La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2479
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Lun 16 Fév 2015 - 22:51

Dans une harmonie presque parfaite, Luke se leva en même temps que le soleil. Il prit son temps pour sortir du lit, profitant de l'avance étudiée à cette fin. Après deux heures d'exercices de rigueur, le Hapien fila sous la douche, s'autorisant à traîner quelques minutes de trop sous le filet chaud qui dénouait agréablement ses muscles. Lorsqu'il en sortit, il portait des vêtements civils qui poussèrent le peu de Jedis levés à cette heure à se retourner sur son passage. C'était sûrement la première fois qu'on le voyait ainsi. Certes, sa chemise blanche de tissu fin était tout à fait correcte, loin d'être ajustée, elle était élégamment plissé, juste ce qu'il faut au niveau de la taille, quant à son pantalon de tissu léger, il semblait voler à chacun de ses pas déterminés. En guise de ceinture, le Hapien portait un genre de ruban qui ondulait au mouvement de ses hanches et ses cheveux étaient retenus par un petit lacet de cuir de la même couleur. Les habits étaient à la fois anciens, d'une mode sans doute dépassé mais également neufs d'avoir été très peu portée. Sur Luke, appartenant à l'une des plus belle race de la Galaxie, il offrait une impression de vieil holofilm de qualité, comme si avoir l'air d'un dandy en herbe un peu maladroit lui donnait encore plus d'élégance.

Bon, pour être honnête, un jeune chevalier de son âge se retint effectivement de pouffer de rire, mais Hug était connu pour se moquer de tout le monde. Luke n'y prêta guère attention, marchant de son éternel pas sérieux et rapide qui détonnait avec sa cécité. Depuis le temps qu'il parcourait ces couloirs en pleine rénovation, le Jedi connaissait bien les lieux. Il y déambulait le plus tranquillement du monde, une main glissant parfois sur les murs pour l'aider. Sortir du Temple était en revanche un peu moins aisé pour le Chevalier qui n'avait pas du tout l'habitude de prendre de prendre des jours de repos pour faire les boutiques. Cette fois néanmoins, le blond ne s'était pas fait prié pour prendre son tour. Jason était exceptionnellement libre pour tout le wee-kend, ils ne s'étaient pas vus depuis des mois, or le retrouver sans mission entre deux était une chance à saisir. Luke faisait toujours passer son devoir avant tout et l'ambassadeur le savait, mais il avait déjà fait de nombreuses heures supérieures, même des jours entiers en refusant de sortir du Temple pour prendre du repos, n'en voyant pas l'intérêt. C'était finalement l'exception de cette situation et les arguments amusés de ses pairs qui avaient poussé le blond à accepter ce wee-kend de "vacances". Si le Conseil l'avait laissé entretenir cette relation c'était justement pour qu'il se relâche et que sa personnalité ressorte d'avantage après tout. Rien n'était gagné, le Hapien restait têtu mais ses amis Chevaliers plus et, ayant fini par se faire à l'idée, il se sentait particulièrement heureux.

Comme la dernière fois, Luke s'était mis sur son trente-et-un, incluyant même une légère touche de parfum à la vanille. Son pas se ralentit un peu lorsqu'il passa devant Evengellyne qu'il reconnut à l'aura. Le regard porté bas -un peu ironique pour un aveugle d'ailleurs- et le rouge au joue, le Hapien la salua, craignant un peu l'éternelle curiosité de la Zabrak, sans compter son incroyable sens de l'intuition. En fait, le blond était même certain que sa camarade savait que quelque chose en rapport avec le discret amour de Luke se tramait.

Passant finalement la grande porte du Temple en essayant d'oublier Evengellyne, le Chevalier marcha moins vite, craignant de se perdre dans cette ville lumière qui le détestait et lui avait déjà fourni son comptant d'aventures bizarres. Ses mains se ressérèrent légèrement sur la bandoulière de son sac dans lequel dormait son sabre-laser. Décidément, Coruscant lui avait laissé un sacré traumatisme. Retrouvant finalement sa route par chance vu que sa poisse habituelle semblait aussi vouloir prendre une pause, le Jedi se dirigea vers le restaurant Galactiquement Votre où Jason et lui avaient dîné ensemble. Un léger sourire flotta sur les lèvres du Hapien à ce souvenir, il se rappelait de son étonnement lorsque l'ambassadeur l'avait invité, lui, le Padawan ennuyeux dont les gens essayaient généralement de se défaire. Malgré le homard qu'on lui avait servi, plat très peu adapté vu sa condition ainsi que le vieux pervers qui voulait séduire Jason -à moins que ce ne soit lui, il ne se souvenait plus de ce genre de détails sordides.- ils avaient passé une bonne soirée. Soirée qui avait été conclue de la manière la plus étrange qui soit, par un vol dans l'hôtel de Luke qui l'avait mené dans celui de son ami. Une situation rocambolesque digne du vieil holofilm dans lequel le Hapien semblait avoir trouvé ses vêtements. C'est ainsi que le chaste Padawan était tombé dans les bras du premier homme qui l'avait séduit et ce, dès le premier soir. Contrairement aux histoires à l'eau de rose cependant, il n'y avait pas eu d'amour entre eux, un béguin certes mais aucun coup de foudre. Ce qui s'était produit avait été dû plus aux circonstances qu'autre chose, une attraction entre deux êtres trop seuls qui s'étaient retrouvés dans le même lit. L'Amour était venu ensuite, tout doucement, lorsque Jason l'avait recontacté sous couvert de discussions simples, amusantes et surtout totalement innocentes qui avaient séduit le Hapien. Leurs conversations s'étaient allongées, Luke se surprenant à se languir de la prochaine connexion. Petits messages écrits -et bien sûr traduits à l'oral pour lui- ou dialogues à travers les habituels logiciels de contact avaient formé leur couple plus sûrement que leurs rencontres assez rares et surtout plutôt spéciales. Leurs dernières retrouvailles avaient été provoqués par Jason qui avait menti au gouvernement, se disant menacé. Finalement le blond avait accepté "l'erreur" de son ami et il avait pu rester en tant que "stagiaire", amusant encore une fois les membres du Conseil de part sa rigitidé et sa confiance envers le système. Au passage néanmoins, Luke avait appris de nombreuses choses sur les codes à observer en haute société, il avait scrupuleusement noté les conseils de Jason donné entre deux baisers, ce qui mettait parfois le Hapien en colère. Il n'était pas là pour profiter du soleil aux frais de la Grande République tout de même.

Enfin, aujourd'hui serait différent, Luke avait deux journées entièrement libres et suffisamment d'argent mis de côté-en réalité, il n'avait jamais utilisé son petit pécule qui lui servait d'argent de poche lors de l'adolescence- pour faire les boutiques. Oh, rien de bien fou, les Jedis n'étaient après tout pas sensés donner de l'importance au matériel, mais pour une fois cela amusait Luke de jouer les civils jusqu'au bout. Il ne verrait évidemment pas grand chose de ces jolies choses qui rendaient fous les fans de shopping, mais l'idée de découvrir un autre monde, celui des civils tout simplement, l'excitait grandement. Pour lui, une journée sans entraînement -enfin il avait bel et bien fait le sien ce matin.- était quelque chose d'exceptionnel. Si pour la grosse majorité des personnes qui déambulaient à ses côtés, se balader dans les rues le samedi sous ce beau soleil était normal, pour Luke c'était très rares. Lui, sa spécialité, c'était les négociations difficiles, les aventures tordues, les duels dans des ascenceurs contre des Siths peu imaginatives qui se faisaient appeler Jenny ou Penny. Comme quoi, à chacun sa vie... Même si justement, en changer un peu et se glisser dans la peau d'un autre avait quelque chose d'attrayant.

Le jeune Jedi s'assit sur un banc, attendit calmement son ami, il ne ressentait aucun stress, ayant l'habitude de recourir à des méthodes maison pour se tranquiliser. Pourtant lorsque l'aura de Jason apparut entre toutes les autres, Luke se releva prestemment. Il écarta mentalement toutes les présences qui s'entrechoquaient presque autour de sa persone en se samedi où la grande place était bondée et marcha jusqu'à Jason. Il se cogna contre l'épaule d'une femme et s'excusa rapidement, ne pas avoir le temps de se répandre en demande de pardon n'était pas son genre, mais il avait trop hâte de retrouver son aîné.

