La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 40
Âge du perso : 30 ans
Race : Mi-Hapienne ; Mi-Humaine (Alderaan)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Dim 19 Juil 2015 - 2:29

Il y avait des jours où tu voulais seulement te reposer,  profiter d'un séjour sans obligation pour le plaisir de passer inaperçu... La vie publique pouvait être épuisante parfois,  mais cela faisait partie intégrante du quotidien d'un diplomate comme moi. Je décida de séjourner durant quelques jours sur Coruscant,  au grand Coruscant qui jouissait d'une bonne fréquentation,  un hôtel de luxe que j'ai choisi selon les recommandations d'une connaissance vivant là-bas. Je me rendis dans un excellent restaurant de la planète-capitale. En compagnie de bon ami je passa un moment sympathique avec eux, ni politique,  ni diplomatie ne fut abordé durant notre dîner jusqu'à que je rentre à l'hôtel, trois de mes gardes du corps assuraient ma sécurité. Cela constituait une protection efficace en cas d'agression ! 

Je me dirigea dans le séjour du grand Coruscant afin boire une boisson non alcoolisée au barman, je bus mon verre lorsqu'un journaliste du "Coruscant Post" croisa mon chemin. Il avait probablement reconnu ma personne,  ainsi souhaité que je lui accorde une interview. Connaissant la ténacité du journaliste en question,  je décida de répondre à certaine de ses questions ! Je ne voulais pas qu'il connaisse le numéro de chambre,  on se posa dans un espace tranquille de la grande pièce. 

- Je vous accorde peu de temps monsieur Doyle,  je voudrais me reposer après cette interview. Que voulez-vous savoir ? Je vous demande d'être raisonnable dans le nombre de questions. 

Dis-j'en avertissant le journaliste de ne pas être trop curieux d'un ton calme. Je m'assurais qu'il comprenne mes conditions avant qu'on commence quoique ce soit. 


Ps : désolé de la longueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 60
Âge du perso : 53 ans
Race : Humain
Binôme : Autre compte : Darth Valeras
Autre compte : Sayla Kobarr
Autre compte : Valerion Scalia (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
52/52  (52/52)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Ven 24 Juil 2015 - 20:54

Au bar. Ben Doyl était au bar. A vrai dire, à quel autre endroit aurait-il pu se trouver? Le bedonnant journaliste avait une sorte de sixième sens le conduisant instinctivement à l'endroit où il pourrait trouver un peu d'alcool. Il sirotait donc tranquillement son White Tatoo, délicieux cocktail mélangeant vodka, liqueur de café et lait de bantha.

Ben s'était retrouvé au Grand Coruscant Hotel pour déjeuner avec le représentant des Etablissements bancaires, dont il était le principal actionnaire. Même s'il ne gérait plus l'entreprise, il gardait un oeil vigilant sur ce qui s'y faisait et de temps à autre il invitait le directeur général de la banque pour partager un repas et discuter de la santé financière de cette institution, heureusement épargnée par les récentes nationalisations. Sauf que machin n'avait finalement pas pu venir, laissant le rédacteur en chef du Coruscant Post comme un con dans cet hôtel de luxe. Le type avait trouvé une excuse mais cela ne l'épargnerait pas des foudres de Ben Doyl, oh que non.

Il s'apprêtait à s'en aller, laissant un billet sur le comptoir, lorsqu'il crut apercevoir une personne qui lui disait quelque chose. Il lui fallut un moment pour trouver le nom qu'il cherchait... Isalia Cyryindar! Voilà. Bon, ce n'était pas une célébrité non plus. L'ambassadrice d'Alderaan auprès de Corellia... Rien de folichon non plus, pas une ministre. Mais bon, récemment le sénateur d'Alderaan Yaven Seldon avait fait un peu parlé de lui. Les rumeurs disaient qu'il connaissait la nouvelle chancelière. Briguait-il un poste? En tout cas, l'avait intérêt à être plus actif en tant que ministre qu'en tant que sénateur. Alderaan avait brillé par ses silences ces dernières années, et ça n'avait certainement pas porté chance à une planète aussi importante. Ciryindar pouvait avoir des ambitions plus importantes que représentante diplomatique sur Corellia...

