Le RPG Star Wars par forum // Qualité RP, intrigues & évolution... Immergez-vous !
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Randall "Striker'' Mac Allistair (terminé)   Sam 9 Fév 2013 - 20:40

Randall "Striker" Mac Allistair










Nom : Mac Allistair

Prénom : Randall

Âge : 30 ans

Race : Humain (Corellia)

Côté de la Force : Lumineux bien qu'insensible

Rang désiré : Militaire : Major Aspirant (sous officier) de la 13 ème escouade d'assaut "Wolfpack"

Armes: Un fusil blaster lourd, Un blaster, Une grenade offensive.

Caractéristiques :

Force : 4
Dextérité : 5
Agilité : 4
Constitution : 3
Intelligence : 4
Sagesse : 2
Charisme : 3 (+1) = 4


Pouvoirs : Aucun


Points Forts : Sportif, débrouillard, intelligent, bon tireur, altruiste, il a tous les atouts d'un meneur d'hommes. C'est un homme de terrain, qui s'adapte bien très bien à tous les environnements et toutes les situations qu'il peut rencontrer. De même, il sait improviser sans aucune peine. Randy est également un bon danseur, grâce à maman, ce qui a fait le bonheur de plusieurs conquêtes d'un soir de perm.


Points Faibles : Randall est souvent obsédé par son objectif. Il est très mauvais perdant, et ne supporte pas de rater une mission. Peut être trop perfectible, il a tendance à vouloir commander. C'est peut-être grâce à cela qu'il gravit les échelons militaires rapidement. Certain pourraient croire qu'il est macho, mais dire qu'il est dirigiste serait plus approprié. Le Major a tendance à s'exposer au danger pour sauver un blessé ou simplement vouloir ramener son corps sans vie. Randall est également un très mauvais chanteur, grâce a papa, il n'a pas du tout l'oreille musicale. Karaoké, à proscrire: on ne peut pas être bon dans tout !


Caractère : Si vous rencontrez Randy en civil il aura l'air d'un gentil jeune homme, avec cependant un certain caractère. Il aime faire la fête avec ses amis, n'est pas contre une bonne murge de temps en temps mais ce n'est pas à proprement parler un résidu de cantina ou un pilier de bar, il en est même très loin. Mais lorsqu'il part au boulot, sur le terrain d'opération, son caractère change drastiquement, on pourrait presque croire qu'il possède une double personnalité. Randall devient sans remords, prêt à accomplir les objectifs qui lui on été assignés. Étant sous officier et meneur d'hommes, « Striker » comme ses soldats le surnomme, aime faire ressentir à ses soldats qu'ils sont importants, chacun ayant sa place qu'ils soient hommes ou femmes. Pour lui la cohésion d'un groupe est primordiale, et le faire ressentir est pour lui une priorité, si un est plus faible que les autres, c'est au groupe entier de l'aider. Il a un sens de l'honneur et du devoir envers la République Galactique mais pas seulement. Il serait prêt à mourir pour ce qu'il pense juste. Cela doit être en partie dû à son conditionnement militaire durant ses dix années de service actif au sein de l'armée républicaine. Malgré son caractère guerrier, il ferait sans peine un parfait père de famille, protecteur et aimant.


Description Physique : Randy est dans la force de l'âge à trente ans. Du haut de son mètre quatre-vingt-onze pour quatre-vingt-huit kilos, il n'est pas ce que l'on peut appeler un culturiste. Il est musclé mais pas de surplus, il est taillé pour l'endurance, non pour la force brute. Une touffe de cheveux châtains, dont le contour du crâne rasé court, laisse apparaître la coupe d'un militaire, ses yeux noisette et perçants fixent les gens d'une façon un brin désabusée. Quelques cicatrices fines parcourent sa joue droite, sur sa peau légèrement bronzée, sans toutefois tomber dans l’excès. Sur son ventre à coté d'une rangé d'abdominaux bien découpés, une large cicatrice entourée de peau brûlée à l'absence de pigmentation semble relativement ancienne (gracieuseté d'un éclat de shrapnel). Quelques tatouages de guerrier arpentent ses biceps dont l'insigne de la 13eme : une tête de loup. Aucun de ses tatouages ne contient de la couleur, tous sont en noir et blanc. Lorsqu'il est habillé en civil, il a l'air d'un jeune homme normal, à l'allure décontractée. En armure de combat... et bien, il a la classe.


