La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Dim 5 Oct 2014 - 10:23

    Naile Dawks prenait son plateau calmement. Bien qu'il ne le montrait pas, la faim commençait à prendre de la place dans l'esprit du padawan. Et il n'était pas le seul à subir les souffrances de l'appétit apparemment : la salle de la cantine semblait être quasi pleine déjà ! L'assiette pleine (pour ne pas dire le plateau), le jeune homme ne tarda pas à s'avancer de deux trois pas et observer à quelle place pourrait-il s'installer.

    Naile remarqua alors une table plutôt libre, qui était occupée par une seule chaise : Logrid Cadal. Un Cathar qui semblait aussi tenir du Horansi, cela se voyait à ses allures de tigre, félins sauvages. De loin, le jeune homme avait toujours été intrigué par ce dernier. Même s'il avait des allures de dur à cuire, Logrid ne faisait pas beaucoup parler de lui - contrairement à Naile qui était d'un naturel bavard.

    Curieux, et avant que son plateau ne refroidisse, Naile s'approcha de ce dernier, fit un signe de tête et s'attabla à la même table. De toutes façons, il n'y avait pas vraiment autre part où s'asseoir, Logrid lui-même devait en être conscient. Naile, souriant, se présenta :

    « Bonjour Logrid ! Je t'ai déjà aperçu deux trois fois du côté des padawans. Je suis Naile, j'ai pensé qu'on pouvait faire connaissance ? »

    Le jeune homme était impressionné par la carrure de son camarade de table. Il ne rencontrait pas beaucoup de personnes de cette envergure. Bien que le Temple Jedi recèle de toutes sortes de races !

[ L'ordre des tours est libre, faites comme vous voulez ! ^__^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Logrid Cadal
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 112
Âge du perso : 22 ans
Race : Cathar/Horansi

Feuille de personnage
Activité actuelle: Parcours la Galaxie, en attendant de se décider à revenir au Temple.
HP:
85/85  (85/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Dim 5 Oct 2014 - 12:36



En cette journée, Logrid était seul. Loin d’être un état subit, c’était avant tout la volonté du Cathar. Il avait passé une partie de la matinée à méditer pour tenter de s’éclaircir l’esprit et de ne plus penser sans cesse à l’inquiétude qui continuait de l’assaillir encore par moment, mais rien n’y faisait. Il y avait des journées comme celle-ci où il ne parvenait tout simplement pas à occulter les pensées qui le troublait. Celles-ci étaient alors tournées vers son maître disparu, le Chevalier Morgan Calendyl. Loin d’exprimer son trouble, le félin préférait prendre sur lui-même comme à son habitude, et ne rien laisser paraître. Mais pour ceux qui le connaissait bien, le changement était là : le Cathar hissait une muraille entre ses sentiments et sa manière d’être, se faisant peu loquace ainsi qu’avide de solitude et de calme.

Mais celle-ci n’allait sans doute plus durer bien longtemps. La cantine du Temple était encore relativement calme lorsque Logrid se posa seul à une table avec son plateau, mais il connaissait bien le refrain : vu l’heure qu’il était, la grande salle ne serait bientôt plus que foule et bruits. Et de même, il ne resterait sans doute pas seul bien longtemps, autant que parce qu’il attirait toujours la curiosité des padawans et novices que parce qu’il n’y aurait bientôt plus un choix aussi vaste pour poser un plateau quelque part. Ce moment vint plus vite encore que ne l’avait pensé Logrid, et il fut alors interpellé par un jeune homme qui s’était assis avec lui. Un dénommé Naile. Le félin aussi l’avait déjà aperçu à quelques occasions. Et bien sûr, le jeune garçon l’avait déjà remarqué auparavant. Il était difficile de ne pas faire attention à quelqu’un qui culminait à un peu plus de deux mètres, avec une carrure à vous ôter tout sentiments agressifs, ainsi qu’une fourrure rayée.

« Bien sûr, enchanté, Naile. Aucun de tes camarades ne t’accompagne ? »

Le jeune homme semblait posséder un certain enthousiasme et une aisance dans la parole. Ce genre de personnes était rarement seul, ou à chercher à s’isoler. En un sens, la présence du padawan et l’éventualité que d’autres les rejoignent allait sans doute faire du bien au félin qui avait passé la matinée seule. Parfois, c’était le contact des autres qui pouvait se montrer bénéfique plutôt que l’entêtement à vouloir forcer son esprit à ce dont il n’était pas prêt.

« Alors dis-moi, comment se passent tes cours ? Tu n’as pas encore de maître, il me semble ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalen Nelaru
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 59
Âge du perso : 18
Race : Nautolan
Binôme : Leto Vorkosigan (Maître)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mar 7 Oct 2014 - 1:52

Kalen quittait le centre d'entrainement et rejoignait son appartement personnel lorsque le soleil était au zénith. Il venait de s'entraîner en compagnie de Wen, son amie Nautolane, qui avait besoin de son aide pour progresser dans sa pratique du sabre laser, une discipline qui n'était pas son fort. Au final, l'entraînement s'était bien passé, et Kalen n'avait pas vu le temps passer. Sa partenaire de duel avait appris bien des choses ce matin, sa progression allait dans le bon sens, et c'était évidemment une bonne chose. Le padawan ne se faisait pas trop de soucis pour elle pour les prochains entraînements, car elle avait la détermination nécessaire pour évoluer. En ce qui le concernait, une petite révision des différentes bases de chaque forme de combat au sabre laser n'était jamais malvenue, surtout dans son cas, ou il privilégiait peut-être un peu trop le Soresu.
Le padawan Nautolan se rendit compte de son retard lorsqu'il aperçut le soleil à travers les fenêtres, en chemin. Il était midi, et il devait se dépêcher s'il voulait avoir une place au réfectoire. Il se rendit donc dans son petit appartement, et prit le soin de se laver et de se changer vu qu'il revenait d'entraînement. Après avoir échangé sa tenue de padawan contre une autre quasiment identique ( il en avait plusieurs de rechange ) , il remit sa bure, puis quitta les quartiers personnels, se dépêchant de rejoindre la cantine.
Comme prévu, il restait peu de places. Kalen prit un plateau, puis se servit, prenant un repas plutôt copieux mais équilibré, à base de sardines huilées en entrée ( et oui, il ne fallait pas lui mettre de fruits de mer sous le nez ! ) , de riz accompagné de viande en guise de plat de résistance, et enfin un laitage, à savoir du fromage blanc sucré en guise de déssert. Le bougre avait faim, à voir sa portion de riz !
Son plateau dans les mains, Kalen cherchait désormais une place du regard. Malheureusement, son regard croisa celui de padawans qui l'avaient pris pour cible pour des moqueries en tous genre concernant sa brûlure au visage, depuis plusieurs années maintenant. Autant dire que ces personnes ne lui manquaient pas lorsqu'il partait en mission avec son maître. Essayant d'ignorer leurs brimades d'imbéciles, il posa enfin son regard sur la table de Naile et Logrid. Plissant le regard après avoir constaté qu'il y avait une place de libre, il se dirigea vers eux.
Arrivé à leur hauteur, il les salua d'une inclinaison de tête, geste de respect classique pour un padawan.
" Bonjour. Je peux ? " demanda-t-il poliment, en désignant la place à coté de Naile du menton, ne pouvant faire autrement puisqu'il avait les mains prises. Il espèrait pouvoir se placer face à Logrid, pour que ce dernier lui cache la vision des padawans moqueurs grâce à sa carrure et sa taille non négligeables. Naturellement, il ne s'intéressait pas à cette table que pour cette unique raison : il avait déjà croisé plusieurs fois ces padawans dans les couloirs ou à travers des cours, puisqu'ils étaient de sa génération. En revanche, il n'avait jamais appris à les connaître. Naile semblait être un jeune humain fanfaron mais sympathique, et pas moqueur, du moins Kalen l'espérait-il. Logrid, quand à lui, semblait être bien calme et respectueux en toutes circonstances. Des caractères qui attiraient naturellement le Nautolan, qui préférait largement ce type de compagnie plutôt que celle de padawans plus turbulents. Il patienta donc, attendant que les deux jeunes gens acceptent qu'il s'installe, tout en humant les odeurs de son repas qui lui montaient aux narines.


Dernière édition par Kalen Nelaru le Mar 2 Juin 2015 - 15:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2488
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mar 7 Oct 2014 - 13:45

[HJ: Kalen, j'ai donné un nom à ton persécuteur, et je me suis permis de dire que Luke connaissait le "dossier" de ton perso car dans ta bio, tu dis être souvent victime de moqueries. Si ça te gêne, dit-le moi ! Logrid, Nailes, je ne vous ignore pas, (ça va changer ton perso Logrid ! Luke ne peut pas voir la montagne de muscles que tu es lol. Tu passes presque "inaperçu" parmi les autres !) mais difficile de vous parler d'emblée avec un perso aveugle et timide^^. D'ailleurs vu notre lien Nailes j'ai hésité, soit on le construit, soit ils se connaissaient déjà... Je ne sais plus. Si j'ai mal joué dit-le moi, je modifierai. Il peut aussi ne pas te reconnaître mais s'il est sensé t'aider etc, je le vois mal t'évincer comme ça, il a une bonne mémoire des Auras, de la voix etc. J'ai aussi considéré qu'il est accepté par la tablée, vu qu'il demande toujours avant de s'assoir, mais que ça ralentirait considérablement le rp. Bien sûr, je suis resté vague pour ne pas parler de vos réactions (accepté de bon coeur ou pas etc). Encore une fois s'il y a un souci... MP sans problème.]

Une tonalité désagréable, presque dissonante et familière amena Luke à changer de cap, tandis qu'il s'apprêtait à aller se servir. Non le jeune homme ne s'était pas perdu, pas dans une cantine côtoyée depuis dix ans, mais il venait d'être attiré par ce fameux son, des rires cruels d'enfants qui ne s'aperçoivent pas du réel impact de leurs propos. Cela devait changer, Luke étant désormais chevalier en portait la responsabilité avec ceux de son rang. Au début s'il avait du mal à s'affirmer en matière d'autorité, le blond avait apprit à s'imposer, toujours à sa manière, via des chemins détournés qui poussaient à réfléchir, des châtiments se voulant éducatif et cette fois n'allait pas faire exception. Le Hapien avait déjà entendu parler de Jex Thor dans la salle des "profs", une salle où se réunissaient parfois les aînés pour discuter entre eux et prendre un peu de repos, surtout les Jedis qui se dédiaient à l'enseignement au Temple à vrai dire. Parfois Luke y passait pour demander des conseils pour les petites classes dont il avait la responsabilité ou pour aider le vieux Maître Flackin à porter ses affaires et retrouver sa salle, dans les deux cas le Hapien n'était pas le plus approprié pour la tâche mais le vieillard aimait sa compagnie. Petit à petit, Luke trouvait sa place parmi les chevaliers, après des débuts difficiles où il allait encore en cours avec ses camarades, oubliant son nouveau statut. Sa carrure loin d'être imposante accompagnée de son handicap et de sa timidité naturelle n'en faisaient pas un des chevaliers les plus respectés en soi, mais ceux qui avaient eu affaire à lui évitaient désormais de recommencer. Luke était sévère et assez rigide dans son genre, bien qu'il demeure juste. Il émanait de lui une certaine aura, acquise grâce aux enseignements de Saï qui avait tout misé sur son charisme et sa maîtrise de la Force. Le jeune homme n'avait donc pas d'excuse pour échouer à l'éducation de Jex. Le cas étant connu dans la salle de "profs", on parlait de sa turbulence, sa facilité à se moquer de ses camarades moins bien lotis que lui, grand gaillard bien bâti, bretteur de talent. Il en était donc peut-être à sa première tentative avec Kalen Nelaru dont le Hapien avait entendu parler plus vaguement -surtout à cause de sa peur du sabre-laser lorsqu'il était enfant, à son instar en fait.- mais en ce qui concernait l'art de la moquerie, ce n'était pas son coup d'essai. Cette fois il faudrait frapper fort.

-Bonjour jeune homme. Il me semble qu'une journée en ma compagnie demain avec un bandeau sur ces yeux qui travaillent trop sans laisser de place à la réflexion vous fera le plus grand bien.

Annonça Luke sans préambule, s'étant guidé grâce à la voix du plus virulents du petit groupe de garçons goguenards. Le groupe le regarda d'un air totalement ahuri, effet recherché par le Hapien même s'il ne pouvait pas observer le résultat. Luke misait toujours sur son entrée pour s'imposer, cette dernière devait être impressionnante de part la surprise crée, s'annoncer de manière très calme mais sans concession fonctionnait en général, surtout si l'on ajoutait une touche d'originalité dans la punition. Le jeune homme n'était pas sûr de lui, surtout face à un garçon de 19 ans, soit seulement 2 ans de moins que lui et sûrement mieux bâti, mais il ne devait rien laisser voir au "sale gosse" qui prendrait alors le dessus. Les affres de l'éducation autrement dit.

