La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Dim 20 Avr 2014 - 16:07

Après une bonne journée de travail, rien de tel qu'un repas pour vous caler l'estomac avant d'aller dormir. Habituellement Luke n'était pas gourmand et sa silhouette fine en témoignait. Seulement comme tout être fait de chair et de sang, après des heures particulièrement intenses, le corps réclamait son dû. Pour une fois le jeune chevalier était affamé. Il avait fini sur le tard, aussi avait-il conscience qu'il arriverait en plein boom dans la cantine, ce qui ne l'arrangeait pas vraiment. Mais entre avoir la conscience tranquille et l'estomacs plein, le jeune homme choisissait la première option. Etant donné tous les sacrifices auxquels le Hapien avait consenti jusque là, autant dire qu'affronter une cantine un peu trop remplie ne serait pas son pire cauchemar. C'est donc plein de courage que le Hapien fit irruption dans les lieux juste après une bonne douche qui avait conclu ses exercices.
Enfin sauf si un certain Devan Agujero s'installait à sa place. Entre lui et Ferus Livian, le nouveau chevalier ne savait pas qui l'insupportait le plus. Le premier à cause de son attitude oscillant entre le je-m'en-foutiste parfait ou le fils-à-papa trop gâté qui pensait que venir au Temple serait un genre de camps de vacances exotique. A moins que le second l'irrite plus avec son aura sombre de gosse martyre que personne ne comprend. Vraiment, Luke était quelqu'un de tolérant mais là c'était au-dessus de ses forces. Or il n'y avait apparemment pas de places ailleurs, vu que même s'il ne pouvait pas vérifier, le Hapien se doutait que Devan ne s'installerait pas volontairement à ses côtés. Le self était plein, ça n'était guère étonnant qu'un hasard aussi malencontreux arrive, surtout quand on s'appelait Luke Kayan. A croire que le destin ne l'aimait vraiment pas !

Ayant reconnu son ancien collègue -bien malgré eux- à travers son aura si particulière, presque inexistante, le chevalier salua ce dernier d'un signe de tête bref. Il n'avait jamais utilisé la faiblesse de ce dernier dans la Force pour le rabaisser mais demeurait sur ses gardes. Ayant cours avec lui, le blond savait que le Zabrak était particulièrement doué au sabre-laser,  domaine où lui pêchait justement. Un bon moyen pour s'atteindre. Ca serait bien du niveau d'Agujero ça tiens.
-Bonjour. Bon appétit.
Lança le Hapien en baissant la tête sur son assiette comme s'il était décidé à contempler le tableau d'art contemporain que formaient ses frites dans son plat. Ce qui bien sûr était totalement décalé comme image étant donné qu'il ne voyait rien. Cependant ce spectacle en noir et euh... Noir lui paraissait bien plus intéressant que le chant éventuel qu'aurait à lui servir Devan. Luke espérait de tout coeur que le garçon ne choisirait pas de se décharger d'une sale journée sur son dos. Dans un self rempli le chevalier était beaucoup moins libre de ses mouvements, impossible pour lui de se lever dignement et de partir en fonçant dans le tas, il y aurait forcément des accidents, alors il était bloqué là sur sa chaise et c'était l'occasion pour Devan d'en mettre une bonne couche, ce qui en général ne ratait pas avec ce provocateur. Priant la Force de ne pas le lâcher maintenant, le Hapien fit glisser sa fourchette de manière un peu trop fervente dans son assiette. Loin de piquer une frite, il fit riper l'objet et envoya une patate directement sur son "adversaire" alors que les autres s'éparpillaient comme pour fuir la fourchette. Saleté de frites, dire qu'il ne restait plus que ça lorsqu'il était arrivé. Heureusement qu'il n'avait pas pris le risque de mettre de la sauce dedans.
-Désolé.
Fut-il forcé de dire, en espérant bien que Devan aurait -pour une fois ?- l'intelligence de ne faire aucune remarque débile à ce propos. Luke se débrouillait bien avec son handicap mais bon un aveugle reste un aveugle et face à des frites, il n'est pas forcément le grand gagnant. Non mais francehement en fin de semaines, livrer un combat contre Devan Agujero et des patates, ce n'était même plus du niveau Jedi là, c'était juste inhumain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Dim 20 Avr 2014 - 22:49



Pour Devan, cette journée n'avait pas été une de ses meilleures. Il était honteux, si ses parents arrivaient à se rendre compte qu'il n'avait pas le bon comportement ici, et qu'en plus ses piètres capacités d'utilisateur de la force s’étaient avéré plus que médiocre ce serait une énorme déception..
Oui, il fallait absolument qu'il devienne encore meilleur, même si c’était en parfaite contradiction avec les enseignements jedi qui prônaient avant tout l'humilité... De toutes façons personne ne le saurait à part lui ? Bien sur il faisait de son mieux, surtout au maniement du sabre laser ou il avait progressé d'une façon presque exponentielle, mais qu'en était-il du reste ? Son constat était plus que mitigé. Il n'arrivait même pas à utiliser une simple vague de force alors que certains padawans de moins de huit ans semblaient s'en sortir fort honorablement.
Dev trouvait cela injuste et humiliant... il se savait au pied du mur de par son comportement et s'il échouait... ce serait catastrophique ! Le jeune homme se retrouverait exilé sur une planète comme simple but de raté de ramasser des légumes et participer d'une façon simple au bien être commun... La voix du jedi raté en somme...

