La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Cours] - Au sommet de l'évolution ? Vraiment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: [Cours] - Au sommet de l'évolution ? Vraiment ?   Jeu 10 Jan 2013 - 9:41

L’académie de Korriban, haut lieu de la force et terre cachée que l’ordre Jedi aurait volontiers purifié par les flammes.
C’est dans les tréfonds de la forteresse que le Sith avait fait décharger deux douzaines de colis par des droïdes de chantiers. Ni les serviteurs de métal ni leur chargement ne permettaient une identification aisée de par leur absence de marquage ou de tout signe distinctif. Les caisses de plastaciers avaient été entreposée dans une zone rarement exploitée ; au point que les ouvriers mécaniques avaient dû charger leurs programmes de maintenance pour contrôler les arrivées d’électricité, la stabilité de l’éclairage, régler le niveau d’humidité dans l’air et ajuster les températures selon les exigences forts particulières d’Agnan.
Les drones d’entretien avaient alors rapidement remplacé les modèles plus robustes destinés aux tâches de réparation ; mettant un point d’honneur à récurer le moindre espace laissé libre au sol entre les caisses. Peu à peu, dans cette ambiance industrieuse, la salle avait été rendue à ses fonctions premières : l’entrainement.
D’un air concentré, comme s’il pouvait voir à travers les couches successives de métaux, Agnan considéra le contenu des boites argentées. Mais il ne resta pas longtemps dans l’expectative. Levant sa main gauche il la présenta en signe d’invitation à un premier visiteur, apprenti auquel on aurait donné dix ou onze ans.
« Installes-toi … ou plutôt… installez-vous » dit-il en interpellant ses deux compagnons, l’un plus jeune et l’autre plus âgé, qui n’avaient pas encore osé franchir le pas de la porte. Etait-ce son étrange activité qui avait attiré l’attention de ces premiers visiteurs ? Ou bien l’influence relative que le Sith faisait porter sur le reflux de la force ?
Car de fait, bon gré ou mal gré, sa simple présence apportait une perturbation dans la force. Celle, mystique, de cette énergie première mais aussi et surtout dans l’équilibre des accords politiques élaborés par les Seigneurs Sith en présence. Mais peut-être que ses visiteurs avaient été intrigués par les multitudes de pensées tantôt anarchiques et chaotiques, tantôt froides et ordonnées, qui pépiaient dans les profondeurs de la salle.
Pour les libérer et mieux les entendre Agnan passa son doigt sur la commande d’ouverture de plusieurs des coffres de plastaciers. En réponse ces derniers s’ébrouèrent rapidement. Les vérins s’activèrent pour déplacer les plaques de protection et les presses hydrauliques repoussèrent les couvercles un à un. Des mousses compensées destinées à amoindrir les chocs en cas d’accident commencèrent à se décomposer, sous l’action d’un gaz particulier – inodore et inoffensif – relâché lors de la procédure d’installation des vivariums.
Car c’est de cela qu’il s’agissait : des vivariums par dizaines. Certains, à peine plus long qu’une main adulte, ne contenait qu’un ou deux exemplaires rares alors que d’autres, assez long pour enterrer deux hommes dans le sens de la longueur, contenait tantôt une ruche faisant vibrer l’éther ou une nichée de scorpions à dents dures.
Le plus jeune des apprentis fit un pas en arrière, répondant à une peur instinctive que le Sith jaugea comme de bon aloi. La peur était rarement une mauvaise conseillère même si ses plans manquaient singulièrement d’ambition. Domestiquer sa peur sans la nier était un précepte de base. Celui qui n’était jamais atteint par la peur relevait soit de l’abrutissement le plus total, soit d’une absence complète d’analyse des situations.
Prisonniers d’une centaine de prisons de plastiverre des milliers d’insectes de toutes tailles grouillaient ; dérangés par la lumière soudaine la plupart semblait avoir pris conscience de leur état actuel et semblaient attendre une occasion pour prendre la fuite. D’une boite à l’autre plusieurs insectes se jaugeaient et par simple observation l’on pouvait souvent deviner qui était le prédateur et qui en était le souper.
« La délicate, instable et sans cesse changeante chaine alimentaire » grinça le seigneur Sith d’un ton acerbe tout en activant les servomécanismes d’une caisse en forme de cercueil, transparente et semblant abriter une colonie de fourmis porteuses de couleurs maladives.
« Fourmis de Stendhal ; toutes de rouges et de noirs » précisa-t-il tout en passant sa main sur le linceul cristallin ; provoquant l’agitation d’une horde d’insectes prêts à en découdre. « Nombreuses, coordonnées et adaptées à leur environnement… leur coefficient de forces comparé à leur taille leur donne la capacité de conserver un bon niveau de performance jusqu’à une gravité standard multipliée par sept » décrivit-il avec attention ; comme s’il lisait la spécification technique d’une arme de haute technologie. Passant à autre chose, il délaissa soudainement ces insectes pour dériver vers une espèce typiquement arachnide.
« Les arachnides… » Ouvrit-il du ton d’un amateur de curiosité appréciant une curiosité. « Celle-ci est un redoutable prédateur, calme et patient. Ses tissus externes possèdent une structure particulièrement résistante et son poison, quoique moyennement virulent pour un organisme de plusieurs dizaines de kilos, est particulièrement difficile à détecter par les analyses médicales traditionnelles. Particularisme apprécié : cette créature est capable de manœuvrer en apesanteur ; ce qui en fait un agent tout à fait indispensable en gravité nulle » conclut-il.
Il s’orienta vers les participants.
« Vous pensiez être au sommet de l’échelle de l’évolution ? » dit-il en ouvrant sa main gauche en direction des multitudes de boites masquant autant d’espèces.
« Prouvez-le ; choisissez une espèce et tentez de la sonder. Si leurs pensées sont incompréhensibles, souvenez-vous qu’en toutes choses la force navigue… Ce qui en fait un vocabulaire certes basique mais commun. Nulle autre consigne que de maintenir vos insectes dans un calme relatif et de les informer de votre présence une fois la relation crée » ferma-t-il en libérant l’accès des apprentis vers le conglomérat d’insectes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Cours] - Au sommet de l'évolution ? Vraiment ?   Lun 14 Jan 2013 - 5:54


