La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dîner en tête à tête... à trois!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Dîner en tête à tête... à trois!    Sam 12 Jan 2013 - 17:42

Ardan attendait son tour. Il était arrivé au réfectoire du Temple au début de l'heure de pointe, mais déjà des gens de toutes races, sexe et âges, attendaient afin de pouvoir se rassasier. Jetant un œil sur les différents plats devant lui, il prépara à l'avance son repas, avec soin : un plat facile à manger, dont l'odeur n'était pas déplaisante, et de préférence nutritif, tant pis si le goût n'était pas au rendez-vous. Il s'agissait de faire bonne impression après tout. En effet, sa cible était isolée du reste du groupe, mangeant seule à sa table. Quelle cible ? Pour le savoir, il fallait remonter quelques jours plus tôt....

Peu de temps après le cours de Maitre Don sur la protection à l'aide de la Force, Ardan continuait d'essuyer des échecs dans la recherche d'un maître. Enfin, pas vraiment des échecs, car il n'osait n'osait aborder seul des personnes bien plus âgées que lui, en particulier dans cette situation, de peur de voir refuser sa demande. Mais de plus en plus d'initié de son âge passait au stade de padawan, laissant Ardan avec de moins en moins de choix parmi les formateurs. Mais comment pouvait-il rivaliser avec les autres ? Un padawan ne doit-il pas être fort et brave, capable de combattre au côté de son maître ? Et lui, comment le pourrait-il, alors qu'il peinait déjà avoir une posture de combat correcte, et qu'un choc trop grand sur la lame suffisait à briser sa défense ? Ardan avait besoin de conseil, d'une aide extérieure.

Mais à qui demander ? Ardan ne connaissait que peu de personnes dans le Temple, du moins peu de personnes à qui s'adresser, ne connaissant que de vue une partie des résidents. Étrangement, c'était avec les membres du personnel que l'initié se sentait le plus en confiance. Après tout, ils étaient constamment là, à s'occuper de temple et de ses résidents. Certains les considéraient comme du décor, comme de simples serviteurs. Pour d'autres, comme c'était le cas pour Ardan, c'était un peu la famille. Bien sûr, n'ayant jamais été padawan, aucun ne sauvait réellement répondre aux questions que se posait l'initié sur son avenir, mais ils devaient certainement savoir à qui s'adresser.

A force de discussion, plusieurs nom furent prononcés, et un attira particulièrement l'attention de l'arkanien : Luke Kayan, le padawan de Maître Don. De nombreuses rumeurs, plus souvent mauvaises que bonnes, circulaient sur ce personnage. Tout d'abord -ce qui intéressait Ardan-, il était originaire d'une espèce proche-humaine célèbre pour sa beauté, mais surtout pour sa faiblesse physique. De plus, il semblait que l'Hapien eu beaucoup de mal pour avoir un bon maniement du sabre. Ainsi, l'initié avait plusieurs points communs avec un padawan accompli, ayant un Maitre jedi renommé, et qui s'approchait certainement de l'adoubement, lui offrant ainsi le titre de Chevalier.
Bien entendu, d'autres bruits couraient, selon lesquels le padawan était aveugle -Ardan trouvait d'ailleurs amusant qu'on pensait souvent la même chose de lui- , mais qu'il aimait aussi les hommes, et pire encore, un mythe mentionnait que Luke et Maitre Don entretenait plus qu'une relation entre le Maitre et le padawan. Comment pouvait-on devenir padawan, quand on traînait de tel fardeaux -à comprendre une vision négative de la part des autres et les déficiences physiques- , afin de savoir ce qu'il manquait réellement à l'initié.

C'est ainsi qu'une longue période d'observation, que d'autres qualifieraient d'espionnage, commença. Tout d'abord par une recherche du padawan en question. Il le vit pour la première fois dans le parc du temple. Bien que fin, il paraissait tout à fait normal. Ardan l'observa pendant toute une journée et une matinée, de la même façon qu'il observait les oiseaux ou les insectes, étudiant le comportement, les lieux de vie privilégiés, le type de nourriture consommée, le rythme des pauses toilettes, et d'autres paramètres encore. Ces observations furent minutieuses, tout en faisant attention à ne pas se faire remarquer : Faire semblant d'étudier, par exemple, est une méthode efficace, surtout quand il était impossible pour les autres savoir où l'on regarde. Mais plus il obtenait de données, plus l'arkanien voulais comprendre ce personnage. Il lui fallait des informations dont la méthode d'obtention était des plus risquée : une discussion ! Rien qu'à cette idée, l'initié tremblait. Il lui fallait un plan !

C'est ainsi qu'Ardan s'était retrouvé là, à faire la queue dans la cantine du temple. En effet, sa cible était régulièrement isolée et mangeait seule, c'était donc le moment idéal pour discuter : impossible de fuir sans avoir finit son assiette, et leur discussion passerait inaperçue dans le brouhaha ambiant.
Saisissant son plateau après avoir été servit en plat du jour, les personnes attablées purent apercevoir un enfant zigzaguant entre les tables...

*Prend ton courage a deux mains, Ardan, si tu veux avoir des réponses ! Si tu le fait pas maintenant, quand le feras-tu ?*

D'un pas hésitant, il se dirigea vers l'objectif : la table de Luke. Sur le chemin, l'enfant avait l'impression que plusieurs regards étaient braqués sur lui, mais prit sur lui pour ne pas se retourner et s'enfuir à sa table habituelle.
Il était enfin arrivé. Là, un jeune homme d'une vingtaine d'année semblait apprécier son repas, seul avec lui-même. Ardan posa son plateau sur la place en diagonale de l'Hapien, et s'adressa à ce dernier.