Le jeune zabrak soupira doucement alors qu'il vint retirer une assiette remplie de spaghettis bolognaise qu'il déposa son plateau métallique avant de se chercher une place assise.
Une grimace barrait son visage, il était arrivé relativement tardivement pour le repas du soir, et toutes les places semblaient prises... Toutes ? Non... Il y'en avait une a coté du chevalier Kayan

''Ho non...''

Laissa t-il doucement échapper d'entre ses lèvres à moitié fermées avant de passer sa main sur son front. Le repas promettait d’être des plus sympathiques... Enfin c’était assez ironique de penser cela...
Kayan était un peu considéré d'une façon particulière chez les plus jeunes padawan, un peu comme la punition ultime si l'on avait pas été sage... Et c’était encore pire lorsqu'il essayait de vous expliquer quelque chose. C’était un vrai moulin à paroles quand on le lançait sur la force.

Ce fut donc d'un pas assuré qu'il alla s'asseoir à leur table, déposant son plateau en acier devant lui, les saluant simplement d'un rapide signe de tête avant de plonger son visage au dessus de son assiette. Jetant un petit regard à Kayan qui faisait de même, sauf que lui ne voyait absolument rien de ce qu'il mangeait... si bien qu'il piqua rapidement dans son assiette, ratant son objectif qui alla atterrir sur Devan. Le Hapan laissa échapper un désolé alors que le zabrak le regardait de ses yeux gris clair. Ayant passé une journée plus ou moins minable, le jeune homme début vingtaine se saisit de la frite, la coinçant entre le pulpe du pouce et l'ongle de son majeur, venant l'envoyer d'une pichenette directement en direction de la tete du blondinet, la frite venant taper doucement au milieux de son front.

''Tu devrais regarder ce que tu fais, chevalier Kayan...''

Lui lança le zabrak sans toutefois etre agressif, il n'avait mis aucune émotion dans cette phrase, venant retourner à son assiette de spaghettis, dont il piqua une boulette de viande à l'aide de sa fourchette. Il en arrivait tout de même à se demander comment Luke avait finalement pu devenir jedi, ce qui le rassura un peu sur son propre sort, rien n'était peut être perdu ?

Mâchouillant sa boulette de viande à la sauce tomate, Devan ne pu s’empêcher de jeter un regard appuyé sur les courbes d'une jeune Mirialan d'à peu près dix huit ans qui se levait, ayant manifestement terminé son repas.
Elle repartit doucement, son plateau en acier dans les mains, jetant un petit regard au zabrak qui faisait manifestement traîner ses yeux où il ne devait pas.

''Ne me regarde pas comme ça Devan..''

Dit elle cependant avec douceur, alors que le Zabrak venant la fixer un instant de ses yeux gris qu'il replaça finalement en face de son assiette marmonnant quelques paroles incompréhensible, mais le jeune Hapan en face de lui n’était peut être pas aussi aveugle que cela, il n’était pas dur d'imaginer ce qui venait de se passer...
Mais Devan, en arrivait parfois à maudire ce code aussi strict... au bout de trois années d'apprentissage il ne comprenait toujours pas pourquoi c'était si mal... Oh bien sur les sentiments menaient au coté obscure... mais ce n’était pas vers le coté obscure qu'il aurait aimé emmener cette jeune femme...
D'un soupir sonore le jeune zabrak continua de manger en silence...


Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Lun 21 Avr 2014 - 1:38

Luke reçut le projectile dans le front, sans rien dire de plus sur le moment, il se contenta de l'essuyer avec un bout de serviette propre. Les aliments n'étant habituellement pas gras au Temple, il n'en garda aucune marque. Enfin le jeune Jedi n'allait pas s'arrêter à quelque chose d'aussi futile, d'ailleurs il ne s'était même pas arrêté aux paroles de son interlocuteurs. Si le chevalier avait craint que son interlocuteur le provoque, ce n'était pas sur son handicap, car étrangement, c'était ce qui le dérangeait le moins. Habitué à l'autodérision, le Hapien était le premier à se moquer de son handicap. Il riait en précisant à son maître regretter de ne pas pouvoir le guider à cause de ses problèmes d'orientation ou en signifiant à un Padawan pas au courant qu'il était était trop myope pour lire l'ordre de mission. C'était ainsi que Luke s'était protégé et avait commencé à communiquer avec le monde extérieur, comme s'il avait décidé que c'était le terrain neutre acceptable. Plutôt paradoxal et un peu masochiste peut-être. Ou alors on pouvait le prendre sous un autre angle et penser que Luke n'était pas le genre à aimer s'appitoyer sur sa petite personne. C'est donc sur un ton plutôt joyeux que la réponse fusa.
- J'ai oublié mes lunettes
Il aurait bien ajouté que certains semblaient souvent laisser leur cerveau derrière mais c'était trop méchant et gratuit. Non seulement ce type de remarque n'avait jamais été de son apanage mais en plus Luke était désormais chevalier, il devait montrer l'exemple. D'ailleurs son vis-à-vis semblait aussi se moquer de lui à travers ce nouveau titre en l'appelant pompeusement "chevalier Kayan". Quelle insolence ! Luke n'avait pas réellement apprécié sur le coup, loin de souhaiter à tout prix recevoir cet honneur, le jeune homme s'y était toutefois fait, et ce que sous-entendait Devan était qu'il ne le méritait pas. Or le Hapien estimait tout faire pour rester dans les bonnes grâces de l'Ordre contrairement à certains. Là encore il se ravisa quant à une quelconque remarque. Celle de son interlocuteur n'était pas suffisamment explicite pour qu'il l'attaque. Le blond opta alors pour une réplique plus soft, un entre-deux, il n'allait pas être agressif mais le tout sans se laisser marcher sur les pieds.
-Comme certains oublient leur maturité v.i.s.i.b.l.e.m.e.n.t
Sans être prétencieux, le ton était plus sobre que précédemment, bien plus sérieux avec un soupçon d'agacement. Lui-même ne pouvait pas juger si Devan méritait sa place parmi les Jedis mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir son petit avis comme tout le monde, si neutre et tolérant tâchait-il d'être. Ce gamin l'énervait purement et simplement. Oui gamin, malgré le fait que le Zabrak ait son âge.
Un âge qui supposait une maturité peut-être un peu trop avancée sous certains aspects puisque l'oeil de Devan glissa sur les courbes d'une aura à la voix un peu trop douce pour être innocente. Luke n'était évidemment plus aussi strict sur le sujet étant donné sa situation mais il trouvait quand même gros que son interlocuteur regarde les popotins directement au sein du Temple. Une vraie machine à fantasmer ce Padawan, totalement incapable d'aller au-delà des bassesses physiques pour s'élever mentalement. Pitoyable. Mais bon, le Hapien s'était promis de ne pas prendre ce dernier de haut, c'est pourquoi il se rappela en boucle ses propres erreurs afin de calmer le venin qui pourrait habiller ses mots. Au lieu de ça il préféra utiliser un ton badin, un peu comme celui de Devan quand il avait fait référence à son handicap... Au fond ça n'était pas très différent, les filles semblant être le handicap d'Agujero. Être aveugle lui aurait peut-être été salutaire. La tête posé sur sa main elle-même sur la table, le jeune homme eut un sourire, son regard mort dirigé vers l'endroit d'où était venue la voix. Enfin le râteau.
-Il faut croire que tu devrais revoir ta méthode de drague.
Suggéra Luke qui s'aperçut un peu trop tard de ses paroles. Il faut dire que lui-même était absolument nul en plus d'être coincé dans le domaine comme tout bon Jedi élevé depuis sa prime enfance au sein du Temple. Il avait découvert la chose avec Jason et s'était un peu déniaisé mais il n'y avait pas si longtemps; alors jeune adolescent, il avait eu peur de faire l'Amour car pensait que c'était réellement dangereux. Dans le vrai sens du terme. Sans doute une mutation de la Force ou il ne savait quoi. A ce petit jeu là Devan saurait vite le retourner, c'était comme achever de lui proposer un pari où il fallait reconnaître le plus de couleurs possibles pour repeindre un appartement. Oups.
-Peut-être que si tu ne considérais pas les filles comme de la viande et les respectaient un peu...
Cette fois le Hapien était revenu dans un domaine qui le connaissait plus. L'honneur, la dignité, bref tout ce qui faisait de lui quelqu'un d chevalresque. C'est vrai, même sans voir Luke imaginait combien le Zabrak devait fixer les filles pour qu'elles le remarquent et le remettent dans ses buts. Ce devait être particulièrement gênant d'être regardé de la sorte, avec une espèce de gourmandise malsaine dans le regard. Oui, malgré qu'il soit en partie déniaisé, Luke gardait une image plutôt négative de l'Amour et encore pire du jeu de séduction. Pour lui c'était sale, pervers et surtout bassement physique. On ne pouvait pas changer d'un coup d'un seul, et puis s'ils étaient au temple c'était pour bien se tenir de base. Décidément quelle image Devan allait-il donner à l'Ordre en continuant de la sorte ? Petit prétentieux qui se croyait irrésistible et au-dessus des règles de courtoisie les plus élémentaires en plus de ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Lun 21 Avr 2014 - 3:03



On pouvait dire que si Dev' avait du culot, l'Hapien en avait tout autant que lui. Lui parler de maturité ? Elle était bien bonne celle là.
Le Zabrak se sentait mature, à bien des égares, certes peut être pas au même niveau que certains, mais ce n’était la peine de le souligner autant que cela, et puis pourquoi s'en faire du petite pichenette de la sorte dans le front ? Après tout ce n’était que de la pomme de terre, et pas grasse par dessus le marché.

L'espace d'un instant, Devan se rappela les dîners dans les fast-food Coruscanti, totalement orgiaques de graisse et de calories... C’était le bon vieux temps, avec les copains de classe, après un bon film... Ils s’empiffraient tous de soda, de cheeseburgers et de frites dégoulinantes de graisse...
Oui d'un certain point de vue, c’était le bon vieux temps, un bon vieux temps qui n'était ironiquement pas si lointain.
Mais au bout de ces trois années, sa formation lui semblait déjà beaucoup moins excitante... Ici on interdisait tout, ou presque... et par dessus le marché, on mangeait des frites sans gras... Des frites sans gras se répéta t-il mentalement une fois le râteau de la jolie demoiselle passé.

Secouant la tête, le jeune homme cornu retourna finalement à son assiette, qu'il mangeait avec peu d’appétit, cette journée le lui avait tout simplement coupé et alors qu'il pensait être enfin tranquille, et en plus ou moins mauvaise compagnie, le jeune blondinet en rajouta une couche, comme si ce n'était pas suffisant, critiquant sa manière de draguer et de prendre les filles pour des jambons sur pattes.

