La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mila Starold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mila Starold
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 18
Âge du perso : 24 ans
Race : Echani

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
83/83  (83/83)

MessageSujet: Mila Starold   Mar 23 Juil 2013 - 20:00

Nom : Starold
Prénom : Mila
Âge : 22 ans
Race : Echani
Côté de la Force : Neutre



Rang désiré : Chevalier Jedi


Sabre laser: Le sabre laser de Mila est un trésor à ses yeux, en même temps vu ce que fait la jeune Jedi avec il est normal que celui-ci soit adapté à la main de sa propriétaire. Le manche fait environ 25 centimètres de long et est incurvée et possède un système d’activation interne qui fait que le sabre ne peut être activé que par un utilisateur de la force. Un bouton visible à l’extérieur permet de verrouiller la lame quand cette dernière et lancer et enfin le cristal bleu qu’elle a est couplé à un cristal Sigil pour être capable de compenser la faible force qu’elle a par une douleur plus intense. C’est aussi ce qui permet de progresser.


Caractéristiques : 
 Force 2
Dextérité 5
Agilité 5
Constitution 3
Intelligence 4
Sagesse 3
Charisme 6

Pouvoirs : 
Amélioration des Capacités (niveau 1)
Détection (niveau 2)
Télékinésie (niveau 2)
Voile de Force (niveau 1)
Protection de Force (niveau 1)
Absorption de Force (niveau 1)
Guérison (niveau 1)
Persuasion


Lancer de sabre
Sens exacerbés
Bulle de Force (niveau 1)

Points Forts :
 
Talent Martial : Depuis qu’elle est toute petite, Mila a remarqué qu’elle pouvait surpasser les autres padawan dès qu’il s’agissait de faire du combat d’entraînement. Elle était à l’époque particulièrement agile et rapide pour son âge. Et elle a continué à progresser dans le domaine. Une combattante, se renseignant sur tout type de sabre laser, allant du sabre traditionnel  au double sabre laser tout en regardant et en imaginant certain concepts de sabre tel que la possibilité de faire un sabre laser sur un tonfa. Mais aussi d’autres capacités qui peuvent être des plus plaisantes . Le but ? Pouvoir progressé dans le domaine martial afin d’être l’une des Jedi les plus talentueuses dans ce domaine-là.
 
Charismatique : Mila a toujours été une personne qui veux aider les autres envers et contre tous, elle veut que les personnes qui l’entourent puissent évoluer avec elle. Le fait de se soutenir les uns et les autres augmentaient les chances de survie mais aussi agissait avec sa philosophie de la force.

Points Faibles :
 
Mis à part une certaine tendance à l’isolement, dû à une légère envie de ne pas se mélanger aux autres. Mila a quelques faiblesses avec l’utilisation de la force, disons qu’elle préfère utiliser la force le moins possible se reposant essentiellement sur ses capacités martiales et ne pense pas forcément à l’utiliser sur le moment

Philosophie basée sur les émotions positives : Un problème chez la jeune femme qui applique une philosophie propre pour utiliser la force, elle considère en effet que celle-ci est liée aux sentiments, mais qu’il y a deux types de sentiments, les négatifs qui mènent au côté obscur et les positifs tels que l’amour, l’amitié, l’espoir qui renforcent le côté lumineux et donc la puissance de celui-ci. Puiser dans ce genre d’émotions  la rend plus forte mais elle sait que jouer avec ce genre de sentiment positif la rend que plus instable.
 
Caractère : 
Mila est une jeune femme perfectionniste, voulant toujours atteindre le but  pour progresser et aussi par pure satisfaction personnelle. En effet, le fait de se savoir au sommet de son art était un sentiment chaud, une sensation qui lui faisait du bien et qui la réconfortait en quelque sorte. Ainsi si elle perdait dans un combat, elle pouvait au moins se dire que le combat était une bataille dans laquelle elle avait investi toutes ses forces. Et c’était gratifiant que de perdre en sachant que toutes les forces et efforts qui pouvaient être fait pour gagner ce combat l’ont été.
 