Zora se demanda ce qu'il lui avait pris de vouloir assister à ce cours alors qu'elle posait ses yeux noisette sur les diverses boîtes contenant les insectes. La jeune femme n'avait rien contre ces espèces mais ce n'était pas pour autant qu'elle appréciait leur présence. Une légère grimace de dégoût naquit sur son visage délicat alors qu'elle se demandait quel était le meilleur moyen d'empêcher un insecte de lui monter dessus...

Car c'était bien là le problème: si pour le moment les bestioles étaient soigneusement enfermées et se contentaient de se balader dans leurs espaces clos, les choses allaient sans doute rapidement changer. L'apprentie était prête à parier que la salle allait bientôt grouiller d'insectes dont certains, sans doute, seraient venimeux pour rendre la chose plus... amusante. La jeune femme poussa un léger soupire de résignation lorsqu'il se rendit compte qu'il était trop tard pour quitter le cours. Maintenant qu'elle y était, il était hors de question de s'en aller - s'enfuir? - et attirer l'attention sur elle...

Zora avait décidé de participer à cette leçon par simple curiosité, estimant qu'elle aurait alors le moyen d'en apprendre plus sur l'homme qu'était Darth Agnan. Elle avait eut l'occasion de le voir quelques jours plus tôt alors qu'elle le menait à un entretien avec la Dame Noire mais cela se limitait à ça. Elle avait donc prit ses affaires et s'était empressée de rejoindre la salle de cours, se demandant ce qui l'attendait. Et maintenant qu'elle était sur place, l'idée lui semblait stupide...

*Ça aurait pu être pire, remarque...* se dit-elle avec un léger sourire.

D'autant plus que le Seigneur Sith semblait maîtriser son sujet, parlant avec calme et récitant nombres d'informations utiles sur les insectes. Rien de primordial mais un peu de culture général ne pouvait pas faire de mal après tout. La partie pratique arriva rapidement, Darth Agnan intimant l'ordre aux participants de choisir l'une des espèces et d'entrer en contact avec elle. Ce qui suscita immédiatement l'intérêt de la jeune humaine qui portait jusque là une attention limitée aux explications.

