La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 9 Jan 2013 - 20:02

Tout allait pour le mieux, pour une fois, tout filait comme  sur des roulettes. Le capitaine Darinson, accoudé au comptoir plus ou moins propre d'un bar de Naar shaddaa, tirait sur son cigare qu'il accompagnait d'un bon vieux double whisky comme il les aimait, c'est à dire avec deux glaçons et un petit parapluie cocktail, il était vert et rouge c'était joli, presque parfait.

L'ambiance était plutôt calme, c'était une petite cantina sans prétention, rien à voir avec des établissement tel le casino bar Vertica, remplit jusqu'à l'os. Mais justement, pour une fois, Dranor avait envie de calme, pas trop de musique, pas trop de clients, pas trop de joueurs déprimés par leur échecs successifs.

 Depuis qu'il avait retrouvé Romy c'était le bonheur. Les petits tracas de la vie? Presque envolés ! Surtout que le couple avaient réussi à refourguer leur cargaison, non sans mal d'ailleurs, mais il avait réussit à se rajouter un contact intéressant dans son carnet d'adresses, ça, ça pourrait toujours être profitable, autant à lui qu'à elle d'ailleurs. 

La vie du couple commençait à bien se dérouler, et pour une fois le capitaine s'en félicitait. Levant son verre de sa main en acier, le capitaine sourit. Il regardait le liquide ambré restant dans le verre et rit légèrement, bon sang qu'il était heureux, enfin! Mais pour ne pas trop se réjouir de suite, il pensât aux futures prochaines étapes : arranger la brouille familiale, tuer cyb, puis tuer son boss qui lui avait échappé de peu l'année d'avant. Bien sur cela faisait beaucoup de monde à tuer...mais il était temps de mettre un terme à cette vendetta qui commençait à lui pourrir largement la vie. Cette fois ci, il aurait une nouvelle fois besoins de chance! Prenant dans sa poche un petit dé à jouer taillé dans une pierre précieuse brute de couleur jaune que lui avait jadis donné une jeune femme aux yeux noisette, le capitaine le fit tourner entre ses doigts. Ah que de souvenirs... Cela faisait quoi ? Deux ans? Peut être quatre? Non. Cela faisait deux ans neuf mois et une semaine. Comme le temps avait passé depuis... Le contrebandier avait connu des bon moments, d'autres très mauvais, mais la le vent avait tourné, il était enfin bien, mais il ne pouvait s'empêcher de sourire en regardant ce dé, un dé jaune, presque couleur noisette, comme ses yeux. Le capitaine avait bien choisit la pierre parmi la petite bourse qu'il avait revendu à l'époque un très bon prix. Tirant une bouffée sur son cigare. Un long panache de fumée bleuté s'échappât du coin de sa bouche  pour venir former un petit nuage qui tournoyait doucement au dessus de sa tête. Tournant toujours le petit dé entre les doigts de sa main droite, sa main rescapée, Dranor le contrebandier, se questionnât un moment. Romy avait du partir quelques jours pour régler une affaire personnelle, tout les deux avaient donc convenu d'un commun accord de se retrouver quelques jours plus tard sur le vaisseau. Le couple avait vécu des choses dingues et Dranor se demandait si il n'était pas temps de passer à un autre stade de leur relation, au mariage peut être? Lui se marier? Hmmm naaaaan.... Enfin quoique... Pourquoi pas? Finalement ce n'était pas un trop mauvaise idée, ils s'aimaient tout les deux comme des dingues, et ne pouvaient tout simplement plus se passer l'un de l'autre. Pourquoi une demande en mariage serait si bête que ça après tout? Oui c'était forcément une bonne idée, il faudrait juste lui trouver une jolie bague, et faire ça de façon originale. Voilà c'était la solution! Enfin encore faudrait il qu'elle dise oui... Parce que sinon le capitaine aurait du mal, une tuile pareil c'était la honte assurée.... Donc ne pas faire une demande en public, histoire d'assurer ses arrières... 

Une personne vint s'asseoir au bar, juste à coté de lui.
Réfléchissant toujours, tournant et retournant le dé dans les doigts de sa main droite, le cigare accroché aux coin de sa bouche, Le capitaine était perdu dans ses pensées. Un clinquant petit son vint attirer son attention près de lui, un autre dé à jouer couleur ivoire, tombât sur le six, il était probablement truqué se dit le capitaine!
Le contrebandier levât le regard vers son propriétaire.
Ses deux yeux, un mécanique laissant échapper une lueur bleu surréaliste  et l'autre toujours aussi bleu azur se posèrent dans ceux couleur noisette de sa propriétaire.
Le jeune homme laissât échapper involontairement son dé de ses doigts, celui-ci tournât, virevoltât, avant finalement de tomber lui aussi sur le six, il était truqué...bien évidement... Grace à ses doigts de sa main gauche métallique, il retirât instinctivement son cigare emprisonné de ses lèvres qui laissèrent échapper un léger:

"Merde..."

Et le temps semblât s'arrêter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 11 Jan 2013 - 5:56


Zora dévisagea le contrebandier un instant avant de se fendre d'un sourire en coin. Lorsqu'elle l'avait vu en entrant dans le bar elle avait éprouvé la même surprise que lui et elle comprenait facilement sa réaction. Malgré tout...

- "Merde?" répéta-t-elle, visiblement amusée. "On ne se voit pas pendant trois ans et toi tout ce que tu trouves à dire en me revoyant c'est... merde?"

Elle prit place à ses côtés au bar et rappela d'un vague geste de la main son dé qui vint docilement se poser dans sa paume. Elle ne souffla mot jusqu'à ce que le barman vienne prendre sa commande, à savoir un brandy corellien avec glaçon, se demandant ce qu'elle pouvait bien dire. Ces retrouvailles étaient si soudaines, si... malvenues? Oui, sans doute un peu...

Zora venait de quitter sa maîtresse et Bella après avoir longuement fêté les retrouvailles de l'anzati et la hapienne. La Dame Noire avait autorisé la jeune femme à rester sur place afin de régler quelques "affaires". Retourner sur Nar Shaddaa n'avait pas été aisé pour l'apprentie vu son passé sur la planète mais maintenant qu'elle y était, elle comptait bien se débarrasser des ordures qui l'avaient tabassée par le passé, voir pire. Et elle savait précisément où les trouver...

Mais avant tout elle avait décidé de prendre un verre histoire de se changer les idées, de se calmer les nerfs. Bella l'énervait au plus au point et maintenant qu'elle n'était plus obligée de la côtoyer le bar lui avait semblé un endroit naturel pour "fêter" ça. Seulement elle avait prévu de boire un verre seule, tranquillement. Et pas tomber nez à nez avec l'homme qui avait occupé une place si importante en si peu de temps dans sa vie...

- "Ça va?" demanda-t-elle simplement, ne sachant pas vraiment que dire, avant de reprendre avec plus d'assurance. "Je veux dire... Qu'est-ce que tu deviens? Tu es toujours dans les.. affaires?"

La jeune femme trempa ses lèvres dans l'alcool qu'on venait de lui servir et réprima une grimace, sentant sa gorge se nouer. Le souvenir de l'amour ou du moins de ce qu'elle avait ressenti pour Dranor ressurgit du plus profond de son âme, là où elle pensait l'avoir enterré. Des odeurs familières lui revinrent en mémoire, le désastre de Mon Calamari, la fuite hasardeuse dans l'espace, la rencontre avec les pirates... Les jours de joie qui avaient suivis... Zora se revoyait adolescente, avec ses doutes et ses craintes. Tant de choses avaient changées depuis...

Elle était devenue une femme pour commencer et son maître de l'époque avait été tué par les Jedi. Son entraînement s'était poursuivi et porté ses fruits au fur et à mesure qu'elle s'enfonçait dans le côté obscure. Et, surtout, elle était entrée au service de la Dame Noire, celle qui maintenait la majorité des Sith sous sa coupe. Elle prit conscience du chemin qu'elle avait accompli en quelques années et leva ses yeux noisette vers Dranor. Elle le dévisagea lentement en se demandant ce qu'il avait bien pu traverser depuis qu'il l'avait déposé dans ce système proche de Korriban. Ha oui, Makem Te... Son regard azur exprimait toujours l'intelligence et une certaine espièglerie, signe qu'il n'avait peut-être pas tant changé que ça finalement...

- "Qu'est-ce qui t'amène ici?" continua-t-elle. "Les affaires? Le besoin d'être seul? L'habitude? Bon remarque un contrebandier sur Nar Shaddaa ça n'a rien d'étonnant, c'est vrai..."

Il lui avait manqué c'était évident mais elle se retint de le lui dire, ne sachant pas comment ce serait perçu ni si cette voie était la plus subtile. Les séparations avaient été tellement douloureuses qu'elle n'avait aucune envie d'entrouvrir la porte des sentiments une seconde fois. En admettant que le contrebandier en ait envie, ce qui n'était sans doute pas le cas. Combien de femmes avait-il rencontrées depuis Makem Te? Des dizaines sans doute... Elle n'avait été qu'un épisode dans sa vie et il fallait qu'elle garde ce point à l'esprit. Zora baissa le regard sur son verre et le vida d'une traite avant de le reposer d'un coup sec sur le bar, en commandant un second dans la foulée.

- "Quoi qu'il en soit, j'espère que tu as le temps pour quelques verres... On pourra parler du bon vieux temps comme ça... Celui où on nous tirait dessus toutes les deux minutes et où on a failli devenir des esclaves..." reprit-elle avec un léger sourire.

Son deuxième verre arrivant, elle s'en saisit et le tendit entre elle et le contrebandier, l'invitant à trinquer...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 14 Jan 2013 - 22:09

Dranor restait un peu bloqué dans sa position. Tout les événement passés quelques années auparavant semblaient lui exploser à la figure. Le "merde" était sortit tout naturellement, la surprise avait été rude, presque choquante. Enfin pas au sens négatif du terme. Le contrebandier était au moins rassuré sur un point: elle était vivante! Son visage s’éclairât finalement d'un large sourire. Qu'il était bon de la revoir! Revoir ses yeux noisettes qui l'avait fait craquer par le passée.

"Désolé Zora! C'est juste que je m'attendais vraiment pas à te croiser ici. Je suis heureux de te voir et surtout de savoir que tu es toujours vivante. Vraiment, je t'assure je suis vraiment content!"

Son sourire ne s’estompât pas, il était vraiment heureux de la voir débarquer de nul part et s'asseoir à coté de lui. Ramassant le dé porte bonheur que le contrebandier lui avait donné quelques années auparavant, elle ne savait manifestement pas comment aborder la conversation, mais elle lui demandât cependant ce qu'il devenait et comment il allait. Dans un léger rire cristallin, Dranor lui montrât sa main artificiel et son œil gauche qui l'était tout autant.

"Comme tu peux voir, y'a eu comme qui dirait une petite erreur de parcourt... Mais on va dire que ça fait partie des aléas de la vie, et puis j'ai toujours du charme pas vrais?"

Le jeune homme bût une gorgée de son verre de whisky, faisant ensuite tourner le petit parapluie cocktail avec deux doigts de sa main en acier, jetant quelques regards en coin à la jeune femme. Quel surprise, il n'en revenait toujours pas...  Zora lui demandât ensuite ce qu'il venait faire ici. Pourtant il n'y avait rien d'étonnant qu'un contrebandier se trouve sur la lune hutt, plaque tournante du commerce, illégale la plupart du temps certes, mais la fin justifiait les moyens!
Le capitaine sourit doucement laissant échapper un petit rire discret de ses lèvres. C'était vrai qu'il avait besoin d'être un peu seul et tranquille, mais là, Dranor n'aurait pas échangé ces retrouvailles contre rien au monde. Retrouver Zora, c'était si inattendu! Malvenu? Le capitaine ne savait pas. Nombre de choses avaient du changer dans la vie de la jeune femme. Cependant le passé était ce qu'il était, et  avec elle, et cette avec elle et ces retrouvailles, le futur devenait étrange et imprévisible.

"Quoi qu'il en soit, j'espère que tu as le temps pour quelques verres... On pourra parler du bon vieux temps comme ça... Celui où on nous tirait dessus toutes les deux minutes et où on a failli devenir des esclaves..." reprit-elle avec un léger sourire.

Le capitaine sourit une nouvelle fois alors que la jeune femme tendit son verre vers lui, celui ci trinquant sur le sien dans un léger tintement au timbre clair.

"Et bien pour répondre à tes nombreuses questions, je venais chercher un peu de calme ici et j'ai amplement le temps de boire quelques verres avec toi. Et ce sera avec le plus grand des plaisirs."

Il trinquât une nouvelle fois sur son verre.

"A tout ces moments merdiques qu'on à passé ensemble."

Le capitaine fit une légère pause, puis la regardant de ses yeux dépareillés, il continuât.

"Et à tout ces merveilleux moments qui sont resté gravé dans ma mémoire..."

Le contrebandier lui glissât un fin sourire et but une autre gorgée de son whisky couleur ambrée. Pour avoir passé de bons moments, ils en avaient passé, mais seulement beaucoup trop courts... Le jeune homme se rappelait presque chacun des instants qu'ils avaient partagés ensemble. En était il de même pour elle? Le contrebandier l'espérait secrètement. Comment aurait il pu l'oublier de toutes façons? C'était tout bonnement impossible. Et, aussi injuste, dur et cruel que cela puisse paraître, il ne pensait plus à Romy, Dranor ne voyait que Zora là, en train de descendre son deuxième verre de brandy. Puis, avec impatience non dissimulée, il la questionnât:

"Et toi alors? Qu'est ce que tu deviens? Raconte moi! me laisse pas dans l'ignorance!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 15 Jan 2013 - 7:41


Zora observa avec plaisir Dranor se saisir de son verre trinquer avec elle. Ce faisant elle s'attarda un instant sur la main artificielle du contrebandier tandis qu'il portait un toast aux mauvais puis aux bons moments qu'ils avaient passés. Ne se faisant pas prier, la jeune femme entrechoqua son verre avec celui du capitaine.

- "Et à nos retrouvailles dans un bar miteux de la lune des contrebandiers!" compléta-t-elle avant de porter le brandy à ses lèvres.

Faisant fi des protestations du tenancier qui ne partageait visiblement pas son avis sur la qualité de son établissement, Zora baissa le regard en se rappelant effectivement les moments passés avec Dranor. Ses souvenirs s'étaient effrités avec le temps mais s'imposaient de nouveau à elle. Ils avaient passé une semaine ensemble, une toute petite semaine. Mais c'était les jours les plus mouvementés et les plus heureux de sa courte existence. Une période qu'elle avait volontairement occultée de ses pensées pour mieux se concentrer sur son apprentissage de la Force. Mais maintenant qu'elle avait de nouveau Dranor en face d'elle tous ces efforts semblaient vains...

L'apprentie releva les yeux vers le contrebandier alors qu'il lui demandait en retour ce qu'elle devenait. Une question simple amenant une réponse compliquée, c'était le moins que l'on puisse dire. Par où commencer? Et que dire sans pour autant donner des informations trop pertinentes sur les Sith à Dranor? Parce qu'au fond le problème était là. Si elle l'appréciait, le respectait et lui faisait confiance c'était pour ce qu'il était dans le passé. Comment être sûr qu'il était toujours celui qu'il était et qu'il était toujours digne de confiance?

*Il pourrait penser la même chose de toi, remarque...* se dit-elle en reprenant une gorgée de brandy.

Une chose était certaine cependant: Dranor était toujours aussi charmant, même avec un œil et une main en moins. Ce qui allait, forcément, corser les choses. Les choses auraient sans doute été plus faciles si la jeune femme était arrivée à chasser le souvenir de leur relation, constamment en arrière-plan dans son esprit...

- "Par où commencer..." glissa-t-elle en préambule tout en commandant un troisième verre d'un geste de la main. "Mon maître est mort une année après notre rencontre et j'ai été obligée de rester sur Korriban! Mais j'ai forcé un peu le destin et j'ai pu entrer au service d'une Sith puissante et influente. Sévère, également..."

Elle fit un vague signe de la tête au barman alors qu'il lui amenait sa commande et trinqua une nouvelle fois avec le contrebandier tout le gratifiant d'un sourire furtif. La gorgée d'usage prise, l'apprentie attendit que la brûlure de l'alcool passe avant de poursuivre.

- "De manière générale je ne peux pas me plaindre... Je voyage pas mal, je découvre peu à peu la galaxie... J'ai même réussi à faire ami-ami avec des wookies pour te dire! Et pourtant la Force sait comme je hais ces trucs poilus! Bref, j'ai une vie mouvementée on va dire..."

*... Mais certainement moins trépidante que celle que j'aurais eu en restant avec toi...* se retint-elle d'ajouter.

