La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Dim 5 Juil 2015 - 22:05

[/color]
-Lilalalalou, un peu de parfum par-ci, un peu par là. Ce soir c'est décidé, je ramène un beau mâle à la maison. Non Cerise... Pas mes cheveux, s'pas du foin.

Une soirée normale d'avant-fête dans le petit appartement de Naël. Oui tout à fait normale, si ce n'est qu'il était cette fois bel et bien décidé à draguer et ramener, pas seulement séduire puis courir se réfugier dans les pattes de son Gaupa. Enfin, comme tous les samedis où Dranor ne venait pas prendre un coup avec lui. Bref, semblant appuyer l'ironie de ce courage aussi soudain qu'éphémère, le poney savoudrait tranquillement le bout des cheveux roux de son maître qui dû retourner dans la douche. Il chantonnait en rêvant au bel adonis qui tomberait dans ses bras-ou plutôt le contraire vu sa morphologie de brin d'herbe poilu sur pattes.- quand son datapad sonna avec insistance. Grommelant, un oeil fermé par le shampoing le Sith sortit de sa douche pour répondre. C'était Dranor, et il appelait de manière tout à fait imprévue puisque les deux amis n'étaient sensés se retrouver que la semaine prochaine.

-Quoi ? Me parler ? T'abuse, j'avais des entrées pour une super boîte qui vient d'ouvrir, j'veux pas d'un hétéro pleurnicheur dans mes pattes. Nonnnnn sérieux, j'allais ramener quelqu'un et tout... Comment ça c'est comme d'habitude, s'pas vrai, j'étais déterminé pi occupe-toi de tes propres histoires de cul hein. Quoi justement ? Justement faut qu'on parle de ça ? Bon bon bon... A 22H devant le Wookie plumé. J'arrive mon chou.

Grommelant un peu pour la forme mais en réalité sincèrement inquiet pour Dranor -naturellement incapable de se débrouiller seul en matière de sexe puisqu'il n'était qu'un pauvre petit hétéro, militaire par-dessus le marché.- Naël acheva sa douche puis se sécha rapidement. Il mit ses habits normalement prévus pour une véritable sortie, autrement dit jean trois-quart moulant (sans aller dans le vulgaire non plus- laissant apparaître ses genoux retournés -comme ceux d'un animal- ses pattes pourvues de sandales fines et sa longue queue. Son tee-shirt était noir avec quelques paillettes argentées et laissaient son épaule aux trapèzes sailant rouler à l'air nu, quant à ses cheveux, juste ce qu'il fallait pour attirer un beau mâle, ils étaient laissés libres, cavalant jusqu'au creux de ses reins. POURQUOI ce gêneur -ami mais gêneur- piquait encore une déprime ?

***

-QUOI ??? ET TU OSES ME PARLER DE MA "TIMIDITE SEXUELLE". Bah toi, ça serait pas mal que tu le soit un peu plus. Zora ? Zora... De Shaâr-la ? Tu te tapes VRAIMENT cette fille ? Non mais c'est quoi à part une paire de seins sur pattes ??? Ouais, c'est une bombe mais dans tous les sens du terme, dire que tu m'engueulais sur mon soi-disant manque de moral. Derrière ces jolis yeux étrangement pas encore pourris par le côté obscur, faut que tu saches que c'est l'une des plus grosses ordures de la Dark'Académie. Enfin nan, t'as déjà du le voir. Mais mais tu lui trouves quoi à celle -là ?

Assis face à son ami, un éternel lait de bantha planté entre sa main, le jeune Sith contemplait ce dernier avec des yeux ronds. Il avait même penché un peu la tête sur le côté à la façon d'un animal qui tente de comprendre son maître. Ses oreilles ne cessaient de s'agiter tandis qu'il parlait entre deux pauses "observation d'ovni sous toutes ses coûtures.", se couchant furieusement en arrière puis se redressant vivement comme pour attendre une explication qui ne lui paraîtrait de toutes façons pas valable.

-C'est le toutou de la Dame Rouge, traîner avec elle équivaut à VRAIMENT bousiller ta carrière, y compris ta liberté. Attends-toi à être choppé comme sa complice quand la République l'épinglera comme criminelle. Tu... Tu es vraiment toi en sa compagnie ? J'sais pas, je n'arrive pas à te voir comme ça... Regarder tout ce qu'elle fait sans réagir. Bordel, c'est pas une Sith, c'est un monstre.

Malgré sa voix basse, le ton de Naël était clairement troublé, alternant entre colère, inquiétude et déception. Le semi-Cathar ne savait pas réellement comment l'apprentie d'Ynnitach prendrait le fait que son compagnon casse avec elle, ni même s'il voulait le faire d'ailleurs et tout ceci minait le Sith. Il avait pensé que le Républicain était une personne bien, pas pourrie au point de consentir ce que faisait une fille -puisqu'apparemment il était au courant de ses actes.- juste pour avoir le droit à quelques minutes de plaisir au lit. Le félin cependant se retenait de tourner le dos à Dranor, histoire d'éviter les ennuis-sachant qu'il en avait déjà trop dit.-cherchant comment le sauver, bien décidé à l'aider pour mieux le tuer ensuite.

-Va-y, j'écoute

Acheva Naël, encore un peu haletant mais bel et bien présent. Preuve que malgré tout, ce pro des ennuis était son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Lun 6 Juil 2015 - 18:33



Dranor avait réussi à avoir un petit sauf conduit pour aller faire un peu de ravitaillement sur coruscant. Mais il tenait à rester discret et ne pas faire d'esclandres. On lui avait laissé une opportunité de sortir il se devait de ne pas en faire n'importe quoi, la vengeance attendrait donc un autre moment.
Débarquant de son vaisseau, le contrebandier prit une bonne bouffée d'air. Même si ça puait, au moins ce n’était pas de l'air vicié de Dromund Kaas. Voulant toutefois se changer un minimum les idées, Dranor activa son holocummunicateur.

''Salut boule de poils, faudrait que je te cause..... Ouais.... Allez me prends pas pour un con, tu ramènes jamais personne comme d'habitude t'es «qu'une» allumeuse ! ….
Mes histoires de cul ? Hey ! Reste poli ! Bon.....Allez.... allez... J'ai bsoin' de me confier un peu là... j'ai la tête complètement en vrac... Devant le Wookie Bar ? Glamour.... Ouais.... Salut ma poule à ce soir.''


Le Wookie Bar... Naël avait vraiment des goûts de chiotte... C’était pas étonnant pourquoi il rentrait sans cesse sans conquêtes d'un soir... Il devrait peut être lui donner des cours, ça serait lui rendre service.

Le soir venu Dranor attendait à une table. Les talons posés sur la table, un verre de whisky à la main et son chapeau posé également posé sur la table. Voyant débarquer le clown, il lui fit un signe de la main.

''Hey ! Je croyais qu'avant les clowns on avait le droit au trapézistes ? Allez mon ami, viens poser tes fesses velues à coté de moi!''

Arranga amicalement le contrebandier se balançant un peu en équilibre sur sa chaise.
Le regardant s'asseoir et commander un verre de bantha -tssss....- , le contrebandier amorça donc la discutions. Il lui parla de son amour disparut, Zora et qui était réapparut alors qu'il était en détention sur Dromund kaas. Oui Dranor était perdu, il ne supportait plus le caractère cruel de la Sith, mais ne pouvait pas se résoudre à ne plus l'aimer.

Naël, pour sa part lui fit vite savoir sa façon de penser, ce qui le déstabilisa un peu plus. Essayant de trouvers quelques arguments valables, le contrebandier répliqua un brin -faussement- outré.

''Écoutes Naël, Zora est...Cruelle oui je le sais... Mais je l'aime, elle m'aime. Tu sais c'est pas juste une histoire de coucheries, même si je dois le reconnaître c'est... Carrément dingue avec elle, et vu que je suis également un amant formidable... ! Bon bref... Je sais qu'elle est devenue comme ça, mais je me suis juré de la ramener à la raison... Je sais que je peux y arriver, j'ai pas envie de dire que je suis son unique espoir, mais je me plais a y croire.''

Le contrebandier s'alluma un cigare, dire tout ça à son ami n’était pas chose aisée... Et Naël le connaissait bien maintenant, Dranor était du genre a se cacher derrière son air de séducteur invétéré mais il n’était jamais qu'un homme très fleur bleue. Il croyait à l'amour, le vrai, et le contrebandier l'avait trouvé en Zora. Le seul hic c’était qu'elle était complètement cinglée, avec une soif de sang hors normes...

''Ma carrière... Tu parles... je suis qu'un contrebandier, et je suis coincé, j'ai été forcé de porter allégeance à la Dame noire. Mais crois moi aussi Sith que tu sois, laisse moi te dire que je lui prépare un coup tordu. Je compte bien me barrer de la bas et vivre ma vie, avec Zora. Je vais la sortir de ce cercle de mort et de désolation. Je suis sur qu'avec de l'amour, beaucoup d'amour elle comprendra. Sinon.... Je la tuerais...par amour...''

Dranor vida son verre de whisky d'une traite. On pouvait aisément voir que ce n'était pas son premier et sûrement pas son dernier de la soirée d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Mar 7 Juil 2015 - 11:17

Depuis que tous deux s'étaient retrouvés en mission face au Besalik vulgaire, la gamine verte et le beau gosse tout abîmé au niveau de la main, Dranor et Naël entrenaient un lien particulier. Au sein même de l'Académie déjà, le Sith entretenait ses relations grâce à la confiance, jouant du fait que chacun en ait besoin, même le plus gros méchant de la Galaxie, mais avec Dranor c'était différent. Le contrebandier ne lui devait plus rien, ni le contraire car si le contrebandier n'avait pas abandonné le félin blessé, c'était parce que ce dernier l'avait couvert. La dette étant nulle, ils continuaient pourtant de se voir, la preuve, Dranor pouvait le traiter de clown sans se prendre une griffure à un endroit stratégique. Enfin, question amitié, autant dire que Naël le regrettait amèrement juste maintenant. Levant les yeux au ciel en écoutant les arguments de son interlocuteur, le félin accompagna la fin de sa plaidoierie en fermant les paupières, se forçant au calme. Il allait finir par croire que ces prudes de Jedis avaient raison à propos de l'Amour, c'était vraiment dangereux.

