La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grendo S'orn
Sénateur
Sénateur
avatar


Nombre de messages : 350
Âge du perso : 56 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Ministre de la Sécurité Intérieure et des Libertés Publiques
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Lun 3 Aoû 2015 - 17:37

Entre les différentes interviews, la création de son tout nouveau parti politique et les entretiens confidentiels, Grendo S'orn n'avait pas eu une minute à lui depuis son retour sur Coruscant. La crise d'Aargau à présent derrière lui, le Neimoidien se félicitait malgré tout d'avoir pu participer à sa résolution. Une collaboration avec la Chancelière Von qui s'était avéré très fructueuse.
Mais aujourd'hui il ne s'agissait rien de tout cela. Il devait se rendre ce soir au restaurant en compagnie de Isalia Ciryindar et du Sénateur d'Alderaan, Yaven Seldon. Cette sortie il l'avait lui-même programmée avec la diplomate, bien des jours avant son départ pour Aargau. Malheureusement faute de temps, le neimoidien n'avait pas eu l'occasion de s'acheter de nouveaux habits. Aussi il s'octroya une journée de shopping, en compagnie de sa fidèle collaboratrice, Lyn Ornfray.

« Où devons-nous nous rendre Sénateur S'orn ? » demanda la jeune femme, assise face à lui dans la limousine.

« Dites au chauffeur d'aller chez Miss Ta'o. Cela fait bien longtemps que je n'y suis plus allé. »

« Bien Sénateur. » la limousine prit la direction du magasin de textile de la célèbre milliardaire twi'lek Ta'o Man. Très vite, un énorme complexe commercial composé de boutiques de luxe, d'accessoires, de vêtements se présenta à eux, ils étaient arrivés. Le chauffeur vint ouvrir la porte au politicien qui ne prit pas la peine de le remercier.

« Toujours autant de succès à ce que je vois. Ne trainons pas, entrons. » dit-il en observant la masse de monde qui entrait et sortait du Bâtiment. Le duo finit par faire de même et s'engouffra à l'intérieur du prestigieux édifice.

.:. .:.

A peine trente minutes plus tard, on pouvait retrouver le Neimoidien face à un miroir observant son reflet, habillé d'une longue tunique rougeoyante assortie à la tiare.

« Cette année, le rouge est en vogue monsieur le Sénateur. » s'exclama Miss Ta'o à ses côtés.

« De plus cela va bien avec votre tin. » ajouta Ornfray en souriant.

« J'ai l'air d'un ... clown habillé comme ça ! Vous n'auriez rien dans les tons ... violet ? »

« Malheureusement non, le violet n'est plus disponible actuellement. Peut-être du vert ? Ou du noir ? Le noir reste toujours à la mode. »

Il acquiesça et retourna immédiatement dans sa cabine d'essayage pour retirer ses vêtements. La tiare aussitôt enlevée, la main de Miss Ta'o passa entre les rideaux.

« Voilà la tunique noire monsieur le Sénateur, la même que la précédente, seule la couleur change. »

« Parfait, merci ! » dit-il en saisissant le morceau de tissu qu'il accrocha immédiatement au mur.

Quelques instants plus tard, il sortit, habillé de sa nouvelle tunique flambant neuve et noire assortie à une nouvelle tiare.

« Déjà mieux, qu'en pensez-vous ? » le regard braqué sur les deux jeunes femmes.

« Vous avez raison, bien plus beau que la précédente. N'est ce pas Miss Ornfray ? »

« Joli en effet, mais je préférais la rouge. »

Les deux Neimoidiens n'étaient pas prêt de sortir de là ...

.:. .:.

Vingt heure moins dix, exactement dans les temps. S'orn avait rendez-vous dans quelques minutes avec les deux représentants alderaaniens et il ne serait pas en retard. Un véritable miracle après avoir passé une après-midi toute entière dans ses innombrables boutiques de luxe. Il avait horreur du shopping mais c'était un mal nécessaire quelque fois. Le Neimoidien avait finit par acheter plus de cinq tuniques différentes, chacune assortie à une tiare d'une couleur bien spécifique. Pour l'occasion il avait opté pour la noire, celle qu'il préférait depuis le début et la plus passe-partout à ses yeux. A ses côtés, Lyn Ornfray était aussi bien habillée. Contrairement à ses habitudes vestimentaires quelque peu strictes, la jeune femme portait ce soir une magnifique robe d'un vert émeraude. De toute évidence son salaire lui permettait de fréquenter les mêmes boutiques luxueuses que le politicien. Mais il n'y fit pas trop attention. Après tout elle représentait ce qu'il avait de plus loyal et de plus efficace dans ses collaborateurs. Si l'achat de quelques vêtements pouvait la satisfaire, tant mieux.

« Bonjour, nous avons réserver une table de quatre personnes au nom de S'orn, Grendo S'orn, le Sénateur. »

« Un instant que je vérifie ... oui bien sur, Sénateur S'orn, vos invités ne sont pas encore arrivés. Veuillez me suivre. » répondit la twi'lek responsable de l'accueil.

Le duo suivit la jeune femme à travers le restaurant. Véritable Palace à ciel ouvert, le restaurant cinq étoiles "Aux milles et une Saveurs" faisait partie des lieux les plus chers et les plus sélect de la planète. Si bien que les prix n'étaient même pas indiqué dans le menu. Quiconque entrait ici avait forcément les moyens de dépenser une fortune pour goûter aux mets les plus succulents de toute galaxie. Serpentant à travers les tables, le Neimoidien salua quelques clients au passage. Le Sénateur de Palanhi en pleine discussion avec une délégation venue de Trellen, le diplomate de Velmor en charmante compagnie d'une jeune très-jeune zeltronne, même le Directeur de Rendili Stardrive était présent avec sa femme et ses cinq charmants enfants.

Aussitôt assis confortablement à sa place, le Neimoidien jeta un coup d'oeil rapide au diplomate de Velmor avant de s'abaisser vers Lyn Ornfray pour lui chuchoter :

« Vous avez vu ça ? » lançant des regards dans cette direction « Je suis sûr que sa femme le pense au boulot pendant que lui fait des galipettes avec cette ... »

« Je pense que c'est une escort-girl ! » chuchota-t-elle en retour.

