Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 No matter what happens... [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: No matter what happens... [Pv Zora]   Mar 4 Juin 2013 - 17:55



C'était presque les vacances se dit Dranor contemplant son tout dernier modèle de cargo XS. Le dernier né de la gamme. Ces Corellien tout de même, quel talent! Son nouveau vaisseau était encore plus racé, huit mètres de plus, des moteurs énormes crachant le feu de l'enfer, et un armement plus que conséquent. L'avantage d'avoir pris la nouvelle version était pour plusieurs raisons son meilleur choix, car d'une part il connaissait déjà l'engin, et de l'autre les anciens modules d'armement et autres gadget rentraient sans encombres dans les compartiments prévus à cet effet de sa nouvelle acquisition. Rah qu'il était beau, fin comme un oiseau! Le contrebandier aurait presque crié "hissez haut!".

Dranor avait fait repeindre toute la carlingue d'un noir mate, ce qui lui donnait en plus de sa ligne athlétique un aspect fort agressif, et surtout, le cargo ne reflétait plus de lumière, ce qui, d'un coté pratique était parfait pour user de discrétion dans l'espace. Ce petit bijou lui avait coûté un bras, enfin... Façon de parler... Se dit il en regardant sa prothèse cybernétique. Mais il était quasiment riche, grâce à Blake et la république qui l'avait grassement payé pour sa participation au conflit spatial dans le système d'Artorias. Il avait été bon et efficace, ça, ça payait et surtout ça avait fait son petit bout de chemin dans le milieu. Tout se savait, tout se voyait et beaucoup d'oreilles traînaient là où elles ne devaient pas. Enfin, cela arrangeait bien le capitaine Darinson, il n'avait plus grand choses à prouver à personne, mais quand même, c'était toujours ça en plus à rajouter à sa réputation.

Tirant sur son cigare, il regardait le droïde de chargement insérer les nouvelles ogives protoniques dans le lanceur incorporé dans la partie droite du vaisseau, puis, regardant l'heure, il soupira un peu alors qu'il remonta ses lunettes de soleil sur l'arrête de son nez.
Le capitaine repensa à son message et il ne savait pas si elle serait là à l'heure. C'était fâcheux, car il était passablement nerveux, et Dranor détestait être nerveux, cela le rendait dingue et désagréable...

"Allez non d'un chien, j'ai pas que ça à foutre, t'a bientôt finit avec ces torpilles?!"

Hurlât-il à l'attention du droïde, qui n'en avait, soit dit en passant rien à carrer. Rageant intérieurement, le contrebandier jeta son cigare sur le sol métallique du hangar, l'écrasant de sa botte. Tournant et faisant les cents pas dans le hangar, tout en regardant de ses yeux azur son brassard de commande du vaisseau. Tout les systèmes semblaient en ligne, et le doux ronronnement des batteries d'accumulateurs confirmait ce qu'il pensait. Ah, s'il avait eu cette petite bombe pour la bataille spatiale, il aurait agrémenté son tableau de chasse d'une façon encore plus équivoque, mais l'avenir lui permettrait peut être de démontrer une fois de plus ses talents de pilote, et de casse cou, il aimait tellement cette vie... Vérifiant l'extérieur du vaisseau du regard, il opina lentement du chef, le Raven (Le corbeau) oui, cela lui allait plutôt bien. Noir comme un corbeau de mauvais présage, tout comme l'adage le disait. C'était plutôt un beau nom, et en plus, ça avait de la gueule, ce qui ne pouvait que le combler.
Regardant une nouvelle fois sa montre, Dranor n'était qu'impatience. Le petit message clair et concis que lui avait renvoyé la belle Zora n'avait étanché sa soif qu'un laps de temps très court. Oui, c'était long, très long... Les minutes ne s'égrenaient que très lentement. Allait-elle avoir du retard? Ça serait intolérable! Oui! Et puis surtout que le contrebandier avait fait les choses en grand. Avec son nouveau vaisseau tout noir, flambant neuf, cela ne pouvait que l'impressionner, car il était vrai qu'a coté de sa vieille brouette toute rouillée, le Raven avait de la gueule.... Ceci dit, ce n'était bien sur pas là une quelconque façon de compenser un manque de virilité mal placé, de ce coté là, la sith savait très bien à quoi s'en tenir!

"Bon sang qu'est ce qu'elle peu bien faire...?"

S'impatienta t'il de nouveau, marmonnant entre ses dents serrées. Était-il accroc? C'était une évidence. Parviendrait-il à se passer d'elle? Autre évidence: Non.
Il fallait vraiment que sa proposition fonctionne! S'il parvenait à être embauché pour cette dame noir qui avait soit dit en passant terrorisé le système d'Artorias, Dranor serait doublement gagnant. Il serait auprès de sa belle et gagnerait encore de l'argent, permettant de réaliser son petit projet professionnel. Même s'il avait l'air d'un rigolo avec son chapeau et ses lunettes, le jeune contrebandier avait de la suite dans les idées. Il s’était fait un nom certes, mais il voulait encore plus...mais ça.... Ça serait pour plus tard...

Se posant contre le vérin pneumatique de la rampe d'accès, le capitaine Darinson croisa les bras sur son torse attendant avec impatience celle qui lui avait cruellement manqué durant toutes ces semaines, peu importe ce qui arrive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Mer 5 Juin 2013 - 11:50








Plus elle se rapprochait du hangar désigné par Dranor et plus Zora sentait l'impatience la gagner. Le trajet depuis l'Atramentar n'avait pas été aussi long que ce à quoi elle s'était attendue et il ne lui avait fallu finalement qu'une demi-journée pour rejoindre Corellia. Mais le fait de se retrouver sur la même planète que son contrebandier, séparée uniquement de lui par quelques kilomètres que le speeder qu'elle avait loué avalait rapidement... Dur de décrire ce qu'elle ressentait à cet instant. Un mélange d'excitation, de peur, d'impatience et de désir se répendait dans tout son être à mesure que les secondes s'égrainaient. Et comme bien souvent dans ces cas-là, elle prenait conscience à quel point il lui avait manqué pendant ces quelques semaines. Et même un conflit aussi important que celui qu'avait connu Artorias n'avait réussi à occulter Dranor de ses pensées.

L'apprentie passa devant l'immeuble sur lequel elle avait affronté le Falleen qui maîtrisait la Force quelques semaines plus tôt. Elle sourit doucement en se disant que sa visite, cette fois, s'apparentait davantage à des vacances et qu'elle allait pouvoir profiter quelques jours de la présence de son amant à ses côtés pour se ressourcer. Sa sisparition serait sans doute remarquée sur le vaisseau prison mais elle était relativement libre de ses mouvements et la Dame Noire ne lui avait donné aucune instruction depuis la fin de la bataille. Elle avait donc plusieurs jours devant elle pour profiter pleinement de l'homme qui prenait de plus en plus de place dans sa vie. A chaque fois qu'elle devait le revoir, Zora se sentait comme une adolescente impatiente. Un sentiment à la fois agaçant et terriblement plaisant...

Elle arrêta le modèle sport devant le hangar qui portait une grande mais discrète indication l'identifiant comme le numéro X24. Elle contempla un instant l'édifice et fit quelques pas vers l'énorme porte coulissante qui en libérait l'accès. Elle avait imaginé plusieurs fois ce qu'elle allait dire à Dranor en le revoyant, un peu anxieuse. L'attaque Sith sur Artorias lui avait-il ouvert les yeux sur ce qu'elle était et les gens qu'elle servait? Est-ce que cela remettait en cause son amour pour elle? Lui avait-il donné rendez-vous pour obtenir un travail ou pour la revoir elle? Un peu des deux? Zora redoutait de connaître ses réponses...

