La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kao Cen Darach, sentinelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kao Cen Darach
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 46
Âge du perso : 35 ans
Race : Zabrak
Binôme : Saphira

Feuille de personnage
Activité actuelle: Vers les opérations sur Artorias
HP:
90/90  (90/90)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Kao Cen Darach, sentinelle   Jeu 30 Oct 2014 - 19:25

Nom : Darach
Prénom : Kao Cen
Âge : 32 ans
Race : Zabrak, Iridonian
Côté de la force : Lumineux (enfin, paraît)
Rang désiré : Chevalier jedi

Caractéristiques :
Force : 4 (+1) = 5
Dextérité : 4
Agilité : 4
Constitution : 5
Intelligence : 3
Sagesse : 3
Charisme : 3

Sabre laser : Depuis quelques années Kao Cen utilise un double sabre laser à lames jaunes. L'arme est longue, près d'un demi-mètre de poignée, porté à presque trois mètres lorsque les deux lames sont déployées. Le corps de l'arme est simple, constitué d'un alliage de phriik et de durellium afin de résister au mieux à l'usure mais également de pouvoir servir à parer un éventuel coup de sabre. Deux boutons d'activation commande indépendamment chacune des lames, car il se bat le plus souvent avec une seule, n'activant la deuxième que si nécessaire. Le reste des éléments est assez classique : quatre cellules d'énergie au diatum, profitant de la longueur de l'arme pour en stocker davantage, deux lentilles de Kunda et deux émetteurs de parade destiné au corps à corps. Ce matériel simple à l'avantage de pouvoir être facilement remplacé, un détail important lorsque l'on passe la majorité de son temps dans la bordure extérieure. Il lui arrive toutefois, lorsqu'il en trouve l'occasion, d'utiliser du matériel de meilleure qualité, en particulier au niveau des lentilles. Il n'y a pas de variateur de longueur sur son arme.

Mais son sabre n'est pas la seule arme de son arsenal. Estimant que le meilleur moyen de traquer ses proies est de ne pas ressembler à un jedi, Kao Cen ne sort son sabre laser que face aux utilisateurs de la Force. Face aux truands qu'il est souvent amené à rencontrer il se sert bien sûr de son entraînement en arts martiaux mais également d'une vibro-dague en phriik d'une quarantaine de centimètre ou d'un blaster zabrak.

Pouvoirs :
Amélioration des Capacités (niveau 1)
Détection (niveau 3)
Télékinésie (niveau 2)
Voile de Force (niveau 1)
Protection de Force (niveau 1)
Absorption de Force (niveau 1)
Guérison (niveau 1)
Bulle de Force (niveau 1)
Persuasion
Ambidextrie (niveau 1)

Points forts : Kao Cen est d'une constitution robuste et sait s'en servir. Combinant son apprentissage du sabre laser avec ses techniques martiales, il n'est pas un adversaire à sous-estimer. C'est un adepte du sokan. Il se sert des particularités de son arme pour porter des contre-attaques soudaines et créer la surprise, ne dévoilant son atout qu'au moment importun.
Malgré sa stature, il sait être relativement discret, comblant ses lacunes par l'usage de la Force pour se faire oublier ou tout simplement disparaître lorsque cela est nécessaire.
Il est courageux, téméraire même, et ne recule pas devant l'adversité. Il sait garder la tête froide même dans les pires situations. C'est un instinctif, qui préfère suivre ses intuitions que de réfléchir longuement. Attentif à la Force, c'est à travers elle qu'il se laisse le plus souvent guider, parfois à en oublier d'observer les signes du monde physique.

