La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Ven 17 Jan 2014 - 15:34

Jason grimaça malgré lui. Il n'avait définitivement pas l'habitude qu'on l'infantilise de quelque façon que ce soit. Il s'y serait facilement attendu d'une de ces femmes hapiennes que le consortium d'Hapès essayait de lui coller sur le dos au travail ou même au bras mais pas de Luke. Oh bien sûr, il avait parfaitement compris que ce n'était qu'une pirouette pour éviter un sujet qui de toute évidence le gênait. C'était simplement qu'il ne s'y était pas attendu mais l'ambassadeur n'avait rien contre les pirouettes si elles étaient bien exécutées et celle-là l'était. La grimace fut rapidement remplacée par un air moqueur. Que l'autre hapan aille jusqu'à extrapoler une possible peur il ne fallait pas exagérer. Mais si il tenait à le taquiner, ils pouvaient être deux à jouer à ce jeu. Jason détaille le jeune homme du regard. Non il ne tenait pas à le rendre plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà. Mais il savait ce qu'il pouvait dire sur un autre registre.

- Et bien je ne sais pas vraiment ce que tu pourrais faire contre le grand méchant Rancor. J'essaye de me protéger du mieux que je peux. Lâcha-t-il d'une voix amusée remettant légèrement en cause la capacité de protection de son ancien garde du corps, il s'agissait d'une simple taquinerie.

Aoutch. Voilà une autre réaction qu'il n'avait pas prévu. Les coups portés n'étaient pas violents mais ils le firent se plier en deux et il finit par recevoir une tape sur les fesses. Jamais le blond ne se serait attendu à ce genre de comportement de la part de Luke. Sa première réaction fut d'éclater de rire. Très bien, il admettait connaître le jedi mais ne pas pouvoir prédire ses actions. ça ne le rendait que plus intéressant à ses yeux. Il ne fit aucun mouvement vers le padawan et resta à sa place à rire joyeusement. Au moins, maintenant il pouvait voir d'un oeil nouveau son amant. Mais surtout cette manière de le toucher... Le blond avait presque l'impression qu'ils étaient devenus bien plus intimes, plus proches, qu'avant et que ce qui venait de se passer en était une conséquence. Et c'était logique, il n'imaginait pas Luke agir de la sorte avec lui auparavant. Finalement, il s'agissait de bonnes nouvelles. Sauf que ça lui donnait encore plus envie de l'embrasser et qu'il n'était pas certain d'avoir l'autorisation présentement. À croire que le coup des plantes allait rester graver dans l'esprit de son partenaire bien plus longtemps qu'il ne l'avait prédit. Pourtant il s'agissait d'une simple erreur. Et puis ce n'était pas son genre de se confondre en excuse, un moyen de se faire pardonner apparaîtrait sans doute bientôt.

Tiens Luke l'avait appelé "chéri". Oui il enregistrait l'information un peu en retard mais ça et la petite tape sur les fesses - qu'on pense ce que l'on veut mais cette dernière n'était certainement pas innocente - lui tiraient un sourire sincère qui montait jusqu'aux yeux. Il n'eut même pas le temps de se féliciter sur cette petite victoire que déjà il voyait un ses fantasmes s'évanouir ~. Bon il ne s'agissait pas d'un véritable fantasme mais l'idée avait été charmeuse. Arf mais il était vrai que niveau vêtement ample la tunique que portait habituellement son compagnon était très intéressante aussi. Il se demanda un bref instant si il pouvait le pousser à rougir à chaque fois qu'il passerait ce vêtement. C'est avec un sourire en coin qu'il l'observa sauter d'une pierre à l'autre avec grâce. Malheureusement il commençait à faire trop sombre pour que Jason puisse apprécier le spectacle. Il se souvenait parfaitement l'avoir vu combattre. C'était le même style de mouvements. Et le jeune homme avait embrasser l'un des assaillants pour le "déconcentrer". Moui...

Bien que cela ne changea pas son humeur joyeuse il préféra ne pas prendre le risque de tomber en glissant sur une pierre. Ce serait l'accident bête et puis ils avaient été dans le lac plus tôt alors être un peu plus ou un peu moins mouillé, il n'y aurait pas une grande différence présentement. Il mit donc ses pieds dans l'eau et avança tranquillement avant de poser à nouveau le pied sur l'herbe. Ce n'était pas très élégant mais ce n'est pas comme si il y avait d'autres politiciens autour d'eux. Personne n'irait analyser chacun de ses gestes et puis la possibilité d'agir naturellement avec le jedi faisait partie de ce qui lui plaisait le plus. Il hocha la tête amusé en écoutant les recommandations de ce dernier et tourna la tête vers lui pour lui répondre d'une voix posée.

- Le problème avec les galas c'est qu'ils peuvent être aussi intéressants qu'ennuyants. On ne sait jamais comment cela va se passer. Mais je ne comprends pas pourquoi tu ne veux pas qu'on aille visiter les tréfonds de quoique ce soit. On peut y trouver des merveilles. Et puis il faut vivre une vie intéressante et palpitante pas une vie de petit vieux à la campagne. Tu ne crois pas ? Demanda-t-il curieux d'entendre quel était le futur le plus intéressant pour Luke.

De toute façon, il irait à un moment donné dans les rues malfamées, pas question qu'il soit toujours bloquée avec une escorte et qu'on lui interdise d'aller quelque part. Il le regarda sauter à côté de lui et lui prendre le bras. C'était toujours plaisant lorsqu'il se rendait compte que le jedi faisait de plus en plus ce genre de gestes de lui-même. Ne voulant pas le brusquer il ne fit aucun geste particulier et se contenta de le garder proche de lui redoublant son attention sur le chemin du retour. Pas la peine que le hapan aux cheveux longs ne lui fasse plus confiance. Inconsciemment il refusa de lâcher son bras totalement et répondit avec un sourire à ses question tout en les dirigeant vers la villa.

- Alors généralement pour les vacances il n'y a pas de programme défini, sauf pour ceux qui ont trp peur d'être libre pendant les vacances. Mais tu peux parfaitement prévoir de faire quelque chose tel jour si ça t'intéresse. C'est pour ça que j'aime les vacances, tu es libre de faire ce que tu as envie de faire sans qu'aucune obligation ne pèse sur toi. Il sourit et le regarda en coin avant de répondre aux questions déjà plus personnelles. Hum je pensais t'avoir déjà dit ce que pense Ryner de mon travail actuel. Il était absolument contre tout ce qui pouvait me rapprocher d'Hapès, y compris l'association d'aide dans laquelle je travaillais. Je crois qu'il a juste peur de ce qu'ils pourraient me faire. Il aurait sans doute préféré que je continue dans un domaine plus intellectuel et en lien avec mes études. Un peu que je finisse avec une vie sans histoire en fait. Mais ça ne fait pas partie de mon tempérament ou de mes convictions. Je dirais qu'il s'y est habitué maintenant mais je sais que je peux compter sur lui et il sait qu'il peut compter sur moi. Il fit une pause avant de renvoyer l'ascenseur à questions. Et toi ? Tu viens de me dire que tu avais la vocation depuis tout petit ? Comment est-ce possible ? On ne peut pas dire qu'on parle beaucoup de jedis sur Hapès, non ? Et techniquement... Les jedis ont droit à des jours de vacance ou au moins à des semaines de repos ?

Jason finit de poser ses questions au moment même où ils montaient les marches de la villa. Il lâcha finalement le bras de Luke pour ouvrir les portes de la villa et soupira de contentement en sentant la chaleur de la maison l'effleurer et le réchauffer un petit peu. Il sentit ce dernier se serrer un peu contre lui et passa un bras autour de ses épaules pour le rapprocher encore. L'exclamation du blond le fit se retourner et il pencha la tête ne comprenant pas tout de suite ce qu'il s'était passé. C'est la sensation douce sur son bras qui le fit réaliser que l'élastique avait cédé. Il observa le visage délicat encadré par des mèches blondes et sourit.

- Oui rentrons, tu es glacé. Il frotta un peu le dos de Luke de la main et le poussa à l'intérieur de la villa refermant les portes à clé derrière eux. J'essayerai de retrouver ton élastique demain lorsqu'il y aura plus de lumière.

Oui un Luke sans élastique c'était aussi un pur régal pour les yeux. Et puis il commençait à faire trop frais pour passer un long moment à scruter l'obscurité en espérant retrouver l'objet perdu. La seconde phrase cependant le fit pouffer de rire. Il y avait tellement de propositions évidentes à faire. On lui tendait la perche et le blond ne pouvait pas la refuser. Aussi répondit-il directement sautant à pieds joints dans la flaque pour tout éclabousser.

- Un bain seul ou tous les deux ? ~ Il éclata de rire avant d'effleurer délicatement l'épaule que massait le jedi, ses doigts touchant à peine les siens mais ce simple contact lui suffisait. Ne t'inquiète pas c'était une plaisanterie. Je vais te le faire couler et aller vérifier si il y a de l'huile pour un massage.

