La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 6 Oct 2014 - 18:37

    La lune de Nar Shaddaa avait de tout temps intrigué le sith et ces derniers jours, c'était surtout à cause du fait qu'il y marchait en se disant qu'il s'agissait de toute évidence d'un territoire républicain travesti en apparence en un complexe ultra-urbain qui faisait remonter davantage l'idée de l'Empire à Darth Xela que celle du groupe auquel la lune s'était vouée. Aucune vie végétale ou presque, la masse elle-même de l'astre se révélait davantage mécanique que minérale d'après les dires et surtout, cette concentration incroyable de criminels, de coupes-gorges, des aspects divers et variés venant tout droit de la Bordure Extérieure comme on pouvait se l'imaginer qui alimentaient un grognement presque constant sous la capuche de la bure de l'humain qui parcourait les rues sans réellement craindre pour sa vie. Aucune raison ne lui suffisait pour abattre une personne dans ces lieux qui ne se situaient pas dans sa juridiction mais l'envie y était, le sith portait même l'arme laser si représentative de ceux de son Ordre et de l'Ordre jedi dans sa manche, prêt à dégainer malgré tout si les provocations se montraient trop insistantes mais le meurtre, lui, lui était interdit. Tortures, bagarres, tout ça était tellement anodin ici que le grand mâle frappait quelques fois en plein visage des marchands d'esclave trop pressés de lui vendre ses marchandises dégoûtantes et qui rampaient alors au pied d'un mur, couverts de sueur en réalisant que l'importuné était tout sauf un touriste qu'on volait sans effort. Malgré le besoin évident de discrétion, la carrure et l'aura presque animale de Darth Xela attiraient les regards sur ses épaules carrées, amenaient devant ses pas des êtres arrogants et assoiffés d'une quelconque vengeance ou d'une prime facile en imaginant que la tête du guerrier valait des crédits... Une coïncidence ? Une fantaisie de quelques minutes qui se terminait bien vite lorsqu'il les jetait au sol comme des bouts de chiffon ? Non... Trop de molosses voulaient le mordre, quelqu'un savait qui il était et en voulait à sa vie, à moins qu'on le confonde avec un criminel notoire ou un politicien, deux choix hautement improbables quoique la galaxie était assez vaste pour qu'un visage semblable au sien puisse exister. Quel mauvais pressentiment, il lui courait le long de l'échine, le chauffait pour une guerre proscrite, l'énervait de plus en plus à chaque virage, attirant toujours plus de monde.

    Sa course infernale entre les criminels se terminait là où on ne le dérangerait pas, sur un petit banc bien sympathique en plein milieu d'une ruelle commerçante, l'endroit le plus civilisé de la planète à ses yeux. Soupirant d'aise, Xela se permettait de fermer un peu son regard de braise en massant la main qu'il avait fait souffrir en fracassant un cyborg gênant qui dormait encore une centaine de mètres plus loin. La bonne nouvelle dans tout ça : personne ne l'observait de manière trop évidente sur son petit meuble, de quoi faire ronronner légèrement le puissant sith qui s'accordait une pause qu'il lui paraissait bien méritée. Ne plus faire de vague, juste profiter et se rappeler pourquoi on l'avait appelé ici. Oui. Une voix d'un Seigneur sith un peu évasif lui parlait encore d'une mission censée être discrète, retrouver un marché noir particulier qui n'existait pour personne et pourtant, ce genre d'information ne se cachait pas sur Nar Shaddaa, d'un genre de bonne franquette, on lui avait même indiqué quelques autres pour le soulager de sa peine face à l'échec. Une quête sans queue ni tête, le sith juste destiné à tourner indéfiniment sur la lune jusqu'à trouver quelque chose qui ne venait que de l'esprit tordu d'un supérieur hiérarchique qui décidait en plus d'envoyer Xela, le moins discret des hommes disponibles. Soit ce Seigneur était complètement con, soit... Ce dernier en voulait à sa peau. Peut-être des jalousies quant à ses récents exploits ? Non. Se vanter n'amenait à rien, juste à la bêtise et à l'impatience qui le caractérisait malgré qu'il les évitait tout deux comme la peste, efforts qui le projetaient tout droit dans les mauvaises grâces de certains.

    Tellement de possibilités que sa tête tournait doucement, la colère revenant au grand galop.

    « - On va passer une booonne journée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 6 Oct 2014 - 21:25

Nouvelle mission, et pas n'importe où. Nar Shaddaa, s'il vous plaît. Le Cathar avait été convoqué à Tatooine. Sympa comme endroit, mais il aurait préféré recevoir ses ordres dans un endroit moins chaud. Ce n'était pas que son corps était entièrement recouvert de poils, mais il avait tendance à transpirer facilement et l'odeur partait mal de son armure. M'enfin, il aurait pu être convoqué sur Hoth, ou Illum, enfin, un coin à la fois déplaisant et aux conditions climatiques déplorables, à lui faire friser les poils.


Il s'était retrouvé dans une cantina assez bien tenue, dans une ville ensablée, comme à peu près 98% de la planète. Un individu d'aspect assez déplaisant lui avait proposé une sacré somme de crédits pour abattre un type sur Nar Shaddaa. On lui avait montré un holo-portrait de la cible. Une personne de haute taille, à peu près de celle du Chasseur de Primes. Un air assez goguenard, des cernes à effrayer un informaticien des bas-fonds de Coruscant, des cheveux longs. Pour les détails, il semblait avoir une barbe de quelques jours et une armure plus ou moins archaïque. 


Petit détail supplémentaire, il s'agissait d'un utilisateur de la Force. La réaction de Saerian fut tout à fait conforme au code des Chasseurs de Primes, c'est à dire qu'il demanda immédiatement une allonge d'avance. On lui expliqua que la cible serait envoyée dans un traquenard sur Nar Shaddaa, et l'employeur fournit les coordonnées du guet-apens.
Au moment de se séparer, le Cathar remarqua un sabre-laser pendant à la ceinture dudit employeur. Il ne s'agissait pas d'un Jedi, c'était sûr. Un Sith donc. Il grava les traits les plus remarquables de la personne qui venait de l'envoyer en mission. On ne sait jamais, ça pouvait être utile, notamment si il devait lui coller un tir de blaster entre les yeux.


A présent, il se trouvait sur la Lune des Contrebandiers, du Vice et de l'Argent. Il se prit quelques stimpacks de réserves. Si il s'agissait d'un Jedi ou d'un Sith, il aurait besoin de ses réflexes.
Il suivait à présent sa cible dans les rues encombrées. Cette dernière s'arrêta. Ils se trouvaient sur une place de taille moyenne. De part et d'autre, des commerces plus ou moins louches et des cantinas. Il s'agissait du lieu. Saerian dégaina prudemment un de ses blasters et s'approcha de sa cible, braquant sa nuque.


"Tout doux, mon gars. Si tu ne résistes pas, tout se passera gentiment. Je ne suis pas un Toydarien, je te laisse le choix, je t'embarque sur tes jambes, ou j'aurais besoin de faire remorquer ton corps jusqu'à mon vaisseau ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 6 Oct 2014 - 22:08

    Des demoiselles qui passent et quelques marchands, il n'aura fallu que ça à Xela pour se déconcentrer assez longtemps pour rater cette désagréable odeur. Son nez focalisé sur les mets plus ou moins délicieux qu'on servait autour de la place, un cathar qui s’approchait par derrière lui semblait fade, sans importance car après tout, sur une lune comme celle-ci, on se bousculait assez facilement et il ne fallait pas craindre la proximité. Une des raisons pour laquelle les vols à la tire y étaient si simple mais à l'inspection de sa tenue et de ses multiples poches, le sith voyait qu'il ne lui manquait rien mis à part de la prudence. Un blaster contre la nuque, il ruminait lourdement ses pensées. A cette distance, même lui devait être méfiant et c'est les yeux entrouverts, légèrement lumineux sous sa capuche, que l'imposant mâle grognait, comme un énorme chien qui aurait aperçu vaguement un chaton qui le narguait. Maintenant, la situation semblait claire : l'un comme l'autre était en mesure de broyer l'autre, sauf que pour le cas du guerrier, il s'agissait effectivement du sens le plus littéral. Il ne savait pas encore à quoi ressembler cet agresseur, débarqué d'une planète de pirates quelconque, mais à la pression de l'arme contre son corps, il devinait plus ou moins sa taille, donc la hauteur de sa tête et de ses jambes, deux éléments importants lorsqu'on pouvait briser une colonne d'un simple coup de tête bien placé après avoir soulevé comme une princesse la plupart des contrebandiers du coin mais fallait-il encore le préciser, tuer n'était pas autorisé et aucun appel, rassurant ou non, venait confirmer ce besoin de plus en plus urgent. S'il aurait tué tout ceux qui l'avaient attaqué précédemment, est-ce qu'il aurait eu la paix ? Encore une question à débattre.

    Pas un toydarien ? Au moins quelque chose où les deux antagonistes se mettaient d'accord. La pression du blaster sur la nuque était trop sûre, trop importante, pour que ces volatiles puissent imiter la prise sur l'arme du mercenaire. Il n'y avait aucun bruit particulier lorsque Xela y faisait attention, à croire à un humanoïde assez basique et le seul son qu'il percevait encore était une voix presque amicale dans les faits. Les créatures bleutées étaient aussi renommées pour leur intelligence et leur ingéniosité, ainsi que leur sens des affaires un peu moins apprécié, et ici Saerian agissait en opposé à ce code d'honneur : stupide mais poli, offrant le choix au sith qui serrait les dents, toujours concentré sur la manœuvre qui allait lui servir à arracher un bras à cet arrogant. Mais ce plan demeurait dans sa tête, le cathar paraissant social et donc faible en conséquence sur le niveau du mental. L'inverse aurait conduit l'humain à une mort rapide, ou du moins à un conflit plus violemment déclenché. Et finalement, ce côté presque ami-ami laissait à penser que des collègues se cachaient ici et là. Une alliance de brigands pour un gros poisson, en sommes.

