La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2444
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Jeu 12 Juin 2014 - 12:53

Jenny n'avait toujours pas d'identité réelle mais elle avait un visage. Joclad ayant confirmé Luke était sûr de deux choses: le DJ qui l'avait dessiné n'avait pas dessiné n'importe quoi et surtout pas n'importe qui, secondement, la Sith avait un poste important au milieu des siens. Violente comme tous les Siths sinon encore pire, la Némésis du Hapien répondait à tous les critères par excellence du grand méchant en devenir. Selon son camarade -devenu Chevalier entre temps lui aussi.- elle était jeune, exactement comme l'avait songé Luke à sa voix, sa façon d'agir et les compliments jetés par les clients dans la boîte. De plus, elle aurait parlé de villes entières rasées sous ses ordres à son prisonnier, et bien que cela puisse être un peu gros, le blond avait la mauvaise sensation qu'une certaine vérité flottait sous ces vantardises. Cette femme était terrible, âgée de la 20 aine environ selon ce qu'il avait évalué avec Joclad, elle était une puissance maléfique en devenir qu'il fallait absolument arrêter. Le traité ratifié avec les Siths n'aidait cependant pas vraiment Luke qui devait se montrer suffisamment fin pour fouiller sans avoir l'air de briser les lois, car évidemment ces maudits guerriers Noirs avaient la sale habitude de pleurer dès qu'un Jedi semblait les soupçonner. Le Hapien n'était pas pour la discrimination systématique mais il fallait être plus qu'aveugle-puisque lui-même s'en rendait compte- pour ne pas remarquer que la majorité des Siths ne jouaient pas le jeu du respect de la République.

Une fois de plus donc, le jeune Jedi se trouvait sur Coruscant, cette ville maudite qui ne lui avait toujours apporté que des ennuis. Pas une seule fois il se souvenait avoir apprécié son séjour en ces lieux. Ou en fait si, peut-être une, et une rencontre également mais sans mentir, cette dernière avait engendré bien des problèmes bien qu'elle ait eu un côté très positif. C'était aussi sous un autre angle de "vue" que le jeune homme foulait le sol dur et trop propre pour être honnête des quartiers dits "à niveau de vie moyen" puisqu'il l'avait fait en tant que Padawan auparavant. Un peu enfant pour le coup, Luke espérait vainement que ce statut, à défaut de lui apporter une certaine arrogance-totalement prohibé de ses principes.- il le protègerait un peu de cette poisse qui le collait au sein de Coruscant.

Sans savoir réellement par où commencer sans soulever de vagues, le jeune chevalier s'était habillé en civil, il ressemblait à un garçon de bonne famille sans être non plus extrêmement riche, histoire d'attirer la confiance sans l'envie. Ainsi, il passait innocemment entre les gens, demandant à ceux dont l'aura lui semblait plus pacifique s'ils n'avaient pas vu "Jenny", sa "petite amie". Une idée très simple qui fonctionnait en général, d'autant plus qu'aveugle et n'ayant pas l'accent coruscentien, il passait facilement pour un touriste égaré, dont le Datapad-quel manque de chance !- ne marchait plus. Il racontait que pendant leurs autres voyages Jenny et lui avaient l'habitude de décider d'un endroit où se retrouver s'ils se perdaient dans la foule mais que cette fois, la seule où il s'était égaré, ils n'en avaient pas eu le temps. Sa voix claire, son physique angélique et son handicap visible de loin grâce à sa canne blanche ou ses yeux fixes de près attisaient la confiance et la sympathie sans aller jusqu'à la pitié. Malgré un air un peu timide dont le jeune chevalier ne se départirait jamais malgré lui, il avait appris à jouer de son charisme, un charisme encore bien sous-estimé que Saï avait pourtant développé -et que lui devrait continuer à travailler- en tant que Jedi Consulaire. Mentir ne plaisait pas à Luke, mais il savait que c'était parfois utile, et cette idée de demander à la foule "qui à vu ma petite amie" sans leur servir une histoire dramatique qui les feraient fuir de peur de s'y trouver mêler "elle a été enlevée" était meilleure que ce que l'on pouvait croire, car oui, les passants observaient... Une jolie fille comme Jenny ne passait pas inaperçue, de plus on lui indiquait des lieux de vie commune tout à fait crédibles dans lesquels il pourrait la retrouver ou demander de l'aide.

Malheureusement le Hapien avait fait fausse route jusque là, même dans la boîte de nuit qu'ils avaient côtoyé. Il allait devoir se résoudre à visiter les bas-fond que la vermine n'avait jamais du quitter, probablement car elle s'y sentait bien. Poussant un soupir, mi contrarié, mi surpris de ses propres pensées assez agressives, le jeune Jedi tenta de retrouver son objectivité, peine perdue, il n'aimait vraiment pas Jenny et son honneur bafoué demandait réparation. Décidément elle pouvait se vanter d'avoir réussi à faire sortir Luke Kayan de ses gonds car ce n'était pas fréquent. Le gamin qui demeurait des heures devant la baie vitrée à observer le soleil arriver avait gardé sa patience infinie ou presque... Une fois franchie, impossible de revenir en arrière, le seuil de tolérance était si haut que le "pardon" n'existait pas et le blond devait se contenter de minimiser son énervement. Combien de temps allait-elle encore le faire courir sur cette damnée planète si tentée qu'elle y soit encore ?

Tiré de ses pensées entre deux "niveaux" de Coruscant, le chevalier répondit à une secousse dans la Force, comme s'il lui parlait pour la "remercier" car elle venait de lui indiquer un problème. Ignorant encore la cause, le jeune homme voila sa présence, pas totalement car si lui avait senti la présence c'est qu'elle était proche et que leurs auras s'étaient rencontrées. Mais il tenait à se faire passer pour moins expérimenté qu'il ne l'était, peut-être un touriste avec un entraînement basique de Jedi ou quelqu'un qui possédait naturellement le don sans l'avoir travaillé. Dévoiler ses capacités dans l'endroit où il se dirigeait, avec le risque de rencontrer quelqu'un comme Jenny c'était s'exposer aux mêmes ennuis que précédemment, ce que le Hapien voulait à tout prix éviter. Premièrement ce serait une perte de temps, deuxièmement, n'étant pas invincible ni -trop-suicidaire, il avait à coeur d'évinscer au mieux ce qui pouvait l'être question problèmes.

L'aura qu'il avait furtivement sentie avant de devoir se couper de la Force lui dit quelque chose, comme s'il la connaissait sans la reconnaître. Sans doute un mélange de véracité et d'imagination, celle qui l'avait plongé dans ses souvenirs et dans son futur à la fois. Un futur où il retrouvait Jenny et l'arrêtait enfin. Cet endroit "sentait" la Sith, il se rappelait tant et si bien des détails de leur mésaventure que son aura surgissait en chaque personne un tant soit peur sensible à la Force qu'il croisait. Levant les yeux par pur réflexe vers la provenance des bruits éventuels et de la présence plus ou moins devinée, l'aveugle ramena sa canne devant lui, portant machinalement son autre main à sa tunique sous laquelle se cachait son sabre-laser bien qu'il soit du genre à dégainer vraiment en cas d'urgence. Un geste anodin pour quiconque le prenait pour un touriste égaré, facile à deviner pour une personne initiée à la Force.


-Bonjour

Tenta-t-il d'une voix posée bien qu'un soupçon inquisitrice, mais quoi de plus normal ? Il était un aveugle qui venait de s'engouffrer dans un ascenceur à l'instant pour changer de niveau et se retrouvait face à une inconnue assez silencieuse. Civil ou Jedi, c'était normal de ne pas être tout à faire rassuré... Oui, même en étant chevalier d'ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Ven 20 Juin 2014 - 0:05


Cela devait bien faire plus d’une année et demie que je n’avais pas remis les pieds dans les mondes du Noyau. J’avais abandonné la République et les Jedi pour embrasser un « idéal » si plaisant et où j’avais l’impression d’être réellement utile. Non pas pour les autres, mais pour mon compte. Oui, je suis une égoïste, je ne le nie pas. Ce que je souhaite, je le prends. Je suis une Sith. Mais affirmer que j’avais abandonné les Jedi… Non. C’est eux qui n’ont rien compris. Qui s’entête dans des idéaux vieillissants et caduques. Suivre leur crédo avait été une erreur. Fort heureusement pas trop grave, puisque je n’avais jamais réellement adhéré à leur Code et leurs principes. Ils n’avaient pas réussi à me formater pendant mon enfance. Et bizarrement, ceux qui n’ont pas pu être « conditionnés » trouvent tous que l’Ordre se fourvoie totalement. Il faut dire que prôner la paix et la justice dans la galaxie alors que la galaxie n’a nullement envie de cela est totalement inutile. Eux qui sont soit disant à l’écoute des autres, pourquoi continuent-ils de les ignorer ?
L’égoïsme, l’arrogance tout comme la violence sont des traits naturels de l’individu. Tout comme l’esprit de compétition, de faire mieux et d’avoir plus que son voisin.