Devan, releva lentement le nez de son assiette, faisant tomber bruyamment sa fourchette dans son plat, dans un léger signe de mécontentement sonore, le visuel étant totalement superflu pour son interlocuteur.
Sentant la colère en lui, la respiration lente et les dents serrées, le Zabrak tenta de se rappeler ce que l'on s’était échiné à lui apprendre ici.
Rester calme... rester calme... voilà un petit mantra qui avait prit tout son sens dans cette situation.
Arrivant cependant à étouffer dans l’œuf ce désagréable ressenti, le jeune homme au visage tatoué regarda Luke le visage fermé, sa lèvre supérieur agité d'un petit soubresaut de nervosité. Même si celui ne pouvait voir son expression, une certaine tension était palpable dans cette situation.
Mais d'une voix essayant de se contrôler, le Zabrak reprit la parole :

''Écoute moi le chevalier, qui es tu pour me juger ou pour savoir ce que je pense ? Je n'ai pas passé toute ma vie ici, j'ai un passé, j'ai eu une vie avant. Tout le monde sais que je suis un des tire au flanc du temple... Oh oui inutile de prendre des pincettes ! Je sais très bien que je suis sur la sélette ! Mais à ce que je sache, je ne fais rien d'autre que de regarder...

Le jeune homme soupira avant de croiser les bras sur son torse et de s'adosser un peu plus confortablement dans son siège. Peut être avait-il eu tors de venir avec ça sur le tapis ? Qu'est ce que cela pouvait bien faire ?
Pour lui la récolte des fruits arrivait sûrement à grand pas... mais dans un soucis de rétablir les choses, Devan reprit sa fourchette, faisant mollement tourner une boulette de viande sur elle même, la regardant.

''Tu sais très bien qu'on nous interdit ça pour les raisons que tu sais... alors à part regarder je ne peux pas faire grand chose de plus. De toutes façons... ça ne fait de mal à personne si ce n'est à moi même. Est-ce que je me trompe ?''

Regardant les plus jeunes padawan manger, rire, s'amuser et parler ensemble, bien loin de réels soucis de là vie, dont faisait bien sur partie les hormones, le jeune homme soupira une nouvelle fois, rapprochant finalement son visage de celui de Luke, lui glissant à voix basse, toujours sans animosité, ce qui pouvait être étrange :

''De toutes façons ton avis m'importe peu, alors avec tout l’égard que j'ai pour ton rang... ton opinion tu peux la prendre, en faire une petite boule et te la carrer ou je pense...''

Lâcha t'il finalement dans un souffle, avant de venir reprendre sa place dos au siège et d'ouvrir l'opercule de son yaourt à la fraise, venant conclure d'une voix lasse :

''Si seulement les frites étaient grasses... je n'aurais pas pris cette bouillie magmatique ressemblant à des spaghettis...''



Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Lun 21 Avr 2014 - 12:23

-Je crois que tu commences enfin à comprendre ce que c'est que d'être jugé sans arrêt.

Répliqua sobrement Luke. Intérieurement il était en revanche bouillonnant, mais de surprise avant tout. Sincèrement le Jedi n'aurait pas pensé que son interlocuteur habituellement si sûr de lui se démonte pour si peu. Il le voyait plutôt jouer les cador en lui demandant de s'exécuter lui-même tant qu'à faire, ce pour quoi le Hapien coincé avait déjà préparé une parade "Nous sommes Jedis ce n'est pas sensé nous intéressé", avec toutefois un mal être qu'il savait apparent étant donné sa situation. Luke n'était pas honnête qu'en surface, il était profondément inspiré par ce trait de caractère aussi honorifique que pénalisant, aussi, bien qu'il soit parfois un donneur de leçons, l'ancien Padawan veillait toujours à ce que ses règles énoncées s'appliquent aussi à sa personne.

Toutefois le dilemme instillé par sa propre personne n'avait pas eu lieu, Luke ne pourrait donc pas se vanter de s'être englué comme un grand  dans un sujet qui le mettait particulièrement mal à l'aise: l'Amour. Au lieu de ça le Zabrak avait choisi de s'insurger, se sentant comme atteint, c qui paraissait plutôt étrange au Hapien vu que Devan se présentait tel un roc solide prêt à esuyer toutes les tempêtes, surtout celle de Luke qu'il semblait méprise quelque part. A moins que ce dernier ne se trompe totalement, ça lui arrivait aussi et bien plus souvent qu'à son tour de mal identifier le caractère de quelqu'un, et là, oui, il se sentait réellement aveugle.

-Que devrais-je dire de tes provocations et de tes moqueries ? Je ne suis pas sourd Devan. Tes petites remarques aux plus jeunes Padawans pour me forger une certaine réputation, ou même tes moqueries sur ma cécité. Je m'en moque éperduement mais qu'en savais-tu réellement ? Il semblerait que blesser autrui ne te gêne pas tant que ça, je ne pense donc pas que tu puisses t'insurger quand on te rend la pareille. A ton avis, pourquoi les maîtres te menacent d'expulsion ? Et si tu n'étais pas seulement la victime d'un "complot" de faiseurs de frites lights"  et que tu devrais peut-être te remettre un peu en question ?

Comme souvent, la voix du Hapien était calme, il choisissait ses mots avec soin en essayant de ne pas les débiter trop vite pour ne pas faire moulin à paroles. Il est vrai que le jeune homme avait tendance à juger mais il le faisait généralement en réponse à un propre jugement et après avoir bien "étudié" le cas quant bien même une erreur restait toujours possible.

-Quant à déranger quelqu'un avec tes regards, il semblerait que tu sois tombé sur une gentille fille mais ça ne l'a pas empêchée de te faire une remarque. Visiblement tu ne te fais pas du mal qu'à toi-même... Et c'est vrai tu n'es pas au Temple depuis très longtemps, je peux comprendre les soucis d'adaptation mais ce que je comprends moins, c'est que tu sembles vraiment rechigner aux efforts, toujours rebelle, rieur et je-m'en-foutiste. Pourquoi es-tu ici ? Réellement... Si certains cours semblent t'ennuyer à ce point comme j'ai pu le voir. Et crois-moi si un aveugle le remarque, n'importe qui le devine... En tout cas tu n'es pas là pour la nourriture semble-t-il.

