La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Lun 15 Juil 2013 - 1:50

Luke s'apprêtait à connaître une nouvelle expérience curieuse. Pourquoi est-ce que la vie lui préparait toujours les choses les plus excentriques ? Cette fois c'était la coïncidence qui avait frappé et pour avoir déjà fait face à ce phénomène, Luke s'en méfiait doublement. Le hasard n'était jamais éphémère, en général il s'accentuait sur plusieurs jours, refusant de vous lâcher et vous entraînant de péripéties en péripéties. Aujourd'hui, alors que Jason et lui devaient se voir dans une dizaine de jours, une petite heure sur Coruscant avant que le Padawan ne doive rentrer, ce dernier avait fait appel à lui par voie officielle. Il était apparemment menacé, rien de très grave, juste une supposition de passage à l'acte mais la demande n'étant pas exagérée et le gouvernement prônant la prudence, elle lui avait été accordée. Luke a qui l'Ambassadeur avait déjà eu affaire-dans tous les sens du termes.- avait référé que ce soit un disciple de l'Ordre qui vienne plutôt qu'un chevalier, question de confiance. Habituellement ce genre de personnages un peu imbus d'eux-même favorisaient clairement les plus hauts gradés. Cela créait de grosses tensions entre l'organisme de sécurité et les dits ambassadeurs, alors si l'un d'entre eux avait une requête raisonnable pour une fois, autant se dépêcher de lui obéir avant qu'il ne change d'avis.

Le code de menace n'était pas important, juste assez pour que Luke soit dépêché sur les lieux une petite semaine. Sur Naboo précisément. Le jeune homme pourrait y exercer son savoir faire de gentil garçon de la haute société bien élevée si Jason avait des réceptions prévues. Nichoir de personnages riches, Naboo était prisée pour sa beauté et son calme, malheureusement là comme ailleurs, les intrigues régnaient. Saï avait enseigné au Padawan les règles de base pour évoluer dans ce milieu, ou plutôt il les lui avaient rappelé étant donné le milieu duquel était issu le jeune Jedi. Bien que ce dernier ne soit pas à l'aise il savait au moins comment se tenir. D'ailleurs, en cette prévision Luke avait révisé les procédures diverses. Passer inaperçu, comment et quand agir, où repérer le danger etc, une chose assez difficile pour lui qui était aveugle puisque la majorité de ces codes se basaient sur l'observation. De ce fait Luke était un peu stressé de partir seul en mission, tellement qu'il avait même oublié un temps que c'était Jason qu'il allait voir et qu'il avait prévu ce dernier qu'il ne serait pas disponible par datapad puisqu'il allait travailler dans la villa d'un ambassadeur pour le protéger. Tête de linotte le Padawan ? Oh juste un peu !

Le voyage se déroula bien, Luke vêtu en civil abordait une chemise blanche de bonne facture, un pantalon de la même qualité et une veste aussi bien coupée. Il avait l'air d'un jeune noble comme on lui l'avait demandé tout en restant dans la discrétion. Ronchonnant contre ces habits qui le dérangeaient -trop serrés sans doute en comparaison à sa tunique Jedi ample.- Le Padawan se laissa amener jusqu'à la villa, où il comprit, enfin, que c'était Jason l'ambassadeur. Le jeune homme mortifié frappa à la porte en se disant que son aîné devait le prendre pour un idiot fini avec son précédent message. Transporté par sa mission, le jeune homme avait complètement oublié qui était son protégé, pas de quoi se sentir vraiment rassuré avec un garde du corps pareil. Décidé à se rattraper et surtout inconsciemment stressé pour son ami, Luke se mit aussitôt en activité lorsque ce dernier lui ouvrit. Un excès de zèle qui cachait sûrement son mal être dans cette situation bizarre.


-Bonjour monsieur l'Ambassadeur -fit-il en respectant la procédure à la lettre. On aurait presque pu y croire s'il ne tremblait pas du bout des doigts en cherchant la main de l'homme pour serrer la sienne.- Comment allez-vous ? Avez-vous reçu d'autres menaces ? Nous devons immédiatement sécuriser la zone, j'ai amené des micros que...

Et là, temps mort... Déconnexion. Encore une fois c'était à Jason que le Padawan s'adressait, avec cette fameuse et fausse distance que son aîné avait déjà vu lors de leur rencontre. Emmêlé entre le professionnel et l'amitié le jeune homme resta béa sur le pas de la porte, rougissant. Saleté de coïncidence. Perdu dans ses procédures qu'il avait tenté de réciter par coeur histoire de ne pas faire trop de bêtises, le Hapan était complètement court-circuité, sûr que s'il avait été un robot, ses câbles auraient fondus de confusion. Enfin, disons que même en être vivant, il n'était pas loin de la crise cardiaque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Lun 15 Juil 2013 - 2:39

Jason était particulièrement fier de son coup. Ce n'était pas parce qu'on était ambassadeur, qu'on était pour le "bon" côté, qu'on aidait les personnes en difficultées qu'on ne pouvait pas abuser de sa position pour des choses plus futiles. Enfin, à ses yeux, il ne s'agissait pas de futilités. Et puis il n'avait fait qu'avancer une date de rendez-vous donc parler d'abus semblait un peu extrême. Luke et lui devaient se retrouver dans à peu près dix jours mais le temps à patienter se faisait long. De plus il était un peu inquiet par rapport au jedi - ou padawan il oubliait toujours - suite aux divers messages holographiques échangés avec cette histoire de mission. Bien sûr il s'était renseigné ici et là mais n'avait finalement eu que peu d'informations. Si il devait être sincère envers lui-même : cette inquiétude ne servait qu'à justifier qu'il soit passer par la voie officielle pour le voir plus rapidement. Il s'était contenté de demander le même garde du corps qu'au début de l'affaire car il travaillait sur la finalisation du contrat de la dernière fois. Mais pour être certain que sa demande soit prise en compte il avait pioché dans une des lettres de menaces qu'il recevait fréquemment sans doute à cause de son poste d'ambassadeur d'Hapès. Ou alors était-ce à cause des idées qu'il soutenait ? Peu importe il n'y prêtait pas vraiment attention. Donc il avait pris l'une de ces lettres de menace et avait prétendu qu'il venait de la recevoir et qu'elle semblait être en lien avec l'affaire. Et il avait été pris au sérieux comme il l'espérait, assez pour qu'on lui envoie la personne qu'il demandait sans lui proposer quelqu'un d'autre ou de rajouter un second garde du corps. Donc oui, Jason était très fier de ses actions !

Bon par contre il avait eu une légère réaction à la fois de panique et de colère en recevant le message de Luke. Comment ça ce dernier allait surveiller un autre ambassadeur dans une villa lui aussi ?! Et puis quoi encore ?! Il l'avait demandé personnellement ! Si jamais ils osaient l'envoyer ailleurs, il redonnerait le beau rôle à Hapès sans hésiter. Alors qu'il allait envoyer un message sanglant et particulièrement sarcastique sur l'efficacité de l'administration il s'était rappelé que celle-ci avait envoyé un message de confirmation. En relisant le message il se rendit compte que oui Luke était bien attaché à sa surveillance. Ils n'avaient pas donné le nom de l'ambassadeur à protéger ? Vraiment quelle efficacité, il aurait peut-être du leur envoyer ce message finalement. Au moins toute cette histoire avait eu le mérite de le faire rire. C'est donc d'excellente humeur qu'il attendait de voir débarquer son garde du corps préféré qui avait oublié ou qui ne savait pas qui il devait protégé. L'ambassadeur était presque sûr qu'il y aurait matière à rire à l'arrivée de Luke. Il pouvait flairer la bonne histoire.

Entendant la sonnerie de la porte il se dépêcha d'y aller et ouvrit en grand la porte pour admirer la personne derrière. Les cheveux longs blonds étaient facilement reconnaissables par contre il ne s'attendait pas à le trouver dans ce genre de tenue. La tunique était un peu trop près du corps à son goût. Enfin dans le sens où il adorait ce qu'il voyait mais n'appréciait que moyennement l'idée que d'autres aient pu contempler cette vue. La tunique blanche faisait très noble et il se demanda vaguement pourquoi Luke ne portait pas la tunique du temple. Il haussa mentalement les épaules et effaça la moue boudeuse qui était apparue sur son visage pendant quelques secondes. Par contre la réaction de Luke était tordante avec cette manière de débiter des phrases professionnelles à la suite. Il éclata de rire tandis que son compagnon rougissait. Il ne voulait ni se moquer, ni l'embarrasser mais c'était vraiment drôle. Avançant une main il attrapa la main tendue de Luke et le tira jusqu'à lui puis ferma la porte derrière lui. Une fois la porte fermée il détailla encore une fois le blond puis se pencha et l'embrassa chastement. Un sourire joueur aux lèvres il se redressa et parla d'une voix enjouée.

- Oui bonjour moi aussi je suis content de te voir ~ ! Comment vas-tu ? Il retint un léger rire suite à ces phrases. Moi aussi tu m'as beaucoup manqué. Et ce voyage alors ?


Bien sûr il taquinait légèrement mais même ainsi il avait vraiment envie de rire à nouveau. Comment Luke pouvait être si stressé à l'idée de le revoir ? Surtout vu ce qu'il s'était passé la dernière fois entre eux. Il n'y avait plus rien à cacher, même si ils étaient dans le noir et que Jason était aveugle il avait tout découvert avec ses mains et sa mémoire était très bonne ! Le sourire joueur toujours sur ses lèvres il s'empêcha de repartir dans ses délicieux souvenirs et se concentra sur le jeune homme en face de lui. Une phrase lui revenant en tête il se dit qu'il voulait bien voir ce dernier sécuriser l'endroit. Cela pouvait toujours être plus qu'intéressant à regarder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mar 30 Juil 2013 - 1:31

Un Bip strident résonna mystérieusement derrière la porte sans que personne n'y prit garde. Le R2 de Luke venait de manquer de justesse une rencontre avec l'entrée de la villa. Le Padawan encore surpris quant à lui se crispa. L’ambassadeur devait vraiment avoir très peur pour réagir de la sorte et les mettre à l'abri. Malheureusement la majorité du temps, entre ce que l'on croyait et ce qui était vrai, le pas était grand. Luke s'inquiéta rapidement car fermer une porte ne mettait aucunement en sécurité. Si Jason avait de réels ennemis -et ça ne laissait aucun doute- il allait falloir être très prudent.

Mais non, ce n'était même pas ça... Comme d'habitude en fait, Jason ne semblait se sentir gêné par aucune situation. Il le fit entrer et le plaqua contre lui. D'abord légèrement offusqué par l'attitude peu cavalière de son aîné, le jeune homme tenta de s'écarter un peu, mais moins fort que Jason et encore sous le coup de la surprise il n'échappa pas au baiser. Poussant un petit soupir, Luke se fit plus docile et répondit brièvement, acceptant même de répondre sur un ton plus léger. Le tout avec force de détails parce que comme pour tout ce qu'il faisait, le Padawan s'appliquait, et sans doute pour cacher un peu son malaise.

-Ça a été, les améliorations dans les transports ne cessent pas, voyager est plutôt reposant de nos jours. Et sinon oui je vais bien, la routine quoi. Mais c'est de toi que nous devrions parler, et de ta santé dont il faut s'inquiéter. Soyons sérieux deux minutes. Si tu as fait appel aux Jedis et que cela t'a été accordé, c'est probablement assez grave. D'ailleurs je ne comprends pas qu'ils aient envoyé un simple Padawan, ce n'est pas sérieux, tu aurais dû recevoir un chevalier, et voyant de préférence.

Fit-il en râlant contre le système qui à son avis, mettait sciemment Jason en danger en lui le confiant. C'était ainsi que Luke prouvait son attachement sans même s'en rendre compte, en s'inquiétant à outrance pour celui dont la vie était apparemment menacé. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur le jeune homme fouilla dans un sac qu'il avait amené pour en sortir quelques petites boules de la taille d'un bout de doigt environ. Leur surface était recouverte par de petites encoches à peine remarquables si on ne savait qu'elles étaient là, faites par un petit couteau. Luke passa sa main sur ce qui révélait finalement être du braille improvisé par le vieux mécanicien qui lui avait offert Bip, en dessous se trouvait un interrupteur. Les petits mouchards s'illuminèrent et se dirigèrent d'eux même vers les lieux stratégiques : abats-jours et autres lampes, datapad, pièces diverses etc. Pendant ce temps, le jeune homme commença à nouveau à réciter, de manière plus stressée qu'automatique cette fois, non seulement c'était sa première mission de ce genre seul, mais en plus il était avec Jason. D'un geste, il ouvrit la porte pour faire entrer Bip, dispensant ses recommandations. Petite amélioration, le jeune Jedi consentit au tutoiement de manière plutôt naturelle en fin de compte.


-Ne t'approche pas trop des fenêtres, pas de balades sur la terrasse et tu dois me prévenir dès que tu sors. Bip tais-toi, il n'a pas fait exprès. Oui donc, je disais pas de coins à découvert, on privilégiera les foules car les tireurs à contrat prennent le moins de risques possibles. Au moins soupçon leur cible est mise au courant, les civils ne risquent rien et forment une protection efficace. Qu'est-ce que j'oublie ? Bip tu ne m'aides pas !!!

Le petit droïde au caractère un brin susceptible était en effet en train de râler à grands renforts de Bip, exigeant des excuses de la part de l'Ambassadeur qui lui avait fermé la porte au nez. D'ailleurs il en voulait aussi à son maître qui prenait le parti de l'homme blond. Ahlala ces deux pattes, terribles... Luke passa une main sur son front, yeux fermés et l'air désespéré. Cette mission promettait de ne pas être de tout repos, en plus il se ridiculisait devant Jason là non ? Ah s'évertuer sans succès à se faire obéir d'un petit robot, peut-être, en effet. Quelle belle autorité. De quoi se sentir en sécurité auprès de lui lors d'une sommation d'arrêt de tirs n'est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mar 30 Juil 2013 - 9:11

Jason était bien trop content de revoir Luke pour s'occuper d'un bip strident. Alors qu'il avait voulu se contenter d'un baiser chaste il avait senti le padawan se rétracter et tenter de s'écarter - pourtant il ne pensait pas embrasser si mal - puis finalement lâcher un petit soupire avant de répondre. Est-ce-qu'il y avait un problème ? À croire qu'il n'était pas content de le voir … Cette simple réflexion lui donna un air amusé. Sincèrement qui ne serait pas content de le voir ? Sans aller jusqu'à vanter ses qualités et expliquer combien l'ambassadeur s'aimait lui-même il doutait sincèrement que le supporter soit une plaie pour Luke. Ou alors il ne comprenait rien à rien et devrait penser à changer de profession pour lire aussi mal les gens.


Il secoua cependant légèrement la tête en écoutant le blond parler. Il avait la manie des détails apparemment. Mais le son de la voix, le ton posé lui avaient clairement manqués et il pouvait dire sincèrement que les messages holographiques ne les mettaient pas assez bien en valeur. Il le regarda de plus en plus amusé et croisa les bras en entendant ce qu'il pensait par rapport à sa protection. Lui était particulièrement content de la personne qu'ils avaient envoyé et n'avaient absolument rien à redire. Après tout il l'avait demandé spécialement.

-
Il faudrait s'inquiéter de ma santé ? Je vais très bien puisque tu es là ~ . Tiens il avait trouvé un nouveau jeu dont le but était de faire rougir ou de gêner un maximum ce cher Luke. Deux minutes ? C'est trop long, soyons sérieux moins longtemps ! Tu n'as pas eu de rapport sur la mission c'est une simple lettre de menaces je ne comprends pas pourquoi il y a autant de bruits autour j'en reçois je ne sais combien par semaine. Et puis … Tu ne veux pas me protéger ? Je t'ai demandé spécialement après tout. Je te fais totalement confiance pour mon bien-être.

Et le pire dans tout ça c'est qu'il ne s'était même pas rendu contre du sous-entendu avant de finir sa phrase. Il perdait le tour de main pour ne s'en rendre compte qu'après que la phrase soit sortie. Si il n'était pas encore trop rouillé au niveau de la lecture il pourrait conclure que son interlocuteur était inquiet pour lui. Bien qu'il n'était pas sadique il se sentait plutôt satisfait de ce qu'il arrivait à provoquer. Son sourire s'amoindrit légèrement en voyant la manière dont les mouchards étaient posés : ils s'envolaient et se posaient d'eux-mêmes. Quelle tristesse ! Jason aurait volontiers regardé son garde du corps gesticuler pour les poser, il aurait ainsi pu le regarder tranquillement pendant un moment. Il le regarda ouvrir la porte et se rendit compte que le bruit de fond venait de l'extérieur, il semblerait qu'il est enfermé dehors un r2 pour ce que ça lui faisait. Puis il écouta ses recommandations les yeux un peu écarquillés. C'était exagéré là quand même et sa liberté elle était passée où ?

-
Oui, oui enfin je pense que tu exagères un peu. Et puis il fait chaud ces temps-ci il faudra bien sortir sur les terrasses. Il fit un vague geste de la main et leva les yeux au plafond. Tu t'en fais trop détend-toi, tu n'as qu'à te dire qu'il s'agit de vacances en ma compagnie. Il ricana légèrement face au robot qui refusait de se taire. Il en a des choses à dire apparemment.

Il avisa l'air désespéré du plus jeune et se mordit la lèvre se demandant vaguement si il n'était pas allé trop loin. Il s'approcha à nouveau de Luke et effleura d'une main une mèche de cheveux et la peau particulièrement douce du cou avant de la retirer doucement. Il se recula d'un pas puis observa la pièce autour de lui et soupira. Il allait rester dans le professionnel puisque c'est ce que l'autre semblait vouloir.

-
Tu as des bagages que je te montre la chambre … Il prit une pause plus longue de quelques secondes que la normale avant de finir sa phrase. … que l'on va partager ? Une histoire de protection encore d'après ce que j'ai compris de la personne à qui je me suis adressé lors de la demande de protection. Mais je peux te la montrer plus tard et on peut prendre une boisson dehors à moins que le voyage ne t'ait fatigué ?

Il se retint de tirer un bout de sa langue vu qu'il était encore une fois fier de son coup. Et même si il y avait quelque chose à redire il se contenterait de répondre que les autres chambres étaient en travaux. Il se ferait un plaisir de les mettre en désordre pour que Luke finisse par le croire. Par contre les sons du petit robot devenaient de plus en plus affreux selon lui. Devrait-il réellement se faire pardonner si il envoyait de l'acide dessus ? Après tout c'était pour une bonne cause c'est à dire la sauvegarde de son ouïe et peut-être même de son corps si jamais un assassin était présent et qu'on ne pouvait pas l'entendre à cause de tous ces bips ! Bon il se mettait lui-même à exagérer mais il n'était pas tout à fait dans le faux, non ~ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mer 31 Juil 2013 - 3:23

Luke se raidit légèrement au contact de la main dans son cou. Ce n'était pas une sensation désagréable bien au contraire, c'était même rafraîchissant, agréablement décalé. Passer de la chaleur du stress à la fraîcheur d'un câlin donnait envie de se laisser glisser contre Jason et d'être tout sauf professionnel. Néanmoins le jeune homme ne pouvait pas se le permettre, son ami était tout à fait inconscient de l'avoir demandé lui, puisqu'il n'était pas le mieux disposé à la protection d'autrui sans l'expérience ni sa vue. Certes quand la personne se déplaçait c'était plus facile, mais sur place, où il fallait guetter l'horizon et surveiller le protégé qui ne devait pas faire un geste de travers, il était vraiment limité. Le blond ne supporterait pas qu'il arrive quelque chose à son aîné et le constat le faisait encore plus stresser. C'était un cercle vicieux auquel il était difficile de ne pas s'adonner. Bip sembla le remarquer et cessa de réclamer corps et âme des excuses, ce qui prouvait bien que Luke n'était pas dans son état normal pour que non seulement le droïd s'en aperçoive à ce point mais daigne aussi lâcher Jason sans avoir obtenu quoique ce soit. Pendant un moment le Jedi reprit son souffle. Les muscles de son cou gracile étaient toujours très tendu, offrant des palpitations nerveuses à la paume de l'ambassadeur, mais il le laissa faire, capitulant quelques secondes en baissant légèrement la tête tandis que son aîné jouait avec une mèche de ses longs cheveux.

D'une voix plus posée qui ressemblait à celle du vrai Luke, calme et philosophe, le Hapien entreprit d'expliquer doucement à Jason pourquoi il devait suivre les indications. Évidemment, le jeune Jedi ignorait que cette lettre de menaces n'était pas actuelle, et dans son inexpérience, il ignorait aussi que le gouvernement envoyait un peu à tout va des protecteurs... Juste pour avoir la paix, et non en suivant un protocole strict qui déterminait que le cas de telle ou telle personne était assez grave pour ça. Naïf petit Luke qui voyait le gouvernement comme un système bien rodé qui méritait qu'on soit aussi bien huilé que lui, aussi parfait. Quoiqu'il en soit, il entreprit donc de parler à Jason, plus doux comme lors de leur première rencontre après un moment, mais demeurant ferme.

-Écoute, si on m'a envoyé, c'est qu'il y avait une raison, sûrement une menace, ce ne sont pas des vacances. Je suis content d'être ici avec toi, mais tu dois respecter le protocole, sinon je ne pourrai pas te protéger correctement. Cette lettre est passé entre les mains d'un conseil qui a jugé qu'effectivement des personnes mal intentionnées pourraient passer à l'acte, c'est donc sérieux. Tu ne crois pas ?

Lança le candide, s'imaginant des voix sévères de bureaucrates qui discutaient plusieurs heures, tandis que lui même dans son Temple sur Ondéron s'entraînait sans relâche pour s'améliorer. Ces hommes étaient engagés, ils aimaient leur boulot et devaient être des professionnels. Bien entendu, il n'imaginait pas les accords qu'il était possible de passer grâce à l'influence ou que l'on pouvait contourner un peu les règles. Cela ne posait de soucis à personne, ce n'était après tout, pas bien grave qu'un Padawan soit monopolisé pour rien ou presque alors qu'il y avait des chevaliers et maîtres en mission. D'ailleurs si Luke avait été affecté là c'était qu'il n'y avait aucun souci et que la bureaucratie s'était assouplie pour le moment car il n'y avait pas de crise. Qu'est-ce que cela changeait qu'un jeune en fin de formation s'entraîne sur le terrain pour rien ? Après tout les Jedis ne recevaient pas de salaire, qu'il travaille donc, se stresse un peu avec une menace qui ne viendrait sûrement pas ou obtienne un peu de vacances, le gouvernement n'était pas aussi rigide que Luke. Ce dernier justement ne songeait pas ainsi, pour lui tout était carré, vérifié, travaillé, et re vérifié encore. Quoi de plus normal quand il avait promis de donner sa vie pour protéger les plus démunis ? Visiblement la mission "inutile" sur Alderaan ne lui avait pas servi de leçon, mais après tout comment lui en vouloir ? Au final cette protection s'était révélée comme extrêmement dangereuse et Luke comme Saï auraient pu y laisser la vie, sans parler du sénateur. Le Hapien pensait donc la menace très réelle, bien étudiée, il ne fit aucune difficulté pour la chambre toutefois, imaginant bêtement que c'était en effet mieux pour la sécurité et qu'il dormirait sur un matelas à côté entre deux veillées.