Il sourit doucement et le guida jusqu'à l'étage où il ouvrit une porte menant à sa salle de bain. Il laissa son amant près d'une table basse sur laquelle il y avait des serviettes et choisit précautionneusement la température de l'eau avant de la faire couler à flot dans la baignoire. Par habitude il rajouta de quoi faire de la mousse. Puis il jeta un coup d'oeil au jeune homme immobile et le fit aller jusqu'à la baignoire avant d'attraper une serviette blanche et de la poser juste à côté.

- J'espère que ça t'ira. Si tu as besoin de quoique ce soit tu m'appelles, d'accord ? Je suis dans la chambre juste à côté. Il se dirigea vers la sortie.

Il voulait lui laisser un petit peu d'intimité, il n'avait aucune envie d'envahir son espace personnel. Et puis il se doutait que Luke saurait se débrouiller seul pour arrêter l'eau chaude avant qu'elle ne déborde avec les robinets.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2479
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Ven 17 Jan 2014 - 20:12

-Oh si tu manques de "palpitant", deviens Jedi, tu prieras pour retourner à une vie bien rangée.

Fit Luke en esquissant un léger sourire. Le jeune homme était plein de tendresse à l'évocation de son travail. Parfois oui, lui aussi avait prié en espérant avoir une journée à ne rien faire sinon traîner au lit, et surtout sans questionnements sur le bien fondé de ses actions. Pour autant, il savait qu'être Jedi avait toujours été son but, sa vocation. C'était évidemment difficile à comprendre pour quelqu'un de l'extérieur. Certains en venaient même à dire que les Padawans étaient des enfants endoctrinés, il est vrai que très peu de gamins au potentiel décelé quittaient d'eux même les rangs des Jedis, comme s'ils avaient tous en commun le même rêve. Le Hapien ne s'était jamais demandé quoique ce soit, baignant dans ce milieu depuis tout jeune, chose qui avait probablement participé à en faire un Padawan si fervent. Depuis ses 10 ans, le blond n'avait jamais passé un jour sans cotôyer des aînés Jedi, sans avoir une classe de maniement du sabre-laser, de droit, de morale ou encore de méditation. Toute sa vie tournait autour du Temple d'Ondéron qu'il avait finalement peu quitté sauf pour aller à Coruscant. Autant dire que cette planète ne lui avait franchement pas donné envie de s'indépendantiser, la seule bonne chose qui lui était arrivée là-bas était sa rencontre avec Jason. Et encore ! Le Padawan se demandait parfois si c'était réellement un cadeau. Souriant pour lui-même à cette évocation, le jeune homme poussa ensuite un léger soupir alors qu'il écoutait son ami. Son dos craqua légèrement, il grimaça, sa nuque aussi le faisait souffrir. C'était comme si toute la fatigue accumulée ces derniers mois lui retombait dessus soudainement, pour preuve, il avait été jusqu'à redemander à Jason quelque chose auquel ce dernier avait déjà répondu auparavant. Diantre, ce n'était pas dans son habitude d'être gâteux à ce point tout de même.

-Désolé, j'ai l'impression de devenir fou ces temps-ci. J'oublie très rapidement ce que l'on m'a dit, comme ça, pfiut. Même si ça m'intéresse, mon cerveau ne semble plus avoir de place pour enregistrer.

Oui, cela arrivait parfois en effet. Avec la fin de formation qui approchait, Luke n'avait plus une seconde à s'accorder, heureusement le plus dur venait de se terminer. Le Padawan avait passé des heures entières sur des livres en braille à apprendre des textes de lois, historiques et autres fantaisies juridiques on ne peut plus ennuyeuses. Il s'y attelait souvent dans son lit avant de dormir, plaignant sincèrement ses camarades qui devaient rester penchés sur leur bureau à s'en tordre le cou our lire. Au moins un avantage d'être aveugle, la possibilité d'étudier jusqu'à pas d'heures sans gêner à cause de la lumière ou de le faire dans une position un peu plus confortable même si le Hapien tenant à se conduire parfaitement y avait eu recours très peu de fois. On n'apprenait pas ses devoirs avachi dans son lit que diable ! En plus de ça, il ne fallait pas oublier son enquête qui n'avançait guère en ce qui concernait Jenny, laquelle semblait heureusement et malheureusement s'être calmée. Aucune trace de la furie dans la Galaxie, à croire qu'elle s'était volatilisée, protégée par les bas-fonds de Coruscant. Pas étonnant ça, sale engence, sale planète, ils devaient s'entendre à merveille ! Oui Luke était intérieurement méchant et gratuitement avec la Sith qui l'avait battu par deux fois... Seulement il en avait soupé de ces guerriers noirs, lesquels étaient selon lui coupables de la disparition de son maître. En effet, même si le Padawan n'en laissait rien paraitre, il était très inquiet en ce qui concernait Saï. C'était la seconde fois que cela arrivait, mais l'homme vieillissait maintenant, il était sans doute usé par toutes ces années à parcourir la Galaxie, et qui sait si ses geôliers le laisseraient partir vivant ou ne serait-ce qu'en un seul morceau. Avec Jason, Luke semblait apte à ranger Saï dans un coin de sa tête pendant un petit moment, mais lorsqu'il s'en rappelait, la culpabilité revenait au galop, elle qui n'était sensée apparaître que le lendemain après une journée entière de oisiveté. Aujourd'hui de toutes façons, le Hapien ne pouvait plus rien faire, et surtout pas avancer dans ses recherches, il se maltraiterait mentalement par la suite. Son mentor ne voudrait sûrement pas qu'il se lamente ainsi. Par contre se prélasser aux côtés de son amant, ça non plus ça ne lui plairait peut-être pas comme attitude.

-J'ai quand même bien fait de te la reposer cette question, tu as abordé des points que je ne connaissais pas encore. C'est important que tu sois soutenu, et ce n'est pas moi qui vais te râler dessus en ce qui concerne le besoin d'action. Je ne suis pas un fonceur mais quand les choses stagnent je m'ennuie également. De toutes manières, il n'y a guère plus exposé que "Jedi" comme métier. En ce qui concerne Hapès, c'est le médecin de ma propre mère qui l'a rendu malade volontairement. Il a tout fait pour gagner sa confiance, qu'elle lui donne ma garde pendant sa convalescence, devenu tuteur, il pouvait me rendre à mon père, éliminant donc l'interdiction de s'approcher de ma personne à moins de 500 mètres que Maria avait obtenu. C'est lui qui m'a amené sur Coruscant avec sa femme, j'ai été repéré par hasard, testé et ils m'ont emmené sur Ondéron qui leur semblait plus calme. J'étais très peureux à l'époque, la ville ne m'allais pas, j'avais besoin d'un endroit clos, très tranquille pour me développer et surtout de personnes patientes telles que mon maître. Mon père et ma belle-mère ont été mes premiers anges gardiens mais ne pouvaient rien faire pour moi... Le Temple était ma dernière chance.

Luke déglutit^ difficilement. Premièrement il était extrêmement rare, voir improbable qu'il aborde ce type de sujet habituellement parce que ça le gênait terriblement. En deuxième lieu, le Padawan ne s'était jamais vraiment rendu compte de son parcours chaotique. C'était à 20 ans seulement, en rassemblant ses souvenirs et les bouts d'histoire qu'on lui avaient délivrés qu'il remarquait combien il venait de loin. Avant tout, les Jedis avaient servi de psychologue, et sans la Force, jamais Luke ne s'en serait sorti. Elle avait été son premier lien avec l'extérieur, extérieur dont il avait été coupé en perdant la vue suite à une hémorragie interne des plus violentes. Le jeune homme serait probablement resté avec son père et sa belle-mère qui l'aimaient tendrement sinon, pour autant, ceux-ci avaient choisi de sacrifier leur désir de le garder pour qu'il soit entièrement lui, qu'il ait accès à la Force et ses mystères, sans parler de la sagesse légendaire des Jedis qui pouvaient, eux seuls, le sortir de son état.

-J'ai été diagnostiqué handicapé mental étant petit, et par plusieurs médecins qui m'auscultaient à peine. Les Jedis ont été les premiers à dire que j'étais "intelligent", parce que mine de rien, aussi léthargique étais-je, renfermé et même muet, j'étais curieux, j'observais à ma manière. Ils m'ont sauvé, je leur dois tout. Alors oui j'ai eu ma vocation depuis tout petit ! Et sinon, évidemment que nous avons du repos, les Jedis ne sont pas des tortionnaires, mais c'est comme les étudiants... Quand tu es un bon Padawan ou que tu fais tout pour l'être, tu ne prends pas de dimanche, tu bosses pour essayer d'être à la hauteur du métier qui t'attends... Et atteindre ton rêve. Je ne brigue pas spécialement le rôle de chevalier, j'estime avoir le temps, et surtout sans mon maître, ça n'a aucun intérêt mais je devrai passer par là... C'est la suite normale, je dois devenir chevalier, que la nouvelle génération prenne ma place et ainsi de suite.

Le jeune homme reposa doucement la tête contre l'épaule de Jason, plus que jamais ses yeux visitaient le vague, passant ce portail invisible pour atteindre un monde connu de Luke seul. Son amant avait eu le droit à une petite excursion à travers le récit du Hapien, mais ce dernier ne s'était pas épanché sur ses sentiments, ni attardé sur les horreurs vécues. Il savait que des histoires encore plus terribles pullulaient dans la Galaxie, et surtout, c'était son petit jardin à lui, il voulait se promener parmi ses souvenirs sans avoir à les expliquer. Soit par pudeur, soit parce que dans certains cas, les mots n'existaient pas, ces choses là ne s'exprimant pas.