-As-tu déjà vu un Hutt se repentir ? Où t'imagines-tu Qa' Kender se repentir de ses crimes ?-Commença Naël en faisant référence à un criminel intergalactiquement connu pour son intelligence et son jeu d'acteur face aux psychologues pour obtenir des conditionnelles. Lors de ces dernières, il avait commis des meutres particulièrement sordides jusqu'à ce qu'on le coince.- Je t'explique, l'Ordre Sith abrite des paumés et des sadiques. Certains n'ont pas le choix, ils ne connaissent que ça, sont forcés... D'autres le veulent de plein gré, la Cause étant l'excuse parfaite pour tuer, torturer etc. Cette... Fille est l'une des pires, et tu ne la changeras pas.

Abordant désormais une mine un peu plus triste, Naël descendit la main sous la table pour tapoter amicalement le genou de Dranor en signe de soutien malgré tout. Bien sûr, il restait "en colère" face à la stupidité de son ami, néanmoins le moment n'était pas choisi pour continuer à le casser sous peine de le voir se refermer comme une huître.

-Et même si elle le faisait... Oui, imaginons qu'elle se repentisse, elle ne pourrait alors pas vivre avec ce qui pèse sur ses épaules. C'est le genre de personne qui viole deux pingouins et demi pour le petit déjeuner puis qui commande du Bantha à bouffer vivant le soir au resto. Elle aime ce qu'elle ait, le pouvoir... On ne s'échappe pas du côté Obscur, pas à ce stade.

Un petit soupir plus loin, il continua, prenant garde à ne pas s'emporter, sachant déjà qu'il prenait des risques.

-Que crois-tu qu'elle dirait si ta chérie te voyais avec moi ? C'est une raciste, elle a TOUT pour elle. D'ailleurs je suis étonné qu'elle ait même laissé sortir son joujou sur Coruscant et pire encore, dans un bar... Franchement dis-moi ce qui te plais chez cette femme, que t'apporte-elle ? Y'en a plein d'autres, piquantes, vives, aventurières sans les 3 grains de folie en plus. T'as aussi peu de respect pour toi ? Tu crois que t'es quoi pour elle ? Une personne de confiance à qui elle peut donner les sales tâches... Bien sûr que ta carrière est sur le point d'être gâchée... T'es un contrebandier doué, qui sait prendre le quota juste d'ennuis à ta charge pour faire des affaires juteuses, avec ses combines et relations. Pas un taré qui regarde sa copine torturer un gosse.

Un sourcil légèrement froncé, Naël observa son ami finir son verre d'une gorgée. Randall un autre copain-lui aussi connu sur le champ de bataille... Dans le camps adverse.- avait aussi une bonne descente. Jusque là pas de mal mais le Guerrier espérait franchement ne pas avoir à traîner le déprimé jusqu'à son appartement, encore moins si la fameuse Zora y était. Rien que de les imaginer comme un couple "normal", s'engueulant, se faisant l'amour et discutant de qui ils allaient massacrer avant le cours de Zumba de 19h15 de Madame le dégoûtait. Lui-même n'était pas un enfant de choeur mais il avait un certain sens de l'honneur, probablement plus qu'il ne se l'imaginait d'ailleurs.

- Disparaître est un cadeau en Corthose pour n'importe quel Sith voir criminel. Si elle avait voulu changé, elle aurait déjà saisi l'occasion crois-moi... Quelle que soit la raison de son départ. Mais réfléchis Dranor, pourquoi partir ? Qu'est-ce que t'as à lui offrir en échange de tout le pouvoir qu'elle a ? Ton amour ? T'as bouffé trop de bonbons roses ou quoi ? Youhou, la vraie vie rappelle au prince charmant de poser les pieds sur terre Les apprentis la craignent, certains guerriers s'écartent sur son passage. C'est plus qu'une sale morveuse a qui il faut une bonne claque... C'est un cas désespéré, une psychopate [HJ: OUI j'avais mis psychopatate....] qui se cache sous l'étendard de la Cause Sith. Et que crois-tu qu'il arrivera d'ailleurs lorsque toutou mordra la main de son mémaître ? Et bien le mémaître confisquera la baballe du vilain chien en espérant le faire pleurer, toi. Et le pire, tu sais ce que c'est ? C'est que Miss Caniche ne reviendra pas te chercher, elle s'achètera juste un joujou aussi stupide que toi... Qui couine après elle.

Ne put s'empêcher de terminer Naël sur un ton légèrement énervé malgré sa promesse intérieure. Dranor devait se réveiller ! De "rage", lui aussi acheva son lait d'une traite, laissant une moustache sur ses propres moustaches. Dommage pour la crédibilité légèrement entâchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Mer 8 Juil 2015 - 19:44



Le visage de Dranor se refermait peu à peu alors que Naël le semi cathar lui exposait sa vision des choses très terre à terre. Quand on connaissait un peu le personnage, on se demandait même si c’était possible. Il était parfois si haut perché et excentrique que l'on se demandait comme il pouvait garder les pieds, enfin les pattes dans son cas, sur la terre ferme.
Mais Dranor devait le reconnaître, c’était aussi un peu pour ça qu'il l'aimait bien et qu'il était son ami, enfin pour un Sith du moins...

Pour ce qui était de Zora, bien sur que Naël avait raison, et le regard bleu électrique du contrebandier vint rejoindre celui du félidé pour confirmer ses dires.
Soupirant longuement, le capitaine commanda un deuxième double whisky, l'alcool aidait parfois, alors que d'autres fois non.
Cette fois ci cela ne l'aidait pas. Son penchant pour la picole aurait sûrement fait de lui un ivrogne fini s'il ne s’écoutait pas. Cependant, il ressentait le besoin de boire plus que jamais. La grande déprime de la vérité venait de lui foutre un bon coup de poing dans le bide.

Regardant arriver et déposer son verre sur la table, le capitaine observa le liquide ambré remplissant pratiquement a ras bord son contenant en verre. Tout en inspirant, il ne quitta pas son regard de son verre, mais répondit a Naël.

''Tu as raison... Je le sais, et tu le sais... J'ai même aucun arguments pour te contredire...''

Il avala la moité de son verre en une gorgée, laissant échapper une grande grimace alors que l'alcool lui brûlait la gorge. Une quinte de toux sèche le secoua quelque instants  . Le regard un peu perdu dans le vide, le contrebandier hésita un instant avant de reprendre  :

''Je l'aime qu'est ce que je peux y faire  ? Ce sont des choses qu'on ne peut pas contrôler ni expliquer. Oui je l'aime et je la déteste à la fois... Pourquoi elle ne comprends pas que tout ça c'est mal  ? Si elle aussi m'aime, ça veut pourtant dire qu'elle est capable de ressentir de bonnes choses  non  ?''

Dranor s'envoya une autre rasade d'alcool  ? Que pouvait il y faire  ? La quitter  ? Peut être devrait il  ?
Mais y arriverait-il  ? Non... Zora était devenue une partie de lui au fil du temps, mais cette relation lui était néfaste. Le capitaine avait peur de se perdre, de devenir comme elle, et cela il ne pouvait tout simplement pas l'accepter.

''Il y'a forcement une solution Naël... ce qui à été fait doit pouvoir se defaire. Son cœur ne peut pas être aussi noir que tu le dis non  ?''

Il termina son verre dans une ultime gorgée avant de le claque sur la table, passant sa langue sur ses lèvres goûtant encore le whisky.

''Si je dois m’échapper avec elle un jour, m'aideras tu  ? Dis moi que tu le feras mon ami, tu n'es pas comme les autres...''

Posant son regard dans le sien, le félidé pouvait y lire de la sincérité. Dranor ne l'avait jamais considéré comme un ennemi. Il avait su voir en lui une certaine noblesse de cœur malgré ses airs de grosse tarlouze sortit de nul part. Mais le capitaine se fichait bien de l'image qu'il pouvait renvoyer, il ne s’arrêtait pas à ça, il était son ami depuis leur rencontre et c’était bien la seule chose qui comptait pour lui. Et il aurait peut être un jour besoin de lui pour quelque chose de fou et de dangereux. Cependant, s'il refusait, Dranor le comprendrait et ne le jugerait pas sur ce fait.

''Je comprendrais que tu refuses. Elle te déteste et j'ai cru comprendre que c'était réciproque... Mais j'ai envie d'avoir de l'espoir, c'est tout ce qu'il me reste. Je suis pas son toutou ni son jouet, tu te trompe là dessus...

Dranor venait de remarquer que Naël avait posé sa main sur son genoux en d'autre circonstances, il aurait probablement envoyé une salade de phalanges directement dans le visage de celui qui lui aurait fait ça. Mais c'était Naël, c’était sa façon d’être et de faire, le capitaine savait bien qu'il ne pensait pas à mal. Tapotant de sa main la papatte poilue posé sur lui, le contrebandier sourit doucement.

''Toi alors....''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Jeu 9 Juil 2015 - 10:20

Les croyances. A la fois une force et une faiblesse, compagnes d'un amour parfois à sens unique. Dans le cas présent, Naël hésitait, ne sachant pas si Dranor se trompait royalement ou s'il avait raison. Shaar-lâ ? Capable d'aimer ? Rien que d'songer semblait grostesque, et pourtant ce devait être vrai dans une certaine mesure puisque le contrebandier était encore vivant. Bien que doué dans son domaine, ce fait n'expliquerait pas que Zora conserve sa patience à son égard, surtout dans l'état où il était présentement et que la Sith devinait sûrement. Sans compter que le Guerrier savait que derrière ses airs de gros durs, son ami était fleur bleue au possible, il avait donc dû faire part de ses sentiments et idées romantiques au toutou d'Ynnitach. Comment expliquer que Zora garde son sang froid sinon parce qu'elle était également amoureuse en retour ? Les imaginer tous les deux se tenir dans les bras l'un de l'autre et roucouler donnait autant envie à Naël de s'attendrir que de vomir. A ses yeux, clairement, Dranor couchait avec une sorte de Rancor intelligent, un être si vil que son physique objectivement parfait -ou presque- s'en trouvait altéré. A chaque fois qu'il la rencontrait dans les couloirs, le semi-Cathar avait l'impression de pouvoir lire la haine sur son visage, visage toujours d'avantage déformé bien que cela reste inexplicablement une vision personnelle. Le côté obscur avait réduit déjà la majorité des Siths en cendres, arrachant leurs cheveux, jaunissant leurs yeux alors pourquoi l'une des pires restait-elle intacte ? Lui-même ne trouvait pas normal d'avoir échappé aux stigmates habituels. En réalité c'était parce qu'il utilisait très peu le côté sombre, et ce, sans même s'en apercevoir, d'où le fait qu'il soit plus équilibré mais également plus faible que d'autres Siths malgré un bon taux de Midichloriens. Oui, la Dark'Académie et maintenant la Galaxie entière semblaient décider à tourner, changer sans lui, le laissant à sa place immuable d'observateur. Et ce qu'il observait là, tout de suite, avait provoqué un court-circuit dans son cerveau, le laissant aussi immobile que silencieux pendant deux bonnes minutes après les dernières paroles de Dranor.

