La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Echappée nocturne [PV Jake Darinson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emalia Kira
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 504
Âge du perso : 37 ans
Race : Humaine
Binôme : Au lit : Jake Darinson

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chancelière Suprême de la République
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Dim 28 Sep 2014 - 16:15

Le grand jour allait bientôt arriver. La décision était prise depuis quelques semaines, mais au final, elle ne s'en était ouverte qu'à... Lord Janos. Un pur inconnu, au final. Si Jake savait, il ne serait rudement pas content ! Mais, assise au fond de la navette de luxe qui les transportait sous le ciel étoilé de Coruscant, elle se contentait de fixer intensément le paysage qui défilait sous ses yeux. Son amant n'était qu'à quelques centimètres, mais elle ne serait pas la première à faire le premier pas. Ou peut-être que si.

Elle coula un regard boudeur dans sa direction. C'était qu'elle lui en voulait toujours, pour le coup où il était venu ici avec Milésya sous le bras sous prétexte qu'elle avait un discours à faire. Avait-il déjà oublié qu'elle s'était faite enlever ? Certes, il y avait un ministre... Mais ne se rendait-il pas compte de l'impact politique que ce genre d'acte pouvait avoir ? La presse lui avait demandé s'il y avait une telle connivence entre le Ministre Rejliidic et elle, et elle avait répondu avec légèreté que non, que c'était des circonstances assez fortuites qui avait réuni le Hutt et la princesse. Personne ne l'avait cru. La galaxie était bien trop grande pour que la Princesse ait croisé par hasard un ministre et qu'ils aient décidé, comme ça, d'aller faire une opération communication dans le Noyau.

Emalia, pourtant n'arrivait pas à en vouloir à la petite. Après tout, elle avait été tout aussi bouleversée qu'elle-même à l'annonce de l'échange Ondéron-Artorias. Et Milésya avait voulu agir avec les maigres moyens dont elle disposait ; cela au moins, la souveraine le respectait. Et puis, n'avait-elle pas décidé de devenir Sénatrice, sur le même genre de coup de tête, après cette terrible annonce ?

Malgré toute sa rancune envers son inconscient amant, elle souhaitait maintenant enterrer la hache de guerre. Surtout qu'elle avait, comme qui dirait, un petit truc à lui faire accepter. Rien que d'y penser, elle sentait ses entrailles tournicoter sur elles-mêmes. Fort désagréable. Comment se faisait-il, elle qui n'avait jamais eu peur du jugement des autres, qu'elle eût si besoin de l'assentiment de Jake dans ses projets ?

Tandis que leur navette filait au-dessus des buildings, destination un restaurant sous les étoiles qu'Emalia avait élu comme oreiller de réconciliation, elle glissa doucement sa main dans celle de Jake. Sa mine boudeuse s'était faite maligne.

- J'en ai marre de ne plus t'adresser la parole,
s'expliqua-t-elle en haussant les épaules dans sa robe de soie.

Le tissu masquait à peine la peau nacrée de ses bras et de ses jambes. Sur le buste et jusqu'au milieu des cuisses, un drapé couleur ocre dissimulait néanmoins tout ce qu'il n'était pas séant d'exhiber. C'était certainement l'une des dernières fois qu'elle oserait porter des tenues si aguicheuses, mais c'était pour Jake. Et il n'y aurait pas de journalistes, normalement. Pas pour l'instant...

- Bon, je te pardonne pour Milésya,
déclara-t-elle brusquement, un sourire énigmatique aux lèvres.

Oh, il la connaissait bien maintenant, il savait que tant de bonté de sa part devrait avoir une contre-partie. L'annonce de celle-ci n'aurait pas dû se faire attendre.

- Mais voilà, j'ai quelque chose d'important à te dire. Quelque chose que j'aurais dû t'annoncer dès que j'avais pris ma décision mais...

Mais, ça avait été une trop grosse charge pour leur petite famille. Elle pensa à Ethan, en ce moment même dans leurs appartements sensés être temporaires de Coruscant, qui devait être endormi, la nourrice Mira veillant sur lui comme sur Milésya, qui devait regarder les holos pour enfants. Oh, qu'elle serait leur réaction, à eux ? Et si elle remportait cette folle course, qu'adviendrait-il de leur famille ? Aurait-elle encore le temps de voir Jake et les enfants ?

Elle ferma les yeux, pour se rappeler que sa famille, dans près de vingt-huit ans, pourrait tout simplement être expulsée de son territoire, vendu aux Sith. Ils en deviendraient peut-être même les esclaves, si elle ne faisait rien ! Non, elle avait pris la meilleure décision qu'elle pouvait prendre : celle de se battre.

Elle rouvrit les yeux, s'apercevant que Jake devait attendre la suite. Elle ouvrit la bouche pour annoncer la grande nouvelle quand...

Brusquement, une courte série de claquements retentirent contre la paroi de la navette, qui fit une embardée. Lorsque l'appareil plongea vers les bas-fonds de Coruscant, Emalia se sentit décoller de son siège et ne put réprimer un hurlement de terreur. Elle se raccrocha à Jake tant bien que mal. Ils furent bringuebalés de droite et de gauche avant que la navette ne reprit une vague stabilité. Le coeur d'Emalia battait la chamade.

- Qu'est-ce que c'était ? cria-t-elle au droïde conducteur.
- Anomalie, décréta celui-ci, d'un calme qu'elle n'appréciait pas le moins du monde. Propulseurs bâbord endommagés. Court-circuit du système de localisation avancé. Atterrissage d'urgence requis.
- Quoi ?!

Elle ne savait ce qui l'outrait le plus : le fait qu'elle ne comprenait pas ce qui leur arrivait exactement, ou la supposition qu'atterrissage d'urgence signifiait qu'on allait la larguer dans une des zones les plus malfamées de Coruscant.
Mais avant qu'elle n'ait pu faire un quelconque commentaire supplémentaire, une nouvelle série de ces claquements reprirent. Une vitre se brisa et un trait rouge vint griller le plancher de la navette tandis qu'Emalia étouffait un nouveau cri. En comprenant ce qui se passait, elle étreignit plus encore son amant, quitte à abîmer son costume.

- Jake ! s'exclama-t-elle, complètement affolée, on nous tire dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Darinson
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 314
Âge du perso : 30 ans
Race : Humain
Binôme : Mat' et Lloyd

Feuille de personnage
Activité actuelle: Défonce de l'impérial avec Korgan
HP:
46/98  (46/98)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Jeu 2 Oct 2014 - 14:06



Jake trouvait que le petit tour en navette au coté de sa majesté était des plus froids. Elle boudait, elle lui faisait du boudin à « LUI » ! Lui qui s'était occupé et avait veillé sur sa propre fille pendant son escapade sur la planète ville. Bon... il était vrai qu'ils étaient parti sans lui en toucher mot... Soit... mais de là à lui faire un caca nerveux... Enfin... Oui, Jake devait se rendre à l'évidence, dans un sens elle avait plutôt raison... Mais il s'était occupé de Milésya... que serait-il arrivé si elle était partie sans même que lui ne le sache... ? Allez donc savoir avec les enfants...
Regardant les buildings filer à une allure folle à travers le hublot, Jake soupirât longuement, et contre toute attente ce fut Émalia qui fit le premier pas vers lui.

L’écoutant et venant poser ses yeux émeraude dans les siens, un petit sourire s’étira sur le coin de des lèvres du mercenaire. Lui aussi en avait marre de cette situation.

Et j'en ai marre que tu ne me causes plus... Et... tu me pardonnes? Jt'en prie arrêtes... Milésya est fait du même métal que toi, si je n'avais pas été la pour la surveiller, elle aurait réussi à partir toute seule... Alors, même si c'était pas l'idée du siècle jte l'accorde, au final ma belle, tu ferais mieux de me remercier d'avoir été là pour elle...

Le sourire de Jake s'élargit un peu plus, mais lorsque Lia' reprit la parole, avec son petit sourire malicieux que le mercenaire ne connaissait que trop bien, Jake leva un peu les yeux et soupira... Elle avait quelque chose à lui annoncer, et vu comme elle lui avait pardonné si vite, cela ne devait pas être une bonne nouvelle... Oui pas de doutes... ça sentait pas bon tout ça...
Quelque chose d'important à lui dire... quelque chose qu'elle aurait du lui annoncé dès qu'elle avait prit sa décision...

Aie aie aie...

