La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 26 Mar 2013 - 15:40

Alors que le sas s'ouvrit, le capitaine regarda un peu de travers Zora, qui prenant les devant lui présenta ce qui en d'autres circonstance aurait pu ressembler à des excuses. Essuyant le coin de sa lèvre d'un revers de la manche, Dranor ajouta un brin sous le ton du reproche et après s’être copieusement fait embrasser:

''Ouais je comprends.... Mais, le problème chérie c'est que tu as un peu trop tendance à penser que je vais me tirer de tout les mauvais faux pas, si ça continue comme ça un jour je vais avaler ma chique pour de bon moi...enfin... à défaut de me faire casser la tronche en quatre à chaque coins de rues...''

Bougonnant légèrement, l’air butor, le capitaine la suivit cependant dans le bureau. Un sas se présentait dans le fond, et le couple n'aurait pas vraiment du mal à finalement se faire la malle de cet endroit maudit. Regardant au passage le future cadavre de Jango, dont il ignorait d'ailleurs totalement le nom, la jeune sith lui glissa de ne pas faire attention à lui. Il était de toutes façons évident que le bougre n'en avait plus pour longtemps, le contrebandier se dirigea donc vers le coffre ouvert, dont il vida le contenu sans aucunes hésitation. Regardant les plaques de crédits, Dranor essaya vainement de compter combien il y avait, mais c’était impossible, la somme était trop élevée et cela lui donna le tournis. Et, alors que tout les deux se glissèrent dans la petite navette, le contrebandier regarda sa main gauche troué et inutilisable, pestant, il entreprit de lancer la séquence de démarrage, sous la petite remarque de sa maîtresse assise à coté de lui sur le siège du copilote, le capitaine crut bon de rajouter :

''Oui je vais me débrouiller pour piloter, et pour se qui est d'avoir besoin de mes deux mains pour le reste de la soirée, je te garantis que je peux très bien faire des miracles avec une seule....''

Il lui envoya un petit clin d’œil mutin alors que la navette quitta le sas et qu'elle filait à travers l'espace Hutt.

***

Deux heures et demi plus tard, assis à une table où un droïde était en train de lui greffer un nouvel avant bras cybernétique d’excellente qualité, Dranor fumait son cigare, alors que Zora quand à elle, adossé au mur, regardait patiemment l'installation se terminer. Ce magasin était plutôt pas mal, le jeune homme à présent riche en avait même profité pour changer sa prothèse oculaire qui lui permettrait à présent de voir dans le noir complet. A quoi servait l'argent si on ne pouvait pas se rendre la vie plus douce ? Alors que le droïde termina le travail, le capitaine lâchât presque dédaigneux une plaquette de dix milles crédits. Cela ne représentait presque plus rien à ses yeux . Durant le temps de l’opération il avait eu le temps de calculer son petit pactole. Ce n’était pas loin de huit cent soixante quinze mille crédits qui dormaient à présent dans les poches de son pantalon et de son manteau. Mais ne mettant pas tout ses œufs dans un même paquet, le contrebandier était bien décidé à placer cet argent sur plusieurs comptes bancaire ou ils feraient certainement des petits grâce au jolis intérêts que cela lui rapporterait. Testant sa nouvelle main, d'un mouvement du poignet tout en serrant le poing, le jeune homme se tourna vers sa nouvelle compagne, la regardant, de son nouvel œil presque semblable trait pour trait à son autre original bleu azur, le contrebandier lui envoya un petit clin d’œil avant de se lever pour la rejoindre.

''On dirait bien que je suis un homme presque neuf !''

Lui glissât-il souriant avant de se rapprocher un peu plus.

''Y doit pas nous rester beaucoup de temps, j'ai deux mission qui m'attendent, deux mission qui risque de me coûter la vie : Une concerne Romy, et l'autre hmmm.... et bien disons qu'elle est classé secret défense. Y'a pas que toi qui a le droit à avoir des petits secrets...''