*Voila qui pourra m'être utile avec Azel! Peut-être que j'arriverai à le convaincre d'arrêter d'essayer de me tuer, comme ça...*

L'apprentie se fendit d'un léger sourire en pensant au Tuk'ata que Darth Ynnitach lui avait offert. Le chien Sith n'avait rien d'un cadeau et guettait inlassablement la moindre trace de faiblesse chez elle. Sa maîtresse lui avait dit qu'il parlait le Sithese mais cela restait malgré tout des animaux. Et si elle parvenait à établir un lien avec l'un de ces stupides insectes, ce serait alors un pas franchi en direction d'Azel et d'une compréhension mutuelle. D'un seul coup, le cours devenait presque vitale...

Zora attendit patiemment son tour avant de tendre la main en direction de l'une des boîtes et d'en sortir grâce à la télékinésie une araignée des sables de Tatooine. L'apprentie la garda soigneusement dans sa poigne invisible jusqu'à ce qu'elle ait rejoint un coin reculé de la salle. Elle s'adossa à la massive paroi de pierre et laissa l'insecte tomber au sol, prenant soin de ne pas laisser s'échapper et le repoussant au besoin à l'aide de la Force.

- "Et c'est avec ça que je dois rentrer en contact..." lâcha-t-elle dans un murmure.

La jeune femme observa un instant l'arachnide, sa couleur sablée, ses crochets puissants. L'animal était un prédateur patient comme l'avait souligné Agnan et plutôt rusé. Si ses souvenirs étaient bon, cette espèce d'araignée creusait en entonnoir de sable dans laquelle elle piégeait ses victimes. Une technique admirable et efficace. Mais aujourd'hui l'insecte n'était qu'un sujet d'étude, un cobaye. Guère plus...

Zora fit appel à la Force pour sentir l'animal. Elle commença par l'exosquelette puis ses tissus internes. La bestiole resplendissait dans le fluide mystique, comme tout être vivant en somme. La preuve irréfutable du lien qui unissait les espèces de la galaxie... Pourtant si l'aspect tangible de l'animal lui était connu, son esprit demeurait introuvable. Il fallut de longues minutes à l'apprentie pour enfin percevoir ce qui ressemblait à la partie consciente de l'araignée. La surprise s'empara de la jeune femme qui rompit le lien par pur réflexe.

Elle recommença néanmoins et parvint enfin à capter l'essence de l'animale. Zora abandonna bien vite l'idée de mettre des mots sur les émotions qu'elle percevait. Des images ou des odeurs semblaient beaucoup plus adaptée au schéma de pensée de l'araignée qui commençait à s'agiter, sentant sans doute cette intrusion mentale. La dominante semblait une furieuse envie de se nourrir et l'apprentie se concentra sur cette envie pour tenter de la juguler. Elle tenta de la remplacer par une impression de calme et de sérénité pour calmer l'animal.

Cela ne fonctionna pas comme elle l'aurait voulu, l'araignée continuant de s'agiter. Mais avec moins d'empressement, moins d'agressivité. Estimant que l'objectif demandé par Darth Agnan était atteint, la jeune femme continua de surveiller l'araignée en attendant la suite du cours..
Revenir en haut Aller en bas
Vaëlenrian Atha'lith
l~l~l Jedi Gris l~l~l
l~l~l Jedi Gris l~l~l
avatar


Nombre de messages : 475
Âge du perso : 22
Race : Humain ( Alderaan )

Feuille de personnage
Activité actuelle: Apprenti Sith
HP:
102/102  (102/102)
PF:
78/78  (78/78)

MessageSujet: Re: [Cours] - Au sommet de l'évolution ? Vraiment ?   Ven 18 Jan 2013 - 17:11