Évidemment, son corps qui n'était pas aussi naïf que son bel esprit pur était tout aussi ravi de cette décision de Jason, mais cela restait inconscient, tout comme Luke ignorait pourquoi il redevenait calme aussi vite lorsqu'il s'agissait de son ami... Et pire, pourquoi il s'énervait de la sorte aussi alors qu'il était de nature très placide ! Pourquoi ces vas et viens de sentiments contradictoires qui voyageaient toujours en présence de l'ambassadeur ? La peur de décevoir et de le perdre seraient-elles à l'origine de cela ? Si oui, alors les relations autres qu'amicales ou professionnelles étaient très dangereuses mais pour une fois, la volonté de Luke n'eut pas le dessus, il ne pouvait pas renoncer à Jason et demander qu'on envoie quelqu'un d'autre en précisant que la situation était plus grave que prévue... Il ne pouvait pas non plus renier leur début de relation, parce que ce serait aussi refuser l'Amour tout aussi fort quoique différent qu'il portait à Saï.

Qu'était-il sensé faire ? Au cours de leurs discussions holographiques, Luke s'était aperçu qu'il éprouvait bien plus que de la honte liée à son laisser-aller lors de leur première rencontre. C'était un coup de foudre, sans s'avancer tout du moins, il pouvait le soupçonner... Ce fameux coup de foudre dont tous les holofilms ou livres faisaient états, sans parler des filles ou des garçons dans les dortoirs. Est-ce que ça pouvait lui arriver à lui si sage ? Et surtout aveugle ? Lui c'était en entendant Jason qu'il était tombé sous le charme, parce que ce dernier le faisait rire mais aussi parce que son toucher le galvanisait.

A l'instar de leur première rencontre Jason redevint professionnel, sachant s'éloigner du Padawan pour mieux le forcer à se rapprocher. Il n'y avait pas à dire, cet homme savait le mettre dans tous ses états et le manipuler facilement. Poussant un soupir, le Hapien décida d'être plus diplomate face à ce grand têtu, leçon 423 P. 3512 comment faire capituler une personne particulièrement butée ? Jouer son jeu au risque de se prendre soi-même au piège. Luke choisit donc de se détendre pour faire accepter plus facilement à Jason le fait qu'il devrait se protéger en suivant ses instructions, mais aussi parce qu'il était soudainement très fatiguée. La tension accumulée n'était pas une habitude pour ce grand calme adepte de méditation et de recherche de paix routinière.

-Va pour la boisson, tu aurais du jus de jumas s'il te plaît ?

Demanda-t-il après hésitation, concédant à Jason qu'il lui montre la configuration de la maison après. Avant de se mettre à essayer d'apprendre tous les cheminements du bâtiment par coeur, le Padawan reconnaissait avoir besoin d'une pause. Les voyages n'étaient pas si reposants que ça au final, surtout quand on savait pertinemment que c'était son amant que l'on allait retrouver-pour mieux l'oublier en arrivant.-et qu'on n'en avait as dormi de la nuit précédente. Première mission du genre seul avec un homme qui vous attirait... Oui il avait bien mérité son petit jus de jumas. Intérieurement le jeune Jedi n'était pas assez stupide pour croire à cette histoire de chambre partagée pour la protection d'ailleurs, mais là aussi il avait décidé de concédé, déclarant Jason vainqueur sans lui dire qu'il savait très bien ce à quoi l'autre pensait. Peut-être qu'au fond, ça lui plaisait que l'ambassadeur savoure sa victoire, il se mettait alors dans un drôle d'état qui faisait rire Luke. Le Padawan sentait tous les atomes se déchaîner autour de son ami qui se rengorgeait alors. L'excitation était presque palpable, et ce politicien habile retombait dans un sentiment très enfantin d'orgueil. Cela valait vraiment le coup de le laisser gagner en fin de compte, enfin, pas tout le temps, il ne devrait pas s'y habituer trop.

-Tu me promets d'y mettre un peu du tien ? Humm ? Il faut vraiment faire attention. S'il te plaît.

Lâcha-t-il, incapable de se détendre totalement car encore dans l'optique de défendre une personne qui avait reçu une sévère lettre de menaces. Sans compter que le jeune homme ne savait absolument pas comment réagir avec Jason, il ne savait pas ce que c'était que "d'être avec quelqu'un," d'ailleurs l'était-il ? Quel statut leur donnait son aîné ? Pour sa part il était incapable de le définir, trop inexpérimenté et brouillé. Cependant, pour qu'il parvienne à remettre ses principes en danger de la sort, c'était sans doute sérieux et cela effrayait quelque peu le Hapan.

-On devait se parler dans quelques jours, tu te souviens ? Par quoi voudrais-tu commencer ? Je vais être honnête, je suis totalement perdu, je ne sais pas du tout ce que je suis sensé faire, ce qu'il doit advenir...


Fit le Padawan en envisageant naturellement la chose comme un nouvel enchaînement à apprendre qui serait à l'examen final de formation et qu'il ne connaissait pas du tout. Luke ne contrôlait pas cette chose, il ne pouvait pas réviser, et c'était vraiment dérangeant pour lui. Autant le reconnaître néanmoins, il avait fait de sacrés efforts en abordant le premier le sujet. Attendant que son ami le guide jusqu'à une chaise où il rêvait de s'écrouler, le jeune homme resta planté comme un parfait idiot, toujours tendu mais plus réceptif comme avait sans doute pu le remarquer Jason depuis que Luke avait baissé d'un ton et retrouvé son calme habituel.-qui n'était qu'apparent, mais au moins cela prouvait qu'il se maîtrisait.-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Lun 5 Aoû 2013 - 17:05

Jason avait bien senti que son contact tendait encore plus Luke. C'était l'une des raisons qui l'avait poussé à se reculer. Bien sûr il restait déçu mais n'avait rien dit lâchant délicatement la mèche de cheveux avec laquelle il jouait jusqu'à présent. La fin des bruits stridents laissait un silence neutre s'installer. Neutre car il n'était ni inconfortable, ni confortable aussi le mot neutre semblait être ce qu'il y avait de plus proche de la vérité. Il haussa un sourcil à la voix posée et manque de se renfrogner en l'écoutant. Sans vouloir faire sa mauvaise tête il pouvait rester dans un ton professionnel. Il l'écouta et finit par poser sur lui un regard étonné. Il ne pouvait pas être aussi naïf n'est-ce-pas ? Ou alors à force de parler avec des politiciens et membres de gouvernements différents ou même des financiers il en oubliait que certaines personnes pouvaient être aussi innocentes ? Au moins il avait la confirmation que sa présence n'était pas si détestable vu que Luke disait être content d'être avec lui. L'envie de lui caresser la tête comme on caresserait la tête d'un chat le prit mais le hapien n'était pas certain que l'aveugle apprécierait. Laissant de côté sa première réaction il retint un soupir et se décida à répondre.


- Le protocole ? Quel protocole ?

Il sourit amusé faisant un vague geste avec les mains. Il ne connaissait aucun protocole de ce genre. Si quelqu'un devait en suivre un c'était de toute évidence son garde du corps. Il avait des protocoles en tête mais c'était pour les soirées ou dans le cas ou on essayerait de voler des dossiers secrets d'Hapès mais rien concernant sa protection. Et puis il était certain que le padawan pourrait le protéger convenablement même si il faisait quelques difficultés et créait des obstacles. Un léger rire lui échappa et il continua sa réponse.

- Si j'envoyais toutes les lettres de menaces j'aurais des gens pour me protéger en permanence. Crois-moi c'est pénible de savoir que chacun de tes faits et gestes sont décortiqués en permanence, que tu ne peux plus te promener tranquillement. La pression monte inévitablement et avec un travail où tu dois déjà regarder en permanence derrière ton épaule ce serait le mélange parfait pour sombrer dans une certaine forme de folie. Pour ne pas dire "péter un câble, une durite ou je ne sais quoi".

Oups. Là il s'était peut-être laissé aller heureusement qu'il n'avait pas utilisé un ton excédé sinon Luke aurait pu mal le prendre. Il s'était contenté d'exposer des faits d'une voix basse et n'avait pas élevé la voix à un moment donné. Cependant l'ambassadeur se demandait si il n'avait pas fait une erreur. Il ne voulait absolument pas que son interlocuteur puisse penser l'avoir énervé. La gêne le fit détourner les yeux pendant qu'il réfléchissait à la manière qui serait employée pour adoucir les choses.Au moins le blond aux cheveux longs pouvait se vanter de lui poser des cas de conscience par rapport au comportement qu'il pouvait avoir certaines fois. Pour une autre personne il ne se serait même pas donner la peine de parler plus longtemps que nécessaire et aurait même peut-être employer des termes blessants pour s'en débarrasser rapidement à moins qu'il n'aurait fait cela inconsciemment. C'était possible après tout. Il se pouvait aussi qu'il ne se prenne la tête pour rien présentement parce que dans le fond ses paroles n'étaient pas fausses et il n'avait attaqué personne. La présence de Luke et le comportement de ce dernier le stressaient plus qu'il ne voudrait l'avouer. Et dire qu'à son âge on était censé être plus sage.

Décidant de ne plus penser à tout cela ou du moins d'essayer de ne plus y penser il hocha la tête à la boisson demandée. Il s'approcha tout d'abord de Luke et lui prit la main tendue délicatement pour l'entraîner à sa suite vers le salon. Bien sûr la canne blanche pouvait toujours être utilisée mais il n'y avait pas pensé sur le coup car la main avait été tendue ou le bras. Et puis c'était toujours bien de pouvoir le toucher même de cette manière. Il lui tira la chaise et lâcha son bras pour aller ouvrir la fenêtre pour créer un petit courant d'air. La table était juste à côté de grandes fenêtres ce qui rendait la pièce assez lumineuse. Sachant que son garde du corps pourrait s'installer sans problème il se décida à filer chercher le jus de jumas. Sauf que... Il se figea aux paroles suivantes du bond et s'approcha de lui avant de tendre la main pour lui caresser la joue avant de se rétracter. Apparemment ses gestes n'avaient pour effet que rendre Luke encore plus tendu. Il rangea sa main dans sa poche et sourit doucement se doutant que le sourire s'entendrait dans ses paroles.


- Bien sûr si tu le demandes ~ ... Bon je vais te chercher ta boisson. Il se détourna rapidement grimaçant aux phrases du blond qu'il avait soigneusement ignoré.

Alors qu'il marchait il se dit qu'il ne s'attendait vraiment pas à ce que le sujet "discussions" les concernant réapparaisse dès le début sur la table. Jason avait pensé qu'ils discuteraient de tout cela le moment venu, enfin lorsque le sujet viendrait naturellement faire son chemin au milieu d'autres sujets. Il prit deux verres et les posa sur le plateau et prit une bouteille de jus de Jumas. Ce n'était pas sa boisson préférée mais il ne se sentait pas le courage de chercher et de poser une autre bouteille sur le plateau. Son esprit était totalement tourné sur ce dont ils allaient parlé dans quelques minutes. Il n'avait même pas pris le temps de se réjouir de sa victoire sur la chambre qu'ils allaient partager. D'ailleurs était-ce une bonne idée ? Après tout il semblait que son contact faisait plutôt fuire ce qui n'envisageait rien de bon pour ce dont ils allaient parler. Lâchant un soupir il prit le plateau des deux mains et le porta jusqu'à la table où était déjà assis Luke. Il remplit les verres et posa celui de l'aveugle en face de lui qu'il n'aille pas le chercher trop loin puis porta le sien à ses lèvres avant de boire une gorgée. Bon maintenant il allait devoir répondre !


- Se parler ? Il me semblait qu'on devait avant tout se voir. Il reposa son verre et reprit. Tu n'es pas censé faire quoique ce soit, il ne s'agit pas d'obligation. Ce qu'il va advenir ça va dépendre de toi, je suis ouvert à un certain nombre d'options et je ne compte pas abandonner. C'était un peu étrange à dire mais ce n'était pas faux. Il croisa les doigts et l'observa. En mettant de côté le fait que tu sois perdu et que tu ne saches pas quoi faire qu'est-ce-que tu veux ? De quoi as-tu envie ?

Et voilà qu'il se mettait à espérer, espérer que Luke réponde sincèrement sans se poser de question. Que la réponse soit directe et surtout qu'elle soit semblable à la sienne. Il n'avait aucune envie d'entendre que le blond ne voulait plus le revoir ou alors qu'il voulait qu'il reste ami et se saluent simplement les fois où ils se croiseraient. Serrant ses doigts assez forts il patienta. Jason avait beau être une personne patiente  dans son métier, là il avait presque l'impression que son cerveau était en ébullition et qu'il allait se mettre à sautiller ou à trépigner sur place. Bref, un comportement sans aucune classe pour un trentenaire soit disant mâture. Il esquissa un sourire amusé en pensant à son comportement et décrispa lentement ses doigts le regard toujours fixé sur son amant.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mar 6 Aoû 2013 - 21:04

-Mais... Pourquoi as-tu donné cette lettre de menaces ci ? Si elle n'était pas plus grave qu'une autre et que tu détestes être épié par celui ou celle qui peut te sauver la vie ?

Demanda Luke, nettement plus interloqué que fâché. Cependant le jeune Jedi avait beau être naïf, il n'était pas non plus stupide et le lien se fit dans sa tête. Jason l'avait demandé pour le voir plus tôt que prévu en faisant passer ça pour un haut risque. Normalement Luke se serait fâché mais alors que ses épaules se raidissaient, tout comme son cou, l'apprenti resta muet. Il était flatté. Oui flatté. Son maître et sa vie au Temple lui avaient enseigné à rester modeste, à faire passer autrui avant lui. S'il était spécial pour Saï Don, Luke était un frère lambda pour les autres, on tenait à lui bien entendu, il se sentait aimé mais de manière différente, comme un être que l'on serait triste de perdre au même titre qu'un autre. Il n'avait aucune dérogation ou faveur, normal après tout, il était Jedi. Son but était de vivre dans la droiture et le dénuement de tout bien que les règles commencent peu à peu à évoluer. Dans sa vision des choses -pas très colorée d'ailleurs.- le Padawan imaginait toujours qu'il était très difficile que l'on accorde à quelqu'un un garde du corps, que le Conseil d'administration prévu à cet effet était intransigeant. Or Jason avait bravé ce dernier pour le retrouver plus tôt et plus longtemps, c'était à la fois ridicule, gamin et attendrissant. Aussi le jeune Jedi se contenta-t-il de passer sa main dans sa chevelure dorée en buvant une petite gorgée de jus de jumas.

-Je dois prévenir les Jedis. Rassure-toi, je vais bien tourner ça.

Luke n'avait pas l'intention de mentir, il ne pourrait jamais faire ça à sa "famille", enfin correction... Il ne voulait plus inventer quelque chose après avoir déjà caché sa relation naissante avec l'ambassadeur. Pour être débarrassé parce qu'il stressait, le jeune homme décrocha son comlink, l'air posé mais bien sûr très nerveux, loin d'être aidé par Jason qui était dans le même état. Le jeune homme expliqua que rapidement toute menace avait été écarté, que la lettre de menace quoique très bien imitée était une fausse d'un proche de Jason qui voulait l'effrayer et que cela avait été prouvé. Au moins il ne mentait pas sur son inutilité sur la belle Naboo. Tremblant légèrement le Hapien attendit la réponse, il ne savait pas quoi espérer, être réaffecté ou rester en ces lieux bien que cette idée lui semble utopique. Et pourtant...

Peut-être à cause des récents événements qui l'avaient laissé blessé physiquement-Luke boitait légèrement après trop d'efforts et se sentait très courbaturé- et mentalement le Conseil lui demanda de rester, et de profiter du séjour pour méditer, s'apaiser mais aussi s'entraîner à l'art de la diplomatie... Si Jason Lister acceptait d'avoir un "stagiaire" avec lui et de l'emmener dans ces fameuses soirées que Luke détestait pour faire connaissance du gratin de la haute société. En tout cas, la Maître qui l'avait au comlink semblait plutôt amusée par ce Padawan très impliqué, stressé à l'idée de mal faire et ayant une croyance sans faille envers le système.

-Et bien... On dirait que je suis ton "stagiaire" si tu acceptes, ce dont le Conseil te serais très reconnaissant.

Après avoir suivi Halussius une journée, Luke était invité à apprendre de son aîné pendant une semaine avec possibilité de prolonger si tout était calme au Temple. Le Jedi était totalement abasourdi par ce "manque de sérieux", mais il finit par se dire qu'étant un simple apprenti, il n'était pas aussi vital qu'un vrai chevalier ou autre. Ça se tenait et puis il est vrai qu'il devait se former pour devenir Consulaire... Que ça lui plaise ou pas, il était plus doué pour la parlotte que les combats au sabre-laser. Au moins le Hapien avait dissipé une partie de son mal être, il n'était pas un fainéant fautif en restant sur Naboo... Maintenant la réponse due à Jason. Que dire ? Le jeune homme sentit tout à coup une grande lassitude, il reposa son verre de jus de jumas à quelques centimètres avant la table qui tomba tout naturellement. Dans un réflexe tout Jedi Luke se releva précipitamment sans recevoir la moindre goutte de la boisson collante. Mais en beau revers, comme des les pires clichés d'holofilms, il tomba dans les bras de son aîné, à demi affalé sur les genoux de son ami. S'en remettant comme il le pouvait, le jeune aveugle poussa un soupir. Ce dont il avait envie... Comme ça, sans réfléchir ? De manière aussi stupide que ces amoureux d'holofilms qui se mettent dans un tas d'ennuis, de la façon la plus égoïste qui soit ?

Jason n'abandonnerait pas, malgré ses signaux réfractaires forcés, Luke était dans l'impasse, mais d'un autre côté il pouvait se décharger un peu de sa culpabilité. C'était Jason qui lui courrait après, comment résister ? Au moins le Padawan voyait qu'on faisait des efforts pour lui même si ça n'était pas toujours dans le bon sens. Mensonge aux Grandes Autorités au risque d'avoir un blâme et de ne plus jamais être protégé en cas de vraie nécessité à l'avenir, discussion tendue certes mais quand même une conversation... Jason ne méritait-il pas d'être récompensé ? Après tout le Hapien avait mis la barrière très hautes mais tous les tests inconscients qu'il lui avait fait passés étaient gagnés avec succès. Jason n'était pas de ceux qui profiteraient de sa personne comme il l'avait instinctivement craint. Comme Saï, sa carapace ne l'avait pas lassé, il était encore là, malgré la négativité du jeune Jedi...

En guise de réponse donc, le jeune homme poussa un autre soupir et passa ses bras autour du cou de l'ambassadeur. Il avait très peur de s'égarer, mais Jason prenait aussi de gros risques... Il était temps de faire des efforts et d'arrêter de se cacher derrière la facilité de l'ancien code Jedi. Sans oublier ses responsabilités, il pouvait bien accepter de rendre heureux Jason, ou même lui ? C'était possible ça, est-ce que c'était autorisé ? Vivre dans l'auto flagellation n'était pas non plus une bonne chose de toute façon. Cela reviendrait à se plaindre sans agir pour que la souffrance s'arrête. Le jeune Jedi avait la possibilité d'alléger sa peine et d'avancer dans la vie, il était temps pour lui d'accepter de prendre le risque, vraiment.

Remontant doucement le visage de Jason, Luke s'arrêta sur son menton imberbe puis à la commissure des lèvres doucement caressé avec le pouce. Fermant les yeux pour mieux apprécier la saveur de sa propre réponse, il déposa doucement ses lèvres sur celles de son compagnon. Voilà ce dont il avait envie, et vu la tendresse qui  y avait été mise, Jason pourrait aisément comprendre que ce n'était pas l'évocation d'un simple désir sexuel.

-Mais... On travaillera sérieusement quand même hein ? Tu me le promets ?

Ben oui, Luke pouvait commencer à changer sans réellement y parvenir d'un coup. Il avait juste décidé de commencer à concilier les deux et d'enfin se relâcher, acceptant le "on verra plus tard" au lieu de tenter de tout planifier.

-Au fait, désolé pour le verre... Je ne t'en ai pas mis partout au moins ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mer 7 Aoû 2013 - 17:11

Heu pourquoi cette lettre de menaces en particulier ? C'était bien ça la question que le jedi lui posait ? Eh bien  il avait choisi cette lettre parce qu'elle collait bien avec la situation actuelle mais une autre lettre collant aussi aux évènements actuels aurait été parfaite. Bon la réponse à la première question était facilement formulée mais la réponse à la deuxième... Jason n'allait tout de même pas lui sortir qu'attendre deux jours de plus semblait trop long ou qu'il lui avait manqué de manière un peu trop persistante. Non parce que se mettre à penser au blond aux cheveux longs en plein gala ça avait tout de même tendance à la sidérer. Il avait même été jusqu'à vérifié qu'il n'y ait ni drogue, ni poison, ni alcool - oui il s'était retenu cette fois là - dans son verre. Bon d'accord il exagérait vraiment, il n'avait rien vérifié du tout mais sur le coup il n'avait pas vraiment compris pourquoi il s'était mis à penser à Luke. Surtout que le gala en lui-même n'avait aucun lien avec lui, il n'y avait eu aucun lien de toute la soirée et d'un seul coup l'ambassadeur se remémorait le jedi. Sans dire que cela l'avait perturbé il avait au moins tenté de trouver des explication rationnelles éliminant celles qui ne lui plaisaient pas et celles qui lui semblaient trop incongrues. Le souvenir de ce gala avait été précautionneusement recouvert par d'autres souvenir et voilà qu'il se rappelait à sa mémoire prêt à danser le tango. Chose qui clairement ne faisait pas plaisir à l'ambassadeur.