Collant la jeune femme contre lui, il déposa lentement ses lèvres chaudes contre les siennes. Les dernières heures avaient été d'une intensité sans pareil, comme toujours lorsqu'il se retrouvait avec elle. Et maintenant à quoi allait ressembler sa vie ? Dranor n'en savait rien... Mais c'était excitant, si du moins il survivait au futur, ce qui était encore loin d’être fait... Mais autant prendre les choses avec le sourire, car elle était là contre lui et belle comme jamais.

''Tu sais que je t'aime pas vrai ? Si on sortait de cet endroit ?''

Lui dit-il doucement alors qu'il vint passer sa main de chair et d'os dans le creux du dos de la jeune femme, la regardant dans les yeux. Le contrebandier appréhendait déjà la séparation, mais au moins cette fois, les choses seraient sûrement plus simple que par le passé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 27 Mar 2013 - 11:55


Zora observait avec curiosité les diverses prothèses qui s'étalaient dans les vitrines du commerce. De la publicité holographique vantait les mérites des implants mécaniques et les avantages qu'ils pouvaient procurer. Pour peu qu'on ait un stock de crédits suffisant, il fallait constater qu'on pouvait changer n'importe quelle partie de son corps. Et la synthéchair permettait de camoufler astucieusement n'importe quelle prothèse...

*On n'arrête pas le progrès...* se dit-elle avec un léger sourire.

La jeune femme tourna le regard vers son compagnon qui - sans grand étonnement - fumait un cigare alors qu'un droïde réparait avec une précision toute mécanique sa main endommagée. Zora n'avait pas imaginé qu'il faudrait autant de temps pour la réparer et elle commençait lentement à perdre patience. D'autant plus que le contrebandier avait également craqué pour une nouvelle prothèse oculaire à vision infrarouge. Aussi, lorsque le contrebandier eut enfin terminé de se faire réparer et annonça fièrement qu'il était comme neuf, l'apprentie se redressa et s'étira sans dissimuler son impatience.

- "C'est pas trop tôt! J'ai cru qu'on ne sortirait jamais de cet endroit et que tu allais te faire greffer un peu tout ce qui te passait par la tête..." glissa-t-elle avec un léger sourire.

Sourire qui s'accentua lorsqu'il lui annonça qu'il avait deux missions, dont l'une était Romy. Elle aurait donné à peu près n'importe quoi pour être présente lorsqu'il annoncerait à sa rivale qu'il la quittait. Ne serait-ce que pour pouvoir savourer la tête de l'autre. Mais puisqu'elle ne pouvait pas la tuer, autant éviter de se faire tenter. Si la mort de cette Romy lui faisait perdre Dranor, où était l'avantage.

- "Oui ben concernant Romy, tu as intérêt à filer droit mon coco!" se renfrogna-t-elle, jalouse. "Ce n'est pas parce que je ne suis pas là que tu dois profiter de sa présence! Sinon tu risques également de devoir remplacer ta virilité par une prothèse!"

Elle ne put s'empêcher de sourire en imaginant la scène malgré son désir de paraître aussi sérieuse que ses propos. Puis elle se pencha sur la seconde partie des propos de son compagnon, concernant sa fameuse mission secret défense. Elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de rester silencieux à ce sujet vu qu'elle faisait pareil avec lui. Ce qui n'était pas une raison suffisante pour ne pas creuser un peu plus...

- "Et.. ta mission secret défense?" reprit-elle, adoucie. "Est-ce que par hasard elle aurait un rapport avec une planète paumée appelée Artorias? Parce que si c'est le cas, je te conseille vraiment de passer la main sur ce coup-là! Sérieusement!"