Enfin bref, là n’est pas le sujet. Aujourd’hui, j’étais sur Coruscant. Drôle d’ironie de pouvoir s’infiltrer aussi aisément dans la capitale de la République après avoir été clairement identifiée par ce Padawan, son Mentor et ces soldats Républicains lors de la dernière attaque en date des « Rebelles Sith ». D’ailleurs, comment avaient-ils pu gober cette histoire ? Le mensonge était si énorme qu’il passait inaperçu, bien plus convaincant qu’une simple et bête tromperie.
Ce fut si simple de rejoindre Coruscant que j’aurais pu aisément me faufiler au Sénat. A croire que la République vivait totalement en décalé de la vie galactique.

Mais ma raison de ma venue ici était autre. Je devais rechercher un ou plusieurs individus qui s’intéresseraient de trop près à certaines personnes assez importantes pour nous. Ou plus exactement à une seule personne : Shaar-là, l’apprentie visiblement « disparue » de la Dame Noire. Cela faisait plusieurs mois que des informations remontaient sur un ou plusieurs Jedi qui tenteraient de remonter sa trace. Et même si au début, on ne s’y intéresse pas, lorsque les gêneurs finissent par s’approcher de certaines choses bien trop importantes pour nous, Sith, il est nécessaire d’intervenir. Mais de là à vous expliquer pourquoi j’avais été choisie pour retrouver cet homme –car il s’agissait bien au final d’un simple individu, seul.-, il y avait de quoi partir en conjectures. Mais pour faire court, mon hypothèse était que ma Maitresse ayant certaines fonctions précises au sein de l’Empire, elle avait choisi de me confier une mission qui s’y rapporte. Bref, je devais retrouver un Jedi au milieu de plusieurs milliards d’individu, à la surface d’une planète gigantesque.

Et pourtant, j’avais finis par retrouver sa trace. Comment ? En utilisant les informations à ma disposition. Les lieux où Shaar-là s’était rendu, les individus qu’elle avait croisé. Le fait était que le contrôle des esprits se révélait très utile pour obtenir des descriptions et des détails importants. Et si ce Jedi était à la recherche de Zora, alors il viendrait directement dans mes bras. Car je l’y attendrais et je lui réglerais son compte. Telle était ma mission : Je le trouve, je lui fais la peau, et je rentre. Car Coruscant n’était pas le monde le plus plaisant. Loin de là.
Mais le Jedi tardait, et je profitais de sa lenteur pour étudier et peaufiner mon plan. Je devais le mener là où je le souhaiterais, là où j’aurais un tel avantage qu’il se ferait écraser sans effort. EN laissant des indices, j’avais la conviction qu’il se jetterait dans la gueule du loup. Il y avait quelque chose dans ses recherches –d’après ce que j’avais tiré de mes « informateurs »- qui laissait supposer une détermination aveugle. Intéressant…

Simplement vêtue, assez discrètement pour ne pas me faire remarquer, je me faufilais donc dans la foule avant de bifurquer vers un endroit plus calme. Je le savais proche. J’avais une certaine intuition, mes sens étant totalement en éveil. La longue période passée à méditer portait des fruits. Cependant, je devais bien avouer que je ne m’attendais pas à tomber nez à nez avec celui que je cherchais. Car au détour d’un couloir, j’avais grimpé dans un ascenseur, pour remonter vers les niveaux supérieurs. Et soudainement, j’avais senti cette aura. Et aussitôt l’avais-je détecté qu’elle s’était presque dissipée. J’en avais fait de même, masquant mon alignement au mieux dans la Force. Et forcément, lorsque les portes s’ouvrirent, il fit son entrée. Je n’avais qu’un signalement sommaire sur lui. Et lorsque je le vis pour la première fois, je ne pus masquer une certaine surprise. Alors c’était ça le Jedi à qui je devais régler son compte ? Un aveugle ? J’avais envie de ricaner tellement la situation prenait une tournure assez excentrique, originale. Mais pour le coup, je n’étais pas une Sith, je devais donner le change, passer inaperçue ou presque. Mais de là à faire preuve de sympathie et venir l’aider à entrer... Plutôt crever.

Mais le fait était que je n’avais pas envie de lui régler son compte de suite. Car bizarrement, il me semblait familier. Non pas que je saurais mettre un nom sur son visage, mais j’avais de vagues retours de ma mémoire qui me disait que j’avais déjà croisé cet individu. Je ressentais un certain dégoût envers lui, encore plu qu’envers ce Padawan que j’avais affronté. Mais décidément, ce Jedi là n’était pas très malin…

- Depuis quand un aveugle se promène dans des quartiers mal famés ? T’as pas peur que l’on arrache cette canne de tes mains et que l’on te laisse errer sans aide dans ces ruelles meurtrières ?

Je n’avais pu réprimer un sourire carnassier, alors que je le poussais négligemment au fond de l’ascenseur dont je laissais les portes se refermer. Il était temps de s’amuser un peu. Si Zora avait joué au maximum la discrétion pour obtenir de lui qu’il dévoile son aura, je n’étais de ce genre et j’allais le contraindre à dévoiler son identité. Il suffisait juste de le bousculer un peu, c’est tout.
Si bien que lorsque je l’avais poussé, mon autre main s’était agrippée à sa canne pour la tirer d’un coup sec et violent dans ma direction, avec l’intention de l’arracher des mains de l’aveugle.

- Tu sais, il existe un tas d’appareils pour les types comme toi. T’as vraiment pas besoin de ça !

Comment ça il n’y a pas de plaisir et de satisfaction à titiller un infirme ? Comment ça ce n’est pas moralement correct ? Je suis une Sith, je vous rappelle….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2444
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Ven 20 Juin 2014 - 19:52

La canne vola des mains de Luke qui s'attendait à tout sauf une telle entrée en matière. Un choc électrique parcourut son échine. Jenny. Mais le jeune homme se reprit rapidement, il aurait reconnu la voix de cette dernière entre milles et dans la seconde, dans ce cas présent, bien que le style ressemble, il ne s'agissait pas d'elle. Qui était-ce ? Sur le coup cela ne devait pas intéresser le Hapien qui esquissa un pas en arrière pour se protéger mais surtout prendre du recul. Il devait se repérer, heureusement l'ascenceur fut d'une aide salutaire, le confinement l'aidait à localiser son agresseuse sans la Force. De plus le blond parvenait à contrôler plus ou moins son espace, au moins il n'aurait pas à sprinter pour rattraper son ennemie ou encore à tendre l'oreille pour savoir où elle était, les mains suffisaient plus ou moins à la tâche. Se laissant porter contre le fond de l'engin à défaut de mieux, le chevalier laissa s'échapper quelques secondes, son ouïe se concentrant inutilement sur le petit "bip" qui indiquait le départ de l'ascenceur. Les voilà tous deux prisonniers.

-Tu sais que le système n'a pas besoin de filles comme toi qui ne savent pas se mêler de leurs affaires ?

Râla-t-il, de très mauvaise humeur, s'il avait imaginé une rencontre assez particulière dans le genre, le jeune homme n'avait pas pensé que cela irait aussi loin. Collé contre le mur le chevalier y appuya ses deux mains pour prendre appui, avoir un certain élan et tenter de changer la donne en emportant l'inconnue contre l'autre paroie. Il n'était pas certain de réussir étant donné sa force physique très relative mais espérait au moins la surprendre.

-Qui te dis que je n'suis pas un aveugle tout aussi "douteux" ? Et seul tant qu'on y est ? J'ai peut-être des amis, beaucoup d'amis ici même... Tu serais surprise de savoir combien on a besoin d'un aveugle parfois.

Répliqua le jeune homme en adoptant aussitôt l'attitude de "Lou", le dealer drogué dont il avait déjà plusieurs fois joué le rôle. Bien que demeurant un peu trop "chic" dans ses manières pour un petit délinquant, cette erreur de jeu passait souvent inaperçue, ironiquement grâce à sa cécité. S'il n'avait pas de modèle pour l'influencer, qui pourrait lui reprocher cette attitude et ces expressions presque "philosophiques". Aux quelques curieux, Lou avait expliqué s'être échappé de ce milieu guindé dont il s'ennuyait ou que sa famille morte, il s'était retrouvé à la rue suite à un accident. Le principal restait toutefois qu'il faisait son travail et que sa couverture n'avait pas été dévoilée avec le temps, même si "Lou" avait un peu disparu du circuit évidemment. A ceux qui émettaient toutefois des soupçons, ce qui était assez rare car chacun convenait qu'il fallait mieux s'occuper de ses affaires, le blond leur balançait tout de go qu'être délinquant ne voulait pas dire être stupide même si dans le fond, le véritable Luke avait du mal à ne pas céder à ce genre de stéréotypes. Avait-on jamais vu une de ces petites frappes -ceux qui n'avaient aucune excuse, qui s'étaient mises dans les ennuis par simple avidité ou débilité- savoir réfléchir ? Ou tout du moins en avoir envie ? Bon le véritable souci en ce moment est qu'il ne portait pas de drogue ou de placébo sur lui, et que ses habits le décrédibilisaient un peu car bien qu'ils soient loin d'être aristocratiques, ils étaient tout à fait normaux... Mais bon pour cela aussi Luke trouverait une explication, enfin si son adversaire l'embêtait encore sur ça, ce qui paraissait un peu bizarre, pourquoi s'acharner à connaître son identité ? Non il s'agissait seulement d'un jeu bête et cruel que les gens de ce quartier aimaient. Comme quoi, quand on disait qu'ils étaient stupides, les préjugés se basaient forcément sur une part de vérité...

