'il eut largement préféré les services de Barkrann et sa garde iotrane, il ne pouvait se permettre d'emprunter ainsi les gardes sans attirer l'attention. Il avait donc trouvé d'autres solutions. Il s'était bel et bien rendu sur Mygeeto. Pour en redécoller aussitôt, dans un vaisseau banalisé, anonyme.

Désormais, les dés étaient jetés. Il ignorait quelle pouvait être la teneur d'un marché proposé par un tel individu, mais ce ne pouvait être que risqué.
Pour cette raison, le représentant avait longuement étudié la façon dont il allait assister incognito à ce "tournois". Même si l'activité, présentée ainsi, n'avait rien de répréhensible, elle ne serait qu'une tâche regrettable à son parcours impeccable. Et les initiés ne seraient pas dupes : un muun ne traversait pas la moitié de la galaxie juste pour admirer un spectacle. Il devait forcément il y avoir autre chose, et cet autre chose devait être tenu secret.

Le mathématicien en lui s'était donc échiné à calculer la meilleure façon d'échapper à toute vigilance l'espace d'une journée. Il avait organisé avec minutie un faux voyage d'affaire sur Mygeeto, entré lui-même des données relatives à des messages cryptés qui n'avaient en réalité jamais existé, uniquement pour se donner un alibi en duracier. Sa petite combine lui avait mangé un temps considérable, mais il était désormais arrivé à bon port, et tout le monde, dans ses bureaux comme ailleurs, y compris son dévoué secrétaire et son lèche-bottes attitré, le pensaient en entretien privé au beau milieu d'un désert de glace. Les seuls au courant de ce déplacement atypique : son majordome Walter, qui avait fait louer le vaisseau de contrebande dans lequel ils avaient voyagé depuis , Sven Downtown, l'administrateur de Mygeeto qui ne lui avait pas même demandé sa véritable destination lorsque Clawback avait prononcé le mot "profit", et son fidèle chien de garde, Droomos, qui avait à peine caché sa joie à l'idée de mettre les pieds dans un tel nid de vipères.

"Le milieu, ça vous connaît, non ? avait ironisé Clawback,

-Justement, avait répliqué le karkarodon bougon, j'aurais aimé ne jamais m'y retrouver à nouveau. Mais je suppose que ça ne vous fait ni chaud ni froid...

-Pourquoi vous paierais-je sinon ? Rassurez-moi, vous n'êtes pas devenu frileux avec les ans ? Je pensais l'être plus que vous.

-Si je pouvais avoir une p'tite prime pour le prix, histoire de m'assurer que votre affaire vaut vraiment le coup..."

Ils s'étaient posés, comme toujours, avec une bonne heure d'avance, leur pilote, contrebandier à ses heures perdues mais officiellement négociant en textiles, avait empoché sa commission avec plaisir, laissant ses drôles de passagers profiter du confort plus que relatif de son vieux rafiot spatial. Même devant l'allure peu commode et visiblement dissimulatrice de son commanditaire, le propriétaire de leur transport n'avait pas fait d'histoire, n'avait posé aucune question et s'était montré plutôt aimable. La petite troupe s'était donc fondue dans l'ombre d'un port privé du gigantesque stade, après avoir donné le nom de code qui leur avait été communiqué.

Clawback ne portait absolument rien d'ostentatoire. Au contraire, il n'avait choisi sa tenue que pour ne pas être identifié de loin, mais sans pour autant se défaire des attributs de ses fonctions, pour éviter tout mal entendu avec ceux qui l'attendaient ici. Jetée sur ses épaules, une lourde cape grise masquait sa silhouette. Un peu et il aurait pu se faire passer pour un Sith... L'idée le fit vaguement sourire.

Le trandoshan ouvrait la marche, sa carrure impressionnante dissuadant les gêneurs un peu leste du poing ou de la lame de vouloir les ralentir. Droomos surveillait les arrières, le regard dissimulé par ses éternelles lunettes noires. Son escorte l'encadrait parfaitement, ne laissant que peu de chance aux rares badauds croisés sur le quai privé et dans les couloirs de l'apercevoir. Une précaution que Voyl avait expressément demandé. La nuit, tous les muuns étaient gris, et il ne souhaitait pas que sa présence en ces lieux s’ébruite : la presse à scandale n'aurait pas loupé une occasion d'en faire ses choux gras.