Cette planète promettait d'être le lieu d'un massacre des plus délicieux mais il était hors de question que Dranor y prenne part. Elle était très bien placée pour savoir ce qu'il devrait affronter s'il décidait malgré tout d'y aller et il était hors de question que cette future victoire soit ombragée par la mort de l'homme qu'elle aimait. Pourtant elle était bien consciente qu'il ne parlerait pas du sujet, têtu qu'il était... Il éluda d'ailleurs le sujet en la prenant dans ses bras, en l'embrassant puis en lui disant avec douceur qu'il l'aimait.

- "Je sais..." répliqua-t-elle avec un sourire espiègle. "Comment pourrait-il en être autrement?"

Elle déposa un baiser au creux des lèvres de son amant avant d'accepter sa proposition pour changer d'endroit. Elle jeta un regard à son chrono qui affichait presque minuit tout en savourant la main de Dranor dans le creux de son dos. Il était temps de songer à rejoindre l'hôtel puisqu'elle partirait tôt le lendemain pour rejoindre Dromund Kaas tandis que Dranor irait voler la Force sait où.

- "Je suis crevée..." lâcha-t-elle. "C'est fatiguant de te défendre contre les gens que tu mets en colère, tu sais?"

Elle lui décocha un clin d'oeil pour lui montrer qu'elle plaisantait. Ils avaient le don pour se sauver la mise mutuellement et si elle était encore en vie à l'heure actuelle c'était surtout grâce à son contrebandier de compagnon. Mais il était temps de passer à des occupations moins... barbares.

Le retour à l'hôtel fut rapide et la nuit longue. L'idée de prendre du repos s'évapora rapidement lorsqu'ils se retrouvèrent nus dans les draps de soie de leur suite et le couple ne prit, finalement, que très peu de repos, passant des heures à se savourer avec une délicatesse féline. Zora s'endormit finalement au creux de l'épaule de son partenaire et profita d'un sommeil bref mais paisible jusqu'à ce que le réveil ne sonne pour annoncer l'heure de la séparation. Après une rapide douche et une discussion pour savoir qui allait accompagner qui à sa navette, dont Zora sortit gagnante, ils rejoignirent rapidement les docks ou la navette personnelle de l'apprentie l'attendait, comme convenu.

- "Voila..." dit-elle en se retournant vers Dranor.

Elle se pinça les lèvres tout en lui jetant un regard triste. Elle n'était vraiment pas douée pour les adieux et même si ce n'était désormais plus la première fois et qu'elle avait l'assurance de le revoir, les choses n'étaient pas plus faciles pour autant. Incapable de trouver les mots pour exprimer ses pensées, elle espéra que Dranor prenne les devants...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Jeu 28 Mar 2013 - 18:55

Artorias. Voilà un nom qui résonna dans la tête du contrebandier tel un coup de massue. Était-elle aussi sur le coup? Le jeune homme n'en avait rien laissé paraître jusqu'au sas d'accès de la navette de Zora, évitant habilement la discussion d'un baiser sauveur, mais il savait très bien que la jeune femme n'était pas dupe.
Mais qu'importait ? Tout deux étaient réuni, et leur dernière nuit fut très agitée, pleine de passion d'amour et de folie. Et cette folie, il aimait tant la partager avec elle. Tout les deux avaient un certain talent pour brûler la chandelle par les deux bouts. Alors qu'elle attendait le moment de son départ, le capitaine la revoyait belle et endormie, la tête posée sur son torse nu, sa chevelure soyeuse entrelacée dans ses doigts qui les caressaient langoureusement. Lui n'avait pas fermé les yeux malgré leurs ébats torrides, il voulait profiter des ses derniers instants en sa présence.
Ce fut finalement la petite mot et le regard triste de sa moitié qui le ramena à la dur réalité de leur situation.

"... Zora..."

Laissa juste échapper le contrebandier alors qu'il vint saisir délicatement le visage de la jeune femme entre ses deux mains, la regardant doucement. Dranor n'était pas un grand professionnel des déclarations enflammées, par le passé il était plutôt habitué à dire : "je vais m'acheter des cigares, adieux!" Mais, depuis sa première rencontre avec la jeune apprentie, rien n'avait vraiment été pareil. Alors que le jeune homme la regardait de son regard azur mi humain, mi machine, il lui glissa doucement.