« Comment ?! Vous n'êtes pas sérieuse. » les ragots ... si ça n'existait pas il faudrait les inventer !

« Je suis quasiment sûre Sénateur, il me semble déjà avoir vu cette fille en compagnie d'hommes d'affaire. »

Les chuchotements cessèrent à l'arrivée d'un serveur.

« Vous désirez boire quelque chose ? Madame ? Monsieur ? Une coupe de champagne peut-être ? »

« Non, apportez-nous une bouteille de vin de fleur s'il vous plait. Et quatre verres, nos invités ne devraient plus tarder. »

Le jeune homme acquiesça et repartit en direction des cuisines, l'occasion pour les deux Neimoidiens de recommencer discrètement à échanger des ragots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Lun 3 Aoû 2015 - 22:28

19h35, Ambassade d'Alderaan au Sénat Galactique.
Bureau du sénateur.


"La paix semble de nouveau régner sur le Haut Conseil d'Alderaan, Sénateur. Mais je ne sais pour combien de temps. Les esprits sont chauffés à blanc."
- Les Maisons regrettent-elles déjà le soutien que nous avons publiquement apporté au gouvernement actuel ?
- Non. Les causes sont plus profondes."

Yaven se tenait derrière son bureau, debout, les yeux rivés dans l'hologramme posé droit devant lui. Toutes les semaines à cette heure, il faisait le point avec le vice-roi d'Alderaan.

"Depuis l'attaque surprise des Jedi au coeur d'Aldera...
- Des Siths, vice-roi. Les enquêtes ont révélé que les mondes du noyaux ont été attaqués par des Siths, pas par des Jedi.
- Si vous le dites. Mais les rapports étaient pourtant précis."

Yaven soupira. Il y avait encore du travail pour redorer le blason des Jedi dans la galaxie. Si même l'élite d'Alderaan émettait encore des doutes cinq ans après...

"Vous pensez que cette attaque est la cause des dissensions actuelles au Haut Conseil ?
- Je ne le pense pas, j'en suis sûr. De nombreuses maisons estiment que nous avons été trop naïfs et que nous devons redonner la priorité à l'armement et à la défense planétaire. Le sujet revient sur la table à chaque séance. La maison Ulgo désire même instaurer une conscription obligatoire."

Yaven roula des yeux, ce qui amusa l'hologramme du vice-roi. "Ils s'inspirent sûrement des académies militaires annoncées par le gouvernement Scalia. Heureusement nous y avons échappé ici, mais je soupçonne les Ulgo de tout faire pour que la République choisisse Alderaan comme nouveau site d'implantation." Yaven poussa un petit soupir. "Je me charge de tempérer les velléités de la Maison Ulgo, Sénateur. Vous vous chargez d'empêcher la République de tomber en miettes. Vous avez certainement la tâche la plus facile." Il ricana, pensant sans doute être drôle. Mais sur ce genre de sujet, Yaven n'avait aucun humour. Le Sénateur attendit donc, impassible, que son interlocuteur reprenne. "D'ailleurs, savez-vous quand votre nomination sera-t-elle officiellement annoncée ?
- Dans la soirée, probablement.
- Et... Mademoiselle Ciryindar est-elle... ?
- Je ne lui en ai pas encore parlé, Monsieur. Je le ferai à l'issue de la signature de notre traité avec Neimoidia."

Si tout se passe bien, ajouta-t-il dans sa tête. Le rendez-vous avec Grendo S'orn avait 3 finalités : signer le traité, bien entendu, et ainsi entamer un rapprochement d'Alderaan avec Neimodia. Mieux cerner l'ancien ministre de l’Économie, avec lequel il n'avait jamais eu l'occasion de converser sans interruption. Et s'assurer qu'Isalia Ciryindar méritait bien sa promotion. L'idée de la promouvoir venait directement du Roi Organa, mais le dernier mot appartenait au dirigeant de la délégation du système d'Alderaan, donc le Sénateur, et il avait envie de la voir à l'action de ses propres yeux avant d'arrêter sa décision.

"Ah oui, le traité... le gouvernement, et en particulier le Ministre de la Santé...
- Comment va ce bon vieux Thorn ?" enquilla Yaven avec un faux sourire fraternel. Il n'avait vraiment pas envie de remettre le traité sur la table maintenant, alors que les négociations étaient terminées et qu'il restait juste à signer.
"Il est en pleine forme. Mais il est...
- Vous lui transmettrez mes amitiés, Vice-Roi. Et vous pouvez le rassurer par la même occasion. Il n'est pas question dans ce traité de privatiser le secteur de la Santé. Nous allons simplement profiter du savoir-faire, des compétences et des produits de...
- Oui, Sénateur, nous avons lu le traité" trancha le vice-roi, crispant les dents de Yaven. "Mais nous nous demandons si continuer comme nous avons toujours fait, avec les ressources de notre planète..."

Incroyable. Ils avaient approuvé le traité et le contrat commercial lors de leur dernière séance, et voilà qu'ils pinaillaient encore, juste pour la forme. Il n'y avait pas de quoi être surpris. Toutes les semaines, c'était la même rengaine. Et toutes les semaines, malgré ses talents avérés de diplomate, Yaven ne coupait pas à la longue litanie conservatrice du gouvernement alderaanien. Il tendit discrètement un bras vers son bureau et, pressant un bouton, coupa l'entrée du son. Le vice-roi ne pouvait plus l'entendre. Sa main glissa sur le panneau, pressant deux autres boutons. Une musique douce emplit le bureau, couvrant légèrement la voix de l'hologramme, et Yaven sourit dès qu'il la reconnut. C'était le début du IIIème acte de l'Opéra "Le Thranta Et La Mer". Il profita quelques instants de l'harmonie subtile des instruments, et, dès que la voix du vice-roi mourut, fit les manipulations nécessaires.

"J'ai bien pris conscience des réserves du gouvernement. Il va de soi que si dans les faits, ce traité n'est pas à notre convenance, nous pourrons le dénoncer. Est-ce que ce sera tout, Monsieur ? Je me dois d'arriver à l'heure au rendez-vous.
- Merci de votre temps, Sénateur.
- Je vous tiens au courant, Vice-Roi."

L'hologramme disparut et Yaven posa ses deux mains sur le bureau, prenant appui pour pousser un long soupir.

