La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Dim 17 Fév 2013 - 7:56


Dranor semblait trouver le fait de se faire poursuivre plutôt amusant. Ce qui, justement, ne rassura absolument pas la jeune femme à ses côtés. Zora connaissait assez le contrebandier pour savoir que sa décontraction était tout sauf un bon signe. Elle se hâta de vérifier sa ceinture de sécurité pour s'assurer qu'elle était correctement attachée avant de se caler contre le dossier de son siège.

Lorsque son compagnon lui demanda si elle savait ce qui était le pire dans tout ça, ponctuant sa question par un éclat de rire, l'apprentie se contenta d'un signe négatif de la tête tout en s'irritant par avance de ce qu'il allait pouvoir dire. Elle écouta sa théorie sur une malédiction qui les unissait tout en se concentrant sur le décor qui défilait à toute vitesse et soupira un bon coup avant de tourner un regard patient vers lui:

- "Ravie de voir que la situation t'inspire..." releva-t-elle avec une douce ironie avant d'ajouter, presque en aparté: "Et je n'ai pas besoin de vomibag, je ne suis pas si fragile que ça!"

Ce qui n'était pas tout à fait vrai... Elle avait beau être habituée à emprunter des navettes, des speeders ou voyager dans des vaisseaux spatiaux en tout genre, rien ne vous préparait jamais vraiment à la conduite "façon Darinson". Les immeubles semblaient si proches que la jeune femme était certaine de pouvoir les toucher si elle tendait la main. Des manœuvres osées qui n'aidèrent pas vraiment la jeune femme à se détendre. Et lorsque un deuxième véhicule des forces de l'ordre vint s'ajouter à l'équation et que des tirs vinrent s'écraser contre les façades des bâtiments autours d'eux, Zora se jura de ne plus jamais monter dans un speeder avec un Dranor surexcité.

- "Ha c'est super ça!" râla-t-elle. "Leurs copains se joignent à la fête!"

Heureusement son compagnon lui tendit un blaster en arguant que s'il s'occupait de la conduite, c'était à elle de riposter à leurs tirs. Il n'eut pas besoin de le dire deux fois à la jeune femme qui s'en saisit prestement avant de pivoter sur son siège et se caler contre l'appui-tête. Le blaster n'était de loin pas son arme de prédilection mais c'était toujours mieux que rien. Prenant d'abord le soin de viser avant de finalement tirer au jugé, l'apprentie opposa des tirs nourris à ceux de leurs poursuivants. Mais la riposte fut somme toute ridicule, l'arme de Zora ne parvenant pas à entamer le blindage des véhicules de police. En revanche, ça faisait un bien fou!

Concentrée sur la précision de ses tirs, la jeune femme ne remarqua pas vraiment qu'ils tournaient plusieurs fois autours du même bâtiment. La bâtisse en construction était hérissée de machines de chantiers sur son flanc et Zora y prêta enfin attention lorsque Dranor lui demanda de faire s'écrouler une grue sur leurs poursuivants. L'apprentie jeta un regard à la structure et estima que son poids devait facilement atteindre plusieurs tonnes. Ce constat en tête, elle décocha un regard amusé au jeune homme.

- "Ha ben oui, facile!" ironisa-t-elle. "Tu ne voudrais pas plutôt que je les découpe par la pensée ou encore que je leur mette le feu d'un clin d'oeil? Sans ça il reste toujours le truc classique, je décroche une lune de son orbite pour les écraser... Je me tâte..."

Elle ne put s'empêcher de rire à sa remarque avant de hocher la tête négativement.

- "Je suis une apprentie, tu te souviens? Pas Exar Kun!"

Zora lui décocha un clin d'oeil affectueux avant de reporter son attention sur la tour, le tout en tirant au hasard sur leurs poursuivants. Son regard remonta le long de la grue et s'arrêta sur la charge qu'elle portait. Deux ou trois tubes d'acier d'une dizaine de mètres était maintenu par deux chaines enroulés autours de leurs extrémités. Leur poids était encore trop conséquent et leur résistance trop élevée pour qu'elle puisse espérer les faire céder avec la Force. En revanche, avec un tir de blaster bien ajusté...

- "Ouais, comme au bon vieux temps..." releva-t-elle. "Ça c'est sur, on a pas notre pareil pour se mettre les forces de sécurité locales à dos..."

Elle scruta encore un instant la grue avant de la désigner à Dranor.

- "On va faire comme tu as dit, mais on va varier un peu! A défaut de la grue, c'est son chargement qu'on va faire tomber! Ralentis à peine un peu quand tu seras passé dessous, d'accord? Les blasters, c'est pas mon truc!"

Ils firent une seconde fois le tour du bâtiment pour se mettre en position et Zora prit tout son temps pour ajuster son tir. Elle bloqua sa respiration, comme elle avait entendu qu'il fallait le faire, puis se concentra uniquement sur sa cible, un gros croche rouillé. Elle s'ouvrit à la Force pour la laisser guider son doigt et appuya lorsqu'elle sentit que ce fut le bon moment, quelques secondes après avoir passé le chargement. Le tir fusa du canon de l'arme, filant droit vers... le ciel.

*Me... merde!*

L'apprentie se retourna vers Dranor, l'air un peu penaude. Elle lui décocha un regard innocent en entrouvrant légèrement la bouche, avant de hausser les épaules en signe de résignation.

- "Bon ben... Tu as un plan B?" glissa-t-elle comme si rien ne venait de se passer.

Comme si elle ne venait pas de se foirer magistralement...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Dim 17 Fév 2013 - 18:06

Zora n'avait pas l'air trop emballée par l'idée du contrebandier. Bon il fallait tout de même reconnaître que la grue en elle même était assez imposante, la structure métallique n'aurait pas bougée d'un pouce si la jeune femme avait tiré dessus, et malgré ses pouvoirs, ce qu'elle tentât bien sur de lui expliquer cela lui serait tout bonnement impossible. Cependant le capitaine ignorait jusqu’où elle pouvait vraiment aller en les utilisant, ce qu'elle lui expliqua brièvement en lui citant un nom sortit de nul part.

''J'en sais rien moi de quoi tu es capable, c'est pas marqué sur ta figure ! Et puis c'est qui ça Edgar Tsung ?''

Lui répondit il, légèrement embarrassé mais souriant. D'un autre coté si elle avait pu faire s’écraser une lune sur leur poursuivants, cela n'aurait pas été de trop pour s'en débarrasser. Ils commençaient vraiment à exaspérer Dranor qui tournait comme un imbécile autour de l'immeuble en construction, et si les choses continuaient de la sorte, tout deux seraient rejoint très vite par des renforts...
Qu'à cela ne tienne, comme l'expliquait la jeune femme il serait plutôt opportun de ralentir près de la charge de la dite grue et de tirer sur son chargement, trois énormes trucs qui ressemblait à des tubes métallique.

''OK !! On boira à notre malchance ma belle ! Va pour la charge, tiens toi prête et manque pas ton coup !''

Dranor vira en direction de la grue, ralentissant à la hauteur du chargement de la grue métallique jaune, le contrebandier laissa un peu de temps à la jeune femme pour assurer un tir relativement précis. Le jeune homme était assez confiant, le couple allait s'en sortir par une pirouette comme toujours ! Haha ! Ils faisaient vraiment une bonne équipe tout les deux... L'observant viser et tirer, tir n’atterrit pas ou escompté, sous le regard ébahit du couple, le capitaine redémarra en trombe sous les mots quelques peu embêtés et penaud de sa compagne. Et merde, à croire que tout aurait du se passer comme dans les meilleurs holofilms d'actions ! « Bon rêve pas Dranor après, tout on est dans la vie réel... » Bon bon bon... il fallait à présent réfléchir et continuer la course poursuite. Regardant en coin la jeune sith toujours elle même un brin perplexe sur sa prestation... Le capitaine soufflât :

''Heuuu ok.... un plan B.... bon...heuuu....je vais bien trouver quelque chose... Mais là va vraiment falloir que tu t'accroche, parce que je vais rentrer en mode : « manœuvres de conduite suicidaires... »''

Accélérant de nouveau, à une allure effrénée, le contrebandier se jeta dans la circulation chargée de la lune Hutt. Frôlant les transport lourd, effectuant des queues de poisson, slalomant d'une façon suicidaire, Dranor essayait tant bien que mal de les semer une bonne fois pour toute. Mais ceux ci, n’était pas non plus des amateurs, et la chose se révélât beaucoup plus complexe qu'une simple course poursuite basique. Les véhicules de police s’avéraient pourvu d'une motorisation très musclée, ce qui était somme toute assez logique. Mais le capitaine quand à lui comptait bien passer une bonne soirée à l’hôtel, donc pas question de se faire prendre, ha ça, hors de question !
Cependant, alors qu'il essayait de trouver une parade pour semer leur poursuivants, le contrebandier jetât son regard sur un poids lourd transportant une grosse citerne, ça, ça pourrait le faire !
Rétrogradant pour retrouver un peu de patate, Dranor s’adressât à Zora :

''Bon si ça foire, je crois qu'on pourra remettre notre petite soirée en amoureux à plus tard... Parce qu'à mon avis on sera pas dans la même cellule... Accroche toi ça va secouer!''

Alors que le capitaine se rabattit à ras le capot du vaisseau citerne, celui fit une grosse embardée, rentrant en collision avec les véhicules adjacent, provocant un carambolage monstre sur le stratosphérique. Les speeders de la police se retrouvèrent prit dans le flot de véhicules, alors que le contrebandier vira vers le bas, longeant une barge Hutt accostée à un grand immeuble dont il suivit là silhouette jusqu'au niveaux inférieurs. Trouvant du regard un devers métallique accroché au bâtiment, le contrebandier fit marche arrière avant d’arrêter le Strider Aratech dessous. Se levant de son siège et se penchant en avant pour chercher du regard les véhicules des forces de sécurité qui avaient sûrement du rentrer en collision lors du carambolage, le jeune homme laissa échapper un soupir rassurant. Dranor se laissa tomber sur le siège en cuir blanc du speeder décapotable avant d'essuyer la sueur qui avait perlé sur son front. S'il avait trouvé tout ça excitant au début, la fin avait été quelque peu tendue, voir beaucoup trop...
Le cœur battant à mille à l'heure et faisant rouler ses yeux jusqu'à la jeune femme, il lui glissa doucement, comme si la police allait les entendre :

''Ça va t'es encore vivante ? Je te cacherais pas que là je n'avais plus de plan... Mais manifestement ça à marché. On ferait mieux de rester un peu là, sans toutefois trop s'attarder...''

Récupérant son blaster des mains de la jeune femme, le contrebandier la glissa dans son holster de cuisse en cuir. Laissant de nouveau échapper un long soupir de soulagement, le jeune capitaine passa sa main dans ses cheveux couleur de jais et reposa son avant bras métallique sur le rebord de la portière donnant sur le vide. Ouvrant un pan de son manteau, Dranor sortit une flasque de whisky, il ne fallait jamais sortir sans les munitions ! L'ouvrant il la levât en direction de la jeune femme :

''A notre malchance !''

Laissât-il échapper dans une rire avant de boire une gorgé la tendant ensuite à l'apprentie sith.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 18 Fév 2013 - 5:28


Zora ne se fit pas prier pour s'accrocher lorsque Dranor entama ses fameuses "manœuvres suicidaires". Elle qui pensait qu'il ne pouvait pas franchir encore un palier dans la conduite dangereuse... La jeune femme mesura rapidement combien elle se trompait. Elle s'agrippa rapidement à la poignée de la portière coté passager et se força à maîtriser sa respiration pour tenter de se calmer. Mais à bord d'un speeder lancé à toute allure dans les avenues fourmillantes de véhicules de la lune Hutt, elle ne pouvait finalement pas faire grand chose à part implorer la Force pour ne pas mourir...

- "T'es un grand malade, toi!" cria-t-elle pour couvrir le bruit du vent sifflant à leurs oreilles.

L'apprentie cru plusieurs fois qu'ils allaient avoir un accident mais fort heureusement le contrebandier évita le pire. Avec brio qui plus est... Cela ne rassura pas pour autant Zora. Et lorsque Dranor posa le regard sur un camion-citerne imposant sur leur flanc, l'apprentie su avant qu'il ouvre la bouche que ce qu'il allait dire n'allait pas lui plaire.

- "Bon si ça foire, je crois qu'on pourra remettre notre petite soirée en amoureux à plus tard... Parce qu'à mon avis on sera pas dans la même cellule... Accroche toi ça va secouer!"

- "Si on survit, encore..." répliqua-t-elle froidement. "Parce que c'est pas en cellule qu'on va finir avec ta façon de conduire, c'est à la morgue!"

La manoeuvre du contrebandier était audacieuse et "sensée" même si l'apprentie aurait préféré qu'il l'avertisse de ce qu'il comptait faire. A défaut, elle se contenta de fermer les yeux en espérant qu'ils ne percutent pas le camion. Elle les rouvrit quelques instants plus tard lorsqu'un grand fracas s'éleva de leurs dos. La jeune femme se retourna pour voir ce qu'il en était et sourit en voyant l'énorme accident que Dranor venait de provoquer. Retrouvant peu à peu des couleurs, elle se contenta d'attendre qu'il immobilise le véhicule avant de soupirer de soulagement. Lorsque son compagnon lui demanda comment elle allait, Zora lui décocha un regard noir qui exprimait parfaitement ce qu'elle pensait de sa manière de conduire. Elle accepta néanmoins avec empressement la bouteille qu'il lui tendait avant d'en prendre une rapide gorgée. Elle laissa la brûlure de l'alcool dans sa gorge s'estomper avant de la retendre à Dranor.

- "Plus jamais, tu entends?" commença-t-elle lentement, pour être sur qu'il comprenne ce qu'elle allait dire. "Plus jamais je ne monte avec toi dans un speeder! Les vaisseaux spatiaux ça passe parce qu'on ne risque pas de foncer dans grand chose dans l'espace! Mais les speeders, tu oublies!"

L'apprentie évita ensuite un instant le piège du regard de son compagnon. Ha, ses yeux azurs... Ceux-là même qui avaient le don d'estomper sa colère quand ils se posaient sur elle. Elle n'arrivait jamais vraiment à rester fâcher contre lui même si il lui en donnait régulièrement l'occasion. Elle qui était si prompt à dispenser la douleur lorsque ses esclaves sur Dromund Kaas lui déplaisaient n'était même pas capable de lui retourner une gifle. Même si l'envie était présente, le geste ne venait pas...

- "Bien joué quand même..." lâcha-t-elle, excédée de devoir le reconnaître.

Ce qui était sur c'est qu'elle n'avait pas fait grand chose dans cette course poursuite. Tout le mérite revenait à Dranor et ça l'ennuyait profondément. Se retrouver dans le rôle de la passagère réduite à l'inefficacité, ce n'était vraiment pas son truc...

La jeune femme se pencha par dessus la portière pour voir ce qu'il y avait en dessous d'eux. Un sourire se dessina sur le visage délicat de l'apprentie avant qu'elle ne se tourne vers son amant. Elle se redressa à moitié tout en avançant vers lui pour finalement s’asseoir sur ses genoux. Zora enroula ses bras autours des épaules de Dranor avant de l'embrasser furtivement puis lui décocha un sourire amusé, gardant ses lèvres à quelques millimètres des siennes.

- "Tu sais très bien que j'ai horreur d'attendre..." lui glissa-t-elle avant de lui adresser un clin d'oeil espiègle.

L'apprentie ouvrit ensuite la portière côté conducteur et se laissa tomber dans le vide après un bref regard en dessous d'elle. Elle se réceptionna quelques mètres plus bas sur une plate-forme d'accès au bâtiment, s'aidant de la Force pour amortir le choc. Elle sentit une légère onde de douleur remonter dans ses jambes avant de se redresser pour faire un signe au contrebandier pour l'inciter à la suivre.

- "Tu viens?" l'enjoignit-elle.

Lorsqu'il l'eut rejointe, ils leur fut aisé de rejoindre l'une des artères piétonne quelques étages plus haut. Le couple partit ensuite à la recherche d'un astroport offrant accès à la fameuse station golan modifiée. Chose plus aisée qu'elle ne le pensait, puisqu'en plus d'un hôtel il y avait un complexe aquatique, un centre commercial et pleins d'autres choses destinées à vous faire dépenser des crédits. Ils réservèrent donc deux places sur le prochain vol et n'eurent qu'à attendre quelques minutes avant qu'une voix sortant des hauts-parleurs annoncent qu'ils pouvaient embarquer. Zora captura la main de Dranor avec douceur tout en rejoignant la navette...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 18 Fév 2013 - 15:12

Zora n'avait pas semblé très emballée par toutes les manœuvres gonflées du capitaine, elle avait été assez acerbes avec ses remarques, mais il l'avait sauvé malgré tout ! Et puis même s'il avait faillit faire dans ses sous vêtements (qu'il ne portait pas d'ailleurs, et oui c’était comme ça, ça grattait il n'aimait pas!), le contrebandier s'en était tout de même royalement sortit. Elle l'avait cependant reconnu dans un retentissant : « bien joué quand même... » légèrement blasé, mais à présent, quel importance? Ils étaient sain et sauf, les flics étaient bien loin, la situation était redevenue sous contrôle.
Le couple avait fui une fois de plus, mais cette fois ils avaient reprit leur mode ''incognito'' se dirigeant finalement vers le hangar du vaisseau transport vers l’hôtel.
Patientant dans la file d'attente pour embarquer sur le vaisseau les menant à l'hôtel, le capitaine s'était instinctivement placé derrière la jeune femme, la ceinturant de ses bras, attendant leur tout pour embarquer. Il repensait à l'allure dont s'était enchaîné les événements. Comme quoi un petit rien pouvait tellement changer les perspectives futures. Si le contrebandier n'avait pas été voir un verre dans cette cantina précise, et si Zora n'avait pas fait de même et si.... Ce devait forcément être une coïncidence astrale? Ou bien était ce le fait d'une entité supérieur? Mais cela en reviendrait à dire que personne ne gouvernait vraiment sa vie, et surtout que le jeune homme ne pensait pas avoir un quelconque rôle important dans l’ordre de choses, le future risquait cependant de le faire mentir! Revenant cependant à des pensées beaucoup plus terre à terre, le contrebandier fit glisser ses lèvres dans le cou de la jeune apprentie, les remontant doucement à la naissance de sa chevelure, humant tout à la fois son doux parfum. Mais dans un soupir il repensa à cette vie qu'il avait choisi de passer avec elle. Tout serait tellement compliqué, et qu'en serait-il avec cette fameuse Dame Noire dont Zora ne prononçait jamais le nom? Peut être pouvait il dégoter du boulot? Un bon pilote et contrebandier ça ne courrait pas les rues! Et puis il avait fait ses preuves à maintes reprises. Soupirant une nouvelle fois sans vraiment s'en rendre compte, la jeune femme tournant légèrement son visage vers lui, plantant ses yeux noisette dans les sien, l'interrogeant du regard.
D'un demi sourire, le jeune homme la rassura de quelques mots:

"Il se passe rien ma belle, je réfléchis peut être un peu trop c'est tout... On en parlera un peu dans le vaisseau sur le chemin."