Points faibles : Kao Cen a vécu ses premiers années dans un village des plaines semi-désertiques d'Iridonia, puis après quelques années au Temple c'est mis à arpenter la galaxie. C'est un itinérant, qui n'aime pas rester longtemps en place. Utilisateur d'un style de combat expansif et lui-même d'une carrure peu commune, il se sent rapidement à l'étroit en intérieur et se révèle étonnamment claustrophobe.
Il n'est pas encore très entraîné au double sabre, ne sachant pas exploité tout le potentiel de l'arme, notamment en ce qui concerne la défense multiple.
Sa discrétion n'est pas née seule. Elle résulte d'un impératif par rapport à ses méthodes. Brutal et expéditif envers ses cibles, il ne se soucie pas trop des barrières législatives locales. Si ça ne pose pas trop de problèmes sur la bordure extérieure, il s'est attiré un paquet d'emmerdes en territoire républicain ou d'autres territoires plus légiférés. Il a donc appris à échapper aussi bien aux espions des siths qu'aux forces de l'ordre. Difficile à contrôler, il pose souvent des problèmes à ses supérieurs qui essayent généralement de le tenir éloigné des secteurs trop sensibles.
Il peut être une véritable tête-brûlée et plus têtu qu'un reek. Difficile de le faire changer de cap une fois qu'il a un objectif, même si tout semble indiquer que c'est une mauvaise idée.


Caractère : Kao Cen est obstiné. Que ce soit le peu d'éducation donné par ses parents ou celle inculquée par son maître, chacune a insisté sur l'importance de suivre ses buts et de ne pas se laisser arrêter par des obstacles. Kao Cen est ainsi convaincus de l'importance de sa tâche et, plus largement, de la mission de l'Ordre Jedi de maintenir la paix dans la galaxie. Toutefois son pragmatisme lui fait souvent faire des écart au code de conduite, estimant que les moyens peuvent se justifier devant la fin.
En dehors de la traque du côté obscur, il ne se soucie pas de grand chose. La politique ne l'intéresse pas. Il voit d'un mauvais œil les négociations avec les siths, trop dangereuses selon lui, mais n'est pas spécialement pour la reprise de la guerre, estimant que seuls ceux qui ont été entraînés dans ce but devraient avoir à affronter les serviteurs du côté obscur. Or, une guerre signifierait forcément que de nombreuses personnes trop fragiles devraient faire face, au risque d'être corrompues.
Il ne fait preuve d'aucune diplomatie dès que le côté obscur pèse dans la balance. Il n'accepte pas de compromis et ou de tolérance vis-à-vis de ceux qu'il s'est juré de mettre hors d'état de nuire. Ne croyant pas vraiment aux préceptes jedi de compassion et de seconde chance, il a tendance à appliquer des sentences expéditives. En revanche, il n'est pas totalement bourrin. Il sait se montrer prudent, discret et subtil pour les besoins de sa mission. Il comprend les enjeux politiques galactiques et, s'il n'aime pas devoir en tenir compte, est conscient de l'importance de certaines alliances.

Il est exigeant et assez soupe au lait, le plus souvent sérieux avec les autres personnes. Il choisit attentivement ses amis et les personnes à qui il accorde sa confiance. Une certaine paranoïa, acquise à force de traquer des cibles insaisissables, le caractérise. Il est difficile à convaincre une fois qu'il a une idée en tête. Si toutefois vous réussissez à gagner sa confiance c'est un ami fidèle et plus sensible qu'il ne le laisse souvent paraître qui se trouvera face à vous.
Il est aussi cynique, tant qu'on a souvent du mal à comprendre comment il peut encore être jedi. Il ne semble le plus souvent pas croire en grand chose et surtout pas en ses contemporains. A l'écouter, tout le monde ou presque est corrompu, lui en tête. En effet il ne se fait pas d'illusions sur son cas et sait très bien qu'un jour arrivera où, sans doute sans même qu'il ne s'en rende compte, il dépassera la fine ligne qui le sépare de ses ennemis.

Physique : Kao Cen est un beau bestiau de près de deux mètres pour une centaine de kilos de muscles, sans compter l'armure zabrak dont il est le plus souvent revêtu lorsqu'il se trouve en mission. Sa peau est beige, tirant parfois sur le marron. Il ne possède pas de cheveux et ses cornes, typiques de son espèce et de tailles variées, forment une couronne autour de son crâne. Ses yeux sont verts sombres et le plus souvent durs. Il possède relativement peu de tatouages pour un zabrak, n'aimant pas trop afficher sa vie de la sorte quand bien même le nombre de personnes à savoir les lire n'est pas très élevé. Les quelques qu'il possède ont des connotations de but, d'obstination et de conviction. Son corps est constellé de cicatrices, encore plus depuis ses mésaventures sur Myrkr.