    « - Tant mieux. J'en ai mangé, cela devait être Satunda. »

    Expliquer son emploi du temps et son régime considéré comme cannibale pouvait intimider mais le ton utilisé par le guerrier montrait plutôt une plaisanterie sincère, une discussion qui démarrait avec le cathar comme seul fautif de la chose. Cela changeait aussi un peu les idées à Xela qui ne pouvait guerroyer en plein lieu public de la sorte, son identité de sith allant être révélée et donc, l'Empire aurait été dans l'embarras de sa faute, une fin à cette affaire qu'il remarquait comme impossible. Pourquoi un fidèle de l’Église du Côté Obscur irait poignarder ainsi ses frères dans le dos ? Le mieux encore était de mourir d'une balle bien placée dans la nuque ou alors juste attendre une bonne occasion de fuir ou de se la jouer plus fine, plus élégant. Après tout, le sabre ne constituait pas la seule arme de son arsenal et une main sur le poignet, Darth Xela tripotait à son bracelet blindé qui contenait les grappins qu'il voyait déjà comme salvateurs. Juste attendre le bon moment...

    « - Embarque-moi sur mes jambes, serviteur d'imbéciles. Cette journée est trop belle pour mourir. »

    En voilà une drôle de réflexion sur un lieu comme la lune de Nar Shaddaa et un drôle d'optimisme pour ce sith qui tirait habituellement la gueule jusqu'au sol. Attrapant le bord de sa capuche pour voiler davantage son visage, l'intéressé du complot se redressait soigneusement, lentement, pour que son adversaire puisse prendre en considération sa taille, sa force brute et la violente énergie naturelle qui se dégageait de son corps, comme un avertissement. Effectivement, venir au corps à corps avec Xela avait toujours été une erreur, souvent la dernière, mais comme il le disait lui-même, c'était une trop belle journée pour périr bêtement. Maintenant en face à face, le sith hésitait à user de diplomatie, il pouvait voir le canon de l'arme, deviner sa trajectoire mais sérieusement, pourquoi éliminer le seul mercenaire qui s'affichait comme un être malin à ses yeux de feu ? Les deux poignets tendus vers Saerian, les mains couvertes par ses gants épais traditionnels, l'homme attendait cette arrestation ironique. Lui, le juge tout puissant qui dispensait la loi dans une autre partie de l'Univers, patientait de voir des menottes autour des troncs qui faisaient ses bras, un sourire se dessinant lentement sur son visage assombri par son habit, bienveillant pour quiconque mais juste cauchemardesque pour ceux qui le connaissaient un peu ou qui avaient comme coutume de travailler avec les suppôts du côté obscur, ceux dont le regard perçait la nuit car le Mal et la Corruption ne s'y lisaient que trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mar 7 Oct 2014 - 22:18

Sa cible n'avait pas bougé, rien fait pour se défendre. Sur la petite place, personne ne semblait vouloir s'intéresser à ce duo. Et puis, ils étaient sur Nar Shaddaa, les affaires de chacun ne concernent pas les autres, ce qui se passe sur la Lune des Contrebandiers restait sur la Lune des Contrebandiers. Et des Chasseurs de Primes. Et des trafiquants en tout genre, bref, la Lune de toutes les personnes traitant d'affaires considérées comme légales tant que l'on restait dans l'Espace Hutt.


"Tant mieux. J'en ai mangé, cela devait être Satunda."


Hein ? Quoi ? De quoi parlait-il ? Aurait-on demandé à Saerian de réduire sa cible au silence parce qu'elle présentait des signes évidents de folie pouvant nuire à ses entreprises et à celles de ses associés ? L'Humain présentant son dos au Cathar, ce dernier ignorait totalement ce que son supposé prisonnier trafiquait.


"Embarque-moi sur mes jambes, serviteur d'imbéciles. Cette journée est trop belle pour mourir."


La cible se retourna, rabattant sa capuche sur son visage. Précaution inutile, le Cathar ne s'était pas trompé. Il put tout de même mieux détailler sa proie. Et regretta en partie le contrat. Oui, le Sith, ou le Jedi était grand et imposant, à vrai dire, il était de la même taille et de la même carrure que le Chasseur de Primes. Ses bras, par contre, étaient bien plus développés. Étrange, les sabres lasers étaient bien plus léger que les vibrolames, et en particulier les vibrolames bâtardes, à l'instar de celle qui était présentement rangée dans son fourreau, à la ceinture de la boule de poils. Qui se remercia intérieurement d'avoir avalé le contenu d'un petit sachet, qui faisait généralement office de tranquilisant dans les hôpitaux de l'armée de la République.

Sa cible tendait les poignets, prêt à se faire menotter et embarquer. Toutefois, ça ne plaisait pas à Saerian, qui rengaina son blaster après l'avoir fait tournoyer un instant autour de son doigt. Oui, c'était de la frime, mais qui n'a jamais rencontré de Chasseurs de Primes aimant faire démonstration de ses talents rate quelque chose.
Il s'écarta de quelques pas, sa main gauche tenant la poignée de sa vibrolame.

"Erf, si je  t'embarquais comme ça, sans résistance, c'est que je serais fatigué de vivre, non ? Montres-moi ce que tu vaux."

Sa voix était calme, presque distante, à l'instar de celles des consommateurs plus ou moins réguliers d'épices en tout genre quand ils venaient d'en prendre. Mais son esprit, lui, était alerte. Vive les mixtures concoctées et vendues dans certaines cantina louches de l'immense casino-planète, elles avaient tendance à dessoûler un Ungnaught ivre mort.
Il dégaina sa vibrolame et se plaça dans sa version propre de la position Shien, c'est à dire en tenant son arme des deux mains.
De plus, ses employeurs étaient sûrement dans le coin, ou bien avaient fait installer des caméras de sécurité pour s'assurer que le traquenard se déroulerait comme prévu. Autant mériter son salaire. Et il redoutait un revirement de situation de la part de son adversaire. C'était un coup à crever bêtement, sans toucher de salaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mer 8 Oct 2014 - 19:49

    Le cathar était donc venu en espérant affronter un quelconque jedi ou sith lambda mais même si Darth Xela ne sortait pas réellement des sphères de son rang, il restait un Instructeur, un maître dans les armes et surtout les exotiques. L'homme se battait donc souvent à mains nues, à la hache même, et cela expliquait pourquoi son sabre restait caché alors qu'il aurait été si simple de le faire surgir et de pourfendre cet inconnu quelque peu gênant. Même ce dernier, l’Éclat d'Ossus constituait à lui-même une monstruosité avec ses trois cristaux de puissance, ses deux générateurs d'énergie et sa lentille de fortune. Le manche en lui-même mesurait une quarantaine de centimètres sans compter les pointes qui formaient sa tête, une véritable masse d'arme qui, surtout ces derniers temps, tuait aussi bien éteinte qu'allumée. Les générateurs surchauffaient souvent pour rendre la lame plus furieuse, plus dangereuse, et le métal bouillait presque entre les mains du propriétaire qui présentait ainsi sa masse fumante, monstrueuse, à la limite de l'irréel mais heureusement pour Saerian, celle-ci resterait dans l'ombre encore pour un petit bout de temps : s'il fallait combattre, impossible de le faire comme un utilisateur de Force ou bien, il fallait habillement le cacher et nombre de méthodes flottaient dans l'esprit de l'humain qui voyait devant lui les événements se dérouler plutôt dans sa faveur.

    Chasseur de primes ou non, le mercenaire était un frimeur de première et le petit mouvement démonstratif d'adresse le prouvait bien lorsqu'il rangeait son arme qui était pourtant un avantage certain sur un adversaire désarmé qui avait bâti sa légende sur ses compétences mortelles au combat rapproché. Que voulait-il faire ? Se prouver quelque chose ou bien humilier le sith à la demande de ses employeurs en parvenant à le vaincre dans son domaine ? L'obliger à prouver ses pouvoirs quitte à se faire tuer par la suite pour faire voler sa couverture en éclat ? Un simple piège, des plus élémentaires, pour le diriger vers une zone où il y aurait une grosse croix blanche à la craie au sol, pour le faire tuer avec un poids certain accroché à une corde en hauteur ? Tellement de possibilités, la réalité ne s'alliait vraiment pas assez à la théorie pour que Darth Xela se sente totalement en confiance dans ce genre de situation, comme un droïde qui n'aurait qu'une seule tâche et qu'on mettrait en face d'une montagne de travaux aussi divers que variés. Que restait-il à faire au guerrier ? Simplement mettre une mandale assez violente au vendu qui le défiait à la manière Nar Shaddaa, pour que cela puisse passer pour un simple conflit d'intérêt entre deux chasseurs. Oui, de tous les plans qu'il créait rapidement, celui-là avait l'avantage de lui paraître simple comme efficace.

    « - Ce que je vaux ? Ne sois pas stupide, chasseur, il serait égocentrique de donner une réponse là-dessus, j'ai tendance à augmenter ma valeur et ce n'est pas moi qui décide de la prime sur ma tête. Tu connais mon prix mieux que moi... »


    Une bure et des bandelettes dignes d'une momie comme armure. Un grappin et un sabre-laser qui devait resté éteint comme armes... Ce serait bien suffisant. Le bandit utilisait quant à lui une vibro-lame et les crépitements caractéristiques du tranchant apparaissaient bien vite aux yeux de l'expert qui tentait dans un premier temps de deviner la localisation des cellules d'énergie qui alimentaient l'épée. Second point intéressant, la posture de Saerian que le sith connaissait naturellement dans sa posture d'Instructeur dans les Académies... Le Shien, la Forme de Persévérance et la Voie du Dragon Krayt, une des deux facettes de la Forme V des jedis. Un style bien choisi dans le sens que les autres nécessitaient d'avantage l'usage de la Force et que celui-ci se portait bien chez un être avec une bonne carrure, ce qui était le cas chez Saerien. Mais une grosse erreur de la part du félin : le Shien était destiné à combattre des tireurs au blaster, évolution directe du Soresu. L'autre facette de la forme, le Djem So, était quant à lui bien plus utile pour le combat de sabre à sabre tout en gardant l'esprit de la posture qui voulait qu'on retourne les attaques à l'envoyeur. Une contre-attaque immédiate et violente, c'était ça le Djem So... Darth Xela lui apprendrait, même si cela devait être la dernière chose que le mercenaire verrait. Une domination absolue par l'usage de la force brute.

    Parfait. S'il désirait surpasser le sith dans son domaine, son adversaire en ferait de même, le vaincre dans une épreuve de tir simple tout en prouvant qu'il fallait davantage se méfier de sa personne. Seul, peut-être, mais cela restait une observation à la portée du premier imbécile venu et une bande de criminels n'avait pas déjà suffit à le défaire car derrière ses larmes épaules, l’Énergie Cosmique, cette magie prodigieuse que les autres nommaient Force. Cela aussi, il lui montrerait...