En tout cas, la conversation avait bien déviée, baissant de quelques degrés soudainement, comme la température du soir tombant qui faisait frissonner le Jedi. La main de Jason ne suffisait plus à le maintenir au chaud, et il rêvait effectivement de faire une bonne douche. La plaisanterie de son ami remis heureusement la bonne humeur sur ses rails bien que le Padawan embarqua aussi la gêne en chemin. S'il commençait enfin à s'ouvrir au vocabulaire ou aux gestes amoureux, il ne fallait pas brûler les étapes et là c'était aller un peu trop loin. Sans s'offusquer pour autant, le jeune homme suivit son compagnon dans le dédale des couloirs jusqu'à la salle de bains. Il voulu préciser qu'une douche rapide serait suffisante mais, curieux et surtout désireux de ne pas couper son petit ami -au point où ils en étaient, le terme convenait maintenant, non ?- dans son action. Bien que Luke ne puisse pas le voir faire, il appréciait les mouvements ressentis dans la Force. Non pas qu'il ait un côté minette bien caché qui refasse surface aujourd'hui, exigeant qu'on s'occupe de sa personne, mais il se sentait en confiance, entouré, réconforté par la présence de Jason qui l'empêchait de broyer du noir. Saï lui manquait tellement qu'il s'apercevait désormais que chacun de ses sourires conservait un petit goût amer.

Le Padawan laissa donc son compagnon tout préparer, il le remercia d'une petite voix encore embarrassée d'avoir provoqué autant de remue-ménage rien que pour lui et exerça une légère pression sur le bras de son ami pour appuyer sa gratitude. Planté là, le Hapien attendit que la porte se referme pour se dévêtir lentement. Bip qui venait de débarquer mit ses habits dans une machine dernier cri qui les lui rendraient aussi propres que secs dans une heure maximum. Luke demanda au petit robot de le laisser, vexant légèrement ce dernier qui s'enfuit en poussant des petits bips "exaspérés". Avec un soupir, le Padawan se glissa dans le bain.

Comme il ne connaissait rien aux "huiles de massage" dont lui avait parlé Jason, Luke prit patiemment les flacons un à un, les reniflant délicatement avant de choisir un savon à la vanille qui fleurissait l'air de son parfum. Il prit le temps de frotter ses cheveux, peignant chaque mèche avec soin et profitant d'un après shampoing merveilleux qui lui épargna le tirage de nœuds habituel. Reposant doucement sa tête dans la baignoire, le jeune homme coupa les robinets lorsqu'il sentit que le liquide transparent l'entourait complètement, comme une sorte de fœtus revenu dans le ventre de sa mère. Mais pas celui de son bourreau, non, le ventre délicieux de sa belle-maman qui l'avait tendrement aimée. Luke ferma les yeux, se plongeant dans ses souvenirs comme rarement il avait pu le faire, toujours pris entre deux feux. L'eau coupait tous les sons extérieurs, le Hapien savoura cet état de surdité volontaire un moment, décryptant chacun des mots qui se promenaient dans sa tête, ainsi que des couleurs-pas toujours juste- ou encore des images crées de toutes pièces, incompréhensibles pour une autre personne que lui. Le Padawan se représenta Saï Don, aidé par la mousse qui lui rappelait le doux contact rassurant avec le vieux maître. Sa voix légèrement éraillée par l'âge coulait sur sa peau comme l'eau de ce bain, chaude, salvatrice, calme mais sans être monotone, modulée par une passion d'autrui indéniable. Le jeune homme lança un appel dans la Force, d'abord timide puis déchirant, mais où était son mentor ? Qu'avaient-ils fait de lui ? Pourquoi pouvait-il se prélasser dans un bain alors que le vieux Jedi devait souffrir mille morts dans un recoin sordide de la Galaxie.

Doucement, sans un bruit, les larmes commencèrent à couler le long de ses joues, se mêlant à l'eau limpide. Il pleura son comptant puis se calma doucement, laissant sa poitrine reprendre une respiration normale. Le bain lui faisait du bien, rinçant son visage tiré par le sel de ses larmes, et il parvenait enfin à reprendre pied. Doucement le Padawan retrouva des pensées plus positives, des souvenirs dans lesquels Maria Kayan n'avait aucun droit d'être. De Saï en passant par Elora, ses frères Jedis, sa famille d'adoption et Jason, Luke les repassa tous dans sa tête, se les représentant comme un aveugle le pouvait. Il n'était pas seul, non, il n'avait pas à porter le poids du monde sur ses épaules. Pas ce soir en tout cas, parce qu'il comptait pour Jason et que l'ambassadeur n'avait pas à supporter son état de déprimé quasi constant qui sait se cacher mais conserve un caractère maussade voir ennuyeux. Sa joie infantile précédent avait été le symptôme nerveux d'une crise de larmes à venir, Luke le savait désormais, heureusement, il reprenait son équilibre, atteignant une sorte de sérénité positive. A nouveau tranquille sans être froid ou distant voir carrément mal à l'aise vis-à-vis de l'ambassadeur, le Padawan se releva, il acheva de brosser ses cheveux, perdant plusieurs fois l'objet dans l'eau ou se cognant dans des bruits mats contre la baignoire mais sans créer de dégâts, habitué à s'en sortir dans un monde prévu pour les voyants.

S'enroulant dans la serviette tiédie par le chauffage, le Jedi fit quelques pas pieds nus jusqu'au lavabo qu'il trouva, guidé par ses mains. L'une d'elles se glissa en face, cherchant le contact froid du miroir qui lui était inutile. Pour autant le Padawan resta un moment scotché devant l'objet, comme s'il s'observait avec attention, faisant fi de ses yeux morts. Ses doigts passèrent dans sa cascade blonde dont il détermina la longueur avec plus d'exactitude qu'il ne l'avait jamais fait, atteignant facilement le dessous de ses omoplates. La texture était douce, rendue d'autant plus soyeuse par l'après-shampoing. Il avait une chevelure fournie, en bonne santé visiblement puisque les pointes n'étaient pas rêches, une surprise car le Padawan ne prenait pas vraiment soin de sa personne à part l'hygiène élémentaire. Son grain de peau était lisse, parfait, sans un seul bouton pour gâcher l'harmonie, mais au vu de sa race, il n'avait aucun mérite, d'ailleurs ses doigts rencontrèrent bientôt un obstacle. Ses deux cicatrices parallèles, aussi fines que bien formées, dessinées par le scalpel d'un scientifique Hapien fou, comme si ses blessures aussi se devaient d'être parfaites. Le jeune homme avait également perdu depuis longtemps les rondeurs de l'enfance, si tenté que, maigre depuis toujours, il en ait eu. Ses joues légèrement creuses et son visage aux traits fins se dessinait facilement sous sa main. Chaque trait était bien marqué, lui donnant une idée de contours plutôt précis. Enfin le Hapien s'attarda sur ses yeux, toute une histoire ses yeux bicolores qui ne fonctionnaient plus. Aucune marque ne le prouvaient, ils avaient l'air normaux si ce n'était leur manie de fixer un point invisible, maintenant son cou parfois trop droit pour être naturel. Cou gracile, habillé de muscles fins et rattaché avec délicatesse à des épaules toutes aussi minces. Malgré son entraînement Jedi, Luke avait peu de marques, parce que la cuve Bacta en supprimaient la plupart. Ne restaient comme témoins de ses derniers échauffements ou échauffourées que des griffures parcourant ses omoplates saillantes. En revanche, le jeune homme remarqua qu'il avait tout de même gagné en consistance depuis son adolescence, il possédait des muscles qu'il pouvait sentir sous sa peau à condition d'en jouer, s'éloignant un peu-mais vraiment peu- du fil de fer qu'il était. En réalité, Luke se trouvait une ressemblance avec les roseaux qu'il avait déjà délicatement tordu dans le arc du Temple pour enregistrer leur texture dans sa tête. Ceux-ci pliaient sans se froisser, aussi légers que gracieux, faiblement dotés mais pourtant si agiles qu'ils survivaient mieux que les gros arbres aux pires tempêtes.

Le Padawan se souvint des mots de Jason au tout début de leur rencontre, quand ils se vouvoyaient encore. "Vous êtes beau". Il sourit légèrement à cette idée et se détacha du miroir pour fouiller dans les accessoires mis à disposition par Jason. Sans toucher au rasoir dont son menton naturellement imberbe-tout comme ses jambes, ses bras et ses aisselles- n'avait pas besoin, le Hapien attrapa un petit flacon de parfum, s'assurant qu'il s’agissait bien de cela en reniflant le dit objet. Il exerça une pression sur le bouchon, un peu maladroitement. Le liquide précieux lui chatouilla le nez, le faisant éternuer. Il s'en mit deux petites touches dans le cou, agissant par instinct pour ne pas trop en mettre et risquer de tuer Jason par asphyxie. C'était sans doute la première fois que Luke prenait un tel temps pour se préparer, et qu'il faisait face à son intimité. Déroulant la serviette douce qui glissa le long de son corps, épousant ses formes comme pour lui permettre de mieux se "voir", se sentir, le jeune homme attrapa un peignoir, également prévu par son chéri. Il passa le vêtement en songeant que finalement l'ambassadeur aurait obtenu son désir de le voir dans une sorte de "blouse". Nouant le devant comme il le pouvait, Luke attrapa ensuite la brosse pour la faire courir sur ses mèches blondes. Au lieu de se contenter de les rejeter en arrière tout bêtement, il laissa ces derniers glisser doucement sur son épaule droite, caressant un instant la natte d'apprenti qui s'y mêlait.