Malgré tous ses beaux discours sur les précautions à prendre, le Hapien ne put se retenir. Il franchit les ultimes pas en courant, un risque pour lui mais qu'importe, parmi les autes du jour, ça n'en serait qu'un. Se glissant devant Jason, le jeune homme savoura la sensation de sa poitrine contre celle de son amant. Bien sûr, il ne poussa pas le vice jusqu'à l'embrasser sur les lèvres mais enlaça son cou avec tendresse. Ceux qui les remarquèrent pouvaient penser à deux frères vus leur chevelure blonde et leur étrange beauté presque dérangeante. Ils auraient été de sexe opposé que n'importe qui aurait songé à un couple mais par chance, les gens n'avaient pas beaucoup d'imagination en ce sens. Enfin "heureusement", franchement, Luke s'en fichait bien. Jason avait ce pouvoir de lui faire oublier ses peurs, ses carences affectives ou principes parfois exagérés. Son sourire s'agrandit d'avantage lorsqu'il perçut le parfum naturel de son ami. En réalité, il n'avait même pas remarqué une éventuelle eau de cologne ou non, parvenant à distinguer les senteurs artificielles de celle naturelle de son chéri. Malgré de longs mois loin de lui et peu de rencontres, Luke ne l'avait jamais oublié, au contraire, leur relation à distance depuis Naboo n'avait fait qu'attiser encore cet amour qu'ils ne s'étaient toujours pas avoués.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Mar 24 Fév 2015 - 14:24

Hn hn... C'est ce qu'avait été sa première réaction en apprenant qu'un conseil de vieux schnoques, sans doute tous puc...res, avait décidé de se prononcer sur sa relation avec Luke. Vraiment ? Ils voulaient jouer avec ça ? Non sérieusement l'ambassadeur adorait jouer en poignardant dans le dos des gens après les avoir manipulé et il savait être patient mais là il leur aurait volontiers déclaré la guerre haut et fort. Bon Hapès était toujours neutre mais avec les bons mots il aurait pu provoquer un incident diplomatique juste pour assombrir leur vie avec de nouveaux problèmes. Il acceptait déjà de supporter beaucoup de choses alors si il y avait un truc dont il ne fallait aps s'approcher c'était bien de sa relation personnelle et passionnelle avec Luke. C'était quand même pas compliqué de se tenir de l'autre côté de la ligne, non ? En tout cas, avant même d'avoir entendu le jugement Jason avait déjà décidé qu'il ferait comme il le souhaiterait, un peu comme d'habitude quoi. Et le pauvre jedi n'aurait plus qu'à s'y plier, et ce, peu importe ce qu'il en pensait. Bon la chance ou "la force" avait été de leur côté donc non il n'y avait même pas eu d'incident diplomatique ce que regrettait vraiment le hapan. Si on ne pouvait plus s'amuser qu'en distillant des menaces au compte-goutte aux galas des sénateurs mais où allait le monde politique ?

Enfin... Aujourd'hui était la première fois où ils allaient se revoir depuis toute cette histoire. Des fois le blond se demandait comment il faisait pour tenir une relation à distance alors qu'il était connu juste avant pour être un coureur de jupons et de pantalons, en fait de tout ce qui pouvait l'intéresser ou l'amuser. Bon, il y avait bien encore quelques rumeurs à son sujet mais beaucoup moins qu'avant. Ce qui serait drôle c'est que Luke ait entendu les dernières car certes il y en avait moins qu'avant mais elles étaient encore plus folles que les précédentes. Enfin, connaissant le sérieux de son amant et son besoin d'être toujours au travail ce serait un peu étonnant qu'il ait entendu quoique ce soit mais si non alors il espérait que cela ait pu le dérider un peu.

Jason avait attendu un moment se demandant vaguement si son blond, oui il était très possessif, s'attendait à quelque chose de particulier. Il soupira et s'habilla banalement mais de manière élégante quand même. Pas question de passer pour n'importe qui si jamais ils se retrouvaient dans les problèmes. Chemise blanche, pantalon noir, veste longue noir. ça faisait pas un peu croquemort ? Bon sans aller jusque là, Luke était aveugle alors même si il s'habillait en violet foncé ça ne changerait pas grand chose. Il partit donc au rendez-vous les mains dans les poches se débarrassant de ses nouveaux gardes d'un geste agacé de la main. ça va il pouvait encore faire un petit chemin à pied sans qu'on lui tienne la main. Si il y avait bien une main qu'il accepterait de tenir ce n'était pas les leurs même si on le payait très cher. Et avec du désinfectant après derrière... Bah quoi il savait pas où était allé ces mains là. À chaque fois qu'il allait voir son amant, l'ambassadeur se retrouvait à penser à des choses qui n'avaient rien à voir avec ce qui se passait autour de lui. Il arriva sur place et vérifia l'heure rapidement avant de regarder autour de lui pour trouver son cher et tendre qu'il n'avait pas vu depuis plusieurs mois. Les messages hollographiques ça allait un moment mais ce n'était pas assez.

Jason regarda encore une fois autour de lui rapidement et fronça les sourcils avant de se dire qu'il avait noté des cheveux d'un blond qu'il reconnaissait qui venaient dans sa direction. Il se retourna juste à temps pour voir un Luke sauvage, sortir des hautes herbes, sortir de la foule en courant pour lui sauter dessus ou se glisser devant lui. Il n'était pas sûr de la différence dans ce qui venait de se passer et s'en fichait, il referma ses bras autour de Luke pour le serrer avec force contre lui avant de se pencher en avant en sentant les mains de ce dernier venirent entourer sa nuque et l'embrassa passionnément. Il n'était définitivement pas aussi pudique que le plus jeune et par-dessus tout l'ambassadeur estimait n'avoir de compte à rendre à personne. Essayer seulement de le faire chanter ou de le menacer juste du regard et c'était dans ces cas là qu'il montrait son potentiel à éliminer les gêneurs. ça plus le fait qu'il aimait faire des alliances improbables qui finissaient par lui servir de façon toujours étonnante. Il approfondit le baiser encore un moment ne laissant pas la possibilité à Luke de fuir et finalement y mit fin pour pouvoir le regarder. Il caressa doucement sa joue. Ce jedi aux idéaux incompréhensibles et naïfs lui avait manqué.

-
Tu m'as manqué Luke ~. Affirma-t-il sans se soucier du fait de le gêner car après tout il ne faisait que dire la vérité.

Un parfum de vanille arriva jusqu'à ses narines et il lui lança un regard amusé. Se pourrait-il que l'aveugle ait voulu se mettre sur son trente-et-un juste pour lui ? Il l'observa de bas en haut et eut un léger arrêt à la vue de ses vêtements. Heureusement que Luke était un hapien parce que sinon il n'osait pas imaginer le résultat sur un simple mortel, un humain quoi. Maintenant il fallait être diplomatique et... ne pas aborder le problème. C'était bien une manière d'avoir une discussion simple. Même si il se disait cela Jason n'arriverait sans doute pas à se taire.

-
J'adore ton odeur mais tu sais je préfère ton odeur naturelle. Lui souffla-t-il taquin à l'oreille, lui-même n'avait pas mis d'eau de cologne. ça te tente de faire du shopping ? J'ai envie de refaire toute ta garde robe. Il plissa les yeux amusé et rajouta une jolie couche qui ferait penser autre chose à tous les gens qui pourraient les entendre, même les plus indiscrets. Comme ça je pourrais rajouter mes initiales dessus. Il sourit angéliquement.

Allez donc imaginer un brave petit-ami, fiancé, amant... Enfin bref, allait donc l'imaginer faire cela pour autre chose que pour faire plaisir à la personne à qui il s'adressait. Fallait franchement avoir l'esprit mal tourné et sortir d'une relation qui vous avez fracassé par terre comme une chute du vingt-et-unième étage. Jason était innocent quoiqu'il puisse arriver maintenant et puis qu'est-ce-que Luke lui avait manqué !! Il relégua l'idée des vêtements dans un coin de sa tête et l'enlaça à nouveau vérifiant que ce n'était pas un vieil hollogramme d'un musée mais bien le chevalier qu'il avait dans les bras contre lui. Il le laisserait s'échapper et respirer dans une minute surtout que des contacts aussi prolongés pouvaient passer au début mais à la fin ils se retrouveraient à faire un spectacle de rue.

Il le lâcha enfin à regret et lui sourit l'observant attentivement pour repérer toute trace de fatigue ou de nouvelles blessures que le blond lui aurait forcément caché le connaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Mer 25 Fév 2015 - 13:47


Une main vint la secouée alors que la jeune femme dormait encore. D'un geste pas vraiment contrôlé, la sienne vint agripper le bras et le serrer jusqu'à qu'un petit cris soit poussé dans la chambre. Èvengellyne sursauta et finalement se réveilla. En face d'elle Alicia se tenait là, debout, se frottant énergiquement le bras. La pauvre Twi'lek lança un regard agacé à la Zabrak puis sortit de la chambre après avoir brandit l'heure sous le nez de sons amie. Ève cligna des yeux plusieurs fois avant de réaliser. Il ne lui restait pas longtemps avant le début de son service. Elle enfila à la va-vite son éternel ensemble, marcha d'un pas rapide jusqu'au réfectoire pour y engloutir en semblant de nourriture. Puis elle fila en direction du Medcorps, un morceau de pain toujours à la bouche. Ne pouvant pas parler, elle adressa seulement des regards ou des petits gestes de la main pour saluer les jedi et padawan qu'elle croisait dans les couloirs. Arrivant à l'entrée des locaux du corps de service, Èvengellyne jeta un bref coup d'œil à l'heure et entama un sprint jusqu'à son bureau pour se changer et ne pas prendre de retard dans ses visites. Mais alors qu'elle sortait de son bureau elle tomba nez à nez avec une infirmière de son équipe qui lui servait aussi de secrétaire parfois.