    « - Mmmh. Fatigué de vivre, tu as dit... ? »

    Un déplacement précis, un peu surprenant, soudain ou illogique pour ceux qui ne connaissaient pas les coutumes de la Bordure Extérieur et au-delà. Darth Xela glissait violemment un pied vers l'avant pour se déséquilibrer volontairement, son corps se retrouvant naturellement penché vers l'arrière alors qu'il s'appliquait à se mettre un peu de biais pour diminuer encore la fenêtre de tir de Saerian s'il désirait sortir encore son blaster lorsque le sith était de plus en plus caché par le banc sur lequel son arrière-train se reposait encore quelques secondes auparavant.

    Une main parcourait l'avant-bras opposé pour en dégager le bracelet-grappin et une légère pression activait le mécanisme : une longue tige de métal se dépliait violemment avec à son extrémité une accroche en fer correlien qui ressemblait à s'y méprendre à une menotte. Cela pouvait pincer mais si le sith utilisait cela comme une arme, c'était qu'à cette distance, cela pouvait trouer comme un blaster et que le dégagement rapide du bracelet faisait chauffer la dite-arme qui se lançait donc vers la poitrine du cathar. De son côté, l'humain admirait la tête du câble, attendant le moment propice pour amener une petite surprise. Le Shien servait à dévier les tirs et un peu plus lent qu'un tir effectif d'un pistolet à énergie, le grappin s'approchait sans se soucier de la simplicité de l'attaque, continuant à voir la température à sa surface augmenter sans que la friction brève de l'air y soit pour quelque chose. Sans avoir touché le mercenaire, des arcs électriques surgissaient du métal comme pour attraper le challenger de Xela, un éclair généré par la Force et qui, via des propriétés physiques simples, s'était propagé à toute vitesse à travers cette extension qui permettait de tirer ce sortilège presque à bout portant alors que grossièrement, le boiteux n'était même pas à trois mètres...
Spoiler:
 


Dernière édition par Darth Xela le Jeu 9 Oct 2014 - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4630
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mer 8 Oct 2014 - 19:49

Le membre 'Darth Xela' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Eclair de Force de Darth Xela réussi !
Darth Xela : -35 PF

--------------


Attaque de Darth Xela échouée !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Jeu 9 Oct 2014 - 20:43

La cible de Saerian s'était assise sur un banc et semblait à présent réfléchir. Le Cathar n'en avait que faire. Si c'était un Jedi ou un Sith, pourquoi ne dégainait-il pas ? Pourquoi les utilisateurs de la Force semblaient toujours vouloir en faire des tonnes quand à leurs capacités de combattant ? Une fois leurs pouvoirs mis de coté, ce n'étaient que des adversaires un peu mieux entraînés que la plupart des ruffians de la galaxie, avec une arme capable de faire des trous dans le mur comme Saerian tranchait un morceau de pain.


Il en avait tué, ou au moins vaincu un ou deux, depuis le temps qu'il exerçait son métier, et ce qu'il savait, c'est qu'une tactique non-conventionnelle avait généralement tendance à les surprendre, au minimum. Il avait entendu dire qu'ils lisaient dans l'esprit de leurs adversaire et plusieurs personnes "normales" ayant tenté d'en ajouter un à leurs tableaux de chasses étaient allés au combat ivre mort. Malheureusement, on ne se concentre guère quand on voit des saarlacc roses danser devant ses yeux.


La cible bougea à nouveau, cachant son corps derrière le dossier du banc. Pas de problème, le Chasseur de Primes n'aurait aucun scrupules à détruire du mobilier public.
Une main jaillit et des éclairs frappèrent le Cathar.
Ce dernier hurla de douleur et s'effondra au sol. Ce n'était pas ce qu'on appelle vulgairement un "coup de jus", bien au contraire. Il avait la sensation d'un milliers de tirs de blaster paralysant sur le corps entier. Il vit filer au-dessus de sa tête un grappin, qui retomba misérablement au sol. Il n'eut pas réellement le temps d'approfondir cette question, car il avait littéralement la bave aux lèvres et la gorge rauque à force de crier.


Sa vibrolame était tombée de ses mains, qui étaient occupées à griffer le sol, comme pour s'enfoncer, trouver un moyen d'échapper à ce supplice.
Enfin, le tourment cessa. Il se retrouva à quatre pattes, haletant, de la fumée s'élevant de son corps. Le Cathar voulut jurer, mais se rendit vite compte que cela risquait plus de l'épuiser qu'autre chose. Il se remit péniblement debout, ramassa sa vibrolame de la main droite. Puis, chargea. Il dégaina l'un de ses blaster et fit feu, avant d'abattre son arme sur le dossier du banc.

La lame rencontra le banc, mordant profondément la matière et le Cathar jura intérieurement. Lui et sa manie des épices... Ou bien c'était sa tendance à la frime, manier une lourde lame en plus d'un blaster, c'était bien joli, mais si la lame n'était pas tenue par la main directrice, ce n'était pas gagné. Il se demanda ce que ça donnerait, si il maniait un véritable sabre-laser ? Plus léger, plus facile à utiliser. Mais aussi plus dangereux et il n'aurait pas intérêt à faire des moulinets dans tout les sens...
Quoiqu'il en soit, le tir semblait au moins avoir touché sa cible, c'était toujours ça. Dans son cerveau engourdi par les épices, quelques synapses se connectèrent assez longtemps pour lui faire remarquer qu'avec de la chance, il aurait suffisamment handicapé son adversaire pour le mettre hors-circuit, bien qu'on ne puisse le jurer avec un Jedi ou un Sith.
Spoiler:
 


Dernière édition par Saerian El'Ros le Jeu 9 Oct 2014 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4630
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Jeu 9 Oct 2014 - 20:43

Le membre 'Saerian El'Ros' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 '6' :

#1 Résultat :


Attaque réussie ! Darth Xela peut tenter de se défendre avec un jet d'agilité !

--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :


Attaque échouée !

Remarque : Saerian, tu devrais jeter un coup d'oeil sur les règles de l'Ambidextrie (pour faire deux attaques par tour), avec ton agilité et le malus, tu ne pouvais pas réussir cette attaque

--------------------------------

Saerian est frappé par les éclairs de Force : -8 HP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 13 Oct 2014 - 21:46

    Personne n'avait rien vu ou supposait les pouvoirs cachés du sith qui souriait doucement en regardant le cathar se rouler au sol d'agonie, ravi du spectacle qui s'offrait à lui. Un problème de machine ? Problème avec le contexte dans lequel se déroulait le combat, un drôle travailleur ayant eu son énergie capté par le câble de l'humain ? Rien de cela. Juste le côté obscur qui se manifestait sous une forme différente que la démonstration magnifique qu'on imaginait de la part de ses utilisateurs et le grappin avait fait son office, n'atteignant pas sa cible mais servant efficacement d'extension au sith qui ramenait la corde métallique dans l'épais bracelet qu'il possédait au poignet, le caressant lorsque le petit soubresaut du crochet le faisait vibrer avec rage. Un bel appareil, simple mais efficace à en voir l'état du mercenaire au sol qui ne semblait pas s'en remettre. Prendrait-il la fuite ? Cela ne lui ferait pas de mal, lui garantissait la vie ou bien encore penserait-il que la proposition de Xela tenait toujours... Tellement d'interrogations que le sith s'y perdait, fantasmant d'avance sur l'humiliation qu'il lui ferait subir au point d'oublier que Saerian allait retrouver les forces de se redresser et lui faire face. Preuve du suffisance chez le guerrier qu'il allait très vite payer.

    Dans sa fausse erreur, Saerian parvenait d'une manière inattendue et miraculeuse à blesser son ennemi au niveau de l'épaule et Xela en était considérablement déséquilibré, la brûlure du blaster écartant ses chairs et attaquant sévèrement un nerf qui le forçait à mettre un genou au sol après s'être brièvement décalé afin de ne pas perdre une jambe dans la manœuvre de la vibro-lame. Le banc maltraité par sa ruse venait de faire les frais de la colère du cathar, s'affichant ainsi comme grande victime de ce conflit où des regards recommençaient à tomber sur le dos du sith qui se forçait à tenir debout malgré les pincements réguliers et intenses qui se propageaient tout le long de son corps déjà meurtri. Montrer trop de faiblesse, c'était se garantir le double de mercenaires sur le dos ensuite même s'il tuait celui devant lui. Le vaincre en restant digne dans ses plans, la tête haute, allait attirer la honte sur les pirates à sa chasse qui se tairaient dans leurs manigances encore un instant, un instant que le sith comptait exploiter pour fuir la lune et qui sait, peut-être avec Saerian qui montrait assez de jugeote pour avoir de l'intérêt au serviteur du côté obscur.

    Avec quelques bandelettes qui lui couvraient le torse en guise d'habits, le sith épongeait le sang et virait grossièrement les débris brûlés au niveau de son bras atteint par le tir, jurant à voix basse dans la langue des corelliens que cela n'arriverait plus mais comment faire pour s'en assurer ? Impossible d'utiliser son sabre car ce dernier était tout sauf discret, une vraie masse d'arme autrement plus difficile à manier déjà éteint que l'arme rudimentaire du mercenaire. Non, le manche de sa bure servirait pour la série de coups qu'il imaginait dans sa tête, c'était même parfait pour donner un coup plus proche du corps.

    « - Tes tentatives sont vaines... Tu m'surprends à y croire encore de vouloir affronter un ancien maître d'armes... »

    Le câble solide se dépliait encore mais avec moins de surprise cette fois-ci, pendant juste d'un peu plus d'un mètre avant que le sith n'enroule ce dernier autour de sa main pour s'assurer une bonne prise qui dépassait encore assez largement à l'effigie d'un fouet. De son autre main, il prenait le manche de son sabre-laser sans l'activer, le collant contre le dessous de son avant-bras et très vite, Xela chargeait le mercenaire en tournant sur lui-même, donnant d'abord un grand coup de câble de remorquage encore chaud de travers, de haut en bas, de droite à gauche, continuant le tour pour le frapper avec la tête pleine de relief de son arme sith encore dans la même trajectoire après avoir achevé un tour sur lui-même tel l'habile danseur qu'il était. Comme un coup de manche de poignard ou d'épée basique, la crosse de l’Éclat d'Ossus, cette arme ultra-massive, s'enfonçait dans la carotide du cathar pour l'éjecter encore un peu plus loin, la sentinelle noire dépliant vivement son bras armé pour la projection qui accompagnait naturellement le coup qui s'achevait lorsque le sabre-laser se recachait de nouveau dans le manche de son long manteau ténébreux, sans qu'une seule fois on ait vu l'éclat de ses si précieux cristaux d'énergie synthétiques.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4630
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 13 Oct 2014 - 21:46

Le membre 'Darth Xela' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Attaque (avec le câble) réussie ! Saerian peut tenter de se défendre avec un jet d'agilité !

