La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Lun 10 Mar 2014 - 20:25




Voici maintenant une semaine que Lune est mon nouveau Maitre Jedi. Je pense qu'il est d'un naturel très calme, je ne l'ai encore jamais vu se mettre en colère contre moi, ni rire jusqu'à plus pouvoir respirer d'ailleurs. Peut-être que la formation Jedi inclue ce genre de contrôle, même avec des amis? A moins que nous ne soyons pas assez proches pour partager ce genre de moment. Mon petit frère, Gaël, de neuf ans, était encore trop petit pour avoir son propre Maitre et continuait ses études dans des classes poussièreuses avec des hologrammes datant de -4000! Oui, bon, j'exagère sans doute, mais tout de même! Délaissant le dortoir pourtant si accueillant des Padawan, je descendis les escaliers du Temple Jedi en courant - comme à mon habitude lorsque je suis en forme - avant de débouler dans les couloirs. Je connaissais maintenant la maisonnée comme ma poche, ou presque?! Je me demandais souvent s'il y avait des prisonniers de guerre, ici? Et je n'étais jamais allé dans la Chambre du Conseil, même si je comptais bien y siéger un jour ou l'autre.

- Lune vous attends dans la salle d'entrainement. clama mon holocron au creux de ma poche.

Oui, oui, je me dépêche, je sais! Au passage, je piquais un petit biscuit à l'un des droïdes cuisiniers qui faisaient le service dans les chambres, l'engouffrait d'une traite avant de me retrouver enfin, devant la porte de la salle en question. J'aperçus brièvement des sabres lasers d'entrainement, déposés dans un coin de la pièces, parmi les autres armes et matériaux nécessaires à l'entrainement d'une future Jedi! J'étais excitée, c'est sûr!!!!

- Où est Lune? demandais-je plus ou moins pour moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 32 Ans
Race : Shistavannéen

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Mer 12 Mar 2014 - 19:28

Elsa n'était pas une apprentie aussi homogène que prévu. Sans parvenir à mettre la patte dessus, Lune sentait confusément que quelque chose n'allait pas. Toutefois s'il ignorait quoi, il n'en connaissait pas non plus le degré, ni même si c'était lui qui s'inventait des choses d'ailleurs. Le chevalier était toujours très prudent dans ses suppositions, il savait avoir été « traumatisé » par ses expériences précédentes. Entre Iki, qu'il avait dû confier à quelqu'un d'autre après une horrible mission pendant laquelle un ancien ami lui avait littéralement planté une lame dans le dos, l'Ewok plein de volonté qui avait pourtant disparu du Temple deux fois et Kitty qui avait à peine pu commencer avec lui. Les choses n'étaient vraiment pas simples, à cela s'ajoutait les séquelles de la trahison de son camarade chevalier. Depuis, le canidé traquait sans arrêt la moindre once d'obscurité, il se fiait beaucoup aux auras des uns et des autres, cherchant ce qui pouvait faire échouer une mission ou un apprentissage par exemple. De ce fait le loup tâchait de ne pas trop se formaliser en ce qui concernait Elsa, la métisse Hapienne/Humaine était sa Padawan depuis une semaine seulement -enfin cela constituait quand même une espèce de record personnel pour lui.- inutile de crier au loup pour rien.

Le dit loup justement était en pleine attente. Il avait préparé le matériel, le posant sur une table bien en évidence, de telle sorte que les seuls éléments qui manquaient étaient sa Padawan et lui-même. Engoncé dans un recoin sombre pourtant, le Shistavanéen n'était pourtant pas vraiment absent. Presqu'entièrement coupé de la Force, enveloppé dans sa toge brune, le loup épousait le mur, jouant sur la lumière et l'ombre comme un chasseur savait le faire pour disparaître. Ses yeux bleus mi-clos transperçaient la salle, ardents et inquisiteurs tandis que son souffle silencieux s'attachait à ne pas le trahir. Lorsque la semi Hapienne fit son apparition, le loup explora son aura, s'ouvrant très légèrement à la Force. La jeune fille était de prime abord enthousiaste, ce qui plut à Lune qui songeait que ce sentiment était véridique puisqu'il n'était pas « présent » pour altérer son jugement. Les apprentis se conditionnaient sans le vouloir pour apparaitre sous leur meilleur jour devant leur maître, comme si leur vie était un examen continuel. En agissant de la sorte le Shistavanéen espérait recueillir des sentiments spontanées de la pré-adolescente, de plus il souhaitait voir si cette dernière s'ouvrait à la Force naturellement, dans toutes les situations. Pour le moment la jeune apprentie semblait peiner à cet exercice puisqu'elle ne l'avait pas remarqué, se demandant à haute voix où son maître était. Celui-là même planqué dans un recoin de la salle.