« Vous voulez quelque chose ? demanda Ève d'une voix un peu pressée.
- Oui Madame, je..
- Ah non mais vous le fêtes exprès. Madame, Madame. Je suis pas mariée, et j'ai l'air vieille ? Non, bon alors. J'ai pas encore passé la cinquantaine. Quand je l'aurait dépassé on verra mais d'ici là c'est Mademoiselle. C'est pas compliqué ? C'est compliqué ? Non, bon pressons, pressons si vous le voulez bien et venez-en au fait, vociféra la Zabrak avec de grands gestes tout en fermant la porte et en se dirigeant vers ses consultions du jour.
- Mais c'est un signe de respect..
- Oui bah trouvez autre chose, je ne le supporte pas, je ne le supporte pas. Et je ne suis pas énervée.
- Oui, oui bien sûr Mademoiselle. Vous voudrez du thé et qu'on vous laisse tranquille à votre pause ? Un peu de calme et de médiation ne vous fera pas de mal.
- J'ai l'air stressé ?
- Euh.. bah... un peu...
- Oh mon dieu. Bon bah dans ce cas je ne dis pas non. Avec tout ce que j'ai à faire aujourd'hui? Je m'emballe un peu. Bien alors on fait comme cela. Je compte sur vous, dit-elle en pressant encore un peu plus le pas.
- Mademoiselle attendez ! Je ne vous ai pas dit ! Cannelle vous demande de partir pour le Temple de Coruscant. »

Èvengellyne s'arrêta net et se retourna. Elle la regarda incrédule avant de finalement lâcher un simple : "Quoi" d'incompréhension totale.

« Si c'est pour que je fasse l'infirmière sur Coruscant c'est hors de question. J'ai déjà bien assez de travail ici..
- Elle voudrait que vous donniez quelques cours là-bas.
- De quoi ? Mais je suis pas instructrice moi. Vous me voyez donner des cours à des pauvres gamins. Non mais c'est une blague. Je ne vais pas les traumatiser en leur imposant de m'écouter. Je suis consciente de mes limites, merci bien.
- Mais vous êtes une excellente médecin.
- Justement je suis médecin pas pédagogue. Et sans pédagogie on a beau être excellent dans son domaine ça ne sert strictement à rien.
- Oui, d'accord mais vous n'avez pas le choix c'est un ordre de Cannelle. Puis vous ne vouliez pas prendre un padawan.
- C'est juste, c'est pour cela que j'irais à reculons mais j'irais.... Mon padawan, je vois que les nouvelles vont vite. C'est différent. Un, je gère encore à peu près mais au delà... Bref et combien de temps ?
- Trois jours.
- Trois... trois.. TROIS JOURS. Mais elle veut ma peau, ou celle de ces pauvre chéris que j'aurai en face de moi.
- Ni l'un ni l'autre à mon avis.
- Bon bah advienne que pourra. »

La jeune médecin ne laissa pas le temps à l'infirmière de poursuivre et s'engouffra dans un dédale de chambres. La journée continua, Ève eut son thé salutaire et sa demi-heure de méditation et reprit son marathon de visites. À la fin de la journée, elle ne s'arrêta pas là. Elle fit sa petite valise et pour le lendemain et finalement s'assoupit sur une chaise.



Finalement, le premier jour sur Coruscant se déroula sans encombre ce qui était déjà un exploit. Les enfants avaient été calme, peut-être un peu trop d'ailleurs. Èvengellyne venait à se demander si elle ne les avait pas endormis. Mais le second jour, sa peur s'envola. Ce n'étaient plus les gentils élèves calmes et attentifs qu'elle avait eu le premier jour qui se tenaient maintenant devant elle. L'unique heure, lui paru une éternité à essayer de leur faire baisser le volume de leur voix stridentes. Surtout l'une des élèves. C'était cette petite voix aiguë qui vous vrille les tympan et donne un mal de tête carabiné en très peu de temps. Heureusement pour elle ou pour ces padawan, elle n'intervenait qu'une seule fois aujourd'hui. Elle sortit donc de la pièce, une main sur le front, l'autre cherchant un quelconque médicament dans le font d'une des poches de sa blouse blanches ouverte.

Elle discutait dans le couloir avec l'infirmière du Temple, lorsqu'une aura bien connue de la jeune femme passa devant elle. Elle regarda dans sa direction et ouvrit de grands yeux lorsqu'elle reconnue Luke Kayan avec un accoutrement sommes toute spécial mais lui allait bien au jeune homme. Lui en la remarquant baissa les yeux et la salua brièvement. La jeune Zabrak sourit et ses pupilles grises se mirent à pétiller. Sans même s'en rendre compte, son attitude venait de piquer l'éternelle curiosité de sa consœur. En peu de temps, le Brune avait prit sa décision. Elle allait savoir ce que tramait Luke et vu son costume c'était forcément du lourd voir du très lourd. Et bonne curieuse qu'était Ève, le très lourd, elle ne pouvait le laisser passer. Balançant une excuse douteuse à son interlocutrice, elle se mit en route pour le suivre à distance. Par bonheur, la blouse blanche d'Èvengellyne passait très bien dans les rue de Coruscant. Et puis elle pouvait toujours dire qu'elle allait voir un patient à son domicile. Ce qui posait un peu plus problème, c'était le reste de la tenue : son top dégradé de vert accompagné d'un pantalon noirs amples et de ballerines noires. Le tout agrémenté de son éternel ceinture avec son sabre légèrement caché par les pends de la blouse.

Ni vu ni connue, ou du moins elle l'espérait, elle suivit Luke dans les rues de Coruscant. Elle le vit s'assoir et l'imita un peu plus loin. Puis soudainement, il se leva et laissant choir sa cane d'aveugle alla rejoindre un autre jeune homme élégamment vêtu. Un large sourire se dessina sur le visage de la Zabrak lorsqu'une petite lumière s'alluma dans son esprit. Elle se leva et alla récupérer le précieux objet. Avançant à pas de loup, elle se dirigea vers le couple, lentement. Son sourire ne la quittant plus elle se glissa dans le dos de l'aveugle et posa la cane au sol. Elle attendit que celui qu'elle ne connaissait pas encore lâche enfin Luke et puis d'un coup elle passa ses bras autour de son cou en criant « Surprise ! » avant de lui murmurer :
« Pas mal, pas mal du tout même je dirais. »

Ève fixa l'inconnu de ses yeux gris et le détailla de haut en bas comme pour s'assurer du choix de son camarade chevalier. Puis reportant son attention sur Luke elle reprit d'un ton joyeux.

« Mais c'est que tu as très bon goût mon cher Luke. »

Puis regardant à nouveau le jeune homme elle poursuivit d'un ton égale.

« Bon vous avez l'air correcte je vous le donne », dit-elle en prenant la main de Luke et en la tendant à son "ami". « Mais je surveille », déclara-t-elle en riant avant de finalement libérer Luke.

Elle récupéra la cane tout en lançant une petite blague à son camarade Jedi.

« Je la garde je crois que tu en as une autre sous la main hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2479
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Ven 27 Fév 2015 - 17:22

Dans un geste réflexe, les muscles de Luke se tendirent dans un effort unanime pour le tirer en arrière. Il ne s'attendait pas à ce baiser, surtout devant tout le monde, d'ailleurs la réponse ne s'était pas faite attendre. Malgré sa cécité, le jeune homme put "observer" la masse se soulever d'un coup d'un seul à travers les auras qui tourbillonnaient autour d'eux. Comme pour appuyer encore les sentiments diverses, quelques grognements réprobateurs se firent entendre, un couple les traita même de dégénérés tout en poussant sa petite famille à presser le pas. Bien sûr, la majorité des gens se moquaient éperduement de ce baiser anodin, se contentant de contourner le couple atypique qui gênait un peu la circulation malgré lui. Le rouge au joues, le jeune Jedi se focalisa pourtant et bien malgré lui sur les auras mécontentes. Certaines il le dire, éprouvaient une colère démesurée même si leur visage parvenait peut-être à le cacher. Dans le monde de la Force, tout était plus intense et donc plus inquiétant pour Luke qui avait malheureusement cette tendance à craindre le regard des autres. Une ironie pour un aveugle, mais bon, après avoir été éduqué à paraître "bien comme il faut" en société pour faire honneur à sa communauté, même sans porter sa toge, Luke se sentait responsable de l'image du Temple. Il ne pouvait pas se donner en spectacle de la sorte, ni dans une éventuelle dispute de rue, ni dans des ébats quoique demeurant chastes avec son amoureux. En effet ça n'était pas comme si Jason avait passé une main sous son tee-shirt pour commencer à le déshabiller mais que voulez-vous, Luke avait toujours été coincé, bloqué dans son rôle de petit Jedi parfait qui devait être irréprochable.

Pour autant, l'ambassadeur était une des rares personnes à réussir à le faire passer au-delà de ses conventions, une des raisons pour laquelle le Conseil avait fini par donner son approbation à leur couple d'ailleurs. Malgré lui, Jason le faisait avancer, avec des méthodes parfois peu orthodoxes certes, mais à personnage hors normes, pratiques particulières. Finissant par se laisser aller, Luke ferma à demi les yeux tandis que son amoureux lui serinait quelque chose à propos de ses habits. Lorsque le baiser s'acheva, le jeune Jedi ne chercha pas à s'échapper, se fondant contre son aîné sans même se rendre compte de la perte de sa canne d'aveugle.