Néanmoins, le guerrier se reprit, s'il venait d'intégrer le fait que Zora était peut-être elle-aussi éprise du contrebandier, le reste passait encore plus difficilement. Comment ça les aider à fuir ? Non mais... Dranor réfléchissait-il parfois ?-apparemment non pour s'accoupler avec Shaar-lâ mais assons.- Le voilà en train de lui demander de sacrifier sa petite vie presque tranquille au sein de la Dark'Académie où il avait su se faire une place en tant que Maître d'Armes enfin respecté. Tout ça pour sauver une histoire d'Amour aussi grostesque que surprenante, digne d'un holofilm romantique où le monstre-souvent l'homme- se repentissait pour les yeux de celui ou celle qui savait faire fondre son coeur de glace. Non décidément, le Semi-Cathar n'avait aucune envie de jouer le rôle de l'ami qui se sacrifie pour que les tourtereaux s'échappe, surtout en sachant que la promise le haïssait férocement. Pourtant, il avait ce foutu sens de l'honneur qui l'empêchait aussi de laisser tomber ses rares amis -toujours des gens à problème, comme par hasard !- sans compter que "sa petite vie tranquille", il ne l'adulait pas tant au final. Et si c'était l'excuse parfaite pour prendre courage et en changer ? Une option de sortie. Sans compter qu'il avait toujours une histoire de poumon perforé à régler avec la Dame Noire qui avait essayé de le tuer quand bien même il tâchait lui, de la soutenir. On ne trahissait pas Naël Luz...

-Rien que pour voir ça, j't'aiderai s'il le faut. La Tordue fuyant le pouvoir, ça serait rigolo à voir ça tiens. Puis si t'as plus que l'espoir, j'vais pas te le retirer hein ! Ce serait triste.

Lança le Semi-Cathar moqueur, mais c'était pour mieux cacher son mal être. Certes, Naël n'était pas comme les autres, pourtant il n'imaginait pas valoir plus, et il se sentait s'enfoncer encore dans l'obscurité en s'apprêtant à aider un monstre à s'échapper. Par pulsions, ça le prenait parfois, des envies de justice comme ça... Dénoncer les vilains, et qu'on laisse les faibles en paix. Bon qu'on lui demande de les protéger, non, il ne fallait pas exagérer, ni même de les aider, mais le Guerrier apprécierait un monde où tout serait à sa place, sans horribles viols, tortures et autres joyeusités. Qu'on laisse les pauvres avec leur pauvreté, ils avaient déjà bien assez à faire... Et qu'on fiche la paix aux indépendants au lieu de les forcer à prêter allégeance. Bref, qu'on enferme les tarés, pas qu'on les aide à fuir pour vivre un amour non mérité. Pourtant, Naël venait de se compromettre, ce qu'il faisait très rarement, se sachant incapable de revenir sur un serment. Tout ça pour les beaux yeux de Dranor qui tapotait désormais sa propre main avec un air amusé. Comme si toute cette conversation avait traité de la température sur Dromund Kass demain.

-Il y a des choses qui ne peuvent pas être défaites, pas quand on est allé trop loin. Peut-être qu'elle t'aime, oui... Mais ça ne veut pas dire qu'elle le fait bien, ou que c'est sain. 'Fin pour ce que j'en sais de l'Amour moi.

Lui aussi avait donné son coeur à un Sith, à un "vilain" qui aimait le pouvoir, pour autant, Ra'Ya'Ha n'était pas avide au point de Zora. Il rechignait à tuer pour rien, appréciant monter les échelons et se battre, sans aller jusqu'à la torture, dédaigner donner la mort lorsque ce n'était pas utile. C'était un homme qu'on avait éduqué ainsi, il était né dans le milieu, n'avait pas eu le choix. C'était ce que se plaisait à songer Naël, au même titre qu'il avait rejoint les Siths contraints et forcé. Sa seule véritable faute était d'être trop lâche pour partir, mais où voudrait-on de lui quand bien même son casier judiciaire était plutôt léger ? Non vraiment, il y avait des choses qu'on ne pouvait pas changer. Constater que Dranor était en train de s'enfoncer dans la noirceur de Zora alors que la vie lui avait épargné ce côté de la barrière le rendait fou de rage, de la même façon que sa propre méconnaissance de l'Amour. On lui avait arraché Ra'Ya'Ha... Pourquoi Shaar-Lâ, la Haine incarnée, avait la chance d'avoir attiré un homme assez bon et assez stupide à la fois pour lui offrir ce sentiment qui intriguait et effrayait tout le monde ? Pareillement dans le sens inverse. Là où Dranor aurait mérité une gentille fille tranquille, il se retrouvait épris malgré lui d'une tordue. La vie était douce avec les coeurs glacés et sadique avec les fleurs bleues. Ca n'était même pas le monde à l'envers, ça avait toujours été ainsi.

- Il lui faudrait plus qu'une vie, même si elle changeait, pour réparer ce qu'elle a fait, et se remettre psychologiquement. Si son coeur a réussi a conserver une parcelle miraculeusement grise pour toi, le reste demeurera nécrosé, crois-moi. Il va falloir choisir entre la considérer comme morte et la laisser, ou te faire à l'idée que tu contempleras ses massacres voir y participeras. Deviens un monstre si tu veux réellement être en osmose avec elle, cesser de souffrir comme tu le fais. Perds tous tes principes, c'est tout ce qu'il te reste à donner pour la satisfaire complètement, et aussi pour satisfaire ton désir d'aveuglement. T'en serais capable ? Parce que vivre de manière aussi décalée, c'est pas possible, ça ne tiendra pas... En gardant un minimum d'humanité, tu crèveras d'une crise d'angoisse ou par suicide ou parce qu'elle ne supportera plus tes jérémiades. Shaar-lâ s'amuser à aimer ? Ouais pourquoi pas, mais changer... JAMAIS.

Sérieux comme jamais, Naël plissa les yeux, fixant son ami comme pour le défier de se laisser aller à ses plus noires pulsions afin d'obtenir une coordination parfaite avec la mégère. Dans ce cas là, soit lui-même serait mort en les aidant à s'échapper et ça règlerait le souci, soit le contrebandier pouvait faire une croix sur son amitié. Naël n'était pas un ange, mais il refusait de sombrer d'avantage, quand bien même promettre à un couple maudit de les aider à fuir n'allait sûrement pas alléger son karma.

Changeant tout à coup de thème, incapable de s'apesantir de trop, le félin se recentra sur la main de son ami. Minaudant légèrement il ronronna en réponse -un peu tardive certes- aux paroles de ce dernier.

-Moi ? Mais c'est toi qui me prête des intentions... Ah le pouvoir de l'interprétation.

Chantonna presque le Semi-Cathar avait de retirer effectivement ses doigts, comme s'il était vexé qu'on puisse le croire capable de s'abaisser à charmer ce contrebandier sans goût.

-Encore un verre et tu m'emmènes danser, tu me dois bien ça !

Fit Naël qui voulait surtout couper son ami dans sa descente de boisson un peu trop passionnée. Conseiller et Nounou, décidément, le métier d'ami ne payait pas beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Jeu 16 Juil 2015 - 10:42

Le contrebandier écoutait toujours son ami, hochant la tête le remerciant alors qu'il avait accepté de l'aider si jamais l'occasion se présentait. Dranor savait très bien que Naël risquerait aussi sa vie en voulant l'aider. Mais il n'en avait pas douté, si le félidé lui avait demandé, lui aussi lui serait venu en aide. Enfin... dans tout les cas il n'était malheureusement pas encore question de ça.
Zora n'était manifestement prête de changer, mais Dranor ne perdait pas espoir et n'était ce pas cet espoir qui motivait le contrebandier à continuer et à ne pas lâcher l'affaire ?
Il aimait la Sith c'était indéniable, et le capitaine n'arrivait pas à imaginer sa vie sans elle. Tout deux avaient vraiment vécu des choses fantastiques et terribles à la fois, et c'était bien dans la nature de l'homme à ne pas fuir. Enfin peut être pas chez tout les hommes mais chez lui oui...

Le semi cathar retira sa main de sur son genoux alors que le capitaine lui répondit avec un sourire en coin:

"T'inquiètes pas j'interprète rien du tout! Bon alors je vais me commander mon troisième verre comme ça je te ferais pas attendre pour aller danser!"

Se commandant son troisième verre, qui était en fait son cinquième, étant donné qu'il n'avait pas attendu son ami pour commencer à boire, le contrebandier commençait à être chiffon sévère cause du whisky. Receptionannt son verre, le jeune homme n'en fit qu'une gorgée.
Toussant une nouvelle fois, il claqua son verre vide sur le dessus de la table avant de déposer quelques crédits pour payer leurs consommations communes. C'était la moindre des choses c'était bien lui qui l'avait appeler alors payer les conso et aller danser c'était la moindre des politesse.
Se relevant d'un bon, après avoir allègrement chancelé, l'alcool faisant son oeuvre, Dranor se saisit de la patte poilus de Naël avant de s'exclamer:

"Allez en piste l'artiste! Tu vas voir ce que tu vas voir, jvais te faire virevolter comme une jeune demoiselle prête à tomber sous les charmes de ce bon vieux capitaine!"