Elle résista à l'envie de se noyer dans les yeux bleu azur du contrebandier et porta donc son attention sur un coin du bar d'où s'élevaient des beuglements. Deux wookies "discutaient" à grand renfort de hurlements gutturaux. Certains clients semblaient sincèrement incommodés par le tapage mais ils se retinrent bien de le signaler aux deux intéressés. Être l'une des espèce les plus solide de la galaxie avait des avantages non négligeable. Zora détourna son attention du duo et posa ses yeux noisette sur le contrebandier avant de lui décocher un clin d'oeil espiègle.

- "Le reste c'est top secret!" reprit-elle, enjouée. "Mais assez parlé de moi! Tu vas m'expliquer comment tu as réussi à perdre une main et un œil? Tu as cherché les ennuis c'est ça?"

Le ton employé par l'apprentie ne contenait aucun reproche, bien au contraire. Connaissant Dranor il avait sans doute réussi à se mettre un dos un syndicat du crime ou quelque chose dans le genre, si ce n'était pas un gouvernement planétaire de plus. Ils avaient tant de chose à se dire et même s'ils semblaient avoir le temps de le faire Zora ne put s'empêcher de songer aux séparations tout en espérant qu'elles seraient plus faciles que la première fois..

- "Et sinon la famille, tout ça? Ton oncle est toujours en vie? Et... tu as trouvé une Madame Darinson?" ajouta-t-elle sur le ton de la discussion. "Quelqu'un susceptible de supporter ton rythme de vie?"

Elle termina sa question sur un léger sourire avant de porter une énième fois le verre à ses lèvres...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 15 Jan 2013 - 18:46

Le contrebandier regardait la jeune sith, il buvait ses paroles, tout autant que son whisky. Elle avait du en voir de toutes les couleurs. Si la vie du jeune capitaine semblait aux premiers abords compliqué, celle d'une apprentie à la botte d'un maître devait être des plus hasardeuse. Ainsi donc sa maîtresse était puissante et sévère? Comment zora pouvait bien vouloir accepter de rester auprès d'elle? Cette question le désarçonnât un peu. Peut être aurait il dû être plus convaincant à l'époque... Dranor lui aurait probablement évité une vie de misère et de servitude, appâté par une dérisoire carotte au dessus de son nez, carotte qui devait de nommer: "puissance et pouvoir"
Il était persuadé qu'elle avait encore un cœur, quelque chose de bon en elle, enfin, le capitaine l'espérait. Le reste, les détails, étaient estampés top secret, même si Zora préférât accompagner ses paroles d'un petit sourire et clin d’œil dont elle seule avait le secret. Pas trop en dire, parler juste de ce qui était nécessaire...le contrebandier opinât lentement de la tête, vidant son verre et en commandant aussi un autre au barman. Trinquant ensemble de nouveau, c'était à son tour d’étaler sa vie.

"Alors... Pour ma main et mon œil, c'est la gracieuseté d'un chasseur de prime, j'ai eu des démêlés avec mon patron... Si on peut dire ainsi. J'ai bien faillit y passer, et c'est une sith qui m'a sauvé. Velvet, peut être que tu la connais, et nooon je n'ai pas couché avec... On reste quelques fois en contact, c'est une bonne amie et en plus elle aime la bière! Putain ! qu'est ce qu'on en a sifflé tout les deux!"

Le jeune homme rit de bon cœur, sacré vel' on peu dire que tout les deux avaient passé des moments épique entre les soirées arrosées sur le vaisseau Hapien, les parties de poker et les cadavres, hmmm oui beaucoup de cadavres. Comme quoi les sith avaient ça en commun, semer des cadavres derrière eux. Cette pensée fit froid dans le dos du contrebandier.

"Enfin tout ça pour dire que maintenant je suis en total free-lance, plus de patron! Et... Pour ce qui est d'une madame Darinson..."

Le capitaine hésitât un instant, regardant son verre que ses doigts en acier encerclait. Romy. Dranor n'était pas un salopard, il aurait pu en profiter, se taper une nouvelle fois du bon temps avec Zora, et il était certain qu'il n'aurait pas mis longtemps pour la convaincre, mais il ne pouvait tout simplement pas. Le capitaine Darinson préférait être honnête avec l'apprentie, honnête sur tout les points, sur ce qu'il ressentait pour Romy, et ce qu'il ressentait de nouveau en la revoyant.

"Et bien oui j'ai quelqu'un dans ma vie, elle s'appelle Romy. Ça fait quelque temps que l'on est ensemble. Elle aussi je la croyait morte jusqu'à ce que je la retrouve. C'est un peu la putain d'histoire de ma vie..."

Dranor vida cul sec son verre d'alcool en commandant un autre au barman qui se voyait déjà faire fortune avec ses deux clients. Puis le contrebandier fixât Zora, qui plantât également ses yeux noisette dans les siens dépareillés..
Avant de reprendre, la voix teintée par l'amertume qui l'habitait depuis bien longtemps déjà:

"Tu n'as pas été la première que j'ai aimé Zora, mais j'aurais tellement aimé que tu sois la dernière. J'ai pas envie de faire souffrir Rom', mais bordel te voir la... Non d'un chien... Ça me retourne la tête comme t'as même pas idée. Je vais pas te dire que je ressent plus rien du tout, c'est pas vrai, c'est tout le contraire... Lorsque je t'ai vu, mon sang n'a fait qu'un tour, surtout que tu sais bien que j'ai le sang chaud... J'ai l'impression que c'était juste hier..."

Il fit une pause de quelques seconde comme pour essayer de remettre ses idées en place, mais à quoi bon, c'était dit, Dranor ne pouvait plus reculer.

"...Une chose que je me pardonnerais jamais...c'est...c'est de t'avoir laissé partir comme ça...j'aurai du te retenir... Je voulais que tu le saches, j'aurais voulu te garder avec moi. J'aurais voulu qu'on vive ensemble tout ça... Enfin je suis désolé de parler de ça.. Mais je préférais crever l'abcès de suite plutôt que tout ça plane au dessus de notre tête comme un vieux fantôme qui fait houhouuu...
Après... Je parle pour moi, peut être que toi tu as réussi à passer au travers..."


Le contrebandier prit son nouveau verre d'alcool et trinquât comme de rigueur. Il avait le cœur un peu plus léger, ce poids qu'il avait secrètement gardé sur son cœur depuis presque trois années standard galactique s'était enlevé. La jeune fille était devenu une femme, peut être même encore plus belle que par le passé, mais là Dranor se retrouvait dans une situation peu enviable...le cul entre deux chaises. Deux très belles chaises d'ailleurs... Mais malgré qu'il ai le cœur plus léger tout ça était une véritable torture, de toutes façons, c'était bien connu, le futur n'était jamais écrit à l'avance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 18 Jan 2013 - 5:23


Zora se fendit d'un léger sourire lorsque Dranor lui expliqua qu'il devait son oeil et sa main bionique à son patron avec qui il avait eu des démêlés. Rien d'étonnant en soi, Zora était bien placée pour savoir que le contrebandier attirait les ennuis. Elle fut d'avantage surprise par son récit sur cette Sith, Velvet, qui lui avait sauvé la mise...

- "Ça ne me dit absolument rien... Remarque, la plupart des... nôtres aiment se faire discrets." répondit-elle en haussant les épaules avant de reprendre sur un ton plus taquin. "Par contre je n'aurais jamais insinué que tu as couché avec elle, voyons... C'est tellement pas ton genre de craquer sur les Sith!"

Elle lui décocha un sourire avant de reprendre une gorgée de brandy d'un geste gracile. Elle buvait de temps en temps mais jamais à outrance. Pourtant l'alcool, dans cette circonstance, lui faisait du bien. Du moins, il lui permettait d'évacuer peu à peu cette gêne qu'elle ressentait depuis qu'elle était entrée dans ce bar et avait posé les yeux sur le contrebandier. Gêne qui fut peu à peu remplacée par de la jalousie instinctive envers celle qui se prénommait Romy. Elle écouta Dranor lui parler d'elle avec un semblant d'indifférence, les yeux rivés sur son verre.

*Elle aurait mieux fait de rester morte, celle-là!* songea amèrement l'apprentie.

Elle releva lentement les yeux sur lui alors qu'il terminait son verre et en commandait un autre, avant d’acquiescer.

- "Je suis sincèrement contente pour toi Dranor!" dit-elle plus sèchement qu'elle ne l'aurait voulu. "J'espère que ça ira vous deux et... voilà!"

Ne sachant pas que dire et estimant qu'il valait mieux éviter de continuer sur cette voie, l'apprentie s'abstient d'ajouter ce qu'elle pensait réellement. Elle se sentait trahie tout en étant consciente que Dranor ne lui devait rien et avait simplement son propre chemin, comme ils se l'étaient promis. Zora resserra sa prise sur son verre tout en songeant à cette fameuse Romy. Un cocktail de jalousie et de haine s'insinua en elle en imaginant le contrebandier dans les bras d'une autre. Elle vida d'un geste sec la fin de son verre et le leva simplement pour en commander un autre, comme Dranor...

L'homme changea complètement d'attitude alors qu'il lui dévoilait enfin ce qu'il avait sur le coeur. Le genre de choses que Zora avait elle-même envie de dire au contrebandier sans toutefois réussir à le faire. Elle se passa une main sur le visage alors qu'il lui expliquait ce que la revoir réveillait en elle et combien il regrettait de l'avoir laissée. La jeune femme n'avait pas l'impression d'avoir été abandonnée et ne se plaignait pas de sa nouvelle vie au service de Darth Ynnitach, bien au contraire... Néanmoins elle aurait menti en affirmant qu'elle n'avait pas songé plus d'une fois à ce qu'aurait été sa vie avec le contrebandier, lorsqu'elle faisait voler doucement le dé qu'il lui avait offert dans sa paume, avant de dormir...

Mais il y avait Romy désormais et il fallait sans doute compter avec malgré ce qu'en disait Dranor... Et vu le mal que cette relation faisait déja à la jeune femme, il était hors de question de replonger une nouvelle fois. Profitant de la fin de la phrase du contrebandier pour rebondir, Zora reprit la parole après quelques instants d'un silence relatif car ponctué par les hurlements des deux wookies.

- "Oui, j'ai réussi à passer à travers! Et tu peux me croire, pour notre bien à tout les deux ce serait bien que tu arrives aussi à tourner la page! Nous deux, on est peut-être faits l'un pour l'autre mais nos vies, elles, ne sont pas compatibles! C'est tout, il n'y a pas à réfléchir plus loin..."

Elle releva brièvement les yeux vers lui, incapable de lui mentir en le regardant dans les yeux. De toute façon, il l'aurait senti. Énervée de devoir dire l'inverse de ce que son coeur réclamait, l'apprentie tourna un regard noir vers le duo de wookies. Incapable de supporter d'avantage les cris qui leurs servaient de langage et ayant besoin d'évacuer sa colère, la jeune femme renversa leurs chopes à l'aide de la Force, d'un revers rageur de la main.

- "C'est pas bientôt fini ce bordel?" vociféra-t-elle. "C'est un bar ici, pas un zoo! Arrêtez de geindre comme des abrutis ou foutez le camp!"

Après un dernier regard aux tas de muscles, la jeune femme reprit un peu de brandy. Son esprit s'embrumait peu à peu d'alcool mais elle avait une envie folle de penser à autre chose, de se divertir, de se battre... A peu prêt tout sauf retomber dans le piège émotionnel qu'était Dranor. Sentant dans la Force les deux wookies se lever et se rapprocher, Zora soupira avant de relever les yeux vers Dranor.

- "Tu es toujours aussi bon tireur, en fait?" s'enquit-elle en constatant que le contrebandier venait à son tour de remarquer leur arrivée. "Oui, je sais... Là je l'ai cherché!"

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Sam 19 Jan 2013 - 10:39

Toutes les apparences, laissait apparaître que le contrebandier avait vraiment l'air de marcher sur des œufs, peut être aurait il dû ne rien dire, ou peut être pas, mais le capitaine préférait avoir été honnête. Malgré les sentiments qui semblaient ressortir de nul part, il ne pouvait tout simplement pas faire un coup comme ça à Rom' . Merde, il avait tout de même en tête de la proposer de devenir sa femme quelques minutes auparavant. Non il ne fallait pas sombrer à la tentation. Son histoire avec le jeune sith était bien révolue, le destin avait fait son œuvre, et vivre dans le passé n’était jamais quelque chose de bon, et puis peut être que tout les deux n'arriveraient plus à se supporter ?
Les gens changeaient avec le temps, même si il essayait de se bercer de douces illusion, Dranor ne pourrait pas se résumer à briser sa vie, qui se déroulait bien pour une fois dans son existence !

« Non, non, non, capitaine ressaisit toi ! Pas le moment de te laisser te faire embarquer par tes émotions, contrôle toi non d'un chien ! »

Se me mettant une vive claque mentale sur le coin de la figure, le contrebandier regardât Zora. Malgré ce qu'elle disait, ses yeux noisette ne mentaient pas. Mais elle avait raison, leur vies n’étaient drastiquement pas compatible, alors... autant faire une croix sur tout ça. Et repartir d'un pied plus positif ! Quoi de mieux que flinguer des Wookies ? Comme Zora lui propo... Flinguer des woo... quoi ?
Dranor se retournât, voyant les Wookies se faire inonder de leur boissons alcoolisées. Zora avait manifestement envie de faire mumuse, saute d'humeur par jalousie? Il fallait dire que de la façon dont elle exprimât ses félicitations au pilote fut quelque peu sèche... Comme il pouvait la comprendre... Mais bon... ce coup ci, pas de coups de blaster pour le contrebandier. Il était venu pour avoir du calme et il ne comptait pas flinguer deux Wookies qui buvaient tranquillement leurs verres, et qui n'avaient rien à voir dans cette histoire. Zora voulait sans doutes recommencer comme sur mon Calamari, mais le hic, parce qu'il y en avait un, pour Dranor, Nar Shaddaa c'était un peu sa plate forme pour le boulot, et si ça venait à se savoir, et ça se saurait forcément, Le capitaine Darinson se ferait griller pour de futures contrats. Alors autant y aller dans du plus "soft".

"Écoute, Zora j'ai pas envie de flinguer deux mec qui on rien fait, je tirerais pas, par contre crois moi qu'avec çà..."

Le jeune homme présentât son avant bras et son poing en acier, fermant ses doigts montrant la masse que faisait sa main et ses articulations mécaniques ...

"Ça va tellement leur faire trembler la carcasse, que même leurs ancêtres vont ressentir le choc!"

De sa main droite rescapée du carnage survenu quelques mois avant, Dranor saisit son chapeau qui était sur le comptoir et le plaçat lentement sur sa tête.

"Et allez....c'est repartit."

Se levant face au deux gorilles recouvert d'un poil noir et marron foncé, ils auraient d'ailleurs fait une magnifique descente de lit, ou une cinquantaine de paires de bottes, le capitaine mit ses mains en avant comme pour minimiser l'incident. Il avait toujours une petite habitude dans les bagarres, avoir un petit geste apaisant pour foutre une grosse mandale par la suite, et c'etait exactement ce qui allait se passer.

"Woooo...! Les gars on se calme c'était un accident!"

Sous le coup de la surprise les plus gros des deux macaques, qui devait peut être mesurer plus de deux mètres vingt, grognât d'une façon gutturale, manifestement il ne voyait pas les choses de la même façon que Dranor. Mais en une fraction de seconde, le contrebandier sautât, lui décochant son poing métallique en pleine figure. Un bruit sourd et quelques crocs furent éjectées de la gueule du Wookies qui tombât raide. Pour sur, il avait prit un sacré coup de massue!
Depuis qu'il avait perdu sa vrai main, Dranor tirait peut être comme une merde de la main gauche mis au moins question corps à corps ça assurait un Max!
Zora ne mis pas de temps à mettre l'autre peluche hors d’état de nuire, pour être franc le jeune homme ne s’attardât pas trop sur ce qu'elle avait fait. Le plus urgent pour l'heure était de déguerpir d'ici. Bon le capitaine allait probablement être tricard un bon moment ici, quoique le temps et quelques billets arrangeaient bien souvent la sauce !

"Addition et femme de ménage!"

Le contrebandier balançât une pile de billets sur le comptoir du bar avant de sortir à toute allure, suivit de Zora qui courait à ses cotés. Bon sang elle avait pas changé d'un poil, elle était toujours...pareil en fait...
Au bout de quelques intersections le duo s’arrêtât au coin d'une rue, essoufflé, le contrebandier se tournât vers la jeune apprentie sith, la pointant de son doigt métallique.

''C'est vraiment maladif chez toi ! Bon sang... Zora quoi... Merde !''

Puis tapant ses mains sur ses cuisses le contrebandier s’adossât contre le mur en dura-béton repoussant son chapeau sur l’arrière de sa tête, se plaçant un cigare à la bouche, l'allumant une ou deux secondes plus tard, secoué par un rire naissant.

