La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 132
Âge du perso : 32 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: Aspirant dans l'armée Républicaine
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)   Sam 9 Fév 2013 - 20:40

Randall "Striker" Mac Allistair










Nom : Mac Allistair

Prénom : Randall

Âge : 30 ans

Race : Humain (Corellia)

Côté de la Force : Lumineux bien qu'insensible

Rang désiré : Militaire : Major Aspirant (sous officier) de la 13 ème escouade d'assaut "Wolfpack"

Armes: Un fusil blaster lourd, Un blaster, Une grenade offensive.

Caractéristiques :

Force : 4
Dextérité : 5
Agilité : 4
Constitution : 3
Intelligence : 4
Sagesse : 2
Charisme : 3 (+1) = 4


Pouvoirs : Aucun


Points Forts : Sportif, débrouillard, intelligent, bon tireur, altruiste, il a tous les atouts d'un meneur d'hommes. C'est un homme de terrain, qui s'adapte bien très bien à tous les environnements et toutes les situations qu'il peut rencontrer. De même, il sait improviser sans aucune peine. Randy est également un bon danseur, grâce à maman, ce qui a fait le bonheur de plusieurs conquêtes d'un soir de perm.


Points Faibles : Randall est souvent obsédé par son objectif. Il est très mauvais perdant, et ne supporte pas de rater une mission. Peut être trop perfectible, il a tendance à vouloir commander. C'est peut-être grâce à cela qu'il gravit les échelons militaires rapidement. Certain pourraient croire qu'il est macho, mais dire qu'il est dirigiste serait plus approprié. Le Major a tendance à s'exposer au danger pour sauver un blessé ou simplement vouloir ramener son corps sans vie. Randall est également un très mauvais chanteur, grâce a papa, il n'a pas du tout l'oreille musicale. Karaoké, à proscrire: on ne peut pas être bon dans tout !


Caractère : Si vous rencontrez Randy en civil il aura l'air d'un gentil jeune homme, avec cependant un certain caractère. Il aime faire la fête avec ses amis, n'est pas contre une bonne murge de temps en temps mais ce n'est pas à proprement parler un résidu de cantina ou un pilier de bar, il en est même très loin. Mais lorsqu'il part au boulot, sur le terrain d'opération, son caractère change drastiquement, on pourrait presque croire qu'il possède une double personnalité. Randall devient sans remords, prêt à accomplir les objectifs qui lui on été assignés. Étant sous officier et meneur d'hommes, « Striker » comme ses soldats le surnomme, aime faire ressentir à ses soldats qu'ils sont importants, chacun ayant sa place qu'ils soient hommes ou femmes. Pour lui la cohésion d'un groupe est primordiale, et le faire ressentir est pour lui une priorité, si un est plus faible que les autres, c'est au groupe entier de l'aider. Il a un sens de l'honneur et du devoir envers la République Galactique mais pas seulement. Il serait prêt à mourir pour ce qu'il pense juste. Cela doit être en partie dû à son conditionnement militaire durant ses dix années de service actif au sein de l'armée républicaine. Malgré son caractère guerrier, il ferait sans peine un parfait père de famille, protecteur et aimant.


Description Physique : Randy est dans la force de l'âge à trente ans. Du haut de son mètre quatre-vingt-onze pour quatre-vingt-huit kilos, il n'est pas ce que l'on peut appeler un culturiste. Il est musclé mais pas de surplus, il est taillé pour l'endurance, non pour la force brute. Une touffe de cheveux châtains, dont le contour du crâne rasé court, laisse apparaître la coupe d'un militaire, ses yeux noisette et perçants fixent les gens d'une façon un brin désabusée. Quelques cicatrices fines parcourent sa joue droite, sur sa peau légèrement bronzée, sans toutefois tomber dans l’excès. Sur son ventre à coté d'une rangé d'abdominaux bien découpés, une large cicatrice entourée de peau brûlée à l'absence de pigmentation semble relativement ancienne (gracieuseté d'un éclat de shrapnel). Quelques tatouages de guerrier arpentent ses biceps dont l'insigne de la 13eme : une tête de loup. Aucun de ses tatouages ne contient de la couleur, tous sont en noir et blanc. Lorsqu'il est habillé en civil, il a l'air d'un jeune homme normal, à l'allure décontractée. En armure de combat... et bien, il a la classe.