Enfin prêt, le jeune homme se plaqua contre le mur de profil pour arriver jusqu'à la porte qui donnait sur la chambre. Après un léger soupir, et non sans avoir comiquement "vérifié" qu'il serait "beau" pour Jason -ce qui était un peu impossible vu sa condition mais bon.- le Hapien fit son entrée doucement, se coulant dans la pièce discrètement, à pas de loup, hissé sur la pointe des pieds. S'approchant du lit, le Padawan tâtonna un peu pour y grimper et s'approcher du bureau à 4 pattes sur le matelas. S'asseyant tranquillement, fesses posées sur les genoux, au milieu des replis de peignoir, le jeune homme leva légèrement la tête pour chercher son amant.

-Je suis prêt

Le filet de voix qui s'échappa de ses lèvres était très doux, calme et paisible. Il savait que demain serait un autre jour, qu'il reprendrait ses habitudes de Padawan moralisateur et chiant au possible-si si des fois il le reconnaissait !- mais ce soir était différent. Au diable la politique, leurs rangs, ses principes et questionnements. Pas au diable Saï mais quand même soigneusement gardé dans un recoin de sa tête, bien au chaud, que son souvenir soit doux et ne le fasse pas souffrir juste le temps d'une soirée. Demain il reprendrait ses investigations, ses entraînements et son apprentissage à la première heure ! Entre deux temps de "vacances", le Padawan comptait bien continuer à faire de l'exercice physique ou effectuer ses recherches sur Jenny par le biais du synthétiseur vocal intégré à Bip, mais là, il n'avait envie que d'une chose, se glisser contre Jason comme si ce dernier était un nouveau bain plein de mousse. Délicieux.

-Que fais-tu ?

Demanda-t-il intrigué, ignorant depuis combien de temps il était rentré dans la pièce. Une minute ? un quart d'heure ? D'ailleurs il ne savait même pas si Jason l'avait vu pénétrer dans les lieux, étant entré à pas de loup. Patient et curieux à la fois, le jeune homme resta gentiment posé sur le matelas, profitant de ce moment de calme avant la tempête. Oh l'ambassadeur allait sûrement faire vivre un peu tout ça ! Lui il aimait faire des blagues, rire et tant mieux parce que Luke appréciait ces moments de détente-parfois un peu bruyants mais bon-. Jason saurait ouvrir la porte de son monde silencieux, il saurait lui retirer "l'eau" du bain resté dans ses oreilles -au sens figuré bien entendu- et le replonger dans le monde des entendants mais aussi celui des voyants... Sans lui faire peur comme cela arrivait souvent. L'expérience serait agréable, Luke le savait d'office, quoi qu'ils fassent, même s'ils se contentaient de se reposer l'un à côté de l'autre. Tout lui allait pourvu qu'il ne reste pas seul. Après son long moment d'intimité dans la salle de bains, le Padawan aussi solitaire soit-il de nature n'avait pas spécialement envie de prolonger cet état. La compagnie était ce à quoi il aspirait désormais, mais pas n'importe laquelle.

Appelant silencieusement Jason, le Padawan se laissa glisser sur le côté, cherchant les couvertures pour se mettre dessous alors qu'il venait de tirer le peignoir, goûtant aux draps doux d'excellente facture caresser sa peau. Il se demanda soudainement si son ami remarquerait que lui qui refusait la beauté-la craignant presque tant elle lui avait valu de déboires- qu'il s'était fait "beau" pour lui. Cheveux soigneusement disposés sur ses frêles épaules, visage dégagé, une légère couche de crème de soin et le parfum. Rien de bien fantastique. Oui, l'histoire de 10 minutes à peine, pour un voyant... Pour un aveugle, surtout quelqu'un habitué à vivre dans la plus grande simplicité, et de surcroît n'étant pas forcément à l'aise avec son corps, c'était un sacré effort.
[/b]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mer 19 Fév 2014 - 16:43

Jason sourit simplement se retenant de rire à l'idée d'une personne dans son genre jedi. Il finirait par devenir un jedi gris toujours intéressé par son propre but et rejetant les extrêmes. Mais l'idée en elle-même lui semblait spécialement ridicule car imaginer un complot ou en faire partie d'un lui envoyait des frissons qui remontaient le long de ça colonne vertébrale. Et le tout lui faisait bien trop plaisir par rapport au simple fait de se défouler physiquement sur un adversaire. Il était vrai qu'une vie un peu plus palpitante serait la bienvenue mais pour l'ambassadeur elle serait sans doute moins satisfaisante que l'actuelle. Et puis tout le côté interdit ou au moins réprouvé de sa relation avec Luke était sympathiquement excitant. Il se doutait bien que ce dernier ne dirait jamais rien à leur sujet, sans doute quelque chose à voir au code des jedis qu'il avait oublié il y a bien longtemps, et lui-même n'avait personne à qui le dire sous peine de se retrouver dans une position délicate. Il imaginait déjà la réaction du consortium d'Hapès qui trouverait sans doute le moyen de l'accuser de traîtrise. En fait, ça ferait sans doute plaisir juste à la République. Comme si il prenait part à leurs idées de façon officielle ou qu'ils avaient un point faible sur lequel appuyer pour lui faire faire ce qu'ils voulaient. Dans les deux cas le plus jeune des deux hommes serait sans doute considéré comme un outil et c'était une chose contre laquelle Jason était tout à fait opposé. Enfin, le temps où ce genre de problèmes se poserait n'était pas encore arrivé et avec de la chance n'arriverait jamais.

Il caressa avec tendresse les cheveux longs de Luke et lui envoya un regard malicieux en coin.

- ça, ça prouve que tu travailles trop ~ ! Il sourit à la manière des chats satisfaits.

Il doutait être la seule personne à avoir déjà voulu sortir cette phrase à son amant. Comme quoi ce dernier avait bien plus besoin de vacances qu'il ne le pensait. Le blond faillit lui demander ce qui pouvait bien le stresser au point que son cerveau tourne en boucle sans capter les nouvelles informations puis renonça. Il ne tenait pas à le brusquer et après tout les informations arriveraient tôt ou tard à ses oreilles. C'est cependant avec une certaine surprise qu'il l'écouta lui raconter son histoire avec plus de détails que jamais auparavant. Il se contentait d'acquiescer sans interrompre le flot continu de paroles. À croire que Luke avait eu besoin de le dire. Cela était visiblement difficile, son déglutissement sonore en était une preuve, mais dans le même temps c'était comme si il fallait que ce soit raconté. Une certaine colère contre Hapès montait bien évidemment à l'intérieure du plus vieux. Il en venait même à se demander comment le padawan faisait pour accepter de se trouver dans la même pièce que lui alors qu'il était officiellement l'ambassadeur de leur planète d'origine. Une certaine inquiétude le prit mais il la fit taire alors qu'il se concentrait sur le nouveau flot de paroles qui l'assaillait.

Une légère grimace s'étendit sur ses traits alors qu'il écoutait Luke faire les éloges des jedis. Il comprenait bien que ce dernier leur soit reconnaissant mais ce qu'il entendait allait beaucoup plus loin que de la reconnaissance. On pouvait même parler d'allégeance sans faille et d'un aveuglement lié à une adoration des plus déstabilisantes. Tous les enfants recueillis avaient-ils leur cerveau lavé pour adhérer à leur cause ? C'était surtout l'aveuglement qui mettait mal-à-l'aise l'ambassadeur. Le scepticisme et la critique étaient ses maîtres mots. Il fallait rester objectif à tous prix et là il avait l'impression qu'on lui montrait son exact contraire. Une subjectivité à toute épreuve qui ne pouvait que le révolter. Bientôt le plus jeune allait lui parler d'ordre naturel et de destin c'est ça ? Seul le fait que les deux hapans soient amants tendait à montrer que finalement Luke restait assez individuel. Du moins c'est ce qu'il espérait comprendre par là. Après tout, ils devaient bien comprendre que tous les jedis n'étaient pas purs et bien gentils, qu'il y avait des magouilles politiques et des complots aussi de leur côté et au sein de la République. Un léger frisson d'horreur le prit et il afficha un sourire d'une neutralité exacerbé comme pour ne plus y penser, pour effacer tout ce qu'il semblait avoir compris. Il préférait juste profiter du temps qu'il passait avec le plus jeune sans faire attention à... ce qu'il ne pouvait qualifier réellement.