-Du "shopping" ? Oh oui ça peut être amusant !

Répondit le Chevalier enthousiaste d'un ton badin qui ne lui ressemblait guère, le tout sans saisir l'implicite critique sur ses habits. Il ne lui viendrait jamais à l'idée de songer que ces derniers n'étaient pas vraiment adaptés à un rendez-vous après avoir soigneusement respectés les codes de couleur qu'on lui avait enseigné. Sur chacun de ses vêtements le jeune homme avait une indication de cette dernière en braille, sans avoir aucune conscience de ce qui allait avec quoi, il se servait de ce qu'on lui avait enseigné strictement. Le beige avec le brun, le rouge avec d'autres couleurs chaudes, le noir avec le gris éventuellement. Pas facile pour lui de trouver les habits attirants, ils n'étaient que des morceaux de tissus qui couvraient son corps. La grosse majorité de la codification respectée par la société ainsi que l'importance de l'image lui échappaient. Le sombre pour le deuil, la sobriété pour les réunions, la couleur pour la fête, le blanc pour le chic. Voilà ce qu'il savait.

-Ca va être assez limité dans les choix-Commença à prévenir Luke, toujours sur la défensive et la prévention avant de se souvenir qu'il s'était promis de se relaxer. Après tout Jason lui avait déjà prouvé avoir conscience de son handicap, il saurait sûrement lui éviter les vêtements trop fins qu'il pourrait déchirer en tâtonnant ou les atours compliqués à fermeture éclair.- Mais pour te consoler, je te laisse me guider complètement.

Se rattrapa-t-il avec un petit sourire timide. Même s'il n'en avait pas l'air, le Hapien possédait son petit caractère affirmé après avoir été désespérément maléable et lisse dans sa prime enfance. Il aimait diriger les choses et surtout n'appréciait guère qu'on décide pour lui, peu confiant malgré lui. Enfin, pour cette fois le Hapien avait décidé de s'abandonner à l'ambassadeur même s'il savait que ce dernier ne le ménagerait pas, ni lui, ni ses principes. Il fallait après tout prendre le côté positif de la chose, même s'il avait eu honte de se montrer en spectacle, il avait aussi pu constater que rien de grave n'était arrivé. La police n'avait pas décidé de les arrêter et personne ne leur avait jeté de pierres. Peut-être était-il temps de faire réellement confiance et d'apprendre de cette journée...

Car oui, une fois de plus, le blond se convertirait en stagiaire aux côtés de Jason, lequel avait beaucoup de choses à lui enseigner au cours de ce wee-kend. Toujours très travailleur, Luke était plutôt attentif à la prochaine tâche qui pourrait éventuellement surgir. Il n'était pas habitué à se promener sauf si c'était pour suivre quelqu'un ou chercher des informations, aussi, partir en balade dans la seule optique de flâner lui aparaissait comme très exotique. Aujourd'hui, le Consulaire s'était promis de se laisser aller, même si une activité lui semblait un peu grotesque ou gênante, il voulait être un civil parmi tant d'autres, alors bien que l'idée de dépenser "inutilement" de l'argent le dérangeait un peu, il se sentait prêt à suivre Jason. Mission "être un jeune de son âge normal" enclenchée !

Ou presque...

Malgré lui, au milieu de la la foule remise de ses émotions qui ne prêtait plus attention à eux, Luke sentit une aura familière. Cette dernière, loin de passer s'était stoppée devant le couple, focalisant son attention sur lui. La présence s'approcha et il fallut une fraction de secondes au chevalier pour la reconnaître. Le rouge qui avait mis un certain temps à disparaître après le baiser de Jason revint à la charge, donnant à ses joues légèrement mattes l'impression d'être cramoisies. L'approche précisa ce que le jeune Jedi soupçonnait et redoutait avant de radicalement s'identifier à travers les paroles de la perturbatrice.

Evengellyne...


Pourquoi était-elle ici ? Justement devant le Galactiquement votre ? Les questions se bousculèrent dans la tête de Luke qui sursauta un peu lorsque la Zabrak passa familièrement un bras autour de son cou. Même si Saï puis Jason avaient contribué à améliorer son sens des relations sociales, Luke n'était pas vraiment habitué au contact physique, surtout lorsqu'il était aussi spontané et d'apparence inutile. Serrer des mains voir embrasser sur la joue pour saluer, mais "toucher" pour s'amuser ? Le Hapien étourdi par l'apparence soudaine de la jeune femme resta muet un bon moment, les muscles de ses épaules légèrement tendus sous la main cavalière de son "amie". La connaissant désormais mieux, le blond réfléchit intensément avant de parler, il savait que la Zabrak était particulièrement curieuse et sans gêne en plus, n'hésitant pas à s'imposer sans se formaliser de la colère de ses "victimes". D'un autre côté, Luke la considérait comme une personne attentive à autrui et compétente, ce qu'il n'aurait jamais pensé avant. Elle était juste ainsi, dotée d'un caractère spécial qui poussait quiconque la cotôyait à travailler sa patience et sa flexibilité, ce qui au fond, n'allait pas plus mal au Hapien si rigide. Evengellyne était son contraire, prouvant que tous les Jedis n'étaient pas coincés ni aussi soucieux de l'image qu'ils donnaient en public.

-Bonjour

Parvint à articuler le blond avec peine, encore sous le "choc". Ses doigts remis dans la main de Jason glissèrent un peu de sa paume sans pour autant chercher à se dégager. Il était plus en mode liquidifié présentement, totalement à la merci des deux pautres protagonistes de cette histoire qui devenait de plus en plus étrange. Décidément, pourquoi aucune journée "Kayanienne" étaient toutes destinées à se dérouler autrement de ce qui était prévu ? Voilà qui contrariait une fois de plus son désir de se fondre dans la masse, et cette fois ce n'était pas un anque de volonté.

-Evengellyne, Jason. Et contrairement aux apparences, ce n'est pas ma soeur, sinon une collègue du Temple d'Ondéron...

Des milliers de reproches passèrent dans la tête de Luke concernant la familiarité de la chevalière qui s'était imposée, pour autant, le chevalier ne dit rien. Il préférait ne pas amuser d'avantage Eve ni encourager son sens de la répartie qu'elle avait aigu. A ce jeu, il ne gagnerait pas. Mieux valait se concentrer sur le côté positif -en ce moment bien peu exacerbé- de cette rencontre. Il devait absolument penser aux qualités de la Zabrak. Surtout ne pas s'énerver. Ne pas s'énerver. De cette passivité forcée, Luke conservait un air un peu ahuri de l'extérieur, donnant l'impression de ne pas pouvoir réagir avec ses propres moyens. Dans un suprême effort pour rendre à la situation un zeste de normalité, le Hapien demanda avec une courtoisie légèrement trop appuyée pour être naturelle.

-Que fais-tu par ici ? Quel hasard que nous nous rencontrions là, non ?

Sursautant un peu lorsqu'Evengellyne lui glissa une blague complice à l'oreille, Luke rougit à nouveau, lançant sa main dans le vide avec l'espoir de récupérer son instrument comme un signe de protestation silencieux-loin d'être vigoureux cependant.-. Cet état prolongé allait finir par rendre ses joues brûlantes si ce n'était pas déjà le cas. Malgré lui pourtant, le Hapien se prit à sourire légèrement mais sincèrement. Evengellyne l'énervait autant qu'elle l'amusait. Elle était si extravagante, trop sans doute et cela paraissait d'avantage aux côtés d'un jeune chevalier si sérieux... Mais dans le fond, Luke l'admirait et l'enviait. Comme il aimerait intéragir aussi facilement avec tout le monde en distribuant sa bonne humeur un peu partout. Une chose était sûre, on pouvait traiter la Zabrak de tout, d'indiscrète, de sauvage, d'impolie et de sans gêne mais certainement pas lui reprocher d'être ennuyeuse comme lui. Jason étant également du style à s'imposer sans s'intéresser au regard d'autrui risquait de l'apprécier... Ou pas vu que son intimité avec Luke venait d'être sabordé. Curieux d'en savoir plus, le point névralgique de cette rencontre de la 3 ème dimension se concentra sur ce sentiment pour se défaire de sa gêne. Oh oui, il avait hâte de savoir comment allait se dérouler ces présentations énergiques, tout en craignant un peu la réaction de son chéri d'un autre côté. Que de stress pour un congé.