L'apprentie entra discrètement dans le hangar et posa immédiatement le regard sur le vaisseau flambant neuf qui s'y trouvait, un modèle corellien entièrement recouvert d'une peinture noire matte. Elle s'attarda un instant sur la forme racée du navire avant de poser le regard sur une silhouette adossée à sa rampe. Un sourire sincère se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle le reconnut. Elle s'avança dans sa direction de plus en plus vite, d'abord en marchant puis finalement en courant. Elle sauta dans ses bras avec fougue et l'enlaça avec un mélange de désir et de besoin avant de joindre ses lèvres aux siennes. Ils restèrent ainsi un instant, n'ayant guère besoin de prononcer un mot pour comprendre ce qu'ils ressentaient mutuellement. L'apprentie inspira lentement comme pour mieux savourer l'odeur de son partenaire avant de retirer à regret ses lèvres des siennes.

- "Salut toi!" murmura-t-elle après l'avoir contemplé quelques secondes. "Tu as été sage?"

Un sourire et un second baiser vinrent ponctuer ses salutations. Elle avait vaguement eut dans l'idée d'engueuler le contrebandier pour sa participation à la bataille d'Artorias alors qu'elle le lui avait déconseillé. Mais elle n'en avait plus l'envie, là. Tout ce qu'elle voulait, finalement, c'était profiter de la présence de l'homme et remettre tout le reste à demain. Il n'y avait plus qu'elle et lui, deux âmes s'aimant. Pourquoi donc gâcher tout ça avec des remarques inutiles? Il avait survécu et c'était tout ce qui comptait...

Elle lui vola un troisième fois ses lèvres avant d'appuyer son front contre le sien, profitant du souffle chaud de Dranor qui se déversait sur ses lèvres. Il n'y avait pas à dire: Dranor était sans conteste la meilleure des drogues! Une drogue dangereuse et qui avait une mauvaise influence sur son apprentissage et, plus globalement, sa manière de penser ou d'aborder un problème. Mais comment s'en passer? Elle adorait ça, tout simplement...

- "Nouveau vaisseau hein?" glissa-t-elle en levant brièvement les yeux sur la coque noire du Raven. "Tu me fais visiter?"

Elle lui prit doucement la main et croisa ses doigts entre les siens tout en l'attirant à l'intérieur. Zora ne connaissait pratiquement rien aux vaisseaux et Dranor en était totalement conscient. Mais ce qu'elle désirait avant tout - et elle était prête à parier que son conjoint l'avait compris - c'était commencer par une visite guidée des quartiers du cpitaine.

- "Je vois que tu ne t'embête pas!" confirma-t-elle en voyant l'état parfait du vaisseau. "Je suis un peu frustrée quand même: j'aimais bien l'idée de t'offrir un vaisseau et que tu sois mon obligé..."

Elle lui décocha un sourire pour lui montrer qu'elle plaisantait et se lova contre lui tout en l'embrassant une enième fois.

- "Ton annonce disait que tu es doué de tes mains et du reste? Je demande à voir, alors..." l'incita-t-elle en s'adossant à la paroi et en l'attirant contre lui. "On aura tout le temps de parler plus tard! Pour le moment j'ai envie de toi!"

Une invitation équivoque à laquelle le contrebandier allait sans doute se faire un plaisir de répondre. Ils auraient le temps de parler longuement plus tard, de s'échanger leurs expériences sur Artorias ou de parler de l'embauche de Dranor. Mais l'heure était aux plaisirs de la chair...



Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Mer 5 Juin 2013 - 18:20

"C'est pas vrai..."

Marmonna le capitaine. Elle n'était pas encore là... Peut être était-il simplement trop impatient? Sanguin comme il était, cette explication était fort plausible. C'était donc les bras croisés, pianotant de ses doigts synthétiques sur son biceps que le contrebandier attendait nerveusement l'arrivée de son rayon de soleil.
Le ballet des droïdes autour du Raven était à présent terminé. Le vaisseau était armé, les cuves de carburant à base de métal liquide pleines, les plaques de blindage réactif ajustées, les divers modules réglés aux petits oignons et surtout, tout à l'intérieur était bien rangé.
Dranor ne se faisait cependant pas d'illusions, cela ne durerait pas, il était trop bordélique, c'était comme ça.

Son ancien vaisseau avait finit à la casse, ce qui lui arracha un petit pincement au cœur, il avait vécu beaucoup de choses à bord, peut être même trop, aussi bonnes que mauvaises. Mais il fallait à présent refermer le "tome un" de sa vie, passer à la vitesse supérieur. Le choses s'amélioraient et le contrebandier se devait d'en tirer profit. D'un naturel plutôt pingre, il savait pertinemment que l'argent appelait l'argent, il n'y avait rien de plus vrai que cela. Ses problèmes avec Blake réglés à coup de perceuse (l'avantage d'être bricoleur), un vieux croiseur Hammerhead à retaper, un cargo XS flambant neuf, et une fille formidable prête à lui sauter dans les bras. Oui, il y'avait forcément quelque chose à faire avec tout cela! Restait juste à voir comment il allait mixer tout ça ensemble et surtout qu'est ce qui allait en ressortir. C'était ça la vrai question... Mais d'un point de vue peu, voir pas du tout objectif, cela devrait donner quelque chose de fort intéressant!

La porte du sas s'ouvrit brutalement dans un fracas pneumatique, laissant apparaître une silhouette si familière au contrebandier, c'était Zora! Le cœur du jeune homme bondit dans sa poitrine. Tout deux marchèrent lentement l'un vers l'autre, une marche qui se transforma bien vite en course effrénée. Le temps sans elle avait été long, beaucoup trop long! Mais à présent la jeune était là et bien vivante dans ses bras, ses lèvres contre les siennes. Dranor la regarda ensuite, souriant à pleine dents, prenant son visage entre ses mains, lui répondant avec entrain:

"Salut ma belle! Moi sage? Hmmmm jamais!"

Un léger éclat de rire résonna dans le hangar suivit d'une autre baiser, puis encore un autre. Ha qu'il étai heureux notre contrebandier! Et surtout, qu'il se sentait bien seul sans elle, ces retrouvailles l'avait rendu complètement euphorique. Saisissant instinctivement leurs mains, le capitaine tendit son autre libre vers le vaisseau:

"Tadaaaaaam!! Alors il à pas de la gueule?! Le Raven, c'est son ptit nom, et je trouve que ça lui va plutôt bien!"

Il regarda un instant la jeune femme de ses yeux azur avant de reprendre:

"Tu sais que l'armateur m'a juré que ce modèle était un vrai aimant à nana, et je constate avec joie et bonheur qu'il disait vrai! Enfin sans rire je rentrerais pas dans les caractéristiques technique, mais je sais très bien que tu aurais aimé faire de moi ta chose avec un vaisseau tout neuf, ça sera peut être pour une prochaine fois ma belle!"

Un nouveau rire s'échappa de ses lèvres alors que le couple arpenta la rampe d'accès menant à l'intérieur.
Les coursives étaient neuve, l'intérieur presque immaculé, on aurait presque dit une cathédrale et bien entendu le jeune pilote n'avait qu'une hâte, lui montrer ses quartiers privés. De toutes façons, il était évident que cela rongeait également Zora qui s'adossât au mur avant de l'attirer vers lui, lui exprimant clairement ses intentions.
Souriant tout en venant parcourir les courbes féminines de ses mains, le contrebandier répondit à cet appel.