-Bonjour Elsa

Fit-il de sa voix profonde, laissant sa toge se dérouler autour de ses flancs pour découvrir ce pelage clair qui aurait pu le trahir. Son mini exercice avant l'exercice lui avait permis de noter deux choses. Elsa n'analysait pas les situations s'offrant à elle, ou tout du moins pas pleinement et elle n'était pas très patiente, puisqu'à peine entrée se demandait où était son maître. En fin de compte, le Chevalier l'avait évalué malgré elle, sans doute qu'aucun Padawan ne pouvait y échapper que ce soit conscient ou pas. Leur vie était réellement un examen continuel.

-Aujourd'hui comme tu as sans doute pu le remarquer sommairement nous allons travailler avec le sabre-laser. Tu as devant toi un sabre mais surtout un bâton. Avant d'accéder à l'arme traditionnelle du Jedi, il y a quelques bases à connaître et bien que ce sabre de débutant ne risque pas de te faire de mal, je souhaiterais que nous commencions par ce bout de bois. Il faut mériter l'entraînement au sabre, or je dois vérifier ton niveau. Prend ce bâton comme tu penses que tu dois le prendre pour le manier correctement et mets-toi en garde face à moi.

Le Shistavanéen retira sa toge, cela arrivait assez peu souvent pour être notable. Dévoilant entièremen un corps fin sans être efféminé, en réalité il était juste assez humain pour noter une poitrine sous la tunique beige et le faire se tenir bien droit. Quant à son pantalon arrivant à ses chevilles, il laissait clairement apparaître ces dernières, tournées vers l'arrière comme celles d'un animal. Le Jedi marchait d'ailleurs sur des pattes à peine plus allongées que celles de ses lointains cousins. C'était à la fois un avantage et un inconvénient. En effet il manquait de surface, et l'équilibre était de ce fait un de ses points faibles. En revanche le loup pouvait alterner entre une course bipède et quadrupède, laquelle confondait presque toujours son adversaire. Dénudé, il serait vraiment difficile de distinguer le vrai loup de Lune. Très proches de ses ancêtres, les Shistavanéens avaient conservé un instinct et un physique particuliers. Sauvages, ils étaient pour la plupart de redoutables mercenaires, des traqueurs hors pairs souvent sanguinaires qui laissaient parler leurs pulsions. Par chance pour Elsa, celui qui la fixait désormais de ses yeux bleus se contrôlait bien.

Esquissant un pas en arrière pour mieux évaluer la situation, le loup laissa Elsa s'acquitter de la première tâche qui pouvait sembler très simple, banale voir ennuyeuse pour une apprentie toute excitée à l'idée de manier l'arme légendaire des Jedis. Les images de synthèse, le sabre-laser ou encore le duel, cela viendrait plus tard, au grand dam de la métisse certainement. Pourtant malgré les apparences, l'exercice avait déjà commencé. Les oreilles pointées en avant, immobile jusqu'à sa queue qui perçait le pantalon à travers un trou ménagé à cet effet, le Shistavanéen lança l'entraînement d'une onde de Force, ses yeux bleus se réduisant à deux fentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Ven 14 Mar 2014 - 9:30

HS: pourquoi t'as O/O dans HP et PF?

Un coup de vent imaginaire et...

-Bonjour Elsa. dit-il d'une voix calme et posée.

Je me retourne d'un coup face à mon Maitre, habillé de la tenue Jedi habituelle, majestueux avec son corps de loup. Le loup est mon animal préféré depuis mes dix ans. Quand j'avais trois ans, c'était l'éléphant. Ensuite, le cheval. Maintenant le loup, qui n'est plus détrôné depuis par une autre espèce. Et il y a de quoi! Puissant sans être énorme. Malin en étant noble. Fort mais silencieux. Majestueux, avec ses yeux. Bref, l'animal parfait, en somme. Seule différence: je n'aime pas vraiment la viande, contrairement aux individus de cette famille de canidés.



-Aujourd'hui comme tu as sans doute pu le remarquer sommairement nous allons travailler avec le sabre-laser. Tu as devant toi un sabre mais surtout un bâton. Avant d'accéder à l'arme traditionnelle du Jedi, il y a quelques bases à connaître et bien que ce sabre de débutant ne risque pas de te faire de mal, je souhaiterais que nous commencions par ce bout de bois. Il faut mériter l'entraînement au sabre, or je dois vérifier ton niveau. Prend ce bâton comme tu penses que tu dois le prendre pour le manier correctement et mets-toi en garde face à moi. dit-il en dévoilant son torse, prêt au combat.

