La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Lun 7 Jan 2013 - 11:31

"Roooh ! Tu n'es pas drôle. Arrête ça, on était pas si mal tous les deux. Et j'ai encore plein d'idées de jeux. Tu vas voir, on va bien s'amuser tous les deux."

Le débit était rapide, le ton, hystérique, et la voix, à la fois dérangeante et hypnotique. Son propriétaire ? Guère plus que le reflet de ce qu'il fut sur la surface d'un fond d'égout. Ses yeux, aux iris d'un noir terne, éteint, étaient plus qu'ouverts, écarquillés, par la démence autant que par le manque de sommeil. Son visage, creusé par la faim et la fatigue, semblait n'être que douleur, si ce n'était sa bouche, déformée en un sourire à la mesure de son esprit malade, déchirant son visage, plus proche de la balafre que de la grimace.

"LA FERME ! J'ai trouvé ! Ouiiii... j'ai trouvé... sauvés... débarrassé de toi... libre.... ouiii jaitrouvéjaitrouvéjaitrouvéjaitrouvé..."

Et celui-là n'était pas en meilleur état. Sa peau, terne, grisâtre. Son corps maigre, affaibli. Lui qui avait été un guerrier habile et puissant, était affaiblit, amaigrit par un périple trop long. Ses cheveux, crinière d'un vert éclatant par le passé, n'étaient désormais que filasse noire et parsemés. Sa bure, une loque tout au plus, pendait sur son corps devenu trop maigre. Il était comme écorché, les nerfs à vif.

Deux êtres qui partageaient une silhouette, mais que tout opposait. L'un à la folie flagrante, porteur d'anarchie, de mort et de chaos. L'autre, chancelant au bord du gouffre, n'était sauvé que par les idéaux qu'il servait, un fervent chevalier Jedi à la merci d'un seigneur Sith qui se refusait à le tuer, préférant se jouer de son esprit. Tous deux perdu dans l'infini de l'univers, coincé dans un vaisseau perdu au-delà de la bordure extérieure. Avec l'autre pour seule compagnie, ils avaient erré durant une année entière, sans même une étoile à laquelle s'accrocher.
Huluan, c'était là le non du chevalier, était debout, penché au-dessus du tableau de commande, sa main droite parcourant fébrilement les boutons tandis que la gauche appuyait sur son crâne comme pour empêcher quelque chose d'en sortir. Tout en se basculant d'avant en arrière il continuait de marmonner, à la limite de l'inaudible.

"...jaitrouvéjaitrouvéjaitrouvéjaitrouvéjaitrouvéjaitrouvéjaitrouvéjaitrouvé..."

Autour de lui la carlingue du vaisseau tremblait, claquait parfois. Et son compagnon d'infortune, fidèle à Darth Shakaxhi, car c'était bien lui, tapait du pied sur le sol, trépignant.

"J'ai dit non ! HahahaHAhaHAhaHAhouuuuhihiii..."

Le seigneur fou, de sa main gauche, aux doigts rouillés et grinçants, balaya celle de sa victime, prenant brutalement sa place sur les commandes à l'instant même où le vaisseau, l'épave, passait en hyperespace, si brutalement que le panneau s'éteignit un instant.

"NOOOOOOOOOON !"

Le cri de désespoir du Jedi fut comme une déferlante de Force à l'encontre du sith, le propulsant au sol. Alors Hunluan, l'un des plus fins bretteurs de l'ordre Jedi, dégaina son sabre, le prolongement de son bras, faisant briller la lame violette de toute son intensité. Mais déjà le seigneur fou se dressait, son sabre à lame rouge dans la main gauche, rouillée certes, mais puissante.
Par la vitre du cockpit, les étoiles apparaissaient enfin, simples traits de lumières filant contre l'appareil. Mais aucun des deux passagers ne put le voir. Les sabres s'entrechoquaient. Ce que Hunluan avait d'agilité et de maîtrise de son art, Shakaxhi le compensait par son imprévisibilité et sa puissance dans la Force. Mais le seigneur perdu, trop occupé à s'esclaffer, à railler son opposant, perdait du terrain. Et peu importe la puissance du bras lorsque la lame peut traverser le métal sans effort. Impossible de dire combien de temps cela dura. Quelques minutes, peut-être des heures. Mais à la fin le zélosien fou était sur le dos, la main grisâtre et maigre du jedi tenant fermement la lame pourpre à quelques millimètres de sa gorge.

"Hohohohooo, mais que vas-tu faire petit Jedi ? Me tuer ? HahahAHAHAAA !! Tu sais bien que nous passerons notre vie en.... oh oh !"

Le regard rond du seigneur dément était fixé sur la verrière du vaisseau. La lamie violette disparue au moment même où les yeux ternes d'Hunluan firent de même, à temps pour que les deux adversaires voient apparaître bien trop près une planète qu'il était aisé de reconnaître. Entourée d'une atmosphère grise de pollution, sans montagne, ni mers ni rivières. Rien d'autre qu'une ville recouvrant chaque pouce de la planète. Une monstruosité faite capitale de la Galaxie depuis des temps immémoriaux, Coruscant.
La phase de décélération n'était pas encore terminée que déjà l'atmosphère faisant brûler la carcasse du vaisseau. Le métal qui tremblait quelque temps plus tôt s'entrechoquait maintenant. La carlingue tout entière hurlait sous la pression et la vitesse.

"Tu nous as tués espèce de malade !!
-HahahahAhouuuu La Force est avec toi jeune padawan. HAHAHAHAHA..."

Le rire éclatant recouvrit un court instant le vacarme du vaisseau, avant que celui-ci ne redouble d'intensité. La Force, enveloppant l'appareil tout entier par la volonté de deux ennemis face à leur mort, ne ralentissait que trop peu l'appareil. Les buildings avaient déjà effacé le ciel sombre de la planète lors que les ailes de l'appareil furent arrachées.
Puis ce fut au tour des réacteurs de lâcher. D'abord le droit, dont la déflagration envoya le vaisseau percuter la façade bétonneuse d'un bâtiment industriel, ricochant par deux fois sur le mur gigantesque, avant que le gauche n'explose aussi.
Pour Shakaxhi, comme pour Hunluan, la Force n'était plus d'une grande aide désormais. Le cockpit ressemblait désormais plus à un tambour de machine à laver qu'à autre chose. Impossible de rester debout, de résister aux chocs répétitifs. Le corps ballotté en tout sens, propulser d'une paroi à l'autre, nul n'aurait pu rester conscient, et certainement pas l'un de ses deux là.
Le nez du vaisseau frappa le sol en duracier d'une plateforme d'atterrissage. Puis il rebondit, poursuivant sa course au travers des portes démesurées de ce qui semblait être un hangar. Plusieurs véhicules de chantier furent pulvérisés avant qu'enfin le crissement de la coque sur l'acier ne s'arrête.