Joyeuse, enjouée, Mila reste toujours de bonne humeur peu importe les moments et les situations qu’elle vit. Elle se dit qu’elle doit toujours relativiser et envisager tout du bon côté, n’essayant jamais d’être sinistre et de ne pas montrer ses déceptions. Elle est comme ça, se disant que sa bonne humeur pourrait aider des personnes à tenir encore et encore afin que ces derniers puissent résister à certaines tentations ou bien puissent remonter la pente bien plus facilement .
 
Curieuse, comme la plupart de ses confrères. Elle trouve que rester dans son coin de la galaxie est un peu réducteur, il y a tellement de choses à voir et à connaitre. Rien que sur son propre peuple déjà, car être séparé de celui-ci quand on est enfant n’est pas vraiment quelque chose de joyeux, et il faut bien le dire on y perd son identité. Sauf qu’il vaut mieux essayer de se forger sa propre identité qu’être un pantin qui se fait diriger et dont on peut garder à tout moment le contrôle dessus.



Description Physique : 
 
Mila est une grande femme qui mesure environ 1m80, elle est élancée et a un corps très athlétique. Elle a des belles formes harmonieuses et un visage doux qui entoure de grands yeux bleus. Elle a une peau d’ivoire très belle mais pâle, laissant présager une absence de soleil prolongé. Une belle poitrine ainsi que des belles hanches complètent la physionomie de la jeune femme, qui pourrait facilement faire autre chose que Jedi si ces derniers ne l’avaient pas repérer il y a de cela quelques années. 
 
Un seul tatouage dans son dos, représentant la lettre M dans le langage Echani dans un cercle bleu. D’ailleurs lorsque l’on regarde de plus près ce cercle bleu on remarque une petite trace de brûlure, lié à une ancienne blessure que cette dernière souhaite garder secrète. Sinon, point de fioriture excédentaire sur son corps, pas de maquillage ou de boucle d’oreille, rien de tout cela, elle passe pas mal de temps à s’occuper de ses cheveux long qui lui arrive à mi dos et qui sont souvent attachés dans une figure complexe histoire de ne pas avoir de problème pendant les combats et encore moins pour que quelqu’un décide de les attraper et de les maltraiter.
 
Sous sa tenue de Jedi, la jeune femme porte toujours une tenue noire très courte et très saillante qu’elle garde pour les combats rapprochés à main nues ou au sabre contre plusieurs ennemis, cette tenue qu’elle songe d’ailleurs faire remplacer par une tenue légère Echani qui sera un peu plus protective, à l’avantage de lui laisser ses mouvements libres dans ses combats.

Histoire :

 
Mon histoire ? Ce n’est pas très difficile de raconter mon histoire. En somme elle commence comme beaucoup d’autres histoires du même type. Je suis né ici sur Coruscant, de parents Echani. Ma mère et mon père était au service du représentant au sénat  de notre monde natal : Ehsan. Ma mère est une conseillère du chancelier pendant que mon père lui faisait partie de la garde rapprochée du sénateur. En soi, mon début d’enfance était paisible. Du peu que je me souvienne je me sentais bien dans les jardins et dans certains couloirs du Sénat. Enfin, quand je pouvais y aller, je me rappelle plus être resté à la maison avec mon père. Selon mes souvenirs, encore une fois qui restent peu précis de ses moments-là. Je savais que mon père s’entrainait souvent à faire des mouvements gracieux que j’ai pu identifier plus tard comme étant des katas, la base de l’art martial échani, chose que mon cerveau lui a retenu, comme quoi des fois la mémoire sélective et tout le reste ... Après tout on dit qu’un enfant est capable d’apprendre très rapidement en voyant ce qu’il voit autour de lui. Il n’est pas forcément capable de l’utiliser mais cela reste dans un coin de son cerveau.
 