Une chemise souple et claire sur les épaules, Lune me tendit un bâton tout à fait banal, bien que très bien taillé. Les étapes de l'entrainement des Padawans Jedis sont longues et fastidieuses, m'avaient dit la plupart de mes ainés. Je serais "the most powerful Jedi ever"! Pas besoin de trente ans d'entrainement pour avoir le niveau d'un Maitre Jedi. Je me donnais dix ans pour réussir. En plus, avec un taux de midi-chloriens aussi élevé que le mien, l'entrainement n'en serait plus que facile. Ouep, j'en avais plus que la moyenne, le double à vrai dire, après des examens approfondis. Bon. Calme, concentration. Comme dirait Ylm, il n'y a que la Paix. Il n'y a que la Force. Il n'y a que moi. Saisissant l'arme de fortune à deux mains, je m'imaginais bientôt (oui, j'ai une imagination débordante, cela facilite la tâche) que je tenais l'arme légendaire des Jedis. Je pouvais presque entendre le crépitement du sabre laser devant moi, attendant de se mettre en œuvre face à mon professeur. Lune allait peut-être être surpris, qui sait? Prenant mon élan, je fonçais en ligne droite sur lui. Technique banale, mais il faut bien essayer?! Brandissant mon sabre face au sien, j'allais le frapper de toute mes forces ( et ma Force ) lorsqu'une illumination et une idée géniale - pour moi - frappa mon esprit. Je me laissais choir sur le sol, et roulais entre les pattes très très très fines du Loup, coinçant mon sabre son mon bras, évitant de cogner les membres de mon adversaire. Me remettant en position derrière lui, je tentais d'envoyer un coup, non pas dans les côtes, cela aurait été trop prévisible, mais entre son cou et son épaule, sur la clavicule, je crois bien. L’impulsion lorsque je m'étais mise debout m'avait projeté trop fort en avant. J'allais forcément lui tomber dessus de toute façon, je ne pouvais même plus contrôlé mon élan. La pointe de mon sabre laser de fortune n'était qu'à quelques dizaines de centimètres de son épaule, et j'amorçais un geste pour le frapper. Darth Anetherion avait raison: j'étais puissante!
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 32 Ans
Race : Shistavannéen

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Dim 16 Mar 2014 - 3:00

[HJ: Pour les risques de blessures, les problèmes de santé etc je me suis basé sur le train de vie et la fragilité des enfants-athlètes. Je pense que malgré la Force nos amis Jedis ne sont pas épargnés s'ils ne font pas attention. Enfin dans la logique des choses^^.]

Lune n'eut que le temps de hausser un sourcil, totalement surpris. S'il avait senti l'enthousiasme débordant de la jeune fille, il l'aurait pensé capable de plus de retenue et d'attention. Cette dernière sauta sur ses appuis avant de choisir de rouler entre ses pattes pour mieux arriver dans son dos et l'attaquer. Le chevalier pu reconnaître en quelques secondes qu'Elsa était vraiment souple, rapide avec ça, mais il comptait bien lui démontrer que ces talents ne suffisaient pas. Quand on avait un don, il fallait le travailler pour qu'il vale quelque chose. Lui-même étant agile de part sa constitution et surtout un long entraînement, il put éviter au dernier moment la lame de son apprentie. Se baissant le Jedi sentit simplement un petit courant d'air provoqué par le bâton. Pour une Padawan surtout débutante c'était vraiment très bien, enfin, rectification, ça aurait pu être très bien si elle ne s'était pas lancée contre ses indications, dans une attaque des plus sournoises. Le Shistavanéen toujours projeté dans son élan-contrôlé en revanche- se baissa et lança sa patte arrière droite sur le côté, il la ramena contre la jambe de la métisse pour la faire chuter par-terre. Cette dernière était déjà en train de tomber sur lui de toutes manières, aussi le loup ne savait pas si Elsa avait sentit ou non le croche-patte, si c'était le cas, il servirait tout de même pour appuyer la leçon que Lune pensait lui donner plus tard et surtout plus sereinement.

Le chevalier retint l'écervelée au dernier instant, il la remit sur ses pieds en la poussant un peu, le but n'étant pas de la laisser se blesser tout de même. Puis levant la tête le loup lui adressa un regard étincelant. Par réflexes ses babines se retroussèrent, découvrant ses longs crocs aussi blancs (dentifrice powaaa) que tranchants. Il émit un léger grognement, les poils de son encolure se gonflant, eux aussi par automatisme pour appuyer son mécontentement. Lune n'était pas le chevalier le plus sévère malgré les apparences, il était toujours ouvert aux questions ou aux critiques, d'ailleurs Elsa avait pu le le remarquer lors de leur première rencontre, calme mais tolérant le loup avait tâché de rendre leur apprivoisement réciproque plus agréable dans le parc. Si la jeune fille avait pu discuter avec lui perchée dans un arbre la tête à l'envers c'était décidément que le canidé n'était pas très à cheval sur le protocole. Néanmoins, il attendait de son apprentie une certaine tenue, surtout quand ses actions irréfléchies risquaient de mettre sa propre santé en péril. Son geste avait été stupide et Lune comptait bien lui faire passer cette manie naissante de passer outre les instructions. S'il y avait un ordre d'apprentissage concernant le sabre-laser, arme aussi dangereuse pour l'adversaire que pour le propriétaire, ce n'était pas pour rien. Et ce n'était certainement pas fait pour les chiens.