''Jte jure...je commence à me demander si tu vas faire de vieux os toi...''

Le capitaine la regardât de ses yeux dépareillés, lui souriant un peu avant que son rire s’éteigne.
Au bout de quelques secondes de silence Dranor reprit doucement :

''Bon on va faire quoi maintenant ? T'a prévu quelque chose, on va voir ou nos pas nous mènent ?''






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 21 Jan 2013 - 5:27


La jeune femme jeta un regard au poing en acier que Dranor lui présentait avant de se fendre d'un sourire amusé quand il lui expliqua que les wookies allaient comprendre leur douleur. Zora acquiesça, à moitié convaincue, se demandant si cela suffirait pour sonner un wookie.

- "Le tout c'est de bien viser!" ajouta-t-elle simplement avec un regard rieur avant de se retourner vers les wookies.

L'apprentie décida de laisser Dranor commencer les hostilités, ce qu'il fit avec brio après avoir commencé la conversation avec une phrase apaisante. Le bruit qui fit le poing d'acier s'écrasant sur la mâchoire massive du wookie donnait une assez bonne indication sur la douleur que devait ressentir le natif de Kashyyyk en cet instant. Mais elle n'eut pas vraiment le temps de savourer ce geste, ayant son propre adversaire à affronter.

L'attaque du contrebandier avait été si soudaine que le second wookie semblait encore sous le coup de la surprise. Décidant de ne pas attendre qu'il se remette, Zora prit les choses à son compte. Elle mit volontairement de côté l'utilisation du sabre laser pour son manque de discrétion et fit appel à la Force pour soulever une queue de billard qu'elle expédia en plein visage de son adversaire. L'idée de le transpercer avec lui avait effleuré l'esprit mais Dranor avait eut cette petite phrase lui rappelant qu'ils ne voulaient pas tuer deux mecs qui n'avaient, au fond, rien fait. Ce qui était exact... Cet affrontement avait été volontairement provoqué par la jeune femme pour... pour quoi? Pour assouvir sa jalousie?

Suite à ce coup, donc, la jeune femme en expédia un deuxième au niveau du ventre puis une troisième fois au nouveau de la tempe. Largement insuffisant pour le blesser mais suffisant pour le sonner quelques temps. Temps que les deux anciens amants mirent à profusion pour mettre les voiles après que Dranor ait dédommagé le barman. Ce dernier semblait plutôt "absent", visiblement étonné de voir les deux humains avoir pris l'avantage sur les wookies. Surprise que pouvait aisément comprendre l'apprentie même si le montant qu'avait laissé le contrebandier lui changerait sans doute rapidement les idées...

Zora emboita le pas à Dranor alors qu'il quittait la boutique à vive allure, forçant la jeune femme à courir pour se maintenir à son niveau. Après quelques instants de course dans les rues noires de monde de la lune des contrebandiers ils reprirent enfin leur souffle. Joignant ses mains à ses cuisses tout en se penchant en avant pour reprendre son souffle, la jeune femme leva le regard vers Dranor qui pointait un doigt accusateur sur elle tout en lui faisant remarquer qu'elle n'avait pas changé. Elle lui décocha un sourire furtif en se disant qu'il n'avait pas idée à quel point il se trompait. Même si elle ne lui avait pas vraiment montré le contraire, c'est vrai...

- "Il y a une période pas si lointaine ou tu appréciais plutôt cette... folie, non?" répondit-elle en accentuant son sourire. "Et en parlant de changement, je vois que tu adores toujours t’oxygéner..."

Elle baissa les yeux d'un air entendu sur le cigare que Dranor portait à ses lèvres, se rappelant les remarques réprobatrices qu'elle lui faisait à l'époque. L'époque... Ça semblait si lointain maintenant, et pourtant tellement si proche... La jeune femme se redressa doucement le long du mur et écarta une mèche de cheveux rebelles de son visage angélique. Elle lâcha un bref ricanement lorsque le contrebandier poursuivit en se demandant si elle ferait de vieux os lui décocha un regard espiègle.

- "Je t'avoue que je me pose constamment la même question... Remarque, c'était plutôt drôle avoue?" s'amusa-t-elle. "Le wookie que tu as allongé doit encore chercher ses crocs à l'heure qu'il est. Sans mauvais jeu de mot, on peut dire que tu n'as pas perdu la main..."

Un pseudo silence émaillé par les nombreux bruits de la cité-lune leur permit de reprendre complètement leur souffle et de ne plus avoir à parler de manière saccadée. Lorsque Dranor reprit la parole en demandant ce qu'ils pouvaient faire et si elle avait prévu quelque chose, Zora haussa les épaules.

- "Ce n'est pas vraiment les activités qui manquent ici... Course de pods, paris sur des combats, session boîte de nuit, alcool et drogue, embrouilles à chaque coin de rue ou autres guerres de gangs... Faites votre choix, monsieur Darinson..."

Le tableau dépeint par la jeune femme était exagéré mais pas tant que ça. Cette lune était un piège géant dévorant sans état d'âme les plus faibles ou les plus curieux. Il était tellement facile de se retrouver dans les ennuis pour un simple regard ou un geste anodin. Zora n'était pas revenue sur Nar Shaddaa depuis qu'elle l'avait quitté, presque cinq ans plus tôt. Maintenant qu'elle était là, elle pouvait enfin prendre sa revanche sur son passé et se libérer des chaines qu'il représentait...

- "Dans un registre similaire, tu te rappelles de ce que je t'avais dit sur ton vaisseau alors que tu me soignais?" reprit-elle en faisant allusion à son viol. "J'ai encore quelques comptes à solder par rapport à ça et c'est ce que je comptais faire après avoir bu un verre dans le bar où l'on s'est rencontrés. Alors je sais pas, si le coeur t'en dit ça te dirait d'aller en faire baver à quelques personnes peu recommandables?"

Elle s'étira et se passa une main dans la nuque en se demandant si embarquer Dranor dans cette histoire était la meilleure chose à faire. Mais elle avait encore confiance en lui malgré tout et un coup de main était le bienvenue. Maintenant, il devait sans doute se dire que chercher les ennuis était son passe-temps et qu'il n'avait rien à gagner à l'aider. Mais si l'homme qui se tenait devant elle était bien celui qu'elle avait connu quelques années plus tôt, quelque chose lui disait qu'il n'allait pas simplement tourner les talons en arguant que cela ne le concernait pas...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 23 Jan 2013 - 21:52

« Et bien...elle n’a pas perdu la main...» se dit le contrebandier. Zora, la jeune apprentie, celle qui avait été sa maîtresse le temps d'un rêve, avait toujours de bons réflexes, surtout doublés de ses pouvoirs de sorcière. La dernière fois qu'il avait vu ces pouvoirs en action, c’était lorsqu'il avaient envahi la station orbitale avec Velvet, la guerrière sith. Cette puissance faisaient toujours naître en lui un impression de mal être. C’était surhumain, voir peut être même malsain, enfin du moins dans sa vision quelque peu étriquée de la vie.
Reprenant tout les deux leur souffle, le duo s’échangeât quelques regards pendant un instant. Il était vrai que cette lune était tout ce qu'il y avait de mieux comme plus gros ramassis d'emmerdes, d’opportunités, de pognon en attente et de morts au mètre carré. Il fallait savoir la jouer fine, connaître les bon plans et sortir son épingle du jeu. A peu près tout ce que savait faire le capitaine. Bien sur le commencement n'avaient pas été simple. Comme tout le monde qui débutait, il s’était fait rouler la tronche, à plusieurs reprises même ! Mais Dranor était homme à apprendre de ses erreurs, du coup arrivant à la trentaine, il était devenu un peu lascar sur les bords, essayant toutefois de faire ce qui lui semblait juste la majeure partie du temps, et surtout quand cela payait... enfin si il pouvait avoir les deux, ce n’était que mieux.
La jeune femme, après avoir plaisanté, sur leurs futures activités, tombât dans un thème légèrement plus sérieux :

"Dans un registre similaire, tu te rappelles de ce que je t'avais dit sur ton vaisseau alors que tu me soignais?" reprit-elle en faisant allusion à son viol. "J'ai encore quelques comptes à solder par rapport à ça et c'est ce que je comptais faire après avoir bu un verre dans le bar où l'on s'est rencontrés. Alors je sais pas, si le coeur t'en dit ça te dirait d'aller en faire baver à quelques personnes peu recommandables?"

Le pilote n’était pas vraiment, très à l'aise à l'idée de s'embarquer dans des problèmes qui n’étaient pas les siens. Zora avait eu des galères, de très grosses galères même. Elle lui en avait un peu parlé quelques années auparavant, mais assez pudiquement, ce qui pouvait se comprendre sans peine. Il y avait des choses dont on n'osait pas toujours parler, mais Zora l'avait fait. En y repensant, Dranor ne pouvait tout simplement pas agir de façon égoïste. Il avait croisé le chemin de Zora il y'avait certes quelques années, et tout comme lui, elle cherchait à se débarrasser de ses moments les plus difficiles et sombres. Après tout, quoi de mieux que de s'en séparer par le sang? Même si le capitaine n'aimait pas trop le faire couler, là, pour le coup, c'était totalement justifié. Penser que des mecs avaient pu lui faire ça, que ce soit à elle ou à quiconque d'ailleurs, ça lui retournait complètement l'estomac. Le contrebandier croisât les bras, regardant la jeune femme du coin de l’œil avant de se déplacer d'un pas lent, se positionnant devant elle. Ayant reprit sa respiration et son cigare coincé à la commissure des lèvres, son regard vint de plonger dans celui noisette de la jeune femme. Elle avait toujours cette petite flamme qui brûlait et dansait au fond de ses yeux. Venant saisir de deux doigts le long barreau de chaise pour faire tomber la cendre qui commençait à s'accumuler, et, laissant le champ libre à ses lèvres pour soupirer un long nuage de fumé bleutée, le contrebandier laissât finalement échapper:

"Bon... Très bien je vais t'aider. J'avais pensé passer quelques jours tranquille le temps que Romy revienne mais , je vais t'accompagner, en souvenir du bon vieux temps, de la bonne vieille équipe!"

Le jeune homme lui sourit légèrement, ça n'allait pas être une partie de plaisir, et il était a présent trop tard pour faire marche arrière. De toutes façons ce n'était pas l'intention du capitaine. Quand il disait quelque chose il le faisait, la parole s'était sacré. Et puis tout les deux se le feraient comme au bon vieux temps....ouais, c'était ça, comme au bon vieux temps..
Souriant de nouveau, et replaçant son cigare à la bouche, le capitaine mis ses lunettes de soleil qui étaient auparavant rangée dans une des poches de sa veste. Puis regardant la rue, qui commençait à être un peu bondée, le jeune homme continuât :

''Bon, dis moi Zora, ces mecs là à qui tu veux faire la peau, on les trouve où ? Tu compte faire quoi exactement ? Et puis avant que j'oublie ! Donne moi donc ta fréquence d'holocom !''

Fouillant dans la poche intérieure de son manteau, le contrebandier sortit son holocommunicateur.

''Parce que tu vois j'aimerais bien rester en contact avec toi une fois que l'on...enfin que l'on se sera séparé de nouveau...enfin j’espère que tu comprends, si tu es en galère tout ça, tu sais que je serais toujours la pour toi pas vrais ?''

Le jeune homme disait cela car il le pensait, elle pouvait le lire sur son visage. Dranor était quelqu'un sur qui l'on pouvait compter, ce qui était devenu rare dans cette galaxie où la loi du plus fort régnait le plus souvent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 25 Jan 2013 - 15:39


Zora adressa un sourire de remerciement au contrebandier alors qu'il acceptait. Le savoir à ses côtés lors de cette expédition punitive lui faisait sincèrement plaisir en plus de lui assurer une puissance de feu plus importante. Si Dranor maniait toujours aussi bien ses blasters, son aide serait des plus précieuses.

- "Super!" approuva-t-elle. "T'en fais pas.. ça ne prendra pas long et tu auras tout le temps de te reposer une fois que ce sera fait! T'as oublié? On est une équipe efficace!"

La jeune femme le regarda mettre ses lunettes de soleil, se disant qu'avec son cigare à la bouche il était presque identique à l'homme qu'il était dans ses souvenirs. Le contrebandier jeta un regard en direction de la rue bondée, imité par l'apprentie.

- "Bon, dis moi Zora, ces mecs là à qui tu veux faire la peau, on les trouve où? Tu compte faire quoi exactement ? Et puis avant que j'oublie ! Donne moi donc ta fréquence d'holocom!"

Zora allait répondre à ce flot de question mais Dranor poursuivit, arguant qu'il souhaitait rester en contact avec elle puis ajoutant qu'il serait toujours là pour elle en cas de coup dur. La jeune femme fut flattée même si elle ne le montra pas clairement, répondant par un sourire taquin. Ho non, il n'avait pas changé...

- "C'est super mignon!" s'amusa-t-elle. "Seulement je ne suis pas certaine que ta compagne apprécierait que tu voles au secours d'une jeune femme aussi séduisante que moi au moindre appel!"

*A supposer encore que j'ai besoin d'aide...* ajouta-t-elle pour elle-même.

C'est sur, elle n'était pas forcément modeste mais bon, c'était une plaisanterie et Dranor le comprendrait. Cela dit il soulevait un point délicat. Est-ce qu'elle devait lui donner sa fréquence? Autrement dit, devait-elle lui donner l'opportunité de la contacter quand il le désirait? En y pensant, la Dame Noire désapprouverait certainement ce choix. Seulement il était aussi temps que l'apprentie se crée son propre réseau de relations, de personnes sur qui elle pouvait compter. Et Dranor était de ceux-là... En plus d'être ce qui ressemblait le plus à un ami pour elle...

- "Je te l'envoi sur ton datapad!" fit-elle en pianotant sur le sien pour transmettre la fréquence. "Mais on est d'accord, hein? On ne l'utilise qu'en cas d'urgence!"

Il s'agissait de rester discret quand même. Inutile d'attirer l'attention de la Dame Noire sur Dranor, rien de bon n'en aurait résulté. Avant de répondre à ses autres questions, Zora jeta un regard rapide dans la rue et, s'assurant qu'il n'y avait pas de wookies en colère dans le coin, invita le contrebandier à la suivre d'un léger mouvement de la tête. Une fois dans la foule, la jeune femme reprit la parole.

- "Pour le reste... Les gens que je compte tuer sont soit au casino des trois couronnes, soit dans leurs loges dans les gradins de la piste de podracer. Sinon il y a toujours leur planque dans les bas-fonds, mais je préfère éviter que l'on commence par là si on peut l'éviter. Quant à ce que je compte faire..."

L'apprentie ne termina pas sa phrase et décocha un regard équivoque au contrebandier. Oui, il n'était pas question de se montrer clémente. Les gens ayant participé à son viol étaient tous mort mais il y avait encore ceux qui y avaient pris une part moins active. Celui qui avait vendu sa mère comme esclave à un contrebandier sans scrupule, par exemple... Et elle comptait bien leur faire payer chèrement la souffrance qu'elle avait ressentie en étant gamine.

- "Bon, on commence par le casino! C'est le plus proche!" ajouta-t-elle sur un ton plus enjoué.

Il leur fallut quand même presque une heure pour rejoindre ledit casino. Quelques navettes plus loin et de brèves discussions sur leurs vies respectives, ils empruntèrent enfin le tapis rouge accueillant les visiteurs et franchirent deux portes richement ornées qui s'écartèrent à leur arrivée. Un droïde décoré de symboles dorés et du symbole de l'établissement, trois couronnes superposées, s'empressa de venir à leur rencontre.

- "Bienvenue au casino des trois couronnes, chers visiteurs!" clama-t-il de sa voix métallique. "Avant de vous autoriser l'accès, je dois m'assurer que vous avez bien un montant minimal de mille crédits par personne."

Une petite trappe s'ouvrit sur l'avant du droïde, révélant un petit scanner de carte de crédits et un clavier numérique servant sans doute à saisir des codes de confirmation.

- "Pour ce genre de détail, voyez avec monsieur!" glissa-t-elle au droïde avant de décocher un regard espiègle au contrebandier. "Je suis son invitée!"

Cette "petite formalité" réglée, la jeune femme saisit le bras du contrebandier d'un air enjoué alors qu'ils poursuivaient leur chemin jusqu'à une vaste salle richement ornée emplie de tables de jeux. Vu la clientèle, il semblait évident que la seule condition pour entrer était d'avoir un porte-monnaie bien fourni et non d'être d'un certain standing. Il y avait sans doute plus de tueurs, contrebandiers, pirates ou mercenaires que de gens "bien éduqués". Zora vit même une bouteille voler depuis le bar et s'écraser au milieu d'une table quelques mètres plus loin, provoquant la colère de ses occupants. Bref, plus qu'un casino c'était d'avantage un coupe gorge. L'endroit idéal pour y trouver sa cible...