Bref, n'ayant rien à faire de mieux, le patron du Post s'élança auprès de la belle alderaanienne.

    « Madame Ciryindar! Enchanté! Ben Doyle. Mais appelez-moi Ben. Tout le monde m'appelle Ben. »


Elle accepta l'invitation qu'il lui proposa et tous deux purent prendre place dans l'agréable hall. Il s'assit confortablement dans un fauteuil et sortit son calepin ainsi que stylo. Il alluma une cigarette, aspira puis expira une bouffée, dont il admira les volutes.

    « Bien. Si je veux faire un article destiné à dresser un portait de vous je vais avoir besoin de quelques informations sur votre personne, madame Ciryindar. Pourriez-vous me dresser succinctement votre parcours? Une famille aimante? Des études brillantes? Un amant toujours prêt à vous soutenir? »


On commençait léger, afin de mieux préparer le plat de résistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 40
Âge du perso : 30 ans
Race : Mi-Hapienne ; Mi-Humaine (Alderaan)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Mar 28 Juil 2015 - 23:34

- J'ai commencé comme secrétaire d'un diplomate de la délégation alderaanienne qui m'a formé aux facettes de la politique à travers ses déplacements diplomatique, puis en me démarquant par mes compétences en ce domaine, développé au fur et a mesure que j'ai forgé mon expérience du milieu. Je suis devenue une conseillère observatrice et réfléchi pour celui-ci, grâce auquel je me une place, ma propre point de vue sur ceux que je rencontrais et ainsi tisser des liens avec eux patiemment. Ensuite, j'ai pris mes fonctions de diplomate d'Alderaan sur Corellia en premier lieu, ce fut au cours d'échanges et négociations que je parvins a acquérir la confiance des représentants corelliens. Cette manière d'agir m'a permit de devenir la conseillère diplomatique aux relations aldearaano-corellienne.

- Je suis la fille de parents nobles, tous deux sont des diplomates qui représentent leurs planètes, c'est-à-dire dire Alderaan pour mon père et Hapès concernant ma mère. J'ai reçu une éducation qui m'a très tôt plongé dans le climat politique. Mes études sont allées dans ce sens, j'ai suivi mes études universitaires sans aucun souci particulier, de bon résultat la plupart du temps. Mon éducation a notamment été influencé par la philosophie, la culture artistique et politique qui caractérise Alderaan. Je fais en sortes de défendre ses valeurs auprès des autres délégations désormais, j'essaie de donner le meilleur de moi-même en écoutant les divergences d'opinions et proposant des solutions adéquate selon la situation en question.

- Je ne fréquente personne en ce moment, cela me paraît difficile de construire une relation sentimentale en vue des circonstances actuelles. Mais, je ne désespère pas que ça m'arrive un jour.

Dis-j'en ayant prit le temps de la réflexion, afin d'éviter de sortir des sottises.

Je savais ce que je voulais dire ou pas, savoir préserver un minimum de vie privée était la première chose... L'amour et la politique ne faisait pas souvent un bon mariage, a cause des cas de ruptures de politiciens avec leurs maîtresses etc. Un vrai scandale pouvant détruire une réputation, plusieurs années d'investissement en vain. Je ne me risquais pas a ce jeu à double tranchant. Il était ardu de garder une liaison secrète dans ce milieu. Je n'avais rien d'un sénateur ou un ministre du sénat mais mon implication me rendait aussi intéressante qu'un autre. Combien de politicien pouvait se vanter d'être transparent, sans fautes apparentes, ni défaut. On aimait donner une image irréprochable à ses électeurs, la population ne remarquait pas nécessairement les dessous du pouvoir gouvernementale.

Où je positionnais dedans ? Acceptais-je les événements sans un mot tel le spectateur d'un cliché cinématographique... Je me positionnais centriste, mais mes convictions s'alignaient sur la position du sénateur d'Alderaan. Je regarda l'homme bedonnant qui voulait des informations pour son interview, pour le Coruscant post. L'un des journaux les plus vues la planète du même nom, enfin la capitale cosmopolite ne manquait guère d'animation.

