La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 128
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Lun 11 Mai 2015 - 10:32

Nom : O' arr

Prénom : R'win

Âge : Vingt-et-un an

Race : Humain

Côté de la Force : Neutre, penchant pour l'Obscur.

Rand désiré : Jedi Gris. R'win n'a officiellement jamais dépassé le rang de Padawan, mais a poursuivi seul son expérience de Jedi en étant livré à lui-même sur l'hostile monde de Tatooine.

Sabre lasers : le sabre sabre laser d'R'win étant à double lame, est composé d'un manche d'une trentaine de centimètres, de deux cellule d'alimentation en diatum, de deux émetteurs de lame, et de deux lentilles et de trois cristaux jaune d'Illum. Si l'ornement de la trique est relativement simple, se limitant à un enlacement de celle-ci par une bandelette métallique épaisse, laissant parfois entrevoir son noir originel, sa particularité est qu'elle n'est pas dextre, mais légèrement courbée en forme de « S ».

Aperçu du sabre, troisième en partant du haut.:
 

Caractéristiques :

Force : 5
Dextérité : 3
Agilité : 5
Constitution : 2(+1) = 3
Intelligence : 3
Sagesse : 5
Charisme : 3

Pouvoirs :

Absorption / Dissipation de l’énergie (niveau 2)
Amélioration des Capacités (niveau 2)
Détection (niveau 2)
Télékinésie (niveau 2)
Voile de Force (niveau 1)
Persuasion

+Ambidextrerie (niveau 2)
+Lancer de sabre
+Brouillard de l'ombre
+Sens Exacerbés

Points Forts : « Assez intelligent .. »

Grâce à son ancien maître, R'win fait certainement parti des individus intellectifs de son âge à avoir le plus sondé l'introspection, que l'on définira grossièrement comme étant un travail sur la découverte de soi-même par le biais de la pensée. Le jeune-homme a notamment appris à discerner la « pensée » de la « connaissance », ces deux caractéristiques qui forment selon Tulcier la « raison ». En effet, maître Jedi invite à se représenter la connaissance comme une île que l'être se devrait d'explorer avant de s'aventurer dans l'océan de la pensée qui concerne l'irrationnelle métaphysique.

L'on peut qualifier également R'win de « philosophe », dans la mesure où le jeune-homme a pratiqué en amateur pendant son adolescence et encore aujourd'hui, des travaux pouvant être assimilés à cette discipline. Il s'est essayé sans trop de succès à la vaste quête de l'ontologie, avant de s'orienter vers la plus modeste étude de la condition « d'être » dans l'Univers. Son dernier travaux concerne l'uniformisme absolu des peuples.

 R'win est également un individu très curieux, dans la mesure où il s'intéresse à une pluralité de sujets parfois très différents entre eux. L'on recensera après la psychologie qui est sa grande préférée, l'ethnologie, l'histoire, l'archéologie et la climatologie des temps anciens, mais aussi la cosmologie et l'astro-physique auxquelles il s'essaye parfois en néophyte, bien que la limite technologique que lui impose sa condition d'Homme des Sables l'empêche d'aller très loin. Enfin, le jeune Padawan est un individu assez agile et bénéficiant d'une très bonne condition physique.

Points Faibles : « ..mais dérangé. »


R'win souffre cependant de trichotillomanie avancée, caractérisée par l'arrachage compulsif de ses propres cheveux en réponse à un stress intense.

Par ailleurs, il est également atteint des troubles de la personnalité schizoïde et anti-social à des stades névrotiques. Ce trouble est caractérisé par un manque d'intérêt pour les relations sociales. Bien que conscient de son handicap, le jeune-homme n'essaye plus de se soigner depuis qu'il vit avec les Hommes des Sables, dont il approuve l'intégrité quasi primordiale de leur condition sociale, qui les situent loin de l'hypocrisie des codes sociaux pratiqués par les races autrement plus « civilisées ». Or c'est précisément ces « codes sociaux » que le jeune-homme méprise catégoriquement.

R'win étant un individu impulsif, Il lui arrive de laisser la colère et la haine le transcender. Depuis qu'il a quitté son maître, il s'appuie généralement sur ces deux attributs sombres pour alimenter sa puissance au combat, ce qui le rapproche nécessairement du côté obscur de la Force.