"Oui, il paraîtrait que je suis doué dans plusieurs domaines bien différents.... Étant donné que j'ai énormément envie de toi également, il serait peut être de bon aloi que je confirme ça, là tout de suite maintenant...."

Et ce fût dans une étreinte passionnée qu'il se saisit de la jeune femme, la plaquant contre la paroi, l'embrassant comme jamais. Rebondissant avec elle sur quelques murs de la coursive tel une bille de flipper, le contrebandier parvenant néanmoins à trouver le chemin de sa cabine, terminant avec un atterrissage d'urgence sur le lit grand format de ses appartements privés. La suite était ce qu'elle devait être, amour sauvage, vorace et passionné. Les deux amants réunis pouvaient enfin laisser libre court au désir charnel qui les habitaient.
La bataille fût acharnée, et le pauvre Dranor faillit bien capituler devant la hargne et la détermination de son adversaire. Mais il n'y eu pas de vainqueur, le pilote sur le dos, tenait toujours la sith qui, couchée sur lui peau contre peau, semblait profiter de ce moment d'accalmie.
Passant sa main dans les cheveux bruns de la jeune femme, Dranor glissa du bout des lèvres:

"T'a vraiment pas idée comment je peux t'aimer... Mais...."

Il leva le visage de Zora qui était collé joue contre son torse, vers ses lèvres:

"Si c'est tout le temps comme là maintenant.... Tu vas avoir ma peau pour de bon.... Mais quitte à mourir, autant que ce soit de ça ma belle..."

Souriant à pleine dents, il vint l'embrasser à n'en plus finir, le capitaine avait enfin retrouvé sa Zora. Cependant une chose était sûr, sur ce coup là, Dranou' avait prit cher, pour son plus grand plaisir évidement!....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Jeu 6 Juin 2013 - 12:44








Zora restait silencieuse, la tête posée sur le torse puissant de Dranor. De temps en temps un sourire fugace venait éclairer son visage lorsqu'elle prenait conscience de la chance qu'elle avait ou qu'elle savourait simplement le fait d'être tout contre l'homme qu'elle aimait. Les choses semblaient si simples avec lui, si naturelles... Elle lâcha un léger rire lorsque le contrebandier lui murmura qu'elle ne pouvait pas imaginer à quel point il pouvait l'aimer et lui décocha un regard pétillant lorsqu'il l'attira doucement d'un doigt vers ses lèvres en ajoutant qu'elle allait avoir sa peau pour de bon à ce rythme.

- "Qui te dit que ce n'est pas ce que je veux, hein?" s'amusa-t-elle. "Je suis une Sith après tout!"

Elle promena un instant ses doigts sur le visage de son compagnon comme si elle le découvrait pour la première fois ce visage volontaire et séduisant tout en se noyant un instant dans son regard. Artorias, l'Atramentar... Tout ceci semblait si lointain, complètement occulté par la présence rassurante et captivante du contrebandier qui avait su voler son coeur. Comment? Elle se le demandait encore mais s'en félicitait malgré tout...

Elle revint caler son visage au creux du cou de Dranor et y déposa quelques baisers réguliers, se demandant si le moment était bien choisi pour aborder des sujets un peu moins réjouissants. Elle n'avait pas vraiment envie de briser ce moment de volupté mais elle n'arrivait pas vraiment à ignorer le fait que Dranor se soit battu pour la république et, par extension, contre elle... Elle captura doucement la main "normale" de son amant et entrecroisa ses doigts entre les siens tout en relevant le visage vers lui:

- "Et? Ça c'est passé comment pour toi Artorias?" demanda-t-elle avec une légère appréhension. "Tu as tué combien de nos pilotes?"

Elle se rendit compte qu'elle ne souhaitait pas vraiment entendre la réponse. Tout ce qui comptait, finalement, c'est qu'il s'en soit tiré et qu'il puisse maintenant la tenir dans ses bras. Peu lui importait finalement de savoir combien de soldats Sith il avait abattus.

- "Laisse tomber..." ajouta-t-elle. "Je ne tiens pas vraiment à savoir tout ça je crois... Mais promets-moi que c'est la dernière fois que tu risques ta vie pour des crédits, d'accord?"

L'idée de perdre Dranor pour une poignée de crédits sans importance lui était insupportable. Elle savait que l'argent était l'une des principales motivations de son compagnon mais c'était aussi à cause de ça qu'elle avait le plus de chance de le voir mourir. Et, franchement, elle ne voyait plus qu'un seul moyen pour s'assurer qu'il ne lui arriverait rien ou, du moins, qu'elle puisse faire quelque chose pour l'aider:

- "Il faudra rester discret quant au rôle que tu as joué sur Artorias d'accord? Si tu dois bosser pour l'Empire, mieux vaut éviter que l'on apprenne que tu te battais pour le mauvais camp il y a encore quelques jours! Et oui, ça veut dire que tu es engagé! Du moins, si tu es toujours intéressé par le poste..."

Elle en vint à se demander si ce n'était pas l'égoïsme qui la poussait à engager Dranor. La perspective de l'avoir à ses côtés compensait-elle vraiment la possibilité qu'il puisse se faire suspecter et, par extension, exécuté? L'apprentie était parfaitement consciente de cette probabilité mais ne pouvait s'empêcher de vouloir prendre ce risque. Mais pouvait-elle décemment accepter que ses envies et ses besoins puissent mener Dranor à la mort? Était-ce vraiment à elle de choisir pour lui?

- "Tu sais, je dois être vraiment honnête avec toi!" reprit-elle. "Je veux que tu saches dans quoi tu t'engages vraiment. L'impératrice, ma maîtresse, est quelqu'un qui a constamment un voir plusieurs coups d'avances sur le reste des gens. Le fait qu'elle se soit maintenu au pouvoir aussi longtemps parle pour elle, d'ailleurs. Il est possible, disons même très probable, qu'elle se renseignera sur toi ou finisse par apprendre ce qu'il y a réellement entre nous. Même en étant discrets, je suppose que ça devra malgré tout arriver tôt ou tard... Et, à ce moment-là, je dois avouer que je ne sais pas du tout ce qu'il se passera ni comment elle réagira. Ce que je veux dire, Dranor...."

Elle marqua une courte pause et vint se mettre à califourchon sur lui tout en passant doucement une main sur sa joue.

- "Ce que je veux dire, c'est qu'il est fort probable que le prix à payer pour être ensemble soit la mort, voir pire... Est-ce que tu es prêt à prendre ce risque pour nous? Est-ce que tu es prêt à prendre ce risque pour moi?"



Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Ven 7 Juin 2013 - 7:34

Souriant sincèrement à la répartie de sa belle et en apparences seulement, douce Zora, le contrebandier ne jugea pas utile de répondre à sa remarque, elle était cependant un peu dans le vrai, quitte à mourir, autant que cela soit dans ses bras ! Mais, passant doucement le bout de ses doigts sur le dos de sa compagne, en faisant attention de ne pas toucher ses cicatrices, il l’écoutait simplement alors qu'elle se décida finalement à aborder le sujet d'Artorias. Cela ne le dérangeait pas outre mesure, étant donné qu'il avait fait ça pour de l'argent, mais, avant qu'elle ne change de sujet, le contrebandier parvint cependant à lui glisser :

''J'en aurai peu être pas autant abattu s'ils avaient été meilleurs...Faudra penser à les entraîner un peu mieux... Je peux donner des cours, moyennant somme rondelette...''