Oh oui là ça sentait le brûlé, putain c’était donc ça ! Elle allait le quitter... c’était sur ! C’était trop beau pour être vrai... Ah voilà ! Elle avait accouché, le ptite brioche était sortit du four, merci, au revoir Jake ! Tout s'accéléra dans la tête du jeune homme qui serrait à présent l'accoudoir de ses mains trapues.

Émalia ferma ensuite les yeux... Le mercenaire grimaça, pensant que ça devait être dur pour elle de lui dire... pas de doute... Ah ! Saleté de journée ! Le jeune homme était bien sur loin de s'imaginer les réelles révélation de la souveraine d'Ondéron, mais dans l'esprit de Jake, tout s’était mit tourner à une vitesse folle. Et puis elle lui pardonnait pour Milésya... C’était peut être plus facile pour lui faire passer la pilule...

Mais lorsqu'elle rouvrit la bouche pour lui répondre, le jeune homme répondit à sa place :

''Tu vas pas me quitter quand même...''

Son estomac se serra, se vrillant sur lui même, alors une série d’impacts se fit ressentir sur la navette, les secouant, les faisant presque tomber de leurs fauteuils, alors que la reine hurlât de terreur s'accrochant à lui dans la panique, interrogeant le droïde pilote sur ce qui se passait.
Mais Jake habitué au combats et autre petites joies de sa vie de guerrier, savait très bien ce qui se passait. On les attaquait, purement et simplement.

Jetant un regard par un des hublot, il aperçût une navette lancée à leur poursuite, tirant de rapides rafales vers eux. Pestant, le mercenaire regarda le sol disparaître presque devant ses pieds sous l'impact d'un tir. Les pieds en l'air par pur réflexe, Jake se tourna pour répondre à Émalia qui hurlait de plus belle.

''Putain ! J'ai bien vu qu'on nous tire dessus ! Et atterrissage d'urgence, ça veut dire qu'on va s’écraser, alors merde accroche toi !''

Il se devait de garder son calme, même si la situation ne s'y prêtait vraiment pas... Oui il devait rester calme... Alors qu'une goûte de sueur froide glissa de sa tempe jusque sur le coté de sa joue, Jake attrapa la tête de Lia' pour la plaquer sur ses cuisses, alors qu'il se coucha par dessus elle pour la protéger.
Regardant à travers le trou du plancher, le sol s'approchait a une allure folle. Alors qu'il déglutit, quelques zébrures rouge vif traversèrent de part en part l'appareil, se transformant en passoire.

Puis après quelques secondes interminables, le choc. Dur, violent. Un crissement de métal sur le béton, tordant la structure de la navette avant que finalement celle ci ne s’arrête brusquement, après avoir bringuebalé le couple jusqu'au sol.
Un incendie se déclara presque aussitôt dans le cockpit réduit a néant par le choc, alors que tremblant, Jake se releva regardant si Émalia était blessée. Mais par chance celle ci n'avait que quelques coupure superficielles alors qu'elle posa son regard apeuré vers lui.
Un rapide baiser pour lui signifier que tout allait bien pour lui, le mercenaire se remit debout, chancelant un peu, se mettant a donner de violents coups de pieds sur le sas d’accès a moitié ouvert. Il fallait qu'ils se sortent de cet amas de taules avant qu'il n'explose. Mais rien n'y faisait, la porte tenais bon...
Dégainant un de ses blaster Jake tira dans le panneau à coté. Faire sauter les circuits hydrauliques, y'avait que ça à faire. Et dans une gerbe d’étincelles, les tuyau percés laissèrent écouler le liquide qui se rependit au sol.
Posant son pied sur le contour de la porte d’accès et prenant à pleine main la partie à moitié ouverte du sas, le jeune homme tira de toutes ses forces, l'ouvrant finalement dans un crissement métallique.

''Viens ! Dépêche toi, ça va sauter... !''

Criât-il en direction de la reine d'Ondéron toujours sur le sol, peinant à retrouver ses esprits. Se saisissant de sa main, il la tira sans ménagement pour l'extraire de l’appareil en flammes.

Autour d'eux, les bas quartiers, sombres, inhospitaliers... On pouvait pas rêver mieux comme endroit ou s’écraser... Mais il ne fallait pas faire la fine bouche, ils étaient vivants... même si elle allait probablement le larguer après tout ça...

Toussant, Jake passat son bras autour sous les aisselles d'Emalia pour l'aider, alors qu'il leva les yeux, un vaisseau approchait, probablement chargé d'un petit commando venu pour venir finir le boulot...

''Viens dépêche toi faut se cacher, à mon avis ils ne viennent pas pour demander des autographes...''

La soutenant, ils allèrent se réfugier dans une petite ruelle, la faisant s'asseoir prés d'un conteneur de déchets, il se laissa glisser contre le mur jusqu'au sol recouvert de détritus et autres immondices malodorantes. Transpirant et haletant, le jeune homme passa sa main dans son veston, la ressortant écarlate, ça n'avait pas l'air profond, ni vraiment trop grave, mais Jake n'eut qu'un mot a dire :

''Et merde...''





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emalia Kira
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 504
Âge du perso : 37 ans
Race : Humaine
Binôme : Au lit : Jake Darinson

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chancelière Suprême de la République
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Sam 11 Oct 2014 - 10:34

Pour être accrochée, Emalia était accrochée. Elle enfonçait tant ses doigts à travers les vêtements de Jake que ses ongles y laisseraient probablement une marque. En revanche elle avait cessé de crier. Sa terreur, en réalité, allait au-delà des cris.
Qui pouvait lui en vouloir à ce point ? Elle s'était doutée que s'intéresser de plus près à la politique intergalactique impliquerait de se faire quelques ennemis, mais elle ne s'était pas imaginée avoir à faire si vite à une telle violence. Comment était-ce possible, alors qu'elle n'avait parlé à presque personne de ses projets ? Et elle avait du mal à croire que Lord Janos, tout en la poussant à se présenter, pût lancer sur ses traces des assassins... En même temps, il avait facilement deviné la raison de sa présence ici en ces temps pré-électoraux. Par conséquent, d'autres avaient dû faire les mêmes déductions. Et décider qu'il valait mieux qu'elle ne soit pas dans la course.

Brusquement, Jake la fit basculer tête en avant sur ses genoux, et elle ne vit plus rien. Les secondes s'égrenèrent tandis qu'elle était agitée de tremblements incontrôlables au creux de Jake. Et s'il la protégeait et qu'il en mourrait ? Par Ondéron, elle traquerait les assassins jusqu'à sa propre mort !

Le choc lui arracha un bref cri aigu. Un crissement assourdissant le masqua cependant tandis qu'elle se sentait bringuebalée en s'accrochant de plus belle à son compagnon. L'enfer se tût aussi soudainement qu'il s'était mis à hurler. Un odeur de brûlé emplissait peu à peu le compartiment quand Emalia se redressa tant bien que mal. Autour, les lumières s'étaient éteintes, le droïde semblait désactivé. Seules des flammes, qui léchaient progressivement un côté du véhicule et diffusaient une chaleur étouffante, éclairaient les deux amants.

Mais tout n'était pas fini. Elle se rendit compte qu'elle avait glissé au sol quand Jake se releva pour ouvrir le compartiment, tandis qu'elle regardait autour d'elle d'un air affolé. Il n'y avait plus de tirs. Allaient-ils revenir, ou pensaient-ils l'avoir éliminée ? Jake lui cria quelque chose et l'attrapa pour la faire sortir. Elle le suivit sans comprendre et sans réfléchir.

Ils détalèrent dans des ruelles sombres tandis qu'Emalia était secouée de sanglots incontrôlables. Elle n'avait que Jake à qui se raccrocher, comme seul rempart entre elle et le monde, car il lui semblait que le danger pouvait venir de n'importe où : derrière eux, devant, des airs, et peut-être même des portes verrouillées devant lesquelles ils passaient en trombe.

Ils atterrirent près d'un conteneur à déchets et Emalia se ratatina dans l'ombre. Elle tâcha de calmer les larmes ruisselantes qui s'écoulaient de ses yeux et de reprendre un souffle plus calme, mais il lui fallut du temps. Rageuse, elle s'essuya les joues des deux mains. Elle avait cassé ses deux talons. Quant à sa tenue, elle était à demi déchirée et noircie. Mais comme elle s'en fichait ! Elle aurait donné n'importe quoi pour qu'ils s'en allassent et qu'ils la laissassent tranquille ! Même les déchets ne l'incommoderaient pas, pourvu qu'on la laissât en vie, ainsi que Jake.