« Bon .. Bonjour... » bégaya-t-il. « Vous êtes ... le padawan Kayan, non ? Je suis l'initié Ardan.. heu.. Ascada ! ça te.. ça vous dérange, si je.. si je m'assoie à votre table ? Je souhaiterais parl.. discuter avec vous ! »

Le visage de l'arkanien rougissait légèrement, contrastant avec sa chevelure et ses yeux. Il attendait patiemment, debout, en attendant la réponse de l’intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Dîner en tête à tête... à trois!    Dim 13 Jan 2013 - 0:56

[HJ: Je rêve ou tu fais de Luke un vrai Bad Boy xD. Superbe réputation lol. Je vais suivre alors Razz Ça peut-être un point de vue intéressant et puis c'est bien mené! Wink Par contre je l'affirme... Ardan fait peur!!! Vérification des pauses toilettes quoi! Étude du comportement alimentaire... Je me demande qui mérite le plus la réputation ici. Ferus, pareil je n'ai pas parlé de toi car Luke n'a simplement pas pu te remarquer! Mais dès que tu arrives, tu seras intégré évidemment. Bref... A toi Ferus, bienvenue pour ce repas à l'ambiance si détendue^^]

Les rumeurs ne pouvaient pas être combattues aussi "facilement" qu'un Sith. Même en étant sage comme une image, Luke ne pouvait s'y soustraire. Mais le pire était encore qu'il avait cessé de l'être totalement. Saï l'avait libéré de la servilité dans laquelle il se trouvait être enfant. Maintenant le Padawan découvrait la liberté d'avoir son opinion, de quoi répondre aux arguments, se forger des idées et assumer ce qu'il était. Le chemin s'était révélé extrêmement long, et bien qu'encore très calme, le jeune homme n'était plus aussi sage qu'avant. Alors forcément, on ne pardonnait pas, et le fait d'être l'apprenti de Saï Don n'aidait pas. Luke ne parvenait pas à rester dans l'ombre, discret comme il avait tant apprécié l'être. Ses moindres frasques pourtant bien plus légères que d'autres étaient reprises et amplifiées; la pire d'entre elles et la seule le mettant en colère -au point de le rendre malade lui qui ne supportait étrangement pas ce genre de sentiments.- concernant ses prétendues relations avec Saï. Certes, le Hapan aimait les hommes et cela commençait à se savoir, de même que s'il n'avait aucune manière féminine, son physique androgyne aidait à mettre sur la bonne voie. C’eût été faux que les impudiques auraient tout de même pensé ça de lui par ailleurs. Mais était-ce une raison pour croire que le jeune homme sautait sur tout ce qu'il bouge? Bien sûr que non. A ces garnements, le Padawan leur rappelait que ce n'était pas parce qu'ils étaient eux sensés aimer les filles qu'ils ouvraient grands leurs bras à leur maîtresse de 30 ans leur aînée au moins sinon plus. La plupart rougissaient, égarés par la verve que mettait alors Luke dans ses répliques, lui si commode habituellement. Mais c'était un fait, personne ne pouvait toucher à la dignité de son maître.

Ce matin encore, le Hapan avait essuyé une insulte, il avait dû prendre sur lui pour ne pas s'insurger. Sa patience pourtant proverbiale s'effritait, il commençait à en avoir assez de ces salissures. Pourtant Luke s'il n'était pas vantard pouvait sans crainte de mentir s'enorgueillir d'être un des Padawans avec le moins d'histoires. Certes... Il avait commis une énorme bêtise avec Jason Lister, ambassadeur d'Hapès de 32 ans... - c'était pour toute son enfance sans conneries probablement, il fallait bien se rattraper!- mais personne n'était au courant, c'était impossible, alors pourquoi ne le laissait-on pas en paix? Etait-il revenu au Temple après son enlèvement par des Siths il y avait de cela quelques années pour retrouver les mêmes félons pendant ses entraînements? La philosophie Jedi se perdait au grand dam du Padawan assez conservateur malgré ses quelques petites dérives avec un certain Jason. Mais pouvait-on lui en vouloir? Même Maître Caldin n'avait pas su résister à l'amour.

Mais tandis que Luke se promettait de ne plus revoir l'homme, il sentit une présence... La même que ces derniers temps, sans doute un Padawan très pensif qui se trouvait souvent à ses côtés par hasard. Particulièrement lié à la Force, sorte de bouée de sauvetage pour compenser son maniement au sabre-laser moyen, le Jedi avait repéré l'Aura dès le second jour. Cependant, il ne voyait pas de part ses propres yeux et ne pouvait donc deviner l'évidence. Il pensait simplement qu'il s'agissait d'une personne aimant le calme, cherchant les mêmes lieux que lui dès lors pour se reposer, et cette dite personne laissait son Aura se libérer. Cependant la présence ne ft pas que l'effleurer aujourd'hui. Les pas s'approchèrent, Luke tourna automatiquement le regard vers la provenance du bruit, mais ses yeux se posèrent un peu trop à gauche de la silhouette. Le sol de la cantine raisonnait particulièrement et ne pouvaient le renseigner avec exactitude. Toutefois, lorsque le garçon parla, le Padawan parvint pratiquement à poser son regard dans celui de l'inconnu, question de longue pratique.

-Bien sûr, je n'attends personne. Et tu peux me tutoyer, je suis un Padawan comme toi. Enchanté Ardan. Et puisque je n'ai pas le loisir de pouvoir me présenter, en effet je suis Luke.

