La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Sénatrice de Wroona (PV Ragda Rejliidic)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Nombre de messages : 22
Âge du perso : 58 ans
Race : Wroonienne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: La Sénatrice de Wroona (PV Ragda Rejliidic)   Ven 8 Fév 2013 - 22:17

C'est au cours d'une cérémonie fastueuse et emprunte d'une grande solennité que Thelenys Avaïane, la toute nouvelle Sénatrice du Système Wroonien, avait quitté Orzhov, la pseudo-capitale de la planète Wroona. Des représentants des neuf guildes constitutives du Conseil des Guildes de la planète s'étaient déplacés, arborant fièrement leurs couleurs respectives. Pour l'occasion, la ville avait été pavoisée d'étendards multicolores et des feux d'artifices aux couleurs des guildes zébraient le ciel en d'artistiques volutes. Après une courte procession qui avait amené Thelenys jusqu'au milieu de la place de la ville. Le Grand Marchand de la guilde centro-médiane avait prononcé un long et pompeux discours d'investiture de la nouvelle Sénatrice, lui rappelant ses droits, ses devoirs et en faisant un éloge enflammé. Puis, après un dernier salut reconnaissant à chacun des Grands Marchands, un astronef était apparu dans le tonerre de l'ovation populaire, s'était posé au milieu de la place et avait embarqué Thelenys pour son voyage vers Coruscant. Le vaisseau avait transmis son signal du départ Coruscant et entreprit de rejoindre la Voie Marchande Corellienne. Une bonne journée de voyage en hyper espace et elle toucherait Coruscant.

Assise très droite sur son siège, le menton pausé gracieusement dans le creux de sa main, Thelenys repensait à ce que le Grand Marchand lui avait dit sur la place d'Orzhov : elle avait pour mission d'avant tout défendre et, si possible, faire fructifier l'économie du Système Wroonien afin de permettre une croissance et une prospérité sûre et stable pour son peuple. Wroona, qui s'était presque exclusivement spécialisé dans l'industrie et le commerce de produits de luxe et d'art, était donc vulnérable à n'importe quel brusque changement politique et économique puisqu'en cas de guerre ou de crise économique, c'est précisément le genre d'industrie (jugée futile et accessoire) qui pâtit des restrictions budgétaires ou des pillages. Le maintient de routes commerciales sûres et d'une situation intersidérale la plus sûre était donc vitale pour les Wrooniens. Toutefois, Thelenys doutait un peu de son efficacité au sein d'un Sénat remplis de dizaines d'autres hommes politiques plus expérimentés et plus influents que la fraîche nouvelle venue qu'elle était. Il importait dans un premier temps de se taire, de regarder, d'écouter et d'apprendre en se ménageant si possible de bons appuis au passage. Lorsqu'elle aurait un peu plus de bagage, elle penserait à ouvrir la bouche ou poser le doigt sur ce qui l'intéressait.

Elle en était là de ses réflexions lorsque le lieutenant du vaisseau vint interrompre sa rêverie.


- Madame la Sénatrice?

Thelenys releva distraitement la tête avec un petit "oui" interrogatif.

- Nous arrivons en vue de Coruscant. Vous êtes déjà attendue sur l'Astroport NB-53. Il y a un comité d'accueil.

Thelenys se leva et déplaça son élégante silhouette vêtue d'une combinaison de voyage blanche vers le hublot qui dévoilait Coruscant baignée dans une lumière orangée de fin de journée. Elle eut un grand soupir comme en ont des génréraux à la veille d'une bataille lorsque les dés sont jetés.

- Qui est venu m'accueillir?, demanda-t-elle d'une voix calme et feutrée.

- Ragda Rejliidic, Sénateur de la planète Bakura et Ministre de l'économie pour la République.

Thelenys volta gracieusement sur ses talons et appela son secrétaire :

- Alisteros?

Un grand Wroonien d'un âge respectable arriva, une holobase de données sous le bras.

- Madame?

- Que savons-nous sur ce Sénateur Rejliidic?

Le secrétaire Wroonien tapota quelques instants sur son holobase et fit un rapport à la Sénatrice.

- C'est un Hutt. Sa politique planétaire se tourne vers l'Industrie et le tourisme, ce qui est très proche de la nôtre. De plus, il est ministre de l'économie depuis peu et entreprend actuellement de profondes réformes destinées à renflouer les caisses de la République.