Tâchant de se dégager, le Hapien essaya de récupérer sa canne, espérant ensuite la coller sous la gorge de l'inconnue qui avait essayé de trouver en posant ses mains sur son corps pour remonter jusqu'à l'endroit voulu. Malheureusement sans la Force il était désavantagé, bien qu'il savait se battre, ses gestes étaient moins fluides, moins harmonieux car il ne pouvait pas se renseigner ni s'appuyer sur ses dons. De plus la femme savait elle aussi se battre, c'était une évidence, mais voulant la confronter à sa propre ignorance concernant le pourquoi et le comment, Luke lui posa tout de même la question.

-Alors dis-moi que me vaut l'honneur ? A moins que tu ne sois laide comme un Hutt-et il paraît que c'est très laid-, ça n'est pas non plus très recommandable pour une fille de se balader dans ces quartiers.

Luke n'avait pas encore eu l'idée que cette attaque avait été planifiée, pourquoi le serait-elle ? Il n'avait pas encore avancé dans son enquête et Jenny n'était surement pas du genre à déléguer, enfin pour le peu qu'il connaissait d'elle, en se fiant à ses actions sur le terrain en première ligne. Entre lui et elle, c'était devenu personnel. Du coup le chevalier ne faisait pas du tout le lien et songeait à une attaque gratuite-même s'il était étrange qu'elle soit seule, ce genre de petite délinquante aimant se moquer des autres devant ses amis.-, ou alors c'était pour lui voler son argent.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Dim 29 Juin 2014 - 0:08


Oh mais c’est qu’il était plus coriace qu’il en avait l’air l’aveugle ! A peine avais-je saisi l’objet précieux qu’était la canne qu’il essayait de la reprendre dans la foulée. Ainsi, ce qui devait être une simple formalité se transformait en une lutte plutôt acharnée. Et à présent, je n’avais plus de doute sur le fait qu’il savait plutôt bien se battre pour un infirme, et que donc, il devait bien être ce que l’on m’avait dit : Un Jedi. Car son aura, même si je ne l’avais senti qu’au dernier moment et l’espace d’un instant, semblait aller en ce sens, tout comme le descriptif physique que m’en avaient donné les contacts sur place. C’est pourquoi je devais me méfier de lui, de son comportement et de ses mots. Il n’était pas un vulgaire contrebandier ou mercenaire incapable d’aligner deux coups de suite.

Et il devenait plus dangereux à présent que l’ascenseur s’était mis en route. Car je n’avais plus d’issue possible pour le moment. On était seuls, face à face. L’avantage était qu’il semblait ignorer qui j’étais et je ne pus réprimer un sourire plutôt malsain à cette idée. Un sourire qu’il ne pouvait bien évidemment pas voir. Et c’était ce qui rendait l’instant encore plus plaisant.

- Oh ! Mais au contraire mon chou... c’est des gens comme toi que le système peut aisément se passer. Tu devrais pourtant le savoir. Tu sais, les railleries, les passages à tabac, tout ça.. C’est monnaie courante par ici pour les gens comme toi !

Pour le reste, je ne pouvais que rire d’un éclat glacial alors qu’il me chargeait vulgairement. Pourtant, cette attaque soudaine m’avait surprise et je ne pu me défaire du défenseur de la paix qu’avec une certaine difficulté. Je préférais garder mes distances avec ce type, sait-on jamais qu’il se décide à dégainer son sabre malgré qu’il ignore ce que je suis. Mais il n’allait pas le faire. Non. Il semblait tenter de jouer un rôle, c’était évident. Sinon pourquoi toute cette mascarade. Il avait besoin de jouer à un jeu pour pouvoir progresser de niveau en niveau et espérer se rapprocher du gros lot : Shaar-lâ. Dommage pour lui que cette récompense ne soit qu’une chimère !

- Oh mais ça me semble évident… Tes amis ? Ceux à qui tu refiles ta drogue ? A ton avis si je suis devant toi, c’est bien que quelqu’un m’a dit où te trouver « Lou » !

Un autre rire résonna entre les parois de l’ascenseur. Lentement, je refermais mon emprise autour de lui. Le but était de le prendre de vitesse, de le surprendre. Je voulais me délecter de ses réactions soudaines et non contenues. Je le voulais quelque peu décontenancé. Car au final, je voulais moi aussi jouer. Et cette partie semblait déjà fort intéressante. Car la deuxième fois où il me chargea, il se montra plus féroce. A tel point qu’il vînt poser ses mains sur moi. Carrément quoi ! Il me repoussa contre le mur d’en face avec une certaine aisance, m’ayant une nouvelle fois prise au dépourvu. D’ailleurs, ceci ne devrait plus arriver, pas une troisième fois. Je me devais de gérer la situation. Je devais déplacer mes pions, mais aussi indirectement les siens.

C’était nécessaire. Le Hapan réussi à se ressaisir de sa canne. Mais au lieu de le laisser agir, je tirais dans ma direction pour contrer sa manœuvre dans l’espoir qu’il tirerait à son tour pour ne pas lâcher son précieux objet. C’était là une réaction immédiate et prévisible. Si bien que lorsqu’il eut bien forcé, je lâchais simplement la canne pour le laisser partir dans son élan.
Je bondissais alors à sa suite pour empêcher toute riposte et mon bras glissa contre le sien pour que ma main vienne finalement se saisir du poignet « armé » de mon adversaire et d’un mouvement vif, je le pliais dans son dos pour coller son visage contre la paroi, plaquant ce dernier avec mon autre main gantée. Finalement, je tirais assez fortement sur le bras pour attirer toute son attention et l’empêcher de bouger.

- Ne reposes… plus... jamais… les mains sur moi sans que je t’y autorise, c’est ben clair ?! Sinon la prochaine fois je te jette en pâture à la racaille du quartier. Ce que je suis ne te regarde pas... Disons que j’ai brisé les membres des premiers ayant tenté d’en profiter et les autres me laisse tranquille à présent.

C’était là pour une fois la vérité. Les énergumènes devaient à présent soit être à l’hosto, soit entre quatre planches. Et depuis, on me laissait tranquille malgré ma tenue, et tout simplement malgré mon statut de femme. Mais là n’était pas le sujet. Je voulais moi aussi prendre part au jeu…

- En fait… je suis à la recherche de Jenny… Tes « amis » m’ont dit qu’ils t’ont vu avec elle il y a un bail de ça. J’ai des comptes à régler avec elle et tu saurais peut-être où la trouver, « Lou » ?

Ma voix s’était faite bien plus doucereuse que précédemment et je finissais par le libérer de son emprise non pas sans l’écraser un peu plus contre le mur et jetant sa canne à ses côtés, sur le sol. Je me redressais plus loin, profitant du temps qu’il prenait pour se reprendre pour l’observer plus en détails. Il me disait quelque chose, mais je n’arrivais pas à dire quoi…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2444
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Dim 27 Juil 2014 - 11:04

Plaqué contre la paroi, Luke laissa échapper un "ouf" de douleur et de surprise, acceptant d'écouter la jeune femme uniquement après qu'elle ait réellement coincé son bras dans son dos. Le handicap permettait-il d'adoucir l'amertume de s'être encore fait battre par une fille ? Pas vraiment à vrai dire, le Hapien était particulièrement irrité d'être dominé par ce qu'il appelerait une "seconde Jenny", d'ailleurs il était encore plus énervé par ce constat, il existait bel et bien des filles comme la première déjà assez insupportable dans son genre. Pour le moment, le chevalier ne pouvait rien faire, coincé contre la paroi, avec une sangsue obscure appuyée contre son dos qui lui tordait le bras et divulgait son venin. Venin auquel l'aveugle fit tout de même attention pour tenter d'y déceler d'éventuelles failles. Ses "raisons" n'allaient pas bien loin, la soif du jeune Jedi ne s'étancha que très peu en l'écoutant, puisque l'inconnue semblait en vouloir à Jenny sans qu'il ne sache pourquoi. Evidemment, elle n'allait pas lui révéler l'objet de sa rivalité avec l'autre mais ce point là n'étonnait guère Luke. Jenny avait dû se faire beaucoup d'ennemis avec son attitude, et celle qui le recherchait paraissait être un peu de la même trempe. Se dégageant brusquement sans pour autant ré-attaquer, le jeune Chevalier reprit son souffle et sa canne, la disposant entre eux comme une barrière futile.

-Tu me sembles bien pudique pour une agresseuse, je trouverais ça presque amusant tiens. Le style jupe courte mais "ne me touche surtout pas" c'est bien typique de la zone ça aussi.

Lâcha-t-il avec un mépris pas tout à fait feint. Bien que ce ne soit pas le moment de discuter des aspirations sexuelles (ou non) de cette chère provocatrice, il fallait reconnaître que le personnage en lui-même exhacerbait l'énervement du jeune Jedi. Il ne savait pas vraiment si l'inconnue ironisait ou était assez stupide pour penser réellement qu'il avait souhaité profité mais ce type de cas existait et agaçait profondément le Hapien.

-Ne t'inquiète donc pas, je n'ai aucune intention de ce genre envers toi, le côté j'attaque puis je pleurniche parce que l'autre réplique ne me séduit pas vraiment. Et donc après m'avoir retrouvé grâce à "mes amis" qui payeront effectivement leur traîtrise, tu espères que je te mène directement jusqu'à Jenny ? T'es optimiste dit donc. Je ne sais même pas ce que tu lui veux, et je n'ai aucune envie de partager mes trouvailles avec une fille qui me saute dessus dans l'ascenceur, donc je ne vois pas pourquoi je devrais t'obéir, et le "sinon je te tue" ne fonctionne pas. Ma vie ne se marchande pas, je combattrai jusqu'au bout.

