Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ferus Livian
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 150
Âge du perso : 21 ans
Race : Humain/Naboo
Binôme : *Ancien Padawan de Luuna Shein

Feuille de personnage
Activité actuelle: /
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Jeu 12 Déc 2013 - 0:44

La naissance du fils de son Maitre Luuna Shein,offrait au jeune naboo l'opportunité de se consacrer au pilotage, bien qu'il suivait régulièrement les cours que lui offrait son maitre lorsque celle-ci avait le temps. le jeune Livian savait que bientôt Luuna pourrait reprendre a un rythme régulier la formation de son padawan. Ses dernières jours elle lui avait enseigner a renforcer son maniement dans la force et s'organiser des séance de méditation afin de calmer et d'apaisé toute cette colère qui le gangrenait de plus en plus depuis le décès de son père il y a quelques mois. Depuis la récent conflit qui eut lieu contre les sith, le jeune Livian fut incorporer dans le corps des astro-pilote au côté de Joclad un autre padawan au talent de pilote exceptionnel. Ce fut lors de ce conflit que lors d'un tir son cockpit fut toucher et que son avant bras gauche fut remplacé par une prothèse cybernétique en alliage de beskar ou fer mandalorien afin de fournir une grande résistance. Masquant cette difformité a l'aide d'un long gant de cuir noir au fermeture métallique, notre padawan arborait une bure à la teinte plus sombre à mi chemin entre la tenue d'un padawan classique et celle d'un apprenti sith, témoignant ainsi de son esprit rebelle, bien que cet attrait vestimentaire semblait purement involontaire de sa part. Une cicatrice lunaire ornait sa joue droite tel un trophée et pourtant elle n'était la que le souvenir douloureux de sa rencontre avec un seigneur sith; elle rappelait ainsi toujours au jeune jedi sa défaite cruelle face à ce formidable combattant qui avait su éliminer son ancien maitre. Jamais il n'avait su le nom de ce Sith dont le calme et la puissance qu'il avait démontrer marqua à jamais notre padawan. Depuis ce jour fatidique, la culpabilité de ne pas avoir su être assez fort, rongea l'esprit de notre jeune homme, gangrenant son cœur et son esprit lentement. Bien que la présence de Luuna semblait apaisé le jeune homme, son maitre lui avait dit que cela prendrait du temps qu'il n'était pas facile d'accepter cet état de fait, mais que son ancien maitre était retourné a la force. Et pourtant avant d'être un jedi, il était un humain de 17 ans qui bientôt se dirigeait vers sa majorité et que ce genre d'émotion chez un humain était tout à fait normale, ce questionnement psychologique sur ce qu'il aurait put faire à cet instant était normale, mais dangereux pour un être sensible à la force. En effet cela pouvait amener une personne à emprunter le mauvais chemin.


Luuna lui avait demander de pratiquer certains exercices concernant le maniement de la force en elle-même, un domaine ou notre padawan avait semble-t-il du mal. Bien qu'il était l'un des bretteurs des plus prometteurs parmi les padawans, il délaissait quelque peu trop la force en elle-même. Aussi notre jeune homme se dirigea vers la salle d'entrainement ou son Maitre Luuna lui avait arranger un rendez-vous avec un maitre jedi doué dans ce domaine qui l'aiderait sans nul doute a s'améliorer et déployer son potentiel pleinement. Elle ne lui avait pas préciser son nom, mais qu'il serait en le voyant. Aussi lorsqu'il arriva enfin dans la salle, il remarqua que celle-ci était vide par chance. Le jeune homme saurait qu'aujourd'hui il ne tirerait pas le sabre si bien qu'il déposa son sabre laser sur l'un des rebords que le mur offrait. Ce maitre jedi n'étant pas encore arrivé ou bien était-ce seulement lui qui était en avance, Ferus ne s'attarda pas sur la question. Il se rappelait juste ce flashback de la seule fois où il avait générer cette vague de force assez forte pour expulser son agresseur sur Coruscant contre le mur avec une grande violence, et pourtant cette même puissance, ce même dosage, ce même contrôle, il n'arrivait plus à le reproduire. Il s'y prenait mal c'est certain puisqu'il lui fallait une autre personne pour l'y aider. Aussi il activa l'hologramme de simulation, et choisit un décor rocailleux afin de s'exercer.


"...Voyons voir si je peux y arriver"


Visionnant quelques petites roques de taille diverse et pouvant tenir dans les deux mains facilement, il se concentra et tenta l'expérience à nouveau. Essayant de focaliser la Force dans sa main droite afin de projeter par la suite cette énergie afin de pouvoir expulser les pierres plus loin avec force et rapidité tel un coup d'estoc. Lorsqu'il sentit qu'il pouvait expulser cette énergie il tendit le bras brusquement et d'un geste sec en direction des roques, mais ce ne fut qu'une légère poussé qui se déploya bougeant de quelques dizaines de centimètres seulement. Dans la bibliothèque il trouva des informations sur ce pouvoir bine connu des jedis, si l’énergie concentrée était parfaitement maitrisée elle pouvait lors de son expulsion briser la roche aussi violemment qu'un dragon Kryat vous briserait les os. Ce n'était visiblement pas le cas ici. Mais ce pouvoir pouvait s'allier a son style de combat au sabre, basé presque entièrement sur la forme V, forme dans laquelle se plongea corps et âme notre padawan après le décès de son ancienne maitre, mais qui était une forme pas très apprécié parmi les jedis car elle s'approchait dangereusement du côté obscur. Mais un spécialiste de la forme II Makashi aussi élégant et noble soit ses attaques face à un spécialite du Djem so n'avait qu'un taux très faible de réussite. Luuna arrivait à allier maniement de force et attaque au sabre; Ferus lui semblait avoir du mal a se concentrer sur les deux, il n'arrivait a reproduire ce même genre de phase lorsque son agressivité et sa violence au combat semblait l'animer fortement, hors son maitre semblait pouvoir fournir ce genre d'effort en toute circonstance.