Terminât-il en riant un peu avant qu'elle ne se ravise, mais elle le connaissait plutôt bien... l'argent, c’était ça qui le motivait à faire des trucs de dingues. Et tirer une croix sur le pognon, c’était presque impossible, il avait tant à faire, tant à accomplir. Fini l'idéal d'une vie de famille tranquille sur une planète paumé où personne ne viendrait lui chercher des noises. Il avait l'argent pour ça, c’était évident, mais plus le temps passait, plus Dranor savait que cela n'arriverait probablement jamais, du moins pas avec Zora. C’était comme ça, il ne pouvait pas tout avoir, à son grand désarroi.
Soupirant un peu, il caressa la chevelure de l'apprentie Sith continuant sur le délicat sujet de l'argent :

''Écoute chérie... Risquer ma vie pour du pognon, c'est mon métier. J'ai un super gros projet et j'ai besoin d'un maximum de crédits. J'ai pas vraiment envie de te parler de tout ça maintenant, c'est pas encore l'heure, mais t’inquiète pas ça viendra.''

Le capitaine envoya un petit clin d’œil à la jeune sith. Alors que l'apprentie glissa sa main dans la sienne, le jeune homme l’écouta de nouveau, sur leur futur, ce qui les attendait. Cela ne serait pas rose, et elle le lui fit savoir, on ne pouvait pas dire, mais pour le coup, elle était plutôt honnête sur ce qui risquerait de lui/leur arriver. Alors qu'elle ne rajouta rien pendant quelques secondes, le contrebandier lui, en profita :

''Tu sais Zora, je sais parfaitement à quoi m'attendre, cette proposition, c'est moi qui te l'ai faite. Je me rends compte que c'est dangereux, très dangereux... Je suis probablement complètement siphonné pour t'avoir proposé mes services. Mais bon, j'ai envie d’être avec toi, et c'est la seule solution plus ou moins « logique » que j'ai trouvé.''

Le jeune homme fit une légère pause, fixant de ses yeux couleur azur ceux noisettes de Zora qui le surplombait, assise à califourchon sur lui, passant sa main aussi douce que meurtrière sur sa joue.

"Ce que je veux dire, c'est qu'il est fort probable que le prix à payer pour être ensemble soit la mort, voir pire... Est-ce que tu es prêt à prendre ce risque pour nous? Est-ce que tu es prêt à prendre ce risque pour moi?"

La discussion était d'un sérieux morbide, surtout après avoir fait l'amour... Mais le contrebandier devait reconnaître que c’était en effet important qu'ils en parlent ensemble. Le moment était certes mal choisi... Ou peut être un peu trop bien choisi ?
Dranor ne dit rien pendant quelques secondes, se contentant de profiter de la caresse sur sa joue, tout en posant ses mains sur la courbures de hanches de sa compagne. Cette Dame Noire... Une chose était sûr, s'il elle en était arrivé là, ce n’était sûrement pas pour rien et pas par le plus grand fruit du hasard. Elle devait être sans pitié, et surtout, Zora était son apprentie... Cela voulait dire qu'elle deviendrait sûrement comme elle, voir peut être même pire... enfin si ce n’était pas déjà le cas. Cette pensée fit froid dans le dos du contrebandier. Il le savait, il s'attendait à voir des morts, beaucoup de morts. Le coté qu'il avait décidé de rejoindre était tout sauf quelque chose en quoi il croyait, mais Dranor essayerai de vivre avec, ce serait difficile, très difficile... Peu être se ferait il totalement assimiler ? Devenant quelqu'un qui pourrait tuer de sang froid un innocent ? N’était il pas déjà ce genre de personne ? Ou bien cet aspect de sa personnalité était trop enfoui en lui pour qu'il s'en rende compte. Le jeune pilote ferma les yeux un instant pour chasser toutes ces pensées, les remplaçant par Zora. Ils seraient ensemble, ils s'aimeraient. Le capitaine Darinson soupira lentement, caressant toujours les hanches de sa compagne.

''Oui... je suis prêt à prendre ce risque pour toi et pour nous... Je t'aime Zora....''

Dranor rouvrit les yeux et fit basculer la jeune femme sur le dos, la surplombant ensuite.

''Je supporterais plus de vivre loin de toi. Je suis prêt à risquer tout ce que j'ai, peu importe ce qu'il arrive. C'est juste toi que je veux, juste toi *Oui et un peu d'argent aussi...* Je t'aime à en crever ma jolie... c'est plutôt de circonstance non ?''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Lun 1 Juil 2013 - 15:18








Zora gardait ses yeux plongés dans le regard de Dranor alors que ce dernier lui rétorquait avec son habituelle assurance qu'il savait parfaitement dans quoi il s'engageait. L'apprentie continuait d'en douter mais pensait malgré tout son amant capable de faire face à la situation. La mort ne lui faisait pas peur et il était prêt à ce sacrifice pour elle. L'humaine se sentait un brin mal à l'aise: c'était sans doute la première fois que quelqu'un était prêt à donner sa vie pour être avec elle. Ça lui faisait plaisir autant que ça lui faisait peur. Jusqu'à maintenant Dranor avait vu la facette d'elle qu'elle avait bien voulu lui montrer. Mais en venant sur Dromund Kaas avec elle le contrebandier verrait une part d'elle qu'il ne soupçonnait sans doute pas. Et comment réagirait-il alors? L'apprentie prit conscience qu'elle ne souhaitait pas que Dranor la suive par égoïsme, par peur de se révéler enfin totalement à lui. Et non par peur qu'il perde la vie en déplaisant à la Dame Noire...

- ''Je supporterais plus de vivre loin de toi. Je suis prêt à risquer tout ce que j'ai, peu importe ce qu'il arrive. C'est juste toi que je veux, juste toi. Je t'aime à en crever ma jolie... c'est plutôt de circonstance non?''

Zora revint à la réalité lorsque le contrebandier la renversa en douceur sur le dos et lui chuchota ces quelques mots. Elle se contenta d'une caresse sur la joue et d'un sourire mitigé pour commencer, le temps de chercher quoi répondre. En tant normal il lui suffisait de ce noyer dans le regard azur de son partenaire pour se sentir apaisée mais cette fois les choses étaient bien différentes. La jeune femme pivota ensuite sur le côté de manière à pouvoir coller son dos contre le torse de Dranor puis lui saisit les bras pour les entourer autours de sa poitrine, l'invitant à la serrer fort contre elle. Elle savoura un long moment cette douce étreinte, le regard fixé sur la paroi en duracier flambant neuve qui lui faisait face.

- "Tu es un imbécile Dranor Darinson..." souffla-t-elle enfin sur un ton partagé entre l'amusement et la résignation. "Et tu vas finir par me détester!"

L'apprentie ne préféra pas s'étendre sur le sujet et lui expliquer pour quelles raisons il en viendrait à la détester puis la repousser. Il s'en rendrait compte bien assez vite de toute façon. Si le contrebandier pensait que ça les rapprocherait, comme elle l'avait également pensé quelques semaines plus tôt, Zora avait l'impression persistante que cela ne les mènerait qu'à la mort.

*Tous les amants courent joyeusement à leur ruine après tout...* songea-t-elle avec un pâle sourire.