Mais il lui sembla que son monde basculât une nouvelle fois quand elle vit la main écarlate de son compagnon.

- JAKE ! Non !


Sa voix était beaucoup plus aiguë qu'elle ne l'aurait souhaité. Elle tâtonna des deux mains le veston de Jake, puis en écarta un pan pour voir ce qui se tramait là-dessous. Sa chemise blanche était maculée d'un pourpre humide. La souveraine hoqueta.

Il leur fallait un médic. Et que quelqu'un vînt les chercher. Mais comment appeler, et qui viendrait, aux tréfonds malfamés d'une planète comme celle-ci ? Oh, quelle folie avait-elle commise en s'éloignant de son monde natal, pour se mettre en danger elle-même et les siens ! Elle fut prise de tremblements en songeant que pendant ce temps, on s'en prenait peut-être à Mira pour avoir accès aux enfants. Ethan ! Milésya !

Mais, loin de l'achever, cette pensée déchaîna sa fureur. Elle ravala ses larmes et serra les mâchoires. Ah ça, elle ne se laisserait pas faire !

- Jake,
haleta-t-elle, pourras-tu tirer s'ils arrivent ?

Mais ils allaient être plusieurs, certainement, et ils ne pourraient rien faire contre eux tous. Ils n'y gagneraient que la mort. Il fallait rester cacher, ou se dissimuler mieux que ça. Quand partiraient-ils ? Quand ils la croiraient morte, certainement...

Des bruits de pas précipités la firent brusquement sursauter et elle plaqua une main écarlate contre sa propre bouche pour s'empêcher de faire du bruit. Longuement, elle n'osa bouger, les yeux rivés dans ceux de Jake. Elle tâchait de calmer sa respiration sifflante.

Ils entendirent des cris, des ordres en basic. Ils se séparaient pour mieux les retrouver. S'ils les prenaient un à un, peut-être que...

Doucement, très doucement, Emalia s'écarta de Jake pour lui laisser le champ libre. Elle se recroquevilla retira ses deux chaussures et, tâchant de conserver son sang froid, en lança une de toutes ses forces dans la direction opposée à celle où les pas d'un homme retentissaient.

La chaussure tomba sur une gouttière métallique, y rebondit avec comme un gong humide avant de retomber sur le sol. Le bruit avait fait mouche, l'homme se précipita dans la direction à toutes jambes, dépassant le conteneur à ordures et passant devant eux deux immobiles sans les voir.

Ou plutôt, il les perçut trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Darinson
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 314
Âge du perso : 30 ans
Race : Humain
Binôme : Mat' et Lloyd

Feuille de personnage
Activité actuelle: Défonce de l'impérial avec Korgan
HP:
46/98  (46/98)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Mar 14 Oct 2014 - 19:26



''T'inquète pas c'est qu'une égratignure...ça a pas l'air trop profond, mais ça pisse le sang... T'en fais pas, ça va aller... tu m'aurais vu au retour d'Artorias, je ressemblais presque à du steak tartare...''

Disait il alors qu'il passait ses doigts sur la plaie sanglante, une grimace barrant son visage alors qu'un sourire qui se voulait rassurant essayait de rependre le dessus. Il avait probablement du se faire blesser par un bout de ferraille alors que leur navette s’était écrasée, mais d’après ce qu'il pouvait voir du bout des doigts, pas de morceau planté dans sa bidoche, c’était ptêtre pas plus mal.

Mais l'heure n’était pas à s’apitoyer pour une petite blessure, il fallait agir et vite fait, sinon le mince espoir qu'ils avaient se transformerait vite en peau de chagrin. Émalia lui demanda s'il pouvait se servir de son arme, et Jake Opinât, avant de répondre à voix basse.

''Oui je suis capable de tirer, mais avec un seul blaster on va pas aller très loin... et puis faut que je soigne ça...''

Et d'un air entendu, la souveraine s’écarta un peu de lui venant finalement retirer une de ses chaussure, sous un signe de menton approbateur du mercenaire.

Sa chaussure après avoir décrit une fort belle trajectoire parabolique alla percuter un gouttière, créant assez de bruit pour attirer un des commandos vers eux. Finalement la petite reine se révélait avoir un réel potentiel de survie, ce qui fit sourire un instant le mercenaire, alors qu'il plaça son index sanguinolent contre ses propres lèvres, lui faisant signe de ne pas faire de bruit. Utiliser un blaster ici, si près des autres, ça serait signer leur arrêt de mort à tout les deux. Ce n’était pas le moment de faire du bruit...
Remontant son bas de pantalon au dessus de son mollet droit, Jake tira d'un étui un long couteau. Ça n'allait pas être de très bon goût mais au moins ça ne ferait pas de bruit...
Faisant signe à Émalia de rester dans le coin, Jake se mit accroupi, tenant le couteau de combat la lame vers le haut, attendant de sauter sur sa proie comme un diable sortait de sa boite. Les pas semblaient de plus en plus proche, Il ne fallait pas qu'il rate son coup, car là, non seulement il risquait sa vie, mais celle de Lia'.
Serrant les dents, le mercenaire en habit du dimanche attendait toujours et lorsque la tête du soldat apparut dans le coin de la poubelle et se tourna dans leur direction, Jake le prit au dépourvu bondit, venant lui asséner un coup de genoux dans l'entre jambe et, se plaçant derrière lui, gardant une main sur sa bouche pour qu'aucun bruits n'en sorte, la lame acérée vint lui trancher la gorge d'un coup sec. Jake tira avec lui le corps se vidant de sa précieuse substance, chuchotant un « chuuuuuuuut..... làààà.... c'est finit...» feutré, presque paternel dans l'oreille du soldat alors que sa vie s’échappait dans un grand flot vermeille.

Une fois raide mort, il déposa le corps près de la reine. Grimaçant toutefois de douleur, le mercenaire dépouilla le cadavre, fouillant rapidement dans ses poches, posant l'arme qu'il avait en bandoulière contre le mur, donnant son blaster à Émalia par la même occasion, la regardant de ses yeux émeraude avant de lui chuchoter :

''C'est le moment de te rappeler ce que je t'ai appris avec le pistolet... tu feras gaffe j'ai enlevé le cran de sûreté...''

Fouillant toujours dans les poches du soldat, le mercenaire en tira finalement une bombe aérosol. Plissant les yeux il la regarda un instant.

''Alors...« Polymère antiseptique anesthésiant... » Une veine...''

Enlevant le scellé, Jake posa la bombe face à sa blessure et l'aspergea en serrant les dents. Une mousse blanche épaisse vint envahir sa plaie jusqu'à la reboucher. C’était du bricolage certes mais ça dépannerait, ça ferait passer la douleur le temps qu'il puisse se sortir de cette merde et surtout la blessure ne saignait plus.
Soupirant presque d'aise, le mercenaire rangea le spray dans sa poche, ça servirait peut être plus tard, même si Jake essayait d'enlever cette possibilité de son esprit.

''ça va ma jolie...?'' Le jeune homme vint essuyer ses doigts plein de sang sur son veston avant de caresser le royal visage, plus blanc que jamais, la situation s'y prêtait plutôt bien...
'' Jsuis désolé à l'avance mais je risque de faire des trucs pas très joli... Mais c'est pour notre survie... tu comprends ? On à une chance de s'en sortir toi et moi, Et on va s'en sortir quoiqu'il en coûte, peu importe combien de personne on va tuer...''

Regardant le cadavre posé contre le mur, Jake posa un rapide baiser sur les lèvres de la reine, tentant malgré tout de lui offrir un sourire rassurant.

''Allez viens ma belle, faut pas qu'on traîne dans le coin...''

Regardant à droite et à gauche, le mercenaire se releva ramassant le fusil blaster d'une mains et de l'autre venant saisir la main de sa majesté pour l'aider à se relever.
courant vive allure, le couple s’enfonçait dans les ruelles sombres, croisant ça et la quelques clochards qui les regardaient les yeux ronds, représentant sûrement un spectacle peu anodin... Puis, ayant pris un d'avance sur leur possibles poursuivants, le mercenaire s’arrêta au recoin d'un mur, se cachant avec elle, il la regarda un instant pour qu'elle reprenne son souffle, avant de finalement rajouter :

'' reprend ton souffle deux minutes. Tu voulais me dire quoi au fait...?''