"Tss...."


Le jeune retenta l'action encore et encore jusqu'à ce que Le maitre jedi Berryl se montre enfin. L 'effort qu'il fournissait semblait pas porter ses fruits et cela commença a l'énerver de plus en plus. Ce fut au début qu'un froncement de sourcils puis une mâchoire qui se serra et enfin une rage vive et rapide dans un blasement presque complet que le jeune homme expulsa une vague de force d'une intensité supérieur a celles des autres, éjectant les quelques roques une cinquantaine de centimètres plus loin. Ce n'était toujours pas assez pour le jeune Livian qui voyait son entreprise de réussir a nouveau de générer une vague de force de la même intensité qui serait capable de renverser un adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Ven 13 Déc 2013 - 16:55

Le maître Jedi se dirigeait vers la salle d'entraînement où était censé l'attendre son élève du jour. Il avait bien entendu accepté la demande de maître Shein, laquelle était présentement occupée à... disons à apprendre la vie de famille. Le Corellien pouvait difficilement ne pas être content pour la Zeltronne, plus d'un Jedi avait préféré passer cette étape en secret de l'Ordre...
Bien entendu, pas question d'enseigner à un padawan sans d'abord se renseigner. Il avait donc consulté les archives du Temple, ainsi que poser quelques questions à sa collègue, afin de comprendre quoi enseigner, comment le faire, et de manière générale dans quoi il mettait les pieds. Il n'était pas un spécialiste de la vague de Force, mais son côté repoussant s'avérait souvent très utile pour certaines négociations secrètes et délicates incluant une arme et un bond soudain sur tel ou tel diplomate présent.

Ainsi donc, Berryl pénétra dans la salle, s'arrêta, cligna des yeux et haussa les épaules, les mains jointes dans les amples manches de la bure bleue qui le couvrait de la tête aux pieds : un large rocher lui bloquait la vue. Ah bah. Ce sont des choses qui arrivent. Contournant l'obstacle, le Jedi observa son élève : concentré sur des cailloux qu'il tenait dans les mains, grognant de frustration, et tentant visiblement de se changer en canon humain. Enfin naboo. Enfin bref. Sans grand succès apparemment, un lance-pierre aurait eu de meilleurs résultats. Sa tenue rappelait de loin celle d'un Sith, si l'on n'était pas trop regardant, et son sabre était posé sur un rebord de fenêtre proche.
Berryl soupira et secoua sa tête encapuchonnée. Provocateur, émotif et négligent, comme le laissaient paraître les rapports à son encontre. Voilà qui promettait.

D'un geste de la main, le Corellien arracha les cailloux des mains de l'adolescent, les envoyant à l'horizontale s'écraser contre un autre rocher en y perforant deux trous. Il s'avança tranquillement vers son élève temporaire, camouflant à nouveau ses mains.

"La télékinésie est plus adaptée à ce que vous tentez de faire, jeune homme, lança-t-il d'un ton neutre. La vague a des effets différents. Je suis Berryl, et sur demande de votre maître je serai votre enseignant pour ce cours. Un honneur de vous rencontrer, jeune Livian."

Le Corellien s'inclina respectueusement devant Ferus, puis attendit sa réaction. On apprenait beaucoup de quelqu'un en fonction de ses salutations, des mots employés et des gestes effectués.

"Ainsi donc, vous souhaitez renforcer votre maîtrise de la vague de Force. Mais en possédez-vous au moins les bases ? Je n'en ai pas l'impression, si vous me permettez."

L'humain se pencha pour ramasser un caillou virtuel, semblable à ceux avec lesquels le Naboo s'entraînait. Le tenant à hauteur d'yeux, il l'observa un moment.

"Votre but, de ce que j'ai vu, semble être celui-ci. Le roc se fendit et bondit en l'air, retombant quelques mètres plus loin. Trois, cinq et sept mètres plus loin, précisément. Alors que le but recherché pour la vague est celui-ci."

La main gauche de Berryl se déplaça lentement devant lui, paume ouverte vers la droite, ses yeux rivés sur le padawan. Dans un raclement de pierre, l'un des immenses rocs numériques glissa lentement entre eux, les cachant l'un à l'autre l'espace de quelques secondes. Puis il joignit ses mains dans ses manches, comme d'habitude.

"Bien entendu, les effets sont là au ralenti. Le roc est sensé être repoussé plus violemment, mais le principe de base est plus net ainsi. Au cas où l'exemple ne serait toutefois pas clair, la vague ne sert pas à projeter les objets sur quelque chose, mais loin de quelque chose. Elle ne frappe pas, elle repousse. C'est la première chose à savoir à son sujet, et je tiens à ce que soit entendu."

Le Jedi se mit à tourner lentement autour de Ferus, continuant de l'observer. Il convenait de s'assurer de la stabilité émotionnelle de l'adolescent, et cela passait par lui faire ressentir encore un peu plus de frustration que d'habitude. Lui faire sentir qu'il n'était pas doué, qu'il aurait dû l'être, qu'il était à la traîne. Et en profiter pour veiller à ce qu'il ait la bonne manière d'approcher ce pouvoir, aussi défensif qu'offensif.