Elle se retourna doucement pour lui face et savoura le souffle chaud de son amant qui se répandait délicatement sur son visage. Cette promiscuité avec cet homme n'avait jamais été aussi réelle que dans ces circonstances, alors qu'elle envisageait de le perdre. Après tout c'était sans doute lorsque l'on était sur le point de les perdre que l'on prenait conscience de la valeur des gens et des choses et à quel point on les aimait. Une vague de tristesse menaça de la submerger mais l'entraînement de la jeune femme reprit le dessus. Elle laissa le côté obscur couler en elle, la rassurant, la calmant et lui insufflant une indéfectible confiance en elle. Les doutes furent vite chassés et l'apprentie endossa rapidement un air détendu.

- "Qu'on soit malgré tout très clairs sur ce que cela implique: il n'y aura pas de retour en arrière si tu entres à mon service. Ce n'est pas le genre de travail duquel tu peux démissionner comme il te chante. C'est ce que vous appelez un "point de non retour" dans votre jargon je crois bien..." reprit-elle avant de surprendre le regard de son compagnon puis lâcher un rire cristallin. "Je sais, je sais... Tu es conscient de tout ce que cela implique..."

Se faire du soucis pour les autres ce n'était pas vraiment son truc. Elle laissait ça aux Jedi et à leur stupide altruisme. Néanmoins elle ne pouvait s'empêcher d'étendre son intérêt à Dranor et en venait presque à le considérer comme une part vitale de son être. Et elle avait déjà de la peine à se surveiller elle-même et à se faire sa place dans la société impitoyable des Sith. Comment allait-elle pouvoir sauvegarder Dranor de cet océan impitoyable de traitrise et d'assassinats? Y arriverait-elle seulement? Y arriverait-il? Elle ne pouvait s'empêcher de le considérer comme un petit garçon qui faisait ses pas dans un monde qu'il n'était pas prêt à affronter. Cette comparaison, malgré la situation, lui arracha un autre sourire étincelant.

- "Une dernière chose et je te fiche la paix: tu me verras faire et dire des choses que la morale réprouve largement. Je ne te demande pas d'en faire abstraction mais de comprendre que je n'ai pas vraiment le choix. De comprendre que je n'ai jamais eu le choix!"

*Menteuse!* ajouta-t-elle pour elle-même. *Tu as le choix et tu le sais très bien. Ce que tu fais, tu le fais par plaisir, par instinct!*

Zora hésita un bref instant à lui parler d'Anarion, des prisonniers exécutés ou des enfants torturés mais se ravisa avec prudence. C'était encore le meilleur moyen de le perdre... A défaut elle s'écarta à regret de l'étreinte de son amant et se releva, capturant au passage les draps de soie qu'elle enroula autours de sa taille.

- "Je t'aime aussi!" lâcha-t-elle doucement à l'homme sur le lit.

Elle retourna vers ses vêtements et tira de l'une de ses sacoches une datacarte qu'elle lança à Dranor:

- "Tu trouveras les coordonnées de Dromund Kaas et les codes d'identification pour passer les défenses du secteur sur cette carte. Arrange-toi pour que ton navordi n'en garde aucune trace dans sa mémoire d'accord?"

Elle l'observa un instant en ne pouvant s'empêcher de se demander si elle pouvait réellement lui faire confiance puis franchit les quelques mètres la séparant de la douche avant de s'y engouffrer. Elle laissa volontairement la paroi de transpacier ouverte, autant pour inviter Dranor à la rejoindre que pour s'assurer qu'il ne faisait pas de copies de la datacarte à son insu. Elle lâcha ensuite un soupire de soulagement lorsque l'eau fraîche commença à se déverser sur sa peau.

- "En fait tu ne m'as pas dit: comment c'était Artorias pour toi? J'ai entendu dire qu'un cargo XS avait été abordé par une Sith. C'était toi? Et qui était cette Sith?"

Une pointe de jalousie qu'elle ne put étouffer monta en elle alors que les derniers mots franchissaient ses lèvres...


Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Lun 1 Juil 2013 - 18:58

Le contrebandier, serrant à présent la jeune femme dans ses bras l'écoutant tranquillement. Elle avait une petite attitude étrange, un petit quelque chose que le capitaine n'arrivait pas vraiment à cerner.  Elle ne cessait de lui répéter qu'il ne pourrait revenir en arrière et que tout ça était dangereux, mais le contrebandier avait déjà bien pesé le pour et le contre en son âme et conscience! Quoique... Enfin....pas du tout en fait...! Cela ressemblait plus à un énorme coup de tête, mais à quoi bon trop réfléchir? Si on réfléchit trop on ne faisait plus rien de sa vie! Et pour rajouter une touche d'humour dans toute cette agréable, mais non moins pesante situation, Dranor glissa tel un murmure dans le creux de l'oreille de Zora:

"Que l'on s'entende la dessus : JE décide de mettre MON talent à TON service car je suis le meilleur, ma chère et tendre! T’inquiète pas pour le point de non retour va !"

S'en suivant d'un léger rire malicieux. Oui, en fait, il fallait arriver à gérer son ego légèrement surdimensionné, et puis c'était un peu vrai, c'était lui qui s'était proposé! De plus, elle avait déjà vu l'animal de nombreuses fois à l'œuvre, il était doué, c'était inné, c'était indéniable! Comment ça ce n'est pas objectif comme avis? Mais bien sûr que si, je vous le garantis!
Pour ce qui était des choses qu'il verrait ou entendrait, Dranor n'était pas né de la dernière averse. Des sith, il en avait côtoyé, plus que des jedi, et malgré les relations qu'il avait par exemple avec Velvet' il était évident qu'elle avait un pète au casque, comme tout les sith, Zora y compris. Le schéma était toujours plus ou moins le même, quelque chose s'était passé pendant leur jeunesse et il avaient été récupérés et on avait "exploité" leur blessures. Après... Il pouvait bien se tromper mais, lorsqu'il les voyaient de battre avec cette lueur de folie dans les yeux, c'était un peu effrayant, ils avaient juste le goût du sang. Alors Darinson devrait se faire une raison, si Zora lui avait glissé a demi mots qu'il ne devait pas faire attention à ce qu'il allait voir ou entendre, ce ne serait pas pour rien. Elle n'avait pas le choix? On avait toujours le choix, il fallait juste savoir jusqu’où on était prêt à aller pour suivre ses convictions. Alors le cheminement intellectuel se fit rapidement dans l'esprit du capitaine: elle devait aimer ça d'une certaine manière. Ça pouvait se comprendre, le pouvoir et la puissance, qui n'en rêvait pas? Pour sa part bien sur que si, sauf qu'il rajouterait l'argent à sa liste. De toute façons avoir de l'argent, c'était déjà détenir un certain pouvoir sur les autres... Ce fût donc dans une caresse du bout des doigts sur la nuque de la jeune femme qu'il lui exprima calmement son point de vue:

"On beau dire ce qu'on veut... On à toujours le choix chérie... Mais on est pas obligé de parler de ça maintenant, pas vrai?"

Non, il n'avait pas envie d'en parler, pas tout de suite du moins. Le revers de la médaille allait arriver à un moment ou à un autre, c'était certain, mais la grande inconnue de l'équation c'était plutôt: à quel moment?

Un "je t'aime aussi.." qui semblait plus que sincère le ramena à la réalité, l'apprentie se leva du lit, lui envoyant une carte de donnée qu'elle avait préalablement récupère dans une petite sacoche. Le contrebandier écouta la marche a suivre, faisant tourner la perte carte électronique dans ses mains. Ça valait de l'or ce petit truc... La république payerait sûrement très cher pour avoir une porte d'entrée direct sur Korriban... L'idée était fort séduisante...
Mais la confiance était primordiale entre eux deux, si elle lui confiait ce petit bloc de donné, c'était qu'elle lui faisait confiance, où bien qu'elle le testait... De toutes façons les guéguerres entre l'empire et la république, ce n'était pas ses oignons, l'un essayerait de prendre le dessus sur l'autre, et dans ce grand jeu de la vie, la manière importait souvent fort peu...