- Je vous écoute Ben, dites moi vos prochaines questions.

Dis-j'en faisant mine de participer à l'échange naturellement, journaliste ou pas il était mon interlocuteur de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 60
Âge du perso : 53 ans
Race : Humain
Binôme : Autre compte : Darth Valeras
Autre compte : Sayla Kobarr
Autre compte : Valerion Scalia (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
52/52  (52/52)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Ven 31 Juil 2015 - 13:38

Au fur et à mesure que l'ambassadrice répondait aux questions de Ben, ce dernier notait sur son calepin ses réponses. Une interview pas bien folichonne aujourd'hui. Il n'avait pas l'intention de mettre Ciryindar en difficultés. Il ne la connaissait guère et Ben voulait tout simplement un papier qui passerait simplement dans le journal dans la rubrique hebdomadaire "portraits".

    « Comment avez-vous vécu votre installation sur Corellia? La planète est proche d'Alderaan, ouep, mais il s'agit d'une autre culture n'est-ce pas? Les Corelliens sont connus pour leur patriotisme, et ces derniers années il a même été question de quitter la République. Quel a été votre contact avec les Corelliens? Et qu'avez-vous fait concrètement pour renforcer les liens entre Corellia et Alderaan? »


Ben s'enfonça plus confortablement dans le fauteuil, jambes écartées, et prit son verre de white tatoo, dans lequel il trempa ses lèvres. Il portait une cravate à lignes obliques bleues sur fond vert. Elle était plutôt moche, fallait bien l'avouer. Il était fatigué, et ce matin s'était réveillé avec un affreux mal de tête, ce qui le rendait d'ailleurs plus calme que de coutume. Malgré son verre d'alcool, la douleur ne disparaissait pas, ou seulement quelques instants. Peut-être allait passer chez le docteur Gien en rentrant chez lui.

    « Que pensez-vous de l'actuel sénateur d'Alderaan, Yaven Seldon? On ne peut pas dire que la voix d'Alderaan ait été fort entendue ces dernières années... Et voilà que maintenant les rumeurs courent... On sait qu'il a entretenu par le passé de bonnes relations avec l'actuelle chancelière. »


Une idée vint soudainement à l'esprit de Ben. Oui, la question pouvait être intéressante après tout.

    « Les réformes institutionnelles de feu le Chancelier Scalia ont créé un vrai système fédéral. Les planètes membres de la République sont aujourd'hui des entités fédérées, les Systèmes Régionaux comme les appelle notre sympathique constitution... Bref, les entités fédérées ont perdu certaines prérogatives mais en ont gagné d'autres. L'enseignement et la culture ont été intégralement transférées au pouvoir des Systèmes Régionaux? Qu'en pensez-vous? D'un autre côté, le pouvoir fédéral sur Coruscant est désormais plus compétent en matière économique et commerciale. Et les droits de douane sont désormais interdits au sein de l'espace républicain entre les planètes. Cela fera un manque à gagner dans les caisses des Systèmes Régionaux. Voyez-vous cela comme une chance pour la République de prospérer grâce au libre-échange, ou comme une dépossession injuste des prérogatives des entités fédérées? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 40
Âge du perso : 30 ans
Race : Mi-Hapienne ; Mi-Humaine (Alderaan)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Sam 1 Aoû 2015 - 12:42

- Comme vous le savez sans doute déjà ces deux planètes sont des membres fondateurs de la république galactique, ainsi lorsque j'ai pris mes fonctions de conseillère diplomatique ma priorité principale était de maintenir une relation de confiance avec celle-ci, ainsi en suivant ce principe je me suis atteler à la préservation d'un climat d'échange durable. J'ai contribué a ouvrir une voie commercial entre nos planètes et permit la garantie de la sécurité des transports de navettes spatiales. J'en profite pour vous dire que feu le sénateur Ion Keyien comptait parmi nos alliés les plus respectueux et honorable que je connaisse, grâce a lui nos relations commerciales et amicales purent perdurer. Je le considère comme un très bon ami que je vais regretter comme bon nombre d'entre nous. On a appris a se connaître et tisser une solide confiance au fils des années. En d'autres mots, je m'assure que cette relation ancienne et bénéfique continue sur la durée.