"Mais avant de passer à la théorie, une question : pourquoi la vague, et non la télékinésie ? Ou bien le choc ?"

Bien sûr que le Naboo comptait l'utiliser comme une attaque ; et à cause de cela, il convenait de d'abord lui enfoncer dans le crâne le principe de protection. On pouvait déjà frémir, à le voir se draper à la mode Sith et à laisser sa colère monter lors d'un simple entraînement autonome, il fallait bien l'orienter dans la bonne direction. Celle qui ne le tuerait pas ni ne le changerait en psychopathe sans morale.
Revenir en haut Aller en bas
Ferus Livian
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 150
Âge du perso : 21 ans
Race : Humain/Naboo
Binôme : *Ancien Padawan de Luuna Shein

Feuille de personnage
Activité actuelle: /
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Sam 14 Déc 2013 - 2:43

La Vague de Force décrit la capacité de libérer une vague d'énergie pure de la Force sous la forme d'une onde de choc à progression sphérique ou concentrée dans une seule ou plusieurs directions . Cette vague d'énergie a pour effet de consumer tout se trouvant sur son passage, pouvant ainsi causer des dégâts extrêmement importants, voire mortels pour celui qui en subirait les dégâts. Bien évidement cela demandait de l'entrainement et un tel pouvoir porté a son paroxysme pouvait si on l'utilisait correctement changer la donne d'un combat. Ferus Livian était un padawan qui suivait la voie des jedis gardien, ses capacités a maitrisé le sabre laser et les arts martiaux était son domaine et pourtant si il voulait acquérir suffisamment de puissance pour avoir la chance de terrasser un sith il ne devrait pas compter que sur sa seule maitrise du sabre laser et se devait d'apprendre toutes les subtilités de la Force. Le fameux Maitre se présenta de lui-même sous le nom de Berryl, notre jeune avatar de la colère avait déjà entendu son nom sortir de la bouche de certains chevaliers jedis et padawans. En effet l'homme en face de lui était un jedi consulaire et pourtant d'après les rumeurs il disposerait d'un sabre laser a cristal bleu faisant ainsi une entorse a cette habitude qu'avait ces jedis accomplit dans le maniement de la force a utiliser des cristaux vert pour le calme et l’apaisement que dégageait peut-être sans doute cette couleur. Un maitre doué dans le maniement de la Force qui plaçait le combat au sabre en derniers recours. Le maitre jedi portait une bure à la teinte bleuté de la tête au pieds. Et il ne fallut pas longtemps au jeune Ferus pour comprendre que l'homme qui se dressait devant lui maniait la force avec une facilité déconcertante qui frustra même quelque peu notre bretteur.

-La vague a des effets différents. Je suis Berryl, et sur demande de votre maître je serai votre enseignant pour ce cours. Un honneur de vous rencontrer, jeune Livian."

Ferus s'inclina respectueusement également devant le maitre jedi Berryl Pendragon, écoutant attentivement la suite de ses dires, sans l'interrompre.

"Maitre Berryl"

Le maitre montra au padawan qu'il était la différence entre ce qu'il était essayait d'accomplir et son but recherché, une nouvelle fois notre jeune jedi semblait frustré que cela soit si aisé lorsque maitre Berryl s'appliqua a lui montrer. Décidément il semblait ne pas être fait pour ce domaine, et pourtant il se rappelait encore de cette vague de force qu'il avait déployé lorsque ses émotions avait prit le dessus, c'est qu'il était capable de reproduire la même chose alors pourquoi cela ne voulait-il pas fonctionner correctement maintenant?

-Alors que le but recherché pour la vague est celui-ci


Un soupir de frustration se laissa s'échapper discrètement ainsi qu'un froncement de sourcil.Laissant un regard noir remplie de colère envers lui-même se dessiner sur son fin minois dont la cicatrice lunaire offrait un contraste ténébreux.


Bien entendu, les effets sont là au ralenti. Le roc est sensé être repoussé plus violemment, mais le principe de base est plus net ainsi. Au cas où l'exemple ne serait toutefois pas clair, la vague ne sert pas à projeter les objets sur quelque chose, mais loin de quelque chose. Elle ne frappe pas, elle repousse. C'est la première chose à savoir à son sujet, et je tiens à ce que soit entendu."

"Bien.....Maitre"

Oui il était clair qu'il n'avait pas aborder la vague de Force de cette manière là, vu sous cet angle cela semblait plus aisé du moins en théorie car en pratique comment pouvait-il déclencher autant de puissance sans faire appel a ses émotions qui était sans nul doute le moteur de ses actions.

Mais avant de passer à la théorie, une question : pourquoi la vague, et non la télékinésie ? Ou bien le choc ?

Redoutant la question, notre padawan se demandait si il était bon de lui en parler, Luuna l'avait pourtant prévenu ce désir insatiable qui le tiraillait n'était pas spécialement bon, et pourtant cela partait d'une bonne intention. Pourquoi la vague de force, pour sa puissance, son côté destructeur et agressif. Cette facette de la force lui parlait plus, il faut dire que Ferus avait une opinion prononcé sur la Force. En effet Ferus voyait la Force comme un outil qu'il fallait utiliser pour atteindre ses objectifs, ne pouvant rejoindre la pensée de l'ensemble des jedis. Aussi la vague de force était pour lui l'une des facette a a domestiquer pour parvenir a son objectifs devenir plus puissant afin de pouvoir être en mesure de protéger ceux pour qui la vie lui importait. Mais ce chemin était dangereux il le savait, car seul les sith sont égoïste a ce point et pourtant, il était humain avant d’être un jedi, et il était normal pour son âge de désirer faire tout pour être en mesure de riposter. Sa rencontre avec le sith l'avait marqué plus profondément qu'il n'aurait pu l'imaginer. Cette puissance qu'il avait déployer dans un calme déconcertant le rendait furax. Aussi il baissa le regard vers la droite, réfléchissant a la réponse qu'il pouvait donner. Devait-il lui dire la vérité? Comment le prendrait-il? Mais après quelque seconde il finit par lui répondre.