Le capitaine déposa un baiser dans son cou pour terminer sa phrase alors qu'il arrivèrent finalement à la porte d'embarquement, l'apprentie le menant doucement par la main. Passant le sas, le couple entrât dans la carlingue du vaisseau et prit place à la rangée 22 sièges A et B. Le jeune homme lui laissât la place coté hublot et pris celle coté allée centrale. Ce n'était pas un gros vaisseau mais ils n'étaient toutefois pas serré comme des sardines. Dranor aurait bien préféré prendre son vaisseau mais avec les affaires de Romy à bord, il ne pouvait tout simplement pas franchir cette limite, même si la limite, le jeune l'avait déjà passe depuis un bon moment déjà...
Bouclant sa ceinture de sécurité pour le décollage, il déposa sa main droite sur la cuisse svelte et musclée de Zora, la caressant du bout des doigts. Continuant mentalement à imaginer à quoi leur vie pourrait bien ressembler. Il accota l’arrière de son crâne sur l'appuie tête en simili cuir et fermât ses yeux dissemblables, inspirant doucement profitant de ce petit moment de répit. Combien pouvait il lui rester sur ses gains au casino? sept, huit mille? C'était à son humble avis amplement suffisant pour se louer tout le confort et les commodités VIP. Cela représentait certes beaucoup d'argent, mais si peu à coté d'un si merveilleux moment de complicité en sa compagnie. Souriant légèrement, les yeux toujours fermés, alors que le vaisseau se mit vibrer puis à entamer sa phase de décollage, le contrebandier expirât longuement, comme pour faire évacuer la pressions qui s’était accumulée au cours des dernières heures.
Le vaisseau s’élevant, Dranor rouvrit les yeux doucement, et portât lentement son regard sur la jeune femme. Elle avait l'air plutôt calme, le calme avant la tempête, enfin si la tempête pouvait se passer dans un jacuzzi ça serait déjà ça de gagné, enfin tempête... tsunami oui !
A cet instant précis, le contrebandier avait les yeux revolver, et il n’était pas très compliqué de savoir à quoi il pensait. Et, alors que Zora le dévisageait un peu, léger un sourire en coin à la bouche, le contrebandier éclatât de rire, se repositionnant bien confortablement dans son fauteuil. La station Golan n’était pas très loin, il auraient vite fait de s'y rendre. Alors qu'il lui envoya un petit clin d’œil, le capitaine se dit qu'un peu de légèreté ne leur ferait sûrement pas de mal à tout les deux. Mais il devait lui parler un petit peu, c’était vrai qu'il n'avait pas envie de se prendre la tête et de se poser des questions, mais comme toujours quand l'adrénaline retombait c’était toujours ce qu'il faisait :

''Tu sais tout à l'heure je pensais à plein de trucs, à nous, tout ça. ….Non non, je ne veux pas faire marche arrière bien au contraire ! Moi je demande que ça d’être avec toi, mais je veux dire...toi et moi, ça va être si dur que ça ? Tu sais...'' Le jeune pilote baissât le ton pour rester discret. ''Apprentie? Moi, je vois pas trop ce que ça implique, y'a pas moyen que tu fasse du rattrapage pour passer au grade supérieur et ne plus avoir de comptes à rendre ? Et puis cette bonne femme la, c'est qui ? Qu'est ce qu'elle veut ? Me sors pas un argument top secret, moi je suis au dessus de ça ! Tu sais que tu peux me dire les choses pas vrai ?''

Le capitaine lui sourit un peu, il essayait de comprendre pourquoi les choses n’étaient pas aussi simple, et puis des fois, on se compliquait les choses tout seul, peut être était-ce le cas de Zora ? Dranor restait dans l’expectative, se tournant un nouvelle fois vers elle il attendait sa réponse alors que sa main vint rejoindre la joue de la jeune femme avant d'y poser ses lèvres contre les siennes sans vraiment s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 19 Fév 2013 - 9:30


Zora savourait cet instant de tranquillité. La navette était bondée et des discussions variées s'élevaient des différentes rangées de siège pourtant elle se sentait calme, sereine. Bien qu'elle ne le remarqua pas, elle fit même abstraction d'un couple de nautolans qui avait pris place à un siège d'eux. Dranor avait le don de lui faire oublier les choses auxquelles elle attachait de l'importance d'ordinaire et ça faisait un bien fou...

*C'est à ça que ressemble la normalité, sans doute...* s'amusa-t-elle.

Elle tourna le regard vers le contrebandier et surprit son regard azur ou, plutôt, les pensées qui s'y dissimulaient. L'apprentie inclina légèrement la tête et lui décocha un sourire en coin, comprenant très bien où il voulait en venir.

- "Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que tu as une idée derrière la tête, toi?" s'amusa-t-elle en lui décochant un regard espiègle.

S'il en avait bien une, ce n'était pas celle à quoi elle s'était attendu en découvrant l'envie dans son regard azur. Au lieu de cela, Dranor la questionna sur les traditions Sith et, surtout, la Dame Noire. Zora détourna le regard tandis que son regard s'assombrissait. Elle comprenait parfaitement la curiosité de Dranor et son envie d'en apprendre plus sur elle: Après tout, si elle-même était imperméable à la Force et qu'elle avait la chance de rencontrer une personne maniant un sabre et usant de pouvoirs mystiques, nuls doutes qu'elle se serait sans doute empressée de le questionner à ce sujet...

- "On en reparlera plus tard, d'accord?" répondit-elle doucement, résignée. "Une navette n'est pas très appropriée pour ce genre de discussion..."

Le trajet ne dura pas long et l'agile navette n'eut besoin de guère plus qu'une dizaine de minutes pour parvenir à la station golan reconvertie. Les puissantes batteries de défenses avaient été démontées et les espaces libérés par la reconversion avaient permis de faire de cette arme de défense obsolète un paradis pour touristes. La hall noir de monde de l'astroport de la station donnait d'ailleurs une assez bonne idée de la fréquentation de ce paradis spatial. Le couple choisit de rejoindre immédiatement l'hôtel pour se ressourcer et emprunta un train sur répulseurs qui les déposa quelques centaines de mètres plus loin...

Rejoindre l'hôtel fut facile, la plupart des espaces de publicités vantant ses mérites et indiquant commencer s'y rendre. Zora laissa le soin à son compagnon de gérer les réservations et l'attendit devant les turbolift. Une fois qu'il l'eut rejoint, ils regagnèrent la suite que Dranor avait louée. En y entrant l'apprentie compris immédiatement pourquoi les prix étaient si élevés. Plusieurs baies vitrées renforcées offraient une vue imprenable sur Nar-Shaddaa et, au loin, Nal-Hutta. La vision de la lune des contrebandiers n'était pas exceptionnelle. Mais pouvoir vivre ici, loin de la pollution planétaire et de ses dangers était un réel luxe. Un luxe réservé, bien sur, aux plus chanceux. Zora pensa avec amertume que si elle avait eut la chance de pouvoir quitter Nar-Shaddaa plus tôt, elle n'aurait sans doute pas contracté sa maladie...

- "Je vais dans le jacuzzi..." dit-elle simplement en saisissant au passage une bouteille de champagne qu'on venait sans doute d'apporter.

Elle le trouva après quelques instants de recherche assidue et décrocha les attaches de ses pièces d'armures avant de les laisser tomber au sol. Ses vêtements subirent rapidement le même sort et la jeune femme entra dans l'eau bouillonnante avant de s'asseoir confortablement, savourant le contact du fluide en mouvement sur son corps. Il ne fallut guère de temps avant que le contrebandier ne la rejoindre et l'apprentie l'observa se dévêtir avec un léger sourire tout en servant deux coupes de champagne. Une fois que son amant l'eut rejoint dans le jacuzzi, l'apprentie glissa avec une grâce toute féminine ses deux jambes sur les genoux du contrebandier tout en se tournant vers lui. Elle lui tendit sa coupe et trinqua avec lui tout en lui décochant un regard à faire fondre les glaces de Hoth. Pourtant, avant de profiter pleinement de leurs retrouvailles, Zora souhaitait éclaircir les points sur lesquels Dranor l'avait questionnée.

- "Tu es prêt pour ton cours accéléré sur les Sith?" lui demanda-t-elle avec un léger sourire. "Je te préviens, je ne suis pas une enseignante très patiente alors tâche d'écouter!"

Son ton montrait clairement qu'elle plaisantait. Vu la situation, elle se doutait bien que le contrebandier serait perturbé par leur proximité dans le jacuzzi, tout comme elle l'était. Mais c'était précisément le but recherché. Le sujet avait des chances de lui sembler moins important puisque occulté par l'envie et l'apprentie pouvait raisonnablement espérait qu'il se contenterait de ce qu'elle lui dirait...

- "Comme je te l'ai déja dis, je suis une apprentie. C'est le rang le plus bas chez les Sith et il signifie, évidemment, que je suis l'élève de quelqu'un. Pour ce qui est de... monter en grade, comme tu dis, ce n'est pas aussi simple que ça..." commença-t-elle avant de reprendre une gorgée de champagne. "Le moyen le plus simple, si je puis dire, serait de tuer ma maîtresse. Ce qui est parfaitement impossible pour le moment vu notre différence de niveau..."

Zora avait déja envisagé plusieurs options pour se débarrasser de sa maîtresse depuis que cette dernière l'avait laissée pour morte dans les catacombes de sa tour de Kaas City. Ce jour-là, la jeune humaine avait compris que Darth Ynnitach était respectueuse des traditions Sith et qu'elle attendait de son apprentie la même dévotion. Si elle voulait progresser, il faudrait bien un jour qu'elle tue sa maîtresse. Ou l'inverse... Quoi qu'il en soit, ce n'était pas pour maintenant...

- "En ce qui concerne la Dame Noire... C'est ma maîtresse mais aussi la souveraine des Sith à l'heure actuelle. Je ne peux pas te dire quelles sont ses ambitions car moi-même, au fond, je les ignore. Elle lit en moins comme dans un livre ouvert mais ce n'est pas réciproque, malheureusement... Elle est très âgée même si elle a l'apparence d'une jeune femme. Pour te dire, je ne sais même pas quel âge elle a exactement..."

Zora ne mentait pas mais ne précisait pas tout pour autant. Dranor n'avait de toute façon pas besoin d'en savoir plus et devrait se contenter de ces informations pour le moment. Si la Dame Noire apprenait qu'elle parlait d'elle avec un contrebandier, elle pourrait en venir à la considérer comme une traîtresse. Et c'était parfaitement hors de question.

Pour montrer que la discussion était close, la jeune femme se rapprocha de Dranor et captura son cou de ses bras tout en l'attirant à elle pour une étreinte passionnée.

- "Tu chercherais pas à me soutirer des informations, toi?" s'amusa-t-elle entre deux baisers. "Qu'est-ce qui me dit que tu n'es pas un espion à la solde des Jedi, hein? Ou alors tu as fini en prison et les services Républicains t'ont proposé de travailler pour eux en échange de ta liberté? Ça pourrait expliquer pourquoi on s'est retrouvés si facilement, par exemple.."

Elle descendit sa bouche dans le creux du cou de Dranor tout en enfonçant ses ongles dans son épaule, presque jusqu'au sang. Zora releva ensuite son regard noisette pour croiser celui, azur, du jeune homme. Quelque chose dans les yeux de l'apprentie montrait clairement qu'elle attendait une réponse à sa question et qu'elle ne plaisantait pas totalement. Toujours aussi décontractée, l'humaine fit glisser son sabre en silence jusqu'à sa paume dans le dos du contrebandier. Elle espérait sincèrement ne pas trouver signe de duplicité dans sa réponse mais si c'était le cas...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 20 Fév 2013 - 16:33

MUne fois arrivés sur la station spatiale, ils n'eurent pas de mal à trouver leur hôtel. Tout en indiquait la direction. Wow, ça devait être extra, et extra cher aussi... "Ne sois pas pingre Dranor ne sois pas pingre!" Se répétât il mentalement, parce qu'au fond de lui, le contrebandier l'était quand même un peu...voir même moyennement bien..
Cependant, arrivé dans le hall, le capitaine fit patienter un instant sa compagne près du turbo-lift donnant sur les étages et se dirigeât vers le comptoir des réservations.
Là, le jeune homme fit la totale, il loua une suite relativement dispendieuse. Tout inclus, champagne, jacuzzi, lit extra large rond avec draps en soie et encore tant de choses de riches... Procédant au paiement, la lèvre du capitaine fut secouée d'un léger soubresaut nerveux. Bon dieu... Six mille cinq cent crédits... Il espérait que cela en vaille largement la peine... Mais bon advienne que pourra de cet argent gagné, frauduleusement d'ailleurs...
Rejoignant la jeune femme tout sourire, le couple entrât dans l'ascenseur. Le contrebandier fit glisser la carte magnétique dans la fente prévue à cet effet et le turbo-lift les arrêta tout deux au 24 eme étage, un étage privatif, celui de leur suite, en deux mots: la classe.
Saisissant une bouteille de champagne disposée dans un seau à glace, Zora prit instantanément la direction du jacuzzi, s'effeuillant assez rapidement sous le regard plein de désir du jeune capitaine.

"Et bien.... Elle perds pas de temps..."

Se dit pour lui même le contrebandier, qui la suivit quelques minutes plus tard après s'être également entièrement déshabillé. La jeune femme quand à elle, profitait déjà des bienfaits de l'eau chaude chargée de bulles et Dranor avait bien l'intention de pratiquer la dynamique des fluides, voyez par la le jacuzzi bien entendu!
S'y glissant lentement au cotés de la jeune apprentie, le contrebandier laissa échapper un long soupir de satisfaction passant un peu d'eau sur son visage et sa chevelure de jais.

"Ha... Quel journée pleine de surprises!"

Un bon moment de détente en très bonne compagnie, que pouvait il espérer de mieux? Zora lui tendit une flûte de champagne l'agrémentant d'un regard emprunt d'une sensualité sans limites, posant ses jambes sur les genoux du jeune homme. Elle avait l'intention de répondre à ses interrogations, il fût donc tout ouïe malgré les petits baisers et son attitude passionnelle. Ça c'était bien les femmes... Même si c'était un de ses points faibles, la preuve... le pilote se doutait bien que l'attitude de Zora était volontairement flou et légèrement évasive, ce devait donc être encore pire que ce qu'elle tentait de lui expliquer. Après... Il était évident qu'elle ne devait pas trop en dire non plus, la jeune femme était dans une situation relativement précaire, surtout avec cette fameuse Dame Noire. Ceci dit cela étancha provisoirement sa soif de savoir alors qu'elle l'attirait contre lui, un brin emprunte de soupçons dissimulés derrière un sourire et quelques petit baiser. Mais ses yeux la trahissait facilement, ainsi que ses ongles plantés presque jusqu'au sang dans son épaule. Serrant la mâchoire sous la douleur de ces cinq petite griffes de tigresse, le jeune homme ne se démontât pas pour autant, et revint sur la terre ferme.

"Tu plaisante ou quoi ? C'est vrai que j'ai le portrait typique de l'espion... Tu crois sincèrement que j'aurais voulu quitter Romy pour une simple mission et surtout pour les jedi? Sois sérieuse... Si je suis là avec toi, c'est parce que je t'aime, mais je te cacherais pas que je n'aime pas ce que tu représente. Mais est-ce que j'ai vraiment le choix de vivre avec? Moi je trouve que la vie est des fois bien trop précieuse pour la briser d'un simple coup de sabre laser."

De sa main mécanique, il enlevât sans peine la prise de la jeune femme ancrée dans son épaule laissant quelques marques imprimées dans sa peau, déposant un baiser amoureux à l'intérieure de sa paume.

"Mais j'imagine que non... Tu n'es pas le genre de femme à qui l'on demande de faire un choix difficile. Moi pourtant j'en ai fais un, beaucoup plus difficile et dur que tu ne peux l'imaginer en te choisissant toi. Mais rassure toi, je te mettrais pas le couteau sous la gorge avec un chantage du style : arrête tout ça sinon je me barre ."

Il inspira un instant, déviant habillement les soupçons de la jeune femme. Soupçons bien entendu infondés, même si cette histoire de nouveau chancelier tournait en rond dans la tête du contrebandier depuis sa rencontre avec Sii'thïa la maître Jedi, l'idée d'une république meilleure ne pouvait que le séduire. Les sith ne représentaient rien de bon, et cela tordait le cœur du jeune homme de savoir Zora formatée à un point de vue qui ne lui collait tout simplement pas.

"Quand on était sur Mon Calamari, je me suis toujours dis qu'il n'y avait pas que du mauvais en toi, et j'en suis toujours persuadé d'ailleurs. Tu es une jeune femme merveilleuse, une jeune femme avec qui j'ai envie de partager tant de choses..."

Regardant les yeux noisette de la jeune femme, le contrebandier reposa l'arrière de sa tête contre le rebord du jacuzzi, soupirant.

"Je ne te juge pas, je serais vraiment mal placé pour ça. Je me contente juste de me dire que je t'aime, mais c'était important pour moi d'en savoir un peu plus, de savoir un peu mieux ou j'allais avec toi."

Du plat de sa main faite de chair et d'os, le contrebandier saisit doucement la gorge de la sith. Tournant un peu son visage fin de jeune femme sur le coté. Il vint mordiller amoureusement son lob, faisant ensuite doucement glisser sa main sur sa poitrine. Susurrant doucement à son oreille.

"Rassure toi si je suis là avec toi, c'est pas à cause d'une histoire de politique. Je t'aime depuis le premier instant ou je t'ai vu arriver dans mon vaisseau. Trois putain d'années plus tard, je suis toujours aussi amoureux de toi...''