Les lieux n'étaient pas sale, mais avait cette allure typique des lieux mal famés dont raffolait les trafiquants en tout genre. Clawback n'y était absolument pas à l'aise et forçait ses gardes à suivre une cadence infernale pour parvenir au lieu de rendez-vous au plus vite. Enfin, ils avisèrent un immense escalier, dont le sommet semblait très bien gardé.

"Veuillez annoncer je vous prie la venue du représentant du Clan Bancaire Intergalactique mandé par votre employeur."

La sentinelle acquiesça d'un bref hochement de tête et disparut dans la pièce suivante. Elle réapparut très vite.

"Votre escorte doit attendre ici.

-Je ne traiterai qu'en présence de mon agent de sécurité ici présent. Je compte sur la compréhension de monsieur Radamanthe.

-Aucune présence armée dans la tribune, monsieur. Les ordres sont clairs.

-En l'absence de toute garantie et de connaissance de notre interlocuteur, je suis navré de vous informer que je transigerai pas, quitte à repartir sur-le-champ.

La sentinelle eut un moment d'hésitation, puis dévisagea longuement Clawback et Droomos.

"Très bien... Sa présence est tolérée, mais toute interférence avec nos services d'ordre entrainera l'annulation de toute négociation. Suivez-nous."

Il fut alors introduit dans la loge présidentielle, qui surplombait le stade avec une vue imprenable sur ce qui allait s'y dérouler. Les vitres donnaient sur les derniers gradins à ciel ouvert et comportait une petite estrade sur laquelle un présentateur vêtu de manière singulière annonçait les réjouissances. Il leur tournait présentement le dos. Le regard de Voyl s'attarda sur les quelques têtes présentes... Aucune de connue pour l'instant. Bien !

Comme on était en droit de s'y attendre, la faune présente ici avait un certain standing, contrairement à ce que l'on pouvait apercevoir dans les gradins proches du stade. Il régnait une ambiance détendue, mais pas moins cachotière, faites de petites remarques et de messes basses.
D'un geste, il dégagea la cape dans son dos et s'avança dans la pièce insonorisée. Ils étaient en très petit comité. Hormis les gardes à l'entrée
Qui était-il sensé rencontrer parmi ses messieurs-dames ? Aucune idée. A tout hasard, il salua la petite assemblée pour ne vexer personne.

"Mesdames, messieurs. Enchanté."

Puis il se redressa, cherchant du regard celui ou celle à qui il était sensé s'adresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]   Mar 18 Aoû 2015 - 17:40

Ah, Nar Shadda... Son ambiance malsaine et douteuse, son léger relent constant de pollution, ses odeurs de drogues dans toutes les petites rues, ses individus suspects (au mieux) qui traînaient... La planète ne m'avait pas vraiment plus manqué que ça, autant le dire. Beaucoup de chasseurs de primes appréciaient cette planète, et beaucoup n'en bougeaient jamais d'ailleurs, en raison de ses nombreux contrats disponibles. Il y avait toujours au moins 1000 personnes voulant en tuer 1000 autres, sur cette planète où les chasseurs avaient toujours des proies. De mon côté... Bof. Ce n'était pas mon genre de proie.

C'était des maris ou femmes jaloux/ses, des hommes d'affaires corrompus voulant éliminer un concurrent, des politiciens de divers grades cherchant à "dominer" les lieux, des gangsters à deux crédits qui voulaient ajouter une ruelle minable à leur territoire, ... Quasiment aucun des employeurs de Nar Shadda ne valait la peine d'être "aidé", et aucune des cibles de Nar Shadda ne valait la peine d'être éliminée. Mais c'était aussi une capitale importante, pour les Hutts, et je voulais améliorer mes relations avec eux autant que possible. Oh, elles n'étaient pas mauvaises, loin s'en fallait, mais elles n'étaient pas bonnes non plus.

Je ne faisais pas partie des personnes qu'ils considéraient comme fiables ou reconnaissables. Ils avaient bien entendu parler de mes contrats contre divers utilisateurs de la Force, évidemment, mais en général je n'exécutais pas ces contrats pour le compte des Hutts. Et tout chasseur de prime devait avoir de bonnes relations avec les Hutts. C'était toujours bien plus prudent d'être dans leurs petits papiers, plutôt que juste neutre voire carrément ennemi... Beaucoup s'imaginaient les Hutts comme des gangsters de la bordure extérieure mais leur influence allait très probablement jusqu'au Sénat.