-----------------------------------------



Attaque (avec le pommeau) échouée !

-----------------------------------------

N'ayant tenté de se défendre, Darth Xela subit la totalité des dégats de l'attaque de Saerian : -6HP

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 27 Oct 2014 - 15:45

Le tir de Saerian avait atteint sa cible à l'épaule, lui brûlant les chairs, endommageant les nerfs et les muscles. Une légère fumée s'éleva de la plaie, tandis que l'odeur de la chair brulée vint agresser les narines délicates du Cathar dans un petit grésillement.
Sith, Jedi, ou quoi qu'il soit, il aurait du mal à user de son sabre-laser avec une épaule blessée. La cible tomba du banc en jurant, épongeant son sang et nettoyant son bras maculé de fluide vital.


Le Chasseur de Primes prit appui sur le banc avec la jambe et retira sa vibrolame. Il rengaina son blaster et fit craquer ses articulations avant de reprendre sa lame à deux mains, dans une posture défensive, plus utile contre les truands et les contrebandiers qui peuplaient Nar Shadda et constituaient d'ordinaire le vivier dans lequel il plongeait régulièrement afin d'alpaguer quelques beaux poissons, histoire de regarnir sa bourse.
Il avait à présent une position défensive, mais face à un utilisateur de la Force, elle ne pèserait pas très lourd, au contraire.


Son adversaire marmonna dans sa barbe, laissant échapper au passage qu'il avait été maitre d'armes. Comme si cela n'avait pas été assez difficile comme ça. Des attaques impliquant la Force, une possibilité de faireface à quelqu'un armé d'un sabre-laser et la possibilité que ce même adversaire possède d'autres armes, qu'il maniait à la perfection ? 
Le Cathar se morigéna et garda en mémoire de toujours demander un maximum d'information sur la cible à ses employeurs, et d'augmenter ses tarifs par la même occasion. 
Si il parvenait à vaincre sa cible, son renom grimperait en flèche, avec une possibilité de demandes intéréssante. Il fallait donc que la prime suive l'affaire, non ?


Le fait d'être plongé dans ses rêveries expliqua pourquoi il ne vit son adversaire l'attaquer qu'au dernier moment. 
Il n'eu le temps de se défendre, le grappin déjà vu auparavant s'enroula autour de son cou. Son adversaire pivota et tenta de le frapper, cette fois avec une sorte de lourde masse. Le Cathar se laissa entrainer par le mouvement de son adversaire et tomba au sol, une de ses mains agrippant le lien meurtrissant son cou. Il vit la masse s'abattre sur lui et la sentit rebondir contre son armure, sans grand dommages. Le Chasseur de Primes remercia intérieurement son armurier favori de lui avoir allié une bonne souplesse à une certaine résistance aux chocs.
Roulant au sol, il se défit du grappin et se massa le cou, avant de prendre son arme et de charger son adversaire pour lui porter deux coups consécutifs.

Le premier coup rata largement son adversaire, suite peut-être logique à la strangulation subie par le Cathar. Le second, de même, le rata largement, fendant l'air en sifflant à quelques centimètres du visage de son adversaire. Le Cathar cligna des yeux, cherchant à éloigner les petites taches blanches qui dansaient devant ses iris. Il sentait la sueur couler sur son visage, mouillant ses poils, ce qui avait le don de le mettre en rogne.

Spoiler:
 


Dernière édition par Saerian El'Ros le Lun 27 Oct 2014 - 17:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4630
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 27 Oct 2014 - 15:45

Le membre 'Saerian El'Ros' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 '6' :

#1 Résultat :


(Petite erreur de notre part, tu ne pouvais pas te défendre comme tu n'as qu'un en agilité)

Coup critique!

Saerian: - 20 HP


attaque de Saerian raté!


--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :


Attaque de Saerian raté

Spoiler:
 
[HRP]il serait appréciable que tu précises pour quel type de jet tu lances tes dés cela nous évite de devoir chercher le tout dans les rp à chaque fois[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mar 4 Nov 2014 - 22:17

    La douleur, un handicap? Le sith ne voyait pas les choses de la même manière, son sourire commençant à s'élargir dans une expression faciale un peu folle à chaque fois qu'un message nerveux secouait son corps. La Nature avait créé un pareil langage non pas pour être ignorée et Darth Xela acceptait entièrement les informations, aussi désagréables pouvaient-elles être pour son corps à présent un peu plus balafré qu'hier, moins que demain. Ne plus se battre avec ses bras, un problème? Rien du tout. Xela possédait encore ses jambes, ses dents, une tête et des petites cornes adroitement cachées par une chevelure sombre. Comme un certain chevalier noir dans un vieil holofilm que la plupart des enfants de l'époque ne devaient pas connaitre, l'homme continuerait à se battre en multipliant les euphémismes pour ne pas parler de sa défaite qui, pour ce combat du moins, lui paraissait encore assez lointaine pour qu'il puisse négliger ce genre de pensée négative, maussade même.

    Étrangement, Saerien ne semblait pas craindre son adversaire à sa juste valeur et à la réaction un peu surprenante, même pour la cible, Xela répondait en haussant un sourcil. Sa colère se calmait, sa douleur faisant de même lorsque ses muscles se détendaient un peu, de quoi ne plus subir les contraintes de leurs frères qui tiraient avec hargne dessus à chaque mouvements brusques de l'imposant mâle. L'interrogation poussait même à Xela à ne pas réagir lorsque Saerien s'éloignait en roulant sur lui-même pour sauver son cou de ce qui pouvait très vite virer à la décapitation. Ce gars était drogué qu'il ne tremblait pas, ou bien juste fou ? Non. Il cultivait juste ses rêves comme un enfant, comme il le fallait mais lors d'un combat contre un sith, ça restait un peu saugrenu.

    « - Ma tête doit être à quoi... Maximum 50 000 crédits... Un avis de Secteur, de Système ou Planétaires? Je ne pense pas que je vaux plus que 75 000 donc au pire, un avis régional? Meurtre sur un quelconque politicien, contrefaçon, transports de biens volés ou bien le Bureau Officiel des Services Stellaires qui m'en veut parce que j'ai raté l'une ou l'autre inspection... J'ai fais pas mal de bêtise dans ma vie, la Guilde doit surement quelques assassins à mes trousses et si je ne me trompe pas, te balader sur le territoire de chasse d'un autre rompt une des règles... A moins que tu sois indépendant? Cela expliquerait ton amateurisme ou pourquoi tu as choisi de prendre un contrat si peu payé... Ma tête vaut bien plus que ce qu'on a pu te proposer alors je vais me contenter de la garder. »

    Tout en discutant, le sith se dandinait pour éviter les coups qui le frôlaient de près, le faisant même siffler à un moment, admiratif face à cet acharnement. Son adversaire ne devait plus être en état de combattre à ce qu'il pouvait voir alors peut-être fallait-il mettre un terme à cette perte de temps pour tous les deux? Xela pensait pouvoir investir toutes ces minutes à se balader pour trouver son bonheur, le pourquoi de sa visite sur Nar Shaddaa. Déjà, attraper le gamin à la gorge pour le soulever, en profitant pour le froisser un peu à l'endroit en enfonçant sa pomme d'Adam et pour la suite, une prise qui se renforçait sur le plan physique mais aussi dans la Force. L'humain souriait d'un air amusé, sentant le trou de son bras s'ouvrir légèrement sous l'appel de la Force qui aspirait le souffle du cathar comme s'il s'agissait de sa vie. Si ce dernier l'avait endommagé, le sith savait comment le chasseur le rembourserait...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4630
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mar 4 Nov 2014 - 22:17

Le membre 'Darth Xela' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Attaque de Darth Xela réussie

Coup critique!

Pouvoir de la Force de Darth Xela raté par manque de points de force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mer 5 Nov 2014 - 12:04

Saerian suait à présent à grosses gouttes, ce qu'il détestait. Les poils de son visage étaient collés entre eux et il sentit une goutte de sueur glisser le long d’une aile de son nez. La goutte finit par atteindre sa bouche et il sentit son goût salé.
Cela l’irrita, peut-être plus encore que de ne pas être capable d’atteindre son adversaire. Les gens sont-ils au courant de l’odeur que laissent les poils mouillés ? Et que, dans un vaisseau comme celui du Cathar, l’odeur resterait surement pendant une bonne semaine ? C’était désagréable à tous points de vue.
 
Il entendit sa cible parler de sa prime, s’interrogeant sur le montant qui avait été proposé. 75 000 crédits ? 


"Augmentes d’au moins 15 000. C’est l’avance que j’ai pris pour te mettre hors-service…"
 
Ce fut ce que le Cathar pensa et il commençait à regretter deux choses. D’une, de ne pas avoir demandé plus de renseignements sur sa cible. De deux, de ne pas avoir demandé plus d’argent.
Avec cet argent, il avait pu se payer assez de carburant pour son vaisseau, des chargeurs pour ses blasters, avec des gaz propulsés à grande vitesse, conçus pour pénétrer les armures, de la nourriture qui ne fasse pas penser à du caoutchouc quand on la mastiquait, des épices… Bref de quoi tenir le coup. Et il râlait quand même. Les épices coûtent chères au marché noir. Et, au vu du prix qu’il les avait payé, il était passablement mécontent de leurs inefficacités. A quoi bon payer des épices une petite fortune (une bonne moitié de son avance y était passé), si elles ne valent pas le trip proposé ? Autant aller dans les bas-fonds de Coruscant et arracher une poignée de bâtons de la mort à un dealer amoché.
 
Ce fut alors que son adversaire le crocheta à la gorge, le privant de souffle.
De surprise, Saerian lâcha son arme, qui tomba au sol dans un fracas métallique.  Son adversaire avait beaucoup de force dans les doigts et les serrait au niveau de la gorge, enfonçant sa Pomme d’Adam.
 