"Vous pouvez remettre l'opéra ?" fit une voix aigre et légèrement chevrotante. Elle venait de l'autre côté de la double porte. Yaven sourit et réactiva la musique. "Merci !"

Quelques minutes plus tard, l'acte 3 suivait son cours. Les haut parleurs dissimulés dans la grande pièce que constituait le bureau du sénateur d'Alderaan jouaient maintenant le célèbre air du Chasseur. Tout fraîchement sorti de la douche, Yaven avait revêtu sa tenue de soirée. Contrairement à celle qu'il portait au Sénat, elle était dépourvue de cape et consistait en une tunique blanche et un pantalon blanc. Les manches et les ourlets étaient ornés du blason Organa. Il n'arborait jamais l'effigie de la maison Seldon.

Les portes coulissèrent à son passage et il se retrouva dans le lobby. Sur la droite, Tamy pianotait sur un datapad. La secrétaire personnelle du Sénateur était la seule personne de la délégation qui pouvait se targuer d'être au Sénat depuis plus longtemps que son chef. Ses cheveux blancs étaient impeccablement coiffés, comme à leur habitude. Son bureau était très ordonné. La paperasse était rangée dans des petits casiers, des datapads étaient parfaitement empilés à gauche.

"J'y vais Tamy. J'ai rendez-vous dans... un quart-d'heure aux Milles et Une Saveurs, avec le sénateur S'orn.
- Vous savez, Sénateur, ce n'est pas la peine de me dire où vous allez à chaque fois que vous partez. C'est moi qui remplis votre agenda." Elle n'avait pas levé les yeux de son datapad et continuait à pianoter comme si de rien n'était. Yaven avait appris depuis longtemps à ne pas en prendre ombrage.
"Mais vous annoncer ce que je vais faire, ça m'aide beaucoup à m'y préparer mentalement ! Vous penserez à éteindre la musique en partant ?
- Vous n'aimerez pas le restaurant.
- Ah bon ? Pourquoi ?
- Hm... vous verrez bien. Le chauffeur vous attend."


****

19h55, Restaurant Aux Milles et Une Saveurs.

Lorsqu'il débarqua du speeder, Yaven engloba du regard l'architecture du Palace. Il en avait entendu parler, bien entendu, mais malgré ses 13 ans au Sénat, il n'avait jamais eu l'occasion de venir y manger. Le service de sécurité à l'entrée était si draconien qu'il dut patienter 2 minutes le temps qu'on vérifie son identité : scan de rétine, empreinte vocale, c'était tout juste si on allait pas lui faire retirer ses vêtements.

"Désolé pour le dérangement, Sénateur. Cela ne se reproduira pas." fit l'agent à l'entrée. Yaven lui répondit par un sourire aimable.

"Sénateur ! Sénateur Seldon !" une petite voix aigüe, à cinq mètres derrière lui, tentait d'attirer son attention. Évidemment. Un restaurant de luxe où se retrouvaient régulièrement les politiques, les commerciaux, les industriels, ça attirait les journalistes.

"Sénateur Seldon, on a vu entrer le Sénateur S'orn il y a quelques minutes. Allez vous le rejoindre pour dîner ? De quoi allez-vous parler ? Vous avez regretté sa démission dans un communiqué récemment. Avez-vous changé d'avis ? Alderaan souhaite-t-elle rejoindre le Front Libéral Républicain ?"

Sans prêter attention à la pauvre demoiselle en quête d'un scoop, Yaven entra dans le restaurant. Les journalistes avaient le don de lui hérisser le poil. Toujours en quête de viande, quitte à en régurgiter eux-mêmes quand ils étaient en manque. Il avait pour habitude de ne jamais s'adresser directement aux médias, sauf par communiqué de presse car c'était le seul moyen de s'assurer que le message serait parfaitement retranscrit. Les interviews des uns et des autres, les éditos, les chroniques, tout ce qui n'était pas du fait concret, réel et prouvé ne l'intéressait pas. Heureusement, il avait une équipe qui épluchait pour lui tous les journaux et toutes les émissions pour lui en faire une synthèse journalière. Ça lui permettait, malgré son aversion pour les médias, de rester au courant de tout.

Il se glissa entre les tables avec élégance malgré son léger embonpoint. Il s'était un peu empâté ces derniers temps, à force de rester à son bureau. Mais il n'avait absolument pas le temps de faire du sport.

"Ahhh, voilà notre bon Sénateur d'Alderaan.. Quel curieux hasard de vous trouver ici."

Non. Tout mais pas lui.

"Sénateur Bil'Vor." Yaven lui adressa un sourire crispé en passant, mais le sénateur de Dantooine attrapa sa manche, le forçant à s'arrêter. "Alors, Sénateur ? On va pactiser avec l'ennemi, hm ? Haha !" Le quinquagénaire à la barbe rousse bien fournie pointa du menton la table où attendaient déjà S'orn et une dame dont Yaven avait du mal à se souvenir du nom. Il aurait mieux dû réviser les fiches annexées à son agenda. "Nous allons simplement discuter d'un possible traité économique et culturel entre Alderaan et Neimoidia." Avec Bil'Vor, mieux valait cracher le morceau tout de suite. C'était probablement l'homme le plus curieux de la Galaxie, ou au moins de la Rotonde. A moins que ce ne soit Ragda Rejliidic. Hm.
"Oh, c'est tout ? Moi qui m'imaginais une nouvelle conspiration au Sénat. Deux jours qu'il n'y en a pas eu. On ramollit, mon ami, on ramollit !
- Ha-ha, oui eeexcusez-moi."

Yaven extirpa sa manche de la poigne de Bil'Vor, lui adressa un sourire et reprit sa traversée de la salle. Tamy avait raison. Il était là depuis même pas cinq minutes et c'était certain, il n'aimait pas ce restaurant. Heureusement, il arriva à destination sans autre interruption. Isalia Ciryindar n'était pas encore arrivée, mais elle n'était pas encore en retard. "Sénateur S'orn", fit-il de sa voix de baryton, avec un petit mouvement de tête à l'intention du Neimoidien. Rien d'exagéré, rien d'impoli non plus. "Madame.. Ornfray." La voir de près avait ravivé sa mémoire, fort heureusement. Il n'avait entendu que des bonnes choses sur elle : compétente, intelligente, discrète, loyale. S'orn savait s'entourer, c'était certain.

