La qualité RP dans votre univers Star Wars...
 
AccueilTableau de bordFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sombre rencontre [Elrus - Ras'Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Sombre rencontre [Elrus - Ras'Rin]   Sam 22 Déc 2012 - 7:47


Zora était assise en tailleur en plein milieu de la salle d'entraînement habituellement utilisée pour les leçons de télékinésie. L'endroit était désert en ce début de soirée, la plupart des apprentis, guerriers ou maîtres étant en train de se restaurer quelques étages plus haut, dans les entrailles de l'académie. Autrement dit, c'était le moment idéal pour se retrouver un peu seule et profiter du silence tout en faisant quelque chose d'utile...

La jeune femme avait les yeux clos, le visage habillé de sa neutralité habituelle. Maîtrisant sa respiration de manière à ce qu'elle soit régulière et lente, Zora porta toute son attention sur un cube posé devant elle. Semblable à celui que Darth Elrus avait utilisé quelques jours plus tôt pendant son cours sur la télékinésie, l'objet était à peine plus gros qu'un point mais pesait aussi lourd qu'un humain adulte. Zora se focalisa sur le cube, le ressentant dans le Force jusqu'à ce qu'enfin elle s'estima prête.

*Allez, tu peux le faire!* se motiva-t-elle.

L'humaine leva une main gracile devant elle et insuffla une poussée à l'objet qui se révéla rapidement insuffisante pour le soulever. Le cube vacilla un instant mais ne décolla pas, pour le plus grand agacement de l'apprentie qui se fendit d'un soupire irrité avant de tenter un nouvel essai. Elle jeta toutes ses forces mentales dans la bataille, serrant les dents sous l'effort. La pièce de métal se souleva un peu plus haut que la première fois et une dernière poussée dans la Force le fit rouler sur une autre de ses faces. La jeune femme ouvrit les yeux et observa le cube avec un mélange de déception et d'irritation.

*Pourtant ça semble si facile quand il le fait, lui!* s'agaça-t-elle en visualisant Elrus pendant le cours. *Pourquoi est-ce que je n'y arrive pas?*

La réponse était évidente, du moins en partie. Zora avait passé la plupart des dernières semaines à étudier puis assimiler la technique des éclairs de Force, délaissant son entraînement à la télékinésie. Mais elle comptait bien combler son retard d'autant plus qu'il était hors de question qu'elle se fasse distancer dans ce domaine par un autre apprenti. De toute façon, que pouvait-elle faire d'autre sur ce cailloux pourri qu'était Korriban? L'apprentie n'attendait qu'une seule chose, comme à chaque fois que sa maîtresse l'envoyait suivre des cours à l'académie: le retour sur Dromund Kaas. Énervée par son échec et le fait d'être coincée à l'académie, Zora fit voler quelques poignards posés sur le sol d'un revers de la main, les envoyant s'écraser au hasard contre les murs de la salle d'entraînement.

La jeune femme se passa une main dans la nuque en soupirant, se demandant si elle ne ferait pas mieux de se concentrer sur des objets moins lourds pour commencer, quitte à ralentir sa progression dans la maîtrise de la télékinésie. Après tout, il fallait savoir marcher avant de courir... Elle posa le regard sur divers objets dédiés à l'entraînement et en attira quelqu'un à elle en tendant la main. Mais des bruits de pas se répercutant dans les couloirs sombres de l'académie se firent entendre et l'apprentie arrêta nette ce qu'elle faisait, posant ses yeux noisette en direction de l'entrée de la pièce.