-Je vous attends demain à 7 h00, dans la salle d'entraînement, sans faute. Votre dossier est déjà bien chargé, il serait dommage que je dois référer de cette nouvelle frasque et d'un refus d'obéissance aux supérieurs sous le simple prétexte d'entêtement n'est-ce pas ? Nous verrons bien si vous apprendrez enfin à réellement voir jeune homme. Sur ce veillez tous à ne plus recommencer ce genre de frasques, un comportement intolérable pour toute personne pensante, mais plus encore lorsqu'on se dit Jedi. Bon appétit.

Acheva l'aveugle toujours calme qui revint à la barre pour se faire servir. Il laissa le cuisinier choisir pour lui, ce dernier le connaissant depuis un bon moment, il lui servit une portion modeste de purée et de jambon. Luke n'avait jamais été un gros mangeur, sans être anorexique, il avait souffert de carences alimentaires dans sa prime jeunesse et n'avait jamais depuis, récupéré l'envie de se nourrir à outrance. Des années d'entraînement et de diète suivie par les médecins du Temple avaient suffisamment remplumés sa silhouette pour la rendre très élancée -voir légèrement maigre- tout en gardant une certaine tenue, mais il ne serait jamais non plus un type baraqué, sa constitution et son hygiène ne le permettant pas.

Après avoir prit une pomme ainsi qu'une petite salade avec des carrés de fromage et de tomates, le jeune Jedi prit congé de la barre de service. Il ne pensait pas aller voir Kalen pour lui demander si "ça allait", cela risquant d'accentuer encore d'avantage l'incident et de le mettre mal à l'aise, pour autant, le hasard le poussa à se diriger vers sa table. Peu à peu l'aveugle renseigné apprit qu'il n'y avait plus de table libre, parfois les "professeurs" se réunissaient sur l'une d'elles mais cette fois tout était pris. Évidemment, arriver légèrement sur le tard avait laissé le temps à la cantine de se remplir. Ce fut donc le plus naturellement du monde que le jeune homme tâcha d'aborder Kalen et ses camarades. Il ne savait pas qui était réellement attablé là, un inconvénient dû à son handicap qui ne changerait jamais s'il ne reconnaissait pas l'aura de ses interlocuteurs pour les avoir déjà abordé avant. L'expérience ne pouvait malheureusement pas tout offrir, ni le passage au rang de chevalier Jedi d'ailleurs qui, à son goût, donnait plus de devoirs qu'autre chose. Encore une fois, c'était selon si se montrait raisonnable ou abusif.

-Bonjour, y aurait-il une place libre pour moi s'il vous plaît ? Il semblerait que tout soit complet.

Et en effet, mis à part quelques places deci-delà éparpillées la salle était complète. Certes, le jeune homme s'était vu subtilement refuser une chaise-il n'y a pas de place ici, désolé- par un groupe craignant ses interventions un peu trop passionnées -pour ne pas dire casses-pieds- en ce qui concernait la Force. En effet, bien qu'il se soigne, Luke avait parfois des accès moralisateurs ou philosophiques qui pouvaient faire fuir, heureusement son naturel timide et respectueux faisait qu'il restait un gentil casse-pied sachant être à l'écoute. Depuis ses débuts au Temple, sa socialisation c'était bien améliorée.

Attendant patiemment la réponse de ses interlocuteurs qu'il devinait variés à cause des divers bruits produits, le jeune homme offrit un léger sourire dans le vide. Il repéra l'aura de Kalen dont il avait apprit à reconnaître la signature après qu'on lui en ait parlé dans la salle et qu'on lui l'ait "montré". Le Nautolan souffrait d'une grave brûlure au visage, source de problèmes selon certains enseignants désespérés par le manque de tolérance de certain dans le royaume du respect. Luke avait lui-même une blessure sous l'oeil mais sa cicatrice se résumait à deux petites griffures parallèles qui malgré leur profondeur s'apparentaient plus à des égratignures étrangement "harmonieuses". Probablement parce qu'elles avaient été faite par un scalpel de la main d'un médecin certes fou mais également précis. Il n'avait pas jamais eu à souffrir de moqueries sur son physique, ni à cause de cette blessure, ni à cause de sa silhouette très élancée voir de son allure involontairement androgyne, le fait d'être Hapien aidait sûrement beaucoup, son visage parfait aidant à maintenir le respect dans ce sens. En revanche il avait déjà subi les quolibets à cause de sa terreur face au sabre étant petit, si grande qu'il était devenu un genre de légende entre ces murs, les professeurs se servant de lui comme référence pour le comparer aux cas désespérés dans la matière. Le blond avait également connu quelques petits déboires sur son homosexualité supposée mais jamais confirmée par lui, tout du moins dans le Temple. Au fond, les seules fois où le chevalier réagissait, c'était lorsqu'on touchait à son maître, ça personne ne pouvait le faire. Qu'on se fiche de lui, soit, mais qu'on mette en cause l'intégrité de Saï Don, surtout sans raison fondée ni arguments en béton le faisaient devenir un autre, beaucoup plus volubile en matière de répliques.

C'est pourquoi Luke pouvait comprendre ou tout du moins essayer de saisir ce que vivait Kalen, il avait choisi de ne pas réagir en mettant l'accent sur ce qui s'était passé dans la cantine, ne sachant pas du reste, si l'apprenti l'avait entendu reprendre ses détracteurs. En tout cas les moqueries avaient cessé d'après les oreilles assez fiables de l'aveugle. C'était une bonne chose, et il espérait désormais pouvoir manger en paix avec les jeunes qui l'avaient acceptés.

Lorsqu'on l'autorisa à s'assoir, Luke remercia les Padawans d'une petite onde dans la Force puis attendit que ceux-ci débutent leur repas pour faire de même, écoutant sagement les éventuelles conversations qui allaient surgir. Un des désavantages à être chevalier malheureusement était que les langues se déliaient moins, à voir s'il n'avait pas jeté un froid parmi les apprentis présents.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mar 7 Oct 2014 - 20:38

[ Pas de soucis Luke c'est très bien pour ma part ! Pour notre relation, j'avais pensé qu'ils se rencontraient maintenant et qu'on affinerait ça au fil des RP ! ^o^
Naile est d'un naturel bavard, n'hésitez pas à vous imposer hein XD ]

    Naile Dawks fut de même enchanté par la réaction de Logrid Cadal. L'imposant félin était en parfaite opposition entre son allure et son comportement. Il paraissait plutôt costaud, froid et agressif mais il n'en était rien. Au contraire : il semblait être d'un calme apparent. Il répondit à la question de ce dernier d'un signe de tête négatif.

    « Hé non... J'ai passé la journée en solitaire jusqu'à présent. »

    Naile, bien qu'étant loin d'être timide, et s'étant affirmé avec le temps passé au Temple, n'était pas toujours entouré de compagnons. Il appréciait tout le monde et tout le monde semblait l'apprécier, il se faisait facilement des amis à droite ou à gauche, grâce à son naturel de bon vivant. Mais Naile faisait une nette différence entre amis et connaissances amicales. Jusqu'à aujourd'hui, il n'avait pas vraiment de vrais piliers, mais plutôt un bon gros groupe de camarades bien sympathiques avec qui il tenait de petites discussions. Le jeune homme attrapa une fourchette et continua respectueusement de répondre aux questions du grand tigre :

    « Les cours avancent... Bien que je sois au Temple depuis 3 ans, je pense avoir beaucoup progressé. Il me tarde de rencontrer mon Maître, je dois l'avouer. »

    Alors qu'il termina sa phrase, un Nautolan s'approcha de la table. Naile ne tarda pas à placer un nom sur cette tête : Kalen. Comme Logrid, il ne le connaissait que de loin. Mais ils avaient le même âge et étant de la même génération, ne pas se connaître serait étrange aux yeux du jeune homme. Gentiment, Naile tira la chaise à côté de lui et, dans un sourire, acquiesça Kalen :

    « Bien sûr, n'hésites pas. Ton plat sera froid sinon ! »

    Naile laissa alors à Kalen le temps de s'installer et vit apparaître un nouveau compagnon de table. Un chevalier Jedi, qui à ce qui paraît, fraîchement nommé. A son physique, Naile en décryptait l'identité : Luke Kayan, ancien padawan du grand Maître Saï Don. Son physique particulier ne laissait aucuns doutes. On racontait que c'était un jeune érudit, particulièrement sur tout ce qui entourait la Force. Ce qui faisait de l'aveugle un personnage plutôt intriguant.

    « N'hésitez pas non plus Chevalier Luke. » Dit-il avec marque de politesse envers son aîné. « Enchanté de vous connaître également. L'époque de padawan ne vous manque pas ? Il paraît que c'est récent pour vous, d'être devenu Chevalier. »

    Naile n'était en vérité pas tellement au courant de la progression de Luke, mais chez les Padawans, les bruits couraient très vite. Peut-être était-il trop curieux, mais passer de Padawan à Chevalier du jour au lendemain... Ce devait être excitant.
Revenir en haut Aller en bas
Logrid Cadal
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 112
Âge du perso : 22 ans
Race : Cathar/Horansi

Feuille de personnage
Activité actuelle: Parcours la Galaxie, en attendant de se décider à revenir au Temple.
HP:
85/85  (85/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Jeu 9 Oct 2014 - 19:44



Tumulte de voix, pieds de chaises raclant, crissant sur le sol, tintements de couverts. Une vague de bruits semblable au bourdonnement que l’on peut percevoir provenant d’une ruche. Ici, c’était plus ou moins la même impression qui se dégageait aux oreilles du Cathar à l’ouïe plus fine, mais aussi plus sensible que la plupart des autres personnes présentes dans la vaste salle. Petit inconvénient mais avantage intéressant, Logrid avait appris à composer avec, bien qu’il n’hésitait pas longtemps lorsque l’occasion se présentait pour lui de pouvoir manger tôt ou plus tard, évitant ainsi les heures de pointe et l’inévitable marée humanoïde liée à celles-ci. Ici ou là, il interceptait quelques morceaux de phrases plus appuyés que d’autres et qu’il ne pouvait manquer, mais dans l’idée, il s’abstenait de laisser traîner ses oreilles ou de ne se concentrer que sur une seule voix, s’enfermant dans une bulle pour occulter et ne se fixer sur rien, geste que l’on pouvait interpréter comme une forme de politesse et de respect de sa part.

« Je te comprends. Moi-même, j’étais un peu pareil à l’époque. Tu verras, c’est un sacré changement, mais cela apporte énormément. »

Un changement qui s’était finalement inversé pour le félin, qui se retrouvait à présent privé de celui qui avait été son maître durant ces dernières années. A peine leur échange se concluait-il qu’un autre padawan arriva à leur table, l’une des seules encore en capacité d’accueillir de nouvelles personnes à vrai dire. Un nautolan dont Logrid ignorait le prénom, quoique sa vue ne lui soit pas totalement inconnue. Une brûlure dont on ne pouvait que difficilement ignorer l’existence, bien que cela ne soit qu’un détail insignifiant aux yeux du Cathar : ce n’était pas l’apparence qui déterminait ce que l’on était, le félin était plus que mieux placé pour le savoir et le comprendre.

« Bien sûr, joints-toi à nous. Comment puis-je t’appeler ? »

Alors que Kalen prit place avec eux, les trois mousquetaires devinrent finalement quatre : le chevalier Luke Kayan se présenta à son tour en quête d’une place où s’asseoir. Aveugle, celui-ci leur envoya une onde dans la Force alors qu’il s’attabla avec eux suite à la réponse positive de Naile. Bien que Logrid se montrait souvent plus en phase et proche avec ses cadets, l’écart d’âge qui le séparait de Luke était bien moins que grand que pour Naile et Kalen. Dans un sens, on pouvait même dire que le félin tenait plus de la génération du tout jeune chevalier. Pour autant, il ne le connaissait pas particulièrement, seulement de vue mais aussi de réputation. Être un chevalier Jedi aveugle et ancien padawan du très respecté et reconnu maître Saï Don attirait inévitablement la curiosité et les chuchotements étouffés derrière vous.

Retombant quelque peu dans son mutisme, Logrid préféra laisser la parole à Naile pour le moment, lui qui semblait lancer les conversations avec tant d’aisance. Il y avait ce vieil instinct animal enfoui en lui qui lui dictait toujours d’observer et de jauger lorsqu’il se trouvait en lieu inconnu ou encore, entouré de personnes qu’il ne connaissait que peu, réflexe intrinsèque qui lui venait parfois sans même qu’il ne s’en rende compte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalen Nelaru
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 59
Âge du perso : 18
Race : Nautolan
Binôme : Leto Vorkosigan (Maître)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Sam 11 Oct 2014 - 16:43

[HJ : Pas de soucis Luke, je me suis même inspiré de cette scène et du nom que tu lui as donné dans le prologue que je suis en train d'écrire avec Leto :) Je vous invite à le lire si vous désirez en savoir un peu plus sur la relation entre Jex et Kalen depuis des années.]

Kalen fut rapidement soulagé d'entendre les padawan l'accueillir avec sympathie, sans qu'ils ne se soucient trop de sa brûlure sur le visage. Tout en s'installant, il leur répondit, tour à tour.