Oui malgré la situation Jake voulait savoir si il se trompait ou non, surveillant le coin de la rue, le fusil blaster en main, il faisait vagabonder son regard anxieux entre Émalia et la ruelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emalia Kira
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 504
Âge du perso : 37 ans
Race : Humaine
Binôme : Au lit : Jake Darinson

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chancelière Suprême de la République
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Jeu 23 Oct 2014 - 16:56

Emalia saisit l’arme et plaça sa main tel que Jake le lui avait appris, mais ses membres tremblaient tant qu’elle aurait grand peine à viser si cela devenait nécessaire. Les yeux arrondis par l’horreur, elle contemplait le cadavre que Jake avait tiré près d’eux. Si près d’eux. Elle était en état de choc. D’être poursuivie d’une part, par des gens armés, et d’autre part de la soudaineté de la mort survenue devant elle. Comment son amant avait-il pu faire cela avec autant d’aisance ? Autant de facilité ? Comme si c’était une vieille habitude…
Bien sûr, elle avait toujours deviné que Jake avait déjà tué. Mais elle ne l’avait pas vu de ses propres yeux. Pire encore : c’était la toute première fois qu’elle voyait quelqu’un mourir. Même son aïeule s’était éteinte loin du regard de son innocente petite fille. Même lorsque quelques années auparavant, Aleema avait manigancé l’explosion sur la passerelle du Temple d’Ondéron, elle avait vu du béton et du marbre s’effondrer et des corps disparaître sous la poussière, et de loin. Mais là, s’était produit sous ses yeux le meurtre d’un homme par un autre, et il eut du mal à ne pas hoqueter d’horreur lorsque c’était arrivé.

Comment en étaient-ils arrivés là ? Elle n’en voulait pas à Jake : il était là pour la protéger de type qui voulait sa peau à elle qui voulait lui faire exactement ce qu’elle venait de voir. Mais pourquoi, bon sang !

Emalia se recroquevilla pour ne pas toucher le corps de l’ennemi. Jake, lui, ne s’en privait pas, et eu la chance de trouver de quoi aménager un peu sa blessure, tandis qu’elle avait du mal à détacher ses yeux de la trainée de sang sur le sol. Son amant vint la sortir de sa torpeur avec douceur. Elle se rendit compte en lui répondant que sa voix tremblait.

- Comment est-ce que ça pourrait aller ? On veut me tuer Jake !


Elle n’avait jamais entendu cette voix blanche à ses oreilles, lui semblait-il. Ou si, peut-être, quand Milésya avait disparu sur Corellia ! Aussitôt, ses yeux se remplirent de larmes.

- Je m’inquiète pour les enfants, Jake. Et s’ils étaient aussi allés chez nous ?

Les quartiers résidentiels du Sénat, où vivaient les familles des hauts diplomates, étaient toutefois minutieusement sécurisés. Peut-être, précisément, ses ennemis avaient-ils attendus qu’elle s’en éloigne afin d’être en mesure de la frapper. Du moins, Emalia plaçait tous ses espoirs dans cette possibilité. Car à quoi lui servirait de survivre maintenant si c’était pour trouver les corps de ses enfants baignant dans leur propre sang dans quelques heures ?

Elle acquiesça malgré tout aux dires de Jake, sécha ses larmes en reniflant et tâcha de rassembler son courage. Oui, elle vivrait, elle allait faire un pied de nez à ses ennemis et découvrirait aussi vite que possible qui lançait à ses trousses des assassins. Et ensuite, on verrait qui allait pleurer le dernier ! Emalia se releva à son tour et raffermit sa prise autour du blaster. Après tout, n’avait-elle pas précisément demandé à Jake de lui apprendre à s’en servir pour le jour où un cas comme celui-ci se présenterait ? Elle avait eu du flair, sur ce coup-là, se félicita-t-elle.

Emalia se mit à courir dans les pas de Jake en sautillant, essayant d’éviter d’écraser des formes suspectes de ses pieds nus. Elle aurait toujours cru être incapable d’une chose pareille, surtout dans ce genre de tenue, mais la peur lui donnait des ailes. Qu’importait qu’elle abîme ses pieds de velours, tant qu’elle s’en sorte en vie. Elle n’eut aucun regard pour les mendiants, car elle se focalisait à suivre Jake, jetant parfois un coup d’œil derrière elle pour vérifier qu’aucune ombre noire n’était à leurs trousses. Mais pareil décor, rempli de coins sombres, la déstabilisait : combien d’yeux invisibles les observaient ?

Ils parvinrent à un nouvel abri, où Emalia se dissimula, pressant son corps contre celui de Jake, toujours son blaster à la main et le souffle court. Elle lui obéit sans précipitation, recouvrant peu à peu son sang-froid. Même pour répondre à son amant, elle prit son temps. Le lien était si évident entre ce qu’elle voulait lui annoncer et l’attaque : quelqu’un avait eu vent de ses projets et avait décidé de se débarrasser d’elle. Valerion Scalia ? Etait-il capable de ce genre de procédés ? Peut-être… Si ça tombait, ses rivaux avaient juste voulu l’effrayer, espérant qu’elle renoncerait à sa candidature et rentrerait sur Ondéron. Et justement ! Il y a quelques heures, elle hésitait encore : si Jake n’acceptait pas, si les enfants le vivaient mal… Le projet en valait-il tant la peine que cela ?
Mais ce qui se produisait ce soir avait l’effet inverse que celui escompter : le fait qu’on veuille l’éliminer était la preuve flagrante qu’elle était ici à sa place, car Ondéron ne serait pas défendue dans cette nouvelle République. Et il en irait de même pour tous les mondes similaires et avec le temps, même le Noyau ne serait plus un endroit sûr. Il fallait bien que quelqu’un arrête tout ce manège !

Tous ses doutes s’étant brusquement envolés, ce n’était plus une affaire difficile que de révéler la vérité à son compagnon.

- Jake,
dit-elle soudain avec assurance, je vais présenter ma candidature à la Chancellerie.

Elle leva le nez pour chercher ses yeux et y plonger les siens. Ils reflétaient momentanément une absence de réaction qui la fit douter.

- Ça veut dire que je vais faire une campagne politique et que peut-être, éventuellement, je deviendrai Chancelière Suprême.


Voilà, c’était dit. Libre à lui de la soutenir ou non. Il devait être en train de faire le lien entre son annonce et ce qu’ils étaient en train de vivre. Elle en était responsable, mais elle ne se sentait pas coupable. C’étaient eux les assassins, pas elle ! Elle déglutit sans cligner des yeux. Une lueur de fureur noire y brillait, et elle ne décrocha pas son regard de celui de son amant. Rien ne pourrait l’arrêter, même s’il n’était pas d’accord. De toute façon, elle avait appris cette drôle de confiance que vous donnait la certitude d’être aimée sincèrement : même s’il désapprouvait, Jake ne l’abandonnerait pas.

- Je sais que ça sera difficile pour nous deux, et aussi pour les enfants,
déclara-t-elle à voix basse, lente, comme si elle avait préparé il y a longtemps tous les arguments, dans sa tête, pour réfuter les objections du mercenaire. Et en plus, ça commence très mal. Je ne sais pas comment, des gens ont deviné mes intentions et essaient de me retirer du paysage, mais je ne me laisserai pas faire. Je sais que ce sera éprouvant, dangereux même, et que la concurrence sera rude. Que si je réussis, je n’aurais presque plus de vie personnelle pendant quatre ans. Que si j’échoue, je serai malheureuse comme les astéroïdes. Mais je dois le faire, Jake.

Il n’y avait plus de retour possible. Il était inutile d’espérer que la vie du mercenaire ne serait pas, elle aussi, impactée par une telle décision. Elle en était navrée, malgré son habitude de presque-toute-puissance sur son monde, mais elle ne pouvait plus renoncer à ce projet, désormais.

- Je sais tout cela. Mais c’est pour ma planète, Jake. Mon monde. Celui de mes enfants, celui de mon peuple qui va être vendu aux Sith. Il nous reste un peu plus de vingt-sept années. Le temps passe vite, et ce n’est pas une soumission aux Sith que je veux laisser à Milésya, ni une mère aigrie par le sort que je veux être pour Ethan.


Elle reprit son souffle et se pelotonna un peu plus contre Jake, car un vent frais balayait la ruelle et s’insinuait dans sa robe légère, la faisant trembler. Non plus de peur, cette fois, de froid et de rage de vivre.