Rencontrer des gens dans des endroits si isolés et en dehors des cours n'était que rarement une bonne chose. La compétition était féroce sur Korriban, ce genre de "rencontre" finissait généralement en affrontement. Il était tellement facile d'éliminer des rivaux potentiels de cette manière. Le pire dans tout ça c'est que cette "tradition" était encouragée par la plupart des instructeurs qui voyaient la une excellente sélection "naturelle" entre les novices. Zora se redressa et écarta une mèche de cheveux châtain de son visage délicat tout en espérant que les ennuis ne venaient pas à elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre rencontre [Elrus - Ras'Rin]   Dim 23 Déc 2012 - 17:17

La journée avait été douce et calme. Ce matin, une brise avait soigneusement caressé le visage du guerrier Sith, l'enlaçant pour l'accompagner à travers une flore émeraude dont la couleur avait été ravivée par une gourmande rosée. Dans sa grande bonté, Elrus avait dispensé quelques cours sur les notions de générosité, calme et... Et vous y avez vraiment cru ? Un monde "agréable" ? Koriban ?

Pauvre lecteur soumis à mon bon vouloir... Pauvre roliste que je soumets ici même à tous mes malins jeu d'écriture... Reprenons.

Le calme de l'académie transformait le vaste espace en un lieu paisible apte à la méditation. Des heures durant, Elrus se vouait à des questionnements concernant sa vie, son avenir, celui de sa fille. Cette base de méditation lui venait des jedis... Dans son passé, Elrus avait été Llioran, ce jedi de lumière dont les pratiques avaient bloqué son psychisme. C'était peut-être pour cela qu'il ne parvenait toujours pas à se laisser pleinement aller à ses propres émotions. Pour autant, la méditation avait toujours eu le don d'accroître la sagesse des jedi. Ainsi, se remémorant les paroles du vieux Saï, Elrus se mettait au travail, reprenait chaque concept pour espérer à accéder à la puissance. Pourtant, malgré quelques années de pratique, rien ne venait plus.

Cet arrêt de progression s'était fait le jour de son accession au status de guerrier sith. Malgré ses efforts pour retrouver la clairvoyance passée, rien n'avançait plus. Au lieu de cela, le sith devait se focaliser sur d'autres éléments tels la colère, la souffrance, l'ombre. Seroth avait peut-être été meilleur Maître que Saï.

Malgré les efforts de chaque nuit, Elrus finissait par se résigner et reprendre ainsi l'entrainement sith. Il avait changé. Jamais plus il ne pourrait revenir de lui même sur les chemins lumineux de la Force. Mais en avait-il seulement l'envie ? Au fond de lui-même ? Le chaos avait nombre d'avantages, de bénéfices liés à sa quête éternelle. De plus, le sith détenait dans son esprit quelques secrets qui grandissaient son estime. Un jour le monde qui l’entourait changerait, sous son impulsion.

Mais cette vision secrète d'Elrus impliquait encore beaucoup de temps d'entrainements, de stratégie. Et il lui faudrait encore de couteux efforts avant d'accéder au pouvoir suprême que Darth Seroth avait convoité.

Des heures durant, Elrus réfléchissait et se laissait envahir par un incontrôlable flot d'émotions. Celles-ci faisaient ainsi apparaître subitement quelques images, des flashs frénétiques levant le voile sur la vérité. Parfois sombres, intimes. La méditation ouvrait ainsi les portes vers une science abstraite qui pouvait se matérialiser de la sorte dans son esprit.

Ainsi poursuivait-il ce rituel, chaque nuit.

* *
*

Jusqu'au levé du soleil, des pointes de douleurs se manifestèrent dans son crâne. La colère, divine création de l'univers n'avait de cesse que d'animer quelques spasme et frissons. Elrus bouillait de l'intérieur. Le désir d'exprimer cette violence intériorisée, de détruire une vie, torturer, laminer, éliminer, éradiquer, brûler vif, apporter l'agonie à un être et se délecter de ses souffrances. Dans sa chambre, seul, Elrus tremblait sous cette volonté. Il se leva en un bond ouvrit ses mains pour que, par télékinésie, ses deux sabres restés au sol lévite jusqu'à son poing. Tous deux se refermèrent et les deux lames -jaune et rouges - illuminèrent la pièce.