Histoire : Né dans une famille de Coronet, famille tout ce qu'il y a de plus classique, Randall à connut une enfance heureuse. Pas de maltraitances, ses parents s'aimaient, et s'aiment toujours d'ailleurs. Il a grandit comme aurait grandit n'importe quel enfant de la classe moyenne au sein d'une famille équilibrée. Relativement bien instruit sans être un génie, le jeune homme très sportif se voyait faire une belle carrière de Huttball. Buteur fétiche dans son équipe amateur locale, il espérait être repêché pour passer les sélections professionnelles et en faire son métier. Cependant à l'âge de dix huit ans, au détour d'un entraînement, son sac de sport planté sur son épaule où pleuvait une chevelure longue et fournie, Randy resta planté devant l'affiche du centre de recrutement de l'armée Républicaine. Sur l'affiche, un homme en armure de plastacier couleur camouflage, plutôt jeune, un fusil blaster à la main, pointait son index vers lui, semblant le désigner. "Votre avenir, c'est maintenant" criait dans sa tête le slogan militaire écrit de rouge en bas de l'affiche. Cependant Randy ne s'attarda pas, malgré le regard que lui adressa derrière la vitre le sergent recruteur.

Quelques jours plus tard, repassant devant le bureau, Randall s'arrêta à nouveau, regardant l'affiche. Le sergent n'était pas dans le bureau cette fois, il était à l'entrée à coté de la porte, fumant une cigarette. Ce devait être la pause syndicale, bien que le jeune homme doutait fortement qu'il en ait une. S'arrêtant à hauteur du sergent, son sac de sport à la main, ils échangèrent un regard. L'homme avait la mi-trentaine, et si il était toujours sergent ce n'était sûrement pas le fruit du hasard, Randall était jeune mais pas stupide.

"Tu cherches un truc gamin?"

L'interpella le sergent.

"J'en sais rien m'sieur. Je regardais juste l'affiche"

Répondit simplement Randy.

"Tu fumes garçon?"

Enchaîna le Sergent, sortant son paquet ouvert dans sa direction. Le jeune buteur secoua un peu la tête faisant onduler ses cheveux longs.

''C'est bien garçon, commence jamais cette merde!"

"Je sais m'sieur"

Jetant sa cigarette le militaire en tenue fit ce qu'il savait faire de mieux:

"Ça t'intrigue l'affiche? Tu as cinq minutes?"

Hésitant, Randall répondit:

"Je sais pas trop... J'ai pas trop de temps, je dois aller à un rendez vous avec ma copine..."

"Cinq minutes c'est pas long, garçon!"

"D'accord cinq minutes pas plus m'sieur."

Le joueur de Huttball resta deux heures, il avait raté son rendez vous. Sa copine l'avait largué, ne se sentant manifestement pas le centre de la galaxie. Mais il avait signé, le sergent avait l'air de s'y connaître dans son boulot. Randy avait choisi, pas vraiment sous la contrainte, il voulait devenir quelqu'un, servir la bonne cause, l'armée c'était comme une équipe de Huttball, la camaraderie face à l'adversité.

Ses parents furent cependant fiers de lui, savoir leur fils futur militaire au service de la République Galactique... C'était pour eux un honneur. Peut-être ferait-il carrière? Peut être deviendrait-il général?

L'année qui suivit laissa place au « Boot Camp ». Il fut envoyé loin de chez lui, loin de sa famille. Sa coupe de jeune surfeur mourut sous les dents acérées de la tondeuse du coiffeur, laissant place à la coupe militaire standard. Sous le joug d'instructeurs durs et intraitables, les jours et les nuits se succédèrent, et l'expression : « A chaque jours suffit sa peine » prit toute son ampleur. Son corps n’était plus que douleur et souffrance mais le jeune garçon ne se laissa pas aller. Randy allait puiser dans ses dernières ressources pour accomplir l'objectif qu'il s’était donné. Pour lui, et pour que sa famille soit fière. L'abandon et le rejet, ne pas être celui dont on espérait tant... C'était ce que le jeune homme redoutait le plus. Pendant presque un an d’entraînements intensifs, de réveils nocturnes, de stages de survie en forêt, dans le désert, la République fit finalement de lui un homme, un bon soldat.

Il avait appris vite. Finalement incorporé dans la 13ème escouade d'assaut républicaine, la 13ème ''Wolfpack'', composée de douze membres et d'un officier. Le jeune garçon ne fut pas accepté avant de faire ses preuves. À son arrivée, il eut droit à l'incontournable "bite au cirage", les traditions étaient ce qu'elle étaient. Tout le monde y était passé et, dans une unité combattante, il valait mieux serrer les dents et subir ce bizutage que vouloir faire son malin. Mais la treizième, contre toute attente, était avant tout une bande de copains, la fraternité, la famille. Mais lui pour l'instant il n'était que le bleu bite, le soldat de deuxième classe n'ayant jamais connu le baptême du feu en dehors des simulations à tirs réels. Il se sentait à part, on ne lui adressait pas souvent la parole. Comme disaient les autres soldats : « Pourquoi on irait te causer et faire connaissance quand on sait que tu vas bientôt clamser Bleu Bite! » Mais l'ambition l'habitait, Randy était sorti deuxième lors des notations finales du Boot Camp, il allait leur montrer à cette meute de loup...





