La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]   Lun 18 Mai 2015 - 17:59

Vêtu d'un de ses éternels tee-shirt dont un côté révélait à demi son épaule et d'un jean court laissant entrevoir ses pattes, Naël errait dans les couloirs à la recherche d'une occupation. Il n'eut pas besoin de fouiner longtemps puisqu'au détour d'un couloir il découvrit une scène plutôt étranges que ses yeux perçants s'empressèrent d'essayer de décoder. Une chevelure sous une chevelure semblait se révéler, donnant à la scène pourtant anodine un air surréaliste. Les oreilles pointées en avant, poitrine saillante sur laquelle était juché un "je ne râle pas, je m'exprime", le métisse se détourna de sa route initiale pour venir faire ce qu'il savait faire le mieux au monde, fourrer son museau à pù on ne l'attendait pas. 

Se retenant à grande peine pour ne pas aborder une mine triomphante, Naël s'approcha subtilement de l'adolescent qui faisait face à d'autres gamins d'à peu près son âge. A vrai dire le félin ne savait absolument pas ce que le petit groupe faisait là, bloquant le passage de tout le monde mais il avait sa petite raison de fourrer son museau dans l'histoire. Tandis qu'il arrivait dans le dos d'Océan, un des gamins "fiché" dans son dossier des "cas bizarres", le semi-Cathar posa ses doigts agiles dans la chevelure du garçon, ébourriffant la tignasse de ce dernier.

-Et bien mon garçon, je te cherchais. Va falloir que tu m'suives au bureau mon petit... Les supérieurs ne sont pas très contents de toi tu sais.

En réalité, Naël s'était attelé à une activité encore plus étrange que de chercher des poux dans les mèches de ses élèves, puisqu'il était en réalité en train de replacer une perruque en train de se faire la belle. Oui, une perruque ! Et le pire était que le Semi-Cathar agissait avec un naturel déconcertant, comme si tout cela était normal ou qu'il s'en doutait. En effet depuis un certain temps, habitué à côtoyer le milieu gay, lesbien et transexuel, appartenant même à ce petit monde à part possédant ses propres codes, le félin soupçonnait Océan de ne pas être ce qu'il prétendait. Au fond le Maître d'armes s'en moquait bien, que chacun fasse ce qu'il voulait de son derrière, mais cela ne l'empêchait pas néanmoins d'éprouver une certaine empathie pour cette pauvre gosse qui n'assumait pas son sexe. Il avait donc décidé de lui venir à l'aide alors que sa perruque s'échappait doucement, menaçant de s'effondrer devant tous ses petits camarades. Tortillant de son autre main une de ses propres mèches rousses, le félin appuya ses propos d'un regard intense et d'un sourire rendu encore plus malicieux à cause de ses crocs effilés. Les apprentis présents lui jetèrent un regard dégoûté, murmurant en partant que ce prof était vraiment un porc puisqu'il était évident qu'il allait "s'amuser" avec Océan au même titre que Candide, l'élève pris sous son aile fut un temps et d'ailleurs mystérieusement disparu.

Se fichant éperdument de ce que pouvaient imaginer les uns et les autres, le Semi-Cathar fit son possible pour faire rester Océan, gardant sa main sur son épaule. Il retira cette dernière uniquement lorsque les apprentis se furent éloigner. Se retournant alors vers l'élève qui attisait tant sa curiosité, Naël lui fit un petit clin d'oeil avant de lui demander le plus délicatement du monde.

-Dis-moi, t'aurais pas oublié ton tampax mon petit ? En tout cas tu m'en dois une... Ta perruque était en train de se barrer.

A vrai dire, le Maître d'armes avait encore un petit doute quant au sexe réel de l'apprenti. Pour des raisons bien obscurs, un garçon pouvait décider de porter une perruque, ne serait-ce que pour garder secrète son identité, ou simplement parce qu'il avait l'esprit dérangé. Ici, rien n'était étonnant, et surtout pas les raisons de certains actes, le plus simple étant de ne pas chercher. Naël venait donc de tenter sa chance, bluffant afin de percer le mystère d'Océan. Toutefois ses mots quoiqu'un peu moqueurs n'étaient clairement pas menaçants. Avant tout le Sith avait commencé à s'intéresser à Océan à cause de son Aura qui lui semblait différente de celle des autres apprentis, à l'égal de Candice, elle était en effet plus douce, plus mitigée. Le présumé garçon avait des dispositions et faiblesses qui l'avaient aussi interpellés. En un mot, ce cas l'avait suffisamment touché pour qu'il intervienne, aussi curieux qu'amusé.