Malgré une brève pause, figé en statue dans son lieu de repos, Elrus intériorisait toute la violence qui l'animait. Il fallait qu'il se concentre pour garder cette rage en lui. La garder le plus longtemps possible, ne pas craquer. Ainsi, cette rage devait consumer chacune de ses pensées, être continuellement alimentée. De là pouvait naître une nouvelle force.

Debout de la sorte, sans un geste, Elrus jeûna. Il jeûna une journée, figé dans cette position de combat, à se laisser posséder par une rage nouvelle. Quand l'heure du repas du soir arriva. Il se pensait enfin prêt. Ses lames se rangèrent en ses sabres puis il activa le pas. Il devait retrouver La Salle des Masses.

Dans le couloir, il croisa un apprenti et ses pupilles, rouges sang, le regardèrent l'espace d'un instant.

*Tuer*

Ce seul mot entamait son esprit. La tentation était si grande, le désir si puissant. Pourtant, sa fierté l'empêchait. Plus de 30 heures de soumission aux exercices de méditations avaient été nécessaires pour rentrer dans cette transe. Il fallait tenir.

De toute ses forces, Darth Elrus l'ignora, se dirigeant vers la salle. Enfin, il finit par y arriver.

Comme à l'habitude, la salle était mal éclairée, mais ce n'était guère cela qui retint l'attention du Sith. Zora, une de ses élèves était assise avec le cube qu'il avait utilisé quelques jours plus tôt. Le poids avoisinait celui d'un être humain lambda. Au fond de son être, il aurait préféré être seul durant cet instant, à l'abri de tout regard en cas d'échec. La tuer ? La colère fusait dans ses veines pour lui exiger. Et son regard devait quant à lui refléter la passion qui l'animait. Pourtant, tout ce qu'il venait d'endurer n'était pas pour elle. Il fallait qu'il y parvienne ce soir.

Elrus se focalisa sur l'une des masses les plus lourdes qui se trouvait là. Un cube violet, encadré par un champs de Force. Ici en effet, les poids les plus lourds ne pouvait reposer sur la pierre. Une masse si importante aurait été susceptible de les briser, c'est pourquoi des inhibiteurs gravitationnels les maintenaient pour qu'ils flottent dans les airs.

Elrus exprima alors toute la violence qui le possédait pour faire céder la pierre. En un cri grave, le presque maitre sith épuisa ses forces pour que, finalement, la pierre lévite.

Elle lévita d'un mètre, tournoya sur elle même avant de redescendre soigneusement.

Il y était arrivé.

Un divin plaisir remonta de chaque orteil jusqu'à son échine, en une fraction de seconde. Tout son bassin, ses jambes étaient comme vidées de leur force. Elrus se laissa tomber en tailleur. Bien que ce ne fut que quelques secondes, et après un intense conditionnement, le presque maitre avait finalement obtenu ce qu'il cherchait. Une nouvelle clé du côté obscur venait de se rajouter à ses outils. Celle de la colère... Avant ce jour, Llioran avait déjà cédé à la colère, mais jamais jusqu'alors il n'en avait fait usage comme un outil, jamais véritablement.

Il y était arrivé.

Dissimulant toute forme de plaisir comme de fatigue, Elrus regarda Zora. Il était évident que sa propre aura, terrifiante, avait faibli en comparaison avec son entrée. Pourtant, il la ressentait comme plus violente qu'avant. Elle était là, à symboliser son appartenance au Côté Obscur de la Force. Il s'enfonçait à mesure que les jours s'écoulaient. Et peut-être bientôt, sa vision se réaliserait.

Il y était arrivé.

Son regard toujours sombre ne quittait pas celui de Zora.

"A ton tour" relâcha-t-il.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre rencontre [Elrus - Ras'Rin]   Sam 29 Déc 2012 - 12:54

L'académie. Un endroit que je commençais à connaître malgré le peu de temps passé entre ses murs. Il faut dire que malgré ce que je pensais, elle avait été batie sur un modèle simple mais fonctionnel, enfin structurellement parlant. Je m'abstiendrais bien de donner mon avis sur la décoration.