- Je ne suis pas une personne qui écoute les bruits de couloirs, mais je peux vous dire que le sénateur Seldon suit avec attention les événements. Alderaan a toujours été une voix de raison, voix modéré qu'il fut difficile de faire entendre dans une periode de passion et d'instabilité. On le regrette d'ailleurs ! Je pense qu'en dehors de cette discrétion ses dix dernières années, celui-ci est un homme impliqué et juste dans ses convictions, sa façon d'agir et raisonnement suit les valeurs qu'il défend. Très attaché a sa planète et citoyens, il oeuvre au bien-être d'Alderaan. La chancelière Von et le sénateur sont de bons amis qui se sont rencontrés lorsqu'elle était chargé de la protection des personnalités du sénat, rattaché à la sienne pendant un temps ceux-ci ont tissés des relations amicales, entre eux il existe un respect mutuel et l'amitié de deux gens s'appréciant simplement.

- Vous me posez une excellente question à laquelle j'ai pris le temps de la réflexion, afin de me faire une idée précise des réformes à venir, je ne peux discuter les décisions politiques du sénateur Seldon, mais je peux vous faire part de mon ressenti dessus. D'après moi, la force de la république est sa biodiversité, de ce fait un régime fédéral peut nuire aux singularités, a ce qui caractérise les particularités du gouvernement actuel ; la confrontation des idées apporte un échange constant par lequel les divers planètes se réunissent en une seule voix. Je ne me positionne pas spécialement, car d'autres points de vue rentre en ligne de compte. Je pense qu'il est nécessaire de connaître chaque opinion avant de vraiment apprécier ou dénigrer les démarches politique en vigueur.

Dis-j'en exprimant mon avis sur ses questions d'un ton sincère, mais pas trop explicite.

Les journalistes aimaient aller au fond des choses, creuser le plus profondément leurs investigations pour pondre un article en première page, n'importe quel journaliste souhaitait voir le fruit de leur travail valoriser par son journal. Il ne semblait guère satisfait de mes réponses, peut-être qu'il attendait un scoop ou scandale sur une personnalité de la vie publique du sénat. Il y avait certains politiciens qui cachaient soigneusement leur déboires... Pourquoi ? Cela pouvait nuire a leur image, la réputation en pâtirait irrémédiablement. Je le regardais dans les yeux pendant que je lui répondais. Aucun doute ne paraissait sur mon visage et ma gestuelle ne trahissait pas mes sentiments sur ses sujets.

- Vous me paraissez un peu fatigué, avez-vous vos dernières questions en tête ? Je ne veux pas trop tarder.

Dis-j'en remarquant la fatigue se dessiner chez le journaliste.


Dernière édition par Isalia Ciryindar le Dim 9 Aoû 2015 - 14:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 60
Âge du perso : 53 ans
Race : Humain
Binôme : Autre compte : Darth Valeras
Autre compte : Sayla Kobarr
Autre compte : Valerion Scalia (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
52/52  (52/52)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Sam 8 Aoû 2015 - 14:41


Ben sourit à la question de la diplomate alderaanienne. Il était rare qu'une personne interviewée prenne le soin de s'enquérir de la santé d'un journaliste. Bien qu'il soit bourru, le rédacteur en chef du Coruscant Post n'en restait pas moins un être humain, sensible aux marques de gentillesse et d'attention. Peut-être l'était-il encore plus du fait de sa situation de célibataire. L'institution du mariage ne lui disait trop rien mais, de temps à autre, Ben aurait bien voulu avoir quelqu'un de proche, quelqu'un à qui se confier pleinement, avec qui partager ses joies et ses peines. A la place, il avait le whisky et le café. Que n'aurait-il pas donné pour être avec Mathilda Sh'aan, l'analyste politique de la chaîne Galactic Holonews, ancienne camarade d'études supérieures... A cette époque, il avait eu une rapide aventure avec elle, qui avait fini sur une rupture due à Mathilda. Elle n'avait pas voulu continuer une relation tumultueuse. A l'époque, déjà, Ben buvait trop. Son mode de vie n'était pas sain, voire même carrément dangereux. Mathilda avait voulu de la stabilité et du sérieux et Ben n'avait pas pu lui offrir cela. Trois ans plus tard, elle s'était mariée à David Japudas, devenu présentateur vedette de Galactic Holonews. Ils étaient toujours ensemble.