Description Physique :

Il arbore une silhouette athlétique haute d'un mètre soixante-dix-huit pour soixante-et-onze kilogrammes. C'est un individu correctement musclé, mais pas excessivement. Il privilégie l'agilité plutôt que la force brute, mais possède tout de même une certaine force qui s'explique par sa constitution de "chat maigre", préférant des muscles allongés plutôt que raccourcis et davantage visibles. Ses cheveux bruns sont constamment coupés très courts, mettant en valeur ses yeux verts très vifs, flanqués sur une peau légèrement mâte. Il a le visage osseux, notamment au niveau de ses pommettes.

Depuis son intégration dans la société Tusken, il porte la tenue significative des Hommes des Sables, mais se distingue de leur commun par la couleur bleu zinc de sa djellaba, alliée au pourpre de son baudrier et de quelques autres de ses vêtements. Il a également coincé deux verres anti-reflets de couleurs rouges dans les deux tubes que les Tuskens prennent l'habitude de placer dans leurs bandages au niveau de leurs yeux. Il se distingue d'autant plus des autres membres de sa tribu par la présence de tissus écarlates sur son cheik, dont la couleur de fond marron claire est également originale.  

Histoire :

R'win O'arr est né en l'an -3465 B.Y à Bestine sur Tatooine, d'un père et d'une mère dentistes. Son père, Friedus Andros, est originaire de Coreilla, tandis que sa mère, Dahalia O'arr, est une autochtone de la planète aux deux soleils. L'union des deux individus s'explique par l'émigration de Friedus sur Tatooine depuis Coreilla. Cette émigration s'explique par deux facteurs. D'une part, Friedus est parti alors qu'il était encore en pleine phase de "besoin d'indépendance", il était âgé de tout juste vingt-sept années, et l'aventure qu'offrait Tatooine était pour lui un bon moyen de rompre avec le commun monotone de son existence sur Coreilla, où il était au bord de la déprime. D'autre part, Friedus fut attiré par la présence sur Tatooine, à Bestine notamment, d'une vaste confédération d'artisans prospérant dans la vente de fossiles et de minéraux à des pris ridicules. Or, la minéralogie et la paléontologie ont toujours été les deux grandes passions du dentiste.
C'est là qu'ayant rencontré sa future femme, il l'épousera et choisira de prendre son nom pour nommer la nouvelle fratrie, son épouse étant la dernière de sa lignée, alors que lui-même possède un frère et une soeur.


R'win est l'aîné d'une famille de trois enfants. Ses sœurs, Doloris et Lin, sont respectivement âgées de deux et cinq ans de moins que lui. Les trois bambins bénéficièrent d'une enfance chaleureuse, partant régulièrement en voyage sur la planète natale de leur père. L'avantageuse situation sociale de leurs parents leur permirent d'accéder à l'enseignement privé de Bestine, pratiqué par des colons républicains qui avaient établi une chaîne d'institutions privées à la surface de la planète depuis déjà plusieurs années. R'win et ses sœurs firent ainsi leur petite enfance dans les « Salles Communes », correspondant à l'enseignement primaire des enfants, avant de faire leur entrée dans le très précaire enseignement supérieur financé par la même organisation, dès l'âge de onze ans.

Dès sa première année dans le supérieur, R'win est remarqué par l'un de ses enseignants, lorsqu'il devine la signification de carte à jouer retournées sur une table, lors d'une activité récréative. Le professeur en question contacta un Jedi connu dans la ville : Maître Tulcier, pour enquêter sur la potentialité du garçon de posséder un don pour la Force. Tulcier avait autrefois fait parti de l'Ordre Jedi, avant de s'en dissoudre pour des raisons qu'il n'a jamais mentionnées. Depuis cette dissidence, il erre dans la neutralité à Bestine où il enseigne également la philosophie à distance. Il s'avère être un Jedi très particulier, ayant développé sa propre philosophie, différente de celle du Code Jedi qu'il ne reconnaît plus, bien que continuant de s'appuyer sur un certain nombre de valeurs de ce dernier. L'essentiel de la particularité de la philosophie-guerrière de Tulcier, est qu'il attribut une place très importante à l'introspection, c'est à dire au travail sur soi-même, et qu'il accorde à l'apprenti un certain temps libre, au risque selon lui, de "fuir dans l'imaginaire de l'intellect" en vivant déconnecté de la réalité.