"Comme vous devez vous en douter, on se pose déjà des questions sur l'objectif de notre rencontre. Je vous propose donc, si nous concluons ce soir, de nous exprimer publiquement à l'issue de notre repas." Il n'aimait pas ça, mais mieux valait tuer toute rumeur dans l’œuf plutôt que laisser les médias hasarder des conclusions. Il s'assit. Un serveur apparut avec une bouteille et quatre verres. Le serveur disposa les derniers sur la table, derrière chaque assiette et déboucha la bouteille avec des gestes précis, millimétrés. Il tendit le goulot, l’œil interrogatif. L'alderaanien pouffa, amusé, en reconnaissant l'étiquette et l'arôme singulier qui se dégageait déjà. Il pointa S'orn du menton et le serveur remplit un quart du verre du Neimoidien.

"Je vous en prie, S'orn, goûtez. Je fais confiance à votre palais."
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 40
Âge du perso : 30 ans
Race : Mi-Hapienne ; Mi-Humaine (Alderaan)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Jeu 6 Aoû 2015 - 0:46

Une semaine se passa depuis mon rendez-vous avec le sénateur, rendez-vous au milieu duquel on a commencé a entamer des échanges sur un possible accord commercial et culturel... Je me suis rendues au bureau du sénateur Seldon afin de connaître l'heure et le restaurant exacte qui me paraissait cruciale pour finaliser les démarches entamés entre nos gouvernements respectifs. Je vais vous épargnez les dialogues assommant ! Qui disait rendez-vous au restaurant, non un petit établissement culinaire mais bien un cinq étoiles. Je demanda spécialement à une créatrice, une amie de me préparer une sélection de ses dernières créations. Étant une femme jusqu'au bout des doigts, diplomate ou non j'accordais un soin particulier a ma tenue. Être belle pour soi-même, et son plaisir seulement était un mot d'ordre.

Au sein de mon spacieux et confortable appartement de coruscant je cherchais la tenue parfaite pour ces circonstances. Je me rememorais en même temps le compte-rendu écrit par mon assistante, grâce à laquelle je ne pouvais oublier ce qui en résultait. Je ne saurais dire si on passera un moment agréable, mais en vue du lieu choisi par le sénateur S'orn la moindre projection était envisageable. Je demandais l'avis des deux femmes naturellement. Entre femmes nous nous comprenons pensais-je ! Je bloqua mon choix sur une robe longue au décolleté plongeant léger, juste le nécessaire selon moi. Avec celle-ci, les accessoires s'accordaient aux tissus fins et de haute qualité. Ma position me permettait un cadre de vie convenable, même si j'ai grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Mes cheveux tombaient élégamment !

- Je ne veux pas être en retard, donc si tu peux me relire le contenu de l'entretien.

Dis-j'en écoutant attentivement la lecture du contenu, amelia a prit soin d'inclure le résultat des discussions gouvernementales.

J'avais eu le temps de me vêtir à ma guise, et ne pas risquer un retard en présence du sénateur. Quand je pensais à cet homme, ça me rappelait le nombre de fois où je devais passer par Tamy, femme charmante dans son genre... Elle assurait en tant que secrétaire du sénateur d'Alderaan, mais lorsqu'on sortait de cadre on se fréquentait pas plus. Élégante et féminine, je me rendis a ma limousine d'un pas haletant... Mon appartenance à la noblesse alderaanienne se retrouvait sur ma façon de me tenir. Ne tergiversant pas plus là-dessus !

- Bonsoir Weston, Conduisez-moi aux milles et unes saveurs, je suis attendu.

Dis-j'en demandant au chauffeur de conduire en conséquence, ce qu'il fit aisément. Quelques minutes plus tard, je suis arrivée en un seul morceau au parking du restaurant. Je remarquais plusieurs personnalités politiques et économiques ; sénateur, diplomate, grand industriel etc. Ce lieu jouissait d'une excellente réputation par rapport à ses plats délicieux et chers, autant dire que la classe moyenne devait économiser une somme ! Je marchais vers l'entrée où une hôtesse accueillait la clientèle triée sur le volet. Je lui annonça que j'étais une convive du sénateur de Nemoidia. Je suivis un serveur qui me conduisit à la table en question. Tout le monde était habillé, Grembo S'orn, son assistante madame Ornfray et Yaven Seldon, sénateur d'Alderaan constituerait la tablée de ce soir.

Tablée : Bonsoir a vous, j'espère ne pas avoir trop tarder ? J'ai tenu a relire ce dont on a discuté lors de notre entretien sénateur S'orn. D'ailleurs, je crois que vous avez les documents relatant la finalité de ses échanges entre nos gouvernements. Cet tunique est nouvel n'est-ce pas ? Cela vous va bien.

Dis-j'en adressant mes dernières paroles au dirigeant de S'ornPharma Corps.

Yaven : Comment allez-vous sénateur Seldon ? Je vous remercie d'être venue pour ce dîner.

Dis-j'en appréciant sa présence parmi nous, ça seule personne donnera du poids aux décisions qui auront lieu ici, au cours de la soirée...



Dernière édition par Isalia Ciryindar le Jeu 6 Aoû 2015 - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grendo S'orn
Sénateur
Sénateur
avatar


Nombre de messages : 350
Âge du perso : 56 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Ministre de la Sécurité Intérieure et des Libertés Publiques
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Jeu 6 Aoû 2015 - 9:41

Après avoir respectueusement accueilli le Sénateur d'Alderaan à la tablée, Grendo S'orn et Lyn Ornfray reprirent leurs places respectives. Yaven fit aussitôt part de ses inquiétudes. Une telle rencontre, si peu de temps après la démission du Neimoidien et la création de son parti ne pouvait qu'attirer les regards et les oreilles indiscrètes. Une curiosité qu'il ressentait au sein même du Restaurant étoilé après avoir croisé quelques regards braqués sur lui. Quoi de plus normal dans des circonstances pareilles. Très vite il rassura son interlocuteur sur ses intentions :

« Rassurez-vous Sénateur Seldon, loin de moi l'envie de vous faire passer pour le prochain démissionnaire du Gouvernement. Comme vous l'avez dis, nous nous exprimerons publiquement face aux Médias pour ne pas alimenter les rumeurs plus longtemps. »

Ne restait plus qu'à attendre Isalia Ciryindar et les convives seraient au complet. D'ailleurs là voilà qui arrivait toujours aussi élégante et féminine qu'à son habitude. Lyn Ornfray adressa un léger sourire à la diplomate, probablement ravie de ne pas être la seule femme durant ce repas. La soirée pouvait à présent commencer.