"J'avais tellement espéré te revoir. À l'époque ça m'avait rendu dingue... Tu sais, j'en ai même chialé comme un con quand j'ai redécollé, je t'avais vraiment dans la peau..."

Le capitaine sourit tendrement, laissant échapper un petit rire de gêne, caressant les joues de la jeune femme de ses pouces.

"Et je t'ai toujours dans la peau, même si je n'approuve pas vraiment ce que tu représente. Je voudrais te répéter une fois de plus que je t'aime, bien plus que personne ne pourrait jamais t'aimer. Y'a pas à chercher plus loin tu es la femme de ma vie, c'est une évidence, et je m'en suis rendu compte à l'instant où j'ai revu ta petite frimousse dans la cantina.Tu m'excuseras, je suis pas très doué pour les déclarations d'amour..."

Laissât-il échapper dans un demi sourire, avant de reprendre doucement, le ton un brin plus sérieux.

"Oui je pars bien pour Artorias... pas de ton coté j'en ai peur... Mais t'en fais pas pour moi, je suis un grand garçon et mon vaisseau, malgré le fait qu'il ressemble à une vieille godasse, en a encore pas mal dans le ventre. Je sais que je vais avoir affaire à du très lourd de votre coté mais...je suis comme ça, ça me fais me sentir vivant, comme lorsque je suis avec toi..."

Le capitaine Darinson enroula ses bras autour des hanches de la sith, la plaquant virilement contre la carlingue de sa navette, se collant contre elle, repensant à ces dernières heures empruntes de plaisir, d'amour, de sang et de violence. Quel cocktail étrange, mais finalement ne se complaisait-il pas dans tout cela ? Probablement que si, s'en était presque évident. Le contrebandier adorait vivre à cent à l'heure, et avec Zora, tout les deux vivaient à la vitesse de la lumière. Pourquoi s'en plaindrait-il ? Oui, il avait forcément fait le bon choix entre les deux jeunes femmes.
Glissant doucement ses lèvres dans le cou de l'apprentie, il vint finalement les déposer sur les siennes dans un baiser enflammé de désir. Elle était tout ce qu'il désirait, tout ce qu'il voulait. Cette séparation était certes triste mais pas définitive. Le capitaine savait qu'il pourrait la revoir, tout du moins si il ne finissait pas dans son vaisseau en proie aux flammes, s’écrasant sur la planète Artorias dans une boule de feu... Bon c'était les risques du métier, mais il avait confiance en lui tout comme en son coucou. Le vieux vaisseau sortit tout droit d'un chantier naval Corellien arrivait à l'age de la retraite, et le contrebandier comptait bien lui faire faire son dernier baroud d'honneur. Se n'était donc pas pour l'argent qu'il y allait, aussi stupide que cela puisse paraître il y allait pour son vaisseau.
Regardant finalement la jeune femme, Dranor sourit d'un air malicieux, lui glissant doucement à l'oreille :

''Sois pas triste ma jolie, ce n'est qu'un au revoir cette fois, on se reverra très bientôt, et compte sur moi pour ça ! Le capitaine n'a qu'une parole et ce coup ci ne va sûrement pas te laisser filer aussi facilement.''