Après avoir reçu l'autorisation des parents d'R'win d'effectuer une prise de sang, le maître Jedi confirme les soupçons du pédagogue sur la capacité du jeune-homme à contrôler la Force. Bien que le taux de midi-chloriens d'R'win n'ait rien d'exceptionnel, le maître Jedi est tenté de le prendre sous son aile. Il désir en effet transmettre l'intégralité de son savoir personnel, tant sur le plan philosophique, que dans l'art du combat, à un descendant qui pourra continuer ce néo-cheminement philosophique qu'il a initié, tout en étant le gardien de celui-ci et aussi celui qui le transmettra. Si le père du garçon est tout à fait favorable à l'idée qu'il devienne un Jedi, voyant bien que son fils demeure peu brillant à l'école par son manque d'intérêt pour l'enseignement, sa mère, davantage plus méfiante, se montre plus réticente dans un premier temps, à cause notamment de l'affiliation floue du mystérieux maître, mais finit par céder devant l'insistance de son mari.

Pendant une année, R'win passe désormais une partie de ses journées chez son nouveau maître où il apprend le code du Jedi, les techniques de combats, ainsi que la maîtrise de la force. Il est équivalent à un Padawan à l'âge de douze ans, et reçoit un entraînement intensif destiné à le mener progressivement sur la voie de la Maîtrise. C'est à ce moment qu'il reçoit son sabre laser. Il ne se rend pas sur Illum avec son maître pour y choisir son cristal, comme le veut normalement la tradition dans le code Jedi, mais reçoit un sabre ayant déjà appartenu à un autre Jedi, dont son maître ne lui révèlera jamais l'identité. Il s'agit d'un sabre laser à deux lames, comme celui de son maître. Tulcier le décrit comme un élève ayant un fort potentiel d'assimilation. Il est en partie satisfait de l'intelligence et de l'agilité de son Padawan qui s'avère également très discipliné et respectueux à son égard.

Très tôt, R'win manifesta des symptômes de trouble de la personnalité, cependant très loin de la psychose. Le garçon a beaucoup de mal à assimiler les codes sociaux par dégoût de l'hypocrisie. Tulcier ne s'en inquiète pas pour autant, affirmant que la solitude et l'isolement ne sont pas un problème dans la vie d'un Jedi.

C'est à l'âge de quatorze ans que son maître commence à s'inquiéter de l'équilibre son jeune Padawan, lorsque celui-ci voit sa première petite amie le quitter après trois mois de relation. R'win ne supporte pas la rupture de cette liaison qu'il avait cachée à son maître, et sombre dans une profonde dépression de deux mois, dont il se défend en s'appuyant sur la haine de son ex-petite amie, partie pour un autre. L'impulsivité du jeune-homme se révèle à Tulcier qui n'en avait jamais pris connaissance, à travers plusieurs crises de colère. Le maître Jedi incite son jeune apprenti à garder son sang-froid, et multiplie les séances de yoga, lui rappelant que la colère et la haine mènent vers le côté obscur de la Force.

C'est véritablement l'année suivante que tout bascule dans la vie du jeune Padawan. Les parents du garçon ayant refusés de se soumettre à l'impôt illégal de la mafia Hutt de leur quartier voient leur maison exploser après trois avertissements, le père d'R'win qui était alors le membre de la fratrie présent dans la maison est tué sur le coup. Les Hutts reconnaissent leur erreur et déclarent n'avoir jamais souhaité la mort de Friedus, affirmant s'être assuré auparavant que la maison était vide. Le drame bouleverse profondément la famille, dont la mère, Dahalia, implore la République, gendarme de la galaxie, de leur venir en aide.
Parallèlement, R'win ayant appris la catastrophe fugue de chez son maître et part à la recherche des assassins, armé de son sabre laser. Un avis de recherche est immédiatement lancé à l'encontre du jeune-homme par son propre maître, inquiet de sa santé mentale et de son équilibre dans la Force, et désormais conscient de sa dangerosité. Tandis que la mère du jeune-homme se voit refuser tout soutient juridique et financier de la part de la République, qui accepte cependant de les accueillir sur son sol, R'win est rapidement localisé et arrêté par les forces de sécurité locale de Bestine qui manquent de perdre deux hommes en essayant de le maîtriser. Il est rapidement transféré au centre médical en bordure de la ville, où il est examiné par deux droïde-psychiatres. Tandis que sa mère et ses sœurs, ainsi que son maître, ayant eu connaissance de ses faits, s'apprêtent à le rejoindre à la clinique médicale, l'on lui diagnostique des troubles de la personnalité schizoïde, antisociale, et obsessionnel-compulsive trichotilloman, à un stade névrotique.