Fit le jeune homme avec un sourire encourageant bien que son visage soit moins expressif qu'un visage normal. Après tout, il ne voyait plus depuis de trop longues années pour prêter de réelle importance à l'expression physique. En revanche Ardan eut le droit à une légère onde de Force amicale et rassurante. Luke s'exprimait beaucoup via la Force, il appuyait souvent ses paroles de petites vagues, c'était ainsi qu'il était sortit du mutisme, cherchant à se donner un peu d'assurance, à trouver une présence pour accompagner ses mots. Depuis le Hapan avait gardé l'habitude, surtout avec les Jedis qui se prenaient parfois au jeu pour son plus grand plaisir.

Quant au tutoiement, le Hapan avait beau être assez conservateur sur les idées du mode de vie Jedi-pas de folies en nourriture, habillement, méditation, entraînement, bref une vie modeste.- il n'était pas un de ces vieux croûtons avant l'âge qui réclament le plus haut respect parce qu'ils sont soit-disant près des épreuves de chevalier. Tout d'abord rien ne laissait présager à coup sûr qu'il réussisse, ni même que Saï le juge prêt et Luke n'était pas pressé par ailleurs. Deuxièmement c'était un peu contradictoire de demander l'humilité aux autres, de prôner la sienne et exiger d'être traité comme un supérieur, enfin, le jeune homme n'avait pas envie de mettre plus de distance entre lui et les autres. Même s'il appréciait sa tranquillité, il y avait des limites et Luke se trouvait souvent être seul, trop seul. Toujours ces rumeurs, ces petites mesquineries. A l'Académie on aurait cherché à le tuer pour moins que cela, mais ici, les messes basses étaient épuisantes. Tout se faisait par derrière. Luke avait tellement aimé le Temple Jedi, désormais il était désemparé car son foyer ne semblait plus l'accueillir avec autant de chaleur qu'avant.

Néanmoins aujourd'hui devait être un peu différent car on l'avait abordé. A la voix, c'était un garçon. A l'Aura, un apprenti qui manquait encore d'expérience, sans doute un novice car sa présence dans la Force était très désordonnée. Quand à sa voix elle indiquait son jeune âge. Luke lui donnait 10 à 13 ans, peut-être même 9 Mais c'était difficile à dire vu son hésitation qui le rajeunissait sans doute.

-Alors dis-moi Ardan

Demanda Luke tranquillement, bien qu'au fond il ne soit pas à l'aise comme c'était toujours le cas quand il fallait communiquer même si cela s'était amélioré. Le fait est qu'Ardan lui faisait aussi bien des mystères. Vu sa manière de présenter les choses, c'était le fait qu'il soit le "Padawan Kayan" qui l'intéressait. Pourquoi? Encore des rumeurs? Jusque là personne ne lui en avait parlé directement, mais il fallait bien une première à toutes n'est-ce pas? Est-ce que ce garçon le craignait? Avait-on fait de ce calme jeune homme un monstre de la dernière heure? Luke se demanda même avec horreur si Ascasa n'avait pas peur qu'il tente quelque chose avec lui... Ce serait vraiment dégoûtant! Mais vu ce que certaines langues osaient dire sur sa relation avec maître Don cela restait possible. Dans ce cas pourquoi ce garçon tenait-il à lui "parler"? Un mot qui avait beaucoup de significations et de nombreuses implications.

-De quoi veux-tu parler?

Lança enfin Luke en souriant toujours mais gardant prudemment ses distances. Lui qui disait toujours ne pas faire attention aux rumeurs se détesta à l'instant, car c'était bien par peur du regard des autres -mais aussi sa timidité naturelle.- qu'il faisait attention à tous ses faits et gestes. Son goût pour le sexe fort n'était pas révélé au grand jour, ce n'était que des rumeurs, mais le Padawan se méfiait car les vipères ne demandaient jamais de preuves pour croire. Luke poussa un léger soupir, il en avait assez de cette situation! Où était l'insouciance de sa jeunesse? A moins qu'enfermé dans sa bulle à l'époque il n'avait jamais remarqué que l'on médisait à ce point sur lui. Rêvait-il? Devenait-il paranoïaque? Faisant taire ses inquiétudes, abordant toujours cet air serein que sa longue expérience en la matière lui permettait de maintenir, le Hapan attendit patiemment tout en mangeant un peu de purée. Malgré son envie de savoir, il ne voulait pas presser l'étrange garçon. Dans le même temps quelque chose le frappa irrémédiablement. Cette aura qu'il avait sentit près de lui comme par hasard ces derniers jours. Est-ce que... Non... Quand même pas! Ardan n'aurait pas été l'espionner?! Heureusement pour le pré-adolescent, bien que venant à cette possible conclusion, Luke n'imaginait pas jusqu'où son interlocuteur avait été, sans quoi il aurait vraisemblablement été très vexé, et suffisamment en colère pour tomber malade pendant plusieurs jours. Mais au fond c'était plutôt compréhensible.