Jetant un coup d’œil à Luke il vit que ce dernier semblait comprendre sans qu'il n'ait besoin de fournir d'explications. Heureusement sinon il s'y serait perdu lui-même. Enfin, après il pouvait toujours énoncer que la présence du blond ne l'embêtait clairement pas. Et sans avoir un humour à revoir : un aveugle ? L'épier ? D'accord, d'accord il devait changer quelques blagues mais même si il était épié par les sons qu'il émettait il n'aurait pas à supporter son regard. La pression d'être avec quelqu'un qui vous regardait tout le temps était très difficile à supporter même si c'était un sujet à rire dans les soirées. Toujours rire du pire ou de ses dérivées, vraiment très amusant en effet. Retenant un petit soupir il observa le jedi qui finalement ne semblait pas faire grand cas de ce qu'il avait et semblait même flatté ?

Un léger sourire sur les lèvres et Jason s'accouda à la table observant son compagnon réfléchir. Il se figea cependant en l'entendant dire qu'il allait prévenir les jedis et "bien tourner ça". Non pas qu'il ne lui faisait pas confiance mais il ne le voyait pas vraiment mentir ou pour nuancer sa pensée il ne le voyait pas mentir aux jedis. Il l'observa attentif tout du long sentant le coup fourré venir. Il ricana discrètement au bobard inventé et attendit patiemment la réponse qui allait déterminer si il se retrouvait sans garde du corps ou non. Buvant à nouveau une gorgée de son verre de jus de jumas il l'observa éteindre son comlink et manqua de s'étouffer de rire à la mention du mot stagiaire. Sans même penser à des complots politiques qu'est-ce-qu'ils voulaient qu'il fasse d'un stagiaire surtout en sachant qu'il venait d'une planète neutre. Secouant la tête amusé il reposa son verre et prit la parole pour dire ce qu'il pensait de tout ça.

-
Tu les as tout de suite appelé, à croire que tu ne souhaitais pas rester ~ . Et toc ! Sinon je te vois très bien en stagiaire donc j'accepte volontiers. Mais Je ne suis pas sûr de ce que je suis censé t'apprendre. Même si j'ai quelques idées... Sa voix s'était faite un petit peu plus basse et chaude au sous-entendu.

Par contre la reconnaissance du conseil n'était pas vraiment intéressante mais il en ferait bien quelque chose plus tard. Peut-être que cette reconnaissance pourrait se matérialiser de manière concrète et rapidement. Les petites services pouvaient si facilement être oubliés en politique. Alors qu'il se fait une liste de tout ce qu'il pourrait demander il vit Luke reposer avec fatigue son verre. Contrecoup du voyage ou bien une de ses phrases était-elle à l'origine de ce changement d'humeur ? Difficile de faire des analyses tant qu'il n'aurait pas entendu les paroles qui lui étaient destinées. Sur ses gardes, au cas où, il l'observa reposer son verre enfin tenter de le reposer car le verre chuta alors que quelques centimètres le séparer de la face solide de la table. Jason sursauta en voyant son interlocuteur se lever d'un bond et lui tomber dans les bras. Littéralement c'était pas mal non plus même si il avait pensé à quelque chose de plus imagé. Que l'expression "tomber dans les bras de quelqu'un" prenne tout son sens au niveau romantique !

Il resserra un peu sa prise sur le hapan à moitié affalé sur ses genoux et laissa échapper un léger rire avant d'essayer de le retenir. La situation l'amusait réellement mais il pouvait comprendre que ce ne soit pas le cas de celui qui était sur lui. Il se tendit au soupir poussé par le plus jeune et le regarda se demandant quoi faire. Toute envie de rire partie Jason se passa une langue sur ses lèvres sèches se demandant si quelque chose pourrait détendre l'atmosphère. Les bras qui passaient autour de son cou le sortirent de ses réflexions et il sourit sincèrement en sentant les caresses de la main de son compagnon sur son menton puis à la commissure des lèvres. La douceur des lèvres de Luke sur les siennes et la tendresse qui accompagnait le baiser lui firent fermer les yeux. Il fit la moue en le sentant arrêter de l'embrasser, il n'avait même pas eu le temps de l'embêter un peu, et soupira en l'écoutant parler.

-
Travailler ? Tout ce que tu veux si tu me laisses t'embrasser.

Il le regarda amusé et plaça une de ses mains dans le dos de son amant tandis qu'il se penchait et entrouvrait ses lèvres pour aller mordiller celles qui le tentaient depuis le début. L'embrassant quelques secondes avec toujours de la tendresse mais plus de passion il finit par arrêter rapidement le baiser. L'ambassadeur aurait continué juste pour le plaisir de le sentir contre lui mais il ne fallait pas brusquer les choses. Un dernier baiser, chaste celui-ci, dans le cou du blond sur lui et il se recula un peu. Il jeta à peine un regard sur les dégâts causés et grimaça un peu en voyant les tâches sur le bas de son vêtement.

-
Non ça va, le plus gros danger a été évité et il n'est pas cassé. Par contre j'avoue que j'adore notre position mais tu es sûr de vouloir rester comme ça ? Enfin je sais que je suis confortable hein ! Il le taquinait bien évidemment mais l'option était à portée de main alors pourquoi refuser ? Non plus sérieusement, tu veux faire quelque chose comme se balader ou on continue de se parler tranquillement ici. Après tout cela faisait longtemps qu'on ne s'était pas vu.

Jason avait toujours envie d'apprendre un maximum de choses qu'il s'agisse de données plutôt banales, d'informations d'un vieux livre trouvé dans une bibliothèque poussiéreuse ou plus simplement de ce que Luke pouvait lui raconter que ce soit la chose la plus annecdotique à un secret classé défense. Bon il exagérait bien sûr car il savait qu'il n'obtiendrait rien de ce genre de ce dernier, et heureusement d'ailleurs, mais il voulait savoir un maximum de choses. Tiens comme sur ce bip bip par exemple !! Peut-être qu'il y avait un robot coyote aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Jeu 8 Aoû 2013 - 4:22

-Je les ai appelé directement parce que c'était mon devoir. Cette lettre n'était pas plus menaçante qu'une autre d'après ce que j'ai compris, donc aucun besoin de protection. N'est-ce pas ?

Luke eut un petit sourire malicieux mais il redevint sérieux, moins sévère que d'habitude tout en gardant un ton ferme quand même.

-Promets-moi de ne pas le refaire, on finira pas ne plus te croire quand ce sera vraiment le cas... Sans compter que nous serions découverts et je ne crois pas que ce soit une bonne chose. D'accord, le Temple s'ouvre un peu mais nous ça reste quand même particulier... Tu es l'Ambassadeur d'une planète hautement féministe, alors deux hommes, sans parler de notre différence d'âge. Je ne pense pas que ça passerait, tu risquerais ta carrière, ce à quoi je me refuse. Pour ma part je n'en sais rien et je m'en fiche, un blâme sans doute puisque maintenant les relations sont tolérées, mais c'est pour toi que je m'inquiète. Tu es quand même un personnage médiatique, tu serais sali et aussi fort soit-on, ça reste une épreuve.

Fit Luke en laissant son amoureux l'embrasser dans le cou. Le Padawan avait réussi à se détendre un moment, et il faisait des efforts pour le rester, malheureusement Jason semblait bien imprudent à ses yeux. Le jeune homme tenait à lui et ne voulait pas être l'objet de sa perte. Sa relation avec un garçon à peine majeur, apprenti du chef du Conseil Jedi d'Ondéron pour ne rien gâcher pourrait le mettre à mal. Il devait être bien plus prudent même si se cacher et mentir déplaisait fortement à Luke. Celui-ci essayait de se réconcilier avec sa conscience en se disant que l'Ordre était bien plus ouvert, mais lui non plus ne serait certainement pas félicité de sortir avec un homme de 12 ans son aîné et ambassadeur d'une planète aussi compliquée qu'Hapès. Seraient-ils tranquilles un jour ? Probablement pas, ce devait être le prix à payer pour avoir été égoïste et penser à son bonheur personnel. Tant pis, le blond avait décidé de s'y risquer et il n'allait pas se rétracter maintenant. Répondant aux tendresses de Jason par une caresse sur ses bras, le Jedi se releva plus ou moins adroitement pour se planter à côté de son aîné.

-Tu n'as qu'à me faire visiter la maison un peu si tu veux bien, puis allons nous promener. Plutôt en campagne si ça ne te dérange pas, la ville est épuisante pour moi et je suis trop fatigué pour côtoyer autant de monde, sans compter qu'il paraît que Naboo a des paysages sauvages magnifiques.

Bien entendu, le padawan ne pouvait pas voir la beauté de l'extérieur mais cela ne l'empêchait pas d'en profiter. Il pouvait sentir la bonne odeur d'une herbe fraîche, vierge de toute pollution humaine, écouter les animaux s'ébattre joyeusement et surtout se reposer au soleil dans un silence apaisant. Le jeune homme avait de plus envie de se retrouver seul avec Jason puisque conformément à ses propos, mieux valait qu'ils soient très prudents. En ville, ils devraient s'en tenir au rôle de mentor et de "stagiaire" ou d'amis. La plupart des gens penseraient d'ailleurs que Luke était le fils d'un ami de Jason, ou son petit frère étant donné leur race commune.

-J'ai beaucoup à apprendre de toi tu sais... Comment évoluer en société, lors d'un repas distingué ou d'un cocktail, faire des "connaissances". Je dois connaître ces codes pour être jugé digne d'eux et être écouté. C'est déplaisant mais c'est un pas à faire puisque je suis destiné à être un Jedi Diplomate plutôt que d'aller sur le terrain bien que ce ne sera pas exclusif.

Parfois Luke aurait aimé travailler dehors plus souvent, malheureusement il avait des capacités pour parler plus développés et c'était dans ce domaine que le Padawan serait utile. Comme tout jeune, il disposait d'une certaine fougue et songeait que l'action était plus gratifiante. Difficile donc de supporter ces longues soirées de luxe qui le dégoûtaient comme tout bon idéaliste qui préférait vivre modestement et partager avec autrui. Jason lui aimait son confort, pour preuve cette villa, mais Luke était étrangement plus tolérant envers le blond, lui trouvant de multiples excuses. Il n'était pas un de ces hauts gradés pédants. Derrière ses richesses ostentatoires sans être non plus exagérées se cachait un homme gentil, attentionné et surtout drôle. Luke aimait beaucoup quand ce dernier le taquinait bien qu'il ne risquait pas de l'avouer de sitôt.

-Pourquoi Naboo ? Est-ce que tu as un terrain à toi ici ?  On est loin de la ville ?


Demanda-t-il tranquillement, retrouvant son calme pour découvrir doucement Jason qu'il ne connaissait as tant que ça finalement. Aidé par son aîné qui ne précipitait pas les choses, exigeant de lui une proximité immédiate, le jeune homme commençait à se sentir vraiment bien. Bip pendant ce temps lui apprenait à connaître les lieux. Toujours dans l'optique mission, il explorait les moindres recoins de la maison, se trompant parfois de gadget et sortant une petite autoradio au lieu d'un scanner. La musique endiablée du cha cha cha du Rancor le fit rire, offrant à Jason un son léger et pur comme lors de leur première rencontre.

-Pauvre Bip, c'est un prototype. Il est capable de recycler son énergie et n'a donc pas besoin de se recharger, mais c'est un très mauvais astromech.

-Biiiiip ! Bip bip bip !

Le petit robot venait de se diriger vers Luke à toute vitesse et sortit un petit bras mécanique pour piquer légèrement la jambe de son maître.

-D'accord, c'est vrai que tu as fait des progrès. Aucune porte verrouillée ne lui résiste, il vole très bien et il arrive à préparer un vaisseau pour le décollage maintenant. Mais c'est surtout le cadeau d'un ami mécanicien. Depuis que j'ai 10 ans, il m'aide à me repérer, à faire mes bagages quand il y a besoin et il me tient compagnie. C'est la mascotte du Temple Jedi. Bref, il est indispensable

Fit Luke d'un ton joyeux bien en exagérant un peu pour faire plaisir à son camarade à roulettes. Bien sûr, son amitié pour la petite machine elle était entière. Certes R2-D7 restait un robot, il n'était pas un animal et demeurait limité sur certains points mais il avait son caractère et interagissait avec Luke. Il comprenait la majorité de ses "bips" à défaut de pouvoir lire la traduction sur son dôme. Quant au petit robot, effectivement, il assistait l'aveugle dans des situations anodines en apparence mais compliquées pour lui. Se rengorgeant, le petit droïd appuya les dires du Padawan d'un petit "bip" avant de retourner à son exploration méthodique de la maison. Vraiment, Jason avait récupéré une drôle d'équipe.

-Tu sais- Lança le Padawan d'un ton doux mais plus sérieux.- Ce n'est pas simple avec moi. Je me dirige bien la majorité du temps et a Force m'aide, mais je reste aveugle. Il y a des règles pénibles pour cohabiter avec moi, toi qui n'aimes pas trop ça...

Ajouta-t-il en riant légèrement mais restant gêné. Et si Jason finissait quand même ? Non pas parce que Luke le rejetait mais parce que son handicap était trop lourd à supporter ? Il est vrai que vu comme ça, le jeune homme n'avait pas l'air trop affecté mais c'était trompeur.


-Ça ne veut pas dire que je te passe la bague au doigt en parlant de "vivre avec moi", ça signifie que même une semaine ça peut être éprouvant. Tout doit être rangé exactement au même endroit, du jour au lendemain, des verres comme ça j'en casserai des dizaines, je risque de faire tomber des bibelots, de te demander de l'aide pour certaines choses et je ne peux pas me déplacer comme je veux où je veux... Donc pour faire les courses c'est mort, tout comme tu ne pourras pas partager les tâches ménagères, pire, je risque de salir sans vouloir.

Bon pour le ménage, il y avait des droïdes et une belle maison comme semblait l'être celle de son ami devait avoir du personnel mais Luke savait que certains ne supportaient pas de retrouver une salle de bains pleine d'eau après la douche de son colocataire... Ou de penser à ranger le savon au même endroit que la veille. Faire autant d'efforts pour que l'aveugle dérange tout le reste d'un autre côté. C'était parfois énervant et le Hapien avait déjà du supporter les soupirs d'exaspération de ses colocataires qui lui demandaient s'il faisait exprès. Si des Padawans s'énervaient, qu'en serait-il de l'ambassadeur peut-être habitué à ce que tout soit parfaitement fait autour de lui ? En tout cas, l'apprenti Jedi lui avait brossé un portrait rapide de ce que serait leur vie pendant une semaine. Le mentor supporterait-il son stagiaire ou chercherait-il à s'en débarrasser le plus vite possible ? Il y avait aussi le risque que Jason accepte toutes les conditions, plein de bonne volonté puis se lasse ensuite. Luke avait peur que sa cécité gâche toutes les belles réussites jusqu'à maintenant. Tâchant de demeurer serein sous peine de passer pour une fille en pleine "période" qui change de comportement en une seconde, le jeune homme attendit ses réponses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Jeu 8 Aoû 2013 - 18:48

Le devoir, "mon devoir", à croire que le jedi n'avait que ce mot là à la bouche. Ce mot semblait être prêt à ressortir tout le temps. D'ailleurs l'obligation sous-entendue derrière la signification avait tendance à faire réagir négativement Jason. Et puis on parlait aussi de devoir moral. Vu la morale de certaines personnes ce n'était définitivement pas une bonne idée d'assembler ces deux mots. En plus là encore il y avait la notion d'obligation excepté que cette fois on s'obligeait soi-même. Bref, tout cela n'enchantait pas vraiment l'ambassadeur. Au moins l'interlocuteur ou l'interlocutrice n'avait pas spécialement mal réagi et il semblait logique de laisser quelqu'un avec lui. Car si quelque chose arrivait le consortium d'Hapès se ferait un plaisir de désigner les responsables et de demander réparation de manière exagérée.

Il apprécia cependant le petit sourire malicieux qui lui était destiné et lui rendit son sourire. Non il n'avait pas vraiment de protection. Et puis il savait courir et se cacher des règles indispensables pour sa survie il saurait donc s'en sortir le cas échéant. En voyant le blond redevenir sérieux il leva les yeux au ciel, enfin au plafond, et se dit qu'il allait devoir lui apprendre à se laisser aller, à ne pas être aussi sérieux en toute circonstance. Même si dans le fond c'était plutôt flatteur quand on voyait pour quoi ou pour qui le jedi redevenait aussi sérieux et s'inquiétait. Le ton ferme employé le fit sourire et il hocha docilement la tête. Niveau conciliation il n'y avait pas mieux. Et puis il ne tenait pas vraiment lui-même à devoir s'occuper de toutes les conséquences qui découleraient si un fouineur découvrait leur relation. La réaction d'Hapès était facilement imaginable et serait de toute façon négative mais celle de la République ? Il ne voulait même pas l'imaginer car trop de théories étaient possibles.


- Je ne promets pas de ne pas le refaire mais je serai plus prudent. Et puis détend-toi qui irait imaginer que je puisse te plaire ~ ? Il laissa échapper un léger rire.

Oui le contraire serait plus évident surtout si on le connaissait un peu ou si on cherchait à gratter derrière l'image lisse qu'il renvoyait mais pour son compagnon ce ne devait pas du tout être évident. A priori il serait plus logique qu'ils s'entendent mal vu la planète que représentait le diplomate. Et puis ils étaient loin d'avoir été découverts, ils avaient donc toujours une marge d'avance.
Mais Jason était ravi d'apprendre que si jamais quoique ce soit se passait qui amenait à rendre leur relation publique la seule punition de Luke serait un blâme. Après concernant sa carrière tant qu'il n'était pas sénateur et sachant qu'il n'y avait pas de poste plus haut pour les hommes il ne voyait pas vraiment ce qu'il risquait d'important. Il pourrait toujours travailler à nouveau dans une association et puis il s'était fait un certain nombre de contacts intéressants à qui il pourrait toujours rappeler un ou deux services rendus. Bon le seul véritable risque serait qu'il soit remplacé par un pantin qui exécuterait sans broncher les ordres de sa planète d'origine mais dans ce cas là le type ne ferait pas long feu. Puis de toute façon il serait sans doute beaucoup mieux face aux médias que ce type là !! En toute objectivité ce n'était pas du tout de la fierté mal placée ! Bon il était très fier de sa personne il ne pouvait le nier et sa fierté était mal placée.

Souriant il hocha la tête puis se releva une fois que Luke lui-même se soit relevé. En l'écoutant il se pencha et ramassa le verre pour le poser sur le plateau. Il épongea rapidement le sol pour éviter qu'il soit collant plus tard et laissa les serviettes en tas sur l'autre côté du plateau argenté. La scène ne devait pas être très classe mais faire des actions aussi simples et banales restait une manière de rester sur terre, de ne pas se laisser trop facilement dépasser par les possibilités offertes avec le poste. Finalement il attrapa l'un des bras de son compagnon et l'entraîna à sa suite pour qu'il puisse avoir au minimum un plan de la maison en tête.

-
Parfait. Dépêchons-nous alors je préfère qu'on sorte, un peu d'air frais est toujours agréable. Fit-il l'entraînant toujours à sa suite.

Il préférait largement les grandes villes avec toutes les petites rues à découvrir, les grands magasins et même les lieux de passages toujours bondés à la campagne. Cependant il pouvait parfaitement comprendre que ce soit le contraire pour Luke. C'était aussi un plaisir de sentir l'odeur de l'herbe, d'entendre les bruits que pouvaient faire les animaux... Heureusement pour son "stagiaire" la villa était assez éloignée de la ville ils pourraient donc se promener tranquillement. La mention des paysages à voir le fit sourire amusé. Vraiment Luke était bien l'un des seuls qu'il connaissait à toujours se moquer de son handicap et à même trouver drôle des blagues que la majorité des gens considérait comme étant limites. Regardant le robot analyser et comme faire le fou dans les pièces il se décida à répondre dans le désordre.

-
Pourquoi Naboo ? Je décide rarement des lieux où je travaille mais quand je peux j'aime bien être à un endroit offrant un maximum de possibilités que je puisse avoir le choix de faire ce que je veux de mon temps libre. Et oui nous sommes assez éloignés de la ville, en se baladant quelques minutes tu peux te retrouver en pleine nature. Mais le terrain ne m'appartient pas, c'est un peu trop éloigné de la ville pour moi, il appartient à mon père adoptif Ryner. C'est un humain je ne sais plus si je te l'avais dit ? Mais je crois qu'on peut dire qu'on s'entend mieux maintenant.

Il n'y avait rien à ajouter. Ryner ne supportait pas qu'il puisse travailler avec sa planète d'origine alors que le vieil homme n'avait cessé de mettre en garde son fils adoptif. Et c'était pareil au niveau des études. Pourquoi ne pas continuer encore et encore au lieu de s'impliquer dans une association ? Jason avait mal accepté les critiques et le sentiment que sa vie puisse être dirigée l'avait fait se dresser assez violemment contre ce qu'il prétendait être de la tyrannie. Les deux avaient exagéré mais ils s'étaient plus ou moins réconciliés au divorce du blond. De toute façon Ryner n'avait jamais rencontré la femme de son fils adoptif, preuve qu'elle n'était pas réellement importante pour Jason. Le seul véritable point positif avait été qu'ils s'étaient rabibochés et ils étaient en contact quasi-permanents ce qui avait tendance à amuser leur entourage respectif.

-
Beaucoup ? Non je doute que tu aies grand chose à apprendre de moi. À partir du moment où tu sais manier ta langue tu as presque gagner. Il faut juste que tu aies un maximum de dossier sur les gens ou alors leur rendre service pour que le jour où tu as besoin de quelque chose ils ne puissent pas refuser ta demande. Par contre tu vas devoir laisser de côté tout discours idéaliste cela te rendrait inintéressant à leurs yeux. Ce serait comme si tu leur disais que tu es trop pur pour être corrompu. Enfin attention je ne dis pas que tu dois être corrompu, je dis qu'il faut que tu donnes l'image de quelqu'un qui n'est pas trop carré, coincé dans son poste et dans son admiration pour ses dirigeants. Après voilà il te suffit de parler de choses banales lors des soirées et on peut considéré que tu as gagné.

L'ambassadeur cligna des yeux quelques secondes avant de se rentre compte qu'il venait presque de sortir un discours à l'aveugle. Oups, il espérait ne pas l'avoir ennuyé. Les explications sur le petit robot lui revinrent en mémoire. Pour un prototype il semblait pas mal du tout. Il les regarda discuter en secouant gentiment la tête. Il croisa les bras et écouta tout simplement ce qu'il se passait les yeux fermés. Le ton joyeux suffisait à l'apaiser. Cependant en sentant une atmosphère plus sérieuse se mettre en place il rouvrit les yeux et s'approcha du jedi.

-
Crois-moi je m'y attends mais je suis assez tête-en-l'air lorsqu'il ne s'agit pas de mon travail. J'ai tendance à laisser les choses dans le désordre ou à faire quelque chose puis m'interrompre pour passer à autre chose. De nous deux tu risques d'être celui qui en aura marre le premier.