Quelques heures après son internement, R'win use de ses talents dans la Force pour s'échapper. Il trompe la vigilance du personnel en désactivant à distance la surveillance de sa pièce, s'empare de son sabre laser dont il sent la présence dans une pièce proche de sa cellule, et s'enfuit de la clinique. Lorsque ses proches et son maître arrivent au centre médical, R'win a disparu. Un avis de recherche est à nouveau lancé contre R'win, qualifié de « malade psychotique dangereux ». Le garçon quant à lui, erre à travers la Mer de Dunes, qui débute dès la sortie des faubourgs de la ville. Il échappe à deux patrouilles parties à sa recherche en sentant le danger à l'avance et en se cachant sous le sable. Il s'évanouit après trente-deux heures passées dans le désert sans eau et sans nourriture. C'est là qu'aux frontières de la mort, il est ramassé par une caravane de nomades qui, sans doute aidés de leur vue perçante, l'ont repéré de loin.

Rencontre avec les Hommes des sables.

**Début de transmission** //Holophone//

Le réveil fut difficile. Si vous voulez, c'est comme être réveillé au milieu de la nuit, lors de la phase de sommeil profond. Tout était flou autour de moi, j'étais tellement déséquilibré, que lorsque je me redressais, ma vue vacilla tellement que je retombais sur le dos. Je reçus trois coups, certainement de pied, dans les côtes, et qui m'empêchèrent de sombrer dans un sommeil qui aurait pu m'être fatal. S'en suivi un grognement qui me fit tressaillir, et un frisson glacé me parcouru la colonne vertébrale à une vitesse hallucinante. C'est une sensation surement très rare, que l'on ressent lorsque l'on prend conscience d'un danger qui va nous frapper de façon inévitable. Je paniquais parce que je connaissais le son que je venais d'entendre. Je l'avais déjà entendu dans des holo-vidéos sur les Hommes des Sables. Ma détresse se stabilisa, mais pas ma panique. Ma vue s'éclaircit et bientôt, allongé sur le dos, je regardais autour de moi, très lentement. Des dunes à perte de vue, sous les deux soleils de plomb Tatoo 1 et Tatoo 2. Mais surtout, trois pillards Tuskens penchés sur moi. Cette vision d'horreur me coupa le souffle, la réputation de ces créatures était connue de tous les habitants de Tatooine depuis un massacre tristement célèbre de colons au nord-ouest de Bestine. La seule chose qui m'effraya, était de savoir de quelles façons ils allaient m'occire. Il n'en fut rien, ils s'assurèrent seulement que j'étais toujours vivant, m'imposèrent de boire et de manger un morceaux de viande séchée, et me placèrent à nouveau sur le dos d'un Banthas, tout ligoté des mains et de pieds que j'étais. Je sentais mon sabre laser toujours coincé dans ma botte droite, j'agissais comme de cette manière depuis ma première capture. Dissimuler le mieux possible mon arme diminuait les chances qu'on me le confisque à première vue. Lorsque je m'étais enfui de la clinique, je m'attendais à être rattrapé sous peu.
Comme je m'étais rendormi peu de temps après que mes geôliers m'est examiné, je ne me souvins pas du périple à travers les ergs brûlants du désert. Je me réveillais seulement une heure avant notre arrivée au campement des Hommes des Sables, qui s'étendait dans une large crevasse en contrebat de deux falaises, dans une zone visiblement rocailleuse du désert. Ils étaient tous là, errant çà et là, voilés de la tête au pied et baignant dans de vieux tissus qui tombaient en lambeaux. Si certains étaient embusqués dans quelques creux de roches, à divers niveaux des parois des falaises, la plus grande partie occupait l'étroit plateau entre les deux rempart de roche du défilé qui laissaient tout juste la place à un vaste campement établit en vertical.