Il ouvrit la bouche, tentant d’avaler une goulée d’air. Tout ce qu’il parvint à faire, c’est crachoter un mélange de sang et de bave sur le poignet de son adversaire et le sol. Ses mains se serrèrent autour du poignet de son bourreau. Il n’avait pas d’autres mots pour décrire son adversaire. Un Sith, qui plus est. Dans l’inconscient du Cathar, Sith = Expert dans l’art raffiné de la torture physique et mentale.
 
[Jet de Force pour serrer le poignet de Xela et se débarrasser de son étreinte - Réussi]

Ses doigts enserraient le poignet de l'Humain à s'en blanchir les jointures. Il espéra pouvoir se débarrasser de la poigne de son adversaire avant que ce dernier ne lui brise le cou. 
Et ses efforts payèrent. 
Il parvint à desserrer l'emprise de sa cible sur sa gorge. 
Tombant à genoux, le Cathar aspira de grandes goulées d'air, clignant des yeux pour chasser les points lumineux qui dansaient devant ses pupilles.


"Un instant... Un instant l'ami... Erf..."

[Jet de Charisme pour convaincre Xela - Réussi]


Saerian cracha à nouveau un mélange de bave et de sang.


"T'es bien trop balèze pour moi vieux... Et je tiens bien trop à ma peau. J'ignore ce que recherchais mon employeur en te faisant crever... Mais il t'as sous-estimé..."


Il poussa un râle ou deux, sa main massant sa gorge maltraitée.


"Aucune prime ne vaut la peine de mourir pour elle. Et on se doit de capturer la cible, on ne tue que par nécessité."


Quelques phrases, tirées du credo informel des Chasseurs de Primes. Mais qui résumaient bien la situation : Saerian ne voulait pas mourir pour une bête prime, même si il s'agissait là du destin de la majorité des Chasseurs de Primes. Possible que nombre de Mandaloriens aient finis ainsi, ce qui procurait un certain sentiment de réconfort au Cathar quand il était au milieu d'une fusillade.


"Je veux dire... Rien ne m'oblige à te tuer... Ni à te capturer. Mais si je ne le fais pas... Mon employeur va me tuer. C'est un type qui semble savoir se servir d'un sabre-laser. Si je te le décris, tu m'épargnes et tu le massacres ? Ça m'éviterais des ennuis... Mortels."


Dernière édition par Saerian El'Ros le Mer 5 Nov 2014 - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4630
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mer 5 Nov 2014 - 12:04

Le membre 'Saerian El'Ros' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Jet de force de Saerian réussi.

Darth Xela peut tenter de résister avec un jet de force s'il le désire.

Jet de sagesse de Saerian réussi!

Coup critique!

Darth Xela est interpelé par les dires de Saerian!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mer 5 Nov 2014 - 18:10

    Un Avis Galactique sur sa tête si on devait compter 90 000 crédits. De quoi mettre Xela sur la liste des canailles recherchées dans toute la galaxie sans qu'un changement de secteur ne puisse lui sauver la peau des fesses. Qui pouvait dépenser autant pour mettre fin à son règne en tant que sith? Nar Shaddaa devenait juste un piège, une prison, et non pas une quelconque limite spatiale où en dehors le guerrier aurait la paix. Ces avis-là pouvaient mettre sa tête à prix pendant des dizaines d'année, le temps qu'un chasseur plus que doué ne vienne prendre sa vie ou du moins, le capturer pour le remettre à l'employeur qui commanditait la chose. Des primes de haut-niveau, le genre qu'un de ces mercenaires choisis, pas une qu'un agent se fait choisir par un intermédiaire de la Guilde et Xela le savait pour avoir quelque fois demander leurs services, ou bien en s'informant sur ses bourreaux devenus victimes car oui, cela n'était pas la première fois qu'on tentait de le mettre en cage par ce moyen mais l'inédit dans ce cas précis résidait dans la somme offerte. Agression contre un membre des forces armées impériales ou alors de la république? Peu probable. L'homme visé respectait les règles, aussi étrange que cela puisse paraître avec son comportement. Piraterie surement. Quoiqu'une ressource qu'il possédait pouvait intéresser un gros poisson et comme le sith se baladait toujours avec l’Éclat sur lui et les secrets de l'arme-signature, sa capture (sa mort, c'est comme vous l'entendez) signifiait davantage écarter une menace car il était clair que le privé de ce bien précis le rendrait dangereux pour tous les suspects.

    Toutes ces questions ralentissaient le guerrier qui se rendait compte trop tard que le cathar tentait de se libérer de sa prise à s'en faire péter les phalanges et probablement qu'il l'avait trop serré à ce moment de transe informative. La force du désespoir, de la peur, mais aussi de la logique revenue à l'esprit du chasseur qui aidait l'humain à le relâcher, la masse poilue en sueur s'écrasant sur ses genoux dans cette pose si proche de la supplication. Comment s'en sortir maintenant? Le tuer pour répéter l'expérience au prochain coin de rue? Cela ne figurait pas dans les meilleures idées de Xela qui serrait malgré tout son poing, près à frapper en plein front pour lui défaire la nuque. Le sith n'était que peu enclin à laisser en vie ce félin, quitte à devoir trouver tout seul le cœur du complot mais dans son moment de faiblesse, l'instinct indiquait aussi qu'un double-jeu pourrait abréger sa fuite et pas dans l'aspect le plus désagréable pour lui, ni pour le cathar si Xela manœuvrait bien. Toujours dans sa position d'exécution, la masse de muscle marquait l'arrêt, déserrait même le poing en l'attente d'éventuelles dernières paroles mais les quelques mots sortis de la bouche en sang remettaient son esprit en place. Pas un vocabulaire pour le tromper cette fois, juste une soumission qui faisait plaisir à voir et qui désarmait simplement l'instructeur qui baissait enfin son bras, signe d'écoute, de paix même.

    « - Je suis surpris que l'avis ne précise pas le souhait de ma mort... Ton exécuteur doit chercher des informations sur moi ou quelque chose en rapport... Et ça me surprendrait que le récepteur de l'avis t'ait dit quoique ce soit sur un quelconque lieu de rendez-vous, attendant d'être sûr que ta mission ait été menée à terme. »

    Dire à un larbin où le trouver avec comme risque que Xela ne lui fasse cracher le morceau? Stratégiquement, c'était stupide à moins que cela soit un autre piège où Saerian serait la première victime mais ce gars possédait une lueur dans ses yeux embués qui expliquait qu'il était utile, peut-être même plus que ce qu'il voulait bien le dire. Un vrai membre de la Guilde cependant, discutant d'un credo auquel Xela acquiesçait sans se prononcer immédiatement. Aucune envie de mourir pour une cause perdue, ou qui n'en valait simplement pas la peine. Plusieurs gars devaient travailler sur le même avis car le même credo stipulait que les membres des Chasseurs de Primes s'obligeaient à s'aider l'un l'autre si le besoin se faisait sentir donc oui, c'était officiel : Xela nageait dans la merde jusqu'au cou.

    L'employeur de Saerian vivait surement sous une fausse identité pour son plan, ou un intermédiaire sith. Que ça soit un rebelle ne serait qu'une petite surprise, rien que le guerrier ne puisse prévoir et le mercenaire s'apprêtait déjà à la livrer mais n'était-ce pas là à l'encontre du code d'honneur de sa mystérieuse caste? Prévoyait-il de toucher une prime supérieure pour se faire pardonner ou disparaître en se rendant compte que le métier ne coulait pas dans ses veines? Sauver une vie presque-innocente poussait le sith à soupirer tout en sortant un long tube métallique aux multiples reliefs travaillés de sa manche et aussi lourde que cela pesait, Xela tendait l’Éclat inactif au chasseur. De toute manière, à moins d'utiliser la Force et de connaitre les mécanismes, le cristal de pouvoir resterait froid, inerte, inutile à l'exception d'être une véritable oeuvre d'art, un trophée pour avoir vaincu un ennemi 'trop balèze'.

    « - Voilà la preuve de ma mort qu'il doit chercher et même mieux, ramène-moi à lui avec des menottes, une camisole s'il le faut. Si tu ne le fais pas, ce ne sera pas ton employeur que tu devras craindre et comme tu le sais, comme il le sait, je suis certainement le plus féroce de tous ses adversaires. »

    Un pro de l'évasion ou juste un homme capable de transformer une chaîne de liens en arme mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Dim 9 Nov 2014 - 13:58

Saerian s'était relevé et s'étirait. 
Il sortit d'un compartiment, à sa ceinture, un scanner médical, qu'il usa sur lui. Le résultat ne fut guère probant, il avait au moins une côte fêlée et son cou avait souffert du combat. Ce n'était qu'un scanner médical et le Cathar n'avait pas prit de médipack pour cette mission, une belle idiotie si vous m'en croyez.
Il toussa à une ou deux reprises, se massant une gorge devenue douloureuse durant le combat.
Son adversaire n'était pas un gamin, c'est sûr. Bon, de toute manière, il savait que c'était un Utilisateur de la Force et que cela n'allait guère être aisé... Mais on peut toujours rêver d'un tir de blaster en travers du crâne, non ?


Son adversaire... Ou peu s'en faut... Puisqu'il était apparemment convaincu des dires de Saerian, était plongé dans une intense réflexion. Le Chasseur de Primes faisait de même. Sa cible était tout de même particulièrement puissante et 90 000 le plaçait certes dans la catégorie des Avis Galactique, mais en fouillant sa mémoire, il se rendit compte qu'il n'y avait aucunes primes référencées à quelqu'un ressemblant à sa cible, mis à part "Le Communicateur". Mais ce dernier ne semblait pas être capable d'user de la Force. Donc... Il s'était fait avoir.
Le Cathar se jura de retrouver son employeur et de lui proposer de mettre son sabre là où le soleil ne brille jamais.


La cible... Ou l'était-elle encore ? Lui parlait d'une histoire d'informations.


"L'on m'a demandé de te coller un tir dans la tête, rien de plus. Et de prendre une preuve de ta mort. Quand à un lieu de rendez-vous... Aucune idée. Possible que ce soit au spatioport."


Il vit, à une vingtaine de mètres d'eux, un petit groupe, attablé nonchalamment à la terrasse extérieure d'une cantina.
Pas difficile de reconnaître certains de ses collègues. Il devrait réellement apprendre à couper ses holocommunicateurs. Ou à se retirer des canaux de groupes des Chasseurs de Primes, après qu'il ai reçu une prime aussi juteuse. 90 000 crédits, personne ne crache dessus. Il y avait bien deux ou trois de ses "collègues" assis à cette terrasse, sirotant des spices beers, les mains proches de leurs armes, prêts à transformer Tirésias en cible d'entraînement pour soldats d'élites.
Saerian se tourna vers eux et fit un geste nonchalant de la main, signifiant "Changement de plan. Arnaque d'employeur."