-Petite écervelée

Gronda-t-il d'une voix légèrement plus profonde que celle qu'il avait habituellement. Son ton quant à lui était resté calme, donnant encore plus d'impact à ses mots. Lune n'était décidément pas du genre crier, ce qui pouvait parfois être préférable pour le/la concerné(e). Un maître qui râlait en gardant sa dignité était certainement plus impressionnant. Restait à voir si Elsa le serait. Quant aux mots utilisés ils étaient un peu fort mais Lune avait ses raisons. Il avait quand même eu peur pour elle avec son élan imprévisible. Un accident était très vite arrivé, surtout avec des enfants pas encore formés physiquement dont on exigeait beaucoup. Les jeunes Jedis connaissaient souvent des soucis pendant leur croissances à cause d'exercices trop poussés, malgré des échauffements adaptés pour prévenir. Inutile d'en rajouter dès lors. Comme les athlètes de haut niveau, ils pouvaient également mal tomber à cause d'une bête faute d'inattention et le payer le restant de leur vie. Rares étaient ces Jedis mais leurs cas restaient marquants. Lune avait connu un camarade qui s'était lui-même brisé les genoux en faisant une figure semblable à celle d'Elsa, il avait ensuite boîté toute sa vie et était resté perclu de douleurs lancinantes. Aujourd'hui l'homme n'était plus Jedi, il ne pouvait plus supporter la souffrance engendrée par sa bêtise. Avant même d'accéder au rang de chevalier, il avait, par anticipation, mis fin à son rêve.

-Tu aurais pu te casser une patte toute seule en agissant de la sorte. Oui, même avec un bâton, le moindre geste mal calculé, poussé en plus par l'élan que la Force donne pourrait engendrer une blessure grave. De plus, si tu aurais en effet pu toucher ton adversaire de la sorte, j'ai compté au moins 3 occasions différentes pour lui de t'ôter la vie ou tout du moins de te blesser plus gravement.

La leçon de morale faite, Lune ne s'y attarda guère, il n'était pas dans son apanage d'insister ou de harceler la personne concernée. Sans compter que le chevalier n'était pas rancunier, tous les enfants faisaient des erreurs bien que l'assurance exacherbée d'Elsa ajoute à ses inquiétudes la concernant. La gamine avait changé, oui... Elle était déjà ainsi avant, mais autant ? Il n'en était pas certain.

-Le maître mot qu'un bretteur devra toujours observer est l'équilibre. Ensuite, il lui faut apprendre à s'économiser pour faire durer un combat. En exécutant directement des figures compliquées, il peut se blesser lui-même car la machine n'est pas en route. De plus il ne prend pas le temps de jauger son adversaire, de trouver sa faille, enfin il sera épuisé dès le début. Un duel même contre un Sith commence rarement de manière violente, les passes sont souvent simples, c'est une règle tacite entre eux, parce que ça les arrange. Celui qui ne l'observe pas fait le bonheur de l'autre. En dernier lieu il te faudra aussi apprendre le respect... Nous sommes Jedis, nous ne pouvons nous montrer violents ou sournois. L'art de l'épée comporte des codes précis comme les salutations entre adversaires lors d'un entraînement ou face à un véritable ennemi, la négociation. La meilleure épée est celle qui reste dans son fourreau. Un Jedi tentera toujours de parler, et il optera de préférence pour la défense avant l'attaque sauf cas particulier. De même qu'il s'attachera à rester droit même en combat. Cela peut nous désavantager car nous devenons prévisibles selon nos adversaires... Sauf qu'à la longue cela devient aussi un avantage. Ce dernier aura tendance à nous sous-estimer alors que nous avons nos propres feintes en réserve. La sournoiserie ne fait pas gagner tous les combats et l'acte peut vite se retourner contre son adversaire. La discipline nous protège de notre propre sabre-laser au contraire d'une passe trop irréfléchie.

Le contrôle, la maîtrise totale de son arme. Lune n'était pas le roi des coups fourrés comme certains Jedis. Il n'était pas placide non plus en combat pourtant. Ne pas se montrer vicieux en attaquant sans prévenir ne signifiait pas qu'il n'avait pas ses petits coups imprévus en réserve. Ce qu'il venait d'expliquer concernait surtout le début du combat. Ensuite les enchaînements originaux constituaient un avantage certain. C'est juste qu'il y avait l'art et la manière de leur donner naissance. Un Jedi devait toujours respecter ses engagements, même en plein combat. Il était un défenseur, pas un attaqueur et représentait son ordre. Son utilisation de la lame en elle-même devait donc être respectueuse, honnête et droite. Le Shistavanéen était persuadé que ces valeurs permettaient aux bretteurs de ne pas se perdre. Guidés par leur code, ils étaient plus forts, plus convaincus parfois que leurs adversaires désordonnés, sans but précis.

-Maintenant, si tu as compris et que tu n'as pas de question, refais-moi correctement l'exercice que je t'ai demandé au début s'il te plaît.