" Tu as raison, avec tout ce que j'ai pris, ce serait du gâchis... Je m'appelle Kalen. Et vous ? "

Le Nautolan se faisait déjà une joie de rencontrer de nouvelles connaissances amicales. Ces quelques dernières années passées avec son maître l'avaient rendu plus confiant, moins introverti même s'il restait plutôt timide, et plus serein vis-à-vis de ces relations entretenues. Ses parents restaient toujours dans son esprit, mais il parvenait à en faire bien plus abstraction que lorsqu'il était enfant, notamment dans des situations comme celle qu'il était en train de vivre en ce moment.

Néanmoins, son plaisir du moment fut interrompu par une sensation gênante qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps. Soucieux, il pencha la tête sur le côté pour observer ce qu'il se passait derrière Logrid, et assista à la scène. Lorsqu'elle fut terminée, Il se remit droit avant que les padawans rappelés à l'ordre ne le regardent, et posa sa main sur son menton, songeur, semblant ailleurs l'espace d'un instant. Un instant suffisament long pour permettre au chevalier Luke Kayan de rejoindre leur table. Celui qui fut l'apprenti de l'illustre Maître Saï Don en personne venait de prendre sa défense. Il y avait de quoi être flatté, mais Kalen semblait plus inquiet qu'autre chose. Il baissa légèrement la tête pour saluer respectueusement le Chevalier, et se rappela ensuite que ce dernier ne pouvait le voir. Il avait plus agi par réflexe qu'autre chose. Gêné, il passa une main dans ses tentacules, puis il prit la parole, faisant part de ses inquiètudes à Luke et essayant de lui expliquer la situation du mieux qu'il le put.

" Bonjour à vous. " fit-il d'abord, laissant Luke s'installer. Puis il reprit : " Vous savez, je viens de voir ce qui s'est passé. Evidemment, je vous en remercie, mais... ne soyez pas trop dur avec lui, s'il vous plaît. Jex n'a pas eu une enfance facile, il l'a passé dans la rue, et s'est débrouillé par lui-même jusqu'à ce que l'ordre le repère. Il est jaloux de moi, parce que j'ai eu des choses que lui n'a jamais eu. L'attention de mes parents, mon amitié avec Wen, puis les compliments des instructeurs... ce genre de choses. Je me suis mal comporté avec lui, c'est un peu de ma faute. Il s'est forgé un sale caractère, mais je pense qu'il a bon fond. "

Il fit une pause, reposant sa main qu'il avait fixé à son menton sur la table. Il acheva enfin son explication.

" Bref, ce que je veux dire, c'est qu'il faut à tout prix éviter que le scénario recommence, je pense. A chaque fois qu'il se faisait réprimander parce qu'il m'avait posé des soucis, il me détestait davantage encore. Cela fait un moment que l'on s'est vus, et je ne voudrais pas raviver la flamme. S'il est ici, c'est qu'il a réussi à se trouver une voie... et je ne veux pas être responsable d'un échec ou d'une rechute de sa part. Evidemment, rien ne pardonne ses actes et son comportement, mais... bon. C'est compliqué. Je pense juste qu'il s'en tiendra à quelques moqueries maintenant, et que c'est déjà une grande avancée. Et puis, après tout, ça m'a forgé le caractère, je pourrais presque le remercier pour ça."

 Kalen accompagna sa dernière phrase d'un sourire et d'un ton ironique, histoire de détendre l'atmosphère, car il sentait qu'il imposait une conversation assez lourde à son entourage, et en réalité, il n'aimait pas vraiment être l'objet de toutes les attentions. Mais à travers ces paroles, l'on pouvait remarquer que le padawan Nautolan avait gagné en maturité, en sagesse, en compassion et en esprit diplomatique. L'on aurait pu également penser qu'il avait totalement laissé tomber le cas Jex en partant avec son maître sur d'autres planètes, mais il semblait qu'en réalité, ces paroles étaient le fruit d'une longue réflexion sur le sujet, affûtée par la méditation. Visiblement, le temps passé en compagnie de son maître lui avaient fait le plus grand bien !

" Enfin, navré, je monopolise la conversation. "

Finit-il d'ajouter, sur un ton plaisantin mais désolé. Il se tut et laissa répondre Luke sur ce sujet ainsi que sur la question que lui avait posé Naile, tout en laissant ce dernier répondre à l'affirmation de Logrid. En tournant son visage vers les différents protagonistes, il arrivait parfois que la petite perle incrustée sur le front de Kalen réfléchisse les rayons du Soleil qui filtraient à travers les fenêtres de la cantine. Cette perle, surement originaire du fond des océans de sa planète natale, était d'un blanc pur, et semblait suffisament rare pour être de valeur. Cela aurait fait une belle jambe à Luke, si celui-ci n'était pas capable de la voir. Hors, il se trouvait qu'il pouvait sans doute la voir à sa façon, car l'objet possédait un lien avec la Force, une convergence puissante désormais liée à Kalen depuis sa naissance. En effet, ses parents avaient placé tous leurs espoirs dans cette petite pierre, puis en Kalen lorsque la perle fut implantée sur son front. Depuis, la pierre était porteuse d'espoir pour quiconque sentirait cette convergence , s'il on était sensible aux remous de la Force et si l'on était assez près de l'objet. C'était comme si l'on pouvait distinguer un petit point brillant à la place de la perle. Elle possédait également un autre pouvoir, mais il n'était pas apparent en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2488
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mar 14 Oct 2014 - 11:41

Les voix qui s'élevèrent autour de la table permirent à Luke de se rendre compte des personnes présentes. Visiblement 3 garçons, au moins tous adolescents vu leur timbre à moins qu'ils n'appartiennent à une race spéciale qui forgeait une voix adulte-ou presque- avant l'âge. Le jeune homme était ravi qu'on l'accepte, il avait ainsi pu s'installer pour manger sa purée tranquillement. Le Padawan possédant la voix la plus grave, promesse d'une solide constitution n'était pas très bavard, il ne s'était en fait pas adressé directement à lui, sinon à un de ses camarades précédemment. Toute la tablée ne semblait donc pas se connaître puisque les demandes de noms fusaient, alors que lui n'avait pas besoin de se présenter. D'un côté c'était pratique, de l'autre un peu gênant de se savoir une fois de plus aussi "remarquable" parmi les autres. Luke avait fini par l'admettre, son physique n'était en rien semblable aux autres malgré sa race proche de celle qui proliférait dans la Galaxie. Même parmi eux, il se détachait de la norme, bien qu'il ne s'en rende pas compte. Et justement, ce handicap qui l'empêchait d'évaluer son visage ou son corps le détachaient encore d'avantage de la masse, tout comme son statut d'ancien Padawan de Saï. En effet, même si le blond se battait pour refuser qu'on associe son nom à la gloire méritée de son Maître, les gens avaient tendance à penser que s'il avait été choisi par ce dernier, c'était qu'il était extraordinaire. Pourtant à l'époque, Luke avait fait la rencontre du Chef du Conseil en se cognant contre sa bure pour fuir un cours de sabre-laser, voilà qui entachait le mythe. Pour lui, il n'avait pas plus de mérite qu'un autre, pire encore, Saï l'avait prit car il y avait urgence pour ce petit garçon incapable de s'adapter aux cours communs à cause de ses lacunes importantes. Enfin, d'un autre côté, il ne pouvait rien y faire, ou pas grand chose en tout cas sinon essayer de rétablir la vérité à chaque fois et accepter, c'était pratique au moins question économie de paroles.

En revanche, là où le blond n'allait pas s'économiser question mots, c'était pour répondre à Kalen qui acceptait bien trop les brimades de son camarade Jex. Lui aussi avait été du genre à tendre la joue pour recevoir encore plus de claques. Seulement ce genre de comportement était destructeur, c'était tout aussi extrême que de répondre à un coup par un autre. Insidieux le sentiment de culpabilité s’immisçait dans l'esprit trop doux, prompt à tout accepter.

-Une enfance difficile explique des difficultés à intégrer des règles de vie commune, et à savoir limiter sa liberté là où commence celle des autres. Elle explique que l'individu mette plus de temps à intégrer la société et les normes de la communauté dans laquelle il vit. Néanmoins en aucun cas il s'agit d'excuser un comportement rédhibitoire et de laisser faire sous prétexte d'un mal être plus ou moins enfoui. N'aies crainte, ton camarade ne sera pas bêtement puni, le but est de lui apprendre les règles de vie ou plutôt de les lui rappeler, de manière éducative et non de l'humilier.

Luke pouvait comprendre le sentiment que le Nautolan exprimait, c'était pareil ou tout du moins proche de ce que lui-même avait pu exprimer à l'époque à travers ses silences. En ne dénonçant pas ses camarades qui l'insultaient, il pensait ainsi les préserver, se faire aimer d'eux et leur donner une chance. Or justement, remettre de telles personnes dans le droit chemin de manière éducative, c'était leur permettre d'échapper à une punition beaucoup moins tolérante plus tard, comme l'affrontement avec une personne loin d'être aussi pédagogue qu'un Jedi voir la justice. Les mauvaises graines avaient le droit à leur chance mais il fallait être ferme, surtout lorsque l'affranchissement des règles se répétait. En aucun cas Kalen était un délateur, encore moins dans cette situation où c'était lui le Chevalier qui avait entendu les moqueries.

-Jusqu'à maintenant il a détourné son énergie de la mauvaise façon et sur la mauvaise personne en te détestant. Cependant il est plus facile de haïr que de se remettre en question pour certains

Luke n'avait jamais supporté l'obscurité, cela faisait bouillonner ses midichloriens si nombreux, et son corps réceptacle trop modeste pour tant de Force accusait le coup. Il avait déjà détesté mais tentait à tout prix de se détourner de ce chemin si douloureux, incompréhensible car aussi destructeur pour soi que pour l'autre au final. Pour l'instant le jeune homme avait un petit souci avec une certaine Jenny. Ne pas la détester était un travail de tous les jours. Comme quoi personne n'était vraiment immunisé, sauf que Jex lui semblait réellement puiser dans ce poison pour avancer ou tout du moins tenter de le faire.

-J'espère qu'avec l'entraînement que j'ai prévu pour lui demain, les choses avanceront comme il faut, effectivement. Le but n'étant pas de réduire mais d’annihiler les moqueries.

Acheva posément Luke en insinuant que ce genre de comportement était tout bonnement inadmissible pour des Jedis. Ce qui était vrai au passage, on ne pouvait qu'être intolérant face à l'intolérance. Kalen ne semblait pas être quelqu'un de sûr, il avait peur de monopoliser la parole d'ailleurs selon ses propos. Petit à petit, Luke tâchait de dessiner le profil psychologique du garçon, peut-être se trompait-il mais pour le moment il voyait quelqu'un manquant de confiance en lui quoique sociable. A son instar, un grand timide qui tentait pourtant de sortir de sa bulle, des efforts honorables somme toute.

Quant à Naile, il était plutôt bavard, ce qui permettait à la discussion de continuer son train train malgré le silence du félin et la peur de parler du Nautolan. Luke lui-même n'était pas du genre à vraiment discuter, ou tout du moins pas sur tout et sur rien. Le jeune homme ne méprisait pas les conversations simples, il aimerait au contraire savoir s'y prendre mais ça n'était pas dans son caractère ni un apprentissage inscrit dans son passé, sans compter que son handicap lui faisait rater beaucoup de choses comme les discussions à travers le regard. Des oeillades auxquels personne ne pensait: accords et désaccords qui se remarquaient de suite, engendrant des discussions plus ou moins animées. Lui était seul dans son monde tant que personne ne parlait, alors qu'une conversation commençait bien avant la prise de paroles, même si heureusement la Force l'aidait à pénétrer dans l'univers des autres et d’interagir. En cela, Naile l'aidait aussi, lui posant une question des plus pertinentes et pourtant pas si facile.

-Et bien, je dois avouer que oui, sous certains aspects la vie de Padawan me manque. Être chevalier requiert beaucoup de responsabilités, mais c'est aussi une preuve de confiance de l'Ordre. Tous, nous devons évoluer pour permettre aux prochaines générations de grandir dans un cadre adéquat. Et puis c'est dans la nature des choses.

Enfin, qu'était vraiment la nature des choses ? Luke l'ignorait en réalité, il y avait tant de diversité dans cette Galaxie. Des races si étranges qu'on se demandait comment elles étaient viables, des handicaps, des goûts pour des pratiques d'ordre quotidiennes ou sexuelles si différentes. Qu'est-ce qui était vraiment naturel ou ne l'était pas ? Le chevalier se retint de lancer un autre de ses débats si passionnants qui généralement, faisaient fuir tout le monde tant c'était... Passionnant justement.

-Ce sont surtout mes 20 ans qui me manquent, j'ai l'impression d'être vieux quand on m'appelle par mon titre ou en me vouvoyant.