Eclatant de rire et chancelant toujours mais tentant de garder un brin de consistance, le capitaine se dirigea bon train vers la piste de danse qui était désespérément vide. Ils allaient donc devoir faire les stars, et avec un peu de pot on prendrait peut être Naël pour une gonzesse! Bien qu'à présent le contrebandier était bien  trop bourré pour que ça le dérange.  De toutes façons Naël n'était pour Dranor ni un homme ni une femme. Il était comment dire? Un genre à part.
Mais que pouvait bien importer le regard des autres, n'était il pas son ami après tout?
Commençant à danser, sur de la musique plutôt rythmé le contrebandier même saoul finit n'avait pas son pareil pour s'amuser et passer du bon temps. Il dansait avec les félidé lui faisant son regard de séducteur, il fallait le dire surtout pour la rigolade.
Naël savait s'amuser aussi ça c'était un fait et on pouvait aisément dire que les deux passait plutôt un bon moment, et puis ça tombait bien le capitaine avait justement besoin de ça pour se remonter le moral et faire passer ses idées noires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Ven 17 Juil 2015 - 1:21

Le sujet de toutes façons sans issue fut rapidement évincé. Mieux valait cesser de continuer à sermonner Dranor, ce dernier ne changerait pas d'avis, d'autant plus qu'ayant déjà accepté la cruauté de Zora, il était loin d'être aveugle. Convaincre une personne aux yeux grands ouverts mais résignée sur son sort était impossible. Du coup, même si le fait d'y songer faisait frissonner chaque poil de son échine, le Sith avait choisi d'oublier le thème de son mieux. Et pour cela, une fois n'est pas coutume, Naël fini par céder à l'appel de l'alcool, lui qui ne buvait jamais, conservant cette hygiène impeccable qui l'avait jusque là maintenu en vie. Être Sith requérait en effet certaines capacités pour se battre, courir et résister, d'autant plus lorsqu'on avait son gabarit. Mais ce soir, au diable ses principes, d'autant plus que Naël avait l'impression que sa survie dépendait d'un certain pouvoir d'oubli justement procuré par la boisson. Ce soir, il n'avait en réalité pas le choix s'il voulait effacer de sa tête des images comme par exemple celle du toutou D'Ynnitach embrassant à pleine bouche le contrebandier ou encore pire, leur copulation... A l'idée, le jeune Sith commanda rapidement son second verre pour le boire cul sec. Rapidement rendu pompette car pas du tout familier de l'alcool et de constitution frêle, le félin se retrouva sur la piste de danse dans un état bien décontracté, plus encore que d'habitude.

-Ne me traite jamais plus de demoiselle, je suis un mâle, un vrai !

C'était sur cette réplique déterminée et piquante quoique non agressive-car aussi effeminé soit-il, Naël se considérait bien comme un homme- que les deux amis s'étaient retrouvés à se déhancher sans vergogne. A la fin, le pauvre Capitaine tanguait autant que s'il avait été dans un bateau sur les Mers agitées de Kamino, tant et si bien que Naël décida de le ramener à son vaisseau. Toutefois, le semi-Cathar changea d'avis en cours de route. Il n'avait pas envie de prendre le risque que Dranor se réveille en pleine nuit, et, envahit par la mélancolie ou son amour totalement rocambolesque pour la Sith, se décide de la rejoindre. Normalement assez je-m'en-foutiste, le guerrier avait d'abord décrété que ça n'était pas son problème, d'autant plus que Dranor cherchant réellement les ennuis, il ne méritait pas son aide. Bien sûr, ça c'était avant de se rappeler de leur amitié. Il était évident que si le Contrebandier prenait le volant et se fracassait contre un autre vaisseau, -si jamais il parvenait à décoller d'ailleurs- Naël s'en voudrait toute sa vie. Du coup, le jeune métisse avait décidé de l'amener dans un petit hotel miraculeusement correct de la zone, payant la chambre d'un geste nonchalant, non sans se promettre d'obliger son ami à rembourser.

Dans la lueur chiche de la chambre, le félin se débarbouilla rapidement, passant une main sur son visage fatigué quoique pas encore prêt à tomber de sommeil. Ce serait même plutôt le contraire, l'alcool l'avait à la fois lessivé et rempli d'énergie, de telle sorte qu'une horrible frustration venait de naître dans sa poitrine. Des élancements dans son crâne témoignaient de sa lutte pour trouver le juste milieu entre tâcher de fermer les yeux et faire la fête, même si ici, ce serait un peu difficile. C'est alors que, s'affalant sur le lit après avoir retiré son haut-pour dormir en pantalon donc- le Semi-Cathar entama un paquet de chips du mini-bar, ses jambes battant le vide tandis qu'allongé sur le ventre, il zappait les chaînes d'holonews de sa main libre. Tout cela était si ennuyeux qu'il se décida à jeter un coup d'oeil à son ami pour voir ce que ce dernier faisait. L'alcool aidant, Naël fit le rapprochement avec un détail assez ironique: cet hétéro de Capitaine était le premier homme qui l'amenait sur un lit sans qu'il ne fuit depuis très longtemps. Le dernier et le seul à l'avoir fait était Ra'Ya'Ha pour de simple câlins en attendant que Naël se sente prêt. Du coup, le cerveau un peu endommagé par la bière corellienne, le jeune Sith déplora le fait que Dranor aime les femmes, et d'avantage encore la SEULE qu'il ne fallait surtout pas courtiser dans la Galaxie. Enfin d'un autre côté, c'était probablement ce fait qui avait permis à Naël de passer outre cette peur qu'il ne s'avouerait jamais vraiment de se retrouver seul avec un garçon dans une chambre... Et oui, la grande gueule était en fait plutôt du type effarouchée, détail connu de Dranor qui ne se privait jamais de le piquer tout en essayant de l'aider à passer ce cap. Bref, un ami, aussi casse-patte que réconfortant... Aussi solidaire qu'aimant à ennuis, sachant que dans le cas du Capitaine, le second constat primait.

-Tu m'as peut-être fait rater un super rancard et causé deux ou trois crises cardiaques ce soir avec tes aveux à la noix sur un amour complètement débile... Mais on a bien rigolé.

Légèrement abîmé par l'alcool donc, pour ne pas dire bien touché-coulé en réalité, Naël se prit soudain à sourire d'un air un peu fou. Visiblement, il était très amusé par une idée qui venait de germer dans son cerveau tout à coup bien inspiré.

-T'sais quoi ? Y'a un moyen de la retenir qui sait, et de la faire changer. En tout cas dans les holofilms pourris
-Il désigna de la main le téléviseur qui crachait lamentablement le 999 ème épisode d'une série romantique- ça marche... Mets-là enceinte ta Sith. 'Fin, si le côté obscur ne lui a pas dévoré tous les organes. Ouais, fait-lui un gosse, parait que ça rend les femmes plus douces et compatissantes. Tu me diras, ça a pas marché sur ma mère. C'était p'têtre l'exception à la règle, ou alors Zora sera encore pire, ouais, c'est quitte ou double...



Ricanant doucement, fier de son idée qu'il savait pourtant aussi débile qu'irréalisable, le jeune Semi-Cathar avait eu le visage assombri quelques secondes à l'évocation de sa génitrice. Quelques secondes seulement, car il ne voulait surtout pas accorder à cette égoïste sans coeur le moindre de ses sentiments, même imbibé d'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Mar 21 Juil 2015 - 11:03



Ce n'était pas dans les habitudes de Naël de boire mais il avait finalement décidé d'accompagner le capitaine. Dranor se retrouvait tout naturellement capitaine de boissons et cela l'enchantait carrément.
Dansant donc à n'en plus finir le contrebandier ne put que rire lorsqu'il entendit son ami lorsqu'il le traita de demoiselle. La répartie toujours bien accrochée à la ceinture et saoul comme pas deux, la réplique du capitaine ne se fit pas attendre.

"Oui oui c'est ça... en tout cas ne compte pas sur moi pour faire la femme, allez allez va, danse!

Il n'en fallut malheureusement pas longtemps pour que le contrebandier finisse debout sur une table son chapeau à la main le faisant tourner comme un lasso, dansant et criant des yeeeeehaaa à n'en plus finir.
Oui... Naël avait eu une bonne idée de le ramener malgré certaines protestations et vociferations outrées du jeune capitaine. Mais un homme bourré est surtout bien plus en sécurité dans un lit que dans la rue.

Le vaisseau étant largement trop loin pour que son ami le ramène, celui ci avait eu la bonne idée de lui payer une chambre. Chambre qu'il allait bien sûr lui rembourser, Dranor n'était pas dans ce genre là... enfin si toutefois Naël oubliait... ça ne serait pas plus mal, le capitaine avait un peut la réputation d'avoir des oursins dans les poches. Et puis il lui avait payé ses conso ça comptait pas pour du beurre non plus....

Se laissant tomber raide dans le lit après avoir enlevé son manteau long, Dranor se frotta le visage avec le revers de sa main. Pour être torchon chiffon carpette, il était torchon chiffon carpette... et pour de bon...
allongé sur le dos il retira ses bottes avec le bout de ses pieds les laissant tomber par terre au pied du lit.

"Y'avait vraiment pas deux lit simple ? ou t'as trouvé que ça comme plan foireux pour m'emballer...? Jte jure Naël quoi... mais t'as raison oui, on ses bien marré! Mais je suis complètement saoul...."

Toujours allongé à côté du semi cathar, le capitaine les bras croisés derrière la tête, observait le plafond d'un regard un peu absent.
Inspirant longuement et fermant un peu les yeux, un peu ébloui par la lumière de la chambre, tentant également de contrôler le tangage incessant qui troublait sa vision.
Dranor n'allait pas gerber, mais il fallait dire qu'il avait prit une sacrée rincée.
Il écoutait d'une oreille semi attentive la fausse bonne idée de Naël, lui faire un enfant... ça c'était une fausse bonne idée pour sûr et pour plusieurs raisons d'ailleurs...

Regardant d'un œil a demi ouvert le félidé rire, Dranor soupira longuement avant de lui répondre d'un ton un brin agacé:

"Naël arrêtes, jt'en prie... De une, on fait pas un gosse pour essayer de changer l'autre... de toutes façons je sais très bien que ça changera jamais rien chez elle... et en plus je suis pas... mais alors pas du tout près ni disposé à être père... Mais ça, tu devrais déjà le savoir..."

Oui définitivement, le capitaine ne se trouvait pas assez mâture pour avoir un gosse, même à la mi trentaine... mais bon c’était comme ça . Peut être que ça viendrait un jour ? Ou peut être pas... Il n'en savait foutrement rien.
Grognant un peu il tenta de chasser ces idées de son esprit.