"D'accord j'ai bien compris le truc, je m'occupe d'effacer toute traces dans la mémoire centrale du Raven, comme ça, aucun soucis..."

Terminât il sa phrase tout en regardant la jeune femme rentrer dans la cabine de douche. Alors que l'eau fraîche se déversait sur le corps presque parfait (du moins au yeux d'amoureux transit du pilote) la petite voix légèrement jalouse de sa compagne se fit entendre. Alors comme ça on avait entendu parler de ses frasques... bien sur que c’était lui... Quel autre imbécile que lui aurait fait grimper une sith dans son vaisseau pour lui sauver la mise... ? D'un léger rire, le contrebandier se leva de sur le lit, venant rejoindre la jeune femme au yeux noisette sous le jet frais de la douche.
Venant de dos la ceinturer de ses mains, le pilote vint poser son menton sur son épaule :

''Ne serait-ce pas une pointe de jalousie dans ta voix ma chère Zora ?''

Un autre rire vint sortir d'entre ses lèvres avant que celui ci ne poursuive :

''Artorias, ça s'est plutôt bien passé j'ai envie de dire ! Mieux que je pensais d'ailleurs. J'ai sortit tout mes tours de passe passe de mon chapeau ! Et puis sinon... quel autre guignol altruiste aurait osé ouvrir son sas pour sauver un ennemi qui s’était aussi brillamment battu... Bien entendu que c’était moi...Oui... Je sais... Je suis trop altruiste... Mais ça va me passer''

Le contrebandier fit une légère pause, caressant le ventre de la jeune femme avant de reprendre :

''Pour ce qui est de la pilote c’était une sith oui, qui répondait au joli ptit nom de Darth Xarkan, jsuis pas près de l'oublier ce nom là... La greluche à commencé à me déglinguer le vaisseau, et les greluche qui prennent un malin plaisir à démonter mon vaisseau, ça m’énerve un max... T'as pas de soucis à te faire mademoiselle la jalouse ! Je sais que je suis un homme à femmes, c'est dans mes gènes, c'est comme ça ! Mais t’inquiète pas je suis rien qu'à toi hein... et puis....moi aussi je suis un grand jaloux, alors j'imagine que ça s'équilibre pas vrai ?''

Le capitaine Darinson relâcha sa prise pour que la jeune apprentie se tourne vers lui, alors qu'il planta ses yeux azur dans les siens noisette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Mar 2 Juil 2013 - 2:08








- ''Ne serait-ce pas une pointe de jalousie dans ta voix ma chère Zora?''

Zora ne put s'empêcher de sourire tout en constatant avec plaisir que Dranor ne pouvait pas le voir vu qu'elle lui tournait le dos.

- "Jalouse, moi?" protesta-t-elle pour la forme sur le ton de la plaisanterie. "Allons bon..."

Elle avait beau essayer d'adopter une attitude sereine, il était déjà trop tard: Dranor avait perçu la jalousie dans sa question et il semblait disposé à plaisanter un peu là-dessus. D'ailleurs la suite de ses propos concernant une certaine Xarkan n'atténua pas ce ressenti chez Zora, bien au contraire. L'apprentie sentit un nuage de haine monter en elle et ce ne fut pas les explications du contrebandier qui contribuèrent à l'atténuer. L'apprentie savait très bien que Dranor chérissait plus que tout - plus qu'elle? - son vaisseau et imaginait fort bien la colère qu'il avait du ressentir en voyant la guerrière tenter de tout casser à bord. Mais même si elle ne se faisait pas de soucis quant à la fidélité de son amant, Zora ne put s'empêcher de noter soigneusement le nom de "Xarkan" dans un coin de son esprit en attendant la première occasion de lui faire la peau. Peut-être parce que cette dernière était réputée pour jouer et abuser de ses charmes au sein de l'Ordre Sith. Et l'apprentie imaginait sans peine la guerrière tenter de faire du rentre dedans à Dranor dans le but de le déstabiliser. C'était tout simplement inacceptable! Et même si la caresse de la main du contrebandier sur son ventre la détendait quelque peu, l'apprentie était bien décidée à obtenir réparation...

*Je vais t'apprendre ce que les mots "chasse gardée" signifient, salope!* songea-t-elle avec une moue de désapprobation.

Le fait que Xarkan ne faisait que son travail et ignorait qui était Dranor n'étaient en rien des circonstances atténuantes. Lorsque son amant la retourna avec douceur contre lui et la gratifia de l'un de ses regards qui ferait fondre même les glaces les plus enfouies de Hoth, Zora rangea cependant le dossier "Xarkan" dans un coin de son esprit afin de profiter pleinement de son homme. Elle le gratifia d'un sourire carnassier en songeant à ses derniers propos et pointa un doigt accusateur sur le torse musclé du contrebandier:

- "Tu sais que tu es un homme à femme, vraiment?" répéta-t-elle sur un ton aussi amusé qu'irrité. "Et c'est de cette façon que tu essaies de me dire que je n'ai rien à craindre? Tu as peut-être un ego aussi surdimensionné qu'une planète mais il faut bien reconnaître que tu peux encore fais des progrès en ce qui concerne ta façon de parler aux fem... de me parler!"

Elle soutint son regard un instant en tentant de garder son air désapprobateur mais ce fut rapidement un sourire qui le remplaça avant qu'elle ne baisse le regard avec résignation:

- "Le pire c'est que je crois que ton irritante assurance en toi est l'une des choses qui m'ont faite craquer..." lâcha-t-elle à mi-voix.

Zora se rassura néanmoins en se disant que si Dranor était effectivement un grand jaloux, elle aurait facilement de quoi lui rendre la monnaie de sa pièce. Sauf qu'elle n'avait pas encore eu la possibilité de se faire aborder par un Sith séduisant, elle...

- "J'espère simplement que te faire aborder par de jolies femmes n'est pas une habitude chez toi! Je crois que je détesterais ça! En fait j'en suis même totalement certaine!"

L'apprentie lui décocha un clin d’œil avant de se lover contre son amant, entourant sa taille de ses bras comme pour mieux l'attirer contre elle.

- "Bref... En attendant, Monsieur Darinson, que penseriez-vous de me faire partager un peu de ce fameux "altruisme" dont vous avez le secret, hein?"

L'invitation était assez équivoque et elle n'eut pas vraiment besoin de motiver Dranor à se lancer dans une étreinte passionnée, du genre de celles que des amants ne s'étant pas vus depuis des semaines sont en droit d'attendre à leurs retrouvailles. Leurs deux corps chauds s'unirent sous la caresse de l'eau et Artorias, Xarkan et tout ce qui se passait autours d'eux disparurent rapidement pour ne laisser la place qu'à un océan de douceur et de plaisir. La douche se prolongea délicieusement et - une fois n'est pas coutume, Zora aurait donné tout ce qu'elle avait pour que cet instant dur éternellement. Malheureusement toute bonne chose à une fin, dit-on, et ce fut donc heureux mais fatigués que le couple se retrouva allongé sur le lit, enlacé.