- Pour tout cela, Jake, je dois me battre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Darinson
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 314
Âge du perso : 30 ans
Race : Humain
Binôme : Mat' et Lloyd

Feuille de personnage
Activité actuelle: Défonce de l'impérial avec Korgan
HP:
46/98  (46/98)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Jeu 30 Oct 2014 - 3:53



Haletant, transpirant, essayant de cacher sa majesté entre lui et le coin du mur, Jake ne savait plus trop quoi penser de cette situation.
Tout deux ne n'avaient pas vraiment eu le temps de réfléchir sur le pourquoi du comment des événements récents, se contentant d'essayer de survivre tant bien que mal à leur agresseurs, l'instinct de survie prenant le dessus.

Braquant son regard émeraude et sauvage dans celui de la jeune souveraine, il vacilla un instant alors qu'elle lui parla des enfants. Déglutissant, et tentant de garder un tant soit peu son sang froid, le mercenaire répondit du tac o tac.

"Je sais Lia' … Moi aussi je suis mort d’inquiétude pour eux... J’espère qu'il ne leur est rien arrivé, je me le pardonnerais jamais..."

Essuyant d'un revers de l'avant bras de la sueur qui perlait puis coulait sur son front, le jeune homme aux abois n'avait jamais eu à se soucier de personne. Quand il était seul, poursuivit, tout était plus simple, il n'avait qu'à s'occuper de sa petite personne. Mais là, tout était bien différent. Cette famille qu'il avait appris à aimer et à considérer comme la sienne malgré les différences flagrante qui les opposait, il donnerait tout pour eux, même sa vie s'il le fallait.
Mais lorsqu'elle lui annonça finalement la vérité, le jeune homme tomba des nues. Ainsi c’était ça, elle voulait se présenter comment chancelière.
Fermant un instant les yeux, Jake soupira avant de laisser échapper un petit rire, secouant la tête.

''T'es la Reine d'Ondéron, et moi... je suis le roi des cons... J'pensais que t'allais me dire que tu voulais plus de moi...''

Secouant toujours brièvement la tête et détournant un instant de regarde d'Émalia, le jeune homme reposa finalement son regard vert dans le sien. Il la comprenait. Oui, le mercenaire ne comprenait que trop bien. Lui qui n'avait pas de chez lui

''Je comprends que tu veuille faire ça... Et je te laisserais pas tomber ! Que ce soit dans le rôle de chancelière, de reine ou de maman, je serais toujours la pour toi, pour vous, toujours !
Ça va être dur oui je le sais... mais ne fais confiance à personne...


Le mercenaire vint saisir le royal visage noirci par la crasse entre ses mains trapues avant de continuer, toujours haletant.

''Je t'en supplie, ne crois personne, si ce n'est moi, je me battrais avec toi, tu seras pas seule pour affronter tout ça. ''

Jake lui sourit doucement avant de poser ses lèvres sales contre les siennes, un petit moment de douceur et de répit malgré la situation...

''Contact ! Contact !''

Hurla une voix quelque part alors qu'une rafale de tirs vint s'abattre sur le coin du mur où les amants s’étaient abrités. Jake hurla de surprise, venant jeter sans ménagement la souveraine au sol pour la protéger des tirs, alors que lui resta collé contre le mur criblé d'impacts, faisant voler des morceaux de dura-béton au sol.

Un nœud se forma dans la gorge du jeune homme alors qu'il sortit la tête de son couvert, répliquant au tirs, abattant un des assaillants. Mais du peu qu'il avait pu voir, il y'en avait encore au moins cinq. mais la situation n’était plus en leur faveur, elle devait fuir quitte à se qu'il crève pour elle...

D'un regard suppliant et déchirant, le fusil blaster fumant en main, le jeune homme regarda la jeune femme au sol avant de lui crier d'une voix cassée :

''Sauve toi je t'en supplie... sauve ta vie, je vais le retenir le temps que je peux... Je t'aime l'oublie jamais...''

Pointant le fusil blaster vers elle, il tira deux ou trois fois au ras de ses pieds pour qu'elle se décide un peu plus vite à se mettre à courir

''Cours putain!!!''

S'allumant une cigarette qu'il coinça entre ses dents, le jeune homme sortit de sa planque pour tirer une nouvelle fois...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emalia Kira
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 504
Âge du perso : 37 ans
Race : Humaine
Binôme : Au lit : Jake Darinson

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chancelière Suprême de la République
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Dim 9 Nov 2014 - 22:49

Jake avait simplement ri. Pourquoi ? Elle s’était attendue à ce qu’il soit incrédule, ou bien en colère, ou bien compatissant… Mais qu’y avait-il de drôle dans ses projets de Chancellerie ?! Mais finalement, il l’acceptait. Il la soutiendrait. Emalia sentit soudain un énorme poids s’évaporer à l’intérieur de sa poitrine. Comment avait-elle pu douter de la solidité de leur relation ? Cela faisait bien des mois, maintenant, que Jake était son meilleur allié. Lui qui était si différent, si surprenant, si inconvenant…
Elle écrasa ses lèvres contre les siennes, prise d’une brusque fureur de vivre. Ce qu’elle était fière, finalement ! Même si les Sith parvenaient à retirer sa planète, elle ne voulait rien regretter de tout ce qu’elle faisait à partir de ce soir !

- Bien sûr que non, s’exclama-t-elle ensuite, si je ne voulais plus de toi, gros bantha, je t’aurais pas emmené ici ! Et je peux pas te laisser parce que j’ai besoin de toi jusqu’au bout pour accomplir tout ça !

Sa voix n’était qu’un murmure enflammé, car elle ne voulait pas attirer à eux leurs ennemis. Elle était encore un peu essoufflée, et il lui semblait que quitter les bras de son compagnon serait synonyme d’un retour vers le danger. Elle y resta donc blottie et acquiesça vigoureusement au propos de Jake.

- Non, personne. Je ne croirai personne d’autre que toi. C’est promis. Promis.


La voix avait hurlé brusquement. Contact, contact. Qu’est-ce que cela signifiait ? Emalia n’était pas au fait des langages militaires et apparentés. Mais vu l’air qu’avait pris Jake, ça ne lui disait rien qui vaille. Elle laissa le champ libre à Jake pour qu’il réplique à tirs de fusil blaster puis se figea derrière lui en attendant la suite, prête à suivre les ordres du mercenaire.

Sauf que lorsque l’ordre vint, sa bouche se déforma en un rictus d’incompréhension. QUOI ?! Et où irait-elle, sans lui ? Qui l’aiderait ? Et une fois en sécurité comment ferait-elle pour le retrouver ? Puis elle comprit brusquement : Jake était prêt à mourir pour qu’elle puisse s’échapper. C’était complètement insensé ! Avait-on idée d’un pareil sacrifice ?!

- Jake arrête ! cria-t-elle d’une voix beaucoup plus aiguë qu’elle ne l’aurait souhaité. Je peux pas partir sans toi, tu es fou ! Tu… Aaaahiiii !

Il lui tirait dessus, le sagouin ! Emalia ne put s’empêcher de reculer de quelques mètres, affolée, serrant dans ses mains glacées le blaster que lui avait donné Jake. Avec une nouvelle salve de tirs, elle tourna les talons et se mit à courir pour ne pas rester dans la ligne de mire ni de Jake, ni de leurs assaillants.

*Gauche. Cours, cours, cours.*

Et elle courut sans réfléchir, les yeux plein de larmes, les pieds mouillés et douloureux sur le permabéton, agitée de sanglots incontrôlables. Pourquoi, pourquoi avait-il fait cela ? Il ne s’en sortirait jamais, à cinq contre un ! Et qu’arriverait-il s’ils ne le tuaient pas ? Ils leur suffiraient de la faire chanter ! Et le fait même de ne pas savoir si Jake ou non survivrait serait un doute insupportable dans sa vie. Quelques minutes auparavant, elle était assez forte pour se battre pour la Chancellerie et brusquement amputée de son amant, elle s’en sentait incapable. A quoi aurait alors servi le sacrifice de Jake ? NON ! Ca n’était pas possible ! Elle ne pouvait pas accepter une situation pareille !

*Gauche. Cours, cours, cours.*

Les ruelles se ressemblaient toutes, elle ne savait pas laquelle choisir. Il lui semblait que des yeux menaçants l’observaient des coins noirs entre les conteneurs, les poubelles, depuis les fenêtres sombres et dans les tout-à-l’égout sordides. Ils étaient descendus si bas dans Coruscant ! Jamais elle n’avait mis les pieds dans un endroit si mal famé. Qui l’aiderait, ici ? Personne. Personne ne la croirait quand elle dirait qu’elle était une Reine, pas avec sa robe déchirée et ses pieds nus. Et même si on la croyait, on ferait d’elle une otage, et elle serait de nouveau prisonnière ! Mais NON ! Zut alors !