Il plongeat de nouveau son regard intensément dans les sien, son visage emprisonné dans ses mains dissemblables. Ses yeux enfin plutot l'oeil qui lui restait, ne mentait pas lui. Il avait été honnête avec elle, au moins Dranor ne pourrait pas se le reprocher.

''Ça, ça ne se commande pas..."

Serrant la jeune femme contre lui, dans une étreinte brûlante, le contrebandier se tourna pour l'adosser au rebord du bain bouillonnant, là, elle ne pourrait pas s'échapper du feu qui le dévorait intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 22 Fév 2013 - 5:34


Zora écouta attentivement les réponses de Dranor tout en le sondant avec la Force pour tenter de déceler un éventuel mensonge dans ses propos. Son argumentation était un peu hésitante mais sincère et l'apprentie se détendit quelque peu alors qu'il lui expliquait qu'il n'était en aucun cas un agent à la solde de la République ou qui que ce soit Dranor.

*Ce n'est pas parce que tu me parles d'une Romy qu'elle existe réellement, mon cher...* songea-t-elle sans toutefois le lui faire remarquer. *Si ça se trouve, ce n'est qu'une pauvre invention sensée embellir le récit de ce qu'a été ta vie ces trois dernières années.*

Elle laissa le contrebandier retirer avec délicatesse la main qui lui griffait le dos tout en continuant de l'observer avec un léger sourire pour le pousser à continuer. Mais si elle était passée sur ce qui concernait Romy, il était en revanche hors de question de le laisser dire qu'elle n'avait pas de choix à faire et que les choses étaient faciles pour elle. Comme pour montrer qu'il avait touché un point de désaccord, la jeune femme se renfrogna et son regard s'assombrit.

- "Je ne suis pas le genre de femme à qui l'on demande de faire un choix difficile?" répéta-t-elle distinctement. "Tu as choisi entre Romy et moi, fort bien! Je ne dis pas que ça a été facile bien qu'entre nous je n'aurais pas hésité une seconde! Mais ne vient pas me balancer ce genre d'inepties comme si ma vie était facile! Parce que le simple fait de vouloir vivre quelque chose avec toi me met peut-être, sûrement même, en danger! Tu crois que la Dame Noire verra d'un bon œil son apprentie avec un contrebandier? Si elle l'apprend elle s'en prendra à toi bien sûr, mais je t'assure que ce qu'elle me fera sera bien pire que la mort! Alors tu pourrais faire preuve d'un peu moins de condescendance!"

Le ton utilisé n'était pas celui du reproche mais plutôt de la mise au point. Zora était consciente que les choses n'étaient pas facile pour le contrebandier et que leurs retrouvailles n'arrangeait en rien la situation. Mais elle espérait malgré tout qu'il comprendrait que ce n'était pas plus facile de son côté. Elle soupira et détourna le regard, montrant que sa réflexion ne nécessitait pas une réponse elle lui fit signe de continuer. Lorsqu'il parla de Mon Calamari, un mince sourire naquit à nouveau sur le visage délicat de la jeune femme. Sourire qui s'élargit lorsque Dranor lui dit qu'il était persuadé qu'il y avait du bon en elle et qu'elle était une jeune femme merveilleuse...

*Ha si tu savais Dranor... Le nombre de personnes que j'ai tuées par devoir ou plaisir... Je suis peut-être jeune mais si tu cherches du bon en moi tu risques d'être déçu...* s'amusa-t-elle en silence.

- "C'est sur ça que je suis une femme merveilleuse..." releva-t-elle avec un regard espiègle. "Tu n'as d'ailleurs sans doute pas idée à quel point..."

En y repensant Dranor n'avait sans doute vu que son bon côté et c'était peut-être de là que venait son analyse erronée. Mais Zora était bien décidée à lui montrer uniquement cette facette de sa personnalité, la plus... "conciliante" si l'on pouvait dire. Sans quoi il en viendrait sans doute à la haïr, lui qui avait un sens de l'honneur plutôt développé malgré son travail. Et elle ne voulait surtout pas le décevoir. Maintenant qu'elle l'avait retrouvé, elle le garderait. Quitte à devoir mentir et embellir un peu la réalité pour garder son affection et son amour. Il y avait des chose qu'il fallait mieux qu'il ignore et c'était sans doute réciproque...

Zora relâcha son sabre et invoqua la Force pour le faire rouler délicatement et sans un bruit un peu plus loin. Dranor avait su le convaincre et elle était encline à croire qu'il n'avait effectivement rien à voir avec un éventuel service de renseignement et que leurs retrouvailles étaient uniquement le fruit du hasard. Mais sa méfiance ne s'était pas atténuée et restait assoupie, prête à être ravivée au moindre signe étrange.

L'apprentie s'abandonna à l'appel du plaisir charnel et mit de côté ses appréhension pour se concentrer uniquement sur le moment présent. Dans les bras puissants du contrebandier, dans cet hôtel, qu'avait-elle à craindre finalement sinon le temps qui s'écoulait et la perspective d'une autre séparation?

Elle se retrouva doucement plaquée contre le bord du jacuzzi par Dranor et fronça les sourcils. Se retrouver ainsi dominée n'était pas pour lui déplaire mais cela contrastait avec l'habitude. Elle était tellement habituée au respect des serviteurs de la Dame Noire qu'elle avait presque oublié ce que cela faisait d'être perçue comme une égale ou une simple femme...

- "Ok!" glissa-t-elle d'un air enjoué avant de lui mordiller le lobe de l'oreille. "On va dire que je te crois... Mais c'était si dur que ça de faire un choix, sérieusement? Non parce que bon, sans prétention je suis la meilleure, non?"

Elle lui décocha un splendide sourire pour lui montrer qu'elle plaisantait - à moitié - avant de céder à l'étreinte brûlante de son amant, enroulant ses jambes autours de sa taille tout en repoussant d'un geste impatient son verre de champagne sur le sol pour mieux prendre ses aises. La seule et unique chose qui occupa bientôt l'esprit de la jeune femme fut le corps brûlant de son compagnon contre le sien et la douceur des bulles qui les enveloppaient. Zora s'abandonna totalement à l'étreinte du contrebandier, se montrant tantôt douce, tantôt sauvage. Elle ferma les yeux pour mieux profiter de cet instant béni par le plaisir tout en se penchant à l'oreille de Dranor pour lui glisser quelques propos tendres ou des mots que la décence réprouve.

Le couple profita pleinement de ses retrouvailles et ce ne fut que lorsque la station passa du côté de la face assombrit de Nar-Shaddaa que la jeune femme se résigna à se séparer du corps de son amant. Elle prit place face à lui et soupira de satisfaction tout un décochant un regard affectueux à Dranor. Elle attendit que la douce euphorie du plaisir physique s'estompe, laissant la place à une fatigue que nous qualifierons de saine avant d'amener son verre vide du sol à sa main grâce à la télékinésie. Elle usa de la même technique pour attirer la bouteille de champagne et remplir sa coupe avant de la porter à ses lèvres d'un air ravi.

- "Je crois que tu viens encore de monter dans mon estime..." glissa-t-elle avec un léger sourire à son vis-à-vis. "Si tu continues comme ça je pourrais peut-être même commencer à t'apprécier!"

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 22 Fév 2013 - 14:10

Écoutant la réponse de la jeune femme, et même si elle n'attendait pas de réponse de sa part après lui avoir mit les points sur les i concernant les risques qu'elle prenait en étant en sa compagnie, le contrebandier opinât cependant. Il savait très bien que cette situation devait être dangereuse, mais peut être pas autant que cela. Cette Dame Noire devenait vraiment très envahissante au goût du jeune homme, et, voyant le pouvoir de Zora qui n'était qu'apprentie, un frisson parcourut son échine malgré l'eau chaude du bain bouillonnant. Elle devait être redoutable, avec une puissance défiant l'entendement, mais était ce suffisant au capitaine pour faire marche arrière? Certes pas! Il était fou de la jeune femme et la folie avait toujours ce qu'il fallait pour vous laisser vous complaire dans vos idées suicidaires. Cependant il se rendait bien compte d'une chose, pour l'instant le couple arriverait à rester incognito, mais cela ne durerais pas une éternité. Tôt ou tard leur relation serait probablement mise au grand jour par la seigneur sith, c'était bien connu, tout de savait un jour ou l'autre. Devrait il mourir par faute d'avoir été dans les bras de la belle apprentie? Certainement. En arriverait il à renoncer à la jeune femme sous le coup de la torture? Certainement pas.
Toutes ces éventualités avaient traversés son esprit, mais tout l'avait poussé à la même conclusion, il ne renoncerais jamais à elle quoiqu'il lui en coûte, même au prix de sa vie. Dranor le contrebandier n'écoutait que son cœur et malgré les conséquences qui l'attendaient il ne renoncerait pas et surtout ne le regretterait pas, quitte à vivre quelque chose avec Zora, autant le vivre à plein régime, quelque soit les conséquences.
Et, alors qu'elle se jetât à son tour sur son lobe, le jeune homme caressa la peau de son dos nu, souriant instinctivement il conclut:

"Bien sur tu es la meilleure, je ne serais pas là sinon..."

Bon dieu qu'il l'aimait, leur retrouvailles charnelle ne le déçut pas, bien au contraire. Le capitaine avait retrouvé celle qui savait être parfois douce et parfois tigresse. L'étreinte des amants fut brûlante, passionnelle, et fusionnelle, tout comme trois ans auparavant, mais bonifiée par cette séparation qui à l'époque les avaient fait tant souffrir. Ne regrettant aucunement son choix, et oubliant totalement la jeune femme aux cheveux blond qui avait élu domicile dans son vaisseau, le capitaine s'abandonna corps et âme au plaisir et à la volupté de leur étreinte. Le corps de Zora était divin et diabolique à la fois, pour le plus grand plaisir du contrebandier qui sous chaque baisers et chaque caresse n'avait qu'une idée, lui faire perdre pied avec la realité, ce qu'il fit avec un certain brio.

Une fois la tension depuis si longtemps refoulée, revenue à un niveau beaucoup plus acceptable, le contrebandier observa un instant la jeune femme qui était toujours sous le coup de cette douce euphorie qui disparut peu à peu au fil des minutes. Buvant également une gorgée de champagne Dranor, encore un peu essoufflé de sa prestation, répondit souriant à la remarque de Zora.

"Oui j'ai absolument aucun doutes sur le fait que tu vas énormément m'apprécier les prochain temps et puis vu le prix de la chambre et des commodités, laisse moi te vendre du rêve en te disant qu'il va falloir grandement l'amortir..."

Riant de bon cœur le capitaine vida sa flûte de champagne d'Aldérande, visiblement un grand cru, rien d'étonnant cependant, au prix de la suite... Faisant toujours glisser ses yeux sur son corps début vingtaine émergeant à moitié de l'eau chaude et bouillonnante, le capitaine la trouvait tout simplement superbe, comment résister?
Passant sa main dans ses cheveux noir de jais pour les recoiffer en arrière, Dranor soupira d'aise et se resservit une coupe de champagne, avant de faire de même avec la coupe de l'apprentie. Il cogitait légèrement, essayant de trouver une solution rapide pour revoir la jeune femme au plus vite, sachant avec certitude qu'elle était devenue la drogue dont il ne pourrait plus du tout se passer.

"Dis moi ma belle, pour en revenir à quelque chose de plus terre à terre, tu n'aurais pas besoin d'un taxi attitré? Tu as l'air de bouger souvent, ça serait peu être une solution pour se voir... Tu repars demain? C'est bien ça?"

Prenant un peu d'eau dans sa main, le jeune homme se la passa dans la nuque, profitant toujours de ce moment de douce plénitude qu'il avait passé avec elle.

"Tu crois que ça serait faisable? J'ai pas de boulot de prévu pour les prochain temps, je suis ouvert à toutes propositions, du moment que ça paye et que je ne meurt pas à la fin du voyage..."

S’étirant dans la masse d'eau bouillonnante, le jeune homme vint doucement faire du pied à Zora, caressant ses longues jambes fuselées.

"Enfin tu vois, joindre l'utile à l'agréable, et puis personne en saurait rien si on la joue discrète... Faudrait d'ailleurs que je change de vaisseau...trop de souvenirs dedans....Et puis quoi bon sang de merde... un bon pilote c'est pas si facile que ça à trouver!"

Ce n'était pas une mauvaise proposition en soi, avoir du boulot et la possibilité de la voir souvent, ce serait le rêve incarné. Mais serait elle d'accord avec l'idée? Rien n'était sûr. Dranor cependant, l'espérait secrètement...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 27 Fév 2013 - 2:46


Zora écouta avec un regard rieur Dranor lui exposer son idée pour se voir régulièrement. Sur le principe c'était une excellente proposition vu qu'elle connaissait le contrebandier, avait confiance en lui et était parfaitement consciente de ses capacités aux commandes d'un vaisseau spatial. Mais amener le jeune homme sur Dromund Kaas, même si c'était réellement une idée tentante, signifiait également l'exposer au regard de la Dame Noire. Même si son apprentie ne lui parlait pas de son nouveau pilote attitré, ce n'était qu'une question de temps avant que Darth Ynnitach ne s'en rende compte.

*Et que se passerait-il, alors?* songea-t-elle en se noyant dans le regard azur de son amant.

La réponse était aussi évidente que déplaisante; avec la paranoïa maladive de l'anzati il fallait s'attendre à une réaction violente. Et Zora n'était que trop consciente de la douleur que la Dame Noire pouvait infliger. Et si cette dernière se rendait compte de l'affection de son apprentie pour le contrebandier...

*Elle le tuera dans le but de me faire souffrir...* conclut-elle en portant son verre à ses lèvres.

La jeune femme soupira doucement en se demandant si elle devait opter pour la passion et le désir ou la sécurité et la patience. Le choix s'avérait franchement difficile à faire, d'autant plus qu'il pouvait les condamner.

- "Je t'en prie, dis-moi que c'est une plaisanterie..." glissa-t-elle en jouant en retour avec la jambe du contrebandier contre la sienne. "J'hésite... T'es suicidaire ou juste fou amoureux?"

Zora ne put s'empêcher de conclure par un sourire amusé en se disant que Dranor n'avait qu'une vague idée de la prudence. Ce qui faisait son charme, en partie... Elle se décala sur le côté du jacuzzi de manière à venir s'adosser sur le flanc du contrebandier, capturant au passage l'un de ses bras pour le passer autours de son cou. Elle resta silencieuse un instant en s'habituant doucement à l'idée de Dranor. Mais il fallait d'abord qu'elle tâte le terrain, qu'elle prenne les dispositions nécessaires pour qu'il puisse la rejoindre. Et avec ce qu'il se préparait, c'était tout simplement hors de question.

- "Pourquoi pas, oui..." céda-t-elle finalement. "Mais il faut que tu attendes un peu, d'accord? Sans rentrer dans les détails, je vais être pas mal occupée prochainement. Mais une fois que les choses se seront un peu tassées je te promets d'y réfléchir sérieusement. Parce que..."

L'apprentie se retourna de manière à pouvoir voir Dranor et lui voler tendrement un baiser.

- "Parce que je dois bien avouer que je préfère te garder à l’œil, de toute manière! Je te connais avec ton charme, là! Et comme j'ai autre chose à faire que sabrer toutes les victimes de... l'effet Darinson..." s'amusa-t-elle.

Un second baiser vint ponctuer cette semi-vérité , aussitôt suivit d'un troisième. Il était hors de question de mêler Dranor à la bataille qui se profilait et puis ce dernier avait sans doute des choses à régler de son côté. Zora se redressa un peu de manière à pouvoir enfuir son visage dans le cou du contrebandier et humer son odeur si enivrante.

- "De toute façon tu dois annoncer à une demoiselle que ton coeur m'est acquis, non?" reprit-elle avec un léger sourire.

Ce n'est pas parce qu'elle avait récupéré Dranor qu'il fallait pour autant oublier sa rivale la plus sérieuse. Et si Zora ne s'en prendrait pas à la mercenaire, comme elle l'avait promis, ce n'était pas pour autant qu'elle devait considérer ce... détail comme réglé. Elle ponctua d'ailleurs sa remarque d'un regard entendu au contrebandier pour lui montrer qu'elle tenait réellement à ce que cette histoire soit réglée. Et pour plus de sécurité, elle en profita pour faire un suçon parfaitement visible dans le cou de son partenaire.

- "Je vais... On va prendre une douche et se préparer pour aller dîner? Je commence à avoir une faim de vornskr!"

Elle guida son compagnon par la main jusqu'à une spacieuse cabine de douche pourvue de plusieurs jets astucieusement disposés sur les parois. Le temps de se laver - et se savourer une seconde fois - et une autre heure s'était encore écoulée. Zora songea un temps au lendemain et à leur nouvelle séparation mais elle oublia bien vite cette désagréable perspective dans les bras de son compagnon. Ils se donnèrent ensuite quelques minutes pour se préparer et l'apprentie s'enroula dans une serviette de bain avant de rejoindre le dressing de la suite. Elle était en train de choisir parmi les robes mises à disposition lorsque une sonnerie mélodieuse annonça que quelqu'un était à la porte.

- "Dranor, tu veux bien t'en occuper? Je suis en plein dilemme, là!" invectiva-t-elle le contrebandier, son regard oscillant entre une robe noire et un ensemble rouge.


Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 27 Fév 2013 - 20:19

Discutant doucement dans le jacuzzi, le couple semblait peu à peu trouver un échappatoire à leur situation. Tout le deux devraient y mettre du leur, et ce serait probablement vraiment difficile, enfin plutôt au début, le temps que les choses se placent. Mais quand on avait une idée en tête, il fallait se donner les moyens d'y arriver. Bien sur cela ne se ferait pas sans mal, et apparemment, selon ses dires, Zora avaient quelques affaires en suspend à régler. Peut être était ce en rapport avec certaines tensions dans le milieu de la contrebande? Certains bruits courraient, quelque part, quelque chose semblait se préparer, tapis dans l'ombre. Personne ne savait vraiment quoi, mais une certaine tension était palpable, et en général ce ressenti était bien souvent fondé. De toutes façons, il était vrai qu'ils vivaient dans une période troublée, la récente émergence des sith y était probablement pour quelque chose. Malgré ses affinités avec Velvet et Zora, Dranor savait à quoi s'en tenir avec cette race là, si le capitaine devait aller sur Dromund Kaas, il devrait la jouer fine pour rester en vie et, rester vivant, faisait bien partie de ses projets. Regardant la jeune femme s'enrouler autour de son cou, le capitaine ne pouvait que constater les ravages de l'amour. Ce sentiment vous faisait faire tellement de choses folles... Mais comment ne pas vivre tout cela pour Zora? Ne valait elle pas tout ces efforts et toutes ces concessions? Bien sur que si, elle méritait tout cela. Une femme comme elle était unique, et puis...une petite minette de vingt ans comment s'en passer? Enfin...plutôt tigresse que minette! Néanmoins le fait qu'elle soit une sith le chiffonnait grandement, lui, le capitaine, avait leur méthodes en aversion et il était légèrement fébrile sur la suite des événements, surtout avec leur différences idéologiques. Bien sur il ne mélangerait pas boulot et sentiments, il essayerait de faire la part des choses, Zora avant d'être l'apprentie d'une seigneur sith était avant tout la femme qu'il aimait, et il espérait qu'elle fasse de même avec lui, Dranor pour sa part n'était ni tout blanc, ni tout noir, mais pour être tout à fait honnête, le noir lui faisait peur. Et se diriger vers la lumière était toujours ce qui vous rassurait, enfin l'avenir le dirait probablement.

"J'hésite... T'es suicidaire ou juste fou amoureux?"

"Probablement les deux ma jolie, mais j'avoue que ça doit faire partie de mon charme légendaire!"

Se contenta de répondre le jeune capitaine début trentaine, laissant apparaître un sourire sur ses lèvres, sentant la jeune femme réfugier son visage dans son cou.
Selon ses dires tout les deux devraient régler leur petites affaires avant, et le contrebandier, entièrement d'accord avec elle rajouta:

"Fort bien, ça me va. Comme tu dis, je vais devoir m'expliquer avec Romy, j'en aurais probablement pour un certain temps, et puis j'ai quelques réparations à faire sur mon vaisseau. Tu n'auras qu'à me contacter quand tu sera prête à franchir le pas. J'attendrais le temps qu'il faudra. Mais t'inquiète pas, je t'ai laissé m'échapper une fois et ça sera la seule fois."

Déposant un baiser sur la tempe de la jeune apprentie, tout deux décidèrent donc d'un commun accord de prendre leur temps et surtout une bonne douche, qui n'était ni plus ni moins aussi qu'un autre excellent prétexte pour une nouvel ébat passionnel. Ha! qu'il était bon de la retrouver, le jeune homme ne se lassait pas de la regarder. Aussi bien habillée de son armure, simplement nue, au combat ou se prélassant sous la douche, tout faisait naitre en lui un désir depuis si longtemps refoulé, en un mot, il était heureux. Même si la perspective de se séparer pointait tranquilement le bout de son nez, le contrebandier savait que cette fois, il la reverrait, ce qui lui mit, malgré les risques, du baume au coeur.

Après s'être séché, une serviette autour de la taille, les tatouages prenant l'air, une petite sonnerie fit entendre sa voix depuis la porte d'entrée. La jeune femme lui demanda d'aller voir ce que c'était, prétextant un choix qui semblait vital. Plantant un cigare au coin de sa bouche, sans toutefois l'allumer, le contrebandier se dirigea vers la porte, saisissant par excès de sécurité un de ses blaster avant d'ouvrir et de jeter un coup d’œil.

"Ouais c'est pour quoi?"

Une voix cordiale et métallique d'un droïde se fit entendre dans l'embrasure de la porte:

"Monsieur Darinson? Vous et votre compagne êtes cordialement invité à partir de minuit pour une soirée VIP au niveau deux de notre établissement."

Dranor fronçât les sourcils, alors que deux cartons d'invitation furent glissés dans la faible ouverture. Une soirée VIP? Remarquez avec le prix de la chambre il était évident qu'ils auraient droit à de nombreux avantages... Peut être que cela pourrait être intéressant? Et puis il devrait y avoir quelques personnalités influentes, autant voir ce que cela donnerait. Prenant les cartons d'invitation, le jeune homme les regarda un instant avant de répondre:

"D'accord, on va y penser."

Se dirigeant vers la chambre où la jeune femme était manifestement devant le choix crucial de son existence, le contrebandier, regardait toujours les invitations, s'adressant finalement à elle:

"Chérie, ça te dit une soirée VIP bling bling?"

Le capitaine releva finalement son regard bleu azur vers la jeune femme qui lui présentait son choix vestimentaire, manifestement toujours très indécise. Deux robes, une rouge sang, et l'autre noir deuil. Et bien... Faisant glisser tour à tour le fin tissus sur sa peau, Zora essaya les deux robes l'une après l'autre, la rouge lui allait plutôt bien, sans plus. D'un petit mouvement de tête, le contrebandier lui montra qu'il n'était pas très convaincu par celle ci. Puis vint le tour de la noire. Alors qu'elle glissait son corps fuselé dans cet écrin, le capitaine crut avoir une crise cardiaque, laissant échapper les invitations qui virevoltèrent doucement jusqu'au sol. Qu'elle était sexy, qu'elle était femme, Dranor sentait son cœur fondre une nouvelle fois. Il lui fit signe de se retourner et se rapprocha d'elle. Venant saisir du bout de ses doigts la petite languette métallique de sa fermeture éclaire, qu'il remontât doucement, posant sensuellement ses lèvres dans le cou de la sith y faisant courir ses lèvres de quelques baisers sulfureux avant de finalement lui glisser à l'oreille:

"Tu avais raison, tu es parfaite..."

S'écartant dans un sourire aguicheur, il chercha à son tour une tenue adaptée, le garde robe était plutôt bien rempli, et si Zora décidait d'aller jeter un coup d’œil à cette soirée, Dranor trouverait sûrement quelque chose pour se vêtir, après tout ils ne pouvaient pas passer leur temps à tuer du monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 1 Mar 2013 - 13:31


La jeune femme, toujours face au choix de sa robe, écouta un instant la conversation entre Dranor et ce qui semblait bien être un droïde. Elle se détendit quelque peu en se disant que les ennuis, s'ils n'étaient jamais loin, semblaient néanmoins disposés à les épargner pour l'instant.

*C'est le moment, en même temps...* songea-t-elle avec un vague sourire.

La jeune femme reporta son attention sur son choix vestimentaire jusqu'à ce que Dranor vienne la rejoindre, lui demandant si elle était motivée par une soirée VIP bling bling. L'apprentie savait par avance qu'elle n'apprécierait pas forcément les personnes qui participaient à ce genre d'événements où la superficialité était érigée en dogme. Mais c'était également les dernières heures qu'elle passait avec le contrebandier et tant qu'elle était avec lui et ces détails étaient finalement très secondaires.

- "Pourquoi pas, oui..." acquiesça-t-elle.

Elle se retourna vers lui avec son air espiègle habituelle, lui désignant clairement les deux robes et lui indiquant par là-même que son avis était souhaité. Le contrebandier - et spécialement son regard brillant - porta son choix sur la tenue noire alors que Zora s'amusait du désir qu'elle faisait naître chez son partenaire. Appréciant les yeux azurs qui se posaient sur elle avec envie et douceur, elle invita Dranor à remonter la fermeture éclaire dans son dos. Ce dernier ne se fit pas prier et la gratifia même de quelques baisers dans le cou et d'un compliment. La jeune femme s'adossa contre le torse puissant du contrebandier tout en savourant la douce caresse de ses lèvres et son souffle brûlant sur sa peau. Elle leva un bras qu'elle glissa dans les cheveux du capitaine comme pour mieux le maintenir contre elle.

- "Tu es sur que tu veux y aller, cela dit?" souffla-t-elle, électrisée par ce contact. "Je ne sais pas, il y a tellement de façons différentes d'occuper les heures qu'il nous reste..."

Elle se retourna douce contre lui et entoura ses épaules de ses bras tout en rapprochant ses lèvres des siennes sans toutefois y goûter. Il était assez aisé de comprendre le fond de sa pensée concernant les multiples manières d'occuper leur soirée.

- "D'un autre côté il paraît qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses..."

Elle répondit à son regarda aguicheur de la même manière et se tourna avec lui du côté de la garde-robe réservée aux mâles avant de s'en approcher. Zora chercha un instant du regard une tenue adaptée à un humain et jeta son dévolu sur un costard noir avec une chemise blanche. Elle le retira de la penderie d'un mouvement du bras et le fit glisser dans l'air jusqu'à son compagnon.

- "Essaie ça!" l'enjoignit-elle. "C'est basique mais éprouvé!"

L'apprentie prit place sur le lit et croisa ses jambes fuselées tout en observant Dranor se vêtir à son tour. Elle le dévora du regard tout en se haïssant d'être aussi... faible! L'effet que l'homme avait sur elle n'était pas nouveau mais elle était irritée de succomber aussi facilement. Pire encore; c'était elle qui avait embrasé leur relation tout en sachant pertinemment que c'était une mauvaise idée. Ses sentiments avaient pris le dessus sur la raison et si elle était consciente que c'était une mauvaise chose elle n'arrivait pourtant pas à regretter son choix.

Elle attendit que Dranor ait terminé de se vêtir et arracha délicatement une fleur rouge de l'un des vases de la pièce avant de la glisser dans la poche avant de son veston. Elle le gratifia ensuite d'un sourire tout en opinant.

- "Voila, parfait! T'es sans doute le contrebandier le mieux fringué de Nar Shaddaa à l'heure qu'il est!"

La jeune femme tendit les paumes et y attira ses sabres avec la Force tout en se demandant ce qu'elle allait en faire. L'idée de les laisser sur place lui déplaisait même si sa tenue ne lui permettait pas de les prendre discrètement avec elle. L'apprentie n'était déja pas habituée à porter des robes de soirée et il était hors de question qu'elle se balade avec un sac un main.

*Il y a des limites, quand même...*

Finalement elle se résigna à en laisser un sur place. Elle le cacha rapidement tout en prenant sur sa tenue "conventionnelle" l'un de ses étuis avant de l'enrouler autours de sa cuisse. Elle se tourna ensuite vers Dranor et captura sa main après s'être assurée que son arme ne se voyait pas. Elle l'emmena jusqu'à la sortie de leur suite puis dans le couloir avant de le laisser prendre les choses en main puisqu'elle n'avait aucune idée de l'endroit où la soirée VIP se déroulait.

- "En fait je voulais te demander... Ça ne te perturbe pas trop de me voir utiliser la Force? Je veux dire... Tu me traites de sorcière quand même!"

Le temps de répondre et ils se trouvaient déja devant l'entrée de la boîte de l'hôtel. Zora jeta un vague regard aux deux massifs videurs à l'entrée et s'effaça un peu pour laisser le soin à Dranor de présenter leurs invitations...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Sam 2 Mar 2013 - 11:42

Zora avait tors sur un point, il fallait toujours abuser des bonnes choses, mais pour l'heure le couple allait plutôt passer une petite soirée pépère au sein du gratin locale, inutile donc de dire que le contrebandier allait faire légèrement tache. Lui tendant un costard noir assortit d'un nœud papillon de la même couleur, basique mais éprouvé ? Oui pas faux, et entreprenant de faire un strip-tease à l'envers, sous le regard dévorant de sa compagne, le contrebandier se regarda un instant dans le grand miroir mural du dressing. Bon, il devait le reconnaître et approuver les dires de la jeune apprentie sith, de la somme de contrebandier de la lune Hutt, le capitaine Darinson était sans aucun conteste le plus classe de tous, du moins aux yeux de Zora, ce qui lui importait le plus, il va de soi. Après qu'elle lui eut glissé une fleur rouge dans la poche de son veston, le jeune homme lui sourit doucement en retour. Voyant zora cacher et laisser son second sabre laser sur place, le contrebandier s'en saisit et le glissât dans la poche intérieure de son veston, lui glissant d'un signe de tête :

''Je sais que tu aime pas que je mette la main dessus mais je préfère pas qu'on laisse ça ici, on sait jamais...t’inquiète pas, la dernière fois que je m'en suis servi je te l'ai rendu. Quoi que je l'aurais bien gardé quand même, c'est plutôt classe comme passe partout !''

Puis d'un sourire solennelle le jeune homme la regarda avec un satisfaction non dissimulé, ils avaient tout les deux la classe, ils étaient beaux, et ils s'aimaient, que demander de plus ? Du pognon ? Ah oui, du pognon...

''Prête mademoiselle?''

Lui lançât-il doucement, tendant son avant bras légèrement plié pour qu'elle y ancre sa main, ce qu'elle fit avec son petit sourire mutin habituel alors que tout les deux entrèrent dans le turbo-lift.
Passablement jovial le contrebandier attendit patiemment qu'ils atteigne l'air VIP au deuxième étage, mais légèrement curieuse la jeune apprentie le questionna vis à vis de ses pouvoirs obscures.
Inspirant légèrement, le pilote du cargo Corrélien, la regarda un instant alors que la porte devant eux s'ouvrit. Il n'eut le temps que de lui glisser rapidement :

''Si ça me perturbe ? Tu parles ! ça me fou la trouille à chaque fois...enfin....ça me fais peur c'est tout...''

Il était vrai que le capitaine n’était vraiment pas à l'aise avec tout ces sombre pouvoirs, ça lui foutait une trouille de tout les diables, heureusement qu'il n'avait jamais eu droit à un « traitement de faveur» sith, de toutes façons si cela avait été le cas, le jeune homme serait certainement mort, voilà une constatation qui l'effrayait si un jour il devait rencontrer cette fameuse dame noire, enfin, il préférait ne pas y penser, cela arriverait sûrement beaucoup plus tôt que prévu.
Se présentant finalement devant les deux vigiles, qui regardaient Dranor d'un air suspect avec son œil et son avant bras artificiel, mais celui ci leur tendit les cartons d'invitation, et leur adressa d'une façon relativement hautaine :

''Veuillez ne pas me regarder avec autant de condescendance je vous prie !''

Un des gardes grogna légèrement avant de vérifier une nouvelle fois les laisser passer et s’écarta.

''Désolé j'ai toujours rêvé de dire ça...''

Glissa rapidement Dranor à Zora sous le coup de la confidence, un demi sourire accroché aux lèvres.
Rentrant finalement dans la dite salle de réception VIP ou devait se trouver à peu près le plus gros ramassis de gros bonnets, de barons du crime, et autres privilégiés, le pilote commençait à se demander si cela avait été une bonne idée de venir à cette réception. L’hypothèse d'un piège lui traversa légèrement l'esprit mais il ne préféra pas en faire part à sa compagne. Son boss pour qui il avait travaillé sur Tatooine était toujours vivant, et n'avait sûrement pas digéré toutes les petites misères que le contrebandier lui avait fait. Cela dit il ne s’arrêterait pas en si bon chemin, Dranor lui ferait la peau une fois pour toute corps et bien. Mais il ne savait pas comment réagir, tout ça était trop parfait, une invitation pour eux ? Cela sortait d’où ? Non manifestement ce n’était pas clair du tout. Le jeune homme ne cessait de regarder à droite ou à gauche nerveusement, avant de mener doucement sa compagne vers le buffet de petits fours, petits fours qui devaient coûter à la pièce une véritable fortune, alors...autant en manger.
Prenant une bouchée Aldéranéenne, le contrebandier regarda Zora, et une fois son petit four englouti, glissa près de son cou un baiser, excellent prétexte pour discrètement lui chuchoter à l'oreille :

''Je ne sais pas j'aime pas ça, j'ai l'impression qu'on me surveille...''

Et pour se faire surveiller, il se faisait surveiller. L'optique d'une camera de sécurité faisait lentement un zoom sur son visage, alors que de l'autre coté de l’écran, un homme plutôt gras au teint mat le regardait manger ses petites bouchées.

''Enfin on va se retrouver capitaine....comme le temps m'a semblé long...''

Un rire glaireux, ressemblant à des toilettes bouchées s’échappa de la bouche entourée de barbe, les chasseur avaient plutôt bien fait leur boulot, remontant la piste pour retrouver ce très cher Capitaine Darinson. Peut être était-ce finalement le duo qui se portait poisse mutuellement ? Dans tout les cas ils n'allaient pas tarder à le savoir....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Dim 3 Mar 2013 - 6:20


Zora adressa un sourire complice à Dranor lorsque ce dernier adressa une phrase hautaine à l'un des videurs. Il devait sans doute rêver de décocher un coup de poing au contrebandier mais la perspective de perdre son emploi le poussa à se montrer docile. C'est donc sans encombres que le couple entra dans le carré VIP de l'établissement. L'apprentie s'était attendue à croiser des gens de la bonne société mais elle se rendit rapidement compte que la clientèle n'était guère différente de celle que l'on trouvait habituellement sur Nar Shaddaa.

*Sauf qu'ici ils sont tous plein aux as...* se dit-elle en observant discrètement les gens qui l'entouraient.

Le couple rejoignit rapidement l'un des buffets et en profita pour goûter aux petits fours qu'ils proposaient. Zora sentait la nervosité qui habitait le contrebandier depuis qu'ils étaient arrivés et lorsqu'il se pencha vers elle pour lui glisser quelques mots tout en prétextant un baiser dans le cou, elle eut la confirmation qu'il redoutait quelque chose. La jeune femme lui répondit de la même manière pour donner le change.

- "Iils doivent se demander comment un mec comme toi à réussi à avoir une fille comme moi..." lui glissa-t-elle sur le ton de la plaisanterie avant de lui mordiller affectueusement le lobe de l'oreille.

Elle lui adressa un bref sourire en s'écartant de lui avant de redevenir plus sérieuse, sachant qu'il avait pertinemment raison. Quelque chose ne tournait vraiment pas rond! Le simple fait qu'ils aient été conviés à une soirée avec des invités si spéciaux tendait à confirmer l'anormalité de la situation. Vu qu'il semblait évident qu'on ne souhaitait pas faire des affaires avec eux, ne restait plus qu'une solution...

*On joue le jeu de l'adversaire quel qu'il soit!* songea-t-elle avec amertume. *Il nous attiré exactement où il le voulait... Mais dans quel but?*

Nous? Vraiment? Zora n'était pas revenue sur Nar Shaddaa depuis qu'elle l'avait quitté, presque six ans plus tôt. Elle n'avait aucune relation, aucune affaire en cours avec la pègre de l'espace Hutt ni de problèmes, d'ailleurs. Et même si elle avait tué un homme au casino quelques heures plus tôt, ce dernier n'était pas assez important pour qu'on déploie tant d'efforts pour le venger. Non, c'était forcément Dranor...