Déjà le Jedi luttait contre l'envie de demander au Padawan ce que ce dernier lui voulait, ayant soudainement le désir de le presser quand juste avant il voulait laisser à l'enfant timide l'occasion de s'exprimer à sa manière. En souvenir au gamin très réservé qu'il avait été, aux jugements un peu trop rapides pour sa personne -des souvenirs bizarrement récents cette fois.- et à son propre caractère timoré de base, Luke se retint in extremis... Et surtout il ignorait ce qu'il en était vraiment. Peut-être s'était-il simplement souvent rapproché car il n'osait pas lui parler. Oui ce devait être cela. Luke se força au calme le plus complet, ces rumeurs lui avaient mis les nerfs à vifs, un exploit le concernant. Un mauvais exploit que le Padawan se promit de vite enrayer, commençant dès maintenant en encourageant Ardan d'une légère onde de Force, rassurante quoique légèrement neutre. Désarçonné d'être passé par tant de stades différents à cause d'un simple abordage, le jeune homme avala un morceau de jambon, cette fin de formation était particulièrement épuisante décidément.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferus Livian
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 137
Âge du perso : 21 ans
Race : Humain (originaire de Naboo)
Binôme : *Ancien Padawan de Luuna Shein

Feuille de personnage
Activité actuelle: /
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Dîner en tête à tête... à trois!    Dim 13 Jan 2013 - 17:59



"La colère est nécessaire; on ne triomphe de rien sans elle, si elle ne remplit pas l'âme,
si elle n'échauffe pas le cœur ; elle dois donc nous servir, non comme chef, mais comme soldat"






Ferus Livian jeune padawan d'âgé de 16 ans, notre jeune avatar de la culpabilité allait aller sur ses 17 printemps quand il y a de cela quelques mois une chose terrible lui était arrivé. Son Maitre Si'tahari avait été tué lors d'une mission qu'ils avaient eu ensemble sur Hapès, dans un ancien temple jedi abandonné depuis des millénaires à la recherche d'un holocron jedi contenant des informations sur certains jedis disparus. Attaqué par un Seigneur Sith les deux jedis c'étaient battus avec bravoure et dureté, mais le pouvoir du Sith leur était supérieur et le maitre du jeune Humain originaire de Naboo fut tué, s'ajoutant a la longue liste des jedis mort ou disparus. La cérémonie d'enterrement avait eu lieu quelques jours après son décès. Afin d'apaiser sa tristesse comme la colère qui grondait dans son coeur et surtout la haine qui germait tel une fleur au printemps, le conseil avait décidé de ne pas collé au jeune padawan un nouveau Maitre tout de suite. Suite à cela et à son échec face au seigneur sith notre jeune adolescent s'entraînait de plus en plus au maniement du sabrelaser, sa défaite lui laissant un amer goût, mais surtout une petite cicatrice en forme de croissant de lune lui ornant la joue droite, témoignage éternel de son duel et de son échec face au Seigneur Sith.

Pilote émérite, notre jeune Livian devait s'adonner à la méditation afin de calmer sa colère et sa haine qui affluait tel une cascade. Il était humain et cela était bien connu, bien qu'ils pouvaient être puissant dans la Force, ils étaient aussi plus facilement influençables et se laissaient bien souvent emportés par leur émotion et leur sentiment. Quelques jedis ou padawans avaient assisté à la cérémonie de Si'tahari et reconnaissait le jeune Ferus lorsqu'il pénétra dans la cantine. En effet reconnaissable aussi pour les couleurs sombres de sa bure. Il s'avança dans la cantine le regard impassible et distant, on pouvait sentir sa peine et et cela même masqué sous cette tristesse ; sa voie était tracé par nature il se dirigeait vers la voie des jedis gardiens. Bretteur très doué son premier échec fut aussi le plus douloureux. Il se servi donc à la cantine puis sans dire un mot, il se dirigea vers la table où se trouvait Luke Kayan et Ardan Ascada, s'installant près d'eux sans dire un mot et commença à manger son plat le regard toujours aussi impassible pensant encore souvent à son maitre. Pendant qu'il mangeait et sans le vouloir il entendit les deux padawans discuter, ou du moins ils semblaient le faire. Pour le jeune Arkanien il ne l'avait pas encore vu, il venait sûrement d'être initié et ne devait guère avoir plus de treize ans. Quant à l'autre il l'avait déjà vu quelques fois au temple et connaissait son nom, mais ne lui avait jamais vraiment adressé la parole ; Luke Kayan le disciple de Maitre Sai Don, un des maitre faisant partit du Conseil. Il avait lui aussi entendu les rumeurs qui trainaient à son sujet mais n'y faisait guère attention.

"....."

Ferus Livian continua de manger tranquillement sans rien dire, mais depuis le décès il est vrai qu'il n'avait que peu entretenu de relations avec ses confrères, son rival de toujours Travis était partie en mission et cela énervait quelque peu notre jeune padawan. Bien que se dirigeant vers la voie du jedi gardien, le rêve du jeune livian était de devenir pilote de chasse et s'il pouvait un jour piloter un jedi starfighter cela serait plus que magnifique alliant son devoir de jedi à sa passion pour le pilotage. Sortant quelque peu de sa nébuleuse le jeune padawan naboo finit par poser à nouveau son regard vers les deux interlocuteurs qui se trouvaient à côté de lui. Ne pensez pas qu'il était timide ou quoique se soit, non en réalité la perte de son Maitre l'avait profondément touché et il avait du mal a renoué du contact, mais une fois fait nul doute qu'il serait à nouveau sociable. Cependant, le jeune Livian était aussi connu quelque peu parmi les jeunes apprentis comme les quelques maitres qu'ils avaient eu a l'académie durant sa jeunesse pour son opinion sur la Force. En effet Ferus au contraire de nombreux jedis voyait la Force comme un outil qu'il fallait utiliser pour atteindre ses objectifs. Cette pensée lui valut de nombreuses remarques, mais la détermination et la force de ses croyances se percevait dans sa manière d'être.

Aussi il décida de leur adresser la parole, le ton de sa voix était plutôt neutre, mais une personne attentive pouvait ressentir non pas une gêne, mais une certaine froideur.

"Luke Kayan?...tu es le disciple de Maitre Sai Don alors?"