Pour l'instant, toutefois, je n'étais pas là pour le business mais pour "me distraire". Façon de parler. J'avais vu qu'un tournoi était organisé avec des combats et tout le tralala. En soi, ce n'était pas vraiment mon gros truc mais c'était parfois l'occasion de découvrir des petites techniques de combat ou des idées intéressantes pouvant enrichir mon répertoire. Pas question de rentrer dans l'arène, toutefois. Je n'avais aucune envie de montrer ma façon de me battre à qui que ce soit : une bonne chasseuse de primes devait conserver l'effet de surprise. Si tous les forceux de la galaxie savaient que mon Enforcer pouvait tirer des grenailles, ils se méfieraient immédiatement et ne me laisseraient plus faire.

Munie de mon billet, indiquant la place VE-441, je marchai vers celle-ci avec une mine absente. Comme souvent, j'étais dans les nuages. Je réfléchissais. Le potentiel de la Force, ce que je pourrais faire avec, les façons diverses que j'avais de m'en servir de façon tactique, tout le potentiel à débloquer, toutes les choses fascinantes à apprendre, ... De nombreux Jedi passaient leur vie à étudier la Force, parfois des siècles entiers, sans en découvrir tous les mystères. C'était exactement le genre de chose qui m'intéressait, moi qui voulais tout savoir sur tout.

Ainsi, sans trop faire attention à ce qu'il se passait autour de moi, je me dirigeai vers un escalier tout en pensant au fait que je pourrais jongler avec plein d'objets à la fois, en utilisant la Force.

- Excusez-moi madame...

Montant ensuite les marches, je réalisai que je pouvais faire bien plus que ça ! La cuisine avec les mains et la vaisselle en utilisant la Force ! Les deux à la fois !

- Madame ? Vous devez être sur la liste, quel est votre nom ?

Mais ça demanderait sûrement une concentration assez importante... Même si faire la vaisselle n'était pas l'exercice mental le plus extrême, il faudrait quand m...

- MADAME ? Vous m'entendez ? Veuillez nous donner votre nom afin de vérifier si vous êtes sur la liste.

Le fait que le garde hausse la voix me fit sursauter et pousser un petit cri aigu et assez ridicule. Je regardai ensuite à droite, à gauche, observant les lieux... Car je n'avais pas trop fait attention à l'endroit où j'étais allée. J'étais donc dans un escalier, il y avait des sentinelles devant moi, et un Muun venait de passer la porte située au sommet. La porte se refermant, je me frottai le visage avant de répondre au garde :

- Une liste ? Je n'ai pas besoin d'être sur une liste, je suis censée être là.

Sans le savoir, j'avais fait appel à la Force... Bien évidemment, ne sachant pas bien comment l'utiliser, je n'influençai qu'assez peu la sentinelle. Il fallait faire preuve d'assiduité pour développer des pouvoirs comme celui de persuasion... J'étais loin d'avoir assez de connaissances dans ce domaine. Là, je n'avais juste pas fait exprès... L'homme sembla donc un peu perdu l'espace d'une seconde, restant silencieux, avant d'insister.

- Vous... Vous ne pouvez pas rentrer si vous n'êtes pas sur la liste, madame.
- Mais enfin, je n'ai pas besoin de liste, j'ai mon ticket, tenez... Je tendis le billet d'entrée, lisant : J'ai la place VE-441, c'est ici normalement. Enfin... On est où...?

Hésitante, j'observai encore autour de moi et aperçus un panneau. Il indiquait "Loge présidentielle". Ah... Bon, j'avais de l'argent de côté mais pas au point d'être invitée dans la loge présidentielle de Nar Shadda... Cela dit, pour être invitée dans cette loge, il faudrait sûrement que je tue, corrompe et arnaque pas mal de monde. L'idée me fit sourire en coin, mais je me repris rapidement avant de prendre une mine un peu gênée.

- Ah... Héhé... Non c'est pas là... Euh... La rangée VE... C'est euh, vers... Je vais trouver !
- Redescendez, prenez à droite et c'est encore à droite après une ou deux minutes.
- Parfait ! Merci ! Fantastique ! Superbe ! Excellent ! Euh... Splendide ! Remarquable !
- Veuillez dégager l'escalier, dit alors la sentinelle d'un ton ferme. Visiblement, je l'exaspérais.
- Oui désolée, voilà. Bonne soirée !