Signifia le jeune Jedi en bluffant à moitié, c'était certain qu'une paire d'yeux en plus serait utile pour rechercher sa Némésis. C'était aussi un jeu dangereux, il risquait de se faire doubler au dernier moment et ne souhaitait de toutes façons pas que Jenny meurt sous les coups de l'inconnue (bien que ce serait tentant de les écouter se battre en se faisant décrire la scène par un amateur tout en sirotant un bon jus de jumas sans alcool.) puisqu'il avait la ferme intention de la livrer à la justice. Mais avant tout, le Hapien souhaitait comprendre quel lien entretenaient ces deux filles qui se ressemblaient beaucoup d'un côté.

-Ne joue pas avec moi, je te garantis que si j'ai des amis desquels je n'attendais effectivement rien, j'en ai d'autres qui pourraient s'amuser avec toi, et tu es à leur goût. Fidèles ou pas, se voir servir un joli brin comme toi pourrait leur plaire.


Le sous-entendu était particulièrement dégoûtant et le blond en frémissait d'avance, bien sûr "Lou" avait effectivement ce genre d'amis prêts à l'aider pour se défaire d'une jeune fille, moche ou jolie d'ailleurs, mais Luke lui n'avait aucune intention de la livrer. Seulement de l'intimider un peu, sachant que dans ce milieu, être une femme était très dangereux, tout comme être homosexuel ou quelque peu "déviant" de la norme homme macho et fille soumise. Le jeune Jedi n'aimait réellement pas ce monde primaire, mais il devait jouer le jeu pour cette gamine vulgaire qui se plaisait visiblement dans ce style d'endroit, bien qu'elle semble sortir de la norme. Probablement plus intelligente et plus douée en combat, une racaille dangereuse qui voulait régler son compte à une autre racaille dangereuse, Sith en plus de ça. L'inconnue était-elle au courant d'ailleurs ? Leur rivalité avait-elle un lien avec la Force Obscure ou plutôt avec la drogue, voir un homme ? Il paraissait que les femmes pouvaient être de vraies harpies lorsqu'on touchait à leur conquête.

-Donne-moi un nom déjà. Ce serait plus pratique, et puis comme ça je verrai si t'as plus de goût de "Jenny" pour les faux noms à la noix.

Exigea-t-il sans mentir d'avantage sur le fait qu'il ne savait pas où se trouvait Jenny. Il avait déambulé dans les rues en demandant à retrouver sa petite amie aux passants. Depuis combien de temps l'inconnue le suivait-elle déjà ? Mentir sur sa relation amoureuse avec une jeune femme innocente qui avait perdu son aveugle de petit copain était également absurde, visiblement son agresseuse connaissait déjà le cas Jenny. Elle savait donc que ce n'était pas le genre de la maison de conter fleurette sur Coruscant, toutefois Luke n'avait pas l'intention de lui parler d'éventuels règlements de compte ou d'une echerche pour le compte de son patron voir pour quémander à la Sith un peu de drogue du Marteau. C'était ses affaires, et après tout ce n'était pas lui qui demandait la coopération de qui que ce soit, il pouvait très bien chercher seul. Pour l'instant, "Lou" comme Luke flirtaient entre l'intérêt de s'allier avec l'ennemie de leur ennemie ou gagner du temps en parlant dans l'ascenceur avant de mettre les voiles en espérant une info ou deux en plus au passage. Il y avait aussi la solution de forcer l'inconnue à parler mais la torture n'avait jamais été l'apanage du faux dealer, son physique premièrement ne s'y prêtait pas et ce n'était pas dans le personnage. Lorsqu'un profiler avait monté Lou, il avait estimé que cela décrédibiliserait totalement le jeu. C'est pourquoi il avait permis à Luke de laisser transparaître un peu de sa véritable nature: un garçon endurci, tombé bêtement dans la drogue comme beaucoup, débrouillard mais pas vraiment méchant au fond. Avec même une certain côté chevalresque totalement décalé "ma vie ne se marchande pas, je combattrai jusqu'au bout"- bien qu'il ne s'en laisserait pas conter. C'était par la subtilité et l'usure que Luke comptait obtenir des informations voir une "aide". Pour le moment il était encore en phase d'analyse, intégrant qu'il n'ayant tout simplement pas le choix et devait composer avec cette nouvelle venue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Mar 5 Aoû 2014 - 21:58


Un long rire cristallin fut la seule chose qui s’échappa de mes lèvres en réponse à sa remarque. Ce Jedi était-il suffisamment stupide et naïf pour me comparer à ça ? Ou bien préfèrerait-il que je le tranche en petite lamelles dès à présent ? Ce serait sans doute une très bonne idée si je ne m’étais pas fait la promesse auparavant de le ramener dans l’espace Sith et de l’enchainer dans une cellule de l’Atramentar. Egalement joueuse, je l’avais donc laissé se libérer brusquement afin de pouvoir me divertir plus longtemps. Du reste, j’étais assez satisfaite de le voir perdre ses moyens face à moi. Le provoquer fonctionnait bien plus aisément que je l’avais pensé au vu du mépris que l’aveugle semblait avoir à mon égard.
Mais effectivement, j’avais espéré qu’il ne pose pas trop de questions. Mais au final, cela aurait gâché le plaisir et c’était quelque chose dont je n’étais trop friande. Au contraire, il fallait que je m’amuse à son dépend.
 
- Et les aveugles ne sont clairement pas mon genre… Franchement, il y a un truc que je ne comprends pas… Pourquoi le Temple t’as envoyé sous couverture dans un quartier pareil, puis à la recherche de cette « Jenny » dans ce même quartier ? Ils espèrent te voir crever, c’est ça ? Tu dois sacrément les emmerder !
 
Je lui offrais là un très léger indice concernant mon identité en plus de lui dévoiler le fait que je savais tout sur lui ou presque. Il faut tout de même signaler que Zora n’était pas du genre à faire des rapports sur ce genre de « ballades » dans le territoire Républicain et que si j’avais pu obtenir toutes ces informations, c’était bien grâce aux Renseignements Impériaux sous les ordres de Darth Riakath.
En tant que Jedi, il devait surement avoir son hochet-laser quelque part sur lui et je devais bien avouer que ma précédente attaque l’ayant coincé contre le mur avait surtout eu pour but de le localiser. Hélas sans succès….
 
- Bah ouais, je sais que t’es un Jedi et que tu t’appelles Luke. Luke Kayan pour être précis. Et j’suis pas certaine que tes fameux amis soit heureux de connaitre ta vraie nature mon chou. Je suis certaine qu’ils seraient tout d’un coup bien plus intéressé par toi que par moi !
 
Je riais à nouveau alors que je pressentais que nous arriverions bientôt à l’étage souhait. Car mine de rien, l’ascenseur avait continué son chemin et il était alors temps de débarquer. Enfin, à quelques dizaines de secondes près ! Je le regardais donc avec plus d’attention. Il faut dire que je ne l’avais pas quitté des yeux une seconde. Bon, certes il ne pouvait pas le savoir mais c’était une précaution nécessaire. Les Miralukas peuvent « voir » via la Force alors pourquoi pas lui après tout ?
Je me décalais donc lentement, espérant que mes paroles l’avaient assez confus pour qu’il ne s’attende pas au coup qui allait suivre. Quatre étages, puis trois, et alors deux puis finalement un…
 
Alors que l’ascenseur se stoppait et les portes s’ouvraient, je bondissais vers le Jedi. D’un geste vif, je l’agrippais et le projetais au dehors en laissant trainer une jambe bottée. Nous avions suffisamment passé de temps dans cet espace clos. Il était temps d’entrer dans un univers plus large ! Immédiatement, profitant de la chute que j’avais initiée à l’aide de mon croc-en-jambe, j’accompagnais le Jedi pour qu’il la finisse sur le dos, hors de l’ascenseur. Et bien qu’il y avait foule, je ne m’en souciais guère. Je me laissais tomber par-dessus l’aveugle, à califourchon pour finir assise sur son bas-ventre. Mes mains, elles, venaient maintenir ses bras au sol. Finalement, je me courbais en avant afin que mon visage ne se retrouve guère plus qu’à dix centimètres du sien. A présent, nous n’étions que tous les deux. Le reste ne m’importait vraiment plus. Que ce soit la foule, les commerces, tout.
 
- Dis-moi d’abord où tu caches ton sabre, Jedi. Après, peut-être que je trouverais intéressant de te donner mon nom… Ah ! Et tu m’as pas dit pourquoi toi, tu la cherchais. Et ne me fais pas croire que c’était ta copine… Je ne suis pas aussi naïve que tes « amis »…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2444
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Ven 8 Aoû 2014 - 16:18

-Moi ce que je ne comprends pas, c'est que tu crois encore que je vais te répondre.