Histoire : L'enfant s'écrasa au sol, sur le sable lourd de l'aire d'entraînement et sous les quolibets de son aînée d'une année et demie. Il se releva difficilement, les articulations douloureuses et de nombreux bleus sur le corps pour faire face à son adversaire.

« Plus bas ton centre de gravité Kao. Tu n'arriveras à rien tant que ne l'auras pas compris, une brise suffirait à te faire tomber. »

Et comme pour le démontrer, les deux frères se jetèrent l'un contre l'autre au signal. Malgré une tentative de clé de bras, le plus jeune fut saisit à l'épaule et, sous sa propre impulsion, tournoya autour de Krul avant d'aller s'écraser à nouveau sur le sable, sous le regard de leur père qui rajustait sa prothèse de jambe.

« Un peu mieux, mais ce n'est pas encore suffisant. Tu dois savoir camper sur tes appuis.
-Mais il est plus grand et plus fort que moi ! » L'enfant avait les larmes aux yeux, plus devant son échec que devant sa douleur, tandis que son frère se pavanait.
« Alors cesse donc de l'attaquer et laisse le venir à toi. Tu es plus petit et plus agile, passe sous sa garde et utilise sa propre force contre lui. Mais ça suffira pour aujourd'hui. Krul, toi, va donc t'entraîner un peu avec tes cousins. »

Le sourire victorieux s'effaça aussitôt du visage du concerné, qui s'éloigna en maugréant. Kao se remettait debout et essayait de se débarrasser du sable, souffrant en silence des plaies et de bosses qu'il avait récolté. Son père s'approcha et vint s'agenouiller à son côté.

« Tu es courageux et tu sais encaisser, Kao, c'est très bien. Mais tu ne pourras pas toujours t'en contenter. Il vaut mieux éviter une attaque et se mettre en position pour frapper, comme ceci » il lui montra quelques postures défensives, le corrigeant sur ses mouvements et ses appuis, lui expliquant que faire dans quelle situation : « si tu le retiens, je t'assure que tu pourras poser à Krul autant de problèmes qu'il ne t'en pose. N'oublies pas : tu ne dois encaisser l'attaque que si tu n'as pas d'autres choix. Prendre un coup, même pour pouvoir en placer un autre, n'est jamais une bonne option. »

Il s'arrêta en entendant le bruit de moteur et tous deux levèrent la tête pour voir un élégant vaisseau les survoler puis se poser non loin de leur village. Son père fronça les sourcils et l'aida à s'épousseter.

« Viens, je pense que certaines personnes veulent te voir. »


« A quoi penses-tu, padawan ?
-Au jour où j'ai été confié à l'Ordre. Mon père m'avait transmis une leçon sur l'inutilité de subir une attaque dans le seul but de rendre le coup.
-Leçon très sage, si tu veux mon avis, mais inapplicable dans le cas présent : tu dois encore tenir six minutes.
-Bien maître. »

Kao Cen décala légèrement sa main pour faire basculer son centre de gravité sur le côté et équilibrer sa charge un peu mieux. Le sang commençait à lui monter à la tête et sa peau ruisselait de sueur sur ses muscles tendus par l'effort. Les exercices purement physiques l'aidaient à maîtriser au mieux ses pensées et ses émotions, et ça son maître, Owhenn, un chagrien aussi imposant que l'étaient tous ses confrères, l'avait rapidement compris. Aussi s'y adonnait-il régulièrement avec son padawan. Parfois certains au temple se posaient des questions lorsqu'on les voyait tous les deux la tête en bas, en équilibre sur les mains, avec un poids sur les pieds, mais ce n'était qu'un de leurs nombreux exercices. Une autre occupation de Kao Cen, en dehors de sa formation de jedi, consistait à s'entraîner à l'art martial de ses ancêtres, d'abord avec d'autres zabraks de l'Ordre déjà formés, puis avec son propre maître lorsque celui-ci eut décidé d'apprendre les bases, dans ce qu'il estimait une nécessité de communion avec son padawan. Tous deux savaient d'ailleurs parler la langue native de l'autre et s'exprimaient aussi fréquemment en chagria qu'en zabraki.