Le jeune alderaanien s'était rendu dans la journée à l'académie afin de prendre un peu de nouvelles , et aussi pour se faire voir. Les instituteurs n'aimaient pas trop les élèves « fuyards » même si lui avait de bonne raison de préférer le confort et la tranquillité à l'ambiance hostile et parfois puérile de l'académie. Il en profita donc pour faire un tour à la bibliothèque enfin de faire un peu le point sur les dernières mises à jour et parutions. Après quelles heures, il regarda sa montre et se rendit compte que le temps s'était déjà bien avancé, il décida alors de se rendre dans la salle de méditation afin de rattraper le temps perdu. Van était quelqu'un d'ordonné et de sérieux dans son travail , il mettait un point d'honneur à respecter son planning journalier. Et aujourd'hui il avait pris du retard et n'avait pas eu le temps de faire sa méditation quotidienne. C'est dans le calme relatif de la salle prévue à cet effet qu'il prit place. Il inspira profondément, faisant abstraction des autres apprentis autour de lui. Durant plusieurs minutes, il fit le ménage dans son esprit ne se concentrant sur rien de précis quand il décela une perturbation dans la force... Du coup il s'y intéressa de plus prêt et tenta de résoudre ce mystère. En y réfléchissant il y avait souvent des perturbations au niveau de la force sur korriban , car le côté obscur violent et imprévisible chamboulait souvent l'équilibre naturel des choses. Mais cette fois c'était néanmoins différent ... comme si ... quelqu'un de sa seul présence perturbait volontairement ou involontairement la force ... Quelques minutes plus tard après avoir plus ou moins décelé d'où cela venait, le jeune homme se rendit rapidement sur les lieux afin de satisfaire sa curiosité. Tout cela l'emmena dans les profondeurs ténébreuses de l'académie sith dans une zone qu'il n'avait encore jamais vu , comme beaucoup d'autres …

"  - Un des nombreux recoins encore inexploré … " dit-il pour lui-même

Du coup il avança avec plus de prudence quand la lumière commença à se faire rare , et que l'air humide se faisait de plus en plus pesante , d'une lourdeur parfois presque étouffante pour quelqu'un qui n'en avait pas l'habitude. Cela le faisait transpirer , et il continua à progresser doucement vers le lieu dont émanait cette perturbation. Il tomba sur une salle ou de nombreux colis contenant des insectes était éparpillé un peu partout. Au fond, le seigneur sith se trouvait là ... immobile ... Van analysait son entourage et se rendit compte que cet homme était la source de cette perturbation. Il aperçu aussi d'autres apprentis et notamment la jeune Zora Shaar-lâ. Il hésita à aller la voir et resta finalement sans bouger. Elle ne le reconnaîtrait sans doute pas , car en plus de son capuchon qui lui couvrait le visage il portait une tenue différente des autres fois. Aujourd'hui il avait opté pour la tenue classique des apprentis sith , ce qui lui permettait de passer plus ou moins inaperçu. Son regard se détourna alors de la belle apprentie de la dame noire quand le seigneur sith prit la parole. Dans les secondes qui suivirent, Van se rendit compte qu'il devait s'agir d'un genre de cours « spécial» vu qu'il ne figurait pas sur la liste habituelle de l'académie.

Cela lui faisait penser au cours donné par Darth Varis quelques mois auparavant. Il avait réussi grâce à l'enseignement de ce dernier à maîtriser les bases de l'éclair de force. Une technique intéressante qu'il s'efforçait d'améliorer un peu chaque jour. Le jeune homme écouta alors attentivement les paroles du professeur et une fois qu'il eut finit de parler, il circula lentement entre les différents vivariums cherchant quelle espèce il allait étudier. Pendant ce temps, il réfléchit à ce qu'il avait déjà appris par le passé. Durant sa formation au temple jedi lorsqu'il n'était encore qu'un jeune padawan il avait entendu parlé de divers concepts de la force comme le côté lumineux et obscure certes , mais aussi la force unificatrice et la force vivante. C'est cette dernière qui l'intéresse , il essaya donc de ressembler les quelques bribes d'informations qu'il avait appris à ce sujet. Cette enseignement n'était d’ailleurs pas admit par l'ordre jedi car cela ne rentrait pas dans leur philosophie , Van se rendit alors compte que l'idée qu'il s'était fait des sith était justifiée, à savoir qu'ils étaient beaucoup plus ouvert , sur le plan de la connaissance et du savoir renfermé dans la force. Le jeune apprenti s'arrêta devant la casse en plastacier renfermant les fourmis de stendhal , elles étaient un peu plus grosses que celles qu'il avait l'habitude de voir et il en prit une seule et la déposa délicatement sur sa main.