Toutefois, il me restait encore quelques endroits à visiter et après avoir jeter un petit coup d'oeil sur la carte, mon choix se porta sur les salles d’entraînement. Pour jauger leur force, je devais voir de quelle façon ils s'entrainaient et avec quel équipement. Ainsi, après une douche rapide, j'enfilais une bure noire à la va-vite et me dirigeais vers mon prochain lieu d'exploration.


Et je ne saurais dire pourquoi, en fermant la porte de mes quartiers j'ai soudain senti que cette petite promenade allait me donner quelques surprises. Je suis partie d'un pas lent, veillant bien à garder une démarche assurée et hautaine pour coller au statut que les sith m'avait octroyé. Mais je savais bien que cela déplaisait à certains, il suffisait de voir leur regard noir converger discrètement vers moi, de les regarder stopper toute conversation à mon approche avant de discuter à voix basse. C'est sans doute pour cela que je n'ai pas adopté de nom Sith, ni réclamer le titre de Darth. C'était un geste montrant mon dédain suprême envers eux. De plus, il faudrait qu'ils arrivent un jour à faire cause commune pour espérer me battre. Et étant relativement facile à manipuler, tant que je ne fait pas de faux pas, je ne pense pas que j'ai grand-chose à craindre d'eux

Et alors que le cheminement de mes pensées continuait de virevolter autour de ce sujet, je sentis une présence dans la force. Curieuse, je cachais ma présence et m'installais dans la salle attenante afin de surveiller, me contentant de ressentir passivement la force afin de ne pas être détectée. Ce qui fût relativement facile vu que toute son attention était portée ailleurs. Mais sentant une seconde personne arrivée, j’arrêtai ce petit exercice et me relevais.

Il était grand temps pour moi de faire me sont entrés en scène. D'un furtif coup d'oeil, je tentais de voir qui se tenait dans la salle. Je pus reconnaître Elrus rien qu'à son aura brutale. Un vrai Sith pur jus, et sans aucun doute une proie de choix pour moi le jour où j'aurais besoin d'une diversion.
Mais je ne pus reconnaître la fille. Me reposant le dos contre le mur je pris quelques secondes pour réfléchir à l'attitude à adopter. Crée une certaine rivalité avec Elrus serait indéniablement utile. Et à les entendre, je compris que la fille s'exerçait. Vu la salle il s'agissait de télékinésie, et avec un petit sourire fugace au coin de mes lèvres, je m'avançais en m'arrangeant pour qu'il ne puisse me voir. Et vu qu'Elrus observait la jeune fille avec attention, cela me facilitait la tâche.

Levant ma main droite, j’apposai une petite pression sur un coin du cube afin que celui-ci se soulève légèrement sur un seul coin. Il possédait une masse élevée mais une fois la surprise passée, je sentais que je pourrais faire mon numéro sans même suer une goutte. Tout en gardant la pression afin de le tenir droit, j'en appliquais une autre sur un coin parallèle au sol afin qu'il tourne sur lui-même avant de le faire décoller comme une hélice et de le faire venir au-dessus de ma main.

« Un exercice... intéressant. »

Je parlais d'un ton qui se voulait hautin sans être condescendant. J’étais supérieure et je leur déclarais ce simple fait avec cette phrase. Ni plus, ni moins.
J’appliquai alors une poussée constante sur deux coins afin de le garder en équilibre pointe vers le bas.

« Il y a plusieurs façons d'appliquer la force sur un objet. Deux ou trois points de pressions, une surface voit les deux »

Je mis alors mes paroles en application, retournant le cube pour qu'une de ces faces soit au-dessus de ma main avec d'appliquer une pression violente sur la face de mon coté en tournant ma main en direction du mur. Ce qui eut pour résultat d'envoyer le cube droit dans ledit mur. En bandant mes muscles et en me concentrant fortement, je le stoppais à moins d'un centimètre de son objectif pour le ramener paisiblement entre eux et le reposer par terre. Je portais alors mon regard sur la jeune fille avant de décocher un sourire doucereux.