Un autre mystère demeurait, Luke serait-il inconsciemment content de l'approbation d'Evengellyne pour sa relation ? Au final sans doute un peu, c'était après tout un soulagement de ne pas se voir jugé dans le mauvais sens pour avoir embrasser un garçon de dix ans son aîné avec une certaine position politique. Par une consoeur du Temple Jedi en plus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Jeu 12 Mar 2015 - 17:35

Passer sa main sous le t-shirt de Luke en pleine rue ce n'est vraiment pas ce qui gênerait l'ambassadeur. Vu le nombre de rumeurs qu'il avait eu à l'époque où il s'amusait vraiment cela ne tirerait qu'une petite exclamation déçue de ses détracteurs. Ne faire que ça en pleine rue ? Mais c'était qu'il était devenu chaste ! La vérité relevait plutôt du fait qu'il se contentait de simple geste car aller plus loin ne ferait qu'entraîner la gêne de son jedi préféré qui ensuite passerait l'heure suivante à lui expliquer pourquoi il ne pouvait pas faire ça. Il adorait son blondinet mais quelques fois un baiser visant à le faire taire ou à le garder sage, comme maintenant, était le meilleure façon de s'en sortir et d'avoir le plaisir sans les inconvénients. Ou pas... Apparemment il avait parlé trop vite. Toujours est-il qu'il avait Luke dans les bras et que ce dernier acceptait enfin de se laisser aller contre lui, et ce, sans même chercher à s'échapper ce qui revenait à faire un énorme pas pour lui. Luke semblait toujours se soucier de ce que les gens pensaient du couple qu'ils formaient. Ce manque de confiance amusait autant qu'il agaçait Jason mais bien évidemment il se retenait de faire le moindre commentaire. Après tout, le chevalier était le seul qui comptait et si jamais il entendait la moindre remarque il se ferait un plaisir de renvoyer une remarque bien sentie à l'imbécile qui de toute façon ne ferait sans doute rien.


L'enthousiasme de la réplique de Luke le surprit mais il ne dit rien et se contenta d'hocher la tête. Encore une fois, jusque là tout allait bien. En tout cas, il était évident qu'il allait devoir se pencher un peu plus sur les habits de son amant, pas que pour les enlever, pour que ce dernier ait l'air un peu plus présentable. Au moins si ce dernier devait aller à une réception et qu'il ne devait pas porter son uniforme habituel. Uniforme... Encore un moyen de laver le cerveau des gens qui entraient dans le temple. Par contre pour les vêtements de tous les jours ce serait sans doute plus difficile de lui faire acheter des choses simples. Quoique... Vu que Luke passait presque tout son temps à penser boulot alors peut-être que lui présenter certains habits comme des vêtements de tous les jours pour des missions de filature ou pour passer inaperçu quand il avait besoin de se fondre dans le décors serait une bonne chose. Et non il ne se sentait pas mal à l'aise à l'idée de manipuler légèrement son blond préféré. De toute façon, ce n'était pas comme si il le manipulait sur des choses importantes et les arguments qu'il emploierait auraient bien évidemment un fond de vérité. Et puis, vu sa sincérité quasi-permanente hein on ne pouvait rien lui reprocher. Il se contentait de se taire quand on en venait à parler de son travail.

- Je t'ai rarement vu aussi enthousiaste. Il s'est passé quelque chose ? Demanda-t-il en passant une main das ses cheveux pour le caresser. T'inquiètes pas pour les vêtements va. Je suis certain qu'on peut te trouver des choses simples qui ne te poseront pas de problème. De plus, ça ne le dérangeait absolument pas de décrire chaque vêtement pour que Luke sache exactement ce qu'il avait dans les mains ou ce qu'il pouvait enfiler et à quel moment.

La dernière phrase de son amant le fit sourire et il ne put s'empêcher de le taquiner. Vraiment, il avait essayer de se retenir mais cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pu profiter de lui et de ses rougissements. Il se pencha donc en avant et alla lui murmurer quelques mots à l'oreille.


- Je préfère te guider totalement sur un autre plan, que tu puisses enfin te voir ~. Son sourire était taquin alors qu'il se redressait le lâchant légèrement pour ainsi pouvoir mieux observer sa réaction.

Et c'est là que la catastrophe arriva. Tout allait bien et elle arriva. Jason haussa un sourcil et darda un regard froid sur... une Zabrak ? Les cornes l'avaient pas mal aidées mais sérieusement il ne connaissait pas tellement cette race là. Bon vu la familiarité existante entre les deux larrons, il ne ferait pas de remarque mais si elle pouvait virer son bras de SON amant ce serait très apprécié. Une question de gagner des points en plus dans l'esprit du blond. Le compliment à son égard n'adoucit pas du tout le regard de l'ambassadeur. Il était extrêmement possessif et appréciait moyennement qu'on empiète sur son temps avec Luke surtout que vu la tête d'ahuri de ce dernier il allait se reculer de trois pas et faire en sorte qu'ils ne se touchent plus. Jason leva gentiment les yeux au ciel à la présentation de son amant.

-
Je m'en doutais. Si tu avais une soeur tu m'en aurais parlé. Il tendit la main à l'empêcheuse de tourner en rond, comme si il avait envie de tourner en carré lui, et lui sourit. Enchanté de vous rencontrer.

Quoi ? On ne lui avait pas demandé d'être sincère pas vrai ? Et puis pour l'instant il restait neutre sur cette rencontre imprévue. Il n'avait pas d'a priori particulier. Il s'en fichait même. Enfin ça c'était jusqu'à ce qu'elle lui donne la main de Luke qu'il s'empressa de reprendre.

-
Il est à moi. Fut sa seule réaction. De toute évidence, vu les réaction plus positives que négatives de Luke faire un commentaire aurait été mal pris. Il enroula tout de même ses doigts autour de ceux de l'autre hapan.

Le sans-gêne de la jeune fille ne le dérangeait pas plus que ça. Il avait vu pire dans les soirées de gala où les "bonnes" gens se rassemblaient. Par contre croire qu'il s'agissait là d'une coïncidence, d'un hasard cela semblait ridiculement faux. Le pire c'était qu'elle ne rendait pas la canne. Elle ne comptait tout de même pas les accompagner ? Jason soupira et observa de ses yeux bleus leur interlocutrice avant de se décider à rejoindre Luke sur sa dernière question et aussi pour ne pas fini sur le "Il est à moi.".

-
Et donc que faites-vous ici ? Vous avez vous aussi pris une journée de repos ? Et là on découvrait que c'était une stalkeuse qui en avait après les cheveux longs de Luke et qui les découperait d'un trait avant de s'enfuir avec ! juste quelqu'un qui s'inquiétait pour son amant, ce qui serait alors excusable aux yeux de Jason.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Jeu 12 Mar 2015 - 22:57


Contente de sa petite entrée, Èvengellyne afficha u grand sourire. Elle regarda Luke puis l'inconnu. Voir son camarade gêné de la sorte la fit rigoler. Il était tellement mignon quand on le mettait à nu de cette façon. Elle lui décocha alors une petite tape dans le dos pour qu'il se remette de ses émotions puis joua d'un air joyeux avec la cane de son ami. À l'annonce des précautions Èvengellyne s'avança vers le dénommé Jason et lui serra la main. Que de formalisme. Si cela n'avait tenu qu'à elle nul doute qu'elle aurait réagit comme avec n'importe lequel des amis de ses amis, avec une bonne grosse accolade et un bisous. Mais pour une fois elle n'allait pas mettre mal à l'aise Luke encore plus qu'il était. Elle se contenta alors simplement d'exprimer sa joie d'enfin voir celui qui semblait tant compter pour son jeune ami.

« Comme vient de vous le dire Luke je me nomme Èvengellyne, Èvengellyme Belluma, chevalier jedi. Je suis ravie de vous rencontrer. Enfin si je puis dire ! »

Rebondissant sur la remarque de Luke, Èvengellyne passa une main sur ses cornes très peu discrètes. Mais finalement, elle ne répondit pas. En réalité, elle n'en eut pas le besoin. Jason s'en chargea avant elle. Èvengellyne devait reconnaître qu'il avait raison. Si Luke tenait autant à cet homme, il ne lui aurait sûrement pas cacher l’existence d'une sœur.
La jeune femme resta proche des deux hommes jusqu'au moment où Jason prit la main de Luke. Elle rigola lorsque ce dernier revendiqua la possession de Luke. C'était juste adorable et en bonne romantique elle se dit qu'elle devait tout faire pour protéger ce petit couple tout à fait charmant à ses yeux. Elle regarda ensuite les alentours. Depuis son arrivée, Èvengellyne n'avait pas fait réellement attention à l'endroit précis où elle se trouvait. Elle s'était contentée de suivre Luke à distance depuis la sortie du Temple de Coruscant. Elle remarqua quelques magasins, des restaurant, puis un en particulier, le Galactiquement votre. Charmant nom nota la jeune femme. Elle était curieuse de savoir quel programme ce jeune homme avait prévu pour son rendez-vous avec Luke. Curiosité qui, elle le savait n'allait pas tarder à être assouvie, avec ou sans leur consentement d'ailleurs. Faisant quelques pas au hasard pour essayer de voir une quelconque réactions lui permettant de deviner un indice, elle entreprit de répondre à la grande interrogation de Luke et de Jason sur sa présence ici. Heureusement pour elle, Cannelle lui avait officiellement demander de donner des cours au Temple de Coruscant. Dans ces conditions, elle n'avait pas réellement besoin d'inventer un mensonge. Quelques simples et petites omissions feraient donc l'affaire.