- Sait-on ce qu'il propose?

- Principalement des augmentations d'impôts variés.

Thelenys fit la grimace.

- Mais il plaide en revanche pour une réduction des taxes commerciales. Il veut instituer une dégressivité selon la distance planète/noyau galactique.

Thelenys parqua un silence.

- Autre chose?

- Non très peu. Si ce n'est qu'il est à la tête d'une immense fortune personnelle, qu'il est reconnu comme un très habile diplomate et que certains s'accordent à dire que son ascension plutôt fulgurante trahit des méthodes de travail peut-être peu orthodoxes.

Thelenys se chargea de la conclusion.

- Bref, une très grosse pointure dont il convient de se méfier tant que nous ne savons pas quelle est sa position exacte par rapport à la politique Wroonienne.

Le secrétaire fit un pas en avant.

- Si je puis me permettre un conseille, Sénatrice. La ligne politique planétaire du Sénateur Rejliidic est excessivement proche de la nôtre... Et il a trop d'intérêt commerciaux et industriels que pour opposer sa politique ministérielle à sa politique sénatoriale. Ses décisions en tant que ministre risquent donc fort de convenir aux intérêts de Wroona. Je crois que vous pouvez sans grand risque le caresser dans le sens du poil... tout en gardant la prudence nécessaire.

- Je le crois également.

Le lieutenant reparut.

- Sénatrice Avaïane? Nous allons amorcer notre descente. Vous devriez regagner votre siège.

Thelenys et son secrétaire s'exécutèrent et quelques minutes plus tard, l'astronef se posait sur la plateforme de Coruscant. Lorsque la rampe de l'astronef s'ouvrit pour laisser débarquer la Sénatrice Wroonienne, cette dernière apperçut son comité d'accueil outre quelques gardes et grattes-papiers, il y avait son interlocuteur principal, le Sénateur Rejliidic. Thelenys n'aimait pas trop les Hutt, jugeant ces imposants être "limaçoïdes" on ne peut plus disgracieux mais sachant le poids (au propre comme au figuré) de Ragda Rejliidic, elle carra son sourire le plus aimable sur ses belles lèvres et descendit d'un pas félin la rampe d'accès. Les autres Wrooniens venaient après elle, bien rangés deux par deux. Elle s'approcha d'un pas ferme du chariot aéroglisseur qui servait à transporter la masse plutôt dodue même pour un Hutt du Ministre de l'économie. Avec un gracieux mouvement du buste, elle s'inclina, imitée à la perfection par toute la délégation Wroonienne. Elle se contenta d'un salut peu protocolaire mais on ne peut plus respectueux.

- Sénateur Rejlidiic... Je suis on ne peut plus agréablement surprise de constater que le Ministre de l'Économie de la République s'est déplacé en personne pour m'accueillir. Veuiller me croire flattée et accepter mes plus chaleureuses salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 1037
Âge du perso : 246 années standards
Race : Hutt
Binôme : Complice : Darth Velvet

Feuille de personnage
Activité actuelle: Faire chuter Borenga
HP:
80/80  (80/80)
PF:
25/25  (25/25)

MessageSujet: Re: La Sénatrice de Wroona (PV Ragda Rejliidic)   Dim 10 Fév 2013 - 23:25

Astroport NB-53, plate-forme N°12, 11h23 TSG (Temps Standard Galactique)

Il pleuvait averse. Une pluie, fine, dense et froide, qui ne semblait jamais vouloir s'arrêter de tomber. Depuis son arrivée, une demi heure plus tôt, le temps n'avait eu de cesse que de se dégrader. Fort heureusement, toute la plate-forme N°12, réservée aux officiels de l'administration de la République, disposait d'une verrière la protégeant des intempéries. Une nouvelle fois, le Ministre de l'économie et du Trésor leva les yeux au ciel, espérant distinguer la silhouette du vaisseau qui mettrait fin à son interminable supplice. Déjà qu'il détestait ces formalités chronophages... Alors lorsqu'il fallait - en plus - perdre son temps à attendre sous un ciel aussi maussade... Un vrai calvaire.