    « C'est bien aimable à vous de m'interroger à ce sujet, mademoiselle Ciryindar. Rassurez-vous, je vais bien. Juste un peu de fatigue. Voyez-vous, je souffre d'insomnie. C'est une maladie difficile à vivre au quotidien, je dors rarement plus de quatre-cinq heures par nuit et d'un sommeil peu réparateur. »


Ben s'étonna de raconter tout ça... Il veillait toujours à ne jamais parler de lui et encore moins de sa vie privée. Pourtant, la jeune demoiselle qui lui faisait face lui inspirait confiance. Il pouvait peut-être se tromper mais la jeune dame semblait aussi sérieuse qu'honnête.

    « Je vais vous poser encore quelques questions, puis nous en aurons terminé je pense, mademoiselle. Quelles sont vos ambitions? Pour vous-même, mais aussi pour Alderaan et la République. A vingt-huit ans, vous occupez déjà une fonction importante, sans doute visez-vous des fonctions plus élevées encore.

    A ce sujet, d'ailleurs... comment envisagez-vous votre jeunesse? Vous n'avez pas trente ans, c'est une situation très rare dans le domaine de la diplomatie. Pensez-vous que votre jeune âge soit une force ou une faiblesse? Avez-vous déjà subi des remarques déplaisantes sur ce point? »


Ben porta la main à la tasse de café apportée un peu plus tôt par le serveur. Il but une gorgée du liquide, appréciant le goût.

    « Vous êtes une diplomate, par conséquent j'imagine que la situation géopolitique vous intéresse. Quel est votre point de vue sur la crise d'Aargau récente? Ainsi que sur l'apparition du parti de monsieur S'orn, le Front Libéral Républicain? Enfin, pourriez-vous dire aux lecteurs votre position vis-à-vis de l'Empire, croyez-vous que la paix puisse encore durer?

    Je vous remercie de votre amabilité, mademoiselle Ciryindar. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 40
Âge du perso : 30 ans
Race : Mi-Hapienne ; Mi-Humaine (Alderaan)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Dim 9 Aoû 2015 - 18:04

- Ben, vous me semblez sympathique, donc si je peux me permettre une suggestion. Vous devriez essayer une infusion à base de plante que je peux vous recommander. Il est excellent lorsqu'on souffre d'insomnie comme vous, puis peut-être réduire la consommation de caféine... Prenez un peu de temps pour vous, il est important de s'occuper de sa santé.

Dis-j'en suggérant quelques recommandations pour remédier au manque de sommeil.

- Je me satisfais d'œuvrer pour mon gouvernement en tant que l'un de ses diplomates, je me dis qu'à travers mes fonctions je contribue à prôner les valeurs d'Alderaan et solidifier sa position au sein du parlement galactique. Comme je l'ai dit plus haut, je suis pour garantir la démocratie, les échanges entre les divers partis politiques, affilié ou non à la république galactique.

- Je pense que cela est une force, car je peux approfondir mes connaissances, mon expérience au contact des nombreux représentants politiques... Améliorer et renforcer les liens commerciaux et politiques que j'ai tissé grâce à mon implication. D'un autre, le fait d'avoir vingt huit ans me permet de mesurer la difficulté à venir.

- J'ai reçu peu de remarque depuis mon commencement, mais celle-ci ont eut un impact positif sur ma façon d'aborder la vie publique et ces inconvénients. Quand à la crise d'Aargau, l'opération en elle-même je suis au courant. Comme la plupart des gens, je trouve qu'un rassemblement de troupes sith est préoccupante, je soutiens et fait confiance à l'action de la république face à cette menace.

Dis-j'en pensant à la suite de la réponse, je continua celle-ci.