- "Alors? Tenté par quelques parties? J'ai attendu presque dix ans pour revenir ici et me venger, je ne suis pas à quelques minutes près..."
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 30 Jan 2013 - 19:36

Une fois leur fréquences échangées, frequences qui ne seraient bien sur pas utilisées pour autre chose qu'en cas de force majeure, le contrebandier ne souhaitant bien évidement pas compromettre la situation de la jeune apprentie. Celle ci lui expliquât ce qu'elle comptait faire et surtout où trouver les futures victimes de sa vendetta personnelle. Des lieux publique. Bon... D'accord... Question discrétion cela serait encore manifestement mal barré se dit le jeune pilote. Tout deux tenteraient bien, enfin plutôt Dranor, de faire cela discrètement, pas la peine d'attirer l'attention inutilement sur lui et Zora.
Mais bon, le duo avait été habitué à improviser et il était sur qu'ils y arriveraient une nouvelle fois sans peine.
Leur premier objectif se trouvait donc au casino des trois couronnes. Le contrebandier le connaissait assez bien, et malgré le titre accrocheur, le pilote savait sans peine quel genre de clientèle ils allaient tout les deux trouver...
Mais bon, Zora avait un objectif à remplir, le duo se dirigeât donc vers le casino.

Durant le voyage, ils parlèrent de leur vie d'un coté comme de l'autre. Dranor avait été particulièrement loquace, racontant ses aventures les plus déjantées de ces trois dernières années. Au bout d'une bonne heure, et finalement arrivés à l'entrée du casino des trois couronnes, le droide disposé les interpellât pour vérifier si ils disposaient du montant minimum de mille crédit chacun pour entrer.
Comme la majorité des femmes, et dans tout sa perfidie féminine, n'y voyez pas la une quelconque remarque misogyne, (bien que!) la jeune apprentie sith laissât l'immense privilège au capitaine de l'inviter, celui ci, maugréant dans sa barbe de trois jours:

"Punaise, c'est toujours les même qui payent..."

Une fois cette formalité effectué, la jeune femme saisit le bras du contrebandier avant de l'emmener à l'intérieur de l'établissement dont seul le nom laissait paraitre quelque chose de classe. Ce soir ça sentait deux choses, le sang et l'argent. Mais Zora comptait bien faire quelques parties pour patienter, et puis quoi de mieux que de gaspiller l'argent de quelqu'un d'autre? Pensât ironiquement le contrebandier!

"Quitte à jouer avec mon pognon essaye au moins d'en gagner un peu, ça m'arrangerait! Woooo! Gaffe à la bouteille!"

Le capitaine tirât la jeune femme sur le coté alors que la bouteille d'alcool à moitié pleine vint les frôler avant de s'écraser sur une table plus loin. Celle là, ils avaient bien faillit la ramasser sur le coin de la tête! Comme quoi, ce rade pourrit n'avait pas vraiment changé, toujours aussi mal famé... Parcourant le casino, entre les tables de jeux, celle des clients, auxquelles le contrebandier envoyât quelques signes de la main, connaissances du métier oblige... et les machines à sous, le duo cherchait l'endroit où ils feraient probablement, ou pas, fortune. D'un autre coté Zora l'apprentie et Dranor le contrebandier possédaient tout les deux un dé a jouer porte bonheur, ça sentait la chance, donc potentiellement l'argent à plein nez!

Le capitaine se décidât pour sa part à s'asseoir à une table de roulette, un de ses rares passe temps avec l'alcool et le poker. La jeune femme s'assit à coté de lui, souriante, et belle, comme à son habitude.
L'avantage de ce jeu, c'était avant tout qu'il était simple, relativement court, on pouvait partir quand on voulait et surtout que l'on pouvait gagner si l'on était un brin malin et assez calculateur. Un autre avantage non négligeable si on connaissait un ami qui de servait de la télékinésie pour influencer la bille! Se penchant vers la jeune apprentie, Dranor lui glissât quelques mots a l'oreille, histoire qu'ils s'entendent su la marche a suivre.

"Bon si tu peux influencer un peu la bille pour que l'on gagne ça serait vraiment bien, c'est le moment de se faire un peu de pognon! Mais pas à chaque fois sinon on risque de de faire chopper!"

Le capitaine envoyât un sourire assortit d'un clin d'oeil à sa compagne de soirée et sortit son dé porte bonheur qu'il faisait rouler entre ses doigts.

"Bon ma jolie, J'espère que la chance sera avec nous ce soir !"

Envoyât il au croupier qui n'était autre qu'une jolie Nautolan à la peau bleuté. Si il avait été seul il aurait bien tenté sa chance. Et oui, le capitaine aimait aussi les Aliens! Une femme restait une femme la où ça comptait vraiment, tentacules sur la tête ou pas! Mais il devait le reconnaître, elle avait tout de même une sacré paire de seins, sur laquelle il louchât une bonne seconde. Cependant l'important était de rester sérieux et surtout fidèle! Rien ne se passerait ce soir à part peut être quelques meurtres. Romy était dans sa vie et ce n'était pas le moment de faire des bêtises avec d'autres femmes, il l'aimait bien trop pour ça, même si l'espace d'un instant le passé qu'il avait vécut avec Zora lui avait sauté au visage comme un diable sortant de sa cage. Enfin, il y avait un dicton que le capitaine appliquerait avec elle: le passé c'est le passé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Sam 2 Fév 2013 - 11:21


Zora décocha un splendide sourire à Dranor alors qu'il ronchonnait parce qu'il devait porter la main au porte-monnaie. Bon, remarquez, on le serait à moins... Mais il fit malgré tout contre mauvaise fortune bon coeur et régla donc le montant nécessaire à l'entrée dans le casino. Une fois à l'intérieur, le contrebandier argua que, quitte à jouer avec ses crédits, ce serait bien de gagner quelques parties.

- "Dis-moi, mon cher..." reprit-elle, espiègle, après avoir évité la bouteille. "Tu n'essaierais pas d'exploiter une pauvre apprentie pour te faire de l'argent, toi?"

Elle était un peu mal placée pour ce genre de commentaire d'autant plus que c'est lui qui avait réglé les deux-milles crédits. Autant lui rendre la pareille dans les limites du raisonnable. Et puis, elle n'avait aucune envie de se faire passer pour une profiteuse même si, au fond, c'était exactement ce qu'elle était. La vie n'était qu'une succession d'opportunités qu'il fallait savoir saisir quand elle passaient à votre portée...

Elle prit place aux côtés de l'homme à une table de roulette, jeu qu'elle ne connaissait que vaguement. La jeune femme se contenta donc d'observer les deux dernières parties. Une fois les règles assimilées, elle se lança à son tour et misa une centaine de crédits sur le nombre 17, directement, évitant de parier sur ce que l'on appelait les "chances simples". Zora jeta un regard neutre à la splendide nautolane qui faisait office de croupier avant de se concentrer sur la boule qui dansait dans la roulette, jouant avec les nerfs de la plupart des joueurs, avant de faire appel à la Force pour influencer sa direction. Elle surprit le regard du contrebandier envers l'amphibienne et fronça les sourcils, se demandant s'il était vraiment attiré par quelque chose d'aussi dégoûtant qu'une nautolane.

*C'est l'effet tentacule ou quoi?* se dit-elle, légèrement irritée. *Comment est-ce que l'on peut porter de l'intérêt à une espèce si... si mineure...*

- "Trente et un noir!" s'éleva la voix suave de la nautolane. "La banque empoche les gains!"

Quelques propos acides s'élevèrent de la table, les joueurs manifestant leur désapprobation. Zora, elle, soupira d'agacement en remarquant qu'elle s'était déconcentrée à cause du regard de Dranor. Ou, plutôt, par la jalousie qu'elle ressentait naturellement pour les autres femmes en sa présence. Observant volontairement une table plus loin pour éviter de croiser le regard sans doute amusé du contrebandier.

La partie se poursuivit et, comme la logique le voulait, Zora resta très discrète dans son utilisation de la Force pour empocher les gains. Elle se concentra d'avantage sur les mises du contrebandier, s'arrangeant pour le faire gagner lui et non elle. Presque une heure s'écoula avant qu'un sullustéen flanqué d'un dévanorien et d'un twi'lek n'entre dans l'établissement. La jeune femme se raidit en reconnaissant le premier et le suivit du regard jusqu'à ce qu'il disparaisse dans la partie du casino réservée au personnel. Dès ce moment-là, la donne changea...

L'apprentie fit gagner Dranor à outrance, quelle que soit sa mise. Ce dernier savait bien sûr ce qu'il se passait mais les encouragements des badauds attirés à la table par sa "chance" insolente l'empêcha de se retirer aussi vite qu'il devait le souhaiter. Et ce qui devait arriver arriva: la sécurité, alertée par les caméras judicieusement disposées sur les tables de jeu, porta soudain un grand intérêt au contrebandier. Il semblait évident qu'ils le soupçonnaient de tricherie ou quelque chose dans le genre. C'est dingue comme les casinos savaient se protéger quand ils commençaient à perdre de l'argent.

- "Excusez-moi!" s'interposa un massif agent de la sécurité. "Je vais vous demander de nous suivre s'il-vous-plaît! Nous avons quelques questions à vous poser!"

- "Par ici Monsieur!" glissa un second humain en indiquant une direction de son bras.

Zora masqua un sourire. Quand elle avait demandé à Dranor de l'aider, elle n'avait pas été totalement honnête sur le rôle qu'elle lui réservait pour le premier homme à tuer. Sa cible étant l'adjoint du casino et passant le plus clair de son temps dans la zone VIP de l'établissement, il fallait absolument qu'elle trouve un moyen d'y entrer. Et il se trouvait que la salle d'interrogatoire réservée aux joueurs soupçonnés de triche, se trouvait dans la même partie du bâtiment. Le contrebandier était en quelque sorte sa carte d'accès au sullustéen qui était entré quelques instants plus tôt, même si en retour il risquait de se faire passer à tabac s'il se laissait faire. La jeune femme se pencha à l'oreille du contrebandier dans un geste typiquement féminin.

- "Essaie de les occuper un moment, d'accord?" lui glissa-t-elle sur un ton affectueux. "T'en fais pas, j'ai tout prévu!"

Elle fut repoussée immédiatement par l'un des deux gorilles et suivit du regard le trio avant de leur emboiter le pas quelques secondes plus tard...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 6 Fév 2013 - 15:33

Du fric, du pognon comme s'il en pleuvait, bordel se dit le contrebandier, si lui et Zora étaient restés ensemble, ils seraient devenu richissimes. Ils auraient pu se payer un château, une flotte de vaisseau et puis quoi d'autre encore? Le capitaine avaient les yeux brillants, et exprimait sa joie à chaque victoires où la bille tombait sur la bonne case. Un seul problème de profilait à l'horizon, en fait deux problèmes qui ressemblaient à deux gorilles de la sécurité. Costumes noirs, deux armoires à glace. Le capitaine déchantât assez vite, voyons c'était trop beau pour être vrai, néanmoins, le jeune homme ramassât ses jetons et les mit dans sa poches. Les sommes étaient devenues importantes, plus besoins de milliers de jetons, ceux ci avaient laissés leur place à des plaques dorées, mille, deux mille cinq cent... Elle se battaient à présent dans les poches du pilote qui comptait bien ne pas les laisser s'échapper une telle fortune aussi facilement.
Se faisant mener à l’écart, Zora profitât d'un instant pour lui glisser quelques mots à l'oreille. Tout ça était prévu ? Vraiment ? Le capitaine était en train de se demander si il n’était pas en train de se faire rouler dans la farine... Bon, si la jeune femme avait un plan, autant qu'il essaye de les occuper. Dranor savait pertinemment qu'elle ne le laisserait pas tomber, mais là c’était un peu tendu pour lui.
Une fois arrivé dans la salle d’interrogatoire, les deux l’accusèrent de tricherie, ce qui était ni plus ni moins le cas, lui expliquant qu'il avait été surveillé depuis un petit moment grâce aux caméras.
Le menant à la salle d'interrogatoire, le ton montât doucement entre le contrebandier et les agents. Après tout comment prouver qu'il avait triché ? Cependant les deux hommes ne l'entendaient pas de la même façon, ils comptaient bien récupérer les gains du pilote. Mettant ses lunettes sur son nez, Dranor leur lançât :

"Hey les gars, vous allez pas frapper quelqu'un qui porte des lunettes quand même?"

L’énorme poing de l'agent s'abattit lourdement sur la mâchoire du capitaine, manifestement en plus d'être con, ces deux la n'aimaient pas l'humour... Ses lunettes de soleil vinrent exploser sur le sol.
A deux cent crédits la paire, cela le mit dans une colère noire, cette histoire commençait à sentir le moisi, et le jeune homme se demandait se que pouvait bien faire sa partenaire...
Crachant du sang, il fut vite ceinturé par l'autre gorille qui si mit dans son dos, le contrebandier laissât échapper un retentissant:

"J'aime bien me battre mais j'aime pas en prendre plein la gueule! Surtout quand je ne triche pas !"

Pesant le pour et le contre et essayant de gagner du temps, Le capitaine s'attendit à recevoir un autre coup, ce qui ne tardât pas, le poing vint s'abattre sur son estomac lui coupant le souffle et le faisant partir dans une quinte de toux. Il avait beau avoir anticipé le coup, celui ci s’avérât d'une puissance incroyable. Manquant d'air, le jeune homme commençât à montrer des signes de remords :

''Bon ! Bon ! ça va les gars....j'ai triché c'est vrai...les plaquettes de crédits sont dans mes poches, arrêtez de me taper sur le coin de la tronche, ça ira comme ça...''

Alors que le premier agent, celui qui le frappait vint s'approcher de lui pour récupérer les crédits , un sourire de satisfaction accroché au visage, Dranor lui envoyât un coup de pied dans les valseuses et décochât un coup de tête monumental à l'autre qui l'entravait.  Les deux s’écrasèrent au sol. Les regardant un instant le contrebandier s’exclamât :

"Strike!"

Les finissant à coup de pied pour s'assurer qu'ils soient tout les deux hors d’état de nuire. Bon encore un endroit ou il ne faudrait pas remettre les pied de si tôt... Finalement être avec Zora, c’était comme avoir un passeport pour être tricard partout, et ça, ça ne plaisait pas trop au pilote qui ramassât sa paire de lunette dont les verres étaient cassés. Les regardant, il soupirât de dépit, avant de replier les branche et de tout de même les ranger dans la poche de sa chemise.
Zora d'ailleurs, où pouvait elle bien être ? Frottant sa mâchoire, le contrebandier était assez amer, il n'aimait pas que l'on lui cache des choses, surtout un plan aussi tordu. Bon dieu, si elle lui en avait parlé plus tôt, il aurait vu les choses venir et peut être que tout se serait passé différemment. Cependant il fallait reconnaître que le contrebandier n'avait pas vraiment été perdant dans l'histoire. Dranor avait réussi à récupérer pas mal de crédits et ce faisant bien plus vite qu'il n'aurait pu imaginer. Cela tempérât légèrement sa colère, mais ça pas de doutes, quand la jeune femme le retrouverait, il n'allait pas manquer de lui mettre les points sur les i. Le capitaine était d'accord pour aider mais pas pour faire partie d'un plan dont il ignorait les tenants et aboutissants.

"Saletés de bonnes femmes !"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Jeu 7 Fév 2013 - 7:11


Dranor, toujours encadré par les deux gorilles, franchit le sas séparant la partie du casino réservée aux clients de celle allouée au personnel, dont la sécurité. Elle tendit légèrement la main avant que la porte blindée ne se referme derrière eux et attira le badge de l'un des agents dans sa paume. Après avoir patienté quelques instants et s'être assurée que personne ne l'observait, elle s'approcha du sas et passa la carte sur le détecteur d'entrée qui lui autorisa l'accès. La lourde porte de duracier glissa dans un bruit de pneumatique, lui libérant le passage. Zora ne se fit pas prier...

Augmentant sa perception grâce à la Force pour éviter toute mauvaise rencontre, la jeune femme progressa sans réelle difficulté. Le plus dur avait été de pénétrer dans cette zone mais maintenant que c'était fait, les rares personnes qu'elle croisait ne lui accordèrent qu'un intérêt limité. Mis à part les habituels regards envieux sur son corps, elle n'éveilla donc pas les soupçons. Elle passa devant la salle d'interrogatoire sur la porte de laquelle une lumière rouge indiquait qu'elle était occupée. Elle reconnut l'aura de Dranor et hésita un bref instant, se demandant si elle devait intervenir.