Le pilote vint finalement faire glisser une nouvelle fois son regard dans celui de sa belle. Bon dieu, ces deux petits yeux noisette allaient tout de même cruellement lui manquer, mais autant voir le verre de whisky à moitié plein, Dranor ferait ce qu'il faudrait pour la revoir au plus vite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 1 Avr 2013 - 13:15


Ce que Zora avait apprécié dès qu'elle avait connu Dranor, en dehors de son physique désarmant, c'était son caractère spontané. Aussi loin qu'elle s'en souvenait, il avait toujours été honnête avec elle et ne lui cachait pas ses émotions. Elle pouvait d'ailleurs sentir le flot émotif qui émanait de lui, dans la Force. Et, au contraire de ce qu'il affirmait, il était bel et bien doué pour les déclarations d'amour. La jeune femme l'enlaça à son tour et posa la tête contre l'épaule du contrebandier, comme pour mieux profiter de sa présence lors de ces derniers instants.

- "C'est la première fois qu'on me dit qu'on se sent vivant à mes côtés, tu sais?" s'amusa-t-elle. "D'habitude c'est plutôt l'inverse..."

Elle ferma les yeux et perdit son sourire en imaginant déja ce qui allait découler de leur séparation. Le revoir avait toujours semblé une évidence mais puisqu'il allait se rendre sur Artorias, rien n'était moins sur. Zora était bien placée pour savoir que la force d'attaque mise en place avait pour vocation d'exterminer toute résistance qui se placerait en travers de sa route. Et même si le contrebandier semblait confiant dans les capacités de son vaisseau, la jeune femme doutait sérieusement qu'il fasse le poids en pleine bataille spatiale. Ce n'était qu'un cargo, après tout...

Mais il était inutile de chercher à le raisonner. Quoi qu'elle dise ou fasse, il se rendrait sur Artorias avec, sans doute, la promesse de milliers de crédits de la part de la République. L'idée de lui casser les deux bras pour l'empêcher de se faire tuer lui traversa l'esprit mais elle l'a mit rapidement de côté. Elle se contenta d'un sourire résigné.

- "Tu as intérêt à ficher le camp si ça commence à sentir le roussi pour toi! Tu ne veux pas savoir ce que les Sith font de leurs prisonniers, crois-moi..."

Elle releva les yeux vers lui et déposa un baiser sur ses lèvres, voulant croire qu'il savait ce qu'il faisait et qu'il ne finirait pas sur la - probablement longue - liste des futurs victimes. Zora repensa aux propos de Dranor et retrouva malgré tout le sourire. Elle savoura le souffle chaud de son amant dans son cou puis sur ses lèvres tout en regrettant déja sa présence.

- "Tu vas me manquer aussi..." reprit-elle doucement. "Je ne suis pas aussi douée que toi pour dire ce genre de choses mais je t'aime, Dranor Darinson! Je ne sais pas si c'est une bonne chose mais je suis certaine que c'est toi que je veux à mes côtés..."

L'apprentie déglutit avec peine et sentit le chagrin l'étreindre à la gorge. Elle avait envie de lui dire énormément de choses mais n'arrivait pas à formuler correctement ses pensées, à les mettre en ordre pour les exprimer avec clarté. Elle atteignait avec Dranor une forme d'ataraxie qu'elle avait toujours cru pouvoir atteindre uniquement avec le côté obscur de la Force. Le contrebandier lui insufflait une envie de vivre qu'elle ne se soupçonnait pas et avec lui tout semblait si facile, si naturel.

- "Je vais te montrer quelque chose..."

Zora glissa une main derrière la nuque de son compagnon et l'attira à lui doucement pour l'embrasser une nouvelle fois. Ce faisant, elle caressa son esprit et lui dévoila ce qu'elle ressentait à l'aide de quelques images simples, des impressions. Il put ainsi percevoir dans ce baiser le profondeur de l'amour de la jeune femme et ce qu'elle ressentait réellement pour lui. Zora avait la sensation de brûler dans une coulée de lave sans ressentir aucune douleur, de marcher pied nu dans la neige sans toutefois subir la colère mordante du froid. Avec Dranor elle se sentait invincible et faible en même temps, violente et douce à la fois. Il révélait en elle des sentiments qu'elle n'avait fait qu'imaginer durant son enfance. L'apprentie retrouvait une innocence qui la fuyait depuis des années et même si cela lui faisait peur, elle appréciait davantage encore ce fait...