Acheva le Jedi d'un ton patient mais inflexible. Il tenait à ce qu'Elsa apprenne les choses dans les règles de l'art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Dim 16 Mar 2014 - 13:43

D'acodac! Je trouve ça marrant de me faire engueuler, et ton message est génial!

J'ai paaaaas tout compris! Enfin, pour faire un petit topo de la situation, mon coup n'a pas touché Lune, j'ai sentis un coup de vent sur le sol, la gravitation est subitement venue de la gauche, et je me suis retrouvé sur le sol, retenue par jesaispasquoi. Ah! Par mon Maitre, en fait... Il me laissa choir sur le tapis: j'avais un peu la tête qui tournait, je suis un peu sensible à cela, malheureusement. Retrouvant mes esprits, je remarquais d'un coin de l’œil, un Shistavannéen pas très content. Oui, le nom de sa race m'était revenu quand je l'avais vu en mode "Grognon, dans Blanche-Neige et les sept nains", c'est bizarre n'est ce pas?!


-Petite écervelée dit-il d'un ton que je perçus froid.

Cette insulte m'avait laissé le cul par terre, si j'ose m'exprimer ainsi. Nan mais franchement, pour commencer, j'ai un cerveau précoce, j'ai toujours été précoce! Je ne suis pas écervelée! Ni aucun membre de ma famille d'ailleurs! J'allais répondre à mon Maite d'une façon pas très catholique, mais quelque chose me retint dans les prunelles noires (genre, regard noir) de l'intéressé.


-Tu aurais pu te casser une patte toute seule en agissant de la sorte. Oui, même avec un bâton, le moindre geste mal calculé, poussé en plus par l'élan que la Force donne pourrait engendrer une blessure grave. De plus, si tu aurais en effet pu toucher ton adversaire de la sorte, j'ai compté au moins 3 occasions différentes pour lui de t'ôter la vie ou tout du moins de te blesser plus gravement.

Mouais. Pas très convaincue, c'est précisement à ce moment même que la différence entre mon Maitre et mon Chef apparue. Le Jedi m'enguelait peut-être, mais c'était pour mon bien, pour prévenir d'une éventuelle erreur. Le Sith me complimentait, mais me laissait faire des erreurs sans les noter, et lesdites erreurs se retournaient contre moi dans un moment critique: je devais alors improviser. Deux méthodes d'entrainements complétement contraire, en somme...


-Le maître mot qu'un bretteur devra toujours observer est l'équilibre. Ensuite, il lui faut apprendre à s'économiser pour faire durer un combat. En exécutant directement des figures compliquées, il peut se blesser lui-même car la machine n'est pas en route. De plus il ne prend pas le temps de jauger son adversaire, de trouver sa faille, enfin il sera épuisé dès le début. Un duel même contre un Sith commence rarement de manière violente, les passes sont souvent simples, c'est une règle tacite entre eux, parce que ça les arrange. Celui qui ne l'observe pas fait le bonheur de l'autre. En dernier lieu il te faudra aussi apprendre le respect... Nous sommes Jedis, nous ne pouvons nous montrer violents ou sournois. L'art de l'épée comporte des codes précis comme les salutations entre adversaires lors d'un entraînement ou face à un véritable ennemi, la négociation. La meilleure épée est celle qui reste dans son fourreau. Un Jedi tentera toujours de parler, et il optera de préférence pour la défense avant l'attaque sauf cas particulier. De même qu'il s'attachera à rester droit même en combat. Cela peut nous désavantager car nous devenons prévisibles selon nos adversaires... Sauf qu'à la longue cela devient aussi un avantage. Ce dernier aura tendance à nous sous-estimer alors que nous avons nos propres feintes en réserve. La sournoiserie ne fait pas gagner tous les combats et l'acte peut vite se retourner contre son adversaire. La discipline nous protège de notre propre sabre-laser au contraire d'une passe trop irréfléchie. expliqua-t-il en paraissant plus adouci.


J'étais entièrement d'accord avec la première partie de son discours: l'endurance, ne pas attaquer trop fort, trop vite en se fatiguant dés le départ, d'accord. Mais quelque chose me chiffonnait. Avant que je puisse en placer une, Lune reprit son monologue, tandis que je me remettais sur mes deux pattes. Même pas un bleu, na!


-Maintenant, si tu as compris et que tu n'as pas de question, refais-moi correctement l'exercice que je t'ai demandé au début s'il te plaît.

L'exercice du début... Attendez, trente secondes... Ah oui, le bâton, en face de Lune! D'accord! Alors que je me positionnais face à mon Maitre Jedi, je demandais d'une voix que je voulais calme:

-
Les Jedis ont l'air ridicules dans ce genre de situations! dis-je prudemment. Je veux dire, c'est bien plus pratique d'attaquer directement que de se limiter à un style de combat "honnête". Le combat, c'est le combat, pas un échange de politesses! De toutes façons, les trois-quarts des adversaires ne se rendent jamais.