*Ho allez, il saura gérer ses deux chaperons!* se dit-elle, pragmatique. *Et puis il a l'habitude de se prendre des coups...*

Mieux valait directement allez au but et profiter de la "distraction" que lui offrait Dranor pour se débarrasser de l'homme qu'elle était venu tuer. Zora continua donc son chemin pour rejoindre le bureau du Sullustéen. Le trouver ne fut pas aussi difficile qu'elle s'y était attendu. Il lui suffit de suivre le couloir principal puis d'emprunter un escalier en colimaçon avant de rejoindre une porte à double-battant devant laquelle un agent de la sécurité montait la garde. Zora s'adossa au mur et lui jeta un bref regard tout en se demandant qu'elle était la meilleure moyen de s'en débarrasser.

Sa décision prise, l'apprentie se glissa hors de l'angle du mur et avança vers le garde comme si de rien n'était, l'un de ses sabres discrètement calé derrière son avant-bras. L'homme ne leva pas son arme dans sa direction comme elle s'y était attendue et l'accueillit avec un geste d'impatience.

- "C'est pas trop tôt!" grogna-t-il. "Tu diras à Zralus que s'il n'est pas capable d'envoyer ses putes à l'heure, on trouvera un autre... fournisseur!"

Zora fronça les sourcils en se faisant qualifier si subtilement de prostituée. Elle se crispa, davantage vexée qu'en colère. Son doigt glissa sur le bouton d'activation de son arme alors qu'elle se préparait à lui faire payer chèrement sa remarque. Mais, finalement, cette méprise pouvait servir ses intérêts...

La jeune femme leva ses yeux noisette pour compter le nombre de caméras. Si elle tuait l'homme maintenant, comme elle l'avait prévu, sa cible verrait sans doute la scène et se préparerait à son arrivée. Peut-être même qu'il avait une issue de secours dans son bureau. Le risque qu'il fuit était trop grand et il fallait mieux mettre de côté son égo. Pour le moment...

- "Qu'est-ce que tu regardes?" poursuivit-il, agacé. "Allez, le patron t'attend! Débrouille-toi pour le rendre heureux!"

L'apprentie soupira d'exaspération mais continua son chemin jusqu'à la porte que l'agent ouvrit avant de glisser quelques mots à l'occupant à l'intérieur. Recevant l'autorisation de faire entrée "l'invitée", Zora rentra donc dans le bureau. La pièce était circulaire et, comme le lieu l'exigeait, richement décorée. Des holopeintures et des meubles sans doute hors de prix étaient astucieusement disposés le long des parois de la pièce alors qu'au centre un bureau de marbre blanc claironnait l'autorité de son occupant. Un mince sourire se dessina sur les lèvres de l'humaine alors qu'elle reconnaissait l'homme qu'elle était venue tuer.

- "Ha! Te voila toi! Comment tu t'appelles?" demanda le Sullustéen. "Allez viens voir papa!"

Zora le regarda taper sur ses genoux avec amusement alors que l'homme lui intimait l'ordre de venir s'y asseoir. Décidant de jouer le jeu encore un petit peu, la jeune femme le rejoignit et se posta devant lui. Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres alors qu'elle activait son sabre et pointait le bout de la lame écarlate sous la gorge du non-humain.

- "Zora Shaar-lâ! Tu te souviens de moi?" répondit-elle en savourant la surprise de son interlocuteur. "La petite esclave de Flint? Allez, un petit effort!"

L'apprentie n'était pas là pour attendre des réponses. Elle voulait simplement être certaine que le Sullustéen la remettait et savait pour quelles raisons il allait perdre la vie. Une volée d'éclairs le fit tomber de sa chaise en cuir et frapper durement le sol. Zora fit tournoyer son sabre dans sa main en s'approchant de l'homme qui avait pris part à la ruine de son enfance...


===============

Zora ouvrit la porte du bureau et sortit dans le couloir. Elle abattit son sabre machinalement sur le garde qui l'avait traitée de prostituée presque une demi-heure plus tôt. Elle avait prit son temps pour faire souffrir le Sullustéen avant de le laisser agoniser. Elle pouvait encore sentir sa faible empreinte dans la Force s'atténuer peu à peu. Ce n'était qu'une question de minute avant que la vie ne le quitte et elle espérait sincèrement que ce serait les plus pénibles de son existence.

Même si l'apprentie se sentait apaisée, un goût d'inachevé subsistait. Elle ne se sentait pas mieux, comme elle l'avait espéré. Elle se demanda un instant si une vengeance aveugle suffirait vraiment à la libérer de l'emprise du passé.

*La question n'est pas là!* se reprit-elle. *Ils ne peuvent de toute façon pas rester en vie! C'est hors de question!*

Délaissant ses souvenirs, la jeune femme fut rattrapée par le présent: *Dranor!*. Elle l'avait complètement oublié, trop concentrée sur l'assouvissement de sa vengeance. La jeune femme se hâta de rejoindre la salle d'interrogatoire qui était heureusement pas trop éloignée en se demandant dans quel était elle retrouverait le contrebandier. Ce qui était sur, c'est qu'il n'avait sans doute pas apprécié le petit tour qu'elle lui avait joué. Surtout si en plus des crédits gagnés, il perdait une autre partie de son corps.

Mais cette crainte s'évanouit lorsqu'elle entra dans la pièce après avoir une nouvelle fois usé de son passe. Elle s'attarda un instant sur les deux gorilles au sol avant de relever les yeux sur Dranor puis lui adresser un sourire. Quelque chose dans l'attitude du contrebandier semblait clairement indiqué qu'il n'était pas ravi de s'être fait utiliser.

- "Je sais!" lui glissa-t-elle sur un ton apaisant. "C'est pas sympa ce que j'ai fait, excuse-moi! Mais avoue que c'était un plan génial! Tout a fonctionné comme sur des roulettes!"

Enfin... Mis à part le fait que le contrebandier s'était sans doute pris quelques coups. Un détail en soi mais qui avait de quoi le mettre de mauvaise humeur, c'était parfaitement légitime. Toujours vexée pour ce qu'il s'était passé avec le garde devant le bureau du Sullustéen et soucieuse de changer de sujet, l'apprentie prit une pose qui trahissait une légère gêne.

- "En fait.. Dis-moi.. Et je veux que tu me répondes sincèrement, hein? Est-ce que... Je ressemble à une prostituée?" lui demanda-t-elle sur un ton hésitant.

Zora se sentit ridicule de lui poser cette question et baissa le regard sur l'un des gorilles, soucieuse d'éviter de croiser celui de l'homme en face d'elle.

- "Ho allez oublie-ça!" reprit-elle avec un geste résigné de la main. "Ça te dirait d'aller parier ce qu'on a gagné sur des courses de Pod? Cette fois, promis, il n'y aura pas de plan foireux!"

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 8 Fév 2013 - 19:59

Assit sur un des corps inconscients, le capitaine s'était allumé son cigare, le tenant entre deux doigts mécaniques . Dans son autre main se trouvait un de ses deux blasters, autant prendre ses précautions si quelqu'un d'autre comptait lui rendre une petite visite dans la salle d'interrogatoires. Sa tête était comme une cocotte minute, d'une part à cause des coups, de l'autre à cause de Zora. D'ailleurs qu'est ce qu'elle pouvait bien faire en ce moment? Avait elle réussi au moins? Le capitaine ne savait pas vraiment, mais si elle tardait à revenir, le contrebandier prendrait ses cliques et ses claques et sortirait d'ici tout seul.

"Attends encore mon vieux...."

Le gorille sur lequel il était assit remuât légèrement, grognant un peu de mécontentement. Dranor décidât qu'il était temps de lui rajouter une dose de sédatif, prenant donc le blaster par le canon, le capitaine donnât un coup sec derrière la tête du pauvre gars sur lequel il était assis. Voilà ça c'était fait. La tête de l'agent de sécurité retombât sèchement sur le sol métallique dans un petit, ploc fort drôle d'ailleurs. Tirant sur son cigare comme si de rien n'était, il regardât sa montre impatient. Punaise, une demi heure qu'il poireautait déjà.

''Bon cette fois y'en à marre je me casse d'ici !''

Le jeune homme se levât, regardant une dernière fois que ses amis soient bien tabassé comme il fallait et pris la direction de la sortie. Le contrebandier allait devoir être prudent, si il la jouait finement, les gens penseraient peut être que les gorilles l'avait laissé partir sans encombre, le pensant finalement innocent. Ce qui n’était qu'une demi vérité car en définitive, c’était l'apprentie sith aux yeux noisette qui avait triché, pas lui ! Bon au tribunal on appelait ça de « l'association de malfaiteur », avec possibilité de rajouter avec cela un : « délit d'initié »... bref c’était la merde il fallait se barrer d'ici.

Arrivant devant la porte quel surprise de voir Zora qui venait le... le quoi au fait ? Le sauver ? Le secourir ? Sous le réflexe de voir quelqu'un derrière la porte il faillit bien lui coller un coup de laser dans la figure mais se retint au dernier moment, baissant son arme.
S'approchant d'elle le regard passablement noir, le jeune homme l’invectivât après que celle ci lui présente ce qui ressemblait à des excuses :

"Comme sur des roulettes? Est-ce que t'a vu ma gueule Zora? Bon dieu c’était ça ton plan ? Que je me fasse fendre la tronche joyeusement pendant que toi tu étais tranquillement en train de tuer ton ptit monde ? Tu te fous de moi ou quoi ? Me refait jamais un truc comme ça t'entends ? Même si il s'est passé quelque chose entre nous par le passé, je déteste qu'on me la fasse à l'envers. Tu pige ?''

Ça pour être remonté, le capitaine était remonté, il aurait sûrement du mal a digérer cette histoire, mais bon d'un autre coté il n'allait pas vivre avec cette ça jusqu’à la fin de ses jours, le jeune homme avait beaucoup plus de chose en tête. Et puis bon elle semblait sincère... puis elle lui posât une question bizarre, elle ressembler à une pute.... ? Toujours un brin excédé mais la pression retombant lentement, Dranor laissât échapper dans un soupir las, massant sa mâchoire qui s’était faite cabosser :

''Mais bien sur que non tu ne ressemble pas à une pute, tu crois sincèrement que j'aurais aimé faire ma vie avec une femme qui a l'air d'une pute? Quoi que ça serait sûrement le fantasme d'un ou deux Hutt...''

Il la regardât et secouât la tête un demi sourire accroché au coin des lèvres. Son blaster dans son étui et replaçant son cigare à la commissure de ses lèvres. Bon l'orage était passé, le contrebandier mis la main dans sa poche et vint caresser la pile de plaquette de credits, cela l'appaisat grandement. Il était temps de passer à autre chose. L'apprentie sith prit finalement la parole :

''Ho allez oublie-ça! Ça te dirait d'aller parier ce qu'on a gagné sur des courses de Pod? Cette fois, promis, il n'y aura pas de plan foireux !''

Le jeune pilote la regardât un instant en coin, puis repris :

''Bon ça va ! Je vais pas dormir dessus mais sérieux me refait plus un coup comme ça. Et puis compte pas sur le fait que je parie tout les crédits que tu m'as fait gagner !''

Le capitaine lui assénât une tape sur les fesses, et lui fit signe de le suivre. Le duo sortit comme si de rien n’était bras dessus bras dessous. Il fallait dire qu'ils étaient plutôt bon pour jouer la comédie, mais sortant finalement de la cantina, Dranor se demandait bien quel tour pendable la jeune femme allait bien pouvoir lui réserver. Un truc qui lui avait plu dès le départ chez elle: avec Zora, on ne savait vraiment jamais à quoi s'attendre...

Le couple appelât un taxi et s'y engouffrât sans se faire prier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Sam 9 Fév 2013 - 6:10


La colère de Dranor était parfaitement compréhensible. Personne n'aimait se faire utiliser et encore moins s'en rendre compte. Zora avait prit l'habitude de se servir des gens depuis... tout le temps, en fait. Son apprentissage du côté obscur n'avait fait que mettre en exergue cette partie de sa personnalité. Mais le contrebandier n'était pas un autre étudiant Sith ou l'un de ses serviteurs, c'était son... ami. Ou quelque chose qui s'en approchait plus ou moins...

Les regards noirs qu'il lui avait décochés à son retour étaient assez éloquents: elle était allée trop loin! Cela faisait déja longtemps que l'apprentie ne ressentait pas - ou peu - de remords mais une certaine gêne s'était installée en prenant conscience de la colère qu'il dirigeait à son encontre. C'est en partie pour cette raison qu'elle ne lui trancha pas la main alors qu'il l'abattait sur ses fesses, comme elle l'aurait fait pour n'importe qui d'autre. Et puis, aussi, parce qu'elle s'imagina avec un certain plaisir que ce ne serait pas du goût de "sa" Romy...

- "A t'entendre on dirait que tu as passé le plus mauvais quart d'heure de ta vie... Je veux pas minimiser ton... sacrifice mais c'était pas si compliqué, non? T'avais qu'à encaisser quelques coups!" glissa-t-elle avec amusement avant de reprendre sur un ton plus sérieux en voyant l'air de Dranor. "Tu verras dans une heure tu me remercieras en pensant à tous les crédits que tu t'es faits grâce à moi!"

Elle lui décocha un sourire taquin en espérant que l'avantage financier l'emporterait finalement sur les désagréments physiques. Après tout les contrebandiers et les crédits, c'était une grande histoire d'amour...

S’immisçant dans la peau d'un couple, rôle dans lequel ils avaient fait leurs preuves quelques années plus tôt, le duo traversa les salles de jeu avant d'atteindre la sortie et ses escaliers imposant. Une fois sur les marches, Zora jeta un vague regard derrière elle pour s'assurer qu'ils n'étaient pas suivis avant de s'engouffrer dans un taxi arrêté par Dranor. Une fois à l'intérieur et après avoir indiqué leur destination - à savoir le champ de course de podracers - au chauffeur, l'apprentie se fendit d'un sourire victorieux.

- "Dire que je me souvenais de toi comme de quelqu'un portant la poisse..." glissa-t-elle à son voisin. "Cette fois la chance a décidé d'être de notre côté, ça change!"

L'apprentie lui décocha un clin d'oeil complice avant de laisser son regard vagabonder sur la cité-lune et sa déchéance. Ce lieu était malsain et respirait l'argent et la mort. Si Zora se fichait bien du premier et se complaisait dans la seconde, il lui semblait impossible d'apprécier Nar Shaddaa. Le temps passé avec Dranor était sincèrement agréable et représentait un vrai bol d'air frais dans l'atmosphère viciée de la capitale Hutt. Mais il y avait toujours cette toile de fond sordide qu'elle n'arrivait pas à soustraire de ses pensées. Décidant de ne pas se laisser embarquer par le passé et les sensations qu'éveillaient en elle cet endroit, la jeune femme reporta son attention sur le contrebandier.

- "Alors, dis-moi tout! Elle est comment ta... Romy, c'est juste?" reprit-elle. "Et, s'il-te-plaît, évite de me sortir qu'elle me ressemble ou que je m'entendrais bien avec..."

Elle se souvenait parfaitement du nom de la nouvelle élue mais préférait feindre une relative indifférence, comme si l'information ne lui avait pas parue importante et qu'elle se fichait de cette relation. Une manoeuvre puérile mais motivée par un mélange de fierté et de jalousie. Dranor devait sans doute trouver étrange qu'elle le questionne maintenant sur sa compagne alors qu'elle était rapidement passée sur le sujet une ou deux heures plus tôt. Mais si Zora avait d'abord pensé éviter le sujet, les choses avaient évoluées. Après quelques temps en compagnie du contrebandier elle se souvenait à présent pourquoi elle l'avait tant apprécié. Et pourquoi elle l'appréciait encore...

L'apprentie jeta un regard à l'avant du véhicule et constata qu'ils étaient presque arrivés, le taxi s'engageant dans l'avenue où se situait l'entrée des gradins. Ce qui signifiait qu'ils n'avaient plus que quelques secondes de tranquillité à l'intérieur du taxi.

- "Bon, remarque, c'est plutôt une bonne chose... Faut quelqu'un pour te surveiller, toi!" reprit-elle, taquine. "Elle t'embarque dans de folles aventures? Tu as déja combattu des pirates en sa compagnie pour sauver ton vaisseau? Elle te fait vivre à quatre-cent à l'heure?"

Une série de questions faisant un parallèle assez évident avec leur propre relation et destinées à la mettre sur la balance avec la nouvelle élue de Dranor. Mais pas seulement... Le taxi arrivant à destination et le contrebandier réfléchissant sans doute encore à la manière de répondre à cet interrogatoire sans la vexer, Zora passa à la vitesse supérieure. Elle glissa sa main derrière la nuque de l'homme avant de l'attirer à elle puis l'embrasser. Une "attaque" soudaine et étudiée qu'elle prolongea en mordillant doucement la lèvre inférieure du contrebandier avant de se reculer.