Seule distraction à son œil, il observait lascivement les éclairs qui zébraient les masses nuageuses gris colérique. A cette altitude, la structure du bâtiment tout entier oscillait et vibrait sous les effets cumulés du vent et des grondements de l'orage tout proche. Il soupira. Heureusement, ces tempêtes ne duraient jamais longtemps. Pour cela, il fallait remercier les miroirs orbitaux qui régulaient la température de la haute atmosphère de Coruscant. Dans une heure, peut-être moins, tout ceci ne serait plus qu'un mauvais souvenir...

« Monsieur le Ministre, le contrôle orbital nous informe que le transport Sénatorial de Wroona vient d'entrer en phase en d'approche planétaire, sur un couloir prioritaire. »

Troublé dans sa tentative de tromper l’ennui en laissant divaguer son esprit, le Hutt se retourna. Le Togruta, face à lui, tenait entre ses mains un datapad. Il répondit, dissimulant son impatience :

« Merci M. Opale. J'espère que la météo ne perturbera pas leur approche. »

Rasaak Opale, l'assistant personnel du Chancelier Arnor. Ce Togruta disposait d'une énergie intarissable. Il connaissait sur le bout des doigts tous les usages, toutes les procédures. De plus, il jouissait d'un esprit vif, capable de s'adapter à tous les revirements de situation. Ragda le respectait justement pour cette efficacité. Après avoir pianoté sur l'écran tactile de son datapad, il dissipa les craintes du Ministre :

« Je ne pense pas Monsieur le Ministre. La station météo la plus proche indique que les précipitations sont en nette décroissance. Si je devais présumer de l'avenir, je parierais que c'est un grand et chaleureux soleil qui accueillera la délégation de Wronna »

Malgré l'exaspération de cette attente sans fin, les traits du Hutt de délièrent aux paroles de Rasaak. Il aimait le jeu et les paris... Et le Togruta le savait fort bien ! Il esquissa un sourire, et lui répondit du tac au tac :

« Monsieur Opale, je ne parierai jamais avec vous, j'aurais bien trop peur de perdre ! En espérant ces bonnes nouvelles, inspectons la garde... »

Ragda actionna alors les commandes de son chariot répulseur, qu'il fit dériver jusqu'aux Gardes Sénatoriaux, rangés en deux rangs d'oignons. Tout de rouges vêtus, arborant fièrement leurs longues capes d'apparat cramoisies, ils demeuraient stoïques, tels des statues. Sur leur plastrons, les armoiries de la République resplendissaient de leur couleur dorée. Chacun portait un casque, dont la visière baissée, dissimilait totalement ses expressions. Ragda se demandait parfois s'ils ne leur arrivait pas de dormir debout, pour tuer le temps. En plus d'être charismatique, la garde d'élite du Sénat regroupait des combattants émérites, entraînés à la protection des personnalités les plus importantes de la République. Il n'y avait rien à redire, ces hommes étaient exemplaires.

A coté d'eux, le poncho violet de Ragda dénotait... Sans parler de ses boutons de manchettes incrustés d'émeraudes, ni de sa large cravate jaune... Un sens de l'harmonie des couleurs qui étonnait la plupart des espèces... Mais c'était plus fort que lui, Ragda aimait attirer l'oeil.

Après cette inspection, le Hutt se tourna une nouvelle fois vers l'assistant personnel du Chancelier. Ce dernier, immobile, ne semblait aucunement affecté par l'attente... Pourtant, tout comme lui, il devait avoir des centaines de tâches importantes à accomplir, et qui devenait encore plus urgentes à mesure que les minutes défilaient ... Mais comment faisait-il pour paraître aussi calme, aussi serein, quel était son secret ? Passablement échauffé la démonstration de cette qualité dont lui ne disposait pas, Ragda lui demanda, sur un ton exaspéré :

« M. Opale, vous pouvez me rappeler pourquoi le Chancelier a besoin de moi sur ce coup... Je n'ai pas souvenir qu'un membre du gouvernement m'attendait lors de mon arrivée, il y a quelques semaines à peine... »

Le Togruta lui répondit, sur un ton neutre, comme s'il ne voulait aucunement entrer dans un débat :

« Croyez moi, si Son Excellence Arnor avait pu se substituer à votre personne, il vous aurait évité toutes ces formalités avec plaisir. Malheureusement, son emploi du temps le rend indisponible jusqu'en début d'après midi... Et il est certaines obligations qu'on ne peut ni annuler, ni décaler.