Ce qui avait été un vaisseau de transport personnel, rien de plus qu'une épave à présent, fumait de tout bord. Le flanc droit, éventré par la perte de son aile, laissait apparaître une main de métal, rouillée, qui remuait lentement les doigts dans un grincement couvert par le son à peine plus élevé du feu crépitant et des étincelles jaillissant des câbles sectionnés.
Et au bout de cette main se trouvait l'unique corps que l'on ne trouverait jamais sur le site du crash, le corps meurtrit, brisé, de Darth Shakaxhi, connu un jour, il y a bien longtemps, comme étant le chevalier Jedi Hunluan Mellicendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Lun 7 Jan 2013 - 12:41


    Les maisons -des immeubles- défilait de par la vitre du transport. Accoudée sur le rebord, le regard traversant celle-ci, faisant abstraction des lumières des autres véhicules, Solstice avait le regard vide. Perdue dans ses pensées, elle était assise sur l'une des banquettes, ne cachant en rien sa présence, habillée en Sally Lockatan.

    Cette identité lui avait permis d'infiltrer le réseau privé de la sénatrice, d'entrer à son service, et présentement, elle venait de terminer sa journée, en regagnant son chez soi. Un logis, un appartement bien simple et modeste, des quartiers moyens de la ville. Le tout pourtant parfaitement sécurisé, de manière à éviter les visites impromptues.

    Le voyage, elle le connaissait par coeur. D'origine Coruscanti, et le faisant maintenant tous les jours, elle aurait pu dire d'avance l'enseigne qui allait apparaître au coin de la rue, une approximation du nombre de gens qui allait apparaître au prochain arrêt, .... Une habitude si vite prise. Mais pourtant, cette fois serait différente.

    A travers un voile invisible, sans pour autant que ses sens soient en éveil, une sensation vint lui parcourir l'échine. Un frisson, une sensation à la fois bizarre et si familière en même temps. Et se redressant d'instinct quelque peu, son regard se fit plus attentif. Rien n’apparaîtrait, ni dans le transport en commun, ni à l'extérieur. Mais son esprit s'éveilla d'une autre manière, attentive à une autre forme de sensation.

    Dans la Force, quelque chose s'était répercuté. Un écho, une présence ... vaguement familière, sans pour autant être reconnaissable. Faible, éloigné, mais liée à la planète elle-même. Solstice se leva alors, et s'approcha de la sortie, demandant au chauffeur du transport de la laisser ici. Le payant pour le service, la Jedi sortit et sonda la planète, comme elle le pouvait. Coruscant, à l'instar de Nar Shaddaa, était pleine de vie, et suivre une trace était particulièrement complexe dans ce genre de mondes. Difficile ne voulait cependant pas dire impossible, et la Jedi avança, disparaissant des yeux de tous au premier croisement, enveloppant son corps d'un voile de Force.

    Tantôt à droite, tantôt à gauche, évitant chaque passant et tout contact, ce fut en arrivant aux abords de la zone industrielle qu'elle le ressenti encore, plus fort cette fois. Et balayant la zone du regard, ce fut avec une certaine stupeur qu'elle aperçut un vaisseau terminant sa course beaucoup trop vite, happant tout sur son passage et s'écrasant dans un vacarme monstre.

    Rien ne semblait familier à ce vaisseau, il était définitivement inconnu pour elle, et pourtant la Force lui dictait de se rendre dans ce qui n'était maintenant plus qu'une épave. Et il fallait faire vite. Suivant l'énergie mystique, Solstice traversa les nombreux mètres la séparant du tas de ferrailles en courant du mieux possible -ses vêtements gênant- pour finalement entrer dedans. Éventré de toutes part suite au crash, sans dessus dessous, Solstice se fraya un chemin vers la seule sensation qu'elle percevait. Une vie existait encore dans ce vaisseau, une présence faible, ténue, et pourtant semblant resurgir d'un lointain passé. Mais qui donc ?

    Dehors, les secours approchaient. Leurs sirènes retentissaient déjà et le bruit de jet d'eau sur les parois laissaient supposer que les pompiers s'activaient eux aussi. C'est à ce moment là que son regard se posa sur une jambe, inerte. Le reste du corps était bloqué par une épaisse carcasse de métal que Solstice dégagea au moyen de la télékinésie. Et si le visage était marqué, l'apparence miteuse, la Jedi reconnut à certains traits une personne qui, comme bien d'autres, elle avait observé par le passé. Un zélosien, padawan à l'époque où elle-même l'était.

    N'ayant pas le temps d'être hésitante, elle ramassa le corps, passant l'un de ses bras sous ses épaules et attrapa les sabres lasers, avant de se recouvrir elle et Hunluan d'un nouveau voile de Force. Sortant de la coque qui s'enflammait de plus en plus, redoublant de vigilance afin de n'éveiller aucune attention, Solstice ramena le corps chez elle, s'aidant énormément de la Force pour cela. Et l'allongeant sur le lit de sa chambre, elle le banda chacune des plaies de l'homme, patiemment.

    Que lui étaient-ils arrivés toutes ses années, elle n'en savait rien. Un étrange flot obscur semblait se dégageait de lui, mais tout autant qu'un flot lumineux. Avait-il sombré ? Avait-il affronté le mal ? Survivrait-il seulement ? Seul l'avenir répondrait à toutes ses questions.


*** Quelques jours plus tard***

    Le verrou de la porte s'ouvrit, et les parois en plastacier se séparèrent, laissant rentrer Solstice dans son appartements. Déposant son datapad sur une table à l'entrée, déboutonnant son par-dessus, la Jedi se dirigea vers la salle de bains, pour prendre un moment bien mérité. L'accident avait eu lieu quelques jours auparavant, et l'état du Zélosien ne semblait toujours pas s'améliorer, mais au moins restait stationnaire.

    Et entrant dans la baignoire, démêlant ses cheveux, Solstice laissa la chaleur de l'eau envahir son corps, tel une consolation après cette nouvelle journée de travail intense. Fermant un instant les yeux, la Jedi laissa une sensation de bien-être l'envahir. Cette vie, elle aurait pleinement été capable de la mener, à la place de sa vie de Jedi. Cela aurait pu ne jamais être une infiltration, juste une vie simple et tranquille sur le Monde au centre de la Galaxie.

    Sortant de l'eau, passant un essui sur elle, elle se sécha et s'habilla dans cette tenue avec laquelle elle ne sortirait probablement pas. Du moins pas sans un voile la cachant. Sally Lockatan avait une tenue bien précise à porter, beaucoup moins fonctionnelle que celle de Solstice, et beaucoup plus esthétique. Et alors qu'elle passait les dernières sangles de ses bottes, son attention fut attirée par une nouvelle sensation. Quelqu'un était dans la chambre. Quelqu'un de réveiller, ou au bord du réveil. Se retournant donc face à la porte menant dans cette pièce, accrochant par réflexe sa ceinture où était attaché son sabre laser, Solstice plissa les yeux.