Kao Cen n'avait pas été un initié très porté sur la rigueur intellectuelle. Tout juste moyen en maîtrise de la Force, légèrement meilleur dans le domaine de la Connaissance, c'était par l'Auto-discipline qu'il avait réussit assez pour attirer l'attention d'Owhenn, un jedi sentinelle cherchant à transmettre son héritage.Ainsi devint-il padawan à ses douze ans, six ans après son arrivée au temple. Il resta toujours plus porté sur l'action, se montrant doué au combat sous plusieurs formes, mais peinait à réellement assimiler les techniques de Force. En revanche, il développa une certaine gymnastique intellectuelle, son maître estimant que les capacités de déduction et de décisions étaient plus importantes que celles sabre au clair.

Il commença à accompagner son maître à travers la galaxie âgé de seize ans. C'est à partir de ce moment que les choses devinrent sérieuses et qu'il hérita de ses plus importantes leçons, sur les dangers du côté obscur et la nécessité de le traquer et d'empêcher ses adeptes de nuire. Leçon qu'il prit parfois trop à cœur, se montrant parfois un peu zêlé au goût du chagrien, qui lui passait toutefois la plupart de ses emportements tant qu'ils étaient dirigés vers le but correct. Il ne manquait toutefois jamais une occasion de sermonner son disciple lorsque sa précipitation lui faisait perdre de précieuses occasions.
Au côté d'Owhenn, Kao Cen découvrit une galaxie très dure. Il ne fut pas habitué aux palais, aux cours et aux habitudes des nobles, ni à la rigueur morale et au code de conduite de l'armée ou des forces de l'ordre, ni même, en fait, à la sécurité tranquille des mondes de la République. Ils parcoururent la bordure médiane et extérieure, côtoyèrent les criminels et les exilés, toujours à la recherche des menaces qui les intéressaient. Ils n'intervinrent pas dans des affaires qu'Owhenn jugeaient secondaire devant leur mission, expliquant à mots assez crus qu'ils ne pouvaient s'occuper de toute la misère de la galaxie. Ils expliquaient qu'empêcher le côté obscur d'agir aidait bien plus la paix galactique que d'arrêter quelques criminels de bas étage.

Ils passèrent régulièrement par Iridonia, et c'est à l'une de ces occasions qu'il apprit que son frère Krul avait déserté l'armée dans laquelle il s'était engagé et, à la tête d'un petit groupe, faisait ses affaires dans la bordure extérieure, sur quelque planète loin de la République. Alors qu'il s'ouvrait à son maître de ses sentiments sur la matière, il découvrit toute l'étendue de la détermination de celui-ci.

« Hors de question.
-Mais maître, il terrorise des innocents, il pille ce qui lui tombe sous la main et tue ceux qui résistent. C'est mon frère, je ne peux le laisser faire.
-Ton frère est un pirate, la belle affaire. Tu as accepté de laisser ta famille derrière toi quand tu es entré dans l'Ordre. Des pirates il en existera toujours dans la bordure, quelle différence que l'un d'eux est quelques chromosomes en commun avec toi ? Aucune.
-Vous me demandez de rester sans rien faire alors ?
-Exactement. Ne te laisse pas influencer dans ta quête par tes émotions. Nous avons une mission, et nous ne devons pas nous en détourner pour des broutilles. Et si jamais notre mission nous oblige à nous occuper de ton frère... alors tu devras être en mesure de faire ce qui doit être fait. Est-ce clair, Kao Cen Darach ?
-Oui, maître. »

A 21 ans, Kao Cen revint au Temple, où il fut nommé chevalier et sentinelle. Il poursuivit quelques années sa route avec son maître mais celui-ci ne rajeunissait pas et décida finalement de rentre sur Ondéron où il se consacra pour l'essentiel à l'enseignement, satisfait de savoir que sa succession était assuré. Pour sa part, le chevalier continua de suivre chaque rumeur, de traquer chaque utilisateur soupçonne du côté obscur. Seul, désireux de se montrer à la hauteur de la sentinelle qu'avait été Owhenn, il devint plus dur, plus expéditif et plus pragmatique. Il franchissait des limites à laquelle le chagrien s'était refusé, tout en gardant fermement en tête ses objectifs. Il traitait même parfois avec de vieilles connaissances :