-------------Opération Werewolf -------------




"Drop zone dans une minute les gars!"

Balança par le sas le pilote du transport des troupes aéroportées. La D.C.A faisait vibrer le vaisseau dans tous les sens mais une bonne ambiance régnait, une ambiance presque joviale.

"Bien reçu Mitch'! Allez les copains, préparez-vous! Faites-moi une sortie sans bordel et en position de couverture sur 360 degrés, comme à l'entraînement. Burton, tu prends le mortier avec Bleu Bite."

Le Bleu Bite ce n'était plus Randy. Huit ans plus tard, c'était lui qui commandait l'escouade. Le jeune garçon auquel on avait joyeusement tartiné le sexe de cirage à rangers avait su gagner le respect de ses coéquipiers. Randy avait passé avec brio sa première mission, son baptême du feu, et tout le monde l'avait acclamé, tel le fils prodigue que tous attendaient. C’était ça la « vraie » famille. Avec le temps et ses faits d'arme, le jeune homme fut vite repéré par ses supérieurs. Son sens tactique aiguë et ses habilitées à se battre le catapultèrent dans le monde des gradés. Les missions de combat et de maintien de l'ordre s’étaient enchaînées à un rythme effréné, jusqu'au jour où Randall vint remplacer le Major Dexter qui tomba au combat, terrassé par une salve de mortier. Il avait vu des morts, des blessés, des amputés, des estropiés à vie. Son groupe ne faisait pas partie de ce que l'on appelait communément des commandos, juste une petite escouade qui s'occupait la plupart du temps de pirates, de bases d'insurgés, de mercenaires et de groupuscules armés sur diverses planètes. Pour l'heure il s'agissait d'un groupe de rebelle plutôt bien armés qui s'étaient appropriés un village sur une planète de la bordure extérieure dont le nom fût classé top secret. Dans la galaxie, tout ne se savaient pas... Et peut être était-ce mieux ainsi.

Les hommes se mirent debout, une main solidement accrochée aux montants placés sur le plafond.

"Quinze secondes sur Lima Zulu Striker, quinze secondes!"

"Bien reçu Mitch'!"

Les patins du vaisseau de transport touchèrent le sol recouvert d'un sable couleur ocre et au top de Randy l'équipe de douze soldats évacua en moins de sept secondes par les portes latérales se plaçant tout azimuts pour protéger le départ du vaisseau. Se faire déposer ici était une manœuvre gonflée, la tourelle de défense aérienne étant réputée mortelle. Mais Mitchel, le pilote, était un cinglé. C'était d'ailleurs pour ça que Striker l'avait choisi pour cette mission.

"Dust off!"

Cria le pilote dans le comlink du Major Mac Allistair.

"Vautour de Écho Alpha unité trois, bien reçu"

Répondit Striker, saluant le pilote de la main. Il regarda le transport repartir presque dix secondes après qu'il ait touché le sol. Randall envoya ses ordres toujours par comlink à son groupe:

"Allez les p'tits loups! Progression en colonnes décalées par bonds successifs."

Suivant les ordres à la lettre, les hommes du rang progressèrent vers le village qui devait contenir une trentaine d'habitants. Les rebelles insurgés ne l'avaient pas épargné, quelques maisons blanches étaient éventrés et en flamme. Arrivés à environ 500 mètres des habitations, le Major ordonna à ses hommes de se mettre à l'abris d'une barre rocheuse alors qu'une pluie de projectiles énergétiques s'abattaient sur le chemin de leur progression.
Montant sur la crête pour observer le terrain, Randy sortit une paire de jumelles pour observer le théâtre d'opération. A l'entrée du village, bien alignés les un à coté des autre, les habitants - femmes, hommes et enfants - gisaient morts... Pas de jaloux! Le sergent serra les dents.

"Bande de fils de chiennes..."

S'exclama Striker, continuant de balayer le village pour essayer de déterminer les forces en présence. Une batterie de D.C.A, deux chars, et au moins une vingtaines d'insurgés. Les civils devaient être tous morts, pas la peine de faire dans la dentelle. Les ennemis, eux, ne l'avaient pas fait.