« C'est parfait, vous pouvez servir mon garçon. » fit le politicien après avoir bu quelques goutes de la Bouteille de vin de Fleur qu'il avait commandé quelques minutes plus tôt. Le serveur en versa une dose identique dans chaque verre et posa les menus au coin de la table avant de repartir en direction des cuisines.

« J'espère que vous appréciez toujours autant votre spécialité locale. Le Vin de Fleur est tout simplement succulent ! Ne figure-t-il pas parmi les alcools les plus nobles de toute cette galaxie ? » demanda-t-il en appréciant la magnifique couleur du breuvage à travers sa coupe.

Très vite au cours de la soirée, Isalia Ciryindar aborda les raisons de cette rencontre au restaurant. Bien qu'il s'agissait aussi d'un moment de détente autour d'un bon repas, c'était avant tout un rendez-vous d'affaire et la diplomate ne semblait pas l'avoir oublié.

« En effet Mademoiselle Ciryindar, mon assistante ici présente détient les deux documents que nous avions rédigés ensemble. Des contrats en bonnes et dues formes comme vous pourrez le constater dans un instant. » il se retourna alors vers le Sénateur d'Alderaan « Votre diplomate a du certainement vous en parler, mais je suis convaincu que nos deux peuples ont beaucoup à apprendre l'un de l'autre. Le savoir faire de l'un mêlé aux connaissances de l'autre et inversement, imaginez ce que nous pourrons développer ensemble ? » Grendo avait l'habitude de ce genre d'entretien pour l'avoir pratiqué de nombreuses fois durant sa carrière de Sénateur. Tout comme les négociations avant son départ pour Aargau, faire signer un contrat était un jeu, auquel il aimait participer. Un talent inné d'orateur ajouté à de bons arguments faisaient de lui l'exemple parfait du politicien prêt à tout pour arriver à ses fins. Mais peut-être avait-il le même genre d'individu face à lui ?

« Mais je vous en prie, levons plutôt nos verres à une possible entente réciproquement profitable entre nos deux civilisations. Puisse l'avenir nous offrir des opportunités que nous n'imaginions peut-être pas. » dit-il en levant sa coupe, Lyn Ornfray fit aussitôt de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Ven 7 Aoû 2015 - 23:12

Yaven se lissa machinalement le bouc en observant Grendo gouter le vin. Les manières du Neimodien étaient parfaites. Une question se posait toutefois : était-ce le microcosme des élites coruscanti qui l'avait changé où était-ce une capacité propre à son peuple de se fondre par mimétisme dans un moule si peu naturel ? C'était une des nombreuses questions qui passaient par la tête du Sénateur d'Alderaan à cet instant précis. Yaven se demandait aussi comment S'orn était au courant qu'il allait entrer au Gouvernement...

Mais à bien y réfléchir, c'était assez évident. Rien ne restait secret bien longtemps au Sénat... et à la Chancellerie. Quand on venait de quitter le gouvernement, on avait forcément des accointances qui y restaient et qui étaient prêtes à vous alimenter en rumeurs. Et au pire, il y avait toujours les médias affamés, à qui on jetait parfois un os pour éviter qu'ils vous mordent... ou juste par pitié. L'annonce de sa nomination au poste de Ministre de la Sécurité Intérieure devait tomber dans quelques minutes, quelques heures tout au plus, et quelqu'un avait donné la gamelle un peu trop tôt aux médias.

Bah. Ca n'avait aucune importance. Grendo avait accepté de communiquer à l'issue du dîner sur le réel objectif de leur rencontre, c'était le principal.

Le neimoidien le tira de ses réflexions en l'interrogeant sur son amour du Vin de Fleur. L'admiration de S'orn pour ce breuvage d'Alderaan ne semblait pas feint, mais d'un autre côté il était assez difficile de lire dans ces yeux rouges et sans expression. Les neimoidiens devaient donner du fil à retordre aux analystes comportementaux, ce qui devait probablement être à l'origine de leur réputation sulfureuse.

"Ah, le Vin de Fleur. A l'université, je ne m'en lassais pas", commença Yaven avec un regard nostalgique en direction de son verre. Une grimace de dégoût s'afficha ensuite sur ses lèvres : "puis j'ai pris conscience de l'immensité de la galaxie... et des innombrables breuvages qu'elle proposait aux bouches aventureuses." Il se fichait pas mal de passer pour un poivrot à cet instant précis. Le vin n'était qu'une métaphore. "Voyez vous, Sénateur.. tout aussi noble qu'il soit, vous contenter seulement de ce vin, c'est habituer votre palais à son goût. Il y a quelque chose de sécurisant dans le fait de le retrouver, sachant par avance que vous allez l'apprécier. Mais en fait, comme un chasseur satisfait de la même proie, comme un lecteur satisfait du même livre, vous cessez de prendre des risques. Et, sans vous en rendre véritablement compte, vous voilà affaibli."

Yaven but quelques gorgées de son verre et hocha doctement la tête. Non, il préférait définitivement le brandy corellien. "La curiosité, Sénateur. C'est elle qui nous pousse à devenir meilleurs. C'est elle qui nous amène à nous retrouver ce soir."

La conseillère Ciryindar les rejoignit, et Yaven ne put s'empêcher de remarquer qu'elle savait mettre en valeur ses atouts, sans toutefois en faire de trop. Lorsqu'elle avait rejoint la délégation d'Alderaan quelques années plus tôt, il avait été plutôt froid avec elle. La raison en était simple : alors qu'il avait eu jusque là les coudées franches pour choisir son équipe, Isalia lui avait été imposée pour raisons politiques : le roi avait tout simplement une faveur à rendre à la maison Ciryindar. Heureusement, elle s'était assez vite révélée apte et compétente à son poste et comptait maintenant parmi les membres clefs de la délégation sénatoriale. C'était elle qui, à la base, avait eu l'idée de ces accords avec Neimoidia et avec S'ornPharma Corps. Et même si Yaven avait été plutôt réticent à la base, il reconnaissait ce soir qu'il avait bien fait de la laisser sonder ce terrain.