Ces gens qui râlaient tout le temps rah ! Les pâtes étaient très bonnes, saines ici et surtout ils avaient suffisamment à manger ! L mère de Luke le nourrissait à peine dans sa prime jeunesse et que dire de son séjour dans le palace 5 étoiles des Siths ? Non franchement le Hapien trouvait qu'il n'y avait rien à redire au Temple, juste être reconnaissant et travailler de son mieux.

-Sincèrement, pourquoi tu es là ? Quels sont tes objectifs ?

Demanda le jeune homme sans une once de moqueries, purement et simplement intéressé par la réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Ven 25 Avr 2014 - 17:20



Devan restait là, son pot de yaourt à la fraise synthétique ouvert devant lui, sans qu'il n'y touche.
Pour beaucoup d'entre eux, le repas se terminait et chacun avait hâte de retrouver ses quartiers pour savourer un peu repos bien mérité.
Le jeune Zabrak lui, pas vraiment. Dev' avait été placé temporairement avec un padawan de huit ans, et niveau discussion, même si le jeune garçon était plutôt gentil, passant gentiment son temps à faire léviter ses crayons de couleur sur son lit, ce n'était pas vraiment le pied...
Bien sûr on relogerait Devan probablement très bientôt, ça c'était certain, la politique du temple était de placer les occupants par groupe d'âge, ce qui était plutôt logique lorsque l'on y pensait à deux fois.
Écoutant Luke le prendre pour un colporteur de ragots, le Zabrak se contentait de le fixer, sa cuillère à la main. Pendait il réellement que sa réputation venait de son seul fait ? Le Hapan, était plutôt loin de la vérité.

Tu sais Lucky, laisse moi te dires que tu n'as pas besoin de moi pour te faire une réputation. Elle court très bien d'elle même. Tu sais que tu es un peu la hantise des plus jeunes d'entre nous ? Pour eux, venir te parler c'est un peu une sorte de punition. Tu sais qu'il y'en à même qui se lancent des défis pour savoir qui va arriver à t'écouter le plus longtemps ? Je ne dis pas ça pour t'agacer, je sais moi même que ma réputation est bien loin de faire l'unanimité... pour être poli..

Plantant nonchalamment sa cuillère dans la masse rose et crémeuse du yaourt à la fraise, le Zabrak l'amena ensuite à sa bouche avant de l'avaler. Au moins les yaourts à la fraise, même synthétiques, c’était une valeur sûr, pas comme les frites et les spaghettis !

Mais Dev' écoutait le Hapan argumenter à son tour, Luke n’ayant pas relevé à sa remarque concernant son opinion et l'endroit où il pouvait se la glisser, cela ne l’étonna mais pas outre mesure. Tout le monde savait qu'il était comme ça, qu'il disposait d'une certaine sagesse et d'une sacré répartie pour son age, ce qui pouvait être un brin jalousé, surtout par le Zabrak.

''Oui je sais que je devrais pas regarder les filles comme ça, mais je sais pas, c'est plus fort que moi, j'arrive pas à me contenir... et je sais bien que tout le monde le voit''

Glissât-il alors qu'il regarda du coin de l’œil discrètement cette fois une autre padawan d'environs dix neuf ans, se lever avec le sourire, allant ranger son plateau dans le rack prévu à cet effet.
Il était évident que Devan n'arrivait pas à se contrôler, malgré tout les efforts qu'il faisait.
Oh cela ne le faisait pas vraiment pencher vers le coté obscure, ou du moins il ne s'en rendait pas vraiment compte. Le Zabrak se sentait simplement frustré.
Mais Luke semblait plutôt intéressé par ses motivations, qui au fil du temps, s’étaient transformées en frustrations. Oui il était frustré de ne pas y arriver, et cela pouvait se ressentir dans ses paroles.

Si je suis la c'était au début pour mes parents, tu comprends? La fierté d'avoir un jedi dans la famille... ça faisait bien devant les autres gens de la haute société. Et puis je trouvais que ça avait l'air bien, voir même facile. Mais j'ai bien peur qu'à part le sabre ou je m'en sors réellement bien.. J'ai peur de n'être qu'un banal raté .C'est frustrant de voir le jeunes s'en sortir mieux que moi avec la force... tout ça à cause d'un bête taux de midicholiriens, c'est injuste.

C’était bien là la première fois qu'il s'ouvrait à quelqu'un ici. Il étalait devant le Hapan tout ce qui le caractérisait. Ses frustrations, ses peurs, ses envies, en somme tout ce qui était l'opposé du dogme Jedi. Le constat n’était pas brillant, et Devan le savait très bien.
Raclant le fond de son yaourt qu'il avait mangé avec une certaine rapidité, le jeune homme reposa sa cuillère sur son plateau qu'il repoussa un peu plus avant devant lui, alors qu'il planté le sien dans celui du jeune chevalier Jedi, même si celui ci ne pouvait le voir.

''Comme tu peux le voir, je suis un peu amer... Mais néanmoins, je n'ai pas envie que ma vie soit un échec... et surtout pas finir dans un champ à ramasser les légumes...''

Laissait il échapper avec un petit rire nerveux.


Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Dim 27 Avr 2014 - 22:44

Lucky ? Mais ils n'avaient pas gardé les Banthas ensemble à ce qu'il sache. Le Hapien avait haussé un sourcil, le gauche avait d'ailleurs rejoint son voisin lorsque Devan avait continué à s'exprimer. Inconsciemment oui, le Hapien se rendait bien compte que son caractère ne plaisait pas à tout le monde. Gentil dans l'ensemble mais trop philosophe et trop fermé, le jeune homme silencieux qu'il était s'éveillait pour répondre à des débats qui ne passionnaient que lui, sans compter les règles du Temple suivies religieusement si on n'omettait celle qui concernait l'Amour. Oui Luke était un vieux de la vieille, il se basait sur les principes de l'Ordre pour forger un nid austère certes, mais douillet. Les Jedis l'avaient sauvé, sortis de son autisme, changer de voie serait se condamner à nouveau qui sait ? Surtout que l'ancien Padawan n'avait qu'une vague idée de ce qui se passait à l'extérieur, les apprentis n'étaient pas formés à autre chose qu'à devenir des Chevaliers bien que seule une petite partie d'entre eux y parviennent. C'est pourquoi on les envoyait ensuite dans les camps agricoles probablement. Pour éviter qu'un Sith ne mette la main sur un ex Padawan frustré ou que ceux-ci se perdent dans cette vaste Galaxie après avoir connu l'éducation chaste et décalée du Temple. Le Hapien pensait que tout cela était normal, que les Jedis continuaient généreusement de protéger des gens qui n'étaient plus apte à suivre une formation, ainsi ils continuaient ailleurs d'aider, exactement ce qui était leur souhait depuis le début, tout en demeurant dans une ambiance Jedi. Bien entendu lui-même se voyait mal cultiver des légumes, ce constat lui faisait dire que quelque chose clochait dans la méthode mais il ne saurait mettre le doigt dessus, du coup il se contentait d'accepter ce que les maîtres choisissaient pour eux. Si un apprenti s'engageait c'était pour toujours, quoiqu'il arrive. Normal que ceux qui aient été refusés appartiennent encore à l'Ordre, c'était même un grand signe de tolérance, un cadeau, quand on savait que dans la vie au-delà des urs du Temple, certains se retrouvaient jetés de leur entreprise du jour au lendemain sans raison. Les Jedis formaient une grande famille.

-Chacun est comme il est et je sais bien que les réputations circulent, mais je sais aussi que tu as tendance à les aider à se répandre.

Grogna-t-il pour la forme sans réellement s'attarder. En effet le bon coeur de Luke aidé par son intelligence lui permettait de comprendre ce que révélait son comparse. Il engloutit quelques frites qui n'étaient pas parvenues à échapper à son deuxième assaut de fourchettes tout en réfléchissant. A vrai dire le jeune chevalier était surpris par la sincérité des mots du garçon. Lui aussi avait déçu sa mère qui lui avait fait payer le prix cher. Pourtant du peu de souvenirs qu'il conservait de cette époque le jeune homme se souvenait avoir tout fait pour lui faire plaisir malgré l'injustice. Le Jedi chercha donc bien ses mots, il ne voulait pas blesser d'avantage le Zabrak ou passer malgré lui pour un donneur de leçons.

-Je peux saisir oui, mais maintenant, est-ce-que tu veux réellement suivre cette voie ? La volonté fait beaucoup et je sais que tu pourrais t'en sortir... Oui même avec un taux faible de midichloriens. Je suis nul au sabre-laser mais je fais de mon mieux. Les autres m'acceptent ainsi et ce serait pareil pour toi. Surtout que je gage être encore plus mauvais que toi en tant que bretteur que toi avec la Force.


Fit le Hapien avec un léger sourire destiné à détendre l'atmosphère. L'attitude de Devan continuerait sûrement de l'agacer, Luke n'allait pas faire ami-ami avec lui dans la seconde, bien trop de choses séparaient encore les deux anciens camarades de "classe", mais le Hapien était prêt à faire un pas en sa direction. Comme lorsque Ferus s'était confié, le jeune Jedi au lieu de s'acharner se montrait apte à s'adoucir. Son côté donneur de leçons n'était pas volontaire et son attitude de petit Padawan "parfait" non plus. Le blond croyait réellement aux valeurs du Temple comme la tolérance et l'entraide, il appliquait ces principes de son mieux au lieu de se contenter de les énoncer à l'instar de certains.

-As-tu parlé à un maître de tes doutes ? Je pense qu'aller voir un Chevalier Consulaire pourrait éventuellement t'aider. Fut un temps un fin bretteur a accepté de me donner des cours en plus. Je ne suis pas devenu un pro, loin de là mais cela m'a permis de reprendre un peu confiance en moi. De retravailler les bases et de réequilibrer mes capacités. Je ne te dis pas que tu seras un grand utilisateur de la Force, mais quand on n'est pas doué quelque part, il faut au moins s'assurer que les bases les plus simples sont maîtrisées. Rien que ça, ça facilite la vie et ça permet à la compétence la plus haute de s'exprimer librement. De plus certains anciens Jedis ont été d'excellents bretteurs alors que leur taux de Midichloriens était très bas, sûrement plus que le tien puisqu'à l'époque il n'y avait pas de minimum pour devenir un gardien de la Lumière.