Histoire : Né dans une famille de Coronet, famille tout ce qu'il y a de plus classique, Randall à connut une enfance heureuse. Pas de maltraitances, ses parents s'aimaient, et s'aiment toujours d'ailleurs. Il a grandit comme aurait grandit n'importe quel enfant de la classe moyenne au sein d'une famille équilibrée. Relativement bien instruit sans être un génie, le jeune homme très sportif se voyait faire une belle carrière de Huttball. Buteur fétiche dans son équipe amateur locale, il espérait être repêché pour passer les sélections professionnelles et en faire son métier. Cependant à l'âge de dix huit ans, au détour d'un entraînement, son sac de sport planté sur son épaule où pleuvait une chevelure longue et fournie, Randy resta planté devant l'affiche du centre de recrutement de l'armée Républicaine. Sur l'affiche, un homme en armure de plastacier couleur camouflage, plutôt jeune, un fusil blaster à la main, pointait son index vers lui, semblant le désigner. "Votre avenir, c'est maintenant" criait dans sa tête le slogan militaire écrit de rouge en bas de l'affiche. Cependant Randy ne s'attarda pas, malgré le regard que lui adressa derrière la vitre le sergent recruteur.

Quelques jours plus tard, repassant devant le bureau, Randall s'arrêta à nouveau, regardant l'affiche. Le sergent n'était pas dans le bureau cette fois, il était à l'entrée à coté de la porte, fumant une cigarette. Ce devait être la pause syndicale, bien que le jeune homme doutait fortement qu'il en ait une. S'arrêtant à hauteur du sergent, son sac de sport à la main, ils échangèrent un regard. L'homme avait la mi-trentaine, et si il était toujours sergent ce n'était sûrement pas le fruit du hasard, Randall était jeune mais pas stupide.

"Tu cherches un truc gamin?"

L'interpella le sergent.

"J'en sais rien m'sieur. Je regardais juste l'affiche"

Répondit simplement Randy.

"Tu fumes garçon?"

Enchaîna le Sergent, sortant son paquet ouvert dans sa direction. Le jeune buteur secoua un peu la tête faisant onduler ses cheveux longs.

''C'est bien garçon, commence jamais cette merde!"

"Je sais m'sieur"

Jetant sa cigarette le militaire en tenue fit ce qu'il savait faire de mieux:

"Ça t'intrigue l'affiche? Tu as cinq minutes?"

Hésitant, Randall répondit:

"Je sais pas trop... J'ai pas trop de temps, je dois aller à un rendez vous avec ma copine..."

"Cinq minutes c'est pas long, garçon!"

"D'accord cinq minutes pas plus m'sieur."

Le joueur de Huttball resta deux heures, il avait raté son rendez vous. Sa copine l'avait largué, ne se sentant manifestement pas le centre de la galaxie. Mais il avait signé, le sergent avait l'air de s'y connaître dans son boulot. Randy avait choisi, pas vraiment sous la contrainte, il voulait devenir quelqu'un, servir la bonne cause, l'armée c'était comme une équipe de Huttball, la camaraderie face à l'adversité.

Ses parents furent cependant fiers de lui, savoir leur fils futur militaire au service de la République Galactique... C'était pour eux un honneur. Peut-être ferait-il carrière? Peut être deviendrait-il général?

L'année qui suivit laissa place au « Boot Camp ». Il fut envoyé loin de chez lui, loin de sa famille. Sa coupe de jeune surfeur mourut sous les dents acérées de la tondeuse du coiffeur, laissant place à la coupe militaire standard. Sous le joug d'instructeurs durs et intraitables, les jours et les nuits se succédèrent, et l'expression : « A chaque jours suffit sa peine » prit toute son ampleur. Son corps n’était plus que douleur et souffrance mais le jeune garçon ne se laissa pas aller. Randy allait puiser dans ses dernières ressources pour accomplir l'objectif qu'il s’était donné. Pour lui, et pour que sa famille soit fière. L'abandon et le rejet, ne pas être celui dont on espérait tant... C'était ce que le jeune homme redoutait le plus. Pendant presque un an d’entraînements intensifs, de réveils nocturnes, de stages de survie en forêt, dans le désert, la République fit finalement de lui un homme, un bon soldat.

Il avait appris vite. Finalement incorporé dans la 13ème escouade d'assaut républicaine, la 13ème ''Wolfpack'', composée de douze membres et d'un officier. Le jeune garçon ne fut pas accepté avant de faire ses preuves. À son arrivée, il eut droit à l'incontournable "bite au cirage", les traditions étaient ce qu'elle étaient. Tout le monde y était passé et, dans une unité combattante, il valait mieux serrer les dents et subir ce bizutage que vouloir faire son malin. Mais la treizième, contre toute attente, était avant tout une bande de copains, la fraternité, la famille. Mais lui pour l'instant il n'était que le bleu bite, le soldat de deuxième classe n'ayant jamais connu le baptême du feu en dehors des simulations à tirs réels. Il se sentait à part, on ne lui adressait pas souvent la parole. Comme disaient les autres soldats : « Pourquoi on irait te causer et faire connaissance quand on sait que tu vas bientôt clamser Bleu Bite! » Mais l'ambition l'habitait, Randy était sorti deuxième lors des notations finales du Boot Camp, il allait leur montrer à cette meute de loup...





-------------Opération Werewolf -------------