- "Tu n'as pas quelque chose à me dire, par hasard?" souffla-t-elle à son amant. "Que tu as soufflé dans les bronches d'un Hutt ou que tu dois de l'argent à l'un des clans, par exemple?"

L'une des premières chose que l'on apprenait à l'académie, c'était de s'approprier l'environnement dans lequel on était avant de se lancer dans un éventuel combat. Le carré VIP était pourvu de sept caméras, la plupart tournée vers Dranor. La plupart des clients était armés, du moins pour ceux qui se trouvaient dans son champ de détection. Si la situation s'envenimait, ce qui risquait d'arriver à tout instant, ils auraient un sérieux désavantage...

*Dans ce cas... Je n'ai pas trente-six solutions!*

Zora tourna un regard amusé vers son amant et s'approcha de lui avant de lui voler un autre baiser. Elle l'enlaça ensuite de manière à pouvoir lui glisser quelques mots à l'oreille.

- "J'ai une idée mais j'ai besoin de ta collaboration! Excuse-moi, donc...."

Elle se retira vivement et lui décocha une gifle magistrale donc le "clac" retentissant interrompit la plupart des conversations et attira les quelques regards qui n'étaient pas encore posés sur eux. Ne s'arrêtant pas là, la jeune femme envoya un verre de champagne au visage de Dranor avant de lever un doigt menaçant dans sa direction, le visage déformé par une rage parfaitement feinte:

- "Non mais tu me prends pour qui, hein? La pute de service? Ton fric, tu peux te le mettre où je pense! Dégage, abruti!"

Semblant prendre conscience des gens qui les entouraient, Zora se tourna vers eux:

- "Qu'est-ce que vous regardez, vous?" leur lança-t-elle d'un air mauvais avant de s'éloigner en direction de l'autre bout du carré VIP.

L'apprentie eut de la peine à ne pas rire en imaginant la surprise de Dranor mais en même temps il fallait se rendre à l'évidence. Si les deux se faisaient capturer, s'échapper deviendrait périlleux. Ils s'en étaient bien tirés avec les pirates quelques années plus tôt mais Zora savait d'expérience que la pègre de Nar Shaddaa était d'un tout autre acabit. Mais si les personnes qui en avaient après Dranor pensait qu'elle n'était qu'une conquête du contrebandier, elle pouvait espérer échapper aux problèmes. Ou, du moins, les esquiver suffisamment longtemps pour être d'une aide utile au jeune homme par la suite.

*Par contre, s'ils savent qui je suis pour lui je suis grillée!* songea-t-elle en s'installant à une table et en commandant un verre de champagne.

Elle n'allait pas attendre longtemps pour la réponse de toute façon puisque un groupe de gros-bras armés jusqu'au dent entra dans le carré VIP avant de verrouiller les portes derrières eux...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Dim 3 Mar 2013 - 16:15

Le contrebandier n'eut le temps que de glisser du bout des lèvres :

''Tu as tout pigé....Y'en à plus qu'un qui me court après, et je crois que ce coup là c'est pour ma pomme, va falloir que je m'en débarrasse une bonne fois pour toutes...''

D'un air entendu la jeune sith lui répondit, commençant à faire une mise en scène digne d'un des meilleurs holofilms dramatique, ou comique, c’était au choix du publique. Se ramassant une claque monumentale et un verre de champagne en pleine tronche, le jeune homme restât quelque peu pantois pendant quelques secondes, sa joue pulsant sous les marques des doigts de Zora. Merde elle n'y avait pas été de main morte...
Derrière son écran l'homme au teint mate ne put retenir un autre rire gargouillant :

''Ahaha ce capitaine, toujours à jouer les séducteur et à s'enticher de la première pute venue. Toujours le même....Allez les gars, ramenez moi ce guignol, j'ai hâte de passer à la suite...''

Zora pour sa part ne cessait de crier en le traitant de noms d'oiseaux, s'adressant ensuite au publique qui ne cessait de les regarder et de rire. «Va te retrouver de la crédibilité après ça capitaine » se dit intérieurement le contrebandier ruisselant d'alcool pétillant. Restant toujours un peu sous le coup de la surprise, pas trop agréable mais cependant fort à propos de sa jolie maîtresse au corps fuselé, Dranor commençait à avoir la moutarde qui lui montait au nez surtout parce qu'il était passé pour un con en publique... Alors qu'il allait lui dire aussi sa façon de penser les choses, non pour la claque mais pour la réputation qu'elle était ni plus ni moins en train de confirmer en publique. Enfin du moins la réputation de coureurs de jupons qu'il avait à l’époque... Le capitaine se fit cueillir comme une fleur par trois gorilles. Pédalant vainement dans le vide de ses pieds, il se fit embarquer illico presto manu militari. Manifestement ça allait encore être sa fête et si c’était bien ce qu'il pensait, Dranor allait en chier des cactus... au sens figuré et peut être bien au sens propre également...
Jetant un léger regard à Zora, qui jouait toujours parfaitement son rôle, le petit groupe traversa un porte située au fond de la salle, menant probablement dans quelques pièces privées.

Arrivé sur place, dans une pièce sobre, avec deux chaises en son centre, il se fit passer à tabac pendant quelques minutes, pour changer... La gueule en sang, bavant largement un gros filet de sang sur sa chemise immaculée, le jeune capitaine se demandait bien où pouvait être Zora. Était il là parc qu'il avait fait une esclandre en publique avec elle ? ou bien y avait-il autre chose derrière cela ? Ce fut finalement lorsqu'il vit arriver son ancien boss, Blake, qu'il comprit finalement dans quel pétrin il s’était de nouveau retrouvé. Accompagné de deux nouveaux gorilles, le mafieux de Tatooine s'amena une chaise et posa ses grosses fesses adipeuse dessus, regardant Dranor avec un sourire presque enfantin, alors que la discussion entre les deux débuta.

''Ha mon cher, mon très cher Dranor, ça va ? Je ne t'ai pas manqué ?''

''Non ça allait plutôt bien jusque là Blake...''

''Tu ne pensais tout de même pas que j'allais lâcher l'affaire ? , tu me dois 50 000 crédits, plus Hmmmm environs 1 000 000 pour là station orbitale, le matériel, le personnel et tout le reste que tu as foutu en l'air.''

''Je suis grave dans la merde si je comprends bien...''

''Non tu ne comprends rien du tout capitaine, la vois tu, je vais appeler deux mecs complètement défonces à l’épice pour qu'ils fassent de toi un joli tas de bouillie sanguinolente, ensuite, on prendra une nouvelle fois ton vaisseau, et quand il restera un once de vie en toi, je jetterais ta carcasse à Drolbarg mon rancor histoire de contenter sa faim...''

Le programme n’était pas du tout au goût du capitaine, si Blake parlait de Jifz et Scrumb, les deux toxicos complètement psychopathes, il était évident que l'optique de chier un cactus pour de vrai allait se produire, ces deux gugusses étaient complètement siphonnés, et ne reculaient devant rien pour torturer à souhait leur victimes. En fait plus elles criaient, plus cela les excitait... y'avait vraiment, un tas de ramassis de cinglés dans cette galaxie... et ceux la étaient probablement dans le top dix. Toujours attaché sur sa chaise, dans l'excitation, les hommes de main de l'avaient pas fouillé. Le sabre laser de Zora dormait toujours docilement dans la poche intérieure de son veston. Cette pensée le rapprocha de l'apprentie Sith. A l’époque, c’était une sith qui l'avait sauvé des griffes des chasseurs de prime du Boss Blake, et cette fois ce serait une sith qui viendrait aussi le sauver, du moins il espérait, car la suite des événements, ne s’annonçait pas glorieuse...

''Alors fils de pute, tu ne dis plus rien ? On t'a coupé la langue ? ha... non j'oubliais, excuse moi, c'est pour tout à l'heure...Hahaha...''

Le gros Blake riait a gorge déployée, bon dieux qu'il était heureux d'avoir enfin remis la main sur Darinson, après presque deux ans de poursuite et même après avoir été porté pour mort. Enfin il était à lui, il allait lui faire payer toutes ses nuits sans fermer l’œil, enfin il était rien qu'à lui et juste à lui... Le mafieux ne tenait plus en place, sautillant sur sa chaise, faisant remuer son gros ventre.

''Jifz, Scrumb, venez mes garçons, vous allez avoir de quoi vous amuser...''

Le duo de psychopathes arriva dans la pièce avec un petit chariot remplis de divers instruments de leur cru, instruments dont le capitaine refusait totalement de chercher à quoi ils servaient, de toutes façons il le découvrirait bien assez tôt... Les voyant se diriger vers lui, le contrebandier regardât Blake, lui glissant à demi voix :

''C'est moi qui te conseil de me laisser en paix enfoiré, sinon je vais sortir mon joker !''

Blake le regarda un instant, incrédule, alors qu'au bout de quelques secondes sa lèvre supérieure, commença à être secoué d'un rictus nerveux, éclatant finalement d'un rire sordide. Pendant que Dranor lui essayait de gagner un peu de temps précieux, que son joker puisse entrer en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 4 Mar 2013 - 7:18


La jeune femme regard du coin de l’œil le capitaine se faire embarquer par trois gorilles sans qu'il puisse réellement se défendre. Le bras de l'apprentie glissa par réflexe jusqu'à sa cuisse dans un mouvement imperceptible. L'envie de sauter à la gorge de ces enfoirés qui se permettaient de briser la perspective de cette si belle soirée était sincèrement tentante. Mais ça aurait causé plus de tort que de bien au capitaine, d'autant plus qu'ils n'avaient pas l'avantage du nombre.

*Et en plus il a l'un de mes sabres...* songea-t-elle amèrement.

Si l'on prenait le positif, il y avait toujours le fait qu'elle soit libre et que sa tentative visant à se faire passer pour une fille aux mœurs légers avait fonctionné aussi bien que prévu. On lui avait fiché la paix et elle était libre de porter assistance au contrebandier. Zora songea malgré tout qu'on la confondait quand même trop souvent avec une prostituée. Deux fois en un jour, ça commençait à faire beaucoup.

L'apprentie suivit du regard dans le reflet des vastes miroirs du bar le trio qui emmenait Dranor. Elle porta son verre de champagne à ses lèvres et en but distraitement quelques gorgées. Puis elle quitta à son tour le carré VIP afin de ne pas se faire distancer par ses cibles tout en restant à une distance prudence. Connaissant l'empreinte dans le Force du contrebandier, les suivre fut plus facile que prévu, même dans les couloirs passablement fréquentés. Il fallut un certain temps à la jeune femme pour remarquer qu'elle était elle-même suivie. Un discret regard derrière elle en prétextant un soudain intérêt pour une vitrine emplie d'objets de luxe suffit pour confirmer qu'un rhodien et un bothan la suivaient.

*Je vais être obligée de me débarrasser d'eux...* regretta-t-elle.

Ce n'était pas la perspective de tuer qui l'ennuyait mais plutôt le temps qu'elle perdrait à le faire. Les hommes qui avaient embarqués Dranor n'étaient pas des tendre et chaque seconde écoulée signifiait sans doute des souffrances supplémentaires pour le contrebandier. Et si elle le savait capable d'encaisser avec brio, l'apprentie redoutait de perdre la seule personne pour qui elle avait des sentiments.

Elle pressa le pas, forçant ses chaperons à faire de même. Elle augmenta régulièrement l'allure jusqu'à un niveau inférieur ou elle se mit carrément à courir. Les deux hommes de mains l'imitèrent en dégainant leur blaster, conscients qu'ils étaient repérés. Ils se hurlèrent quelques mots et se ruèrent vers l'angle du couloir où Zora venait de disparaître. En l'atteignant, ils eurent la désagréable surprise de se retrouver nez à nez avec la jeune femme.

Elle abattit son sabre avec précision sur le cou du bothan avant qu'il ne puisse réagir. La lame écarlate découpa la chaire avec l'efficacité que l'on connaît à cette arme, tuant l'homme à fourrure avant que son cadavre ne touche le sol. Zora enchaîna par un pas de côté et trancha le main du rhodien qui pointait un blaster dans sa direction. Une poussée télékinésique le fit trébucher et la jeune femme en profita pour le cueillir avec un coup de genoux dans le menton qui le fit tomber contre un panneau de duracier. Bien décidée à ne pas attendre qu'il se reprenne, l'apprentie le saisit par la gorge d'une main tout en glissant la lame rougeoyante sous sa gorge.

- "Où est-il?" cracha-t-elle. "Où est-ce que vous l'avez emmené? Qu'est-ce que vous comptez faire de lui?"

Le rhodien avait beau avoir une main tranchée et se trouver dans une situation plus que délicate, il ne semblait pas pour autant disposé à parler. Ce n'était de toute évidence pas son premier interrogatoire et la perspective de perdre la vie ne semblait pas le terrifier. Zora se concentra et des éclairs bleutés se mirent à danser sur sa main. Elle foudroya l'homme pendant une poignée de secondes, suffisamment pour remplacer la détermination du rhodien par de la crainte.

- "Où est-il?" répéta-t-elle en détachant chacun de ses mots. "Je peux faire ça toute la journée tu sais? Et, tu peux me croire, ce n'était qu'un avant goût de ce que je suis capable de faire!"

Un peu de bluff, rien de plus. Elle n'avait de loin pas une énergie illimitée pour user de ses pouvoirs et il lui manquait d'avantage de temps encore. Le Rhodien prit la menace au sérieux et soupira tandis que ses épaules s'affaissaient.

- "Shuk'ta bah! Baka Shinta'h'wa B-2 Keredata Toh el'ukata!" tenta-t-il en rodese.

- "Tu te fous de moi? En basic!"

- "Darinson.. être niveau.. B-2! Deux au-dessus!" céda-t-il.

- "Tu vois quand tu veux!" sourit-elle tout en fouillant de sa main libre la veste du rhodien.

Elle en retira une carte d'accès qui, vu le regard du rhodien, semblait clairement être d'importance. Lorsque-elle lu dans son coin supérieur "B-2" ainsi que la localisation d'un endroit précis, l'homme de main perdit tout son intérêt. Un furtif coup de sabre lui ôta la vie et la jeune femme reprit sa marche avant de se fondre une nouvelle fois à la foule. Elle prenait des risques et il était probable qu'une caméra avait remarqué ce qu'elle venait de faire. Mais les circonstances ne lui donnaient pas le loisir d'agir autrement.

Zora remonta de deux niveaux et s'aida des divers voyants indicateurs pour trouver le lieu de détention de Dranor. Elle se trouvait en fait à l'opposé du club dans lequel le couple se trouvait encore quelques minutes plus tôt. En consultant rapidement une carte du niveau sur l'un des plans, elle vit qu'elle était sur la bonne voix. Elle allait entrer par une porte à l'arrière des pièces qu'utilisaient les ravisseurs. Un chemin plus long mais aussi plus sur.

*Il n'y a plus qu'à espérer que je n'arrive pas trop tard!*

En arrivant devant la porte d'accès arrière, deux gardes levèrent leurs armes. Zora leva la carte d'accès volée au Rhodien pour gagner le temps dont elle avait besoin. Les deux gardes se regardèrent un bref instant, étonnée qu'elle soit pourvue d'une carte d'accès. Un temps largement suffisant pour s'en débarrasser. Le sabre s'abattit à deux reprises et l'apprentie glissa rapidement sa carte sur le lecteur, priant pour que l'accès lui soit accordé.

Les deux battants s'ouvrirent dans un sifflement de pneumatique, lui libérant le passage. Zora privilégia dès lors la discrétion et tenta autant que possible d'éviter de tuer dans un soucis de discrétion. Mais le complexe était modeste et les caméras omniprésentes. Une alarme se mit à retentir et elle n'eut dès lors plus le choix. La jeune femme repéra l'aura de Dranor derrière une porte blindée et s'arrêta en trombe. La carte d'accès ne lui fut d'aucun secours cette fois-ci, pour couronner le tout.

Résignée, elle plongea sa lame dans le blindage, le faisant peu à peu fondre dans le but de créer un cercle suffisamment grand pour la laisser passer. Mais elle fut régulièrement interrompue par des hommes de main arrivant dans le couloir et qui l'obligèrent à retirer sa lame pour se défendre. Consciente de perdre un temps précieux et que les occupants de la pièce avaient le loisir de se venger sur Dranor en attendant, l'apprentie redoubla d'effort pour découper l'acier.

*Tiens bon, je t'en prie! Tiens bon!*

Le blindage céda enfin elle l'ouverture ménagée lui permit de rentrer dans la pièce. Un coup de poing la cueillit au visage et la sonna immédiatement. Elle recula en relevant les yeux vers les deux cinglés qui lui faisaient face. Le contrebandier était au centre de la pièce et du sang maculait déja ses vêtements.

- "On a une poupée pour jouer, Scrumb!" lâcha l'un d'eux d'un air ravi.

- "Ouais Jifz! Celle-là elle va couiner quand on va la découper!" répliqua l'autre en se passant la langue sur les lèvres.

Zora fronça les sourcils en se demandant à quel genre de psychopathe elle avait à faire et fit une roulade sur le côté, tranchant au passage les liens retenant le capitaine captif...



Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 4 Mar 2013 - 17:46

Dranor regarda l'un des deux psychopathes s'approcher de lui avec ce qui semblait être une perceuse et, à la vue de ses yeux injectés de sang, probablement due à l'absorption presque continue d'épice, le contrebandier serra la mâchoire. Ça allait être sa fête...Pourvu que Zora arrive à le sauver à temps, après tout, ça serait un juste retour des choses, il fallait dire que le capitaine lui avait sauvé la mise quelques fois par le passé.

"Allez les garçons faites moi le crier un peu, ça manque d'ambiance!"

Éructa Blake, s'allumant un cigare aussi long qu'un barreau de chaise, s’apprêtant à regarder le spectacle délectable qui allait s'en suivre. Dranor pour sa part aurait préféré rester dans la suite avec sa belle apprentie sith, mais d'un autre coté si elle arrivait à temps, c’était l’opportunité de sa vie pour se embarrasser de cette enflure.

"C'est quoi ce bordel?"