Un des chasseurs, un Rodien cracha au sol. C'était bien l'une des pires chose qui puisse arriver à un Chasseur de Primes. Un employeur qui se paye la tête du gros bras qu'il vient d'engager, lui proposant une prime mirobolante pour une cible qui était, au choix, trop difficile à abattre, à moins de tripler la prime et d'engager cinq ou six Chasseurs de Primes, ou bien non-référencée dans les avis de recherches les plus élevés.


Tirésias lui proposa de l'emmener vivant au spatioport. Pas bête. Il y avait des chances pour que l'employeur attende là-bas, avec la prime. 
Le Cathar hocha la tête et alla vers ses collègues. Il prit au Rodien une paire de menotte, qu'il mit aux poignets de Tirésias.


"Il manque juste UNE chose. Pour le réalisme."


Il serra le poing et l'envoya dans la mâchoire de Xela, avant de le pousser devant lui, en direction du spatioport.


Tout en marchant, il décrivit son employeur :


"Il fait environ 1m65... C'est un cyborg, il me semble. En tout les cas, c'est la première fois que je vois un oeil gauche briller d'une lueur jaune de façon naturelle, à l'ombre d'une capuche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Dim 9 Nov 2014 - 22:08

    Visiblement, le cathar s'inquiétait pour son état de santé et Xela n'en était qu'interloqué un peu plus, regardant ses grandes mains d'un air de réaliser enfin sa force. Sans se forcer, il avait passé sa journée à se défaire de chasseurs de prime et encore une fois, le défi ne s'était pas relevé être à sa hauteur. La révélation s’accompagnait presque naturellement d'un soupir de fatalisme, le sith se mettant même à rêver d'un noble chevalier, un héros peu dérangé par les problèmes qu'apportait la Force, juste un gars puissant, un personnage conte, venant lui casser la gueule sans difficulté. Être puissant pouvait paraître être le rêve de beaucoup de serviteurs de l'Obscur mais Xela, lui, s'installait dans une autre catégorie, ceux cherchant une raison d'être fort et à défaut, regrettant leur puissance car rien ne semblait pouvoir les arrêter. Le complexe établissant le sith comme un dieu qui ne désirait que redevenir humain après une longue croisade qui avait fortifié son corps mais fatigué son âme et sa motivation originelle. Un cadeau empoisonné si vous préférez dont la plupart des utilisateurs de la Force ne se rendaient pas compte, ou alors trop tard lorsque le poids du fardeau devenait une enfin la gêne qu'il avait toujours été.

    Rien de bien noble pour sa fin, Xela apprenait que l'employeur voulait quelque chose de propre, professionnel, rien d'honorable et la nouvelle établissait le patron de Saerian comme un lâche, un peureux incapable d'assouvir ses besoins par lui-même, quelqu'un à éliminer avant qu'il ne corrompe les mœurs d'êtres plus dignes. Si le mercenaire rêvait de sauver sa vie par le biais du guerrier, ce dernier voulait débarrasser l'Empire d'un moins que rien, aider un monde qui n'allait qu'être plus beau après le décès violent du manipulateur. Confier son arme si belle à un chasseur de prime comme preuve de sa mort n'enjouait bien sûr pas la sentinelle sombre mais il fallait faire des concessions pour arriver à ses fins et y aller seul, fouiller la galaxie pour trouver un seul individu, Xela ne possédait pas une telle patience. Cela se voyait déjà seulement avec ses manières un peu brusques.

    Le charisme du félin aidait l'hybride zabrak à ne pas se faire percer comme une passoire lorsqu'ils rencontraient des collègues. Certains étaient effectivement impatient de lui faire la peau mais avec la Force, le sith savait dévier les tirs et son sabre ne servait que pour tuer, même pas pour se défendre, cela voulait bien dire qu'il possédait d'autres ressources assez impressionnantes pour les calmer rien qu'en croisant leurs regards, leur faire comprendre que l'attaquer ne faisait pas partie des projets viables et qu'écouter Saerian serait une fin à cette affaire bien plus agréable pour tous que des gorges tranchées par des dents, des bras arrachés rien que par la force physique du sith qui se calmait. Mettre sa confiance dans un inconnu, drôle de coutume pour quelqu'un qui connaissait tout de la ruse et la traîtrise. Peut-être un combattant naïf, tout dans les bras et rien dans la tête?

    « - Allez-y, je laisserai passer pour cette fois, chasseur. »

    Un bon coup dans la joue, le gros mâle penchait la tête sur le côté pour cracher au sol de la salive mélangée à du sang alors qu'un mince filet rouge quittait sa bouche. S'il devait passer pour mort, pourquoi l'esquinter? Il suffisait de le cacher! Mais en même temps, Xela se doutait que son camarade tentait de marchander en proposant l'objet des convoitises vivant au même prix que mort pour ensuite faire monter les enchères. Avec son don d'élocution, cela se pourrait facilement mais une bête erreur pourrait lui coûter la vie : les menottes. Un art du combat totalement prévu pour les prisonniers et Xela en connaissait toutes les ficelles, ses pieds faisant tout aussi mal de toute manière au cas où.

    Sur le chemin, Saerian parlait d'un sith d'assez petite taille, ce qui allait bien avec son caractère et sa crainte, comme une souris craignant un énorme chat noir qui rodait trop souvent près de lui. La description stimulait aussi le regard particulier et à cette remarque, Xela dévisageait doucement le cathar pour lui montrer son regard luisant tout pareil, légèrement rouge, plus magmatique et effrayant que juste de l'or dans les yeux, prouvant une avancée plus profonde dans l'Obscur. Mais le moment venait de sortir une réplique, Xela mené comme un prisonnier face à un destin qu'il s'apprêtait à assumer pleinement, remis totalement entre les griffes du membre de la Guilde.

    [b]« - Dans tous les cas, il est temps de le mettre hors circuit... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Dim 9 Nov 2014 - 22:08

    Visiblement, le cathar s'inquiétait pour son état de santé et Xela n'en était qu'interloqué un peu plus, regardant ses grandes mains d'un air de réaliser enfin sa force. Sans se forcer, il avait passé sa journée à se défaire de chasseurs de prime et encore une fois, le défi ne s'était pas relevé être à sa hauteur. La révélation s’accompagnait presque naturellement d'un soupir de fatalisme, le sith se mettant même à rêver d'un noble chevalier, un héros peu dérangé par les problèmes qu'apportait la Force, juste un gars puissant, un personnage conte, venant lui casser la gueule sans difficulté. Être puissant pouvait paraître être le rêve de beaucoup de serviteurs de l'Obscur mais Xela, lui, s'installait dans une autre catégorie, ceux cherchant une raison d'être fort et à défaut, regrettant leur puissance car rien ne semblait pouvoir les arrêter. Le complexe établissant le sith comme un dieu qui ne désirait que redevenir humain après une longue croisade qui avait fortifié son corps mais fatigué son âme et sa motivation originelle. Un cadeau empoisonné si vous préférez dont la plupart des utilisateurs de la Force ne se rendaient pas compte, ou alors trop tard lorsque le poids du fardeau devenait une enfin la gêne qu'il avait toujours été.

    Rien de bien noble pour sa fin, Xela apprenait que l'employeur voulait quelque chose de propre, professionnel, rien d'honorable et la nouvelle établissait le patron de Saerian comme un lâche, un peureux incapable d'assouvir ses besoins par lui-même, quelqu'un à éliminer avant qu'il ne corrompe les mœurs d'êtres plus dignes. Si le mercenaire rêvait de sauver sa vie par le biais du guerrier, ce dernier voulait débarrasser l'Empire d'un moins que rien, aider un monde qui n'allait qu'être plus beau après le décès violent du manipulateur. Confier son arme si belle à un chasseur de prime comme preuve de sa mort n'enjouait bien sûr pas la sentinelle sombre mais il fallait faire des concessions pour arriver à ses fins et y aller seul, fouiller la galaxie pour trouver un seul individu, Xela ne possédait pas une telle patience. Cela se voyait déjà seulement avec ses manières un peu brusques.

    Le charisme du félin aidait l'hybride zabrak à ne pas se faire percer comme une passoire lorsqu'ils rencontraient des collègues. Certains étaient effectivement impatient de lui faire la peau mais avec la Force, le sith savait dévier les tirs et son sabre ne servait que pour tuer, même pas pour se défendre, cela voulait bien dire qu'il possédait d'autres ressources assez impressionnantes pour les calmer rien qu'en croisant leurs regards, leur faire comprendre que l'attaquer ne faisait pas partie des projets viables et qu'écouter Saerian serait une fin à cette affaire bien plus agréable pour tous que des gorges tranchées par des dents, des bras arrachés rien que par la force physique du sith qui se calmait. Mettre sa confiance dans un inconnu, drôle de coutume pour quelqu'un qui connaissait tout de la ruse et la traîtrise. Peut-être un combattant naïf, tout dans les bras et rien dans la tête?

    « - Allez-y, je laisserai passer pour cette fois, chasseur. »

    Un bon coup dans la joue, le gros mâle penchait la tête sur le côté pour cracher au sol de la salive mélangée à du sang alors qu'un mince filet rouge quittait sa bouche. S'il devait passer pour mort, pourquoi l'esquinter? Il suffisait de le cacher! Mais en même temps, Xela se doutait que son camarade tentait de marchander en proposant l'objet des convoitises vivant au même prix que mort pour ensuite faire monter les enchères. Avec son don d'élocution, cela se pourrait facilement mais une bête erreur pourrait lui coûter la vie : les menottes. Un art du combat totalement prévu pour les prisonniers et Xela en connaissait toutes les ficelles, ses pieds faisant tout aussi mal de toute manière au cas où.

    Sur le chemin, Saerian parlait d'un sith d'assez petite taille, ce qui allait bien avec son caractère et sa crainte, comme une souris craignant un énorme chat noir qui rodait trop souvent près de lui. La description stimulait aussi le regard particulier et à cette remarque, Xela dévisageait doucement le cathar pour lui montrer son regard luisant tout pareil, légèrement rouge, plus magmatique et effrayant que juste de l'or dans les yeux, prouvant une avancée plus profonde dans l'Obscur. Mais le moment venait de sortir une réplique, Xela mené comme un prisonnier face à un destin qu'il s'apprêtait à assumer pleinement, remis totalement entre les griffes du membre de la Guilde.