« Très belle offre ! Alors, que puis-je faire pour toi, petit frère ? »

Krul se laissa aller contre son dossier. Même assis, il respirait la puissance. Kao Cen n'avait jamais été malingre, encore moins depuis ses années d'entraînement mais Krul, lui, était un colosse bardé de cicatrices. La prostituée humaine qui se blottissait dans ses bras semblait une poupée de soie en comparaison de sa musculature. Kao Cen éloigna d'un geste de la main une twi-lek désireuse de gagner sa soirée en attirant un client visiblement fortuné avant de répondre :

« Je sais que tu travailles pour Fargo, et que celui-ci sait tout ce qui se passe sur cette planète. Je veux trouver un humain. Bruns, plutôt petit, une prothèse au bras gauche et assez discret. Il se fait sans doute passer pour un archéologue, ou peut-être même un jedi. Il cherche probablement à accéder aux vieux tunnels sous la cité.
-Hum, ça devrait être facile, on se sert pas mal de ces tunnels pour la contrebande. Malgré les quelques incidents. Je te tiens au courant de tout ça. Je suppose que tu ne veux pas me dire qui c'est ?
-Pas la peine. »

Kao Cen se leva et quitta la cantina. Il n'eut pas à attendre plus de cinq jours pour être recontacté. Entre temps, ses propres recherches n'avaient rien données. Lorsqu'il arriva au lieu de rendez-vous, une maison assez luxueuse, deux hommes de mains le firent entrer après l'avoir sommairement fouiller. Il fut conduit dans un salon où l'attendait Krul. Celui-ci lui désigna une table sur laquelle plusieurs boissons étaient disponibles mais il refusa d'un geste. L'aînée se servit généreusement tandis que Kao Cen s'installait face à lui, puis commença.

« Ton type est entré dans les souterrains il y a trois jours, avec une petite escorte. Il en est ressorti hier, puis a quitté la planète.
-Shunkr !
-Mais avant ça il s'est longuement entretenu avec Fargo. Et ce n'est pas tout, je sais de source sûre qu'il est ressorti avec deux mallettes dans les mains, une large et une plus petite. Quand il a quitté la planète, il n'avait plus que la plus petite.
-Intéressant. Mais si tu ne me dis rien de plus, c'est que je suppose que Fargo ne t'as rien dis et que tu ignores où il est parti. A moins que tu ne veuilles plus d'argent.
-Un peu des deux. Fargo n'a en effet rien voulus me dire. Mais j'ai une proposition. Ce soir, je t'aide à t'introduire dans le petit bunker de Fargo. Tu pourras alors discuter directement avec lui.
-Je ne l'imagine pas très coopératif.
-Oh non, sans doute pas.
-Je vois... Je tiens quand même à préciser que je ne fais pas ça pour toi.
-Je m'en fous, voici mon meilleur homme » il désigna un dévaronien qui venait d'entrer dans la pièce : « il te guidera. Bonne chance.
-Elle n'a rien à voir dans mes affaires. »

L'entrée fut assez facile. Bien qu'il n'était toujours pas un excellent modeleur de la Force, il avait appris à l'utiliser pour compenser ses faiblesses naturelles, à savoir la discrétion. Il atteignit le bureau de Fargo sans plus d'encombres et y trouva le chef de gang humain. Celui-ci leva un regard surpris sur le zabrak à l'allure peu engageante qui débarquait chez lui au milieu de la nuit et voulut le ver son blaster. Kao Cen fut plus rapide et le désarma avant de l'assommer d'un coup de poing. Il fouilla ensuite les dossiers de Fargo afin de retrouver la trace de sa cible. Il apprit alors qu'elle s'était envolé pour Nal Hutta. Il s'interrogeait sur ses motifs, puis trouva la large mallette dont lui avait parlé Krul. Il l'ouvrit. Dedans, une bombe à retardement et un message simple : « Voyons si tu es aussi rapide que tenace. »
Il se précipita vers l'extérieur sans se soucier des hommes de garde qu'il croisait, en bousculant plus d'un, trop troublés qu'ils étaient de voir un zabrak débouler sur leurs arrières. Il atteignit la porte au moment où l'explosion eut lieu. Il se souvient d'une grande chaleur et d'une force colossale. Lorsqu'il se réveilla dans la maison de Krul, il avait encore de nombreux bandages. Son frère arriva alors qu'il enfilait son armure, dont le dos était noircis et cabossé.