Fit Luke insolemment pour cacher son inquiétude quant à la tournure des événements. Le jeune Jedi était démasqué. Le savait-elle depuis le début ou venait-il de commettre un faux pas ? Il l'ignorait mais culpabiliserait plus tard. En attendant, Luke devait se débarasser de la sangsue mais à peine y pensa-t-il que quelque chose ou plutôt quelqu'un le plaqua au sol, alors qu'ils venaient de débouler hors de l'ascenceur. Privé de repères le jeune homme précédemment plaqué contre la porte glissa et se retrouva embarqué dans un genre de roulé boulé qui se termina mal pour lui. Désormais la fille était au-dessus de lui, carrément à califourchon sur son ventre. Luke pouvait sentir se tissu de sa tenue contre sa peau dénudée car sa chemise venait effectivement de se soulever de moitié lors de l'échange musclé.

-Et bien on a du mal à te croire quand tu dis que je ne suis pas ton genre.

Grogna Luke en essayant de soulever la jeune femme. Seulement elle avait beau ne pas être lourde-il le sentit instantanément en posant ses mains sur ses cuisses pour tenter de la repousser, pas un poil de graisse.- elle était encombrante et surtout bien installée là. Pour la forme, le Hapien gronda encore entre ses dents. L'effort avait déjà fait voler son élastique et ses cheveux blonds s'étalaient maintenant sous lui, un détail qui l'irritait d'avantage encore parce que chaque mouvement lui coinçait une mèche et le tiraillait. D'un autre côté, il avait l'impression de pouvoir se situer mieux que jamais via ces petites douleurs, et surtout l'épisode lui donna une petite idée.

Tout en essayant de repousser la jeune femme, le Jedi réfléchissait à toute vitesse, elle semblait très au courant celle-là, serait-elle Sith ou une initiée à son compte ? Quoiqu'il en soit, en étendant son aura-à quoi bon la cacher ? Il était découvert- le jeune chevalier supposa qu'elle possédait la Force, et il le supposait grandement d'ailleurs. Qui était cette inconnue ? Une espèce de Jenny également, une femme violente adepte du côté obscur sans aucun doute. C'était certainement réducteur mais pour le moment, sans apposer le nom "Sith" dessus, le Hapien s'en tenait à cette définition de meurtrière assoifée de pouvoir et d'ambition. Avait-elle autant d'influence que Jenny qui dirigeait une petite armée à elle seule ? Il l'ignorait mais ne comptait certainement pas laisser une deuxième Némésis se promener dans la nature, prête à attaquer qui bon lui semblait dans les ascenceurs de Coruscant.

En parlant de Coruscant la Maudite, les deux combattants étaient descendus si bas que personne ne s'inquiétait de les voir se rouler sur le bitume de cette façon, à s'écorcher comme des chiffoniers, néanmoins le quartier n'était pas encore assez mauvais pour que des intrus viennent aider Luke ou la jeune femme.

-Crois-tu qu'un nom vaut un sabre ?

Certes, son arme ne lui servait pas à grand chose, mais Luke ne comptait pas procéder à l'échange. Pire, il regrettait de l'avoir amené, ce maudit sabre, si elle le trouvait, ne ferait que rendre la situation plus critique. Il aurait dû procéder à cette sécurité d'enclenchement via son empreinte dans la Force mais avait repoussé le moment, sans cesse occupé. Heureusement l'objet était bien dissimulé dans une pochette difficile à sentir même si on le palpait. Bien sûr ça ne durerait pas éternellement mais au jeu de l'aveugle qui tâtonne, c'était encore lui qui gagnait.

-Non sans blague... Mais t'es vraiment perspicace dis. T'as raison, je ne suis pas maso... Les filles, je les préfère quand elles ne cherchent pas à me taper dessus, et surtout moins vulgaires. Mais avec cette remarque tu ne serais pas un peu jalouse ?

Le jeune Jedi avait les bras bloqués depuis le début, décidémment, il n'aurait pas été homosexuel de "nature" qu'il le serait devenu. Les filles étaient en train de littéralement le traumatiser. La laissant s'approcher tout près de sa personne, Luke cessa de se débattre, comme fasciné par sa présence, ce qui n'était pas totalement faux non plus. Son souffle lui indiqua où se situait la bouche de son adversaire. -s'était-elle lavé les dents d'ailleurs ? Lui oui en tout cas, un léger parfum de menthe parfumait ses dents  Cool - Une bouche qui avait craché beaucoup de vérités et de menaces à la fois, une bouche à faire taire et surtout la seule prise qu'il puisse espérer avoir.

Se redressant de toutes ses forces, le jeune homme suivit le souffle venimeux de son agresseuse pour enfermer leurs lèvres ensemble. Il espérait ainsi la surprendre, ça avait bien marché pour deux autres adversaires dans des temps lointains, pourquoi pas là ? Malheureusement le coup de genou qui remonte ne servirait pas dans ce cas où c'était une ennemie de sexe féminin -et il ne voulait pas lui donner d'idées, la dernière prise de Jenny à un certain endroit était encore douloureux dans sa mémoire.- par contre il conservait l'idée donnée par ses propres cheveux éparpillés sur le bitume.

Grâce à la surprise engendrée par le baiser "langoureux", le Hapien libéra ses mains, il n'avait pas pu se soustraire de la jeune femme mais au moins retrouver un brin de mobilité. Le visage toujours proche de son ennemie lui permit de se guider jusqu'à une masse soyeuse, laquelle pendait jusqu'à son propre cou, le chatouillant désagréablement. Luke entortilla les mèches autour de sa main droite, en attrapant le plus possible pour ensuite tirer vers le bas et en arrière, espérant faire flancher la jeune femme pour se redresser et maintenir sa tête à découvert.

-T'as raison, définitivement raison, les filles dans votre genre à toi et Jenny, c'est vraiment pas mon truc.

Fit-il en sous-entendant qu'elle embrassait mal, mais surtout qu'il préférait enserrer des lèvres féminines plus douces. Il n'allait pas non plus entrer en thérapie sur le bitume pour lui avouer qu'il était en réalité homosexuel à cette curieuse psychopathe qui n'avait de cesse de lui faire des remarques déplacées. Pour jouer les psys, il lui manquait au moins le canapé alors non, Luke ne tenait pas spécialement à arrêter le jeu de provocation bien que cela le gêne en quelque sorte. Il n'était pas fait pour ces combats semi séducteurs qui poussaient les adversaires dans les bras de l'autre, charmés et haineux à la fois. Peut-être même que cela pourrait perdre la jeune fille dans son petit duel à sens unique.

-Néanmoins, je crois qu'on ne devrait pas aller voir mes amis, car même s'ils seraient intéressés par moi, je confirme mes propos... Ils ne sont pas aussi difficiles que moi, tu leur plairais aussi beaucoup.

Acheva le jeune homme en passant sa main en parallèle au-dessus du sein de son adversaire qu'il avait localisé, sans pour autant y poser ses doigts bien entendu. Au corps à corps, il démontrait également avoir toutes ses chances étant particulièrement habitué aux proportions d'une silhouette, sachant donc situer une poitrine par rapport au visage, mais aussi... Qui sait, le coeur ou une articulation à tordre.

-Allez, à toi de bavarder maintenant, qui es-tu ? Et que me veux-tu ? Tu as usé beaucoup de temps pour me trouver, du temps que tu aurais pu utiliser pour trouver Jenny, et puisque tu sais tant de choses, tu devais te douter que ma petite copine m'avait déjà quitté non ?

Luke n'avait pas libéré la chevelure de la jeune femme, mais il comettait une erreur en ne serrant pas trop, incapable de s'essayer à la torture. Ses paroles étaient déjà trop violentes pour le Luke habituel qui sentait un malaise l'envahir. La colère même justifiée n'était pas un sentiment pour lui, il se sentait outré de cette façon d'avoir été abordé, de se faire encore rouler dans la farine vu que la fille savait beaucoup trop de choses sur lui. En même temps l'envoyer lui en mission, si reconnaissable et handicapé n'avait pas été spécialement malin. Le chevalier n'abandonnerait pas mais ça ne l'empêchait pas de se sentir un peu dépassé présentement, voir beaucoup. Et lassé... Très lassé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Sam 9 Aoû 2014 - 22:13

Je ricanais à nouveau lorsqu’il osa annoncer ce qui était à mes yeux une pure évidence. Bien évidemment qu’il n’était pas du tout mon genre. Pour tout dire, le simple fait qu’il soit aveugle suffisait à me répugner. Alors si l’on ajoutait le fait qu’il était Jedi et plus que niais, je ne pouvais clairement pas me satisfaire d’un type comme lui. Au contraire, je ne faisais que jouer à un jeu qui m’avait toujours plu. C’était toujours amusant de sentir l’incompréhension de sa cible, parfois même sa panique sur l’instant. Mon but était de le désorienter. Je voulais qu’il se perde, qu’il ne sache que faire sur l’insant. Il me serait alors encore plus simple de l’emmener où je le souhaitais. Pourtant mon action devait sans doute avoir effrité une partie de ma couverture. Et il ne lui faudrait pas longtemps pour deviner ma véritable condition, celle de Sith.

Du reste, ainsi assise sur lui, je pouvais aisément bloquer ses bras et ses jambes. Je dominais clairement la situation alors que les passants s’éloignaient comme si notre petit jeu n’était qu’ordinaire. Ce qui signifiait que le Padawan toujours sous couverture ne pourrait compter sur aucune aide. Et c’était fortement dommage pour lui car plus le temps s’écoulait, plus il se retrouvait emprisonné entre mes griffes. Je n’avais besoin que d’une chose : son sabre. Sans lui, il n’aurait que la Force pour s’opposer à moi. Et même si je savais la Force capable de me terrasser, je pensais clairement qu’il ne pourrait la manier suffisamment bien pour m’inquiéter. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de rire tant son comportement s’éloignait des principes Jedi qu’il était censé défendre et appliquer comme un bon petit Jedi formaté par ses mentors depuis sa naissance.