Si la présence d'un membre du gouvernement est requise, c'est parce que Wroona vient tout juste de rejoindre officiellement la République. Ce n'est qu'une question de politesse. Nous sommes ici pour accueillir leur représentante, lui formuler les bienvenues d'usage... Mais aussi pour répondre à ses premières interrogations, et lui présenter le fonctionnement de notre institution, en prévision de sa rencontre avec le Chancelier cet après-midi.

Qu'est-ce qui vous dérange à ce point ? »


Ragda eut un instant d'hésitation. Son but n'était pas de s'opposer aux demandes du Chancelier. Mais il fallait bien avouer que...

« Je me demande seulement... Pourquoi moi ? Je veux dire... Pour présenter une vitrine de la République... Pour un premier aperçu du gouvernement... M. Arnor aurait pu choisir quelqu'un de plus... de moins... Enfin, vous voyez ce que je veux dire ! »

Un sourire amusé illumina les traits du Togruta :

« Je vois tout à faire ce que vous voulez dire M. le Ministre... Mais ce choix n'a rien du hasard. D'abord parce que votre présence démontre que la République est un gouvernement où tous les êtres sont égaux, et où chacun peut accéder à n'importe quelle fonction, quelque soit sa race et ses origines. Une méritocratie éclairée... Et puis... J'ai cru comprendre dans les dossiers, que la Représentante de Wroona, la Sénatrice Avaïane, s’intéressait fortement à l'économie, ce qui n'a rien d'étonnant lorsque l'on pense que son monde est une plaque tournante du commerce galactique, particulièrement dans tout ce qui touche aux produits de luxe. Maintenant que Wroona a rejoint la République, chacune des lois et des réformes qui seront votées au Sénat auront un impact direct sur l'économie de son monde... Encore une fois, si je devais parier, je dirais que son Excellence le Chancelier vous a justement choisi parce que vous serez le mieux placé pour... dissiper ses doutes quant à la politique économique souhaitée par le gouvernement. »

Une logique implacable. Ragda voulu ouvrir la bouche pour répondre, mais au même moment, le datapad de Rasaak ce mit à vibrer.

« Ils viennent de quitter la haute atmosphère ! Le vaisseau va se poser d'une seconde à l'autre ! »

Enfin le moment tant attendu...

« Bien ! Reculez un peu, laissons de la place à la délégation de Wroona... Je ne veux pas qu'ils se sentent étouffés en sortant de leur navette »

Il eut à peine le temps de terminer sa phrase, que les vrombissements des répulseurs occultèrent sa voix. Avec expérience, le pilote posa le vaisseau au centre de la plate-forme... Et comme l'avait prédit Rasaak, la pluie céda la place à un glorieux soleil. Avec empressement, le Hutt attrapa un petit étui rectangulaire dans l'un des poches de son poncho. De celui-ci, il sorti une seringue de stimulant intellectuel, qu'il s'injecta sans hésitation dans son avant bras. Puis il resta immobile quelques instants, laissant le temps à la délégation de descendre la rampe d'accès – et au produit de faire son effet. Seulement lorsqu'ils commencèrent à approcher, Ragda actionna les commandes de son chariot glisseur afin de venir à leur rencontre, d'égal à égal, avec un large sourire aux lèvres.

Avec respect, il inclina la tête de coté tout en écoutant les remerciements de la Sénatrice de Wroona. Puis ce fut à son tour de répondre. Il essaya d’adopter le ton le plus amical possible :

« Sénatrice Avaïane, c'est moi qui suit flatté d'être la personne responsable de votre accueil au sein de la République Galactique ! Croyez bien qu'il s'agit là d'un véritable honneur, et je ferai mon possible pour me montrer à la hauteur de vos attentes. La République, et son gouvernement sont ravi de vous accueillir sur Coruscant qui sera à présent comme votre seconde maison. J'espère que votre voyage depuis Wroona s'est bien passé.