-Qu'est-ce qu'ils te voulaient ceux-là ?

Demanda-t-il avec un naturel toujours aussi déconcertant, sans faire plus référence au grand secret d'Océan. Ce dernier lui parlerait s'il le voulait. Bien sûr le félidé serait déçu de ne pas pouvoir apaiser sa soif de curiosité mais qu'importe, chaque chose en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Océan L. Swan
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 17 ans
Race : Humaine

Feuille de personnage
Activité actuelle: A la recherche d'un maître
HP:
64/64  (64/64)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]   Jeu 21 Mai 2015 - 21:23

___Ça ne me disait rien qui vaille.
___Trois des garçons de mon dortoir me faisaient face et me bloquaient le chemin, l’air mauvais. Le plus grand des trois était un blonds aux yeux noisette, celui à sa gauche était un blond, et le dernier était quant à lui un Twi’lek à la peau rose. Le fait même qu’ils se liguent ensemble contre moi me soufflait que j’étais dans le pétrin. Une sacré rivalité s’était créée entre ces trois-là au fur et à mesure de leur apprentissage ; qu’ils soient tous les trois d’accord sur quelque chose était rare. Or…
    « A l’aube ! lança férocement le Twi’Lek. Avec deux heures de sommeil seulement dans les pattes, j’ai dû me lever à l’aube pour mon maître ! Je tenais à peine debout, tout ça par ta faute !
    -Tu le fais exprès en fait ?! ajouta le blond. Tu te relèves lorsque nous nous couchons enfin, alors même qu’on rentre en plein milieu de la nuit !
    -Tes allers-retours m’ont tellement empêché de dormir qu’à cause de la fatigue j’étais absolument nul lors de mon entrainement ! »

___Le brun découvrit son bras droit, en partie couvert de brûlures récentes, après avoir fait sa propre remarque. Puis il continua :
    « J’ai dû en payer le prix ! »

___C’en était trop.
    « Tu as payé le prix de ton incapacité, répliquais-je finalement avec hargne, ce n’est pas mon problème. »

___Une flamme de haine brilla dans ses yeux tandis qu’une tornade de violence sembla émaner de lui. Bon sang. Instinctivement, je posais ma main sur la poignée de mon maudit sabre laser accroché à ma ceinture sous ma cape noire qui, fermée, recouvrait mes vêtements en cuir. Pourquoi fallait-il que j’ai ce don pour m’attirer des ennuis, de toutes les manières possibles ?
___J’avais senti que ça allait me retomber dessus dans la journée. Je le savais. D’un autre côté, ce n’était pas comme si j’avais fait exprès d’être maladroit. D’être tombé sur un sac qui trainait sur le chemin vers les douches lorsque je m’étais relevée pour y aller, une fois tous les garçons couchés. Ni d’avoir fait tomber un boitier métallique posé sur un lavabo. Ni d’avoir mal utilisé la Force en tentant de le rattraper, et d’avoir brisé accidentellement un verre à la place. Ni d’avoir oublié les vêtements en toile dans lesquels je dormais, ce qui m’avait obligé à revenir dans les dortoirs et repartir dans la salle de bain –parce que je ne pouvais pas me changer discrètement ailleurs-. Ni d’avoir oublié la gaine pour ma poitrine, dont je venais de changer, dans les douches, et ne l’avoir remarqué qu’une fois dans mon lit.
___Ni le fait que le tout était arrivé à trois heures du matin.
___Le souci étant que ceux avec qui je partageais mon espace nocturne commençaient à en avoir assez que j’aille toujours me doucher en pleine nuit. Mon ancien maître était mort il y a moins d’un mois, et le fait de ne plus pouvoir utiliser ses quartiers pour me doucher devenait de plus en plus compliqué pour moi.
___L’apprenti aux cheveux bruns me poussa violemment en arrière, et je manquai de peu de tomber au sol.
    « Tu nous empêches de suivre notre apprentissage correctement, avec tes maudites et stupides balades nocturnes !
    -Ah parce que tu en suis un ? demandai-je malgré moi. Tu es tellement mou que je venais à en douter ! »