Il sourit amusé mais de toutes façons il ferait des efforts. Bon bien sûr il allait sans doute faire quelques gaffes mais il ne manquerait pas de bonne volonté ! Et puis comme si il allait donner matière à Luke pour que celui-ci puisse le quitter aussi facilement ! C'était mal le connaître !

-
Ok, ok je vois. Il grimaça en entendant la liste que son compagnon semblait se faire un plaisir d'énoncer. Bon je ne dis pas qu'on va tout réussir d'un coup mais on a déjà une semaine devant nous. Laissons-nous le temps de découvrir ce qu'il se passe lorsqu'on est ensemble juste tous les deux au même endroit pendant ce temps là. Il prit un ton plus léger et regarda ses mains les doigts écartés. Je me demande quel genre de bague m'irait ? Déjà argenté ou doré ? Ou même bronze ! Tu crois qu'ils font des anneaux couleur bronze à la base ?

Non mais c'est vrai ! C'était une question extrêmement importante là. Est-ce-qu'ils en faisaient couleur bronze ? Et puis d'abord est-ce-que le bronze lui irait ? C'était pas évident. Un léger rire lui échappa et il tira Luke sur la terrasse. Bien sûr qu'en une semaine ils allaient découvrir beaucoup de choses les concernant, que ce ne serait pas forcément facile mais mieux valait gérer les choses petit-à-petit et là alléger l'atmosphère semblait être une excellente idée. Un simple sourire aux lèvres il fit descendre les marches de la terrasse au hapan avant de se mettre à marcher à côté de lui.

-
Allons nous balader maintenant ! On verra l'étage plus tard et puis les chambres sont à l'étage donc je pourrais te montrer l'emplacement des pièces au moment d'aller dormir. Fit-il sur un ton léger.

Là sa simple préoccupation était que la personne à ses côtés se détendent. Il serait rapidement temps de se compliquer les choses alors autant profiter un maximum du temps qu'ils passaient ensemble. Le dire à haute voix aurait rendu les choses un peu trop fleur bleue aussi Jason n'ajouta rien tandis qu'il marchait tranquillement prenant soin de garder la maison à peu près en vu ou au moins de connaître sa direction. Le vent soufflait doucement et la température permettait de porter des vêtements pas trop lourds. Un temps parfait pour une promenade ou tout simplement pour s'installer dehors et discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Dim 11 Aoû 2013 - 5:48

-Alors c'est aussi... Superficiel que ça ?

S'étonna Luke alors que son compagnon lui parlait des soirées en haute société. Le Padawan ne voulait pas juger, il n'avait d'ailleurs pas pris un ton péremptoire mais bien étonné, il était évidemment persuadé que ce n'était pas l'unique clé pour accéder au podium sans quoi beaucoup auraient atteint les sommets, mais le Hapien s'étonnait quand même de la manière dont Jason résumait une partie de sa propre vie. Avait-il si peu d'estime pour ceux qu'ils côtoyait ? Pourquoi évoluer dans ce monde, lui qui semblait si vif, qui aimait rire et la simplicité bien qu'il y ait aussi une once de luxe qui le poursuivait également. Pourtant, en marchand, il aurait pu gagner autant et satisfaire son besoin de confort, sans compter qu'il ne semblait pas vraiment aimer Hapès, chose qu'on ne saurait lui reprocher étant donné son statut de mâle par ailleurs. Luke lui-même n'appréciait pas la planète quand il s'efforçait en bon Jedi de n'émettre aucun jugement. Comme tout le monde, le jeune homme avait ses à priori et pour lui, sa planète d'origine n'était pas prête de changer, en réalité le Padawan pensait même qu'elle était condamnée, une cause perdue. Il y avait beaucoup trop souffert pour pardonner à Hapès, d'après ce qu'il connaissait de Jason, ce dernier ne supportait pas bien la contrainte, encore une fois, que faisait-il à ce poste d'Ambassadeur ?

-Parfois j'ai l'impression que ton travail ne te correspond pas. Explique-moi s'il te plaît. Pourquoi fais-tu ça ? J'aimerais savoir.


Glissa-t-il doucement à son aîné, curieux de découvrir une nouvelle facette de Jason. Celui-ci serait-il moins fataliste que lui ? Avait-il un espoir et encore un peu de tendresse pour Hapès qu'il souhaitait aider ? Luke se sentait attristé pour tous les garçons de la planète, mais il pensait que ce combat n'était plus le sien après avoir laissé trop de sa personne là-bas. Qui pouvait quelque chose pour eux à part les habitants eux-même ? Que pouvait espérer un ambassadeur mâle si peu écouté ?

Le Hapien sortit de ses questionnements lorsque son ami lui parla de bague. Il ne put s'empêcher de sourire et de repartir aussitôt dans ses interrogations. Comment est-ce qu'un homme aussi frais et vrai pouvait supporter à longueur de temps ce travail si sérieux ? Même les Jedis pouvaient se permettre un peu plus de relâché qu'un politicien. Haussant les épaules plus pour lui-même que pour autre chose, le jeune homme décida d'attendre la réponse au lieu de se triturer l'esprit. Il s'arrêta plutôt à Ryner, le père adoptif de son aîné. Comme lui, Jason avait eu la chance de rencontrer des gens bien dans sa vie. Le sénateur Grimm avait sauvé le Hapien, aidé par le docteur de sa mère, quant à la femme de son géniteur, elle avait été d'une grande gentillesse avec l'enfant. Ensuite il avait été recueilli par les Jedis qui l'avaient totalement sortis de sa misère, une bonne chose car la famille Grimm, si douce soit-elle, n'aurait pas pu le faire, le garçon étant alors trop profondément ancré dans sa perdition.

-C'est une bonne chose pour ton père-Fit Luke qui ne s'estimait pas avoir besoin de rajouter "adoptif" derrière, car pour lui, ses demi-soeurs et frères étaient des vrais, tout comme sa belle-mère avait prit le titre de mère tout simplement.- Si tu lui ressembles, ça ne m'étonne pas que tout vole en éclats parfois. Du peu que je sais de toi, tu as quand même un sacré caractère, lui non plus ne doit pas s'en laisser conter.

Lança le Hapien en riant, il se doutait que Jason avait un fort caractère caché derrière ses blagues incessantes. Pour survivre dans ce milieu de politicien il fallait en être doté, à moins d'être le pantin d'un autre, ce qui n'était vraisemblablement pas le cas de son ami. En fait c'était plutôt lui qui semblait mener les autres à la baguette, comme l’administration qui avait dû lui envoyer Luke pour sa soi-disant protection. A ce propos, pensant que c'était encore une blague et que Jason ne réitèrerait pas l'erreur, le Hapien ne le reprit pas, se contentant de se diriger vers la terrasse, guidé par l'air frais. Il poussa un nouveau soupir, frôlant la balustrade de la main pour la situer avant de s'y appuyer un instant, rêveur.


-D'accord, tu as raison, nous-et c'est le terme approprié je crois- verrons bien ce que ça donne. Néanmoins je préférais te prévenir.


lâcha-t-il, achevant de répondre à cette conversation qui suivait divers sujets à la fois mais où les deux amants semblaient se retrouver. Vivement, le jeune Jedi se redressa et revint à Jason, guidé cette fois par la présence de ce dernier dans la Force. A ce petit jeu Luke était devenu très bon avec le temps, d'ailleurs il put évaluer à peu près la taille de son ami, ayant gardé en mémoire leurs contacts. Plongeant ses yeux presque directement dans les prunelles de Jason, le Padawan sembla s'apprêter à poser une nouvelle question, sur l'avenir qu'avait leur couple un peu "ridicule", mais il s'abstint, murmurant plus pour lui-même un "Oui... On verra".

-Allons nous promener alors, je voudrais rencontrer la faune, il paraît que Naboo regorge de créatures extraordinaires. A pied ou avec une monture mais pas de véhicule, cela gâcherait tout.

Fit Luke songeur à l'idée de retrouver l'herbe qui lui manquait. Le Temple Jedi disposait d'un très beau parc et Ondéron était en général verdoyante, cependant Luke avait entendu dire que Naboo était encore plus riche. Ici, les brins se dressaient fièrement jusqu'à hauteur de cuisses et l'odeur de la végétation était encore plus forte, plus entêtante que n'importe où. Des troupeaux paissaient en toute liberté par ci par là, à demi sauvages mais pas si farouches non plus. Bref, la planète était un tableau idyllique, un peu fleur bleue mais Luke, amoureux se sentait justement d'humeur romantique, le tout sans trop en avoir conscience bien sûr. Pour l'instant, il n'aspirait qu'à découvrir cet endroit exceptionnel et malgré son réalisme habituel, le jeune homme voulait croire aux légendes de Naboo.

-Emmène-moi.

Ajouta le jeune homme en se dirigeant à peu de choses près vers la sortie, disposant d'une très bonne mémoire. Avec une impatience qui ne lui ressemblait pas, Luke revint vers Jason, et avec une passion lui ressemblant encore moins, il lui attrapa le bras pour le situer, se mit sur la pointe des pieds et l'embrassa -peut importe sur la joue ou la bouche, mais sur le visage en tout cas.- et le tira vers lui pour sortir.

-Est-ce qu'il y a vraiment un lac ? On pourra y nager ? Je ne nage pas très bien mais j'ai appris les bases et puis avec toi ça ira.

Acheva Luke qui, sous le regard "interdit" du droïd venait de retrouver, ou peut-être de rencontrer pour la première fois même, ses 20 ans.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mer 14 Aoû 2013 - 12:52

Un sourire narquois sur les lèvres Jason laissa échapper un léger rire. Sans être sarcastique oui c'était presque aussi superficiel que ce qu'il venait de dire. Bien sûr l'ambassadeur avait légèrement caricaturé le tableau mais sans plus. La foi que Luke pouvait avoir dans le système de la République ou l'innocence dont il faisait preuve concernant les soirées mondaines étaient tout simplement touchantes. Seulement comment pouvait-il bien expliquer ce qui se passait au jedi lors de ces soirées. La scène du restaurant le jour où ils s'étaient rencontrés était assez explicite si on se rappelait bien. Il laissa échapper un léger soupire puis son sourire s'adoucit. L'autre hapan avait vraiment un effet étrange sur lui dès que le blond aux cheveux longs était dans le coin il se calmait étrangement vite et était bien plus prompt à la plaisanterie. Bon il n'utiliserait pas le terme catalyseur parce qu'il lui semblait négatif et bien éloigné de la réalité mais il était évident que son humeur s'améliorait déjà sensiblement lorsqu'ils étaient ensembles. Seulement il ne tenait pas spécialement à s'interroger un peu plus à ce sujet car, sans avoir peur de trouver quelque chose qui lui déplairait, il n'était pas sûr lui-même que son interprétation serait au goût des gens qui l'entouraient y compris Luke. Il restait encore peu sûr et peu prévoyant concernant les pensées et les réactions du padawan.

-
Hum presque… Le problème lors de ces soirées c'est qu'elles sont complètement superficielles jusqu'à ce que quelqu'un se réveille et décide de lancer un complots ou un débat. Des fois il suffit d'une simple phrase mal formulée pour que tout le monde s'allie contre une seule personne. Tu dois toujours être sur tes gardes mais de toute façon si tu as déjà de bons alliés à la base même si il y a un problème tu devrais être épargné. Jason n'était pas certain de s'être bien expliqué mais il ne voyait pas vraiment quoi dire de plus.

Mieux valait pour Luke qu'il l'accompagne à la prochaine soirée qui aurait lieu. C'était un peu dommage dans le sens où il aurait préféré rester tranquillement ici à profiter du beau temps et de la présence de son nouveau stagiaire. D'ailleurs il avait bien quelques idées concernant un abus de pouvoir sur le petit stagiaire mais c'était pour le bien de ce dernier, le préparer mentalement tout ça, il se dévouait n'était-ce pas généreux ? Il arbora quelques instants un air satisfait avant d'entendre la question qu'on lui posait soudainement. Étonnant il pensait avoir déjà expliqué, au moins rapidement, ce qui l'avait fait accepter un tel poste. Plissant les yeux il sourit se demandant comment il allait mettre les bouts à la suite des autres pour raconter l'histoire et si il devait se dévoiler. Peu de gens avaient connaissance du réel mépris que lui inspirait sa planète d'origine et à quel point il s'amusait à faire détourner certaines lois mais vu la droiture de son compagnon il n'était pas certain que les informations soient toutes bien acceptées. Cependant il n'avait absolument aucune envie de lui mentir…

-
Et bien une partie de moi se réjouit en entendant que ce travail ne me correspond pas et une autre s'insurge. Il laissa échapper un rire et sourit doucement à son interlocuteur. Sinon je ne sais plus si je te l'avais dit mais avant qu'on me propose d'être ambassadeur je travaillais pour une organisation défendant les doits des enfants handicapés et des hommes hapans. Être ambassadeur m'a permis de porter ce débat à un autre niveau et puis je dois admettre que savoir qu'un homme à une place assez haute dans la hiérarchie politique d'Hapès me fait autant ricaner que cela les fait grincer des dents. Il hésita un instant à poursuivre. Puis je dois admettre que faire refouler les lois que notre planète d'origine veut faire passer pour faire passer à la place des lois pour une améliorations de la qualités de vie des happiens est très satisfaisant !

Après tout il y avait encore et toujours de l'espoir et en tant que jedi Luke devait sans aucun doute comprendre cela. Il se gratta le cou légèrement mal-à-l'aise à la mention de Ryner. Bien sûr il s'agissait de son père adoptif et il était sa figure paternelle de référence mais à chaque fois que quelqu'un lui parlait en désignant Ryner comme était son père il y avait une partie fortement sceptique de sa personne se réveillait. Bien sûr il l'aimait mais une part de lui avait tendance à lui rappeler qu'il ne savait pas qui était son père biologique et à se demander comment son père adoptif le considérait. Accepter l'enfant d'une femme qu'on avait réellement aimé c'état un geste qui pouvait sembler assez étrange. Jason se força à se concentrer à nouveau sur la conversation et il arbora un air sincèrement joyeux. Oh oui ils avaient tous les deux un sacré caractère et il devait bien à quelqu'un son excellent lancé d'objets en tout genre à la tête des gens.

-
Il est encore pire que moi d'une certaine façon mais on peut dire que lors de nos disputes tous les objets volent littéralement avant d'exploser contre un mur ou sur la tête de quelqu'un. Bien qu'il n'était pas du genre violent il lui semblait logique de répondre de la même manière à quelqu'un qui vous lançait des lampes de chevet.

Il appréciait le rire de Luke car en réalité c'était plutôt rare de l'entendre contrairement à ce qu'on pourrait imaginer. Le "nous" qu'il venait d'entendre lui faisait extrêmement plaisir c'était un peu comme si le blond laissait tomber tout ce qui pouvait l'empêcher de le rejoindre. C'était très imagé mais ça plaisait au plus vieux. Il le regarda s'approcher de lui sans aide, encore une action liée à la Force il le sentait, et le regarda avec un étonnement perceptible lorsqu'il put le regarder dans les yeux. Quel malheur que le jedi soit aveugle les yeux vairons déjà beaux auraient été magnifiques si la cécité ne les avait pas atteints. Il haussa un sourcil en le voyant prêt à parler et les fronça en l'entendant se rétracter pour se murmurer quelque chose à lui-même. La curiosité qu'il ressentait se faisait de plus en plus forte en même temps qu'il échafaudait plusieurs théories mais il ne souhait pas brusquer le padawan et il se retint d'ajouter quoique ce soit. Il se contenta donc de hocher la tête à la demande de Luke.

-
À pied si ça ne te dérange pas, je ne suis pas vraiment à l'aise avec les montures. Sans doute sa nature un peu méfiante qui ressortait et la monture qu'il avait comprenait le message et rendait de ce fait le voyage malhabile.

La phrase suivante de son compagnon le fit sourire, était-ce un ordre qu'il venait de recevoir ? Non, définitivement non mais dans le fond il s'en fichait pas mal si le blond aux cheveux longs voulait quelque chose alors Jason se ferait un plaisir de lui obtenir. Il le regarda faire quelques pas avec amusement avant de revenir vers lui avec impatience, lui attraper le bras et l'embrasser sur une pommette. Un gloussement lui échappa tandis qu'il se laissait entraîner à la suite de Luke. Non vraiment il adorait le voir comme ça, un peu plus spontané.

-
Oui, oui il y a un lac. Si tu veux nager de toute façon je suis là et je ne compte pas te lâcher ~ . Il hésita à ajouter qu'ils n'avaient pas de tenue pour se baigner mais il avait déjà tout vu alors il ne risquait pas d'être gêné et puis la vue serait sans doute très agréable.

Jason resserra sa prise sur le bras de son partenaire et le caressa de manière automatique avant de l'entraîner en direction du lac. Son attention totalement sur ce dernier il ne fit absolument pas attention au droïd. Pour lui ce dernier était toujours on savait où à explorer il ne savait quoi et peut-être même être en train de mettre le feu à la villa. Bref, il ne s'y intéressait tout simplement et même en le voulant il n'aurait pas pu car il avait une personne d'un plus grand intérêt au bout de son bras. Même si il ne s'était pas attendu à une proposition de baignade, à croire que finalement sa proposition de vacances intéressait Luke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Jeu 15 Aoû 2013 - 3:14

-Je ne cherche pas à être épargné

Répliqua Luke dans un sursaut de fierté sans en devenir orgueilleux pour autant. Le jeune homme savait simplement qu'il appartenait à l'Ordre Jedi et que s'il devait admettre ses peurs pour mieux les étouffer, il ne devait pas toujours chercher la voie de la facilité. Bien entendu, dans une mission, il fallait savoir s'arranger pour ne pas s'exposer inutilement mais en cas de nécessité, ne pas hésiter. Dans tous les cas, son petit regain d'énergie tendait à montrer à Jason qu'il n'était pas si fragile qu'il n'en avait l'air. Après tout c'était lui qui était sensé être apte à les protéger, pas son aîné bien que son rôle ait changé et qu'il soit désormais un simple "stagiaire". Le jeune homme avait à coeur de montrer qu'il pouvait s'occuper de sa personne seule même s'il avait bien dû reconnaître les difficultés liées à son handicap comme nager sans avoir pied par exemple ou retrouver son savon déplacé tout bêtement. En fait, vivre seul était plus simple que partager son quotidien, et cela avait sans doute aidé à l'isoler un peu plus des autres. Heureusement Luke arrivait à surpasser sa timidité petit à petit, et surtout en ce moment, le Hapien avait trouvé un avantage inconscient qui dévalorisait ces contraintes. Être avec Jason lui apportait assez de satisfaction pour prendre le risque, et venant de lui cela signifiait beaucoup.

Une fois de plus le Padawan écouta les remarques de son ami sur la raison de son travail. Effectivement le Jedi lui avait déjà demandé ça la première fois mais sous un angle différent. Aujourd'hui il ne voulait pas savoir ce que cela lui apportait mais quelles étaient ses profondes convictions... Et surtout si ces dernières étaient assez fortes pour lui permettre de continuer. La réponse ne le fâcha pas au contraire de ce qu'aurait pu penser Jason. Luke comprenait bien que chaque métier devait apporter une satisfaction personnelle, quelque soit la part d'humanisme dont la personne faisait preuve. Lui-même était Jedi car il pouvait aider les autres, mais sans aucun doute, cette voie lui apportait énormément, personne ne pouvait prétendre faire telle ou telle chose par simple altruisme. De plus, les bonnes raisons de Jason surpassait nettement les mauvaises, sans compter que la droiture de Luke avait un petit faible quand il s'agissait d'Hapès. Probablement en voulait-il plus à sa planète d'origine que ce qu'il ne l'aurait pensé lui-même, surtout après avoir été enlevé.


-Tu m'avais dis pour les hommes maltraités d'Hapès mais pas les enfants handicapés
.- Fit le Padawan avec douceur, ému par toute la bonté de son compagnon.- Au fond, tu es un grand idéaliste... Un Jedi dans l'âme.

Continua le jeune homme à moitié rieur, à moitié charmé. Évidemment, apprendre que son ami était en fait un sentimental bien caché ne pouvait que le rassurer et le séduire un peu plus. Loin de lui l'envie de transformer tout le monde en bon samaritain, il aurait accepté Jason sans cela, mais le petit plus était indéniable. Luke rit à nouveau en imaginant tant bien que mal la bagarre entre père et fils, saisissant avec difficultés le malaise que le mot adoption pouvait engendrer. Pour lui c'était un fait assez naturel et si Saï n'avait pas appartenu à l'Ordre Jedi, il l'aurait appelé Grand-Père sans faire de difficultés. L'inquiétude revint sous une forme plus douce néanmoins, mais bien présente quand la discussion de l'humain qui avait recueilli Jason reprit son cours, Luke venait de penser à quelque chose de bien désagréable, surtout pour l'ambassadeur.

-Je n'aimerais pas que ton père découvre notre relation...-Voilà, il l'avait fait implicitement mais le pas était tout de même franchi. C'était officiel, il y avait quelque chose entre eux, à affiner bien sûr mais c'était présent et reconnu par Luke.- Je crois que vous vous disputeriez à nouveau et ce sera encore pire.

Si le paternel était impulsif de base déjà, ce serait la catastrophe. Saï Don n'avait pas forcément été ravi de découvrir que son Padawan préférait les garçons, pourtant il n'y avait guère plus ouvert d'esprit que le vieil homme... Et puis présentement, c'était vraiment choquant pour un père, Luke le devinait en se mettant à sa place. Son fils de 32 ans sortait avec un gamin de 12 ans son cadet, connu comme le fils du Chef du Conseil d'Ondéron, le Temple Jedi le plus important, Hapien de surcroît. Il n'allait sûrement pas sauter de joie.

-Il sait au moins que tu es... Enfin, bisexuel ?

Demanda le jeune homme en rougissant violemment. Pour lui ce mot était presque tabou, mais il ne voulait pas non plus avoir l'air du chaste gosse qu'il était pourtant, aussi essayait-il d'avoir une conversation d'adulte. Quand on avait été protégé du monde extérieur, que l'on avait vécu d'envolées de l'esprit, c'était difficile de retomber sur terre. Luke posa son autre main sur celle de Jason qui avait déjà saisi son bras. Il suivit son aîné, gardant cet aspect serein et insouciant de ses 20 ans pour l'arrivée au lac. En attendant il allait quand même effectivement faire très attention, le Padawan ne voudrait pas être à la source d'une nouvelle bagarre d'objets au sein de la famille Lister.