La jeune femme retira ses lèvres de celles de son amant et plaqua son front contre le sien, gardant les yeux fermés quelques instants avant de les rouvrir.

- "Je t'aime comme ça..." dit-elle simplement, espérant que ce baiser dépassait tous les mots qu'elle aurait pu dire.

Ils restèrent quelques instants dans les bras l'un de l'autre, à se chuchoter des mots tendres ou quelques plaisanteries, jusqu'à ce que le pilote de la jeune femme ne fasse son apparition pour se rappeler à son bon plaisir.

- "Maîtresse? Vous êtes attendue et je crains de ne pas pouvoir vous ramener à temps si nous ne partons pas rapidement..." dit-il avec un certain respect.

- "J'arrive..." soupira-t-elle en lui signifiant d'un regard de s'en aller.

A nouveau seuls, elle profita une dernière fois des lèvres de son compagnon avant de s'en écarter à regret, faire quelques pas, puis se retourner.

- "Fais attention à toi, Darinson!" glissa-t-elle. "Je n'aimerais pas perdre mon futur nouveau pilote personnel..."

Elle lui décocha un clin d'oeil malicieux avant de tourner les talons et rejoindre sa navette, quelques quais plus loin. Elle tenta de repousser la tristesse qui s'insuffla logiquement en elle et se força à continuer même si chaque pas l'éloignant de Dranor se révélait de plus en plus difficile à faire. Elle connaissait cette sensation, c'était la même qui l'avait étreinte trois ans plus tôt lors de leur première séparation. Elle pensait s'y être préparée mais la larme qui coula sur sa joue indiqua clairement qu'il n'en était rien.

*Cette fois tu es certaine de le revoir. Du moins, s'il ne se fait pas tuer sur Artorias...* songea-t-elle amèrement.

Elle monta la rampe de sa navette sans prêter attention à son pilote et s'installa au fond de la cabine alors que le vaisseau décollait pour la ramener sur Dromund Kaas. Il lui faudrait encore se débarrasser de son chauffeur en y arrivant puisqu'il avait vu Dranor et risquait bien d'en parler à Darth Ynnitach. Elle avait compris depuis un moment que les secrets s'ébruitaient rapidement dans la tour de sa maîtresse...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 2 Avr 2013 - 18:51

Souriant tout en écoutant Zora, le contrebandier profitait de chaque petite secondes qui lui restait en sa compagnie. Cette petite aventure resterait gravé pour un moment dans sa mémoire. Tant de choses s’étaient enchaîné à une vitesse folle, et la chose la plus folle dans tout cela c’était qu'ils s'étaient tout les deux enfin retrouvés. Peut être était ce écrit quelque part dans l'univers? Peu importait. Le capitaine Darinson avait vainement essayé de résister à ses avances, mais au fond de lui il savait très bien que ce n'était que peine perdue. Ils étaient fait l'un pour l'autre, pour le pire mais aussi peut être un peu pour le meilleur, ce qui ne serait sûrement pas de trop car l'avenir s'annonçait difficile et sombre. Mais chassant ces pensées d'un revers de la main, Dranor rajouta d'une voix douce et d'un regard ravageur:

"Moi je suis sûr que c'est une bonne chose que je sois à tes cotés, de toute façons la vie sans toi... Ça serait juste de la merde."