___Cette fois-ci, lorsqu’il amorça son geste, j’étais prête. Me baissant avec vivacité, j’évitai agilement le coup qui s’adressait à ma pommette gauche.
___Du coin de l’œil, je vis le blond se mettre en garde à son tour.
___S’ils cherchaient à se battre contre moi tous les trois, j’étais dans une très mauvaise situation. Plus forts, plus nombreux. Je ne pouvais pas espérer sérieusement gagner. Mais fuir n’était pas une option. Je le refusais, sauf si c’était pour sauver ma vie. Surtout qu’accessoirement, ils partageaient mon dortoir… Ils n’auraient même pas à me chercher pour me faire payer leur médiocrité.
    « M’amocher ne vous avancera à rien très chers, si ce n’est quelques ennuis. »

___Attendez. Qu’espérais-je ? Raisonner des apprentis Siths hargneux ? Sérieusement ?
___Surtout que mon bluff ne tenait pas la route. Loin de là. « Quelques ennuis »… Mais bien sûr. Qu’est-ce qu’il m’était passé par la tête ? Non seulement c’était faux, mais en plus, ce n’était pas crédible. Ni menaçant.
___Bon sang…
___Un hoquet de surprise m’échappa quand je sentais soudain une main se poser sur ma tête et ébouriffer les cheveux de ma perruque. Trop occupée à réaliser que cette dernière était habilement remise en place par ce mouvement, je faillis rater ce que disait le Sith vers lequel je m’étais tourné en sursautant. Les informations se bousculèrent dans ma tête. D’abord le fait que je connaissais ce Sith, de vue mais aussi de nom. Mais à peine cette idée traversa mon esprit qu’elle fut engloutie par les autres. Les trois apprentis abordaient maintenant un regard méprisant et méfiant. L’annonce de la convocation remplaça cette constatation sitôt qu’elle me vint. Mais surtout, ce qui venait de se passer avec ma perruque m’obnubila soudain. Comment avait-elle pu commencer à tomber ?! J’avais dû mal la fixer le matin, et elle avait glissé lorsque j’avais évité le coup du brun, ou peut-être même quand il avait manqué de me faire tomber.
___La dernière phrase du Sith prit alors enfin sens dans ma tête. Pas très contents de moi ? Avaient-ils eu écho des différents que j’avais eu avec les autres apprentis ? Ou bien parce que je n’avais toujours pas de maître ? Y aurait-il un temps limite pour que quelqu’un me reprenne ? Le sourire du guerrier aux traits de félin semblait pourtant plus malicieux que mauvais ou agressif. Et puis j’étais soudain inquiète. Le naturel avec lequel il avait sauvé ma perruque m’effrayait. Avait-il deviné ?
___D’un autre côté, cela aurait été plus rassurant, vu les regards maintenant dégoûtés des apprentis qui s’éloignaient. Mais oui, je savais pourquoi. Commençant à me remettre de mon moment de déstabilisation, je pus mettre un nom sur celui qui venait de me sauver la mise : Naël Luz. La réputation qui le précédait me revint en même temps que son nom. Mes yeux cherchèrent soudain une accroche autre que ses yeux, et se posèrent sur la phrase de son t-shirt, qui me força à rassembler toute ma volonté pour ne pas esquisser un sourire malgré moi. Finalement, je retournais à la rencontre de son regard. Pourquoi maintenait-il sa main sur mon épaule, bon sang ?!
___En fait, je n’espérais qu’une chose ; qu’il ne s’intéresse pas à moi pour le garçon que je prétendais être.
___Que je n’étais pas.
___Je me secouais mentalement, alors que le Sith me relâchait enfin. Ce n’était pas le moment pour me relâcher.
___Libre de sa poigne, je me retins difficilement de partir loin de lui. Ce qui venait de se passer me dérangeait profondément, pour beaucoup trop de raison. Le clin d’œil et la question qui suivit se chargea de finir de me décontenancer. Alors qu’il continuait à parler, je sentais que je me décomposais.
___C’était définitif, il savait qu’il m’avait sauvée volontairement la mise, et surtout, il savait tout court. Qu’est-ce qui m’avait trahie ?
___Cette fois-ci, arquant toute ma volonté, je réussi à me reprendre.
___Je suis un garçon, je suis un garçon, je suis un garçon.
___Je suis un garçon.
___Tentant le mieux possible de transformer mon expression de surprise et de stupeur, j’haussais un sourcil, l’air interrogateur, avant de passer rapidement une main dans mes faux cheveux. Je retins une réponse pour démentir ce qu’il disait. C’était bien trop risqué ; j’étais plus que capable d’attirer les soupçons en m’enlisant dans des faux-semblants trop évidents. Je répondis simplement, de ma voix désormais basse, mais mélodieuse :
    « Oui, merci. »