Les soucis de l'apprentie revinrent l'étreindre à la gorge alors qu'elle caressait d'un geste nonchalant le bras que son amant avait passé autours de ses épaules. Le souffle chaud de Dranor dans son oreille n'arrivait pas à lui enlever de l'esprit la douloureuse perspective de le perdre lorsqu'il apprendrait ce qu'elle avait fait sur Artorias ou même avant. Les rumeurs courraient toujours plus vite que la vérité et elle était prête à parier que l'on parlait déjà sur Dromund Kaas de ce qu'il s'était passé sur la planète éloignée qui avait vu naître le Chancelier Suprême de la République. Ne restait plus qu'à choisir si elle préférait que le contrebandier apprenne tout ça de sa bouche ou de celle d'un autre...

- "Je... J'ai tué des millions de personnes sur Artorias..." avoua-t-elle finalement d'une petite voix. "J'ai ordonné le bombardement planétaire de l'une des cités de la planète pour capturer un seul homme, j'ai fais exécuter des familles prisonnières dans le seul but de jouer avec le sens moral d'un padawan et j'ai torturé des enfants pour en faire souffrir psychologiquement un autre alors que je n'y étais pas obligée. Et... Et je ne regrette absolument rien..."

Zora ferma les yeux tout en se crispant. Elle était consciente du contraste de ces propos avec le moment de détente et de bonheur que Dranor et s'en voulaient de briser cet instant de félicité. Mais elle devait le lui dire sous peine de le perdre à tout jamais. A supposer que ce ne sois pas déjà le cas...

N'arrivant pas à relever la tête pour croiser le regard qu'elle imaginait désapprobateur de l'homme qu'elle aimait plus que tout, la jeune femme se contenta de garder sa tête posée sur son épaule en attendant avec anxiété une réaction de sa part...


Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Mar 2 Juil 2013 - 16:15

Après une petite crise de jalousie très compréhensible suivit d'une dose d'altruisme bien placée et de retour sur le lit, Dranor commençait à se demander si tout les deux ne seraient pas bloqué dans une sorte de boucle temporelle les transportant sans cesse du lit à la douche et ainsi de suite... Bien sur il n'avait pas à s'en plaindre, les moments d'intimité pour eux s'étaient réduit tel une peau de chagrin durant les dernières semaines, guerre oblige! Mais le couple momentanément rassasié profitait avec plaisir de ce moment de volupté si agréable. Cependant, comme auparavant, Zora semblait bizarre, et ce petit quelque chose commençait vraiment à chiffonner le contrebandier.

"Bon... Qu'est ce qui se passe Zora...?"

Autant tirer les choses au clair tout de suite, les cachotteries ce n'était pas son fort, et puis peut être qu'en connaissant la raison de ce "mal être" tout s'arrangerait? Oui probablement !

La jeune femme, lovée dans les bras de son contrebandier d'amant, lui racontât d'un aplomb assez extraordinaire ses "faits d'arme", le tout avec sa petite voix de souris.
Sur le coup, le capitaine Darinson ne sut pas trop comment réagir, restant un peu sous le choc de ces révélations. Elle devait faire de l'humour... De l'humour à la sith, oui, sans aucun doutes...

"Haha... Elle est bien bonne celle là.... Toi t'as un sacré sens de l'humour dis don...."

Dranor fut coupé par la réaction de l'apprentie. Il la sentit se crisper nerveusement à ses cotés. Alors si c'était une blague, elle était vraiment de mauvais goût et si c'était la vérité ce serait encore pire que du mauvais goût...
Mais, le doux rêve venait de tourner au cauchemar, ce n'était pas une sorte de plaisanterie dont le capitaine se trouvait être le dindon de la farce, mais la vérité, la triste vérité. " Mesdames et messieurs, ici le capitaine Darinson, bouclez votre ceinture, le vaisseau est en flammes, nous allons « atterrir... » "

Tu parles d'un atterrissage, captain...y'a un putain de barrage qui à cédé et des tonnes d'emmerdes qui vont se déverser! Ah, il la savait vicelarde, mais là quand même, c'était de la folie pure! Le contrebandier quitta brusquement le lit, laissant la jeune femme seule au milieu. Il avait besoin de se prendre un petit remontant, là ça s'imposait carrément..
Fouillant de sa main cybernétique dans un tiroir de la commode, Dranor en retira une bouteille de whisky de secoure, avant de la déboucher et de s'en torcher quelques bonnes rasades, ne laissant échapper qu'une quinte de toux comme seul réponse. Allait il embrasser une nouvelle carrière de pochtron pour oublier ce qu'il avait entendu? C'était bien possible... Toujours de dos et nu comme un vers ne laissant à Zora que la vision d'une paire de fesses et d'un dos complètement tatoué, Dranor répondit finalement après un long silence pesant.

"J'avoue... J'avoue que j'ai pas toujours le tour pour me faire pardonner, mais là pour ce qui est de plomber l'ambiance... Là je dois dire que tu as battu tout les records..."

Le jeune homme lança rageusement le bouchon de la bouteille de whisky dans un coin de sa cabine. Oui des gens il en avait tué, mais ça s'était toujours limité à des pirates ou des mercenaires, pas des innocent grand dieux... Un encore, à la rigueur ça pouvait passer, mais des millions, des gamins? Bordel.... Ça lui foutrait littéralement le tournis...

"Zora... Putain! Mais qu'est ce qui tourne pas rond? Je.. Tu..."

Le capitaine n'arrivait pas vraiment à décrire ce qu'il ressentait, tout était relativement confus dans son esprit. Devait il vraiment se rendre sur Korriban? La raison le poussait à dire non, mais son cœur largement malmené par les révélation de la jeune femme nue étendue dans son lit ne le laissait pas indifférent.

Enfilant son pantalon, Dranor s'assura d'avoir rangé la carte de donné dans sa poche, et se retournant ensuite vers elle, il la regarda sévèrement de ses yeux azur.

"Pour quelqu'un qui n'a pas vraiment le choix je trouve que ça ne te perturbe pas trop!"

Il errait à présent, dans la cabine, faisant les cents pas, ne sachant pas vraiment quoi dire d'autre ni ce qu'il allait faire. Une chose était sûr, elle y avait été franco, il ne pouvait pas lui en tenir rigueur... c'était peut être là la seul circonstance atténuante, ça faisait quand même maigre...
Pinçant sa lèvre inférieure entre deux doigts, trop de choses se bousculaient dans sa tête, il était littéralement assommé, perdu... Il lui fallait un cigare, oui voilà c'était ça la solution temporaire à ses problèmes ! Se dirigeant d'un pas décidé vers le sas de sa cabine, le contrebandier s’arrêta dans son encadrement avant de la regarder une nouvelle fois et de lui glisser du bout des lèvres :

''Imagine juste deux secondes, si c’était ton gamin que l'on avait torturé, puis tué, je veux même pas savoir comment.... Tu prendrais ça avec autant de « détachement » ? Pose toi juste la question...''

Il retourna ses yeux azur face à la cloison métallique du couloir, avant de terminer brièvement :

''Ou pas... à toi de voir... J'ai pas de leçons à te donner, jsuis pas ton père. Et puis là, de toutes façons, j'ai tout un tas de truc à faire...''

Le capitaine Darinson traversa le sas et son ombre qui dansait légèrement dans la lumière de la coursive disparut finalement.