"Bleu Bite: sors les munitions ioniques de ta musette! Burton: déploie le mortier, envoie une salve de trois sur l'azimut unité cinq sept! Relèvement deux deux!"

L'objectif premier était avant tout le véhicule de défense aérienne. Le temps que Burton déploie le mortier, Randy couru jusqu'à « Toctoc », l'opérateur radio, et demanda une frappe aérienne en usant de son communicateur:

"Red sky de écho alpha unité trois, de contrôleur aérien avancé. Demande frappe au coordonnées: bravo cinq sept neuf, tango sept deux unité , carré six, on se débarrasse de la D.C.A avec le mortier! Frappe basse altitude recommandée. Pas de civils, vecteur de sortie d'attaque par le nord est, présence probable d'unités ennemies dans les montagnes. Transformez moi ça en putain de parking! Over."

L'artilleur Burton, et le deuxième classe Bleu bite pilonnaient le véhicule alors que de chaque cotés de leur position s'abattaient toujours des obus. Écoutant la réponse de la force de frappe Red sky, Randy baissait la tête à chaque impacts. Une fois les deux chars détruits, ils pourraient enfin lancer l'assaut sur le reste des troupes si, du moins, il en restait quelque chose... Bon dieu qu'il aimait ça: L'adrénaline... C'était bien meilleure qu'une partie de Huttball.

"De Red sky: bien reçu fort et clair, E.T.A trois minutes."

"Roger Red sky, Écho Alpha unité trois, over !"

Gueulant au travers des détonations, Striker informa ses hommes de l'arrivée imminente de la force de frappe aérienne. Ça allait péter sec dans le village, ce n'était pas la première fois que le Major demandait ce genre de renforts et à chaque fois, c'était un véritable feu d'artifice. Les chasseurs bombardiers de l'armée républicaine sortirent de leur boucle d'attente, piquant au cap est, leurs réacteurs léchaint le ciel sans nuage de la planète désertique, perforant le mur du son. Ils filaient à présent au ras des dunes dans un vacarme assourdissant.

Au bout des trois minutes de combat dans le désert, les vaisseaux de la républiques arrivant au dessus du village à la vitesse de l’éclair larguèrent leurs huit charges énergétiques. Les hommes de la treizième , après avoir détruit la D.C.A, regardèrent les ogives exploser avec une force extraordinaire tout en baissant la tête pour contrer le souffle de la détonation. Randy ordonna à Burton de continuer de pilonner le village avec le mortier et, se levant, sonnat la charge d'un cri guerrier. Le groupe, sortant du couvert de la barre rocheuse, courut en direction du village d'où un épais nuage de fumée noire s'élevait vers le ciel. Randy était en tête, il n'était pas le type de sous officier à se cacher derrière ses troupes après avoir donné un ordre. Il commandait, certes... Mais Randall tenait à participer pleinement, à risquer sa vie comme les autres et à mourir s'il le fallait. Pour la République!

Le reste de l'attaque se passa comme toujours: des échanges de coups de feu, des rafales, des explosions. Mais les hommes de la treizième finirent le boulot sur le terrain, le village était détruit et ses habitants tous tué. On ne pouvait pas toujours faire des miracles, il fallait savoir composer avec toutes les variantes et inconnues d'un problème. C'était ça, être un meneur d'hommes! C'était ça, être un militaire!

Quelques minutes après la fin des hostilités, assis sur un rocher, une cigarette à la bouche, Striker communiquait avec le commandement des opérations sur les dernières informations de l'assaut. Ce faisant, il ne pouvait s'empêcher de regarder la file de cadavres. Hommes, femmes, enfants. Pas de distinction. Quel folie pouvait parfois passer par la tête des êtres doués d'intelligence? L'intelligence que l'on nous avait donnée n'était-elle pas un beau cadeau empoisonné? C'était une très bonne question existentielle... La vie pouvait parfois être si belle et si douce, mais pas partout, ni pour tout le monde. Dans la galaxie de nombreux groupes, comme celui qu'ils avaient combattu, voulaient se tailler leur part du gâteau. A n'importe quel prix. La république, quant à elle, était là pour s'assurer que leur part n'était pas trop grosse.

Alors que le jeune militaire de trente ans raccrochait le combiné radio, il tira une dernière bouffée sur sa cigarette. Il ne fumait pas souvent, juste après les phases de stress ou après avoir fait l'amour. L'amour... Ces dernières années il ne s'était pas vraiment penché sur la question. Vivre avec un militaire? Il fallait probablement être folle, pensée qui arrachât un sourire au sergent alors qu'il écrasait le mégot du talon de sa ranger usée par des années de baroude.
Puis, d'une voix portante à l'intention de ses hommes, il s'exclama:

"Allez la meute, on décroche! Nouvel objectif: recherche et destruction! On doit nettoyer les montagnes et terminer le taf!"