Lorsqu'elle demanda quasiment immédiatement si l'assistant de Grendo avait bien les dossiers, Yaven sourit en coin. Les affaires d'abord, le plaisir ensuite. Peut-être allait-elle un peu loin dans le pragmatisme, mais il serait bien le dernier à lui en tenir rigueur. D'autant plus que ça ne semblait nullement offusquer leurs nouveaux amis neimoidiens. Oui, des amis. Le discours de S'orn donnait vraiment cette impression. Si S'orn n'avait pas démissionné du gouvernement et formé un partie qui faisait plaisir à ses amis des grandes corporations, Yaven aurait presque pu y croire. Le problème dans tout ça, c'est qu'il aurait pu dire exactement les mêmes choses que son interlocuteur, employer les mêmes mots. Et lui, il y croyait vraiment.

"Aux opportunités", renchérit-il avec un sourire, levant son verre pour trinquer. Il but deux nouvelles gorgées pour la forme et reposa son verre. "Mais ne mettons pas la barge avant le répulseur", tempéra-t-il. "Soyons réalistes. Nous vivrons sans aucun doute une période d'adaptation. Soyez assuré que de notre côté, tout sera fait pour que vos chercheurs et médecins recoivent le meilleur accueil possible. Nos équipes seront à leurs côtés à tout instant, et bien sûr nous respecterons la confidentialité de vos travaux." Une manière de dire que, s'ils respecteraient l'engagement tenu, les alderaaniens n'étaient pas stupides au point de laisser les équipes de S'ornPharma Corps vadrouiller sur leur planète et saccager son écosystème pour leurs recherches. "Nous espérons que nos ambassadeurs, nos étudiants et leurs formateurs seront reçus de la même manière sur Neimoidia."

Le serveur approchait avec les menus. Yaven lui fit poliment signe d'attendre. Il n'avait pas tout à fait terminé son propos.

"Cet accord n'est pour nous qu'une première étape, Sénateur. Nous faisons un pas l'un vers l'autre. Nous apprendrons à mieux nous connaître, au-delà des préjugés qui font tant de mal actuellement à notre République et à la Galaxie. Nous améliorerons nos connaissances mutuelles et en tirerons tous profit." Financier pour S'ornPharma Corps, diplomatique, culturel et académique pour Alderaan. Mais oui ! Pour Yaven, et malgré les apparences, cet accord était très équilibré !
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 40
Âge du perso : 30 ans
Race : Mi-Hapienne ; Mi-Humaine (Alderaan)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Dim 9 Aoû 2015 - 14:32

- Nous irons doucement, mais sûrement vers une entente mutuelle entre nous, nos partis et les étudiants qui participeront à cette échange enrichissant pour chacun.

- Vous avez choisi un excellent endroit, bien que je n'y vienne pas souvent.

Dis-j'en prenant la parole au cours de la conversation, je savourais ce dîner en leur compagnie.

Ce rendez-vous s'annonçait prometteur, nous avons commencé à discuter du motif en question... Lequel ? Déguster un délicieux repas avec des personnalités de marques, certainement que oui lorsqu'on remarquait la clientèle environnante. Je venais quelques fois dans cet établissement cinq étoiles avec des politiciens, assez souvent dans le cadre de mes fonctions diplomatiques et peu en dehors de ces conditions. Je n'avais ni petit ami ou fiancé pour m'y emmenait ! Je ne cherchais pas non plus à vivre une relation de couple, surtout en cet période agité suite aux récents événements il y avait peu de chance. Je suivais le fil de la discussion assidûment, attentive aux moindres réactions de la tablée je me faisais une idée progressive sur eux.

Le sénateur S'orn savait être un hôte des plus accueillants et son assistant madame Ornfray se contentait de le suivre, discrète et efficace au côté du sénateur nemoidien. Quand au sénateur d'Alderaan, égale à lui-même se montrait concerné et avenant, je découvrais un homme politique qui s'intéressait aux mondes. Il avait raison de voir au-delà d'un climat connu dirons-nous, je m'en sortais bien jusque là, ni trop, ni assez je gardais un juste milieu. C'est-à-dire apprécier un bon dîner en peaufinant les derniers détails de l'accord.

- Que pouvez-vous nous suggérer comme spécialité culinaire ? Vous semblez un client habituel du restaurant.

- Je ne suis pas amatrice d'alcool, mais j'apprécie que vous aimez notee boisson locale.

Dis-j'en m'adressant au sénateur de nemoidia, puis enchaina sur notre accord.

- Pouvons-nous connaître la contrepartie proposée par votre parti s'il vous plait ?

Dis-j'en lui demandant poliment, celui-ci me répondit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grendo S'orn
Sénateur
Sénateur
avatar


Nombre de messages : 350
Âge du perso : 56 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Ministre de la Sécurité Intérieure et des Libertés Publiques
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Lun 10 Aoû 2015 - 14:28

La soirée débutait à merveille ! A moins d'un événement exceptionnel, Grendo était quasiment convaincu de rentrer chez lui, les deux contrats signés sous le bras. Mais comme disait le Sénateur Seldon, "Ne mettons pas la barge avant le répulseur", il ne fallait jamais sous-estimer l'importance d'une ultime négociation. Peut-être réussirait-il à ajouter quelques éléments de dernière minutes à l'un des contrats. Tout était possible.

Le Neimoidien finit par s'emparer délicatement du menu et observa en détail les différentes suggestions de la maison. Loin d'être un client régulier comme Isalia semblait le penser, il n'en restait pas moins un fin gourmet. Une réputation qu'il se devait de défendre au près de ses nouveaux interlocuteurs.

« La dernière fois que je suis venu dans ce restaurant, c'est-à-dire il y a quelques mois, j'ai pris ... » son doigt posé sur la carte glissa lentement à la recherche du fameux met en question « ... oui voilà, comme hors-d'oeuvre le Pâté de Foie de Fleik, un vrai délice. Et pour le plat de résistance il me semble que c'était ... » une fois encore « de la Langue d'Arc au Sol Serrien servi sur son lit d'Eclat de Lune. Rien qu'en parler me redonne l'eau à la bouche. Mademoiselle Ornfray qu'en dites-vous ? »

La jeune femme semblait trop occupée à analyser en détail le contenu du menu pour pouvoir lui répondre. Elle se contenta d'un simple hochement de tête.