- Ce n’est pas bien pour un Jedi de mentir, tu sais ? Ne va pas me faire croire que tu vas me donner ton sabre comme ça, parce que je t’aurais donné un nom qui, bien évidemment, ne serait qu’un pseudonyme voué à te tromper ! Après, si tu préfères que je touches un peu partout pour pouvoir le trouver, on peut toujours s’arranger mon chou…

Je souriais, laissant une main glisser le long du visage du Hapan alors que je restais courbée, mon visage à seulement quelques centimètres du sien. Je laissais mon souffle, mon haleine l’atteindre alors que mes mains gantées finissaient par raffermir leur prise sur son corps. Il devait comprendre qu’il était à moi. Que je menais la danse ou plus exactement le jeu. Je posais les questions et il devrait me répondre. Pourtant, il insistait et continuait à répliquer. Et c’était tout à fait adorable tant il poursuivait son chemin déviant de son Code. Et plus encore, d’une certaine façon, il m’attirait. J’avais toujours préféré les gens qui me tenaient tête. Pourtant, il était Jedi. Il était tout ce qui me répugnait. Il ne pouvait rien espérer de la sorte venant de moi…

- Oh, allons… Comment veux-tu que je sois jalouse sachant que je peux obtenir ce que je veux, quand je veux et comme je le souhaite ? Tu n’es clairement à mon goût, Jed…

Je fus quelque peu surprise de sentir ses lèvres s’entremêler avec les miennes tant je le pensais réellement détaché de tout cela. Je me trompais donc à son égard. Là où j’aurai pu en étonner certains, je ne cherchais pas à me détacher de lui. A l’inverse, je semblais participer au baiser quitte à laisser au Hapan une marge de manœuvre plus large. Depuis que j’avais rejoint Riakath, je m’étais clairement ouverte sur ce plan là et je ne ressentais aucune honte à faire cela avec un inconnu tant que j’en tirais un avantage certain.

Pourtant, ce ne fus qu’une désagréable douleur que j’obtins et je relâchais bien vite mon étreinte tant elle fut soudaine et inattendue. Je le laissais donc prendre le dessus, le laissant me renverser sur le côté sans pour autant chercher à me neutraliser. C’était sous doute là un grave point faible des Jedi. Et je comptais clairement jouer là-dessus. Car finalement, je m’habituais rapidement à la douleur tant j’étais habituée à pire. Ce coup-là, il allait clairement me le payer. Et s’il comptait obtenir une quelconque information de ma part après m’avoir joué un coup pareil, c’est qu’il était encore plus bête que je le pensais. Et délicatement, je repliais ma jambe sous lui, qui avait gardé ses distances à mon égard, chose que je n’avais pas fait lorsque je l’avais éjecté de l’ascenseur.

- Bon d’accord, t’as gagné mon chou… Je sais pas mal de choses sur toi parce que tu parles trop et que t’es vraiment pas doué pour être discret. Et puis là où je taf’, faut dire que l’on fait attention à ce que des gens comme toi ne s’intéressent pas trop à nos affaires. Et le fait que tu t’en prennes à « Jenny »… tu vois… ça nous dérange un peu…

Je le fixais du regard bien qu’il ne puisse le voir. Avec tant d’éléments, sachant qu’il savait que Zora était une Sith, il devrait rapidement faire le rapprochement. Et c’est justement le moment où il allait réalisait cela que j’attendais. Et d’un coup sec, j’envoyais avec force le long talon de ma botte dans son entrejambe tout en lui décochant un crochet du gauche en plein visage. Me redressant dans la foulée, je ricanais une fois de plus.*

- Je crois que tu as enfin compris ce que je suis, n’est-ce pas Luke ?! Tu dois donc ce que l’on fait des gens comme toi !

Sans attendre, je lui rendais la pareille, l’attrapant par les cheveux pour le forcer à se relever malgré la douleur.

- Alors, ton sabre ?! A moins que tu ne veuilles que je frappe à nouveau !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2444
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Jeu 21 Aoû 2014 - 1:52

-Mentir ? Serais-tu sourde ? Je ne t'ai jamais dis que j'acceptais l'échange, je sous-entendais justement qu'il était ridicule.

Répondit Luke tranchant, il savait pertinemment qu'un sabre ne vaudrait pas un nom, qui du reste serait faux. Le jeune homme n'était pas très expérimenté, mais il n'était pas non plus né de la dernière pluie. Sa question réthorique lui avait pourtant paru claire, il se moquait de l'inconnue en lui demandant de façon racourcie si elle croyait réellement que ça valait. Quelle fine équipe ils formaient tous les deux, une sourde et l'autre aveugle. Quoiqu'il en soit, la farce devait s'arrêter et vite, le Jedi résista à l'envie de tirer son sabre-laser au clair, premièrement il n'était pas spécialement doué dans son maniement voir pas du tout, ensuite il ne voulait pas attirer l'attention sur eux. Enfin d'avantage car on ne pouvait pas dire que leur crêpage de chignon en règle soit des plus discrets. Néanmoins les ruelles étaient plutôt désertes en ce moment à part un ou deux êtres d'un autre monde, zonant ici et là, drogués au possible.

-Le fait que je m'en prenne à Jenny ? Faudrait savoir ma belle. Tu la cherches pour te venger ou tu la protèges comme un gentil toutou. Nous ? Vous êtes plusieurs en plus, toi aussi tu parles trop.

Fit Luke triomphant quoique pas longtemps, puisque le genou de la fille parvint effectivement à toucher sa cible, soit la zone sensible de tout garçon. Etouffant un cri de douleur, le jeune homme dû lâcher la chevelure de son adversaire, il se retint tout juste de ne pas porter ses mains à son entrejambe endolorie. Non mais les femmes avaient-elles toutes cette manie de viser cet endroit ? Reprenant son souffle, particulièrement vexé de ce coup bas -il avait beau être homosexuel, ça ne l'empêchait pas d'avoir sa fierté masculine.- le jeune homme dû se forcer pour continuer ce petit jeu de semi séduction stupide qui le mettait hors de lui. Cependant face à cette supposée mercenaire coriace, Luke devinait qu'il faudrait utiliser la ruse. Elle avait dit "nous" en parlant de Jenny, comme si elle faisait partie d'un clan, or celle qu'il recherchait était Sith. C'était le plus notable, du coup il supposait également que l'inconnue qu'il appela mentalement Penny (c'était plus pratique et ça ressemblait à Jenny) en était une aussi.

Pour autant, avant d'utiliser sa cervelle le blond devait penser à protéger un peu mieux son visage. A peine son entrejambe avait-elle fini de le lancer qu'il reçu un coup en plein sur la joue. Se frottant la zone rougie, perlant même d'un peu de sang, au niveau de la lèvre, le jeune homme se redressa bien malgré lui, retenu par sa chevelure qu'il avait également longue. Décidément elle manquait d'imagination cette bonne femme. Pour le moment Luke disposait de peu d'armes, sinon la ruse, il fallait qu'il joue sur l'orgueil légendaire des Siths, essayer de la faire se sentir beaucoup moins importante que Jenny pour la rabaisser. Après les avoir cotôyé plusieurs semaines lors de sa capture, il avait découvert cette faille en arpentant leur académie librement-pour mieux le convertir soit-disant-. Il avait utilisé plusieurs fois cette méthode pour retourner les apprentis les un contre les autres bien que c'était plus instinctif que longuement pensé à l'époque étant donné son jeune âge.

Il se rapprocha soudainement de la Sith, tant pour éviter que ses cheveux maintenus ne le tirent d'avantage que pour la surprendre. Ses mains se posèrent à peu près sur ses hanches, donnant un coup de reins, le Jedi la plaqua contre lui, tâchant de détacher ses mèches blondes de l'emprise de l'ennemie en les plaquant contre un mur et en remontant ses doigts pour trouver ceux de l'adversaire. Il manquait largement d'expérience en la matière mais ses gestes pouvaient toutefois s'apparenter à de la séduction, même s'ils n'étaient pas aussi fluide qu'un vrai charmeur de ces dames, pour autant qui lui en voudrait ? Il était Jedi et avait été élevé loin de tout ça, sans compter que ce n'était pas vraiment le moment, bien que "Penny" semble vouloir jouer en cet instant présent justement.

-Alors comme ça c'est vrai, tu es la gentille petite chienne mordeuse de Jenny ? C'est normal tu me diras, les faibles sont toujours envoyé en première ligne pour sauver la mise des pions les plus importants. C'est comme ça qu'on joue aux échecs. Dommage, tu avais pourtant l'air prometteuse, je crois même ne pas m'être trompé, tu dois être belle
-Ce disant, il l'avait plaqué contre lui, espérant qu'étant si proche, elle ne pourrait pas avoir assez d'élan pour le frapper. En double-sens, le Hapien espérait également la décontenancer avec un nouveau geste d'approche dans leur jeu sordide de séduction.- Mais à ce niveau aussi, Jenny avait plus de... Panache.