Posant son blaster sur son épaule, Striker prit la tête du petit groupe de soldats. Marchant dans la poussière et le sable, le sergent mena ses hommes dans les montagnes où les attendaient encore deux semaines de combats acharnés.

Être responsable d'une escouade c'était aussi en porter l'entière responsabilité. L'avant-dernier jour de l'opération, le première classe « Benny » - de son vrai nom Ben Stanford - fut fauché par la rafale d'un tireur embusqué. Il tomba dans le creux d'une vallée qui ne portait pas de nom. C'était un brave garçon, tout comme Randy à l'époque où il avait terminé ses classes. Mais Ben, lui, n'avait pas de famille. Les seuls qui le pleurèrent furent les gars de la treizième, portant son corps sur des kilomètres de routes montagneuses . Les jeunes combattants s’étaient relayés les uns après les autres, Randall ne faisant pas exception, Major ou pas. Ils ramèneraient son corps à la sueur de leurs fronts, quoi qu'il leur en coûte! On lui donnerait les derniers honneurs militaires et Striker lui rendrait un hommage vibrant.

Malgré la souffrance due à la perte d'un frère, un ami, un compagnon, la treizième en avait gagné un autre; Bleu Bite fut rebaptisé "Psycho". Il avait passé son baptême du feu avec succès, montant seul à l'assaut d'un nid de blasters lourds, le reprenant au main des insurgés. A présent lui aussi faisait partie de la famille... Mais Randall lui colla néanmoins un pain dans la tête: être courageux, c’était bien. Inconscient et mort, il n'aiderait plus le groupe...

Le combat, c'était la vie de Randy. Il resta au sein de la treizième après ce théâtre d'opération, bien que l'on lui ait proposé d'autres affectations. Mais durant tout ce temps le jeune homme avait mis sa vie de coté. Randall avait le sentiment d'être passé un peu à coté de sa vie civile: n'était il pas temps d'essayer de construire quelque chose en dehors de l'armée? Les soirées de bringue avec les copains et les "femmes à militaires" pendant les Perms n'étaient pas une finalité. Lui cherchait quelque chose de différent, de plus profond. Rêver, ça ne coûte pas cher après tout...





Composition de la Treizième escouade d'assaut républicaine ''Wolfpack''






- Major : Randall ''Striker'' Mac Allistair (Chef du dispositif)
- Sergent : Owen ''Doc'' Stiig (Docteur)
- Caporal : Izler ''Kéké'' Tal'juan (Soutien)
- 1ere classe : Firens ''Toctoc !'' Thai (opétateur radio)
- 1ere classe : Merryl ''La fesse'' Zulfnar (Sniper)
- 1ere classe : Salman ''Burton'' Burtonii'tchita (opérateur mortier)
- 1ere classe : Jennifer ''Jen'' Akuhatz (servant mortier)
- 1ere classe : Lloyd ''Boomer'' Snaïho (dispositif anti-char)
- 1ere classe : Elena ''Babydoll'' Torn (fantassin)
- 1ere classe : Maximilian ''Max'' Stuuds (fantassin)
- 1ere classe : Cypher ''Psycho'' Tadler (fantassin)
- 2eme classe : Adam ''Bleu Bite'' Darinson (fallait bien que j'en case un quelque part!)

Question HRP : Comment avez-vous connu le forum ? : bah je suis un reroll de Dranou et Jake


Dernière édition par Randall Mac Allistair le Mar 12 Fév 2013 - 21:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 132
Âge du perso : 32 ans
Race : Humain

Feuille de personnage
Activité actuelle: Aspirant dans l'armée Républicaine
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)   Mar 12 Fév 2013 - 21:33

Voila c'est terminé! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)   Mer 13 Fév 2013 - 2:45


Salut et (re)bienvenue! o/

Alors c'est tout bon en ce qui me concerne: histoire sympa, bonne ortho, caractéristiques ok...


N'oublie pas de mettre un lien vers cette fiche dans ta signature! Wink

Bon jeu! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2487
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)   Mer 13 Fév 2013 - 10:16

Bonjour et bienvenue. En effet, tout est parfait, tu es donc validé! Bienvenue à toi Wink

N'oublie pas de mettre le lien de ta fiche de biographie en signature!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Non-Utilisateurs de la Force-