    Sa main se leva et d'un mouvement fluide commanda la Force pour ouvrir la porte. Avançant, la Jedi déclara, d'un ton emmêlé de méfiance :

    -"Réveillé ?"

    L'aura obscur ne pouvait toujours pas être ignorée. Mais elle-même en avait une. Il y avait donc matière à discuter, à analyser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Mar 8 Jan 2013 - 10:09

"Héhoooo !
-Hoohoohoohoooo
-Il y a quelqu'un ?
-Quelqu'un quelqu'un un un "

Hunluan était perdu. Autour de lui tout n'était que ténèbres. Il peinait ne serait-ce qu'à voir ses propres main. N'avait pour seule réponse que cet écho de sa propre voix. Il lui était impossible de se repérer, et même la Force semblait l'abandonner dans cet espace onirique.
Le chevalier Jedi tournait sur lui même, son regard, du moins essayait-il, courait partout autour de lui, cherchant désespérément un point auquel se raccrocher.

"RÉPONDEZ MOOIIIIIII
-RÉPONDEZ MOOIIIIIII répondez moiiiii répondez mouaaahahaAHAhAHahAHAhAHAHAHAHa."

Le sang du zélosien se glaça. L'écho s'était mué en un rire trop familier. Et, avec lui, apparaissait son auteur. Darth Shakaxhi se tenait devant lui, parfaitement visible dans les ténèbres, comme s’il produisait son propre éclat. Semblable en tout point au chevalier, le seigneur Sith ne se distinguait que par le sourire sur son visage, et la noirceur de ses cheveux.

"Pourquoi hurles-tu comme ça mon coeur ? Tu sais bien que personne ne peut t'entendre.
-T...Tais-toi... Tu n'existes pas...
-Chuuuut ne dit pas de bêtise. Et puis si tu te débarrasses de moi, qui te tiendra compagnie ? Oooh, tu as cru que nous avions survécu ?"

D'un coup le seigneur fou disparut, réapparaissant juste derrière son alter ego, la tête posée sur son épaule.

"Que croyais-tu qu'il arriverait à un être aussi pitoyable que toi en ne faisant plus qu'un avec la Force ? Tu pensais revenir prodiguer des conseils aux vivants ? Retrouver tes amis et ta famille ?
-Tais-toi !!
-Allons, je sais que tu as perdu ton lien avec la Force. Tu es perdu dans le néant, totalement impuissant. En fait, quand on y pense c'est un peu comme sur le vaisseau. Toi et moi dans le vide, avec l'autre pour seule compagnie. Peut-être même que nous étions déjà morts... Tu en penses quoi ?
-Tu mens ! Comme d'habitude..."

Click... frrrrr.... frrrrtap

Hunulan venait d'être interrompu par un son, un son qui n'avait été produit ni par lui, ni par Shakaxhi, et celui-ci semblait aussi surpris que le Jedi.
Ça recommença. Les sons étaient différents, comme les pattes d'un petit animal sur le sol, mais plus espacé. Les deux ennemis se mirent à chercher du regard, scrutant les ténèbres sans pouvoir les percer. Ce fut Hunluan qui le vit en premier. Quelque part devant lui, loin semblait-il, une lueur s'allumait à chaque fois que le bruit se répétait.
Il hésita à parler, mais se ravisa bien vite. Au lieu de cela, il se tourna rapidement vers son tortionnaire, repoussant violemment, avec lui, cette folie dont il aimerait pouvoir nier l'existence. Et il se mit à courir vers cette faible et trop lointaine lueur. Même lorsqu'elle cessa d'apparaître, il continua sa course effrénée, sentant déjà sur sa nuque le souffle putride du sith.
De nouveau le bruit avait changé. C'était de l'eau en train de couler. Un bruit constant qui maintenait la lueur allumée. Alors tout deux coururent de plus belle, cherchant maintenant à se bousculer, à se faire chuter à coups d'épaules, jusqu'à ce que le fou n'attrape le bras du juste, les faisant s'arrêter tout deux si brutalement qu'ils se retrouvèrent tout deux ventre à terre, les yeux fixés sur la lueur qui disparaissait à nouveau. Il y eut un moment de latence, l'attente du retour de l'unique espoir d'échappatoire.

"Pourquoi ça ne revient pas ?... C'est de ta faute !"

Se mettant à genoux, Hunluan fixait, médusé, un point imaginaire dans le noir. Il essaya de repousser la colère, de chasser le désespoir.

"J'ai gagnéhéhéhé. Hohohoooo toi et moi pour l'éternité mon coeur. On va bien rire tous les deux."

Il essaya encore. Mais pourquoi le sith persistait-il à s'amuser de la situation ? Avait-il vraiment besoin de sautiller et de frapper dans ses mains comme une petite fille devant son cadeau d'anniversaire ?

"SILEEEENCE !"

Il n'essayait plus. D'un bon le Jedi bondit sur son alter ego, le plaquant au sol avant d'écraser ses poings sur son visage, l'un après l'autre, encore et encore. Il fixait le visage de Shakaxhi, le sien, la mâchoire serrée, le regard froid. Et plus il le regardait plus il frappait fort. Mais plus il frappait fort plus le clown riait.
Ce n'était pas un rire éclatant, plus un ricanement douloureux, puis plus qu'un gargouillis inaudible lorsqu'enfin ça s'arrêta.
Impossible de dire combien de temps cela avait duré, mais Hunluan regardait son oeuvre horrifiée. Il avait réduit le visage du seigneur fou en une caricature d'accident de speeder.

"Qu'ai-je fait ?...
-Je dirais que tu as essayé de me tuer. Ce n'est pas très gentil ça."

La voix fit sursauter le Jedi, le faisant se retourner d'un bond. Devant lui se tenait un Darth Shakaxhi intact, et à l'air plutôt contrarié.

"Tu as tout gâché mon coeur. Maintenant que tu as craqué, tu n'es plus du tout amusant.
-M... mais...
-M.. Meumeumeumeu, mais rien !"

D'un mouvement de la main droite, le sith avait usé de la Force pour plaquer son passé au sol, retrouvant son sourire malsain.

"Meumeumeuemeu, mais ouiii, tu ne croyais tout de même pas que j'étais aussi faible que toi ?"

Enjambant le corps du chevalier, le seigneur se pencha sur lui, plaçant ses mains sur son cou.

"Je vais quand même profiter du peu de divertissement que tu as encore à m'offrir ne t'en fait pas. Je vais prendre mon.. "

Réveillé ?

Une voix interrompit le zélosien fou. Une voix puissante, et avec elle une lumière aveuglante qui chassa les ténèbres.