"Je ne sais pas si c'est compatible avec le fait d'être jedi Maitre..."


"Mais je vais être franc avec vous...."

Faisant référence a la mort de son ancien maitre par un sith dont il ignorait jusqu'au nom, le jeune padawan semblait avoir du mal a lâché ce mot qui sonnait comme une bombe dans son esprit.

"Je dirais sans détour pour sa.......puissance"

Le mot semblait lourd dans la voix du jeune Livian, qui savait pertinemment que seul les siths étaient si absolu et pourtant c'est ce qu'il recherchait, plus de pouvoir, plus de puissance pour pouvoir être dans la capacité de défendre ceux qu'il chérissait. Chercher a devenir plus fort n'était pas en soi mauvais, mais le chemin vers cette force était dangereux et notre padawan le savait, aussi son regard se déroba.

"Je sais que je ne devrais pas être si absolu"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Sam 4 Jan 2014 - 23:44

Le Corellien nota avec satisfaction le salut poli et attentif de son élève, sans réelle défiance ni méfiance envers un maître qu'on lui avait pourtant imposé. Au moins avait-il de bonnes manières et voyait-il cet entraînement pour ce qu'il était : une opportunité de progresser encore davantage.
Le reste, par contre, était moins brillant. On pouvait même trouver la réponse du jeune homme... Obscure, pour ainsi dire.

C'était l'heure de la leçon.

"Ah. La source de la corruption des Siths, lança-t-il nonchalamment en ramassant une pierre au sol et en la faisant rebondir sur sa paume. L'origine de tous les problèmes des padawans qui courent après ce qu'ils ne devraient pas. Nul doute que bien d'autres Jedis, votre maître en premier, vous ont fait comprendre la stupidité de vos acte. Et par ricochet, de votre propre stupidité, qui vous conduira à votre perte, à votre propre fracture sous le poids de vos erreurs qui seront, bien entendu, nombreuses."

Le Jedi saisi le caillou au vol, l'observa un instant, puis la pierre s'émietta en sable qui lui coula entre les doigts.

"Eh bien nous allons imaginer le temps de cette leçon que vous avez raison, mon jeune élève, continua Berryl d'un ton égal. Car je suis pour ma part persuadé que vous n'êtes pas - pour le moment - dans l'erreur."

Le Corellien se frappa les mains pour ôter le sable résiduel de ses gants, les glissa dans ses manches et se tourna vers un roc d'aspect, eh bien... massif. Comme dans "massivement décidé à rester en place".
La colère commençait à bouillonner dans l'esprit de Livian, il en sentait nettement les remous dans son aura de calme. Guère étonnant qu'il aie des problèmes à user de la Force tel qu'on lui avait enseigné. Il était temps de mettre un peu de duracier dans la tête de l'adolescent.

"Nous allons nous concentrer pour le moment sur deux points importants. Le premier concerne votre colère : vous ne parviendrez jamais à la maîtriser. Les Siths s'en vantent, mais ils n'en sont que les esclaves. Non, vous ne devez pas la maîtriser, mais la contrôler. La nuance est subtile, mais importante. Voyez plutôt."

Berryl apposa la main contre le roc. Son aura sembla s'atténuer, comme de la peinture soudain arrosée d'eau, et la pierre se fendit de nombreuses fêlures dont l'origine commune se trouvait sous la paume gantée. La poussière se souleva tandis que le rocher reculait sous la poussée de Force, avant de se désagréger en petit tas de gros cailloux.

"Voici le pouvoir des Siths, fit le maître tandis que le roc tremblait, se floutait puis disparaissait pour revenir sous sa forme holographique d'origine. Destruction spectaculaire et irrémédiable. Déchaînement de colère et de haine, sans discernement. Aucune maîtrise, quoi que professent ceux qui agissent ainsi. Voyez maintenant celle des Jedis."

Le maître apposa à nouveau la main. Mais au lieu d'une simple éclaircie de son aura apaisante, c'est une disparition subite qui eu lieu. Le rocher frémit tandis que la Force semblait aspirée en un point unique sous la paume du Corellien, boule d'énergie invisible mais pas moins présente pour autant.
Le rocher bondit de plusieurs mètres en arrière d'un coup. En son centre, un trou net le perforait de part en part, quelques petites fissures fendant la matière autour du point d'impact. Berryl avait même réussi à donner une forme d'étoile au trou.

"La concentration, jeune homme. C'est la clé de tout, expliqua le Jedi en se tapotant la tempe d'un doigt. Guider votre colère vers une cible différente de celle qui l'a généré, choisie par vos soins. Eliminer votre cible, épargner le reste. Certes, quiconque regardera le reste du rocher se moquera de votre "faiblesse". Mais quiconque se trouvera au centre du rocher n'en aura jamais l'occasion."

Le Jedi bleu fit signe à son élève de le suivre un peu plus loin, où d'un geste de la main il modifia la projection holographique pour disposer un cercle de pierres autour d'un unique roc. Lorsque tous deux se furent positionnés près du roc, le cercle se referma et se resserra.