___Simple, clair, net, efficace. Protège celui que tu es Océan, ne les fais jamais toi-même penser autrement, même par accident. Cela faisait quatre ans que mon ancien maître avait inscrit ça dans mon esprit, et j’aurais pu jurer l’entendre me le dire encore maintenant. Qu’il ne soit plus de ce monde n’avait pas d’importance ; c’était ancré en moi.
___Au moins, le ton de ce dénommé Naël n’était pas dangereux. Il semblait plus amusé qu’autre chose, l’air tranquille. Mais que me voulait-il au juste ? Etait-il réellement là pour me convoquer, ou simplement pour m’aider en passant, ou pour me tester, ou pour me mettre des bâtons dans les roues quant au secret de mon identité ? Que voulait-il ? Cette question était tenace, et j’avais beau tenter de la taire, elle n’en revenait que davantage.
___Seulement, c’est le Sith qui posa le premier une question. Me mordant la joue un instant, le temps de choisir mes mots et ma réponse, je répondis ensuite d’un haussement d’épaule et d’un ton neutre.
    « Je crois qu’ils tenaient à me mettre leur incompétence sur le dos. »

___Je restais méfiant face au Sith. Jamais on ne m’avait insinué aussi clairement que je ne devais pas être le garçon que je montrais être. Des personnes expérimentées l’avaient déjà deviné, mais pour l’instant personne n’avait eu la flamboyante idée de le révéler au grand jour, mais je l’avais toujours appris indirectement, par mon maître. A part un allié fréquent de ce dernier, et évidemment lui-même, jamais personne ne me l’avait dit en face.
___Tout ça me perturbait ; mal à l’aise dans la maîtrise de mes propres pensées, et de la discussion en elle-même, je préférais détourner le sujet.
    « Et qu’est-ce que vous vous me voulez ? »

___Peut-être qu’une question bloquerait un tant soit peu les siennes. Ce demi-Cathar me semblait légèrement équipé d’une sacré curiosité.


Dernière édition par Océan L. Swan le Mer 27 Mai 2015 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youngjedi.keuf.net/t5408-ocean-lacie-swan-en-quete-d-iden
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]   Ven 22 Mai 2015 - 10:15

Quelle antipathie derrière cette voix mélodieuse. M'enfin, que croyait-elle cette petite ? -ou petit si son hypothèse s'avérait fausse.-, que Naël allait la violer ? Bon, en réalité, Océan cachait bien ses sentiments et le demi-Cathar imaginait surtout que ce type de pensées traversait la tête "perruquée" du faux garçon à cause de sa réputation. De sales rumeurs que personne n'avait jamais pu prouver, normal puisqu'elles étaient fausses mais qu'importe... Naël laissait courir, il en jouait même pafois comme avec Candide qui s'était révélé assez efféminé par pur hasard. Océan également avait ce type de profil, enfin les manières en moins mais à bien regarder ses traits fins il semblait effectivement androgyne. Quoi de plus normal pour quelqu'un qui jouait volontairement de son sexe ?

-Moi ? Rien, j'suis venu te filer un coup de patte. Ca sonne si bizarre que ça ? Mouais, j'peux pas t'en vouloir. Tu me diras, ici dire "je veux aider" sonne plus étrange et suspect que "je veux te... Violer par exemple ?"

Suggéra le félidé pas du tout alarmiste sinon amusé. Toute cette violence faisait partie de son monde avant même qu'il se campe sur ses pattes, et cela avait été croissant. Personne ne savait vraiment ce qu'avaient bien pu voir ces grands yeux obliques brillants de malice à part peut-être Maelyna qui avait eu un extrait de son passé. Naël n'était pas du genre à parler de sa personne, il laissait les langues se délier, les cerveaux imaginer le meilleur comme le pire.

-Accuser un autre d'un truc comme sa propre incompétence ? Courant ici. Pfft tu t'y feras... Enfin tu devrais déjà t'y être fait parce que t'es là depuis un bout de temps, j'me trompe ? Tu as même dû venir à quelques uns de mes cours, ou alors c'était dans les couloirs. Ouais on a dû se saluer comme ci comme ça.