« Beau travail, je ne m'attendais pas à ce que tu te charges de Fargo aussi proprement. Je n'ai même pas eu à lever le petit doigt pour prendre sa place. La moitié des témoins a cru que c'était moi sur les lieux, ça les a scié de me voir debout et en pleine forme.
-Tant mieux.
-Je t'ai filé quelques crédits.
-Je n'en veux certainement pas.
-T'inquiètes, je t'ai juste rembourser ce que tu m'avais donné pour les informations. Tu l'acceptes ça non ? Ce n'est pas comme recevoir la charité d'un chef de gang. »

Il garda le silence.

Kao Cen ne revint au Temple qu'en 3494 av BY, lorsqu'il apprit l'attaque des siths sur celui-ci. Il arriva peu de temps après et aida à s'occuper des blessés et des morts. Il considéra cela comme un échec personnel, n'ayant malgré toutes ses années de recherches rien pu anticipé. D'autant plus qu'il trouva son ancien maître au rang des victimes. Il lui rendit hommage, ainsi que de nombreux autres jedis, puis fut abordé par un jeune chevalier humain. Celui-ci se présenta comme Lennik et expliqua qu'il avait été le dernier padawan d'Owhenn, que celui-ci lui avait beaucoup parlé de Kao Cen et qu'il avait longuement souhaité le rencontrer. Ils discutèrent longuement les jours suivants, tout en aidant de tout leur possible aux réparations, et Lennik décida finalement de suivre Kao Cen en tant que sentinelle à son tour.
Bien qu'ils ne participèrent pas directement à la plupart des opérations qui suivirent, ils enquêtèrent, cherchèrent des traces, débusquèrent quelques espions et essayèrent de prévenir d'autres éventuels désastres. Les méthodes de Kao Cen ne convenaient pas toujours à Lennik et les deux se disputèrent parfois violemment, tout en nouant dans le même temps une camaraderie franche. Mais les agissements des sentinelles n'étaient pas très bien vus du Conseil en cette période troublée où l'Ordre manquait à tout moment de perdre le soutien de la République et on les invita gentiment mais fermement à aller poursuivre leur mission là où ils ne risquaient pas de flanquer toute la politique du Temple à terre. Lorsque des inquisiteurs furent dépêcher par le Sénat pour surveiller les jedis, Kao Cen et Lennik firent encore moins parler d'eux, devenant presque aussi invisibles que les proies qu'ils cherchaient. Ils prêtèrent main forte lors des opérations menés par Ellana Caldin et Ulrich Wora, prévenus qu'ils avaient été par des contacts au Temple, sur Impératrice Teta, avant de disparaître à nouveau dans la bordure extérieure.