« Roh Luke qu'est-ce que tu insinues ? Je suis ici par hasard voyons. Enfin par hasard, pas pour ma présence sur Coruscant. Tu vois, Cannelle d'Este m'a demandée de donner des cours au Temple de Coruscant. Du coup me voilà ! Tu vois qui c'est Cannelle au moins ? Une femme à la tignasse rousse, facilement reconnaissable. La chef guérisseur du Medcorps. Elle est adorable, très stricte mais charmante. Je l'aime beaucoup et je lui dois beaucoup aussi. Alors voilà j'ai donné quelques cours et j'avais fini. Alors j'ai décidé de me promener un peu. Je ne suis pas habitué à Coruscant alors j'ai été au hasard et pouf me voilà. Une pure et simple coïncidence vois-tu. »

Reprenant un peu son souffle, elle se tourna de nouveau vers les deux garçons et reprit aussitôt.

« Et vous ? Vous comptiez aller où ? Shopping, dégustations de bonds petits plats ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2479
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Dim 22 Mar 2015 - 23:17

[HJ: Désolé pour le temps de réponse, en plus je trouve ça bof :/]

Le temps s'était soudain accéléré de façon tellement exagérée que Luke n'avait eu que le temps d'ouvrir la bouche pour répondre à Jason "non il ne s'est rien passé de spécial, pourquoi ?". Plus vite que le son, Evengellyne avait atterrit devant eux, mur infranchissable qui se dressait désormais entre le couple et leur intimité. Le rouge qui avait maquillé les joues du jeune Jedi s'était encore étendu, envahissant le reste de son visage tandis que la Zabrak et Jason devisaient entre conversation anodine et insinuations. La bouche légèrement entrouverte, suivant l'échange comme il le pouvait, le Hapien appuya son intention d'intervenir en retirant sèchement sa main de celle de Jason.

-Je ne suis à personne.

Parvient-il à grogner, tandis que son sourcil précédemment levé par la surprise se fronça en un tic d'agacement. Luke tenait à ce que les choses soient claires, il n'était pas la gentille femme aux pieds d'un homme qui n'était même pas son mari. Après avoir été catalogué à juste titre d'enfant sans saveur, au caractère passible, le Jedi avait développé sa petite fierté masculine. Autant dire qu'il n'appréciait pas vraiment qu'Evengellyne et Jason se disputent son appartenance, surtout que Luke n'avait pas été vraiment juste dans ses propos lancés à la va-vite. Son corps, son âme, il avait tout donné à l'Ordre et profaner cette vérité était toucher à ses convictions. Ce que son amant ignorait -sciemment ou non- c'était que le Temple avait accepté leur relation à condition que Luke fasse passer son travail avant tout. Tant par réelle fidélité que crainte de perdre son chéri, le jeune homme ne pouvait accepter cette possessivité qui pourrait générer des disputes ou une perte de temps/d'objectifs qui feraient grincer les dents du Conseil. Evengellyne en tant que membre de l'Ordre devait bien saisir que Luke ne s'était pas détourné de ses promesses. Elle avait beau ne pas être une Jedi des plus exemplaires, le Hapien ne voulait pas prendre de risques. Ni que la Zabrak prenne cette déclaration étrange comme provenant d'eux deux, ni que Jason dépasse les bornes et se croit tout permis avec lui.

Une légère brise moqueuse balaya les cheveux du Jedi qui cligna des paupières, surpris de recevoir ce coup de vent en plein dans ses yeux. Le bruit sifflant à peine audible accompagnant le phénomène laissa comprendre à Luke qu'Evengellyne agitait sa canne devant sa personne. Avec un petit soupir un brin agacé, le Jedi abaissa sa main, laissant tomber ses tentatives pour essayer d'attraper l'objet qui s'agitait. Par la force des choses, le Hapien décida de radoucir un peu son attitude. Il n'échapperait pas à ce dialogue étrange de toutes manières, risquant plutôt de pousser Evengellyne à insister un peu plus à chaque soupir, sans compter qu'il avait beau estimer ne pas "appartenir" à Jason, ça ne l'empêchait pas de souhaiter passer une journée sympathique avec lui. Puisqu'il fallait faire avec la chevalière, autant accepter l'idée au lieu de souffrir et de perdre du temps en essayant de l'éloigner. Seulement pour ça, il allait falloir se comporter, lui montrer que son travail passait avant tout mais comment s'y prendre ? Luke se retrouvait bloqué et totalement stressé par la situation, forcé d'user de toute sa dose de patience -pourtant assez élevée- pour laisser paraître le moins possible son malaise. Choisissant un entre-deux, par crainte de vexer le blond après son attitude revêche, le jeune homme posa amicalement sa main sur le bras de ce dernier pour l'inviter à marcher. Il était temps de décoller de cet endroit où ils semblaient prêts à s'enliser. Dans le même temps Luke comptait aussi répondre à Evengellyne, néanmoins cette dernière n'échapperait à un brin d'ironie. Un brin amusé malgré lui, il adopta un petit sourire en coin.

-Oh oui je vois, si c'est une femme "à la tignasse rousse" facilement reconnaissable, ça change tout, je ne pouvais pas la rater.

En réalité, Luke ne connaissait pas du tout Cannelle bien qu'elle semble avoir un rang élevé, mais ça n'était pas étonnant, l'Ordre était bien développé aux 4 coins de la Galaxie. Comparativement à la population qui y grouillait, certes, les Jedis étaient peu nombreux mais si représentatifs qu'ils semblaient être partout. Particulièrement certains d'entre eux comme Evengellyne qui semblait posséder le don de tomber sur le bon endroit à chaque fois.

-Néanmoins je serais ravi de faire sa connaissance.

Concéda Luke à peine ironique cette fois. Décidant la petite troupe à se mouvoir, l'aveugle poussa son compagnon en avant d'une légère pression gentille. Puisque la Zabrak semblait décider à les coller, autant faire comme prévu. Le Hapien avait un peu hésité mais maintenant il était décidé à avoir sa journée "banale" et normale.

-Nous allions faire des courses. Je ne sais pas quoi mais il paraît que Jason a plein d'idées, alors vas-y, guide-nous.

S'arrêtant soudain après avoir esquissé seulement quelques pas, le Chevalier attendit sur le bitume, un léger sourire planté sur ses lèvres tandis que ses yeux inutiles brillaient d'une certaine malice adressée au vide. La situation le gênait encore un peu mais rien, RIEN ne devait gâcher son premier wee-kend de "vacances". Il avait longuement hésité, combattant intérieurement contre sa honte pour finalement choisir de profiter coûte que coûte de cette journée, quitte à ce qu'Evengellyne et Jason s'écharpent tandis qu'il découvrirait les magasins autant que possible. Pour une fois, il était décidé à se relâcher puisque toujours jouer les coincés ou rabat-joies se révélait finalement assez fatiguant. Intérieurement Luke priait seulement pour que les dégâts au sortir de cette journée ne soient pas irréversible, chose sur laquele il fallait éviter de parier avec deux zigotos pareils mais bon, autant ne pas hurler au Rancor avant l'heure et leur offrir le bénéfice du doute. Ces deux grands enfants se porteraient peut-être très bien, qui sait ?

-Eve, ma canne, merci.

Ordonna le Chevalier d'un air décidé. S'il voulait avoir une chance de ne pas voir cette journée partir totalement en vrac, Luke devait s'imposer un minimum au lieu de "regarder" les choses se dérouler sans agir. Surtout que vu son cas, ce qu'il pouvait regarder n'était pas vraiment intéressant. Tendant la main d'un air autoritaire -mais surtout amusé pour qui lisait entre les lignes de son visage.- il attendit que la Zabrak lui rende son bien, tandis que Jason était chargé de ramener l'ordre. Une journée de vacances l'attendait pour sa part. D'ailleurs un plan inattendu commençait à germer dans sa tête au cas où si son chéri et sa comparse allaient trop loin... Il leur ferait payer leur mauvais comportement à sa façon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Jeu 23 Avr 2015 - 18:48

Jason ne savait toujours pas comment il devait interpréter l'arrivée d'Èvangellyne et surtout la manière dont Luke la laissait s'immiscer dans leur après-midi prévu de longue date. Que serait-il arrivé si après ne pas s'être vu pendant des mois, une bonne femme de l'entourage de Jason était venue se poser entre eux ? Et bien rien sûrement. Luke avait le don de s'effacer quand on en venait à la bonne cause et à l'amitié, ce qui avait tendance à attendrir comme à agacer l'ambassadeur qui voyait depuis des années ce que voulait vraiment dire ces notions. Mais encore une fois, le temple l'avait lobotomisé sur certains points.

Jason savait parfaitement qu'il était injuste avec Luke et c'est pourquoi il se contenta de serrer les lèvres en l'entendant affirmer haut et fort qu'il n'était pas sien. De toute façon, que vouliez-vous qu'il rajoute quand la personne qui venait de dire ça avait accepté de se plier à ce que dirait un certain conseil sur son couple. ça c'était vraiment resté en travers de la gorge du hapan même si il essayait de passer par-dessus. Rester bloqué sur quelque chose du passé ne servirait à rien mais il n'oubliait pas. Enfin, tout irait bien tant qu'on ne lui apprendrait pas que le jedi avait juré à ce conseil d'arnaquer qu'il ferait passer le travail avant tout.