- "Et, surtout, est-ce qu'elle peut rivaliser avec ça? Est-ce qu'elle peut rivaliser avec moi?" murmura-t-elle alors que le véhicule s'arrêtait.

Le chauffeur, un sullustéen blanc, se tourna vers eux avec un certain empressement, soucieux d'empocher le prix de la course.

- "Ça fera vint-deux crédits, m'sieur dame... Tout rond!"

- "C'est monsieur qui régale!" répondit la jeune femme en activant l'ouverture de sa portière puis en sortant du véhicule. "J'ai entendu dire qu'il avait eu une chance d'enfer à la roulette!"

Après un sourire furtif à Dranor la jeune femme gravit les premières marches menant aux gradins avant de s'arrêter quelques mètres plus haut pour attendre le contrebandier...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Sam 9 Fév 2013 - 19:21

Ouvrant la vitre du taxi, le capitaine posât son bras métallique sur le rebord de la fenêtre, leur petite aventure s'était plutôt bien déroulé malgré quelques petites anicroches, à savoir quelques coups sur sa caboche. Zora avait raison, même si tout les deux avaient eu la poisse par le passé, cette fois ci la chance avait bien l'air de tourner en leur faveur. Regardant la jeune femme souriante assise à ses cotés, le contrebandier esquissât un sourire:

"Non en fait je crois que c'est toi la porte poisse, c'est pour ça que je t'ai donné mon porte bonheur, et visiblement ça marche plutôt pas mal!"

Le jeune homme s'était finalement détendu, reposant l'arrière de son crâne sur l'appuie tête, il regardât l'apprentie un instant. Malgré ce qui venait de se passer, il se sentait toujours aussi bien avec elle, bien que les années se soient passées avec une régularité affligeante.
Puis après lui avoir renvoyé un clin d’œil la jeune femme fit vagabonder son regard sur le paysage auréolé de néons, panneaux publicitaire géant et autres écrans vidéos arpentant les buildings en acier. Le son de la voix de la jeune femme le rappelât à la réalité de sa vie, elle le questionnait à présent sur sa Romy, était elle jalouse? Ne sachant trop pourquoi, une partie de lui l'espérait, la partie de lui qui n'attendait que cela, que tout reparte et s'embrase entre eux, comme au bon vieux temps.
Mais l'autre partie raisonnable de son être se battait sauvagement contre cette pression qui montait de nouveau en lui.

"Oui c'est bien ça, elle s'appelle Romy. Et je crois que le seul point commun qu'il y'à entre vous deux, c'est moi..."

Le jeune capitaine n'en dit pas plus, et cela avait sûrement indisposer Zora, il s'en doutait très bien. Pourquoi donc cherchait elle à le questionner sur elle de la sorte? Avait elle envie de rentrer en compétition avec la jeune femme blonde qui accompagnait à présent le contrebandier dans sa vie de tout les jours? Cette pensé fit naître un sentiment de malaise chez le jeune homme. Comment expliquer les choses à Zora, comment lui dire, que....L'apprentie posât ses doigts sur la nuque du capitaine et attirât ses lèvres contre les siennes, ce qui eu pour effet d'électriser le corps entier du pauvre capitaine, qui prit instinctivement la taille de la sith pour la rapprocher de lui. N'attendait il que cela? Dranor ne savait plus. Son esprit était embrouillé, il ne savait plus rien, ni même qui il était. Pourquoi donc avait il fallut qu'elle face cela? Les chose entre eux n'étaient elle pas déjà si compliquées avant qu'elle daigne reposer ses lèvres contre les siennes depuis tout ce temps? Comme toute réponse, Dranor ne parvint qu'à dire:

"Zora..."

Était-ce une invitation pour lui dire de ne pas recommencer? Ou était-ce tout simplement l'inverse? Le capitaine n'aurait pas su y répondre lui même. Le jeune homme n'eut pas le temps de se poser plus de questions, le taxi arrivât finalement à destination. Payant le conducteur sans lui laisser de pourboire (fallait tout de même pas abuser, Dranor n'était pas pingre loin s'en faut) le capitaine sortit du véhicule un peu sonné par ce qui venait de se passer, n'était ce pas à lui de faire tourner la tête des femmes et non l'inverse? Dans tout les cas c'était plus que déstabilisant...

Marchant ensuite tranquillement vers l'entrée des gradins menant à la piste de course de modules, le capitaine eu l'extrême amabilité de payer, une fois de plus.

"Punaise, toujours les même qui payent."

Deuxième édition.

"Et j'espère avoir autant de chances pour la course..."

S'acquittant de la somme, la jeune femme lui sourit, puis commençât à gravir les marches vers la tribune. Le contrebandier lui, restât en bas à la regarder quelques instants, les mains dans les poches. Elle était toujours la même, toujours légère comme une plume, avec ses cheveux long, et ses jolis yeux noisette. *Bon dieux qu'est ce qui m'arrive?* pensât Dranor alors qu'elle l'attendait, son sourire mutin toujours accroché aux lèvres. Puis de quelques bonds, gravissant les marches métalliques deux par deux, il la rejoint. Tout deux continuèrent à gravir la tribune, il fallait de trouver une bonne place, en haut, ils verraient sûrement mieux la course. Bousculant quelques spectateurs mécontents déjà assis, le couple se dirigeât vers le centre des gradins, il y avait quatre places de libre, ils pourraient donc prendre leurs aises et ne pas rester coincés comme des sardines de mon Calamari. Le contrebandier chassât la pensée de cette planète de son esprit, ne pas faire remonter d'autres souvenirs, il n'avait pas encore basculé vers le point de non retour, ce n'était pas le moment de le faire.

Regardant les stands ou s'affairaient les mécanos autour des modules de courses, le jeune homme regardait l'organisation de la course. Il était friand de mécanique, et de trucs qui faisaient vroum vroum, le capitaine était donc bon publique pour ce genre d'attractions populaire.
Levant la main en direction d'un vendeur de snacks parcourant les tribunes, le capitaine se prit un petit en cas, en proposant un également à sa compagne d'aventures, ou de mésaventures?


"Prends ce que tu veux, je suis plus à ça près..."


Alors que celle ci se prit un petit quelque chose à grignoter, le contrebandier la regardât, espérant qu'elle ne s'en rende pas trop compte. Ses yeux parcouraient les traits de son visage, le contour de ses lèvres , puis il descendit son regard sur sa poitri... Zora le regardât à son tour, et légèrement surpris de s'être fait remarquer le jeune homme bredouillât:

"Oui bon bref... C'est quoi ton plan foireux ce coup ci?"

Ce n'était pas le plan qui était le plus foireux dans tour ça, mais toute cette situation ambigüe...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Dim 10 Fév 2013 - 4:43


Zora se demanda si emmener Dranor à une course de fonceurs était une bonne idée. Ce dernier semblait captivé par l'agitation qui régnait dans les stands réservés à ces véhicules et la jeune femme en vint presque à redouter qu'il l'oublie pour se consacrer à cette passion typiquement masculine. Appréhension bien vite effacée lorsque le contrebandier attira d'un geste du bras l'attention d'un vendeur de snack, lui proposant ensuite de prendre ce qu'elle voulait. Les en-cas proposés semblaient plutôt appétissant mais le vendeur étant un Twi'lek...

- "Non merci, je passe! On ne sait jamais d'où ça vient ces cochonneries! Et c'est peut-être mieux, d'ailleurs quand on voit qui les vend!" refusa-t-elle en jetant un regard explicite au vendeur.

Celui-ci répliqua quelque chose dans sa langue chantante, certainement une insulte. Zora répliqua par un léger sourire qu'elle garda jusqu'à ce que le Twi'lek passe aux rangées supérieures. Lorsque le regard de Dranor se posa sur elle, l'apprentie fit d'abord semblant de ne pas l'avoir remarqué. Elle aimait cette façon qu'il avait de la regarder... Et même si elle ne pouvait pas voir les yeux azurs du contrebandier en cet instant, elle savait parfaitement que son regard était empli de tendresse, de désir et de souvenirs. L'apprentie feignit donc être concentrée sur ce qu'il se passait quelques rangs devant eux avant de relever les yeux vers le contrebandier... qui fit de même. Un sourire carnassier naquit sur les lèvres de la jeune femme alors qu'il tentait de faire oublier l'endroit où s'était posé son regard en lui demandant quel était son coup foireux cette fois-ci.

- "Est-ce que tu insinuerais que je ne peux pas me rendre à un endroit avec un... ami sans avoir forcément une idée tordue derrière la tête?" répliqua-t-elle sur un ton amusé. "Contrairement aux apparences, je ne passe pas mon temps à provoquer des incidents partout où je passe."

Inutile de lui dire que la personne qu'elle souhaitait tuer ne pilotait pas le speeder numéro cinq comme il aurait du le faire et que leur présence au stade était surtout motivée par le désir d'observer la cible. Zora était agacée par ce contretemps même s'il était largement compensé par le temps qu'elle pourrait alors passer avec Dranor. Sa réaction lorsqu'elle l'avait embrassé était restée trop vague pour qu'elle puisse savoir s'il avait apprécié ou, au contraire, désapprouvé. Ce dont elle était certaine, en revanche, c'est que ça l'avait chamboulé...

*Et toi alors? Tu es parfaitement indifférente peut-être?*

La jeune femme posa le regard sur la ligne de départ où les fonceurs s'alignaient sur deux rangées plus ou moins parallèles. Entre Dranor et elle il y avait un lien qu'elle ne pouvait plus nier. Des années s'étaient écoulées depuis leur dernière rencontre mais rien ne semblait avoir changé entre eux. Et la jeune femme était épuisée de devoir sans cesse se convaincre que leur histoire était une mauvaise idée alors que son instinct lui criait le contraire. Pourquoi ne pas laisser les choses aller, tout simplement, et voir ensuite?

- "Mais si ça te perturbe tant que ça je peux très bien échafauder un petit truc vite fait tu sais?" reprit-elle, taquine. "Le temps de trouver deux ou trois wookies bourrés et je t'organise une bataille dans les tribunes dont tu te souviendras!"

Elle lui décocha un clin d'oeil avant de se concentrer sur le datapad qu'on confiait à chaque spectateur à l'entrée du stade. Outre des informations dans toutes les langues et des images des participants, l'appareil offrait la possibilité de parier sur les concurrents. Après avoir observé rapidement les statistiques et les côtes des différents participant, Zora arrêta son choix sur l'un d'eux.

- "Je vais parier sur le numéro trois je crois... Il est plutôt bien noté et puis franchement je m'y connais tellement pas que je vois pas quoi faire d'autre!" dit-elle en pointant sur l'écran le seul pilote humain du circuit.

Une fois que Dranor lui eut donné quelques conseils, l'apprentie fit glisser ses doigts sur la main mécanique et gantée de l'homme. Un geste presque anodin mais empreint de douceur. Elle releva ensuite les yeux vers Dranor et lui adressa un léger sourire.

- "Sinon pour en en revenir à un aspect plus pratique; je dois tuer ta dulcinée ou tu ne me forceras pas à aller jusque là?"

Même si ces quelques mots avaient été prononcés sur le ton de la plaisanterie, ils étaient néanmoins parfaitement sérieux. Hors de question que quelqu'un vienne s'incruster entre elle et lui, même si dans les faits c'était plutôt elle qui jouait la fauteuse de trouble. Les fonceurs firent rugirent leurs moteurs avant de finalement s'élancer en trombe sur la piste après un rapide compte à rebours...
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Dim 10 Fév 2013 - 20:28

Regardant le sourire carnassier de la jeune femme après s’être fait minablement repérer alors qu'il observait de ses yeux dépareillés le décolleté de Zora, le capitaine se radossât au siège en plastique. Croisant les bras sur son torse, il tapotât du bout de ses doigts métalliques son biceps, avec une mine un brin renfrognée. Il s’était fait repérer comme un amateur, bonjour la discrétion ! Néanmoins ne s’arrêtant pas (en apparence du moins) sur la chose, la jeune apprentie sith lui répondit, se targuant de ne pas provoquer des incidents partout ou elle passait. Le capitaine dodelinât de la tête.

''Tu veux que je te dise ? Non... laisse tomber... J'ai des yeux pour voir... en deux fois que l'on s'est vu, je constate que les choses n’ont pas trop changées! Enfin... s'il te plais ne te force pas, je suis sur que les ennuis arriverons bien assez vite tout seuls...''

Le jeune homme laissât échapper un léger soupir, alors que sur la ligne de départ, les modules de courses s’alignaient les uns à coté des autres, faisant vrombir leur moteurs pour les faire monter en température en vu du départ imminent. Malgré la situation fortement ambiguë entre les deux jeunes gens, Dranor était content d’être à cette course, il en oubliait presque l'espace d'un instant pourquoi ils étaient ici. Cela aurait pu ressembler à un rencard normal. Dans le genre : Un homme normal et un femme normale qui venaient juste voir une course de modules pour le plaisir d’être simplement ensemble et de passer du bon temps ? Mais ce qui le chagrinait ou bien l'attirait, (c’était toujours très dur pour le contrebandier de l’évaluer) c’était que tout basculerait irrémédiablement encore une fois dans la violence et la mort. Soit, il était certain pour cette fois que c’était la meilleure chose à faire, il était évident aussi que ce genre de crimes ne pouvait pas rester impuni, Dranor était bien d'accord la dessus. La justice avait ses limites, et dans cette galaxie, il valait mieux faire justice sois même, au moins, on était sûr du résultat.
Prenant finalement un datapad qu'il avait placé sous son siège, Dranor analysait à présent les donnée sur les concurrents. Les véhicules, les coureurs, le panel était plutôt large étant donné qu'une vingtaine de pilotes était alignés sur la piste. Faisant des allez et retour de ses yeux dépareillés entre l’écran du datapad et la ligne de départ, le contrebandier jaugeait la meilleure opportunité de gagner des crédits. Zora voulait manifestement parier sur le numéro trois. Il avait une bonne cote, et c’était vrai qu'il s’était relativement bien placé depuis les dernières courses. Mais regardant les autres concurrents, le regard du capitaine s’arrêtât sur le numéro sept, c’était un outsider, et il avait remporté sa première victoire il n'y avait pas si longtemps, et surtout parce que son module de course était équipé de trois moteurs Pégasus, choix singulier ! Mais en y réfléchissant, ce n’était pas con du tout. Ses moteurs n'étaient pas taillés pour l'endurance, ils étaient réputés pour leur puissance mais également pour leur faible durée de vie. Cependant, avec un peu de finesses, et en économisant un peu le matériel, ce choix devait être payant. Montrant son écran à la sith, se rapprochant d'elle, pour lui stipuler qu'il allait visiblement parier pour le numéro sept, le Trandoshan. La jeune femme aux yeux noisette, passât lentement et doucement le bout de ses doigts sur la main artificielle gantée de cuire marron foncé du capitaine. Celui ci posât le datapad à coté de lui, oubliant un instant le vacarme de la course, les modules, les spectateurs. Leurs regard se croisèrent une nouvelle fois alors qu'elle remontât ses yeux de biche vers lui, il se passait vraiment quelque chose, c’était évident. Cela ne servait à rien de le nier, le contrebandier avait essayé de refouler ses sentiments renaissant, mais il était en train de succomber lentement une fois de plus à la jeune femme.

"Sinon pour en en revenir à un aspect plus pratique; je dois tuer ta dulcinée ou tu ne me forceras pas à aller jusque là?"

Alors que les fonceurs, prirent leur départ dans un vacarme retentissant, Dranor retirât sa main et reprit son datapad, même si Zora avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, il la connaissait. Elle n'avait pas changé, toujours prête à tuer de sang froid n'importe qui pour arriver à ses fins. Regardant la position du numéro sept sur le petit écran, le capitaine répondit un regard incisif à présent pointé vers la sith.

''Comment ose tu dire ça ? Laisse Romy en dehors de tout ça, elle ne t'a rien fait, c'est une femme bien ! Tu sais parfaitement ce qui est en train de se passer entre toi et moi ! Mais moi je marche pas dans des manipulations de la sorte. Ne t'avise pas de la toucher, c'est le conseil que je peux te donner. ''

Se levant pour regarder la course le contrebandier glissât un cigare à sa bouche et l’allumât. Le numéro trois et le numéro sept se tiraient la bourre sur la ligne droite. Dranor espérait avoir raison, espérait gagner, que le trandoshan, dépasse l'humain, et gagne la course. Et pour ce qui était de Zora ou Romy, le capitaine n’était pas plus avancé. Soufflant un nuage de fumé par le nez, un peu excédé par cette situation. Si Zora était resté avec lui tout les deux n'en seraient pas là. Puis, attendant que le peloton passe et que le bruit des moteurs retombe, Dranor, ne regardant pas la jeune femme lui demandât :

''J'ai envie de construire quelque chose Zora, avoir des enfants, une femme. Je veux juste être heureux. Bien sur que j'ai toujours des sentiments pour toi....mais....''