A 3 ans, ou bien dans les environs de cette période-là, je fus repéré par un des hommes en bure qui traînait souvent au sénat. Une personne que je trouvais gentille et toujours très aimable avec ma mère. Peut-être même un peu trop. Enfin, à cet âge-là, c’est difficile de comprendre vraiment ce qui se passe autour de vous. Déjà qu’on rencontre ce problème là quand on est adulte, alors enfant c’est incompréhensible et à vrai dire, je ne me rappelle plus d’une succession d’émotion. Une chance en quelque sorte. Je sais que mes parents étaient contents pour moi. Que j’étais triste et que les derniers mots de mon père et de ma mère furent les suivants : « Soit forte ma fille et ne pleure pas. Personne ne pleure ici... » Oui, la peur du scandale devait faire peur à mes parents, ou bien était ce peut être le fait qu’une gamine pleure dans un quartier qui était plutôt tranquille et que cela attire trop les regards.
 
Timide, je l’étais au début, mais je m’attachais rapidement aux autres, je ne sais pas c’était naturel, comme si les autres apprentis venaient me parler et que je pouvais agir et parler avec eux sans que cela soit un pouvoir, ou  quelque chose d’autre.  Par contre, je restais une élève discrète dans tout ce qui concernait le maniement de la force en général. Bonne voir même excellente au corps à corps et dans les parties qui demandaient de ne pas utiliser la puissance physique, mais plus faible dans la partie technique de la Force. Je ne voyais à l’époque la force que comme quelque chose d’utilitaire, venant après mes compétences martiales. En fait, il n’y avait que quelques apprentis qui pouvaient me résister lorsqu’il s’agissait de combattre  mais d’après certaines rumeurs, c’était normal car j’étais une échani.
 
Echani, la première fois que j’entendais ce mot prononcer d’une façon qui me semblait péjorative. A croire que parce que j’étais un membre de ce peuple je me devais d’être bonne dans les combats et moins bon ailleurs. C’est un raisonnement particulièrement absurde mais que certains faisait en secret. Pour cela, que je passais beaucoup de temps à lire pour leur prouver qu’il ne fallait pas se fier aux préjugés du monde.
 
C’est d’ailleurs dans cette bibliothèque là que j’ai fait plus ample connaissance avec une padawan Twi’ lek nommée Lyn, celle-ci était en fait mon opposé, un peu faible au sabre mais beaucoup plus apte que moi à se lier dans la force.  Une amitié profonde allait naître entre nous deux, pendant que mon regard sur les autres apprentis changeait. Nous étions tous des individualités mais j’essayais tant bien que mal avec Lyn qui semblait être tout comme moi proche des autres padawans de notre époque , de faire en sorte que nous soyons un groupe soudé. Moins d’individualité mais plus de cohésion entre nous.  Plus nous serons capables de compenser les faiblesses des uns et des autres et plus nous aurions des chances de surprendre nos maîtres.
 
Oui, les années passèrent et nous formions un groupe, un vrai groupe, uni et soudés contre l’adversité, j’avais 12 ans, et j’avais pu remarquer quelques changements en moi, à savoir que je me sentais mieux et que je me battais mieux quand j’étais avec mes amis que quand j’étais seule, comme si leur présence m’entourait et me rassurait. C’était idiot de penser comme ça mais je ne sais pas c’était intuitif. Seulement, j’avais l’impression de puiser dans mes propres sentiments positifs pour en sortir ce que je pouvais faire de mieux.  On s’aidait les uns et les autres, chacun partant dans sa propre direction, tous recevant de l’aider de personnes bien plus compétentes que nous l’étions. C’est ainsi que je fus convoquée par le conseil, où l’on me présenta une Miraluka du nom de Aleena Korr, chevalier Jedi de son état qui m’avait choisi peu de temps avant quand elle était passé voir le groupe d’apprenti que nous formions, intéressée et intriguée par les relations que j’entretenais avec Lyn et les autres mais aussi voyant ce qui selon elle était ma plus grande faiblesse : Une maîtrise un peu aléatoire de la force qui pourrait coûter cher à beaucoup de monde, car elle me le fis reconnaître, si je pouvais encore réunir des hommes et des femmes autour de moi pour progresser dans le même but, un problème se poserait alors s’il se trouvait que ce but soit influencé par des pensées extérieures.
 