Il hocha la tête lorsque son ami proposa de marcher, cela leur viderait plus la tête et au moins ils se dépenseraient un peu. Mené par son aîné en toute confiance, l'aveugle avançait d'un bon pas, trébuchant de temps à autre sur des petits cailloux ou des terrains inégaux mais sachant que Jason le retenait. Il lâcha de temps à autre son bras néanmoins pour découvrir par lui-même, retrouvant le plaisir très incongru de "courir" après les insectes. Ce qui devait arriver arriva donc, à trop les chercher, le Padawan chuta dans l'herbe, et lorsqu'il se redressa, quelque chose lui chatouillait le nez. Une sauterelle avait élu domicile sur le bout de son museau. Le Hapien fronça son nez et esquissa une ou deux mimiques forcées pour chasser la bestiole. Cette dernière ne semblant pas craindre les plissures de sa peau frotta ses pattes arrières et commença même un petit chant, signe qu'elle était en fait très à l'aise sur ce drôle de rocher aussi lisse que mouvant.

La chassant finalement d'une main douce, le Hapien se releva, attendant toujours les réponses de Jason mais de manière plus sereine, après tout ce n'était pas comme si le père de celui-ci les avaient déjà trouvés main dans la main... C'était juste une conversation préventive. Lorsque le lac fut enfin à portée de doigts, le Padawan s'accroupit pour plonger ses doigts dans l'eau limpide. On la disait tellement propre qu'il était possible de faire sa douche dedans, qu'après s'y être baigné on était aussi bien lavé que sous un robinet sinon plus. Sans trop réfléchir, Luke retira ses habits, il avait chaud et mal aux jambes après ce long voyage, ces émotions et la marche. Il resta en culotte et le petit tee-shirt très fin qu'il portait sous sa chemise ouverte pour cacher sa poitrine lorsqu'il avait le tout sur lui. Avec délicatesse, l'aveugle évalua les risques de riper contre un rocher, puis, décidant que les bords étaient surs et le sol meuble, il s'enfonça dans l'eau jusqu'au cou, prenant soin de rester là où il avait pieds. Disparaissant sous la surface pendant quelques secondes, Luke remonta, s'ébrouant comme un petit animal avant de revenir sur le bord, restant toutefois allongé dans l'eau. Ainsi les rayons du soleil continuaient de courir sur sa peau à travers la surface du lac. Alors voilà, c'était ça le paradis, encore mieux que d'attendre les rayons qui glissent sur la baie
vitrée.

-Tu viens ?


Lança-t-il, guilleret. Innocemment le jeune homme retira l'espèce de sous-vêtement du haut, dans l'unique optique de profiter de la sensation de l'eau sur sa peau. Il resta en petit culotte à paresser un peu, les yeux mi clos. Une chose qui ne lui était pas arrivé depuis des années lui semblait-il. Se reposer était un luxe, surtout depuis ces derniers mois de fin de formation où il n'arrêtait pas. Le Hapien se disait également que dans l'eau, leurs inquiétudes ne s'évaporeraient pas mais qu'ils pourraient en discuter confortablement. Poussant un petit soupir de relâchement, le jeune homme posa on menton sur ses mains jointes, l'eau parvenait à la limite de ses lèvres. Il avait beau nager très mal -comme un petit chien qui se débat suffisamment pour ne pas couler- Luke adorait l'eau, il avait une bonne "vue" de son corps, se sentant enveloppé par le liquide qui  s'adaptait à sa silhouette, lui permettant une meilleure conscience de lui-même. C'était un peu sa façon de "regarder".

La sensation était étrange, le Padawan restait bien entendu inquiet de leur nouveau sujet de préoccupation, à savoir le père de Jason, mais il avait envie d'aborder ça avec plus de philosophie, de tranquillité d'esprit... Comme si l'eau ne faisait pas que dénouer ses muscles, sans compter la présence de Jason. Le blond avait confiance en son aîné, il n'était plus seul pour faire face aux situations difficiles.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mar 27 Aoû 2013 - 17:08

C'était tout à fait le genre de Luke de ne pas vouloir être épargné et même de sauter à pieds joints dans les affrontements. Bien sûr il n'y avait aucun moyen d'être sur de pouvoir complètement l'épargner et Jason savait que de toute façon il n'empêcherait jamais le jedi de faire ce qu'il voulait. Il se contenterait d'espérer que les choses ne se déroulent pas trop mal et interviendrait si cela ne dérangeait pas son partenaire et bien entendu si il le pouvait. Il y avait bien certaines situations qui lui coupaient tout accès à certains de ses contacts ou dans lesquelles il serait plus que mal avisé d'intervenir. Il soupira amusé par la fierté du padawan et sourit se rapprochant un peu plus de lui. Pourquoi se priver si on pouvait tirer un bénéfice de chaque situation ? C'était un peu comme lui donner une leçon de politicien - clairement opportuniste - en avance. Mais il était bien devenu son "stagiaire" pour ça. Pour les leçons pas pour... Oh là l'ambassadeur avait l'impression d'être un véritable pervers avec un esprit mal placé. Mieux valait ne pas aller plus en avant dans ce genre de réflexions maintenant. De toute façon il aurait tout le temps de s'appesantir sur son comportement ou sur sa manière de penser plus tard. Ne plus parler de ce que le hapan blond ferait plus tard et si il allait ou non sauter à pied joints dans les ennuis semblait être une bonne idée. Aussi il n'ajouta rien et se contenta de sourire tout simplement ravi que le sujet change.


Ou pas... Jason regarda avec des yeux ronds le jedi. Luke plaisantait là ? Bien sûr il ne pouvait nier qu'il était un idéaliste, il espérait toujours le meilleur, mais il était quelqu'un de cynique qui savait pertinemment qu'il ne devait pas attendre une prise de conscience collective pour que les choses avancent. Tout à ses yeux pouvait se résumer à des manipulations et à des magouilles qui ne faisaient que s'enchaîner à la suite. Mais de là à dire qu'il était un jedi dans l'âme ? Il avait toujours plus ou moins pensé que les jedis étaient censés être ceux qui représentaient le bien avec les bons sentiments dégoulinant de partout. La caricature était grossière mes représentait assez bien la manière dont ces derniers étaient perçus. Ce n'était pas parce qu'il avait effectivement deux-trois bonnes actions à son actif qu'il passait du bon côté. Si il était neutre à la base c'était bien parce qu'aucun des deux courants ne l'avaient séduits. Cependant la douceur de la voix de Luke l'avait un peu déstabilisé, il n'était pas encore habitué à ce qu'on s'adresse à lui de cette façon c'est pourquoi il répondit légèrement embarrassé.

- Je ne vois pas ce que cela peut vraiment changer... Il se reprit un peu et plaisanta. Mais ne me dis pas ce genre de choses sinon je vais me sentir flatté et tu vas devoir gérer un cas d'arrogance bien cachée ~ Il agrémenta le tout d'un clin d'oeil même si son compagnon ne le verrait pas.

Par contre l'hypothèse de Luke sur ce que dirait son père si il découvrait leur relation était franchement amusante et il se laissa aller à rire encore une fois. Il ne nota même pas le '"notre" relation' car pour lui c'était une évidence. Il n'aurait pas permis au hapan de nier leur relation et de toute façon il aurait sinon profité du séjour de ce dernier avec lui pour le convaincre. Ne pas avoir à le convaincre était déjà une bonne chose. Maintenant qu'il y pensait, il se fichait pas mal que Ryner puisse les découvrir. Présenter Luke à Ryner passait beaucoup mieux dans sa tête que la rencontre imaginée entre Roséa et Ryner. D'ailleurs c'était pour ça qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés ces deux-là, cela n'avait aucun intérêt à court ou long terme. Pour preuve le mariage de l'ambassadeur n'avait tenu qu'un an. Il haussa donc les épaules et sourit toujours amusé de la possible rencontre entre son amant et son père adoptif.

- Moi ça ne me dérangerait pas que tu le rencontres, je suis même sûr que ça lui ferait plaisir !

Ce qui était vrai en plus. Ryner était toujours sur son dos à lui reprocher par inquiétude de ne jamais se poser et de se contenter d'aventures d'un soir. En plus si jamais ils se rencontraient, l'humain comprendrait immédiatement que son fils était sérieux concernant la relation qu'il avait avec l'autre hapan. Bon le fait que ce soit un hapan passerait moyennement, un jedi ça le ferait rire mais de toute façon Jason savait que Luke trouverait un moyen de se le mettre sous le coude et de s'en faire un très bon allié. Si les deux se mettaient d'accord sur quelque chose et lui imposaient ce serait difficile de s'en sortir face à pareille alliance.

- Pourquoi ? Tu veux le rencontrer ? Il était sincèrement curieux. Par contre ce serait sans doute encore accélérer les choses et il valait sans doute mieux éviter pour l'aveugle qui risquerait de prendre ses clics et ses clacs et de fuir très loin. Par contre la question sur sa bisexualité le fit sourire et il repensa à la fois où Ryner avait compris qu'il était bisexuel. Oh oui, il le sait ~ ! ça ne le dérange absolument pas mais comme il est humain je crois qu'il préférerait que je sorte avec quelqu'un ressemblant vraiment à un humain. Même si je suis sûr qu'il accepterait la personne si il sait que j'y tiens... Son père adoptif était vraiment quelqu'un de bien.

Le blond avait bien entendu remarqué le rougissement de son partenaire lorsque la bisexualité avait été évoquée mais n'avait rien dit ne souhaitant pas le gêner encore plus. Et puis il ne devait pas oublier qu'ils avaient plus de dix ans de différence. Lui-même aurait sans doute rougi à son âge, enfin peut-être, il n'en savait rien. Sentant la main de Luke se poser sur sa main qui tenait le bras il sourit sincèrement. La présence de son amant le faisait déjà sourire à la base, il allait avoir mal aux muscles du visage ce soir, et il mourrait tout rider !!! C'était le genre de réflexion superficielle qu'il se permettait d'avoir en vacances. Tenant bien le bras de l'aveugle il le guida du mieux qu'il put, évitant les crevasses et les endroits où il y avait trop de cailloux, jusqu'au lac. Il n'aurait cependant jamais pensé voir ce dernier se mettre à "courir" après les insectes. Bien évidemment l'histoire de la sauterelle sur le nez de son compagnon le fit bien ricaner alors qu'au début il s'était immédiatement inquiéter en le voyant chuter dans l'herbe.

Enfin arrivés au lac, Jason regarda avec plaisir le paysage, bien qu'il préférait la ville il savait toujours apprécier la nature et sa beauté, tandis que Luke tout de suite se pencha et toucha l'eau. Plus l'eau était pure, plus la sensation de la peau qui l'avait touchée pouvait être étrange. Totalement pris dans ses rêveries il ne nota pas tout de suite que Luke se déshabillait. Il tourna son regard sur son amant et l'observa faire un peu interloqué. Au moins il n'y avait pas à se plaindre. Il détailla tout ce qu'il pouvait entrapercevoir et plus simplement regarder. La dernière fois il n'avait pas vraiment pu et ensuite ils avaient été dans l'obscurité et un hapien ça ne voyait pas dans l'obscurité. Mais il se souvenait encore de tout et il superposait ses souvenirs avec ce qu'il voyait ce qui était extrêmement... Il n'arrivait pas à trouver le terme exact et il se trouvait sur son petit nuage alors redescendre pour reconnecter son cerveau ce n'était pas vraiment tentant. Le plus vieux croisa les bras et l'observa entrer dans l'eau, au moins cette balade semblait faire plaisir et il doutait que dans d'autres circonstances son partenaire agisse ainsi. Il sortit de ses rêveries à la question et hésita un instant.

Regardant autour de lui pour vérifier qu'il n'y avait personne il pesa le pour et le contre jusqu'à ce qu'un hvni vole. Un hvni soit haut volant non identifié. Un éclat de rire lui échappa, Jason était profondément amusé de l'attitude de Luke. Enlevant son haut puis le pantalon et les chaussures il s'approcha prudemment de l'eau. Elle était moins froide qu'il ne l'avait prévue, heureusement. Il se glissa avec plaisir dans l'eau et fit quelques brasses, quitte à tourner en rond, se mettant à hauteur du blond aux cheveux longs.

-
Ne va pas te noyer hein ! Reste à côté pour que le padawan puisse lui agripper le bras en cas de besoin.

Plonge sous l'eau et ferme les yeux un moment appréciant la sensation. Aurait dû venir bien avant mais comme d'habitude avec le boulot et les gardes du corps ce n'était pas une option. Remonte à la surface en éclaboussant tout autour de lui et barbote dans l'eau. Hésite à prendre les mains de Luke pour qu'il fasse la planche sur le ventre et apprenne à nager. La nage du chien étant juste affreusement éclaboussante et demandant beaucoup d'efforts pour ne pas couler. Se glisse à côté de lui silencieusement pour lui faire peur même si il doute réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Mer 28 Aoû 2013 - 18:23

-Je n'ai jamais dis que je voulais le rencontrer

Se défendit Luke qui préférait combattre un Sith plutôt que d'aller saluer à son « beau-père. »Le jeune homme trouvait en effet son aîné bien trop optimiste. Certes, ce dernier était sensé connaître son père adoptif mais le Jedi ne pouvait pas décemment pas imaginer qu'une personne avale aussi facilement que la moitié de son enfant soit de son propre sexe et surtout beaucoup plus jeune. Sans parler des enjeux politiques mis à mal à cause de la race de Luke, comment un père comme Ryner pouvait voir cette relation de façon positive ? Pour une fois, c'était Jason qui était naïf. Il ne semblait pas du tout s'inquiéter d'être découvert avec son cadet, d'un côté c'était flatteur de le voir si détendu, de l'autre le Hapien comprenait mieux combien il avait été facile pour Jason de lui « proposer » cette relation.

Se sentant injuste envers on compagnon, le blondinet accepta le bras de se dernier et quitta les abords du petit lac qui se révélait finalement être une source d'eau chaude. Un véritable paradis qui, pour ne rien gâcher était meublé de sable, chose qui évitait à Luke de s'ouvrir les pieds sur un rocher, sans oublier qu'un voyant aussi pouvait s'abîmer la plante ou les orteils sur ces petits cailloux vicieux cachés au fond. Dans leur cas, aucun risque car l'eau était extrêmement limpide.

-Me noyer ? Comme tu l'as dis toi-même, je ne risque rien à tes côtés, pas vrai ? Tu sais nager au moins ?

Lança Luke qui se sentait suffisamment confiant pour se montrer un brin provocateur. Le jeune home souriant se rapprocha de son ami, profitant de l'excuse d'être aveugle pour non seulement accrocher son bras, mais aussi poser son autre main sur celle de son ami. Levant la tête vers le ciel, les cheveux dégoulinants, le Hapien ferma les yeux pour mieux profiter encore du soleil qui caressait leur peau respective.

-Humm ? Humains ? Ton père se fiche que ta moitié soit 10 ans plus jeune, voir plus vieille ? Jedi ? Mais pas qu'il soit de cette race ou proche ? Curieux.

Fit le jeune homme songeur sans juger pour autant. Tout le monde avait ses limites, et visiblement Ryner était sensible à cette appartenance à une race semblable à la sienne. D'un côté c'était bien compréhensible, voir son fils sortir avec une Wookie pouvait être encore plus choquant que de présenter Luke. A cette idée, bien que Luke ne sache pas exactement à quoi ressemblait un Wookie, le Padawan sourit pour lui-même. Il avait déjà entendu ces créatures rugir et son imagination lui suffisait pour comprendre leur différence avec eux. Pour Luke, la majorité des humains lui ressemblait, après tout, il n'avait pas d'autres références. Minces, voir frêles, avec une couleur de peau dont il se rappelait à grande peine. Changeante selon les dires, moins que les pelages bariolés de certaines espèces mais tout de même gênante aux yeux de certains.

-Qu'est-ce qui nous différencie des humains ? La grande partie des gens devine mes origines, pourtant on nous dit presque pareil. Est-ce le fait d'avoir des yeux bicolores ? Je me souviens un peu des miens, pas beaucoup. Toi aussi ils sont ainsi ?

Bizarrement le Hapien n'avait jamais posé la question, bon, si une fois à un autre garçon de sa race, sauf que ce dernier au lieu de répondre l'avait assommé pour l'enlever derechef. Sans doute que cette question n'avait jamais préoccupé le Jedi trop occupé pour y songer. Ou pas prêt aussi, parce que oui, il fallait se sentir mature pour avoir envie d'entendre la réponse. Luke avait peur de ne pas comprendre, et donc de faire naître d'autres interrogations envahissantes, il y avait également le fait qu'il apprendrait ce qui différenciait physiquement un homme « normal » d'un moins que rien sur sa planète. Lui-même n'avait pas trop perçu ce mouvement de rejet de la gente masculine, au contraire, sa mère attendait énormément de lui. Si elle l'avait pris pour un simple « garçon », il était probable que Luke n'aurait pas autant souffert, car elle l'aurait abandonné dans son coin ou tout simplement avorté. Seulement Maria était déjà âgée pour donner la vie, et surtout isolée à la tête de sa fortune. Elle avait donc réussi à passer outre les préjugés de ceux de sa race même si en grandissant, elle aurait rencontré des difficultés pour faire accepter Luke comme son héritier. Derrière sa question sur sa race, beaucoup de choses se cachaient, le jeune homme ne savait rien sur ses origines, sinon qu'il en avait souffert pendant 9 ans, puis récemment lors d'une aventure affreuse sur la planète. Il hésita un moment à en parler à Jason puis décida finalement d'attendre que ce dernier reprenne son rôle d'Ambassadeur. Premièrement, le travail entre eux rendrait plus facile l'aveu peut-être, et deuxièmement, le Padawan voulait vraiment que quelque chose soit fait contre ces laboratoires secrets qui utilisaient des cobayes de toutes espèces pour atteindre la perfection esthétique. Jason était-il au courant ?

Pour le moment, et par respect pour son amant, le Hapien garda ses pensées pour lui, surtout qu'elles n'arrivaient pas à obscurcir son esprit. Il se sentait bien trop heureux, sans compter que Jason saurait lui expliquer cette histoire de race sans le faire stresser, il avait le don pour ça. Luke n'éprouvait plus qu'une curiosité saine à cette encontre, c'était vraiment le bon jour pour faire ressortir ses interrogations. Au moins le Jedi pourrait combler sa curiosité et en essayant de saisir, il ferait un pas dans le monde des voyants, initiant un effort de visualisation qu'il tentait de temps à autre comme la majorité des personnes qui n'étaient pas nées sans la vue.


Logeant sa tête contre son chéri, le Hapien frissonna légèrement, il avait oublié le manque de vêtements qui rendait le toucher encore plus sensible entre eux. Après quelques secondes d'étourdissements, le Jedi se détendit lentement, choisissant d'entourer le cou de Jason, sans rien faire de plus mais se montrant assez ouvert à quelques câlins sans même le deviner lui-même. Jason lui avait manqué, mentalement, mais aussi physiquement, et cette fois le Padawan avait derechef bloqué ses questionnements ou sa culpabilité, ne gardant que son envie d'agir naturellement dans ce lieu on ne peut plus naturel.

-Décris-moi ce que tu vois s'il te plaît. Les arbres, l'eau, le soleil, les êtres vivants... Tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Ven 30 Aoû 2013 - 15:39

Un simple sourire légèrement moqueur accueillit le cri, enfin la phrase de défense, de Luke. Qui aurait cru que son père adoptif puisse mettre un jedi dans un tel état. Et on parlait simplement de rencontre là, pas d'une bagarre forcément prévue. Et puis Ryner n'était pas du genre à frapper les gens, sauf ceux qui osaient s'en prendre à Jason, sans doute le côté père-poule Cot Cooot qui ressortait. Mais lui n'avait pas vraiment d'inquiétudes après tout il assumait parfaitement ses actes. Si Jason voulait être avec son amant, il n'y avait bien que ce dernier qui pourrait réellement s'opposer. Mais de toute façon, il valait mieux y aller doucement et laisser à Luke le temps de s'habituer à l'idée de leur relation. Ils avaient tout le temps qu'ils voulaient devant eux qui plus est, c'était une raison de plus d'en profiter.

S'approchant encore un peu plus de son partenaire il lui tint bien le bras pour être sûr que ce dernier n'ait pas de problème en passant à un endroit où il n'avait plus pied. Heureusement l'eau était plus chaude que fraîche cependant mieux valait éviter de se laisser aller surtout si l'un d'entre eux ne savait pas nager. Un léger soupir amusé répondit au jedi avant qu'il ne se décide à répondre à la provocation à peine sous-entendue.

-
Je ne sais pas ? Est-ce-que je sais nager ? Je te propose qu'on parvienne tant bien que mal à un endroit où l'on pourra se noyer et on verra bien si l'un d'entre nous est suffisamment doué pour sauver l'autre ~ La voix était tout aussi provocatrice mais il était évident qu'il plaisantait, il était impossible qu'il fasse quelque chose d'aussi dangereux. Enfin si il n'était pas seul évidemment !

Bien sûr il voulait voir les réactions de Luke mais
le voir se rapprocher de lui de cette façon, sans même se rendre compte de sa beauté, et poser la mains sur la sienne c'était assez hypnotisant d'une certaine façon. Il serra délicatement la main qui jusque là était posée sur la sienne et rapprocha encore leurs corps.
Jason l'embrassa chastement et se colla à lui voulant tester le contact de leurs peaux sous l'eau et se décolla quelques secondes plus tard ne souhaitant pas rendre son compagnon mal-à-l'aise. Il éclata de rire face aux questions qui semblaient sortir de façon naturelle. Le côté curieux qui ressortait était aussi amusant qu'attendrissant selon lui. Encore une fois une sonnette d'alarme retentit dans sa tête au mot "attendrissant" qu'il venait de penser et encore une fois il l'ignora parfaitement. Donner des réponses semblaient être beaucoup moins prises de tête et aiderait parfaitement à oublier ce qu'il voulait ignorer présentement.

-
Hum... Je pense sincèrement qu'ils e fiche de l'âge de la personne tant qu'il ne s'agit pas d'une personne âgée de 16 ans ou d'une personne âgée de 80 ans. Après je te dis une race humanoïde ira, il tiquera peut-être un peu sur le fait que ce soit un hapan mais si c'est un homme hapan ça ira. Une femme de notre race par contre il penserait probablement à une hallucination ah, ah. Mais non là il tiquerait pour toi c'est que tu sois un jedi. Ce n'est pas qu'il n'a pas confiance en vous mais a priori jedi veut dire vie dangereuse, préceptes qui pourraient empêcher une relation d'être libre... Il haussa les épaules. Enfin ce genre de choses mais à partir du moment où il comprendrait que je suis sérieux, il accepterait n'importe qui, même un non-humanoïde c'est dire, excepté une hapienne.