''Bon.... allez extinction des feux...''
Dranor se pencha au dessus de Naël pour atteindre l'interrupteur, mais gardant sa main sur celui ci, il resta là à le regarder dans les yeux quelques secondes. Puis son doigt vint appuyer sur l'interrupteur avant que ses lèvres (***oh mon dieu....***) ne se posent sur celles du semi cathar. Qu'Est-ce qu'il lui avait prit? il ne savait pas... l'effet de l'alcool surement...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Ven 24 Juil 2015 - 0:35

Confiance.
Une confiance retrouvée après des années en perdition dans les rues de Coruscant, dans les sous-terrains obscurs de Korriban, partout où il allait Naêl avait cherché cette foutue confiance qui s'était évaporée le jour même de la mort de Ra'Ya'Ha. Et dire que c'était pour la retrouver aujourd'hui, alléchée par le goût sucré de l'alcool demeuré que les papilles du jeune félin. Des muscles chauds roulant sous ses doigts entreprenants, et une bouche encore plus imbibée de boisson pressant la sienne. Ses yeux se fermèrent, il profitait de cet instant où ses muscles ne se tendaient pas dans une fuite désespérée. Sa respiration calme s'agita un peu, faisant renaître ce désir longtemps camouflée par une peur panique de ces autres. Ces autres qu'il entraînait dans son sillage puis rejetait sur le pas de la porte, décidant finalement de ne leur accorder aucune confiance. Aujourd'hui c'était différent, il avait bu et surtout, il connaissait bien cet homme attirant qui l'embrassait au lieu d'éteindre la lumière. Naël pouvait deviner combien son corps devait être agréable au toucher. Cette épaule musclée en guise d'échantillon lui donnait envie de s'y fondre, de se laisser totalement aller contre ce corps de voyou, de contrebandier qu'on ne refairait pas...

Attendez... Contrebandier ? Les yeux verts en amande du félin se rouvrirent brutalement, il mit fin au baiser en repoussant violemment Dranor, presque au point de le faire tomber. Ses iris se mirent à luire de colère, son poil se hérissa. S'il appréciait les blagues, le Sith trouvait que cette fois son ami allait trop loin.
-Ca t'éclate de te foutre de ma gueule ? Ahahaha Naël la grande folle qui me dragouille sans arrêt. Qui dragouille tout le monde d'ailleurs mais ne fait rien. A quoi tu joues saleté d'hétéro sans coeur et sans goût hein ? Après le toutou d'Ynnitach, tu veux voir ce que c'est que d'embrasser le chat de gouttière ? Ca t'amuse de me chauffer pour ensuite mieux me jeter ? Joue pas à ça... J'croyais que notre amitié comptait vraiment.
Oh non, on n'allait pas lui faire avaler aussi facilement qu'un homme fou d'une fille encore plus folle se mette tout à coup à le peloter par intérêt sincère. Bien sûr, la boisson aidait, et lui aussi avait sentit ses défenses baisser la garde un moment. D'ailleurs il se sentait apte à les abattre lui-même totalement sous couvert d'une bonne explication de la part de Dranor. Cependant, il avait encore suffisamment de conscience pour penser au lendemain, aux conséquences inévitables de cette grande Farce si jamais elle devait se produire. Mais surtout, il avait peur, terriblement peur de passer à l'acte, d'autant plus avec un ami qui, soit se moquait de lui, soit risquait de le regretter au point de ne plus jamais vouloir le revoir ensuite. 
Evidemment, sans boisson, le dilemme n'aurait même pas eu lieu d'exister. Dranor était un frère pour lui, or il avait beau être homosexuel, "l'inceste" ça n'était pas vraiment son truc. Mais présentement, l'alcool chauffant ses veines rendait précisément ce dernier extrêmement attirant. Il priait intérieurement pour que Dranor lui donne une explication valable, qu'il vienne le chercher au-delà de ses craintes, tant pour en finir avec elles que pour retirer son ami des griffes de Zora. Dans son esprit embrumé il s'inquiétait autant de perdre le contrebandier que de lui sauver la mise. Et si l'humain s'enamourachait de lui ? Ils feraient un sacré duo... Se barreraient loin de tous les ennuis et passeraient leur temps à s'amuser. Oh oui, ce serait idéal. Même pour une nuit, une seule. Le jeu en valait-il vraiment la chandelle ?

L'alcool le rendait aussi imprudent qu'indécis, après des années de simples bisous dans le cou, de petits jeux de séduction jamais menés à terme, le jeune félin n'avait jamais été aussi proche de conclure, même avec Ra'Ya'Ha, l'ambiance n'avait pas été aussi électrique, pour la simple et bonne raison que ce dernier était mort avant même de lui avoir donné ce fameux baiser de victoire qui devait mener à l'acte... Ponctuant sa nomination de guerrier Sith après ces années d'entraînement et d'amour sage. D'un autre côté évidemment, même pompette, la préocupation de Näël concernant cet hétéro -apparemment ps si décidé que ça- complètement soûl- était tout à fait légitime. Il ne voulait pas gâcher leur relation d'amitié... Tout en aspirant à tellement plus. Juste changer le quotidien, un petit bonus pour saluer leurs efforts à tous les deux pour survivre, un ami sur l'oreiller, un confident... Qu'il espérait pouvoir sauver de sa propre folie.

L'esprit embrouillé, le Sith oublia d'éteindre la lumière, signifiant peut-être sans même en avoir conscience que la discussion n'était pas terminée. Il attendait un rejet ou une autre tentative de séduction sans savoir ce qu'il préférait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Mar 28 Juil 2015 - 15:37



Dranor complètement bourré se recoucha sur le coté à coté de Naël lorsque celui ci ralluma la lumière. Mais de quoi pouvait il bien parler ? Oh en temps normal et complètement des-alcoolisé, le capitaine aurait probablement comprit ou il voulait en venir. Mais la rien a faire, il ne saisissait pas la moitié de ce que le semi cathar lui racontait.

Pattes de velours était partit dans des explications alambiquées. Mais le capitaine aurait bien volontiers préféré vider l'alambique pour en récupérer encore un peu d'alcool plutôt qu'essayer de comprendre ce qu'il racontait.
Grognant, le contrebandier répondit cependant :

''Bordel Naël.... mais de quoi tu parles ? Je comprends pas un traître mot de ce que tu racontes....''

Non vraiment il ne voyait pas ou il voulait en venir, et puis qu'importait ? Ils avaient fait la fête tout les deux, Dranor avait l'air largement plus saoul que lui, enfin c'est du moins la conclusion à laquelle il était arrivé, mais tout ça ne comptait pas vraiment en fait.
Naël gâchait la fin de soirée, et ça, le contrebandier n’appréciait pas du tout.
Bon il était vrai qu'en temps normal, et totalement frais, Dranor n'aurait jamais au grand jamais eu envie d'embrasser son ami homosexuel notoire, mais que ne faisait on pas avec trois grammes dans chaque bras ?

Non non non... Naël gâchait tout, c’était intolérable. Le contrebandier avait toujours l'alcool joyeux et là ça ne le faisait vraiment pas rire du tout.

''T'as finis maintenant ? Jpeux éteindre la lumière ? Arrête de réfléchir deux secondes.... ça te changera, et puis tu risque quoi... ? Jsuis majeur et vacciné... Et toi aussi non ? ''

Et puis voilà c’était vrai, pourquoi le semi cathar refleurissait il autant à la fin ? Peut être n'avait il tout simplement pas assez bu ? Oui ça restait la réponse la plus logique à la question que pouvait se poser un homme bourré, mais cependant, Dranor n’étais pas homme a s'avouer aussi facilement battu, il avait certe perdu une bataille mais pas la guerre.
Reposant son doigt sur l'interrupteur, il regarda une nouvelle fois le semi cathar dans les yeux, les siens rougis par l'alcool et poursuivit :

''Tu sais quoi ? Je vais éteindre la lumière, et là pas de questions du genre ''et si... et si...'' Pense à maintenant, pas à après.''

Le capitaine mis ses menaces à exécution et éteignit la lumière.
Pourquoi penser autant pour si peu ? Oh bien sur s'il avait été totalement a jeun il ne serait pas retrouvé dans un lit double couché à coté de Naël et bientôt même dessus. Non, Dranor aurait pensé à Zora, à sa vie de parfait hétéro et non d'un capitaine éventuellement bi....
L’alcool avait certes des bon coté pour oublier, mais un certain coté désinhibiteur qui n’était peut être pas le bienvenu à ce moment précis. Mais ça... le contrebandier était à bien des années lumières de ces belles réflexion d'homme à l'esprit clair.
Non, Naël voulait danser ? Et bien c'est exactement ce que le capitaine avait à l'esprit. Le cathar s’était posé trop de questions par le passé et ce n’était pas étonnant pourquoi il n'avait jamais rien fait avec personne.
Bon c’était assez ironique de dire que le premier serait peut être Dranor, hétéro inconvertible, mais comme disaient parfois les jedi, les voix de la forces sont parfois bien troubles ! Enfin... peut être ne disaient-ils pas ça mais c’était un truc dans le genre !

La lumière éteinte, le capitaine se glissa donc pres du semi cathar, la suite serait probablement étrange.

Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Sam 1 Aoû 2015 - 4:48

[HJ: Tadammmmm : connerie faite Very Happy J'ai fait comme convenu, toutefois si quelque chose ne va pas, dit-le moi, je modifierai sans problème. cheers ]

Ca n'était pas bien, il le savait.

Mais la tentation augmentait en proportion à l'insistance de Dranor, son cerveau embrumé lui soufflait de se laisser aller, de profiter du consentement de l'autre. Ligué à son esprit, son corps de plus en plus tendu face à la frustration le narguait sournoisement, rempli de questions aussi réthoriques que tordues "Depuis quand être responsable le préoccupait ?", "Depuis quand un gamin des rues jouait les gosses raffinés plein de principes ?"... Probablement depuis que deux peurs principales avaient envahi tout son être probablement. L'acte en lui-même le terrifiait, mais surtout, c'était l'après qui le paralysait réellement: rien ne serait comme avant, même si lui et Dranor restaient amis.