Fit Luke en sous-entendant que Jenny et lui entretenus une relation sexuelle voir plus, ce qu'il avait appris pour prendre le rôle de Lou l'aidait à s'exprimer ainsi, il manquait de fluidité mais restait crédible. De plus ça n'était pas tout à fait faux, Jenny et lui avaient également "joués" -à croire que toutes les Siths étaient des coureuses de pantalons.- et il l'avait demandé en mariage. Bon, pleinement drogué évidemment. Cependant, qu'elle doute ou non de ses propos, ceux-ci mettraient normalement la pagaille dans l'esprit de la supposée Sith, voir entre les deux femmes qui devaient forcément être en compétition.

-Que crois-tu qu'ils feront quand tu auras fini ta mission ? Celle-là où une autre ? Tu ne vaux rien à leurs yeux. Tu es complètement invisible. Ils sont aveugles pour ce qui les arrange, comme tu le dis si bien, que je vienne fourrer mon nez là-dedans ne vous "arrange pas", mais les gens comme toi non plus ne les "arrangeras" plus à un moment. Et Jenny, tu crois vraiment qu'elle en a quelque chose à faire ? Tu es un bouclier de plus pour sauver ton petit derrière.

Le Hapien décocha un sourire à Penny, il espérait gagner du temps, surtout après avoir ignoré sciemment ses derniers propos qui sonnaient comme une menace. Si lui ne savait pas se servir d'un sabre correctement, il ne doutait pas que la supposée Sith le soit, il était donc hors de question qu'elle l'atteigne. Renforcé dans cette idée, le jeune homme tâcha d'emprisonner sa main sans savoir s'il y était réellement parvenu en entremêlant leurs doigts afin de plier ceux de son adversaire vers l'arrière, espérant lui tordre le poignet.

-Pourquoi tu prends des risques comme ça ? Pourquoi tu lui obéis, tu leur obéis aveuglément ? Vous les Siths, car c'est ce que tu es n'est-ce pas ? Vous vous targuez d'être libre, sans maître, mais vous avez plus de hierarchie et d'ordres que n'importe qui.


Luke essayait de l'irriter, de la faire se retourner contre ses supérieurs ou tout du moins hésiter assez pour prendre l'avantage, mais il devait avouer être également très intrigués par les réponses potentielles à venir. Le jeune homme ne comprenait pas l'idéologie Sith, il la méprisait même, cependant ça ne l'empêchait pas d'être fasciné par ces personnes quelque part. Comment, pourquoi en étaient-ils arrivés là ? Et pourquoi en demeuraient-ils au même point d'ailleurs ? Pourtant leur erreur de chemin était évidente, sans devoir devenir Jedi, ils devraient quitter ces sentiers, mais comme les meurtriers, violeurs et compagnie, leur esprit tordu et cruel les faisaient continuer... Qu'ils soient originellement des bébés victimes, enlevés à leurs parents ou entrés volontairement dans ces arts noirs, les Siths étaient de bien étranges êtres, étranges et terrifiants. Contradictoires et si imprévisibles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Mer 3 Sep 2014 - 21:37


- Allons Luke… ce n’était clairement pas une transaction. Ce n’est point un échange !

Un rire cristallin s’échappait de ma gorge à la suite de ces propos. Et le voir gémir de douleur en réponse à ma frappe était délicieux et cela même si cette réaction masculine était si prévisible. Du reste, il semblait avoir compris. Notre cher Lou –ou plutôt Luke-, avait finalement fait le rapprochement et devait surement me considérer comme une Sith à présent. Et cela rendait la chose plus intéressante encore ! Mais s’il y avait bien une chose qui me dérangeait, c’est que je ne pouvais lire dans son regard ce à quoi il pouvait bien penser à cet instant. Le fait qu’il n’ait sans doute jamais eu à ses servir de ses yeux faisait que je ne pouvais prévoir ses prochains mouvements.

En effet, j’avais pensé qu’il chercherait à s’écarter de moi pour obtenir une marge de manœuvre plus importante. C’est ce qu’aurait d’ailleurs cherché à faire toute personne douée de bon sens dans cette situation. Mais lui, au contraire, m’avait surpris. Au lieu de cela, il avait profité de ma surprise pour nous relever. Et profitant de notre contact, le Jedi l’avait accentué pour pouvoir prendre un certain ascendant et finalement nous –ou plutôt me- plaquer contre un des murs de ce qui semblait être une rue ou une galerie de je ne sais qu’elle sorte. Au-dessus de nous, un néon grésillait et clignotait à une fréquence si élevée que nous nagions entre lumière et obscurité. Et le reste de la foule, elle, ne prêtait plus la moindre attention à notre petit jeu. Et s’il s’était permit de porter ses mains à mes cuisses, il est évident que j’avais profité de la position pour porter les miennes sur ce qui lui servait de postérieur !

- Oh non, ce n’est pas pour protéger les intérêts de cette petite Sith sans importance que je suis venu m’occuper de toi mon chou ! Mais disons que cette garce est certainement morte à l’heure qu’il est. Et tu comprends bien que certaines personnes d’importances ne peuvent te laisser fouiller dans leurs affaires…

J’esquissais un large sourire bien qu’il ne puisse le voir. Mais je voulais lui faire comprendre que son petit jeu ne fonctionnerait pas avec moi. Je n’étais pas née de la dernière pluie et il était classique qu’un Jedi ne vienne essayer de vous déstabiliser de la sorte. Et sentant ses doigts se glisser entre les miens, je venais prendre l’initiative et j’empêchais son mouvement de torsion en faisant pression dans la direction opposée et glissant une jambe derrière les siennes, je venais presser mes lèvres contre les siennes dans un long baiser alors que je nous forçais à pivoter pour le plaquer à son tour contre le mur. Et dans la foulée, mon autre jambe était venue se glisser entre les siennes pour pousser le Padawan dans ses derniers retranchements, pour le perturber et le troubler.

- Crois-tu vraiment que je ne sais que faire le mal, Luke ? Que je suis si maléfique que les préjugés de ton Conseil ? Que je suis là pour massacrer les gens sur mon passage ? L’ais-je fais ? Allons… tu n’es pas stupide… tu sais que j’ai raison sur ce coup et…oh ! Ne serait-ce pas un sabre que voilà ? disais-je alors que mes mains s’étaient lentement glissé le long de ses hanches, de son corps pour s’arrêter sur un objet visiblement métallique et cylindrique si caractéristique d’un sabre-laser.

Je me saisissais de l’objet et le tirais à notre vue. Ou plutôt à ma vue. Je souriais à nouveau et venait poser mes mains sur ses hanches pour finalement conclure simplement…

- A présent je pense que nous pouvons discuter…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2444
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Sam 6 Sep 2014 - 22:50

Jenny, morte ? Luke évalua les probabilités, il n'avait plus ressenti ses ondes néfastes c'est vrai, et c'était même un peu étrange vu leur lien. Néfaste, certes mais serré comme une corde coulissante autour de son cou, la jeune femme et lui avaient trop vécus pour s'ignorer. Cependant, étant une Sith, elle pouvait également se contrôler, créant une sorte de néant protecteur afin que le blond ne la retrouve pas, mais dans ce cas, pourquoi ? Jenny l'avait battu deux fois quoique difficilement pour la seconde, elle avait déjà un égo surdimensionné, alors il était plutôt étrange de penser qu'elle le fuyait. Morte ou pas morte ? Au final, peu importe, Luke devait continuer ses investigations pour s'en assurer et tâcher de remonter le réseau, il ne pouvait pas abandonner ainsi.

-Je vois, tu es donc le toutou de personnes "importantes" alors, ça ne change pas grand chose à ton statut. Ils ordonnent, tu obéis.

Railla le jeune homme qui fut toutefois rendu muet par un long baiser passionné. Cette fois le jeu allait loin, trop peut-être. Luke avait d'abord agit ainsi pour pousser la Sith à se déconcentrer, voyant que cela ne fonctionnait pas, le blond avait abandonné son petit numéro. Même ses sous-entendus de relations avec Jenny ne semblaient pas avoir énervés d'avantage "Penny" qui avait juste prouvé détester sa concurrente. Rien de bien extraordinaire à cela, elles étaient Siths et se battaient pour le sommet, non ce qu'avait souhaité le Hapien, c'était de voir Penny retourner sa colère contre sa Némésis et perdre ses moyens. Raté, la jeune femme était concentré sur sa personne, vraiment concentré qui plus est. Plaqué contre le mur, le Hapien laissa échapper un "ouf" de surprise, sentant un frisson se glisser le long de son échine. Pendant une seconde son corps réagit à la stimulation de Penny. Dans un premier temps c'était tout à fait normal que la réponse soit aussi direct, sans que son corps ne pense à ce qui lui plaisait, le contact avait suffit à éveiller ses nerfs. Pourtant très rapidement, les "attouchements" l'irritèrent, le jeune homme cessa de réagir comme Penny l'attendait, elle l'agaçait. Il semblait capable de se contrôler, rien d'étonnant quand on était Jedi, homosexuel qui plus est. Mais après tout, même un homme sensible aux charmes des filles n'aimerait probablement pas être ainsi provoqué par une inconnue. Enfin c'était ce que pensait le naïf Luke en tout cas.