*Gauche. Cours, cours, cours.*

D’un revers de la main, elle essuya ses larmes, étalant sur ses joues rougies par sa course le noir de son maquillage. Elle serrait les dents, accélérant sa course, tenant le blaster contre sa poitrine. Impossible. Elle n’avait nulle part où aller. Comment laisser Jake ? L’imbécile. Elle n’aimait pas DU TOUT qu’on décide pour elle. Elle allait le lui montrer !

*Gauche.*

Elle s’immobilisa, le souffle court. A sa gauche, trois des assaillants étaient encore debout, retranchés derrière une panneau de métal qui faisait office de barricade. Deux étaient à terre, probablement abattu par Jake, qui tirait d’un peu plus loin. Quant à elle, ils ne l’avaient pas vue. Très bien. Elle se campa bien droite sur ses deux pieds, et leva son blaster en le tenant des deux mains. Stabilisa sa respiration tel que Jake le lui avait appris. Visa avec les deux yeux tels que Jake le lui avait appris, visant la tête de celui le plus à gauche. A moins de cinq mètres, elle avait ses chances, se persuada-t-elle. Au moins une sur deux.

Elle retint sa respiration juste avant de tirer, prête à faire demi-tour et détaler une fois de plus une fois le coup parti, car les deux autres allaient certainement vite comprendre qu’ils étaient encerclés…

Le coup partit, et elle ne put empêcher un cri de s’échapper de sa gorge.

C’était très très inconvenant, ce qu’elle venait de faire. Jake allait être fort mécontent qu’elle ait pris un risque pareil. Mécontent mais vivant !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 4110
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Dim 9 Nov 2014 - 22:49

Le membre 'Emalia Kira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :



Tir d'Emalia réussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Darinson
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 314
Âge du perso : 30 ans
Race : Humain
Binôme : Mat' et Lloyd

Feuille de personnage
Activité actuelle: Défonce de l'impérial avec Korgan
HP:
46/98  (46/98)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Sam 22 Nov 2014 - 11:07



La rage au ventre, le mercenaire regarda la femme de sa vie filer devant ses yeux émeraude.

''Prenez ça bande de fils de putes ! ''

Lâchât-il dans un élan de colère assortit d'une rafale de fusil blaster qui alla rebondir sur la parois du bâtiment d'en face. « Il sont plus que quatre... T'es tout seul... C'est pas perdu... mais c'est mal barré... Bon sang pourvu qu'elle s'en sorte au moins... ».

Jake avait prit une décision difficile. Mais il s’était résolu à la faire partir d'ici. Il était évident que tout les deux étaient coincés et à quoi cela les avanceraient-ils s'ils mourraient ici ? Qu'adviendrait-il des enfants ? Oui, même si c'était déchirant, c'était sans doute le mieux à faire, même si Émalia n'avait pas comprit, peut être le comprendrait-elle après ? Si cela devait être un sacrifice nécessaire pour leur survie, Jake y était prêt.
Une nouvelle rafale arriva dans sa direction, se remettant à couvert, un morceau de perma-béton arraché du mur vint lui érafler le visage alors qu'il pesta entre ses dents serrés, ne laissant sortir que son arme dont il tira à l'aveuglette en direction des ennemis.

Il était coincé, après quelques minutes d’échange de tirs intense, il ne pouvait plus sortir. Grognant de rage, son attention fût cependant détourné par des cris.

''On se fait prendre à revers !''

Caché dans le recoin du mur, le sang de Jake ne fit qu'un tour, bon dieu... Elle était givré... Et elle allait se faire tuer comme une idiote si il restait là. Pas le temps de se questionner ! Le mercenaire sortit de sa cachette et traversa la rue. Les deux restant caché derrière le petit muret levaient à présent leur arme vers Émalia. Jake arrivant tel une fusée sauta par dessus le parapet
et faucha les deux survivant d'une rafale dans le dos. Au sol et haletant, il regarda la Reine planté devant lui à quelques mètres et lâcha d'un ton fort mécontent en secouant la tête comme quelqu'un qui ne voulait pas croire se qu'il avait vu :


''Mais bon sang... ! T'es encore plus siphonnée que moi ! Qu'est ce qui t'es passé par la tête bordel de merde ?!''

Son regard émeraude et dur, se radoucit cependant alors qu'il se releva.

''Enfin... Finalement, merci... Heureusement que t'étais là... Je sais pas si j'aurai pu m'en sortir tout seul...''

Laissa échapper le mercenaire dans un soupir de soulagement avant de se rapprocher d'elle.
Un baiser passionné vint s'abattre sur les royales lèvres, un baiser qui avait un peu le goût de quelque chose qui ressemblait à « j'ai bien cru que je te reverrais jamais ».
Cependant, aussi bon et salvateur soit-il, il fut bref, tout les deux ne devaient pas rester là, le boucan de la fusillade avait dû ameuter les autres, car il en restait probablement encore un ou deux, si ce n'était, une petit poignée à leur trousses.

Vérifiant que les soldats étaient bien morts en leur lâchant un petit tir dans la tête chacun -valait mieux être sûr- Jake se tourna vers Émalia, le visage dégoulinant de se qui fut auparavant son maquillage.

''Bienvenue dans mon monde... En tout cas... j'ai bien fais de t'apprendre à te servir de ça.''

Désignant le blaster du menton un léger sourire au lèvres avant de poursuivre :

''Si ça continue tu vas pu avoir besoin de mes services ! Et si jamais le truc de chancelier ne marche pas, tu peux toujours trouver une reconversion dans le mercenariat ! Bon, on va s'en sortir! Il s'attendent sûrement pas à ce qu'on leur tende une embuscade. Je vais déplacer un des corps dans la rue et le piéger, et dans l'effet de surprise on abattra les derniers. Tiens, prend ce fusil blaster, c'est le même principe que le petit, mais ça tir en rafale et ça à plus de recul, alors tiens le bien qu'il te saute pas des mains! ''

Tendant le fusil qu'il avait ramassé prés d'un corps à sa majesté, Jake se saisit ensuite du cadavre qu'il tira dans la rue. Dégoupillant une grenade mais laissant la poignée dessus, il plaça le corps par dessus, dès que quelqu'un viendrait bouger le corps la poignée sauterait et amorcerait l'explosif.
Venant ensuite se remettre à couvert près d'Émalia, le jeune homme se saisit de la radio d'un des combattants, et fin un clin d’œil à sa chère et tendre moitié.

''Hey les gars, faudra faire mieux, on vous a laissé un ptit cadeau dans la rue. Je serais vous, je rentrerais chez moi, parce que vu votre talent vous allez pas devenir riche...''

Un grésillement se fit entendre dans l’écouteur suivit d'un :

''Fils de chi..''

Mais Jake coupa la communication avant de revenir sur Émalia.

''Bon je crois qu'on les a foutu en rogne comme il faut, ils vont sûrement pas tarder à débarquer. Des que la grenade saute, on ouvre le feu à volonté !''

Se mettant en position, le jeune homme et sa compagne n'avaient plus qu'à attendre. Alors que quelques minutes plus tard, quatre autres soldats arrivèrent au petit trot dans la rue. Un d'entre eux se rapprocha du corps étendu au sol, le retournant du bout du pied, fronçant les sourcil alors que la poignée de la grenade, d'un cliquetis mécanique sauta hors de son logement...

''Embusca....''

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emalia Kira
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 504
Âge du perso : 37 ans
Race : Humaine
Binôme : Au lit : Jake Darinson

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chancelière Suprême de la République
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Jeu 11 Déc 2014 - 17:15

Emalia avait observé avec perplexité le mouvement convulsif de l’ennemi, une tâche rouge dans la nuque. Elle l’avait touché, en plein dans le mille. Il devait n’avoir même pas souffert. Alors, c’était donc si facile ? Elle avait tiré sur un homme à bout portant et d’un instant à l’autre, il était passé de vie à trépas. Soudain l’existence paraissait si fragile, si absurde. La souveraine baissa son arme, prise de tremblements, et incapable de la relever : l’effet de surprise était passé, elle savait qu’à ce petit jeu-là, elle ne pourrait pas gagner deux fois de suite. Elle devait avoir eu une chance inouïe, mais désormais elle était en position de faiblesse.
Les agresseurs réagirent vite, faisant volte-face pour se défendre. Elle n’avait nulle part où se cacher et surtout, savait qu’elle n’en aurait pas le temps. Alors elle resta là, sonnée par ce qui venait de se produire et tremblante devant la mort qui la faucherait si vite.