Lentement les yeux du blessé s'ouvrirent. Le blanc était jaunâtre, les iris d'un noir éteint, et les paupières semblaient peiner à s'écarter. Autour de lui, enfin, devant lui, tout était flou. Contrairement à la douleur qui l'envahissait brutalement. Il avait mal au crâne, aux jambes, au ventre. Mais ce qui le dérangeait le plus était sa gorge, sèche comme jamais. Il essaya de parler, mais ses lèvres ne bougèrent pas. Alors il essaya de se redresser, mais la douleur le maintint immobile. Alors il retenta la parole, mais ce ne fut pas sa voix qui sortit de sa bouche, du moins il ne la reconnaissait pas. Elle était rauque, comme craquelée, et faible.

"...Soif..."

Enfin il tourna la tête, cherchant à voir la personne qui l'avait tiré de son sommeil. Sa vue se faisait plus nette déjà, et il put voir, debout, sur son côté, une femme vaguement familière, trop vaguement pour qu'il n'essaie de se souvenir.

"V.. Vous m'avez... kofkof... Où suis-je ?"

Chaque mot semblait plus facile à prononcer que le précédent, et la douleur reculait peu à peu, se changeant en une sensation de fond, omniprésente mais gérable tant qu'il n'aurait pas à faire de cabriole.
Quant à savoir qui il était, lequel des deux ? Seule la suite nous le dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Mar 8 Jan 2013 - 23:31


- "Maitre ? Qui était l'homme à qui vous parliez tout à l'heure ?"

- Maitre Altarios. Un fin bretteur. Nombreux sont d'ailleurs ceux qui le respectent pour son art.

Le Jedi avait toujours réponse pour sa disciple, jeune et curieuse comme bien des adolescents de son âge. Qu'il s'agisse de tout ou de rien, il semblait impossible de le prendre sans réponse, bien que cela arrivait tout de même parfois.

- Pourquoi cette question Solstice ?

- "Pure curiosité. Vous dites toujours que la connaissance se cache derrière les questions anodines, alors j'essaye de n'en louper aucune."

Un sourire se dessina alors sur les deux fasciès, amusés qu'ils étaient par la réponse que la Padawan avait donnée.

    C'était ce jour là qu'elle avait pour la première fois rencontré ce Jedi, disciple du Maitre Altarios. Hunluan Mellimachinchose, ou un autre truc du genre. L'un des rares Zélosiens qu'elle avait croisé au Temple pour être honnête. L'un des rares, mais surtout le plus inoubliables. Quelque chose se dégageait déjà de lui à l'époque, pourtant moins noire que l'aura qui s'éveillait maintenant.

    Regardant le corps meurtri de l'être devant elle, Solstice se demanda alors pourquoi la Force l'avait guidé à lui ? Et pourquoi elle avait agi ainsi, le sortant d'une telle épave ? Avait-elle seulement fait le bon choix ? Il n'était pourtant pas dans sa nature de douter d'elle-même, mais pour une obscure raison, elle hésitait quand à se prononcer sur le possible bon coté de la chose. Etait-ce parce qu'il y avait cette impression de plus en plus oppressante dans l'air ? Peut-être.

    - "Soigné ? Oui. C'est ce que j'ai fait. En souvenir de ce que ton Mentor a un jour fait pour moi. Je suppose que tu ne peux bouger, que c'est encore douloureux."

    Il s'était crashé après tout. Littéralement et simplement. Survivre à ce genre de carnage n'était pas à la portée de tous. Et les miraculés pouvant y prétendre passer tous par cette passe, par cette phase latente de coma de quelques jours. Lui touchait à sa fin, et avec elle, un semblant de vérité allait apparaître, pour le plus grand bien ou la souffrance de beaucoup.

    - "Ton vaisseau s'est écrasé il y a quelques jours pas très loin d'ici. Je t'en ai sorti, t'ai ramené et t'ai soigné. Reste à voir si tu es conscient de qui tu es ..."

    Et s'adossant à un mur, croisant ses bras sous sa poitrine, Solstice demanda froidement :

    - "Sais-tu comment tu t'appelles ? En quelle année sommes-nous ? Et sur quelle planète ?"

    Des questions simples, même pour la dernière dont la réponse venait d'être donnée implicitement juste avant. Mais même les questions simples révélaient parfois de profondes vérités. Même les questions simples ... pouvaient devenir d'atroces vérités, une fois éclatées à la lumière du jour. Que répondrait-il ? Qui était-il devenu durant ses années ? Son esprit était-il dans le même état que son corps ... meurtri à l'abondance ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Ven 11 Jan 2013 - 8:41

"Mon mentor?..."

Sa voix ne fut qu'un murmure destiné à lui seul. De qui cette femme parlait-elle ? De Maliak ? Non, certainement pas. Sinon le zélosien serait mort dans la carcasse fumante de son appareil. Alors de qui ? Myrkr n'avait jamais été un mentor que pour lui, mais encore il aurait été surprenant qu'une autre personne parle de la planète comme d'une personne. Alors ? Altarios ? Impossible... Ah moins que... mais non, le jedi n'avait été son mentor que le temps qu'Hunluan devienne trop fort pour lui.
Le convalescent porta sa main de chair à son crâne, grimaçant sous l'effet de la douleur. Les images déferlaient dans son esprit, comme un accéléré de sa vie. Sa mère malade, puis le temple, Altarios... Il avait été son maître, oui, son ami surtout. Et dans ce souvenir, en toile de fond, il y avait un couple, non, un tandem, le maître et le padawan. Oui il se souvenait maintenant.
Mais déjà d'autres images s'engouffraient dans ses pensées. Myrkr, la vérité, le chaos, la liberté. Et puis vint le vide, le vide intersidéral. Combien de temps avait-il donc passé perdu hors de la galaxie, seul avec l'autre ? Au cours de son périple, il avait perdu le compte des jours, des mois. Peut-être avait-il disparu un an, peut-être dix. Et puis la planète citée s'imposa à lui.

"Coruscant... "

Il se redressa sur son lit, glissant de sorte à pouvoir s'adosser à ses coussins. Un simple mouvement qui lui arracha un grognement de douleur. Puis il regarda ses mains, la gauche un peu plus longtemps que la droite.

"Je..."

*...suis le Chaos, la graine d'insanité qui mènera la Force à son apogée, qui donnera à la galaxie son véritable visage. Je suis Darth Shakaxhi, faucheur de Jedi et seigneur fou des siths.*

"H... Hunluan. Je m'appelle Hunluan..."

*Faible chevalier Jedi incapable d'appréhender le monde qui m'entoure. Un idiot limité par les enseignements du temple... Puisqu'il le faut hahaHAHAHAHAHAHAHAHA*

Ses pensées restaient silencieuses, et pourtant il aurait voulu les crier. Quelle ironie. Son esprit malade avait fait ressurgir le défunt Hunluan afin de s'occuper alors qu'il était seul dans le noir. Et voilà qu'il était obligé de se changer en lui. Car il était fou, certes, mais pas idiot. Et aussi dérangé soit-il, il savait que cette femme était une Jedi. S'il avait oublié son nom, son visage, lui, était à jamais associé à Saï Don. Elle avait été son apprentie, et par conséquent, devait être considérée comme un des rares adversaires à la mesure du sith, l'un des rares Jedi dignes d'intérêt. Mais surtout, en cet instant, dans ces conditions, elle était un danger non négligeable si elle venait à apprendre qui le zélosien était réellement.