Choisit-il plutôt de dire, employant un peu d'humour, puisqu'effectivement il n'avait que 21 ans présentement. Son âge béni n'était donc pas si loin même si sa nomination lui avait fait sauter un énorme pas et, effectivement, vieillir d'un coup. Un sourire léger mais sincère égaya ses lèvres tandis qu'il répondait à l'invitation de manger qui ne lui était pourtant pas réservée. Venant de sa part, effectivement, le plat risquait de refroidir voir geler. En plus de manger sans sauce par simple souci de praticité, le Chevalier n'était pas parmi les plus rapides, il était habitué se nourrir en aveugle mais perdait quand même du temps, après tout les yeux ne servaient pas à rien dans la vie. Le jeune homme qui plus est, aimait savourer son plat bien que sans agrément pour se reposer un peu mais aussi se rappeler de la chance qu'il avait d'avoir une assiette devant lui. Sans être extrême malgré les apparences parfois, Luke était assez traditionaliste, il ne prenait pas de sauce pour ne pas se salir mais surtout par souci de simplicité comme le prônait le code. Rien de tel que le naturel-pour y revenir !- pour se sentir en adéquation avec son mode de vie sain et austère comme le prévoyait son rôle de Jedi dans la société.

-A quel âge êtes-vous arrivés ici ? Et quelles sont vos motivations ?

Demanda finalement Luke, une question clichée mais pouvant engendrer de multiples réponses parfois surprenantes. Devenir des Jedis, faire régner la paix étaient des concepts qui les réunissaient, eux tous, si différents autour de cette table. Sa question était donc aussi logique que facile pour intégrer tous ses interlocuteurs dans la conversation, y compris les plus timides comme le premier garçon à la voix si rauque qu'il avait entendu au début. Par ce biais, le jeune chevalier espérait aussi faire sortir Kalen de ses inquiétudes à propos de Jex ou de sa "monopolisation" de la parole. Luke lui demandait carrément de parler de sa personne, pas de quoi être gêné alors... Ou moins en tout cas, sans compter que la réponse de chacun l'intéressait sincèrement. C'était un moyen comme un autre d'établir tout doucement et sans brusquer -bien que cette question pouvait prendre une tournure très personnelle- une relation entre eux, camarades de tablée et d'idéaux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mer 15 Oct 2014 - 12:02

    Naile Dawks était attentif au physique si particulier des deux nouveaux arrivants. Les nautolan avaient un corps particulier, et Luke avait lui aussi une caractéristique qui faisait se détourner les regards. Logrid Cadal lui attirait les regards grâce à sa carrure et son air félin. Naile, lui, était plutôt ordinaire. On remarquait sa grande taille pour un jeune humain, ses couleurs brunes vers le roux, et son caractère maniaque. Même s'il était extraverti, il avait des tendances plutôt raffinées : tenue soignée... Même son plateau était organisé d'une manière plutôt symétrique et tout aussi propre.

    Logrid lui affirma les bienfaits d'avoir un maître. Naile n'en était que plus impatient, bien que le processus soit long. Lorsque Luke et Kalen finirent leur conversation que le jeune homme avait jugée privée, le Chevalier Jedi prêta plus d'attention aux deux autres apprentis de la table. Son regard inexistant était tourné vers Logrid et l'humain, silencieux. Il répondit finalement qu'être Chevalier changeait le quotidien, mais que comme pour tout, on s'y pliait et on s'adaptait au fil du temps. Être Chevalier n'était que le début d'un long apprentissage, et Naile était persuadé que les Maîtres Jedi eux-même en apprenaient tous les jours ! Quand s'arrêtons-nous vraiment d'apprendre ? L'univers était bien trop grand pour ignorer le savoir qu'il nous manquait.

    Luke demanda finalement d'où venaient chacun. Une manière comme une autre de faire plus amplement connaissance. Naile appréciait. Il se lança le premier,
    évidemment :

    « Je suis Naile Dawks, et suis arrivé au Temple Jedi à l'âge de treize ans, il y a donc trois ans de cela. Je ne m'attendais pas à devenir Jedi évidemment... Mes parents travaillent sur Coruscant dans la restauration, c'était bien loin d'être prévisible, la rencontre avec le Chevalier Jedi qui m'a amené ici. »

    Naile racontait sa vie. Bon, ça pouvait être ennuyant, mais son côté bavard reprenait le dessus que voulez-vous. Au moins, il répondait à tout ce qui pouvait entourer la question de Luke.

    « Quand ce dernier m'a dit que j'avais un taux de midi-chloriens élevé... Je ne savais pas quoi faire. Finalement, mon intuition me dictait de rejoindre le Temple et de devenir Jedi. » Il leva les yeux au ciel, puis baissa finalement son regard. « Je pense m'orienter vers une voie de Jedi Consulaire par la suite. Bien sûr, je dois trouver un maître - comme je disais à Logrid - et attentivement suivre les formations. »

    Le jeune homme avait la fougue nécessaire, il le savait. C'était l'ambition, peut-être son défaut d'ailleurs. Il regarda les autres padawans, curieux d'entendre à leur tour leur petite histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Logrid Cadal
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 112
Âge du perso : 22 ans
Race : Cathar/Horansi

Feuille de personnage
Activité actuelle: Parcours la Galaxie, en attendant de se décider à revenir au Temple.
HP:
85/85  (85/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mar 21 Oct 2014 - 11:04



« Enchanté, Kalen. Padawan Logrid Cadal » répondit le félin en retour à Kelen.

Le félin préférait toujours le préciser au cas ou. De part sa carrure et son faciès qui ne facilitait pas l’estimation que l’on pouvait faire de son âge, ainsi que son tempérament plutôt mature et protecteur, il arrivait parfois qu’on le prenne pour plus vieux qu’il ne l’était en réalité, voire même pour un Chevalier, bien que cela provienne surtout de ceux ne fréquentant que peu le temple.

Écoutant d’une oreille les paroles que Kalen et Luke échangèrent – ce qui était amplement suffisant pour suivre une conversation dans sa totalité lorsqu’on avait son ouïe – le félin se remémora brièvement ses propres déboires alors qu’il n’était encore qu’un jeune Initié et que ses propres camarades la chahutait également, à l’image de Kalen. Pour avoir lui-même vécu ce genre de situation, Logrid pouvait comprendre ce que ressentait Kelen, bien que le félin était loin de s’être laissé faire face à ses petits camarades, contrairement au nautolan qui semblait se faire plus souple sur le sujet. Solitaire, sortant peu de son mutisme, et agressif face à tout ce quoi et ceux qu’ils ne connaissaient pas, le félin avait bien changé depuis, ayant pris conscience que, s’il n’y prenait pas garde, il pouvait facilement blesser les autres sans le vouloir. Depuis le regrettable incident qu’il l’avait amené à griffer profondément un autre initié qui n’avait rien trouvé de mieux à faire que de lui tirer la queue, le félin avait eu comme un déclic et son comportement s’en était retrouvé changé, d’autant plus lorsque par la suite, il avait été pris sous l’aile de celui qui avait été son maître encore jusqu’il y a peu. Aujourd’hui, on trouvait difficilement plus patient que lui parmi les padawans, à l’égard des plus jeunes du temple mais aussi dans l’apprentissage.
Logrid se permit une brève intervention une fois que Luke conclut :

« Je suis d’accord avec le chevalier Luke, Kalen. Tu ne dois pas baisser la tête ainsi, attendre que les choses se tassent d’elles-mêmes et que Jex détourne son attention de toi, sinon cette situation ne changera jamais. As-tu déjà essayé de lui parler seul à seul ? »

De son côté, Naile ne semblait pas manquer d’idées et d’initiatives pour alimenter la conversation, déjà il retenait l’attention de Luke. Cela dit, pour une personne comme Logrid qui n’aimait pas parler pour ne rien dire, la présence de bavards était parfois une bonne chose. Au moins n’avait-il pas besoin de se forcer à trouver un sujet de conversation qui n’aurait pas été bien loin ni ne se serait montré particulièrement intéressant. Non, les choses semblaient se faire même assez naturellement, bien que leur petit groupe ne se connaissait pas plus que cela.
Alors que chacun piochait plus ou moins rapidement sur son propre plateau, le félin mangeait à un rythme normal, mais à fourchettes bien remplies cela dit. Il n’était pas bien difficile sur la nourriture et mangeait à peu près tout sans rechigner, mais marquait tout de même une préférence pour la viande, qu’elle soit rouge ou blanche, mais aussi pour le poisson.

A la question de Luke, le félin laissa d’abord Naile répondre en premier, celui-ci le prenant de toute façon de vitesse.

« Pour ma part, j’étais un jeune enfant quand je suis arrivée ici. Lorsque ma mère a découvert que j’étais réceptif à la Force, elle a jugé meilleur de m’envoyer au temple plutôt que je reste sur Cathar. Et je l’approuve totalement. En ce qui me concerne, je ne suis pas fait pour devenir Jedi Consulaire, et de toute manière ça ne correspond pas à mes idées. Je me suis centré sur la voie des Gardiens depuis quelques années déjà, c’est ce qui me correspond le mieux. Protéger les autres, c’est la voie que je veux prendre, mais aussi celle qui me vient le plus naturellement. C’est comme une évidence. »

Puis le félin laissa la parole à Kelen, curieux d’entendre ce que le nautolan allait dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalen Nelaru
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 59
Âge du perso : 18
Race : Nautolan
Binôme : Leto Vorkosigan (Maître)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Jeu 23 Oct 2014 - 15:10

A l'écoute de ses compagnons de table, Kalen fut d'abord rassuré par la réponse de Luke. Il n'avait pas entendu ce qu'avait dit le chevalier Jedi à Jex, de l'autre côté de la cantine, et espérait simplement que la réprimande n'avait pas été trop sévère. Le Hapan confirma que la leçon qu'il donnerait à Jex serait plus éducative que punitive : c'était tout ce que le Nautolan avait besoin d'entendre.

" D'accord, je vous fais confiance pour demain. J'espère vraiment que vous réussirez là ou j'ai échoué. "

Tournant son visage vers Logrid, il expliqua cet échec en question à travers sa réponse.

" Oui, j'ai essayé de le raisonner, et même de tisser un lien avec lui. Mais ça a toujours mal fini. Il devient toujours agressif, et mon espèce réagit mal à cette émotion. Certes, avec l'entraînement de Jedi, je suis devenu plus résistant aujourd'hui, mais à l'époque, j'étais encore un enfant. Il me mettait en colère, à un tel point qu'un jour, j'ai failli activer mon sabre laser. Mais je ne connaissais pas son histoire, et aujourd'hui, je m'en veux d'avoir réagi comme ça. Je ne cherche pas à passer l'éponge sur tout ce qu'il m'a fait... J'éprouve juste de la compassion, et j'aimerai que la hache de guerre soit définitivement enterrée. Nous sommes des Jedi... et je sais qu'il vaut mieux que ça. Quant à moi... pour être franc, je n'ai plus de temps à perdre avec cette querelle d'enfant qui est déjà allée trop loin. Mais l'ennui, c'est que je ne sais plus comment réagir avec lui. Je passe d'un extrême à un autre. J'espère donc vraiment qu'il aura comprit quelque chose demain. "

Le fait est que le padawan tournait véritablement tous ses espoirs vers Luke. Aussi continuait-il à expliquer la situation du mieux qu'il le pouvait, et à avouer ses erreurs, car pour lui, il y en avait, et il fallait les admettre. Il comprenait que plus ses précisions seraient claires, plus ses compagnons parviendraient à comprendre l'histoire dans son intégralité, et à trouver une solution pour la résoudre. Il détestait appeler à l'aide, mais en ce qui concernait Jex, il ne savait vraiment plus quoi faire, et l'écoute de ses nouvelles connaissances lui apportait un réel réconfort. Il espérait aussi, toutefois, qu'ils ne le jugeraient pas trop vite, concernant le passage sur le sabre laser. Le fait que les Nautolans soient très sensibles aux émotions d'autrui n'était pas un prétexte, une excuse pour justifier tout et n'importe quoi : c'était la vérité. Il voulait leur faire comprendre qu'à l'époque, résoudre le problème par la diplomatie était tout simplement impossible pour un enfant Nautolan subissant des agressions verbales et des provocations en chaîne, et que sa réaction aurait pu être celle de n'importe quel enfant Nautolan de son âge. Ainsi, il espérait qu'ils ne lui en tiendraient pas rigueur.