Une multitude de cases faites de peau de bête et de terre cuite étaient réparties le long du couloir qui continuait vers un cul-de-sac. Ces mêmes infrastructures qui semblaient être les habitations des autochtones présentaient pour la plupart une forme circulaire et étaient relativement petites et basses. Tout autour, se tenaient recroquevillés de nombreux individus, assis et assoupis autour de plusieurs feux de campement, délimités par de petites pierres. Nous étions en soirée. Plus loin, on pouvait distinguer d'autres Banthas tenus cloîtrés à l'intérieur d'enclaves de fortunes, faites de piquets de bois. Malgré les quelques grognements et hurlements de quelques bestioles visiblement domestiquées, un certain calme régnait au sein du campement. C'était effectivement toute une civilisation qui s'était installée dans le défilé, pour une période probablement temporaire, implantant son joug en plein coeur d'un désert brûlant au jour et glacé la nuit. Il y en avait peut-être une trentaine. Forts d'une réputation impitoyable, les Tuskens constituaient l'une des plus anciennes races de Tatooine. Nomades, ils voyageaient la plupart du temps à travers la Mer de Dunes, errants de points d'eau en points d'eau et pillant catégoriquement tout ce qu'ils pouvaient sur leur passage, d'une part pour des raisons vitales, d'autre part en représailles à la colonisation de leurs terres par des soi-disante sociétés civilisées. Fins tireurs, ils s'avéraient également être de rudes adversaires au corps à corps où ils usaient d'armes artisanales qu'ils fabriquaient à l'aide de matériaux récupérés.


L'on me jeta violemment à terre, un attroupement se forma autour de moi, et visiblement, l'on discuta sur mon cas. Je savais que c'était une culture très différente de la société dont je provenais, aussi je ne leur en voulais pas d'être brutal avec moi. J'étais cependant très inquiet quant à mon sort. Ils n'avaient toujours pas pris connaissance de mon arme, mais il m'était impossible de la saisir, mes mains étant parfaitement ligotées.


Comme je m'étais assez intéressé à l'ethnologie tout au long de mon adolescence, j'avais déjà étudié le cas des Tuskens, et je savais qu'ils détestaient toutes les autres races de Tatooine, dans la mesure où ces dernières, auxquelles j'appartenais d'ailleurs, ne respectaient pas les frontières qu'ils s'étaient octroyées par le passé, races qui n'hésitaient pas à implanter des chantiers sur plusieurs de leurs territoire sacrés. Aussi, je ne leur en voulu pas non plus lorsqu'il me libérèrent de mes liens pour me placer dans une arène de fortune, où, armé d'un bâton Gaffi que l'on m'avait donné, on me confronta à des créatures féroces. Je n'eus pas de mal à venir à bout des deux Womp rats qui m'attaquèrent dans un premier temps, mais je dus saisir mon sabre laser lorsqu'on me confronta à un Krayt dragons, qui était relié à une solide chaîne pour éviter des dégâts collatéraux. La stupéfaction fut totale chez mes bourreaux qui reculèrent tous d'un pas quand j'allumais mon sabre. Ils poussèrent des hurlements et des grognements, mais restèrent captivés par le spectacle que je leur offrais, comme je restais moi-même concentré sur ma cible. J'eus finalement raison de la créature dont la taille était heureusement relativement petite, puis, je rengainais mon sabre, ramassais le gaderfii, et fis mine d'attendre la prochaine épreuve. Je ne voulais surtout pas les brusquer et apparaître comme une menace pour eux. Je savais qu'il s'agissait d'êtres fonctionnant essentiellement sur l'instinct, susceptibles de se braquer très vite si leur sécurité était mise en cause. J'apprendrais plus tard que vaincre un Krayt dragons était considéré dans la culture Tusken comme une étape nécessaire pour accéder à la vie d'adulte.


Mon destin n'aurait probablement pas été le même sans l'intervention des Jawas et des Hutts, qui attaquèrent le campement alors que les Tuskens étaient en pleine méditation sur mon cas. Aujourd'hui encore, je pense qu'ils ne se seraient effectivement pas embarrassés de quelqu'un d'aussi dangereux, et mes talents de Padawan ne m'auraient pas sauvé face à la trentaine de guerriers des sables.

https://www.youtube.com/watch?v=vLqKSv1F42A

Des détonations résonnèrent dans le défilé quelques minutes après que j'eus sauvé ma vie en mettant l'effroyable créature hors d'état de me nuire. Les Tuskens se mirent à hurler et à brandir leurs armes, et moi, je profitais de la confusion pour leur filer entre les mains. Je pris mes jambes à mon cou et détala à travers le campement, ne sachant pas où j'allais. Sous l'adrénaline, je fis irruption dans une de leur case, pour m'y cacher, mais je me retrouvais bientôt face à une femelle flanquée de ses enfants et que j'effrayais visiblement. Elle hurla pour appeler sans doute à l'aide. Ce spectacle me toucha et je courus me mettre à l'abri ailleurs, tout en sentant des tirs me frôler.