-Préjugés... Préjugés et preuves surtout vu ton chaleureux accueil dans ce maudit ascenceur

Grogna le blond qui trouvait cette fille vraiment gonflée, mais c'était ainsi, une partie des Siths ne se croyaient pas si cruels tandis que d'autres se plaisaient à le reconnaître. Quelques soient les carences dont souffraient Penny, elle était bonne à enfermer. Malheureusement Luke ne pourrait pas le faire avant un petit moment étant donné que son sabre-laser venait de lui échapper, glissant entre les doigts de son adversaire. Cette dernière ne l'alluma pas de suite, mais le Hapien se projetait déjà dans un avenir très proche s'il ne la jouait pas plus finement.

-Saleté de sabre-laser.

Ne put-il s'empêcher de maugréer, vraiment, cette arme ne lui apportait que des ennuis, que ce soit celle des autres ou la sienne. On ne pouvait pas de fier d'une épée de lumière. Raisonnement plutôt bizarre pour un Jedi, mais Luke n'éprouvait réellement aucune attache à ce symbole bien qu'il en saisissait l'importance et respectait le sien, le nettoyant et le contrôlant souvent, plus souvent que d'autres d'ailleurs à cause de son manque de confiance envers cet engin versatile.

-C'est vrai que tu n'as massacré personne, peut-être parce que tu étais trop occupée à me jeter contre les parois d'un ascenseur. Mais soit, imaginons que tu ne sois pas comme les autres, plus "libres", moins... Clichée comme tu le dis, prouve-le moi.

Bien sûr, Luke savait que Penny ne le lâcherait pas, il n'était pas né de la dernière pluie non plus. Il savait grâce à ses cours de "psychologie criminelle" que les meurtriers s'attachaient souvent à s'aveugler eux-même. Ils travaillaient pour une cause, une cause justifiant les moyens et ne signifiant donc pas qu'ils étaient cruels afin de se décharger de leurs actes. Penny essayait sûrement de se détacher de la masse à laquelle Luke l'avait raccordée, la plongeant dans la foule grouillante des tueurs prisonniers de leurs pulsions et de leur hiérarchie. Les Siths étaient un groupe de mercenaires à la seule différence qu'ils avaient la Force, et c'était justement ça leur cause, protéger leurs croyances, leur foi envers les passions les plus perverses. Luke avait souvent des préjugés, il était même un peu Manichéen sur les bords mais pour une fois c'était son expérience qui lui valait ses propos. Il l'avait vécu au sein de l'académie de Korriban où une certaine Aleema promettait d'être différente avant de se révéler encore plus endoctrinée que les autres.

-De quoi veux-tu parler ?

Grogna le jeune homme, coincé au pied du mur, métaphoriquement et physiquement parlant. Se détachant prudemment, le Jedi repoussa de sa jambe droite celle de son interlocutrice, il n'avait pas spécialement envie que le jeu de séduction continue dans ce sens, et bien qu'il ne se montra pas réfractaire totalement pour ne pas couper ce qui semblait être son seul salut, le Hapien se montrait plus distant. Il acceptait sans provoquer, espérant qu'elle se calme d'elle-même.

-Comme je te l'ai déjà dis, je ne sais pas où est Jenny et même si je le savais, je me tairais. D'ailleurs tu as l'air d'être plus au courant que moi puisque tu viens de me dire qu'elle est probablement morte. Faudrait savoir, c'est vraiment elle que tu cherches ?

Le chevalier se montrait effectivement plus raisonnable quoiqu'un tantinet provocateur encore. Elle avait le sabre-laser en sa possession mais il ne souhaitait pas le reprendre de suite, avant cela le jeune homme préférait savoir où elle voulait en venir et surtout la déconcentrer. S'il conservait ce petit air bravache c'était parce qu'il savait d'expérience qu'un Sith s'acharnerait d'avantage encore sur quelqu'un qui suppliait, en plus, ça n'était pas son genre. Cette conversation sans queue ni tête allait-elle enfin connaître un dénouement ? Malgré le fait que la patience soit une des plus grandes vertus de Luke, cette dernière commençait à frôler ses limites, l'effet étant accentué par les attouchements sensuels et délicats de Penny, il commençait à se sentir atteint dans son intimité. Se forçant à répondre une dernière fois pour voir où ça les mènerait -au moins le jeu de séduction semblait avoir calmé son agressivité- le Hapien remonta sa propre jambe pour la frotter légèrement contre la cuisse de son adversaire en abordant une expression elle aussi sensuelle. Sur son visage de Hapien malgré un léger décalage -dûe à sa cécité plus qu'à son manque de désir pour une femme- le résultat était réellement bluffant. Sans le vouloir, Luke profitait des atouts de sa race qu'il avait toujours méconnu, couplé au charisme que son maître lui avait tellement fait travailler. Bien sûr, à ses yeux c'était un charisme des plus vils, mais il espérait dans un dernier sursaut obtenir un résultat puisque le combat ne semblait pas fonctionner, ni la provocation.

-Je vois pourquoi tu te contredis et te mélanges... En fait tu as changé d'avis sur ton "genre d'homme"... Apparemment, ma côte a augmentée en flèche.

Acheva Luke en réponse à ses attouchements qui devenaient franchement irritants maintenant. Patience... Patience.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eerhia Aiarohk
l~ Apprenti Sith ~l
l~ Apprenti Sith ~l
avatar


Nombre de messages : 359
Âge du perso : 24 ans
Race : Arkanienne
Binôme : Apprentie de Darth Riakath (Isobel Takan).

Amante du défunt Noval Artyss alias Darth Araya.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
8/78  (8/78)
PF:
27/72  (27/72)

MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   Mer 24 Sep 2014 - 22:40


- Ah ! Tu en as mis du temps pour comprendre ! Je te croyais tout de même plus malin que ça. A moins que Jenny n’est pas été assez désobligeante en ce qui te concerne.

Je souriais grandement à cette remarque. Remarque qui n’était que le contre coup de ses attaques incessantes sur mes capacités d’actions, de raisonnement et tout le reste. Mais de mon point de vue, je le pensais réellement stupide pour ne pas avoir immédiatement comprit ce que j’étais et quelle était ma condition. Après tout, je ne cachais plus mon aura depuis un moment maintenant et si je n’étais pas venu pour Jenny, pourquoi l’aurais-je agressé si ce n’était justement pas contre lui que mon attaque était adressée ? C’était lui ma cible et il ne semblait pas encore le réaliser. J’avais pour ordre de brouiller les pistes mais notre petit jeu m’avait au contraire mené à l’éclaircir. A moins que bien évidemment ceci ne soit qu’un piège pour que notre cher Luke ne change de cible et ne décide de me poursuivre ! Et dans ce cas, cela pourrait le mener droit dans les griffes de Darth Riakath ou de tout autre Sith intéressé par l’idée d’expérimenter un tas de trucs sur le Hapien. Ou bien encore je pouvais tout simplement en finir tout de suite et on entendrait plus jamais parlé d’un fouineur à la recherche d’une apprentie Sith probablement morte à l’heure qu’il est. De cette manière, il ne pourrait plus causer de tort à Darth Ynnitach et à l’Empire. Et tout cela sans qu’il sache que je travaille pour ce dit Empire et non pas pour une soit disant Nosfera, Sith séparatiste cherchant à renverser l’Impératrice. Nosfera qui était bien évidemment Darth Riakath, etc… Et à ce rythme-là, on se retrouvait rapidement dans une boucle et ainsi de suite.

- Ce dont je souhaite parler ? Hum.. laisses-moi réfléchir mon chou...

Non. Au lieu de cela je le laissais faire. Je le laissais croire au jeu de la séduction et je venais à nouveau me porter contre lui, son sabre en main. Je pouvais aisément sentir son mal-être et son irritation. Il était agacé par mon comportement et je m’en délectais. Du coup, il y avait contradiction entre ce qu’il semblait ressentir et la façade aguicheuse qu’il semblait tenter de faire transparaitre. Collée à lui, nous n’attirions guère plus les regards et je me préparais pour mon prochain coup. Je commençais à me lasser de ce petit jeu et il était temps de passer aux choses sérieuses. Et c’est justement lorsqu’il évoqua l’idée que je lui plaise désormais que je décidais de passer à l’acte.

- Possiblement. Ou pas. Tiens, c’est de la part de Nosfera !

Sans attendre, mon genou vint une énième fois frapper son entrejambe –décidément, il vaudrait mieux qu’il finisse par se protéger, le Luke !- et j’enchainais dans la foulée d’un coup de pommeau de son arme droit dans sa tempe. Le but étant de le neutraliser, il tomba bien évidemment droit dans mes bras. Je n’hésitais pas une seconde et je rangeais son arme à sa ceinture avant de le trainer au milieu de la ruelle. Je comptais bien le laisser là, inconscient. La mort… n’était pas la solution. Et l’embarquer avec moi était trop… dangereux. Par contre, quoi de mieux que de laisser ce pauvre Jedi, sabre bien en vue, à la merci de tous ces rapaces et autres trafiquants en tout genre. Et qui sait, peut-être que ses « amis » de Coruscant se feront une joie de le récupérer à présent ? Avant de filer, je prenais le temps de le fouiller, et cela sans oublier le moindre recoin –ou presque- à la recherche d’informations compromettantes. Et c’est le sourire aux lèvres que je m’éloignais tranquillement d’un pas lent.

- En espérant te revoir bientôt, Luke….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Victime idéale, mais sur le repentir Madame [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-