Lors d'un séance d'entrainement commune, en compagnie de Nat, un Padawan d'environ vingt-ans, nous avions été attaqué par une bande de mercenaires&Siths complétement barjos (en entrainement holographique, bien entendu)! Et bien, pour tout vous dire, aucun d'entre eux ne s'étaient rendus, et tous avaient combattus avec ferveur contre nos équipes. Inutile, le message de paix que disait tout le temps mon compagnon "Nous sommes de l'ordre Jedi, veuillez-vous rendre pour éviter une effusion de sang, et la République se chargera de votre personne": résultat, l'ennemi la prend par derrière, avec un blaster sur la tempe, durant son monologue! Et qui est là pour essayer de redresser la situation?! C'est Bibi, qui ne s'est pas présenté poliment à ses ennemis et qui est rester dans un coin de la pièce. Un sabre laser dans le dos, et l'affaire est réglé, tout simplement! Enfin, l'hologramme de combat a surtout été stoppé et on a échoué sur ce test... Je défiais Lune du regard, attendant - secrétement - une réponse qui me convaincrait de faire cette "présentation" et d'avoir cette "droiture" lors des combats. Sinon, je ne le ferais qu'à contre-coeur, ce qui n'est pas la meilleure façon de devenir Maitre Jedi, si vous voulez mon avis.




Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 32 Ans
Race : Shistavannéen

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Dim 13 Avr 2014 - 1:59

-Et bien ça vaut la peine pour le quart restant.

Répondit sereinement Lune. Mettant la fougue d'Elsa sur le compte de la jeunesse, le loup ne se formalisa pas de ses remarques. En tant que chasseur, il pensait à la fois pareillement et différemment. Pour surprendre une proie s'attarder à des gestes inutiles relevait de la sottise sans parler du gaspillage d'énergie. Mais d'un autre côté, tout prédateur espérait que l'intimidation suffise face à un autre car prendre le risque d'être blessé pouvait s'avérer fatal. Un chasseur qui n'était pas en forme pouvait mourir de faim faute de pouvoir poursuivre efficacement une victime, ou lui-même servir de victime à un semblable. Bien sûr Lune n'était pas un animal cependant il avait conservé des instincts primaires très forts comme le laissaient supposer son physique lupin particulièrement prononcé. Au début il s'était laissé sumergé par ses gênes, puis les avait refusé avant de réussir à concilier son côté Jedi et animal. Depuis le chevalier consultait les deux à la fois. Et lorsqu'ils tombaient d'accord, sa réponse était sans appel. Le prédateur comme le Gardien de la Lumière pensaient que le chaos ne pouvait mener qu'au désordre le plus total et donc une perte de contrôle de la situation. Il existait un code implicite entre tous les bretteurs, clairs ou obscurs s'ils faisaient réellement partie de cette veine là. Tous le respectaient car il les avantageaient, permettant parfois d'échapper à un combat inutile -bien que ça reste rare, face aux Siths évidemment...- ou essayer d'y voir plus clair.

-Dans chacune de nos actions nos idéaux doivent transparaître, nous avons choisi cette voie et devons la respecter. Que voudrait dire le mot Jedi si nous attaquions dans le dos ? Certes nous perdons une certaine subtilité au moment de combattre mais gagnons en crédibilité. Un ennemi qui te verras agir de façon désordonnée voire "sournoise" pour un bretteur essayera de t'entraîner dans son propre chaos. Le manque de contrôle génère un affaiblissement, un éparpillement des capacités, ce que cherchera ton adversaire bien plus rôdé que toi dans le domaine de la fourberie s'il s'agit d'un Sith. Il mènera alors le jeu et tu seras perdue. Notre code de conduite ou de combat, tous nos codes en fait sont nos points de repère pour survivre en milieu hostile.

Lune en savait quelque chose, mené par un instinct animal très fort il avait dû faire du "rangement" entre ce côté et celui Jedi. Depuis, les deux parties cohabitaient -enfin plus ou moins- et le loup s'attachait à tirer les avantages tout en comblant les incovénients. S'avançant légèrement le Shistavanéen donna un très léger coup de patte à l'intérieur de la garde de la jeune fille. Il tapota sa cheville pour la pousser à écarter un peu le pied puis à assouplir ses appuis. Cependant Lune n'enclencha pas le combat. Ils avaient encore à parler, or quoi de mieux que la position de garde pour continuer d'entraîner physiquement Elsa ? Cette position devrait rester gravée dans sa mémoire car elle était la base de tout pour conserver un minimum son équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Dim 13 Avr 2014 - 15:57

Je ne pensais pas que les Jedis étaient aussi sages. La réponse de mon Maitre nouvellement ici, m'en boucha un coin. Un gros coin!

-Et bien ça vaut la peine pour le quart restant. répondit-il avec une flegme étonnante.