- Je précise à nouveau que je n'ai pas mon mot à dire sur les décisions du sénateur Seldon et mon gouvernement, mais sachez que nous sommes pour la paix, mais pas à n'importe quel prix. Vous pouvez être sûr qu'Alderaan ne restera pas impassible.

- Concernant la création du front libéral républicain dirigeait par le sénateur S'orn, je n'ai pas grand chose à dire sur ce sujet. Il est tout a fait normal que toutes les opinions puissent être représentées et entendues au senat, même si je peux regretter que cette création intervienne à un moment d'instabilité.

Dis-j'en répondant à la dernière question du journaliste. Je regardais l'homme semblant satisfait de mes réponses et réceptive à l'amabilité dont je faisais preuve envers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 60
Âge du perso : 53 ans
Race : Humain
Binôme : Autre compte : Darth Valeras
Autre compte : Sayla Kobarr
Autre compte : Valerion Scalia (décédé)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
52/52  (52/52)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    Dim 16 Aoû 2015 - 13:38


Dans les milieux politiques, diplomatiques et économiques, il était rare de rencontrer des personnes aussi agréables qu'Isalia Ciryindar. Oui, on pouvait parler de... gentillesse. Un terme rarement utilisé par Ben. Le méprisait-il pour autant? Non, absolument pas. Derrière le gros bonhomme bourru et tout de même un peu vulgaire se cachait un gros ours aussi doux que sympathique. Les aventures que Ben avait eues avec des femmes n'avaient jamais été empreintes de machisme ou d'irrespect. Derrière le gros dur, on trouvait un coeur de chocolat.

Bon, sans exagérer non plus. Ben Doyle est Ben Doyle. Il apprécie les personnes qui peuvent se montrer aimables et honnêtes, ça ne l'empêche pas de défoncer la gueule à tous les hypocrites et autres alburostres. Hé ouais : alburostres.

    « Je serais ravi d'obtenir la composition de votre remède! J'ai essayé beaucoup de choses mais rien n'a vraiment marché. Peut-être cette fois-ci sera la bonne? »


Il en doutait. Il était quand même partiellement responsable de son insomnie. Sa consommation de café et d'alcool était trop grande. Comme tout drogué, seulement, il ne se voyait pas renoncer à ses vices.

    « Des vacances ne me feraient pas mal oui... Voyez-vous, l'entreprise que je gérais se trouve sur Telerath. Une petite planète, dans le nord-est de la ceinture du Noyau. J'y ai une belle retraite. N'hésitez pas à me contacter, le jour où vous souhaiterez découvrir la planète. Je vous prêterai la maison de villégiature, je l'occupe rarement. »


Une proposition qu'il faisait rarement. Ben avait deux logements, un sur Coruscant et un sur Telerath. Rares étaient ceux qui avaient vu son appartement coruscanti, quant à la maison de Telerath il ne la prêtait qu'avec moult précautions. La diplomate, toutefois, lui semblait fiable. Ne faisant jamais les choses à moitié, il avait décidé de lui accorder sa confiance.

    « Je vous remercie pour cet entretien, totalement imprévu. A votre place, nombreux auraient été ceux qui n'aurait pas daigné accorder un entretien. Voyez-vous, les hommes politiques méprisent aisément les journalistes. Et ces derniers ne sont pas non plus très justes avec les hommes politiques. Pourtant, les deux professions sont nécessaires et condamnées à se rencontrer fréquemment. Je ne vais pas abuser de votre temps plus longtemps, mademoiselle Ciryindar. L'article devrait être publié d'ici quelques semaines. J'ai beaucoup de choses prévues dans les jours à venir, notamment un curieux mariage sur Muunilinst... Quoi qu'il en soit, il se peut que l'article ne soit publié que tardivement. Je vous rassure tout de même, il sera évidement bien publié.

    J'espère vous revoir bientôt! Ah, mademoiselle, et n'oubliez pas de m'envoyer la recette de votre infusion. »


Il fit un clin d'oeil sympathique, serra la main de la demoiselle puis chacun put retourner à ses obligations.



P.S. : agréable rp! J'essayerai de poster l'article dans les semaines à venir, promis. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Hotel Grand Coruscant]Une interview en dehors des projecteurs (feat Ben Doyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-