N'ayant aucune réponse de sa part, le politicien tourna son regard dans sa direction « Ornfray ? »

« Euh oui Monsieur le Sénateur, excusez-moi, je lisais la composition de la Mousse Pupton. Par contre comme dessert je pense que je vais choisir un morceau de tarte Pikkata. »

« Très bon choix Mademoiselle Ornfray, très bon choix. » lui répondit-il avant de retourner dans sa lecture minutieuse du menu. Que pouvait-il bien choisir ce soir ? Il y avait bien trop de choix, trop de possibilités. Prendrait-il la carte de la sécurité en choisissant un plat de moisissures, le met favoris des Neimoidiens, ou au contraire la carte de l'inconnu en fixant son choix sur autre chose. Son regard descendit de plat en plat pour finalement s'arrêter sur l'un d'entre eux, le Filet Royal de Gizka au Sel de mer de Bassel, servit avec des Racines-Chak. Parfait il avait fais son choix. Ne manquait plus que le hors-d'oeuvre maintenant.

« Voici les deux contrats rédigés comme vous et le Sénateur S'orn le désiriez. Comme vous pouvez le constater, j'ai pris soin d'indiquer clairement ce que chaque partie s'engage à faire dès la signature. »

Le rendez-vous d'affaire pouvait à présent débuter. Grendo laissa son assistante introduire la chose, lui n'avait toujours pas choisis quelle entrée il allait déguster ce soir.

« Voici le premier contrat, celui que j'ai nommé Contrat Commercial, entre l'entreprise de monsieur S'orn et le Gouvernement d'Alderaan. Et voici le second contrat, que j'ai nommé Traité car il engage deux Gouvernements, le vôtre et celui de Neimoidia. » dit-elle tranquillement en sortant les deux documents.

Contrat Commercial:
 

Traité:
 

Le Sénateur, attentif à la conversation, ferma lentement son menu et le déposa au coin de la table. Il avait finalement opté pour un Velouté de Bestine. Suivit par son Filet de Gizka, la soirée promettait Milles et Une Saveurs pour ses papilles gustatives. Un réel plaisir pour son palais !

« Sachez aussi que le Gouvernement de Neimoidia se fait une joie immense de pouvoir vous compter parmi ses potentiels futurs collaborateurs. Une fois signé, ces contrats ouvriront des portes à nos deux civilisations et qui sait, peut-être une longue amitié se dessinera-t-elle entre nos planètes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Mer 12 Aoû 2015 - 22:37

En examinant le menu, Yaven se rendit soudain compte qu'il n'avait pas très faim. Il ne savait pas pourquoi, il était pourtant parti en appétit de son bureau. Était-ce le vin de fleur, la cohue de journalistes à l'entrée du restaurant, l'ambiance élitiste qui régnait dans ce lieu ? Lui qui était à l'aise partout ne se sentait pas très bien. Se raclant la gorge, il commanda les mêmes plats que Grendo : dis-moi ce que tu aimes manger, je te dirai qui tu es. Puis il tenta de se détendre en observant d'un œil nonchalant les tables environnantes. Le sénateur de Dantooine continuait à les observer du coin de l’œil, sans doute toujours convaincu que Yaven allait trahir le gouvernement Von avant même d'être nommé ministre. Quelques années plus tôt, un tel spectacle l'aurait amusé. Aujourd'hui, ça le faisait plutôt grincer des dents. En vérité, il était las. Il avait suffi de 13 ans de Sénat pour le vieillir du triple.

Peut-être n'était-il plus au niveau. Peut-être fallait-il laisser la place aux jeunes. Son regard dévia sur la jeune Isalia, sur qui il n'aurait pas misé un datari au départ. Voilà qu'elle avait pris une initiative peu conventionnelle, à laquelle même lui n'aurait pas forcément pensé. Renforcer les relations entre Alderaan et Neimoidia. Invraisemblable. Mais peut-être juste le genre de projet qui allait sauver la galaxie.

Il prit le traité et le contrat que Miss Ornfray lui tendaient et les parcourut du regard avec la diligence requise. Bien entendu, il connaissait déjà les textes par coeur. Quelques formules le titillaient, comme la possibilité pour S'ornPharma Corp de choisir les stagiaires qui viendraient chez eux, mais ce n'était là que détails face aux avancées que représentaient ces accords. Sortant d'une poche le stylo que lui avait laissé son prédécesseur, il signa d'un trait ondulé les deux documents et les tendit de nouveau à l'assistante de Grendo avant de sourire au sénateur.

"La joie est partagée, monsieur S'orn, vraiment. Peut-être parlera-t-on de cette soirée dans une centaine d'années comme d'une première pierre dans le jardin de la Concorde entre nos peuples." La formule était sans doute légèrement ampoulée, mais il soupçonnait S'orn d'utiliser le même procédé, alors pourquoi pas ?

Un tintement dans sa poche le fit cligner des yeux. Il sortit la source du bruit, son holocommunicateur. "Veuillez m'excuser." Seule sa secrétaire pouvait l'appeler et seulement en cas d'extrême urgence. Il posa l'objet sur la table et appuya sur un bouton. L'hologramme de Tamy apparut à la tablée. Elle avait l'air encore plus sombre et sérieux que d'habitude. "Sénateur, êtes vous seul ?" Yaven haussa simplement les sourcils. "Alors j'attends."

"Veuillez m'excuser", répéta Yaven aux autres convives, avec un peu de tension dans la voix. Tout cela ne lui disait rien qui vaille. Peut-être était-ce la la véritable raison de son manque d'appétit ? Comme un mauvais pressentiment... D'un pas pressé, il rejoignit la terrasse, son holocommunicateur en main. De nombreux véhicules circulaient de manière ordonnée dans le ciel de coruscant, entre les grattes ciel.

"Hé bien, qu'y a-t-il Tamy ?" L'hologramme se tritura les cheveux d'un air gêné. Ce n'était pas du tout dans les habitudes de sa secrétaire. "C'est votre femme, Sénateur."