"La colère est mauvaise conseillère, gardez toujours cela à l'esprit. La haine obscurcit la vision et vous fait voir ce qui n'existe que dans votre esprit. Si vous devez puiser dans votre colère pour parvenir à vos fins, alors vous ne serez pas différent des Siths : la fin ne justifie jamais, jamais, les moyens. Et pour parvenir à l'orienter sans y succomber, arrive notre deuxième sujet du jour."

Les mains à nouveau dans les manches, Berryl se tenait droit, son aura de calme à nouveau autour de lui. Les rochers raclaient le sol tandis qu'ils avançaient inexorablement vers le professeur et l'élève en un cercle toujours plus serré.
Le Corellien tendit une main gantée devant lui. L'espace d'un court instant, les pierres cessèrent d'avancer. Elles tremblaient sous l'effort, mais l'onde de choc invisible les avait percutées de plein fouet. L'onde continua sa course et repoussa les lourds rochers au loin dans un fracas de pierre rayant la pierre.

Le maître tapota de l'index le roc près d'eux, qui n'avait pas subit la moindre égratignure. La poussière holographique retombait encore tout autour d'eux, mais au centre du cercle défait de pierres régnait le calme plat. Comme l’œil d'un cyclone.

"Votre vision est celle d'une vague qui détruit ce qu'elle frappe, jeune Livian. Mais la vague de Force ne sert pas à attaquer l'extérieur, uniquement à protéger l'intérieur. Retenez bien ce mot : protéger. Car c'est la puissance que vous cherchez vraiment, et la seule qui vous soit nécessaire. Est-ce que je me trompe ?"

Bien entendu, il était aisé de deviner que le jeune homme avait perdu quelqu'un de cher - qui, à cette époque sombre, n'avait pas perdu de proche ou d'ami ? Et puis, la raison même de la présence du Jedi bleu pour ce cours - une toute petite, toute jeune raison pas encore consciente du monde qui l'entourait, la veinarde - allait à coup sûr peser sur les réflexions de Férus.
Du moins, le Corellien l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Ferus Livian
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 150
Âge du perso : 21 ans
Race : Humain/Naboo
Binôme : *Ancien Padawan de Luuna Shein

Feuille de personnage
Activité actuelle: /
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Mer 19 Fév 2014 - 12:31

Le maitre jedi qui se trouvait devant lui était d'un calme imposant, froid et stoïque. Ferus n'était pas temps impressionner par ce qu'il venait de faire mais plus par cette incroyable maitrise de soi-même. Alors que d'autre jedis lui dirait que la colère ou la haine ne devait pas être ressentit chez un pratiquant de la Force, Berryl lui expliqua qu'il y avait nuance entre maitriser et contrôler. Il devait user de cette énergie, de cette force, mais il devait la contrôler en écartant des cibles celle-ci qui avait engendrer cette colère. Plus facile à dire qu'à faire pensa notre jeune padawan. Mais il comprit où voulait en venir le Maitre lorsque celui-ci lui démontra la différence entre colère brute et colère contrôlé par le biais de la vague de force. Ferus se trompait sensiblement dans la façon de déclencher ce pouvoir de la Force.
Le premier rocher éclata en plusieurs morceaux, c'était impressionnant, offrant ainsi de nombreux dégât collatéraux en effet si ce rocher était un ensemble d'individus avec en son centre la cible , il aurait tuer des innocents...Mais comment contrôler un tel afflux de puissance.

"Voici le pouvoir des Siths"

"Destruction spectaculaire et irrémédiable. Déchaînement de colère et de haine, sans discernement. Aucune maîtrise, quoi que professent ceux qui agissent ainsi. Voyez maintenant celle des Jedis."


"....."

Le jedi reprit sa leçon, et effectua une vague de force bien différente a ce que s'imaginait Ferus. le roc fut effectivement pousser par une vague de force de grande intensité sur plusieurs mètres, mais seul son centre semblait avoir été toucher couronné de quelques fissure autour. Le trou avait même une forme subtilement étoilé. C'était au départ pas très impressionnant mais lorsqu'il y aperçu le trou tout changea dans le regard de notre padawan, une tel précision etait presque chirurgicale et mortel.

*Wouah*


"...."

"La concentration, jeune homme. C'est la clé de tout"

La concentration, oue c'était ça, mais pas facile de la mettre en pratique.,

"Guider votre colère vers une cible différente de celle qui l'a généré, choisie par vos soins. Eliminer votre cible, épargner le reste. Certes, quiconque regardera le reste du rocher se moquera de votre "faiblesse". Mais quiconque se trouvera au centre du rocher n'en aura jamais l'occasion."

Berryl lui expliqua qu'il devait contrôler et guider sa colère, elle était autant une force que n'importe quel émotion, il ne semblait pas lui interdit de l'utiliser, au contraire il semblait même sous-entendre qu'il devait en user mais dans un usage contrôlé et occultant de sa tête celle qui l'avait généré. Cela n'allait pas être simple, notre jeune padawan bouillonnait d'une colère chaude et brute, non taillé. La perte de son ancien maitre et celle de son père récemment avait donner naissance a une peine lourde qui se manifestait sous une colère et parfois une haine sauvage. Noble de naissance Ferus Livian était un garçon qui avait reçu une éducation aristocratique et qui jamais ne fut dans le manque de quelque chose. Mais là, la vie semblait lui donner sa première leçon, la perte, le manque, tout cela était nouveau pour lui et pourtant il était encore fort jeune pour déjà gouter au tumulte de la Mort. Sa cicatrice lunaire n'était la que l'un des signe extérieur de son vécu et de sa rencontre avec un seigneur sith, marqué a vie. Néanmoins il avait apprit a écouter dans son éducation aussi c'est ce qu'il fit.