Le type ne répondit pas, me laissant alors partir, dans la bonne direction cette fois-ci. Manque de conversation, c'ui-là. Rangée VE... VE... Ah ! Tournant à l'endroit qui m'avait été indiqué, je finis par trouver ma place. La position n'était pas mauvaise du tout, je voyais pas mal l'arène, même si j'étais un peu loin. J'aurais dû prendre mon casque tactique, tiens. Quoique. Pas dit qu'on me laisse entrer avec. Enfin... Note... Certaines personnes étaient armées, et il ne s'agissait clairement ni de gardes ni de flics. J'aurais dû prendre mon casque... dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]   Mer 26 Aoû 2015 - 5:48



Le discours avait été fait, le tournoi lancé et enfin je pouvais « m’occuper » de mes hôtes. Enfin m’occuper… Échanger deux ou trois banalités et les laisser manger les petits fours en regardant les « plébéiens » s’entre-déchirer. Bien que tout cela me sera certainement très bénéfique, je détestais ces « bains » de foule. Trop exposé, trop visible. Je détestais cela, je préférais l’ombre, je préféré la froideur. Je préférais être une éminence grise un spectre parmi les vivants, quelqu’un que l’on ne peut voir si l’on ne fait pas attention, quelque chose qui n’attire pas l’attention, que l’on ne remarque que difficilement du coin de l’œil.

Regardez-les ces êtres bienpensant de la « Haute », plus intéressés par leur champagne que par la ferveur populaire ou bien aux divers matchs qui se présentaient devant eux … La raison pour laquelle ils étaient tout venu non ? Hu … Il n’y a pas à dire, je ne comprendrais jamais ce genre de personnes. Mais il fallait y passer pour avancer, pour progresser dans mes desseins, et rien ne m’arrêtera. Rien. Jedis, Siths, Républicains, Impériaux… Tous ceux qui oseront me barrer la route finiront par s’écrouler. Prétentieux ? Légèrement, peut-être un peu trop. Mais si l’on y met les moyens, tout est réalisable. Tout. Et je peux vous assurer que ce sera le cas. Je peux vous assurer que tout changera.

Mais assez d’utopisme pour le moment, un nouvel invité vient à peine d‘arriver et je crois qu’il s’agit de celui que j’attendais, ça ne faisait aucun doute. Cette grande silhouette, ces bras et ces doigts fins. Cette peau au teint particulier. Un Muun. Et je dois vous dire que par ici, cette espèce est plus que rare. Il avait certainement pris de grands risques pour arriver jusqu’à moi. Faisons donc en sorte que ce voyage ne soit pas vint. Faisons en sorte que ce que je lui offre soit à la hauteur de ses espérances… Et que cela me profite bien entendu. Je m’avançais vers lui, arborant un sourire confiant, presque comme si j’étais un hôte digne de ce nom. La bonne blague.


Bienvenue, bienvenue sur Nar Shadda ! Si je peux me présenter, Radamanthe, votre « hôte » pour cette soirée, et aussi celui qui vous a « envoyé » ces invitations. J’espère que vous prendrez du « plaisir » à regarder ces matchs. Et plus tard si vous le souhaitez toujours, nous pourrions parler de ces « solutions de financement pour améliorer la sécurité des routes commerciales entre la République et l’Espace Hutt ». Après un évènement comme celui-ci, nuls doutes que le commerce sera florissant.

Plaçant ma main sur mon cœur, m’abaissant légèrement, je pense que mon interlocuteur avait compris. Bien sûr, cela n’était qu’un tour de passe-passe, toujours faire attention, toujours se méfier. Des oreilles trainent dans n’importent quel endroit, même ici, même dans une loge réservée à des individus triés sur le volé. Et le pire, c’est qu’on ne sait pas à qui peuvent appartenir ces oreilles. Donc… Autant limiter celles-ci, non ? Les sujets que je voulais aborder avec lui étaient… Sensibles dirons-nous. Mais autant, ils étaient risqués, autant, ils pouvaient rapporter gros, à chacun de nous.