Tout d'abord, je tiens à présenter mes plus sincères remerciements à Wroona pour avoir choisi d'intégrer notre belle République. Moi même étant originaire de Bakura, membre depuis finalement bien peu de temps, je sais comme ce genre de décision peut être difficile, car elle apporte son lot d'inconnues pour l'avenir. Mais les quelques sacrifices effectués ne seront rien face aux retombées économiques, culturelles sociales dont jouira vos mondes d'ici peu de temps. »


Après ces présentations d'usage, Ragda s’écarta de coté, afin d'ouvrir la voie à la délégation de Wroona. Face à eux, les gardes Sénatoriaux venaient de former une haie d'honneur, armes aux fourreaux en signe de paix. Il continua sur le même ton :

« En tout cas, on peut dire que vous apporter littéralement le soleil avec vous... Mais ne restons pas ici, au milieu de la plate-forme. »

Ragda actionna son chariot Répulseur afin d'avancer lentement, direction la haie d'honneur, derrière laquelle se trouvait l'unique sortie de la plate-forme d’atterrissage. Tout en manœuvrant, il observa de plus prêt son interlocutrice. Elle était grande... Bien plus que lui... Mais fort heureusement, l'usage de son chariot atténuait fortement cette différence. Il avait horreur des « grands » car malgré lui, il se retrouvait à lever les yeux, ce qui malmenait son complexe d'infériorité. Discrètement, il accentua la puissance de ses répulseurs, de manière à gagner encore quelques centimètres... Tout en continuant :

« Si vous le désirez le personnel de la République est à présent à votre disposition. Comme tous les Sénateurs, le ravitaillement de votre vaisseau officiel, ainsi que son entretient sont gracieusement offert par la République... Donc n'hésitez pas à demander si vous avez besoin de quelque chose.

Je suis seulement au regret de vous informer que son Excellence, le Chancelier Suprême Arnor, ne sera pas disponible pour vous recevoir en personne avant ce début d'après-midi. Dans un premier temps, je peux vous proposer de prendre quelques rafraîchissements dans le salon privé de l'Astroport. Après quoi, je me disais que vous désireriez peut-être vous dégourdir les jambes avant d'aller manger. Ainsi je peux déjà vous conduire vos futurs quartiers de fonction, ou bien nous pouvons également nous rendre jusqu'à la baie d'observation de la rotonde. »


Il avait suffisamment parlé... Maintenant il était temps de laisser la parole à la nouvelle Sénatrice, quelle ne se sente obligée d'accepter chacune de ses propositions. Avec intelligence, Rasaak avait préparé tout un emploi du temps modulable pour faire patienter la délégation jusqu'à l'heure où le Chancelier serait disponible pour les recevoir. Ragda conclu simplement :

« Si vous avez des questions, n'hésitez surtout pas à les formuler. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 22
Âge du perso : 58 ans
Race : Wroonienne

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
72/72  (72/72)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Sénatrice de Wroona (PV Ragda Rejliidic)   Lun 11 Fév 2013 - 2:01

C'est avec une pulsion de son chariot à sa rencontre et un sourire qui devait être le plus aimable qu'il fournir que la Ministre Rejliidic accueillit la Sénatrice. Rendant politesse pour politesse, il s'exclama :

- Sénatrice Avaïane, c'est moi qui suit flatté d'être la personne responsable de votre accueil au sein de la République Galactique ! Croyez bien qu'il s'agit là d'un véritable honneur, et je ferai mon possible pour me montrer à la hauteur de vos attentes. La République, et son gouvernement sont ravi de vous accueillir sur Coruscant qui sera à présent comme votre seconde maison. J'espère que votre voyage depuis Wroona s'est bien passé.

Thelenys le remercia d'un gracieux signe de tête.

- Oh oui fort bien. La Voie Marchande Corellienne était tout à fait fluide et les conditions de vol excellente. Mis à par l'orage que nous avons traversé lors de notre entrée dans l'atmosphère de Coruscant, le voyage s'est déroulé on ne peut mieux, je vous remercie.

Après un geste de satisfaction, le Ministre poursuivit :

- Tout d'abord, je tiens à présenter mes plus sincères remerciements à Wroona pour avoir choisi d'intégrer notre belle République. Moi même étant originaire de Bakura, membre depuis finalement bien peu de temps, je sais comme ce genre de décision peut être difficile, car elle apporte son lot d'inconnues pour l'avenir. Mais les quelques sacrifices effectués ne seront rien face aux retombées économiques, culturelles sociales dont jouira vos mondes d'ici peu de temps.