"La colère est mauvaise conseillère, gardez toujours cela à l'esprit. La haine obscurcit la vision et vous fait voir ce qui n'existe que dans votre esprit. Si vous devez puiser dans votre colère pour parvenir à vos fins, alors vous ne serez pas différent des Siths : la fin ne justifie jamais, jamais, les moyens. Et pour parvenir à l'orienter sans y succomber, arrive notre deuxième sujet du jour."

"Mais la colère est un sentiment humain...je veux dire elle fait partie de moi...la refuser serait comme renier ce que je suis...vous ne croyez pas Maitre Berryl?""

Une question peut-être bête au yeux du maitre, mais qui prenait toute son importance pour Ferus, il était humain avant de devenir jedi, tout être humain sentira un jour cette émotion, la colère. Ferus Livian avait peur de ne plus être lui-même si il s'obstinait a ne pas la ressentir, personnifiant ainsi le mot colère. Laissant un instant, Berryl lui répondit et continua sa leçon, la deuxième étape, qui semblait être la plus importante. L'élève et le maitre restèrent près du gros roc et autour d'eux plusieurs pierre se mirent a les entourer en cercle toujours plus serrer. Jusqu'à se stopper soudainement par cette onde invisible, puis soudainement l'ensemble des rochers autour d'eux furent expulsé et se désintégrèrent en poussière holographique. La vague semblait moins précise pensa alors Ferus. mais c'est alors que Berryl se retourna et toucha de son index le roc qu'il y avait a coter d'eux....Aucune égratignure, celui-ci semblait avoir été épargné par l'onde pourtant tout autour d'eux c'était désagréger....comment? Pourquoi?

"Votre vision est celle d'une vague qui détruit ce qu'elle frappe, jeune Livian. Mais la vague de Force ne sert pas à attaquer l'extérieur, uniquement à protéger l'intérieur. Retenez bien ce mot : protéger. Car c'est la puissance que vous cherchez vraiment, et la seule qui vous soit nécessaire. Est-ce que je me trompe ?"

*Tout autour de nous n’a été épargné sauf ce roc...*

"Je ne voyais pas la vague de Force de cette manière..."

"Protéger..."

Ce mot semblait résonner a l'intérieur de l'esprit de Livian comme une évidence, comme la clé, la solution a son problème, maintenant il faudrait le mettre en pratique. Mais passer de l'étape précision a la deuxième semblait être énorme.

"Non "

Un simple mot suffisait, pas la peine de rentrer dans une argumentation , l'exemple pratique venait de démontrer la différence. C'était a Ferus de s'appliquer a présent.
Aussi il se détacha de Berryl pour avancer vers un nouveau roc de taille moyenne, il devait d'abord s'employer a contrôler cette colère en un point précis, en la guidant.
Fermant un instant les yeux , le padawan semblait essayer de se concentrer, il avait visualiser la cible qui était le centre du roc, et concentrant son aura, il sentit aussi cette colère monter qui voulait sortir, tel un lion en cage. Ouvrant a nouveau les yeux, il tendit la main droite vers le roc et une vague de Force se déclencha et explosa uniquement le haut du roc, laissant le reste intact ou du moins presque. Celui-ci avait même bouger de quelque mètre, mais sans vraiment s'éloigner beaucoup.

"....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Mar 18 Mar 2014 - 11:49

"Je ne voyais pas la vague de Force de cette manière..."

Eh bien, voilà qui augurait déjà d'un certain progrès. La première étape de la leçon, faire comprendre au jeune Livian la nature véritable du pouvoir qu'il cherchait avec tant d'empressement, se passait plutôt bien. Un petit succès en soit, déjà.

"Non."

Un simple mot, mais dit avec un calme presque surprenant chez l'adolescent. Le maître en bleu n'y sentait aucune volonté de contradiction ni résignation forcée, simplement une réponse directe à sa question. Le Corellien sourit doucement en regardant son élève d'un jour s'entraîner à son tour, formant une vague de Force potable quoique pas encore très ciblée.

"Très bien. Pour répondre plus clairement à votre question, jeune homme, la colère, tout comme la peur mais aussi l'amour et la joie, sont des émotions humaines. Et le but n'est donc pas de les renier, car un Jedi sans joie ne peut plus discerner le côté Obscur du Lumineux dans ses choix. Il s'agit tout simplement de ne pas se laisser submerger."

La pierre réapparu en place, entière, comme neuve. L'holographie évitait bien des soucis, décidément. Le Jedi tapota d'une phalange le centre approximatif de la "cible".

"Je sais qu'il n'est pas aisé de se concentrer sur un rocher, mais ouvrez-vous d'abord à la Force. Sentez les contours de pierre, voyez par-delà l'apparence."

Berryl vint se placer aux côtés de l'adolescent, lui posant une main sur l'épaule avec un sourire amical, étendant son aura de paix pour les englober tous deux.

"Ayez confiance en vous. Je vous sais capable d'y parvenir, de rester maître de vous-même en déchaînant ces émotions."

Le Corellien laissa Ferus s'entraîner un moment, corrigeant ici ou là sa position, le rappelant à l'ordre lorsque sa concentration faiblissait ou que sa colère menaçait de se libérer. La théorie étant désormais acquise, il s'agissait pour le padawan d'appliquer la pratique, seconde étape de l'entraînement. Chaque essai du Naboo devait le rapprocher de la compréhension, du déclic qui changerait sa compréhension de la théorie en acceptation, de ce moment où ce que l'on savait vrai devient une évidence, une réalité. Là-dessus, le Jedi n'avait aucune prise : seuls le temps et la Force décideraient de l'arrivée de cette illumination.
Pour autant, il n'était pas sans armes. Malgré l'absence de relation personnelles entre maître et padawan, Berryl pouvait tout de même guider son élève sur le chemin de la compréhension. Par la Force, comme cela sonnait vieillot et has-been, même dans son esprit.