Lâchât Blake, alors qu'un grésillement se fit entendre au niveau de la porte, c'était Zora, c'était forcément elle! Son joli joker avait finalement su le retrouver, décidément, les sith n'avaient pas leur pareil pour sauver sa misérable vie...ce qui était un brin ironique.
Les deux cinglés complètement défoncés à l'épice se dirigèrent vers la porte blindé, prêt à cueillir la jeune femme, ce qui ne rata pas. D'un coup de poing solide, Jifz la fit s'écrouler au sol, mais comme mue par un réflexe, elle se releva presque immédiatement, venant trancher les liens du capitaine à la gueule cabossée. Tirant le sabre laser de la poche intérieur de son veston il activât le bouton pour faire jaillir la lame écarlate, qui sortit directement entre ses jambes.

"Ho merde!"

Un peu plus et le contrebandier se la coupait, il n'aurait plus manqué que ça, comme si Dranor n'avait pas assez de prothèses comme ça... D'un rapide mouvement du poignet il remit la lame droite et cisailla les pieds de Blake, cautérisées instantanément. Au moins ce gros porc n'allait pas s'échapper cette fois. Zora quand à elle, avait su gérer avec brio les deux cinglés drogués jusqu'à l'os, ne restait plus que quelques gardes un peu hébétés par la rapidité de l'action. Sous le couvert des hurlements du mafieux qui essaie de se sauver, rampant à terre, deux gardes prirent leurs jambes à leur cou, n'en restait plus que deux autres qui ne firent pas long feu grâce à la dextérité de la jeune femme. Soupirant, et reniflant, un léger filet de sang s'écoulant toujours de son nez, Dranor se retourna vers la jeune femme, lui souriant :

"J'ai jamais été aussi content de te voir ma jolie! Toujours à l'heure, jt'adore! Maintenant...."

Le capitaine lui rendit son sabre avec un petit clin d’œil et ramassa la perceuse qu'un des junkie tenait dans sa main cadavérique et se dirigea vers Blake.

"Ça va être ton tour gros porc, j'ai fait trop de trucs dégueulasse pour ta poire, j'ai vu trop de trucs encore plus dégueulasse avec tes deux timbrés de junkies, crois moi je vais te rendre la monnaie de ta pièce!"

"Pitié Dranor, tu vas pas me faire ça! Tout ce pognon que tu t'es fait grâce à moi! Prends mes codes de sécurité tu sera riche, y'a des centaines de milliers de crédits pour toi, prends les et va t'en!"

Le gros Blake gisant à terre lui lança une clef de sécurité qui atterrît entre ses pieds dans un léger tintement. Se penchant pour la ramasser de ses doigts recouvert de sang le contrebandier sourit en coin, finit les problèmes d'argent. Finit les emmerdes? Ça non.... Se rapprochant à pas de loup du mafieux gisant à terre, Dranor hésita un instant, jetant un regard a Zora qui l'observait sans rien dire rentrant les deux lames écarlates de ses lames dans un chuintement si caractéristique.

"Je vois qu'une de tes putes est venue te sauver..."

D'un léger sourire quelque peu malsain, le contrebandier se planta au dessus de Blake, prenant de sa main cybernétique un cigare que l'homme au teint mate cachait dans la poche intérieur de son manteau. Et l'allumant Dranor dit simplement:

"Ce n'est pas une pute, elle s'appelle Zora et je l'aime. Va en enfer Blake."


Le jeune homme aussi froid que de la glace, pressa la détente de la perceuse, plantant la mèche au milieu du front du mafieux. Celui ci n'hurlât pas longtemps, alors que son crâne s'ouvrit, faisant sauter ça et là quelques morceau d'os et de cervelle encore tiède. S'acharnant encore dessus pendant quelques instants de pure "plaisir", ce fut finalement la jeune femme qui l'arrêta, lui expliquant simplement qu'il était techniquement mort et que cela ne servait à rien de s'exciter dessus mis à part pour en foutre partout. Laissant finalement la chignole électrique plantée dans le crâne de Blake, Dranor s'assit à coté du corps posant son front dans le creux de sa main. Le veston de son costard était taché, souillé, le capitaine soupira longuement, comme pour évacuer toutes ses années de boulots ingrats et de coups de pute en tout genre, une page ou plutôt un chapitre de sa vie venait de se tourner. Secoué par quelques sanglots sûrement dû au stress qui retombait mélangé à la joie de s'être enfin débarrassé de cette enflure, le capitaine laissât simplement échapper de ses lèvres à moitié ouvertes:

"Merci d'avoir été là pour moi, je vais pas l'oublier de si tôt... Si tu savais depuis combien de temps j'attendais ce putain de moment..."

Le contrebandier balança un coup de chaussure dans le corps sans vie et regarda la clé decryptage sécurisée posée au fond de sa main en acier, souriant faiblement.

"Te voilà avec un mec riche Zora. Riche, rien qu'à toi et libre comme l'air...que demander de plus?"

L'apprentie sith lui tendit la main, l'aidant à se lever, ce qu'il fit, ne manquant pas de poser ses lèvres contre les siennes une nouvelle fois.

"Foutons le camp d'ici ma belle...."

Le couple s'esquiva en moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, Dranor était libre, libre de Blake. L'avenir avait finalement dans bouche, un meilleur goût que prévu.


Dernière édition par Dranor Darinson le Mar 5 Mar 2013 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 5 Mar 2013 - 4:32


Dranor libéré, la situation s'équilibra rapidement d'autant plus que ce dernier se révéla plutôt habile un sabre. Si l'on exceptait le fait qu'il avait failli s’émasculer en l'activant, bien sur. Zora attarda un instant son regard sur lui tout en le sondant pour s'assurer qu'il n'était pas gravement blessé puis se concentra sur ses deux adversaires, les dénommés Scrumb et Fijz. En les voyant on comprenait aisément les ravages que l'épice pouvait causer chez les individus qui en abusaient. L'apprentie, privée de l'un de ses sabres, jugea plus prudent de rester sur la défensive en attendant les premiers coups.

- "Regarde, elle a peur!" clama l'un d'eux.

- "Ouais, normal! T'as vu ta tronche?" s'esclaffa l'autre.

Zora soupira pour montrer ce qu'elle pensait de leur débilité puis se décida à prendre l'initiative. Un coup de sabre rapide en diagonale tua sur le coup Scrumb, provoquant l'ire immédiait de Fijz qui se jeta sur elle. Elle fut emportée par la masse du junkie mais parvint néanmoins à lui planter l'une de ses armes dans la poitrine. Il agonisa dans ses bras, crachant un filet de sang sur le sol. Dégoûtée, l'apprentie s'aida de la Force pour faire basculer le cadavre et se libérer de sa prison de chair.

Dranor gérait la situation de son côté avec l'efficacité qu'on lui connaissait, se débarrassant avec facilité des gardes qui tentaient encore de s'en saisir. Deux d'entre eux hésitèrent un bref instant entre le courage et la fuite et n'eurent jamais le temps de se décider, Zora surgissant dans leur dos pour les frapper en traître. La salle se vida rapidement du reste de ses occupants, permettant au contrebandier de faire face à l'homme qui était visiblement à l'origine de toute cette histoire. L'homme qui allait maintenant payer pour le mal qu'il semblait avoir fait à Dranor... Zora récupéra son sabre que lui lançait Dranor et sourit à sa remarque sur sa ponctualité.

- "Je me suis un peu perdue en chemin en fait... J'aurais été là plus tôt si ton cher ami ici présent n'avait pas estimé utile de me faire aussi filer..." répondit-elle en désignant Blake.

Elle lui décocha un clin d'oeil avant qu'il ne se saisisse de la perceuse de Jisz et revenait face au gros homme, se préparant à lui régler son compte alors que ce dernier tentait de sauver sa vie en psalmodiant de vagues excuses. Zora se fendit d'un sifflement méprisant en constatant le peu de fierté dont il faisait preuve pendant ses derniers instants de vie. Elle releva ensuite le regard vers Dranor qui en faisait de même.

- "Vas-y, ne te retiens pas..." l'incita-t-elle avec un sourire doux.

Après tout la vengeance faisait un bien fou, elle était bien placée pour le savoir. Et si la mort de ce Blake pouvait alléger un peu la conscience du contrebandier, ce n'était certainement pas elle qui allait s'interposer. Surtout que l’intéressé venait de la comparer une nouvelle fois à une prostituée.

- "Tout compte fait, tu ne veux pas me le laisser?" ajouta-t-elle.

Sa question fut vite noyée par le réponse de Dranor qui indiquait au gros homme qu'il était amoureux d'elle. D'un certain côté et malgré la situation, Zora ne pu s'empêcher de trouver la scène touchante. Un romantisme décalé qui lui ôta rapidement toute idée de violence et la fit éteindre ses sabres, un sourire sur les lèvres. Sourire qu'elle perdit en voyant le contrebandier réduire littéralement le crâne de son ennemi en bouillie. L'apprentie était habituée à des scènes de massacres et cotoyait le sang et la souffrance au quotidien. Pourtant elle n'avait jamais vu un homme souffrir ainsi et elle se surprit à désapprouver ce genre de... méthode.

*Il a besoin de se défouler! Laisse-lui un peu de temps...*

Elle laissa quelques secondes supplémentaires s'écouler avant de finalement s'approcher de son amant et lui poser une main apaisante sur l'épaule.

- "C'est bon Dranor! Il a son compte, là!" lui dit-elle avec douceur mais fermeté. "Allez, viens..."

Prenant conscience qu'en effet cela ne servait à rien de s'acharner sinon à se dégueulasser davantage, Dranor se laissa choir sur le côté et porta une main à son front avant de sombrer dans un état qu'elle ne lui connaissait pas. Il fut prit de quelques sanglots nerveux qui témoignaient clairement du poids dont il venait de se séparer en tuant Blake. Surprise par cette réaction et ne sachant pas vraiment que dire dans ce genre de cas, la jeune femme se contenta de poser sa main sur celle de son compagnon. Elle l'écouta avec appréhension la remercier d'avoir été là avant de lui annoncer qu'ils étaient riches et ce qu'elle pouvait demander dessus. Zora se fendit d'un léger sourire amusé.

- "Ho, tu sais.. Que tu sois riche ou pauvre, je m'en fiche un peu en fait... Tout ce que je veux c'est que tu évites de te faire kidnapper par des psychopathes! Et tant qu'on y est, un peu de tranquillité de temps en temps!""

Elle lui fit un clin d'oeil pour lui montrer que c'était tout naturel d'avoir été là pour lui même si elle n'aurait pas levé le petit doigt pour quelqu'un d'autre, excepté sa maîtresse. Rassurer les gens, ça n'avait jamais été son truc. Le gratifiant d'un sourire, elle lui tendit sa main pour l'aider à se relever. Ce qu'il fit tout en lui volant un baiser. L'apprentie savoura le contact des lèvres de son compagnon avant d'éclater de rire en prenant conscience qu'elle était en train d'enlacer un homme recouvert de cervelle.

- "T'es un grand romantique toi en fait, hein?" le taquina-t-elle.

Elle profita encore un instant de cette étreinte avant que le contrebandier ne propose de s'en aller. Idée rapidement acceptée et le couple s'apprêtait à quitter le complexe lorsque Zora arrêta Dranor.

- "Attends! Le coffre doit être dans le complexe, non? Ce serait dommage de partir sans profiter de la générosité de ton.. hôte, tu ne trouves pas?"

Un regard suffit à lui confirmer qu'ils étaient bien sur la même longueur d'onde. Restait maintenant à savoir où trouver ce fameux coffre et, qui sait, d'autres surprises agréables.

- "C'est ton truc les vols et tout ça, non?" s'amusa-t-elle. "Où est-ce qu'un cinglé comme ce Blake pourrait planquer son trésor, t'as une idée?"


Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 5 Mar 2013 - 20:02

Zora devait avoir raison, le gros Blake planquait sûrement une partie minime de sa fortune dans ce complexe, quelques centaines de milliers de crédits cela ne devait pas représenter quelque chose d'énorme pour le mafieux. Dranor le connaissait plutôt bien, cela devrait couvrir ses petites dépenser local, une sorte d'argent de poche pour ses soirées à thème « luxure » « alcool » et encore d'autre choses dont le capitaine n'avait pas tellement tellement envie de penser à l'instant présent... De toutes façons Blake était refroidit, et inutile de s'attarder sur le bien ou le mal de voler ce qui représentait une petite fortune aux yeux du capitaine. Le principal, c’était de lui piquer son pognon, une juste compensation pour toutes le misère qu'il avait pu faire à Dranor et de dégager de cette station quelque peu éloignée de la lune Hutt. D'un signe d'approbation de la tête, le jeune contrebandier opina au dires de l'apprentie sith. 

''Tu as raison, il doit planquer ses sous dans son bureau. Étant donné que je ne suis jamais venu ici, je n'ai pas la moindre idée de l'endroit ou se trouve cette pièce. Mais attends je suis pas un voleur hein ! C'est un juste retour des choses... Cet enfoiré s'est servit de moi et c'est grâce à lui que j'ai perdu ma main et mon œil... alors je vais sûrement pas avoir de remords pour ça. Et toi pour ce qui est des remords, ça doit pas trop te peser sur la tête hein ?''

Lui glissât-il dans un clin d’œil complice, même si le capitaine ignorait totalement le cœur noir et la cruauté qui pouvait habiter la jeune femme, ne voyant la plupart du temps que son coté, miel et sucre, il était évident qu'en tant qu'apprentie sith, elle ne devait pas s'encombrer de choses aussi futiles que d'inutiles remords pesant bien trop lourdement sur sa conscience. Mais, sortant de ces considérations, le contrebandier enleva son veston et arracha son nœud papillon, les jetant à terre, dégrafant par la même occasion deux bouton du col de sa chemise, histoire de respirer un peux mieux. Puis retroussant ses manches, le jeune homme se dirigea vers Blake, fouillant le cadavre, se saisissant d'un passe de sécurité soigneusement rangé dans la poche intérieure de sa veste, puis au petit trop, il se saisit du pistolet blaster qu'un garde allègrement coupé en deux avait laissé choir à coté de lui. A présent armé, il pouvait accompagner un peu plus sereinement la jeune femme en quête du bureau où dormait paisiblement l'argent du mafieux n'attendant que son nouveau propriétaire.

''Allez viens ma jolie, on s'arrache d'ici !''

Donnant un petit baiser à Zora au passage, il prit une de ses mains dans la sienne et se dirigea vers la sortie. Le capitaine stagnait entre deux états d'esprit, l'euphorie d'avoir enfin crevé la paillasse de Blake, laissant également derrière lui des années de soucis et le fait qu'il n'avait pas vraiment pu partager avec la jeune femme le peu de temps qu'ils avaient à disposition. Bien sur ils se rattraperaient grandement par la suite, la dessus le contrebandier était relativement optimiste, mais tout de même. Le temps, c’était toujours plus ou moins ce qu'il leur avait fait défaut. Peut être trouveraient-ils un jour du temps rien qu'à eux ? L'idée de devenir le pilote attitré de Zora était en soi une très bonne idée, cela leur permettrait d’être peut être la majeur partie du temps ensemble, enfin du moins le temps de quelques voyages, vers des destinations probablement confidentielles. Mais bon dieu, bosser pour des sith, ça faisait sortir le capitaine de sa culotte à reculons. Devait-il mettre de coté ses idéaux beaucoup plus altruiste et se laisser lentement mais sûrement aseptiser ? Tout en oubliant et mettant de coté comme beaucoup d'entre eux son humanité ? Ah ça hors de question ! Dranor était lui même et personne ne pourrait fouiller dans sa tete pour savoir ce qu'il pensait, quoique, les voix de la force étaient impénétrable, du moins pour un simple pilote, certes beaucoup plus doué que la moyenne...

Arpentant les couloirs main dans la main, au rythme d'un léger pas de course, les amants cherchaient des yeux une porte munie d'un boîtier ou l'on pourrait glisser le passe partout électronique que le contrebandier avait piqué sur le corps froid et sans vie du mafioso.
Rien, le couple continuait de trottiner, sans trouver son bonheur, ce qui était ironique car chacun des deux avait trouvé son bonheur dans l'autre. Mais pour ce qui était d'un porte verrouillée, nada !
Enfin c'est ce que le jeune homme pensait, ayant dépassé une porte correspondant à ce qu'il recherchaient, il s’arrêta net retenant la jeune femme un instant :

''Attends ça doit peut être être ici ! Y'a un bloc de sécurité accroché à la porte !''

Alors qu'il fouilla dans la poche de son pantalon noir, le jeune homme glissa la carte dans la fente adéquate, celle ci laissant une petite lumière verte clignoter, déverrouillant la porte dans un petit « clong » caractéristique. La porte s'ouvrit presque immédiatement, s'ouvrant sur le bur....le stock d'armes... Trois gars étaient accoudés à une petite table, picolant et jouant joyeusement au poker, fusils blaster lourd posé sur celle ci.

Dans un petit «OOOOoooops » d'excuses, le contrebandier pointa son blaster dans leur direction, alors que ceux ci jetèrent leur cartes se précipitant sur leurs armes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Jeu 7 Mar 2013 - 13:19


Convaincre Dranor de chercher les richesses de Blake ne fut pas vraiment compliqué. Et heureusement d'ailleurs parce qu'il ne pouvait décemment pas sortir du complexe avec sa chemise tâchée de sang et se mêler à la foule. Si le défunt ennemi de Dranor avait sans doute pas mal de crédits cachés dans le coin, ils pourraient sans doute également trouver de quoi vêtir plus discrètement le contrebandier. L'apprentie émit un léger rire alors que son compagnon remarquait avec un clin d'oeil complice que ces choses ne lui pesaient pas vraiment sur la conscience.

- "A quoi ça sert d'avoir une conscience, sinon à se faire tuer?" glissa-t-elle en retour.

Elle monta la garde à l'embrasure de la porte pour s'assurer que Dranor ne serait pas dérangé pendant la fouille du cadavre de Blake et acquiesça avec un sourire lorsqu'il trouva une carte d'accès. L'apprentie le laissa ensuite capturer sa main pour la mener jusqu'au bureau du parrain mais le trouver se révéla plus ardu que ce qu'ils avaient espéré. Le complexe, sans être énorme, s'étalait quand même sur trois niveaux et autant de couloirs par étages. Des portes diverses et variées flanquaient la plupart des chemins mais aucune indication ne stipulait clairement ce qu'elles cachaient. Condamné à se balader au hasard dans les coursives, le couple comprit rapidement que leur chasse au trésor risquait de durer plus de temps que ce qu'ils avaient escompté.