Par contre, le flot incessant de la jeune femme le fit soupirer brièvement. Il n'avait pas prévu e passer sa journée à palabrer mais puisqu'il fallait faire de la figuration comme aux galas alors il s'y plierait. Cependant, il devait avouer que de tout son long discours il n'avait retenu que "tignasse rousse", le reste n'avait pas semblé avoir grand sens à ses oreilles. Il sauta donc sur ses questions espérant qu'elle ne repartirait pas sur un sujet dont il n'avait pas connaissance ou juste pas sur un discours portant sur autant de minutes.

-
Shopping aux dernières nouvelles. Se contenta-t-il de dire d'une voix polie et totalement neutre.

La tenue de Luke lui allait certes très bien mais elle tranchait malheureusement avec ce que les gens portaient en ce moment. Enfin de toute façon, pour lui, Luke était très beau dans n'importe quoi. Jason soupira et attrapa la canne pour la mettre dans la main de son cher et tendre, pas vraiment décidé à lui tenir le bras. C'est une chose qu'il aurait fait sans y penser mais la présence de l'inconnue ne faisait que lui rappeler l'Ordre et cela avait le don de le pousser dans les extrêmes bien malgré lui. Il était sûr quelle devait être très sympathique au quotidien.

-
J'imagine que nous y allons de ce fait. Il retint un soupire et se détourna des deux zygotes tout en se demandant distraitement si sortir une flasque et boire en public en plein milieu de l'après-midi allait le conduire sur la voie de l'alcoolisme.

Il indiqua le chemin d'un signe de la main pour la Zabrak et effleura à peine l'avant-bras de son compagnon pour bien lui montrer quelle direction prendre et il commença à marché toujours en conflit avec la situation présente et surtout avec le comportement de Luke. Le blond avait l'impression de faire un pas en avant et un pas en arrière sans savoir à quel moment il devait finir d'analyser ce qu'il se passait pour comprendre ce que cela signifiait.

-
Je propose le centre commercial, il y aura tout le choix que nous voudrons et pourquoi pas un café après pour finir de faire plus ample connaissance tous ensembles.

Un léger signe le trahit alors qu'il disait cela de son ton le plus amusé possible, c'était les yeux au ciel. Il n'ait pas pu se retenir. Vraiment. Heureusement qu'il leur tournait le dos à tous les deux mais avec deux jeudis dans les pattes c'était difficile de leur cacher quoique ce soit avec leur délire collectif sur la Force. Peut-être que dans leur cantine et dans leurs repas à emporter on mettait de la drogue qui finissait par les convaincre de ce qu'on leur racontait.

Oui, il était vraiment impossible qu'il oublie quoique ce soit avec un caractère aussi rancunier. Il n'y avait plus qu'à espérer que sa
mauvaise humeur passe rapidement pour que l'atmosphère s'allège et qui sait qu'il finisse par apprécier l'étrange trio qu'ils formaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evengellyne Belluma
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 284
Âge du perso : 25 ans
Race : Zabrak
Binôme : Prête à en avoir un s'il en vaut la peine

Feuille de personnage
Activité actuelle: Médecin au Medcorps
HP:
90/90  (90/90)
PF:
103/103  (103/103)

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Ven 8 Mai 2015 - 21:32

Evengellyne affichait un franc sourire. Elle était heureuse de voir Luke et surtout de connaître Jason. Depuis qu'elle avait découvert le petit secret du jeune Jedi, sa curiosité la démangeait. Alors oui ce n'était pas réellement un pur hasard comme elle l'avait prétendue. Mais à quoi bon révéler la vérité. La jeune femme savait parfaitement que Luke ne la croyait sûrement pas totalement bien qu'il n'est pas encore remis en question son explication. Ce qui surpris un peu Evengellyne fut la réplique de Luke. Elle leva un sourcil lorsqu'il affirma ne pas appartenir à l'homme qui se tenait à leur côté. Voulait-il montrer de cette façon qu'il n'était dévoué qu'à l'ordre ? Si là était son but, il n'avait pas besoin d'être aussi catégorique. Evenellyne connaissait bien le Hapien, elle savait pertinemment qu'il faisait toujours passer l'ordre avant lui. Si ce n'était pour elle, alors cela devait être pour Jason. Evengellyne soupira. Bien sûr qu'il n'appartenait pas vraiment à Jason, mais si cet homme était aussi important pour lui alors d'une certaine façon il lui appartenait tout de même. Evenellyne ne souffla pas un mot sur toute sa réflexion. Malgré tout elle était un contente pour Luke, elle l'avait toujours été de toute manière depuis le jour où elle l'avait appris. C'était sa façon de voir sa conception de la force et de l'ordre Jedi. En revanche ce qu'elle ne permettrait sûrement pas c'est que Jason se comporte mal avec Luke. Elle était peut-être gentille, mais Luke faisait maintenant parti de sa famille et c'était le plus important. Evengellyne nota la réaction de Jason. Visiblement il n'approuvait pas ses dires.

La petit pique que lança Luke à son égard la fit rire. Prenait-il exemple sur elle finalement ? Ou bien peut-être qu'il était un peu comme cela. En même temps sa remarque n'était pas dénuée de sens. Elle l'avait bien sentit lorsqu'elle l'avait dit. Donner une précision de description physique sur une personne à un aveugle c'est vrai que cela pouvait paraître étrange. Cependant, elle savait bien qu'au temple, même un aveugle pouvait connaître Cannelle d'Este, soit par son nom, soit par son physique. Une jeune femme rousse ne passait pas inaperçue tout simplement parce que des cheveux de cette couleurs de cheveux. Elle répliqua alors sur un ton tout aussi drôle.

« Oh oui Luke tu m'a comprise voyons. Mais si tu veux la connaître alors n'hésite pas à passer au Medcorps. Enfin je te conseil d'y aller en accompagnant quelqu'un parce que selon les jours.. enfin tu vois ce que je veux dire quoi. »

Luke lui signala qu'ils devaient faire des courses et Jason rectifia peu après. Enfin il précisa plus exactement que lesdites courses étaient en réalité du shopping. Les lèvres de la Jedi s'étirèrent en un large sourire. Du shopping à regarder Luke, oui il en avait peut-être besoin effectivement. Puis le trio commença à marcher sous l'impulsion de Luke. La jeune femme redonna sa canne à l'aveugle sans broncher. Elle ne voulait pas se le mettre à dos. Elle en était persuadé il pouvait sûrement être rancunier et la Zabrak savait bien pourquoi. Elle venait manifestement de gâcher sa petite journée parfaite en amoureux. Evengellyne les laissa marcher devant. Elle souriait das leur dos. Vraiment il allaient bien ensembles. À la question rhétorique de l'amant de Luke, Evengellyne acquiesça d'un petit «oui» des plus courtois. Jason parti devant en proposant le centre commercial. Evengellyne trépigna sur place en entendant la proposition, surtout celle du café après le shopping. Elle avait vraiment bien fait de suivre Luke. Cette après-midi promettait d'être très intéressante. Prise d'un élan qui était habituel chez elle, Evengellyne accéléra le pas et pris par les épaules les deux garçons en rigolant.

« Oh oui oui oui ! Mais c'est une excellente idée ça Jason ! J'approuve, j'approuve. » dit-elle en les poussant un peu dans la bonne direction.

« Je sens qu'on va s'entendre tous les deux, tu ne crois pas ? » chuchota-t-elle presque à l'oreille de Jason comme une confidence.

Elle les entraîna dans le centre commercial et les laissa un peu pour aller s'attarder devant une vitrine. Du coin de l’œil, elle ne quittait pas les deux amoureux. Non qu'elle voulait les espionner, mais elle ne tenait pas spécialement à ce qu'il lui fausse compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2479
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Mer 22 Juil 2015 - 16:58

Cette journée se déroulait sous d'étranges auspices. Le temps grisâtre semblait justement exprimer à la perfection la sensation mi-figue, mi-raisin qui envahissait Luke au fur et à mesure que leur trio se déplaçait dans les galeries. S'il s'en voulait d'avoir aussi sèchement signifié à Jason de "ne pas lui appartenir", il continuait de se penser dans son bon droit, fierté masculine oblige. Quant à la présence d'Evengellyne, le blond était presque rassurée de la savoir ici, elle lui permettait de s'adonner à l'un des vices favoris de Luke: s'évaporer, s'effacer, disparaître, devenir muet pour se contenter de suivre et d'écouter. N'ayant jamais été un réel leader dans ce genre de réunions, le jeune Jedi souffrait de certaines carences sociales. C'était parfois difficile pour lui de maintenir une conversation normale où ni la Force, ni le travail ou de grandes questions philosophiques n'étaient inclus. Aussi, la joyeuse Zabrak pourrait tempérer tout cela et surtout permettre à Jason de ne pas s'ennuyer, même si pour l'instant, ce dernier ne semblait pas spécialement ravi de sa présence. De plus, à la grande honte de Luke qui peinait à le reconnaître, elle calmait aussi ses ardeurs, lesquelles lui étaient déjà montées à la tête par anticipation la veille avant de se coucher ou ce matin même en se réveillant. C'était bien beau de vivre d'un Amour platonique à distance plein d'espoir et de pureté mais ça ne durait qu'un temps. A l'idée que Jason vienne le voir, le jeune Jedi s'était ré-humanisé, il n'était pas de marbre non plus. L'intervention d'Evengellyne avait clairement transformé le rendez-vous amoureux entre des retrouvailles amicales légèrement ironiques et... Théâtrales, elle avait donc le mérite à elle seule d'avoir recentré un peu le Hapien qui se maintenait désormais à distance.