Je me retrouvais au pied d'une des parois de la falaise, que je commençais à escalader sur quatre mètres pour me réfugier dans un creux que j'avais repéré. Tout en restant dissimulé, je regardais l'effroyable scène de guerre qui se livrait sous mes yeux. Lorsque je remarquais le char des sables et les barges à voiles postés à une centaine de mètres du camp, je compris qu'il s'agissait d'une attaque des Hutts et des Jawas, grands ennemis des Hommes des Sables.

Les mâles Tuskens s'étaient répartis sur plusieurs lignes de défense pour protéger les enfants et les femelles qui se cachaient dans les cases. Le hurlement de ces dernières, qui était très différent de celui des mâles, me rappela à quel point il était difficile de perdre un proche. Je me mis à la place des enfants. Ma haine confirmée pour les Hutts depuis la mort de mon père, alliée au massacre qui se déroulait devant moi me fit bientôt jaillir de ma cachette.

Je traversais le camp en direction de l'ennemi qui progressait vite. À l'approche de la ligne de front, je pris une accélération et bondis, retombant au milieu d'une escouade de Hutts que j'annihilais. Des Jawas embusqués me tirèrent dessus, mais je parvins à parer leurs tirs et à les mettre en déroute en les chargeant. Je profitais des obstacles que formais les cases des Hommes des Sables pour m'abriter et surgir par surprise sur l'ennemi. Je n'avais jamais tué quelqu'un, mais je dois dire que tuer des Hutts eut pour moi un effet thérapeutique contre la haine qui me transcendai depuis la mort de mon père. Les Hommes des Sables cessèrent rapidement de me tirer dessus, certains vinrent même se placer à mes côtés, alors que j'étais planqué derrière une case. Je comprendrais plus tard que les hurlements qu'ils émirent à ce moment étaient un système de communication destiné à se relayer une information sur de longues distances. Ils s'avertissaient les uns et les autres que j'étais désormais un allié. J'analysais rapidement la situation, et choisis de cesser toute attaque frontale à la vue de la puissance de feu adverse. Je battis en retraite, avant de me diriger à nouveau vers l'ennemi en frôlant la falaise. En surgissant sur son flanc gauche, j'en tuais une dizaine en quelques minutes, ce qui attira rapidement l'attention sur mon cas, et je fus bientôt submergé. Je vins à nouveau me réfugier derrière une case. C'est à ce moment que les Tuskens contre-attaquèrent et firent reculer l'ennemi qui commençait à retourner à ses transports, toujours sous les rafales des tireurs embusqués qui avaient désormais pris position sur les lignes de crête du canyon. La force expéditionnaire Jawa et Hutt quitta les lieux dans l'heure qui suivie, et moi, je fus honoré comme un Dieu.
**Fin de transmission**

Suite à sa rencontre avec une tribu des Hommes des Sables, ces derniers cessent toutes hostilités envers lui et le considère comme un demi-dieu. De son côté, R'win est conquit par cette culture nouvelle qui se dévoile à lui peu à peu. Il apprend sans tarder en se rendant à Bestine, dissimulé sous un voile intégral, que sa famille a quitté la planète pour Alderan où la République leur a accordé un droit d'asile, tandis que les autorités locales sont toujours à sa recherche et promettent à sa mère de l'expatrier s'il le retrouve. De retour à la tribu qui l'a sacralisé, R'win y reste jusqu'ànos jours. Il y passe ainsi six années, de l'âge de quinze ans à vingt-et-un an. Il est d'avance considéré comme un membre adulte de la tribu, depuis sa victoire contre un Krayt dragons. Le Conteur, Ijjt'toak, le prend sous son aile et lui enseigne les rudiments de la culture Tusken, ainsi que sa langue. R'win apprend les divers rites et traditions des Hommes des Sables, comme la phase de l'accouplement qui s'effectue une seule fois dans la vie d'un Tusken, ou encore le lien mystique qui unit chaque individu avec un Banthas. Il nommera ainsi le sien Khâ' cham (« Khâ » se prononçant « Ra »). Il apprend également l'unisexualité des Uli-ah, les enfants, qu'il ne soupçonnait pas, et enfin le mythe des Ghorfas, potentiels ancêtres des Hommes des Sables. Selon Ijj'toak, les Tuskens sont nécessairement les descendants des Ghorfas, une antique société autrefois prospère qui aurait construit de vastes cités souterraines sous les dunes de Tatooine. Cette civilisation aurait quasiment disparu de la surface de la planète lors de l'arrivée des premiers colons venus de l'espace, qui auraient détruit les puits des Ghorfas, conduisant les survivants à devenir des nomades du désert. R'win consacrera partie importante de son temps libre à étudier la question des Ghorfas, qui est essentielle selon lui quant au conflit opposants les Tuskens et les autres habitants de Tatooine depuis des millénaires. Rapidement persuadé que les actuels Hommes des Sables descendent des Ghorfas, il exposera ses thèses aux membres de sa tribu, qui en ressortiront d'autant plus persuadés qu'il ne l'était déjà. Depuis, R'win et les mâles alphas de la tribu s'emploient à l'unification des tribus Tuskens en vue de pratiquer la « Hâ'hâkat », la Grande Reconquête.