Aleena Korr était une Miraluka dans le mètre soixante, belle et gracieuse, portant les couleurs traditionnelles des jedi auxquelles s’ajoutait une légère touche de vert dans ses vêtements, elle portait un simple bandeau de la même couleur qui cachait l’endroit où aurait pu se trouver ses yeux si elle en avait. Elle avait de long cheveux blonds qui descendait en dessous des épaules et je me laissais surprendre à la regarder avec une certaine envie, voire un peu de jalousie, je la trouvais attirante et avais envie de lui ressembler.
 
Mes adieux furent rapides et je promettais à Lyn de garder contact avec elle, elle qui fut ma première amie ici, cela que j’appréciais et que j’aimais le plus. Enfin, avec qui j’aimais le plus être, ne croyez pas que nous étions amoureuses loin de là, c’est juste que nous appréciions fortement chacune la compagnie de l’autre. Bref, c’est ainsi que je fis la connaissance de ma maitre et que nous nous fîmes confiance. Cela était arrivé relativement rapidement je dois l’avouer mais c’était drôle et à la fois bizarre de se lier d’amitié et de respect avec une personne qui était beaucoup plus âgée que moi. Je ne sais pas, il devait bien avoir une quinzaine d’année de différence mais au final je n’avais pas l’impression qu’il y avait tant de différence là-dedans.
 
Il est indéniable que nous avions deux styles très différents, j’étais orientée dans le combat à main nues et au sabre pendant que celle-ci était orientée dans le maniement de la force. Elle restait plus puissante que moi dans les deux domaines, mais je commençais à progresser dans le domaine du sabre et elle m’aida fortement en me laissant du temps, me donnant même du temps pour apprendre les arts echani. De ce que j’en avais compris, ma maître avait fréquenté un Echani il y a quelques années,  suffisamment pour qu’elle puisse recevoir une formation dans les arts. C’était au début pas assez pour moi mais je m’en contentais.  
 
Apprendre, toujours apprendre, pendant deux années, de l’apprentissage sur les techniques de sabre et notamment l’Ataru qui se couplait très bien avec les arts de mon peuple, cet art de sabre qui nous poussait à utiliser de notre corps et de faire des acrobaties dans tous les sens pour être agile tout en tenant mon adversaire en respect. L’Ataru et le Sorestu restaient mes deux formes favorites, utilisées essentiellement pour pouvoir atteindre le niveau de ma maitre qui elle naviguait sur la voie dangereuse mais efficace du Tràkata.
 
Et je devais essayer de la surprendre, essayer d’utiliser mes pouvoirs encore plus pour essayer de me cacher d’elle de la surprendre, de me cacher pour ne pas qu’elle me repère, que j’apprenne à rester discrète en fait. C’était là le but de l’entrainement, la dualité de la formation que je devais être capable de diriger des hommes et de montrer que je pouvais m’affirmer en tant que leader d’équipe tout en restant dans l’ombre pour ne pas me faire manipuler.
 
Voulant voir mes progrès, nous partîmes en mission d’escorte sur Alderaan, une planète belle et douce dont la beauté cachait une certaine cruauté politique. Le paysage était beau mais les hommes qui peuplaient cette planète l’étaient moins. Une simple mission d’escorte qui allait être compliquée.
 
 
 

Rapport de Mission a écrit:

 
Mila ?
 
Oui Maitre ?
 
Arrête de regarder ce pad, tu verras Lyn lorsque nous aurons fini cette mission. Elle va bien, et je ne pense pas que son état a beaucoup évolué depuis hier. En plus, elle et son maître sont en mission comme nous.
 