Thelenys se garda bien de répondre qu'elle ne le savait que trop et que cela faisait des décénies maintenant que le système Wroonien s'était battu pour pouvoir intégrer la République et bénéficier de sa protection et de ses facilités commerciales. Ce qui n'avait d'ailleurs pas été une mince affaire vu la taille plutôt insignifiante de ce système composé de seulement trois petites planètes. Mais les efforts pour développer la puissance commerciale de Wroona avaient porté leurs fruits et malgré sa petite taille, la planète avait suscité suffisamment d'intérêt de la part de la République pour que cette dernière accorde la faveur d'intégrer le Système Wroonien à son gouvernement. Aussi se contenta-t-elle de répondre un doucereux :

- Je n'en doute pas un seul instant Sénateur.

Le Hutt fit alors volter son chariot pour que la Wroonienne remonte en sa compagnie la haie d'honneur que formaient les gardes républicains en uniforme vermeil. Avec une badinerie au sujet de la météo, il l'incita à la suivre et poursuivit.

- Si vous le désirez le personnel de la République est à présent à votre disposition. Comme tous les Sénateurs, le ravitaillement de votre vaisseau officiel, ainsi que son entretient sont gracieusement offert par la République... Donc n'hésitez pas à demander si vous avez besoin de quelque chose.

A nouveau Thelenys fit un gracieux hochement de tête en remerciant.

- Je remercie la République pour une si délicate attention... Et je n'hésiterai pas à y recourir dans les limites du plus raisonnable.

Rejliidic et elle échangèrent un sourire entendu.

- Je suis seulement au regret de vous informer que son Excellence, le Chancelier Suprême Arnor, ne sera pas disponible pour vous recevoir en personne avant ce début d'après-midi.

Thelenys eut un mouvement de la main pour traduire sa compréhension de la situation.

- Rien ne presse Sénateur. Je me doute bien que Son Excellence a fort à faire avec les affaires de la République et les affaires qui m'amènent sur Coruscant ne sont pas des plus urgentes. Je ne m'outrerai pas de n'attendre que quelques heures.

Rejliidic sembla ravi d'avoir affaire à une interlocutrice de si bonne composition.

- Dans un premier temps, je peux vous proposer de prendre quelques rafraîchissements dans le salon privé de l'Astroport. Après quoi, je me disais que vous désireriez peut-être vous dégourdir les jambes avant d'aller manger. Ainsi je peux déjà vous conduire vos futurs quartiers de fonction, ou bien nous pouvons également nous rendre jusqu'à la baie d'observation de la rotonde. Si vous avez des questions, n'hésitez surtout pas à les formuler.

Thelenys hocha la tête d'un air entendu.

- J'accepterai avec plaisir de prendre un verre en votre compagnie, Sénateur. Quant à prendre possession de mes quartiers de fonction, je suis tout à fait d'accord avec vous. Cela me permettra de passer une tenue plus... appropriée pour un dîner entre gens du monde.

Elle fit un petit geste pour désigner sa combinaison de voyage dont la cuisse droite était sanglée d'un étui supportant un blaster. Il était inconcevable pour elle d'oser manger armée et, dans une moindre mesure, de se présenter dans une tenue qui mettait si peu en valeur ses atouts physiques ainsi que le savoir-faire Wroonien en matière de mode. Elle conclut :

- Et c'est une merveilleuse idée de faire une promenade digestive à l'observatoire. Vous me familiariserez de cette manière avec Coruscant.

Les portes coulissantes de l'Astroport glissèrent devant eux et bientôt, ils se retrouvèrent dans un salon simple mais confortable qui avait été préalablement interdit au public afin qu'ils s'y retrouvent seuls. Confortablement installée et nantie d'un savoureux rafraîchissement, Thelenys entreprit de lancer la conversation sur un sujet moins badin, pressentant que Ragda Rejliidic n'était pas friand de ronds de jambes et de périphrases fleuries.

- Dites-moi, Monsieur le Ministre... Quelles sont les derniers sujets qui occupent actuellement les débats du Sénat? A cause des festivité entourant mon départ, je n'ai pas eu l'occasion de me tenir informée de la tenue des débats depuis avant hier et je voudrais éviter de faire mauvaise figure en faisant preuve d'ignorance ou du moins de lacunes pour ma prepière séance en tant que Sénatrice.