« Je suis Ras'Rin »

Après ma petite démonstration, il était temps de me présenter correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sombre rencontre [Elrus - Ras'Rin]   Mer 2 Jan 2013 - 6:49


Zora leva les yeux de son cube alors que le guerrier entrait dans la pièce. Elrus... Le professeur qui lui avait donné le cours de télékinésie le jour-même. Elle n'était pas incommodée par sa présence bien qu'elle aurait préféré être seule pour s'entraîner en silence. Mais la salle d'entraînement n'était pas réservée à son seul plaisir et ce genre de rencontre était inévitable.

L'apprentie n'avait pas bougé et se contentait d'observer discrètement le nouvel arrivant qui, lui, semblait bien plus captivé par un cube violet que par la présence de la jeune femme. Elrus devait sûrement la considérer comme un insecte et agissait en conséquence. Zora ne demandait pas mieux, d'ailleurs. Elle était venue ici pour s'entraîner et c'était la solitude qu'elle recherchait. La jeune femme observa donc encore un instant le guerrier qui arrivait finalement à soulever sa cible avant de reporter son attention sur son propre cube.

*Il ne pourrait pas aller ailleurs, celui-la?* songea-t-elle, irritée. *Sa réussite ne fait que mettre en avant mon échec!*

Zora ferma les yeux pour oublier de faire abstraction de la présence d'Elrus même si l'aura sombre de ce dernier ne lui facilitait pas la tâche. Elle sentait la colère qui émanait du guerrier et aurait sans doute été impressionnée quelques mois auparavant, alors qu'elle n'était encore qu'une apprentie sans maître et semblait destinée à passer sa vie à l'académie jusqu'à ce qu'elle se fasse éliminer. Mais depuis qu'elle était devenue l'apprentie de la maîtresse de l'ordre, les choses avaient considérablement changées. Être au service de Darth Ynnitach n'était pas aisé, loin de là. Mais la présence de l'anzati dans la Force, étouffante, l'avait au moins habituée à la présence de Sith plus puissants. Zora fit donc peu à peu abstraction de son environnement, restant néanmoins attentive à ce que personne ne s'approche trop d'elle, et y réussit presque jusqu'à ce que la voix du guerrier ne brise sa concentration.

L'apprentie releva ses yeux noisette vers Darth Elrus alors qu'il lui indiquait simplement que c'était à son tour de montrer de quoi elle était capable. La jeune femme écarta une mèche de cheveux châtains de son visage délicat en plongeant son regard dans celui du guerrier, se demandant s'il était sérieux où s'il ne s'agissait que d'une manière de lui rappeler leur différence de niveau. N'ayant aucune envie de suivre un second cours, même privé, sur la télékinésie ou encore de se faire railler parce qu'elle n'y arrivait pas, Zora se fendit d'un léger sourire.

- "A mon tour?" répéta-t-elle doucement. "Maître Elrus, j'ai bien peur que mes compétences dans le domaine de la télékinésie n'atteignent que difficilement les vôtres..."

Ce n'était visiblement pas le genre de réponse qu'il attendait et l'éclat de son sourire se ternit peu à peu alors qu'elle comprenait que ce n'était pas une suggestion mais bien un ordre. Sa fidélité n'allant qu'à la Dame Noire, Zora fut tentée de simplement décliner en arguant qu'elle n'en avait pas envie. Mais les choses ne se passaient pas ainsi à l'académie: les plus puissants ordonnaient, les autres se contentaient d'obéir. L'apprentie se hâta donc de reprendre la parole:

- "Mais cela ne coûte rien d'essayer, en effet!" ajouta-t-elle.