Ravi, cependant, de passer sur un autre sujet de conversation, Kalen écouta attentivement les histoires de chacun. Ces personnes l'intéressaient vraiment, et il ne demandait qu'à mieux les connaître. Qui sait, un jour, il accomplirait une mission à leurs côtés, et il savait qu'entretenir des liens forts pouvait rendre tout possible, surtout quand ces liens étaient entretenus par des êtres sensibles à la Force. Il fut d'abord très intéressé par les propos de Luke sur sa nouvelle vie de Chevalier Jedi. Un rêve pour tout padawan qui se respecte, mais aussi l'objet de toutes leurs appréhensions. Devenir Chevalier impliquait souvent d'effectuer ses missions seul, sans l'appui d'un maître, ou d'un autre chevalier. Kalen se demandait s'il en serait capable un jour. Son maître lui apprenait énormément de choses, et chaque jour, ce dernier parvenait un peu plus à dissiper le manque de confiance de Kalen sur ses doutes les plus marqués. Aussi, le padawan et son maître formaient un très bon duo, complémentaire sur de nombreux points, et Kalen se demandait s'il parviendrait un jour à agir efficacement, et à accomplir de grandes choses sans lui. Il espérait sincèrement que le jour viendrait ou il deviendrait la fierté de Maître Vorkosigan en devenant un chevalier émérite, mais pour le moment, Kalen ne se sentait tout simplement pas encore prêt pour ça. Il savait qu'il avait encore beaucoup à apprendre, et qu'il devait s'appliquer à faire naître en lui un état d'esprit qui semblait encore si loin du sien, lorsqu'il se comparait à son maître, ou à Luke, par exemple. Il émanait d'eux une sagesse et un calme apparent qui semblait les rendre capables de surmonter n'importe quelle épreuve. Le Nautolan avait lui aussi ses moments de sagesse, mais pas encore à ce point, et il avait conscience de ses points faibles sur certains sujets. Ses parents, son appréhension des Siths... ce genre de choses. Un jour, peut-être, parviendrait-il à surmonter toutes ses peurs, ses craintes, grâce aux bonnes personnes pour le guider, et grâce à la Force. Il fallait persévérer, toujours donner le meilleur de soi-même et apprendre de ses erreurs. Ça, Kalen le savait : c'était déjà son état d'esprit actuel.

Le Nautolan fut surpris d'apprendre que Naile n'avait pas de maître à son âge, et même qu'il fut accepté dans l'ordre si vieux. Cependant, il semblait avoir mérité sa place parmi l'ordre. En apparence, il était plus sûr de lui que Kalen, et semblait moins tourmenté par divers doutes et questions faisant obstacle à sa formation. Et il souhaitait devenir Jedi Consulaire... ce profil rappelait au Nautolan son amie, Wen, qui semblait toute disposée à suivre ce même chemin. Kalen esquissa un sourire fin et discret face à ce constat, et se demandait si Naile serait utile pour l'entraînement de Wen. Qui sait, peut-être se tournait-il également vers le Niman, comme elle, et si c'était le cas, ils apprendraient encore plus vite à deux. Kalen garda cette idée dans un coin de son esprit, il y reviendrait plus tard. 

Pour le moment, il fallait écouter l'histoire de Logrid, chose à laquelle Kalen tenait également. Et il ne fut pas déçu, car ses impressions sur le Cathar se confirmaient. Mieux que ça, il devenait peu à peu une source d'inspiration pour le padawan. Leur chemin était pratiquement similaire, à ceci près que Logrid ne semblait avoir eu aucun mal à quitter sa famille. Une preuve de courage à laquelle Kalen voua de l'admiration, car pour lui, la séparation avec ses parents fut très difficile à supporter, et elle l'est encore aujourd'hui.

Les regards se tournèrent alors vers le Nautolan. Tous voulaient entendre ses origines et ses motivations. De nouveau, Kalen hésita à se mettre en avant, car il n'aimait pas cela, et il trouvait qu'il avait déjà beaucoup parlé. Il prit alors son courage à deux mains, et répondit alors à la question de Luke, à son tour.

" Eh bien, pour ma part... comme la plupart des Nautolans, je suis originaire de Glee Anselm. J'ai rejoint l'Ordre à l'âge de 5 ans. La séparation avec mes parents n'a pas été facile, mais bon... Quand on dit à un enfant qu'il peut devenir un Jedi, il a souvent des étoiles dans les yeux, pas vrai...? " Il interrogea ses interlocuteurs du regard, souriant légèrement. Puis il reprit, avec cette fois-ci une pointe de détermination dans son regard et dans son ton de voix : " Moi aussi, je veux devenir un Gardien. Pour les mêmes raisons que Logrid. " Il se désigna du doigt son visage marqué par sa vieille brûlure. " Je me suis fait cette brûlure en protégeant ma mère quand j'étais petit. Je pense que c'est ce qui m'a fait me décider pour mon entrée dans l'Ordre Jedi... Je pense que, depuis mon plus jeune âge, je me sens capable d'accepter bien des blessures si ça peut sauver des vies. J'aime me dire que ma lame protège des vies avant de nuire à d'autres. Je veux devenir un Chevalier... avant tout pour ce but. "

Une lame faisant tout autant office de bouclier, pour contrer l'injustice et le chaos engendré par le mal et les ténèbres. Etre élu par la Force pour faire ce qu'une personne normale ne serait pas prête à faire : combattre ses propres ténèbres, et celle des autres. Pour la paix, l'harmonie et la justice dans toute la galaxie. Et pour que Kalen, malgré sa brûlure sur son visage, soit fier de se regarder dans une glace, car il voue sa vie à défendre ce qui doit être défendu. Dans le cœur du Nautolan résidait cette vaillance endormie qui ne demandait qu'à se réveiller. Mais déjà montrait-il une abnégation sans failles.

Après s'être dévoilé, Kalen revint sur le chevalier jedi aveugle, qui n'avait pas répondu lui-même à cette question. Le padawan voulait en savoir plus, car l'on pouvait beaucoup apprendre du parcours d'un chevalier.

" Et vous, Luke ? A part le fait que vous avez été l'apprenti de Maître Don, je ne sais pas grand chose sur vous, et je ne pense pas être le seul à cette table. Quelle voie avez-vous choisi ? Qu'est-ce qui vous motive ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2488
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mer 29 Oct 2014 - 12:35

[HJ: Oui vous pouvez me taper, je n'avais pas capté que c'était à moi de répondre --']

Les histoires des Padawans étaient à la fois semblables, différentes et complémentaires, Luke en les écoutant apprenait déjà à reconnaître des traits de caractère. Kalen était profondément empathique et courageux, Logris solide, déterminé, Naile à la fois sociable et responsable. Décider de quitter ses parents de son propre chef pour rejoindre les Jedis, sentir l'évidence dès son plus jeune âge, Luke n'en avait pas eu l'occasion. Son histoire était bien plus agitée que celle du jeune humain en apparence, mais il savait que ce dernier avait déjà vécu une cassure en décidant de prendre son sac et de suivre le chevalier Jedi qui l'avait repéré. Le cas de Kalen était encore plus "exceptionnel" à ses yeux, car l'enfant avait automatiquement prit le rôle de parent en se mettant devant sa mère. Si Naile et Logrid semblaient tous deux, après discussion et réflexion, posséder une empathie puissante, le Nautolan avait été mis devant le fait accompli. Ces trois garçons étaient très intéressants, et les deux futurs Gardiens plutôt réfléchis pour des manieurs de lame. Luke lui-même était un des plus fervents servants de la cause Jedi, mais il n'avait pas décidé de venir ici, qui plus est, il n'était même pas prévu d'en faire un Padawan, sinon d'essayer de faire "quelque chose" sans plus de définition avec ce gamin totalement brisé.

-Kalen, c'est curieux, mais je pense que tu appartiens à cette classe de Jedi rare qui se situe entre les deux voies les plus communes. De part ton envie de discuter et de tisser les liens avec Jex, je te vois tant comme un Consulaire qu'un Gardien, vu tes actions physiques pour protéger ta mère étant jeune. Il est heureux et surprenant de constater que tous les trois avez déjà choisi votre voie. Certains hésitent jusqu'au jour où ils sont adoubés, et même après. Il arrive que certains ne se définissent jamais, et que ce sont leurs confrères qui en parlent comme de Jedis Consulaires ou Gardiens.

Luke était très intéressé par ces trois apprentis, lesquels finalement se ressemblaient, malgré les différences de race-selon leurs récits respectifs.- et leurs caractères presque opposés sur certains points. Naile était sociable, Logrid timide et Kalen faisait trop de concessions, même pour un Jedi. Il avait comme Luke, tendance à se flageller, à culpabiliser et à tendre l'autre joue. Logrid lui avait prouvé son affinité avec les manieurs de lames, réagissant de manière calme mais moins passive. Sorti de son mutisme, il était intéressant, impétueux tout en semblant équilibré.

-En ce qui concerne Jex, pour clore le chapitre, je pense qu'on ne peut pas être aimé de tous

Une leçon qu'il avait lui même intégré avec beaucoup de difficultés. Sorti de son environnement puis de son mutisme, il avait eu une phase étouffante où il voulait que tous l'apprécient. C'était à ce moment là que le jeune Jedi avait tendu la joue pour recevoir d'autres baffes, du moment qu'on lui prêtait attention. Par la suite son caractère d'origine, à savoir celui d'un philosophe solitaire, avait refait surface, il était sociable mais ne cherchait plus à contenter tout le monde. Il agissait selon les voeux de l'Ordre puis en fonction de ses propres goûts par la suite, respectant ceux qu'il n'appréciait pas, sans chercher plus. Pas question d'être hypocrite.

-Du moment que vous restez en termes cordiaux, cela ira, et croyez-moi, je ne souhaite pas me vanter, mais ma petite expérience personnelle me dit qu'il parviendra à regarder les choses autrement.

Acheva le jeune chevalier avec un léger sourire mystérieux lancé dans le vide, en pâture aux trois garçons. Lorsque ce fut son tour de parler, le jeune homme délaissa délicatement sa fourchette sur le rebord de son assiette, se fiant au petit "ting" métallique pour la retrouver ensuite. Il chercha ses mots avec soin, laissant passer un petit temps de vide. Le Hapien aurait dû s'attendre au retour du bâton, pourtant il était tellement effacé qu'il ne s'y était tout simplement pas attendu, songeant que tous passeraient à autre chose. Au fond cependant, parler ne lui posait pas de soucis, ou tout du moins, selon ce qu'il sélectionnait de son histoire, jugeant que ses débuts n'avaient absolument rien de constructif.

-Et bien, mon léger "problème de vue", m'aurait déjà bien entravé la voie pour être Gardien, néanmoins certains y parviennent... Personnellement, c'est juste que ce n'était pas mon chemin, alors je ne me suis pas entêté. Bien sûr, j'ai douté en embrassant celui des Consulaires. La politique m'ennuyais et j'étais aussi exubérance que doué au sabre, et je suis une catastrophe en la matière.

Luke stoppa un petit moment, ayant un sourire goguenard pour sa propre personne. Il n'ignorait pas la "légende" le concernant, laquelle parvenait aujourd'hui à le faire rire. Mieux, le Hapien s'en servait pour encourager les élèves découragés, car dans les couloirs, ceux de sa génération ou les plus âgés racontaient encore l'histoire du petit aveugle qui partait en courant lors des classes de sabre-laser, juste à l'idée d'en tenir un. Il était têtu à l'époque, et c'était non sans une certaine fierté enfantine qu'il se souvenait s'être si bien caché que rares étaient ceux qui le trouvaient avant qu'il ne décide de sortir. En essayant de sortir d'une classe de sabre-laser, le jeune homme s'était entrechoqué contre Saï, qui, le voyant désespéré et incapable de s'adapter aux cours l'avait prit comme apprenti. Pas si fameux que ça l'épique rencontre entre le Chef du Conseil et son Padawan le plus "célèbre". De quoi casser un autre mythe, non Luke n'était pas plus puissant qu'un autre et encore moins privilégié. Son seul don exceptionnel était son lien avec la Force et la relation qu'il avait entretenu avec depuis tout petit, pour le reste, c'était juste un gamin formaté depuis son "sauvetage", voué à servir le Temple jusqu'à sa mort. Sans le vouloir probablement, Saï en avait fait un parfait petit soldat aveugle dans les deux sens du terme. Certes, le Hapien possédait une capacité de jugement, il était même très intelligent, mais en général, il suivait la ligne de conduite si stricte qu'on lui avait donné, tout en cultivant la peur de la dépasser. Les mauvaises langues auraient là un sujet parfait d'études sur les gamins enrôlés de "force" dans les rangs des Jedis.

-Lorsque j'étais petit, je disais vouloir devenir Jedi pour aider tous les enfants comme moi je l'avais été.- Répondit le concerné sans pour autant donner de précisions sur l'aide apportée. En fait il jugeait juste que ça n'intéressait personne et que ça n'était pas constructif. Un comportement qui laissait souvent penser que c'était un garçon fade, sans vraie personnalité ni passé.- et je pense toujours pareil. Je veux dire, ma pensée s'est heureusement affinée, mais c'est presque pareil. De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. Nous avons l'immense privilège de communiquer avec la Force, de la ressentir, c'est tellement incroyable que nous ne pourrions pas le garder égoïstement pour nous. C'est si grand que nous devons nous en satisfaire, et nous effacer pour la majorité qui n'a pas cette opportunité. Il faut tenter d'apporter sa pierre à l'édifice, d'aider la paix à gagner les chaumières et les coeurs, sinon qui le fera ?