Elle lui décocha un sourire entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 1037
Âge du perso : 246 années standards
Race : Hutt
Binôme : Complice : Darth Velvet

Feuille de personnage
Activité actuelle: Faire chuter Borenga
HP:
80/80  (80/80)
PF:
25/25  (25/25)

MessageSujet: Re: La Sénatrice de Wroona (PV Ragda Rejliidic)   Mar 12 Fév 2013 - 23:52

Le salon privé du Sénat, réservé aux officiels en attente de transit, ou tout juste débarqués de leur navettes diplomatiques. Cette vaste salle devait son luxe à un unique détail qui n'était compréhensible que des politiciens ayant un minimum de bon sens en urbanisme : sa forme circulaire. Oui, car sur Coruscant, cette planète-capitale engorgée de milliards d’âmes vivants et travaillant dans des blocs de permabéton et de transparacier encastrés les un dans les autres, l'optimisation de l'espace était depuis longtemps devenu un enjeu vital. Une salle circulaire... Une perte d'espace phénoménale, et donc un luxe incommensurable. Il n'aurait fallu rien d'autre pour mettre cette pièce en valeur.

Et pourtant, le mur circulaire, remplacé sur un quart de sa périphérie par une verrière blindée sans tint, arborait des boiseries claires, tirant sur l'orangé. Il s'agissait d'essences exotiques de Kashyyyk, le monde natal des Wookies, dont les nervures créaient des arabesques hypnotiques. Le sol lui, tranchait par sa sobriété : dallé de marbre gris moucheté de noir, il apportait une note minérale, beaucoup plus reposante pour l’œil et l'esprit que le revêtement végétal. Étrangement, l'association de ces deux matériaux aux origines antagonistes insufflait à l'espace une force vital apaisante.

Mais le clou du spectaculaire résidait dans le plafond, cette coupole laquée d'un revêtement aussi noir que la nuit, et sur laquelle un appareil holographique habilement dissimulé, projetait une représentation en deux dimensions de la galaxie. Sur cette dernière figurait en lignes et points bleus les frontières et les mondes de la République. L'un d'eux clignotait justement, signe qu'il s'agissait d'un membre récemment intégré, à la limite de la bordure intérieur... Wroona.

Ragda n'eut pas besoin de pointer cette dernière pour la faire remarquer à la Sénatrice, tant l'hologramme captait les regards. Dans cette ambiance tamisée, sans pour autant être sombre, il commenta :

« Bienvenue dans le salon des officiels. C'est ici que vous croiserez très prochainement tous les Sénateurs, membres du gouvernement, hauts-fonctionnaires, et autres conseillers spéciaux, lors de leurs déplacements entre Coruscant et le reste de la galaxie. Cette zone est sous haute surveillance, sécurisée par la Garde Sénatoriale, et inaccessible au public ne disposant pas des autorisations républicaines. Mais comme vous le constatez, nous avons mis la zone sous scellée, par mesure de sécurité, et surtout pour vous permettre de reprendre vos esprits après ces longues heures de trajets, sans avoir à faire avec l’affluence habituelle. Tous les vols et transferts ont été détournés vers une plate-forme secondaire, généralement réservée aux diplomates de moindre importance. »

Légèrement devant la Sénatrice, afin de lui ouvrir la voie, Ragda guida cette dernière au centre de la pièce. Là trônait une large table ovale, parfaitement blanche, sur laquelle avaient été posé des verres et des bouteilles, ainsi que des amuses bouches colorés, tantôt salés, tantôt sucrés. Des sièges confortables et des banquettes ceinturaient cette débauche de victuailles.

« La collation dont je vous parlais. Tous les Sénateurs n'ont pas le droit à ce genre d'accueil. La République est fière d'accepter un nouveau monde en son sein, et elle vous le démontre par ces quelques attentions. »

C'est alors que la Sénatrice aborda un sujet plus sérieux. Les débats en cours... Un vaste question, et pourtant si courte à répondre. Ces derniers temps, toutes les discussions s'enlisaient, et il fallait avouer que la machine législative tournait au ralenti... Mais comment le formuler avec un minimum de... tact ? Le Hutt se laissa encore quelques secondes de réflexion, attrapant de sa petite main un canapé salé, garni de copeaux de fromage, qu'il fit immédiatement disparaître dans sa bouche disproportionnée.