Tournant son regard vers le jeune Hapan, Livian eut l'occasion de mieux l'observer, en effet il y avait des ressemblances avec la race des humains bien qu'il semblait plus fragile et plus efféminé. L'une des plus belles race de la galaxie disait-on, cela restait encore surtout un point de vue. Maitre Sai Don était réputé pour sa sagesse et ses conseils avisés, du moins c'est qu'il avait entendu dire. Cela faisait un moment qu'il aurait aimé le rencontrer pour pouvoir lui parler de ce qu'il éprouvait depuis le décès de son maitre. Ferus voulait exprimer toute cette colère qu'il sentait bouillonner en lui, mais les derniers conseils de Si'tahari avant de mourir le travaillait trop et inutile de dire que le jeune humain était perdu entre le fait qu'il était un jedi et que ce genre de ressentis étaient dangereux pour son avenir, mais en même temps c'étaient des sentiments humains qu'il ne pouvait laisser indifférent.

" Tu crois qu'il serait possible que tu puisse m'aider à le rencontrer?..j'ai...quelques.....enfin j'aimerai beaucoup lui parler"

Malgré cela le jeune padawan sentit la timidité du jeune Ardan, et cela le fit sourire légèrement. C'était un jeune initié sans aucun doute. Il n'était pas encore sûr de lui, mais cela viendrait avec le temps.

" Ardan c'est cela...tu sais il n'y a pas de mal à agir selon sa conscience..cela a toujours été ma ligne de conduite"

"Agir selon sa conscience?" Ferus disait par cela qu'il n'avait pas à se sentir gêner de vouloir s'adresser aux gens, qu'il n'y avait pas de mal à faire ce qu'on désirait, si son désir était de parler au jeune Luke il ne devait pas en éprouver de la gêne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dîner en tête à tête... à trois!    Mar 22 Jan 2013 - 23:26

Ça sentait le souffre. Enfin, c'est une expression, car avec le nez au dessus de son assiette, Ardan ne pouvait guère déceler d'autres fumets que celui du salthia. Mais ce qu'il fallait comprendre, c'est que tout n'allait pas comme le prévoyait le plan de l'Arkanien. Il était trop tard pour faire demi-tour, le padawan Kayan, qui malgré son sourire ne semblait guère plus enjoué que ça de répondre à ses questions, et surtout, surtout, Un inconnu, un humain brun ayant certainement plus de quinze ans, avait rejoint la conversation, comme si de rien n'était, et semblait s'imposer, malgré le regard à moitié ahuri que lui avait lancé Ardan. De plus, le jeune homme bombardait l'Hapien de questions, ce qui ne laissait que peu de place pour le plus timide des « interrogateurs ». Il fallait s'imposer, prendre le bantha par les cornes ! Et puis, comment pouvait-on être tant malpoli, et s'immiscer ainsi dans une discussion censée être privée? Même s'il n'était pas au courant, qu'il n'y avait pas de panneau clignotant au dessus de leur table pour prévenir, c'était tout simplement du bon sens !

Puis tout à coup, le sens de la conversation changea, avant même que l'initié ne s'en rende compte. Deux regards s'étaient braqués sur lui, et plus vite que l'éclair son ventre se noua. Effectuant une lente expiration, les yeux semi-clos, Ardan commença par s'asseoir à la table, en faisant attention de ne surtout pas la percuter , au risque de renverser des affaires posées dessus, et tenta de rassembler dans sa tête les questions posées, et de préparer les réponses qui allaient sortir de sa bouche. Ce processus était habituel chez Ardan, et prenait un peu de temps, énervant ses interlocuteurs les moins patients -ce qui d'ailleurs était une des sources de problèmes de l'enfant- , mais la réponse avait le mérite d'être claire et précise, difficilement interprétables ou déformable.
Il était enfin l'heure de parler du problème qui concernait Ardan. Hélas, ce n'était pas prévu d'exposer ses problèmes à plusieurs personnes simultanément, bien que l'Humain semblait aussi être un padawan. Et à la vue de sa posture, certainement un autre de ces jedi suivant la voie du Gardien. Que pouvait-il comprendre aux soucis d'un arkanien incapable de se battre ?
Tant pis. Une telle occasion ne se représenterai peut-être pas. Et Ardan avait l'impression que le temps jouait contre lui. Se sentant écouté, et ne voulant pas attirer plus l'attention sur lui, il baissa le volume de sa voix alors qu'il commençait sa réponse :

« Hum.. heu... voilà, mes questions concerne le passage au stade de Padawan... A vrai dire, j'ai tout juste fini le cursus de l'initié, et malgré mes résultats convenables, je ne vaux pas grand chose quand on me demande d'utiliser le sabre. Mais je veux tout de même être padawan, hein ! Mais je ne sais pas comment faire... Et d'après ce qu'on m'a dit, vous.. tu aurais eu les même problèmes que moi... alors je souhaitais savoir... si ça ne te dérange pas... comment tu as fais pour devenir le padawan de Maitre Don, et si tu pouvais me donner des conseils... s'il te plait."


La voix de l'apprenti mourut sur ces derniers mots, le visage pâle de l'Arkanien rosissant légèrement après cette brève explication. Bien qu'il avait du mal à imaginer Luke autant en difficulté que lui, il espérait beaucoup de cet échange, et priait intérieurement pour qu'aucun des deux n'éclate de rire à sa demande. Pour oublier cette idée, il avala rapidement son verre rempli d'eau, et manqua de s'étouffer dans sa hâte...
Revenir en haut Aller en bas
Luke Kayan
~~ Chevalier Jedi ~~
~~ Chevalier Jedi ~~
avatar


Nombre de messages : 2461
Âge du perso : 24 Ans
Race : Hapien
Binôme : Ancien Padawan de Saï Don
Sans apprenti(e) pour le moment.