"Hunluan Mellicendre...kofkof...Et tu es la padawan de maître Don... kofkofkofkof... ou tu l'étais..."

Hunluan, donc, ferma les yeux un court instant, déglutissant difficilement le peu de salive qu'il était capable de produire. Tous les zélosiens ont besoin d'eau et de lumière pour vivre, plus encore pour guérir. Shakaxhi, en tant que membre de cette espèce, ne faisait pas exception à cette règle, et il était surprenant de voir que sa sauveuse n’eusse pas été frappée par ce syllogisme pourtant simple.

"De l'eau... il me faut de l'eau... kofkofkof..."

Son corps fut secoué par une quinte de toux impressionnante. Chaque spasme ainsi provoqué entraînant une douleur aiguë aux côtes et dans la poitrine. Si aiguë qu'il lui fallut lutter pour rester conscient. Il ne put s'empêcher de maudire le destin qui l'avait conduit à se crasher sur cette saleté de planète sur laquelle le soleil n'était plus qu'une vague lueur par delà les nuages. Si seulement il avait retrouvé Myrkr. Là bas la nature avait encore ses droits. Là bas la douleur serait partie si vite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Jeu 17 Jan 2013 - 22:26


    Curieusement, la réponse semblait ... floue. Comme terni par ce flot obscur qui ne cessait de croître dans la pièce. Était-ce une dérive de l'atmosphère ? Ou les sens de Solstice qui se trompaient ? Hunluan lui semblait ... différent de ses souvenirs. Mais cela ne suffisait décemment pas à l'accusé de quoi que ce soit.

    De l'eau ... Crucial visiblement pour son espèce, ainsi que pour cette toux qui ne voulait le quitter, et qui semblait même s'aggraver. Au point où il en était, elle pouvait bien lui faire cette faveur. S'approchant alors de lui, elle l'aida à s'asseoir d'abord, pour ensuite l'aider à se relever.

    -"Y a tout ce qu'il te faut dans la pièce à coté ..."

    Et s'aidant de la Force pour soulever et aider le Zélosien, elle l'emmena, passant la porte qu'elle avait traversé il y a encore quelques minutes, dans la salle de bain, usant de la télékinésie pour allumer les robinets de la baignoire. Aux grands maux les grands remède non ? L'installant dedans, habillé qu'il était encore, la Jedi ajouta :

    -"Reste calme, et laisses-la agir ..."

    Puis elle ressortit, par la porte menant au salon, et s'étirant, s'installa dans le fauteuil qui ornait un des coin de la pièce si étroite et si classique de ce genre d'immeuble. Ses pensées étaient tournées vers ce miraculé dans sa salle de bains, qu'elle avait jadis connu ? Une chose continuait de l'inquiéter, sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi ... Si ces traits étaient pareils, identiques, malgré que le temps ait laissé ses marques sur sa chair, quelque chose était différent. Mais quoi ?

    Les souvenirs de ce qu'il avait été jadis, de ce qu'elle avait pu observer de lui, de son Maitre resurgissaient dans son esprit alors que la nuit tombait sur la ville-planète. Talentueux bretteur, membre de l'Ordre prometteur ... Les yeux de Solstice se plissèrent à cette pensée ... Et si ...

    Sondant la pièce où se trouvait le Sith, elle se demanda, sans le connaître, ce qu'elle aurait fait, comment elle aurait agi. L'aurait-elle gardé chez elle ? L'aurait-elle soigné ? Ou l'aurait-elle remis aux autorités ? Rien de tout ça. Elle aurait vérifier, étudier la situation avec du recul, telle une Ombre. Ce qu'elle aurait du faire ...

    Et qu'elle allait faire. Sortant d'un des pans de son vétements une espèce de dictaphone, elle l'activa dans un mode sécurisé et prononça sa demande, d'une voix basse :

    -"Hunluan Mellicendre. Vérifier les archives le concernant."

    Le lendemain, à l'abri des regards, des oreilles, des yeux ... et de l'esprit de bons nombres de gens. Elle ferait un crochet par le hangar où était stationné son vaisseau. De là, un message en mode sécurisé serait facilement envoyable, et vite traité.


[[Désolé, c'est court ... je sèche un peu ...]]]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Dim 20 Jan 2013 - 14:27

"Reste calme, et laisse-la agir..."

S’il n'y avait eu la Force, le zélosien n'aurait pas même senti qu'il était déplacé. De nouveau il se sentait sombrer. Pourtant, cette fois encore, il lutta de toute ses forces pour rester conscient. Mais ce ne fut pas sa volonté qui lui permit de réussir, mais la sensation de l'eau qui envahissait ses vêtements, qui caressait soudain sa peau. Déjà le liquide vital faisait son oeuvre sur son corps végétal, lentement mais sûrement. La douleur s'apaisait, oui, ainsi il pouvait fermer les yeux, ainsi il pouvait se laisser aller...

"Je comprends pourquoi tu ne lui as pas donné ton nom. Mais pourquoi lui avoir dit le mien ?"

La voix fit sursauter le zélosien, lui arrachant par la même un grognement de douleur. C'était impossible. Il l'avait créé pour se divertir, puis détruit une fois devenu inutile. C'était totalement...

"Impossible ? Ne soit pas stupide Shaka... Je pensais qu'un maître de la manipulation de l'esprit comme toi en saurait un peu plus sur sa propre psychée."

Il était là, face à lui, partageant son bain, le fixant de ses yeux d'un vert éclatant, jouant avec l'eau de ses mains indemnes, et le seigneur fou lui rendant son regard avec noirceur.

"Combien de fois devrais-je te tuer pour que tu la fermes ?
-Disons l'infini plus un.. Ça devrait suffire."

Shakaxhi ferma de nouveau les yeux, prenant une profonde inspiration, serrant les poings.

"Tu es trop faible pour jouer à ce jeu. Il faut bien que j'en profite non ?
-Huhuhuuuu... Dire que c'est moi qu'on pense sadique.
-Ne soit pas mesquin, tu sais que mon but n'est pas de te faire souffrir, juste de récupérer ce qui m'appartient. Mais ça n'arrivera pas aujourd'hui, tout comme je ne disparaîtrais pas tout de suite. Alors, autant jouer le jeu non ? Dis-moi ? Pourquoi lui avoir dit mon nom ?"