Bien que Ryner soit tombé amoureux d'une hapienne, il ne supporterait probablement pas que Jason ait la stupidité de faire pareil. Mais cela n'arriverait jamais, un peu comme pour les non-humanoïdes, le blond n'était pas assez stupide pour s'emprisonner tout seul et devenir le gentil animal de compagnie d'Hapès. Roséa avait bien permis d'éloigner les prétendantes hapiennes que lui avaient envoyer le consortium pour qu'ils l'aient à leur botte et que la femme prenne les décisions mais depuis le divorce c'était une vraie plaie. Bien que les réactions de l'ambassadeur soient de plus en plus exécrables. Au moins les réactions qu'il avait eu avait permis de faire baisser la liste des sangsues mais il n'aimait vraiment pas ça. Fronçant le nez dans une mimique de mauvaise humeur il poussa un long soupir. Heureusement que Luke était là sinon ce serait encore pire à supporter. La question qu'il lui posa par contre le fit le regarder surpris. Et bien, il allait lui répondre sincèrement. Après tout, son compagnon avait perdu la vue assez jeune mais il aurait été possible que ce dernier pose ces questions là avant, à son maître ou à des collègues allons-nous dire.

-
Rien, selon moi rien ne nous différencie des humains. Nous sommes pareils, nous avons deux bras, deux jambes, le même nombre de doigts, la même couleur de peau à peu près cela dépend des nuances bien sûr. Non la seule chose qui nous différencie c'est la beauté, et bien sûr nous voyons mal dans le noir, eux aussi mais mieux que nous tout de même, juste la beauté. Et pourtant je peux t'assurer qu'il y a de beaux humains aussi. Juste nous sommes plus beaux sans faire aucun effort. Sinon oui tu as les yeux bicolores un bleu et un vert et c'est très beau ~ Certains humains et d'autres espèces peuvent avoir des yeux bicolore mais c'est extrêmement rare et ce toutes espèces confondues. Mes yeux par exemple sont totalement bleus. Mais tu sais tu peux me demander ce que tu veux, je répondrais sincèrement.

Bien entendu il avait noté que Luke souhaitait sans doute lui faire part d'autres question ou tout simplement d'autres remarques mais si ce dernier voulait finalement se taire et amener les sujets voulus plus tard alors il se plierait à son souhait. Il n'était en aucun cas question de forcer qui que ce soit à dire quoique ce soit. Et puis, ils étaient bien comme ça dans l'eau à discuter tout simplement. Même si l'eau donnait d'autres idées. Il espérait au moins avoir expliqué les choses sans avoir contrarié ou stressé Luke. Il avait énoncé ses explications d'une voix posée souhaitant répondre le plus précisément aux interrogations de son compagnon.

Un léger sourire se peignit sur ses lèvres alors que cette fois c'était le plus jeune qui se rapprochait de lui. Le toucher n'avait rien à voir avec celui où il l'avait embrassé chastement et l'avait collé à peine deux ou trois secondes qui n'avait donc pas duré assez longtemps pour qu'ils en profitent tous les deux réellement. Il frissonna légèrement en sentant la tête de Luke se loger contre son épaule et ses bras fins enlacer son cou. Respirant l'odeur de son amant il passa ses bras autour de sa taille et se colla un peu plus contre lui. Juste là comme ça il était parfaitement bien, un peu comme si il était à sa place. Le même sentiment qu'il ressentait lorsqu'il était à une réunion en train de débattre sur les droits des différentes espèces. Peut-être qu'il était vraiment un humaniste dans le fond. Maintenant qu'il avait bien cassé l'image romantique qu'il avait en tête, il alla mordiller le cou de Luke avant de faire la moue en entendant sa demande. À ses yeux Luke était bien plus beau que le paysage aux alentours. Mais la beauté du décors et de la personne qu'il tenait contre lui allient parfaitement ensemble. Le jeune homme semblait parfaitement se fondre avec le paysage, un tableau pareil aurait été considéré comme étant tout à fait naturel.

-
Hum... Imagine un lac avec une eau pure, totalement transparente. Il est possible de voir le fond du lac qui n'est composé que de sable fin. Du sable blanc, pas doré ! Le soleil brille assez fort, comme tu peux sans doute le sentir sur ta peau, résultat la lumière fait miroiter la surface de l'eau. Tout autour de nous il y a des arbres, ils entourent le lac, et vu la saison ils sont d'un beau vert sombre. Ils se reflètent bien sur la surface du lac et il y a un léger vent qui fait bouger les branches ~.

Il se tut un instant bien trop pris dans sa contemplation du paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Dim 1 Sep 2013 - 0:57

-Et bien allons-y, qu'attends-tu pour me mener plus loin ?

Le provoqua à son tour le Padawan, prouvant un sens de la répartie bien caché derrière son côté enfant timide. Dans le même temps, Luke pensait au père adoptif de Jason, trouvant Ryner bien tolérant décidément, et bien qu'il ne se sentait pas prêt à le rencontrer, il éprouvait de plus en plus de sympathie envers cet homme qui avait épargné une vie en orphelinat à Jason. Le jeune homme avait une tendance naturelle à se méfier de tous ceux qui étaient étrangers car on lui avait fait beaucoup de mal, avec Jason la peur avait été double car il n'avait justement pas ressenti cette inquiétude bien longtemps. Dès les premiers échanges l'apprenti Jedi s'était senti rassuré, amusé même par ce drôle personnage qui réussissait à le faire sortir de son sérieux habituel. Luke ignorait qu'un aveugle comme lui pouvait être victime d'un coup de foudre, n'était-ce pas totalement illogique ? Et d'ailleurs était-ce même sensé exister les coups de foudre pour qui que ce soit dans cette Galaxie ? Le jeune homme avait pensé un moment qu'il s'intéressait à Jason parce que le Temple avait enfin adouci ses règles à cet égard, et que dans un élan de liberté, Luke avait été porté vers son aîné, cependant, les choses semblaient bien plus profondes que ça, la preuve, il avait accepté un détournement du règlement « majeur » de la part de ce presque inconnu qu'il n'avait rencontré que deux fois. Le voilà d'ailleurs collé à lui, se laissant mordiller le cou avec en prime un léger grognement de satisfaction, sans parvenir à se décoller malgré ce que cela supposait engendrer. Ce contact physique, cette façon de se chercher et d'alterner la conversation et les attouchements commençaient à produire leur effet sur Luke qui se maîtrisait bien jusque là, utilisant son entraînement de Jedi pour ne pas se laisser déborder. Seulement, entendre Jason lui parler de l'eau limpide, du vent et l'avoir contre lui décuplaient ses autres sens, mais en échange, son corps lui demandait plus de sensations, ses perceptions semblaient aiguisées, attendant d'être nourries en échange de cette étrange clairvoyance dont il disposait. [ /i]

-Alors les Hapiens voient mal la nuit, comme je les plains, quelle situation peu enviable

[i]Lança le Padawan avec un léger rire et une pointe d'ironie comme il pouvait en avoir lorsque son caractère bien trempé s'affirmait. Longtemps on avait cru le jeune homme dénué de relief, il semblait bêtement posé là dans un coin par hasard sans chercher plus loin, obéissant aux règlements et suiveur. Pourtant il y avait des moments où sa langue s'aiguisait et présentement, il avait suffisamment de ressentiment envers ceux de sa race pour laisser sortir son côté moqueur.


-La beauté, j'essaye, mais je n'arrive pas à appliquer ce concept aux espèces dite pensantes, tout du moins, pas dans le terme que la définition Hapienne laisse entendre. Je me rappelle avoir trouvé les paysages beaux, pour autant, ma mère m’apparaissait comme laide, même physiquement pourtant c'était une Hapienne. Je ne te vois pas mais je te trouve beau, et du peu que je me rappelle avoir vu d'inconnus, je n'avais pas d'avis. Peut-être est-ce parce que j'ai perdu ce sens tôt, mais de toutes manières, je crois qu'en fait, selon cette société, je suis né aveugle.

Soupira doucement Luke qui se souvint avec difficulté combien les traits de sa mère le dégoûtaient, pour autant qu'un enfant de 7 ans puisse l'être et qu'un adulte de 21 ans se souvienne des reliefs de ce passé. Loin d'être haineux, juste étonné par ce que son cerveau enregistrait et la logique tordue des Hapiens, le jeune homme réfléchissait à tout cela tandis que Jason semblait comme « absent » au sein de la Force. Sans doute était-il occupé par ses propres pensées ou le paysage qu'il venait de lui décrire. Sa faculté à voir la beauté intérieure même lorsqu'il possédait ses yeux ne l'aidait pas à comprendre le principe de la « beauté » et il était encore plus déçu par ceux de sa race, surpris même de voir qu'ils avaient pu descendre plus bas dans son estime qu'auparavant. Alors c'était « ça » l'espèce supérieure ? Tant de meurtres, de tortures et de simagrées pour aussi peu de différences ? D'ailleurs en prenant en compte que les Hapiens ne voyaient rien la nuit, c'était finalement eux la race inférieure s'il fallait à tout prix poser des paliers.

Luke abandonna finalement ses pensées juste avant que la migraine ne s'empare de lui. Pour toute réponse à Jason qui affirmait être disponible pour ses questions, le jeune Jedi poussa un léger soupir et déposa un baiser dans le cou de son chéri. Son esprit ayant quelque peu quitté son corps pendant qu'il essayait de saisir cette histoire de Hapiens ou se concentrait sur la description du paysage était totalement relâché, le jeune homme essayait bien de revenir à lui et de se dire qu'en continuant ainsi il ne se contrôlerait plus, il n'arrivait pas à se détacher de Jason. Imaginer la pureté de l'eau comme il le pouvait et plus facilement le vent balayer les arbres comme il courrait dans sa chevelure exacerbait son plaisir à être ici. Luke avait l'impression de sentir l'eau avec plus d'insistance, elle enveloppait leurs deux corps, comme si elle souhaitait les unifier. La légère brise apportait quelques effluves d'arbres odorant et un peu de pollen qui chatouillait les narines du Padawan. Abandonnant toute tentative de réponse quant à la réaction de Ryner en apprenant la relation de son fils avec un Jedi, et encore plus le terme « sérieux » qu'avait utilisé Jason, le blond se contenta de hausser paresseusement les épaules et de sourire d'un air entendu. Il semblait dire « heureusement que je ne suis pas une fille alors. » avec un zeste d'ironie, bien plus gentille cette fois cependant.


-Je suis sûr que tu as aussi de très beaux yeux, selon la définition esthétique conventionnelle comme la mienne d'ailleurs. Tu m'as fait voir un joli paysage aussi, à moi. Permets-moi de te faire voir la Force, mon monde.

Fit le jeune homme avec un sourire énigmatique lancé dans le vide mais ayant bel et bien un maître auquel il était destiné. Levant doucement la main, après être parvenu non sans difficulté à se décoller de son amant, Luke ferma les yeux. Il situa Jason avec plus d'exactitude que par le toucher, sans que ce dernier ne puisse rien ressentir puisqu'il n'était pas réceptif à la puissance mystique des Jedi. En fait, dans un premier temps, le garçon semblait juste bêtement planté au milieu du lac, avec une main en l'air, comme s'il avait l'intention de la lever encore plus et répondre à une question posée en classe. Pourtant ses doigts demeurèrent au niveau de son visage, se repliant un peu comme s'il cherchait à localiser quelque chose avec précision, ce qui semblait idiot pour un aveugle bien entendu. Cependant, alors que le vent était tombé Jason pu sentir comme une brise, ses cheveux se soulevèrent légèrement tandis que ceux de Luke demeuraient immobile. Bougeant sa main, le Padawan lui offrit cette onde de télékinésie légère, il effleura ensuite l'esprit de son ami, sans violer son intimité intellectuelle, stoppant aux portes de son esprit. L'ambassadeur n'étant pas un enfant de la Force et encore moins entraîné pour bien sûr ne pouvait pas sentir grand chose, peut-être un petit courant chaud qui le parcourait inexplicablement, comme une entité qui enveloppait son être, une sorte de cocon invisible.

Luke poussa l'expérience en lui envoyant quelques sentiments positifs, la télépathie ne fonctionnerait qu'en un sens mais il espérait bien qu'en insistant sur la Force plus qu'il ne l'aurait fait avec un pair, son aîné puisse sentir sa présence auprès de son esprit. Comme une impression de ne plus être tout à fait seul dans sa tête sans pour autant se sentir attaqué. Normalement il devrait également sentir comme une onde chaude glisser de l'extérieur vers son intérieur étant donné que Luke utilisait aussi un semblant de pouvoir de guérison sur lui, apaisant ses égratignures s'il en avait ou sa fatigue voir quelques bobos que l'ambassadeur s'ignorait, en fait il agissait un peu comme un relaxant léger d'un côté, et de l'autre comme une éponge en sens inverse qui faisait absorber à autrui toutes ses ondes positives et rassurantes. Le blond ignorait si cela fonctionnerait, même si son très haut taux de midichloriens et son importante connexion Wifi A.D.S.L Cool lui donnaient de bonne chance. Dans l'usage de la Force, sans savoir si son ami pouvait sentir tout cela étant donné qu'il n'avait jamais fait l'expérience avec une personne n'ayant pas de pouvoirs, Luke acheva de se délier. Sans pouvoir se retenir ni s'en efforcer d'ailleurs, le jeune homme se rapprocha à nouveau et serra son compagnon contre lui, ses mains courant autour de sa taille cette fois. Probablement lié à son ami, le jeune Jedi lui offrait dans ce cas tout un panel d'émotions, celle qui dominant présentement étant son désir qui avait finalement brisée sa digue érigée par des années d'entraînement au self-contrôle. Ce n'était pas un « je t'aime », pas encore mais presque. Quoiqu'il en soit, le « je te veux » perçait très nettement bien que les mains légèrement tremblantes du Padawan révèlent sa timidité et son inexpérience. Il ne savait pas comment le dire, ni comment s'y prendre à haute voix, ayant probablement oublié jusqu'à sa « connexion » avec Jason mais avait au moins la volonté de ne plus fuir. Son esprit avait enfin changé de camps, au lieu de se battre contre son corps pour s'éloigner, il faisait des efforts pour lutter contre ses principes et rester tout proche de celui de son aîné. Cet instant, perdu au milieu de ce paysage idyllique était propice à la signature d'une trêve, si éphémère soit-elle entre Luke et ses sentiments, ses désirs refoulés et son âme de Jedi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Jeu 12 Sep 2013 - 21:04

Luke était vraiment dans la provocation permanente aujourd'hui. Il laissa échapper un rire c'était plutôt amusant de le voir réagir ainsi et de perdre aussi facilement son air sérieux. Bien qu'il avait du arrêter de mordiller le cou quasiment offert sur un plateau d'argent et que Jason laissait son regard errer sur le paysage il n'avait pas lâcher le Padawan pour autant. Ce dernier était là contre lui, il le gardait ! Il n'y avait pas moyen qu'il le lâche. Le blond en profita même pour resserrer son étreinte les collant l'un à l'autre bien plus étroitement. C'était étrange, cela ne faisait que la deuxième fois qu'ils se voyaient et même leur échange de messages holographiques avait été irrégulière mais l'ambassadeur ne pouvait s'empêcher de se sentir lier. La sensation était aussi déconcertante qu'agréable et il ne l'aurait changée pour rien au monde. Même pas la destructions totale d'Hapès et l'égalité pour toutes les espèces ou n'importe quoi du même genre. Un petit son, presque un ronronnement, lui échappa tandis qu'il se penchait finalement pour quémander un baiser. Sincèrement, il adorait chaque minute, chaque seconde de son temps passé avec le Jedi. À croire qu'on lui avait tombé un sort pour qu'il tombe amoureux.

Qu'est-ce-qu'il venait de penser exactement là ? La pensée était apparue de nul part et était passée à la vitesse éclaire sans même qu'il n'ait le temps d'y réfléchir. La pensée avait juste été un ressenti. Ce qui en réalité pire dans le sens où elle était totalement véridique. Mais peut-être qu'il s'agissait d'une mauvaise interprétation ? Oui, il essayait de s'en sortir à l'aide de sa mauvaise foi mais sa propre logique venait pointer les failles. Dans quelle galère s'était-il encore fourré ? Et dans tout ça il n'arrivait même pas à paniquer, il avait juste un sourire amusé aux lèvres. Sur le coup il ne pensait même pas aux conséquences. Et puis après tout la vie était trop courte surtout dans leurs métiers respectifs pour qu'ils se la compliquent d'une quelconque manière. Il valait mieux rester à regarder le côté positif et amusant de la chose. Et surtout ne rien dire à ce sujet, la réalisation venait juste de se faire, il devait encore vérifier que c'était vrai et s'y habituer. Enfin ça plus le fait que Luke ne pensait certainement pas à tout alors le mot d'ordre du mot serait : profiter. Juste profiter semblait être un programme beaucoup plus large et en réalité compliqué à mettre en œuvre pendant le temps où les supérieurs du plus jeune le laisseraient ici.


Ils n'avaient pas bougé pour autant Jason trop pris par la brusque révélation de son cerveau, la provocation de Luke était comme qui dirait tombée à l'eau. (Je sors, je sors ~) Il éclata de rire à l'ironie des propos se fichant totalement qu'il soit concerné par ce fait. L'Ambassadeur avait fini par s'y faire avec le temps même si il devait avouer qu'il aimerait pouvoir voir normalement, au risque de perdre sa beauté. Et puis ce qui comptait surtout lors des discours était le charisme plus que la beauté bien que l'un et l'autre augmentait le potentiel à utiliser pour arriver à ses fins.

- Tu sais les connaissant ils sont tellement fiers d'eux-mêmes qu'ils doivent se dire qu'un simple sourire leur suffit pour avoir tout ce qu'ils veulent... La voix était clairement moqueuse mais on pouvait sentir une pointe de cynisme et de désillusion. Ils comptaient beaucoup trop sur leur beauté, que feraient-ils le jour où ils la perdraient. Ce serait un spectacle plaisant bien que cruel d'une certaine manière. Il soupira et secoua la tête avant de reprendre d'une voix plus légère. En tout cas mon sourire vaut le détour, enfin quand il est sincère ~ ! Oui il se lançait des fleurs et se raillait facilement. Mais il est moins beau que le tien. Le ton de sa voix était à peine plus charmeur mais il savait que le jeune homme noterait le changement et l'identifierait et il assumait.

Un simple sourire aux lèvres il secoua lentement la tête. Son compagnon était vraiment à croquer ! Effectivement ce dernier n'avait pas le même concept de beauté mais il était celui qui dans le fond s'approcher le plus de la vérité. Il pouvait la trouver dans les paysages mais pas dans sa propre mère qui était une hapienne. Et si ce dernier lui avait ressemblé un tant soit peu elle était forcément physiquement belle. À croire que seuls pour les êtres vivants il ne voyait que l'intérieur. Enfin c'était l'explication la plus logique qui découlait de sa déclaration. Mais Jason ne pensait sincèrement pas être quelqu'un de beau intérieurement pas après tout ce qu'il avait vu, laissé passer ou commis en politique. Bien sûr il avait de bonnes raisons, bonnes au moins à ses yeux, mais cela l'avait changé. Il se sentit heureux que Luke puisse le considérer comme beau mais aussi gêné qu'il puisse se tromper sur sa personne. Le blond caressa tendrement une des longues mèches totalement trempée et répondit sans laissé transparaître l'embarras que le discours avait suscité en lui.

- Je pense plutôt que tu es né moins aveugle que tous ceux qui peuvent voir dans cette société tu sais. Il n'ajouta rien de plus, il pensait ce qu'il disait.

Le Jedi était bien plus clairvoyant que la population qui semblait foncer tête baissée dans tous les pièges tendus par leurs chers politiciens ou d'autres voulant profiter d'eux. Le baiser dans son cou le surprit totalement et il laissa échapper un gémissement involontaire. Son cou avait toujours été une zone, un endroit, extrêmement sensible. Laissant Luke s'éloigner à regrets il se contenta de sourire au compliment sans rien dire. Cependant il fronça rapidement les sourcils cherchant à comprendre ce que voulait dire son blond. Comment ça "mon monde" ? Sa curiosité refaisait des siennes et se refaisait présente.

Le toucher de l'aveugle fut très étrange. Il sentit d'abord quelque chose presque toucher son esprit ? Et sentit le vent se lever. Mais était-ce vraiment le vent ? Cela tombait vraiment au bon moment. Cela tombait meêm un peu trop bien. Non ce n'était pas le vent, c'était donc son amant. Quelque chose de chaud fasait sa place en lui en même temps que sa fatigue s'envolait. Il n'était pas à l'aise, il ne comprenait pas mais l'ambassadeur ne bougeait pas pour autant. Il avait une totale confiance en Luke, il aurait pu suivre ses ordres les yeux fermés si une situation déplaisante se présentait. Jason ressentait un certain nombre de choses sans savoir comment les interpréter. Il sursauta dans l'eau et fit quelques clapotis en sentant son compagnon se presser contre lui. Il pouvait "sentir" le désir de ce dernier pour lui. Il sourit flatté et sans trop savoir comment il essaa d'envoyer son propre désir et de faire passer ses sentiments y compris ceux qui faisaient comprendre qu'il était amoureux, rien que des choses positives comme lui. Il ne savait pas si ça marcherait, si ça allait dans les deux sens ou quoique ce soit. Le hapien n'y connaissait rien à la Force mais il savait une chose. C'est que c'était une très mauvaise idée de la part de Luke que de lui envoyer son désir directement dans l'esprit, cela ne faisait qu'augmenter le sien et lorsqu'ils se touchaient cela le poussait encore plus à bout. il ne se retint pas et se retrouva bientôt avec les mains autour de la taille de Luke en train de dévorer ses lèvres les léchant et les mordillant ne lui laissant aucun instant de répit. Le blond ne savait pas si c'était son propre désir ou celui de son amant ou les deux combinés mais il savait une chose, il le voulait entièrement à lui maintenant, ça le consumait de l'intérieur, le dévorait mais il le voulait maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Sam 14 Sep 2013 - 2:06

[HJ: et un lâché de Luke (s)... Un ! De prime abord ces bestioles semblent si sages mais... ^^]

-Un peu comme toi parfois...