Zora sentit que quelque chose semblait perturber son compagnon mais en fit abstraction, remettant une éventuelle discussion à plus tard. Pour l'heure il fallait prendre les crédits ou les données intéressantes qu'ils trouveraient et s'en aller. Les forces de sécurité de la station avaient sans doute été grassement payées pour éviter de venir fouiner dans le coin mais Blake devait encore avoir de nombreux hommes à bord. Et chaque minute perdue dans le complexe augmentait leur chance de tomber nez à nez avec des renforts. Mais Dranor désigna une porte et son bloc de sécurité en lui disant qu'il devait certainement s'agir de l'entrée du bureau de Blake.

Zora sonda la Force pour s'assurer qu'aucune surprise ne les attendait de l'autre côté de la porte et décela la présence de trois formes de vie. Elle allait le faire remarquer au contrebandier mais ce dernier avait déja glissé la carte de sécurité dans la fente d'accès. Une diode verte s'alluma et un sifflement annonça le déverrouillage de la porte juste avant qu'elle ne pivote, libérant l'accès sur... le stock d'arme. Trois gardes jouaient aux cartes et l'arrivée des deux intrus les laissa un instant perplexe. Mais ils reprirent bien vite leurs esprits et plongèrent pour se saisir de leurs armes.

- "Droit dans la gueule du Vornskr..." commenta l'apprentie

Elle se concentra pour attirer l'une des trois armes dans l'une de ses paumes après avoir envoyé un jet d'éclairs sur la trajectoire des trois gus pour les empêcher de s'en approcher.

- "Haut les mains!" ordonna-t-elle. "Le premier qui bouge se retrouve avec un beau trou au milieu du front!"

Elle ne put s'empêcher de sourire et tourna un bref regard vers Dranor:

- "Tu déteints sur moi, toi! C'est typiquement le genre de truc que tu aurais pu dire, ça!" s'amusa-t-elle.

L'un des hommes de main tenta un léger mouvement vers la droite et l'apprentie répliqua en lui tirant au milieu du torse, l'endroit le plus facile à atteindre pour la tireuse non-émérite qu'elle était. L'humain s'écroula dans un bruit sourd tandis que ses compagnons se fendaient de commentaires acerbes. L'un des deux se releva et désigna un compte à rebours qui approchait de zéro, à côté de la porte à l'intérieur de la pièce.

- "Vous pouvez faire les malins mais qu'est-ce que vous comptez faire pour... ça?"

Le décompte arriva à zéro et une lumière rouge tamisa la pièce tandis que la porte se refermait et se verrouillait sans que le couple n'ait le temps de faire quoi que ce soit. Un autre compte à rebours s'afficha, annonçant cinq minutes avant... avant quoi?

- "Vous pensez que c'est si facile de s'introduire chez Blake et lui voler ses armes? Une fois la porte déverrouillée, vous devez confirmez une deuxième fois la fermeture sur la panneau derrière vous. Si vous ne le faites pas, une sécurité s'enclenche et la pièce est automatique... décompressée! Abrutis!"

Zora tourna un regard inquiet vers Dranor:

- "Force est de constater qu'il est plus facile de tuer Blake que de lui voler son arsenal..." lâcha-t-elle, agacée.

L'autre comparse se fendit à son tour de son commentaire:

- "Vous avez les armes et on a la solution! Peut-être que nous pourrions... nous entendre? J'imagine que vous avez autant envie que nous de mourir. De là, pourquoi ne pas trouver un arrangement?"

L'apprentie soupira en se disant que vouloir voler Blake n'était peut-être pas une si bonne idée en fin de compte. Ce qui l'agaçait encore plus c'est que c'était la sienne... Elle jeta un regard au compteur en se demandant comment se tirer de ce piège. Collaborer avec les deux hommes de mains pouvait être une bonne idée seulement elle doutait qu'ils aient réellement la solution. Ce genre de système était conçu pour aller jusqu'au bout une fois qu'il était activé et seul Blake devait avoir le code pour l'interrompre.

Bref, tout allait bien.. Ils était enfermés dans une petite pièce remplie d'armes avec deux hommes du défunt parrain. Maintenant qu'ils se savaient condamnés, ils n'hésiteraient pas à tenter quelque chose de stupide et la présence de blasters pointés sur eux n'était plus du tout convaincante.

- "Dranor, essaie de leur faire cracher le morceau!" dit-elle en lui tendant son blaster. "Je vais essayer de nous ménager une sortie!"

Elle activa l'une de ses armes et la plongea aussitôt dans la porte épaisse, faisant rougeoyer le duracier qui se liquéfia. Pourtant le blindage était solide et l'apprentie douta rapidement de parvenir à leur créer une ouverture avant la fin de temps imparti. D'autant plus qu'ils ne seraient pas encore tirés d'affaire. La décompression s'étendrait aux couloirs et pièces adjacentes et il leur faudrait encore se mettre à l’abri derrière un sas étanche une fois sortis de l'armurerie. A moins que Dranor n'ait plus de succès avec l'interrogatoire des deux hommes de main...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Dim 10 Mar 2013 - 20:16


La situation était quelque peu complique, une nouvelle fois, mais bon, le couple d'amant avait une faculté presque inné de se sortir des situations les plus inextricables. Cela devait être dû à cet alchimie presque parfaite qui les habitait. C'était comme deux ingrédients se mariant parfaitement, la dream team, l'équipe gagnante. Dommage cependant que leur point de vue sur les choses de la vie était si différent, mais pour l'heure il fallait penser au plus important, il allaient se faire décompresser rapidement si rien n'était fait. Zora avait tué un des gugusses, mais il en restait deux, deux qui connaissaient le code pour se sortir de cette situation merdique au possible.
Lui glissant une arme dans les main Zora se dirigea vers la porte blindé espérant pouvoir l'entamer avec son sabre laser. Cela semblait possible mais son espoir disparut bien vite, c’était trop épais, trop solide, trop blindé en somme... Grognant devant les deux guignols qui semblaient trouver la situation bien drôle, le capitaine, épaula un des fusil blaster que l'apprentie sith lui avait tendu et fit sauter la tête d'un des deux gardes.

''Oui mon gars, comme tu as dis: c'est vous qui avez le code et c'est nous qui avons les armes! Alors magnes ton cul ou t'es le prochain sur la liste!''

Dit sèchement le capitaine Darinson. La il n'était plus temps de le faire chier, il commençait à en avoir plein les bottes de Blake, qui était mort d'ailleurs, et de ses chien de garde. Tolérance zéro! De toutes façons ce n’étaient que des tueurs de sang froid, Dranor en avait bien assez côtoyé comme ça par le passé pour s’être fait une petite idée très réaliste. Enfin pour l'instant il commençait a se demander si Zora la jeune sith ne déteignait pas sur lui, car plus ça allait, plus il tuait du monde? C’était peut être le deuxième effet Shaar La, c’était doux puis ça commençait à piquer en bouche... Barf! Se sortant de ces considérations fort inutiles à ce moment présent le contrebandier hurla littéralement après le dernier survivant des gardes:

''Allez bordel ouvre nous cette porte ou jte fais sauter le crane!''

Tout être normalement constitué d'un minimum d'intelligence aurait réagit comme le mercenaire qui levât instinctivement les mains en l'air se levant et courant vers le boîtier pour saisir le nouveau code de confirmation d'un doigt tremblant. Le décompte s’arrêtât, et la porte du sas blindé, bien entamé par la jeune femme s'ouvrit avec difficulté. Poussant un soupir de soulagement le duo venait de voir passer une nouvelle fois la mort de trop près, être décompressé, c’était une des morts que le capitaine se serait bien passé de connaître. Pointant toujours le canon du blaster vers l'humain Dranor rajouta :

''Allez enfoiré dis nous où se trouve le bureau de Blake on à pas que ça à foutre. De toutes façons on l'as dessoudé t'a rien à craindre de plus. Et puis tien, dis à ta bande de potes que Darinson les emmerde bien profond, que le premier qui revient me casser les couille ce sera pas dans la tête que je lui planterais une perceuse !''

Le capitaine secoua devant le nez du garde la carte d’accès du parrain, lui prouvant ses dires, sous les yeux ébahi de l'homme. Et oui deux frappés de première étaient venu a bout d'un homme aussi puissant, comme quoi, à cœur vaillant, rien n'était impossible. Cependant l'homme parla, le bureau était au niveau inférieur porte B11. Voila qui était parfaitement parfais !

''Dégage si tu veux t'a rien à gagner à donner l'alarme, estime toi heureux de rester en vie.''

Et, alors qu'il prit ses jambes à son cou pour fuir, Zora leva un blaster pour lui tirer dans le dos, son geste retenu par celui du contrebandier qui posa sa main sur le canon, secouant la tête négativement. Un survivant, ça allait contribuer à asseoir sa réputation de mec qu'il fallait pas faire chier et c'était tant mieux !

Faisant donc un signe de la tête à la jeune femme, le couple repartit au pas de course vers l'ascenseur d’accès du niveau inférieur qu'ils trouvèrent au bout de cinq minutes. Les choses semblaient se décanter, et toucher à leur fin, ce qui n’était pas pour déplaire au capitaine !
Actionnant donc le panneau d'ouverture des porte de l'élévateur, le jeune homme laissa entrer la sith en premier, la suivant rapidement.

Alors qu'il se mit finalement lentement en marche, tout les deux ne disaient pas grand chose, peut être encore un peu abasourdis par leurs trépidantes aventures. Mais jetant un regard en coin vers la jeune femme, toujours droit comme un i, le fusil blaster à la main, le capitaine appuya sur le bouton stop, et se jeta sur les lèvres de Zora, tel un affamé. L’endroit était mal choisi certes, mais bon, il était impulsif c’était comme ça. Le baiser sulfureux et passionnel terminé, il réactiva le démarrage de l'ascenseur.

''Je sais pas toi, mais moi j'ai toujours trouvé ça excitant les ascenseurs....''

Laissât-il échapper dans un demi sourire mutin. Sacré Capitaine va !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 13 Mar 2013 - 3:46


Zora leva son blaster pour abattre l'homme mais Dranor l'en empêcha. L'apprentie décocha un regard noir au contrebandier tout en se demandant pour quelles raisons il avait arrêté son geste.

*Ce n'est pas de la pitié, ça c'est sur!*

Était-ce possible que son geste soit dicté par son narcissisme? Après tout le parrain qu'il avait joliment achevé à coups de perceuse était certainement quelqu'un de craint, respecté et reconnu sur Nar Shaddaa. Et connaissant Dranor il n'avait pu résister à l'attrait de se voir gratifier de la gloire et la réputation qui allaient avec la mort de Blake. Elle lâcha un soupire désabusé avant de hausser les épaules puis jeter négligemment le blaster dans un coin.

- "Si j'avais su j'aurai filmé la scène où tu troues le crâne de cet abruti! Comme ça on aurait pu en faire des copies et les envoyer à toutes les rédactions de la galaxie. J'hallucine! Quel narcissisme!" lâcha-t-elle amusée, un sourire au coin des lèvres.

*Cela dit ne t'avise plus de m'empêcher de me débarrasser d'un gêneur...*

Le couple partit ensuite à la recherche de l'ascenseur sensé les mener au niveau inférieur. Zora s'y engouffra la première suite à la galante invitation de son compagnon et s'adossa à la paroi intérieur en expirant lentement, savourant cet instant de calme au milieu de la tempête. La jeune femme échangea un regard avec son amant et ils durent avoir la même idée puisque celui-ci appuya sur le bouton stop avant de se jeter sur elle. La montée d'adrénaline consécutive à l'épisode dans l'armurerie ne s'était pas encore dissipée et donnait un aspect encore plus excitant à la situation. Zora savoura les lèvres du contrebandier avec un désir non dissimulé puis son souffle chaud, son visage à quelques centimètres du sien alors qu'il lui avouait trouver lui aussi la situation excitante puis réactivait l'ascenseur. La réaction de l'apprentie fut immédiate: elle appuya une nouvelle fois sur le bouton d'arrêt d'une légère poussée télékinésique.

- "Ne crois pas t'en tirer aussi facilement, toi!" lui murmura-t-elle au creux de l'oreille.

Elle unit une nouvelle fois ses lèvres aux siennes avec une passion non dissimulée, bien décidée à assouvir ce désir qui la dévorait. Le moment était mal choisi? Et alors, raison de plus! C'était toujours dans ces moments que l'on profitait le mieux de la vie et des plaisirs qu'elle offrait. L'apprentie se serra contre le contrebandier comme pour mieux fusionner avec lui alors que leurs corps s'unissaient. Le contrôle laissa place à l'instinct, les pensées aux sentiments. Il n'y avait désormais que Dranor, son souffle chaud dans son cou et la douce chaleur du plaisir qui se répandait avec délicatesse en elle. Zora exprima cette volupté en enfonçant ses ongles dans la chair de son compagnon quand vint le moment d'extase, l'apothéose de cette symphonie aussi douce qu'une caresse...

La jeune humaine se blottit ensuite dans les bras puissants de Dranor, frissonnant autant du contact froid avec sa main mécanique que des vestiges de leur union passionnée. De longues s'égrainèrent, ponctuées seulement par le rythme decrescendo de leur respiration ou quelques mots tendres. Mais l'esprit reprit ses droits et leur situation leur revint bien - trop - vite en mémoire...

- "Je ne sais pas toi mais je me surprends à espérer qu'il y ait encore plein d'ascenseurs dans ce fichu complexe..." lui glissa-t-elle avec un clin d'oeil.

Une fois qu'ils se furent remis complètement dans "l'ambiance", l'apprentie remit en marche l'ascenseur. Ils ne durent pas attendre longtemps avant que leur moyen de transport ne se stabilise et que les portes s'ouvrent... sur une forêt de blasters pointés dans leur direction. Zora activa par réflexe ses lames mais la situation leur était clairement défavorable. Dans un espace aussi réduit qu'un ascenseur ils allaient se faire descendre sans l'ombre d'un doute. Et jamais elle n'arriverait à repousser autant de tirs. Et ça c'était encore s'ils n'avaient pas un détonateur thermique en réserve... D'un autre côté le fait qu'ils n'aient pas tirés était plutôt encourageant.

- "T'aurais peut-être du me laisser tirer dans le dos de ton copain, finalement..." constata-t-elle en jetant un bref regard à Dranor.

On les débarrassa sans ménagement de leurs armes et on les passa rapidement des menottes magnétiques dans le dos. Ce qui n'empêcha pas le contrebandier de casser le nez de l'un des gros-bras d'un coup de tête. Acte qui lui valut un coup de crosse dans le ventre et un regard amusé de Zora.

- "Et encore, là c'est soft! Donnez-lui une perceuse pour voir!" lâcha-t-elle à la cantonade.

Remarque qui lui valut une gifle et un espèce de collier qu'on lui glissa de force autours du cou. La jeune femme parvint à se libérer en lançant des éclairs au hasard avec ses mains attachées mais une violente douleur à la jugulaire, comme si elle venait de recevoir un coup de poing, la fit tomber au sol le souffle coupé. Un nautolan s'avança avec une télécommande à la main.

- "Le complexe est truffé de caméras et je sais parfaitement de quoi tu es capable, sauvageonne! Alors si l'idée de recommencer tes trucs de sorcière te reprenait, ce joli petit collier que voici devrait t'empêcher de les mettre en œuvre..." fit-il avec un plaisir évident avant de se tourner vers ses hommes. "Amenez-les dans la salle D-3!"

Le couple fut mené sans ménagement dans une salle rectangulaire dans laquelle on les attacha sur des chaises métalliques, l'un en face de l'autre. Un système de verrou retenait leurs poignets et leurs chevilles tandis qu'une sangle au niveau du front les forçait à garder la tête levée. Zora put discerner vaguement une table avec divers objets tranchants avant que les gardes ne quittent la salle en éteignant la lumière. La dernière chose qu'elle vit avant que l'obscurité ne les entoure fut le regard azur de Dranor...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 20 Mar 2013 - 11:56

Même si il y avait pensé très fort, le contrebandier avait quand même eu droit à son petit moment de tendresse dans l'ascenseur. Dranor n'avait bien sur pas lancé son ressenti dans le vide et il était heureux de voir qu'il avait trouvé un écho favorable en Zora. Et puis il n'était pas fou l'animal, envoyer une petite phrase comme ça dans un endroit aussi exiguë avait suffit à l'émoustiller juste ce qu'il fallait. En deux mots: grand succès.
Souriant apres ce petit moment, de douceur et de volupté marquée cependant une fois de plus par les griffes de sa belle, l'ouverture de la porte laissa place à une forêt de blaster. Sortit Manu militari, tout deux furent légèrement passé à tabac, juste pour la forme, histoire de dire et, même si le capitaine jugea opportun de casser le nez d'un gars avec un bon coup de tête un brin télescopé, Zora pour sa part, balança des éclairs dans tout les sens ce qui lui valut un joli collier de chien pour calmer ses ardeurs d'apprentie sith.
C'était repartit.... Tout les deux furent conduit dans une petite pièce, attachés et sanglés sur deux chaises avant d'être plongés dans le noir. Finalement leurs petite esclandre n'était pas passée inaperçu et le capitaine avait vainement pensé que tout serait aussi simple que de tuer Blake et se barrer avec une partie de son argent de poche, grossière erreur...
Gardant comme dernière vision les yeux noisettes de sa belle apprentie sith, au bout de quelques secondes, le jeune homme se décida à prendre la parole pour rassurer Zora et un peu lui même par la même occasion:

"Heuuuum.... bon désolé, je voyais les choses se dérouler un petit peu plus simplement que ça. En tout cas je te promet de t'offrir un collier un peu plus joli que ce collier de chien..."