Tirant une nouvelle bouffée sur son cigare, il tournât la tête vers elle et vissât son regard dans le sien, lui caressant doucement la joue de sa paume ouverte, rajoutant :

''.....A cause de cette situation...J'ai l'impression de devenir complètement marteau... ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 11 Fév 2013 - 3:57


Dranor ne goûta pas à sa remarque, c'est le moins que l'on puisse dire. Zora s'était attendue à ce qu'il proteste avec moins de véhémence ou lui réponde quelque chose sur le même ton de plaisanterie qu'elle. Mais le contrebandier en savait suffisamment sur elle pour comprendre que le danger était réel. Et il le prouva en retirant vivement sa main et en reprenant son datapad...

Le ton qu'il employa ensuite pour mettre les choses au clair en ce qui concernait Romy était on ne peut plus équivoque. Il était hors de question qu'elle tente quoi que ce soit au risque de se mettre Dranor à dos. Ce qui était exactement l'inverse du but recherché. La jeune femme ravala la remarque acerbe qui lui brûlait les lèvres, se forçant à rester silencieuse devant l'évidence. Si le contrebandier avait des sentiments pour elle, il en avait également pour cette femme. Et la partie n'était de loin pas gagnée...

- "Ho très bien, ça va..." répondit-elle enfin, conciliante. "De toute façon j'ai mieux à faire, je t'assure! Tu n'as pas à te faire de soucis pour elle!"

*Du moins, pas dans l'immédiat...* se retint-elle d'ajouter.

Elle l'observa allumer son cigare avec une légère appréhension avant qu'il ne reprenne, arguant qu'il voulait construire quelque chose et avoir des enfants, une femme. La vision parfaite du couple idéal en somme. Il confirma ensuite qu'il avait des sentiments pour elle, ce qui arracha un sourire à l'apprentie, avant de marquer une nouvelle pause puis lui avouer qu'il avait l'impression de devenir cinglé. Zora savoura un instant la caresse de sa main sur son visage avant de plonger son regard dans les yeux azurés du capitaine.

- "On le serait à moins, tu sais?" répondit-elle doucement. "En même temps je dois bien avouer que j'ai de la peine à compatir même si je suis en grande partie responsable de ce qui t'arrive. J'imagine bien à quel point devoir faire un choix entre deux femmes est compliqué..."

Un sourire confirma qu'elle plaisantait, la jeune femme ne sachant pas vraiment que faire d'autre. Elle ne serait de toute façon pas impartiale et si ça ne tenait qu'à elle le choix serait vite fait. L'idée de se débarrasser de sa rivale pour l'aider dans son dilemme était toujours très tentante...

- "Mais si tu veux mon avis, tu devrais me choisir!" lui glissa-t-elle au creux de l'oreille, taquine, avant de lui mordiller brièvement le lob. "Je suis un peu ton ange gardien après tout..."

Ce qui n'était pas tout à fait exact: Dranor lui avait sans doute sauvé la mise plus de fois qu'elle. Mais ce n'était peut-être pas judicieux de le lui faire remarquer alors qu'elle essayait justement de vanter ses atouts. Elle reprit son sérieux et laissa son regard vagabonder sur les fonceurs sans vraiment se rendre compte que le pilote sur lequel elle avait parié et la favori de Dranor étaient aux coudes à coudes.

- "Pour en revenir à tes désirs pour l'avenir... Franchement, tu sais, je ne peux rien te promettre, surtout en ce qui concerne les enfants! Je ne suis même pas certaine de pouvoir concilier mon apprentissage avec toi... Ce que je sais, en revanche, c'est que j'ai très envie d'essayer et de voir où ça nous mènera!" reprit-elle avant de marquer une courte pause. "Pour le reste, ça ne dépend que de toi..."

Les pilotes entamaient le dernier tour de piste et Zora suivit enfin plus assidument leur course sans toutefois y trouver un réel intérêt. Elle encouragea mentalement le numéro trois pour qu'il arrive à se débarrasser du fonceur du numéro sept. Elle réfléchit déjà à la remarque qu'elle allait pouvoir faire à Dranor si jamais elle remportait leur "duel" sur les paris. Mais il restait encore quelques minutes avant de pouvoir fêter sa victoire. Du moins, si tout se passait bien...

Décidant d'occuper ce temps de la seule façon adéquate, Zora joignit une deuxième fois ses lèvres au contrebandier avec douceur puis plus de fougue. Ses bras s'enroulèrent autours des épaules de l'homme alors qu'elle l'attirait à lui dans une étreinte passionnée. Elle rompit pourtant brutalement le baiser avant de se redresser sur sa chaise, les sens en alerte.

- "Quelque chose ne tourne pas rond! Il... Il va se passer quelque chose!" expliqua-t-elle, soucieuse.

Les avertissements que la Force vous envoyait parfois n'étaient pas à prendre à la légère, elle le savait. Elle sentait que quelque chose allait se produire sans toutefois arriver à dire précisément quoi. Ce qui était certain, c'est qu'ils étaient en danger. Restait encore à savoir pourquoi...

Les fonceurs réapparurent enfin, fonçant en ligne droite vers la ligne d'arrivée. Les numéros trois et sept se livraient toujours un duel, leurs moteurs entrant en contact à de nombreuses reprises. Les chocs s'enchainèrent, aucun des deux concurrents ne souhaitant laisser la place à l'autre, quitte à jouer à ce jeu dangereux. Et ce qui devait arriver, arriva... Un choc plus violent que les autres rompit le champ d'attraction maintenant les moteurs du concurrent de Dranor en place. Les trois puissants modèles Pégasus, libérés de leurs entraves, partirent chacun dans une direction différente. L'un d'eux écrasa littéralement le cockpit du pilote numéro trois tandis que les deux autres se dirigèrent vers les stands situés sous les gradins. Une explosion en chaîne se répercuta dans les cavités, enflammant le carburant y étant stocké et faisant trembler les gradins. Le permabéton se lacéra et l'édifice vacilla un bref instant dans un bruit sourd alors que la panique s'emparait de la foule. Les se précipitèrent vers les issues de secours, hurlant et piétinant parfois ceux qui avaient eut la malchance de tomber au sol...

Mais le pire était encore à venir. Le fonceur numéro trois, trainant la carcasse de sa nacelle, rebondit plusieurs fois sur le mur opposé avant de rebondit sur des débris sur la piste, fonçant droit dans les gradins. Il rebondit lourdement sur les rangées inférieurs, se disloquant dans une épaisse fumée noir et un nuage de flamme et emportant au passage quelques spectateurs sur son passage. L'élan de la masse de métal à peine brisé, la carcasse du fonceur poursuivit sa route. Droit sur Dranor et Zora...

Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Lun 11 Fév 2013 - 22:13

Si Zora trouvait que choisir entre deux femmes merveilleuses était difficile, elle était encore à un millier de parsecs de la vérité. Le capitaine se retrouvait dans la pire des situations amoureuse qu'il avait vécut jusqu'ici. Tout pour lui c'était toujours plus ou moins clair, quand le capitaine aimait quelqu'un cela de savait, mais que faire alors que son cœur balançait entre deux jeunes femmes au caractère foncièrement différent? Devait il faire souffrir Zora pour Romy ou inversement? ou peut être s'enfuir? Non, fuir les problèmes n'arrangerait probablement rien. Et puis merde! Ce n'était pas dans ses habitudes d'être un lâche. Le moment venu, le contrebandier prendrait ses responsabilités, mais cela ferait du mal, c'était certain, pour l'une comme pour l'autre.
Mais pour l'avenir, il était évident que Zora ne pouvait lui promettre quoi que ce soit, comment pouvait il en être autrement? "Essayer". Était-ce vraiment cela que souhaitait le capitaine? Essayer en étant sur de rien, vivre dans l'inconnu, n'était-ce pas cela qu'attendait finalement le capitaine au fond de lui même? N'était il pas taillé, façonné pour vivre une vie sans savoir ce dont serait fait le lendemain? Peut être que si finalement. Pouvait il espérer fonder une famille dans ces conditions? Les paroles de siithia la jedi, vinrent raisonner dans sa son esprit, comme sorties du passé. Elle avait finalement eu raison sur toute la ligne cette satané jedi en bure noire, sa vie ne serait drastiquement pas de la façon simplette dont il avait cru l'imaginer.

"Pour le reste ça ne dépends que de toi..."

Ces mots ébranlèrent le capitaine jusqu'à sa plus intime pensée, sa volonté semblait lentement s'écrouler sous les paroles et les regards de la jeune femme aux yeux noisette. Alors que celle ci de jetât littéralement une nouvelle fois de plus sur ses lèvres, l'enlaçant dans ses bras, le contrebandier vit passer le point de non retour sous son nez, à présent, il était trop tard, la limite avait été franchie, et pour de bon...
Le jeune homme l'enlaçant, il se laissât aller, retrouvant celle qu'il avait abandonné sur le quai de la station du système Makem Te presque trois ans plus tôt. Dranor la serrait contre lui, d'une force phénoménale, en oubliant la course, le pari et le pronostique qu'il avait fait avec elle. Comme ses lèvres étaient douce, et son parfum léger, à chaque caresses il semblait la redécouvrir un peu plus sous ses doigts. Puis finalement elle brisât prématurément leur étreinte. Soucieuse, les sens en alerte, selon elle quelque chose allait se produire. Ça c'était certain qu'avec Romy, quelque chose allait se produire.. Mais ce n'était manifestement pas cela qui la dérangeait. Elle semblait mal à l'aise et, portant son regard sur la piste de course, l'accident arrivât. La bataille acharnée se livrant les deux pilote fut fatale, les moteurs Pégasus du numéro trois furent éjectés en dehors des limiteurs gravitationnels, faisant exploser en chaîne les réservoirs de carburant des stands. De grosses explosions vertes secouèrent l'édifice creusant la tribune qui se zébra. Le capitaine sonné par ce qu'il voyait eut juste le temps de laisser échapper de ses lèvres encore humide du contact d'avec celles de Zora:

"Quel con... Mon pari..."

Une nouvelle explosion se produisit, catapultant le cockpit du numéro trois tout droit vers le couple. Incrédule, et presque figé d'effroi le jeune homme n'eut que le temps de se jeter quelques mètres plus loin embarquant la jeune femme au passage. Alors que dans un fracas métallique, la cabine vint écraser plusieurs spectateurs mon réactif et, alors qu'une explosion du au moteur encastré dans le cockpit vint secouer l'endroit ou ils étaient auparavant. Les projetant quelques mètres plus loin, dans les chaises en plastifibre. Tenant toujours Zora dans ses bras, le capitaine vit atterrir autours de lui quelques membres arrachés et ensanglanté autour deux.

"Des explosions vertes... Des gens qui volent dans tout les sens... Mais bordel! Qu'est ce qui se passe ici?"

Alors que tout le monde courait autour d'eux les bousculant, Dranor s'enquit quelque peu inquiet de la santé de l'apprentie dont il tâtât un peu le corps, malgré le feu qui commençait à se répandre ainsi que l'odeur nauséabonde des corps calcinés des spectateurs.

"Ça va? Tu as rien de cassé? Faut pas s'attarder la! Allez ma belle on fiche le camp!''

Prenant sa main dans la sienne, il était à présent temps de déguerpir vitesse grand V. Poussant quelques personnes affolées, se frayant difficilement un chemin, le jeune homme se surpris à penser que la boucle était bouclé, les emmerdes recommençaient, était ce le fruit du hasard? Quand le couple était ensemble, c'était tout sauf banale, que ce soit lors d'une étreinte intime ou lors d'une course de modules... Mais bon dieu, qu'il aimait vivre à mille à l'heure à ses cotés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mar 12 Fév 2013 - 4:26


Zora se laissa entraîner par Dranor hors du trajet de l'habitacle de pilotage. Malgré la vitesse de projectile, la jeune femme pu sentir la chaleur ardente qui s'en dégageait et ferma instinctivement les yeux tout en s’agrippant aussi fort qu'elle le pouvait au contrebandier. Des morceaux de chairs et des membres parfaitement reconnaissables tombèrent près d'eux alors que l'odeur violente du carburant envahissait la zone. L'apprentie du attendre quelques secondes pour que l'affreux bourdonnement dans ses oreilles ne cesse et que sa vision ne s'affine.

Elle se passa une main sur sa joue pour se débarrasser de la suie qui y avait prit place alors que Dranor commentait la scène avant de demander ce qu'il se passait ici. Zora se redressa un peu et lui décocha l'un des sourires dont elle avait le secret.

- "Quoi? T'as jamais entendu parler du coup de foudre?" lui glissa-t-elle d'une voix un peu enrouée. "Je t'avoue que ce n'est pas non plus l'idée que je m'en faisais..."

Elle roula sur le côté pour laisser Dranor se relever et grimaça lorsqu'il posa ses mains au niveau de ses côtes en s'enquérant de son état.

- "Une ou deux côtes cassées je pense..." souffla-t-elle en réponse. "Mais ce n'est pas un problème!"

Elle saisit la main qu'il lui tendait avant de se relever, tentant de mettre de côté sa douleur. La jeune femme pourrait se guérir dès qu'elle trouverait une forme de vie et, surtout, qu'elle ait retrouvé complètement ses esprits. Étant encore sonnée même si elle tenait tant bien que mal debout, l'apprentie n'avait pas la concentration suffisante pour utiliser ce pouvoir obscur. Elle se laissa donc guider tant bien que mal par Dranor, faisant son possible pour ne pas trébucher sur les débris jonchant les gradins, sauter par dessus les multiples foyers de flammes ou éviter les gens en panique.

Malgré toute sa bonne volonté, le corps de la jeune femme reprit ses droits. Essoufflée, chaque respiration éveillant une douleur lancinante, elle se pencha en avant et joignit ses mains à ses genoux. Elle reprit son souffle et leva les yeux vers son compagnon.

- "Deux secondes! Il faut.. Il faut que je trouve quelqu'un..." souffla-t-elle à mi-voix.

Elle parcourut du regard les alentours, cherchant un groupe de survivants passant suffisamment près d'elle pour qu'elle puisse agir. Se forçant avec difficulté à atteindre le niveau de concentration nécessaire, l'apprentie tendit le bras vers un bothan à la fourrure crème qui les frôla. Un filin écarlate jaillit du dos du non-humain jusqu'à la paume de l'apprentie, lui insufflant l'énergie vitale nécessaire pour sa guérison. Elle prit ce qu'il lui fallait et concentra l'énergie dans ses côtes cassées. Elle sentit les os se ressouder tandis qu'une douce euphorie l'envahissait comme à chaque fois qu'elle usait de ce don...

- "Parfait!" fit-elle en se redressant, en bien meilleur forme. "On peut y aller!"

Elle sonda le contrebandier avec la Force pour s'assurer qu'il allait bien - ou, du moins, qu'il n'était pas blessé - avant de glisser à nouveau sa main dans la sienne, soulagée. Malgré la puissance de l'impact et la violence des explosions, ils s'en tiraient plutôt bien même s'il leur fallait s'échapper encore des gradins. L'incendie progressait rapidement et déja des flammes s'élevaient des couloirs d'accès. Ils risquaient de finir rapidement brûlés vif ou encore d'être ensevelis sous les décombres si l'édifice s'affaissait. Mais il y avait au moins un point positif dans tout ça...

- "En fait!" reprit-elle d'un air amusé. "C'est pas pour dire mais j'ai gagné! Ce n'était peut-être pas de manière conventionnelle, je te l'accorde, mais le fonceur numéro trois a bien franchi la ligne en premier!"

Ça pouvait sembler parfaitement décalé de dire ce genre de chose vu leur situation mais elle n'allait quand même pas se priver de le lui faire remarquer. Elle conclut par un sourire taquin avant qu'ils ne marquant une courte pause pour évaluer la situation. Le feu englobait la base des gradins et semblait remonter, alimenté par les litres de carburant des hangars. Ils étaient pris au piège des flammes et toujours aucun signe d'éventuels combattants du feu. Foutue planète...

*Qu'est-ce-que...?* s'étonna-t-elle, son attention attirée par un coin des gradin et une masse métallique.

Zora désigna le speeder décapotable au contrebandier. Il était posé sur une petite plate-forme annexe aux gradins et directement relié aux loges VIP. Son propriétaire tentait de le mettre en marche et malgré quelques essais infructueux du à la panique, il n'allait sans doute pas tarder à y parvenir.