Un soupir sortait de la bouche de l’Echani qui ne put s’empêcher de jeter un dernier coup d’œil au message avant de ranger le Pad. Elle souriait et s’approchait de la Miraluka avec un grand sourire se collant presque à elle pour la taquiner. Elle vit un peu de rouge apparaitre sur les joues de son tuteur avant qu’elle ne fasse quelques pas pour reculer. Depuis que ces formes s’affirmaient et la rendait tous les jours un peu plus femme, l’Echani jouait de ce jeu-là en se collant contre son maître, lui faisant part de sa nouvelle anatomie et de ses deux globes de chair qui progressaient leur formations doucement. Elle reculait de quelques pas quand sa maitre regarda dans sa direction.
 
Mila, ce n’est pas amusant.
 
Oui, je sais, cela ne se fait pas et pas en public.
 
Entre autre,  je veux que tu te concentres, cette mission bien que facile ne pourrait pas l’être et dans ces cas-là il faudra que tu développes un peu de bon sens que tu puisses voir tous les dangers qui pourraient se voir et …
 
Pas de soucis Maitre … Mais, vous savez…
 
C’est ta première mission, ton sabre n’est pas encore tout à fait rodé et je veux que tu m’impressionne.
 
Rougeur cette fois ci chez l’échani, impressionner son maître, elle aimait ça mais normalement la Miraluka ne montrait aucun signe sur son visage pour la laisser pantoise et la forcer à progresser pour avoir le moindre succès. L’échani était un peu résignée et profitait quand même de l’air pur qu’elle pouvait trouver ici, qui lui faisait penser à l’air pollué de la planète principale et ce paysage qui était un régal pour ses yeux. Elle et sa maître furent bientôt séparées, chacun de son côté et l’Echani se retrouvait à faire l’avant-garde avec deux soldats. Pourquoi est-ce qu’il fallait que des soldats assurent sa protection, pourquoi est-ce que deux Jedi étaient nécessaires pour ce genre de mission. Cela devait être une simple mission de routine mais cela ne lui disait rien qui vaille et …
 
Une explosion, soudaine, puissante, une odeur forte accompagné d’un souffle qui l’était tout autant apparaissaient aux yeux de la  qui laissait la padawan au sol, elle ne l’avait donc pas senti … Pas du tout, les oreilles sifflaient fort et elle se levait difficilement, les deux gardes à côté d’elle n’avaient pas eu la chance qu’elle avait l’air d’avoir eu. Elle se regardait couverte de boue et se concentrait pour essayer de repérer l’explosion et qui avait fait ça, ainsi que pour enlever les multiples acouphènes qui étaient en train de toucher la jeune femme.  Elle regardait autour d’elle, utilisant la force pour stabiliser son équilibre interne avant de marcher doucement et de voir l’étendue des dégâts. Elle avait eu de la chance, encore quelques pas de plus et elle aurait fini en petit tas de cendres. Mais elle ne voulait pas. Et elle n’en serait pas un. Par contre, elle était seule et ça, c’était le début de ses soucis, parce qu’elle était pleinement efficace que quand elle était accompagnée, parce qu’elle puisait dans ce sentiment commun pour progresser. Elle fermait les yeux le temps de faire le calme en elle, avant de les ressentir à une centaine de mètres. Deux hommes, des chasseurs de prime, lourdement armés de ce qu’elle pouvait voir en forçant la Force à lui montrer ce genre de choses.
 
Elle courait vers eux sans se reposer, l’adrénaline lui camouflait le fait qu’elle soit déjà en mauvais état. Elle s’approchait à grande vitesse, utilisant ses mouvements et la force pour arriver au plus vite vers eux. Elle vit le premier à une trentaine de mètres maintenant, elle les voyait qui étaient de dos,  à  découvert. Elle savait qu’ils ne la voyaient pas car elle était toujours à couvert. Prête à frapper certes mais toujours à couvert. Elle avançait maintenant plus doucement, calculant rapidement la trajectoire et d’un coup  elle sauta, lançant son sabre laser vers le premier homme, son corps ne regardant pas et se jetant sur le deuxième homme avec une violence rarement égalée. Il se retournait et venait de se prendre le pied de l’Echani dans la tête  avec force pendant que celle-ci essayait de le désarmer. Le combat à un contre un s’annonçait difficile.  L’inconnu venait de se relever et elle était déjà sur lui, faisant venir à elle le sabre laser, elle ne sentait plus l’autre homme, celui atteint par le sabre et ne le voyait plus bouger. Elle se disait qu’elle l’avait mis hors état de nuire. Son sabre à la main arrivait quelques secondes avant que l’individu puisse se relever. Tant mieux. Elle en profita pour lui mettre un grand coup de pommeau dans la tête. Elle soufflait et se levait un peu, marchant doucement et vérifiant l’état de l’autre homme. Mort, le sabre l’avait bien tranché,  le laissant sans vie. La jeune femme restait là, le regard vague, s’apercevant qu’il y avait du sang dans la zone. Elle regardait autour d’elle d’où celui-ci venait mais ne trouvait pas la provenance de ce sang.
 