Soupira le jeune homme en souriant, parfaitement conscient que Jason utilisait également des méthodes de séduction. Et puis l'ambassadeur ne s'en laissait pas non plus compter en ce qui concernait ses souhaits. Il avait voulu Luke et n'avait pas hésité à mentir pour cela ou tout du moins aggraver une situation afin de "profiter" de sa protection. Le jeune homme avait aussi l'impression de sentir les sourires charmeurs de son aîné, tout content de lui quand il réussissait à le faire céder ou le provoquait en essayant encore une fois de le convaincre. Le Hapien avait une étrange impression de "voir" avec Jason de toutes façons, c'était comme si ce dernier lui permettait de recouvrer un peu ce sens perdu qui lui manquait tant. Sans mauvais jeu de mots, on pouvait parler de confiance aveugle.

Comme n'importe quel "petit jeunot", il s'était trouvé emprisonné par le charisme de l'ambassadeur, beau parleur, drôle, amusant en plus d'être beau. Parce que oui pour Luke aussi inconsciemment le physique comptait puisque sinon, il se serait estimé capable d'aimer les femmes. Les traits de son aîné lui plaisaient indubitablement, et difficile de dire si un autre visage, un autre corps lui auraient produits cet effet. Désormais ce flirt se transformait très rapidement en quelque chose de plus sérieux. Sans qu'ils en aient parlé, il était assez évident que Luke avait "quelqu'un" et que Jason n'était plus "célibataire". Aucun d'eux-tout du moins le Padawan l'espérait, toujours inconsciemment d'ailleurs.- n'irait voir ailleurs, se sachant déjà pris même sans l'avoir annoncé à l'autre. De toutes manières pour que l'apprenti Jedi mette en danger sa façon de vivre depuis des années, c'est qu'il tenait à l'ambassadeur, serait-il en train de tomber amoureux ? Probablement et c'était plus fort que le béguin qui l'avait tout d'abord conduit dans les bras de son aîné, lequel avait pu profiter d'une situation plutôt étrange qui avait mené Luke tout droit dans sa chambre d'hôtel. Littéralement parlant !

-Je te VOIS venir l'ami avec tes jolis vers de poète sur les sourires et la cécité...

Se moqua le jeune homme qui préférait rire des compliments au lieu de les accepter totalement, non seulement il n'en avait pas l'habitude mais en plus il en avait marre de rougir comme un idiot. Parfaitement, il sentait ses joues le chauffer, et si ce n'était pas le cas Jason n'oubliait pas de lui le rappeler en riant comme un Bantha bêta-bien que Luke n'ait jamais entendu de Bantha rire-. Pour une fois néanmoins, le Padawan n'était pas effrayé, après tout c'était lui qui avait provoqué, bien que sur le moment il ne s'en soit pas rendu compte. La réponse de Jason lui offrait le parfait reflet de ce qu'il avait envoyé et il allait assumer. De toutes façons comment faire autrement quand lui-même se consumait de désir ?  

-Personne ne passe par ici ?

Demanda le jeune homme d'une voix rendue légèrement rauque qu'il ne se reconnaissait pas. Sa propre attitude aussi l'étonnait car il avait définitivement scellé son destin proche. Lui qui était sensé protéger Jason l'incitait à rester à découvert, au risque d'être surpris. Son côté raisonnable était tellement consumé qu'il lui insufflait de se rendre dans la villa de son ami, pas de cesser l'activité entreprise. Néanmoins, ce petit zeste de lucidité qui vivotait bravement eut tôt fait de mourir étouffé, ou plutôt noyé. En parlant d'eau d'ailleurs, faisant quelques efforts pour ne pas avoir l'air d'une cruche, n'ayant plus l'excuse de la première fois, Luke avait pris les devants, de façon maladroite mais pleine de volonté en glissant sa main dans le cou-zone érogène d'après ce qu'il venait d'apprendre.- et son ami et l'autre sous la surface pour atteindre un niveau plus bas de son cher et tendre. Un frémissement suivit d'un gémissement indiqua qu'il était très content d'avoir trouvé sa route, lui l'expert du corps à corps par défaut, qui connaissait presque parfaitement l'anatomie humaine à cause de sa déficience visuelle. Une proximité qui n'était pas sans rappeler son duel avec "Jenny" en bien plus doux évidemment.

Quant à son aîné qui avait également gémit, surtout en recevant le baiser dans le cou, il ne l'aidait absolument pas à prendre la meilleure décision, augmentant encore son désir en transmettant le sien. Ce n'était pas la même communication qu'avec un Jedi. L'ambassadeur ne lui envoyait pas directement ses sentiments, c'était l'aveugle qui devait aller les chercher en s'ouvrant à la Force et à son instinct. Les deux couplés parvenaient à sentir une envie de toutes façons évidente. Une envie partagée qui poussait le Padawan dans ses retranchements, toutefois, son caractère prudent l'obligea à se décoller de son ami pour finir, et il commença à sortir de l'eau, quittant les lieux avec des enjambées quelques peu encombrées car il essayait d'aller plus vite que sa cécité ne lui permettait. Cette eau qui l'avait attiré ne faisait que le gêner désormais, il souhaitait en sortir rapidement mais pas pour se débarrasser de Jason comme ce dernier pouvait le croire au début-qui sait ?- sinon pour le rejoindre plus rapidement encore.

Stoïque une fois dehors, il jeta un "coup d'oeil" en arrière dans le vague, fixant l'endroit où la Force lui indiquait que Jason se trouvait à peu près. Le temps s'était stoppé, transi de froid et de désir, Luke attendait que son compagnon le rejoigne et trouve un lieu plus discret quand même. Il était également sorti dans une vaine tentative de retrouver ses esprits et de prendre du recul mais rien n'y faisait. Le jeune homme comprenait désormais le piège auquel bon nombre de ses comparses avaient succombé même du temps où ils risquaient leur place. Non seulement l'acte physique était difficile à éluder de sa vie une fois qu'on y avait goûté, mais pire encore l'attachement. Car oui, le Hapien se sentait particulièrement proche de Jason qu'il rencontrait pourtant pour la deuxième fois seulement en chair et en os, ce qui proportionnellement parlant était bien plus rapide qu'avec Saï. Bien entendu -et heureusement- ce n'était pas le même type de relations. Pour autant, le constat restait surprenant pour un garçon aussi réservé que lui, prudent et -trop- plein de principes. Mais le fait était là, il y avait plus qu'une attirance ponctuelle entre Jason et lui. Amoureux ? Sans doute, mais qui lancerait le premier la fameuse déclaration qui pouvait être soit longue et confuse, soit courte et concise ou lancé avec un monologue poétique fleuri un peu ennuyeux. Qui dirait "je t'aime" ? Le Hapien s'y refusait pour le moment mais c'était comme s'il l'avait prononcé en se donnant de son plein gré à Jason, l'appelant même en silence, là prostré sur la berge.

Brûlant d'impatience le jeune homme eut même l'audace de revenir un peu sur ses pas et de tendre la main en espérant y trouver les doigts de son amant afin de l'amener plus vite à lui.

-Alors qu'as-tu pensé de la Force ? L'as-tu sentie ? Je me demande ce que c'est que de vivre sans elle, je ne peux même pas concevoir que ce soit possible.

Reprit Luke, sincèrement intéressé par la réponse de son aîné mais sans doute plus tard. Pour l'instant c'était plus lancé dans l'idée de donner une illusion de conversation. Bien que ce soit peut-être le cas, le Padawan n'avait pas envie d'avoir l'air d'être un garçon facile. En noyant le sujet principal dans une tirade, il avait l'impression de ne pas vraiment appeler Jason pour faire l'amour, cela soulageait un peu la conscience de façon hypocrite admettons-le, bien que d'un autre côté il soit réellement intrigué par la réponse de son ami. Plus tard ce genre d'expérience pouvait être intéressante à relancer afin d'évaluer les possibles relations entre quelqu'un ayant des pouvoirs de la Force et ceux qui n'avaient aucun lien avec elle, de quoi faire une jolie thèse même si le sujet devait déjà sûrement exister. Ne pouvant toutefois se maîtriser éternellement, et bien que son désir soit visible, Luke acheva de l'avouer à demi-mots, comme si son corps avait peur de ne pas être assez clair et de passer à côté. Désormais la délicieuse douleur lancinante qui parcourait son bassin jusqu'à ses genoux, élargissant ses ondes jusqu'à son ventre ne lui suffisait plus, il en voulait d'avantage et seul le son pouvait briser la distance entre eux, bien que cela lui semble particulièrement osé et que cette fois, non, il ne parvint pas à s'empêcher de rougir. Violemment qui plus est.

-J'ai envie de toi, pas ici mais... Pas trop loin s'il te plaît, viens.

Lâcha-t-il d'une voix toujours rauque qui lui semblait toujours aussi étrangère, pour le reste, il faisait confiance à Jason pour leur dégotter un petit coin tranquille et bien caché dans ce paradis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Sam 28 Sep 2013 - 16:45

Un peu comme lui ? Plaît-il ? Enfin ce n'était pas du tout son genre ! Même si Jason devait bien avouer avoir utilisé une ou deux fois cette technique. Ou bien un peu plus... Oui, bon c'était totalement différent dans son cas ! Déjà il avait un très beau sourire, des dents blanches parfaitement alignées, des lèvres rouges-rosé - une nouvelle couleur très à la mode aux dernières nouvelles - pas trop fines et certainement pas trop grosses qui s'étendaient en un sourire naturel et il avait des fossettes marquées. Quand il pensait que certaines personnes se faisaient enlever des muscles exprès pour avoir des fossettes, ridicule ! On avait presque l'impression de retrouver la quête de la beauté qui faisait clairement défaut à Hapès. Mais pour en revenir au sujet premier il souriait pour avoir ce qu'il voulait mais il fallait quand même avouer que c'était Luke qui de loin réussissait à lui arracher le plus de sourires sincères. C'était difficile de ne pas sourire en quasi-permanence lorsqu'il était à proximité du jedi. La situation pouvait paraître un peu affolante, ou vraiment selon les points de vue, sachant que c'était la deuxième fois qu'il se voyait. Mais carpe diem comme disait les humains. Et puis l'occasion était trop belle pour ne pas en profiter. Sans dire qu'il était un opportuniste il n'était pas le genre de personne à laisser échapper ou passer sous son nez une opportunité qui valait le coup de se battre pour elle. Son explication semblait à l'ambassadeur parfaitement vaseuse mais il n'avait aucune envie de rester du côté de la logique et de la raison, il le faisait déjà tout le temps au travail.

Un simple sourire ravi accueillit la réplique moqueuse de son compagnon. C'est que ce dernier avait une langue bien pendue, ça ne le faisait que l'apprécier un peu plus. Les gens incapables de faire le moindre commentaire étaient d'un fade. Au moins, il ne risquait certainement pas de s'ennuyer en le côtoyant. Retenant le début d'un rire il ne put s'empêcher d'aller souffler à son oreille sur un ton taquin.


- Alors comme ça mes vers sont "jolis". Dois-je comprendre qu'ils te plaisent ?

Rien ne l'empêchait de le titiller un peu et rien dans sa posture n'annonçait une future moquerie ou phrase bien sarcastique qu'il aimait envoyer dans la figure de ses interlocuteurs. D'ailleurs ce n'était pas le moment et certainement pas la personne pour se conduire de cette façon. La voix rauque qu'il entendit lui tira un air de satisfaction. C'était grâce à lui que cette voix était descendue quelques octaves plus bas et le hapien s'en félicitait. Il n'était pas certains que beaucoup de monde ait réussi cet exploit et si il n'était pas le seul alors il se faisait un devoir de ne définitivement pas apprécier les autres. La question posée lui tira donc un grognement amusé. Mais que croyait-il donc ? Qu'il oserait montrer son corps à quelqu'un d'autre ? Impossible ~. Qu'il ne s'inquiète donc pas !

-
Bien sûr que non, je n'ai pas envie que quelqu'un d'autre puisse te regarder. Sa voix avait prit quelques inflexions moqueuses pour cacher l'embarras mais tout le reste avait été dit sur un ton charmeur.

C'est qu'on ne changeait pas les bonnes habitudes. Et les mains maladroites de Luke qui se baladaient sur son corps, une dans son cou et une plus bas et les deux lui tirant d'autres gémissement assez sonores, ne le poussaient pas vraiment à prendre de meilleures habitudes. Repoussant difficilement son envie de se coller un plus à lui il préféra le regarder et profiter de cette image d'un blond entreprenant. Surtout que ce n'était pas vraiment une scène à laquelle on pourrait s'attendre connaissant l'aveugle. Mais l'ambassadeur savait une chose c'était qu'il ne voulait absolument pas que l'autre prenne la meilleure décision possible. Au vu de son caractère sérieux ce serait sans doute comme : "Il faut rentrer à la maison, c'est dangereux...". Sauf que là il y avait des choses bien plus intéressantes desquelles il fallait se préoccuper et qui n'étaient pas en lien avec un danger ou quoique ce soit du même genre. Et puis il n'était pas vraiment son garde du corps maintenant plutôt son "secrétaire" qu'il ne s'occupe donc pas d'un possible danger. Qu'il profite et apprécie cette situation en oubliant ce qui les entourait.

La perte de chaleur soudaine le fit gronder de frustration. Sérieusement il le plantait là dans l'eau et dans cet état ? Il regarda l'autre blond s'éloigner avec un air de totale incompréhension sur le visage. Il ne l'avait pas rêvé tout de même cette connexion où il sentait aussi le désir de Luke ? Un soupir fatigué et une légère colère contre sa propre personne se fit sentir. Il ne voyait pas où était le problème. Se pourrait-il que le plus jeune ne veuille plus que ce genre de contacts ait lieu entre eux ? Ses deux mains se joignirent pour former une coupe et il les remonta pour se jeter de l'eau à la figure. Jason devait vraiment se reprendre et ne certainement pas penser qu'il pouvait ressembler à un bantha. Enfin une religion était vouée aux banthas du nom de Dim-U si il se souvenait bien. Il se voyait bien avec une religion en son nom, il était certain de faire un gourou très charismatique. Ces pensées idiotes lui avaient au moins permis de se calmer et il sortit de l'eau lentement sans même chercher à regarder Luke. Il se dirigea vers le tas de vêtements avant de se rendre compte qu'ils n'avaient évidemment pas penser à prendre des serviettes. Il finit finalement par le regarder et vit les doigts tendus. L'hésitation se faisait maître dans sa tête, le blond hésita un instant et tendit ses doigts pour saisir délicatement la main tendue. Jason entrelaça ses doigts aux siens et s'approcha doucement de lui.

Une petite partie de lui se rebella à la question légitime qui lui était posée. Ainsi ils devaient oublier ce qui s'était passé dans le lac si il comprenait bien ! Ses sourcils se froncèrent mais il parla d'une voix tout à fait sympathique, même chaleureuse par moments, et il répondit de manière sincère.

-
Vraiment ? J'ai trouvé cela étrange pas désagréable mais pas agréable non plus. D'un autre côté je crois avoir "senti" ce que tu pensais ou voulais, je ne sais pas exactement. Mais n'oublie pas que je ne suis qu'un novice, je n'ai jamais essayé de tester, je... En fait c'est un tout nouveau monde que je ne connais pas, que je ne maîtrise pas et que je ne suis pas sûr de comprendre. J'imagine qu'il me faudrait de l'en traînement. Il esquissa une mimique de déception l'ambassadeur aurait aimé pouvoir mieux interpréter ce qu'il avait vu et ressenti. Et toi ? Était-ce différent de si tu l'avais fait avec quelqu'un d'entraîné ?

Il espérait que non mais la logique voulait qu'il ne se soit pas débrouillé du tout. Peut-être que Luke n'était pas censé ressentir les sentiments de l'autre et seul celui qui était d'un seul coup tiré dans ce monde pouvait ressentir les sentiments ou pensées de celui qui l'avait amené là. D'autres théories se formaient dans son esprit mais s'embrouillaient dans sa tête. Il n'était pas en mesure de penser clairement et la chaleur qui se dégageait de la main qu'il serrait dans la sienne n'aidait pas. Ses yeux détaillaient la visage du jedi et c'est avec surprise qu'il le vit rougir. Jason se demandait si c'était de cette façon qu'il avait rougi à l'hôtel dans le noir durant leur première nuit. Stop ! Il devait arrêter de toujours revenir dessus ou alors le plus jeune ne comprendrait pas qu'il était sérieux quand ça le concernait. Il fut donc extrêmement surpris - et rassuré mais ça il ne l'avouerait jamais - en entendant les paroles de Luke. Un sourire tendre aux lèvres il alla se coller à lui oubliant totalement dans quelle tenue ils étaient et alla l'embrasser dans le cou. La tendresse de ses gestes devait certainement contraster avec le désir de son compagnon. En tout cas elle contrastait avec le sien qui revenait en force. Relevant la tête du cou si tentant il posa son front contre celui du padawan.

-
Tu es sûr ? Ici ? On pourrait essayer de rentrer heu on pourrait rentrer avant pour que ce soit plus confortable.

Il voulait être certain que c'était ce que l'autre voulait. Ses bras emprisonnèrent les hanches de Luke tandis qu'il patientait attendant la réponse les bras à peine resserrés pour pouvoir le laisser reculer. Même le lapsus qu'il avait lâché et qui trahissait son envie ne le ferait pas changer d'avis ! Une belle parole parce qu'il souhaitait vraiment agripper un bras et le traînait derrière lui avant de lui faire subir tout ce qu'il lui passait par la tête. Lui faire subir les derniers outrages tout simplement et Jason avait la nette impression que le terme convenait parfaitement pour Luke qui semblait si innocent à première vue.


[Hs : Un Luke sauvage sort des Hautes Herbes. *Lance une pokéman* *Sort XD*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Lun 14 Oct 2013 - 21:15

-Ce n'est rien. La première expérience d'un novice comme tu dis est la plus enrichissante. C'est pris sur le vif sans retenue ou analyse.  Quant à moi ce fut différent car j 'ai une affinité avec la Force. Par contre je n'ai jamais été connecté aussi intimement avec quelqu'un. Même un maître et son Padawan gardent une certaine distance. On peut dire qu'aujourd'hui c'était nouveau  pour moi aussi. Me voilà aussi débutant que toi.

Lança joyeusement le Hapan qui avait à coeur de ne pas dégouter son  chéri.  Il comptait bien réitérer l'aventure qui lui avait plu mais aussi rassuré.  En effet il avait senti que  l'ambassadeur ne lui mentait décidément pas. Il était dans son élément et avait pu "voir" à sa façon.  

En parlant de ce thème Luke avait oublié quelque peu ses aspirations plus terre à terre. C'était d'ailleurs ainsi qu'il avait échappé aux exigences du corps pendant des années s. Pourtant avec Jason cet appel était bien trop  fort pour qu'un tour de passe passe ne le ruine, et surtout le Padawan n'avait pas envie de se retenir aujourd'hui.  Bien lui en prit parce qu' il se serait sûrement ridiculisé en tentant de résister.  Après ce léger interlude d'études théoriques, le jeune  homme pouvait sentir son envie de voir le "sujet" pour une approche moins abstraite. Voir si le ressenti physique était tout aussi novateur, bien qu' en la matière Luke n'ait aucune comparaison possible, Jason étant son unique référent.

-Ici c'est bien. De toutes manière s si quelqu'un nous surprenait, j'ai l'excuse de ma cécité.  Le vieux couple choqué s' en prendra à toi.

Fit-il, moitié rieur, moitié inquiet pour le dit vieux couple. Luke ne  voulait pas avoir l'air ennuyeux, ou encore trouillard, sans parler du facteur purement physique qui l 'empêchait d 'attendre plus longtemps. Pourtant c'était la première fois que le jeune Jedi se montrait aussi instinctif, il avait donc peur, inévitablement. Un savoureux mélange de crainte et d'adrénaline, de plaisir et de culpabilité. Menant son cher et tendre par la main, ou plutôt laissant ce dernier les guider en toute confiance, le Jedi se laissa glisser à ses côtés dans un petit recoin de paradis. Les herbes hautes étaient douces, enveloppant sa silhouette nue comme pour donner un petit goût de plus à l'harmonie qui régnait entre lui Jason et le paysage. Embrassant son compagnon et se collant à lui avec un soupir, le jeune homme se laissa volontiers basculer en arrière, s'attendant à être reçu par un tapis de satin vert.

-AÏE !!!! OUILLE ! AAAAAAAHHH

Des Urticantes de Naboo, elles ne causaient aucun bouton mais Luke aurait largement préféré ça. En effet ces plantes coriaces étaient aussi peu nombreuses dans le coin que désagréables, brûlant avec acharnement toute cellule vivante qui touchait ses feuilles, et bien sûr, une peau nue, tendre et sans défense était un victime de choix pour la vilaine. Le jeune homme se releva en vitesse, se cassant la figure sur une roche tout près, parce que oui, dans la précipitation il avait oublié un léger détail... as cécité. En tout cas, lui qui pensait que qu'une telle envie ne pourrait jamais être contrôlée, la sienne venait d'être coupée. Momentanément ? A voir si on le soulageait rapidement de ses maux, car pour le moment le côté droit de son dos portait de fines griffures, en soi loin d'être impressionnantes mais douloureuse à cause de l'Urticante.

-Fait quelque choseeeeee ! De l'eau vite !!!

Trépigna le pauvre Luke qui dansait d'un pied sur l'autre en ne sachant évidemment pas vers où se diriger, surtout après avoir chuté et donc perdu la direction initiale du lagon. Tombant contre Jason, le jeune homme se colla à lui, de peur qu'une autre mésaventure ne lui arrive. Il était tellement refroidi sur le coup qu'il n'avait même pas à coeur d'enguirlander le seul voyant du couple qui aurait pu regarder où leurs derrières se posaient. Non Luke voulait juste de l'eau, de l'eau et ensuite rentrer ! Pour après... L'aveugle verrait bien, parce que pour le moment ce n'était pas la noirceur habituelle qui l'empêchait de voir, sinon les milliers de petites étoiles qui dansaient dans sa tête, dessinées par ses nerfs qui transmettaient toute sa douleur à son cerveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Ven 8 Nov 2013 - 17:57

Il n'était pas certain de bien suivre Luke sur ce terrain là. Pour lui, bien que la connexion l'ait amené à ressentir ce que voulait ou pensait le jedi il y avait eu une distance présente. Et les paroles du blond le faisait encore plus douter sur l'interprétation qu'il avait jusque là donné à ce qu'il venait de se passer. Bien sûr, l'ambassadeur retenterait volontiers l'expérience pas forcément pour se sentir plus proche de jeune homme mais pour pouvoir mieux comprendre. Sans qu'il ne l'explique il se sentait déjà très proche de lui et ne ressentait pas le besoin d'être encore plus proche bien qu'il ne dirait pas non. Cependant si les maîtres et les padawans gardaient une distance encore plus grande lors de leur "connexion" qu'est-ce-que cela pouvait bien donner ? Jusque là son intérêt pour la Force n'avait jamais été vraiment éveillé et maintenant il se retrouvait avec un certain nombre de questions mais avec rien dans les mains pour comprendre les réponses possibles à 100%.