La République ? Luke croyait en elle, mais cette dernière avait besoin de bras armés, et en effet, c'était une charge trop lourde pour la confier à des personnes formées au dernier instant. Non, le Hapien ne méprisait pas les soldats, les trouvant même courageux, mais pour eux qui communiaient avec la Force, il fallait serrer la bride dès tout petit. C'était le seul moyen d'éviter les débordements, et que quelqu'un sensé aider finisse par faire le mal. La formation Jedi était pour lui totalement justifiable et justifiée, il ne parlait pas comme un missionnaire, n'étant pas du genre à vouloir enrôler tout le monde, mais comme une personne heureuse de sa situation dans une communauté qui prônait pourtant souvent l'oubli de soi. Luke était totalement dévoué à sa cause, et malgré ses erreurs, au moins par sa ferveur, il était un modèle. De toutes façons, sans les Jedis, il aurait probablement terminé dans un institut à charge de la société, sa vie ne lui avait jamais appartenu, alors qu'il puisse décider à qui elle appartiendrait était déjà bien beau. Autant que ce soit au Temple.

-Depuis combien de temps êtes-vous ici ? Je veux dire, quel âge aviez-vous lorsque vous êtes arrivé ? Et avez-vous, ou avez-vous eu déjà des Maîtres personnels ?

Demanda le jeune homme tout en sachant que c'était là une question risquée. Pour autant c'était aussi une interrogation plutôt normale entre Jedis. Au coeur de toutes les conversations, elle exprimait un point fondamental dans leur formation, de quoi pourraient-ils bien parler sinon ? De leurs passions ? Mis à part ses recherches, Luke n'en avait pas vraiment, n'ayant jamais eu le temps d'en développer. C'était déjà tout juste s'il avait eu une adolescence. En revanche si ses interlocuteurs étaient arrivés plus tard, ils venaient peut-être déjà avec un bagage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mer 29 Oct 2014 - 14:36

    « De toutes façons Kalen, Jex aura sa période de réflexion. Il faut juste se montrer patient. »

    Naile Dawks sourit au nautolan. Il n'avait pas beaucoup de problèmes dans ce genre, mais ne pas porter conseil à un camarade ne lui ressemblait pas. Logrid et Luke étaient du même avis. Naile jugeait toujours bon d'être patient et d'avoir une maîtrise de soi pour gérer n'importe quelle personne. Le jeune homme écoutait à présent attentivement les petites histoires de chacun. Après lui, ce fut le silencieux Logrid Cadal qui s'exécuta. Il expliqua que c'était sa mère qui découvrit son potentiel, et il accepta de suivre la formation. Naile ne pouvait pas juger s'il avait eu raison ou tort, mais le Cathar semblait s'épanouir dans sa vie de Jedi. A ce propos, il dit vouloir s'illustrer comme Jedi Gardien. Vu sa carrure, cela n'étonna point l'adolescent.

    Kalen avait rejoint l'Ordre Jedi bien jeune. Quand il prononça que la séparation avec ses parents fut douloureuse, le jeune homme se remémora rapidement de sa séparation à lui. Oui, cela faisait toujours quelque chose. Mais Naile irait à Coruscant et les reverrait. Kalen expliqua par la suite qu'il voulait devenir Jedi Gardien depuis sa brûlure. Naile le comprenait, et aurait sûrement clamé la même chose si cela lui était arrivé. Finalement, le jeune homme sourit à Kalen puis son regard alla se poser sur Luke à la dernière réplique du nautolan.

    Luke s'expliqua donc à son tour. Naile était bien d'accord avec lui. On voyait à ses paroles que le jeune Chevalier Jedi était un passionné qui essayait réellement de construire quelque chose avec la Force de puissant. Mais Luke ne s'attarda pas trop sur son cas et posa à nouveau une question qui suscitait la curiosité de tous vis-à-vis des autres.

    « Je suis arrivé au Temple à l'âge de treize ans. J'en ai seize maintenant. »

    Naile n'était pas bien fier de son entrée au Temple. Il n'y était que depuis trois années, et n'avait appris à utiliser la Force un minimum qu'il y a trois ans donc. Il avait accumulé beaucoup de retard et à un âge avancé comme le sien, cela faisait de son apprentissage un réel handicap contrairement aux autres élèves. C'était pour cela qu'on le voyait courir dans tous les sens et dans tous les couloirs. Il ne prenait pas que des cours pour ceux de son âge, mais pratiquement ceux d'une importance primordiale. Néanmoins, l'Ordre Jedi lui avait laissé une chance de devenir Jedi Consulaire.

    « Du coup j'ai beaucoup de retard sur mon apprentissage et avec ça, beaucoup de Jedis me jugent comme inexpérimenté et ne me prennent pas sous leur aile. Enfin, les padawans et apprentis ne remarquent pas mon manque de savoir car je traîne beaucoup à la Bibliothèque et dans tous les cours auquels je peux assister pour rattraper cela. » Il avait un peu honte de cette situation, cela s'entendait dans sa voix. « Comme quoi, l'apparence est plus que trompeuse. »

    Le jeune homme avait appris beaucoup beaucoup de choses en trois ans, mais n'aura jamais la réelle expérience d'un apprentissage développé dans de bonnes conditions. Ce qui était problématique pour un Jedi...
Revenir en haut Aller en bas
Logrid Cadal
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 112
Âge du perso : 22 ans
Race : Cathar/Horansi

Feuille de personnage
Activité actuelle: Parcours la Galaxie, en attendant de se décider à revenir au Temple.
HP:
85/85  (85/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Ven 31 Oct 2014 - 12:14



Les choses n’étaient pas toujours simples entres jeunes padawans, comme le montrèrent les explications de Kalen. Concernant notre félin, ses propres querelles avec ses camarades avaient fini par s’éteindre d’elles-même et les braises par refroidir complètement. Le temps et les esprits devenus plus matures avaient fait leurs œuvres. Le développement conséquant de la carure du Cathar avait également contribué à intimider et dissuader sans que cela ne soit son intention. Mais surtout, il était devenu infiniment plus patient, ainsi que tolérant et imperméable à certaines choses qui autrefois le blessait dans son cœur ou le mettait hors de lui. Par cette conversation, Logrid nota la sensibilité des nautolans face à l’agressivité, chose qu’il ignorait jusqu’à maintenant et qu’il pouvait éventuellement être bon à savoir pour éviter quelques soucis.

Le fil de la discution lui fit se découvrir un point commun qu’il s’ignorait avec le jeune nautolan, souhaitant également devenir Gardien. Le félin acquiesca silencieusement aux raisons de ce choix, pour marquer qu’il comprenait parfaitement bien et qu’ils se trouvaient sur la même longueur d’onde, une lueur chaleureuse dans le regard à l’égard de Kalen. Il fallait de tous au sein de l’Ordre de Jedi, mais faire la connaissance d’autres aspirants à la voie des Gardiens était toujours un plaisir certain pour lui, qui plus est lorsque leurs motifs se rejoingnaient car Kalen était alors le plus à même de comprendre son choix. C’était une vocation aux yeux du félin.

Luke se révélait être un idéaliste en quelque sorte. Mais qui ne l’était pas à cette table ? Tous à leur manière, ils croyaient profondément en leurs aspirations, en leurs valeurs, et c’était ce qui faisait une partie de leurs propres forces intérieures.

Toutefois, la question de Luke réveilla un léger trouble dans l’esprit du félin. Bien que son visage demeurait impassible et n’offrait aux regards qu’une impression de calme et de force tranquille, cette question sur le devenir de son maître en était une qui hantait sans cesse ses moments de solitude. Loin de se plaindre, de chercher la compassion des autres, ni même de montrer ses blessures, c’était là un sujet qu’il n’avait pour l’instant jamais cherché à évoquer avec qui que ce soit, ni que l’on avait encore abordé avec lui à cause de l’incertitude qui régnait autour, bien que cela ne soit sûrement qu’une question de temps.

Suivant le tour de réponse qui s’était instauré quasiment naturellement entre eux, Logrid laissa son camarade Naile répondre.

« Ne t’inquiète pas, ton tour viendra. Que tu sois conscient de ton "retard", en quelque sorte, et que tu fasses le nécessaire pour combler tes lacunes, c’est une bonne chose, cela finira par payer. D’autant plus que beaucoup de personnes au temple seront prêtes à te soutenir si tu en ressens le besoin. A l’occasion, si tu souhaites t’exercer au sabre par exemple, passe me voir. »

Sur ce principe un peu simple, Logrid en était pourtant convaincu, les efforts payaient. Il fallait seulement avoir le courage de s’accrocher pour les mener jusqu’au bout. Finalement, Logrid enchaîna également sur sa propre réponse, passant de son ton particulièrement grave mais aux intonations chaleureuses pour son camarade, à une neutralité qui se voulait plus proche de la façon dont il s’était exprimé auparavant.

« Je suis arrivé au temple lorsque j’avais six ans. J’ai eu, disons… Une période d’adaptation assez longue, avant de me sentir ici chez moi et non pas dans un milieu hostile. Un chevalier Jedi s’est porté garant de moi pour devenir mon maître, lorsque j’ai eu treize ans. Mais il a disparu sans motifs ni avertissements depuis déjà plusieurs semaines… Alors disons que je me retrouve entre les deux, sans maître, mais sans que cela ne soit encore totalement officiel. »

Là s’arrêtèrent les explications du Cathar, qui n’avait fait qu’effleurer sciemment la surface des choses. La vérité, c’est qu’il n’était pas du genre à parler de ses problèmes, préférant plutôt aider à résoudre ceux des autres. Si ces camarades de table n’insistaient pas plus, il était certain que Logrid ne se livrerait pas d’avantage, qui plus est à ce sujet sensible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalen Nelaru
~ Padawan ~
~ Padawan ~
avatar


Nombre de messages : 59
Âge du perso : 18
Race : Nautolan
Binôme : Leto Vorkosigan (Maître)

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
61/61  (61/61)
PF:
82/82  (82/82)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Dim 9 Nov 2014 - 18:43

Tout en mangeant, Kalen hocha la tête suite à la première réponse de Luke, et fit savoir ce qu'il pensait de cette dernière, après avoir avalé sa bouchée :

" A vrai dire, j'avoue avoir longtemps hésité entre les deux voies. Mais au final, avec ce que j'ai vécu, je me sens plus proche de celle des Gardiens. En me remémorant le jour ou je me suis fait cette brûlure, je me sens capable d'accomplir de ce que l'on attendra de moi si je poursuis sur ce chemin. "

Puis, rassuré par les derniers propos de Luke et de Naile vis-à-vis de Jex, il hocha de nouveau la tête, plus doucement cette fois-ci, et non sans afficher un sourire discret, qui montrait qu'il était rassuré et réconforté.

" Vous avez raison. On ne peut pas être aimé de tous, j'espérai juste que la personne qui ne m'aime pas... ne me déteste pas à ce point, mais bon, c'est ainsi. Je suis persuadé que vous vous en sortirez bien, demain, et que le calme reviendra. De toute façon, je ne chercherai pas la confrontation, ni même à renouer le dialogue s'il ne le fait pas, je pense que ça vaudra mieux ainsi. Comme tu dis, Naile, je n'ai plus qu'à faire preuve de patience avec lui, à nouveau. "

Le nautolan fut satisfait que l'on change de sujet après ces dernières précisions sur ce dernier. Il put écouter Luke répondre à sa propre question et fut agréablement surpris sur ses interprétations, avec lesquelles il était plutôt d'accord. D'ailleurs, il le fit savoir.

" Personne ne le fera. C'est vrai. Et je pense que ce n'est pas un hasard. La Force nous a choisi car nous sommes capables d'apporter cette paix dont vous parlez. Nous sommes guidés par elle pour ensuite servir de guides aux autres... Des instruments de paix et d'harmonie. Je pense que même lorsque l'on est amené à se battre, il faut garder cela à l'esprit pour être sur que nos choix suivent toujours la bonne direction, celle que nous dicte la Force. "

Vint ensuite une deuxième question posée par Luke a ses camarades de table du jour. Le padawan Nautolan laissa d'abord les autres padawan répondre, toujours aussi curieux à l'idée d'en apprendre plus sur eux. Il fut étonné par la réponse de Naile, qui avait un parcours pour le moins original... mais qui devait être bien difficile. C'était le risque, lorsque l'on était plus âgé : en plus d'autres défauts, comme une réceptivité moins forte de l'esprit à l'endoctrinement et l'apprentissage sur la Force, il y avait le retard accumulé. Rien que d'y penser, Kalen en avait le tournis. Cependant, il hocha la tête en retrouvant dans la réponse de Logrid sa propre réflexion sur le sujet. Le combat de Naile contre l'accumulation de son retard, et contre les lacunes engendrées par rapport aux autres padawan était une preuve indéniable de courage, et il en falait lorsque l'on voulait devenir un Jedi. 

Ce fut au tour de Logrid de raconter son entrée et sa progression au sein du Temple. Kalen fut peiné d'apprendre que ce dernier, qui semblait prometteur, était officieusement sans maître depuis plusieurs années. D'ailleurs, le Nautolan, qui ressentait plus intensément que les autres les émotions des gens, avait l'impression qu'il cachait quelque chose vis-à-vis de cette histoire avec ce fameux maître porté disparu. Toutefois, il décida de ne pas y revenir : Si Logrid n'en parlait pas plus que ça, c'est sans doute parce qu'il ne le désirait pas. Kalen respecterait ce choix.