    « - Dans tous les cas, il est temps de le mettre hors circuit... »
Revenir en haut Aller en bas
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Lun 10 Nov 2014 - 10:53

Tirésias avait craché au sol un mélange de sang et de salive, suite au coup de poing donné par le Cathar.
L’Utilisateur de la Force lui en voulait surement, d’avoir écrasé ses phalanges sur sa mâchoire. Bof, ce n’était pas comme si le Chasseur de Primes souhaitait lui dévisser la tête. Le règlement des Chasseurs de Primes stipulait, entre autre « Capturer ou tuer sa cible, jamais les deux. » Ce qui signifiait qu’il n’allait pas mettre la main sur une cible pour l’abattre comme un chien en pleine rue ensuite.
 
Le Sith braqua ses yeux sur son « kidnappeur ». Une lueur rougeâtre luisait dans ses pupilles. C’est sûr que c’était impressionnant. Une particularité Sith ? Un effet de la corruption du Coté Obscur ?
Quoi que ce soit, c’était assez intéressant.
Cela signifiait-il qu’il pouvait lire en ayant les lumières éteintes ? Une sacré économie d’énergie, surtout dans un vaisseau poussif comme celui du Cathar. Ce dernier retint qu’il fallait absolument changer le rembourrage du siège du conducteur, c’était quelque peu gênant de devoir piloter en sentant des ressorts chercher à s’enfoncer dans certaines parties charnues et sensibles de son anatomie.
 
Ils parvinrent au spatioport. Le hangar où se trouvait le vaisseau du Cathar était à l’opposé de l’entrée, pour des raisons économiques. Saerian avait parfois tendance à être près de ses sous.
D’un bon pas, le duo se dirigea vers le vaisseau.
Il s’agissait d’un Mante D-5, assez vieux, dont le Chasseur de Primes avait « récupéré » les clefs sur le corps froid de sa première cible en solo.
 Il ne payait guère de mine à l’extérieur, mais avait de bons boucliers, pouvait acquérir une bonne pointe de vitesse et était assez résistant. Si l’extérieur ne semblait guère attirant, l’intérieur l’était moins.
Dans la soute, une partie des quartiers de l’équipage était transformé en lieu de détention, pour les cibles à amener en vie aux employeurs. Le poste de pilotage avait été modifié pour, qu’au lieu des six personnes nécessaires à l’utilisation du vaisseau, une seule soit suffisante, nécéssitant, en cas de bataille une concentration extrême de chaque instant.
 
A côté du vaisseau, un petit groupe attendait.
Deux soldats, sans doute des mercenaires, car il n’y avait aucune chance pour que la Guilde accepte des types semblant sortir tout droit des pires geôles du Cartel des Hutts dans ses rangs, encadraient une personne encapuchonnée de petite taille, par rapport à ses gardes du corps et surtout en comparaison de Tirésias et Saerian.
Ce dernier n’avait nul besoin de rechercher dans sa mémoire pour avoir une confirmation. Il s’agissait bien de son employeur.
Ce dernier releva sa capuche. Il s’agissait d’un Mirialan ayant perdu un œil. Ce dernier fut remplacé par un œil cybernétique brillant d’une couleur dorée, tranchant avec sa peau verte.
Le Cathar s’arrêta près de l’employeur.
 
« Le voilà… Comme convenu. »
 
Derrière lui, le Rodien et un autre collègue, qui les avaient suivis de loin, le Rodien surtout pour récupérer ses menottes à la fin du boulot, pointèrent leurs blasters en direction des gardes du corps.
Saerian leurs jeta un coup d’œil. Le second Chasseur de Primes, un Zabrak, acquiesça. Il leurs laisserait la prime sur les gardes du corps. Ils ne valaient pas grand-chose sur le marché, mais c’était toujours ça de prit.
 
Ses deux collègues, de sang-froid, abattirent les deux mercenaires d'un double tir de blaster. Pendant ce temps, le Cathar s'était retourné, apparemment pour vérifier les menottes de Tirésias.
Il se retourna et vit les deux corps étalés, un trou fumant sur la poitrine.
 
"Apparemment, nous avons un petit problème, non ?"
 
Les menottes glissèrent des poignets de Tirésias et tombèrent au sol dans un fracas métallique.
 
"Oups, je les ai mal refermé. Et j'ai oublié de le fouiller avant de lui passer les menottes... Suis-je distrait..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mar 11 Nov 2014 - 22:22

    Avoir des menottes pour s'assurer de rester en vie, quelle étrange philosophie, presque drôle. Un réconfort lorsqu'on sentait sa joue chauffer juste à un coup bien placé, assez puissant pour exciter les indicateurs de fêtes foraines galactiques entre le niveau de boxeur et tueur. Dénominations que Xela ne comprenait pas exactement, se considérant bien dans les deux catégories qu'il malmenait à chaque fois qu'un appareil évaluateur le mettait au défi de faire plus que le bas de l'échelle. C'est qu'il frappait fort ce gars et Saerian pouvait en témoigner, devenu poli au point de ne pas serrer assez les menottes de son hôte qui léchait discrètement la lame de sang quittant sa bouche sans y parvenir parfaitement. Tout juste pour lui donner des faux airs de vampire!

    Le Mante D5 impressionnait le sith qui en avait déjà croisé quelques uns dans sa vie. Une belle machine fatiguée censée servir d'intercepteurs lourdement armée mais que le temps avait abîme au point qu'on puisse discuter en terme de véhicule d’occasion. Mais comme on dit : on ne regarde pas les dents d'un esclave offert, alors inutile de râler sur le confort qu'on pouvait deviner à la machine du cathar, juste incliner légèrement la tête en guise de remerciement pour cette invitation et les efforts que ça pouvait demander à un chasseur de primes de trahir son patron du moment. Mine de rien, ça faisait déjà beaucoup!

    « - Alors comme ça, tu as senti qu'un individu pesait sur ta destinée, misérable? »

    Ne pas sembler trop aimable devant le traître, s'agiter même un peu laissait au cathar une crédibilité sans faille et une raison supplémentaire d'être fier d'avoir capturé une cible dotée de la bougeotte. Le mélange de bleu azur et d'orange artificiel dégouttait assez bien Xela qui grognait, serrait les dents au point de montrer les crocs trop longs pour un quelconque proche-humain. Ces dents ne payaient pas de mine face aux tatouages faciaux que le sith tentait de déchiffrer, en connaissance de cause car les habitants de la planète Mirial inscrivaient de cette façon les épreuves qu'ils avaient du suivre initiés et ainsi, des forces et des faiblesses pouvaient être lues sur le visage assassin du manipulateur obscur.

    La situation se tendait immédiatement lorsque les mercenaires du sith tombaient à ses côtés et le cathar jouait la comédie. Trop long. Saerian faisait surtout une cible idéale à cette distance pour un éventuel seigneur sith et Xela le repoussait violemment de la main gauche, le lançant presque dans le décor mais il était important de relativiser : le poing droit serré, une étrange énergie s'y concentrait à toute vitesse comme une étoile sur le point d'exploser. La force physique du guerrier conjuguée à une Poussée de Force créait une onde de choc qui aurait autrement endommagé le cathar et malgré la protection du mirialan, ce dernier s'envolait au loin dans un claquement sonore, emporté avec son bouclier qui éclatait à mi-chemin avant qu'il ne rejoigne un mur qui se déformait avec violence quand la Force l'écrasait contre celui-ci, non plus retenue par une quelconque défense, visiblement affaiblie au point de se briser comme le nez du traître qui était méconnaissable après la rencontre de son visage vert et le poing vengeur du guerrier sith qui le maintenait dans sa direction, en signe de défi, vindicatif, justicier.
Revenir en haut Aller en bas
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mer 12 Nov 2014 - 9:44

Le Cathar regardait les deux mercenaires étendus au sol. Vu leurs armements, il était fort probable que le Mirialan ne les ai engagé plus pour abattre le Chasseur de Primes, ou sa cible dans le cas où le Cathar ait parlé, que par réelle envie d’épater la galerie, ou de protéger sa vie.
Tirésias repoussa brutalement Saerian de côté, le poing serré. Avant que la boule de poil humanoïde ne puisse poliment, avec un minimum de jurons, contre ce traitement, Tirésias lança son poing dans le visage du commanditaire, lui écrasant le nez dans un craquement d’os. Il devait avoir usé de la Force, car, à la connaissance du Cathar, qui avait pourtant un bon punch, une droite en plein visage envoyait rarement valdinguer quelqu’un à dix bons mètres de là s’écraser contre un mur.
Les deux Siths se jaugeaient d’un regard chargé de haine. Le sang coulait abondamment sur le visage du Mirialan depuis son nez tout juste cassé.

Les collègues de Saerian, voyant que la situation risquait fort d’échapper à tout contrôle, prirent les corps des deux mercenaires abattus et se carapatèrent pour trouver un office de la Guilde au plus vite. Si on leur demandait pourquoi ils ramenaient deux morceaux de viande froide au lieu de deux personnes en plein possessions de leurs moyens, ils n’avaient qu’à se justifier en disant qu’ils n’avaient pas eu le choix, au risque d’y laisser leurs peaux. La peau des Chasseurs de Primes ne valent pas grand-chose, mais ils n’en n’ont qu’une et préfère la garder entière et intacte.
Le Cathar observait, quand à lui, le duel entre les deux Siths.

Le Mirialan était revenu sur le plancher des nerfs et leva les mains. Des éclairs jaillirent de ses doigts, visant non pas son rival, mais le Chasseur de Primes ayant eu l’audace de le doubler, lui, un Sith. Saerian roula au sol, après avoir senti une première décharge, et se mit à couvert derrière des caisses. Il avait déjà reçu un bon coup de jus aujourd’hui, ce n’est pas la peine de lui en remettre une dose. Son armure fumait et ses poils sentaient le roussi. Nul besoin de les toucher pour se rendre compte que certains avaient brulé. Et une galère de plus…

Il vit le Mirialan s’approcher de Tirésias, le sabre-laser à la main. Saerian tira sa propre vibrolame et s’interposa entre son ancien employeur et son ancienne cible.
Le Sith rit et frappa de haut en bas.
Saerian se plaça dans sa conception personnelle de la Forme Shien et détourna le coup, avant de frapper son adversaire à l’épaule.
Le tranchant énergétique de la lame déchira le tissu et mordit dans le muscle, tranchant la chair et les muscles. Le sang jaillit, tachant le visage du Sith et celui du Cathar, qui grommela quelque chose à propos du sang qui s’avérait difficile à nettoyer, surtout sur les poils.
Assurant sa prise à deux mains, le Chasseur de Primes retira sa lame de la plaie dans un grognement sourd, arrachant un cri de douleur, peut-être involontaire, au Mirialan.
Ce dernier, s’étreignant une épaule mutilée foudroya son agresseur du regard. Si ses yeux étaient des canons lasers, il ne resterait pas grand-chose à enterrer du Cathar.