Pour le quart restant? Ceux qui se rendraient? Sans doutes. Mais face à un loup aussi musclé et à l'air féroce que Lune, la moitié des combattants se rendraient. Face à une Padawan à l'aspect fragile - bien que je ne le sois pas, qu'il n'y ai pas de malentendus - se serait plutôt le quart restant qui essaierait de me faire les poches en m'intimidant. Ce qu'il regretterait amèrement, pensais-je en imaginant les milles choses que je pourrais faire à ces être dénués d'intérêt.


-Dans chacune de nos actions nos idéaux doivent transparaître, nous avons choisi cette voie et devons la respecter. Que voudrait dire le mot Jedi si nous attaquions dans le dos ? Certes nous perdons une certaine subtilité au moment de combattre mais gagnons en crédibilité. Un ennemi qui te verras agir de façon désordonnée voire "sournoise" pour un bretteur essayera de t'entraîner dans son propre chaos. Le manque de contrôle génère un affaiblissement, un éparpillement des capacités, ce que cherchera ton adversaire bien plus rôdé que toi dans le domaine de la fourberie s'il s'agit d'un Sith. Il mènera alors le jeu et tu seras perdue. Notre code de conduite ou de combat, tous nos codes en fait sont nos points de repère pour survivre en milieu hostile. expliqua-t-il d'un ton calme.

Bien, mon professeur n'était presque plus en colère contre moi. L'étincelle de rage qui s'était allumée dans son regard quelques minutes plus tôt avait disparu. Parfait, je pourrais recommencer à parler normalement. Ou presque. Alors que j'allais ouvrir la bouche pour répondre à sa répartie, une légère pression sur la cheville me fit savoir qu'il cherchait à me faire tomber. Je plaçais alors ladite jambe en opposition par rapport au mouvement cherchant à me faire tomber au sol. Sans opposition, comme les roseaux, j'aurais été fauchée!

- Pour survivre en milieu hostile... marmonnais-je. Es-tu déjà allé en milieu hostile? As-tu déjà rencontré un Sith?

Au vue de ma récente expérience avec Darth Aneterion, je me demandais si mon Maitre avait frôlé ce genre de personnes et d'idéaux Siths, dans le temps. Malgré sa jeunesse, Lune semblait avoir plus d'un tour dans son sac, et semblait avoir vécu milles et une vies.
Revenir en haut Aller en bas
Lune
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 140
Âge du perso : 32 Ans
Race : Shistavannéen

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
0/0  (0/0)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Mar 29 Avr 2014 - 2:39

Les oreilles de Lune pivotèrent vers la Padawan. Il avait entendu son semi-gargouillis/grognement [HJ: autorisation de la joueuse] insolent. Figé par la surprise le concerné hésita longuement sur la conduite à tenir. Bien qu'il ne soit pas un des meilleur chevalier de sa génération et ne se distingue par aucun prix ou fait d'armes entré dans l'histoire, le canidé restait un bon élément. De même que sa timidité accompagnée d'un excès de modestie passées, il estimait que le Conseil l'avait nominé pour une bonne raison. Lune méritait sa place parmi les Jedis et jusqu'à maintenant malgré ses duos catastrophiques avec divers Padawans, il n'avait rien fait pour qu'on lui retire son rang. Et de toutes façons un chevalier n'avait pas à se justifier devant une apprentie de 11 ans. Le Shistavanéen n'était pas de la vieille école à retirer automatiquement tout droit de parole aux plus jeunes mais il y avait des limites. Pourtant ce n'est pas avec la violence ou en criant que le loup décida de régler ce nouveau problème. Il se contenta juste de parler d'un ton neutre, espérant instiller un minimum de honte dans l'esprit de cette gamine mal élevée. Ses oreilles, automatiquement s'abaissèrent sur le sommet de son crâne.

-Oui j'ai combattu des Siths pour ta gouverne, mais cela n'est pas un gage de valeur sûre chez les Jedis. Les grandes actions héroïques ne comptent pas-bien qu'en fait il n'y a rien d'Héroïque à croiser le sabre avec un guerrier noir. Chaque fois que ta lame doit sortir de son fourreau, c'est une sorte de défaite.- C'est la constance qui doit être mise en avant.

Semblant avoir totalement oublié la première question de son apprentie, le chevalier l'engagea à bien se tenir en garde. Il lui fit maintenir longtemps cette position afin qu'elle comprenne que maintenir cette base avait également son mérite. Normalement ses genoux ployés commençaient déjà à la lancer et son dos aussi. C'était très inconfortable poussé de la sorte mais nullement dangereux et Elsa avait besoin d'apprendre l'humilité. Sans compter que ça lui enfoncerait la position dans le crâne pour la suite. Double efficacité, comme le shampooing, deux en un.

-Oh, et j'ai passé les neuf premières années de ma vie sur Tatooine.