Quant au fait de coucher avec le "caprice" de Zora n'en parlons pas. Pourtant, à bien y réfléchir, ça ne comptait pas comme un réel argument. N'éétait-il pas déjà voué à se transformer en carpette si la chienne d'Ynnitach apprenait où et avec qui se trouvait son jouet ? Du coup, l'argument sensé le réveiller de cette folie, s'unissait soudain aux autres, plus improbable mais aussi plus fort et plus vicieux. S'il mettait sa vie en jeu, autant que ce ne soit pas pour un simple baiser volé. Déjà condamné, potentiellement punissable... Cela lui donnait le droit de commettre son crime jusqu'au bout, n'est-ce pas ?

Réagissant aux dernières paroles de son ami avec un léger décalage, le félin était resté l'observer pendant une bonne minute, les yeux figés dans le vide. Il avait soudain semblé reprendre conscience lorsque ses prunelles avaient daignée se poser dans celles du contrebandier. Ils étaient tous les deux foutus, qu'on les laisse vivre cette nuit comme si c'était la dernière puis improviser ensuite pour tenter de tromper la mort. Demain son cerveau se mettrait en marche pour échapper à Zora, pour rétablir leur amitié. Demain ils souffriraient plus que de raison, mais de toutes façons, vu le stade avancé de leur connerie, encore une fois, ils étaient déjà destinés à se sentir gênés en se levant. Tant qu'à laisser s'infiltrer des regrets, de la honte voir de la tristesse, autant que ce soit complètement. Professionnels jusqu'au bout, dans tout ce qu'ils entreprenaient, n'est-ce pas ?

Et puis, il en avait tellement en vie ! Contrairement à Dranor, sensément hétéro, Naël était réactif face à un corps si bien bâti. Il avait accumulé les frustrations depuis des années depuis la mort de Ra'Ya'Ha, puis ses tentatives sans réussite. Chauffer sans jamais se satisfaire, séduire sans aboutir l'avaient finalement conduit à cette situation, où, aidé par l'alcool, le semi-Cathar avait choisi de commettre l'irréparable avec un de ses meilleurs amis.

La Force virvoltant en lui, le jeune félin laissa ses muscles se décontracter malgré lui. Il n'en pouvait plus de toute cette tension accumulée, tant corporelle comme mentale. C'était désormais à ses sentiments et instincts les plus primaires qu'il s'offrait en pâture, achevant de perdre ses capacités à penser. Lui le pragmatique félin privé de tout, par la vie ou de son propre chef au nom de la survie était prêt à payer très cher, juste pour connaître ce fameux instant d'extase qu'il s'était souvent vanté d'atteindre, fieffé menteur piégé.

Coincidence. La lumière s'éteignit en même temps que tout sentiment de culpabilité. Ses yeux fluorescents contemplèrent les courbes gourmandes que Mère Nature leur permettaient de voir. Il se pelotonna contre ce corps chaud et accueillant qui l'appelait à grand cri, ronronnant de plaisir sans pouvoir s'en empêcher.

-J'te préviens, j'veux pas t'entendre pleurer demain. C'est toi qui m'aura à demi-violé. Souviens-toi bien de tes paroles, sinon je te tue de mes propres griffes, avant que Shaar-Lâ ne te passe dessus... Dans tous les sens du terme.

A moitié rieur, à moitié sérieux, Naël fixa le trentenaire un instant, oubliant certainement que ce dernier ne voyait rien dans le noir... Puis, il n'y tint plus et l'attira contre sa poitrine menue mais nerveuse et pourvue de muscles fins mais solides timidement cachés sous des poils soyeux.

***

Un grognement.

Le soleil le dérangeait. Sans en arriver à avoir mal à la tête, Naël sentait que cette dernière était lourde. Ses midichloriens avaient annulé une partie des effets de l'alcool, sans compter qu'il n'en avait pas telement bu. Pourtant terriblement fatigué, le semi-cathar daigna à peine ouvrir les yeux. Il remarqua le corps allongé à ses côtés et en profita pour se remémorer leur nuit, qui, de son point de vue, avait été plutôt agréable. Un moment d'euphorie qu'il savait précédant à la tempête, l'envahit. Finalement il avait été capable de sauter le pas... Ce n'était pas son Amour, mais ce dernier étant défunt, évidemment, il avait fait contre mauvaise fortune bon coeur. Enfin mauvaise fortune... Vu la façon dont était bâti Dranor, c'était plutôt le gros lot qu'il avait gagné. Dans le bon sens comme dans celui plus ironique d'ailleurs. Mais chut... Inutile de penser à ces prochaines heures voir minutes sûrement infernales. Epuisé et heureux, le guerrier Sith ferma les yeux à nouveau, se rendormant à moitié tout en priant pour que Dranor ne se réveille jamais -tout en continuant de respirer quand même bien sûr.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Mar 4 Aoû 2015 - 16:32

Dranor la gueule enfarinée avait l'impression d'avoir passé une nuit agitée.
Il fallait dire qu'avec ce qu'il avait ingurgité en alcool l'inverse aurait été étonnant, mais il n'avait pas vomit, c'était en soit un bon point.
Se frottant les yeux alors que la lumière du store à moitié fermé  venait se poser sur son visage il grogna de mécontentement.

"Roh.... roh la lumière merde..."

Il se tourna lourdement sur le côté avant de tomber nez à nez avec le cathar.
Dranor resta là à l'observer avant de froncer les sourcil et soulever le drap qu'il reposa rapidement avant de déglutir. OK...
Naël était à poils, au sens propre comme figuré... Ptetre qu'il avait eu chaud pendant la nuit? Ouais c'était bien possible... Mais... Lui aussi était nu... Le contrebandier essaya de se rassurer en se disant qu'il avait probablement eu chaud lui aussi...

Mais honnêtement tout ça ne sentait pas très bon... il tenta une nouvelle fois de se remémorer le fil des événements.
Ils avaient bu ouais ça c'était validé... Naël l'avait ramené. Ouais c'était ok ça aussi... et la suite vint revenir dans sa tête comme un retour de manivelle.

"holà la... La boulette... Putain de merde..."

Le capitaine remua un peu Naël pour le réveiller et alors qu'il ouvrit les yeux Dranor le regarda un peu bizarrement. La situation était assez scabreuse. S'il se rappelait bien, c'était lui qui avait lancé la chose et intérieurement le capitaine commençait à se demander comment ils en étaient arrivé là... Lui n'était pas du genre homo refoulé... Dranor aimait bien trop les femmes pour aller chercher son bonheur du côté masculin... Non en toute honnêteté le jeune homme ne comprenait vraiment pas cette situation, mais peut être ne fallait il pas trop se poser de questions, si les choses s'étaient passés ainsi c'était que cela devait se faire. Non... ce qui embêtait le plus le capitaine c'était qu'il avait trompé sa Zora... et ça ce n'était pas dans les habitudes de la maison. Peut être que leurs problèmes de couple y avaient été pour quelque chose ? Ou bien était ce simplement le trop plein d'alcool? Voir peu être même ces deux explications ?
Dranor n'avait pas vraiment l'esprit à aller dans des investigations plus poussées, la priorité était avant tout de parler avec Naël qui le regardait toujours. Ça n'allait pas être évident mais l'un comme l'autre ne pourrait pas faire comme si rien n'était arrivé.

"Salut... ça va?"

Se hasard le capitaine. Le terrain était glissant mais ils ne préférait pas faire traîner les choses, surtout que des flash de la nuit passée commençaient à envahir son cerveau qui émergeait de nouveau. Mais bon... ce qui était fait était fait... et plutôt bien d'ailleurs car quand on croisait le chemin du capitaine, généralement on s'en rappelait. Il aimait aussi à croire que Zora ne l'avait pas jeté un peu aussi à cause de ça, Dranor était un bon amant on y pouvait rien c'était comme ça, c'était peu être de famille? Enfin si c'était dans les gènes le contrebandier ne s'en plaindrait certainement pas!
La petite pensée qu'il eu pour Zora le fit se tourner sur le dos passant son avant bras sur son front, soupirant un brin pensif avant qu'il ne rajoute :

"Pfff... holà là... tu parle d'une histoire toi...vaut mieux que ça reste en très nous... j'ai pas envie qu'on me donne une réputation de bi. Dranor la folle de l'espace... Putain non mon vieux..."

Il reposa son regard du coin de l'oeil sur Naël guettant un peu sa réaction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Mer 5 Aoû 2015 - 0:04

Pas de cri. Le soulagement !

Oreilles inconsciemment rabattues, protection bien faible face au hurlement probable d'un hétéro découvrant qu'il avait trompé sa femme avec un autre congénère, Naël s'était effectivement préparée à une bonne attaque sonore. Par chance, à part se dévisager un bon moment, les deux amis devenus amants d'une nuit ne s'attaquèrent ni via les mots, ni via les poings. De quoi en être fier n'est-ce pas ? Les voilà donc désormais déguisé en êtres civilisés qui allaient pouvoir discuter tranquillement de l'indiscutable. Le soleil s'était levé sur une réjouissante journée, Naël le pressentait d'avance, au point d'en frissonner de flemme par avance. Oui, il était déjà fatigué rien qu'à l'idée de chercher quoi dire voir penser, d'imaginer Shaa-lâ le faire griller à la broche puis le déguster devant Dranor qui aurait peut-être la "malchance" de survivre pour se voir infliger mille et une torture -ou plutôt un million vu le personnage.- Pourtant, c'était nécessaire. Impossible de faire autrement, il devait bien ça à son ami même si à l'origine, le vrai fauteur c'était justement celui auquel on se serait attendu le moins... Le fameux et prétendu hétérosexuel.

Ramenant sa longue queue qui s'était échappée des draps pendant la nuit, le jeune homme résista à l'envie d'en passer suavement le bout touffu contre la jambe de son camarade. [HJ: Le premier qui détourne cette phrase... Je le tue ! Oui j'ai essayé de reformuler autrement, pas moyen. Et oui c'est une phrase essentielle que je ne retirerai pas, ni pour les âmes puritaines, ni pour les gros dégueulasse Very Happy ]C'était un geste instinctif de consolation, marquée dans ses gênes et qui serait plus prononcée s'il avait communiqué avec les siens. Néanmoins, il se doutait que son ami ne le prendrait pas forcément bien. Du coup pour l'instant, Naël s'était retiré en bout de lit pour éviter tout contact physique. Il s'agissait d'éviter de suggérer à Dranor de pousser le fameux cri horrible des holofilms à deux crédits oublié en début de scène. L'ouïe fine du guerrier s'en passait volontiers.

-Ca va, et toi ?