C'est ainsi qu'il le conduit à la salle de bain et dès qu'il en sortit il n'hésita pas à aller se doucher dans une autre salle de bain. Il voulait à la fois se laver suite à leur baignade dans le lac et d'un autre côté il voulait se laver des impressions ressentis juste un peu plus tôt. L'eau chaude lui fit du bien et il en profita pour se savonner de la tête au pied sans prendre spécialement soin de ses cheveux. L'ambassadeur ne sut combien de temps il avait passé sous la douche mais en rentrant dans sa chambre il réalisa avoir été plus rapide que Luke. Une part de lui en fut soulagée sans qu'il ne comprenne pourquoi. Il mit un simple peignoir en soie noire et alla se mettre dans le lit sous la couette puis prit un livre quelconque sur la politique, comme quoi il sortait peu la tête de son métier et commença à le lire. Totalement prit dans une explication des plus antipathiques sur la manière de faire régner le pouvoir il n'entendit pas son amant entrer dans la pièce et en train de s'insurger intérieurement il ne repéra même pas ce dernier grimper à quatre pattes sur le lit. Seule la phrase lui fit prendre conscience de sa présence et il leva la tête pour le regarder avant de se figer de saisissement devant sa beauté. La bouche entrouverte et bavant presque, oui il avait un minimum de tenu quand même, il ne réagit pas tout de suite à la question et le regarda rentrer sous la couette sans rien faire.

-
Tu es beau. Ajouta-t-il sans pouvoir s'en empêcher ne sachant pas que ses mots étaient en tout point semblables à ceux qu'il lui avait dit à leur première rencontre.

Jason referma le livre et le reposa à côté du lit avant d'aller enlacer Luke. Ses bras entouraient le corps du blond aux cheveux longs avec des gestes doux. La peau était douce sous ses doigts et il serra son corps un peu plus contre le sien. Ce corps si fin et pourtant plus puissant que le sien dans un combat. L'idée le fit sourire contre la peau du hapan. Le nez dans son cou il huma son odeur et découvrit avec surprise qu'il s'était parfumé.

-
Tu t'es parfumé ? Il releva la tête et l'observa avec un sourire ravi. Il se doutait bien que ce n'était habituellement pas le style de Luke de faire ce genre de chose ou de prendre soin de son physique. Il l'embrassa dans le cou chastement et reprit la parole. Tu sens bon. Merci beaucoup.

Il colla sa joue à celle de son amant et la frotta gentiment à la façon des chats. Il s'arrêta au bout d'une minute et alla l'embrasser comme à la recherche de sa chaleur. Il voulait juste être avec lui, un simple contact même chaste lui suffisait et penser que peut-être demain il le retrouverait plus sérieux lui tirait une moue de tristesse. Alors l'homme profitait comme il le pouvait de la présence du jeune homme même si il avait l'impression diffuse d'être une de ces personnes niaises qu'il n'appréciait définitivement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2479
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Sam 1 Mar 2014 - 0:05

Jason avait l'air grognon, Luke pouvait ressentir son aura contrariée, et puis il devinait bien que son silence n'était pas "normal". Tout à l'heure déjà son ami semblait étrange à bien y réfléchir. Etait-ce parce que le jeune homme n'avait pas répondu positivement à la demande de faire leur douche ensemble ? Ce serait étonnant, l'ambassadeur n'était pas un pervers. Incapable de mettre des mots sur ce dont il se souvenait avoir ressenti, encore perturbé par sa propre douleur qui venait à peine de le quitter, Luke se contenta de sourire lorsque son ami tourna enfin ses yeux vers lui. Calme, le Padawan ne s'était pas offusqué du temps de réaction de Jason. Il était habitué à attendre son tour, surtout que les Jedis ne devaient pas mendier des attentions particulières, cela irait totalement contre leurs principes. Très tôt les enfants apprenaient à se fondre dans la masse, à exister pour la communauté, même si on leur accordait un minimum de suivi personnalisé. Luke avait vécu dans un magnifique Temple, mais sa chambre était toujours restée sobre. De la même manière, l'adolescent n'avait pas connu les soirées entre amis, les fêtes un peu déjantées qui permettent de s'assagir ensuite, et surtout, il n'avait jamais reçu autant d'attentions de la part de quelqu'un. C'était donc un peu gênant lorsque cela arrivait, d'autant plus que ce n'était pas si désagréable.

Se coulant contre son aîné, le blond s'étonna de ressentir de la satisfaction. Il était content que sa coquetterie plaise ou même qu'elle ait été remarqué. Les yeux fermés, le jeune homme laissa son cou retomber en arrière, se livrant totalement à l'ambassadeur. Ce dernier vêtu d'un peignoir de soie noire avait un corps moins "sculpté" que le sien même s'il était plus mature, plus épais aussi, mais il était rassurant. Bien que Luke soit certainement le plus apte à les défendre, ce dernier n'hésitait pas à se laisser aller contre le plus âgé, comme si ce dernier avait la capacité de le protéger. Loin d'imaginer tout ce que Jason pouvait croire sur le compte des Jedis le Padawan vivait un moment de pur félicitée, bien que celle-ci soit affadie par la disparition de Saï. Pour autant Luke rangea son cher mentor dans un recoin de sa tête comme promis, juste le temps de profiter un peu, de se remettre pour mieux reprendre son combat par la suite. Certes le vieil homme n'avait certainement pas l'occasion de se reposer là où il était mais pour le coup Jason avait eu raison. Luke travaillait trop, il sentait son esprit prêt à exploser sous la pression, pression dont il se rendait compte tandis qu'il acceptait enfin de se poser.

Ses doigts fins se mirent à courir sur le visage de Jason, se rétractant légèrement comme les antennes d'un escargot lorsqu'ils frôlaient une partie fragile par inadvertance. Il s'éloignait alors de la zone "dangereuse" telle que les yeux pour cavaler sur les joues ou la mâchoire. Très concentré dans sa tâche, le jeune homme avait un air tout à fait innocent figé sur ses propres traits, à cet instant plus rien ne semblait compter sinon son exploration. Bien sûr d'un autre côté il écoutait les paroles de son amant, vibrant coquettement aux compliments qui l'avaient premièrement agacés. Oui Luke se souvenait parfaitement de cette scène de "déjà vu" particulièrement sensible, il avait une très bonne mémoire auditive et olfactive pour palier un tant soit peu à son handicap. Un sourire effleura ses lèvres comme s'il était adressé à lui-même. Se rapprochant encore un peu plus, le jeune homme huma le propre parfum de son chéri, lui aussi s'était douché visiblement.

-Toi aussi tu es beau, et tu sens bon.

Fit-il sans se départir de son sourire ni de son calme. Pour autant sa manière de s'exprimer n'était pas aussi fade qu'à certains moments, Jason était très loin d'avoir le Padawan un peu moralisateur voir ennuyeux que Luke savait être. Si on avait placé ce dernier avec quelques apprentis fougueux pour développer la petite étincelle qui manquait à cet être trop philosophique, l'ambassadeur obtenait le meilleur éveil, une grande flamme mordorée qui s'exprimait dans les gestes déliés du blond qui n'avaient plus rien d'empruntés. Plutôt étrange quand on considérait que ses actes présents suivaient le contraire même de ses principes habituels. Luke était un élève très studieux qui ne perdait pas son temps en frivolités du genre. Il s'épanouissait dans les envols de l'esprit, dédaignant le corps, cette carcasse capricieuse qui ne lui offrait jamais ce dont il avait vraiment besoin, à savoir une meilleure forme physique pour aider les innocents qui en auraient besoin. Non ce soir, le Padawan se dédiait entièrement à Jason, il avait plaisir à flâner dans ce grand lit, vêtu d'un simple peignoir blanc quand en temps normal, il se serait dépêché d'invoquer le sommeil afin d'être en forme le lendemain.

La passion qui avait étreint les deux amants un peu plus tôt dans l'après-midi -et qui avait été coupée dans son élan à cause de certaines plantes urticantes- était toujours présente, elle se montrait juste sous un autre jour. Un jour qui convenait mieux à Luke, heureux de ne pas avoir fait l'amour n'importe où avec son chéri, juste pour décharger son esprit souffrant. Au moins ce soir, il était sincèrement à lui, calme, prêt à mettre sa vie entre parenthèse pour s'offrir totalement. Finalement c'était la Force qui avait dû mettre ces sacrés plantes sur leur chemin, même si le Padawan n'en n'était pas à croire aux signes du destin. La Force existait bien sûr, les histoires déjà écrites c'était bien moins crédible, Luke était tout de même suffisamment instruit pour songer à une coïncidence, pourtant l'idée l'amusait. Il y avait aussi quelque chose de poétique qui transcendait ses envies. C'était complètement cliché, guimauve, stupide et le Hapien se sentait comme une de ces stupides princesses dans les contes qu'il avait pu lire en braille dans sa prime jeunesse.-d'ailleurs il avait alors tendance à s'identifier au personnage secondaire perché sur son Eopie, celui qui aidait toujours le preux chevalier sur son landspeeder futuriste dans sa quête.-

-Humm Jason, merci à toi, je vois. Grâce à toi, oui je vois.