« Les débats en cours... Hmmm... Avant de vous répondre, il est nécessaire de comprendre une chose : la République, sous l'égide de gouvernement actuel, est entré dans une période de réformes structurelles. Il s'agit de réformes institutionnelles importantes, et qui demandent des temps de débats très long si l'on veut permettre au plus grand nombre de s'exprimer, et de proposer des amendements.

Les débats actuels portent sur deux sujets principaux : les réformes fiscales, et le redécoupage administratif du territoire.... Rien n'est encore... »


Soudain, un tambourinement sur l'unique porte d'accès, depuis les coursives des bâtiments officiels, coupa le Hutt dans sa tentative d'approfondir la question. Immédiatement, il se retourna vers M. Opale, qui lui adressa un regard tout aussi surpris. Sans avoir besoin de les y inviter, deux gardes cramoisies se placèrent devant la porte coulissante, et actionnèrent ses commandes... Aussitôt, une horde de journalistes, armés de micros, de caméras et de bloc notes, hurlèrent en apercevant l'objet de leurs convoitises : la Sénatrice de Wroona.

« Sénatrice !
Quelques mots...
Quels est...
Pourquoi tant de secret....
Que pensez vous des...
Quand pourrez vous...
Quel est la position de.... »


Si Ragda avait été un humain, il aurait viré au rouge. Fort heureusement, la pigmentation naturelle de sa peau dissimula cet élan de colère. Il s'excusa brièvement auprès de la Sénatrice, tandis qu'un cordon plus nombreux de Gardes Sénatoriaux tentait d'endiguer la marée humaine, avant de manipuler son chariot répulseur afin de se rapprocher de la foule, le regard assassin.

C'est alors que M. Opale s'interposa. Sur un ton volontairement bas, pour n'être entendu ni de la Sénatrice de Wroona, ni des journalistes, il demanda :

« M. le Ministre, que comptez vous faire au juste ? »

Sur le même ton prudent, Ragda répondit :

« Je m'en vais leur apprendre le respect à ces rédacteurs de torchons ! Ils vont voir de quel bois je me chauffe... »

« Monsieur, c'est une très mauvaise idée... Je vous suggère une approche différente. »

« Une mauvaise idée ? »

« Oui, parfaitement. Forcer ces journalistes à partir, manu militari, est la dernière chose dont nous avons besoin. Déjà que l'image du gouvernement est régulièrement écornée... Imaginez les titres de demain, sans parler des retombées potentielles sur la Sénatrice de Wroona, et notre tout nouveau membre. Nous ne pouvons prendre le risque d'un tel dérapage médiatique. »


Comme à son habitude, Rasaak tenait des propos on ne peut plus logiques. Il fit hésiter Ragda, qui abandonna finalement ses envies de violence.

« Que suggérez vous alors ? Prendre le thé sous l'oeil de ces imbéciles en rûte ?»

« Non, bien mieux. Une conférence de presse improvisée. Je fais entrer cinq journalistes au hasard, maximum deux questions chacun. La Sénatrice leur répond, et tout le monde repart calmé. Qu'en dites vous ? »

Vraiment très astucieux... Putain, que ferait-il sans le Togruta ? Plus que jamais, Ragda comprenait la confiance que la Chancelier lui accordait.

« Très bien... Mais choisissez les bons ! Et si une seule question se montrer désobligeante, je fais sortir tout le monde à coup de pied dans l'arrière train... Enfin vous voyez ce que je veux dire ! »

Le Hutt regagna alors la compagnie de la Sénatrice Avaïane, et lui expliqua la situation. Il s'excusa une nouvelle fois, prétextant qu'il ne comprenait pas comment cette visite, pourtant tenue secrète pour des raisons évidentes de sécurité, avait pu filtrer. Enfin il demanda :

« Souhaitez vous jouer le jeu ? Rien ne vous y oblige, Sénatrice Avaïane. En tout cas, quoi que vous décidiez je vous conseille de bien surveiller vos propos. Je ne sais pas comment sont les média sur votre monde, mais ici, ils sont sans pitié. S'ils jugent que vos paroles peuvent être détournées de leur sens originel, ils n'hésiteront pas à le faire, pour vendre plus que leurs concurrents... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sénatrice de Wroona (PV Ragda Rejliidic)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Sénatrice de Wroona (PV Ragda Rejliidic)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-