Question HRP : Comment avez-vous connu le forum ? : je l'avais connu en consultant le classement des Forums sur l'univers Stars Wars. Il était en tête de liste Wink


Dernière édition par R'win O'arr le Mer 13 Mai 2015 - 23:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Lun 11 Mai 2015 - 15:38

Bonjour et bienvenue ! 

Fiche agréable et originale

Alors il y a plusieurs soucis, déjà pour le sabre-laser, tu n'as pas Ambidextrie donc double lame = impossible. De plus Mos Eisley n'existait pas encore à notre époque. 

Enfin, je ne vois pas les Hutt (ou espace hutt peu importe) financer des études xD. Vraiment, non, je ne pense pas que ce soit possible. Tatooine est essentiellement composée de paysans, de crapules et de gamins sans éducation. Après si tes parent sont riches, il peut effectivement bénéficier d'études mais dans un collège privé, un genre d'eden de la culture isolé de tout et accessible à une élite seulement ou directement se barrer de Tatooine. D'ailleurs pourquoi avoir choisi Tatooine et non Corellia ?

Voilà pour commencer, allons-y petit à petit study Bonnes corrections

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 128
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Lun 11 Mai 2015 - 23:04

Bonjour ou plutôt bonsoir Luke, et merci pour cette rapidité de prise en charge !

Alors j'ai corrigé le problème de pouvoir, et j'ai d'ailleurs tout modifié, ainsi que mes caractéristiques afin que cela corresponde plus à la personnalité d'R'win. Effectivement il est plutôt orienté "corps à corps" que consulaire. Donc les pouvoirs de la Force ne prendront une place que minime chez lui, contrairement au combat au sabre, pirouettes etc (^^) En revanche sa capacité de concentration certifiée explique son score en Sagesse.

Concernant Mos Eisley, je l'ai donc remplacé par Bestine, en ayant fait quelques recherches j'ai vu qu'il s'agissait de la capitale ! Après est-ce que cela veut dire que Bestine était la première ville de la planète .. '-'

Oui ça m'a bien fait rire moi aussi, je n'avais pas remarqué ça sur le coup, j'ai donc corrigé cette erreur à propos de l'Espace Hutt et de l'école (^^) Les Hutts qui financent des cours, sans blagues quoi !

J'ai également justifié le choix de Friedus pour Tatooine comme tu me l'as demandé.

Enfin, j'aurais peut-être dû le préciser ailleurs, mais il s'agit du DC d'Er 'tan Vadlumee, personnage que je n'ai jamais vraiment joué, et que je compte "peut-être" laisser tomber, ne me correspondant plus. Comme je n'avais jamais eu le temps de le jouer, à cause de mes études intensives, qui sont dorénavant terminées pour de bon. Cela dit, si je laisse tomber Er 'tan, je compte le faire dans les futurs RP auxquels je l'ai inscrit, en le faisant mourir, dignement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Mar 12 Mai 2015 - 19:40

Er'Tan... Bon sang l'amélioration de fou !!! Bravo, c'est vraiment une jolie fiche. Tu t'es vraiment amélioré, tant dans l'expression que l'originalité etc. Content de te revoir sous cette bonne augure.

Un détail... Es-tu conscient de la difficulté d'intégrer un personnage vivant depuis le début sur Tatooine avec des hommes des sables ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 128
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Mar 12 Mai 2015 - 20:01

Merci tu es le seul qui m'ait fait ce compliment après deux années de RP's (^^) Je pense que la Prépa y est aussi pour quelque chose!
Et justement c'est aussi pour ça que je préfère recommencer avec un personnage "neuf", qui correspond plus à mes nouvelles attentes.