C'était là aussi totalement cucul la praline, tellement sucré qu'il y avait de quoi faire une crise de foi, pourtant Luke se sentait content de prononcer ses mots. Pourquoi aimer était-il précédemment interdit dans le code Jedi ? La question revint dans son esprit comme lorsqu'il avait rencontré l'ambassadeur, sauf que cette fois le Padawan n'était pas d'accord, c'était juste merveilleux, peut-être dangereux mais ça en valait la peine. Bien entendu le jeune homme se repentit aussitôt de mettre en doute les valeurs des aînés mais ne se châtia pas trop non plus. Vu sa situation actuelle, ça aurait été un peu hypocrite de toutes manières que d'insister sur une éventuelle rédemption. De toutes manières pour le moment Luke n'avait absolument pas envie de demander pardon. Sans en vouloir à l'Ordre de l'avoir longtemps privé de cette "vie", le blond savourait l'instant, cet instant que Jason lui offrait.

-J'ai envie de toi

Glissa-t-il doucement, bien que ce soit une évidence, l'aveugle avait comme besoin de le dire, pour rendre effective cette réalité. Pas de mots détournés tel qu'il l'avait pudiquement fait, lorsqu'il avait demandé "tu sais comme la première fois". Tout en restant doux et joliment tourné, le message était bien plus clair et direct.

-Fais-moi l'Amour

Réclama d'ailleurs le Padawan qui avait attendu le bon moment pour s'offrir, parvenant à gommer les doutes que leur première nuit à l'hôtel. Comme ça faisait du bien de ne plus ressentir l'horrible culpabilité. Et tandis que le moment ultime approchait [HJ: Admirez la superbe ellipse] paradoxalement, alors que ses yeux se fermaient et que son corps glissait entre les draps, complètement détendu, il lui parut voir un flash lumineux. Blanc et violent, ce dernier raidit un peu ses muscles mais pas suffisamment pour que le Padawan se dégage de l'étreinte. De surprise toutefois ses yeux se rouvrirent et papillonnèrent dans le noir. Il secoua légèrement la tête alors que des sortes de courbes apparaissaient devant lui. Mal alignées et brouillonnes, à peine visibles mais "à peine visible" restait une expression totalement anormale pour lui. Dans la faible lueur de la lune, une boucle dorée lui apparut, suivit des contours d'un visage en une sorte de noir/blanc et beige mélangés, flous. Finalement sa phrase métaphorique un peu cucul de tout à l'heure prenait tout son sens. Luke avait réellement vu. A moins que ce ne soit qu'une impression. Ses mains se crispèrent dans le dos de Jason, le griffant très légèrement comme une juste vengeance après les plantes de cet après-midi dont le Padawan conservait quelques petites marques dans le bas du dos. Il n'était évidemment pas violent dans ses actes mais sous le coup, la tension était telle que le jeune homme ne parvenait plus à contrôler sa force-heureusement très relative.-. Toujours assaillis de "vision" Luke rejeta sa tête en arrière, sa blonde chevelure suivant le mouvement, son corps se cambra pour mieux accueillir Jason au moment ultime. Un cri s'échappa de ses lèvres, sans aucune retenue cette fois, raisonnant furieusement dans la chambre. Il avait laissé parler tant de choses dans ce dernier. Son plaisir premièrement, mais aussi un besoin de décrocher totalement de sa vie actuelle, son abandon à Jason tout comme son étonnement face à ce qu'il voyait. Oui... Du verbe Voir.

-Ahhhh ! Jason !

Finalement les muscles de Luke se détendirent petit à petit, et le jeune homme se sépara doucement de son amant pour se glisser sur le côté; sans chercher à fuir sous la douche comme la première fois-au point d'en oublier sa cécité et de tomber par terre, s'écorchant majestueusement nu sur un tapis rêche.- Cette fois immobile, l'apprenti Jedi tâcha de reprendre son souffle, il papillonna à nouveau des yeux mais le flash lumineux s'éteignait doucement tandis que le plaisir refluait en lui. Soupirant à la fois de fatigue, de contentement et de surprise, le jeune homme se recroquevilla sous la couverture, gardant les yeux grands ouverts pour profiter des derniers jeux d'ombres et de lumières. La Force qui avait accompagné l'acte elle aussi cessait petit à petit de tourbillonner dans la pièce. Le Hapien prenait petit à petit conscience de sa présence alors qu'elle retombait en "particules" dans son monde invisible. Luke prit conscience que Jason avait peut-être senti les remous de ses pouvoirs qui s'étaient exprimés dans toute leur puissance, d'où sa communion totale avec l'esprit de son amant alors que le plaisir atteignait son maximum. En s'offrant totalement à son aîné, Luke avait fait se mêler leurs esprits, comme avec Halussius. Bien sûr avec le chevalier, le Padawan avait atteint cet état de manière totalement différente, grâce à un exercice Jedi d'abandon, purement spirituel. Le blond se rappelait que ça avait été très difficile car il lui avait fallut faire entièrement confiance à l'homme pour finir par voir à travers ses yeux. De la même façon avec Jason le jeune homme était parvenu à ce point de communion extrême, bien que la vue de son Hapien d'amant très mauvaise la nuit soit à l'origine de la vision particulièrement brouillonne qu'avait obtenu Luke. Sans doute aussi fallait-il accuser l'imprévisibilité la plus totale de la situation. Reprenant doucement son souffle, la gorge encore asséchée après une telle expérience, tremblant même légèrement le blond déplia un peu son corps fin pour se coller à son chéri, daignant enfin partager ses impression. Il reprenait tout doucement le sens de la réalité tandis que tout était redevenu noir sans nuances.

-J'ai vu. Jason j'ai vu ce que tu regardais... Je me suis vu.

Bien sûr se voir restait un grand mot, même en plein jour le Padawan ne parviendrait jamais à s'observer comme un voyant dans un miroir. De fait, le jeune homme avait juste aperçu les courbes de son visage ou ses mèches dorées. D'ailleurs en y réfléchissant Luke n'était même plus certain de rien, peut-être que tout cela était dû à son imagination tant le moment passé avec son amant avait été fort. Enfouissant sa tête contre le cou de Jason le Padawan demeura un long moment silencieux avant d'oser reprendre la parole pour demander ce qui lui tenait à coeur, quitte à ce que son aîné le prenne pour un fou.

-Est-ce que tu l'as senti aussi ? Comme une brise ardente alors qu'il n'y a pas de vent. C'était la Force, mon esprit est entré en contact avec le tien, tu as abaissé tes barrières et j'ai pu voir...

Est-ce que l'ambassadeur allait le prendre pour un sorcier et fuir ? Même si l'expérience n'avait pas dû être déagréable-pourvu qu'il l'ait senti d'ailleurs-, cela restait inquiétant de savoir qu'en faisant l'Amour avec quelqu'un, on se risquait à lui donner les clés de son cerveau. Passé l'excitation de sa découverte, le jeune homme se recroquevilla contre Jason comme pour le convaincre de ne pas partir furieux. Comprendrait-il que le Padawan n'avait pas voulu de cette connexion, qu'elle avait été naturelle ? Comprendrait-il que c'était ça de vouloir vivre avec un Jedi ? Et puis il y avait toujours ce petit "il-ne-savait-quoi" qui avait émané de son chéri juste avant qu'ils ne fassent l'Amour. Cette contrariété qui n'avait rien à voir avec lui en apparence mais continuait de le titiller. Luke avait fermement l'impression que quelque chose ne tournait pas rond au début, et présentement n'avait-il pas empiré la chose avec ses étranges aveux ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Jeu 1 Mai 2014 - 17:47

Avoir Luke contre lui suffisait à le rendre heureux. Enfin pour ne pas tomber dans le mièvre disons qu'il se sentait apaisé. Les gestes sur son visage le firent sourire, même ces simples gestes rendaient Luke adorable à ses yeux. Quoique le jedi pouvait faire n'importe quoi, il était certain que le blond trouverait un point positif pour chaque action. Sincèrement, il n'avait jamais été aussi mordu de quelqu'un et il s'agissait évidemment d'une personne qu'il n'était pas censé avoir. Cela compliquait les choses mais il n'était pas découragé. Maintenant que l'ambassadeur s'était enfin rendu compte de ce qu'il se passait réellement, Luke aurait énormément de mal à l'envoyer balader car même si il le faisait le plus vieux reviendrait à la charge. Sincèrement l'autre hapan s'était dégoté sans le savoir une vraie plaie mais dans le sens positif. Tant que ça ne concernait pas l'Ordre et la République, il aurait toujours l'appui de Jason. Il fallait bien qu'il y ait des côtés positifs.

Il accepta le compliment avec un sourire aux lèvres tandis que ses yeux pétillaient alors qu'il regardait encore et encore son amant. Il aurait pu répondre mais le jedi savait déjà à quel point il le trouvait beau alors pourquoi lui rabâcher encore les oreilles ? Non le prochain compliment qu'il sortirait ici ou à un autre endroit serait parfaitement sincère et ne serait pas une redite. Il voulait quelque chose de suffisamment originale pour que cela surpasse ceux qu'il avait déjà dit. Comme quoi, même son cerveau commençait à grésiller avec tout ce sucre mais encore une fois c'était dans le bon sens.