" J'espère que la situation va se débloquer pour toi, Logrid. Tu mérites d'avoir un maître qui t'amènera jusqu'aux portes du rang de Chevalier. " 

Il se contenta de cette réponse en ce qui le concernait, ne voulant pas entrer dans les détails qui viendraient peut-être un jour, en temps voulu. Ce fut alors son tour, et le Nautolan se plia volontiers à l'exercice.

" Pour ma part, j'ai rejoint l'ordre à l'âge de 5 ans. Pour moi aussi, il a fallu un temps d'adaptation, mais pas pour les mêmes raisons. Comme je l'ai expliqué, ce fut difficile sans mes parents, et avec cette brûlure. Autrement... tout s'est plutôt bien passé. Mon maître m'a choisi à l'âge de 13 ans, à la suite de l'épreuve des initiés qu'il observait ce jour là. Il s'agit de Maître Vorkosigan. Eh oui, qui aurait pu imaginer qu'il allait me choisir... Mais aujourd'hui, je suis vraiment reconnaissant auprès de la Force d'avoir lié nos destins... parce que je le trouve exceptionnel. Exigeant, mais très sage. J'apprends énormément de lui. Je ne le connaissais que de réputation quand il m'a choisi, j'avais l'impression qu'il allait passer son temps à me réprimander sur beaucoup de choses, et aujourd'hui... ça va bientôt faire  4 ans, et je peux dire que je n'aurai pas pu espérer meilleur maître que lui. "

Il sourit chaleureusement. Il se confiait sur cette relation qu'il entretenait avec son maître, car il en ressentait le besoin pour expliquer sa situation actuelle. Néanmoins, il n'en ajouta pas plus, conscient qu'il était chanceux par rapport à d'autres padawan, surtout Naile et Logrid qui n'avaient pas ou plus de maître. Conscient de cela, il ajouta enfin :

" J'espère vraiment que la Force vous fera vivre très prochainement cette même expérience, Naile, Logrid. Vous faire rencontrer le maître parfait pour vous. Je suis convaincu qu'il arrivera, ne perdez pas espoir. "

Absorbé par la conversation, Kalen avait mangé vite sans vraiment s'en rendre compte. C'était une habitude pour le padawan, qui ne consacrait que peu de temps à son déjeuner du midi, en général. Il continuait d'écouter et de converser avec ses camarades de table tout en savourant son dessert, jusqu'à ce qu'une petite sonnerie ne résonne avec difficulté, légèrement étouffée par le brouhaha de la foule disposée ça-et-là dans le réfectoire. C'était son Comlink, dissimulé dans sa bure. La sonnerie résonnait dans la poche, faisant légèrement vibrer l'appareil : ce fut, à défaut de la sonnerie, ce qui alerta le plus le Nautolan. Le Comlink n'était réglé que une seule fréquence précise à ce moment-là ; Kalen savait donc déjà qui l'appelait, aussi se pressa-t-il de répondre.

" Oui, Maître ? "

Kalen adressa rapidement un sourire entendu à ses amis Jedi. Quand on parle du loup...

" Nous allons bientôt reprendre les exercices, Kalen. Tout d'abord, rendez-vous aux salles de méditation d'ici une dizaine de minutes. Ca ira ? "

" Bien sûr, Maître. J'y serai. "

" Bien, à tout à l'heure. "

L'appel fut raccroché un instant après cette dernière réponse du maître de Kalen. Ce dernier rangea l'appareil dans sa bure, à sa place d'origine, puis, après avoir tout de même pris le temps de finir son dessert (l'estomac donne toujours un sens des priorités assez particulier), Kalen se leva en prenant son plateau, se préparant à quitter la table.

" Bon, eh bien, le devoir m'appelle, comme on dit. Navré de devoir couper court à cette discussion. Bon courage pour la suite, Naile, n'hésites pas non plus à me solliciter si tu as besoin d'aide, lorsque j'aurai un peu de temps libre. Logrid, puisque l'on suit la même voie, on se reverra sans doute bientôt. Luke... j'espère avoir de nouveau la chance de converser avec vous, c'était intéressant. 

Que la Force soit avec vous. A bientôt. " Acheva-t-il en penchant la tête, saluant respectueusement les trois Jedi. Enfin, il se dirigea vers l'établi des plateaux à nettoyer, avant de quitter le réfectoire, accélérant le pas à la sortie pour ne pas arriver en retard. Sans doute son maître lui avait-il réservé plusieurs types d'exercices tout au long de l'après-midi, et le Nautolan savait qu'il ne fallait pas perdre une minute de l'entraînement, car chaque instant passé à apprendre et à s'améliorer était précieux pour un Jedi. 

[Kalen quitte le topic. Désolé pour le temps de réponse, surtout pour un tel résultat.]
:arrow:  Chapitre suivant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2488
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Dim 30 Nov 2014 - 17:48

-Je suis arrivé à 10 ans mais crois-moi Nailes, j'avais sûrement beaucoup plus de retard que toi. Bien plus que 3 ans en effet.

Se rappela Luke avec une certaine nostalgie. Grâce à Saï Don, il était sorti de son autisme pour s'intéresser au monde qui l'entourait, c'était d'ailleurs une belle ironie qu'un enfant dont on avait provoqué cette terrible maladie finisse par vouer sa vie à autrui. Une magnifique victoire contre la cruauté d'une femme égoïste qui avait fomenté pour son fils, une vie entièrement tourné vers sa propre personne. Le jeune homme était donc plein d'espoir en ce qui concernait Nailes, d'autant plus que ce dernier se montrait volontaire, or c'était ce qui faisait le plus avancer selon lui. Un enfant arrivé au Temple à 3 ans sans motivation n'arriverait à rien comparé à un adolescent en "retard" qui se mettait à étudier d'arrache-pied, se remettait en question et écoutait les aînés. Luke eut à ce sujet un bref hochement de tête déterminé. Nailes était sur la bonne voie.

-Je ne pense pas que les Maîtres te jugent tous ainsi, en fait ils doivent même être plutôt rares, seulement bien que le choix d'un Padawan se fasse aussi au mérite, c'est surtout la Force qui décide des duos qui se forment. Tu as encore le temps avant de t'inquiéter. Poursuis tes études avec assiduité, et je suis certain que celui ou celle qui t'ait destiné viendra à ta rencontre.

Acheva le jeune homme d'un ton serein. Lui-même ne se sentait pas du tout apte à prendre un élève sous son aile. Pourtant il ne rejetait plus l'idée avec autant de véhémence qu'au début. Si la Force lui faisait comprendre que son aura était liée à tel ou tel enfant, le jeune Jedi lui donnerait sa chance. Pour le moment, le Hapien espérait que ça n'arrive pas, souhaitant se préparer d'avantage, mais comment aller contre la Force surtout après ce beau discours destiné à rassurer Nailes légitimement inquiet. Lui n'avait jamais connu cette sensation, ayant directement été choisi ou presque, mais ça ne l'empêchait pas d'observer avec ses oreilles et ses autres sens les réactions d'adolescents égarés. Malheureusement il y avait plus d'apprentis que de Maîtres et qu'on le veuille ou pas, tous n'étaient pas voués à devenir Jedi. Cette voie extrêmement difficile supposait bien des obstacles et des abandons, les aînés conscients de l'entraînement de reclus qui était donné aux apprentis tentaient d'offrir une voie alternative avec les camps agricoles, malheureusement c'était vu comme une punition plus qu'autre chose. Certains voulaient y aller mais ces derniers étaient rares. Heureusement, à sa table pour l'instant, le Hapien ne voyait que des Padawans prometteurs, il pouvait donc les encourager en toute sincérité.

-Il n'y a guère plus instable que la vie d'un Jedi, et ce malgré notre entraînement routinier ainsi que notre esprit que l'on travaille pour qu'il garde les mêmes attitudes jour après jour. Nous courrons après l'équilibre mais par manque de chance notre "profession" nous met sans cesse à l'épreuve. J'espère que ce maître réapparaitra Logrid, ou qu'un autre te remarqueras, ce dont je ne doute pas. Il y a quelques bretteurs reconnus qui cherchent un apprenti activement à ce que j'ai entendu.

Signala le Hapien, conscient qu'à peu de choses près, Logrid était présent entre ces murs depuis plus longtemps que lui. Malheureusement la Force ne s'intéressait pas à ceux qui attendaient ou aux plus méritants, il fallait une connexion spéciale, quelque chose qui portait deux âmes à travailler ensemble et à se faire confiance. Là encore d'ailleurs, le feeling pouvait se révéler trompeur. Rien de plus instable qu'une vie de Jedi encore une fois.

Le bruit de comlink de Kalen surprit le Hapien, soulignant ses propos précédents. A peine le garçon s'était-il installé, qu'il dû partir sur ordre de son Maître. Ce dernier était encore un cas différent des deux autres puisqu'un mentor s'occupait de sa formation. Luke en était heureux pour lui bien qu'il pense qu'avoir un instructeur n'était qu'un atout. Tout le monde pouvait y réussir en y mettant de la volonté du moment que l'on ne faisait pas parti de cas "spéciaux" comme lui, revenus de si loin que seuls, ils étaient bien incapables de se débrouiller. Un constat peu fameux pour le "célèbre" dernier apprenti de Saï Don, mais Luke n'en avait rien à faire, il ne cherchait pas la gloire, sinon justement à rassurer à travers son histoire. Rien n'était perdu pour personne s'il était parvenu jusque là, bien qu'encore une fois, la sélection serait extrêmement dure et l'écrémage violent à l'arrivée.

-C'est sur de belles paroles que tu nous quittes Kalen, moi aussi je serai ravi de te reparler. Bonne chance pour ce rendez-vous.-Signala Luke en le laissant partir, adoptant tout à coup un ton malicieux.- Quant à nous qui n'avons pas de Maître, nous pouvons au moins prendre le temps de manger.

Fit-il, essayant de retourner la situation des deux Padawans à leur avantage. Bien qu'il n'en ait pas l'air, Luke aimait plaisanter, c'était juste qu'il était si sage que ses blagues étaient souvent vues comme vieillottes voir ennuyeuses. De la même façon, le Hapien n'ayant pas accès au monde des images, il s'éloignait souvent sentiers battus. Ses tentatives pour rejoindre les autres à la croisée d'un carrefour n'était pas toujours simple. Tant de choses étaient basées sur l'observation. L'inspiration était souvent multicolore, autant dire hors de portée pour un aveugle.

-Quels cours préférez-vous ? Je m'en doute un peu vu les voies qui vous sont destinées mais allons-y joyeusement en précisions. Personnellement, au début je m'endormais en cours de méditation. Peut-être était-ce pour cela que c'était mes préférées. Par la suite, j'ai cessé de m'assoupir mais elles sont demeurées mes favorites. Quant à celles de sabre-laser, je ne sais pas si vous avez entendu parlé de la "légende" du Padawan qui fuyait dès qu'on lui glissait un sabre en main. Et bien c'était moi. J'étais doué pour me cacher, il faut le reconnaître.

Avoua Luke, une autre manière de se démystifier un peu face aux autres qui parfois le pensaient à tort, trop parfait. Non, le Hapien était loin d'être le meilleur, il avait même était bien plus faible qu'autrui dans bien des domaines. Rien ne le destinait à devenir chevalier, c'était sa volonté couplée à son lien dans la Force qui lui avaient permis d'aller au-delà de la fameuse sélection... Et bien sûr, la pitié d'un Maître Jedi hors normes à la vue d'un Padawan tentant une énième fuite lors d'un cours de sabre-laser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Sam 3 Jan 2015 - 15:09

[Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, c'est l'aléa des fêtes de fin d'année xD]

    « Ah bon ? »

    Naile Dawks avait du mal à imaginer que Luke Kayan, l'ancien padawan du grand Maître Saï Don, ait eu un quelconque mal dans son apprentissage. Bien que sa cécité soit un problème... Naile s'était toujours imaginé qu'il vivait bien ce défaut, qui pouvait même peut-être être une qualité et un avantage maintenant pour le nouveau Chevalier Jedi. La réponse de Luke et Logrid les rassura. Kalen et Logrid avaient un apprentissage déjà plus normal, bien que Logrid n'ait plus de Maître. Lui-même s'imaginait mal vivre cela, sans même connaître la relation Maître/Padawan. Naile ne pouvait qu'imaginer la peine de Logrid. Kalen lui, avait un Maître, le Maître Jedi Vorkosigan. Tous les Maîtres Jedi avaient une réputation, et Maître Vorkosigan n'y réchappait pas. Ce devait être un grand honneur que d'être le padawan d'un Maître Jedi. Et dur aussi, car contrairement à un chevalier, ce devait être plus intransigeant.