Luke stoppa le monologue assez rapidement, il avait inconsciemment accepté la critique de son vis-à-vis et tâchait de ne pas partir dans un discours passionné sur les Anciens, les modèles. Il se mit plutôt à réfléchir sur un chevalier Jedi qui pourrait venir en aide à Devan. Un Consulaire qui saurait canaliser sa frustration mais surtout lui apprendre un peu la maîtrise de la Force. Un exégète en la matière.[/i]

_________________


Dernière édition par Luke Kayan le Dim 4 Mai 2014 - 0:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Sam 3 Mai 2014 - 2:05



Devan avait reposé son yaourt vide devant lui, croisant les bras alors qu'il regardait toujours Luke de ses yeux gris clairs. Oui, une chose était sûr, le jeune Hapan avait déjà parcouru un long chemin dans le force, c’était une évidence. Ses paroles étaient emprunte d'une grande sagesse, ce qui était tout de même un peu dérangeant étant donné que les deux jeunes homme avait le même age.
Qu'est ce qui pouvait bien clocher chez Devan ? D'un petit soupire de lassitude, le jeune Zabrak fit glisser ses yeux vers ses bras croisés. Oui il n’était pas réellement sur le bon chemin, cette constatation était plutôt accablante... Lui qui était la risée devant les plus jeunes... Il était bien dans un temple jedi, mais cela n’empêchait pas les moqueries de ses comparses alors qu'il peinait à faire s’élever ne serait-ce qu'un petit cailloux grâce à la force.
Heureusement qu'il pouvait leur rabattre le caquet grâce au cours d'escrime, au moins il n'était peut être pas un raté sur toute la ligne... C’était une maigre consolation mais une consolation tout de même.
Par contre pour ce qui étais des rumeurs, là Dev' n’était pas vraiment d'accord avec le blondinet, ce qu'il comptait bien lui faire comprendre une fois pour toutes.

''Écoutes chevalier Kayan, je passe pas mon temps à parler sur son ton dos... crois moi j'ai vraiment mieux que ça à faire.''

Le jeune homme fit une légère pause, repensant à ce qu'il venait de dire, oh bien sur il avait parlé sur son dos une fois ou deux, comme tout le monde mais sans pure méchanceté. Cela dit, Devan était bien au courant de ce que pouvait faire ce genre de petites attentions indésirables...

''J'ai probablement fait une remarque... bon peut être quelques unes... mais c'est pas dans le but de te nuire. De toutes façons tout le monde le sait qu'au niveau de la force, tu endors tout le monde avec tes explications, apres je ne dis pas que ça ne part pas d'un mauvais sentiment Lucky, c'est pas ça... Enfin bon j'imagine que tu dois trouver des personnes qui y arrive...

Terminât-il par un petit rire malicieux, avant de venir écouter Luke faire son monologue sur le talent de chacun.
Devan n'avait pas eu tors, le blondinet parlait... et même si c’était probablement intéressant, le Zabrak ne pouvait qu’écouter d'un air distrait, regardant les autres padawans quitter le réfectoire pour retourner dans leurs quartiers.
Mais même si son esprit vagabondait ailleurs, le jeune homme écoutait cependant son interlocuteur. Oui il avait raison, il ne pouvait tout simplement pas contrecarrer ses dires. Devan avait besoin d'aide, quelqu'un qui pourrait lui apprendre plus en détail tout cela, un genre de cour de soutien pour Padawan relativement agé et attardé ?

La description que le Hapan venait de faire de cette personne lui correspondait en tout points. Bien sûr, Lucky n'était pas du genre à se mettre en avant, il ne pensait donc bien entendu pas à sa propre personne, mais cela avait tout de même du sens.

''Hmm... et j'imagine que tu serais cette personne Luke ? Que tu compterais faire m'aider peut etre?''

Dev' replanta son regard gris clair en direction de Luke, n'ayant pas vraiment terminé de parler, mais il était evident qu'il avait besoin d'aide... Et puis apres tout Kayan n'etait pas un mauvais gars, il était un peu incompris, tout comme lui. Ce fut donc apres avoir inspiré longuement qu'il reprit la parole.

''Et bien si c'est le cas... Je ne dis pas non... Mais par pitié, laisse moi le temps assimiler tes paroles... Fais des pauses... car c'est dur de te suivre à la longue... et je risque de me lasser ! Alors qu'est ce que t'en dis Lucky ?''

Lâchât-il sous le ton de la plaisanterie. Quoique... était-ce si improbable que cela ? Mais il y avait un seul problème dans tout ça... Devan arriverait-il a l’écouter parler pendant des dizaines et des dizaines de minutes sans s'endormir ? Rien n'était moins sur !


Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   Sam 3 Mai 2014 - 23:58

Luke poussa un petit soupir et leva les yeux au ciel. Il préféra ne rien répondre en ce qui concernait les rumeurs, parce que d'une part il savait que c'était vrai et que d'autre part, il ne voulait pas continuer sur le sujet des heures durant. Le jeune homme préférait nettement se concentrer sur le cas "Agujero" qui semblait faire des efforts pour une fois. Très occupé à lui trouver le nom du chevalier qui pourrait l'aider, le Jedi compris les paroles de son interlocuteur avec un petit temps de retard. Il eut alors un "bug" qui le maintint parfaitement silencieux et immobile, une frite encore plantée dans sa fourchette à mi-chemin entre l'assiette et ses lèvres. Lui ? Aider Devan ? Non mais il s'était fracturé les cornes en tombant sur la tête ou quoi . -Luke savait que les Zabraks en avaient grâce à ses anciens cours d'études d'espèces intelligentes. Intelligentes entre guillemets parfois.- Le chevalier réfléchit une longue seconde, se demandant si, une fois de plus, son interlocuteur n'avait pas utilisé l'ironie. Assez peu doué pour la détecter le blond se faisait souvent avoir et il se retrouvait moqué par les auteurs de cette bonne blague, en l'occurence l'un des garçons qu'il supportait le moins au Temple.