Cependant il ne sut comment interpréter la "vue" soudaine de son amant. Il espérait par-dessus tout que les préceptes des jedis fichaient un peu le camp. Savoir qu'il pourrait se faire expulser de la vie du plus jeune à cause d'eux avait tendance à un peu trop le stresser. Maintenant au moins il avait compris pourquoi. Seulement il devait amener son cher et tendre à la même conclusion si c'était possible enfin il ne savait pas encore si c'était possible mais il espérait. L'espoir avait beaucoup de vertus aux dernières nouvelles alors il s'en remettait en partie. Sa prise se fit un peu plus possessive tout en restant dans le registre de la tendresse alors qu'il allait déposer un baiser chaste sur les lèvres du blond.

Cependant la phrase suivante lui tira un sourire moins gentil mais plus passionné. Son amant ne devrait pas le tenter comme ça sinon il ne serait pas capable de se retenir. La retenue lorsque cela ne concernait pas son métier était chose quasi-impossible à maîtriser pour lui. Et si en plus cela concernait son jedi favori cela relevait presque d'une impossibilité chronique. Il souffla amusé sur les lèvres du hapan avant de les mordiller gentiment.

-
Tout ce que tu veux ~. Il faillit rajouter qu'il l'aimait avant de se dire que ce serait sans doute plus romantique à un autre moment. Toujours tout ce que tu veux.

De toute façon, ne pas accéder à l'une de ses demandes serait sans doute extrêmement difficile.
Il lui sourit tendrement avant de rouler dans les draps avec lui. La seule chose qui obnubilait l'esprit de Jason c'était l'idée de faire plaisir à Luke. Il s'y prit lentement sans que cela affecte sa passion pour le pousser à bout. Consumé par le désir, il ne se rendit pas réellement compte du fait que sa vision s'obscurcissait. La passion que démontrait Luke ne l'aidait pas non plus à s'éclaircir les idées et un gémissement sonore s'échappa de sa bouche sans qu'il ne chercher à le retenir pour résonner dans la chambre à la suite du cri du blond. Son corps se pressait contre le sien cherchant un contact constant. Il en avait besoin. Il leva un bras et passa doucement une main derrière la nuque de son amant pour l'embrasser plus passionnément avant de le relâcher se laissant à son tour aller après tant d'enthousiasme de leurs parts.

-
Luke ahhh. Il ferma les yeux ayant besoin de se reprendre.

Rouvrant les yeux il se tourna vers le jedi qui avait préféré se glisser à ses côtés et l'enlaça avec un soupir de satisfaction. Il n'y avait pas vraiment eu de paroles échangées mais il n'y en avait pas besoin. Ils étaient bien l'un contre l'autre sans se soucier de ce qui se passait hors de ce lit et même hors de cette villa. Il soupira de bien-être sentant encore quelque chose d'indéfinissable. Il n'aurait su dire ce qui clochait mais il était totalement apaisé et en harmonie parfaite, du moins c'était ce qu'il ressentait à ce moment précis.

Il se serra un peu plus contre lui réfléchissant aux dires de Luke qui faisaient sens selon lui. Il y avait donc eu une sorte de connexion entre eux. Donc ils étaient assez proches et assez liés pour que cela arrive. Un petit sourire sur les lèvres il frotta sa joue à celle de l'autre hapien.

-
C'était donc ça... J'ai effectivement senti quelque chose. Dit-il d'une voix ravie, une voix que personne n'avait dû entendre jusque là car il était rarement d'aussi bonne humeur.

Cependant il préféra passer sous silence sa légère baisse de vue de son côté. Il préférait que Luke ne voit que les points positifs. Il lâcha un rire tout en raffermissant sa prise sur lui. C'était triste à dire mais il ne pourrait sans doute plus se passer de lui aujourd'hui.

-
Donc il va falloir recommencer en pleine journée. Il l'embrassa tendrement chuchotant son but. Je veux que tu me vois et je veux que tu te vois.

C'était son premier but et après si cela marchait pourquoi pas des paysages mais d'abord ça. Il voulait vraiment que Luke les voit tous les deux et lui dise ce qu'il en pensait. Cela pouvait semblait égoïste et il n'avait pas besoin d'être rassuré mais il voulait pouvoir lui offrir quelque chose en retour. Il voulait que ça marche. C'était sa pensée sans savoir à quoi elle se rapportait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2479
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Jeu 12 Juin 2014 - 17:56

Comme d'habitudee-enfin pour ce que Luke connaissait de Jason, soit pas tellement au final-l'ambassadeur prenait tout à la rigolade. Le Padawan fronça les sourcils par réflexe, à nouveau plongé dans sa nuit indicible. Jason ne le fuyait pas, c'était déjà ça mais qu'avait-il senti au juste ? Bien que loin d'être un spécialiste de la Force encore, et surtout pas en théorie puisque la compréhension de son don était surtout instinctive, le jeune homme savait que certaines réactions pouvaient être dangereuses. La Force prenait et redistribuait, elle était l'exemple même de l'équilibre à trouver au sein de toute chose, elle n'offrait rien sans reprendre, telle la vie qui se prêtait puis que l'on devait rendre, plus ou moins tôt pour diverses raisons. De ce fait, le Hapien était à moitié rassuré quant au fait que l'Ambassadeur ne le rejette pas suite à cet échange spirituel des plus bizarres, c'était un signe de tolérance mais aussi d'inconscience. Cherchant ses mots, le Jedi prit le temps de réfléchir, les yeux à demi-clos, luttant contre une douce torpeur sans soucis qui cherchait à s'emparer de sa personne après ce moment magique. Il n'avait vraiment pas envie de gâcher l'instant mais le phénomène inexpliqué le préoccupait, à commencer par la santé de son ami. Si, lui-même, habitué à la présence de la Force avait eu de nombreuses "déconnexions" à cause de sa puissance, qu'en était-il des effets sur le corps du trentenaire ?

Alors qu'il essayait toujours de trouver quoi dire sans briser l'instant, le Padawan ne put s'empêcher de pousser une légère exclamation étouffée aux propos de son ami, rougissant dans la plus grand discrétion à la faveur de ce même rayon de lune qui lui avait permis de se "voir" précédemment. Ce qu'avait dit Jason était peut-être maladroit mais ça avait tout de même été dit, et bien que ne disposant guère de "dessin" ou de couleurs en réserve dans sa mémoire, l'apprenti pouvait très bien "imaginer" la situation.


-Sérieusement ? Excuse-moi mais je n'ai pas vraiment envie de me voir en train de... Bref.

L'idée était aussi incongrue que déplacée et Luke était catégorique pour deux raisons. Bien que sa voix ne fut pas agressive, voir au contraire peu rassurée, elle était ferme. Premièrement ce genre de choses était tout simplement dégoûtant, ensuite et surtout il était hors de question que Jason risque à nouveau quoique ce soit dans le but de "s'amuser". Que le chevalier et chancelier Arnor lui permette de "voir" en toute connaissance de cause était merveilleux... Que l'alchimie physique entre l'ambassadeur et Luke donne lieu à un phénomène semblable mais totalement incrontrôlé était inquiétant, d'ailleurs le jeune Jedi se souvint de l'interdiction d'aimer normalement inhérente à ceux de son Ordre, est-ce que le mot "danger" incluait aussi cette notion physique ? Au début le Hapien pensait que l'acte en lui-même pouvait créer des blessures, puis il avait vu ça d'un point de vue plus psychologique, philosophique mais désormais l'idée d'un danger immédiat pour la personne qui "communiait" avec un Jedi, surtout ayant beaucoup de midichloriens revenait le hanter.

-Il y aurait un moyen, un autre je veux dire

Dit-il sans savoir pourquoi il l'exposait à Jason étant donné son refus sensément catégorique à propos de renouveler l'expérience. Etait-ce un élan d'égoïsme mêlé à de la confiance qui le poussait à vouloir admirer son compagnon au moins une fois ou la simple poursuite de ses pérégrinations mentales ? Luke réfléchissait en véritable curieux qu'il était sans même s'en rendre compte à l'essence même du phénomène outre sa dangerosité potentielle. Il avait toujours aimé apprendre, surtout en ce qui concernait les secrets de la Force, parfois sans se méfier assez de sa puissance, au contraire de ce que lui soufflait justement sa raison.

-La méditation, je crois que l'on pourrait atteindre ce stade en se "connectant" volontairement, mais pour ça je dois savoir exactement quels ont été les effets sur toi. Ce fut si "violent" chez moi que je ne doute pas un instant que tu me mens ou que tu diminues la force du phénomène sur toi, bien que j'ignore pourquoi.

Ajouta le jeune homme en parfait philosophe qui ne sait absolument rien de la psychologie des gens. Luke était un "chercheur" par nature, un esprit fin et très intelligent mais qui, trop rêveur, trop "fermé" dans son cercle de concepts ne pouvait saisir les réels sentiments des gens. Il avait le côté rigoureux de ces poètes qui n'écrivent qu'en Alexandrins, comme pour donner une légitimité, une règle aux songeries, aussi, ce qui dépassait la raison lui échappait tant en bien qu'en mal. Tout comme il ne voyait pas que le pouvoir et l'argent donnaient raison à la corruption, il ne pouvait pas saisir que l'Amour menait à des folies, soit l'abnégation des risques juste pour faire plaisir à l'autre dans ce cas. Pour lui Jason n'était pas dans une véritable optique de le faire "voir" à nouveau parce qu'il l'aimait-d'ailleurs aucun d'entre eux n'avait parlé de ça, ce n'était donc pas "vrai" n'est-ce pas ?- mais simplement pas goût de l'expérience, à son instar. Mis à part que Luke préférait largement la théorie à la pratique, plus ennuyeuse mais plus prudente et donnant plus de résultats selon lui.