    Le Comlink de Kalen se manifesta à la fin du repas, le meilleur moment pourtant. Kalen s'excusa amicalement, et Naile était ravi de bien s'entendre avec le Nautolan. Il le salua alors sur le même ton :

    « Au revoir Kalen, je retiens ta proposition. N'hésites pas toi non plus si tu as besoin d'un quelconque service. »

    Luke ajouta avec humour que seuls les padawans sans Maîtres avaient droit au dessert, et Naile trouva enfin un avantage humoristique à sa position. Kalen avait l'air, de base, d'être quelqu'un d'actif et de dépassé. Sûrement était-ce la voie de gardien qui formait ainsi. Pourtant, Logrid était lui, d'un calme immense.

    Ensuite, Luke continua les petites questions amusantes en demandant quel était le cours favori de chacun. Savoir que les cours de méditations étaient les préférés de Luke ne l'étonna pas, et l'histoire du padawan qui fuyait le sabre était souvent reprise par les professeurs de duel.

    « Personnellement j'aime beaucoup les cours de philosophies de la Force. C'est intrigant et intéressant d'entendre divers avis sur la Force. » Il réfléchit un peu et conclut. « Les cours de sabres sont sympathiques aussi, mais les professeurs disent que je me bats n'importe comment. Je dois mélanger trop de forme de combat, je sais pas trop. »

    Le jeune homme n'avait pas vraiment de cours détesté. Du moins il n'en trouvait pas, comme ça. Avec le temps peut-être sera-t-il plus agacé par un cours.
Revenir en haut Aller en bas
Logrid Cadal
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 112
Âge du perso : 22 ans
Race : Cathar/Horansi

Feuille de personnage
Activité actuelle: Parcours la Galaxie, en attendant de se décider à revenir au Temple.
HP:
85/85  (85/85)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Lun 9 Fév 2015 - 11:00



Le félin acquiesca d’un signe de tête aux paroles de Luke. Certes, il y avait en effet d’excellentes fines lames qui auraient pu reprendre en main son apprentissage et le pousser à se perfectionner sans problèmes. Leurs capacités et leurs compétances ne pouvaient être remises en cause. Seulement les choses n’étaient pas toujours si simples pour créer une relation de maître à apprenti, et au fond de lui, même si au fur et à mesure que le temps passait lui laissait moins d’espoirs raisonnables, Logrid voulait croire que son maître allait finir par se manifester d’une manière ou d’une autre. Qu’il n’avait pas pu décider ainsi, sur un coup de tête impulsif, de tout quitter ici : le temple, ses amis Jedi, et son padawan… Une pointe d’espoir auquel le félin était très bien conscient de son utopisme, car il ne faisait aucun doute que son maître avait anticipé et préparé ce départ. Mais en l’absence d’informations ou d’éléments plus tangibles, le Cathar préférait ne présumer de rien.

« Au plaisir de te revoir, Kalen. » Un signe de tête accompagna son salut vis-à-vis du nautolan, avant que celui-ci ne quitte la table, ne laissant que les deux jeunes hommes et l’imposant félin.

Aux explications de Luke suivant sa question, Logrid esquissa un sourire en l’écoutant leur conter ses anecdotes passées, puis ce qui disa Naile.

« Hé bien nous avons semble-t-il les même préférences de ce côté. J’ai moi-même beaucoup apprécié les cours de philosophies de la Force ainsi que ceux de méditation. Maintenant ce serait plutôt les cours de techniques de combat au sabre laser, vu que je n’ai plus les deux autres. Et si je devais mettre un bémol, ce serait sur les cours de pilotage. Il faut bien le minimum vu que je peux tout à fait être amené à devoir piloter dans telle ou telle situation, mais j’avoue que je n’aime pas trop. Pas le pilotage en lui-même en fait, mais plutôt de ne pas avoir les pieds sur la terre ferme. Et puis avec ma carrure je me sens assez vite à l’étroit dans ces engins. » ponctua-t-il d’un ton amusé.

« Sinon, pour reprendre ce que tu disais Naile, pour ma part on me reproche parfois de trop me reposer sur ma force physique. Ce qui est vrai, je dois le reconnaître. Ce n’est pas évident de se défaire de ses mauvaises habitudes dans ce domaine une fois qu’on les a prise, mais ce n’est pas insurmontable non plus. »

La discussion qui allait en avançant et la sympathie grandissante à l’égard de ses deux pairs, rendaient le félin quelque peu plus loquace, d’autant que les sujets évoqués n’étaient pas sans lui parler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2488
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   Mar 10 Fév 2015 - 13:13

Le temps s'écoula, silencieux pendant quelques précieuses secondes que les camarades de table de Luke ignorèrent certainement. Aveugle depuis 10 ans, le jeune homme avait appris à s'isoler des bruits environnants pour se concentrer sur celui qui l'intéressait. Ainsi il avait beaucoup développé son ouïe bien que cette dernière n'atteindrait jamais celle, naturellement sur-développée des félins. Le Hapien faisait ce qu'il pouvait avec ce qu'il avait, appartenant à une race exceptionnellement belle mais aussi fragile, plus encore que les humains reconnus comme parmi les plus démunis. Le Jedi avait donc décroché de la conversation et des bruits de mastication de ses voisins pour suivre le départ de Kalen dont l'aura finit par disparaître un peu après les sons produits par sa chaise raclant le sol ou son plateau glissant sur la table. Non pas que le garçon soit spécialement bruyant mais encore une fois, Luke avait apprit à donner de l'importance à tous les bruits qui l'environnaient avant de les isoler histoire de ne pas devenir fou.

Se recentrer sur la conversation -qu'il isolait de la même façons des bruits parasites- fut naturel pour lui. Les autres ne le dérangeaient pas, privé de communication visuel, le garçon essayait de se rattraper sur les fluctuations discrètes de voix auxquelles les gens ne prêtaient habituellement pas attention. Jusque là pourtant, le Hapien ne décela ni détresse ni joie intense dans les paroles de ses interlocuteurs qui se contentaient d'énumérer ce qu'ils aimaient ou pas avec une certaine sérénité. Des jeunes équilibrés avec des doutes sans que ces derniers ne soient trop envahissants non plus. En réalité, le félin qui parlait peu jusqu'à maintenant semblait même se libérer de ses à priori et de sa timidité pour prendre un ton amusé. Luke était ravi d'aider inconsciemment un camarade à s'épanouir, sachant lui-même ce qu'était cette barrière invisible qui vous empêchait de parler aux autres malgré une terrible envie de le faire. La honte, la peur de gêner, la peur. Un tourbillon de sentiments qu'expérimentaient la majorité des enfants, lequel pouvait demeurer voir s'accentuer à l'adolescence ainsi qu'à l'âge adulte. En tant que Chevalier Consulaire, Luke avait dû faire de nombreux efforts pour sortir de sa coquille et ça n'était pas encore totalement gagné encore. Mis à part lors de ses missions où il devait utiliser ses talents d'orateur, le Hapien pouvait se montrer maladroit et un peu décalé, ce qui lui donnait cette réputation d'être bizarroïde, un peu trop intello et ennuyeux.

-Naile, après ce que je viens de vous avouer je serais bien mal placé pour te conseiller en ce qui concerne le maniement du sabre. Néanmoins, peut-être pourrais-tu tâcher de pratiquer des séances où tu t'interdirais le mélange de styles. Si tu en étudies deux par exemple: un jour le défensif, le lendemain l'offensif. Qu'ils soient surtout très différents pour que tu ne les confondes pas. Epure ta technique quitte à tout reprendre depuis le début pour éliminer les vices et mélanges acquis. Ensuite tu pourras personnaliser mais d'abord, il faut que tout soit clair dans ta tête. Pour mieux outrepasser et distordre les règles-dans la limite du raisonnable bien sûr- il faut les connaître par coeur.

Le jeune homme se retint de donner un exemple qu'il jugea hors propos. Féru de littérature, le Hapien avait découvert avec ravissement une citation concernant le comptage des vers. Pour se passer d'alexandrins, il fallait en premier lieu, les maîtriser à la perfection. La rigueur permettant une certaine frivolité, voilà la politique de Luke, tout aussi connu pour son maniement désatreux-même si aujourd'hui il était revenu à quelque chose de plus correct.- que pour ses coups fourrés. Bien que loyal, le Jedi n'hésitait pas à surprendre son adversaire par des enchaînements qui le menaient d'ailleurs bien souvent à délaisser son sabre-laser au profit de la Force même lors d'un entraînement dédié à l'épée de lumière.

-Oh comme je te comprends Logrid en ce qui concerne la carrure. J'ai moi-même vraiment du mal à me faufiler dans un vaisseau étant donné la largeur de mes épaules. Quant à piloter, je dois avouer aussi avoir quelques soucis... Surtout de vue.

S'amusa à son tour le Hapien qui possédait des épaules certes musclées mais fines voir presque féminines. C'était bien simple, il n'avait beau ne pas pouvoir comparer, le Jedi savait pertinemment qu'aux côtés du félin réputé imposant-selon ses propres mots- il devait avoir l'air presque enfantin, une minuscule brindille blonde qui ne payait pas de mine, qui plus est affublé d'un handicap, certes peu visible mais que l'on pouvait deviner avec un peu d'observation. Quant au pilotage, il était évident que le Hapien, malgré la nécessité qu'avait un Jedi de savoir conduire, ne pouvait se plier à cette règle. Il avait donc recours aux transports en commun pour les trajets les plus simples, aux services d'un droïd lorsqu'il fallait aller vite mais que la route était connue et pas trop compliquée ou d'un collègue lorsqu'il travaillait en duo. Peu de fois le jeune homme s'était retrouvé embêté par ce détail mais lorsque ça avait été le cas, il avait été drôlement gêné par cette incapacité, voir mis en danger comme lorsqu'il devait prendre un contrat avec des personnages pas toujours recommandables pour se déplacer. C'était toute une organisation pour lui que celle d'avoir un minimum d'indépendance. Une indépendance à laquelle le Hapien tenait et pour laquelle il se battait au quotidien depuis qu'il avait prit conscience du concept. 3 ans après son arrivée au temple, l'enfant avait enfin commencé à révéler un certain caractère, il avait commencé à refuser catégoriquement qu'on emmène son plateau sur sa table de cantine, quitte à tout renverser et ne rien manger, filant dans sa chambre à cause de la honte. Impossible de l'accompagner ou que ce soit et tant pis s'il se perdait et ratait un cours. Les inconvénients l'avaient poussé à s'améliorer plus vite, Saï lui, l'avait encouragé dans cette voie, acceptant ses ratés et retards en le considérant comme un enfant normal.

De la même façon, Logrid et Naile pallieraient à leurs propres handicaps. Pour le félin une trop grande facilité naturelle pouvait justement en constituer un, c'était un piège qu'heureusement le Padawan avait repéré, tandis que Naile semblait du genre à s'éparpiller un peu. Avec le temps, les choses s'amélioreraient, surtout qu'ils en avaient conscience.

-Profiter de ses points forts n'est pas un défaut, mais c'est vrai qu'il ne faut pas en abuser, car un jour on pourrait bien s'en trouver privé. Moi-même je suis trop axé sur la Force, au point de délaisser totalement le sabre-laser au cours d'une classe de Sabre-Laser. Et même s'il m'arrivait de "gagner" le duel ainsi, en réalité le maître considérait que j'avais échoué, il avait raison. On doit essayer de dissocier toute chose, d'abord s'appuyer sur ses avantages puis tenter de pallier à ses défauts. Néanmoins ne te préoccupe pas trop, cela se travaille petit à petit. Utilise la méditation, là, ta puissance physique ne te seras d'aucune utilité, même si tu le voulais. Te concentrer renforcera ton lien avec la Force. Pour l'agilité, je te conseille un parcours d'obstacles. Tâche d'éviter les exercices où ta carrure peut t'aider lorsque tu veux réellement travailler autre chose.

Conseilla le jeune homme après un temps de réflexion, histoire de ne pas dire trop de bêtises. Satisfait de ses idées-bien qu'il savait aussi qu'on pouvait toujours mieux.- le chevalier trouva son yaourt sans problème, ce dernier étant placé très exactement au même endroit chaque jour. Il peina un peu à l'ouvrir, tâtonnant les 4 coins pour trouver la fameuse languette avant de s'exécuter et de chercher sa cuillère. Zut, comment pouvait-il être indépendant pour voyager et aussi dépendant pour une chose aussi stupide qu'un couvert certainement tombé à terre. Il lui semblait bien avoir entendu un bruit métallique tandis qu'il exposait d'un ton passionné ses idées concernant la Force et le sabre-laser.

-Quelqu'un aurait trouvé ma cuillère s'il vous plaît ?

Consentit à interroger le Hapien en rougissant légèrement. M'enfin, mieux valait se ridiculiser maintenant en demandant modestement de l'aide que de tout renverser en cherchant à pallier à son problème comme un grand orgueuilleux. Comme quoi, le quotidien avait le pouvoir de vous ramener sur terre et de vous rappeler le sens de vos propres leçons. Le jeune Jedi avait beau pratiquer le fameux exercice de repérage que les Padawans faisaient avec un bandeau sur les yeux depuis 13 ans et sans pause, il devait encore s'améliorer en la matière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut se revigorer ! || PV KAYAN, CADAL & NELARU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Cantine-