Pourtant la seconde phrase de son interlocuteur le força à penser que ce dernier était sérieux. Luke ne voulait donc pas casser ses beaux efforts pour s'ouvrir et faire des efforts. Néanmoins il n'était pas sûr d'être celui dont l'aide pourrait le plus profiter à Devan. Déjà Luke manquait d'expérience, il avait déjà dit à Harn, un autre chevalier qu'il ne se sentait absolument pas prêt à prendre un Padawan. Bien sûr ici le Zabrak ne lui demandait pas une telle chose et auquel cas ça aurait été un non direct, mais il s'agissait bien de le guider, ce qui n'était en rien facile. La pédagogie tenait une place aussi importante que les capacités. Or justement, élevé dans l'apprentissage d'une modestie parfois exagérée, le Hapien n'était pas certain d'être à la hauteur. Cela aurait été de la fausse humilité que de se prétendre nul dans le domaine de la Force, comme ces personnes qui s'autoflagellaient pour mieux recevoir des compliments. Cependant "don inné" ne voulait pas dire capacité à en profiter au maximum et encore moins savoir le transmettre. Cela faisait deux raisons d'hésiter grandement avant d'accepter et la troisième mais non ds moindres suivait immédiatement derrière. Devan et Luke ne s'entendaient pas. Certes tous deux étaient en train de faire des efforts présentement pour qu'une discussion ne finisse pas en pugilat, mais le fait était là. Le Zabrak ne supportait pas les monologues de Luke qui adorait justement philosopher, tandis que lui n'adhérait pas du tout à l'attitude désinvolte pour ne pas dire anarchiste du premier. Comment pourraient-ils seulement s'entendre sur la manière d'aborder un exercice ?

Pourtant il fallait se rendre à l'évidence, les maîtres étaient très occupés, et Luke avait déjà "pris en charge" un enfant de 12 ans pour renforcer ses bases. Ce pré-adolescent, Ardan Ascasa lui ressemblait beaucoup, frêle d'apparence, avec des capacités pour utiliser la Force, contrebalancées par une faiblesse au sabre-laser. Et comble d'ironie, ses pupilles blanches laissaient croire qu'il était aveugle à l'instar de son aîné. Si Luke avait accepté de venir en aide à un pair, il pouvait difficilement la refuser à un autre. Certes le Zabrak avait son âge, il était nettement plus baraqué que lui, donc capable sur le plan physique brut et son côté provocateur changerait de celui docile d'Ardan-bien que ce dernier avait apparemment cru que son mentor improvisé abuserait de lui à cause de son orientation sexuelle.- mais Luke ne pouvait pas laisser son comparse à la dérive après avoir entendu ses confidences. De plus que ça lui plaise ou non dans ce cas, comme ne cessait de lui rappeler Devan, il était chevalier, donc même plus apte, sinon obligé de prendre ses responsabilités.

Quant à la partie habituelle de ce type d'échange "qu'ai-je à gagner", pour Luke c'était évident. Il pourrait aider un confrère à s'adapter à la vie du Temple, offrant donc à ce dernier un apprenti plus apte à servir ses idéaux par la suite. Il permettrait à Devan en tant qu'individu de s'apaiser et d'échapper peut-être au côté obscur. Pour lui le bien être d'une personne et son intégration au sein d'un groupe étaient primordiaux, il avait été éduqué toute sa prime jeunesse à cela. Bien sûr le Hapien ne pensait pas être celui qui aiderait définitivement le Zabrak s'il y avait quelque chose à sauver encore, mais au moins faire partie du rouage qui permettrait au garçon cornu d'avoir sa seconde chance.


-D'accord. Je vais t'aider, jusqu'à ce qu'on trouve un chevalier plus expérimenté qui ait du temps pour toi. Pour les bases, je devrais suffire.

Admis le blond qui rechignait à s'avouer réellement capable de quoique ce soit. Cela le compromettait pleinement mais surtout, en se "complimentant" ou plutôt en acceptant ses capacités, le Hapien avait toujours peur d'aller au-delà de la fameuse règle de modestie et d'austérité. Chez lui, pour qui le connaissait, il était visible que ce n'était pas de la fausse humilité mais une réelle peur -parfois un peu stupide admettons-le, et en partie fautive de son air coincé par moments.- de devenir arrogant et de finir du côté obscur de la Force, bien que dans son cas cela signifierait plutôt une mort aussi rapide que violente.

-D'accord, j'essayerai de faire plus court pour que ça rentre dans ta petite cervelle de Gizka-Fit le jeune homme en tiquant légèrement, ce n'était pas parce qu'il acceptait les critiques que c'était pour autant agréable à admettre. Quant à la comparaison du cerveau de Mister Agujero, elle n'était pas bien méchante, plutôt calquée sur le ton provoc' de celui-ci.- et dans cette optique je t'ennonce deux ou trois conditions très rapidement: Volonté: j'ai un emploi du temps chargé comme tout le monde ici. T'aider c'est normal mais seulement si tu te mets réellement au travail. Ponctualité: le respect même quoi... Et troisièmement je ne m'appelle pas chevalier Kayan. Ca sonne faux dans ta bouche, on a le même âge, on a fait les mêmes classes donc ne soyons par ridicule. M'enfin faut pas pousser non plus. On n'a pas élevé les Banthas ensemble, donc, je ne m'appelle pas Lukcy non plus.

La dernière phrase fut dite avec un léger sourire qu'il tâcha vainement de camoufler en gobant sa frite et en attrapant la poignée restante dans son assiette. Comme quoi Luke n'était pas si froid et inaccessible que ça, mais admettre que Devan le fasse rire ou même sourire, fallait pas pousser non plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des fois il vaudrait mieux être sourd que d'entendre ça [PV Devan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Cantine-