''Accrochez vous mesdames et messieurs on à pas encore atterri....''
Se dit il pour lui même...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   Mar 2 Juil 2013 - 17:23








Zora regretta rapidement d'avoir parlé de ses actions à Dranor. Elle ne put s'empêcher de lui en vouloir lorsqu'il réagit comme toute personne sensée le ferait, c'est à dire en ne sachant pas vraiment quoi répondre. Elle sentait son trouble dans la Force aussi sûrement que l'on pouvait percevoir une étoile brillante dans la noirceur de l'espace. La jeune femme se redressa de manière à s'adosser au sommet du lit tout en l'observant vider plusieurs rasades de whisky d'affilées. Le genre de comportement qu'elle réprouvait en temps normal mais qu'elle pouvait totalement pardonner en cet instant. Un mélange de crainte et de colère s'insinua en elle alors qu'elle se demandait ce qu'elle pouvait bien répondre. Est-ce qu'elle pouvait seulement répondre quelque chose?

L'apprentie n'en démordait pas: ce qu'elle avait fait, elle l'avait fait pour l'Empire. La manière laissait sans doute à désirer mais, au final, seul le résultat importait. La fin justifiait les moyens, point!

Dranor avait déjà tué, elle en avait été témoin. Mais dans la majeure partie des cas il s'agissait de gens qui en voulaient à sa vie ou à la sienne. Et même si elle pouvait toujours tenter de relever le fait qu'il avait dézingué des gardes de la sécurité sur Mon Calamari des années plus tôt quelque chose lui disait que ce n'était pas vraiment le moment de le lui faire remarquer. Non, le mieux à faire était de rester stoïque et espérer que l'énervement légitime de son contrebandier disparaisse lentement. A supposer qu'il puisse un jour passer par dessus ce qu'elle venait de lui avouer...

Mais si Zora avait l'habitude de rester silencieuse face à sa maîtresse et accepter ses remontrances sans ciller, agir de la même manière avec quelqu'un d'autre était sincèrement compliqué. Elle ne se rendit pas compte qu'elle serrait ses poings, empoignant au passage le drap de soie qui recouvrait le lit. La peur s'effaça peu à peu pour laisser le champ libre à la colère. Et lorsque Dranor lui demanda comment elle aurait réagi si l'enfant torturé avait été le sien, l'apprentie ne put contenir plus longtemps les mots qui lui brûlaient la gorge.

- "Mon enfant? Si ça avait été le mien je n'aurai pas permis qu'il se fasse capturer et encore moins torturer. Et contrairement aux parents de ces gosses, j'aurais eu les moyens de les protéger. Les faibles périssent et les forts survivent! Et je sais que sous tes grands airs moralisateurs tu es parfaitement conscient que c'est la vérité! Pourquoi m'en vouloir à moi alors que je n'ai fais qu'exploiter une règle qui ne changera jamais?" cria-t-elle alors que son compagnon disparaissait dans l'une des coursives du Raven.

Elle leva la main et souleva une boîte qui traînait par terre avant de l'envoyer avec force à l'endroit où Dranor setenait encore quelques secondes auparavant. L'objet se fracassa contre la coursive et libérera son contenu - quelques datacartes - sur le sol métallique du vaisseau.

- "Et ne me tourne pas le dos quand je te parle, Darinson! Je ne suis pas le genre de femme que l'on jette comme ça!" explosa-t-elle avant de se recroqueviller sur elle-même.

Elle enfui son visage entre ses deux bras et réfréna avec peine une larme avant de se gorger du côté obscur. La Force, le seul allié sur laquelle elle pouvait réellement compter et qui ne lui ferait jamais faux bon. Une douleur lancinante lui vrilla les entrailles alors qu'elle se remémorait un sentiment qu'elle n'avait plus connu depuis sa plus tendre enfance: la peur d'être abandonnée, une fois encore. La peur de perdre la seule personne pour qui elle ressentait autre chose que de la haine ou du mépris...

*Tu as la Force, tu n'as besoin de rien d'autre...* tenta-t-elle de se consoler en serrant les dents.

Mais elle se mentait à elle-même et elle en était parfaitement consciente. Le désarroi laissa peu à peu place à sa froide capacité de raisonnement et elle se rendit compte que le capitaine avait emporté avec lui la carte de donnée renfermant les codes d'accès à la capitale Sith.

- "Putain c'est pas vrai..." soupira-t-elle avant de se relever d'un bond.

Elle attira à elle ses sabres d'un mouvement gracile de la main et se prépara à poursuivre Dranor pour lui reprendre ce qui désormais représentait un danger pour la sécurité de la planète et un sécurité pour sa propre survie. Si jamais la Dame Noire apprenait qu'elle avait osé donner ces informations à un homme qui à présent semblait se détourner d'elle, la récompense serait à la hauteur de la gravité de l'acte: la mort! L'apprentie en était parfaitement certaine...

Zora activa ses armes et se rua à la suite du contrebandier avant de finalement se stopper net. Deux forces commencèrent à lutter en elle: celle qui la poussait à sauvegarder son apprentissage et la seconde, plus pure, qui lui commandait de ne pas faire de mal à l'homme qu'elle aimait. Quelques secondes s'écoulèrent avant que la jeune femme ne parvienne enfin à faire un choix. Avec peine, perdue, elle fit disparaître les deux lames écarlates d'un simple mouvement du pouce. Ce qu'elle redoutait venait de se produire...

*Tu le savais que c'était pas une bonne idée! Tu le savais!* se remémora-t-elle en songeant à la contradiction entre sa formation et l'amour.

Se sentant impuissante, incapable de faire du mal à l'homme qui lui avait volé son coeur, l'apprentie donna un coup de poing rageur sur le mur de la coursive et la douleur qui s'en suivit, à défaut de lui faire du bien, la calma quelque peu. Ne sachant pas vraiment comment agir ni quoi dire, Zora retourna dans la chambre et attira à elle la bouteille de whisky avant d'imiter Dranor et d'en boire de longues rasades. La brûlure dans sa gorge lui arracha une grimace mais ne l'empêcha pas de prendre d'autres gorgées, comme si l'alcool pouvait être une solution...

La jeune femme enfila rapidement ses vêtements puis fixa l'armure wookie sur ses épaules avant de laisser un message à Dranor sur son terminal lui enjoignant de la rejoindre sur Dromund Kaas aussi vite que possible. Elle le relut en se demandant si ces quelques mots pouvaient convaincre le contrebandier de venir et le pousser à lui pardonner ce qu'il jugeait comme des erreurs morales avant de quitter la chambre puis le Raven. Elle sonda au passage le navire pour s'assurer que son amant n'était plus à bord avant de prendre la direction de sa navette. Le soldat qui montait la garde devant remarqua immédiatement la démarche malhabile de Zora et fit un pas en avant, estimant sans doute qu'elle avait besoin d'aide.

- "Est-ce que tout va bien apprentie? Vous avez l'air de..." commença-t-il avant qu'une volée d'éclairs ne le propulse contre la carlingue du vaisseau.

L'apprentie détestait plus que tout la sollicitude, qui sous-entendait un état de faiblesse. Et même si c'était vraiment le cas et qu'elle se sentait perdue comme rarement auparavant, il était hors de question de le montrer. Elle jeta un vague regard haineux à l'homme qui se relevait péniblement, son armure encore fumante à cause de l'assaut de Force, puis s'enfonça dans la navette et prit la direction de la cabine de pilotage:

- "Sur Dromund Kaas, immédiatement!" ordonna-t-elle sèchement au pilote en y arrivant. "Et, surtout, qu'on ne me dérange pas pendant le trajet!Avertissez-moi seulement lorsque nous serons arrivés!"

L'apprentie regagna sa cabine sans autre forme de procès et s'y enferma...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: No matter what happens... [Pv Zora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

No matter what happens... [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Corellia-