Mais tandis qu’elle se tenait là, pantelante et les joues humides, Jake surgit de nulle part et, d’une rafale bruyante, mit un terme à la menace. Il fallut plusieurs secondes à la souveraine pour se rendre compte qu’il s’adressait à elle. Ses yeux se remplirent de nouveau de larmes. Est-ce qu’il plaisantait ?

- Et tu aurais voulu que j’aille où, toute seule ?!
lui cria-t-elle en serrant les poings, sa voix s’élevant dramatiquement dans les aigus.

C’était la vérité, en plus : Emalia n’avait jamais pris une navette publique de sa vie, ni été seule dans les rues pour trouver son chemin. Depuis toujours, tout le monde s’était occupé de ses déplacements sans qu’elle n’ait à se soucier de rien d’autre que de ses affaires personnelles. Alors dans les bas-fonds de Coruscant ? La planète n’aurait fait qu’une bouchée d’elle. Ce qu’avait voulu lui offrir Jake n’était pas la vie, mais un répit insignifiant. Et puis, ils s’en étaient sortis, n’était-ce pas tout ce qui comptait ?

- Mais, ton visage… Tu es blessé encore !
s’écria-t-elle, affolée.

Emalia courut vers lui pour le rejoindre et l’aider à se relever, non loin des cadavres affaissés sur la chaussée humide. Elle en détourna le regard, dérangée par leur inertie morbide. Ils échangèrent un baiser silencieux, car il n’y avait pas de mots pour expliquer ni leur détresse, ni leur bonheur incongru d’être toujours en vie près l’un de l’autre.

Puis Jake s’attacha à sa besogne et la souveraine tint maladroitement le fusil. Il lui semblait trop volumineux pour ses petites mains blanches, et se garda bien de l’utiliser pour ne pas signaler plus encore leur position à l’ennemi. Elle sourit brièvement entre ses larmes aux plaisanteries de son amant en cherchant, toujours pieds nus, un endroit où se dissimuler en attendant Jake. Elle décida qu’une série de briques, vestige d’un début de construction d’habitation, ferait un mur parfait pour éviter les projectiles dus à l’explosion s’ils les atteignaient et les dérober aux regards de leurs ennemis. En se recroquevillant derrière son abri temporaire, elle fut secouée d’un frisson nerveux. Bien sûr qu’elle ne serait pas capable de faire un métier pareil. Avait-on idée d’aller jusqu’à pareille violence ? Elle n’était qu’une jeune femme qui parlait aux holos, il n’y avait pas besoin d’employer de si gros moyens avec elle. La faire chanter avec quelques menaces auraient certainement suffi. Pourquoi s’était-on donné toute cette peine, alors ? Qui avait le culot et les relations de lancer à ses trousses de pareils individus ? Etait-ce une habitude sur Coruscant d’avoir recours à ce genre de service ? Elle se demanda si, en tant que Chancelière, elle aurait à utiliser ce genre de moyens privés. Elle ne le saurait peut-être jamais… Mais le monde politique du Noyau dépassait désormais tout ce qu’elle avait pu imaginer jusqu’alors. Jake avait raison : ne faire confiance à personne…

Emalia se releva pour voir où en était son compagnon, juste au moment où celui-ci la rejoignait au pas de course. Elle se poussa pour lui faire de la place, observant de ses grands yeux effrayés tous ses faits et gestes. Il paraissait fou, de les provoquer comme cela, mais elle avait confiance en lui. Il était la personne qu’il lui fallait pour la sortir de ce genre de situations. L’attente, néanmoins, lui parut si longue qu’à plusieurs reprises, sa main libre chercha celle de Jake pour la serrer fort. Mais aussitôt il reprenait en main son fusil et elle se repositionnait de même.

L’ennemi finit par reparaître. Au nombre de quatre, les individus évoluaient rapidement, et Emalia se rendit compte qu’elle ne parviendrait pas à viser ces cibles mouvantes.

Et puis brusquement, l’explosion eut lieu et de frayeur, elle se recroquevilla dans son abri de fortune, sa main libre sur la bouche pour étouffer la terreur qui voulait s’en échapper. Pendant ce temps, Jake ouvrait déjà bruyamment le feu. Il lui fallut plusieurs secondes pour se remettre sur ses pieds et tenter un regard vers l’extérieur. Un homme est inerte à terre, probablement soufflé par l’explosion, et un autre non loin rampait en poussant des grognements douloureux. Jake abattit sous ses yeux l’un des ennemis toujours debout tandis que l’autre courait à couvert. Emalia le visa avant de renoncer – il était trop loin. Plutôt, elle visa celui qui gigotait encore au sol et tenta plusieurs tirs. L’un d’eux fit mouche et arracha un nouveau cri de douleur à l’ennemi. Elle ne l’avait pas abattue mais au moins était-il dissuadé de tenter de se relever pour faire usage de ses armes…

Finalement, Jake parvint à toucher le dernier des ennemis encore dangereux, grâce une rafale qui transperça la tôle derrière laquelle le malheureux avait tenté de se protéger. Et puis un silence de mort retomba sur la rue. La pluie mouillait la rue avec discrétion, voilant d’une brume humide le spectacle des corps sans vie sur la chaussée.

- C’est… C’est fini, Jake ?
murmura la Reine d’une voix blanche.

Elle le suivit prudemment hors de leur cachette, tandis que le mercenaire vérifiait que leurs poursuivants étaient bien morts et ne pourraient appeler de renforts. Seul un vivait encore, celui dont la jambe avait été blessée dans l’explosion. Il n’essayait même pas de fuir, et Emalia s’approcha doucement de lui, arme au poing pour tenir l’homme en respect. Mais ses mains tremblaient, tout autant que sa voix lorsqu’elle demanda :

- Qui êtes-vous ? Qui vous a envoyé ?


Sous sa visière, l’individu eut un regard perdu. Il respirait bruyamment.

- Pas… Pas au courant… Contrat… C’est comme ça…


Oui, bien sûr. Le commanditaire avait veillé à ne pouvoir être identifié. Elle perdait son temps. Alors elle leva son arme, visa le cou et tira. De sang-froid, cette fois, elle regarda le corps passer de l’agitation à l’inertie totale, tandis que derrière elle les pas de Jake se rapprochaient. Mais elle ne pouvait se retourner vers lui, car ses yeux étaient obnubilés par la mort. Ainsi, c’était fait. Elle avait tué. Deux fois en une seule journée. Jake avait dit qu’il le lui apprendrait, et désormais plus personne ne lui ferait croire qu’elle était incapable de se défendre.

- Il ne savait rien,
murmura-t-elle à son amant dans son dos. J’ai froid, Jake. Je veux rentrer, maintenant.

En effet, sa peau était couvert de chair de poule, ses pieds nus sur le sol humide, ses cheveux détrempés par la pluie et sa robe déchirée.

Mais la soirée s’achevait, et les heures du petit matin sonnaient l’heure de rentrer à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Darinson
$$ Mercenaire $$
$$ Mercenaire $$
avatar


Nombre de messages : 314
Âge du perso : 30 ans
Race : Humain
Binôme : Mat' et Lloyd

Feuille de personnage
Activité actuelle: Défonce de l'impérial avec Korgan
HP:
46/98  (46/98)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Mar 23 Déc 2014 - 22:43



Tout avait été très vite. L'embuscade avait eu le succès escompté, leur ennemis étaient tombés un à un après l'explosion de la grenade dissimulée sous le corps du mercenaire étendu au sol.
Jake avait bien sûr compté sur l'aide de sa majesté, mais elle n'avait pu tirer, cela aurait pu leur être funeste mais le jeune homme blessé ne pouvait pas lui en vouloir, elle s'en était tout de même bien sortie pour une gratte papier.

Spoiler:
 

Allant regarder si le soldat qui s'était caché derrière un mur de taule était bien refroidi, le mercenaire revint lentement vers Émalia qui avait abattu le dernier survivant presque de sang froid.

Alors qu'il la regardait se retourner vers lui pour l'informer qu'elle n'avait rien pu obtenir de l'homme, Jake resta un instant silencieux fouillant dans sa poché de veston pour en retirer une cigarette qu'il plaça entre ses lèvres avant de l'allumer. Soupirant un nuage de fumé avant de se rapprocher d'elle pour passer la veste noire de son costume sur ses frêles épaules pour l'aider à se réchauffer un peu, le jeune mercenaire ajouta d'une voix résignée :

"Fallait pas s'attendre à avoir une réponse, ça marche comme ça dans le métier , tu dois bien t'en douter. Tien ça va te réchauffer un peu."