-Je vais prendre une douche

Décida finalement le blond en cherchant à se dépêtrer des draps. Il venait juste du bain mais après leurs ébats suivi de ce début de débat, il avait clairement besoin de se rafraîchir les idées, d'autant plus que le souvenir de Saï disparu commençait à lui revenir en mémoire, plus vivace, comme si ce qu'il avait "vu" avait su ranimer en lui des images. Attribuant l'un de ces "dessins abstraits" à son mentor, le jeune Jedi poussa un léger soupir de tristesse, il était mélancolique mais heureusement pas assez pour se laisser totalement aller... Et après avoir fait l'Amour, autant tuer directement la fausse pudeur et sa jumelle l'hypocrisie dans l'oeuf, ce fut donc avec moins de retenue que d'habitude que le Hapien chercha les lèvres de son amant pour l'embrasser doucement, chastement mais longuement comme pour évinscer les dernières inquiétudes.

-Guide-moi s'il te plaît, je suis perdu ici.

Acheva le jeune homme qui s'était levé un peu trop tôt pour sa casser la figure au bas du lit qu'il avait cru plus long que ça. Encore emberlificoté dans les draps, le Jedi s'était relevé à grande peine, énonçant sa demande légèrement trop tard cette fois. Enfin l'avantage d'être aveugle c'était que l'on pouvait évoquer des situations (accompagner son amant à la douche par exemple) sans forcément laisser croire quelque chose de "pervers" derrière car il était réellemen perdu dans cette maison encore inconnue... Cela dit, le côté pervers pouvait continuer d'exister, l'un n'empêchant pas l'autre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Jeu 28 Aoû 2014 - 19:16

Et tout prendre à la rigolade était définitivement une bonne armure pour quelqu'un qui s'aventurer sur des sujets épineux. Bien sûr cela était devenu une habitude mais ce n'était pas parce que ses paroles lui permettaient d'éviter certains écueils sur le ton de quelqu'un qui riait qu'il n'était pas sérieux dans sa manière de penser. Il y avait certaines choses qui instinctivement le rebutaient ou qu'il ne comprenait pas. La Force, ce qu'il s'était passé ce soir ne le rebutaient pas mais il ne comprenait pas. En réalité, il ne voyait même pas où était le problème. Cependant l'Équilibre, le mot qu'aimait tant l'Ordre le rebutait. Ce n'était qu'un concept avec lequel ils distrayaient les gens. Jason voulait bien accepter l'existence de ce concept mais il se refusait catégoriquement à accepter l'idée que ce concept soit appliqué de la bonne manière à... Et bien à tout. Qu'on ose essayer de lui montrer où se trouver l'équilibre sur Hapès pour voir. Il n'y avait que du déséquilibre, c'était l'histoire même de cette planète aux moeurs passés incapable d'avancer et malgré tout ladite planète se trouvait en assez forte position. Et l'ambassadeur était certains que peu d'hommes du Sénat aurait quelque chose à dire, tout comme l'Ordre. Ce n'était pas dans leur juridiction ou alors il y avait d'autres choses importantes. En disant cela ils fuyaient le plus loin possible sans se rendre compte qu'ils revenaient sur leur grand discours et propos coutumiers.

Luke heureusement n'avait pas cette lâcheté presque caractéristique de la République. C'est pourquoi le blond n'interpréta pas sa phrase de cette façon. C'était juste que le plus jeune était trop gêné par cette idée et encore trop engoncé dans les préceptes qui lui avaient été inculqués. C'était compréhensible même si pour Jason le gêner n'avait pas été le but. Il s'était simplement dit que quitte à vouloir absolument voir, cela n'avait pas vraiment d'importance si les circonstances étaient un peu particulières. Ce n'était tout de même pas, en plus, comme si ils se décidaient à tuer quelqu'un pour un sacrifice à un dieu inconnu pour que le jedi puisse pouvoir voir quelques secondes.

Notant son manque d'engouement il acquiesça se disant que de toute façon il ne pourrait pas le forcer même si techniquement si ils recouchaient ensembles cela risquait d'arriver à nouveau. Et le hapan le sentait, d'une manière ou d'une autre ça allait retomber sur lui à cause d'inconscience ou d'autre chose... Il le sentait. En tout cas, il s'empressa de lui dire qu'il était d'accord avec lui quoiqu'il arrive, surtout qu'il n'y connaissait pas grand chose en ce qui concernait la Force.

- Je comprends, effectivement ce serait étrange de se voir ainsi même si je t'assure que tu es très beau en n'importe quelle circonstance. Il lui sourit et passa une main dans ses longs cheveux blonds pour les caresser.

Son compagnon allait vraiment finir par réussir à lui faire dire des choses embarrassantes si ça continuait. Tiens est-ce-que des choses un peu osées murmurées à son oreille le feraient bondir ? C'était sans doute un poil sadique de se demander ça mais un Luke rougissant tout le monde voulait en avoir un chez soi. Enfin heureusement pour Jason, son compagnon réussit à lui faire reprendre pied dans leur discussion sérieuse en parlant d'une autre possibilité. Le plus vieux se redressa légèrement pour mieux se concentrer sur ses paroles. Il ne voulait rien rater de ce qui pourrait peut-être rendre sa vue, même pour peu de temps, à l'autre hapien. Si lui-même pouvait faire quelque chose il n'hésiterait pas une seule seconde et oui il était peut-être inconscient mais il fallait bien qu'il y en ait au moins l'un des deux qui le soit avec le sérieux du jedi.

La méditation hein ? Sans doute qelque chose qui lui ferait du bien et qui le détendrait mais encore fallait-il trouver le temps de pouvoir en faire. Et puis être stressé avait tendance à le rendre plus alerte ce qui était une bonne chose vu son métier. Si il avait été détendu dans chaque réceptions auxquelles il avait du participer, il serait sans doute déjà six pieds sous terre alors qu'il n'était même pas forcément celui qui était visé. Et puis c'était pareil avec les gardes du corps. Ils étaient censés vous protéger et pouvaient 30 secondes plus tard essayer de vous poignarder. Mouai... Il n'était pas convaincu du fait que ce serait une bonne idée mais il voulait bien essayer si ça pouvait permettre quelque chose d'extraordinaire pour Luke.

Par contre, il y avait quelque chose qui le dérangeait dans ce qu'il entendait. Il n'avait pas diminué les effets du phénomène, il avait du le ressentir moins fort et puis le plaisir aidant avoir sa vision qui s'obscurcissait alors qu'il couchait avec quelqu'un pouvait arriver quelques fois. En tout cas, il était persuadé de ne pas avoir minimisé les faits. Il avait techniquement une théorie possible mais il ne savait pas ce qu'elle valait.

-
Alors déjà tu ne devrais pas douter de moi, tu peux me faire confiance et j'espère que tu le sais ou je serai blessé que tu crois le contraire. Sa voix était douce mais catégorique. Cela dit, j'ai une théorie. Peut-être que le phénomène a eu plus d'effet sur toi car en tant que jedi tu côtoies la Froce tous les jours, tu l'utilises, alors que moi je suis plutôt passif en ce qui concerne la Force. Je me contente de parler, de négocier, c'est tout. Et même quand je me bats je le fais à l'aide d'instrument ne requérant pas de l'utiliser. Jason se lécha les lèvres devenues sèches suite à tout ce qu'il venait d'énoncer.

Il l'observa silencieusement et clairement surpris lorsque que Luke lui annonça de but en blanc qu'il allait prendre une douche. Donc discussion sérieuse signifiait douche juste après ? Bizarre cette histoire... C'était peut-être une tradition chez les jedis on discute puis on se douche après. Il l'entendit bien évidemment soupirer tristement mais le blond n'eut même pas le temps de demander ce qu'il avait qu'il se retrouvait embrasser par son amant. C'était une chose agréable connaissant la timidité de ce dernier. Jason entreprit donc de lui répondre avec enthousiasme et douceur jouant avec sa langue pour essayer de faire partir ce qui avait pu rendre le blond aux cheveux longs triste. Il le laissa partir à regret et étouffa un rire à la vue comique d'un pauvre Luke emberlificoté dans les draps par terre. Il reprit son sérieux et se leva tranquillement du lit pour aller passer ses mains sur les hanches de son amant et le redresser rapidement.

-
T'as l'air bien comme ça dis donc... Allez suis-moi. Il lui prit le bras automatiquement et l'emmena jusqu'à la salle de bain qu'il ouvrit avant de se tenir hésitant. Tu veux que je vienne avec toi ou que je reste dehors encore ? On peut ne rien faire, ne t'inquiètes pas.

Comment essayer de rassurer un amant aveugle en se tournant au ridicule ? Facile. Il suffisait de suivre son exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Naboo-