De nouveau face à lui même, Shakaxhi poussa un soupir de lassitude. Il n'aimait pas la tournure que prenaient les choses. Ses propres tours se retournaient maintenant contre lui, et ce au pire moment qui soit.

"D'accord, jouons. Pourquoi pas ?
-Tu as fait tant d'effort pour me faire passer pour mort, pour ne croiser que des inconnus. Et je sais qu'elle ne t'avait pas totalement reconnu. Tu n'étais qu'une silhouette dans ses souvenirs, une ombre floue. Tu aurais pu te faire passer pour n'importe qui d'autre, n'importe quel Jedi disparut. Alors, pourquoi lui avoir confirmé mon identité ?
-Penses-y crétin.
-Hey, c'est moi le subconscient ici. C'est moi qui détiens les vérités que tu te caches à toi même.
-Hohohohoho tu crois ça ? Alors, dis-moi ? Pourquoi ai-je fait ça ?
-Pour qu'elle transmette l'information au temple, ce qu'elle ne manquera pas de faire bien avant que tu ne sois en état de l'en empêcher. Et quand tu en auras fini avec elle tu sais qu'ils te pourchasseront, et tu espères qu'ils choisiront de te sauver plutôt que de te tuer. A crois que tu es bien plus naïf que le petit Jedi que je suis.
-PWAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !"

Le rire tonitruant du sombre zélosien fit trembler les murs presque autant qu'il rendit son alter ego de lumière perplexe.

"P.. Pourquoi ris-tu ?
-Je croyais que tu savais tout mon cœur.
-Ne m'appelle pas comme ça !
-Sinon quoi ? Tu me hantes jusqu'à ma mort ? Tu vois bien que c'est plus pénible pour toi que pour moi mon cœur. Mais tu m'as mis de bonne humeur avec tes bêtises, donc je vais te répondre.
-Oh... Non ! Tu ne peux pas !
-Tu as raison, pas encore mon amour, pas encore...."

Et de nouveau le zélosien ferma les yeux, sombrant cette fois-ci dans le sommeil.

***Deux jours plus tard***
Entre les soins apportés par sa sauveuse, ses longues heures de médiation, et les bienfaits de l'eau et de l'air sur son corps, l'état du rescapé s'améliorait à une vitesse folle. Il ne lui manquait, finalement, qu'un peu de soleil pour que son corps retrouve toute sa splendeur d'antan. Une splendeur qu'il avait perdue bien avant l'accident, bien avant son périple à travers le vide. De nouveau il pouvait respirer sans douleur, marcher sans trébucher. À ce rythme, bientôt il pourrait courir, sauter, danser, comme il aimait à le faire. Mais à mesure que ses forces grandissaient, sa patience, elle, s'amenuisait.
Hunluan était revenu par trois fois l'agacer, une fois en présence de Solstice, lui murmurant à l'oreille alors qu'elle était affairée à le soigner. C'était ces visites dont seul lui pouvait être témoin qui entamaient sa patience, qui troublaient son jeu d'acteur.
Car oui il jouait un rôle, toujours le même, le sien, ou plutôt celui de l'autre. La Jedi et lui n'avaient que peu parlé, parce qu'il feignait souvent l'épuisement. Mais il avait senti, lors de leurs rares conversations, qu'elle avait des doutes à son sujet, au sujet de ce qu'il était vraiment.
Il savait être le seul à blâmer, enfin les seuls. Il était difficile de tenir en laisse la violence qui l'habitait, de dissimuler le tremblement hystérique de sa voix. Il s'était imaginé meilleur acteur que cela, tout comme il ne s'était pas imaginé devoir jouer la comédie avec un fantôme qui lui murmurait de renoncer à ses projets à l'oreille.

Il était assis au bord de son lit, les yeux fermés, l'esprit focalisé sur son environnement, lorsque la porte de la pièce s'ouvrit pour laisser apparaître son hôtesse.
C'était le début de soirée, Shakaxhi sondait la pièce à travers la Force, à la recherche de ses biens. Mais le bruit, si infime fût-il, suffit à briser sa concentration. Il posa alors son regard sur l'entrée et celle qui la franchissait, esquissant un sourire qu'il voulait doux, mais dans lequel on ne pouvait s'empêcher de déceler une certaine hystérie.

"Bonsoir."

Il se leva alors, faisant ses premiers pas, du moins devant les yeux de la Jedi.

"On dirait que tu m'as complètement rafistolé."

En finissant sa phrase, il feignit une perte d'équilibre qu'il compensa en appuyant sa main sur le mur le plus proche.

"Ou presque."

Ajouta-t-il avec un nouveau sourire. Reculant, il retourna s'asseoir au bord de sa couche, se massant doucement les cuisses comme si elles le faisaient souffrir.

"Je... Je me demandais si tu avais récupéré autre chose que mon corps meurtrit sur le lieu du crash..."

Il ne le dit pas, mais pensa très fort à ses sabres, ces deux extensions de lui même. C'était la première fois qu'il en était séparé si longtemps. Lui qui avait pour habitude de toujours les caresser lorsqu'il réfléchissait, ou qu'il s'ennuyait, ou qu'il s'amusait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Lun 21 Jan 2013 - 13:01


    Le teint de la Jedi était devenu livide, alors que le résultat de la recherche qu'elle avait lancé la veille s'affichait enfin sur l'écran de son vaisseau. Hunluan Mellicendre ... était porté disparu depuis longtemps maintenant. Ca, plus ce qu'elle avait ressenti jusqu'à maintenant ... la vérité était difficilement possible à mettre de coté. Et un mauvais pressentiment lui parcourait alors l'échine. Elle devait réagir comme une Jedi, et ce malgré les répercussions que cela pourrait entraîner.

    Appuyant sur un bouton de la console, Solstice activa alors le système de transmission du vaisseau, et le régla sur les paramètres de cryptages les plus élevés qui lui était octroyés. Et de toute sa vie, il n'y avait qu'un destinataire dans lequel elle avait suffisament de confiance, sachant le Maitre Waray absente ces derniers temps : Saï Don.

    Et regardant droit devant elle, fixement et le regard déterminé, la Jedi déclara :

    -"Message crypté en code 6 à l'intention du Conseil Jedi. Maitres, je ... fais face à une difficulté de taille. Il y a quelques jours, j'ai récupéré dans l'épave d'un vaisseau venant de s'écraser sur la planète le corps d'une personne portant nos armes et affichant un visage familier. L'ayant ramené chez moi, et soigné, il s'est avéré que le rescapé est le Jedi Hunluan Mellicendre, disparu il y a plusieurs années.

    L'ennui étant que je ne peux ignorer que le coté obscur émane de lui de manière très préoccupante. En souvenir de ce qu'il fut à l'époque, à savoir le disciple du Maitre Altarios, et donc un excellent bretteur, j'envisages d'agir sur ces sabres, les rendant inefficaces, le temps que vous m'envoyer le renfort nécessaire à une telle situation."