Se décida à répondre Naël, ayant l'impression que sa voix laconique ressemblait à ses réponses pareillement automatiques sur les tchats lorsque quelqu'un de l'holonet ne l'intéressait plus. Il pouvait deviner la réplique de Dranor à sa question, aussi fausse, voir pire encore que la sienne. Comme pour aider son camarade, le Semi-Cathar se leva quelques instants après que Dranor se soit tourné, une main venant râcler son front, sachant que malheureusement, la honte qui devait y perler ne s'effacerait pas si facilement. Naël avait un millier de répliques aussi déconcertantes que désopilantes-très... Lui somme toute- qui jaillissaient dans son cerveau mais il se garda de les dire, et encore plus de minauder comme avant. S'il avait déjà volontairement exagéré ses manières et les clichés avec Dranor, ce n'était pas le moment maintenant qu'ils avaient vraiment couché ensemble.

-Tu crois vraiment que j'ai envie de m'en vanter ?
-Répondit le Sith avec une détermination un peu trop sèche qui le poussa aussitôt à la culpabilité. Ce ton ne lui allait pas du tout même si en fait, il pourrait éventuellement rassurer Dranor sur son silence. C'était aussi clair que tranchant, Naël ne rapporterait rien à personne. - Allez t'en fais pas vieux, ta chérie remporte largement la palme de la "folle de l'espace" si tu veux mon avis.

Voilà, il n'avait pas pu s'en empêcher... Un jeu de mots aussi facile qu'innocent (ou presque), se moquant de sa propre condition... Enfin de LEUR condition pour faire passer la pillule, adoucir la réalité. Bon après, lui ne se sentait pas spécialement mal dans sa peau s'il omettait qu'il risquait de la perdre dans d'atroces douleurs -sa peau donc.- via Zora la Tolérante copine de son cher, tendre, et masochiste ami. Néanmoins, c'était un camarade fidèle qui n'abandonnait pas les siens à la première difficulté. Choisissant la pudeur par respect envers Dranor, le Semi-Cathar conserva un silence de circonstance, ne le coupant que pour signaler qu'il filait sous la douche.

Une bonne dose de savon qui n'effacerait pas les souvenirs, du shampooing pas même deux en un-c'était quoi cet hôtel à la noix -. De l'eau froide pour chasser la remarque inutile "bah quoi, c'était pas mal, pas mal du tout même pour une première entre un hétéro et un gay coincé." de son cerveau aussi grinçant que ses lèvres avaient su l'être pour d'autres... Bref, effectivement, la journée commençait bien.

S'habillant rapidement, après avoir versé des larmes silencieuses en démêlant son épaisse crinière, le félin se rendit dans la chambre où il se mit à observer avec un intérêt des plus étranges... Le fascinant mur, inintéressant au possible, tout en restant fascinant. Si si. Tout d'ailleurs dans cette petite chambre propre mais fade lui semblait absolument magnifique du moment qu'il pouvait éviter de croiser les yeux de son amant d'une nuit. Après l'avoir longuement fixé, Naël n'avait plus le courage d'accrocher son regard à nouveau. Il ne savait pas ce qui avait bien pu se passer dans la tête du contrebandier pendant sa douche. Rapide certes, mais moins que les pensées d'un homme qui venait de découvrir sa probablement bisexualité, de déniaiser un puceau et tromper sa compagne (légèrement psychopathe au passage) le même soir.

-Allez détend-toi, personne n'en saura rien. Comment veux-tu que ça sorte d'ici ?

Ouais, Ok, Zora avait la capacité de lui sortir les vers du nez en fouillant dans son esprit, mais avant d'en venir là, il faudrait qu'elle ait des doutes... A Dranor de faire comme si tout était normal bien que ça lui en coûterait sûrement. Naël imaginait autant qu'il comprenait à quel point son ami devait être soumis à sa compagne.

-Ou sinon, il est toujours temps de te barrer, comme t'avais prévu... Mais sans elle... Solution facile que tu refuseras sûrement parce que t'es maso, pas vrai ? Maso et amoureux... Cocktail explosif. Reste plus qu'à bien cacher ça mon petit Dranor. Ils servent à quelle heure le petit déjeuner ici ? Bah quoi, faut des forces pour cacher un secret.

Non décidément, le guerrier n'arrivait pas à garder l'air totalement sérieux qu'il avait voulu se donner... Mais bon, pourquoi faire une tête d'enterremment. Il n'y avait pas -encore- mort d'homme, et puis, ça ne changerait rien d'en faire tout un plat. Lui-même préférait ignorer les sensations qui se bousculaient dans son esprit à l'idée qu'il avait sauté le pas. C'était tellement indéfinissable... Avec Dranor ? En réalité, Naël y avait déjà songé... Comme il avait imaginé Ynnitach distribuer des bonbons ou Zora monter une oeuvre caritative pour les victimes d'Artorias. Il ne réalisait pas trop, ni ce qui avait été accompli, ni ce qui risquait de s'accomplir si le "toutou" s'en apercevait. Là c'était clair, le chat-lui- serait égorgé proprement (ou au contraire, très salement). Mais bon, selon la philosophie Naëlienne, le dit chat était pour l'instant encore en vie, et un chat vivant ça avait faim, surtout après avoir eu une nuit très active...

-Tu sauras te taire hein ? Parce que des aveux du genre "ohhhh chérie j'ai un poids sur le coeur, il faut que je te parle."... Et c'est ma mort que t'auras sur la conscience.

Ouais, ben finalement, il n'avait pas non plus pu s'en empêcher... Le chat avait conscience qu'un félin d'un tout autre genre pourrait bien avoir lui aussi faim de vengeance s'il venait à s'apercevoir que sa petite souris préférée avait été mordillé par un autre. Bien que le ton de Naël en plus d'être un peu précipité -il ne s'était lui-même pas attendu à formuler cette phrase.- soit doux, il n'en restait pas moins ferme. Tout irait bien, mais Dranor devait se taire. L'enjeu allait bien plus loin que la réputation d'Hétéro Don Juan de Monsieur, il devait déjà le savoir mais le guerrier avait préféré mentionné clairement la chose. Sait-on jamais... Sans oublier que malgré tout, il stressait... Bah oui quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Ven 14 Aoû 2015 - 12:14



La réaction de Naël piqua un peu au vif le contrebandier qui regretta instantanément ce qu'il lui avait dit. Le semi cathar était un mec bien et Dranor eu un peu honte alors qu'il le regarda se lever pour aller filer vers la douche.

S'asseyant sur le bord du lit, son intimité couverte d'un simple bout de drap, le capitaine se massa silencieusement la nuque. Tout ça était si soudain et si improbable, et il était bien loin de savoir qu'à cet instant précis il était en train de faire pleurer un homme. Oh ça des femmes c'était déjà arrivé lorsque le lendemain matin il leur expliquait qu'une relation avec lui était tout à fait inenvisageable, prétextant qu'il était peut être troooop... ou peut être pas asseeeez... Tout ce genres d'excuses à deux balles lorsqu'il avait finalement réussi à goûter le fruit défendu.
Seulement voilà, cette fois ci le fruit avait un sacré arrière goût de testostérone. Dire qu'il n'avait pas apprécié sa nuit, cela aurait été vite dis car même bourré il aurait plié bagages.
Oui tout ça était compliqué, enfin plutôt compliqué vis à vis de Naël. Avec un parfait inconnu Dranor aurait discrètement plié bagage et n'aurait plus jamais donne signe de vie. Mais là? Que faire? Couper les ponts avec Naël le Sith? Nan certainement pas. Cette petite expérience n'allait certes pas se reproduire mais il ne pouvait se résoudre à tourner le dos (hum) à son ami. Les amis les vrai c'était une denrée rare et précieuse dans cette foutue putain de galaxie très lointaine.

Remettant son bas de pantalon avant que le cathar sorte de la douche, Dranor ne tarda pas à le voir revenir pour se poser à côté de lui. Tout deux contemplairent les mur silencieusement un bon moment avant que Naël ne brise finalement la glace tentant de rassurer le capitaine sur leur petit secret.
Et il l'écouta sans trop rien dire au début, puis lorsque le félidé s'arrêta, ce fut le tour de Dranor de prendre la parole:

"Oh ça va aller t'en fais pas c'était plus un réflexe de surprise qu'autre chose. Quand bien même si ça se savait, ça serait comme ça c'est tout. C'est pas la fin du monde non plus. Tout ça c'est jamais qu'un l'enchaînement de circonstances, et puis tu y es pour rien c'est moi qui ai poussé la chose. "

Oui, pour le coup Naël n'y avait été pour rien cette fois, cette situation incongrue n'était jamais que le fruit de sa propre volonté d'homme saoul.
Mais quand son ami lui avait demandé de ne pas en parler à Zora sous le coup d'un mal être, Dranor tiqua. Oh le félidé le connaissait bien, un peut trop même. Le capitaine avait du mal à garder quelque chose qui le travaillait, et la Sith était plutôt perspicace. Tout ça allait ressortir à un moment donné, Dranor le savait bien.

"Tu me connais trop bien Naël. Te promettre de jamais lui en parler je ne peux pas. Je dealerais avec, t'as pas à craindre pour ta sécurité je t'en fais la promesse. J'arrive à l'empêcher de tuer des gens parfois, c'est pour dire si je suis fort."

Le contrebandier sourit en coin l'espace d'un instant. Il ne savait pas si cela rassurerait son amis, mais dans tout les cas ils n'en étaient pas encore au moment des grandes révélations. Oh il était fort probable que Zora lui colle un gnon, voir plusieurs, ça sera pas la mort, si jamais on pouvait dire ça comme ça. De toutes façons il se chargerait bien de lui expliquer le moment venu qu'il avait été le seul instigateur de cet nuit, ce serait donc lui qui prendrait le plus sur le coin de la figure, c'était le jeu.

"Je sais pas quoi te dire de plus Naël, ça sert à rien d'être gêné, ce qui est fait est fait. Ça changera rien à l'amitié que j'ai pour toi, t'es mon ami et tu le restera. Mais je pense pas que ça se reproduise. Ça à été un moment... Malgré que je préfère les femmes... Un bon moment. Mais je compte pas fuir Zora, je l'aime je suis un imbécile probablement, mais on y peut rien c'est comme ça."