L'envie de découvrir le monde des "autres" continuait aussi d'exciter le chevalier, mais également de l'inquiéter. Il ne savait pas "faire du shopping", meubler ce temps utilisé à se promener au lieu de s'entraîner, de ranger des dossiers ou de combattre. Et tous ces blocages n'étaient pas dû à un manque de naturel, sinon justement, à un naturel faussé, parce qu'il avait un peu trop bien intégré les principes de l'Ordre, catégorique dans la mise en pratique de la théorie. Non vraiment, Evengellyne pourrait apporter un brin de fraîcheur à leur journée même si d'un autre côté elle gênait. Mais sans doute s'en rendait-elle compte, que pouvait-on espérer être lorsqu'on débarquait au beau milieu du wee-kend d'un couple ne s'étant pas vu depuis des semaines ?

Peut-être que le problème émanait de ce fait là en partie d'ailleurs. Jason et Luke communiquaient beaucoup par Datapad ou via les messageries instantanées les plus usitées du moment. Dans ces moments, le blond ne manquait jamais de conversation bien qu'il demeure un peu timide, mais c'était sans doute différent en face à face. Après tout, ils ne s'étaient réellement vus que 4 ou 5 fois, la dernière remontant à 3 semaines et demi, dans une ambiance semi-professionnelle.

-Par où commence-t-on alors ?

Demanda-t-il à Jason d'un ton aimable, se sentant un peu endetté envers ce dernier vu ses nombreux efforts, tandis que lui se montrait tour à tour froid et sec. Pauvre ambassadeur, même pendant ses jours de repos, il se retrouvait à devoir abuser de la diplomatie afin de ne pas créer un incident politique. Coincé entre deux jedis, dont un à la limite du taciturne et l'autre complètement fofolle comme le prouvaient ses exclamations infantiles, il avait fort à faire.

-Et si on commençait par toi Evengellyne, de quoi as-tu besoin ?

Fit Luke, bien lâche sur le coup. En effet, quoi de mieux que de débuter sa vie de "civil" en étudiant les effets, tenants et aboutissants sur un tiers ? Vivre par procuration c'était agréable aussi, et nettement plus rassurant que d'être le centre de toutes les intentions. Non parce qu'à l'idée de se retrouver tripatouillé par des employés donnant leurs avis sur des habits qu'il ne pouvait pas voir, et surtout, en pleine lumière, liquéfiait le courageux blond. Lui évidemment considérait sa proposition comme une subtile excuse pour que ces deux zigotos se rapprochent, quoique cela semblait sur le point de se faire selon les messes basses non loin de ses oreilles. Un peu craintif quant à ce qui pouvait se raconter, Luke faillit lancer "je suis aveugle as sourd" mais décida finalement de se retenir. Qu'ils se parlent étaient déjà un bon pas, quelque soit le sujet, y compris lui même si l'idée le faisait frissonner.

Le jeune Jedi finit par se rendre compte que son aînée s'était légèrement éloignée, laissant les deux amoureux seuls. Sans comprendre pourquoi, Luke sentit que l'air lui manquait, c'était comme un premier rendez-vous -ce qui était ridicule au fond-. Il ne savait absolument pas quoi dire... A part peut-être.

-Dé... Désolé, je ne suis pas prêt...

Il ne voulait pas rejeter Jason, juste lui faire comprendre que le chemin était encore long. Si le jeune homme ne mentait plus éhontément quand on lui jetait en pleine figure ses préférences sexuelles, il continuait de prôner la plus grande discrétion, parfois au point de donner l'impression de rejeter son compagnon. Sans oublier les excuses qu'il lui devait aussi pour avoir choisi son travail. Jason le savait depuis le début, mais ça demander pardon ne coûtait rien, étant donné la souffrance que devait connaître son chéri. Pour un ancien coureur de jupons, ce devait être particulièrement difficile de se donner à quelqu'un pour ne jamais le voir, pourtant Luke avait entièrement confiance en lui. Il savait maintenant que même s'ils ne s'étaient jamais vraiment avoué leur amour, même s'il passait la plupart de leur temps -déjà rare- à se parler via holonet, c'était sérieux.

Un peu soulagé d'avoir mis de l'ordre dans ses idées et de s'être exprimé, le jeune homme prit le "risque" de discrètement presser la main de Jason une seconde avant de se tourner vers l'endroit où il sentait plus ou moins l'aura de la Zabrak.

-Hey, Evengellyne, viens voir, je crois que j'ai trouvé une robe qui t'irais à merveille.

Railla le jeune Jedi tant pour détendre l'atmosphère que se cacher un peu plus -on n'allait pas le changer comme ça non plus.- et réintégrer la Chevalière. Désormais que cette dernière s'était invitée, ça serait du plus mal effet de la rejeter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   Sam 8 Aoû 2015 - 8:30

En vérité Jason trouvait que cette journée se passait de plus en plus mal, il avait déjà moyennement accepté le coup de je suis un homme fort et solitaire donc je n'appartiens qu'à moi-même et à la force quand même parce que c'est sexy ça. Mais là… Il comprenait parfaitement que Luke n'assume pas la situation. Son blond était bien trop sérieux pour que la situation ne le fasse pas reculer. Si c'était le jedi qui avait organisé cette réunion il y aurait pensé des semaines, non, des mois à l'avance en envisageant sans doute toutes les situations possibles et toutes les parades inimaginables pouvant être sorties piles dans ces cas là. Seulement voilà, Luke n'avait pas organisé cette réunion, donc il était mal-à-l'aise, donc il repoussait Jason. Jason qui n'y était pour rien car cela n'aurait tenu qu'à lui, il en aurait profité pour vérifié si les cabines avaient vraiment des caméras à l'intérieur. Pour la science, hein ! Et pour prévenir les libertés citoyennes, bien sûr !!

Le blond hésita franchement à répondre sincèrement à la jeune femme. Elle n'avait rien fait de mal et l'état d'esprit du hapien l'empêchait d'apprécier le caractère enjoué de cette jedi. Il retint donc sa réponse première qui était de lui dire qu'il ne savait pas encore si il s'entendrait réellement bien et sourit. Être diplomate avait bien des avantages, et même si à la base il n'avait pas voulu passer sa journée à travailler, les habitudes avaient la vie dure. La réponse diplomatique passa ses lèvres sans même qu'il ait eu le temps d'y penser. ça relevait de l'instinct de survie, là.

-
Bien sûr, je suis persuadé que nous sommes destinés à nous entendre. Il lui sourit simplement n'envoyant pas de sentiment spécialement chaleureux mais ça ressemblait tout de même à un sourire sympathique.

Il se replongea dans un silence presque définitif. Pour une fois, il n'avait pas envie de faire de longs et grands discours, autant dire que ses deux compagnons avaient de la chance. Jason les laissa discuter et regarda tout ce qui se trouvait autour de lui. Enfin, tout sauf les deux chevaliers. Étonnamment, ils ne se retrouvaient jamais vraiment dans son champs de vision. De cette façon ces derniers faisaient moins attention à lui et il apprenait quelques petite chose sur eux. Il plissa les lèvres en entendant Luke essayer de se défiler.


- Là, par exemple, je crois qu'il s'agit d'un point sur lequel nous allons nous entendre. Il sera simple de trouver un magasin mixte dans lequel vous pourrez tous les deux essayer des vêtements et… Tiens ! Comme celui-là ! ~ S'exclama-t-il en voyant un juste en face qui avait l'air d'avoir des vêtements de bonne qualité, excentriques comme formels.

Jason avait un peu honte de le dire mais il s'était retenu d'enlever sa main quand Luke avait serré brièvement la sienne. Il lui en voulait suffisamment pour ça mais il l'aimait aussi suffisamment pour se retenir de lui montrer aussi clairement sa colère. Pour cette fois, il évita les mains des deux concernés et les traîna de force dans le magasin et s'arrêta uniquement à l'intérieur. Pas de pitié ! Ils allaient défiler. Jason sourit sarcastique et les lâcha immédiatement ne les touchant pas plus que nécessaire.

De loin, ses réactions pouvaient ressembler à celle d'un gamin qui piquait une crise mais de son côté, il avait l'impression de prendre les choses avec maturité. Il avait toujours eu un caractère volcanique concernant les relations auxquelles il tenait. Et bien que blessé, il saurait faire place à une personne souriante et affable. Mais il n'avait pas encore adressé directement la parole à Luke et a priori il ne le ferait que pour des vêtements. Ce dernier ne risquait donc rien avec des conversations aussi innocentes. Son honneur serait sauf devant Evengellyne. Grand bien lui fasse !



Et puis, il avait toujours uns ale caractère. La preuve, c'est qu'il les avait lâché devant deux robes juste affreuses. Bariolées de partout avec des couleurs beaucoup trop vives. Finalement, il avait suivi l'exemple de Luke qui avait affirmé avoir trouvé la robe parfaite pour la jedi. La pauvre n'était pas aidée avec les deux hapiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un Gizka dans un jeu de Sabacc [PV Jason et Eve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-