Oui absolument. J'y ai longuement réfléchi avant de faire la fiche. La situation dans laquelle il se trouve pour le moment, rend tout déplacement impossible hors de Tatooine, ce ne serait pas "réaliste". Également, il lui est extrêmement difficile de se déplacer en agglomération, où il doit rester très discret, tout en étant confronté à un "choc" de culture. Ça fait effectivement six/sept ans qu'il vit avec les Hommes des Sables, avec de très rares déplacement en ville Wink

Comme j'ai un très grand intérêt pour cette planète, je ne pense pas m'ennuyer dessus avant un bon bout de temps, d'autant plus qu'il y a pas mal de joueurs qui y résident, et qu'il sera toujours possible d'interagir avec des membres de la République ou encore de l'Empire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Mer 13 Mai 2015 - 21:07

Bonsoir,

D'accord pour la planète !

Maintenant j'aimerais avoir des détails sur le Maître Gris. N'a-t-il aucune attache au Temple ? Comment peut-il éduquer un Padawan (officiellement R'Win a-t-il le titre officiel de Padawan d'ailleurs ?) et surtout pourquoi le laisse-t-il continuer à voir sa famille ? Normalement une formation prend énormément de temps et demande une concentration telle que les élèves n'ont pas le temps d'avoir une vie en-dehors et surtout c'est contre les principes habituels. Pourrais-tu nous parler un peu plus du contexte ici particulier ou changer s'il te plaît ?

De rien pour le compliment, quand c'est vrai, il ne faut pas en être avare :)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 128
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Mer 13 Mai 2015 - 23:05

Bonsoir Luke =)

J'ai donc pratiqué quelques éclaircissements sur ce que tu m'as demandé. Si ça ne convient toujours pas, je changerai bien évidemment!

Concernant Tulcier, l'idée est qu'il n'ait effectivement plus aucune attache à l'Ordre et donc au Temple depuis sa dissidence. Il a notamment développé sa propre philosophie, dont la grande particularité est qu'il accorde un temps libre relativement important à ses disciples (son disciple en l'occurrence), j'ai détaillé cette idée, pour expliquer justement pourquoi R'win a le temps de voir un peu ses proches.

J'ai supprimé les titres de Padawan et de Chevalier, qui sont effectivement nés sous la plume de l'Ordre. Pour Tulcier il n'y a qu'un seul rang, et qui est difficile et long à atteindre : le Maître. L'étape qui précède est celle de l'apprentissage, où le disciple est réduit au stade "d'apprenti".

Pour compléter le problème du temps de la formation, je me suis appuyé sur cet extrait tiré de l'article Wikipédia sur les Jedi (je ne sais pas s'il est fiable en revanche^^)

La durée de l'apprentissage des Padawans:
 

Si l'on dit qu'R'win commence son apprentissage assisté à douze ans et l'arrête à quinze ans et demi, il est effectivement considéré à ce moment là comme un Padawan, puisqu'il ne possède pas de capacités particulières qui auraient pu le mener sur la voie de la Chevalerie après seulement deux années ou trois années de formation.

Si l'on rajoute à ces trois années et demi de formation assistées par un Maître, sachant que ces trois années et demi étaient moins intensives que celles des Padawan du Temple, puisque bénéficiant de plus de temps libre, les six années qui ont suivi, et pendant lesquelles il a appris à se débrouiller seul, son rang actuel semble compris entre celui de Padawan et de Chevalier. Je dirai quand même qu'il se rapproche du Chevalier.

Le fait qu'il n'ait pas bénéficié de Maître pendant ces six années explique également pourquoi ses capacités sont essentiellement développées dans des caractéristiques comme l'agilité et la puissance, donc le corps à corps, et non pas dans les plus complexes domaines de la parade et du contrôle de la Force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Jeu 14 Mai 2015 - 7:05

Bonjour,

Je vois ça avec le reste du staff pour savoir si ça va, car j'avoue que ta fiche est un peu particulière mais ne t'en fais pas, ça ne devrait pas traîner !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'win O'arr
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 128
Âge du perso : Vingt-quatre ans
Race : Humain
Binôme : Indomptable

Feuille de personnage
Activité actuelle: Retourne sur Korriban
HP:
75/75  (75/75)
PF:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Jeu 14 Mai 2015 - 11:02

Jamais dans la norme ces maudits Jedi Gris!! x)

Je t'en prie, prenez le temps qu'il vous faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2499
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   Jeu 14 Mai 2015 - 16:10

Voili voilou, tout semble en ordre, alors te voilà validé

N'oublie pas de mettre le lien de ta fiche de bio dans ta signature ! Bon jeu

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

R'win O'arr : la voie de l'indépendance. (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Jedi Gris-