Feuille de personnage
Activité actuelle:
HP:
70/70  (70/70)
PF:
94/94  (94/94)

MessageSujet: Re: Dîner en tête à tête... à trois!    Mer 30 Jan 2013 - 9:58

-C'est sûr que s'il faut agir selon sa ligne de conduite et qu'il s'agit de la tienne, ce sera vite l'anarchie.

Répondit Luke d'un ton cinglant à l'inconnu qui venait de s'inviter à leur table. Le Padawan était déconcerté par l'arrivée du garçon et ses propos. Ce gamin était vraiment un Jedi? Et le son de la voix qui laissait penser à celle d'un adolescent n'était-elle pas plutôt particulièrement grave pour un enfant de 4 ans? Parce que ses réactions rendaient la deuxième hypothèse bien plus probable. Cet inconnu agissait comme un tout petit, et encore, un tout petit mal élevé.

-Je pense surtout que tu devrais chercher à rencontrer quelqu'un qui t'apprendrais la politesse

Continua-t-il sèchement, qui plus est l'inconnu était tombé sur un os de Bantha car Luke accordait de l'importance à la politesse. Il s'exprimait avec les autres via ce type de formules à défaut d'avoir le droit de voir leurs sourires, cela facilitait sa communication. Sans apprécier la flagornerie ou l'obséquiosité, le Padawan trouvait primordial de conserver un langage civilisé envers ses camarades, et les autres aussi devaient le posséder. Il ne demandait pas le vouvoiement, loin de là, d'ailleurs il fut soulagé que Ardan se décide à le tutoyer, mais souhaitait avoir le droit à son petit bonjour et tout le reste sans être abordé avec autant de brusquerie.

De plus avec ses manières, l'inconnu risquait d'effrayer totalement Ardan qui était très timide et s'ouvrait lentement.

-Tout le monde peut venir sur n'importe quelle table mais la moindre des choses est de saluer, de demander si on peut s'installer au cas où la conversation est personnelle... Ne pas intervenir n'importe comment, et éviter de réclamer sans même s'être présenter tout ce qui te passes par la tête. Je n'y crois pas, ce que je dis est pourtant si élémentaire!

Il n'était pas un coursier bon sang et son maître avait des raisons de ne pas recevoir tout le monde en personne. Ce n'était pas le fait que Luke soit son Padawan qui allait changer quoique ce soit! Le jeune homme n'avait pas de passe droit, au contraire, il avait même plus de devoirs en étant l'apprenti du vieux sage. Montrer l'exemple en faisait partie car les regards étaient souvent braqués sur lui et Luke devait faire honneur au Temple représenté par le chef du Conseil, qui plus est, lui aussi passait après les réunions importantes ou les missions urgentes... Il ne voyait pas son maître très souvent, encore moins que d'autres étudiants de la Force.

-Sache que je ne peux pas aller déranger maître Don pour exiger qu'il voit un Padawan en particulier, pourquoi toi? Qu'est-ce que tu as de si spécial? Parce que si Saï Don devait recevoir tout le monde il n'aurait pas fini! D'ailleurs je ne suis pas prioritaire en étant son Padawan, je dois attendre comme les autres et c'est normal car les affaires des Jedis et de la communauté passe avant. Et je ne suis pas l'apprenti du chef du Conseil mais du mentor qu'est Saï Don, pas plus.

Acheva Luke d'un ton légèrement adouci, mais plus par lassitude qu'autre chose. Quelque soit le problème qui tourmentait l'inconnu qui n'avait pas daigné se présenter, rien ne l'excusait aux yeux du jeune Jedi, tout du moins jusqu'à ce qu'il ne se soit pas repris en main, ensuite ils pourraient discuter qui sait. Quand le Hapan était arrivé ici après 7 ans d'enfer, ou même à son retour de Korriban, malgré ses blessures au coeur et physiques il avait toujours été poli. Sa crainte maladive accompagnée de sa timidité le poussaient à parler très bas, on l'entendait à peine, mais au moins un bonjour sortait ses lèvres, ou un merci. Le Padawan se souvint même que les maîtres avaient eu toutes les peines du monde à lui apprendre la notion de "bonsoir" tandis que la nuit tombait. Luke savait qu'il n'en avait pas envie à l'époque car lui qui aimait tant le soleil ne désirait pas que ce dernier se couche, tout du moins pas dans ses paroles. Le Hapan se désintéressa momentanément de l'inconnu pour faire face à Ardan, ses yeux éteints se posant presque dans ceux de son interlocuteur dont l'aura effrayée n'était franchement pas difficile à localiser. Le pauvre devait être mortifié et ayant de meilleures dispositions à son égard, touché par sa détresse Luke oublia ses éventuels soupçons à son propos pour lui parler.

Il aurait pu être vexé d'avoir été choisi parce qu'il avait une apparence fragile, ais au contraire, Luke était soulagé que ce soit pour cela qu'Ardan veuille lui parler. Il eut un léger sourire et reposa délicatement sa fourchette, tout en gardant sa main posée dessus pour ne pas tâtonner en la cherchant par la suite.