"Gardez en mémoire que vous repoussez ce rocher pour protéger les personnes devant lesquelles vous vous dressez. Vous devez être un rempart, solide et inflexible, pour stopper la menace avant qu'elle n'atteigne ce qui est sous votre protection."

Pour illustrer la chose, le Corellien agita les mains pour faire avancer le rocher. Doucement au début, puis à mesure que Ferus gagnait en compétence, un peu plus rapidement pour le forcer à s'appuyer plus sur son instinct et moins sur ses mouvements. Il était vrai, après tout, que les gens étaient rarement immobiles lors d'un assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Ferus Livian
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 150
Âge du perso : 21 ans
Race : Humain/Naboo
Binôme : *Ancien Padawan de Luuna Shein

Feuille de personnage
Activité actuelle: /
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Sam 22 Mar 2014 - 0:41

"Très bien. Pour répondre plus clairement à votre question, jeune homme, la colère, tout comme la peur mais aussi l'amour et la joie, sont des émotions humaines. Et le but n'est donc pas de les renier, car un Jedi sans joie ne peut plus discerner le côté Obscur du Lumineux dans ses choix. Il s'agit tout simplement de ne pas se laisser submerger."

Ne pas laisser submerger, ça semblait tellement simple à dire, mais comment faire pour contrôler toute cette vague d'émotion qui le submergeait? Autant ici cela pouvait être facile, il n'y avait pas de danger, donc pas de risque, en plein combat cela devait être autre chose. Néanmoins notre padawan s'y risqua pour tenter de réussir.


*ne pas les renier*

"...."


La pierre réapparaissant, l'entrainement pouvait continuer, car si le talent était inné, la compétence elle ne pouvait s'acquérir que par des heures et des heures à charbonner, dans un travail acharné. C'est dans l'effort continu que le jeune Noble pouvait réussir. Il n'y avait que cette voie là qui pouvait lui faire atteindre ses objectifs dans le maniement de la Force. Doué naturellement pour le sabre et le pilotage, notre padawan avait délaissé le reste et pourtant l'un n'allait pas sans l'autre. Bienvenue dans l'effort susurra son inconscient sous la forme d'une pensée. Il devait réussir, il n'avait pas d'autre choix, la résignation et l'échec n'était pas dans sa nature. Se rappelant avec quelle facilité son Maitre Luuna Shein déployait une vague de Force précise et fluide.

"Ayez confiance en vous. Je vous sais capable d'y parvenir, de rester maître de vous-même en déchaînant ces émotions."

"...."

L'entrainement reprit donc, le jeune Livian exécuta de nouveau plusieurs fois cette vague de Force, encore et encore. Reprenant parfois tout depuis le début, corrigeant ce qui n'allait pas sous les conseils de Maitre Berryl. Ne relâchant pas l'effort, notre jeune naboo était un modèle de persévérance et à chaque pas, il avançait dans la réussite, doucement mais sûrement. Laissant filtrer la Force chaque fois un peu plus, il sentait son lien avec elle s'intensifier pour fusionner avec son état d'esprit.

"Gardez en mémoire que vous repoussez ce rocher pour protéger les personnes devant lesquelles vous vous dressez. Vous devez être un rempart, solide et inflexible, pour stopper la menace avant qu'elle n'atteigne ce qui est sous votre protection."

*Solide et inflexible...*

Puis soudain, Maitre Berryl tenta de changer le niveau de l'entrainement, peut-être pour pousser Ferus dans ses retranchements et sentir le danger et débloquer ce qui semblait toujours être bloqué. Le rocher ce mit alors à bougé avançant d'abord lentement. Forçant le jeune padawan être plus instinctif en usant de la Force, comme lorsqu'il usait de son sabre. Il s'exécuta et la lenteur du rocher lui permettant encore de concentrer sa vague de Force. Puis à mesure que notre avatar de la colère améliorait sa compétence, la difficulté augmentait, corsant ainsi le jeu. Le rocher se déplaçant de plus en plus vite, le jeune naboo perdait en précision pour laisser l'instinct se déployer. Il recommença jusqu'à pouvoir palier les deux, encore et encore, s'épuisant même à quelque moment.

"piuuff..."

Un signe d'essoufflement physique, mais qui témoignait de sa détermination à vouloir y arriver, car Ferus Livian était comme ça, ce n'était que dans l'adversité qu'il persévérait, ce n'était que dans la limite de ses capacités qu'il pouvait réussir. C'était un génie d'effort et de volonté. Dur comme le cortosis, il était d'un bloc inflexible et indestructible lorsqu'il se sentait acculé.
Les mots de son ancien maitre lui revinrent instinctivement alors que le rocher se déplaçait rapidement , Livian par réflexe ou par instinct déplaça son pied droit devant Maitre Berryl et par instinct tendit sa main droite vers ce rocher qui arrivait à grande vitesse non plus pour le bloquer ou le détruire mais, bien pour le repousser, ayant emmagasiner les conseils et remarques du Maitre jedi. Il laissa filtrer pour la première fois la Force à travers ses membres et ses muscles, pour repousser le danger qui se trouvait non pas devant lui, mais devant eux par instinct.