La frictionnant doucement mais énergiquement au fond de cette rue froide des bas quartiers, Jake la regarda un instant avec un sourire d'amoureux transit épuisé mais cependant fier.

"On s'en est bien sortit... TU t'en est bien sortie. Si tu n'avais pas été là je serais mort... Allez viens... tu es gelée..."

Passant son bras autour des hanches de la jeune reine autant pour la réchauffer que par plaisir de la savoir bien vivante et à ses côtés, le mercenaire marcha pour s'engouffrer un peu plus loin dans la rue.

La suite ne fût pas aussi compliquée que les récents événements. Errant quelques temps dans les rues, se réchauffant parfois à un feu d'ordures que Jake allumait par ci par là, une navette avait été dépêchée pour les retrouver, mais cette fois, pas de tueurs à gage, pas de mercenaire payés pour les réduire au silence, juste des gardes royaux, dans leur bel uniforme réglementaire.

Après les avoir tenu en joue de son blaster, toujours tiraillé par le doute sur leur identités, Jake baissa finalement son arme et fit signe à la jeune femme de sortir de sa cachette improvisée.
Aussitôt à découvert, elle lui fut arraché par un médecin qui s'empressa de la faire monter en premier pour vérifier son état de santé alors que lui, resta planté là quelques instants seul au milieu de la rue à quelques mètres du vaisseau. Un petit regard complice les avait retenu un instant avant que le médecin vienne le la lui voler, mais le mercenaire était cependant heureux, ils étaient vivants.

Cela avait été difficile. Mais ils s'en étaient sortis parce qu'elle et lui avaient été ensemble. Ils s’étaient battus cote à cote, c’était peut être ça aussi l'amour, ne rien lâcher même quand ça allait foutrement mal...

S'allumant une cigarette, Jake resta au milieu de la route, attendant qu'il ai l’autorisation de rentrer dans la navette, ce qui ne tarda pas.
Le sas s'ouvrit alors que le médecin lui fit signe d'approcher. Celui ci avait les joues rouges, la reine avait du l’enguirlander menu d'avoir laissé le mercenaire son compagnon blessé dehors, ce qui l'avait d'ailleurs bien fait sourire. Mais il était normal que la reine soit la première à être soignée...

Jetant sa cigarette qu'il écrasa de sa chaussure noire, il s'avança vers la petite navette, et croisant le médecin, le mercenaire à la gueule en sang et toute cabossée lui fit un clin d’œil avant d'ajouter :

''Hey ça roule toubib ?''

Puis le mercenaire s'engouffra dans la petite navette avant que le sas ne se ferme et qu'elle s'envole bien loin de ces bas quartiers qui faillirent les engloutir.
Mais pas d'effusions de joie en publique, Jake s'asseyant près de la reine se devais de rester distant. Mais le petit regard complice qu'il lui envoya était tout sauf distant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emalia Kira
¤ Dirigeant ¤
¤ Dirigeant ¤
avatar


Nombre de messages : 504
Âge du perso : 37 ans
Race : Humaine
Binôme : Au lit : Jake Darinson

Feuille de personnage
Activité actuelle: Chancelière Suprême de la République
HP:
64/64  (64/64)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   Lun 26 Jan 2015 - 18:01

- Si tu n’avais pas été là…

Emalia haussa ses épaules transies par le froid et leva vers Jake un regard lassé. Il avait placé entre ses lèvres une cigarette qui fumait déjà malgré la fine pluie intermittente, et la souveraine regretta presque de n’avoir rien de comparable pour se réconforter. Elle n’avait aucune addiction, si ce n’était celle de la présence du mercenaire.

- … je serais morte idiote, conclut-elle, un petit sourire en coin naissant sur ses lèvres.

Si elle n’avait pas rencontré Jake, elle en était sûre, ces bandits l’auraient certainement descendue quelques minutes à peine après leur accident. Mais son amant ne lui avait pas qu’appris à tirer avec un blaster : sa façon de vivre lui avait montré qu’il fallait tenir le coup jusqu’au bout, se battre becs et ongles parfois pour survivre. Elle avait appris que la violence n’était pas l’apanage des soldats et des malfrats, et que n’importe qui pouvait l’utiliser contre… ou pour elle. Un bien ou un mal, elle n’aurait su le dire. En tout cas, ses adversaires à la Chancellerie étaient totalement en possession de ce moyen contre elle. S’abaisserait-elle à envoyer des assassins aux fesses de Scalia, elle aussi ? Certainement pas. Elle avait décidé de la jouer à la loyale, qu’importaient les actes de ses détracteurs. Tout ce qu’ils feraient seraient autant de preuves de la corruption de cette République qu’elle étalerait au grand jour.

Mais elle n’avait plus la force de songer aux épreuves qui l’attendaient au Sénat. Elle avait froid, faim, avait peur pour ses enfants et l’envie de s’amuser semblait s’être envolé à tout jamais. Pour une dernière soirée en amoureux avant le grand saut dans le bain du Sénat, c’était raté…

- Tu sais, j’ai bien peur que ce ne soit que le début,
lui souffla-t-elle lorsqu’il l’étreignit tendrement.

Certainement, il s’en doutait déjà. Elle avait sauté à pieds joints dans les ennuis, avec cette candidature à la Chancellerie. Il faudrait attendre pour savoir si ces ennuis seraient de taille à lui faire regretter son choix…

Ils errèrent tous deux de longues minutes, qui lui semblèrent interminables. Etrangement, les ruelles étaient désertées, bien que parfois un visage apparût furtivement derrière une vitre encrassée. Les gens devaient avoir l’habitude de se cacher lorsqu’ils entendaient des détonations, supposa-t-elle. Elle n’avait pourtant pas de compassion pour eux : la police n’était pas là, personne ne l’avait donc appelée ; personne n’était sorti pour les aider. Tout ici dans les bas-fonds lui apparaissait égoïste – bien plus égoïste que les jeux hypocrites des personnages haut placés qu’elle côtoyait ordinairement.

Au détour d’une ruelle, enfin, ils entendirent un véhicule et virent ses phares mobiles balayer les ruelles. Emalia se dissimula sur ordre de Jake, mais bientôt elle reconnut elle aussi les uniformes. Enfin ! Enfin on venait les chercher, les ramener au chaud dans ses quartiers sénatoriaux, enfin elle allait pouvoir serrer contre elle ses enfants !

Un médecin avait été dépêché sur place, à qui elle garantit n’avoir pas vraiment mal – à part peut-être au cou, oui, lorsque leur navette avait chuté. Il lui fit promettre de faire une visite médicale le lendemain même et elle le convainquit avec rudesse de s’occuper de son compagnon plus sérieusement blessé. Les gardes présents ne posèrent aucune question – un enquêteur les rencontrerait sûrement le lendemain pour qu’une plainte soit déposée. Bien sûr, elle ne conduirait à rien. Emalia n’avait aucun espoir : sur Coruscant, des mains de maître payaient grassement la pègre locale pour que ce genre de sale boulot soit fait de manière anonyme.

La navette s’était envolée – craindrait-elle une nouvelle attaque à chaque décollage, désormais ? – et Jake s’était vu appliqué des bandages rudimentaires le temps qu’il soit recousu proprement à un hôpital. Elle ne pourrait l’y accompagner, mais se débrouillerait pour qu’il reçoive des soins dignes d’un Sénateur. En attendant, il fallait savourer leurs derniers instants ensemble, et au diable les convenances. Elle ne pourrait certainement plus cacher très longtemps sa liaison avec ce mystérieux mercenaire, alors autant profiter de leurs derniers instants de tranquillité.
A ses aises, donc, la souveraine posa sa tête sur l’épaule de Jake et soupira en cherchant de ses doigts glacés la main sale de son amant. Elle la serra, les mots ne pouvant traduire tout le soulagement qu’elle pouvait ressentir à l’instant.

Elle avait tant appris, elle avait tant risqué ce soir… Mais elle savait qu’au petit matin, toute sa rage de vaincre serait revenue, renforcée par ces nouvelles leçons.
Elle ne serait peut-être pas Chancelière, mais on ne l’abattrai pas comme ça. Ni elle, ni son Darinson, ni ses enfants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echappée nocturne [PV Jake Darinson]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Echappée nocturne [PV Jake Darinson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-