-Si tu veux savoir, à ton âge. Enfin selon ce que je pense de ta voix, tu as quoi? 10 à 13 ans? Et bien si je ne me trompe pas, à 10 ans je ne touchais pas le sabre-laser, je fuyais... Et il fallait beaucoup de temps aux maîtres pour me retrouver-fit-il non sans un zeste de fierté amusé.- et à 13 je commençais tout juste à le manipuler. Maître Don me le faisait découvrir petit à petit, en le touchant et en me parlant de cette arme. Pour autant, si je n'en ai plus peur, je reste très moyen, n'ayons pas peur de le dire... J'ai le niveau d'un Padawan de 17-18 ans et je suis gentil avec moi là. Maître Don m'a choisi, non pas parce que j'étais le meilleur, mais parce que quelque chose nous unissait, et il en sera de même pour ton maître. Ce qu'ils recherchent, c'est celui qui dépasse ses limites. Un apprenti naturellement très doué les interpellera, un novice qui travaille sans relâche pour passer au-delà de ses craintes ou de ses faiblesses, quelque soit le temps qu'il prend les intéressera d'autant plus.

Luke ne pouvait pas généraliser, certains cherchaient des apprentis très talentueux de base, et malheureusement, ceux qui étaient vraiment faibles ne sauraient être choisis, tout simplement parce qu'une fois en mission, s'ils n'étaient pas au niveau, ils risquaient de se faire tuer et de faire tuer les autres. Cependant le Padawan avait à coeur de souligner le fait qu'être excellent ne faisait pas forcément de vous le meilleur choix pour les maîtres.

-Laisse le temps faire. Après je n'ai pas vraiment de notion de cette étape où l'on te choisis... Maître Don m'a pris dès mes 9 ans, mais parce que j'avais des soucis pour suivre avec les autres, certes il y avait un lien entre nous, mais il aurait peut-être attendu un peu plus. Finalement, c'est ma faiblesse qui a fait que j'ai été pris, en partie en tout cas. Mais pour ne pas se complaire dans tes défauts tout de même... Je t'invite à chercher ce dans quoi tu es bon. Tu n'es pas doué au sabre-laser? Ne le laisse pas tomber mais fait valoir une autre technique: peut-être as-tu une certaine affinité avec la Force? Je me bats quasiment sans arme, juste avec mes pouvoirs. Si tu n'as pas la force physique, soit souple comme une anguille, et si
enfin le combat ne te sied vraiment pas, essaye de devenir un Jedi
Consulaire, c'est à dire un diplomate.


Le jeune homme hocha la tête, il avait déjà montré à Slyd le Hapan comment se déplacer de nuit, car sa race ne voyait pas très bien sans la lumière du soleil. Après tout, ça ne le gênait pas du tout d'aider ses cadets, conscient qu'il était de sa chance d'être devenu Jedi malgré tous les prognostiques de départ. Seules sa bonté d'âme naturelle et son taux de midichloriens jouaient alors en sa faveur... Mais pour le reste, ni son état mental, ni sa cécité, ni son physique catastrophique n'étaient prometteurs. Luke avait réellement été récupéré des bas-fonds. Il voulait donc croire qu'Ardan avait toutes ses chances, surtout que lui parlait! Timidement certes, mais il venait poser des questions quant lui à son arrivée ou même à l'âge présumé de son vis-à-vis était encore trop timide pour le faire.

-Si tu veux nous irons nous entraîner après manger, de toutes manières je devais travailler un peu, ça tombe bien! Qu'en dis-tu?

Luke encouragea son interlocuteur à se détendre d'une petite onde de Force avant d'en projeter une autre vers l'inconnu, juste un peu plus piquante.

-Hey, bon appétit à toi.

Lança-t-il poliment, sans aucune méchanceté si ce n'était qu'un petit peu de moqueries pour flouer un peu ce malotru. Finalement le Padawan n'en avait pas fait une affaire personnelle, mais c'était également normal qu'à son âge il reprenne les plus jeunes sur leurs erreurs flagrantes même s'il devait faire attention à ne pas se prendre pour un chevalier Jedi. Heureusement s'il avait d'autres défauts, Luke était plutôt modeste, trop parfois même. De ce fait il n'avait pas pris l'inconnu de haut et lui donnait une chance de repartir d'un bon pied avec ce "bon appétit".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferus Livian
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 137
Âge du perso : 21 ans
Race : Humain (originaire de Naboo)
Binôme : *Ancien Padawan de Luuna Shein

Feuille de personnage
Activité actuelle: /
HP:
75/75  (75/75)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: Dîner en tête à tête... à trois!    Mer 30 Jan 2013 - 15:37


-C'est sûr que s'il faut agir selon sa ligne de conduite et qu'il s'agit de la tienne, ce sera vite l'anarchie.



"L'anarchie"? Restant de marbre à la pique du jeune Luke, le padawan était pensif comme si un simple bonjour changerait littéralement les choses? C'était absurde comment un mot pouvait-il faire la différence? Son manque de politesse involontaire fit naitre chez le jeune Hapan des réactions plus sèches. La politesse elle ne marchait que dans certains domaine peut-être celui-ci en effet, mais les propos du jeune Livian n'avait pas été agressif ou offenseur, il était un peu absolu de demander tel politesse, cela témoignait aussi d'une certaine arrogance de part son âge, croyant dur comme faire que la politesse et le respect se gagnait sûrement avec l'âge, prétextant même que cela était élémentaire et il avait peut-être raison mais Ferus n'avait pas vraiment de temps a perdre avec ce genre de détail futile qui en soit était superficiel comme la réponse du jeune Hapan concernant le sujet d'Ardan. Certes si ses idées étaient intéressantes et formait une part de vérité, la réalité des choses et de la vie à l'extérieur des murs du temple était bien différente. Un jedi qui ne savait pas se servir un minimum de son sabrelaser ne ferait pas long feu. La voie du jedi consulaire était honorable, choisir la voie de la diplomatie plutôt que du combat armé, un choix noble c'était certains, mais le maniement du sabrelaser ne devait pas être laisser de côté. D'un autre côté les dires concernant la persévérance rejoignait ce que pensait Ferus, sur ce point là il était d'accord avec le jeune apprenti de maitre Sai Don. Mais revenont au sujet principal, son impolitesse qui semblait avoir perturbé grandement le jeune Hapan comme si cela changerait le cours de la rotation de la planète et le destin d'une personne? Il était futile et surtout stupide de penser que cela changerait quoique se soit, mais puisqu'il tenait tant à sa politesse qui semblait lui semblait élémentaire, Livian s'excusa alors.