La vague se libéra et déferla avec beaucoup plus de fluidité et de précision que toutes les précédentes. Le rocher fut d'abord bloqué quelques centièmes de seconde pour ensuite se faire expulsé quelques mètres plus loin. En son centre un trou s'était formé dont les racines qui fissuraient son contour ne s'écartait que très peu du point d'impact. Ce n'était peut-être pas aussi parfait que ce qu'avait démontrer maitre Berryl, mais le padawan Livian n'était vraiment pas loin...non pas loin du tout.

"keuff..!!"

Le jeune Livian était vidé, c'était le cas de le dire. Il venait de travailler pendant un temps considérable, surement des heures et il avait finalement réussit, tout à la fin à appliquer les conseils de l'homme au calme impénétrable, à faire de sa compréhension de la théorie...une réalité.
Un genou posé à terre et sa main gauche ganté de cuir qui masquait un avant bras cybernétique, pour le soutenir s'enfonça elle plus dans le sol holographique que sa soeur.
Fermant les yeux le jeune Livian, n'eut même pas le réflexe de regarder s'il avait réussi, essayant de reprendre son souffle peu à peu. Si le maniement du sabre pouvait devenir vite épuisant celui de la Force également.

Bien que l'entrainement semblait avoir porté ses fruit, Ferus semblait différent, il avait changé, lui qui avait une vision rationnel de la Force, semblait la voir autrement, se rapprochant ainsi de la pensée de son Maitre Luuna Shein. Elle avait tant souffert et pourtant elle était si forte, elle était l'exemple que voulait suivre Livian.


"..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   Lun 28 Avr 2014 - 11:02

Le jeune homme était persistant, Berryl devait le reconnaître. Echouer ne l'effrayait pas, pas plus que recommencer encore et encore. Comme le Corellien l'avait pressenti, c'était la partie théorique qui représentait la plus grande difficulté d'apprentissage chez le Naboo. Mais en le voyant aussi assidu dans ses efforts, Berryl ne pouvait retenir un petit sourire amusé au coin de ses lèvre. Une allure de Sith et un caractère sec, comme il avait pu le voir lors de leur rencontre plus tôt, mais qui ne faisaient que camoufler une véritable âme de Jedi.

Bien entendu, en tant que maître suppléant, son rôle n'allait pas bien loin. S'assurer que son élève puisse progresser avec des bases solides, qu'il aie saisi la volonté derrière le pouvoir, qu'il aie compris l'importance de la concentration et de la maîtrise de soi - en un mot, qu'il aie assimilé la philosophie Jedi. Le Corellien était même étonné des progrès de Ferus au cours de cet entraînement : c'était comme voir un oiseau étendre ses ailes et s'envoler du nid pour la première fois. Un spectacle à la fois commun et rare.

D'un geste de la main, le rocher suivant fut précipité vers lui-même et le padawan à bonne vitesse. Pas celle d'un Sith usant d'un saut de Force, mais au moins celle d'un soldat entraîné se précipitant pour maîtriser sa cible. Le Naboo allait sans doute se mélanger les pinceaux, lui permettant de comprendre l'importance du ressenti dans sa manipulation de la Force. Plus on le poussait, plus le padawan donnait le meilleur de lui-même, cela Berryl l'avait aisément compris.
La suite devait lui donner tort. Un mouvement vif, une posture décidée, stable, solide, un appel instantané à la Force. Dans le bref instant où Ferus se dressa entre le Jedi bleu et le rocher agressif, Berryl pu ressentir le flux de Force attiré, aspiré même, par le padawan et parfaitement canalisé dans son bras tendu. Il n'y avait nul doute, nul calcul, nulle malice derrière cette frappe, rien d'autre qu'une forte volonté de stopper l'adversaire. Mais plus que cela : une volonté définitive de l'empêcher d'approcher non pas du padawan lui-même, mais de la personne derrière lui.

Ferus, l'espace de cet instant, s'était changé en un mur impénétrable. En une défense instinctive et désintéressée d'une personne autre que lui-même ou un proche. Comme une manière de crier "vous ne passerez pas" au reste de la galaxie. Une protection totale, une défense sans faille. Un véritable rempart.
Le roc se stoppa dans sa course, heurtant le flux de Force de plein fouet. Mais Berryl sentait aisément la concentration dans la paume du Naboo, l'accumulation d'énergie prête à être relâchée maintenant que le rocher hésitait entre continuer sur sa lancée et retomber au sol. Le faisceau invisible fut enfin libéré, déchaînant sa puissance à travers la matière holographique et propulsant l'adversaire au loin, là où il ne pourrait plus faire de mal.

Le jeune Naboo tomba à genoux, essoufflé par ce dernier effort après le long entraînement. Berryl, lui, s'approcha du roc virtuel pour examiner les dégâts extrapolés par le programme : un trou, pas très net sur les bords, mais centré malgré la frappe instinctive. Il sourit, satisfait : non content de s'envoler du nid, l'oiseau avait atteint les cieux sans regarder un seul instant en arrière.

"Vous m'avez protégé, jeune Livian", lança le maître à son élève avec douceur, mais en appuyant l'importance de ces mots. "Vous vous êtes interposé entre moi et le danger d'une fort belle manière. Votre maître serait très fière de vous voir agir ainsi.

Berryl offrit sa main gantée à son élève pour l'aider à se relever, un sourire chaleureux sur les lèvres. Comment ne pas être heureux de voir son élève s'épanouir ainsi ?

"Toutes mes félicitations, mon jeune ami. Relevez-vous et reprenez votre souffle : votre entraînement pour aujourd'hui, est terminé."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les dédales de la Force [pv Berryl] [rp d'amélioration de vague de force)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Centre d'Entraînement-