La réflexion de Luke sur sa cécité et sur la possibilité d'être possiblement pris sur le fait lui tira un sourire moqueur. Il se colla d'avantage à lui et lui mordilla le cou avant de répondre sur un ton faussement choqué.


- Ainsi donc tu les laisserais croire que je violente un pauvre aveugle incapable de se battre ? Sa voix prenait des accents aigus alors qu'il retenait le début d'un rire. Je me demande si j'arriverai à les convaincre que je suis la victime d'une odieuse machination ? Il l'embrassa chastement ayant toujours autant envie de rire.


Toutefois, il nota dans un coin de sa tête que l'action avec un public ne devait pas déranger son cher et tendre tant que ça. Ne regardant pas vraiment où ils allaient, il soupira de soulagement lorsqu'ils s'arrêtèrent. Il allait enfin pouvoir le toucher à sa guise. Alors qu'il caressait avec une tendresse évidente le torse de son amant il fit pencher la balance et le fit basculer. Le baiser se faisant plus passionné. Si Jason s'était attendu que Luke prit de remord lui dise d'arrêter ou que quelque chose intervienne, il n'avait pas pensé que la nature elle-même se liguerait contre ce moment. Le cri de douleur du blond fut tel qu'il le lâcha automatiquement le faisant rencontrer une deuxième fois ou prolonger la rencontre avec les plantes "Urticantes". Première réaction logique : Oups...

Lançant un regard désolé au jedi il s'approcha de lui et posa délicatement ses mains sur les bras pâles avant de parler d'une voix ferme.

- Calme-toi ! Sinon je ne vais pas pouvoir t'y conduire. C'est avec autorité qu'il prit sa main dans la sienne et le força à le suivre. Arrivant rapidement devant le lac il l'entraîna à sa suite à nouveau dans l'eau. Je suis tellement désolé, je n'ai pas bien regardé et... Oh je suis vraiment désolé ! Il se confondait en excuse ne lâchant pas du regard le blond mais lui libérant la main.


Son domaine à lui n'avait rien à voir avec les plantes et même si il les avait vues, il n'aurait sans doute pas pu y reconnaître un danger. Secouant la tête il se dit qu'il avait après tout bien proposé à son amant de rentrer pourtant. Et vu comment c'était parti, même en rentrant il allait devoir faire partir son envie tout seul. Un éclat de rire lui échappa sans qu'il n'y prête garde. D'un point de vue extérieur ce qui venait de se passer était assez drôle et sans pouvoir se contrôler le hapan se mit à rire encore plus fort. Pourtant il ne se moquait absolument pas de son amant !

- Dé... Ah ah ah... Solééé hé, hé hé... Baragouina-t-il.

Il était sincèrement désolé mais la nervosité le faisait rire et c'est avec peine qu'il s'arrêta. Reprenant difficilement sa respiration, il jeta un oeil à Luke et se figea. De toute évidence rire n'avait pas arrangé son affaire et il risquait une sacré engueulade sur ce coup là. Oups pensa-t-il à nouveau alors qu'il affichait un sourire forcé et qu'il plissait les yeux se demandant comment se sortir de là vivant.


Dernière édition par Jason Lister le Ven 8 Nov 2013 - 18:00, édité 3 fois (Raison : (Hrp : Désolée les espaces ne veulent pas diparaître.))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Dim 17 Nov 2013 - 22:03

Une moue qui lui était peu commune se dessina sur son visage. Compréhensible après tout, il venait de retomber dans ces fichus plantes et son compagnon était en train de rire. Légèrement apaisé par l'eau qui enveloppait son corps jusqu'au bassin, le Padawan croisa les bras avec une mine sévère. Les yeux vairons du jeune homme paraissaient même participer à l'expression de son mécontentement, perçant le vide avec tant d'intensité qu'ils semblaient capables d'atteindre Jason malgré leur cécité. Comme le rire ne cessait pas, le Jedi frappa l'eau avec le plat de sa main avant de diriger cette dernière vers Jason. Utilisant une onde de Force il tâcha d'éclabousser ce dernier, et il y avait mis le paquet, pas de pitié pour ce sans gêne, qu'il boive même la tasse tiens ! Heureusement le Padawan n'étant pas belliqueux pour un rien cessa rapidement d'en vouloir à son cher et tendre, certes il bouda bien encore un peu parce que oui, il avait sa fierté, mais en retournant sur le rivage, aucun grief ne semblait avoir été retenu. Bon, pour l'envie de faire l'amour, il faudrait attendre quand même, l'aventure l'ayant suffisamment secoué pour qu'il désire rentrer dans la villa. Au fond ce n'était pas un hypothétique ennemi de l'ambassadeur qui risquait d'achever Luke, mais l'ambassadeur lui-même.

Pour autant, le jeune homme se surpris à vite retrouver son entrain insouciant. Si l'affaire lui avait rendu son sérieux habituel, ce ne fut pas pour aussi longtemps qu'il pensait. La mouche joyeuse qui l'avait piqué revenait petit à petit, surtout que ce n'était pas si grave au final, étant donné que ses griffures le piquaient déjà moins. Aussi le Jedi revint vers son camarade, l'attendant au bord de l'eau en flânant gentiment, posant ses mains à la surface de l'eau comme pour mieux sentir la nature. Il s'amusait à nouveau de tout et de rien, suivant les sauts d'une grenouille à travers la Force... S'unir à Jason lui redonnait comme un arrière-goût d'interdit délicieux, mais bon pour ça il attendrait de rentrer à la maison. Pour le moment, le jeune homme se décida à rompre le silence, Jason ayant été assez puni comme ça.

-C'est bon ça va, par contre je vais me guider tout seul pour rentrer, je crois que je trébucherai moins.

Fit-il à moitié rieur, à moitié sérieux. Si son compagnon n'était pas capable de "voir", autant qu'il s'occupe seul de sa personne, en tant qu'aveugle il avait plus d'expérience et se suffirait à lui-même. Heureusement, avec l'ambassadeur les choses étaient différentes, le méfiant Luke avait un seuil de tolérance plus élevé. Ce qu'il aurait pardonné à quelqu'un sans pour autant oublier ne tarderait pas à vite s'effacer. Non, pour de telles broutilles le Hapien n'était pas rancunier, mais il aurait naturellement tendance à ne plus demander l'aide de cette personne. Normal après tout ? Pour autant, le jeune homme savait que Jason pouvait se proposer de le guider dès demain qu'il le suivrait à nouveau. Bizarre car en tant de non-voyant, il avait tendance à rapidement classer les gens en deux catégories: les bons amis qui aident et les bons amis qui ne doivent surtout pas aider histoire de ne pas empirer sa situation. Enfin bon, ce cher Jason se démarquait trop pour que Luke se risque à casser, même subtilement, leur lien spécial. S'il ne se laissait plus guider, les choses seraient implicitement différentes et le Padawan ne saurait le supporter. Quelle mièvrerie !

Et pourtant si douce, cette mièvrerie. Faire confiance à quelqu'un même après qu'il vous ait "jeté" dans les orties deux fois, c'était reposant pour l'esprit, il sentait que ce n'était qu'un accident qui faisait souffrir Jason. Non pas que le jeune homme aime que son compagnon souffre, mais au moins ce dernier semblait vraiment contrit -malgré son rire-. Signe qu'il ne souhaitait aucun malheur à Luke. Autant lui donner l'occasion de se racheter, oui, le Padawan en avait envie. Cela pouvait paraître bien stupide comme détail, il s'agissait après tout d'une anecdote, en faire une bataille intérieure était vraiment étrange. Pour autant, un aveugle avait réellement besoin de se fier à son guide, et surtout, un amant devait pouvoir suivre aveuglement son compagnon sans souci. Tout était là, dans la métaphore que représentait cette chute dans les orties.

-Tu viens ? J'ai faim et il commence à faire froid. Puisque je n'ai aucun ennemi contre qui te protéger, autant que je fasse attention aux rhumes que tu pourrais attraper.

Lança le jeune homme qui venait de retrouver cette insouciance presque infantile de manière très rapide. Pour lui qui connaissait ces excès de joie de façon occasionnelle c'était plutôt bizarre, mais étant donné que la situation l'était, autant s'adapter, n'est-ce pas ?

-Tu as beaucoup vécu ici ? Depuis quand tu as cette maison ?

Demanda Luke d'un ton badin, comme pour effacer le surréalisme de l'histoire et tâcher de retrouver son calme qui le rassurait tant. Passant sa toge par dessus ses épaules, il tenta de l'ajuster tout en attendant la réponse. Comme souvent ses vêtements étaient un peu de travers, mais aujourd'hui pas de Saï pour le rhabiller correctement avant de se rendre à l'entraînement, en cours ou à la bibliothèque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 76
Âge du perso : 34 ans
Race : Hapien

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Sam 28 Déc 2013 - 17:46

L'ambassadeur n'arrivait pas à stopper son rire sans même réussir à affirmer son origine. La nervosité ? La fatigue ? Ou plus simplement lâchait-il prise ? Il ne savait pas vraiment mais pour le moment ce n'était pas ce qui comptait. Le blond sentait parfaitement l'énervement de son compagnon et il tentait au mieux de calmer son envie de rire. Finalement ce ne fut pas sa volonté qui y parvint mais une vague en pleine figure. Le rire se stoppa immédiatement et il resta dans l'eau dans la même position sans réagir tout de suite. Son regard se tourna immédiatement vers le fauteur de troubles et il sourit plus doucement. Bien sûr, il pourrait réagir en lui envoyant de l'eau aussi mais il ne tenait pas vraiment à l'agacer plus que nécessaire. En fin de compte c'est le jedi qui sortit le premier de l'eau tandis que lui l'observait faire d'un oeil pensif. Non loin du rivage il pouvait parfaitement voir les expressions de Luke. Il l'observa flânant redevenir petit-à-petit insouciant. La transformation aurait fait sourire n'importe quelle personne. N'étant pas décider à parler il laissa au plus jeune le soin de prendre la parole le premier. Entre autre parce que cela le dédouanait lui de tout effort et ensuite parce qu'il serait plus aisé de déterminer les sentiments qui émanaient du hapan. Il avait vu juste ce dernier s'était effectivement calmé. Une simple exclamation d'indignation lui échappa. Comment ça il arriverait à s'en sortir plus facilement sans lui ?


- Hey ! Il sortit de l'eau rapidement et s'approcha de lui. Tu me laisserais rentrer sans moi à ton bras ? Mais comment pourrais-je survivre sans contact avec toi ? ~


Oh bien sûr il exagérait les choses. Mais sachant qu'il était un hapien dès qu'il faisait noir, il devenait quasiment aveugle. Ils formaient une belle paire vraiment. Même si l'image de Luke guidant Jason devait être particulièrement drôle. Il classa cette idée dans un coin de sa tête et glissa un regard amusé sur le corps fin qu'il avait sous les yeux. Il adorait le taquiner et il ne voyait pas pourquoi se retenir. Il se pencha en avant un instant et effleura à peine ses lèvres des siennes avant de se redresser tout aussi vite. Et même il était particulièrement difficile de ne pas rechercher un contact. Il n'avait même pas été sûr de la manière dont le blond aux yeux vairons réagirait après tout ce temps passé loin l'un de l'autre et avec peu de messages envoyés d'un côté comme de l'autre. Il reprit cependant la parole taquin.

- Ah c'est difficile, d'un côté il serait dommage de tomber malade et de l'autre tu serais très sexy dans une blouse blanche. La phrase avait été lâchée sur un ton neutre et pouvait presque paraître négligente dans sa formulation. Ah mais non. C'est toi qui aura besoin de pommade sur les fesses, j'imagine que la blouse me revient alors ? Le ton innocent de la deuxième phrase contrastait fortement avec l'envie de rire qui revenait au galop.

Il hocha la tête pensivement avant de rassembler ses affaires passant le strict minimum pour ne pas avoir l'air d'un nudiste égaré. Il devait avoir l'air présentable mais les vêtements mouillés restaient une des chose les plus désagréable selon lui. Surpris par les questions d'ordre plus personnel qui tombait il observa curieusement Luke avant de réfléchir.

- Les vacances en général et j'ai passé quelques mois ici avec Ryner plus jeune. Je ne m'en souviens plus vraiment. Je sais juste qu'il avait cette maison avant moi. Il haussa les épaules ne sachant même pas pourquoi son père adoptif ne revenait plus dans celle-ci. Ce serait pourtant amusant de le croiser. Et toi ? Tu es déjà venu sur cette planète ? ça semblerait logique vu qu'il y a pas mal d'humains ici. Mais j'aime bien les Gungans et leurs citées. Tiens ! Si on allait dans les tréfonds de la planète ? Ce serait dangereux et tu pourrais montrer que tu es parfait comme garde du corps. Sauf que tu es mon assistant maintenant. D'un autre côté la maison est plus confortable, j'imagine qu'on devra aller à des galas à la place, ça risque d'être intéressant...


Et il continua à déblatérer tandis qu'il avançait maintenant sur le chemin du retour gardant presque toute son attention sur son amant. Il ne manquerait plus qu'il tombe à nouveau et que Jason se prenne un regard noir. Les yeux de Luke avaient été si intenses lorsqu'il avait été en colère. Il sourit sincèrement et commença à tendre une main avant de la reprendre. Après tout il ne "voyait" rien donc autant ne pas essuyer de refus. Et il recommença à déblatérer des informations utiles ou inutiles sur ce qu'il pensait de Naboo. L'avis étant globalement positif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2439
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   Lun 30 Déc 2013 - 15:36

-Ne me dis pas que tu as peur de te perdre mon pauvre chéri ? A moins que ce soit le grand méchant Rancor qui t'effraies ? Un grand garçon costaud comme toi.

Le railla Luke qui n'était décidément pas très à l'aise face aux grandes déclarations. Alors que Jason laissait clairement sous-entendre qu'il ne pouvait pas se passer de leurs moments de tendresse, le Padawan préférait tourner les dits propos en dérision. En revanche, cela ne l'empêchait pas d'être sensible au charme de son ami. Il laissa donc sa main traîner nonchalamment aux côtés de ce dernier, provoquant un frôlement de temps à autre. Juste ce qu'il fallait pour se rappeler à Jason sans avoir l'air dépendant. Le jeune homme s'amusa avec ce faux détachement pendant un moment, explorant les réactions de l'ambassadeur comme il le pouvait à travers la Force. Celui-ci en fait demeura moqueur, continuant dans une lancée qu'il maîtrisait parfaitement, ou tout du moins presque ! Il aurait dû s'éloigner avant de songer à railler un Jedi. Luke localisa en effet son ami rapidement et avec précision. Il en profita pour esquisser un petit saut leste sur le côté, un genre de pas chassé qui le fit se cogner contre l'épaule de Jason dans une force calculée. Le geste effectué en un quart de seconde fut accompagné par un coup de coude visant les côtes du trentenaire, suivi d'une tape sur son derrière si tenté que le premier enchaînement l'eut fait se plier en arrière. Après quoi le Padawan échappa à la portée de Jason, à moins que ce dernier n'ait prévu son coup en avance, puisqu'en effet, il connaissait sûrement Luke mieux que personne-sauf peut-être Saï Don.- 

-Mes fesses vont très bien, et tu peux toujours te brosser pour la blouse blanche.

Fit-il en fronçant les sourcils. Bien entendu, étant aveugle, le jeune homme ne trouvait absolument rien de sexy à mettre une blouse -de quelque couleur qu'elle soit- mais il n'offrirait sûrement pas ce plaisir à l'ambassadeur, même si ça n'était pas gênant en soit d'enfiler ce type d'habits ample. Finalement c'était comme sa toge de Jedi. Humpf, cela voulait-il dire que son chéri lorgnait sans cesse sur sa personne dans ce type de vêtements ? Constat un peu embêtant qui le fit rougir un instant avant qu'il ne se rattrape en sautant un peu plus loin, sur une grosse pierre plate. 

Après avoir manqué de glisser le jeune Jedi se redressa et esquissa quelques petits sauts entre les rochers, prenant quelques risques à cause de sa cécité sans qu'ils ne soient non plus inconsidérés. Mine de rien, ses réflexes et son entraînement étaient bien visibles dans ses gestes anodins. Aussi souple que léger, le Hapien parvenait toujours à se rattraper lorsque son pied atterrissait sur un endroit imprévu. Ses cheveux blonds suivant le mouvement, presque secs déjà accompagnaient l'impression de légèreté du spectacle, insouciant le Padawan atterrit sur une nouvelle pierre, se retournant vers son ami pour l'attendre tout en lui répondant.

-Une fois. C'était pour une mission, un truc de galas encore. Et moi vivant, il est hors de questions que tu visites les tréfonds de quoique ce soit. Tant qu'à faire, j'aimerais me contenter de te protéger du prochain rhume qui te menace.

Fit-il, aussi sévère qu'amusé, ce qui donnait un drôle de cocktail. Se redressant, le blond fit un nouveau saut, ses bottes atterrissant souplement dans l'herbe haute, près de l'ambassadeur. Luke se saisit de son bras et se colla à lui, fermant doucement les yeux. La maison n'était plus très loin selon ce qu'il avait retenu du chemin à l'aller. Après avoir été "distant" pendant une bonne partie du trajet, autant par jeu que par "vengeance", Jason méritait bien d'avoir son chéri à ses côtés, aussi Luke s'attarda-t-il, flânant près de son amant, se laissant guider-malgré une certaine crainte instinctive de chuter à nouveau dans les plantes urticantes.- jusqu'à la Villa. Il avait gentiment écouté son compagnon discuter, sans se lasser, oreille attentive et bon élève.

-Des vacances ? Je n'en ai jamais eu, lorsque je suis arrivé au Temple
-Luke ne parlait jamais "d'avant", pour lui sa vie commençait à 10 ans.- j'ai commencé à étudier, il faut dix bonnes années minimum pour former un Jedi, et l'on doit travailler beaucoup. J'avais des jours de repos certes mais jamais plus de deux à la suite. C'est ça quand on a déjà sa vocation depuis tout petit, je considère ça comme une chance car j'ai toujours eu mon rêve devant moi pour me guider. C'est dur, mais c'est motivant. Et toi ? Tu as toujours rêvé de travailler dans la politique ? Qu'est-ce qu'en a pensé Ryner ? Il t'a aidé en ce sens ? Et comment ça se passe des vacances ? Il y a un programme défini ?

Parfois les parents n'étaient pas d'accord avec la voie de leurs enfants. Luke s'en était aperçu lors de sa dernière mission sur Naboo précisément. Kilian voulait entrer dans l'armée, mais pas au niveau des bureaux, sinon en plein dans l'action. Ses parents aristocrates n'étaient pas du tout d'accord, mais le garçon qui était devenu son ami avait su leur prouver où était sa véritable place. Seulement parfois, même ça, ça ne suffisait pas. Alors certes, Jason semblait s'entendre avec son paternel adoptif, mais était-ce une trêve ou une véritable complicité ? A moins que justement, le Hapien n'accomplisse le souhait de ce dernier pour mieux se faire accepter ? La question était plutôt indiscrète mais vu leur relation, Luke s'était permis cette interrogation sans se sentir véritablement gêné. Il aurait été un peu hypocrite de jouer encore aux effarouchés après leur baignade dans le lac et ce qui les attendait probablement ces prochains jours. S'ils devaient se rapprocher physiquement, autant apprendre à se connaître mentalement aussi. Tous deux avaient été très vite, en fait, Luke avait même fait ce à quoi on ne s'attendrait jamais du garçon sage qu'il était, coucher dès le premier soir. Vlam, un véritable coup de foudre, sans réellement savoir qui était qui, alors désormais, ils avaient du temps à rattraper, des conversations à avoir. De quoi combler ces étranges vacances dans tous les cas. 

Laissant Jason ouvrir les portes de la villa, le jeune homme leva la tête vers le ciel, respirant à plein poumons l'air frais du soir qui tombait. Cet endroit était grandiose, il lui rappelait le parc du Temple Jedi mais en plus grand bien sûr, et en plus majestueux encore. Certes, le bâtiment où vivaient ses frères et soeurs lui manquait, mais il fallait reconnaître que la nature de Naboo était encore plus attrayante. Tant de liberté, de vie autour de lui, le jeune Jedi s'était rarement senti aussi bien. Il avait enfin le loisir de se poser un peu après des semaines d'entraînement sans pitié pour sa fin de formation, de culpabilité pour la disparition de son maître et d'acharnement à réparer ce qu'il voyait comme des erreurs. En ce moment il ne pensait plus à Jenny ou son échec sur Hapès, ni même aux morts de la guerre d'Artorias. C'était une des premières fois que le philosophe en herbe n'avait pas une observation personnelle ou une introspection en cours, il vivait sans juger ses propres actes. Le froid se faisant légèrement plus mordant sur sa silhouette frêle, le Padawan se serra un peu plus contre Jason, laissant quelques mèches de ses cheveux avides de liberté se libérer de son élastique avant que ce dernier ne cède totalement, s'évaporant dans la nature.

-Woups.


Lâcha le jeune Jedi qui tenta de le rattraper avant de se raviser pour se contenter de regarder dans le vide, vers la direction qu'avait probablement pris son élastique. Il haussa les épaules passivement. Oui son chouchou s'était échappé, et alors ? Le monde n'allait pas s'écrouler pour ça ? Ni s'écrouler non plus si Luke respirait pour une fois dans sa vie. Demain le jeune homme retrouverait son sérieux, son sens des responsabilités, son attitude "normale", oui, demain.

-On rentre ? Tu me dois un bain chaud, je suis frigorifié. Et un massage aussi, j'ai les épaules en charpie

Décida Luke en grimaçant légèrement avant de se masser effectivement une épaule, l'endroit sur lequel il avait chuté lorsque Jason l'avait laissé tomber dans les plantes urticantes. Quoiqu'il en soit, si Jason était observateur, il noterait que c'était la première fois que Luke osait se montrer proche de lui près de son habitation-ou de tout autre endroit susceptible d'accueillir des êtres pensants. En fait même la présence d'animaux ou de droïdes avait tendance à le gêner d'ailleurs.- , comme s'il avait peur qu'une femme de ménage ou autre les repèrent avant. Sur le coup, le Hapien s'en moquait pas mal, ne songeant même pas que dans son attitude ou même sa manière de tenir la main du trentenaire, la nature de leur relation était évidente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alors... Tu n'es pas vraiment poursuivi par d'affreux Aliens ? [PV Jason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Naboo-