- "C'est notre porte de sortie! On ne peut pas le laisser filer!" glissa-t-elle à Dranor avant de se mettre à courir en direction du véhicule.
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Mer 13 Fév 2013 - 19:40

A la vue de la grimace et au dires de la jeune femme, elle semblait avoir une ou deux cotes de fracturées. Le capitaine l'imaginait déjà aspirer la vitalité d'une pauvre victime, mais il se refusa à réfléchir à cela. Cependant ce qui devait arriver arrivât un Bothan passant près d'elle fut frappé par ses pouvoirs démoniaques. Bon sang, elle était vraiment devenue encore pire qu'avant! Ou allait l'univers si pour deux cotes cassées on faisait cela? D'un air réprobateur, le jeune capitaine la regarda alors qu'elle paraissait se porter de nouveau comme un charme. Qu'il l'aimait oui, mais qu'il pouvait arriver à la détester lorsqu'elle faisait des choses de la sorte. Sii'thïa la jedi qu'il avait transporté par le passé avait une nouvelle fois raison, et cela le frustrait au plus haut point, ne pouvait il donc pas avoir raison sur quelque chose? ou se berçait-il totalement d'illusions? La deuxième hypothèse semblait la plus probable aux yeux du pilote.

"Mais merde! T'arrête à la fin avec tes trucs de sorcière!? Il t'a rien fait non plus ce pauvre Gus!"

Bouh la vilaine! Essuyant un filet de sang qui coulait de son front, probablement dû à une légère coupure au cuir chevelus durant sa chute dans les chaises des gradins. Le capitaine regardât sa main et pestât de plus belle alors que tout deux joignirent de nouveau instinctivement leurs mains cherchant à échapper au feu dévorant les tribunes. L'heure était cependant aussi venue de régler un problème majeur: qui avait gagné son pari? Zora se targua d'avoir gagné, pronostiquant sur le numéro trois, mais Dranor ne voyait pas du tout les choses sous cet angle:

"Tu rêve ou quoi ma jolie? Si tu avais bien regardé tu aurais remarqué que le moteur tribord du numéro sept à passé la ligne d'arrivée avant l'autre!"

Bon dans l'absolue des choses, ceci était totalement faux mais bon, un coup de bluff ça ne faisait jamais de mal! Le capitaine répondît à Zora, affichant un sourire tout aussi taquin. Continuant de courir et sautant par dessus les chaises des gradins dévorés par les flammes, le duo s’arrêtât finalement pour trouver une issue favorable.
Après un instant de flottement, ce fût l'apprentie qui repérât un speeder, décapotable en plus, la grande classe! Autant taper dans le luxe, y'avait pas de ptits plaisirs...

"Bien vu! Mais cette fois...on le tue pas ..."

Lui glissât rapidement le contrebandier d'un air entendu, Zora elle, se contentât de lever une fois de plus les yeux au ciel. Elle devait sûrement le trouver un peu trop altruiste à son goût, mais qu'importe, la vie était parfois bien trop précieuse pour que l'on la brise ainsi.
Le couple courut donc en direction du speeder. Le contrebandier attrapât le conducteur toujours affairé sur le démarreur et le tira par dessus la portière, le sortant du véhicule.

"Allez dégage trou duc'!"

Envoyât le capitaine. L'homme déjà paniqué par le feu et les explosions, ne résista pas l'espace d'un instant alors qu'il s'affala sur le sol métallique de la petite air d'atterrissage. Il déguerpit très vite en prenant ses jambes à son cou, tentant sa chance vers une autre issue.
L'apprentie quand à elle, avait prit les commandes commençant à s'exciter elle aussi sur le démarreur.
Dranor, les bras croisés à coté de la portière la regardât faire et ajoutât:

"Oula attends deux secondes toi... Enlève tes petites fesses de souris de là! JE m'en occupe..."

L'écoutant pester et lui laisser la place, le jeune homme remontât son col dans un geste montrant sa classitude ultime et s'assit au commandes. Tournant doucement la clef sur le contact du démarreur, le speeder vrombit doucement et s'éleva lentement au dessus du sol. La regardant lever les yeux au ciel, sous ce flagrant succès, le contrebandier cru utile d'ajouter levant un peu le nez dans un air de supériorité évidente:

"C'est un Strider de chez Aratech... Ça sert a rien de s'exciter sur le contact, faut y aller doucement ..."

Ha qu'il était chieur parfois ce capitaine! Mais , la regardant une seconde alors que la structure métallique des gradins était en train de s'affaisser, le contrebandier de jetât sur les lèvres de la jeune femme, lui envoyant un baiser enflammé et emprunt de passion avant de décoller, quittant l'air d'atterrissage qui s’effondrât quelques secondes plus tard sous eux. S'éloignant des explosions, le jeune homme glissât sa main dans celle de la sith, entrelaçant ses doigts avec les siens, alors qu'il glissa de nouveau son regard dépareillé dans ses joli yeux noisette.

"Je t'aime Zora... Et c'est avec toi que...que j'ai envie d'être."

Se contentât-il simplement de dire alors qu'il vira en direction de l'air d'atterrissage VIP. Il était évident qu'à présent il avait fait son choix. La vie, la sienne en particulier, était souvent étrange, mais au fond de lui , le contrebandier avait fait le bon choix. Certes pas le plus facile, mais pour lui c'était le bon choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Ven 15 Fév 2013 - 3:43


Zora laissa donc Dranor se charger du chauffeur et prit directement place aux commandes du speeder. Elle tenta plusieurs fois de mettre le contact sans obtenir de résultats jusqu'à ce que le contrebandier prenne les choses en main. Elle s'exécuta en lui décochant un regard irrité, n'appréciant pas vraiment de se faire reléguer si vite au rang de passagère même si c'était la meilleure solution.

- "Ouais vas-y! Épate-moi..." lâcha-t-elle en levant les yeux au ciel.

L'apprentie observa le contrebandier relever son col avec un léger sourire, se disant qu'il restait toujours le même malgré la diversité des situations dans lesquelles ils se trouvaient. Elle espéra secrètement que le speeder refuserait de s'allumer, ne serait-ce que pour pouvoir se moquer de lui. Mais le véhicule laissa échapper un doux vrombissement avant de s'élever dans les airs, parfaitement docile. Fidèle à lui même, Dranor montra sa supériorité dans le domaine en nommant leur modèle de speeder puis en expliquant de quelle manière il fallait l'allumer.

- "Ho oui, c'est évident..." répondit-elle, agacée. "Où avais-je la tête? Je m'en souviendrai la prochaine fois que je voudrai conduire un de ces... trucs!"

La technologie et elle, ça faisait deux. Ho bien sur elle savait se servir de la plupart des engins usuels sans pour autant comprendre comment ils fonctionnaient. Une carence évidence dans ses connaissances qu'elle devrait songer à combler l'un de ces jours. Mais même si elle en était parfaitement consciente, elle n'appréciait pas particulièrement qu'on le lui fasse remarquer. Même s'il cela venait de Dranor...

Il lui décocha un regard équivoque avant de se pencher vers elle, joignant ses lèvres aux siennes en un baiser passionné tandis que la structure metallique des gradins s'affaissait, soulevant des gerbes de flammes énormes et engloutissant les malchanceux n'ayant pas pu s'échapper de ce piège. Pour un peu on aurait pu croire que cette scène était tirée d'un holofilm d'action avec le héros embrassant sa dulcinée à la fin avec en fond des explosions en série. Cette comparaison amusa la jeune femme tandis qu'elle savourait le contact des lèvres de son compagnon sur les siennes...

Il fit ensuite prendre de la vitesse au speeder pour les éloigner de la zone dangereuse. C'est ce moment qu'il choisit pour lui dire qu'il l'aimait et que c'était avec elle qu'il voulait être. Zora l'observa avec une certaine incrédulité, se demandant si c'était encore l'une de ses plaisanteries ou s'il était réellement sérieux. L'éclat des yeux du jeune homme confirma cependant la seconde hypothèse. Plus qu'un simple "je t'aime", il semblait avoir fait son choix. Et, pour son plus grand plaisir, il s'agissait d'elle...

Elle se fendit d'un sourire éclatant à son attention tout en raffermissant sa prise sur la main du contrebandier, la caressant instinctivement de son pouce. L'apprentie avait les mêmes sentiments à son encontre. Pourtant même si c'était parfaitement clair dans son esprit, le dire se révéla plus difficile qu'elle ne s'y était attendu. La jeune humaine ressentait une certaine appréhension à l'idée de se livrer ainsi à son compagnon, comme si avouer son amour revenait à perdre l'intérêt qu'il avait pour elle. Après tout, était-ce elle qui lui plaisait où la perspective de pouvoir la séduire à nouveau?

*T'es plutôt mal placée pour penser à ce genre de chose après le coup que tu lui as fait dans le taxi...* songea-t-elle.

Zora se contenta donc d’acquiescer avant de porter son attention sur des ambulances et des camions-speeders des pompiers qui volaient dans la direction inverse à la leur, vers les gradins. Quelques secondes s'écoulèrent avant que la jeune femme ne tourne finalement le regard une nouvelle fois vers le séduisant jeune homme.

- "Je... t'aime aussi..." reprit-elle à mi-voix. "Mais je te préviens, Darinson! Je ne suis pas le genre de femme qui partage! Donc tu as intérêt à filer droit mon gaillard!"

Elle termina par un sourire amusé pour montrer que ce n'était en aucun cas une accusation. Elle avait confiance en lui même si elle savait que c'était un luxe qu'elle s'accordait. Dans cette galaxie, ce genre de faiblesse se retournait bien assez vite contre vous. Pourtant son choix était fait: pour le meilleur et - sans doute - pour le pire, elle serait sienne. Avec toutes les conséquences que cela impliquait...

A vrai dire elle se demandait toujours comment elle allait pouvoir concilier son désir de maîtriser la puissance du côté obscur avec le contrebandier. Mais, pour l'heure, elle n'avait pas envie d'y songer. Elle aurait le temps de se pencher sur la question en retournant sur Dromund Kaas. Mais une chose lui semblait malgré tout évidente: il était hors de question que la Dame Noire ne l'apprenne. Sans quoi, elle risquait bien de s'en prendre à Dranor...

- "Bon.. Vu comme les chose sont parties je vais repousser mon départ de Nar Shaddaa jusqu'à demain matin..." poursuivit-elle. "Qu'est-ce que tu dirais de trouver un hôtel sympa? L'une des stations de défense golan a été transformée en hôtel si mes souvenirs sont bons! C'est parfait pour échapper à l'agitation de cette planète et avoir un peu de calme, tu en penses quoi?"

Zora n'estima pas utile de préciser que ce serait à lui de mettre la main au porte-monnaie une nouvelle fois et que les prix de l'établissement en question étaient sans doute onéreux. Pourquoi gâcher leur soirée avec ce genre de "détails"?

- "En parlant d'agitation..." souffla-t-elle. "On a un speeder de la police aux fesses!"

En effet, un speeder blanc et noir venait de les prendre en chasse, toutes sirènes hurlantes. Zora l'observa un instant dans le rétroviseur avant de jeter un regard à son contrebandier d'amant.

- "Inutile de préciser, j'imagine, qu'ils ne doivent pas nous mettre la main dessus?" dit-elle avec un léger sourire.

Elle se cala dans son siège tout en clippant sa ceinture de sécurité....
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 590
Âge du perso : 35 ans
Race : Humain
Binôme : Nuray

Feuille de personnage
Activité actuelle: Corsaire et mange de la barbapapa
HP:
31/77  (31/77)
PF:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   Sam 16 Fév 2013 - 9:27

Jetant un coup d’œil par dessus son épaule Dranor regardait la structure s'effondrer, ça avait vraiment été moins une... C’était peut être cela qu'il appréciait avec Zora, c’était toujours moins une..

''…...tu as intérêt à filer droit mon gaillard! ''

Le capitaine la regarda, un instant, mais même si elle essayait de faire passer cela avec une note d'humour, Zora devait cependant être très sérieuse. De toutes façons le pilote l'avait déjà vu à l’œuvre, elle savait être intraitable, ça c’était le moins que l'on puisse dire... Néanmoins cela n’inquiétât pas le jeune homme. C’était avec elle qu'il voulait être ou du moins, passer le plus de temps possible . Car dans le fond il se doutait bien, à son grand regret d'ailleurs , que leur vie à deux ressemblerait à tout sauf à une vrai vie de couple... Enfin il y avait réfléchit, arrivant à la conclusion inéluctable : si c’était la seule façon de pouvoir rester avec elle, une minute, une heure, ou une journée, par ci par là, ça n'avait pas de prix pour être avec une femme comme elle. Opinant à ses dires d'un léger signe de tête, il laisser échapper un léger :

''T'en fais pas avec ça va. Je t'ai laissé m’échapper une fois, mais maintenant c'est tout simplement hors de question !''

comme seule réponse, mais c’était tout à fait honnête de sa part. Il l'aimait, ni plus ni moins. La perspective de passer un peu de temps dans un hôtel -Dranor n'étant pas dupe, en général ce n’était pas les femmes qui payaient l’hôtel...- le fit sourire un peu, le bon vieux temps, le bon vieux temps... Mais au moins ses gains légèrement illicite du casino, leur permettrait sûrement de passer un bon moment à deux. De toutes façons, ils n'arriveraient peut être pas à se revoir avant un moment, alors pourquoi regarder à la dépense ? Cela ne serait peut être qu'une nuit, mais ça serait leur nuit, et la grande classe, à n'en pas douter! Lui adressant un sourire malicieux, le contrebandier la regarda un instant de ses yeux dépareillés, l'idée était séduisante, et il ne manqua pas de lui faire remarquer :

''Je crois que c'est une excellente idée, et puis je suis persuadé que tout les deux, on à plein de choses à se raconter ! Peu être qu'un jacuzzi avec un bon petit verre ou un truc du genre ça pourrait aider non ?''

Leur belle perspective de soirée tournât plutôt court, la jeune femme lui faisant remarquer qu'ils était tout deux poursuivit par un speeder des forces de polices. Soupirant bruyamment et secouant la tête le jeune homme appuya sur l'accélérateur, lançant leur véhicule dans une course poursuite improvisée. S’éloignant à pleine vitesse des décombres encore fumant du champ de courses. Dranor semblait un peu amusé par cette situation. Se tournant rapidement vers Zora il ne trouva rien de mieux à dire que :

''Tu sais le pire dans tout ça ma belle ?''

Il éclatât de rire alors qu'elle lui répondit négativement d'un léger mouvement de la tête.

''C'est que ce coup ci on y est pour rien, on à rien fait... mis à part piquer un speeder décapotable ! Et encore... mais je commence à me demander si on est pas maudit, ou une connerie de la sorte ! Enfin... on va gérer ça, ils mettrons pas la mains sur nous! Sors le vomibag parce que ça va secouer un chouilla...''

Commencent à raser les bâtiments, le capitaine lança le véhicule décapotable dans des manœuvres quelques peu osées. Il était dans son élément et honnêtement s'en amusait beaucoup, et puis de toutes façons il n'y avait qu'un spee....Deux speeder... le premier véhicule des forces de l'ordre fut rejoint par un deuxième qui remontât à sa hauteur . La situation allait une nouvelle fois devenir hors de contrôle, mais c’était peut être ça que le couple aimait, vivre à mille à l'heure ! Continuant une course poursuite effrénée dans la ville, slalomant entre les immeubles, et barges de Hutt, le Strider Aratech en avait sous le capot, le capitaine le repoussant dans ses derniers retranchements. Comment semer ces deux enfoirés ? Alors qu'à présent devant leur refus d’obtempérer, ils leur tiraient dessus avec des blasters... Les tirs rebondissaient sur les façades des bâtiments alors que le pilote de Tatooine esquivait du mieux qu'il pouvait. Sortant le blaster de son holster de cuisse il le tendit à Zora :

''Tien ! Moi je suis bon pour le pilotage, mais pour ça, tu t'en sortiras sûrement beaucoup mieux que moi ! ''

Lui souriant la jeune femme prit le pistolet commençant à rendre la monnaie de leur pièce au policiers, ça allait les occuper un moment, du moins le temps que Dranor trouve comment les semer. Tournant autour d'un immense bâtiment en construction, entre deux échanges de tirs d'armes énergétiques. Le contrebandier observait la configuration de leur hypothétique porte de sortie . Si ils arrivaient à faire tomber la grue métallique à l'entrée de la structure juste après leur passage, il causeraient peut être la perte des deux véhicules et dans le meilleur des cas ils arriveraient à les semer. Se tournant un peu vers sa compagne de galères il lui glissât rapidement d'un signe de la main vers la grue :

''Zora ? Tu arriverais à fait s’écrouler la grue jaune à notre passage ? Si on arrive à traverser le bâtiment en construction, y'a peut être moyen de leur faire perdre notre trace. Fait comme tu peux je compte sur toi ! On va refaire le tour du bâtiment et quand tu es prête tu me dis, on fonce à l’intérieur !''

Lui adressant un clin d’œil et un sourire amoureux, le capitaine rajouta finalement :

''C'est repartit pas vrai ? Comme au bon vieux temps !''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

T'as plutôt bonne mine! [Pv Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Nar Shaddaa-