« Tant pis, retrouvons Aleena, sinon je risque de me faire encore sermonner »
 
Elle détournait les yeux de ce lieu et courait en direction du convoi, essayant de retrouver son maître, la cherchant dans la force. Apparemment celle-ci était inquiète pour elle mais elle ne savait pas pourquoi cette inquiétude était si élevée. Elle la trouvait et se dirigeait vers elle. Elle semblait de ce qu’elle pouvait entendre et lire dans la Force, être en plein combat. L’echani s’avançait doucement sabre à la main et voyait son maître aux prises avec plusieurs mercenaires. Elle savait que sa maître ne serait en théorie pas en difficulté face à des personnes comme celle qu’elle voyait en face de lui, mais avec une personne en plus à protéger, voilà qui semblait un peu plus délicat. En deux ou trois mouvements l’Echani contournait les hommes comme elle l’avait fait avec son maître En quelques pas elle était derrière eux et au moment d’intervenir et de se lancer dans la mêlée, elle était au sol totalement inerte.
 


Première mission, et pas vraiment une réussite pour moi, j’avais sous-estimé mon métabolisme, le sang qui avait coulé et dont je ne voyais pas la provenance venait en fait de mon propre corps. Quelques jours de repos, le fait de me sentir parfaitement honteuse et on recommençait comme avant, les missions se succédant, moi me rapprochant de plus en plus de Lyn et d’Aleena, leur présence était chaleureuse et me faisait un bien fou. Et c’est ainsi que je devenais chevalier Jedi pour mes 19 ans, il me semblait que c’était tôt mais pas tant que cela au final. J’avais des idées et des théories et je plongeais dans le monde pour les exploiter. Je devenais proche de Lyn, très proche, trop proche, tout en gardant contact avec Aleena. Au fil du temps, elle avait développé une nouvelle philosophie de la force basée sur les sentiments et c’était mis à tester les limites de celles-ci

Depuis ma nomination en tant que chevalier, j'essaye de trouver de quoi apprendre les bases sur le Juyo et continuer à progresser dans mes domaines respectifs afin d'etre capable de combiner les arts échani avec le saber laser. Pour cela la fabrication d'un sabre laser à double lame sera peut être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saï Don
~~~ Maître Jedi ~~~
~~~ Maître Jedi ~~~
avatar


Nombre de messages : 7728
Âge du perso : 90 ans
Race : Humain
Binôme : Maître de Yun Silthar.

Feuille de personnage
Activité actuelle: Siège au Conseil Jedi / Joue les touristes sur Lorrd
HP:
98/100  (98/100)
PF:
6/110  (6/110)

MessageSujet: Re: Mila Starold   Mer 24 Juil 2013 - 12:14

Salut Mila et bienvenue parmi nous !

Une jolie fiche et tout est en ordre, je valide ! Tu peux d'ores et déjà commencer à RP, pense juste à mettre un lien vers cette biographie dans ta signature.
Pour t'aider à débuter dans le jeu, si tu veux, tu peux faire un tour dans les Appels à RP , pour poster ou répondre à une demande de RP.
Et si tu as des interrogations, n'hésite pas à chercher ou poster dans la Foire aux Questions !

Un bien bon jeu à toi :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mila Starold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Chevaliers Jedi-