Dranor tenta de remuer ses mains, les attaches étaient solides, mais peut être pas autant que sa main en duracier. Le doc qui lui avait collé ça au bout de l'avant bras n'avait peut être pas fait une mauvaise affaire. La force de sa main avait été décuplée et elle n'était plus soumise à la douleur, c'était peut être de loin leur meilleure chance. Zora elle, ne pouvait plus faire appel au coté obscure de la force à cause de cette maudite entrave qu'elle portait au cou. En gros pour faire dans la simplicité, si le capitaine ne parvenait pas à libérer une de ses mains, les amants étaient complètement cuits, et à la furtive vue des instruments de torture savamment disposés sur le petit plateau non loin d'eux, cela ne sentait pas très bon... Bon... Allez courage... Le jeune contrebandier remua sa main cybernétique essayant de tordre ou de briser l'attache, grimaçant sous l'effet de l'effort. Soufflant, haletant, le capitaine glissa doucement à Zora:

"J'essai de casser l'attache avec ma main en duracier, j'espère que ça va marcher... Si j'y arrive, on aura peut être une chance tout à fait infime de s'en sortir... Infime... C'est pas si mal pas vrai chérie?"

Malgré qu'il ne pouvait rien voir, un léger grincement métallique de fit entendre, Dranor arrivait à créer un peu de jeu retirant finalement sa main de l'entrave.

"Putain de merde j'ai réussi! Attends j'essaie d'arracher le reste et je viens t'aider!"

À présent que le capitaine avait libéré une de ses mains, il ne tarda pas à arracher le reste, avec difficulté certes, mais l'excès d'adrénaline envahissant ses veines y fut pour beaucoup. Se levant dans le noir et se dirigeant à l'aveugle, il parvint finalement à toucher la chevelure de sa belle, avant de descendre ses mains sur son visage puis sa poitrine, avec un petit "oups" faussement navré. Arrachant finalement la dernière entrave de Zora, sa main cybernétique laissa échapper quelques grésillement et une petite étincelle éclaira brièvement la pièce plongée dans le noir. Il ne fallait pas rêver, apres tant d'effort la mécanique avait grillée, pestant entre ses dents, le contrebandier et la jeune sith déambulèrent un peu dans le noir.

"Bon, y'a plus qu'à maintenant..."

Laissa échapper doucement le capitaine entre ses lèvres à moitiés serrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 22 Mar 2013 - 1:56



Plongés dans le noir et attachés, complètement à la merci de ces abrutis qui allaient sans doute se faire un plaisir de les disséquer. L'un en face de l'autre, bien sur, de manière à ce qu'ils puissent "profiter" de leur souffrance. Zora pouvait aisément imaginer quel sort ces gros bras doublés de sadiques leur réservait. Ils étaient dans les ennuis jusqu'au cou...

*Et c'est rien de le dire...* soupira-t-elle en sentant son collier lui serrer la gorge.

Dranor, de son côté, releva la situation avec un pragmatisme et une pointe d'humeur familière, promettant de lui offrir un collier plus saillant que celui qu'elle avait la "chance" de porter.

- "Faudrait déja qu'on puisse sortir d'ici!" releva-t-elle. "Mais en admettant qu'on y arrive, je saurai te rappeler ta promesse. En plus tu me dois bien ça, non?"

Elle se fendit d'un léger sourire contrastant avec leur situation, bien que son compagnon ne puisse pas le discerner dans le noir. Les événements s'étaient enchaînés mais c'était quand même bien de la faute du contrebandier. Elle ne se priverait pas de le lui rappeler le moment venu et le faire débourser une somme conséquente pour un collier qu'elle ne mettrait sans doute jamais. Il fallait bien qu'elle tire un avantage de cette soirée de folie...

Un bruit de métal se fit entendre alors que Dranor tentait de libérer sa main mécanique. L'apprentie invoqua brièvement la Force pour aider à faire céder les liens du jeune homme mais se ravisa en se rappelant la douleur que le collier pouvait procurer. Elle se força donc à rester passive alors que son amant relevait l'infime chance qu'ils avaient de s'en tirer.

- "C'est dans la moyenne de nos statistiques ça, non?" s'amusa-t-elle.

L'obstination de Dranor eut raison du verrou et le contrebandier se libéra rapidement de ses autres entraves avant de s'approcher d'elle à tatillon. Il mit un certain temps à trouver le collier et passa ses mains sur le visage de l'apprentie puis sa poitrine. Zora hocha la tête avec un certain amusement.

- "Le cou, c'est entre les deux!" glissa-t-elle avec un sourire.

Dranor la libéra rapidement de ses attaches et du collier et l'apprentie se releva en se massant les poignets. Elle laissa à nouveau la Force couler en elle avec soulagement, ayant trop longtemps été coupée d'elle à son goût. Elle sonda la pièce avec la Force pour s'en fixer les limites et repérer la porte. L'apprentie gratifia ensuite son amant d'un baiser pour l'avoir délivrée.

Elle porta instinctivement les mains à sa ceinture pour saisir ses sabres lasers, le temps de se rappeler qu'on les lui avait bien évidemment confisqués. A l'heure qu'il était, ils devaient certainement trôner sur le bureau de celui qui avait pris si rapidement la place de Blake. Cette idée insuffla une profonde colère à la jeune femme.

- "Je vais me les faire!" souffla-t-elle. "Je vais tous me les faire, tu peux me croire! Et si je dois aller jusqu'à faire exploser cette foutue station pour m'assurer qu'ils y sont tous passés, je le ferai sans hésiter!"

Que ce soit le bruit, des alarmes silencieuses dans les verrous ou tout simplement une chance inopinée, le sas s'ouvrit sur deux gardes qui allumèrent la lumière de la pièce avant de s'immobiliser. Ils écarquillèrent les yeux en constatant que les prisonniers ne l'étaient plus et se préparèrent à lever leurs armes. Zora ne leur en laissa pas le temps et souleva par télékinésie les objets de tortures pourvus de lames avant de les envoyer vers les deux intrus. Une forêt de lames vint s'enfoncer dans leurs torses et ils tombèrent lentement au sol où ils agonisèrent quelques secondes.

- "Prends leurs blasters! Tu seras bien plus efficace avec que moi!" glissa-t-elle à son compagnon avant de retirer trois scalpels des cadavres. "J'ai ce qu'il me faut!"

Laissant libre cours à sa colère, l'apprentie sortit ensuite de la pièce à la recherche de l'homme qui lui avait mise le collier et qui avaient ses deux sabres. Elle sentit son aura dans la Force à deux couloirs d'elle et se hâta de rejoindre le bureau. Elle renvoya à la Force le garde à l'entrée d'un coup furtif à la gorge et entra dans le bureau de son adversaire avant de verrouiller la porte derrière elle. Ceci fait, elle jeta un regard satisfait aux deux sabres sur le bureau de l'humain et se fendit d'un sourire carnassier à l'attention de ce dernier.

- "On a des choses à régler, toi et moi!" fit-elle sur un ton empli d'un plaisir malsain.

Dans sa précipitation à retrouver ses sabres et en se laissant inonder de colère, Zora avait complètement oublié Dranor qui l'avait suivit tant bien que mal. Il se retrouva face à la porte fermée du bureau, dans un couloir avec deux points d'accès où des gardes ne tardèrent pas à s'amasser. A lui de tenir la zone...

*Donne-moi un peu de temps, chéri!* songea-t-elle en s'approchant du voleur.


Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 22 Mar 2013 - 17:11

Une fois les deux gardes refroidis, le contrebandier regarda son avant bras cybernétique qui ne ressemblait plus à présent qu'à une masse lourde gresillante et fumante. Les cerveau moteurs avaient du griller alors qu'il avait trop forcé pour les libérer tout les deux. Bon, ce n'était pas plus grave que cela, il la ferait réparer par le doc que Velvet lui avait "présenté" quelques mois plus tôt, et puis il pourrait par la même occasion venir lui payer son solde de tout compte, ce qui ne serait pas de trop non plus! Ramassant un des blaster des gardes, il glissât à doucement à Zora:

"Tu es sur que ça ira avec trois scalpels qui de battent en duel....?"

Mais apres les avoir fait voler à travers la pièce, le capitaine jugea que ce n'était peut etre pas la plus mauvaise des idées. Les lames avaient filées à une tel vitesse que les deux hommes n'avaient rien pu faire. Là à présent il fallait faire confiances dans les compétences de l'autre et c'est ce que ferait Dranor.
Le couple fonça donc vers le bureau où devait se trouver le chef de la petite bande, Zora dans toute sa splendeur et dans toute sa détermination s'enferma à l'intérieur laissant sur le pas de la porte le pauvre contrebandier un peu pantois. Toquant à la porte tel un petit garçon qui se serait fait enfermer en dehors de la maison familiale Dranor appela sa maitresse et nouvelle compagne:

"Heuuu Zora...?..... Zoraaa...? ...Chérie....? Je... Jsuis' enfermé dehors là... Zoooo.."

Le jeune homme se retourna et vit arriver toute une clique d'hommes en armes. Juste génial... Bon il devait avouer que la jeune apprentie avait envie d'en découdre seule avec l'autre mais le capitaine était tout seul, avec son unique blaster, son bras qui ne fonctionnait plus et sa paire de roubignoles bien accrochée. Le tout était de ne pas se laisser démonter! Un tir atterrit tout près de sa tête creusant un petit cratère noirci sur le mur. Ouais.. Pas se laisser démonter... C'était facile à dire, surtout qu'il n'avait pas de perceuse sous la main, ce qui aurait ou aider! La perceuse quel bel outil multifonctions, surtout qu'en plus, ça tuait très bien les gens!
Bon Dranor détends toi... Apres s'être mit à couvert il tira deux rafales de blaster fauchant deux gardes au passage qui tombèrent lourdement sur le sol. Bon ben plus que quatre... Deux autres foncèrent vers lui, les contrebandier en cueillit un avec son avant bras en acier, lui broyant le visage au passage. Bon... Sa main ne fonctionnait plus mais ça marchait plutôt pas mal comme masse. Le deuxième le ramassa avec un coup de crosse sur la nuque, voyant rapidement trente six chandelles, le capitaine tombât à terre, le temps de reprendre ses esprits, Dranor se prit un coup de pied dans le ventre, lui coupant le souffle instantanément. Levant le canon du blaster il réussit à abattre son assaillant d'un tir dans la poitrine. La vache, le gus avait eu la godasse lourde sur lui... Essayant de se motiver, le contrebandier de releva, posant sa main cybernétique sur la parois du mur, celle ci fut transpercé par un tir d'arme de poing, et hop encore des frais en plus... Chienne de vie... Le jeune homme répliqua et réussi à abattre in extremis les deux dernier, l'un d'eux de prit un tir en pleine tête et l'autre dans la jambe. L'homme sur le ventre hurla alors que le capitaine se rapprochant de lui, lui décocha un tir à l'arrière du crâne. Se frottant le visage, Dranor fouilla ensuite de son index dans sa bouche, grimaçant allègrement. Retirant une molaire sanguinolante, le contrebandier cracha du sang à terre puis s'essaya sur le cadavre, essuyant ses doigts rouge sur le veston du vigile. Tirant un cigare de sa poche, il l'alluma patientant, tranquillement au milieux des corps que la porte s'ouvre. Zora aimait parfois faire durer le plaisir, mais il espérait que ce ne serait tout de même pas trop long. Au bout de plusieurs minutes, regardant sa montre, le jeune homme se leva grimaçant, et retourna près de la porte toquant de son poing sur la surface métallique:

"Bon ça y est tu as finis, je peux rentrer maintenant?"

Alalaaaa.... Zora, Zora...Zora..... N'était elle pas craquante malgré tout?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 25 Mar 2013 - 7:15


L'apprentie baissa le regard sur le genou de celui qui avait avoué s'appeler Jango. La morsure du sabre-laser lui avait fait perdre l'usage de l'une de ses jambes et Zora se demanda si elle devrait lui couper la seconde pour obtenir ce qu'elle voulait. Elle éteignit la lame de son arme et la glissa avec délicatesse dans son étui sur sa cuisse avant de croiser les jambes avant de prendre appuis sur le bureau. Elle plongea son regard dans celui de l'homme affalé au sol tout en imaginant déjà les prochaines douleurs qu'elle pourrait lui infliger...

- "Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai tout mon temps, tu sais..." glissa-t-elle avec douceur. "J'en ai néanmoins suffisamment pour faire de ton agonie une chose aussi déplaisante que douloureuse."

La jeune femme se fendit d'un sourire carnassier tout en sondant la Force pour s'assurer que Dranor, à quelques mètres d'elle, tenait le coup. Elle ne lui avait pas vraiment laissé le choix de monter la garde devant la porte et était consciente que c'était aussi dangereux que... déplacé. Mais elle ne pouvait pas laisser passer une telle chance...

- "Je te le demande une dernière fois, par pur courtoisie. Où se trouve cette liste?"

- "Tu vas me tuer de toute façon! Alors pourquoi je te rendrais service? Tu peux crever pour avoir ces infos!" répondit-il en crachant du sang sur le sol.

Zora se redressa et fit lentement le tour de l'humain avant de se pencher dans son dos, à hauteur de son oreille.

- "Mauvaise réponse..."

L'apprentie revint se placer devant sa proie tout en rallumant l'un de ses sabres. Elle promena son regard le long de la lame écarlate avant de faire tournoyer le manche dans sa main.

- "Tu savais que sur certaines planètes la torture est non seulement légale mais aussi jugée comme nécessaire? Certaines cultures l'élèvent même au rang d'art et on peut même trouver, pour peu qu'on sache où chercher, des données qui décrivent précisément les moyens de parvenir à faire parler une personne... et bien disons récalcitrante! Toute l'astuce, je ne t'apprends rien, étant de garder la victime en vie suffisamment longtemps pour obtenir ce qu'on désire d'elle."

La jeune femme éteignit son arme et chercha du regard un outil plus approprié, qu'elle trouva rapidement parmi l'étalage d'arme dans la pièce. Elle se leva et s'approcha d'une petite vibrolame avant de s'en saisir. Elle l'activa un bref instant pour s'assurer qu'elle fonctionnait avant de saisir Jango par les cheveux et lui enfoncer l'arme dans l’œil avec lenteur, pour prolonger la douleur. L'apprentie activa alors la vibrolame qui se mit à remuer dans l'orbite en projetant des gerbes de sang. Le laissant hurler un instant, Zora retira ensuite l'arme et revint prendre sa place sur le bureau, face à l'homme.

- "Il te reste encore un œil! Essaie encore une fois d'éluder ma question et tu le perdras lui aussi! Je passerais ensuite à ta mâchoire! Est-ce que tu as une vague idée des dégâts qu'une vibrolame peut provoquer quand on l'insert dans une bouche?" s'amusa-t-elle.

Cet argument eut raison de la résistance mentale de Jango qui acquiesça entre deux gémissements de douleurs. L'idée d'une mort rapide lui semblait certainement préférable à une lente agonie.

- "Les données se trouvent sur la datacarte dans mon coffre-fort! Le code est... Le code est 54-14-33-C!"

- Tu vois quant tu veux!"

Zora entra le code dans le dit coffre et s'empara des quelques cartes de données qu'il contenait. Les données sur tous les contacts qu'avait Blake sur Nar-Shaddaa. Avec ça, elle pouvait aisément commencer à se construire son propre réseau. Comment? Dans quel but? Ces questions trouveraient des réponses plus tard. Pour l'instant, il fallait encore remercier Jango pour sa coopération.

Elle retourna vers le chef qui avait eut quelques heures de gloires et lui planta violemment la vibrodague dans le poumon, sans l'activer. Elle la retira après quelques instants et la laissa tomber au sol tout en savourant la douleur qui se lisait dans le regard de Jango.

- "Un poumon perforé... Je n'aimerais pas être à ta place, tu sais? L'agonie va être lente..."

Ayant obtenu ce qu'elle voulait, l'apprentie observa l'homme tousser du sang alors que son sang se propageait dans ses poumons. Se noyer dans son propre sang...

*C'était plutôt une bonne idée!* s'approuva-t-elle silencieusement.

Elle fit tirée de ses pensées par Dranor qui s'impatientait derrière la porte blindée. Elle ne l'entendait pas mais se doutait bien de ce qu'il lui demandait. Zora lui permit enfin l'accès en appuyant sur le panneau de contrôle et fit glisser son regard sur son amant. Il avait morflé, c'était évident. Sa main mécanique avait été transpercée par un tir de blaster et semblait complètement hors service. Du sang maculait sa lèvre, signe d'un autre mauvais coup au visage.

- "Je sais..." glissa-t-elle, prenant les devants. "C'est pas sympa de t'avoir enfermé dehors mais... je me suis laissée emporter par ma précipitation, tu comprends?"

Son argumentation ne tenait pas vraiment la route. Aussi Zora décida-t-elle d'user d'une arme bien plus efficace. Elle se jeta dans ses bras et l'embrassa avec fougue pour l'empêcher de répliquer avant de lui décocher un regard malicieux accompagné d'un splendide sourire.

- "Je savais que tu allais t'en tirer de toute façon! Ce n'est pas quelques petits brigands qui allaient avoir du capitaine Darinson, non?" reprit-elle en jouant sur son narcissisme.

Elle l'entraîna ensuite par la main jusqu'à la baie vitrée du bureau, sur la gauche de laquelle se trouvait un second sas menant directement à une petite navette. Le moyen idéal de quitter le complexe en évitant les dernières poches de résistance.

- "Ne fais pas attention à lui, il a son compte!" glissa-t-elle en désignant Jango qui poussait de longs râles rauques.

La jeune femme laissa Dranor prendre les quelques lingots ou crédits qui restaient dans le coffre-fort, ayant déja pris ce qui l'intéressait, puis le suivit à bord de la petite navette. Cette dernière était équipée luxueusement et servait visiblement de moyen de transport pour les hôtes de marques. Un velours rouge recouvrait les parois et une table centrales était entourée de fauteuils de cuir. Un bar sur l'arrière de l'appareil affichait fièrement ses rangées d'alcools raffinés. Le cockpit, en revanche, était tout à fait standard comme purent le constater les deux amants. Zora prit la place du copilote et laissa naturellement le siège de pilote au contrebandier tout en jetant un regard à sa main endommagée.

- "Ça ira ta main pour piloter? Faut qu'on aille faire réparer ça! Et pas d'objections! De toute façon, tu auras besoin de tes deux mains pour le reste de la soirée!" glissa-t-elle sur un ton catégorique.

Quitter la rampe et rejoindre un sas d'accès isolé ne fut pas trop difficile et une vingtaine de minutes plus tard le couple avait pu rejoindre l'une des allées marchandes. Zora traina son homme vers un magasin qui semblait fiable et qui répondait au doux nom de CyberWorld...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-