    Et, son regard devenant plus personnel à l'encontre du destinataire du message, la Coruscanti ajouta, d'une voix plus basse :

    -"Je compte sur vous, Maître."

    Et sur cette dernière déclaration, indiquant son inquiétude, Solstice coupa la transmission. Le pire, c'était que les sabres étaient restés à l'appartement. Qu'adviendrait-il si Hunluan venait à poser la main dessus. L'inimaginable faisait frémir la Jedi. Sortant du vaisseau, puis du hangar, la Jedi reprit la route de son appartement, rapidement et hanter par ce qu'elle devait maintenant absolument accomplir.

    Et plus elle s'approchait de l'immeuble, puis de l'appartement, plus elle le ressentait. Ce n'était plus de simples effluves. Ce qui émanait de celui qui fut jadis un frère d'armes était ... ressemblait à ce qui se dégageait traditionnellement d'un Seigneur Sith. Heureusement, cette fois, elle n'était pas habillé en Sally Lockatan. Heureusement, l'heure était celle où les locataires de l'immeuble étaient en général à table. Personne dans les couloirs, peu de caméras à éviter sous cette apparence. Et entrant dans la pièce, Solstice se força à paraître le plus calme possible.

    Rafistoler ... oui, c'était bien là l'une de ses plus grandes erreurs. Une erreur qui pourrait s'avérer préjudiciable. Mais à sa question suivante, Solstice ne put cacher, l'espace d'un instant, un regard rapide vers l'endroit où ils étaient situés : un tiroir proche de l'holo-écran. Ses deux sabres lasers, qu'elle comptait maintenant saboter au cas où... Son regard revenant bien vite au Zélosien, l'évidence vint caresser son esprit comme un murmure de la Force elle-même. Le renfort qu'elle avait demandé, elle allait devoir s'en passer.

    Quelle ironie ! Elle l'avait rafistolée, pour maintenant tenter de l'arrêter, au risque de briser ce qu'elle avait fait. Elle l'avait eu dans le creux de sa main, et n'avait alors pas saisi sa chance. Une erreur de jugement qui lui coûterait peut-être bien cher !


[Jet de Sagesse pour Télékinésie et Jet d'Agilité pour une attaque avec la lame jaune de son sabre]


    Le regard de la Jedi se teinta alors de détermination, alors que celle-ci invoqua la Force pour déstabiliser Hunluan, avant de saisir son propre sabre dans le but de le tenir en respect. Elle se devait d'attaquer la première, ne serait-ce que pour avoir une chance. Et dans un élan, la Jedi s'élança, sans un mot, activant la lame jaune de son arme en direction du Sith.


Dernière édition par Solstice Horain le Lun 21 Jan 2013 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4147
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Lun 21 Jan 2013 - 13:01

Le membre 'Solstice Horain' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Jet de Télékinésie réussi. Shakaxhi ne pourra lancer qu'un seul dé au prochain tour.
Solstice : - 20 PF

Attaque de Solstice réussie. Shakaxhi peut se défendre.

Solstice :
HP > 88/88
PF > 90/110

Shakaxhi :

HP > 98/98
PF > 100/100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Mar 22 Jan 2013 - 10:13

"Elle sait."

Oh il n'y avait pas besoin d'être la manifestation immatérielle du passé du seigneur fou pour se rendre compte que quelque chose avait changé. Pas un bonsoir, pas un sourire, de la part de la Jedi. Sa seule réponse avait été ce regard jeté vers un tiroir. C'était suffisant pour que le zélosien sache où étaient ses armes, hors de portée.

"Elle va attaquer...
-La ferme !"

Il dut sembler étrange à l'ombre de voir son "patient" s'agacer ainsi, exiger un silence déjà présent. Mais déjà Shakaxhi put sentir la Force agir. L'action fut subtile, il sentit ses deux pieds tirés vers l'avant, le faisant glissé de son appui sur le lit pour se retrouver cul au sol.
Paradoxalement ce fut cette chute qui lui sauva la vie. Déjà la furie Jedi était sur lui, frappant de son sabre à lame jaune, fendant l'air à l'endroit exact où le buste du sith se trouvait un instant plus tôt.
Ainsi, au lieu de fendre le corps encore fragile du zélosien de part en part, ce ne fut que la pointe de la lame qui marqua d'un trait fumant le torse blanc.
La marque partait du sommet du trapèze gauche pour finir au milieu du sternum. Ce ne fut que par la grâce de la chance que la blessure resta superficielle. Quelques centimètres de lame en plus et plus jamais le rire du seigneur fou n'aurait empli le silence de l'espace.

"P...Pourquoi ?"

L'espace d'un instant Shakaxhi retrouvait son rôle de gentil Jedi. Les yeux écarquillés, le regard apeuré, il fixait son assaillante en laissant une larme couler de son oeil droit.

"Tu... Tu étais censée me sauver..."
[Jet de sagesse pour étouffement niveau 2]

Soudain, il n'y eut plus de peur, plus de jeu. La bouche du Sith se déforma en un sourire qui semblait trop grand pour son visage. Puis le sourire se changea à son tour...

"BWAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !"

Alors que le rire dément se réveillait, la Force s'agita, se déploya dans la pièce, semblant trouver son origine au même endroit que le son obsédant, la gorge du zélosien fou.
Mais contrairement au rire, la Force, elle, cessa rapidement de s'étendre pour se refermer tel un étau sur le tendre cou de la Jedi. Quant à la fatalité de ce piège, elle dépendait non pas de la puissance chaotique de Darth Shakaxhi, mais bel et bien de la résistance de la jolie Solstice.


Dernière édition par Darth Shakaxhi le Mar 22 Jan 2013 - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4147
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Mar 22 Jan 2013 - 10:13

Le membre 'Darth Shakaxhi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Pas de défense. Shakaxhi : - 18 HP

Jet de sagesse de Shakaxhi réussi. Solstice peut se défendre avec un jet de sagesse.

Shak : - 25 PF

Solstice :
HP > 88/88
PF > 90/110

Shakaxhi :

HP > 80/98
PF > 75/100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Jeu 24 Jan 2013 - 22:27


    Son attaque avait portée, mais elle ne ferais pas les choses à moitié. Pas une fois de plus avec cet être qui semblait maintenant réellement dérangé dans l'esprit ainsi que dans la Force. Elle devait le sauver ? Mais le sauver de quoi ? De qui ? En tout cas, pas d'elle-même. Solstice ne regrettait que peu de choses dans son existence, et ce qu'elle comptait faire maintenant n'était pas dans la liste de ces choses là en tout cas.