...

Légèrement hébété, Yaven continuait à regarder les véhicules. Ils continuaient de circuler de manière ordonnée dans le ciel de coruscant, entre les grattes ciel. Le sénateur avait porté sa main à sa bouche. Il n'était pas sur que Neimoidia ou Alderaan se souviennent de cette journée dans cent ans. Mais lui s'en rappellerait surement pour le restant de ses jours.

Il lui fallut bien deux minutes pour se recomposer et commencer à établir des plans dans sa tête. Il ne pouvait pas rester là. Il ne pouvait pas rester LA. Elle avait besoin de lui, essayait-il de se convaincre. Il devait partir la rejoindre. Toute réflexion faite, coincé dans la routine des affaires du Sénat, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas ardemment désiré quelque-chose. Il voulait la revoir.

De retour à sa table, le teint légèrement livide mais le visage déjà plus assuré, il s'adressa à ses trois interlocuteurs : "Je suis navré. Ma femme a eu un accident. C'est grave, et je dois me rendre d'urgence auprès d'elle. Sénateur, mes excuses pour ce départ impromptu. Soyez assuré que nos services s'assureront de la bonne application des textes que je viens de signer. Mademoiselle Ciryindar, mes félicitations." Il sourit à la jeune femme. "Vous joindrez ma secrétaire à l'issue du dîner, elle aura des instructions pour vous. Miss Ormfray." Il hocha poliment la tête à l'adresse de l'assistante de Grendo et, sans plus attendre, prit la direction de la sortie.

Sur le chemin jusqu'à son speeder, les questions des journalistes, le bruit des véhicules et le tourbillon de ses pensées lui donnèrent la nausée.

Direction le Sénat pour récupérer les affaires que Tamy avait préparées. Puis le spatioport et Alderaan. En chemin, il contacta le bureau de la chancelière pour informer Alyria de son absence momentanée. A vrai dire, il ne savait pas combien de temps il serait parti. Mais les Siths auraient attaqué la République à cet instant, il n'en aurait rien eu à faire. Pour l'instant, une seule chose comptait : la santé de Fina.
Revenir en haut Aller en bas
Grendo S'orn
Sénateur
Sénateur
avatar


Nombre de messages : 350
Âge du perso : 56 ans
Race : Neimoidien

Feuille de personnage
Activité actuelle: Ministre de la Sécurité Intérieure et des Libertés Publiques
HP:
56/56  (56/56)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   Ven 14 Aoû 2015 - 15:59

Tout se passait exactement comme il l'espérait. Le restaurant, le dîner, les invités, la signature des deux contrats, ... absolument tout. A présent rassuré de l'issue positive de ces négociations, le Neimoidien reprit délicatement les deux documents et les signa à son tour. Voilà qui était fait. Il se resservit ensuite un verre de cette délicieuse bouteille de vin de fleurs. Lyn Ornfray en profita pour s'emparer des contrats, les consulta quelques secondes pour vérifier que tout était en ordre et les rangea discrètement.

« Un avenir prometteur pour nos deux peuples Sénateur, sans nul doute ! » dit-il avant de boire une nouvelle gorgée de son alcool.

La conversation fût aussitôt interrompue par le tintement de l'holocommunicateur de Yaven Seldon. Il activa l'hologramme et le visage d'une jolie jeune femme apparu devant leurs yeux. S'orn comprit très rapidement à voir cette mine déconfite que quelque chose ne tournait pas rond. Surtout lorsque son interlocutrice fit comprendre qu'elle désirait s'exprimer en privé.

« Veuillez m'excuser »

« Je vous en prie Sénateur » lui répondit Grendo respectueusement tandis qu'on vint enfin servir leurs repas. Velouté de Bestine pour le Neimoidien. Un met qu'il n'avait jamais dégusté, espérons qu'il avait fait le bon choix.

« Peut-être devrions nous attendre le retour du Sénateur Seldon avant de commencer ? » demanda Lyn au reste de la tablée lorsqu'il revint auprès d'eux. S'orn s'empara de sa cuillère, prêt à la tremper dans son velouté lorsque Yaven Seldon s'adressa à lui et aux deux jeunes femmes :

« Je suis navré. Ma femme a eu un accident. C'est grave, et je dois me rendre d'urgence auprès d'elle. Sénateur, mes excuses pour ce départ impromptu. Soyez assuré que nos services s'assureront de la bonne application des textes que je viens de signer. Mademoiselle Ciryindar, mes félicitations. Vous joindrez ma secrétaire à l'issue du dîner, elle aura des instructions pour vous. Miss Ornfray. »

« Ne vous inquiétez pas Sénateur Seldon, je comprends tout à fait ! A votre place je serais déjà en route pour Neimoidia. » ah bon ? Lui se rendre au chevet de sa femme en cas d'accident ? « J'espère que votre épouse va bien. N'hésitez pas à contacter mon bureau lorsque vous aurez plus d'informations. »

« Bonne chance Monsieur le Sénateur. Je prie pour que votre femme aille bien. » répondit amicalement Lyn Ornfray.

A peine avait-il quitté les lieux que le Neimoidien, resté assis, jeta un rapide regard vers son assistante, puis vers la diplomate Ciryindar et enfin vers l'assiette du Sénateur Seldon.

« Quelqu'un désire-t-il du Velouté de Bestine ? Ce serait dommage de gâcher un aussi délicieux repas. » dit-il en trempant sa cuillère dans sa propre assiette.

« J'espère que ce n'est pas trop grave tout de même. » Lyn semblait inquiète.

« Voyons Miss Ornfray, ne vous inquiétez pas, je suis sûr que la femme du Sénateur Seldon ira parfaitement bien. Mademoiselle Ciryindar, votre assiette vous plait-elle ? » lui au contraire n'était pas du genre à s'inquiéter le moins du monde. Etre inconscient ou parfait insensible ? Nul n'aurait pu le dire.

La suite du repas se déroula sans problème. Et c'est ravi de pouvoir compter Alderaan parmi leurs proches collaborateurs que Grendo et son assistante quittèrent le restaurant bien décidés à convaincre de nouvelles planètes à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Aux Milles et une Saveurs" [PV Isalia & Yaven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-