Le contrebandier se leva du lit et commença à rassembler ses affaires pour se rhabiller. Il devait retourner à son vaisseau pour repartir sur Dromund Kaas, déjà qu'il avait eu droit à une petite sortie authorisé...
Regardant le cathar, mettant ses mains dans ses poches le capitaine rajouta un peu embeté :

''Je vais pas tarder a y aller, je dois retourner sur Dromund Kaas. On se verra peut etre là bas ?''

Il tenta un sourire rassurant, pour lui prouver qu'il ne partait pas pour fuir la situation, ce qui n'était pas du tout le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Ven 21 Aoû 2015 - 21:11

[HJ: Je te laisse conclure I love you Chanson correspondant particulièrement à la situation, merci Alyria

Les yeux verts de Naël s'arrondirent, ressemblant à deux ampoules grésillantes, en fin de vie, dans la semi-obscurité. Instantanément, ses oreilles se plaquèrent sur le sommet de son crâne et il laissa sa colère éclater, crachant comme un chat. Finalement, le couple improbable n'échapperait peut-être pas aux cris suraïgus de disputes aussi clichées qu'insupportables, mais il faut dire que le Capitaine l'avait bien cherché. Ce dernier s'étant levé, le Semi-Cathar lui bloqua le passage, dirigeant sa main vers son intimité, mais plus comme une menace que la promesse d'une nouvelle douceur.

-Ta maîtresse te couperas ce moignon de queue de toutou peureux qui frétille en la voyant. Moi elle me tuera. Réfléchis bordel, elle me hait déjà... Alors évidemment, ce sera une raison en or pour m'achever... Ca s'est passé, c'est tout, c'était les circonstances...

Avec une voix plus aïgue, moqueuse, le Sith entreprit d'imiter Dranor suppliant sa compagne psychopathe. Il avait renoncé à littéralement serrer d'avantage le kiki-en espérant que dernier avait au moins eu la décence de souffrir un peu - de son amant d'une nuit pour joindre ses pattes devant lui, se donnant un air de chaton terrorisé.

-Ohhhh chérie, je n'aime que toi, c'était une erreur voyons. Mais ça ne fait rien, on va tout arranger !

-Je comprends mon amour, tu as eu une petite faiblesse, invite donc ton "amant d'une nuit" pour un barbecue et dit lui d'amener des épices... Pour accompagner un filet de chat grillé aux éclairs.

La voix de crécelle utilisée par Naël pourrait prêter à rire dans d'autres circonstances, d'ailleurs lui-même se serait esclaffé, tout fier d'avoir enfin fait le pas, viril comme pas deux à sa manière. Pour autant, aujourd'hui, son ironie était trop épicée, acide, elle creusait son estomac. Rage, peur, tout se mêlait. Zora était une apprentie mais elle était puissante, et il n'avait pas envie de se battre contre elle, tenant à sa petite vie tranquille. Evidemment, la défier ne l'effrayait pas tant que son statut "politique". Il ne s'agirait pas d'un simple duel, sinon de provocation aux yeux des adorateurs d'Ynnitach, voir de l'Impératrice elle-même qui n'aimait pas spécialement le Semi-Cathar. Pour peu que ce combat -en imaginant qu'il le gagne ou le perde mais demeure en vie- ait lieu, il perdrait cette neutralité qu'il s'efforçait de conserver depuis des années. A la raison toute bête d'une nuit sans conséquences -même s'ils n'avaient pas mis de préservatifs, Naël n'étant pas du genre à tomber enceinte dès la première fois.- se rajouteraient une multitude d'excuses, d'occasions pour prouver que... Bref, les autres tarés de l'Académie seraient ravis de prendre part à la scène de ménage.

-Si tu n'es pas capable de fermer ton clapet, essaye au moins de ne pas balancer mon identité, j'sais pas moi... Parle d'une jolie Twi''Lek à la peau verte. Ca t'évitera de perdre ta virilité si chère à tes yeux, et à moi, de perdre ma vie.

Fit-il, légèrement radouci quoiqu'encore agacé par la soumission dont pouvait faire preuve le capitaine face à Zora. Cet amour, depuis qu'il en avait connaissance, le fascinait autant qu'il le dégoûtait. Dranor était un homme bon malgré son métier de contrebandier, il aurait mérité mieux, pas lui certes, mais cette fameuse Twi"Lek verte, sans doute serveuse dans un bar douteux mais certainement plus saine que le toutou d'Ynnitach. Au fond, le Semi-Cathar enrageait plus pour la situation dont son ami ne souhaitait pas se dépêtrer que sa propre vie. Pour ce que valait sa fausse tranquilité dans la Dark'Académie... Sans compter qu'il payerait finalement cher -jusqu'à la mise en péril de son existence- pour voir la tête de Zora si elle apprenait qu'un autre homme avait littéralement exploré le sien. Enfin, bref, oui, Dranor était un imbécile, et lui d'avantage encore de conclure que leur amitié perdurerait.

-Ouais, on va pas se perdre de vue pour une p'tite connerie. Et puis... J'devrai bien te revoir pour te donner le résultat du test de grossesse, petit imprudent. Quant aux MST... On sait de qui ça viendra...

Un peu d'humour pour signifier que malgré son inquiétude à propos de la tenue de langue d'un certain contrebandier, Naël ne se résignait pas à lui tourner totalement le dos. Ils n'avaient pas à être gênés comme ce dernier l'avait dit, juste prudents. Anticiper ne pourrait qu'énerver Naël et lui faire avoir des poils blancs avant l'âge -quelle horreur !- alors autant se quitter en bons termes. Tendant la patte d'un air très solennel, le jeune félin attendit que le Capitaine se décide de la serrer, sa colère encore présente, mais surtout dirigée vers lui-même ou Zora. Il cacha ses sentiments tourbillonnants derrière des yeux verts redevenus malicieux, c'était un Sith... La haine lui montait dans les veines pour un instant intense, mais un instant seulement. Ensuite, ça retombait pour devenir de l'inquiétude, puis de la résignation. Il verrait bien, il avait l'habitude... Vivre et survivre au jour le jour.

Rassemblant ses affaires, il ouvrit la porte à Dranor pour le laisser passer devant lui galamment, et lui laisser l'occasion de se saluer une dernière fois.

-Oublie pas de t'habiller hé.

Un petit sourire au coin des lèvres, Naël contempla effrontément ce corps qu'il voyait nu pour la dernière fois certainement. Il pianota sur son datapad, adossé au mur, en attendant que le contrebandier soit prêt puis le "congédia" amicalement, lui maintenant toujours la dite porte.

-Au moins, si ta chère et tendre tarée doit me tuer, je saurais que t'as passé un "bon moment". C'est vrai que c'était pas mal pour un hétéro.

Acheva le jeune félin, fermant le chapitre sur cet aveu un peu retenu tout en restant gentiment moqueur. L'heure de l'au-revoir avait sonné sans qu'il existe la certitude que ce ne soit pas en réalité un adieu. Le Sith cessa de sourire, ses yeux clignotèrent un intant, embués comme deux vieilles ampoules fatiguées de briller mais encore vaillantes. Il s'était promis de ne pas pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 562
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   Jeu 27 Aoû 2015 - 6:18

Allons allons chaton! Panique pas. Personne me coupera mon bâton à bonheur et personne ne fera des riettes de chat. Je suis pas soumis au point que tu crois non mais ! "

Le contrebandier tenta de calmer Naël qui semblait s'emballer un peu. Oui c'était un peu normal quand on connaissait Zora... elle était capable du pire et même si Dranor tentait de rassurer son ami, il gardait un peu en tête qu'elle était capable de faire tout ce qu'il avait dit. C'était un risque à prendre mais le capitaine savait très bien que cette petite histoire allait ressortir tôt ou tard.
Frottant sa nuque un peu nerveusement il se rhabillait continuant à écouter Naël. Mais dranor ne pu s'empêcher d'éclater de rire lorsque le félidé lui parla de mst et de test de grossesse.

"Écoutes, je considère pas ce qui s'est passé comme une connerie. Aussi improbable que ça puisse paraître, et j'ai du mal à me l'avouer... j'en avais envie et avec toi. Par contre pour ce qui est du sexe du gosse laisse moi la surprise d'accord ?  Et me parle pas de mst bon sang... Le capitaine Darinson est clean et de propre sur lui! "

Il sourit en coin alors qu'il termina de se rhabiller. Dranor avait bien remarqué que Naël l'observait, le mattait peut être même? Qu'importait il vraiment, le capitaine était plutôt à l'aise avec son anatomie et pas franchement pudique... Alors autant le laisser se rincer l'oeil une dernière fois....
Et lorsqu'il se dirigea vers la porte voulant quitter le lieux du délit, le capitaine s'arrêta un instant à la hauteur du cathar qui lui tenait à présent la porte ouverte.
Le contrebandier voyait bien que Naël ne voulait pas céder au sentimentalisme, même si ses yeux semblaient bien dire le contraire. Ceux de Dranor s'étaient posé dans les siens l'espace d'un instant, semblant chercher quoi dire ou peut être quoi faire. Cette situation était délicate même si son ami tenta une nouvelle plaisanterie le faisant sourire alors qu'il secoua la tête franchissant le seuil de la porte commençant à s'éloigner dans le couloir, le chapeau à la main qu'il vint déposer sur sa tête en se retournant une dernière fois vers Naël.

"J'espère que tu auras passé aussi un bon moment.... et puis c'était pas mal pour un homo..."

Dranor lui fit un clin d'oeil souriant en coin avant de pincer le bout de son chapeau pour le saluer et reprendre sa route. Ses pieds se posèrent l'un devant l'autre sans vraiment réfléchir, et alors qu'il passa devant le comptoir ou patientait le réceptionniste avachi sur son poste de travail, le contrebandier ne s'arrêta pas. Il fouilla dans sa poche et lança une plaquette de crédits qui glissa jusque sous le nez de l'employé qui leva un oeil dessus.
Il avait dit qu'il payerais, Naël se ferait rembourser en partant.

Sortant de l'hôtel, le capitaine s'arrêta, allumant un cigare avant de soupirer un grand nuage de fumé bleuté. Ce petit interlude fut imprévu, étrange, mais bizarrement agréable.
Soupirant une nouvelle le capitaine partit en direction des hangars ou étaient stationné son vaisseau. Retour à sa vie, retour à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cherche pas ta virilité, elle se cache dans la culotte de Madame [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-