Continua le félin, volontairement évasif car il espérait voler quelques informations deci-delà au rythme des réponses d'Océan. En effet, s'étant intéressé depuis peu au "garçon", Naël ne se souvenait plus vraiment de quand ils s'étaient croisés. Dommage, car il aurait aimé analyser un peu plus la situation, réunir ses souvenirs pour reconstruire le caractère d'Océan.

-Et tu comptais faire quoi en réponse à cette injustice ?

Acheva-t-il de demander, ayant comme l'impression que l'adolescent(e) n'était pas si violent(e) que ça. En fait, il s'était intéressé à sa personne la première fois après avoir perçu son aura, étrangement semblable à la sienne bien que lui parvenait à la camoufler d'avantage. Il lui revenait en mémoire une histoire de Jedis mais ne savait où la caser. Océan venait-il de chez eux ou les avaient-ils combattu ? C'était tout un flou artistique qui dansait autour de celui que Naël soupçonnait en plus d'être transexuel. On n'avait pas idée ! Si même le sexe d'une personne n'était pas sûre, où allait-on ? Loin d'être homophobe-manquerait plus que ça- le semi-Cathar se fichait bien de ce que faisait Océan de son derrière ou de sa tête, s'il posait des perruques dessus pour se cacher, par pur délire ou manque d'acceptation de soit, mais la curiosité le rongeait.

-Au fait, je crois que j'ai jamais vu un océan... Tu l'as vu toi ?

Question totalement hors compétition dans la spécialité hors sujet, mais bon, il était comme ça Naël... Un air joyeux planté sur son visage fin, le félidé porta une main sur sa hanche, l'autre à ses lèvres, extrêmement concentré sur sa propre question. Avait-il un jour vu la mer, ne serait-ce que via un holofilm ? En tout cas, ça lui avait permis de se rappeler inextremis du nom du prétendu garçon.

D'ailleurs, désormais proche de lui mais sans chercher à le toucher, le Semi-Cathar démentait probablement sans le dire la sale réputation qui courrait sur lui. Les jeunes garçons c'était vraiment son truc... Pour discuter de tout et de rien dans un couloir, et c'était tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Océan L. Swan
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 30
Âge du perso : 17 ans
Race : Humaine

Feuille de personnage
Activité actuelle: A la recherche d'un maître
HP:
64/64  (64/64)
PF:
72/72  (72/72)

MessageSujet: Re: Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]   Lun 25 Mai 2015 - 18:10

___Malgré moi je plissais les yeux lorsque le Sith évoqua la possible aide qu’il venait m’apporter. Evidemment que j’étais méfiante, je ne pouvais que l’être. Même si je n’avais pas du tout l’impression qu’il jouait la comédie, je restais clairement sur mes gardes. Les guerriers de l’Empire peuvent parfois se montrer très bons dans la manipulation. Avec difficulté, je tentais de maîtriser mon instinct qui me soufflait que ce Naël ne semblait pas mauvais ; je préférais ne pas me faire confiance. Parce que je détestais me tromper.
___En revanche, quand le verbe « violer » sorti, je me tendis instinctivement. Ce demi-Cathar était d’une franchise désarmante, dérangeante mais… Quelque chose clochait. Pourquoi je ne me sentais pas en danger ? J’essayais de le sonder, mais face à un guerrier, ma maîtrise de la force faisait pâle figure.
___Et mon maître me répétais toujours de ne jamais faire confiance à ma seule intuition. Sans doute parce que c’était ce qu’il pensait pouvoir ranger dans une fable d’intuition féminine, me pensant incapable de distinguer utilisation de la force et une intuition qu’il considérait trompeuse et stupide.
    « Quelles que soient les choses dites, ça parait suspect ici. »

___Un conseil, un coup de main, une bagarre, un viol, même une leçon, tout peut être traitre. C’est bien une des principales choses que j’ai comprises ici. Oui, il y avait des actes corrects qui étaient faits, mais ils étaient bien rares. Je me mordis la lèvre. La vie ici m’était vraiment insupportable parfois. Il fallait que mon véritable entrainement reprenne, que je me focalise à nouveau dessus. M’enfoncer dans cette habitude de ruminer devenait mauvais. D’un autre côté, c’était le Sith qui me l’avait rappelé cette fois. Enfin… Lui, et les trois apprentis de tout à l’heure. A cause desquels j’allais sûrement avoir encore des problèmes.
    « Oh oui je m’y suis fait, depuis quatre ans. Un peu trop. Et ça m’a pas l’air près de changer. »