Cela lui faisait penser au cours donné par Darth Varis quelques mois auparavant. Il avait réussi grâce à l'enseignement de ce dernier à maîtriser les bases de l'éclair de force. Une technique intéressante qu'il s'efforçait d'améliorer un peu chaque jour. Le jeune homme écouta alors attentivement les paroles du professeur et une fois qu'il eut finit de parler il circula lentement entre les différents vivariums cherchant quelle espèce il allait étudier. Pendant ce temps il réfléchit à ce qu'il avait déjà apprit par le passé. Durant sa formation au temple jedi lorsqu'il n'était encore qu'une jeune padawan il avait entendue parlé de divers concepts de la force comme le côté lumineux et obscure certe , mais aussi la force unificatrice et la force vivante. C'est cette dernière qui l'intéresse , il essaya donc de ressembler les quelques bribe d'informations qu'il avait apprit à ce sujet. Cette enseignement n'était d’ailleurs pas admit par l'ordre jedi car cela ne rentré pas dans leur philosophie , Van ce rendit alors compte que l'idée qu'il c'était fait des sith été justifié, à savoir qu'ils étaient beaucoup plus ouvert , sur le plan de la connaissance et du savoir renfermé dans la force. Le jeune apprenti s'arrêta devant la casse en plastacier renfermant les fourmis de stendhal , elles étaient un peu plus grosses que ceux qu'il avait l'habitude de voir et il en prit une seul et la déposa délicatement sur sa main.

" - La force existe dans chaque forme de vie , sa manifestation dépend souvent des émotions transmise par son utilisateur ... pensa il en récitant ce qu'il avait appris durant sa jeunesse La force vivante ... pensa t-il songeur elle permet aux êtres qui y sont sensible de connaître la constitution d'autre autre créature... un organisme , en mauvaise santé ou même blessé dégage moins d'énergie qu'un organisme en bonne santé ... finit-il en prenant soit de ne pas blesser la fourmi. "

C'est tout ce que son esprit se rappelait ... il faut dire que l'ordre jedi y allait doucement avec le concept de la force vivante , préférant que ses aspirants suivent la voix de la force unificatrice , grâce à laquelle certains d'entres eux pouvaient avoir des visions du futur au travers de la force. Van d'ailleurs jetait cette idée: pour lui, il convenait mieux de vivre le moment présent agissant par instinct plutôt que de se perdre dans des futurs à l'avenir incertain. Le jeune homme tenta de sonder la petite créature , mais cet exercice nouveau demandait de sa part une extrême concentration et beaucoup de précision. Il n'avait encore pas eu l'occasion de travailler cet aspect de la force , ces notions lui étaient donc étrangers. Ne sachant pas trop comment procéder il se fia aux conseils du seigneur sith. Sa main libre placée au-dessus de l'insecte, il tenta de la sonder , afin de connaître dans un premier temps sa constitution. Il savait bien que la forme existe dans chaque créature ... mais en faire l'expérience ... le ressentir c'était une expérience unique , aussi nouvelle que déroutante. Plus il avançait dans cette expérience plus son corps frissonnait. Il lui fallu longtemps pour percevoir ce qui semblait être un esprit ou une conscience cela n'avait rien d'humain , c'était une évidence , néanmoins ce qu'il trouva le surpris. Il avait bien fait de s'installer par terre en position de méditation sinon il y a forte à parier qu'il aurait reculé de plusieurs pas et fait tomber la fourmi à terre.

La fourmi communiquaient avec les siens et tout ce flot d'informations qu'ils échangeaient entre eux déroutait totalement le jeune homme. Néanmoins, il rappela « sa manifestation dépend souvent des émotions transmise par son utilisateur » il souffla donc et reprit sa concentration essayant de retrouver son calme afin de ne pas perturber d'avantage la fourmi. Il y alla cette fois en douceur essayant de se cacher dans l'esprit de la fourmi afin de ne pas déranger l'insecte. Il rapprocha alors sa main du vivarium dans lesquelles les autres fourmis s'agitaient. Peut-être quand la rapprochant des siens elle serait moins « stressée » ? Van y alla avec patience et douceur essayant de créer un contact avec l'insecte lui montrant qu'il ne lui voulait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Cours] - Au sommet de l'évolution ? Vraiment ?   Mar 22 Jan 2013 - 15:09

[J'entame la rédaction de la suite]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cours] - Au sommet de l'évolution ? Vraiment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Cours] - Au sommet de l'évolution ? Vraiment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-