Mais la jeune femme ne semblait pas très à l'aise pour lui exprimer aussi librement que lui ses sentiments, peut être était ce dû à son statut de sith? Ou peut être cela faisait tout simplement partie de sa façon d'être. Mais, il l'écoutait, simplement. Selon les dires de la jeune femme, elle avait un autre moyen pour lui prouver ce qu'elle ressentait? Le jeune homme les sens aiguisés, hocha doucement de la tête alors qu'elle vint une fois de plus poser doucement ses lèvres chaudes contre les siennes. Fermant les yeux lentement, le cœur du contrebandier s'accéléra instantanément, submergé par par un incommensurable flot d'émotions. De l'amour à l'état brut. Des images, des sentiments, le capitaine fût littéralement transpercé par son amour, fort et intense. Zora ne mentait pas et Dranor, après un instant de surprise, se laissa totalement aller à ce qu'il pouvait lui aussi ressentir pour elle. Libérant mutuellement leurs lèvres au bout de quelques secondes, qui eurent pour lui le goût simple du bonheur, le jeune couple se regarda un instant avant finalement de coller leur fronts dans un long soupir mutuel. Le pilote était encore sous le choc de toutes ces visions et de cette avalanche de sentiments lorsque la voix de sa moitié se fit doucement entendre:

"Je t'aime comme ça..."

Glissant son regard azuré dans le sien noisette, le contrebandier, dans un petit sourire presque emprunt d'excuses, lui fit savoir son ressenti, toutefois, légèrement troublé:

"Je... C’était merveilleux Zora....merci.... Si.... Si.. seulement moi aussi je pouvais te faire ressentir à quel point je peux t'aimer... Je crois que tu serais probablement aussi perturbé que moi..."

Mais lui ne pouvait pas lui montrer autrement. Il n'était qu'un être humain basique, avec cependant peut être quatre ou cinq medicloriens (qui se battaient en duel) de plus que la moyenne, lui donnant quelques réflexes de bon, voir d'excellent pilote. Mais voilà, comment lui faire ressentir son amour d'une autre façon ? À son grand désarroi, le contrebandier n'avait pas d'autre solutions à son problème. Se résignant une fois pour toutes, le capitaine profita de ses dernier instants de complicité, des petits mots doux, des petits bécots, finalement interrompu par le pilote de la jeune femme venant gentille-ment lui presser le pas.
Un dernier baiser ayant un arrière goût de départ les sépara finalement, et, regardant la jeune femme reculer de quelques pas, résonnant à l'intérieur de sa tête tel des coups de massue, Dranor sourit finalement à sa remarque. Sortant son dé à jouer porte bonheur qu'il fit sauter à l'intérieur de sa nouvelle main, le jeune homme envoya un sourire plein de confiance vers sa moitié, puis lui répondit:

"Darinson est le meilleur ! C'est un super crack de classe galactique ! Tu t'en séparera pas aussi facilement que ça!"

Perdant toutefois son sourire et sa bonne humeur alors qu'elle se retourna, prenant la direction de son vaisseau, le capitaine rajouta à son attention:

"Je t'aimerais pour toujours Zora. Quoi qu'il arrive..."

Dranor la regarda simplement s’éloigner lentement, un peu penaud, ne sachant trop quoi faire. Il se contenta de rester là, alors qu'elle pénétra dans son vaisseau qui allait l'emmener ailleurs, probablement sur Dromund Kaas... le fief des sith. Croisant ses bras, l’émotion le submergeant de nouveau après tant d'années, le capitaine ravala ses larmes. « Allez Dranor non de dieu, fait pas comme la dernière fois... » se glissât-il mentalement. Et, alors que celle qu'il aimait disparut de son champ de vision. Le jeune homme fidèle à lui même, se sortit un cigare qu'il alluma de son sempiternel zippo, et activa le comlink sur son brassard mutli fonction.

La voix clair d'une jeune femme se fit entendre, soupirant un nuage de fumée bleuté, le contrebandier lui répondit, alors que de ses yeux azur, il regardait la navette sith s'élever lentement du quai et entreprendre son long voyage dans l'espace froid et glacial.

"Romy?... Oui c'est moi......hm hm, ça va. Écoute... toi et moi on va devoir parler, c'est assez urgent... Si c'est grave? ….................................................. C'est assez relatif... Je t'attends."

Quel vie à la con tout de même !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-