    Se concentrant, elle chercha à invoquer la Force, dans un pouvoir des plus obscurs qu'elle connaissait. Et alors qu'elle était dans la Force, s'affaiblissant presque de moitié, elle ne sentit qu'à peine l'étreinte du Seigneur se refermer sur sa gorge. Et quand elle le ressenti enfin, c'était trop tard. Elle commençait déjà à se soulever du sol, sous la simple volonté du Sith en présence. Pourtant, rouvrant les yeux, Solstice n'avait en rien perdu de sa détermination. Elle s'y refusait. Pas sur un simple écart d'attention. Sa gorge se resserrait, mais plus que jamais, elle se devait d'être impassible, alors que dans un coin, un sombre double d'elle-même apparaissait.

    -"Ce rire ..." commença-t-elle à dire d'une voix légèrement étouffée par la Force. "... n'effrayera jamais une Ombre ..."

    Une Ombre. C'est ce qu'elle était, définitivement. Mais l'ancien Jedi le comprendrait-il ou penserait-il qu'elle parle de cette obscurité que certains voient dans la Force ? Elle avait étudier longtemps pour aboutir à ce niveau, et maîtriser ce pouvoir, et il allait en faire les frais. Car si Solstice n'aurait pas de renforts à temps des Jedi, elle pouvait au moins compter sur sa maîtrise de la Force pour tenir le Zélosien en respect.

    Resserant son sabre, la lame jaune toujours allumée dans sa main, Solstice regarda son double activer quant à elle ses deux lames, faisant apparaître les deux couleurs d'un sabre en tout point identique au modèle d'origine et dans un son trahissant sa présence. Toutes deux avait le même sourire aux lèvres, le même regard empreint de l'envie d'en découdre, et la même volonté dans la Force. Une âme, une vie, et maintenant deux corps ... pour le plus grand désarroi de son ennemi.

    Le double passa à l'attaque, dans un bon digne de l'Ataru en vue de pourfendre des deux lames Hunluan alors que Solstice, elle, projetta sa main en avant, espérant toucher le poignet du Sith controlant visiblement la Force et la faisant petit à petit manquer d'air.


[Jet de sagesse pour le pouvoir Création de double et Jet d'Agilité pour une attaque au sabre]

En prévision de la réussite du premier jet, les jets du Double:

[Jet d'Agilité pour une attaque au sabre et Jet d'Agilité pour une attaque au sabre, avec l'autre lame]

Désolé pour la longueur, léger manque de temps.


Dernière édition par Solstice Horain le Jeu 24 Jan 2013 - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4147
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Jeu 24 Jan 2013 - 22:27

Le membre 'Solstice Horain' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 '6' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 '6' :

#2 Résultat :


Pas de défense. Solstice : - 30 HP

Jet de sagesse de Solstice réussi.

Solstice : - 55 PF

Jet d'Agilité de Solstice réussi. Shakaxhi peut se défendre.

Jet d'Agilité du double de Solstice réussi. Shakaxhi peut se défendre.

Jet d'Agilité du double de Solstice réussi. Shakaxhi peut se défendre.

Solstice :
HP > 58/88
PF > 35/110

Shakaxhi :

HP > 80/98
PF > 75/100


EDIT par Saï : la création de double nécessite la moitié des PF totaux :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Ven 25 Jan 2013 - 14:29

La prise était bonne, l'étreinte invisible se resserrait sur la fragile gorge de la Jedi. Quant au rire, il s'était changé en un rictus malsain. Ainsi elle était une Ombre, la face cachée du temple. En une autre époque, il avait entendu parler de ces membres de l'ordre lumineux. Ils étaient à part, provoquant la méfiance même chez leurs frères, voués à flirter avec les ténèbres pour faire ce qu'un Jedi ne devrait jamais avoir à faire de sang-froid. Tantôt espions, tantôt assassins, ils étaient, avant toute chose, seuls.
Du moins étaient-ils censés l'être. Shakaxhi ne chercha pas à dissimuler sa surprise en voyant une silhouette sortir d'un recoin sombre, sa bouche allant même jusqu'à former un cercle identique à ceux de ses yeux grands ouverts lorsqu'il découvrit que la silhouette était en réalité une réplique exacte de son assaillante.

"Toi qui prétends toujours tout savoir de la Force, on dirait qu'elle te réserve encore quelques surprises.
-Ooooh, je veux le même... Aoutche !!"

La lame jaune de Solstice, celle qui pendait dans les airs, lui lacéra l'avant-bras, dessinant une plaie partant de son milieu pour finir au poignet. Il n'eut pas le temps de réagir que déjà une seconde lame de lumière frappait son torse, ajoutant une nouvelle marque à la toute première reçue pour forme une croix grossière et lui arrachant un cri de douleur.
Mais ce dernier coup sembla également réveiller quelque chose chez le seigneur fou.
[jet d'agilité pour esquiver le dernier coup du double]

D'un bond aussi vif que souple, il se retrouva debout sur le lit,, hors de portée de la lame de la créature faite de Force, laissant cette dernière atterrir là où il se trouvait un instant auparavant.
Mais tout seigneur Sith fut-il, il lui était impossible de maintenir son emprise sur la gorge de l'Ombre tout en se déplaçant si promptement, et c'est donc tout naturellement que la belle fut libérée, laissée tomber sur le sol de tout son poids.
À peine les pieds du zélosien avaient-ils touché le matelas, qu'il concentrait déjà la Force.
[Jet de sagesse pour télékinésie sur le meuble contenant les sabres de Shak]

Derrière Solstice et son double, le tiroir contenant les sabres du Sith s'ouvrit, et avec lui tout les autres du meuble, avant que ce dernier ne s'arrache de sa place, projeté vers les deux êtres identiques comme une pierre catapultée. Et avec le meuble, les sabres s'envolèrent également, quittant leur reposoir pour finir dans les mains de leur propriétaire tandis que le mobilier allait s'écraser sur Solstice, à moins que ce ne soit sur son double... Mais peu important qui subirait le choc à venir, puisque déjà une lame violette et un autre, rouge, apparaissaient au bout des bras de Shakaxhi.

"Les règles viennent de changer mon ange, maintenant le bal peut commencer."

[HRP : par contre aucune idée de comment est censée se jouer le fait que j'ai une chance sur deux de toucher le double.]


Dernière édition par Darth Shakaxhi le Ven 25 Jan 2013 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Nombre de messages : 4147
Âge du perso : Eternel

MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   Ven 25 Jan 2013 - 14:29

Le membre 'Darth Shakaxhi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'6' :

Résultat :


Shakaxhi ne se défend pas: -18 Hp.

Shakaxhi ne se défend pas: -18 Hp

Defense de Shakaxhi réussi

Télékinésie de Shakaxhi réussi, Solstice peut se défendre avec un jet de sagesse ou d'agilité.

Shakaxhi: -20 Pf

Solstice :
HP > 58/88
PF > 35/110

Shakaxhi :

HP > 44/98
PF > 55/100


Edit Saï : voir poste du MJ précédent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Revenu de par delà les étoiles [PV : Solstice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Reste de la Galaxie :: Coruscant-