___Je ne savais même pas pourquoi je lui répondais au lieu de chercher à mettre fin à la discussion. Surtout lorsque j’ajoutais, bien qu’évasivement :
    « Oui, j’ai déjà assisté à des cours que vous aviez donné, quand mon maître était occupé de son côté... »

___Parce que mine de rien ce dernier me gardait souvent avec lui. Sûrement par peur que je fasse un faux pas. Dire que c’était lui qui avait fait le plus gros faux pas de nous deux ; après tout, il avait été assez stupide pour se faire tuer. Quoi qu’il en soit, je connaissais vaguement le guerrier Sith, même si la surprise m’avait fait prendre un peu de temps pour mettre mes idées en place.
___Je levais les sourcils lorsqu’il me parla de ce que je comptais faire. En fait, je réalisais surtout que je ne le savais pas moi-même. Tout ce qui était important, c’était que mon secret reste gardé. Me rebeller comme je l’avais fait tout à l’heure n’était pas bon pour ça. Qu’est-ce que je faisais s’ils se mettaient à tenter de me faire une mauvaise blague qui percerait ma couverture ?
___Après une hésitation trop longue à mon goût, je haussais les épaules.
    « Je ne crois pas que cela vous regarde. »

Voilà, exactement. C’est bien les réponses évasives. Pratiques et efficaces. Enfin, efficaces… J’en doutais face à la curiosité du demi-Cathar, mais qui ne tente rien n’a rien comme on dit. Et puis que me voulait-il au juste, avec toutes ses questions ? Le mélange étrange entre l’air tranquille et jovial, et donc qui m’empêchait de m’alarmer, sa proximité pourtant respectueuse alors qu’une sale réputation le suivait et ainsi que ses questions qui me mettaient malgré moi sur la défensive créait une sacré contradiction en moi. C’en devenait même frustrant.
___Sans parler qu’il me parlait d’océan maintenant. Quel était l’intérêt ? Il était réellement en train de me faire la discussion au milieu du couloir ? Pourquoi ? Au final, cette question m’intriguait tellement que j’en vins à lui répondre.
    « Non, jamais. Au contraire, je suis né sur une planète désertique et l'autre où j'ai vécu possédait des océans asséchés depuis des milliers d'années. »

___De toute façon, à quoi cela le menait de savoir ça ? Je ne voyais pas où il voulait en venir. Ou bien souhaitait-il réellement en venir nulle part et simplement en parler ? Je savais ce Sith étrange, je l’avais déjà remarqué. Mais en tête à tête avec lui, c’était encore pire.


Dernière édition par Océan L. Swan le Ven 3 Juil 2015 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youngjedi.keuf.net/t5408-ocean-lacie-swan-en-quete-d-iden
Naël Luz
l~~ Guerrier Sith ~~l
l~~ Guerrier Sith ~~l
avatar


Nombre de messages : 223
Âge du perso : 26 Ans
Race : Cathar (probablement croisé avec un Trianii)
Binôme : Aucun

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
80/80  (80/80)
PF:
84/84  (84/84)

MessageSujet: Re: Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]   Jeu 18 Juin 2015 - 1:31

La truffe du Semi-Cathar se fronça légèrement, esquissant une mimique mignonette pourtant indéfinissable. Quant à ses oreilles redressées, pointant explicitement Océan, elles semblaient clairement l'interroger et l'accuser à la fois. L'adolescent avait-il vraiment oser dire "ça ne vous regarde pas" à un supérieur ? Non mais... Vraiment ?