Ils seront dans les années suivantes soigneusement tenus à l'écart de la scène galactique par le Conseil, eux comme tous les jedi trop remuants pour ne pas risqué de perturber la paix qui se restaure dans la galaxie. Ils ne participeront donc à aucune des opérations de l'Ordre une fois l'Empire Sith dévoilé, jugés trop prompts à la violence pour intervenir sur ces cadres d'opérations. Au lieu de ça, Kao Cen reprendra la traque de ses proies précédentes, en particulier le sorcier ayant faillis avoir sa peau des années auparavant. Cette fois aidé de Lennik, les deux jedi sont plus efficaces que jamais et réussissent à rapidement rattraper le retard sur leur cible.
Ils l'acculèrent finalement sur Myrkr. Du moins le pensèrent-ils. Ils lui tombèrent dessus après des jours de traque, pour se rendre compte qu'il les attendait, avec une surprise de taille : le sorcier avait semble-t-il réussit à soumettre une petit horde de Vornskrs. Les prédateurs se jetèrent sur les jedis, tandis que des projectiles de divers tailles s'abattaient sur eux, projetés par le sith. Rapidement débordés, écopant de blessures plus ou moins graves, Kao Cen et Lennik se replièrent aussi vite que possible dans leur vaisseau. Ils y étaient presque lorsque l'un des monstres saisit entre ses mâchoires le bras de l'humain. Kao Cen trancha sans hésiter le cou épais de l'animal, écopant à son tour d'une large griffure dans le dos. Ils parvinrent finalement à gagner l'abri de leur vaisseau et à décoller, enclenchant le pilotage automatique pour rentrer au temple. Lorsqu'on les trouva en orbite d'Ondéron, Lennik était grièvement blessé et aux portes de la mort mais heureusement stabilisé par quelques premiers soins tandis que Kao Cen était cloué dans son fauteuil de pilote, évanoui et une large flaque de sang séché à ses pieds.
On les ramena à la surface où des soins leur furent administrés. Tous deux s'en sortirent mais Lennik vit deux de ses membres largement cybernétisés et plusieurs blessures mal guéries, l'obligeant à renoncer à une vie aussi physiquement éprouvante que celle de sentinelle. Kao Cen retrouva sa pleine santé mais garda tout de même des traces largement visibles de ce combat acharné.


Question HRP : Comment avez-vous connu le forum ? Tour de jeu, si je me souviens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7721
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Kao Cen Darach, sentinelle   Mar 4 Nov 2014 - 17:20

Salut Kao Cen !

C'est une très belle fiche que voilà. J'allais te valider, mais je me suis demandée si tu réalisais bien qu'avec une arme à double lame mais sans le pouvoir Ambidextrie, tu allais être embêtée à manipuler ta deuxième lame en cas de combat avec les dés ? Le pouvoir Ambidextrie permet de diminuer le malus pour la deuxième lame, je te conseillerai de le prendre au niveau 1 ou 2 si tu veux pouvoir t'en servir un peu. Cela montrera quand même des difficultés à la manipulation de la double lame, mais sans que ce soit handicapant non plus.

Voilà, dis-moi ce que tu en penses, et tu seras validé dès que cela sera réglé :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 338
Âge du perso : 22
Race : Twi'Lek
Binôme : Kao Cen Darach

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
52/52  (52/52)

MessageSujet: Re: Kao Cen Darach, sentinelle   Mar 4 Nov 2014 - 19:06

Il a pas tort. Sans la capacité ambidextrie, tu risques d'avoir beaucoup de mal à manipuler ta double-lame. Très belle fiche, en passant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 66
Âge du perso : 21 ans
Race : Togruta

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
60/64  (60/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Kao Cen Darach, sentinelle   Mar 4 Nov 2014 - 19:28

Un poil la flemme de changer de compte, vous m'excuserez ^^

Je sais bien que ce choix semble bizarre mais il est réfléchi :
Déjà Kao ne sert de ses deux lames que très occasionnellement, le plus souvent la deuxième lame est repliée et il ne l'utilise que pour porter une botte vicieuse ou contrer une attaque à la dernière minute. Je compte justement développer l'utilisation de ses deux lames en RP et donc acquérir ce pouvoir au fur à mesure.
De plus le personnage n'est pas spécialement un adepte de l'attaque irréfléchie, s'il a pris un double sabre c'est surtout dans l'optique de ne se priver d'aucun avantage potentiel, mais son utilisation n'en a jamais été réellement intensive.
Je tiens également beaucoup à la détection niveau trois, qui fait écho au côté instinctif du personnage, et à la bulle de force qui est un pouvoir extrêmement utile lorsqu'on poursuit spécifiquement des adversaires doués avec la Force.

Bref, pour ces raisons j'ai décidé de me passer du pouvoir ambidextrie au départ, même si c'est destiné à évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7721
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Kao Cen Darach, sentinelle   Mar 4 Nov 2014 - 20:16

D'accord, dans ce cas c'est parfait et validé !

Je ne te refais pas le topo, je crois que tu le connais Razz
Pense à mettre un lien vers cette biographie dans ta signature, et bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kao Cen Darach, sentinelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kao Cen Darach, sentinelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Chevaliers Jedi-