Si vous le désirez, je possède une loge privée où nous pourrons discuter de cela plus tranquillement, bien entendu, il y a tout le confort nécessaire. Écrans, nourriture, boissons, et si vous le souhaitez même, je peux vous trouver des femmes.


D’un geste ample et cependant rapide, je l’invitai à me suivre. Je me demandai ce qui l’avait vraiment motivé, après tout, j’étais resté très flou dans mes messages et pourtant, j’avais réussi à l’amener ici, dans ma toile, dans mon élément. Mais ce n’est pas une cible comme une autre, ce n’est pas quelqu’un que je dois manipuler. Il n’est pas un gosse à qui on doit tendre une sucette pour qu’il obéisse. Non, c’est un banquier. On ne peut manipuler ces hommes. La manipulation est leur domaine. Il faut négocier, il faut leur tendre une main et leur proposer quelque chose de palpable. Et c’est bien ce que je compte faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voyl Clawback
$_$ Homme d'affaire $_$
$_$ Homme d'affaire $_$
avatar


Nombre de messages : 234
Âge du perso : 61 ans
Race : Muun
Binôme :

Feuille de personnage
Activité actuelle: Remonté comme un coucou suisse
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]   Sam 29 Aoû 2015 - 15:50

Voyl manqua de se retourner en entendant tout le bataclan dans les escaliers, mais les gardes avaient d'ores et déjà refermé la porte.

Un court instant sépara son salut et la réaction de l'individu au masque. Clawback comprit alors que son homme était en réalité le fameux "présentateur". Un homme orchestre en somme, comme l'indiquait subtilement son masque : organisateur, présentateur... et quoi d'autre ? Ils allaient bientôt le savoir. Radamanthe s'avança donc vers lui, un grand sourire illuminant le peu de son visage visible. Clawback s'inclina en retour à ses salutations.

"Bienvenue, bienvenue sur Nar Shadda ! Si je peux me présenter, Radamanthe, votre « hôte » pour cette soirée, et aussi celui qui vous a « envoyé » ces invitations. J’espère que vous prendrez du « plaisir » à regarder ces matchs. Et plus tard si vous le souhaitez toujours, nous pourrions parler de ces « solutions de financement pour améliorer la sécurité des routes commerciales entre la République et l’Espace Hutt ». Après un évènement comme celui-ci, nuls doutes que le commerce sera florissant. "

Voyl sourit, l'air entendu. La façon étrange et subtile de son interlocuteur d'accentuer certains mots ne lui était pas étrangère. C'était une façon simple et efficace de faire passer un message dans un autre, plus anodin. Et le muun comprit rapidement de quoi il retournait. Jetant un rapide regard circulaire autour d'eux, il se pencha très légèrement en avant.

" Nous n'en doutons pas, soyez-en certain. C'est un honneur de faire votre connaissance, monsieur Radamanthe. Tous nos compliments pour la mise en place d'une telle manifestation. Les retombées économiques pour l'Espace Hutt n'en seront que plus grandes. "

Le Radamanthe - Voyl soupçonnait l'utilisation d'un pseudonyme, on usait rarement d'un patronyme seul - avait plutôt fière allure, une silhouette humaine, bien que son accoutrement fut un peu... folklorique. L'utilité du masque était évidente : l'homme tenait à son anonymat. Et ce n'était pas Clawback qui allait l'en blâmer. Du moment qu'ils faisaient affaire, il se fichait comme d'une guigne de tout le cérémonial que son hôte voudrait bien mettre si cela le servait. Se tenant bien droit devant le maître des lieux, le banquier le fixa sans ciller, écoutant religieusement ce qu'il avait à lui proposer, et l'offre lui fit hausser une arcade.

" Si vous le désirez, je possède une loge privée où nous pourrons discuter de cela plus tranquillement, bien entendu, il y a tout le confort nécessaire. Écrans, nourriture, boissons, et si vous le souhaitez même, je peux vous trouver des femmes. "

Il en avait presque oublié qu'il se trouvait présentement sur Nar Shaddaa, lieu de perdition par excellence, et qu'ici, on faisait facilement passer le vice pour la vertu. Il déclina l'offre poliment avec une nouvelle inclinaison du buste, moins prononcée.

"Je vous remercie, je n'ai besoin de rien. Je me fie à votre jugement pour le lieu de notre entrevue, et reste à votre disposition pour l'affaire qui nous concerne."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Le Grand Tournoi] Gradins [RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-