Fit-il comme s'il se souvenait soudain des paroles d'Elsa. Bien sûr Lune lui avait fait grâce de son père qui d'un coup de crocs avait généré l'infection qui avait tué sa mère, du Hutt qu'il devait servir... Même si Naok son mentor avait apporté un peu de douceur dans la vie du petit Shistavanéen, avec sa génitrice jusqu'à son décès évidemment. Oui Lune avait connu la violence mais il avait été aussi aimé, et c'était ce qui faisait de lui un être civilisé: se rappeler des bons moments, être optimiste ou encore éviter le plus possible de sortir son sabre-laser même quand on était un bretteur dans l'âme.

Quoiqu'il en soit, Elsa avait intérêt à changer de ton rapidement. Malgré son calme apparent, Lune n'allait pas longtemps supporter cette attitude. Au début la gamine lui avait plu, il s'était prêté au jeu, en croyant cette fois tomber sur la bonne Padawan, le Conseil l'avait d'ailleurs soutenu, mais pourquoi l'enfant espiègle et respectueuse à la fois s'était transformée en une sale gosse ingrate ? Lune les contaminait-il ? Il devait bien y avoir un souci pour que toutes ses relations maître/apprenti tournent au vinaigre ! Quoiqu'il en soit le chevalier était décidé à se montrer intraitable, s'il voyait qu'Elsa ne convenait pas il le ferait savoir à l'Ordre. Il était hors de question qu'un autre apprenti plonge dans les abysses et encore moins parce qu'il n'aurait pas agit.


-Et que sais-tu des Siths toi ? Comment les vois-tu ?

Acheva Lune, très curieux de connaître le point de vue d'Elsa, sans se douter qu'elle les connaissaient bien plus qu'il ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   Ven 9 Mai 2014 - 21:12

Je retins un petit gémissement. A force de plier les jambes de cette façon, ma colonne vertébrale me faisait souffrir. Et ce n'était plus que par fierté envers moi-même ( oui, c'est bizarre, comme phrase ) que je restais ainsi, tout en écoutant attentivement les réponses de mon Maitre, tout en sachant qu'il me faudrait bien ouvrir la bouche à un moment ou à un autre. Mal au dos!


- Oui j'ai combattu des Siths pour ta gouverne, mais cela n'est pas un gage de valeur sûre chez les Jedis. Les grandes actions héroïques ne comptent pas-bien qu'en fait il n'y a rien d'Héroïque à croiser le sabre avec un guerrier noir. Chaque fois que ta lame doit sortir de son fourreau, c'est une sorte de défaite.- C'est la constance qui doit être mise en avant. dit-il avec un ton de professionnel.



Ainsi donc, une victoire pour moi devenait une défaite pour les trois-quarts des Jedis?! Comment pouvait-on supporter sa propre vie si chaque Sith tué ou emprisonné se transformait en échec personnel? 


- Oh, et j'ai passé les neuf premières années de ma vie sur Tatooine. rajouta-t-il après quelques instants de silence méditatifs.



Sur Tatooine? L'évocation de cette planète provoqua un léger malaise. Ou plutôt, il fit chavirer mon estomac tout entier. Tatooine. Je faiblis un peu, fléchissant ma jambe gauche plus que l'autre, avant de me rendre compte de ma faiblesse et de redresser ladite jambe pliée. Tatooine, pensais-je en méditant. Qui avait retrouvé le cadavre de Jopu? Qui avait été accusé de ce meurtre? Avait-on seulement pensé à rechercher le meurtrier, ou tout simplement balancer le cadavre dans une décharge publique, après avoir rafler les vêtements et les dents de la victime? Ne pense pas à ça. Tu t'en fiches royalement, pigé?!


-Et que sais-tu des Siths toi ? Comment les vois-tu ? demanda mon Maître sans hésitation.



A mon tour - enfin - de parler. Et sur un sujet délicat, de surcroît. Un dilemme impressionnant me tiraillait de l'intérieur. C'était moi qui avais amené le sujet sur le tapis - d'entrainement, c'est le cas de le dire - alors je devais subir les conséquences. Mais devais-je mentir ou dire la vérité? Et être renvoyée du Temple Jedi? Hors de question. Ce n'est pas parce que j'appréciais Anetherion que je devais devenir son Apprentie. Et puis, un Apprenti Sith finissait toujours par tuer son Maître, c'était bien connu, non?


- Je pense que les trois-quarts, disons, des Siths qui peuplent la galaxie sont des incompétents. expliquais-je à Lune, sans mentir, ni me trahir. La plupart ne pense qu'à leurs pommes, à faire subir de la douleur aux autres... Mais il en est quelques uns qui connaissent le Côté Obscur, continuais-je avec un peu plus de passion dans la voix, qui peuvent l'exploiter pour atteindre un niveau bien plus élevé, plus sage, plus puissant.


Reprenant peu à peu le contrôle de ma voix, ainsi que ma position d'entrainement, je fixais mon Maitre Jedi d'un regard incandescent.


- Voici, mon avis sur la question, Maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parler, ça sert pas mal, mais combattre ça aide aussi! [PV Lune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Centre d'Entraînement-