Le Sith fit un geste de sa main à présent ensanglantée après avoir tenu son épaule et Saerian fit à son tour un vol plané. Il chuta sur la rampe de son vaisseau en s’étreignant des côtes à présent douloureuses et en lâchant la bonde à un impressionnant répertoire de jurons, la plupart hérités de son passé militaire. Pourquoi se devaient-ils d’user ainsi de la Force pour faire valdinguer d’honnêtes Chasseurs de Primes ? D’accord, ces derniers cherchaient généralement à mettre les gens hors-service, le temps de les remettre à leurs employeurs et de toucher la prime, mais pour autant, il n’y avait là rien de préjudiciable, non ?
Vraiment, les Utilisateurs de la Force n’ont aucun savoir-vivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Mer 12 Nov 2014 - 22:49

    La scène se vidait rapidement des cadavres et Xela s'étonnait juste de voir encore un chasseur de primes dans les parages. Sans trop s'avancer, le traître devait aussi avoir une prime sur sa tête mais en jouant avec de fausses identités, la Guilde ne lui était pas encore tombée dessus, et si cette réflexion semblait assez simple pour que le guerrier puisse l'avoir, le cathar devait l'avoir imaginé également. En gros, sur toute la bande, tous avaient eu une prime sauf Saerian qui attendait de voir lequel des deux manipulateurs de l'Obscur allait tomber en premier. Au premier abord, un hybride amoché par nombre de combats dans la journée contre un mirialan qui s'accommodait comme il pouvait d'un mauvais coup dans la gueule et d'une épaule arrachée. Avant l'intervention de Saerian, l'avantage penchait sévèrement dans un sens mais à présent... Oui, l'épais manteau de ténèbres de Darth Xela s'écroulait au sol dans des bruits métalliques et même son imposant sabre faisait partie du lot. Juste torse nu, la brute resserrait les bandages autour de ses poignets et de ses doigts en dévisageant le sith, roulant déjà des épaules pour s'échauffer d'une manière plus semblable à un boxeur de Dromund Kaas qu'à un habile épéiste. Très vite, Xela marchait de gauche à droite d'un air énervé, grognant, jaugeant son nouvel ennemi qui laissait l'éclat de son sabre apparaitre, peu motivé à l'idée d'un combat d'égal à égal avec le colosse proche-humain.

    Ils n'attendaient qu'un signal, du destin ou bien de la Force, qui sait? Il ne manquait plus qu'un éclat pour que cette guerre débute et les ouvriers sentant la présence des deux chevaliers noirs fuyaient promptement les lieux. Darth Xela irradiait d'une certaine assurance qui pousser au désespoir son opposant qui reculait déjà quelque peu alors qu'un ou deux jeunots occupés précédemment à retaper des vaisseaux restaient admirer un véritable duel, même un duo de droïdes curieux s'y ajoutait ensuite, cachés derrière des caisses tels Saerian.

    « - Code impérial : article 213, recours à des avis illégaux envers la Guilde ou des affiliés. Article 310, détention illégale de matériel cybernétique militaire. Article 450, résistance à un agent des Forces Impériales. Et article 3613... Tentative de meurtre sur la personne d'un Seigneur Sith... »

    Cela pouvait paraitre arrogant mais Xela avait eu le droit à une époque à ce titre, il l'avait juste refusé. Cette fois, il l'acceptait le temps du procès, pour alourdir un peu plus la charge du cyborg qui grimaçait en devinant un verdict implacable de sa part : la mise à mort immédiate. L'assaut provenait cependant du mirialan qui hurlait sa haine pour augmenter la force de ses coups. Ses deux mains jointes se blottissaient dans la paume d'une main unique levée par l'homme qui lui accrochait les poignets avant de lui donner un sévère coup dans les côtes qui en brisait certaines, lui bloquait la respiration. Lorsque le guerrier sith le relâchait, une laisse reliait leurs poignées respectifs, ce qui laissait croire à une capture. A un vrai juge, à une vraie condamnation de peut-être vingt ou cinquante ans.

    Le second assaut se faisait tout de même, le traitre peu enclin à jouer sa vie sur des avocats payés et Xela acceptait, parcourant l'air devant lui d'un léger mouvement de la main qui évoquait l'appel à la Force. Derrière eux, une porte du hangar s'ouvrait et un vaisseau commençait déjà à flotter dans les airs, les commandes manipulées par le sith qui les connaissait assez bien, presque parfaitement. Un véhicule léger, pratique, rapide.

    A son tour de se retourner pour faire face au mirialan en gueulant comme un possédé et le poing fermé, un trait quittait son impressionnant bracelet, liant cette fois la main de son prisonnier à l'engin qui démarrait à toute vitesse en le forçant à faire demi-tour, son biceps cognant sévèrement son visage blessé. Le dos tourné, le cyborg serrait les dents en croyant à un coup d'épée mais il n'en était rien, il ne s'éloignait pas de la menace, il s'en approchait et le fait de ralentir arrangeait Xela qui venait à ses côtés pour prendre le câble et l'enfiler entre ses deux mains, les brisant, mais plus important, autour du cou. Après une légère course, l'humain arrivait en premier près du portail dont il actionnait la fermeture et juste le câble passait... Juste lui... La corde de métal se tendait de tout son possible, étranglait furieusement le cou du sith avant de le rompre et le déchirer, en même temps que ses bras qui passaient en partie derrière la grande porte pour ne laisser du côté du survivant qu'un monticule de douleurs vivaces et mortes. Bien assez pour l'impitoyable juge qui ramenait le sabre-laser du vaincu à sa main, confisqué.

    « - L'audience est levée... »
Revenir en haut Aller en bas
Saerian El'Ros
$$ Chasseur de Primes $$
$$ Chasseur de Primes $$
avatar


Nombre de messages : 222
Âge du perso : 31 ans
Race : Cathar

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chasseur de Primes
HP:
80/80  (80/80)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   Ven 14 Nov 2014 - 14:10

Saerian observait les deux Siths se jauger du regard, tels deux nexus devant un tas de viande fraîche. Il espérait secrètement que le Mirialan soit perdant du combat, cela lui éviterait d’être placé dans un salle de torture impériale, dans le cas où il ne parviendrait pas à lui loger un tir en pleine tête.

Tirésias ôta son haut, se dressant torse nu, véritable colosse rendant son adversaire plus petit encore, en comparaison de leurs statures respectives, ce qui rendait le combat plus ridicule et risible qu’il ne l’était déjà.
L’ancienne cible du Chasseur de Primes se mit en position de boxeur, commune à la plupart des baroudeurs et des ivrognes de toutes planètes comportant des cités étendues et leurs inévitables bas-fonds. Ou bien vivant sur Tatooine, où la définition de « civilisation » se rapportait au nombre de cantina par villes.



Les quelques civils qui possédaient un certain instinct de survie avaient fui le hangar. Saerian, allongé sur la petite passerelle menant à son vaisseau, se tenait des côtes quelques peu douloureuses, jurant sur toutes les déités de la galaxie qu’on ne le reprendrait pas de sitôt à se mêler de la politique. Cela n’attirait rien, mis à part des éclairs de Force et se faire projeter dans tous les sens comme une poupée de chiffon entre les mains d’un enfant.


Il entendit, au-dessus de sa montée fantasque vers les cieux éthérés de la vulgarité, exercice auquel il était rompu, la voix de Tirésias déclinant un article du Code Impérial, afin de justifier le passage à tabac qui allait suivre. « Seigneur Sith » ? Oui, ça expliquait assez bien le fait qu’il se soit fait littéralement écrasé. Mais si il lui fallait réciter la loi chaque fois qu’il allait tabasser quelqu’un afin de se justifier, il avait vraiment besoin de se trouver un hobby sain et Sith, comme la torture d’esclaves, la machination de complots politiques ou bien les bras d’une maîtresse confortable, consentante et agréable.
Le Mirialan hurla en donnant l’assaut, bourrant le colosse de coups. 


Le Cathar en profita pour entrer dans son vaisseau, titubant et se tenant les côtes.  Il agrippa un pack de bandages imprégnés de kolto.
Il s’en appliqua un sur la gorge et gronda en sentant le gel froid contre sa peau. Il retira ensuite son armure et entoura son torse de bandages. Il toussa à deux ou trois reprises, protestant contre une gorge douloureuse. Au lieu de reprendre son armure, il mit une chemise qui ne l’irriterait pas trop.

Puis, Saerian sortit, pour voir que le combat s’achevait de façon à la fois violente et originale.
Un câble, attaché à un vaisseau en partance, étranglait le cou du Mirialan. Ce dernier finit par mourir, la gorge déchirée.
Le Chasseur de Primes poussa un petit sifflement, tandis que Tirésias, vainqueur, récupérait le sabre-laser du vaincu en guise de récompense.


Il lança au Sith vainqueur le reste de ses bandages de kolto, avant d’aller dans le vaisseau chercher deux bouteilles de bières corelliennes.

Il les déboucha et en tendit une au Sith vainqueur, avant de s’asseoir, dos à une caisse abandonnée là par des droïdes dockers, dont la programmation semblait inclure un réflexe instinctif de fuite en cas de duel dans les parages.

Il but une gorgée et éructa, plus par satisfaction du devoir accompli que par manque de savoir-vivre. Après tout, il avait survécu à deux rencontres avec des Siths et il n’allait pas se faire écharper par ses collègues qui allaient empocher la prime des deux Weequays. Quant à lui, il était bien obligé de se la mettre derrière l’oreille, avec  cette histoire. Il aurait au moins gagné 15 000 crédits. C’était peu cher payé au vu du mal qu’il avait eu pour ramener sa peau entière et à peu près intacte à son vaisseau.


"Et donc… Maintenant, que feras-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une affaire bien ficelée [Pv Saerian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-