"Hum?...Désoler....ce n'était pas intentionnel"

"Je m'appelle Ferus Livian..."


Le ton de sa voix était plutôt froide et neutre, mais cela n'était pas volontaire, le jeune humain était comme ca, d'une nature plutôt distante et froide. Le contact social n'était pas vraiment son fort et il le démontrait une nouvelle fois. Élève doué dans le maniement du sabrelaser il faisait partie avec quelques privilégiés des padawans bretteurs les plus prometteurs de la voie du Jedi Gardien.

-Laisse le temps faire. Après je n'ai pas vraiment de notion de cette étape où l'on te choisis... Maître Don m'a pris dès mes 9 ans, mais parce que j'avais des soucis pour suivre avec les autres, certes il y avait un lien entre nous, mais il aurait peut-être attendu un peu plus. Finalement, c'est ma faiblesse qui a fait que j'ai été pris, en partie en tout cas. Mais pour ne pas se complaire dans tes défauts tout de même... Je t'invite à chercher ce dans quoi tu
es bon. Tu n'es pas doué au sabre-laser? Ne le laisse pas tomber mais fait valoir une autre technique: peut-être as-tu une certaine affinité avec la Force? Je me bats quasiment sans arme, juste avec mes pouvoirs. Si tu n'as pas la force physique, soit souple comme une anguille, et si enfin le combat ne te sied vraiment pas, essaye de devenir un Jedi Consulaire, c'est à dire un diplomate.


-Si tu veux nous irons nous entraîner après manger, de toutes manières je devais travailler un peu, ça tombe bien! Qu'en dis-tu?


La proposition était honnête et gentil, mais que pouvait-il bien apprendre au jeune Ardan si lui-même n'était pas un bretteur des plus exceptionnel? Il ne lui apprendrais que ce qu'il sait et ce qu'il lui convient comme forme de combat, cette proposition n'avait aucun sens en soi et ne serait que catastrophique pour le jeune arkanien, une perte de temps inutile qui viendrait grandir sa faiblesse dans sa conviction qu'il n'était pas fait pour ça. Le jeune Ardan n'était pas spécialement mauvais, il fallait qu'il apprenne à combattre avec une forme de combat qui lui parlait plus, peut-être le soresu basé sur la défensive. L'art du combat est une forme d'expression, elle témoigne de votre volonté et s'adapte à votre façon de voir la vie et les choses courante qui les entourent, comment vous les aborder. Un sabrelaser est le prolongement de du bras, il doit faire partis intégrante de l'être et il n'y à que comme cela qu'un jedi ne faisait qu'un avec son sabre. Ferus l'avait déjà remarquer , les jedis consulaire bien que moins axés dans le maniement du sabrelaser savait néanmoins bien se battre et privilégiaient une forme de combat à l'inverse des jedis gardien qui alliaient volontairement plusieurs formes durant un même combat, mais ils délaissait le maniement de la force en elle-même préférant faire confiance en leur instincts.

-Hey, bon appétit à toi.

"Merci......"


Le jeune Ardan se focalisait trop sur sa faiblesse et y voyait un défaut qu'il pensait ne jamais pouvoir corriger, pourtant cela pouvait être corriger, revu si il s'adressait aux bonne personnes. Demander l'aide pour se perfectionner n'était pas honteux au contraire cela témoignerait de sa volonté à réussir et il était certains qu'un bon professeur du maniement du sabre serait heureux de voir une tel détermination. Beaucoup faisait l’erreur de croire que pour devenir jedi gardien il fallait être obligatoirement doué ou montrer des capacités pour le sabre.....cette idée était fausse, bon nombre de bretteur d'exception au sein de l'ordre était comme Ardan incapable de manier correctement un sabrelaser, mais il avait la volonté et le courage d'aller jusqu'au bout et ce que lui avait dit un jour son professeur était vrai : "La volonté et la détermination sont les armes de la réussite et de l'accomplissement". Cette phrase à elle seule témoignait bien que la réussite ne va pas de pair sans la volonté d'y arriver. Ce qui manquait à Ardan c'était de la volonté tout simplement, il pouvait étudier la Force et postposé ce qu'il connaissait de la Force dans le maniement du sabre, cela c'était déjà vu plus d'une fois et les jedi sentinel en était l'exemple parfait arrivant à joindre les deux sans être exceptionnel dans un domaine comme dans l'autre.
Aussi suite au dires de Luke , Ferus prit alors la parole à son tour, espérant peut-être remotivé le jeune arkanien.

" Quelque uns des grands bretteurs de l'ordre furent comme toi au départ Ardan..."

" Tu dois choisir la forme de combat qui sera le mieux pour ce que tu voudrais suivre comme voie..et t'y accrocher même si c'est dur.....tu n'es pas spécialement mauvais tu n'as pas encore trouvé la forme de combat qui se pliera à ta personnalité..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dîner en tête à tête... à trois!    

Revenir en haut Aller en bas
 

Dîner en tête à tête... à trois!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Jedi - Planète Ondéron :: Temple Jedi :: Cantine-