L'humaine ferma les yeux et fit appel à la Force, l'invitant à couler en elle pour mieux l'utiliser. Si soulever le cube n'était déja pas évident en temps normal avec la présence d'un guerrier Sith cela devenait carrément difficile. Le problème c'est qu'elle n'arrivait pas à définir ce que la présence d'Elrus signifiait. Est-ce qu'il était animé par l'envie de lui donner un cours privé ou souhaitait-il simplement souligner leur différence de niveau. Connaissant les Sith, il y avait fort à parier qu'il s'agissait de la deuxième option.

Heureusement l'arrivée d'une autre personne coupa Zora dans son exercice télékinésique. Le cube, qui avait commencé à se soulever sur un coin, retomba à terre alors que la jeune apprentie se focalisait sur la nouvelle arrivante, une Twi'lek qui avait visiblement jugé bon de cacher son approche. L'apprentie était si concentrée qu'elle n'avait pas senti son approche mais elle réussit à garder un semblant de neutralité, ne souhaitant pas montrer sa surprise.

*Allons bon...* soupira-t-elle. *Qu'est-ce que c'est encore? Moi qui croyait être seule et pouvoir profiter d'un peu de tranquillité... Je suis servie!*

La Twi'lek se fendit de quelques explications en "jouant" facilement avec le cube, lui imposant visiblement sans difficulté sa volonté. Si Elrus lui avait montré le fossé qui les séparait, la Seigneur Sith, elle, se chargeait de lui rappeler qu'il ne s'agissait ni plus ni moins qu'un gouffre. Zora afficha un sourire de façade tout le long pour mieux masquer l'irritation et la colère qui l'envahissaient peu à peu. Le ton hautain de la Twi'lek pesait sérieusement sur la patience de l'apprentie qui devait malgré tout faire profil bas pour éviter de se faire écraser comme un insecte. L'humaine avait déja remarqué que même si elle était l'apprentie de la Dame Noire cela ne lui garantissait pas pour autant la sécurité sur Korriban. Dromund Kaas semblait si loin...

Zora se releva doucement et épousseta sa cape d'un geste machinal tout en s'inclinant poliment - et légèrement - en face de celle qui venait de se présenter comme étant Ras'Rin. L'apprentie n'avait jamais entendu ce nom mais ne s'en étonna guère. Il y avait tellement de membres de l'Ordre qui officiaient de leur côté où revenaient de longues missions qu'il était impossible de tous les connaître.

- "Zora Shaar-lâ..." se présenta-t-elle en retour. "Je suis l'apprentie de Darth Ynnitach..."

Zora laissa glisser son regard sur Elrus un instant puis reporta son attention sur la Twi'lek, tentant de faire abstraction de l'aversion que soulevait en elle la non-humaine. L'apprentie détestait cette race tout juste bonne à danser dans des cabarets ou vendre son intimité contre quelques crédits. Mais il était inutile - et dangereux - de rappeler ce détail à Ras'Rin. L'humaine recula de quelques pas avec grâce sans quitter du regard les deux Sith. La situation était vraiment pesante pour l'apprentie qui se retrouvait en compagnie de deux Sith plus puissants qu'elle. Être en bas de la chaîne alimentaire n'était jamais une bonne chose. Il suffisait d'une étincelle pour que les choses dégénèrent et Zora comptait bien être à bonne distance si c'était le cas.

- "Je ne pensais pas que cette salle était si fréquentée, je dois bien l'avouer..." reprit-elle. "Sans quoi j'aurais choisi un autre endroit, cela va sans dire! Vous souhaitez que je vous laisse?"

Erlus et Ras'Rin avaient peut-être rendez-vous et la présence de l'apprentie risquait donc de les gêner. Avant toute chose, il fallait s'assurer qu'elle n'était pas indésirable sans quoi elle risquerait de se faire chasser rapidement, sans ménagement. Voir pire...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombre rencontre [Elrus - Ras'Rin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sombre rencontre [Elrus - Ras'Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants de la Force - Le RPG Star Wars ! :: Zone RP - Ordre Sith - Korriban :: Académie Sith :: Centre d'Entraînement-