Le temps s'arrêta une seconde, semblant lui aussi contempler l'impudent d'une paire d'yeux aussi impalpable que dérangeante avant de reprendre son souffle. En effet, Naël venait soudainement d'exploser d'un rire aussi léger que cristallin, presque... Innocent. Oui, le félin était sincèrement amusé par le culot de ce mystérieux garçon dont il tapota amicalement l'épaule. Tout chez ce dernier le faisait rire soudainement, ses regards méfiants contrastant pourtant avec sa verve. Quel étrange petit être fragile et fort à la fois. Evidemment, être apprenti depuis 4 ans ici l'avait rendu méfiant envers toute curiosité, le semi-Cathar étant pareil tout en sachant mieux le cacher savait combien il fallait faire attention à ses secrets pour survivre. De telle sorte que les pauvres cerveaux atteints de l'Academie-y compris le sien- hésitaient à donner une information banale. On ne savait jamais quelle information l'interlocuteur perfide pourrait y décoder et à quoi cela lui servirait ensuite. Et... Effectivement, Naël avait pu découvrir quelque chose sur le mystérieux Océan, comme son aversion pour l'Académie par exemple.

Bon, se fier à deux paroles en l'air montrant un certain agacement était exagéré. Le jeune félin ne pouvait effectivement pas deviner s'il s'agissait simplement de prudence, voir d'hypocrisie pour aller dans son sens, et encore moins quel degré d'aversion avait Océan si seulement ses mots avaient été sincères. Il pouvait juste savoir que le garçon n'était pas un de ces fous de sang friands de la superbe ambiance macabre régnant en ces lieux. Au moins il avait la tête sur les épaules -à défaut d'avoir la perruque correctement plantée sur son épiderme-, de quoi entamer une petite discussion pourvu qu'il se décide à se dérider un peu.

-Moi j'ai choisi mon nom tout seul.

Claironna joyeusement le guerrier, échangeant à Océan une information contre une autre. En effet, son aveu plutôt anodin d'apparence démontrait un fait l'étant beaucoup moins. Qu'avait-il vécu pour devoir choisir son patronyme en entier ? Etait-ce un criminel recherché ayant dû falsifier son identité réelle ? Si l'adolescent cherchait plus loin, il aurait certainement un doute à cause de la formulation choisi. Le guerrier n'avait pas parlé de changer d'identité mais de s'en créer une, c'était donc sa première, celle que sa génitrice ne lui avait jamais donné, ni son "protecteur", ni son maître.

-Naël Luz, ça n'veut rien dire, mais j'aimais bien la sonorité tu vois

Reprit le félin filou, ses yeux verts chatoyant d'une malice amicale qui ferait presque oublier le lieu où ils étaient. Délaissant l'épaule d'Océan jusque là effleurée en tout bien tout, Naël détacha totalement son regard de sa silhouette, laissant clairement comprendre qu'il n'avait aucun intérêt perfide à son égard bien qu'il en eût joué par pur amusement au début.

-J'me rappelle effectivement de t'avoir eu en cours, une sacrée faiblesse niveau gauche si tu veux mon avis... Et les appuis Mamamia- Ses mains se portant aussi exagérément que comiquement à ses oreilles lui donnaient, combiné à son expression précédente, l'air d'être particulièrement désespéré.- c'est pas ça. En plus ton niveau fluctue selon si tu es dans le combat ou non. J'veux dire, si t'as un enjeu, si tu détestes l'autre en face, ça marche et sinon tu me fais du caca... T'as pas spécialement de force physique okay, mais n'en fait pas une excuse. Au contraire, t'es agile, sers-toi en.

Encore une fois, le Maître d'armes tâchait d'aider Océan, bien que ce soit plus implicite. En effet, il ne donnait pas des cours particuliers gratuitement à tous ses étudiants mais l'adolescent en face de lui quoique bien plus humain et nettement plus androgyne encore -il n'aurait jamais cru ça possible- lui rappelait un certain Demi-Cathar désespéré en cours. A cette époque lui aussi aurait aimé avoir de l'aide, le plus douloureux étant qu'il y croyait encore à ce moment. Douce naïveté qu'on lui avait arraché à coups d'injures et de railleries.

-Et... Non j'veux rien en échange, j'veux dire, je m'ennuie déjà là, alors si t'acceptes, tu payes ta part en me permettant de m'entraîner et d'arrêter de m'ennuyer comme un Gizca dans le gosier d'un Hutt. Alors on va à la salle d'entraînement ?

En ce qui concernait le curieux secret d'Océan, il n'avait pas fait une croix dessus, loin de là, seulement, les capacités du prétendu garçon l'intéressaient d'avantage que la réalité de son sexe. Sous ses airs frivoles et superficiels, le félin serait-il finalement un des plus spirituels de l'Académie ? Possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin d'un tampax fillette ? [PV Océan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Couloirs, escaliers et ascenceurs-